rtisans Gers LE MONDE DES Assemblée générale 2014 Réforme : la CMA du Gers dit oui à l autonomie P. 4 DEUX «TOP CHEFS» À L ÉCOLE DES MÉTIERS P.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "rtisans Gers LE MONDE DES Assemblée générale 2014 Réforme : la CMA du Gers dit oui à l autonomie P. 4 DEUX «TOP CHEFS» À L ÉCOLE DES MÉTIERS P."

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Gers Assemblée générale 2014 Réforme : la CMA du Gers dit oui à l autonomie P. 4 Bimestriel n 104 janvier-février DEUX «TOP CHEFS» À L ÉCOLE DES MÉTIERS P. 6 EMPLOI : DES AIDES POUR LES ARTISANS P. 13 LES PETITES ANNONCES DE LA Gers

2 COMME DES MILLIERS D ENTREPRENEURS, BÉNÉFICIEZ DE LA GARANTIE SOCAMA POUR RÉALISER VOTRE PROJET PROFESSIONNEL LA SOCAMA GARANTIT LES PRÊTS PROFESSIONNELS DE LA BANQUE POPULAIRE* Sa caution facilite l accès au crédit, allège le recours aux garanties réelles et personnelles et limite de ce fait les recours sur le patrimoine des emprunteurs en cas de défaillance de l entreprise. FNS, Fédération Nationale des Socama, association loi 1901, dont le siège est situé 50, avenue Pierre-Mendès-France Paris - Réf. 02/ Crédit Photo : ShutterStock, Thinkstock - Création : Tagora - Impression : Les Éditions de l Épargne. Pour en savoir plus : Contactez l agence Banque Populaire de votre choix ou consultez le site * Sous réserve d acceptation de votre dossier par la Banque Populaire et la Socama. en partenariat avec

3 P ANORAMA Le 27 novembre dernier, la CMA du Gers tenait son assemblée générale annuelle. Réforme de l artisanat, loi Pinel, développement économique, apprentissage, le Président Olié est revenu sur les grands dossiers de l année écoulée. P 4 ÉVÉNEMENT 4 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2014 : les territoires ont besoin de Chambres autonomes ACTUALITÉS 6 CONCOURS : et le meilleur plombier est 7 TAXE D APPRENTISSAGE 2015 : défendez l apprentissage! 8 RECOURS OBLIGATOIRE aux téléprocédures fiscales pour les entreprises 12 FORMATION PROFESSIONNELLE : le point sur la réforme 13 EMPLOI : recrutez, vous êtes aidés! S TRATÉGIES En zone rurale, nombreux sont les artisans à revêtir plusieurs casquettes : activité professionnelle, mandat électif, responsabilité associative Rencontre avec Thierry Montégut, pour qui activité professionnelle et implication locale vont de pair. P 16 STYLE DE VIE 14 CES ARTISANS qui s investissent dans la vie locale 16 L ACTION LOCALE est l esprit même de l artisanat en milieu rural ÉCLAIRAGE 17 ARTISANS D ART à la pointe de l innovation 22 RECHERCHE ET INNOVATION des têtes chercheuses au service de l artisanat d art 1 JOUR AVEC 24 TROIS GRAFFEURS DANS LE VENT : Déco Spray, la bombe communicante CAS D ENTREPRISE 26 DU PAIN AU LARD : la recette du succès RÉUSSITE 28 CARRELAGES DE SAINT-SAMSON : en terre de créativité D OSSIER LES CLIENTS, VOS MEILLEURS AMBASSADEURS Plus efficace que n importe quelle publicité, et gratuit Le client peut se transformer en porte-voix pour peu qu il soit satisfait de vos prestations! Comment amener votre clientèle à travailler pour vous? En la «chouchoutant». P. 29 VOS PREMIERS PAS VERS LA GESTION DE LA RELATION CLIENT! P. 33 P RATIQUE Le président de la CAPEB 32, Guy Sorbadère, a présenté son rapport moral et d activités de l année 2013 lors de l assemblée générale annuelle en octobre dernier à Marciac. P. 40 JURI-PRATIQUE 34 FORMATION PROFESSIONNELLE : le nouveau compte de formation des salariés 35 QUELS SONT VOS AVANTAGES EN NATURE imposables? RÉPERTOIRE DES MÉTIERS 36 IMMATRICULATIONS et radiations MÉTÉO 38 BRÈVES et tableau de bord MAISON DE L ARTISAN - UDAG 40 CAPEB DU GERS : assemblée générale 2014 R EGARDS PRESTIGE 42 FABRICATION ARTISANALE DE SKIS : ce que j aime, c est créer de nouveaux modèles INITIATIVES 44 WORLDSKILLS COMPETITION : en haut de l affiche OPINION 46 GRÉGORY CUILLERON : les personnes handicapées passent leur temps à s adapter É DITO Christian Olié Président de la CMA du Gers» Les élus de la Chambre de Métiers et de l Artisanat, le secrétaire général et l ensemble des équipes vous présentent leurs meilleurs vœux. Que cette nouvelle année soit celle de la promotion de vos qualifications et de votre savoir-faire. En 2014, la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Gers a plus que jamais accompagné les artisans et les apprentis dans la valorisation de leur savoir-faire. Géraldine Aguilar, esthéticienne, Cédric Giavarini, pâtissier boulanger et Yves Senecal, photographe, ont obtenu le titre de Maître Artisan. Messieurs Latour et Charpentier, dirigeants de l entreprise Soumeillan à Gimont, ont reçu le troisième prix de la reprise artisanale Midi-Pyrénées. Nos apprentis de la section cuisine, Jason et Omer, ont fini aux deux premières places du concours «Gasconh à table». Ces récompenses démontrent la qualité de nos entreprises. En 2015, vendez votre qualification et votre savoir-faire auprès de vos clients. Le prix Stars et Métiers récompensera les artisans gersois dans la dimension innovante de leurs projets, leur démarche commerciale, leur gestion Contactez-nous pour monter un dossier. Vous trouverez dans ce numéro le dépliant formation Perfectionnez vos compétences pour aller plus loin Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés du Gers. Ce magazine contient un dépliant formations. Le Monde des artisans n 104 Janvier-février 2015 Édition du Gers Président du comité de rédaction des pages locales : Christian Olié Avec le concours rédactionnel de la chambre de métiers et de l artisanat du Gers Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Ont collaboré à ce numéro : Barbara Colas, Sophie de Courtivron, Marjolaine Desmartin, Christelle Fénéon, Isabelle Flayeux, Mélanie Kochert, Guillaume Geneste, François Sabarly, Delphine Payan-Sompayrac Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Crédit photos locales sauf mentions contraires : CMA 32 Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. À l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : décembre 2014 Impression : Socosprint Imprimeurs, 36 route d Archettes Épinal. Le monde des artisans janvier-février

4 vénement Gers Le 27 novembre dernier, la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Gers tenait son assemblée générale annuelle. Réforme de l artisanat, loi Pinel, développement économique, apprentissage, le président Olié est revenu sur les grands dossiers de l année écoulée et a posé les bases des projets pour l avenir. À l honneur cette année, les apprenties de la section coiffure de l École des Métiers ont clôturé la rencontre par une présentation en images de leur voyage à Londres à l occasion du Mondial de la coiffure en octobre 2014 (lire ci-contre). ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2014 Les territoires ont besoin de Cha Christian Olié a introduit les débats en décrivant «une année compliquée mais avec quelques avancées pour les entreprises artisanales». La loi Pinel ayant notamment pris en compte des revendications de De gauche à droite : l Artisanat, par exemple sur le statut Jean-Marc des auto-entrepreneurs. Le président Sabathé, de la CMA du Gers a également préfet rappelé son combat pour des du Gers, Chambres de Métiers autonomes, Christian Olié, dans un contexte de régionalisation, président tout en défendant une mutualisation de la CMA de certaines fonctions au niveau du Gers, et régional. Cette autonomie permet Françoise en effet d investir et d impulser des Poujal, secrétaire projets proches du territoire. La générale. CMA du Gers renforce ainsi son ancrage territorial en développant des partenariats avec les collectivités locales. Dans cette dynamique, le 20 novembre dernier, elle a signé une convention de partenariat avec la Communauté d agglomération du Grand Auch (lire ci-contre). Le cas de l apprentissage : l innovation et l excellence en réponse L École des Métiers du Gers est confrontée à une baisse d effectifs qui, comme l a rappelé le président de la CMA du Gers, «affecte tous les CFA et surtout ceux proposant des sections dans le BTP». Le Gouvernement va devoir prendre les mesures nécessaires en termes d orientation des jeunes ou de primes aux entreprises pour atteindre l objectif qu il s est fixé de apprentis. Dans le département, le service apprentissage poursuit son travail d information sur ces filières en multipliant les rencontres avec les jeunes et les entreprises au travers notamment de forums d information et de visites dans les collèges. En 2015, les journées portes ouvertes de l École des Métiers seront démultipliées afin d accueillir un maximum de jeunes et de familles sera donc une année charnière 4 Le monde des artisans janvier-février 2015

