FLASH ÉCONOMIE. Y a-t-il un rôle central de la politique monétaire des Etats-Unis dans le cycle financier mondial récent? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLASH ÉCONOMIE. Y a-t-il un rôle central de la politique monétaire des Etats-Unis dans le cycle financier mondial récent? RECHERCHE ÉCONOMIQUE"

Transcription

1 ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 2 juin 16 N 5 Y a-t-il un rôle central de la politique monétaire des Etats-Unis dans le cycle financier mondial récent? Depuis l été 14, on observe la présence d un cycle financier mondial unique : tous les prix des actifs risqués (actions, crédit, taux de visà-vis du dollar, actifs des émergents) sont fortement corrélés, et varient parallèlement. Lorsque les prix des actifs risqués augmentent, le dollar se déprécie par rapport à l ensemble des monnaies ; lorsqu ils reculent, le dollar s apprécie. On attribue souvent à la politique monétaire effective ou anticipée aux Etats- Unis le cycle financier mondial : est-ce aussi le cas depuis l été 14? Pour cela, nous comparons le cycle financier (en fait, la première composante de l ensemble des prix d actifs risqués) à trois variables : les taux d intérêt à court terme anticipés aux Etats-Unis ; le prix du pétrole ; le degré d aversion pour le risque sur les marchés financiers. Nous voyons que le cycle financier global : est lié à la fois à l anticipation de la politique monétaire des Etats- Unis et au prix du pétrole, qui sont très corrélés ; mais pas au niveau de l aversion pour le risque. Rédacteur : Patrick ARTUS

2 Cycle financier mondial depuis l été 14 Avant l été 14, il n y avait pas de cycle financier mondial unique et synchrone. En 13 par exemple, on observe à la fois : le recul des marchés émergents et des taux de des émergents (graphique 1a) ; la progression des marchés boursiers des pays de l OCDE (graphique 1b). 1 Graphique 1a Ensemble des émergents hors Chine : indice boursier et taux de ( en 1:1) Indice boursier Monnaies des émergents hors Chine / $ Graphique 1b Indices boursiers ( en 1:1) S&P Eurostoxx FTSE Nikkei Sources : Datastream, BoE, NATIXIS Mais, depuis l été 14, il apparaît une variation synchrone, d ensemble, de l ensemble des actifs financiers risqués : (1) des actions et des dettes des pays émergents hors Chine (graphique 2a) ; (2) des cours boursiers des pays de l OCDE (graphique 2b) ; (3) des taux de vis-à-vis du dollar (graphiques 2c/d/e/f) ; (4) des spreads de crédit dans les pays de l OCDE (2g/h). 115 Graphique 2a Ensemble des émergents hors Chine : indice boursier et CDS Indice boursier ( en 14:1, G) CDS souverain (5 ans en pb, D) 7 Graphique 2b Indices boursiers ( en 14:1) S&P Eurostoxx FTSE Nikkei Sources : Datastream, Bloomberg, NATIXIS janv.-14 juil.-14 janv.-15 juil.-15 janv.-16 juil.-16 janv.-14 juil.-14 janv.-15 juil.-15 janv.-16 juil.-16 Flash

3 Graphique 2c Dollar contre euro (1 = $, G) Yen contre dollar (1$ = Yens, D) 5, Graphique 2d par rapport au $ 1 $ =...Real (Brésil) (G) Monnaies des émergents hors Chine / $ ( en 14:1, D) 1$ =...Rouble (Russie) (D) 1 1,4 4,5 1,3 4, 3,5 1,2 1,1 1, 2, Graphique 2e par rapport au $ 1 $ = Roupie (Inde) (G) 1$ = Rand (Afrique du Sud) (D) ,2 2,8 Graphique 2f par rapport au $ (1$ =... Lire Turque) 3,2 2, ,6 2, ,4 2,2 2,4 2, Graphique 2g crédit BBB (asset swaps, en pb) Graphique 2h crédit High Yield (asset swaps, en pb) Etats-Unis Zone euro Etats-Unis Zone euro Sources : Datastream, Merrill Lynch, IBOXX, NATIXIS Sources : Datastream, Merrill Lynch, NATIXIS janv.-14 juil.-14 janv.-15 juil.-15 janv Flash

4 On voit : une baisse des prix des actifs risqués et une dépréciation de l ensemble des devises par rapport au dollar à la fin de 14, du printemps 15 à janvier 16 ; une hausse des prix des actifs risqués et une appréciation de l ensemble des devises par rapport au dollar au début de 15, depuis le début de 16. Le graphique 3 montre le premier facteur de l Analyse en Composantes Principales (sur juillet 14-16) sur ces 18 prix d actifs risqués ou primes de risque. Graphique 3 1er facteur de l'analyse en Composantes Principales (juillet 14-16) juil.14 janv.15 juil.15 janv.16 juil.16-2 Période Le tableau 1 montre les corrélations entre la première Composante Principale de l Analyse et les 18 séries des graphiques 2a à 2g. Tableau 1 Corrélation entre le premier facteur de l analyse en composante principale et les 18 séries des graphiques 2 CDS Indice souverains boursier des des S&P Eurostoxx FTSE Nikkei émergents $/ Yens/$ émergents hors Chine hors Chine Monnaies des émergents hors Chine / $ ,64,91 -,18 -,5 -,81,22 -,74,43,98 Période $/Real $/Rouble $/Roupie $/Rand $/Lire crédit BBB US crédit BBB ZE crédit High Yield US crédit High Yield ZE 14-16,96,93,96,95,92,96,86,96,92 Sources : Datastream, Sources Nationales, Natixis On voit une corrélation forte avec l ensemble des prix des actifs, sauf l Eurostoxx. Ceci confirme bien l hypothèse de la présence d un cycle financier global depuis la mi-14 : quand les prix des actifs risqués baissent, les différentes devises se déprécient par rapport au dollar ; quand les prix des actifs risqués augmentent, les différentes devises s apprécient par rapport au dollar. Nous nous demandons maintenant ce qui détermine ce cycle financier global unique. Flash

