EXPRIMONS NOS VALEURS 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXPRIMONS NOS VALEURS 2014"

Transcription

1 EXPRIMONS NOS VALEURS 2014 AGISSEZ POSEZ DES QUESTIONS OBTENEZ DES INFORMATIONS PARLEZ AVEC LES AUTRES REFORMULEZ LE PROBLÈME SIGNALEZ LES ABUS

2 Notre vision Être le leader mondial dans l assistance à nos clients pour renforcer la sécurité mondiale, fournir des services aux citoyens et promouvoir les découvertes scientifiques. Nos valeurs Faire ce qui est juste - Nous nous sommes engagés à respecter les normes les plus élevées en matière d éthique dans tout ce que nous faisons. Nous sommes convaincus que l honnêteté et l intégrité inspirent la confiance, qui est la pierre angulaire de notre entreprise. Nous respectons les lois des États-Unis et des autres pays dans lesquels nous faisons des affaires. Nous nous efforçons d être des citoyens exemplaires et nous assumons l entière responsabilité de nos actions. Respecter les autres - Nous reconnaissons que notre succès en tant qu entreprise dépend du talent, des compétences et de l expertise de nos employés et de notre capacité à fonctionner comme une équipe pleinement intégrée. Nous valorisons notre diversité et sommes convaincus que le respect envers nos collègues, clients, partenaires, et toutes les personnes avec lesquelles nous travaillons, est un élément essentiel pour que toutes les relations commerciales soient positives et productives. Rechercher l excellence dans la performance - Nous comprenons l importance de nos missions et la confiance que nous accordent nos clients. À cet égard, nous nous efforçons d exceller dans tous les aspects de nos activités et abordons chaque défi avec la conviction de le relever. Nous cherchons non seulement l accomplissement et la réalisation en tant qu individu, mais aussi à aider nos collègues à atteindre le sommet. Engagement envers l inclusion À Lockheed Martin, nous valorisons la diversité des talents et des points de vue de nos employés afin d encourager l innovation et la réussite de notre entreprise. Impératifs du leadership tous azimuts Modeler le futur Établir des relations efficaces Stimuler l équipe Fournir des résultats Être un modèle d excellence, d intégrité et de responsabilité.

3 Cher formateur, chère formatrice, Bienvenue à la formation de sensibilisation à l éthique 2014 «Exprimons nos valeurs». Notre session de formation annuelle nous encourage à nous concentrer sur l importance de l intégrité et de l inclusion dans notre environnement de travail. Faire évoluer notre culture est un élément essentiel qui nous assure que tous les employés se sentent appréciés et soutenus afin qu ils donnent le meilleur d eux-mêmes à Lockheed Martin. Exprimer nos valeurs par le biais d actions quotidiennes reflète l engagement sans failles et de longue date de Lockheed Martin vis-à-vis du comportement éthique. Nous réalisons que tous les employés, et en particulier les leaders, jouent un rôle actif pour guider notre éthique. L un des éléments clés est la possibilité offerte à l ensemble du personnel de discuter et d agir pour résoudre les conflits qui peuvent survenir dans notre environnement de travail. Cette année, notre formation de sensibilisation nous offre à tous l occasion de renforcer les aptitudes dont nous avons besoin pour gérer efficacement les conflits de valeur et les dilemmes d éthique que nous rencontrons sur le lieu de travail. En tant que formateur ou formatrice, votre rôle est essentiel pour assurer un dialogue animé et sain à propos des sujets présentés et pour aider les autres à mettre en pratique ces compétences et à agir. Les scénarios sont fondés sur des problèmes réels auxquels le personnel est amené à faire face et ils reflètent les complexités et les réalités du lieu de travail. Ces problèmes comprennent l amélioration des relations avec les clients et la recherche de l excellence dans un marché mondial de plus en plus compétitif. Chaque scénario aborde la façon dont chacun d entre nous peut mieux répondre à ces situations lorsqu elles se produisent. Il est important que vous passiez en revue ce guide avant d animer votre séance de formation. Le guide vous fournit des points de discussion importants pour chaque scénario présenté et met en évidence les techniques variées avec lesquelles nous désirons que tout le monde soit à l aise. Veuillez utiliser les informations pour guider les discussions de votre groupe. Votre rôle est vital pour assurer le maintien de l engagement de Lockheed Martin pour le respect des normes éthiques les plus élevées dans le monde des affaires. L exemple que vous donnez aux employés franchit les barrières de service d unité commerciale et de secteur d activité. Inciter nos employés à reconnaître leur obligation à agir est un élément clé de la construction de la culture «d action». Nous vous remercions de votre soutien à la formation de sensibilisation à l éthique et de vos efforts pour guider notre personnel à «Exprimer nos valeurs». Leo S. Mackay Jr. Vice-président, Éthique et durabilité 1

4 EXPRIMONS NOS VALEURS 2014 TABLE DES MATIÈRES Se préparer à diriger la séance...3 Techniques pour exprimer nos valeurs...4 Avant la séance... 6 Diriger la séance...6 Liste de scénarios et problèmes clés... 7 Résumés des scénarios et notes d orientation du formateur Scénario 1 Inutile de perdre son temps avec cela...8 Scénario 2 Elle doit retourner au travail Scénario 3 Il est trop tard maintenant Scénario 4 J ai des contacts et de l expérience; en quoi cela est-il mauvais? Scénario 5 Est-ce que la sécurité signifie quelque chose pour vous? Scénario 6 La boutique clandestine Conclusion Formulaire d attestation de participation Choses à faire et à ne pas faire en tant qu animateur