5 Développement Nouveau partenariat avec le Grand Auch La Chambre de Métiers et de l Artisanat du Gers poursuit son travail collaboratif avec les collectivités et intercommunalités du territoire. Le tissage de ces relations trouve en effet un écho positif auprès des élus, persuadés que le développement économique local passe par une collaboration transversale entre tous les acteurs impliqués. Les conventions de partenariat mises en place par la CMA du Gers comportent ainsi quatre axes : accompagnement des porteurs de projet, accompagnement des entreprises, appui à la création et soutien à la transmission d entreprises. C est dans ce cadre que, le 20 novembre dernier, la CMA du Gers a signé un nouveau partenariat avec la Communauté d agglomération du Grand Auch. L implication de la CMA du Gers dans ce partenariat lui a permis de participer activement à l élaboration du contrat de ville dans le cadre de la nouvelle politique de la ville du «Projet Grand Garros». Cette collaboration permettra aux deux acteurs de mutualiser leurs forces dans différents domaines de coopération : création d un observatoire de l artisanat sur le territoire ; interventions coordonnées en faveur des créateurs d entreprises et porteurs de projets, pour favoriser les reprises d entreprises artisanales sur le secteur ; accompagnement des entreprises dans leurs projets de développement ; concertation sur les programmes d infrastructures. mbres autonomes pour l apprentissage dans le Gers et verra notamment se concrétiser la construction du bâtiment Énergie. Renforcer l appui aux entreprises La Chambre de Métiers poursuivra en 2015 l accompagnement des entreprises dans les domaines de l environnement et du développement durable. Les entreprises artisanales sont notamment épaulées dans la mise en place du Document Unique, auquel les maîtres d apprentissage ont été sensibilisés cette année. L opération régionale «Visite Énergie» connaît un vif succès auprès des entreprises qui apprennent ainsi à contrôler et à diminuer leur facture énergétique. Fin 2014, l annuaire «Écoconstruction et Performance énergétique» a été lancé dans une version en ligne. 95 entreprises gersoises qui ont fait le choix de construire et de rénover durablement participent à cette opération. La CMA du Gers effectue également le contrôle qualité des artisans conserveurs certifiés IGP-Gers, en étroite coopération avec la Chambre d Agriculture. Enfin, la CMA réalise un important travail de sensibilisation et d information sur la thématique de l accessibilité aux commerces. Autant de thématiques primordiales pour le développement des entreprises gersoises qui seront travaillées et renforcées en 2015, contribuant ainsi à la dynamique économique du département. PLUS D INFOS Apprentissage À Londres, l excellence confirme les vocations des apprenties coiffeuses Les apprenties coiffeuses en 2 e année de Brevet Professionnel de l École de Métiers du Gers ont découvert en octobre dernier le Salon international de la coiffure à Londres. Durant quatre jours, elles ont pu apprécier en immersion l excellence de leur futur métier et arpenter la capitale britannique accompagnées de leur professeur d anglais Kathy Inisan et de leur professeur de coiffure Isabelle Dartigues. Deux journées du séjour étaient consacrées à la pratique de l anglais et à la visite des sites emblématiques de la ville. Deux autres journées dédiées à la découverte du salon au Centre Excel de Londres ont permis aux apprenties d assister en direct à des coupes sur modèles, d écouter les précieux conseils des plus grands coiffeurs du moment et d admirer les défilés de mannequins, avec pour certaines des coiffures pour le moins extravagantes Une immersion dans le monde de la coiffure qui aura permis aux apprenties d apprécier l avant-gardisme des Britanniques dans ce domaine. Les jeunes coiffeuses ont également profité du séjour pour rapporter de nouveaux outils performants et à la pointe de la technologie pour l exercice de leur futur métier. Enthousiasmées par l expérience, certaines envisagent même de retourner à Londres, une fois leur diplôme en poche, pour exercer leur métier. Un voyage initiatique, plein de surprises, qui aura donc permis à ces jeunes passionnées de conforter leurs projets professionnels dans la coiffure. Conscientes de la chance qui leur a été offerte, les apprenties ont profité de leur intervention lors de l assemblée générale de la Chambre pour remercier leurs professeurs et la direction de l École des Métiers. PLUS D INFOS Toutes les actualités et les formations de l École des Métiers du Gers sont à retrouver sur le site internet Le monde des artisans janvier-février

6 ctualités Gers Contacts CMA Gers 1 avenue de la République Pavie cma-gers.fr Tél. : Fax : Centre des formalités des entreprises (CFE) Tél. : Service économique Tél. : Service formation Tél. : École des Métiers Tél. : Fax : Service Apprentissage / CAD : orientation Tél. : Service Apprentissage / CAD Tél. : Bourse apprentissage Tél. : Vie apprentissage Tél. : RSI Santé et Retraite Tél. : Fax : Vous souhaitez publier une information, une annonce, contactez le service communication de la CMA du Gers. Tél. : , cma-gers.fr CONCOURS ET LE MEILLEUR PLOMBIER EST Dans le cadre de son action visant à rapprocher l établissement et le monde de l entreprise, l École des Métiers du Gers organise régulièrement des rencontres permettant aux apprentis de multiplier les échanges avec des professionnels reconnus. Le 9 octobre dernier, la société Virax, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de solutions d outillage et d équipement à destination des professionnels du sanitaire, du chauffage, de la couverture et de la maintenance, rendait visite aux apprentis de l École des Métiers. Thierry Capin, technico-commercial, est venu présenter aux élèves de la filière «fluides, énergies, domotique» le matériel ainsi que les nouveautés en termes d outillages concernant le désembouage et le sertissage. À la suite de cette présentation, les apprentis de l école ont participé à un concours axé sur les métiers de plombier et de chauffagiste. Parmi eux, trois élèves se sont distingués Ils sont actuellement en formation et n ont pas encore d étoile, mais tout porte à croire qu ils pourront un jour y prétendre! Fin novembre, Samatan accueillait la première édition de l événement culinaire «Gasconh à Table», qui prenait le relais du célèbre «Foie gras dans son palais» pour valoriser le temps d un week-end toute la richesse du patrimoine gastronomique et culturel local. Le samedi 29 novembre, deux apprentis de l École des Métiers du Gers, Jason Lagarde et Omer Sampaio, participaient à un concours culinaire mettant à l honneur les futurs chefs et ambassadeurs de la gastronomie gasconne. Ils ont alors affronté en cuisine d autres jeunes cuisiniers en formation dans le département. L École des Métiers du Gers est fière de ses apprentis puisque Jason, avec une poule Henri IV revisitée, et Omer et son foie gras fumé au romarin, ont fini aux deux premières places de ce concours parrainé par le Les apprentis récompensés lors du concours de plomberie organisé avec l entreprise VIRAX à l École des Métiers. et ont remporté des lots offerts par l entreprise : 1 er prix : Guillaume Rachenne (CAP IT) - Pince à emboîture. 2 e prix : Matthieu Moh (BTS FED) - Petits outillages. 3 e prix : Mathieu Castello (BTS FED) - Sac textile. Deux «top chefs» à l École des Métiers célèbre chef André Daguin. Dans le cadre de son action pour la formation des apprentis en restauration, l EDM du Gers place au cœur de son projet la transmission des savoir-faire et des traditions locales. Ainsi, en participant à ce type d événement, les apprentis cuisiniers gersois affinent leurs compétences, se mesurent à de grands chefs et nourrissent toujours un peu plus leurs connaissances des traditions et des produits locaux. L école accueille cette année plus d une centaine d apprentis dans les quatre formations dispensées dans les domaines de la restauration et de l hôtellerie. PLUS D INFOS Toutes les actualités et les formations de l École des Métiers du Gers sont à retrouver sur le site internet J.-L. Rieux 6 Le monde des artisans janvier-février 2015

7 Taxe d apprentissage 2015 Défendez l apprentissage! La taxe d apprentissage est le seul impôt dont on peut choisir le bénéficiaire. Elle est la principale ressource des centres de formation, tels que l École des Métiers du Gers qui accueille cette année près de 700 apprentis dans 38 formations. En choisissant l EDM du Gers et le Centre d Aide à la Décision de la CMA, les artisans contribuent ainsi à l optimisation des conditions d apprentissage des apprentis, qui assureront un jour la relève et la transmission des savoir-faire. La CMA du Gers a ainsi adressé un support d information aux entreprises locales, dont le bordereau joint permet aux artisans de verser la taxe à l École des Métiers du Gers ou au Centre d Aide à la Décision de la CMA pour ce qui concerne le «hors quota» sur la partie Activités Complémentaires. CONTACT CMA 32 Service apprentissage CAD Annie Larée au ou TRANSMISSION DERRIÈRE CHAQUE ARTISAN, IL Y A UN APPRENTI Pour les entreprises locales, le recrutement d un apprenti peut être primordial. En effet, sur un territoire comme le Gers, il permet la transmission des savoirs et contribue à la pérennité des entreprises. La CMA du Gers accompagne les artisans et entreprises dans leurs recherches d apprentis. De l information et du conseil jusqu à l établissement du contrat d apprentissage, la CMA intervient aux côtés des artisans pour les mettre en contact avec des apprentis qui pourront répondre à leurs attentes. Les artisans et entreprises sont donc invités à faire connaître leurs besoins auprès de la CMA du Gers qui pourra ensuite les mettre en relation avec les apprentis qui souhaitent s orienter vers leurs métiers. CONTACT CMA 32 Service apprentissage CAD - Danielle Laberenne au ou Le monde des artisans janvier-février