5 Cycle financier global depuis la mi- 14 : la politique monétaire des Etats- Unis a-t-elle un rôle central? On considère souvent que la politique monétaire des Etats-Unis a un rôle central dans la détermination du cycle financier mondial. Est-ce le cas aussi pour le cycle financier mondial unique que nous avons identifié depuis la mi- 14? Pour le savoir, nous allons comparer : la première composante calculée plus haut de l ensemble des prix d actifs risqués et des primes de risque (graphique 3) ; le contrat Eurodollar 3 mois (taux d intérêt à 3 mois anticipé sur le dollar) échéances décembre 16 et décembre 17 (graphique 4), qui représente la politique monétaire anticipée aux Etats-Unis ; le prix du pétrole (graphique 5) ; l indice Natixis d aversion pour le risque sur les marchés financiers (graphique 6). 3,5 Graphique 4 Contrats Eurodollar (3 mois) 3,5 Graphique 5 Prix du pétrole (Brent, $/baril) Échéance Décembre 16 Échéance Décembre 17 2,5 2,5 1, 1,,5 janv.14 juil.14 janv.15 juil.15 janv.16,5 Graphique 6 Indice NATIXIS de perception du risque Flash

6 On peut se demander en effet : si l aversion pour le risque, qui détermine normalement les prix des actifs risqués, est bien liée d une part à la première composante principale des prix des actifs risqués (au premier facteur de risque) ; ce qui détermine les prix des actifs risqués (la première composante principale des prix des actifs risqués) : l aversion pour le risque, la politique monétaire anticipée des Etats-Unis, le prix du pétrole? On sait que le prix du pétrole a joué un rôle très important dans l évolution des marchés financiers dans la période récente. Le tableau 2 montre les corrélations entre ces séries sur la période juillet Tableau 2 Corrélation sur juillet Contrats 1er facteur de Eurodollar l'analyse en échéance Composantes décembre Principales 16 Contrats Eurodollar échéance décembre 17 Prix du pétrole (Brent, $/baril) Indice NATIXIS de perception du risque 1er facteur de l'analyse en Composantes Principales 1, -,91 -, -,91,26 Contrats Eurodollar échéance décembre 16 -,91 1,,98,88 -,14 Contrats Eurodollar échéance décembre 17 -,,98 1,,88 -,18 Prix du pétrole (Brent, $/baril) -,91,88,88 1, -,41 Indice NATIXIS de perception du risque,26 -,14 -,18 -,41 1, Sources : Datastream, Natixis On voit que le premier facteur de l Analyse en Composantes principales, le taux d intérêt à 3 mois anticipé aux Etats-Unis et le prix du pétrole sont très fortement corrélés. L indice Natixis de perception du risque est par contre peu corrélé avec ces variables. Synthèse : quelle variable a un rôle dominant dans l explication du cycle financier global? Depuis la mi-14, tous les prix d actifs risqués (actions, spreads de crédit, actifs des émergents) et tous les taux de par rapport au dollar varient simultanément. Quand les prix des actifs risqués baissent, le dollar s apprécie par rapport à toutes les devises, quand ils montent, le dollar se déprécie. D habitude, le cycle financier mondial est lié à la politique monétaire anticipée des Etats- Unis. Nous voyons que, depuis la mi-14, le cycle financier global est lié à la fois au prix du pétrole et à l anticipation de la politique monétaire des Etats-Unis, pas à l importance de l aversion pour le risque. Flash

7 FLA S H Flash

FLASH MARCHÉS. Quelles sont les devises les plus sensibles aux crises globales? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. Quelles sont les devises les plus sensibles aux crises globales? RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars N Quelles sont les devises les plus sensibles aux crises globales? Nous recherchons les devises qui se déprécient le plus lors des crises globales (crise des subprimes

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Peut-on identifier le vrai objectif de la BCE? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Peut-on identifier le vrai objectif de la BCE? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE janvier 1 N 8 Peut-on identifier le vrai objectif de la BCE? La réunion du Conseil de la BCE du 1 janvier 1 confirme nos analyses précédentes : la BCE va mener une politique

Plus en détail

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS

Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive. Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Le SMI (Système Monétaire International) à la dérive Patrick ARTUS, Chef économiste, Membre du Comité Exécutif - NATIXIS Séminaire SMI Lyon 16 mars 215 Absence de coordination internationale des politiques

Plus en détail

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

PRÉVISIONS FINANCIÈRES RECHERCHE ÉCONOMIQUE Avril N Probablement, une très forte volatilité des marchés financiers de la zone euro en Nous pensons que, même si les fondamentaux des marchés financiers de la zone euro sont assez