5 SE PRÉPARER À DIRIGER LA SÉANCE Il est important de passer en revue cette section avant votre séance. Chaque scénario présente une situation conçue pour soulever des problèmes d éthique, d inclusion, et un large éventail de problèmes concernant le leadership, résultant d un conflit de valeurs ou un dilemme d éthique sur le lieu de travail. Les scénarios sont prévus pour démontrer comment différentes techniques peuvent être utilisées pour traiter de façon plus efficace les dilemmes éthiques ou les conflits de valeur que nous pouvons rencontrer sur le lieu de travail. Il vous incombe de comprendre ces techniques avant d animer la séance de formation à la sensibilisation. En particulier, nous demandons à chacun d envisager comment il utiliserait une ou plusieurs des techniques suivantes pour exprimer ses valeurs de façon plus efficace : Poser des questions Parler avec les autres Obtenir des informations Reformuler le problème. Les explications de ces techniques sont fournies à la page 4 de ce guide avec un lien vers une page de référence imprimable destinée aux participants lors des discussions des scénarios. Pour certains des scénarios, il se peut qu il y ait un abus signaler. Vous aurez la possibilité de discuter de ce qui doit être signalé et du moment pour le faire. Toutefois, une grande partie de l expression de nos valeurs signifie soulever les problèmes et mettre en œuvre les techniques décrites cidessus pour éviter qu un abus se produise. Les résumés des scénarios, de la page 8 à 19, fournissent des points de discussion que vous pouvez utiliser. Vous devriez avoir le temps d étudier trois scénarios au cours de votre séance d une heure. Groupes virtuels Il est important de se préparer à l avance pour s assurer que les séances virtuelles sont fructueuses pour tous les participants. Assurez-vous à l avance que tous les lieux disposent du DVD de formation ou qu il est possible d accéder à la version de la formation sur le web. Si vous animez une séance qui comprend à la fois des participants présents physiquement avec vous et au téléphone ou via tout autre système de conférence, demandez à tous les participants de mettre en mode silencieux leurs téléphones lors du visionnage de la vidéo. Les participants virtuels peuvent se servir de connexions téléphoniques existantes ou Lync pour passer en revue les questions évoquées lors de la discussion. Lorsque des participants virtuels sont situés à plusieurs endroits différents, vous aurez peut-être besoin d avoir une seule discussion de groupe au lieu de plusieurs petites discussions individuelles. Demandez aux participants de partager leurs réponses. Assurez-vous, au besoin, de mettre les systèmes audio dans vos salles en mode silencieux. La discussion est un élément important de cette formation. Ainsi, en tant que leader, prévoyez autant de séances que nécessaire pour permettre à tous les membres de vos équipes de participer pleinement. La version en ligne de la formation est disponible sur training.cfm; ou com/us/who-we-are/ethics/training.html. 3

6 EXPRIMONS NOS VALEURS 2014 Techniques pour exprimer nos valeurs L important pour exprimer nos valeurs de façon efficace, en vue de résoudre les dilemmes d éthique ou les conflits de valeur, consiste à réaliser que de tels conflits ne sont pas inhabituels sur le lieu de travail. Vous pouvez, et vous devez, élaborer des stratégies sur la façon dont vous pourriez réagir si vous deviez faire face à différents types de dilemmes d éthique ou de conflits. Lorsqu ils sont abordés de la sorte, les conflits deviennent des problèmes professionnels qui peuvent être résolus en ayant recours à des stratégies appropriées, plutôt que des situations émotionnelles qui vous paralysent. Si vous êtes dans l incapacité de résoudre le conflit avec ces techniques, ou en cas de non-conformité, vous devez signaler l abus à votre gestionnaire, aux ressources humaines, aux affaires juridiques, à la sécurité, au service d audit interne, au bureau EESS, ou au bureau d éthique. Voici quelques techniques ou actions que vous devez envisager pour répondre à des dilemmes d éthique ou à des conflits de valeur : Poser des questions Recueillez des informations sans chercher à être menaçant Ne pensez pas avoir raison Obtenez des informations plutôt que d'argumenter. Posez des questions qui montrent que vous ne pensez pas avoir raison ni que vous êtes au courant de tout ce qui se rapporte au problème en question. Posez des questions conçues dans l objectif de recueillir des informations et aider toutes les personnes qui prennent part à la discussion à avoir une vue plus claire et complète du problème. Poser des questions de la sorte vous permettra de comprendre la situation d une façon qui vous aidera à résoudre votre conflit de valeur. De plus, cela peut inciter l autre personne impliquée dans le conflit à réfléchir à ce qu elle envisage de faire, car la discussion peut la mener à remettre en question sa ligne de conduite initiale. Vous pourriez demander, par exemple : «Quels facteurs avez-vous considérés en décidant XYZ?»; «Pourriez-vous m aider à comprendre comment vous en êtes arrivé à cette décision?»; REMARQUE : Ces informations sont disponibles en ligne dans un format imprimable. Pour les participants à l intérieur du pare-feu, allez sur et cliquez sur «Techniques pour exprimer nos valeurs». Pour les participants à l extérieur du pare-feu, allez sur et cliquez sur «Techniques pour exprimer nos valeurs». 4