8 ctualités Gers 2015 : les grands rendez-vous JEMA : du 27 au 29 mars Les Journées Européennes des Métiers d Art ont pour objectif de faire découvrir au grand public les savoir-faire uniques des artisans. Plusieurs possibilités s offrent aux artisans gersois qui souhaitent y participer et faire découvrir leurs métiers. CONTACT CMA 32 Laëtitia Collado au ou cma-gers.fr PLUS D INFOS desmetiersdart.fr Portes ouvertes EDM : 25 février, 21 mars, 29 avril, 27 mai et 24 juin L École des Métiers du Gers ouvre régulièrement ses portes pour présenter aux jeunes et à leurs familles les formations proposées dans l établissement. La première journée portes ouvertes dédiée aux métiers du bâtiment aura lieu le mercredi 25 février. Samedi 21 mars, l ensemble des formations sera présenté au public lors d une journée consacrée à l apprentissage. L école accueillera également le public les mercredis 29 avril, 27 mai et 24 juin après-midi. PLUS D INFOS RÉGLEMENTATION RECOURS OBLIGATOIRE AUX TÉLÉPROCÉDURES FISCALES POUR LES ENTREPRISES Depuis le 1 er octobre dernier, toutes les entreprises soumises à un régime réel d imposition en matière de TVA, normal ou simplifié, ont l obligation de dématérialiser la déclaration et le paiement de la taxe. Compte tenu des téléprocédures déjà en vigueur et de leur extension en 2015, la télétransmission devient désormais la norme pour les déclarations et les paiements des principaux impôts professionnels des entreprises. L obligation de télétransmission concerne également tous les paiements de cotisation foncière des entreprises avec la possibilité d utiliser d autres moyens modernes de règlement, mensuel ou à l échéance. Cette généralisation est l aboutissement d une démarche de simplification des La volonté de la Médiation du crédit aux entreprises est de ne laisser aucune entreprise seule face à ses difficultés de financement. Ce dispositif national est piloté sur le terrain par la Banque de France en relation avec les principaux acteurs de l économie. Objectif : Accompagner les entreprises qui rencontrent des difficultés de financement ou d assurance-crédit. Bénéficiaires : Toutes les entreprises, de toutes tailles et de tous secteurs. Modalités : Une procédure simple et rapide. Susciter un premier contact sous 48 heures entre le dirigeant d entreprise et les équipes de médiation. Examiner de près la situation de chaque entreprise. Rapprocher des positions divergentes. Proposer des solutions pragmatiques, concrètes et adaptées dans le cadre d un processus qui se veut aussi rapide que possible, et à titre totalement gracieux. procédures offertes aux professionnels qui permet aux entreprises adhérentes de transmettre directement leurs données déclaratives et de paiement sur le site impot.gouv.fr, ou de déléguer ces démarches à un intermédiaire tel qu un expert-comptable ou un organisme de gestion agréé. PLUS D INFOS rubrique «Professionnels» ou CONTACTS Les services des impôts des entreprises reçoivent sur rendez-vous. SIE Auch au SIE Condom au SIE Mirande au La Médiation du crédit aux entreprises Respecter les règles de confidentialité et du secret bancaire. Accompagnement : L entreprise peut se faire accompagner dans sa démarche, à titre gratuit et individuel, par un tiers de confiance (réseaux consulaires, organisations patronales et socioprofessionnelles, experts-comptables ). CONTACT Dossier de saisine en ligne : Tél. : (n Azur) Nomination Centre de Formalités des Entreprises Anne-Marie Aurensan, responsable du Centre de Formalités des Entreprises/Répertoire des Métiers, a fait valoir ses droits à la retraite. Depuis septembre 2014, Florence Chechan la remplace dans ses fonctions. CONTACT CMA 32 Florence Chechan au ou 8 Le monde des artisans janvier-février 2015

9 Entre PROS, une histoire de confiance... Contactez-nous au APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE du lundi au vendredi de 8 h 30 à 20 h et le samedi de 8 h 30 à 17 h MAAF PRO : Être à vos côtés pour vous conseiller, vous accompagner, dans vos activités professionnelles et votre vie personnelle Créée en par les artisans MAAF ASSURANCES SA R.C.S. NIORT /14 - Photos : Thinkstock, GraphicObssession Conseil de Pro n 1/ Travailler sa robustesse peugeotwebstorepro.com PEUGEOT BOXER PACK CD CLIM NAV À PARTIR DE 215 HT/MOIS APRÈS UN 1 ER LOYER DE 5250 HT (1) GARANTIE ÉTENDUE À 5 ANS INCLUSE (2) (1) Exemple pour le crédit-bail sur 60 mois et pour km d un Boxer Pack CD Clim Nav 330 L1H1 2,2 HDi 110 FAP neuf, hors option, au prix spécial de HT, déduction faite de la prime Peugeot de 1000 pour la reprise d un véhicule utilitaire, au lieu de HT (tarif conseillé 15A du 07/01/2015). 59 Loyers mensuels de 215 HT après un 1er loyer majoré de 5250 HT, chaque loyer incluant la prestation facultative Peugeot Contrat Privilèges Extension de Garantie 60 mois/ km (16,5 HT par mois) (2). Option d achat finale en cas d acquisition 3500 HT. (2) Selon les conditions générales du Peugeot Contrat Privilèges Extension de Garantie, disponibles dans les points de vente Peugeot. Offre non cumulable, réservée aux professionnels, valable jusqu au 30/04/2015 pour un Boxer Pack CD Clim Nav 330 L1H1 2,2 HDi 110 FAP neuf, dans le réseau Peugeot participant, et sous réserve d acceptation du dossier par PEUGEOT FINANCE / CREDIPAR, SA au capital de , RCS Nanterre n , 12 avenue André Malraux, Levallois- Perret, mandataire d assurance n ORIAS (www.orias.fr).

10 ctualités TREMPLINS MNRA DE L ARTISANAT 2015 / JEUNES ENTREPRISES GAGNEZ VOTRE STAND AUX ARTISANALES DE CHARTRES Vous vous êtes installé après le 1 er janvier 2012 et vous souhaitez vous faire connaître? Tentez votre chance aux Tremplins MNRA de l artisanat! À la clé, offert par le partenaire officiel MNRA, un stand de 9 m² tout équipé sur le plus grand des Salons de l artisanat, qui aura lieu du 9 au 12 octobre Aux Artisanales de Chartres, l excellence des savoir-faire n attend pas le nombre des années! L ambition du concours «Tremplins MNRA de l artisanat» est de faire découvrir les jeunes talents de l artisanat français, tous secteurs d activité confondus. En 2015, pour la dixième année, vingt jeunes artisans issus de toute la France se verront offrir un stand tout équipé (cloison, électricité, éclairage) par MNRA, partenaire officiel du Salon ; soit une mise en valeur exceptionnelle au cœur de la plus grande vitrine de l artisanat! Une visibilité de choix Gagner son stand sur le «Village MNRA des jeunes entreprises» est une occasion unique de se faire connaître du grand public, des partenaires de l artisanat et des médias. Cet espace exclusif près de 400 m2 d exposition scénographiée s enrichit chaque année pour offrir aux jeunes Tremplins sélectionnés par MNRA une visibilité de choix. C est aussi la possibilité de se voir élire «Super Tremplin» par un jury de professionnels pendant les Artisanales de Chartres, une distinction dotée de 1 500! Modalités de participation Pour poser votre candidature, c est très simple : vous devez avoir créé votre entreprise entre le 1 er janvier 2012 et le 30 avril 2015*, ne pas avoir participé précédemment aux Artisanales de Chartres et vous engager à exposer durant les quatre jours si vous êtes retenu(e) parmi les Tremplins Saisissez cette opportunité! Demandez votre dossier de participation en renvoyant le coupon ci-dessous avant le 30 avril *Attention, n est pas considéré comme jeune artisan : celui qui a arrêté son activité et l a reprise plusieurs années plus tard en se réinscrivant au Répertoire des Métiers ; celui qui a déménagé son entreprise en la réinscrivant dans une nouvelle CMA. CONTACT : Kelly Debruge. Tél Thomas LEAUD Super Tremplin 2014 François Desforges, sculpture et taille de pierre Coupon-réponse (*Champs obligatoires) Artisanales de Chartres 2015 François Desforges (Desforges EIRL, en Charente) a été élu Super Tremplin Après avoir travaillé huit ans dans la restauration de monuments historiques, François fait le choix de mettre son savoir-faire au service des particuliers. Son but : laisser s exprimer sa créativité afin de créer des pièces sur-mesure alliant technique traditionnelle et contemporaine. C est avec élégance et précision qu il imagine et sculpte des pièces uniques. À retourner à Kelly Debruge (pour les Tremplins) ou Corinne Issanchou (pour exposer), Artisanales de Chartres, 24 boulevard de la Courtille, Chartres. Je me suis installé(e) entre le 1 er janvier 2012 et le 30 avril 2015 et souhaite candidater aux Tremplins MNRA Je suis artisan depuis plus de 3 ans et souhaite recevoir un dossier de participation pour les Artisanales de Chartres 2015 Nom de l entreprise* :... Nom, prénom du dirigeant* :... Exposer aux Artisanales de Chartres Les consommateurs manifestent aujourd hui un désir croissant d authenticité, de traçabilité et de proximité. Dans ce contexte, les Artisanales de Chartres sont l événement à ne pas manquer pour tout artisan qui souhaite valoriser son savoirfaire auprès d un public plus que jamais sensible aux valeurs de l artisanat. Vous êtes artisan et souhaitez exposer sur les Artisanales de Chartres 2015? CONTACTEZ : Corine Issanchou (tél. : , cm-28.fr) et demandez votre dossier de participation. Vous avez jusqu au 30 avril 2015 pour le retourner. Téléphone* : Adresse postale* :... Code postal* :... Ville* :...