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Le poids dans l économie mondiale des grands pays émergents qui vont mal ou qui vont moins bien qu avant RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Le poids dans l économie mondiale des grands pays émergents qui vont mal ou qui vont moins bien qu avant RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 9 janvier 1 N Le poids dans l économie mondiale des grands pays émergents qui vont mal ou qui vont moins bien qu avant On observe aujourd hui une forte dégradation de la situation

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Que se passera-t-il s il y a dépréciation continue du RMB chinois? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Que se passera-t-il s il y a dépréciation continue du RMB chinois? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 7 janvier 1 N 7 Que se passera-t-il s il y a dépréciation continue du RMB chinois? Il semble que, à la fin de 1 et au début de 1, les autorités chinoises aient décidé de mettre

Plus en détail

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

PRÉVISIONS FINANCIÈRES RECHERCHE ÉCONOMIQUE Septembre N 8 Quelles évolutions vont être cruciales pour les marchés financiers? Nous pensons que les marchés financiers, à la fin de et au début de, et après la résolution pour un

Plus en détail

23 avril 2009 - N -196

23 avril 2009 - N -196 avril 9 - N -9 La différence essentielle entre la crise de - et la crise de 7-9 : dans la seconde, la transmission de la crise à tous les marchés financiers Le point de départ des deux crises est le même

Plus en détail

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

PRÉVISIONS FINANCIÈRES RECHERCHE ÉCONOMIQUE Juin N Quelques questions très importantes pour les marchés financiers Nous posons quelques questions qui sont centrales pour les marchés financiers ; connaître les réponses à ces

Plus en détail

Jusqu où l euro peut-il monter?

Jusqu où l euro peut-il monter? 1 avril 7 - N 11 Jusqu où l euro peut-il monter? La hausse récente (et périodique) de l euro par rapport au dollar fait craindre à certains le présage dans les mois qui viennent, d'une appréciation excessive

Plus en détail

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992

Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la Suède et de la Finlande en 1992 juillet - N Comment se déclenche et qu entraîne une crise de la dette publique? Ce que nous apprennent les cas de la et de la en Compte tenu des perspectives de croissance et d inflation, les politiques

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La défiance des investisseurs vis-à-vis des actions de la zone euro est-elle globale ou due à des situations sectorielles spéciales?

FLASH ÉCONOMIE. La défiance des investisseurs vis-à-vis des actions de la zone euro est-elle globale ou due à des situations sectorielles spéciales? ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 3 juin N 7 La défiance des investisseurs vis-à-vis des actions de la zone euro est-elle globale ou due à des situations sectorielles spéciales? On voit depuis le printemps

Plus en détail

Les variations des taux de change : continûment excessives

Les variations des taux de change : continûment excessives juillet - N Les variations des taux de change : continûment excessives Nous nous intéressons ici aux devises des grands pays de l'ocde (dollar, euro, yen, livre sterling, franc suisse, dollar australien)

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Le triangle d incompatibilité n est plus une référence utile RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Le triangle d incompatibilité n est plus une référence utile RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 1 janvier 1 N 1 Le triangle d incompatibilité n est plus une référence utile On connait le célèbre triangle d incompatibilité (le Trilemme) : parmi la fixité des taux de change,

Plus en détail

Croissance potentielle et croissance effective

Croissance potentielle et croissance effective novembre - N Croissance potentielle et croissance effective Lorsqu'on s'interroge sur les perspectives de croissance à long terme, aux et en Europe, après la récession, on peut avoir deux approches : prévoir

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. Taux de change $/ et prix du pétrole : comprend-on la corrélation? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. Taux de change $/ et prix du pétrole : comprend-on la corrélation? RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE 25 février 215 N 168 Taux de change $/ et prix du pétrole : comprend-on la corrélation? Le taux de change $/ et le prix du pétrole en dollars sont fortement corrélés depuis

Plus en détail

Actions : des prix de marché aux fondamentaux

Actions : des prix de marché aux fondamentaux Actions : des prix de marché aux fondamentaux Patrick ARTUS Directeur de la Recherche et des Etudes - NATIXIS Conférence Invest 11 Genève 21 septembre 211 Volatilité implicite des actions et indices boursiers

Plus en détail

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS PROBLÈMES STRUCTURELS RECHERCHE ÉCONOMIQUE 29 octobre 14 N 866, : l arbitrage des entreprises industrielles entre perte de compétitivité et perte de profitabilité La et l sont confrontées à un niveau de

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Les trois étapes de l évolution du Système Monétaire International avec l évolution du rôle de la Chine RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Les trois étapes de l évolution du Système Monétaire International avec l évolution du rôle de la Chine RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 3 décembre 15 N 117 Les trois étapes de l évolution du Système Monétaire International avec l évolution du rôle de la Chine Nous regardons comment l évolution de la situation

Plus en détail

Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens

Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens octobre 9 - N 7 Que les gouvernements aient le courage de dire la vérité aux Européens Au lieu d'entretenir l'espoir d'une reprise rapide de la croissance et de l'emploi, les gouvernements feraient mieux

Plus en détail

Comment prévoir le taux de change dollar / euro à long terme?