7 «Aviez-vous envisagé que votre approche pourrait être perçue par certains comme étant risquée?» ou «Quel plan d atténuation avons-nous pour faire face à ce risque?» Obtenir des informations Utilisez des informations fondées sur les faits pour appuyer votre position. Ne présumez pas que votre interlocuteur connaît déjà ces informations et n en tient pas compte Expliquez comment vos informations peuvent mener à une conclusion ou à un résultat différent. Utilisez une logique et des informations fondées sur les faits pour soutenir votre position. Assurez-vous que ceux qui proposent des actions qui créent un conflit comprennent les informations qui devraient aboutir à une conclusion ou à un résultat différent. En exprimant vos valeurs au moyen d informations, vous éviterez des arguments émotionnels inutiles qui auraient pour effet de placer l autre personne sur la défensive. Parler avec les autres Identifiez un réseau de personnes avec lesquelles vous vous sentez à l aise Cherchez celles qui ont des expériences similaires Soyez honnête par rapport à votre dilemme. Parlez-leur du conflit auquel vous faites face. Parfois, le simple fait de discuter d un problème peut vous aider à comprendre comment le gérer. De plus, ces personnes peuvent avoir vécu une expérience similaire. Découvrez comment elles l ont géré. Reformuler le problème Utilisez un langage neutre Mettez en évidence une perspective différente Présentez les risques du parcours actuel et proposez d autres solutions. Parlez avec la personne impliquée dans le dilemme. Reformulez la situation et les options avec un langage plus neutre ou de façon à mettre en évidence une perspective différente qui suggère un autre plan d action correspondant davantage à vos valeurs. Reformulez le problème pour montrer à l autre personne que vous ne questionnez pas son intégrité, mais que vous avez des inquiétudes réelles qui doivent être résolues afin que vous vous sentiez à l aise avec la manière dont on vous demande d intervenir ou la situation dans laquelle vous vous trouvez. Par exemple, une action potentiellement contraire à l éthique peut être reformulée pour montrer comment elle crée un risque que l autre personne souhaiterait éviter. Identifiez des personnes - vos collègues ou leaders - avec lesquelles vous vous sentez à l aise pour discuter de vos idées et des problèmes. 5

8 EXPRIMONS NOS VALEURS 2014 AVANT LA SÉANCE Voici certaines étapes élémentaires à suivre avant la séance de formation. Ayez les coordonnées de votre responsable d éthique. Vous en aurez besoin pour le message de conclusion en page 20. Vous trouverez cette information dans l'annuaire électronique; elle peut différer selon le lieu où se trouvent les employés. Déterminez le nombre de personnes dans votre organisation qui doivent être formées et prévoyez suffisamment de séances pour former des groupes de 12 à 24 personnes, bien que la formation puisse se faire avec des groupes plus petits ou plus grands. Envoyez aux participants un avis de réunion avec la date, l heure et le lieu de la séance de formation. Envoyez l avis suffisamment à l avance pour permettre aux participants de l intégrer à leur emploi du temps. Une séance de formation doit durer un minimum d une heure. Incorporez des explications sur la façon de facturer le travail pour la séance de formation. La plupart des séances de formation peuvent être effectuées à l aide des ressources en ligne. Réservez une salle avec suffisamment de tables et de chaises pour tout le monde, et un lecteur DVD si nécessaire. Testez les équipements pour vous assurer de leur fonctionnement. Testez le DVD dans le lecteur que vous allez utiliser pendant la séance. REMARQUE : Les DVD ne se mettent pas automatiquement en route dans la plupart des ordinateurs de Lockheed Martin. Assurez-vous de savoir comment mettre le DVD en route. Référez-vous aux «Choses à faire et à ne pas faire en tant qu animateur» en page 22. Sélectionnez trois scénarios qui conviennent au groupe, en choisissant un ou plusieurs scénarios parmi les plus difficiles. Familiarisez-vous avec les scénarios en lisant les résumés dans ce Guide du formateur et, si possible, en visionnant la vidéo à l avance. Si votre séance comprend des participants virtuels, assurez-vous de commencer la revue des scénarios sur vidéo au même moment et demandez aux participants de mettre leurs téléphone en mode silencieux pendant qu ils regardent les scénarios. DIRIGER LA SÉANCE Organisez votre séance en groupes de six à huit personnes chacun. Distribuez aux participants de votre séance de formation des copies des pages 4 et 5 du Guide du formateur et «Nos valeurs», disponibles en ligne à com/ethics/awareness_training.cfm; ou lockheedmartin.com/us/who-we-are/ethics/training.html. Expliquez comment facturer le travail pour la séance de formation. Expliquez comment confirmer la participation. Si certains participants sont sourds ou malentendants, cliquez sur le bouton «Sous-titres» avant de passer la vidéo d introduction. Cliquez sur «Introduction» pour passer le segment de vidéo qui comprend un message de la présidente du conseil, présidente et chef de la direction Marillyn Hewson, de même qu un aperçu sur la façon dont fonctionne l activité. Passez un scénario. Demandez aux équipes de discuter du scénario en petits groupes et de répondre aux questions affichées à l écran. La discussion devra durer plusieurs minutes. Après les discussions en petits groupes, demandez aux petits groupes de partager avec l'ensemble du groupe. Sélectionnez «Continuer» pour passer la seconde partie de la vidéo. À la fin de la vidéo, demandez s il y des commentaires supplémentaires. Répétez le processus pour terminer au moins trois scénarios (ou autant de scénarios qui peuvent être passés en revue dans le temps imparti, ce qui ne devrait pas être moins d une heure). Prononcez un message de conclusion. Voir page 20. Remarque : Pour une séance virtuelle, voir page 3. 6

9 LISTE DES SCÉNARIOS ET DES PROBLÈMES CLÉS Liste des scénarios Problèmes clés Scénario 1 : Inutile de perdre son temps avec cela Relations avec le client, leadership, signalement des problèmes et abus Scénario 2 : Elle doit retourner au travail Relations avec le client, erreur de facturation, congé familial pour raison médicale Scénario 3 : Il est trop tard maintenant Erreur de facturation, falsification de dossiers Scénario 4 : J ai des contacts et de l expérience: en quoi cela pourrait-il être mauvais? Pratiques commerciales internationales, conflit d intérêts, contrôle des exportations Scénario 5 : Est-ce que la sécurité signifie quelque chose pour vous? Leadership, sécurité, pression due à l emploi du temps, attentes du client Scénario 6 : La boutique clandestine Leadership, erreur de facturation, pots-de-vin, représailles 7