11 ATELIERS D ART DE FRANCE RÉVÉLATIONS 2015 La deuxième édition du Salon Révélations, biennale des métiers d art et de la création, aura lieu du 9 au 13 septembre 2015 au Grand Palais, à Paris. La première édition de Révélations, qui s est tenue du 11 au 15 septembre 2013, a accueilli plus de visiteurs venus à la rencontre de 267 exposants (artisans d art, artistes, manufactures, maisons, galeries, institutions...). En 2015, il y aura plus de 300 exposants ; ils seront sélectionnés par un nouveau Comité d orientation artistique réunissant notamment des personnalités internationales du monde de l architecture et du design, ainsi que des collectionneurs. Après la Norvège en 2013, la biennale mettra à l honneur les métiers d art de la Corée du Sud. Laque, nacre, céramique, papier incarnent toute la délicatesse des artisans d art du «pays du matin calme». Ces savoir-faire issus de traditions millénaires sont aujourd hui réinventés. En 2013, le Banquet - une exposition composée de 9 tables montrant la capacité créatrice des ateliers d art, la diversité des techniques et des matières avait permis notamment à 550 jeunes venus de lycées de la région parisienne de découvrir toute la richesse Dans le Grand Palais, vue d ensemble du Salon en des métiers d art. En 2015, l exposition renaîtra sous forme de plusieurs archipels au cœur du Salon, présentant plus de 100 œuvres conçues et façonnées par des artistes internationaux. Des visites commentées donneront accès à la culture à des publics qui en sont souvent éloignés, et susciteront peut-être des vocations Ce Salon 2015 intéressera les artisans, au sens large, à plus d un titre : conférences, Pièces d artisans d art coréens au Salon Révélations en rencontres, découverte de nouvelles techniques, etc curieux passionnés par le geste qui mène à l art (collectionneurs, acheteurs professionnels, architectes d intérieur, galeristes ) sont attendus. POUR EXPOSER EN 2015 : artisans d art, artistes, manufactures, galeries, peuvent postuler en ligne : Photos : Photoproevent

12 ctualités Gers FORMATION PROFESSIONNELLE LE POINT SUR LA RÉFORME Depuis le 1 er janvier, la réforme de la formation professionnelle s applique pleinement aux salariés et aux entreprises. Le site internet permet à chacun, salarié ou demandeur d emploi, employeur ou professionnel de l emploi et de la formation, de s informer et de trouver les réponses à ses questions. Ce qui change, ce qu il faut faire Le point sur la réforme. Ce qui change Ce qu il faut faire dès 2015 Vous êtes une entreprise de moins de 10 salariés Mutualisation des fonds plus importante au profit des petites entreprises. Création du compte personnel de formation pour les salariés. Entretien d évolution professionnelle tous les deux ans qui prend la forme d un entretien de bilan tous les six ans. Le montant de la contribution globale reste inchangé, à 0,55 % de la masse salariale brute. Vous êtes une entreprise de 10 à moins de 50 salariés Contribution globale de 1 % de la masse salariale brute à partir de Interlocuteur unique : l Opca. Démarches de contribution simplifiées : un seul collecteur (l Opca) et un seul bordereau. Création du compte personnel de formation pour les salariés. Entretien d évolution professionnelle tous les deux ans qui prend la forme d un entretien de bilan tous les six ans. Vous êtes une entreprise de 50 à moins de 300 salariés Contribution globale de 1 % de la masse salariale brute à partir de Interlocuteur unique : l Opca. Démarches de contribution simplifiées : un seul collecteur (l Opca) et un seul bordereau. Création du compte personnel de formation pour les salariés. Entretien d évolution professionnelle tous les deux ans qui prend la forme d un entretien de bilan tous les six ans. Financements mutualisés à l appui du plan de formation. Informer les salariés de la réforme. Remettre aux salariés une attestation précisant leurs droits acquis au titre du DIF avant le 31 janvier 2015 afin qu ils puissent les intégrer dans leur compte personnel de formation. Définir un calendrier d entretiens professionnels dès que possible. Identifier les besoins en formation dans l entreprise et mettre en place le plan de formation adapté. Remplir le bordereau de versement de la contribution et l envoyer à l Opca avant le 1 er mars Remplir le bordereau de versement de la contribution et l envoyer à votre Opca avant le 1 er mars Attention, ce versement correspond aux anciennes obligations de financement, car il porte sur la masse salariale Si un accord d entreprise est passé avec les partenaires sociaux pour financer directement le compte personnel de formation de vos salariés, le montant de votre contribution est alors ramené à 0,8 % de la masse salariale brute. Identifier les besoins en formation dans l entreprise et mettre en place le plan de formation adapté après consultation du comité d entreprise. Remplir le bordereau de versement de la contribution et l envoyer à votre Opca avant le 1 er mars Attention, ce versement correspond aux anciennes obligations de financement, car il porte sur la masse salariale Si un accord d entreprise est passé avec les partenaires sociaux pour financer directement le compte personnel de formation de vos salariés, le montant de votre contribution est alors ramené à 0,8 % de la masse salariale brute. PLUS D INFOS Guide de la réforme de la formation disponible au téléchargement sur rubrique «Actualités». CONTACT CMA 32 Charles Perez au ou 12 Le monde des artisans janvier-février 2015

13 EMPLOI RECRUTEZ, VOUS ÊTES AIDÉS! Plusieurs raisons liées au contexte économique poussent aujourd hui les chefs d entreprise à retarder, voire à renoncer à leurs projets de recrutement. Pourtant, des aides existent pour accompagner les entreprises vers la création d emplois. Passage en revue des différents dispositifs adaptés aux entreprises artisanales. Contrat d apprentissage Objectif : Contrat de formation en alternance permettant au bénéficiaire d acquérir une formation pratique en rapport avec la qualification. Principe : Contrat en alternance entre enseignement théorique en centre de formation d apprentis (CFA) et enseignement du métier chez l employeur. Public visé : Les jeunes de 16 à moins de 26 ans. Possibilité pour certains publics de rentrer en apprentissage au-delà de 25 ans : les apprentis préparant un diplôme ou titre supérieur à celui obtenu, les travailleurs handicapés Aide de l État et de la Région Midi- Pyrénées : Pour les entreprises de moins de 11 salariés, exonération totale des cotisations patronales (sauf cotisations accident du travail et salariales). Une prime de la Région Midi-Pyrénées à l embauche de /an pour toutes les entreprises de moins de 11 salariés. Un crédit d impôt de pour la première année d apprentissage, pour les apprentis reconnus travailleurs handicapés ou dans le cadre d accompagnement renforcé (CIVIS). PLUS D INFOS : Service Apprentissage / CAD : Contrat de professionnalisation Objectif : Contrat de formation en alternance permettant au bénéficiaire d acquérir une formation pratique en rapport avec la qualification. Principe : Contrat à Durée Indéterminée (CDI) avec une période d action de professionnalisation en entreprise comprise entre 6 et 12 mois ou Contrat à Durée Déterminée (CDD) correspondant à la période d action de professionnalisation comprise entre 6 et 12 mois. Public visé : Jeunes âgés de 16 à 25 ans souhaitant compléter leur formation initiale, demandeurs d emploi de 26 ans et plus, bénéficiaires du RSA, de l Allocation Spécifique de Solidarité, de l Allocation Adulte Handicapé, personnes ayant bénéficié d un contrat aidé. Aide de l État : Exonération de certaines cotisations sociales patronales pour les contrats conclus avec un demandeur d emploi de 45 ans et plus. Remboursement des dépenses de formation du tuteur à hauteur de 15 /heure et dans la limite de 40 heures par votre Opca. Aide forfaitaire de Pôle Emploi de maximum par contrat conclu avec un demandeur d emploi de 26 ans et plus. Réduction de cotisations sur les bas salaires (loi Fillon). PLUS D INFOS : Service Formation au / Votre Opca. Contrat de génération Objectif : Favoriser l emploi durable des jeunes et des seniors, ainsi que la transmission des compétences entre les générations. Principe et public visé : Embauche d un jeune de moins de 26 ans (30 ans s il est travailleur handicapé) en CDI à temps complet, ou à temps partiel de 80 % minimum, et maintien d un senior d au moins 57 ans (55 ans dans le cas d un nouvel embauché ou d un travailleur handicapé). Doublement possible de l aide dans le cas d embauches simultanées d un jeune et d un senior d au moins 55 ans. Cas spécifique d un projet de reprise d entreprise : Chef d entreprise d au moins 57 ans devant recruter en CDI un jeune de moins de 30 ans pour lui transmettre l entreprise. Aide de l État : Jusqu à /an pendant trois ans ; possible pour une embauche en CDI après contrat d apprentissage. Démarche : Par internet auprès de Pôle Emploi. PLUS D INFOS : gouv.fr. Contrat Unique d Insertion (CUI) / Contrat Initiative Emploi (CIE) Objectif : Favoriser le retour à l emploi dans le secteur marchand des personnes confrontées à des difficultés d insertion sociale ou professionnelle. Principe et public visé : Établissements industriels, commerciaux ou agricoles, établissements publics industriels et commerciaux, sociétés d économie mixte, associations Toute personne sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles d accès à l emploi, les critères sont définis régionalement par le préfet chaque année. Aide de l État : 30 % du salaire brut charges comprises au Smic, par heure travaillée. PLUS D INFOS : / Missions Locales, Agefiph, Cap Emploi. Aides pour le recrutement d une personne handicapée / Aides de l Agefiph Les aides au contrat de professionnalisation : Pour l employeur, subvention de par période de six mois à l appui d un contrat de professionnalisation avec une personne handicapée de moins de 45 ans ; subvention de par période de six mois si la personne a 45 ans et plus. Une prime à l insertion peut être versée à l issue du contrat de professionnalisation. Prime à l insertion : Pour l employeur, versement d une subvention de pour la signature d un CDI ou d un CDD de minimum 12 mois. Pour la personne handicapée, subvention forfaitaire de 900 pour la signature d un CDI ou d un CDD de 12 mois minimum. PLUS D INFOS : / Fonds régional d innovation pour l emploi Objectif : Accompagner les projets de développement économique intégrant des préoccupations sociales et favorisant la création d emplois de qualité. Bénéficiaires : Entreprises et groupements d employeurs avec au moins un an d existence, tous secteurs d activité marchands, de moins de 50 salariés pour les pré-diagnostics et l aide au conseil, de moins de 20 salariés pour l aide à la création d emploi de qualité. Aide de la Région Midi-Pyrénées : Dans le cas d une embauche en CDI assortie d une démarche ressources humaines, subvention de versée sur deux années : la première année et la deuxième année. PLUS D INFOS : / Le monde des artisans janvier-février