Comment prévoir le taux de change dollar / euro à long terme? 15 avril 1 N. 15 Comment prévoir le taux de change dollar / euro à long terme? RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS Nous pensons que le taux de change dollar / euro dépend à long terme : de la

Plus en détail

La problématique de politique économique est devenue très

La problématique de politique économique est devenue très PAYS ÉMERGENTS, PAYS DE L OCDE : LES POLITIQUES MISES EN PLACE SERONT-ELLES COOPÉRATIVES OU NON COOPÉRATIVES? PATRICK ARTUS* La problématique de politique économique est devenue très différente, d un côté,

Plus en détail

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH PROBLÈMES STRUCTURELS RECHERCHE ÉCONOMIQUE PROBLÈMES STRUCTURELS RECHERCHE ÉCONOMIQUE 7 février N 77 Les pays qui sont voisins d une Union Monétaire doivent-ils plutôt choisir les changes fixes ou les changes flexibles? Certains pays sont voisins

Plus en détail

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

PRÉVISIONS FINANCIÈRES RECHERCHE ÉCONOMIQUE Janvier N Quelles seront les caractéristiques des marchés financiers de la zone euro en? Nous pensons que les investisseurs seront confrontés en, sur les marchés financiers de la zone

Plus en détail

Les perspectives économiques et financières en Janvier 2013 Dr. Yves Wagner, Directeur Claude Hirtzig, CFA, Directeur

Les perspectives économiques et financières en Janvier 2013 Dr. Yves Wagner, Directeur Claude Hirtzig, CFA, Directeur Les perspectives économiques et financières en 2013 Janvier 2013 Dr. Yves Wagner, Directeur Claude Hirtzig, CFA, Directeur Environnement économique international 1. Environnement économique international

Plus en détail

Rapport sur la politique monétaire

Rapport sur la politique monétaire Rapport sur la politique monétaire Octobre 2015 Timothy Lane Sous-gouverneur Banque du Canada Faits saillants L inflation mesurée par l IPC global demeure près de la limite inférieure de la fourchette

Plus en détail

FLASH MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE 1 janvier 15 N 31 Le mystère de la Parité non Couverte de Taux d intérêt Normalement, aux primes de risques près, l écart entre les taux d intérêt sur deux devises (nous regardons

Plus en détail

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Accélération de l'inflation en Europe et aux Etats-Unis Conjoncture économique Conjoncture financière janvier 2017 Philippe Brossard Synthèse Accélération de l'inflation en Europe et aux

Plus en détail

Flash Economie. Et si le risque politique passait de la zone euro aux Etats-Unis? 30 mai

Flash Economie. Et si le risque politique passait de la zone euro aux Etats-Unis?  30 mai 30 mai 2017-655 Et si le risque politique passait de la zone euro aux? Après la victoire d E. Macron en France et avec les difficultés de D. Trump (enquête sur les liens avec la Russie ), il est possible

Plus en détail

Comment peut-on avoir une courbe des taux inversée?

Comment peut-on avoir une courbe des taux inversée? 7 juin - N 7 Comment peut-on avoir une courbe des taux inversée? RECHERCHE ECONOMIQUE Rédacteur : Patrick ARTUS La courbe des taux sur l'euro ( ans- ans) s'est inversée depuis que les marchés financiers

Plus en détail

A quoi servent les banques?

A quoi servent les banques? A quoi servent les banques? Patrick ARTUS Chef économiste, Directeur de la Recherche et des Etudes, membre du Comité Exécutif - NATIXIS Entretiens Enseignants Entreprises Jouy-le-Moutier, 27 et 28 août

Plus en détail

Flash Economie. D une création monétaire mondiale stabilisante à une création monétaire mondiale déstabilisante.

Flash Economie. D une création monétaire mondiale stabilisante à une création monétaire mondiale déstabilisante. 9 septembre 216-911 D une création monétaire mondiale stabilisante à une création monétaire mondiale déstabilisante De la seconde moitié des années 199 à la crise de 28-29, la création monétaire mondiale

Plus en détail

PRÉVISIONS FINANCIÈRES

PRÉVISIONS FINANCIÈRES RECHERCHE ÉCONOMIQUE Février N Les quatre moteurs de la croissance mondiale ont disparu Il faut réaliser, avant d essayer de prévoir l évolution future de l économie mondiale, que les quatre moteurs de

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Que va-t-il se passer dans la zone euro si le Royaume-Uni mène des politiques monétaire et fiscale agressives? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Que va-t-il se passer dans la zone euro si le Royaume-Uni mène des politiques monétaire et fiscale agressives? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 juillet N 79 Que va-t-il se passer dans la zone euro si le Royaume-Uni mène des politiques monétaire et fiscale agressives? La sortie de l UE va pénaliser les productions

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Peut-il y avoir une crise financière aux Etats-Unis avec la remontée des taux d intérêt de la Réserve Fédérale? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Peut-il y avoir une crise financière aux Etats-Unis avec la remontée des taux d intérêt de la Réserve Fédérale? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 Peut-il y avoir une crise financière aux Etats-Unis avec la remontée des taux d intérêt de la Réserve Fédérale? Certains analystes pensent que la remontée des

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 4 mai 16 N 486 Voit-on des signes de réindustrialisation de la France? Avec la dégradation de la compétitivité-coût de la Chine et des autres pays émergents, avec l amélioration

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 2 juillet 215 N 5 Des dévaluations internes réussies dans la zone euro : à quelles conditions? Nous regardons les évolutions économiques, du Portugal, de l Espagne, de la