10 EXPRIMONS NOS VALEURS 2014 SCÉNARIO 1 :Inutile de perdre son temps avec cela Principaux personnages Fitz client Deb chef de projet Donna membre d équipe Jason membre d équipe Sharon directrice RÉSUMÉ Deb, la chef de projet de l entreprise, se montre condescendante à l'égard de Fitz, le client. Elle utilise son cellulaire lorsque Fitz parle et juge hors de propos, voire futiles les inquiétudes de Fitz,. Donna et Jason, les membres d équipe, sont inquiets à propos du comportement de Deb. Le projet a, en effet, des problèmes de calendrier, mais Deb signale à sa chef, Sharon, que tout va bien. Voici quelques remarques pour vous aider à guider la discussion du groupe. QUESTIONS DE DISCUSSION Quelles sont les valeurs de Lockheed Martin (faire ce qui est juste, respecter les autres, rechercher l excellence dans la performance) les plus importantes dans ce scénario... et pourquoi? Toutes nos valeurs peuvent entrer en jeu dans ce scénario, selon l aspect que vous considérez. Des idées de réflexion concernant nos valeurs se trouvent en page i. Quelles techniques d expression de nos valeurs ont été utilisées ou devraient l être? Comment et par qui? Laquelle selon vous serait la plus efficace et pourquoi? Fitz aurait pu décider d appeler Sharon et demander que des mesures soient prises à l encontre de Deb. Au lieu de cela, il a choisi de contacter directement Deb, en montrant les deux techniques Parler avec les autres et Reformuler le problème. Deb se montre condescendante à l'égard de Fitz. Bien que son comportement ne soit pas conflictuel, le ton de sa voix et son langage corporel sont désintéressés et peu serviables. Elle ne souhaite pas non plus aider Jason à propos de l inquiétude qu il a émis et ne met pas en avant tous ses attributs de leader. Dans les deux situations, Deb aurait pu être plus respectueuse et fournir une explication plus complète de la situation. Maintenant qu elle a commencé à comprendre la situation après l appel de Fitz, elle peut essayer de Parler à des membres de son équipe, sa chef Sharon, un mentor ou un confrère pour obtenir des conseils sur la façon de gérer la situation. Donna encourage Jason à parler avec Deb, mais elle pourrait assumer la responsabilité de la situation et intervenir personnellement de façon plus directe. Jason prend l initiative de parler avec Deb (Poser des questions, reformuler le problème) et Sharon (Parler avec les autres/signaler des abus). Sharon écoute l inquiétude de Jason et parle avec Deb (Poser des questions, reformuler le problème). Sharon pourrait reformuler le problème de façon plus agressive pour aider Deb 8

11 à comprendre la nécessité de s engager davantage avec son équipe et ses clients, peut-être en suggérant que Deb se mette elle-même dans la peau de Fitz et réfléchisse à l impact de son comportement sur les relations avec la clientèle et sur la productivité de son équipe. Sharon peut parler avec les autres, y compris ses collègues, afin d obtenir d autres idées sur les façons de gérer la situation. Quand est-il approprié de taire des informations potentiellement négatives? Y a-t-il une différence lorsque vous partagez un problème avec votre direction par rapport au fait de le partager avec la clientèle? Un vieux proverbe dit : «les mauvaises nouvelles ne s améliorent pas avec l âge». Il y a peut-être des désaccords sur la probabilité ou l importance d un éventuel événement négatif, mais même lorsque c est le cas, nous ne devons pas cacher des informations potentiellement négatives à un client ou leader. De préférence, nous devons être ouverts et honnêtes concernant les problèmes et solliciter leur aide pour résoudre le(s) problème(s). Il est pertinent de suggérer d éventuelles solutions ou atténuations au momentmême où un problème est soulevé, mais ce n est pas une condition sine qua non. Remarque : les décisions de fournir aux clients des informations négatives doivent être entièrement coordonnées à l avance avec la direction de votre programme ou de votre fontion. Les leaders doivent aider les membres de leur équipe à déterminer la meilleure façon de communiquer de telles informations. Comment les leaders peuvent-ils démontrer qu ils sont disposés à recevoir de mauvaises nouvelles de la part des employés? Les employés peuvent éviter de rendre compte de mauvaises nouvelles à leur superviseur à moins que le leader ait annoncé clairement qu il ou elle veut être mis(e) au courant. Demander des comptes rendus négatifs au cours d une seule occasion peut ne pas atteindre l objectif; cela doit être répété. Les employés prêtent attention à ce qui arrive à leurs collègues qui rapportent de mauvaises nouvelles, et même un seul incident qui est perçu comme une «punition du messager» peut dissuader les autres de parler. Après la discussion, le groupe regarde la deuxième partie de la vidéo. Remarques conclusives sur ce scénario : Nous devons être respectueux, ouverts et honnêtes dans toutes nos interactions professionnelles. En particulier, nos relations avec la clientèle doivent refléter une marque de grand respect. Dans ce scénario, le manque de respect de Deb envers les membres de sa propre équipe était également un problème important. Des appels au Bureau de l Éthique concernent souvent des problèmes de communication. Demander de l aide auprès de votre Bureau de l Éthique ou d autres personnes, y compris votre haut dirigeant, ou partenaire commerciale en RH, peut être utile dans de telles situations. POLITIQUES PERTINENTES : CPS-001 Éthique et conduite commerciale 9