14 STYLE de vie Les artisans sont au cœur de la vie économique et sociale de nos territoires, urbains comme ruraux ; mais certains s investissent encore plus dans leur commune, par le biais d un mandat politique ou d une association. Rencontres. Ces artisans qui s investissent dans la vie locale Si Jean-Michel Bouchard, tailleur de pierre à Fresne- Léguillon (Oise), s est lancé dans la politique, c est parce qu il ne pouvait rester de marbre face «au patrimoine local à l abandon, ou mal restauré. Il fallait des gens du métier dans ces institutions. Les élus ont tendance à réagir aux chiffres qui sont sur le devis plutôt qu à son contenu», tranche-t-il. Ciselant son propos : «Le village était en train de sombrer. Il fallait relever la tête!». Et qui de mieux pour cette «reconstruction» qu un Meilleur Ouvrier de France? Cette rencontre entre le monde artisanal et politique, Alison Gillon l a aussi ressentie comme une évidence. À 27 ans, la chef d entreprise, poissonnière à Beauvais (Oise), est conseillère communautaire et conseillère municipale en charge du Commerce et de l Artisanat. «J ai rejoint l équipe parce que la Ville projette de requalifier certaines places. En tant qu artisane en centre-ville, je me sens concernée au premier chef», glisse-t-elle, confortant la légitimité de l artisanat à jouer un rôle dans les politiques d aménagement et d urbanisme commercial. Éviter l évasion commerciale Alison sait que le dynamisme, l attractivité d un territoire se construit à plusieurs. «La Ville met tout en œuvre pour animer le centre et valoriser les commerçants et les artisans, comme à travers la construction d un marché couvert. L objectif est de garder les Beauvaisiens chez eux, d éviter l évasion commerciale.» Rester inactive n est pas au programme de Laurence Muller-Bronn, Jean-Michel Bouchard, tailleur de pierre à Fresne-Léguillon. artisane en réparation automobile à Gerstheim (Bas-Rhin), maire, présidente de la commission économie de la Communauté de communes du Rhin et conseillère générale du canton du Bas-Rhin. «Quand on est Laurence Muller- Bronn, artisane en réparation automobile à Gerstheim. Photos : DR Made in 60 Une démarche collective pour le dynamisme de l Oise Parce que les consommateurs y sont sensibles, les entreprises artisanales misent de plus en plus sur la dimension locale des produits. Exemple avec la Briqueterie dewulf, qui dynamise depuis plus d un siècle le territoire isarien. Labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant, elle a su conjuguer savoir-faire traditionnel, diversification et innovation pour inscrire son activité dans la durée. Et maintenir des emplois locaux : «En 2007, nous avons repris la briqueterie de Sommereux, préservant quatre emplois. Sur un secteur géographique plutôt avare en offres, c est important», assure Christophe Dewulf, co-gérant avec son frère Vincent. Véritable animatrice du territoire visites de l usine, fête de l argile tous les deux ans, la Briqueterie était la candidate idéale pour le label Made in 60, lancé par le Conseil Général de l Oise pour fédérer et valoriser l action des sociétés isariennes. «La reconnaissance de notre entreprise véhicule une image de qualité et de dynamisme économique pour le Beauvaisis, pour l Oise. Nous portons haut les couleurs de notre territoire», se rengorge Christophe Dewulf. 14 Le monde des artisans janvier-février 2015

15 «Un maire gère des bâtiments, des routes et du personnel. Un chef d entreprise aussi. C est ce qui fait notre légitimité, notre force!» Jean-Michel Bouchard Alison Gillon, poissonnière à Beauvais. artisan, il faut connaître la population, ses attentes, sa façon de vivre.» Cette ouverture aux autres et au monde, Luc Tricart, ébéniste d art à Cergy (Val-d Oise), la partage. Si ce n est que lui la canalise dans une activité associative. «Je donne un peu de temps pour les autres, de la compréhension, par l intermédiaire du Lions Club. Récemment, j ai aidé à planter bulbes de tulipes. La vente de ces fleurs financera un aménagement pour les jeunes atteints du cancer au centre hospitalier de Pontoise.» Bâtisseurs de demain Son investissement, Jean-Michel Bouchard le met au service de l intérêt général. Deux fois maire, l artisan a initié la création d un accueil périscolaire en deux ans seulement. Le tout en faisant appel à des artisans du coin, qui ont «à cœur de travailler dans le local». L élu multiplie les projets visant à dynamiser le tissu économique et à renforcer l attractivité du territoire : création d une salle des fêtes, réfection de l église «Les artisans n ont pas peur de l investissement», assène-t-il. Et d expliquer leur légitimité comme élus : «Nos clients, ce sont les électeurs. Tous ces gens attendent des services, une qualité de vie. La question n est pas de savoir si on a les moyens, mais comment les trouver. En tant qu artisans, nous avons une vision à long terme. Nous sommes les bâtisseurs de demain!» Pour le tailleur de pierre, la qualité d artisan soustend la clarté dans le discours et la transparence avec la population. Laurence Muller-Bronn s est aussi engagée pour l enfance, «avec la création d un groupe scolaire». «Je pense que dans le monde public, on oublie souvent qu il y a des gens, comme nous, qui ont un autre rythme de vie et sont tributaires de leur chiffre d affaires, analyse-t-elle. Nos contraintes doivent être prises en compte. D autant que nous rendons beaucoup de services à la société, comme la formation des jeunes.» Consciente des atouts de l artisanat, la Communauté de communes a créé un poste de chargé du développement économique pour animer l association ICAR (Innovation commerçants artisans du Rhin), qui fédère les professionnels du secteur, et accompagner les artisans dans leurs projets d investissement, R EGARDS L artisanat a bonne presse en collaboration avec la CMA et la CCI. «À notre niveau, nous essayons de lutter contre les nouvelles habitudes d achat (Internet) et d inciter les gens à participer au maintien des activités artisanales», explique celle qui souhaiterait voir d autres artisans rejoindre ses rangs. Pour Luc Tricart, l engagement associatif est à l image de son activité de restauration de meubles anciens : «C est exigeant. Un investissement. Un don de soi». Alison Gillon a dû embaucher une personne supplémentaire pour pallier son absence. Ce qui ne l empêche pas, parfois, de faire des journées de vingt heures «Ça me plaît. Je veux continuer à faire évoluer les choses pour ne pas que l artisanat se perde.» «Nous œuvrons dans l intérêt du plus grand nombre», conclut Jean-Michel Bouchard. Marjolaine Desmartin Chaque semestre, les habitants des cantons de Wasselonne et Marmoutier trouvent dans leur boîte aux lettres le magazine Regards. Derrière l encre et le papier, neuf entreprises artisanales de la région qui, «animées par des valeurs communes, prennent la parole pour valoriser leur savoir-faire et faire avancer le tissu local», s illumine Philippe Wohlgefarth (dirigeant de l agence IMK & Co), attaché à la démarche. «Notre objectif est de présenter autrement nos métiers, souvent exercés dans l ombre et dont la palette est large (construction, menuiserie, électricité, crépissage, vitraux, taille de pierre, peintures), de susciter l intérêt des gens pour l artisanat et ses valeurs : rôle économique, proximité, lien social», ajoute-t-il. Trois à quatre fois par an, les artisans de Wasselonne se réunissent pour échanger leurs idées. Certains se connaissaient, d autres non, mais cette initiative leur a permis de se découvrir, de s apprécier, de s entraider. Ils se retrouvent aujourd hui sur des chantiers communs et n hésitent pas à se recommander. «Nous souhaitons dynamiser le territoire et donner une image positive de nos métiers», assure le groupe. Qui appuie ses dires en faisant appel, depuis le début, à un photographe et à un imprimeur de la commune. De g. à d. : Les dynamiques artisans (absent sur la photo : Fabrice Pesce, de Crépissage Pesce & Fils) : Guillaume Klein (Fermetures Klein), Patrick Rossi (Claustra), Roland Pfann (Vitraux Rosaze), Franck Rossi (Claustra), Vincent Sacker (Menuiserie Sacker), Charles Weiss (Weiss Construction), Christophe Hoffmann (TAM Styles), David Richert (Peintures Richert), Laurent Eck (Électricité Eck). Le monde des artisans janvier-février