Plus en détail

Réunion d allocation Mensuelle. Août 2016

Réunion d allocation Mensuelle. Août 2016 Réunion d allocation Mensuelle Août 2016 Institut du Patrimoine Strictement Privée et Confidentielle Sommaire I - Allocation des Marchés Financiers A - Principaux Indices Internationaux B - Palmarès du

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 3 juin 1 N 7 Ce qui a structuré les marchés financiers depuis 35 ans va disparaître Les marchés financiers ont été structurés depuis plus de 35 ans par deux évolutions (nous

Plus en détail

Le triangle d incompatibilité n est plus une référence utile (Patrick Artus) Conférence Maurice Allais 17 juin 2016

Le triangle d incompatibilité n est plus une référence utile (Patrick Artus) Conférence Maurice Allais 17 juin 2016 Patrick ARTUS Chef économiste, Membre du comité exécutif de Natixis Tél : +- email : patrick.artus@natixis.com Le triangle d incompatibilité n est plus une référence utile (Patrick Artus) Conférence Maurice

Plus en détail

Flash Economie. 9 décembre

Flash Economie.  9 décembre 9 décembre 1-131 S il y a remontée durable des taux d intérêt à long terme, il faut investir dans les actifs dont les rendements sont décorrélés des rendements obligataires : quels sont ces actifs? Nous

Plus en détail

La gestion des risques d entreprise à l international

La gestion des risques d entreprise à l international Montréal, 25 septembre 2015 La gestion des risques d entreprise à l international Simon Jacques Vice-président Services internationaux Mouvement Desjardins Quelques risques auxquels faire face Le risque

Plus en détail

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Accélération de l'inflation en Europe et aux Etats-Unis Conjoncture économique Conjoncture financière octobre 2016 Philippe Brossard Synthèse Accélération de l'inflation en Europe et aux

Plus en détail

Contexte de marché au 31 mars 2010

Contexte de marché au 31 mars 2010 DeriveXperts Spécialiste de la valorisation indépendante des produits structurés Contexte de marché au 31 mars 2010 La reprise des marchés engagée au cours de l année 2009 s est poursuivie au premier trimestre

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Disparition des courbes de Phillips ou autre définition des courbes de Phillips? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Disparition des courbes de Phillips ou autre définition des courbes de Phillips? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février 1 N 19 Disparition des courbes de Phillips ou autre définition des courbes de Phillips? On observe aujourd hui dans certains pays (Etats-Unis, Japon par exemple) que,

Plus en détail

Aperçu des matières premières Indice de matières premières Bloomberg Rendement sur 15 ans, en date du 31 août 2017

Aperçu des matières premières Indice de matières premières Bloomberg Rendement sur 15 ans, en date du 31 août 2017 31 août 2017 Aperçu des matières premières Indice de matières premières Bloomberg Rendement sur 15 ans, en date du 31 août 2017 250 200 150 100 50 0 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La France va mieux? Regardons la croissance potentielle et l écart entre la croissance et la croissance potentielle.

FLASH ÉCONOMIE. La France va mieux? Regardons la croissance potentielle et l écart entre la croissance et la croissance potentielle. ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juillet 6 N 78 La France va mieux? Regardons la croissance potentielle et l écart entre la croissance et la croissance potentielle. La France va mieux puisque la croissance

Plus en détail

Perspectives sur le marché. Survol économique

Perspectives sur le marché. Survol économique 30 septembre 2017 Survol économique 2 Prévisions de la croissance mondiale et régionale Prévisions du PIB (variation en % sur 12 mois) 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Économies avancées 3.1%

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Reflation progressive. juin Conjoncture économique Conjoncture financière. Clémentine Cazalets - Philippe Brossard

NOTRE SCENARIO. Reflation progressive. juin Conjoncture économique Conjoncture financière. Clémentine Cazalets - Philippe Brossard NOTRE SCENARIO Reflation progressive Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2017 Clémentine Cazalets - Philippe Brossard Synthèse Reflation progressive 1. L inflation accélère dans les pays

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Pourquoi le Brexit est vraiment une mauvaise idée pour le Royaume-Uni RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Pourquoi le Brexit est vraiment une mauvaise idée pour le Royaume-Uni RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 1 er juillet 1 N 73 Pourquoi le Brexit est vraiment une mauvaise idée pour le Royaume-Uni Nous voyons six raisons pour lesquelles le Brexit est vraiment une mauvaise idée

Plus en détail

LA GLOBALISATION FINANCIERE. et ses conséquences

LA GLOBALISATION FINANCIERE. et ses conséquences LA GLOBALISATION FINANCIERE et ses conséquences PLAN 1 Introduction 2 La mondialisation financière : principes généraux de fonctionnement 3 Les conséquences de la globalisation financière 4 Crises monétaires

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Quelles évolutions de long terme les investisseurs en actions (américaines, européennes) doivent-ils regarder? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Quelles évolutions de long terme les investisseurs en actions (américaines, européennes) doivent-ils regarder? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin N Quelles évolutions de long terme les investisseurs en actions (américaines, européennes) doivent-ils regarder? Nous pensons que les investisseurs en actions, s ils

Plus en détail

EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO?

EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? EN QUOI DEVRAIT CONSISTER LA SURVEILLANCE MACROPRUDENTIELLE DE LA ZONE EURO? PATRICK ARTUS * La proposition faite aujourd hui

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 8 janvier 216 N 3 La croissance de la zone euro est-elle menacée par une crise financière? On peut considérer qu il y a aujourd hui à nouveau une forme de crise financière

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Une déflation, ce serait un recul du prix du PIB, pas du prix de la consommation RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Une déflation, ce serait un recul du prix du PIB, pas du prix de la consommation RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE mars N Une déflation, ce serait un recul du prix du PIB, pas du prix de la consommation Une déflation est une situation où la faiblesse de l inflation conduit : - à une hausse

Plus en détail

Après les banques d'investissement, les prochaines victimes sont-elles les banques de détail?

Après les banques d'investissement, les prochaines victimes sont-elles les banques de détail? avril - N - Après les banques d'investissement, les prochaines victimes sont-elles les banques de détail? Probablement arrive-t-on, aujourd'hui, au terme du mouvement de dépréciation d'actifs par les banques

Plus en détail

Flash Economie. Quels effets sur l asset allocation optimale d une politique économique sociale-démocrate aux Etats- Unis?

Flash Economie. Quels effets sur l asset allocation optimale d une politique économique sociale-démocrate aux Etats- Unis? 9 août 1-5 Quels effets sur l asset allocation optimale d une politique économique sociale-démocrate aux Etats- Unis? Si H. Clinton est élue à la présidence des Etats-Unis, et si elle n est pas confrontée

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Une économie mondiale un peu décevante, mais toujours en croissance. janvier Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Une économie mondiale un peu décevante, mais toujours en croissance. janvier Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Une économie mondiale un peu décevante, mais toujours en croissance Conjoncture économique Conjoncture financière janvier 2016 Philippe Brossard Synthèse Une économie mondiale un peu décevante,

Plus en détail

BULLETIN DE LA BANQUE

BULLETIN DE LA BANQUE BULLETIN DE LA BANQUE DE FRANCE FÉVRIER 28 17 12 17 SOMMAIRE ACTUALITÉ Sommaire 1 ÉTUDES Sommaire 21 Les comptes fi nanciers de la Nation en 27 : sur fond de tensions sur les marchés fi nanciers, dynamisme

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de janvier Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. L'économie mondiale est sur un rythme de croisière un peu faible mais stable. janvier 2016

NOTRE SCENARIO. L'économie mondiale est sur un rythme de croisière un peu faible mais stable. janvier 2016 NOTRE SCENARIO L'économie mondiale est sur un rythme de croisière un peu faible mais stable Conjoncture économique Conjoncture financière janvier 2016 Philippe Brossard Synthèse L'économie mondiale est

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco - n 179 Semaine du 20 au 24 octobre 2014

MEDEF Actu-Eco - n 179 Semaine du 20 au 24 octobre 2014 MEDEF Actu-Eco - n 179 Semaine du 20 au 24 octobre 2014 SOMMAIRE FRANCE 1. Climat des affaires en octobre 2014 : dégradation dans le bâtiment, stabilité dans le commerce de détail, légère amélioration

Plus en détail

ANTICIPATIONS HEBDO. 19 Janvier L'élément clé durant la semaine du 12 Janvier 2015

ANTICIPATIONS HEBDO. 19 Janvier L'élément clé durant la semaine du 12 Janvier 2015 Direction de la Recherche Economique Auteur : Philippe Waechter L'élément clé durant la semaine du 12 Janvier 2015 La Banque Nationale Suisse a supprimé le plafond, à 1.2, qui existait entre le franc suisse

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. France : faut-il devenir plus optimiste? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE février N France : faut-il devenir plus optimiste? Jusqu à la fin de, il était difficile d être optimiste sur les perspectives économiques pour la France : enquêtes mal orientées,

Plus en détail

Flash Economie. La question de la corrélation entre le taux de change $/ et le prix du pétrole. 18 octobre

Flash Economie. La question de la corrélation entre le taux de change $/ et le prix du pétrole.  18 octobre 18 octobre 216-1118 La question de la corrélation entre le taux de change $/ et le prix du pétrole Traditionnellement, le prix du pétrole et le taux de change $/ sont corrélés : une hausse du prix du pétrole

Plus en détail

Flash Economie. Si on s approche du plein emploi, quelle est la bonne allocation d actifs?

Flash Economie. Si on s approche du plein emploi, quelle est la bonne allocation d actifs? 1 juin 1-3 Si on s approche du plein emploi, quelle est la bonne allocation d actifs? Les, le Royaume-Uni, le Japon sont au plein emploi ; la Chine, la zone euro et le Monde globalement sont proches du

Plus en détail

La crise bancaire n'a pas la même nature aux Etats-Unis et dans la zone euro, les solutions sont donc aussi différentes

La crise bancaire n'a pas la même nature aux Etats-Unis et dans la zone euro, les solutions sont donc aussi différentes octobre - N 1 Patrick Artus, patrick.artus@natixis.com, 1 1 La crise bancaire n'a pas la même nature aux et dans la zone euro, les solutions sont donc aussi différentes La crise bancaire américaine est

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 38 / 2016

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 38 / 2016 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 38 / 2016 DOCUMENT PRÉPARÉ POUR LE C ONSEIL DE BANK AL-MAGHRIB DU 22 MARS 2016 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 38 / 2016 DOCUMENT PRÉPARÉ POUR LE CONSEIL DE BANK

Plus en détail

Stratégie d investissement 2017 PAVILLON GABRIEL MARDI 10 JANVIER 2017

Stratégie d investissement 2017 PAVILLON GABRIEL MARDI 10 JANVIER 2017 Stratégie d investissement 2017 PAVILLON GABRIEL MARDI 10 JANVIER 2017 PERFORMANCES DES MARCHÉS ACTIONS (EUR ET DEVISE LOCALE) Perf. EUR PERFORMANCES DES MARCHÉS OBLIGATAIRES (DEVISE LOCALE) Perf. Devise

Plus en détail

Tendance. Conjoncture SOMMAIRE. Les clignotants de l économie internationale. page 2. page 4. page 5. page 6 INDICES.