12 EXPRIMONS NOS VALEURS 2014 SCÉNARIO 2 : Elle doit retourner au travail Principaux personnages Sarah nouveau membre d équipe Gloria nouvelle représentante du client Tiffany chef de service de Sarah Lydia (pas montrée) membre d équipe en congé de maternité Sean collègue de Sarah et mari de Lydia Samantha partenaire commerciale en RH RÉSUMÉ Sarah vient de rejoindre l équipe en tant que remplaçante temporaire de Lydia, qui est en congé de maternité. Sarah travaille sur un programme dirigé par Gloria, la nouvelle représentante du client. Gloria pousse Sarah à travailler davantage, en affirmant que cela devrait déjà avoir été fait. Sarah, essayant de faire bonne impression sur Gloria, commence à faire le travail chez elle, après les heures de travail, sans se rendre compte que c est une dérive des objectifs, et une éventuelle erreur de facturation. Tiffany, la chef de service de Sarah, fait pression sur Lydia pour qu elle revienne travailler. Sean, le mari de Lydia et ami de Sarah, reconnaît que Sarah travaille au-delà de ce qui est stipulé dans le contrat. Remarque au formateur : Voici quelques remarques pour vous aider à guider la discussion du groupe. QUESTIONS DE DISCUSSION Quelles sont les valeurs de Lockheed Martin (faire ce qui est juste, respecter les autres, rechercher l excellence dans la performance) les plus importantes dans ce scénario... et pourquoi? Toutes nos valeurs peuvent entrer en jeu dans ce scénario, selon l aspect que vous considérez. Des idées de réflexion concernant nos valeurs se trouvent en page i. Quelles techniques d expression de nos valeurs ont été utilisées ou devraient l être? Comment et par qui? Laquelle selon vous serait la plus efficace et pourquoi? Sarah, dans sa tentative de répondre aux besoins du client, n obtient pas d informations ou omet de poser des questions qui pourraient avoir clarifié les tâches qu elle doit réaliser. Maintenant que Sean l a informée de l éventuel problème, elle pourrait obtenir des informations pour confirmer la portée de ses responsabilités ou parler avec les autres sur les façons d approcher Gloria ou Tiffany. Sean a enquêté un peu sur le travail supplémentaire que Sarah effectue en parlant avec Lydia, et il encourage Sarah à aborder Tiffany (Parler avec les autres) pour parler du projet. Il est possible qu il aurait pu offrir une aide plus directe, par exemple en parlant lui-même avec Tiffany. Sean a signalé un abus au service des ressources humaines en ce qui concerne les pressions continuelles de Tiffany pour que Lydia revienne travailler. Tiffany ne pose pas de questions à Sarah ni à son service qui aurait pu révéler le problème plus tôt. Tiffany aurait pu parler directement avec Gloria au sujet de la transition du travail de Lydia à Sarah (Parler avec les autres). En tant que chef de service de Sarah, Tiffany devrait prendre le temps de discuter des inquiétudes de Sarah mais au lieu de cela, elle est plus centrée sur le congé pour raison médicale de Lydia; ce n est pas le comportement attendu de la part d un leader. Quels problèmes pourraient survenir lorsqu un collègue est absent pour une période de temps prolongée et comment ces problèmes devraient être gérés? 10

13 Lorsqu un membre d équipe est absent pour une période prolongée, le leader doit s assurer que toutes les tâches de cet employé sont couvertes, que ce soit par des membres d équipe actuels, en les partageant avec les autres organisations, par un employé en intérim, ou d autres moyens. Le leader doit s assurer que les autres personnes de l équipe, et les autres intervenants y compris les clients, sont avertis de la façon dont ces tâches sont effectuées, ou si elles ont été reportées. Un membre d équipe nouveau ou temporaire recevra la formation et les instructions appropriées, et devra recevoir du mentorat et des directives relatives au leadership. Les leaders peuvent consulter leur partenaire d'affaire des RH pour assurer une transition harmonieuse. De façon similaire, un plan de transition devra être développé pour être utilisé lorsque le membre d équipe absent revienne au travail. Après la discussion, le groupe regarde la deuxième partie de la vidéo. Remarques conclusives sur ce scénario : Les lois concernant les congés et les indemnités destinés aux nouveaux parents varient. Aux États-Unis, la loi sur le congé familial pour raisons médicales s applique au congé de maternité. Dans d autres pays, y compris, en Australie, au Canada et au Royaume-Uni, les lois et réglementations locales s appliquent. Samantha aurait pu tout simplement citer la loi et la réglementation à Tiffany, mais elle tente seulement de reformuler le problème à Tiffany en lui rappelant le travail que l une et l autre, Lydia et Sarah, effectuent pour rendre les changements de l équipe clairs pour le client. En tant que leader, Tiffany aurait dû avoir un plan pour intégrer Sarah, la former, et s assurer qu elle comprend pleinement la portée de ses responsabilités. Tiffany aurait également dû vérifier régulièrement le travail de Sarah et ses progrès. Tiffany semble considérer Sarah comme principale responsable de la situation, mais en réalité, Tiffany devrait admettre qu elle est la principale responsable puisqu'elle n'a pas fourni l aide et les directives appropriées. Un problème de facturation du temps est décrit dans ce scénario, car Sarah n a pas tenu compte de ses heures supplémentaires lorsqu elle travaillait sur un contrat du gouvernement des E.-U. Dans d autres pays, comme au Canada, différentes normes relatives aux déclarations de divulgation ou à la comptabilité analytique peuvent s appliquer. Sean et Lydia sont des collègues mariés, mais tant qu ils n ont pas de rapport de subordination, il n y a pas de conflit d intérêts. Les relations familiales doivent être divulguées au service juridique tel que requis dans la CRX-014 afin qu un éventuel conflit d intérêts puisse être évité. Une éventuelle mauvaise conduite d un superviseur ou chef de service d un employé doit être signalée à leur responsable d éthique ou partenaire d'affaire des ressources humaines. Les règles de sécurité relatives aux ordinateurs varient en fonction du secteur d activité et des exigences propres au programme. Vérifiez avec votre équipe de sécurité informatique vos besoins spécifiques. Le système d établissement de rapports sur l évaluation des performances des entrepreneurs (CPARS en anglais) s applique uniquement aux Contrats gouvernementaux des E.U. POLITIQUES PERTINENTES : CPS-001 Éthique et conduite commerciale CPS-003 Égalité d accès à l emploi et non-discrimination CRX-535 Congé familial et médical CMS-505 Enregistrement et vérification des coûts de maind œuvre directe CPS-564 Environnement de travail sans harcèlement CPS-007 Utilisation personnelle des biens de Lockheed Martin CRX-014 Conflit d intérêts personnel 11