16 STYLE de vie Gers En zone rurale notamment, nombreux sont les artisans à revêtir plusieurs casquettes : activité professionnelle, mandat électif, responsabilité associative Rencontre avec Thierry Montégut, pour qui activité professionnelle et implication locale vont de pair. RENCONTRE «L action locale est l esprit même de l artisanat en milieu rural» Thierry Montégut, 51 ans, est gérant de Montégut Toiture depuis L entreprise, fondée par son grand-père en 1926, et qui emploie aujourd hui dix salariés, intervient en rénovation de toitures pour les particuliers et les collectivités dans un rayon de 20 km autour de Mirande. «Notre entreprise est assez représentative des entreprises locales du bâtiment, qui ne sont d ailleurs pas des concurrentes mais plutôt des collègues», explique l entrepreneur. Cette conception en dit déjà long sur l approche de Thierry, pour qui il n est pas rare de mutualiser les compétences avec d autres entreprises pour répondre à un appel d offres en commun par exemple. Formé au lycée du Garros à Auch, puis aux côtés de professionnels du bâtiment, Thierry s attache aujourd hui à son tour à accompagner les jeunes en cours de formation. «Transmettre un savoirfaire, aider les jeunes à démarrer dans leur vie professionnelle, c est déjà un premier pas dans l action locale», explique le chef d entreprise. Il se rend ainsi régulièrement disponible pour intervenir à l École des Métiers du Gers. Il arrive d ailleurs que Thierry mette à disposition de l école son matériel ou remplace le professeur de charpente en cas de besoin. Donner en retour Quand il n est pas à son bureau ou sur un chantier, Thierry ne trouve pas pour autant le temps de s ennuyer. Maire-adjoint d Idrac-Respaillès, il mobilise régulièrement ses compétences pour les besoins de la commune de 200 habitants. «Les petites communes ont peu de moyens, depuis toujours, elles essaient de mobiliser les savoir-faire des professionnels qui les entourent. Dans le Gers, c est le cas de nombreux artisans et agriculteurs. Pour les professionnels, c est aussi l occasion de s échapper de leur quotidien, de communiquer et de rencontrer de nouvelles personnes.» Pour le chef d entreprise, cela passe aussi par la représentation de sa profession. Il occupe ainsi plusieurs fonctions au sein de l UPA (Union Professionnelle Artisanale), de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et de la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), avec une ambition, celle de faire avancer son métier. Il est également impliqué dans plusieurs associations telles que l aéroclub mirandais, l association des commerçants et artisans de Mirande ou différentes structures liées à la préservation du patrimoine, pour lesquelles il apporte régulièrement son Thierry Montégut. matériel et ses compétences. Et quand il pense à l avenir, le chef d entreprise ne semble pas prêt à lever le pied. Ce professionnel «hyperactif» envisage même de devenir artisan messager, pour aller à la rencontre des jeunes dans les écoles et présenter les métiers de l artisanat. Quant à la future transmission de son entreprise, il nous confie déjà que «l implication locale et sociale du repreneur potentiel sera indéniablement un des critères de choix». PLUS D INFOS 16 Le monde des artisans janvier-février 2015

17 É clairage Avec le découpeur plasma, Benoit Souverbie, ferronnier d art, découpe à la main en suivant le dessin qui a été réalisé à même la tôle. Le passage direct du dessin à la découpe permet de réaliser des créations originales, et privilégie une recherche plus adaptée à la demande. DR ARTISANS D ART À la pointe de l innovation Métiers de tradition, métiers du passé? Loin des images toutes faites, les métiers d art font partie des fleurons de notre patrimoine et traversent fièrement les siècles. Emprunts de créativité et de maîtrise technique, les artisans d art français possèdent un savoir-faire inégalé dont la réputation dépasse nos frontières. Depuis quelques années, par envie ou par nécessité, pour inventer ou pour se développer, ils sont nombreux à franchir le pas de l innovation, seuls ou accompagnés, sans trahir leur identité et la spécificité de leur métier. Nouveaux produits, nouvelles matières, nouveaux modes de conception et de fabrication, nouveaux procédés de commercialisation, vestiges du passé remis au goût du jour, les artisans d art arrivent à nous surprendre en mélangeant outils d aujourd hui et techniques d hier, passionnément! À la découverte d une innovation protéiforme Éclairage réalisé par Isabelle Flayeux Le monde des artisans janvier-février

18 É clairage Selon l Institut national des métiers d art (Inma), un artisan d art «met en œuvre des savoir-faire complexes pour transformer la matière, produit des objets uniques ou en petites séries qui présentent un caractère artistique et maîtrise ce métier dans sa globalité». Reconnus comme un secteur à part entière depuis le 16 avril dernier, 217 métiers d art sont recensés en France (métiers liés à la création et à la restauration du patrimoine, métiers de tradition) et répartis entre 19 domaines. Autant de métiers d exception exercés par des professionnels enthousiastes et compétents qui rivalisent d ingéniosité pour continuer à exister et à se développer. Certains innovent, d autres non, par manque de moyens et de temps ou par crainte, l innovation étant parfois synonyme de modernité, voire de bouleversement. «Les artisans d art sont généralement des passionnés qui s emploient à faire comme les ancêtres, à utiliser les techniques traditionnelles. Ceuxlà sont difficiles à attirer vers des technologies plus récentes et pourtant, il est important d innover et de se remettre sans cesse en question. Léonard de Vinci disait Ne pas prévoir, c est déjà gémir», souligne Nicolas Duez, responsable technique à l Ifram, labellisé Pôle national d innovation pour l artisanat des métaux en Pour lui, le ferronnier d art Benoit Souverbie a su sortir de la ferronnerie traditionnelle et en élargir le champ en utilisant un découpeur plasma au service de sa créativité. DR Nicolas Duez, responsable technique à l Ifram, Pôle d innovation. Ateliers d Art de France Des formations pour innover Premier groupement professionnel des métiers d art, Ateliers d Art de France propose à ses adhérents des services d accompagnement, dont font partie des formations animées par des experts sur la communication avec les réseaux sociaux, la création de site Web, la PAO, l export Installé dans l Hérault, cet artiste peintre sculpteur estime que «le métier d art est une mise en application, par le biais de la matière, de la créativité de l artiste». Au quotidien, il détourne le découpeur plasma, outil très avancé technologiquement, pour fabriquer, à la demande des clients, des claustras et des grilles uniques en leur genre. «Je dessine à la craie sur la tôle comme si je faisais un tableau et je découpe à la main en suivant les contours du dessin. Personne ne se sert comme moi de cet outil qui est un outil de base dans notre secteur, la plupart des ferronniers n étant pas dessinateurs. Le découpeur plasma est un crayon qui fait degrés», s amuse-t-il. Du carton à la carte à puce Pour un professionnel de la CMA de l Hérault, «l innovation est le mot clef du XXI e siècle et l artisanat surprend en prouvant sa capacité à innover». Une surprise qui tient davantage au fait que l artisan d art, totalement au fait de son époque, n hésite pas à user et à abuser des technologies modernes pour les mettre au service de son métier. À Toulouse (31), la manufacture Le Ludion fabrique de toutes pièces et de façon traditionnelle des orgues de barbarie et des limonaires. Formés aux nouvelles technologies pour répondre à la demande de leur clientèle, Ève Chaillat et Philippe Crasse Le secteur des métiers d art regroupe entreprises et professionnels en France (DCASPL, DGCIS). DR ont fait de ces instruments de musique acoustiques, qui fonctionnent initialement avec le carton perforé plié sous forme d accordéon, très visuel et très graphique, des orgues à carte à puce. «Pour nous, l innovation est naturelle. Depuis le début du XIX e siècle, nos prédécesseurs ont toujours cherché à miniaturiser le support mémoire», confie Ève Chaillat. Pour ne pas froisser les puristes, Le Ludion conçoit des orgues mixtes sans informatique apparente. Dans les années 90, ces deux passionnés avaient déjà inventé un perforateur de cartons à commande numérique. «À l époque, tous les musiciens arrangeurs qui faisaient de la musique pour les orgues de barbarie ne voulaient pas faire des trous dans du carton. Cette machine a libéré leur créativité.» Depuis, Le Ludion ne cesse d innover et va jusqu à faire fonctionner des orgues grâce à des ordinateurs de poche : «Les informations sont transmises en Bluetooth. L instrument est en même temps l instrumentiste». Des labos pour innover C est pour découvrir les nouvelles technologies et leurs applications qu Annick Pougeoise, céramiste à Verson (14), a été invitée par le Pôle Aten de la CMAR (Chambre de métiers et de l artisanat de région) 18 Le monde des artisans janvier-février 2015