Tendance. Conjoncture SOMMAIRE. Les clignotants de l économie internationale. page 2. page 4. page 5. page 6 INDICES. Dernière heure! La croissance européenne a surpris positivement au premier trimestre 2008, avec un solide 0,7 % de progression par rapport au quatrième trimestre 2007, ce qui maintient le glissement sur

Plus en détail

La crise récente va certainement modifier durablement le comportement

La crise récente va certainement modifier durablement le comportement LES DÉFIS POUR LES BANQUES CENTRALES APRÈS LA CRISE PATRICK ARTUS* La crise récente va certainement modifier durablement le comportement des banques centrales et leur impose aussi d apporter des solutions

Plus en détail

Pourquoi il est nécessaire de modifier les procédures d'intervention des banques centrales

Pourquoi il est nécessaire de modifier les procédures d'intervention des banques centrales 28 avril 8 - N - 171 Pourquoi il est nécessaire de modifier les procédures d'intervention des banques centrales La procédure traditionnelle d'intervention des banques centrales consiste à offrir de la

Plus en détail

L essentiel de la semaine. Zone euro : Effritement des ventes au détail en février.

L essentiel de la semaine. Zone euro : Effritement des ventes au détail en février. Expo. Intlt nette Effet change brut Effet change net Autres impacts Résultat net 2014 Résultat net 2015 10 avril 2015 Informations générales Juridique et financière Innovations et services L essentiel

Plus en détail

Entrée de biens Sortie de monnaie. Importation. Sortie de biens Entrée de monnaie. Exportation

Entrée de biens Sortie de monnaie. Importation. Sortie de biens Entrée de monnaie. Exportation Importation Entrée de biens Sortie de monnaie Exportation Sortie de biens Entrée de monnaie Exportations > Importations = Excédent courant = Apport de monnaie Exportations < Importations = Déficit courant

Plus en détail

Interrogations sur le système dollar

Interrogations sur le système dollar Interrogations sur le système dollar Michel Aglietta, CEPII et France Stratégie Virginie Coudert, Banque de France, Université de Paris-Ouest Nanterre et CEPII Globalisation financière hors contrôle :

Plus en détail

Fed : le «tapering» se poursuit, comme attendu.

Fed : le «tapering» se poursuit, comme attendu. 02 mai 2014 Informations générales Juridique et financière Innovations et services L essentiel de la semaine Zone euro : l inflation rebondit faiblement en avril alors que le crédit bancaire est toujours

Plus en détail

La conjoncture économique mondiale en 10 graphiques

La conjoncture économique mondiale en 10 graphiques 28/0/203 La conjoncture économique mondiale en 0 graphiques. Croissance du PIB mondial 2. Production industrielle 3. Exportations mondiales 4. Production mondiale de pétrole brut 5. Enquête auprès des

Plus en détail

Dernière heure! Tendance. Conjoncture SOMMAIRE. Les clignotants de l économie internationale INDICES. page 2. page 4. page 5.

Dernière heure! Tendance. Conjoncture SOMMAIRE. Les clignotants de l économie internationale INDICES. page 2. page 4. page 5. Dernière heure! Les acheteurs manufacturiers américains gardent le moral en juin : l'indice ISM est à 56 après 55 en mai. La composante production est en nette hausse, en réaction avec un net rebond des

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de février

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de février Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique (1) Bureau de la veille économique et des prix (1B) Observatoire des prix et des marges (filière

Plus en détail

Flash Economie. Les Banques Centrales doivent-elles (peuvent-elles) acheter des actions? 30 janvier

Flash Economie. Les Banques Centrales doivent-elles (peuvent-elles) acheter des actions?  30 janvier janvier 7-9 Les Banques Centrales doivent-elles (peuvent-elles) acheter des actions? Certaines Banques Centrales (Banque Nationale Suisse, Banque Centrale de Hong Kong, Banque du Japon) ont acheté ou achètent

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. février 2016

Conjoncture économique et marchés financiers. février 2016 Conjoncture économique et marchés financiers février 216 Page 1 l 1/2/216 Une croissance mondiale bousculée par le pétrole bon marché La croissance aux Etats-Unis devrait rester bien orientée grâce au

Plus en détail

PREVISIONS FINANCIERES

PREVISIONS FINANCIERES septembre Que vont faire les gouvernements de la zone euro, la BCE, la Commission Européenne si la croissance de la zone euro devient faible en 7, ce qu il faut craindre? Il existe de nombreuses raisons

Plus en détail

LETTRE STRATÉGIE D INVESTISSEMENT

LETTRE STRATÉGIE D INVESTISSEMENT ÉCONOMIE ET STRATÉGIE N 49 - JUIN 2012 LETTRE STRATÉGIE D INVESTISSEMENT ÉDITORIAL Après une belle performance au premier trimestre, les inquiétudes renouvelées sur la conjoncture internationale et la

Plus en détail

Vue d ensemble : la croissance au cœur des préoccupations

Vue d ensemble : la croissance au cœur des préoccupations Jacob Gyntelberg Michael R. King jacob.gyntelberg@bis.org michael.king@bis.org Vue d ensemble : la croissance au cœur des préoccupations De début juin à fin août, les investisseurs ont porté leur attention

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars

Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois de mars Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

La performance à l'exportation de la France est vraiment une anomalie

La performance à l'exportation de la France est vraiment une anomalie 5 mai 21 N. 213 La performance à l'exportation de la est vraiment une anomalie Comparant l', la, l' et l', on voit : que les coûts de production dans l'industrie manufacturière n'ont pas plus augmenté

Plus en détail

-2.5% Marchés d actions

-2.5% Marchés d actions Marchés d actions -2.5% MSCI EMU en juin Les marchés d actions ont évolué dans une marge relativement étroite en juin. L indice américain S&P500 a encore inscrit un nouveau record historique sur les tablettes

Plus en détail

Flash Economie. L euro devrait rester faible par rapport au dollar, mais est-ce le cas vis-à-vis des autres devises?

Flash Economie. L euro devrait rester faible par rapport au dollar, mais est-ce le cas vis-à-vis des autres devises? 6 janvier 7-7 L euro devrait rester faible par rapport au dollar, mais est-ce le cas vis-à-vis des autres devises? On observe dans la période récente (depuis novembre 6) : une dépréciation de l euro par

Plus en détail

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques?

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques? La crise financière : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques conomiques? Table ronde "Les Crises financières" Journée de l'economie Lyon 21 novembre 28 Patrick ARTUS Directeur de

Plus en détail

Les Banques Centrales : sauveteurs ou provocateurs de crise?

Les Banques Centrales : sauveteurs ou provocateurs de crise? novembre 9 - N - Les Banques Centrales : sauveteurs ou provocateurs de crise? Le comportement des Banques Centrales des grands pays de l OCDE depuis le début de la crise fait l objet de commentaires qui

Plus en détail

Réunion d allocation Mensuelle. Décembre 2016

Réunion d allocation Mensuelle. Décembre 2016 Réunion d allocation Mensuelle Décembre 2016 Institut du Patrimoine Strictement Privée et Confidentiel Sommaire I - Allocation des Marchés Financiers A - L actualité en quelques points B - Principaux Indices

Plus en détail

Orientations stratégiques

Orientations stratégiques Orientations stratégiques 11 avril 2016 En synthèse Les efforts des Banques centrales ont provoqué un rebond significatif des marchés d actions. Il faudra néanmoins du temps pour que l amélioration des

Plus en détail

Sujets économiques et financiers : le point sur l Euro-dollar et le franc CFA

Sujets économiques et financiers : le point sur l Euro-dollar et le franc CFA Sujets économiques et financiers : le point sur l Euro-dollar et le franc CFA Conférence AFCOT - Octobre 2017 François FAURE Responsable Pays émergents et Risque Pays 1 1 Euro-dollar : dollar faible? 2

Plus en détail

Le commerce mondial en

Le commerce mondial en Chapitre III Le commerce mondial en 21 216 La croissance du commerce mondial en volume est restée lente en 21, à 2,7%, chiffre revu à la baisse par rapport à l estimation préliminaire de 2,8% d avril 216.

Plus en détail

Perspectives des marchés financiers en 2013

Perspectives des marchés financiers en 2013 Conférence annuelle Perspectives des marchés financiers en 2013 12 ème édition Déroulé de la présentation Le bilan des marchés 2012 2013 : Les perspectives 2013 : La vision marchés Les classes d'actifs

Plus en détail

L essentiel de la semaine. Etats-Unis : Les chiffres de l industrie et de l immobilier déçoivent. La Fed se plie enfin au principe de réalité

L essentiel de la semaine. Etats-Unis : Les chiffres de l industrie et de l immobilier déçoivent. La Fed se plie enfin au principe de réalité Spot MAY 15 JUL 15 SEP 15 NOV 15 JAN 16 MAR 16 MAY 16 JUL 16 SEP 16 NOV 16 JAN 17 MAR 17 MAY 17 JUL 17 SEP 17 NOV 17 20 mars 2015 Informations générales Juridique et financière Innovations et services

Plus en détail

Orientations stratégiques

Orientations stratégiques Orientations stratégiques 12 juillet 2016 En synthèse Une phase de transition avec plus de volatilité a débuté avec la décision surprise des britanniques en faveur du Brexit. D autres échéances politiques

Plus en détail

La Crise Financière Mondiale: Analyse, Réponses et Leçons Préliminaires. Dominique Strauss-Kahn

La Crise Financière Mondiale: Analyse, Réponses et Leçons Préliminaires. Dominique Strauss-Kahn 25 mars 29 La Crise Financière Mondiale: Analyse, Réponses et Leçons Préliminaires Dominique Strauss-Kahn Directeur Général - Fonds Monétaire International Assemblée Nationale Commission des Affaires Étrangères

Plus en détail