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4

FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES. Mandats des comités du conseil d administration 2.4 FONDATION FIDUCIAIRE CANADIENNE DE BOURSES D ÉTUDES Mandats des comités du conseil d administration 2.4 2.4.2 Comité de vérification et de la gestion des risques 1. Mandat Le Comité de vérification et

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Cadre de compétences de la FAO

Cadre de compétences de la FAO Cadre de compétences de la FAO Cadre de compétences de la FAO La FAO remercie le Secrétariat de l ONUSIDA qui a bien voulu lui permettre de réutiliser, et d adapter, si nécessaire, le texte explicatif

Plus en détail

HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL

HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL HARCÈLEMENT EN MILIEU DE TRAVAIL SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES Numéro du document : 0903-07 Adoptée par la résolution : 60 0903 En date du : 2 septembre 2003 Modifiée par la résolution : En date du

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCEDURES Y AFFERENTES Supplément au Code d éthique Septembre 2013 Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION...3 SECTION 2 RAISON D ÊTRE DE

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE INTERIEUR. exercice du service relations externes. relations verticales. relations internes. valeurs de base

CODE DE DEONTOLOGIE INTERIEUR. exercice du service relations externes. relations verticales. relations internes. valeurs de base CODE DE DEONTOLOGIE exercice du service relations externes relations internes relations verticales valeurs de base SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR Au cours des dernières années, la société a fortement

Plus en détail

DACHSER Code de conduite

DACHSER Code de conduite DACHSER Code de conduite 1. Préambule Toute action chez Dachser repose sur le respect des dispositions juridiquement contraignantes aux niveaux national et international ainsi que sur tous les engagements

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier)

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) PARTIE I DEMANDE EN RÉPONSE À L AVIS DE POSSIBILITÉ D ENTENTE À TERME FIXE SUIVANT

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉNONCIATION

POLITIQUE DE DÉNONCIATION ÉNONCÉ DE POLITIQUE POLITIQUE DE DÉNONCIATION Canadian Bank Note Company, Limited (la «Société») s est donné pour mission de mener ses affaires en conformité avec les normes les plus rigoureuses en matière

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS Préambule L équipe d évaluation par les pairs (EEP) exécute l évaluation sur place aux fins de l agrément

Plus en détail

Politique anti-corruption

Politique anti-corruption Politique anti-corruption 1. Introduction Notre compagnie attache une valeur importante à sa réputation et s engage à maintenir les normes les plus élevées en matière d éthique dans la gestion de ses affaires

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires

Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Code d éthique et de conduite des affaires - Gestion des installations et services auxiliaires Énoncé de valeurs La direction Gestion des installations et services auxiliaires (GISA) s est engagée à protéger

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ

PROTÉGER ET CONSOLIDER LA RÉPUTATION DE LA SOCIÉTÉ IV L éthique dans vos relations d affaires Nos activités sont tributaires de la qualité des relations que nous entretenons avec les clients, la collectivité, diverses organisations et nos partenaires.

Plus en détail

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques?

L équipe d ISF Qu est-ce qui nous rend uniques? Gestionnaire de l implication et du recrutement de talent pour le portefeuille africain : Nous cherchons un leader stratégique, passionné par la découverte et le développement d individus talentueux et

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Statuts du Comité d audit A. Mandat La fonction principale du Comité d audit (le «Comité») est d aider le Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund (la «Société»)

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

LA CRÉATION DE VOTRE PLAN DE DÉPLACEMENTS PENDANT LES JEUX

LA CRÉATION DE VOTRE PLAN DE DÉPLACEMENTS PENDANT LES JEUX 4 De quoi s agit-il? Ce plan servira à énoncer les mesures que vous prendrez pour veiller à l efficacité des déplacements pendant les Jeux : Pour les employés, dans leurs allers-retours et déplacements

Plus en détail

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité

Comment passer un contrat avec les agents de commercialisation du gaz naturel et les détaillants d électricité Ontario Energy Commission de l énergie Board de l Ontario P.O. Box 2319 C.P. 2319 2300 Yonge Street 2300, rue Yonge 26th. Floor 26 e étage Toronto ON M4P 1E4 Toronto ON M4P 1E4 Telephone: (416) 481-1967

Plus en détail

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat

Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat Travailler efficacement avec votre avocate ou avocat (Traduction du webinaire www.lawhelpontario.org/videos/webcast.132633- Working_Effectively_With_Your_Lawyer) Travailler avec une avocate ou un avocat

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Politique de conflits d intérêts

Politique de conflits d intérêts Politique de conflits d intérêts Politique internationale de Novartis 1 er septembre 2015 Version GIC 101.V1.FR Introduction 1.1 Objectif Novartis s engage à conduire ses activités de manière à garantir

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

Travail forcé & Traite d êtres humains.