19 Benoit Souverbie dessine sur la tôle puis se sert d un découpeur plasma. T ROIS QUESTIONS À Fabienne Badet, chargée de développement économique de la CMA du Jura DR En quoi l innovation est-elle primordiale? Innover, c est détenir un avantage concurrentiel dans un produit, un process ou une organisation. Cela permet de se détacher et de se positionner différemment face à la concurrence. Dans le contexte économique actuel, c est uniquement grâce à la valeur ajoutée apportée par la dynamique d innovation que les entreprises vont pouvoir continuer à se développer. Quels sont les appuis au développement pour les artisans d art? En Franche-Comté, les CMA mènent l action «Compétitivité et stratégie» (soutenue par la Région et l Europe) qui débouche, suite à une réflexion conjointe avec le professionnel, sur un diagnostic sur la situation de l entreprise à un moment clé de son développement. Notre accompagnement se traduit ensuite par des préconisations d actions, l appel à des partenaires spécialisés ou des prestataires extérieurs, et le suivi. Les projets innovants bénéficient-ils d un financement? Pour les démarches en lien avec l innovation, la CMA fait partie du Réseau Innovation en Franche-Comté, qui propose le chèque innovation. Nous assurons le montage du dossier de ce produit de financement qui prend en charge jusqu à 80 % de la facture de l intervention d un prestataire extérieur. de Basse-Normandie à participer à un Fablab. Formalisé en 2004 par Neil Gershenfeld, le Fablab (abréviation de FABrication LABoratory) est un atelier de fabrication ouvert qui fonctionne essentiellement avec des logiciels et des machines à commande numérique. Novice en la matière, l artisan d art a découvert un univers et n exclut pas avoir prochainement recours à de nouveaux procédés. «Il faut connaître ces techniques et leurs contraintes avant de les utiliser. Ce ne sont que des outils que l artisan adapte en fonction de ses projets. Moi qui suis plutôt dans le modelage quand je travaille la porcelaine, j ai dans l idée de me servir de la découpe laser», souligne Annick Pougeoise. Pour Pierrick Sécher, responsable du PITM (Pôle d innovation du travail des métaux) de la CMA des Deux- Sèvres, les Fablabers «peuvent aider tout artisan dans la conception, la modélisation et la fabrication. Il Ève Chaillat et Philippe Crasse : des cartes à puce au Bluetooth pour faire fonctionner leurs orgues traditionnels! est possible de faire des prototypages électroniques, de la domotique avec des cartes électroniques programmables. Des artisans d art utilisent les techniques accessibles dans les Fablabs pour réaliser des œuvres artistiques comme des jeux de lumière. Même s ils n y fabriquent pas quelque chose directement, ils peuvent avoir des idées ne serait-ce que dans l échange». DR Le Speed Fablab permet à Isabelle Nuncq, qui modèle des poupées en porcelaine et en résine, «de déboucher directement sur la fabrication sans passer par la case investissement». Taïzou Murakami_LeLudion Annick Pougeoise, céramiste à Verson (14), a participé à un Fablab. Elle y a puisé l idée de se servir de la découpe laser. Le premier Glass Fablab À Vannes-le-Châtel (54), le Cerfav (Centre européen de recherches et de formation aux arts verriers) a ouvert le premier Glass Fablab en 2013 pour avancer sur l appropriation de toutes les nouvelles technologies, déjà intégrées à ses modules de formation. «Nous devions être dans cette dynamique. Les procédés numériques ne sont plus la seule propriété des informaticiens et peuvent être l outil de travail de tout un chacun, du gamin passionné au professionnel qui a besoin de concevoir des objets», souligne Denis Garcia, directeur du Cerfav, labellisé Pôle national d innovation des métiers du verre depuis Parti d une dynamique de développement local de l identité d un territoire, le Cerfav a élargi ses missions et recruté un ingénieur pour aller au-delà de la partie Pablomoralesulloa.com Le monde des artisans janvier-février

20 É clairage conceptuelle : «Pour les artistes et les designers, maîtriser la matière verre et les procédés permet d élargir la pensée. Partant des savoir-faire et formant des gens pour développer leur propre activité, nous ne nous sommes jamais censurés sur l intégration de l innovation dans nos formations et dans le devenir des artisans pour vraiment considérer l innovation comme une ressource». Ingénieur génie civil-bâtiment de formation, Hervé Michas a ouvert l atelier NOO (New Old Objet) à Villers-lès-Nancy (54) après s être tourné vers l artisanat d art. Il fréquente le Glass Fablab pour approfondir ses connaissances et mettre à profit les possibilités offertes par le numérique. La matière de prédilection de ce créateur est le béton, qu il utilise pour faire de l objet de décoration, du mobilier et de l édition avec des artistes. «Je me rends au Fablab pour réaliser certains de mes projets et me servir d un matériel financièrement inaccessible. Le numérique dans son ensemble, que ce soit l impression 3D ou la fabrication d éléments grâce à la découpe laser, me permet de fabriquer un original que je retravaille à la main pour atteindre la finition voulue. Je réalise ensuite mon moule et coule mes matières (béton, résine) pour réaliser des pièces en petite série.» Du Glass Fablab au Speed Fablab «L utilisation des logiciels et des machines à commande numérique augure de nouvelles façons de concevoir. Ces outils permettent de faire + Info De gauche à droite : Philippe Garenc, Fab-manager du Glass Fablab, a mis en place le Speed Fablab. Hervé Michas (atelier NOO) fréquente le Glass Fablab et tire profit du numérique : impression 3D, découpe laser... Basse-Normandie : des rencontres axées nouvelles technologies Labellisé Pôle national d innovation en 2006, le Pôle Aten de la CMAR de Basse-Normandie est un centre de ressources sur les technologies numériques pour l ensemble de ses relais (CMA, Pôles d innovation, organisations professionnelles ). À ce titre, il accompagne les entreprises artisanales et les TPE dans la mise en place de leurs projets innovants qui utilisent des technologies numériques, et organise des rencontres techniques axées sur les nouvelles technologies, en collaboration avec le Fablab Caen-Normandie. DR Denis Garcia, directeur du Cerfav, qui a ouvert un Glass Fablab. DR des choses nouvelles, irréalisables à la main, de gagner du temps et de la précision», assure Philippe Garenc, Fab-manager du Glass Fablab, qui a mis en place le Speed Fablab, un nouveau programme dont la première session a débuté fin À destination des artisans d art, cette action «permet de raisonner l usage du numérique dans leur activité, tant pour faire évoluer certains procédés de mise en œuvre que pour se convaincre qu ils sont des outils de développement de la pensée. C est une façon de revitaliser les savoir-faire manuels. Nous sommes des facilitateurs de démarche créative». Future Speed Fablabeuse, Isabelle Nuncq fabrique des poupées en porcelaine et en résine qu elle modèle depuis une esquisse ou une photo. Cette artiste sculpteur d Épinal (88), qui se concentre actuellement sur une étude de développement d un nouveau produit, s est inscrite au Speed Fablab pour «apprendre à manipuler les programmes et les machines. Ce matériel va me faire gagner un temps fou. Je vais apprendre à dessiner sur l ordinateur, à sortir le prototype sur une imprimante 3D. La fraiseuse va m offrir la possibilité de tirer la même pièce en céramique et en porcelaine. Je suis seule avec un petit atelier, le Speed Fablab me permet de déboucher directement sur la fabrication sans passer par la case investissement». En ligne, à domicile et à l export : des ventes d un nouveau genre En matière de commercial, les artisans d art s éloignent parfois des chemins traditionnels pour partir à la conquête de leur clientèle. Au cœur de la campagne, dans son atelier de Gente (16), Dominique Ronne crée des abat-jour sur mesure. Un produit haut de gamme qu elle vend uniquement sur Internet. «Ma clientèle est composée exclusivement de particuliers disséminés en France et au Luxembourg. Internet m offre une visibilité hors pair, tout en vivant dans un lieu préservé», souligne la fondatrice de l Atelier du Aurore Delsoir Photographe 20 Le monde des artisans janvier-février 2015

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie

Form. tion. Magazine. spécial emploi. Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie Form tion Magazine Le magazine de la formation de la chambre régionale de métiers et de l'artisanat de haute-normandie spécial emploi Région Haute-Normandie Édito P 3 P 4 P 6 P 7 P 8 P 10 P 11 Engagé dans

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

2 - Situation actuelle. 3 Santé de l élève : 1 - État civil & coordonnées. Photo. Identité PIECES OBLIGATOIRES À JOINDRE AU DOSSIER :

2 - Situation actuelle. 3 Santé de l élève : 1 - État civil & coordonnées. Photo. Identité PIECES OBLIGATOIRES À JOINDRE AU DOSSIER : 30 rue des Berceaux 62630 ETAPLES : 03 21 94 57 36 www.enseignement-prive-etaples.com Centre de Formation Continue Dispensateur de Formation N 31620218262 Dossier de Candidature BTS MANAGEMENT DES UNITÉS

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE»

Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE MISSION FORMATION «POLE ALTERNANCE» GUIDE DES STAGIAIRES DE LA FORMATION CONTINUE Le contrat de professionnalisation à l Université Paul Sabatier MISSION FORMATION CONTINUE ET APPRENTISSAGE «POLE ALTERNANCE» LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Préparer une licence professionnelle en Contrat de Professionnalisation à l IUT de RENNES