Travail forcé & Traite d êtres humains. Travail forcé & Traite d êtres humains. L approche préventive de Patagonia Introduction condamne sévèrement et interdit toutes formes de travail forcé ou d esclavage dont la traite des êtres humains, le

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes et des commentaires

Politique de gestion des plaintes et des commentaires Politique de gestion des plaintes et des commentaires 03.01.0 Page 1 de 6 DATE DE LA MISE À JOUR 2010-11-03 RÉSUMÉ Cette politique vise à encadrer et harmoniser la gestion des plaintes et des commentaires

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société»)

RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») RÈGLES du CONSEIL D ADMINISTRATION (les «règles») de YELLOW MÉDIA LIMITÉE (la «Société») AUTORITÉ Le conseil d administration de la Société (le «conseil») établit les politiques générales de la Société,

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») Approuvé par le conseil d administration le 13 novembre 2014 13 novembre 2014 PSP-Legal 1633578-1 Page 2 INTRODUCTION Le conseil d

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE

POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE 15 MAI 2012 Document 212021 POLITIQUE SUR LE PROCESSUS OFFICIEL D ADOPTION DE NORMES DE PRATIQUE A. INTRODUCTION Le présent document énonce le processus et les critères définis par le Conseil des normes

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

Express Import system

Express Import system Express Import system Guide pour les destinataires TNT Express Import System Avec le système d importation express de TNT, vous pouvez faire une demande d enlèvement de documents, colis ou palettes dans

Plus en détail

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc.

Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. Mandat du Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie VIA Rail Canada inc. 1. OBJET Le conseil d administration a délégué au Comité sur la gouvernance, le risque et la stratégie les fonctions

Plus en détail

CHAPITRE 7 Réunions du conseil et de ses comités

CHAPITRE 7 Réunions du conseil et de ses comités Une gouvernance efficace : guide à l intention des conseils scolaires, de leurs membres, des directions de l éducation et des communautés CHAPITRE 7 Réunions du conseil et de ses comités 70 (Sauf indication

Plus en détail

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification

Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Procédures de traitement des plaintes relatives à la comptabilité et à la vérification Secrétariat Corporate Service corporatif August 7, 2014 V1.0 7 août 2014 V9.0 Pour usage interne Table des matières

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013

Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles. Adopté : 17 avril 2007. CATÉGORIE : Ressources humaines. Dernière révision : 25 janvier 2013 Politique : RH-B1 TITRE : Bénévoles CATÉGORIE : Ressources humaines SURVEILLANCE : juin 2014 Adopté : 17 avril 2007 Dernière révision : 25 janvier 2013 Révisée le : 20 septembre 2013 Le Centre de santé

Plus en détail

Le leader d Ingénieurs Canada

Le leader d Ingénieurs Canada Le leader d Ingénieurs Canada Sommaire Ingénieurs Canada existe pour fournir du soutien et du leadership à l échelle nationale au nom des organismes de réglementation du génie, afin de promouvoir et de

Plus en détail

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS

Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Session 8 : Assurance Qualité des produits absents du Programme de Préqualification de l OMS Question aux participants Comment s assurer de la qualité et de l intégrité d un produit qui n a pas été préqualifié

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB

TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB TESSA : MATRICE DE SECTION VERSION WEB NOM DU FICHIER TESSA : Togo_Ma_M1_S2_G_110213 PAYS TESSA : Togo DOMAINE DU MODULE : MATHEMATIQUES Module numéro : 1 Titre du module : Étude du nombre et de la structure

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012

GUIDE DU STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE 2012 2012 PRÉAMBULE Cette version 2012 du Guide du stage d expérience pratique vise non seulement à fournir toutes les informations dont un candidat a besoin afin de remplir avec succès les exigences relatives

Plus en détail

Note de service. Processus officiel d adoption des normes de pratique Date limite pour commentaires : Le 30 avril 2007 Document 207024

Note de service. Processus officiel d adoption des normes de pratique Date limite pour commentaires : Le 30 avril 2007 Document 207024 Note de service À : De : Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires Geoff Guy, président Conseil des normes actuarielles Date : Le 29 mars 2007 Objet :

Plus en détail

RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE

RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE RAPPORT DES CONCLUSIONS DE L ENQUÊTE DE LA COMMISSAIRE Loi sur le droit à l information et la protection de la vie privée Affaire : 2013-1598-AP-852 Le 3 février 2014 «Un Ministère a failli à son obligation

Plus en détail

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ

INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ JUIN 2009 INTRODUCTION AU PROGRAMME D ASSURANCE DE LA QUALITÉ Placez dans l onglet no 5 de votre classeur des ressources des membres Le programme d assurance de la qualité de l Ordre des ergothérapeutes

Plus en détail

Bénévole du secteur de la justice

Bénévole du secteur de la justice Audience simulée de la Commission Bénévole du secteur de la justice Cette trousse comprend les documents suivants : PAGE Objectifs du procès simulé Ligne de temps pour l audience simulée Renseignements

Plus en détail

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs?

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? Fournir du personnel intérimaire spécialisé dans le domaine de la comptabilité et des finances, c est notre métier. Mais

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction POINT DE L ORDRE DU JOUR : 15g Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Du 9 mai 2013 au 8 mai 2014 Période de référence précédente : 7 juin

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse

Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse Ministère de l Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse LIGNES DIRECTRICES et CRITERES pour l utilisation des locaux scolaires selon un modèle de site central Fonction Le

Plus en détail

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04

Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Politique de recours à l intention des étudiantes et étudiants 94.04.10.04 amendée 08.06.18.04 Introduction Conformément à sa mission qui est de se consacrer au développement de ses étudiants dans la perspective

Plus en détail

Politique d accessibilité pour les services à la clientèle

Politique d accessibilité pour les services à la clientèle Politique d accessibilité pour les services à la clientèle La Politique d accessibilité pour les services à la clientèle (la Politique) établit les normes d accessibilité adoptées par la Compagnie pour

Plus en détail

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré

Demande de propositions (DP) 13-1415. Services de recrutement d un ou d une cadre de direction. La Société du Paysage de Grand- Pré La Société du Paysage de Grand- Pré Demande de propositions (DP) 13-1415 Services de recrutement d un ou d une cadre de direction Page 1 de 8 Page 2 de 8 Demande de propositions pour des services de recrutement

Plus en détail

«Pour une mobilisation durable : Visez l engagement»

«Pour une mobilisation durable : Visez l engagement» «Pour une mobilisation durable : Visez l engagement» Louis Fortin, MBA Président Actualisation IDH Le 23 avril 2014 Contenu de la présentation 1 L engagement en chiffre 4 Un leader mobilisateur 2 Les piliers

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage

Gestionnaires. Parcoursd apprentissage Gestionnaires Parcoursd apprentissage V2 VOTRE PARTENAIRE EN APPRENTISSAGE L École de la fonction publique du Canada offre des produits d apprentissage et de formation qui contribuent au renouvellement

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Comment rendre les réunions plus productives

Comment rendre les réunions plus productives Comment rendre les réunions plus productives Comment rendre les réunions plus productives La majorité des employés de bureau ont le sentiment que les réunions sont parmi les éléments les plus grugetemps

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS

Compétences essentielles numériques dans les petites entreprises rurales QUESTIONNAIRE DU SONDAGE PRÉ- FORMATION DES EMPLOYEURS 1 Nom de l organisation INTRODUCTION Merci de prendre le temps de participer à ce sondage. Les résultats nous fourniront des données essentielles afin de mesurer l efficacité de la formation. Ces données

Plus en détail

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM

Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Politique sur le code de conduite et les conflits d intérêts à l intention des membres des conseils de section de l OCRCVM Les membres des conseils de section (les «Membres») sont tenus de lire et de signer

Plus en détail

@ ma portée. Guide du système de gestion des congés FAST. Voici le système de gestion des congés FAST! L avantage du Web

@ ma portée. Guide du système de gestion des congés FAST. Voici le système de gestion des congés FAST! L avantage du Web @ ma portée Guide du système de gestion des congés FAST Voici le système de gestion des congés FAST! Lancement du nouveau système de gestion des congés Le Service des ressources humaines tient à offrir

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs

Déposer une plainte. Guide à l intention des investisseurs Déposer une plainte Guide à l intention des investisseurs Le présent guide contient de l information sur ce qui suit : des conseils sur la façon de déposer des plaintes efficaces; le rôle de la Commission

Plus en détail

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE

GDF SUEZ CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE CODE DE CONDUITE A L USAGE DES FINANCIERS DU GROUPE SOMMAIRE Préambule 1 Article 1 2 Conflits d Intérêts Article 2 3 Qualité de l information du Public Article 3 3 Respect des lois, règles et règlements

Plus en détail

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance

L Elaboration d un plan stratégique pour un réseau/une association de microfinance L Elaboration d un plan stratégique pour un Développé comme partie du Programme de renforcement institutionnel, par Citi Première édition Mai, 2008 L Elaboration d un plan stratégique pour un La planification

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

Guide du Secrétaire Financier

Guide du Secrétaire Financier Guide du Secrétaire Financier Un leadership basé sur la Charité, l Unité et la Fraternité Guide du Secrétaire Financier Les relations fraternelles entre les personnes et la coopération pour ériger une

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique

Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP. Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP Un guide étape par étape pour les décideurs de l industrie du plastique Comment préparer un dossier d affaires pour système ERP // Introduction Introduction

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an

PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an PROCESSUS DÉTAILLÉ DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ Source: Financière Sun Life PDF5670-F 03-12 nj-mp-an Il arrive couramment que des employés ne puissent plus travailler en raison

Plus en détail

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme

Faire parvenir les documents suivants à l agent de soutien du programme Reconnaissances des acquis Crédits d équivalence et exemptions Prendre note : Il n y a aucun frais associés au processus d évaluation du dossier Tous les participants au programme doivent obtenir des crédits

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2011 D APPROBATION : 24 SEPTEMBRE 2010 1. Pour faciliter l obtention de bons résultats sur les plans

Plus en détail

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013

Direction de l audit de Ressources naturelles Canada. Rapport sur l inspection des pratiques. Le 5 décembre 2013 Direction de l audit de Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques Le 5 décembre 2013 Ressources naturelles Canada Rapport sur l inspection des pratiques BUT Le présent document

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription

Programme de bourses d études Le commerce de détail en tant que choix de carrière 2015 Directives relatives aux demandes d inscription Processus de demande d une bourse d études Qui est admissible? Les candidats doivent répondre aux critères suivants pour que leur demande soit évaluée : - Être inscrit dans une université ou un collège

Plus en détail

Ce que les parents devraient savoir

Ce que les parents devraient savoir Renvoi : Ce que les parents devraient savoir Un climat positif à l école et un milieu d apprentissage et d enseignement sécuritaire sont indispensables à la réussite scolaire des élèves. Un climat positif

Plus en détail