Préparer une licence professionnelle en Contrat de Professionnalisation à l IUT de RENNES IUT RENNES SERVICE FORMATION CONTINUE ET ALTERNANCE (Certifié AFAQ ISO 9001 : 2008) Préparer une licence professionnelle en Contrat de Professionnalisation à l IUT de RENNES - Bénéficiaires : Personnes

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI DOM JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi, indemnisés

Plus en détail

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015

Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 Grand Prix de la création Les Fèvres 2015 parrainé par MNRA, la mutuelle des artisans PRÉAMBULE A l occasion du salon Les Fèvres 2015 qui se déroulera les 16, 17 et 18 octobre prochain dans l enceinte

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

Val d Oise LE MONDE DES. LA 6 e ÉDITION DE NOËL AVANT L HEURE P. 4 VERSEZ VOTRE TAXE D APPRENTISSAGE À LA CMA 95! P. 7

Val d Oise LE MONDE DES. LA 6 e ÉDITION DE NOËL AVANT L HEURE P. 4 VERSEZ VOTRE TAXE D APPRENTISSAGE À LA CMA 95! P. 7 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Val d Oise Bimestriel n 104 janvier-février 2015 1 LA 6 e ÉDITION DE NOËL AVANT L HEURE P. 4 VERSEZ VOTRE TAXE D APPRENTISSAGE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION DOSSIER D INFORMATION PRÉSENTATION DU PACTE NATIONAL POUR LA CROISSANCE, LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI Mardi 5 mars 2013, à 9 heures 30 Préfecture de l Ardèche - Salle Jean Moulin CONTACTS PRESSE : Cabinet

Plus en détail

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015

AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 AUTO ENTREPRENEURS NOUVEAUTES 2015 Introduction A compter du 1 er janvier 2015, certaines conditions de l auto entreprise changent : un seul statut unique immatriculation obligatoire aux chambres consulaires

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI

LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE D EMPLOI MAI 2013 LA COOPÉRATIVE - William Daniels - Mai 2013 - Réf. 500 LE GUIDE DE VOTRE RECHERCHE POLE-EMPLOI.FR POLE-EMPLOI.FR PÔLE EMPLOI VOUS ACCOMPAGNE DURANT TOUTE VOTRE RECHERCHE Le chômage est une période

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

Pour l inscription d une société aux documents précédents s ajoutent les statuts et le journal d annonces légales.

Pour l inscription d une société aux documents précédents s ajoutent les statuts et le journal d annonces légales. L affiliation à la MSA Les contacts nécessaires avant toute création d entreprise Il est nécessaire de prendre contact avec la MSA, au moins trois mois avant toute installation pour y récupérer, la demande

Plus en détail

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX

DE MÉTIERS ET DE L ARTISANAT DE LA HAUTE-MARNE 9, - CS 12053-52902 CHAUMONT CEDEX L apprentissage est une forme d éducation alternée. Il a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l

Plus en détail

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais

ARTISANAT. 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais CPRDFP Document d orientation État 1/5 ARTISANAT 1 Résumé de l étude Insee sur les marges de progression pour l artisanat en Nord-Pas-de-Calais 1.1 Panorama des métiers de l artisanat Les coiffeurs, les

Plus en détail

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL

Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal lors de l'assemblée générale de la Chambre de métiers et de l'artisanat du CANTAL à Saint-Flour le jeudi 16 juin 2011 M. le

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER

ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER ASSEMBLEE GENERALE de PRINTEMPS Lundi 22 juin 2009 Rapport Moral du Président GAUTHIER Mesdames, Messieurs, Avant d introduire mon rapport moral, je tiens à renouveler mes remerciements à l ensemble des

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS Quelle peut être la durée du contrat? La durée du contrat d apprentissage est au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l objet du contrat et

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Intégrer de nouveaux salariés en les formant à vos métiers Définir un parcours de formation, interne et/ou externe, adapté aux spécificités de votre ETT Valoriser la transmission des savoir-faire et des

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 6 juin 2014 AGEN Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 6 juin 2014 AGEN 5 années de croissance perdues 1 850 Volume de la production nationale en milliard d'euros constants (valeur 2005) 1 800 1 750 1 700

Plus en détail

Aides forfaitaires incitatives géographiques ou sectorielles (sans condition de ressources)

Aides forfaitaires incitatives géographiques ou sectorielles (sans condition de ressources) Les Autres Aides Bourse à la mobilité de la Région Midi Pyrénées Etudiants boursiers sur critères sociaux, inscrits en DUT, DUETE, en L3, M1, M2 dans un établissement d enseignement supérieur de la région,

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs

plus simple unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) Validation des compétences Transmission des savoirs PAck 2015 formation spécial entreprises de moins de 50 salariés plus simple plus rapide Participation unique de 50 e HT par stagiaire et par jour (1) (1) Formations financées sur les fonds mutualisés d

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE Ces informations prennent en compte la refonte de la taxe d apprentissage à compter de la campagne 2015, suite à la loi du 5 mars 2014. Les principaux changements

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. SERVICES DE LA FORMATION Prospecter et fidéliser grâce aux réseaux sociaux- Facebook 29 et 30 juin 2015 Aujourd hui, les réseaux sociaux font partie de notre quotidien pour un usage privé ou professionnel.

Plus en détail

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009

Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Contrat d objectifs et de moyens relatif au développement de l apprentissage dans la région Languedoc Roussillon 2005-2009 Vu l article 52 de la loi n 93-1313 du 20 décembre 1993 relative au travail, à

Plus en détail

I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage

I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage I - Le contrat d apprentissage II - Les droits et devoirs apprenti/entreprise, III Le rôle du CFA et de l Université IV - La taxe d apprentissage Mise à jour : Avril 2009 SOMMAIRE I - Le contrat d apprentissage

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR TABLEAU DE COMPARAISON ENTRE L EIRL, LA MICRO-ENTREPRISE ET LE REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR Source : site Internet de l agence pour la création d entreprise (APCE) : http://www.apce.com/ SOMMAIRE : 1.

Plus en détail

La protection sociale du créateur d entreprised

La protection sociale du créateur d entreprised La protection sociale du créateur d entreprised Une initiative conjointe du RSI et de l Urssafl Janvier 2014 version b Sommaire La protection sociale en France 1/ Formes d entreprise et statuts juridiques

Plus en détail

Contrat de professionnalisation. Livret d informations

Contrat de professionnalisation. Livret d informations Contrat de professionnalisation Livret d informations 1 Présentation MediaSchool Group affiche des ambitions de leader! MediaSchool Group est un groupe d enseignement supérieur spécialisé dans les domaines

Plus en détail

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Objectifs de la réforme et nouvelles modalités d affectation de la taxe d apprentissage Objectifs de la réforme Objectif principal :

Plus en détail

LE SECTEUR DU BATIMENT

LE SECTEUR DU BATIMENT LE SECTEUR DU BATIMENT INTERVENANTS 1 - CAPEB 2 Compagnons du Devoir 3 BTP CFA de l Aude Les métiers du bâtiment et les perspectives d évolution professionnelles L Artisanat du bâtiment dans l économie

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi LE CREDIT D IMPOT POUR LA COMPETITIVITE ET L EMPLOI Les bénéficiaires Toutes les entreprises employant des salariés et imposées à l

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, secrétaire général et l ensemble du personnel vous souhaitent d excellentes fêtes de

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage

Les rencontres sénatoriales de l apprentissage Les rencontres sénatoriales de l apprentissage 21 mai 2008 au Sénat «Tous les chemins mènent à l apprentissage» 1 COMMUNIQUE DE PRESSE Rencontres sénatoriales de l apprentissage 2008 : «Parcours d apprentis»

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur

Plus en détail

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir

Contrat de Professionnalisation ou Stage? Tout savoir pour bien choisir Contrat de Professionnalisation ou Stage??? Tout savoir pour bien choisir L objectif de ce livret est de répondre à vos questions en matière de contrat de professionnalisation et de stage. En effet, cette

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Livret destiné aux collégiens

Livret destiné aux collégiens PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BTP» Livret destiné aux collégiens Rendez-vous les Visite du chantier de Sommaire 1. Qu est-ce que le batiment?... 3 Qu entend-on concrètement par «bâtiment»?... 3

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier

APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR. Notre mission : vous apprendre un métier PPR P APPRENTISSAGE ÔTELLERIE RESTAURATION SANTÉ MANAGEMENT COMMERCE COMPTABILITÉ AGROALIMENTAIR Notre mission : vous apprendre un métier Le Centre de Formation des Apprentis Régional de la Chambre de

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design

Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design Les principaux dispositifs de soutien aux PME/TPE des métiers de la création, de la mode et du design NB : L objectif de ce document n est pas d être exhaustif mais de présenter les aides les plus adaptées

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

GUIDE DE L EMPLOYEUR

GUIDE DE L EMPLOYEUR Unité Territoriale de Paris GUIDE DE L EMPLOYEUR Actualisé le 07 août 2013 CONTRAT UNIQUE D INSERTION(CUI) : 1. CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI (CAE) 2. CONTRAT INITIATIVE EMPLOI (CIE) 3. EMPLOIS

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail