Le marché immobilier valaisan Situation et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché immobilier valaisan Situation et perspectives"

Transcription

1 Le marché immobilier valaisan Situation et perspectives 2016

2 2 le marché immobilier valaisan editorial Pascal Perruchoud Paul-André Roux Pour la troisième année consécutive, la Banque Cantonale du Valais (BCVs) et la Chambre immobilière Valais (CIV) publient une analyse du marché immobilier valaisan, commandée au cabinet de conseil indépendant Wüest & Partner et portant sur le marché de la villa, de la PPE (propriété par étages), du locatif et des bureaux ainsi que des résidences secondaires. Cette étude permet de dresser un point de situation périodique, de mesurer l évolution du marché immobilier valaisan et de ses tendances ainsi que de proposer aux acteurs économiques et politiques, mais également aux professionnels, des informations pertinentes et actuelles. Le marché immobilier valaisan est fortement tributaire des importantes modifications apportées au cadre législatif et règlementaire. Si la loi d application sur les résidences secondaires a mis fin à l insécurité juridique qui a prévalu depuis le 11 mars 2012, plusieurs de ses dispositions seront certainement fixées dans la pratique par la jurisprudence du Tribunal fédéral. D autres incertitudes majeures entourent la révision de la Loi sur l aménagement du territoire et son applicabilité concrète dans notre canton. Et enfin, la mise en œuvre de l initiative contre l immigration dite de masse semble déjà peser sur la croissance démographique et donc sur la liquidité du marché. La Banque Cantonale du Valais est très active sur le marché hypothécaire et elle attache une importance particulière à la connaissance du marché immobilier valaisan. Durant l année 2015, les créances hypothécaires ont enregistré une croissance de 6% pour atteindre près de 8,5 milliards de francs, tout en respectant des critères qualitatifs très élevés. La CIV défend et promeut l accès à la propriété immobilière, comme l encourage d ailleurs notre Constitution fédérale. Le Valais est un canton de propriétaires. Face à une tendance en érosion, la CIV œuvre au maintien des conditions-cadre permettant à tous ceux les jeunes en particulier qui rêvent d accéder à la propriété, de voir leur projet se concrétiser. Le marché immobilier valaisan est à la croisée des chemins, en montagne comme en plaine. Cette étude vous donnera des clés de lecture et différentes perspectives fort intéressantes. Elle vous présentera également une analyse originale des tendances du marché de la location de résidences secondaires, confronté à l arrivée de nouveaux acteurs comme Airbnb. Bonne lecture! Pascal Perruchoud Président de la Direction générale Banque Cantonale Valais Paul-André Roux Président Chambre immobilière Valais

3 3 le marché immobilier valaisan contexte et perspectives Indices des prix de transaction (PPE) Objet moyen (base : 1 er trim. 5) Vaud Valais Berne Suisse Indices des prix de transaction (villas) Objet moyen (base : 1 er trim. 5) Vaud Valais Berne Suisse Principales tendances sur le marché immobilier pour 2016 Canton du Valais Offre Demande Prix PPE k m m Villas g m m Immeubles résidentiels k m m Immeubles commerciaux g m m Ralentissement de l emploi et de la démographie Pour 2016, l économie suisse ne devrait pas connaître de fortes impulsions économiques. Les prévisions tablent en effet sur une hausse moyenne du PIB réel de seulement 1,1%. Les perspectives pour le Valais pourraient être plus sombres (croissance du PIB valaisan de 0,98% pour 2015 selon le Créa): le tourisme et l industrie exportatrice, qui constituent une part importante du tissu économique cantonal, souffrent actuellement du franc fort et de la concurrence internationale renforcée. Par ailleurs, l économie valaisanne doit également faire face à un taux de chômage en hausse et un ralentissement démographique observé au cours de l année Une stabilisation des prix attendue en Suisse pour 2016 Les prix dans tous les segments du marché résidentiel devraient évoluer de façon stable en moyenne nationale (-0,3% pour les appartements en location, +0,4% pour la PPE et +0,5% pour les maisons individuelles). Pour 2016, on s attend à ce que les loyers n augmentent plus, l offre de nouveaux appartements venant satisfaire la demande qui se stabilise. Pour la PPE, la demande de logements est toujours soutenue par les faibles taux d intérêt si bien que l offre a été relativement bien absorbée. Quant aux villas, c est la rareté du terrain qui reste le moteur de la légère hausse des prix attendue au niveau national. Recul des prix dans le canton du Valais Durant l année 2014, des premiers signes d essoufflement et de capacités excédentaires sont apparus sur le marché, notamment dans les stations mises en difficulté par les nouvelles réglementations bancaires, le franc fort et le ralentissement économique. L intensification de la liquidité sur le marché résidentiel dans le contexte particulier où la dynamique de croissance de la population a ralenti en 2015, a entraîné une légère baisse des prix dans tous les segments résidentiels. Avec des prévisions de croissance de l emploi plus faibles pour l année 2016, le niveau des prix devrait encore légèrement reculer cette année. Seuls les taux historiquement bas devraient empêcher une baisse plus importante des prix à court terme. Finalement, les mesures réglementaires concernant la définition des zones à bâtir sous le régime des nouvelles planifications cantonales prévues dans le cadre de la révision de la Loi sur l aménagement du territoire (LAT) et l entrée en vigueur de la loi sur les résidences secondaires (Lex Weber) auront également un impact sur l offre. Cet impact sera positif sur les prix à moyen terme.

4 4 le marché immobilier valaisan le marché de la villa Atlas des prix dans le canton du Valais (en CHF) moins de plus de Source: Modèle hédoniste de Wüest & Partner (objet moyen) La construction stagne, mais le marché reste liquide Depuis l année 2013, l activité de construction a freiné dans le canton du Valais. Il est en effet de plus en plus difficile de trouver des terrains disponibles et les premiers effets de l entrée en vigueur de la loi sur les résidences secondaires se font sentir dans les régions touristiques. Ainsi, l indice des permis de construction stagne depuis 2014 et cette tendance devrait se poursuivre pour l année en cours. Si ce ne sont pas de nouvelles villas qui arrivent sur le marché, ce sont les objets de seconde main. Ce phénomène a déjà été observé par le passé et devrait s accentuer cette année en raison de la hausse généralisée des vacants et des capacités excédentaires. En effet, au premier trimestre 2016, le taux de l offre s élève à 6,2%, soit 43% au-dessus de sa moyenne décennale (4,3%). Par ailleurs, le taux de villas vacantes est proche de 1% en 2015 (moyenne : 0,6%). Avec plus de villas disponibles, les prix ont baissé en 2015 L accroissement du nombre de logements mis sur le marché en 2015 a eu un impact négatif sur les prix. En effet, l indice trimestriel des prix de transaction indique une baisse de 2% entre 2014 et 2015 (état au 4 ème trimestre 2015). Néanmoins, les régions valaisannes présentent des évolutions de prix très divergentes: ce sont les stations qui ont connu la baisse la plus forte (-6,4% sur la même période), alors que le Haut-Valais (+0,9%) et le Valais Central (+1,6%) sont les seules régions où les prix ont encore augmenté. Le Bas- Valais a enregistré un léger recul (-0,4%). Les taux bas soutiennent encore le marché C est le niveau relativement faible des prix qui explique la hausse modérée des prix observée dans le Haut-Valais et le Valais Central. En effet, la villa type de bonne qualité et en bon état, avec un volume de 850 m 3 et un terrain de 600 m 2, s est vendue à 980'000 francs dans le Valais Central et à 761'000 francs dans le Haut-Valais (contre 964'000 francs en moyenne cantonale). La légère baisse des prix constatée dans le Bas-Valais est attribuée à une activité de construction plus forte qu en moyenne cantonale. Les stations touristiques, qui ont franchi le seuil de pénurie en 2015, ont connu une pression à la baisse plus importante sur les prix. Ce marché souffre actuellement du franc fort qui influence fortement l environnement économique. Cette tendance devrait se poursuivre pour 2016 dans la perspective où le ralentissement démographique amorcé en 2015 se maintient cette année encore. Mais la faiblesse des taux hypothécaires devrait encore soutenir le marché et empêcher un recul des prix plus important.

5 5 le marché immobilier valaisan Taux de l offre immobilière et activités de construction Suisse Valais Berne Vaud % 10% 8% 6% 4% 2% Taux de l offre immobilière (échelle de droite: annonces en % du stock) Demandes de permis (échelle de gauche: indice, base : 1 er trim. 5) Indices des prix de transaction 175 Bas-Valais Valais Central Haut-Valais Stations Canton du Valais Région Principaux indicateurs* Comparaison entre régions Valais Berne Vaud Suisse Evolution démographique ,16% 0,77% 1,55% 1,06% ,42% 0,61% 1,69% 1,10% Emplois ,16% 0,79% 0,78% 1,11% Taux de construction ,08% 0,75% 1,11% 0,89% ,52% 0,87% 1,37% 1,13% Taux de vacants ,98% 0,77% 1,07% 0,67% ,57% 0,51% 0,72% 0,52% Prix MFI '000 1'001'000 1'439'000 1'221' '000 1'052'000 1'406'000 1'253' ,22% 5,02% 2,32% 2,65% ,17% 3,00% 4,61% 3,77% Bas-Valais Valais Central Haut-Valais Stations Canton Evolution démographique ,68% 1,31% 0,69% 0,55% 1,16% ,06% 1,58% 0,66% 0,93% 1,42% Emplois ,17% 1,75% 0,04% 0,88% 1,16% Taux de construction ,98% 1,33% 1,03% 1,00% 1,08% ,65% 1,94% 1,13% 1,28% 1,52% Taux de vacants ,79% 0,67% 0,68% 1,58% 0,98% ,41% 0,45% 0,47% 0,86% 0,57% Prix MFI ' ' '000 1'110' ' ' ' '000 1'089' ' ,39% 3,06% 3,62% 1,90% 1,22% ,71% 4,80% 3,72% 3,53% 4,17% *Taux actuels et taux moyens pour les périodes définies, taux de croissance annuels moyens pour l'évolution des prix.

6 6 le marché immobilier valaisan le marché de la ppe Atlas des prix dans le canton du Valais (en CHF) moins de plus de Source: Modèle hédoniste de Wüest & Partner (objet moyen) L offre continue d augmenter en 2015 Entre le 1 er trimestre 2015 et le 1 er trimestre 2016, l offre s est encore densifiée dans le Valais. Avec un taux de l offre moyen de 6,8% pour 2015, le marché valaisan présente une liquidité plus importante que dans l ensemble du pays, mais en dessous du niveau vaudois où l offre est particulièrement dense (5,5% Suisse, 3,4% Berne et 10,8% Vaud). L analyse régionale indique que c est surtout dans le Bas-Valais que cette intensification a été la plus forte, le taux de l offre y est 36% plus élevé qu en moyenne cantonale. Par ailleurs, comme pour la villa, une hausse quasi généralisée des taux des vacants a aussi été observée pour la PPE en 2015: le Valais a atteint un taux de vacants de 1,2% (contre 0,7% en moyenne décennale). Cette hausse a surtout été importante dans les régions touristiques qui ont franchi le seuil de pénurie, alors que le Valais Central est la seule région à être moins affectée par cette hausse (taux de vacants: 0,7%). Les prix ont baissé surtout dans les stations touristiques Avec cette arrivée de nouveaux logements sur le marché, les prix ont d abord ralenti entre 2013 et 2014 (+1,7%) pour baisser ensuite de 1,2% en moyenne entre 2014 et En effet, c est la forte croissance démographique du canton du Valais (+1,5% en 2014) et les faibles taux hypothécaires qui ont soutenu le marché de la PPE ces dernières années. En 2015, la dynamique de croissance de la population a montré de premiers signes d essoufflement avec un taux de croissance attendu pour 2015 de 1,2%. Dans ce nouveau contexte, l accroissement de la liquidité a exercé un impact négatif sur les prix avec une situation hétérogène selon la région considérée: le marché des stations touristiques, plus sensible qu ailleurs à l évolution de la conjoncture économique, a connu la baisse des prix la plus forte par rapport aux autres régions valaisannes ( 3,3% sur un an). Selon l indice trimestriel des prix de transaction, le Valais Central est la seule région à présenter des hausses de prix (+1,7%), et les prix se sont stabilisés dans le Haut-Valais (+0,3%) et le Bas-Valais (-0,3%). C est la politique monétaire expansionniste et le niveau abordable des prix qui sont les moteurs de la hausse observée dans ces régions. En effet, la PPE de qualité et d une surface habitable nette de 110 m 2 se vendait en 2015 à 569'000 francs dans le Haut-Valais et à 720'000 francs en Valais Central, contre 815'000 francs dans le reste du canton. Si le ralentissement de la demande se confirme en 2016 et si l offre continue à s intensifier, le marché de la PPE devrait rester dans une tendance baissière malgré la faiblesse des taux.

7 7 le marché immobilier valaisan Taux de l offre immobilière et activités de construction Suisse Valais Berne Vaud % 10% 8% 6% 4% 2% Taux de l offre immobilière (échelle de droite: annonces en % du stock) Demandes de permis (échelle de gauche: indice, base : 1 er trim. 5) Indices des prix de transaction Bas-Valais Valais Central Haut-Valais Stations Canton du Valais Région Principaux indicateurs du marché de la PPE* Comparaison entre régions Valais Berne Vaud Suisse Evolution démographique ,16% 0,77% 1,55% 1,06% ,42% 0,61% 1,69% 1,10% Emplois ,16% 0,79% 0,78% 1,11% Taux de construction ,87% 1,09% 1,58% 1,60% ,97% 1,03% 1,37% 1,46% Taux de vacants ,16% 0,50% 0,71% 0,57% ,74% 0,41% 0,51% 0,46% Prix PPE ' '000 1'064' ' ' '000 1'044' ' ,23% 1,70% 1,92% 0,36% ,76% 3,68% 6,33% 5,03% Bas-Valais Valais Central Haut-Valais Stations Canton Evolution démographique ,68% 1,31% 0,69% 0,55% 1,16% ,06% 1,58% 0,66% 0,93% 1,42% Emplois ,17% 1,75% 0,04% 0,88% 1,16% Taux de construction ,60% 2,81% 1,69% 0,85% 1,87% ,64% 2,53% 1,56% 1,39% 1,97% Taux de vacants ,81% 0,72% 1,15% 1,60% 1,16% ,55% 0,52% 0,71% 0,97% 0,74% Prix PPE ' ' '000 1'029' ' ' ' ' ' ' ,06% 2,54% 1,04% 3,33% 1,23% ,03% 6,38% 4,36% 5,89% 5,76% *Taux actuels et taux moyens pour les périodes définies, taux de croissance annuels moyens pour l'évolution des prix.

8 8 le marché immobilier valaisan le marché du locatif et des bureaux Niveau actuel des loyers par commune (quantiles, en CHF/m 2, an) Brig-Glis Naters Bagnes Martigny Monthey Sierre Sion Zermatt Indices des loyers des appartements (base : 1 er trim. 5) Vaud Valais Berne Suisse Indices des loyers des bureaux (base : 1 er trim. 5) Les loyers des appartements ont encore baissé en 2015 Après avoir connu une hausse continue jusqu en 2013, les loyers des appartements ont commencé à décroître légèrement à partir du premier trimestre Cette baisse s est confirmée au cours de l année 2015 en raison du ralentissement démographique. Les différences par commune indiquent que ce sont à nouveau les stations qui ont connu la plus forte réduction (par exemple, Zermatt a vu son loyer médian baisser de 10% sur une année). Ce sont d ailleurs les stations qui ont connu la croissance démographique la moins dynamique du canton en Face à des conditions de vente plus difficiles, de plus en plus de PPE sont louées aujourd hui et de nombreux projets de développement concernent l immobilier locatif. Ainsi, le marché s est déplacé de la PPE vers la location. Avec une demande plus faible et une liquidité plus élevée (avec un taux de l offre moyen passant de 4,5% à la fin 2013 à 10,5% à la fin 2015), la réduction des loyers devrait se poursuivre pour l année en cours. Les loyers des bureaux sous pression en 2016 Le segment commercial continue d être à la peine en raison du ralentissement de la création d emplois. C est effectivement le franc fort auquel l économie valaisanne est confrontée qui exerce une pression sur les bureaux et les surfaces de vente aujourd hui. Dans la perspective où la demande reste constante en 2016, les loyers ne devraient pas augmenter cette année non plus. Et le Bas-Valais et les stations risquent de souffrir davantage de cette situation, car l essoufflement économique y a été plus prononcé que dans le reste du canton, selon les derniers chiffres de l emploi Vaud Valais Berne Suisse Taux de l offre immobilière et activités de construction pour les appartements en location Suisse Valais Berne Vaud % 10% 8% 6% 4% 2% 0% Taux de l offre immobilière (échelle de droite: annonces en % du stock) Demandes de permis (échelle de gauche: indice, base : 1 er trim. 5)

9 9 le marché immobilier valaisan airbnb et résidences secondaires Offre d'annonces Airbnb dans le canton du Valais Le marché résidentiel est depuis longtemps confronté à la problématique des «lits froids» dans les régions touristiques où la majorité des résidences secondaires n est utilisée que très occasionnellement. C est la mise en location qui constitue l obstacle majeur pour les propriétaires. Avec l essor des plateformes internet comme Airbnb, les propriétaires et les locataires du monde entier peuvent désormais entrer directement en contact. Cette analyse spéciale effectuée en collaboration avec Datahouse montre que l offre d appartements meublés, souvent avec services, présente une nouvelle solution aux «lits froids», complémentaire à l hôtellerie. Selon le type de logements: Logement entier (89%) Chambre privée (10%) Chambre partagée (1%) Comparaison régionale des capacités d'accueil avec l offre hôtelière (nombre de lits) Airbnb Hôtellerie Le top 20 des communes valaisannes en termes de capacités d accueil (nombre de lits) Bas-Valais Valais Central Haut-Valais Stations Bagnes Zermatt Nendaz Anniviers Lens Veysonnaz Val-d'Illiez Saas-Fee Randogne Montana Ayent Champéry Leukerbad Vex Evolène Orsières Riddes Sion Troistorrents Bellwald Airbnb Hôtellerie Prix des nuitées: top 5 valaisan Quantiles des prix (en CHF/nuit) Une utilisation intensive d Airbnb en Valais Parmi les 15'500 hébergements proposés sur Airbnb en mars 2016 en Suisse, 2'250 annonces ont été répertoriées en Valais (soit 14%). La présence d Airbnb est fortement ancrée dans le canton avec près de 9 annonces publiées sur 10 concernant un logement entier, les chambres privées constituant le reste des annonces. L utilisation intensive de la plateforme Airbnb est surtout observée dans les régions touristiques, en particulier à Crans-Montana, Verbier, Zermatt ou Nendaz, permettant ainsi la mise en location et donc l utilisation des résidences secondaires existantes. Un complément à la capacité hôtelière actuelle Les 2'250 hébergements mis en location sur Airbnb permettent d accueillir près de 12'460 personnes (ou lits), soit 44% environ de la capacité hôtelière actuelle (28'558 lits en 2015). Une analyse régionale plus précise indique que l offre Airbnb se concentre essentiellement dans les stations touristiques disposant également de l offre hôtelière la plus forte du canton. En effet, 75% des lits Airbnb disponibles dans le canton du Valais sont proposés en stations contre 69% pour l offre hôtelière. Des disparités existent entre la région des 4 Vallées avec des stations comme Verbier ou Nendaz, qui présentent des capacités supérieures à l hôtellerie et la région du Haut-Valais avec les stations de Zermatt ou de Saas-Fee pour lesquelles l offre hôtelière est beaucoup plus dense. Valais Zermatt Bagnes Nendaz Anniviers Crans-Montana Des prix élevés dans les régions touristiques Alors que le prix à la location médian est de 155 francs par nuit dans le Valais, les stations de Bagnes et de Zermatt présentent les prix médians les plus élevés (313 francs à Bagnes et 221 francs à Zermatt la nuitée). Ce sont également Bagnes et Zermatt qui concentrent les biens de haut standing avec de larges fourchettes de prix qui sont observés. Sources: Airbnb, Datahouse, Wüest & Partner (état: 20 mars 2016)

10 10 le marché immobilier valaisan Evolution de la population entre 2010 et 2015 N commune Nom de la commune Pop. (2015) Evol. (%) N commune Nom de la commune Pop. (2015) Evol. (%) N commune Nom de la commune Pop. (2015) Evol. (%) Baisse 6011 Zwischbergen 84-3,81% 6102 Albinen 242-2,59% 6075 Reckingen-Gluringen 436-2,43% 6052 Bellwald 411-2,40% 6289 Saas-Balen 369-2,37% 6076 Obergoms 650-1,92% 6111 Leukerbad 1'474-1,90% 6074 Münster-Geschinen 450-1,81% 6290 Saas-Fee 1'619-1,76% 6117 Guttet-Feschel 415-1,56% 6197 Kippel 353-1,52% 6009 Simplon 319-1,50% 6177 Grengiols 431-1,46% 6291 Saas-Grund 1'043-1,43% 6195 Ferden 244-1,41% 6283 Embd 302-1,34% 6194 Eischoll 452-1,32% 6192 Blatten 288-1,27% 6181 Riederalp 498-1,13% 6112 Oberems 125-1,08% 6087 Saint-Martin (VS) 875-1,02% 6056 Ernen 511-0,95% 6061 Lax 286-0,82% 6294 Staldenried 550-0,82% 6057 Fiesch 927-0,68% 6134 Isérables 853-0,60% 6282 Eisten 201-0,59% 6191 Ausserberg 628-0,53% 6296 Törbel 468-0,46% 6198 Niedergesteln 683-0,46% 6285 Grächen 1'349-0,44% 6055 Blitzingen 74-0,27% 6288 Saas-Almagell 391-0,20% 6300 Zermatt 5'755-0,16% 6119 Turtmann-Unterems 1'117-0,14% 6054 Binn 145-0,14% 6293 Stalden (VS) 1'098-0,13% 6298 Visperterminen 1'379-0,09% 6292 St. Niklaus 2'290-0,01% Hausse modérée (moins de 1,5%) 6172 Bister 31 0,00% 6203 Mörel-Filet 686 0,00% 6116 Varen 615 0,20% 6073 Grafschaft 195 0,21% 6205 Bettmeralp 452 0,22% 6243 Montana 2'362 0,28% 6104 Ergisch 189 0,32% 6033 Liddes 750 0,32% 6083 Evolène 1'689 0,33% 6286 Lalden 668 0,36% 6101 Agarn 780 0,39% 6235 Chippis 1'631 0,40% 6204 Steg-Hohtenn 1'572 0,40% 6249 Venthône 1'212 0,45% 6202 Wiler (Lötschen) 576 0,46% 6084 Hérémence 1'362 0,46% 6004 Eggerberg 345 0,47% 6250 Veyras 1'815 0,58% 6118 Gampel-Bratsch 1'910 0,61% 6110 Leuk 3'915 0,64% 6201 Unterbäch 411 0,64% 6081 Les Agettes 347 0,65% 6010 Termen 895 0,66% 6031 Bagnes 8'055 0,68% 6024 Nendaz 6'300 0,72% 6151 Champéry 1'340 0,75% 6217 Saint-Maurice 4'492 0,85% 6153 Monthey 17'510 0,89% 6234 Chermignon 3'117 0,89% 6032 Bourg-Saint-Pierre 183 0,90% 6248 Sierre 16'707 0,91% 6238 Grône 2'311 0,93% 6058 Fieschertal 319 0,97% 6193 Bürchen 738 0,98% 6240 Lens 3'986 0,99% 6109 Inden 120 1,03% 6252 Anniviers 2'716 1,05% 6173 Bitsch 893 1,18% 6002 Brig-Glis 13'086 1,23% 6155 Saint-Gingolph 912 1,23% 6219 Vernayaz 1'885 1,23% 6244 Randogne 4'478 1,24% 6281 Baltschieder 1'300 1,25% 6034 Orsières 3'178 1,27% 6137 Martigny-Combe 2'317 1,29% 6199 Raron 1'905 1,36% 6295 Täsch 1'220 1,37% 6246 Saint-Léonard 2'268 1,37% 6242 Mollens (VS) 972 1,39% 6113 Salgesch 1'465 1,44% 6156 Troistorrents 4'505 1,44% Forte augmentation (entre 1,5% et 3%) 6089 Vex ,50% 6266 Sion ,53% 6232 Chalais ,54% 6159 Vouvry ,55% 6131 Bovernier 850 1,58% 6157 Val-d'Illiez ,63% 6287 Randa 446 1,65% 6267 Veysonnaz 606 1,70% 6299 Zeneggen 288 1,76% 6139 Riddes ,83% 6297 Visp ,84% 6261 Arbaz ,86% 6007 Naters ,92% 6241 Miège ,95% 6239 Icogne 561 1,96% 6136 Martigny ,00% 6023 Conthey ,00% 6082 Ayent ,12% 6133 Fully ,18% 6265 Savièse ,37% 6213 Evionnaz ,40% 6135 Leytron ,61% 6008 Ried-Brig 2'041 2,64% 6158 Vionnaz 2'529 2,67% 6263 Grimisuat 3'218 2,70% 6064 Niederwald 47 2,77% 6212 Dorénaz 870 2,82% 6035 Sembrancher 984 2,83% 6215 Massongex 1'787 2,83% 6090 Mont-Noble 1'033 2,91% Très forte augmentation (plus de 3 %) 6140 Saillon 2'480 3,01% 6022 Chamoson 3'586 3,10% 6154 Port-Valais 3'899 3,21% 6021 Ardon 3'049 3,32% 6218 Salvan 1'339 3,45% 6214 Finhaut 445 3,48% 6132 Charrat 1'666 3,53% 6036 Vollèges 1'891 3,65% 6152 Collombey-Muraz 8'637 3,84% 6220 Vérossaz 712 4,11% 6141 Saxon 5'533 4,13% 6025 Vétroz 5'888 4,87% 6142 Trient 193 5,17% 6211 Collonges 723 5,93% Source: Wüest & Partner Remarque: état des communes au 1 er janvier 2015 (OFS). Les nombres dans les colonnes correspondent à la population résidante permanente au 31 décembre 2015 dans la commune et l évolution représente le taux de croissance annuel moyen observé entre 2010 et 2015 (source: OFS).

11 11 le marché immobilier valaisan Evolution de la population entre 2010 et 2015 Taux de croissance annuel moyen cantonal:1,5% 6032 Baisse Hausse modérée (moins de 1,5%) Forte augmentation (entre 1,5% et 3%) Très forte augmentation (plus de 3%) (Source: OFS) Quelques chiffres-clés du canton du Valais Taux de croissance PIB réel 2,28% 3,53% 3,80% 3,79% 2,41% 3,63% 1,63% 0,12% 0,61% 1,86% 0,98% Taux de chômage 3,96% 3,49% 3,18% 3,10% 4,13% 3,67% 3,19% 3,52% 4,05% 4,19% 4,34% Population 291' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '622 Evolution en % 1,25% 1,04% 1,35% 1,56% 1,37% 1,49% 1,61% 1,49% 1,64% 1,46% 1,16% Part des étrangers 18,12% 18,45% 19,11% 19,97% 20,43% 20,80% 21,21% 21,63% 22,24% 22,71% 22,95% Emplois (EPT) 109' ' ' ' ' ' ' ' ' ' '784 Nombre d'entreprises 7'601 8'123 8'739 9'339 9'986 10'637 11'404 12'215 13'084 13'755 14'314 Evolution en % 6,00% 6,86% 7,58% 6,86% 6,93% 6,52% 7,22% 7,10% 7,11% 5,13% 4,07% Logements vacants 2'216 2'572 2'735 2'788 2'233 2'207 2'260 2'564 2'992 4'417 4'878 En % du stock 1,23% 1,41% 1,48% 1,49% 1,17% 1,02% 1,02% 1,13% 1,30% 1,88% 2,04% Nouveaux logements construits 2'316 2'621 2'624 2'651 2'316 3'075 2'957 2'677 2'372 n.d. n.d. En % du stock 1,27% 1,42% 1,40% 1,40% 1,20% 1,57% 1,49% 1,33% 1,16% n.d. n.d. Nombre de nuitées (stations) 3'176'101 3'224'184 3'328'947 3'405'822 3'266'167 3'151'510 3'013'928 2'970'062 2'900'870 2'907'982 2'790'819 Taux net d'occupation des lits 41,40% 42,90% 44,60% 47,00% 45,60% 44,80% 42,50% 41,36% 40,99% 40,27% 39,57% Taux hypothécaire variable 3,25% 3,00% 3,25% 3,50% 2,75% 2,75% 2,75% 2,75% 2,75% 2,75% 2,75%

12 méthodologie Les atlas et indices des prix de transaction se basent sur les modèles d évaluation de Wüest & Partner. Les objets moyens correspondent à des objets construits il y a 5 ans dont la qualité pour le standard d aménagement et la micro-situation est bonne. Pour la villa de référence, le terrain est de 600 m 2 et le volume de 850 m 3 (SIA 116). Pour la PPE de référence, la surface habitable nette est de 110 m 2 (sans balcon, sans garage ni place de parc). Les indications sur les loyers correspondent aux quantiles de 10%, 30%, 50%, 70% et 90%. Le quantile des 50% correspond à la médiane et sépare le segment le plus cher du segment le plus avantageux. Le quantile des 10% sépare les dix pour cent les plus avantageux du reste de l offre. Wüest & Partner effectue un recensement périodique du marché immobilier. Chaque annonce immobilière parue dans la presse écrite et sur internet figure dans notre base de données des prix de l offre. Les logements (meublés avec prestations) qui font l'objet du chapitre spécial (p.9) ne sont pas pris en compte dans les chiffres présentés dans l'analyse en p.8 du segment de la location. impressum Cette brochure a été rédigée par le cabinet de conseils Wüest & Partner sur mandat de la Banque Cantonale du Valais (BCVs) et la Chambre immobilière Valais (CIV). Elle a été élaborée à partir de bases de données internes et externes: Office fédéral de la statistique OFS (statistique de la population et des ménages, statistique de la construction et des logements, statistique des bâtiments et des logements, recensement des logements vacants, statistique structurelle des entreprises, statistique de l hébergement), Secrétariat d Etat à l économie Seco (chômage), service d information du Schweizer Baublatt (demandes de permis), Créa (PIB valaisan et emplois en EPT jusqu à 2015), Teledata (nombre d entreprises) et Banque cantonale du Valais (taux hypothécaires). Les chiffres de la population en 2015 sont provisoires (état: ). Dans le calcul du taux des logements vacants à la page 11, les statistiques utilisées pour le parc font référence à la statistique des bâtiments et des logements (OFS) à partir de 2010 et au recensement de la population (OFS, 0) pour les années antérieures. Finalement, les données concernant les logements proposés à la location dans le chapitre spécial (p.9) ont été obtenues au moyen d une recherche automatique du site Airbnb. Elles ont été élaborées par l'entreprise Datahouse (suppression des doublons, des annonces sans coordonnée géographique et autres incohérences). Datahouse est une entreprise spécialisée dans le traitement des données. wüest & partner sa Rue du Stand Genève Tél: banque cantonale du valais Place des Cèdres Sion chambre immobilière valais Secrétariat permanent Avenue du Grand-St-Bernard Martigny Photographie: repistu/istockphoto.com

Ordonnance sur l'état civil du 21 novembre

Ordonnance sur l'état civil du 21 novembre Ordonnance sur l'état civil du 21 novembre 2007-1 - Le Conseil d'etat du canton du Valais vu les articles 39 à 49 et 97 à 103 du code civil suisse (CCS); vu les articles 5 à 8 de la loi sur le partenariat

Plus en détail

Kanton Wallis: Zuordnung der 325 Ortschaften (in alphabetischer Reihenfolge + PLZ Stand ) 135* Gemeinden 14** Bezirke

Kanton Wallis: Zuordnung der 325 Ortschaften (in alphabetischer Reihenfolge + PLZ Stand ) 135* Gemeinden 14** Bezirke Canton du Valais: Coordonnance des 325 Localités (par ordre alphabétique + NPA situation 16.09.12) 135* s 14** s (Manière d écrire = classement des Localités: «Fouly VS, La» = «La Fouly VS», «Châble VS,

Plus en détail

LE MARCHÉ IMMOBILIER VALAISAN SITUATION ET PERSPECTIVES

LE MARCHÉ IMMOBILIER VALAISAN SITUATION ET PERSPECTIVES LE MARCHÉ IMMOBILIER VALAISAN SITUATION ET PERSPECTIVES 2015 2014 2 le marché immobilier valaisan editorial Pascal Perruchoud Paul-André Roux L an passé, la Banque Cantonale du Valais (BCVs) et la Chambre

Plus en détail

Le marché immobilier valaisan Situation et perspectives

Le marché immobilier valaisan Situation et perspectives Le marché immobilier valaisan Situation et perspectives 2014 2014 Le Marché immobilier valaisan 1 2 le marché immobilier valaisan editorial Pascal Perruchoud Paul-André Roux Le marché immobilier valaisan

Plus en détail

de premier recours en Valais Géographie de la médecine

de premier recours en Valais Géographie de la médecine de premier recours en Valais Géographie de la médecine 2011 Géographie de la médecine de premier recours en Valais, 2011 Rapport à l intention de la commission d experts «Soins ambulatoires et de premiers

Plus en détail

Indicateur immobilier BCVs. 3 e trimestre 2016

Indicateur immobilier BCVs. 3 e trimestre 2016 Indicateur immobilier BCVs 3 e trimestre 2016 Novembre 2016 1 Résumé de l indice des prix des logements en propriété Logements en propriété évolution des prix Valais Suisse 6 mois (31.03.2016 30.09.2016)

Plus en détail

Concept Cantonal Préparation et Intervention en cas de Tremblement de Terre

Concept Cantonal Préparation et Intervention en cas de Tremblement de Terre Concept Cantonal Préparation et Intervention en cas de Tremblement de Terre 1 Phases lors de catastrophes événement temps préparation à l intervention 2 Aujourd hui effet de site important pour Valais

Plus en détail

Autorité émettrice compétente canton Valais

Autorité émettrice compétente canton Valais Autorité émettrice compétente canton Valais S'il vous plaît chercher dans la liste ci-dessous le district administratif responsable pour votre commune pour la délivrance de la carte de légitimation pour

Plus en détail

Le marché immobilier neuchâtelois.

Le marché immobilier neuchâtelois. Le marché immobilier neuchâtelois 2017 www.bcn.ch éditorial Chères oises, Chers ois, L immobilier reste une valeur solide. Au fil des ans, les investisseurs avec une vision à long terme l ont toujours

Plus en détail

PRODUCTION PARTICIPATIONS PRODUCTION. Participation FMV

PRODUCTION PARTICIPATIONS PRODUCTION. Participation FMV RAPPORT DE GESTION 2014 FMV EN STRUCTURE / PARTICIPATIONS PARTICIPATIONS Rhonewerke AG 4 Capital-actions CHF 24 000 000 Autre actionnaire EnAlpin AG (30) s Ernen, Mörel, Binn Bassins versants (apports)

Plus en détail

Mise en oeuvre de la loi sur les résidences secondaires. Séance d information pour les communes 24 et 25 février 2016

Mise en oeuvre de la loi sur les résidences secondaires. Séance d information pour les communes 24 et 25 février 2016 Mise en oeuvre de la loi sur les résidences secondaires Séance d information pour les communes 24 et 25 février 2016 Programme Aperçu des bases légales et définitions L inventaire des logements et détermination

Plus en détail

Documentation sur le rating d emplacement et du marché. Etat Octobre 2016

Documentation sur le rating d emplacement et du marché. Etat Octobre 2016 Documentation sur le rating d emplacement et du marché Etat Octobre 2016 Contenu 1 Indtroduction et bases de l informations 3 1.1 Bref aperçu 3 1.2 Contexte et possibilités des requêtes 3 1.3 Résultats

Plus en détail

CONCEPT CANTONAL DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE FORÊTS

CONCEPT CANTONAL DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DE FORÊTS Département des transports, de l équipement et de l environnement Service des forêts et du paysage Section conservation des forêts Département des finances, des institutions et de la sécurité Service de

Plus en détail

Immo-Monitoring 2016 I 1 Edition d automne

Immo-Monitoring 2016 I 1 Edition d automne Immo-Monitoring 2016 I 1 Edition d automne Adrian Frutiger 1928 2015 Typographe suisse Tous ce qui est actuel est basé sur les expériences du passé. Donc l avenir est déjà compris dans le présent. Éditorial

Plus en détail

PIB vaudois: ralentissement après l abandon du plancher. Lausanne, le 8 avril 2015

PIB vaudois: ralentissement après l abandon du plancher. Lausanne, le 8 avril 2015 PIB vaudois: ralentissement après l abandon du plancher Lausanne, le 8 avril 2015 PIB vaudois Mise en perspective Marc Martin, Statistique Vaud (StatVD) Principaux chiffres Jean-Pascal Baechler, Observatoire

Plus en détail

10 Parc de logements. Enjeux du développement territorial OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE

10 Parc de logements. Enjeux du développement territorial OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE OBSERVATOIRE DU TERRITOIRE FICHE THÉMATIQUE 10 Parc de logements La présente fiche thématique évalue l état et la dynamique du marché du logement. Elle mesure l adéquation de l offre à la demande actuelle

Plus en détail

B AROMÈTRE HIVER 07 / 08

B AROMÈTRE HIVER 07 / 08 B AROMÈTRE HIVER 07 / 08 DU TOURISME VALAISAN Le présent baromètre du tourisme a été réalisé par l Institut Economie & Tourisme de la HES-SO à la demande de Tourisme et du SDE (Service du développement

Plus en détail

FIESTA. Un concept de réduction des risques en milieu festif «Pour que la Fête soit belle du début jusqu à la fin»

FIESTA. Un concept de réduction des risques en milieu festif «Pour que la Fête soit belle du début jusqu à la fin» FIESTA Un concept de réduction des risques en milieu festif «Pour que la Fête soit belle du début jusqu à la fin» Rapport d activité 2009 Fiesta : Rapport d activité 2009 Fiesta : En bref Le label Fiesta

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse Patrimoine des ménages en 2011 Forte croissance du patrimoine due à la hausse des prix immobiliers

abcdefg Communiqué de presse Patrimoine des ménages en 2011 Forte croissance du patrimoine due à la hausse des prix immobiliers Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2012 Patrimoine des ménages en 2011 Forte croissance du patrimoine due à la hausse des

Plus en détail

A.10 Parcs naturels et patrimoine mondial de l UNESCO

A.10 Parcs naturels et patrimoine mondial de l UNESCO A.10 Parcs naturels et patrimoine mondial de l UNESCO Décision du Conseil d Etat: Approbation par la Confédération: Interaction avec fiches: A.8, A.9, A.11, A.14, B.1 Stratégie de développement territorial

Plus en détail

1.2 Périmètre Périmètre statistique de l agglomération (OFS)

1.2 Périmètre Périmètre statistique de l agglomération (OFS) 1.2 Périmètre 1.2.1 Périmètre statistique de l agglomération (OFS) La définition des périmètres des agglomérations est réalisée sur la base de critères essentiellement statistiques, ne correspondant jamais

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 05 prix n 27 mai 2011 statistique annuelle des transactions immobilières, résultats 2009 Durant l année 2009, 2 100 transactions immobilières sont enregistrées. Elles représentent un montant de 3,960 milliards

Plus en détail

Raclette du Valais, Walliser Raclette, appellation d origine protégée (AOP) 1

Raclette du Valais, Walliser Raclette, appellation d origine protégée (AOP) 1 Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Promotion de la qualité et des ventes Cahier des charges Raclette du Valais Enregistré

Plus en détail

Évolutions récentes. Figure 1 Variation annuelle des prix des logements (en %) Source : Publicité Foncière, ECM, Calcul STATEC

Évolutions récentes. Figure 1 Variation annuelle des prix des logements (en %) Source : Publicité Foncière, ECM, Calcul STATEC Numéro 6 Juin 2017 Au 4 e trimestre 2016, les prix des logements ont augmenté de 7,7% sur une année. En 2016, le prix moyen par m 2 des appartements existants se situe à 4 795 /m 2, celui des appartements

Plus en détail

Conférence de presse du jeudi 3 décembre 2015

Conférence de presse du jeudi 3 décembre 2015 Conférence de presse du jeudi 3 décembre 2015 EVOLUTION DE LA CONJONCTURE DANS LE COMMERCE DE DETAIL ET LES SERVICES VAUDOIS EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 Exposé de M. Patrick ZURN, Collaborateur économiste,

Plus en détail

Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011

Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011 Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011 n 64 Septembre 2011 Bouleversements et croissance Après un courte stabilisation du baromètre au dernier bulletin, l'indice conjoncturel

Plus en détail

Immo-Monitoring 2016 I 2. Édition de printemps

Immo-Monitoring 2016 I 2. Édition de printemps Immo-Monitoring 2016 I 2 Édition de printemps Pour longue que soit la route, elle conduit toujours en un lieu habité. Massa Makan Diabaté (Écrivain malien, 1938 1988) Éditorial L immobilier que ce soit

Plus en détail

Premier bilan de la mise en œuvre du plan d action de la stratégie de gestion et de développement des établissements d hébergement touristique du

Premier bilan de la mise en œuvre du plan d action de la stratégie de gestion et de développement des établissements d hébergement touristique du Premier bilan de la mise en œuvre du plan d action de la stratégie de gestion et de développement des établissements d hébergement touristique du Vieux-Québec Division de la gestion du territoire Novembre

Plus en détail

Une reprise toujours incomplète 31/07/2014

Une reprise toujours incomplète 31/07/2014 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Une reprise toujours incomplète L activité économique mondiale s est renforcée au cours du second semestre 2013, s installant

Plus en détail

Indice de risque immobilier MoneyPark

Indice de risque immobilier MoneyPark Indice de risque immobilier MoneyPark L indice de risque immobilier MoneyPark a légèrement baissé, passant de 3.3 à 3.0 points. Le marché immobilier montre une certaine tendance à la consolidation, qui

Plus en détail

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION R GION ILE-DE DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Une reprise incomplète L activité économique mondiale s est renforcée au cours du second semestre de 2013, s installant

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

La stratégie énergétique cantonale Les subventions du domaine de l énergie

La stratégie énergétique cantonale Les subventions du domaine de l énergie Séminaire HOVAL 2014 La stratégie énergétique cantonale Les subventions du domaine de l énergie Service de l énergie et des forces hydrauliques SEFH Guy Jacquemet Sion, le 5 juin 2014 Plan de l exposé

Plus en détail

Paris : une légère perte de population entre 2009 et 2014

Paris : une légère perte de population entre 2009 et 2014 Paris : une légère perte de population entre 2009 et 2014 note n 111 Résultats du recensement au 1 er janvier 2014 janvier 2017 Cette note apporte un premier commentaire des résultats du recensement de

Plus en détail

Marché immobilier, marché du travail et compétitivité de l'économie suisse

Marché immobilier, marché du travail et compétitivité de l'économie suisse Marché immobilier, marché du travail et compétitivité de l'économie suisse Philippe Thalmann Président de la Commission fédérale du Professeur EPFL, Lausanne Avec contributions de Philippe Favarger Journées

Plus en détail

une entreprise de la région

une entreprise de la région 2016 une entreprise de la région Nous privilégions les produits valaisans. Nous soutenons l économie du canton. Migros Valais est le principal acheteur de l agriculture valaisanne. Nous travaillons avec

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE DE L APCAV DU 3 AOÛT 2016 Présentation du Président de la Commune de Bagnes

ASSEMBLEE GENERALE DE L APCAV DU 3 AOÛT 2016 Présentation du Président de la Commune de Bagnes ASSEMBLEE GENERALE DE L APCAV DU 3 AOÛT 2016 Présentation du Président de la Commune de Bagnes 1. Etat des lieux et possibilités de constructions à Verbier depuis l adoption de la Loi sur les Résidences

Plus en détail

Évolutions récentes. Quant aux logements existants, la variation sur un an se situe à 4.6%.

Évolutions récentes. Quant aux logements existants, la variation sur un an se situe à 4.6%. 213T3 213T4 214T1 214T2 214T3 214T4 215T1 215T2 215T3 215T4 216T1 216T2 212T4 213T1 213T2 213T3 213T4 214T1 214T2 214T3 214T4 215T1 215T2 215T3 215T4 216T1 216T2 1 = 212 T4 Numéro 5 Octobre 216 Au 2 e

Plus en détail

Construction et logement

Construction et logement Construction et logement Panorama Les logements de 3 et de 4 pièces dominent toujours... Les logements de taille moyenne (3 ou 4 pièces) représentaient en 2014 un peu plus de la moitié du nombre total

Plus en détail

«Se loger dans le Haut-Rhin

«Se loger dans le Haut-Rhin «Se loger dans le Haut-Rhin» 1 Conséquences des dynamiques sociodémographiques sur les besoins en logements 2 Évolution des caractéristiques de l offre en logements 3 Influence du marché de l habitat sur

Plus en détail

Le BTP toujours en marge de la reprise économique

Le BTP toujours en marge de la reprise économique Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Distribution et Location de matériel de BTP et de Manutention Le BTP toujours en marge de la reprise économique En dépit des turbulences

Plus en détail

Résumé SAISON ÉTÉ 2012 Remontées mécaniques : Globalement légère hausse du CA Sport & Fun : Saison décevante

Résumé SAISON ÉTÉ 2012 Remontées mécaniques : Globalement légère hausse du CA Sport & Fun : Saison décevante Résumé SAISON ÉTÉ 2012 Les résultats de notre enquête ont dévoilé que la saison d été 2012 s est révélée décevante pour le tourisme valaisan, même si les résultats furent légèrement meilleurs que ceux

Plus en détail

INFORMATIONS STATISTIQUES

INFORMATIONS STATISTIQUES 9 CONSTRUCTION ET LOGEMENT N 9 MARS 216 MOUVEMENT DE LA CONSTRUCTION EN 215 Au cours de l année 215, 2 179 logements ont été construits dans le canton de Genève. La majorité d entre eux, soit 2 2, se situent

Plus en détail

Mars 2016. Le marché suisse de l immobilier 1H16

Mars 2016. Le marché suisse de l immobilier 1H16 Mars 206 Le marché suisse de l immobilier H6 Environnement macroéconomique Le creux de la vague semble dépassé et une légère accélération de la croissance est attendue pour 206. Cette tendance devrait

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2004

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2004 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 24 La production de crédits nouveaux à l habitat a atteint un nouveau sommet en 24, à 113 milliards d euros 1. L activité a continué à croître, en dépit

Plus en détail

D.8 Infrastructures aéronautiques

D.8 Infrastructures aéronautiques Décision du Conseil d Etat: Approbation par la Confédération: Interaction avec fiches: A.8, A.9, A.11, B.1, B.4, C.5, C.9, D.1, D.2 Stratégie de développement territorial 2.1 : Développer le tourisme dans

Plus en détail

L observatoire départemental de l habitat. Les indicateurs-clés du logement à Lamballe Communauté

L observatoire départemental de l habitat. Les indicateurs-clés du logement à Lamballe Communauté L observatoire départemental de l habitat Les indicateurs-clés du logement à Lamballe Communauté 1 Le tableau de bord Revenus Parc locatif privé Accession sociale à la propriété Population Marché immobilier

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 4 e trimestre 214 Léger ralentissement de la croissance, la marche des affaires reste bonne PIB PIB et Baromètre Baromètre conjoncturel PIB USA JPN EUR Marche des affaires Perspectives

Plus en détail

Dépenses marketing des destinations valaisannes et leurs principaux concurrents

Dépenses marketing des destinations valaisannes et leurs principaux concurrents Dépenses marketing des destinations valaisannes et leurs principaux concurrents Katarzyna Klimek Institut de tourisme, HES-SO Valais Juin 2013 1. Dépenses marketing de Valais Tourisme comparées aux DMOs

Plus en détail

Hausse modérée des ventes en 2016

Hausse modérée des ventes en 2016 Janvier 2016 PERSPECTIVES 2016 : DEUXIÈME HAUSSE CONSÉCUTIVE DES VENTES RÉSIDENTIELLES EN VUE Grâce à des taux d intérêt toujours très bas, à une relance économique modérée, à une croissance continue de

Plus en détail

Conseil régional du district de Nyon 10, rue du Marché 1260 Nyon Téléphone

Conseil régional du district de Nyon 10, rue du Marché 1260 Nyon Téléphone Conseil régional du district de Nyon 10, rue du Marché 1260 Nyon Téléphone 022 361 23 24 www.regionyon.ch RgNyBrochTendances2014-4.5.indd 2 24.03.14 11:26 CHIFFRES CLÉS ET RgNyBrochTendances2014-4.5.indd

Plus en détail

n 3 septembre 2016 Appréciation de la situation des affaires par branche d activité (1)

n 3 septembre 2016 Appréciation de la situation des affaires par branche d activité (1) n septembre 6 REFLETS conjoncturels l économie genevoise reste atone Au niveau mondial, l activité économique demeure hésitante. Dans ce contexte, la croissance de l économie suisse, fortement dépendante

Plus en détail

F.6/2. Plan directeur cantonal Fiche de coordination. Territoires de protection de la nature et du paysage au niveau cantonal Etat au :

F.6/2. Plan directeur cantonal Fiche de coordination. Territoires de protection de la nature et du paysage au niveau cantonal Etat au : Plan directeur cantonal Fiche de coordination Nature, paysage et forêt Territoires de protection de la nature et du paysage au niveau cantonal Etat au : 09.06.2011 Voir aussi fiches n o E.1 / E.8 / F.1

Plus en détail

La conjoncture en Auvergne

La conjoncture en Auvergne Tendances régionales La conjoncture en Auvergne Enquêtes mensuelles avril 14 Différents indicateurs marquent un redressement de la conjoncture régionale en avril. En particulier, l activité et la demande

Plus en détail

BAROMETRE VALHOR / I+C

BAROMETRE VALHOR / I+C Juillet-août-septembre-octobre-novembre-décembre 20 Note semestrielle N 15-20 BAROMETRE VALHOR / I+C Suivi d activité semestriel des entrepreneurs du paysage 1. EVOLUTION DE L'ACTIVITE I - CONJONCTURE

Plus en détail

OFFRE EXCÉDENTAIRE DE COPROPRIÉTÉS : PLUS DE PEUR QUE DE MAL

OFFRE EXCÉDENTAIRE DE COPROPRIÉTÉS : PLUS DE PEUR QUE DE MAL Septembre 2016 OFFRE EXCÉDENTAIRE DE COPROPRIÉTÉS : PLUS DE PEUR QUE DE MAL En mai 2015, l offre de copropriétés sur le marché de la revente dans la province a atteint un nouveau sommet, alors qu on comptait

Plus en détail

Habiter les Laurentides L HABITATION ET LE LOGEMENT SOCIAL. Un portrait et des constats

Habiter les Laurentides L HABITATION ET LE LOGEMENT SOCIAL. Un portrait et des constats Habiter les Laurentides L HABITATION ET LE LOGEMENT SOCIAL Un portrait et des constats D ans le cadre de l Entente spécifique sur le développement social, la Conférence régionale des élus des Laurentides

Plus en détail

Immo-Monitoring Édition d automne

Immo-Monitoring Édition d automne Immo-Monitoring 2017 1 Édition d automne La vie, c est comme une bicyclette. Il faut avancer pour ne pas perdre l équilibre. Albert Einstein (1879 1955) Éditorial Plus les temps sont turbulents, plus on

Plus en détail

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION R GION ILE-DE DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Malgré les toussotements de l économie mondiale en fin d année 2012 (contraction de l activité, croissance relativement

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. JEUDI 17 NOVEMBRE HEURES 30mn Palais Brongniart PARIS

CONFÉRENCE DE PRESSE. JEUDI 17 NOVEMBRE HEURES 30mn Palais Brongniart PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE JEUDI 17 NOVEMBRE 2016 9 HEURES 30mn Palais Brongniart 75002 PARIS CONTACTS PRESSE Franck Thiébaux FT&Consulting 06 73 76 74 98 franckthiebaux@ft consulting.net Lauren Dell Agnola

Plus en détail

Marché locatif de la RMR de Montréal

Marché locatif de la RMR de Montréal Marché locatif de la RMR de Montréal DAVID L HEUREUX Analyste principal de marché Société canadienne d hypothèques et de logement Plan de la présentation Contexte économique Marché locatif en 2013 Profil

Plus en détail

Activité des Gîtes de France Béarn Pays basque

Activité des Gîtes de France Béarn Pays basque Activité des Gîtes de France Béarn Pays basque Comité départemental du tourisme Béarn Pays basque Février 2013 Béarn Pays basque Données Les données utilisées pour la présente étude sont issues de la centrale

Plus en détail

Evolution du travail intérimaire en Suisse romande

Evolution du travail intérimaire en Suisse romande Evolution du travail intérimaire en Suisse romande Version actualisée, 2009 Novembre 2009 Observatoire Romand et Tessinois de l'emploi Office cantonal de l emploi Route de Meyrin 49 1203 Genève Impressum

Plus en détail

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain

La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain ConstructionValais BauenWallis Assemblée générale Sion, 26 avril 2007 La politique énergétique valaisanne, aujourd hui et demain Thomas Burgener Chef DSSE Mandat de prestation Forces hydrauliques Domaine

Plus en détail

Centre - Val de Loire

Centre - Val de Loire Centre - Val de Loire Bonne dynamique du Loiret Centre Val de Loire / T3 216 2T1 2T3 21T1 21T3 22T1 22T3 23T1 23T3 24T1 24T3 25T1 25T3 26T1 26T3 27T1 27T3 28T1 28T3 29T1 29T3 21T1 21T3 211T1 211T3 212T1

Plus en détail

27 juin 2014 Doris Sfar Ơ Bernard Woeffray

27 juin 2014 Doris Sfar Ơ Bernard Woeffray Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral du logement OFL Atelier 4 Logement à prix avantageux Un kit d options à la disposition des communes 27 juin 2014

Plus en détail

PIB vaudois: L accélération se confirme. Lausanne, le 8 avril 2014

PIB vaudois: L accélération se confirme. Lausanne, le 8 avril 2014 PIB vaudois: L accélération se confirme Lausanne, le 8 avril 2014 PIB vaudois Introduction Guy-Philippe Bolay, Chambre Vaudoise du Commerce et de l Industrie (CVCI) Mise en perspective Marc Martin, Statistique

Plus en détail

Données au 2 ème trimestre 2014

Données au 2 ème trimestre 2014 Données au 2 ème trimestre 2014 Page 2 Page 3 Page 11 Page 15 Page 19 Page 22 Page 24 Page 26 Page 30 Principales tendances au 30 juin 2014 Chômage Emploi salarié dans le secteur privé Tourisme Agriculture

Plus en détail

Les qualités des biens immobiliers

Les qualités des biens immobiliers Ces écarts entre les composantes de l aire urbaine de Genève sont le signe que les zones commerciales de grande taille destinées à la population genevoise se situent en partie à l extérieur des frontières

Plus en détail

Enquête de conjoncture auprès des ménages Méthodologie et principaux résultats

Enquête de conjoncture auprès des ménages Méthodologie et principaux résultats Enquête de conjoncture auprès des ménages Méthodologie et principaux résultats Avril 2010 1 Plan Objectifs de l enquête Méthodologie de l enquête Indicateur de confiance des ménages (ICM) Principaux résultats

Plus en détail

Avril Place financière suisse Chiffres-clés

Avril Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2016 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Jouy-en-Josas la dynamique démographique. un LÉGER gain de population. INSEE val.absolues tx évol./an

Jouy-en-Josas la dynamique démographique. un LÉGER gain de population. INSEE val.absolues tx évol./an Jouy-en-Josas la dynamique démographique un LÉGER gain de population Entre 1999 et 2008, la population de Jouy-en-Josas a augmenté de 68 habitants, soit un rythme annuel moyen de 1,1 % d augmentation.

Plus en détail

Toussus-le-Noble la dynamique démographique. Un gain de population dû au solde migratoire positif. Les ménages

Toussus-le-Noble la dynamique démographique. Un gain de population dû au solde migratoire positif. Les ménages Toussus-le-Noble la dynamique démographique Un gain de population dû au solde migratoire positif Entre 1999 et 28, la population de Toussus-le-Noble a augmenté de 212 habitants avec un rythme annuel moyen

Plus en détail

Deauville. Sélectionner un thème :

Deauville. Sélectionner un thème : Commune Sélectionner un thème : 01 Démographie Un taux d évolution annuel supérieur à 1% correspond à un rythme de croissance très soutenu, entre 0,7% et 1% à une croissance soutenue, entre 0,4% et 0,7%

Plus en détail

Bulle immobilière ou non?

Bulle immobilière ou non? 1 / 18 Conférence BIL Immo Index 2016 Le marché de l immobilier résidentiel au Grand-Duché de Luxembourg : Bulle immobilière ou non? Julien Licheron (LISER) 2 / 18 Plan de la présentation 1. Comment ont

Plus en détail

Pourquoi le tourisme suisse a-t-il un problème de financement, et comment peut-on le résoudre?

Pourquoi le tourisme suisse a-t-il un problème de financement, et comment peut-on le résoudre? Pourquoi le tourisme suisse a-t-il un problème de financement, et comment peut-on le résoudre? Présentation à l occasion du Forum Tourisme Suisse du 12 novembre 2015 Berne, le 12 novembre 2015 Peder Plaz,

Plus en détail

La conjoncture en Corse

La conjoncture en Corse La conjoncture en Corse Enquêtes mensuelles JANVIER 16 Tendances régionales Engourdie Enquêtes mensuelles Indicateurs du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide

Plus en détail

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010

La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 La consommation finale d énergie dans le canton de Vaud en 2010 Aperçu des données Lausanne Avril 2012 METHODOLOGIE ET DEFINITIONS La statistique vaudoise de la consommation d énergie est une statistique

Plus en détail

LES ACTES DE SOCIETE. A. Les constitutions de sociétés. B. Les faillites

LES ACTES DE SOCIETE. A. Les constitutions de sociétés. B. Les faillites LES ACTES DE SOCIETE A. Les constitutions de sociétés Comparatif des créations de sociétés -2013-2014 Les comparaisons exprimées en pourcentage sont calculées par rapport au même trimestre de l année passée.

Plus en détail

Activité de l Hôtellerie de Plein Air (HPA) Béarn Pays basque

Activité de l Hôtellerie de Plein Air (HPA) Béarn Pays basque Activité de l Hôtellerie de Plein Air (HPA) Comité départemental du tourisme Avril 2012 Données Les données utilisées pour la présente étude sont issues de l Enquête de Fréquentation Hôtelière de l INSEE

Plus en détail

Russie. Service Economique Régional de Moscou

Russie. Service Economique Régional de Moscou Russie Service Economique Régional de Moscou 9 Russie I. Ralentissement structurel depuis l été 2012 II. Récession en 2015 accentuée par la baisse du prix du pétrole III. Stabilisation à un point bas en

Plus en détail

La crise économique et ses impacts sur le logement sur le Pôle Ouest. CADOL Nantes 02 février 2015

La crise économique et ses impacts sur le logement sur le Pôle Ouest. CADOL Nantes 02 février 2015 La crise économique et ses impacts sur le logement sur le Pôle Ouest CADOL Nantes 02 février 2015 Sommaire 1. Un bassin d emploi dynamique impacté par la crise économique 2. Le logement et la crise 1.

Plus en détail

FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017)

FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017) FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017) L industrie ralentit face à une baisse de la demande L agroalimentaire marque un léger ralentissement en janvier : la filière avicole est de nouveau en crise en Nouvelle-Aquitaine,

Plus en détail

Liste des Vétérans 2006 Valais Romand

Liste des Vétérans 2006 Valais Romand Liste des Vétérans 2006 Valais Romand Nom de la fédération Nom de la société Localité Vétéran 25 ans d'activité ANCIENNE CECILIA, Chermignon Chermignon Barras Steve ANCIENNE CECILIA, Chermignon Lens Savoy

Plus en détail

RÈGLEMENT COMMUNAL SUR LES TAXES DE SÉJOUR (TS) ET LES TAXES D HÉBERGEMENT (TH)

RÈGLEMENT COMMUNAL SUR LES TAXES DE SÉJOUR (TS) ET LES TAXES D HÉBERGEMENT (TH) Tourisme RÈGLEMENT COMMUNAL SUR LES TAXES DE SÉJOUR (TS) ET LES TAXES D HÉBERGEMENT (TH) Mars 2016 Commune de Leytron Règlement Taxes de séjour et d hébergement Page 1 sur 8 L assemblée primaire de la

Plus en détail

Conjoncture 2016 Perspectives 2017

Conjoncture 2016 Perspectives 2017 ECO17007 Conjoncture 2016 Perspectives 2017 Conférence - Jeudi 26 janvier 2017 L AIMCC, c est: 7000entreprises 430000emplois 45Milliards L AIMCC a pour mission de promouvoir le point de vue de ses adhérents

Plus en détail

agglosion 2 DIAGNOSTIC 2.1 L'agglomération sédunoise

agglosion 2 DIAGNOSTIC 2.1 L'agglomération sédunoise 2 DIAGNOSTIC 2.1 L'agglomération sédunoise L'agglomération sédunoise, située au centre géographique du Valais (à moins d'une heure de n'importe quel point du canton), comprend la capitale cantonale et

Plus en détail

l observatoire de l habitat du Pays de Brest

l observatoire de l habitat du Pays de Brest l observatoire de l habitat du Pays de Brest #70 D La lettre des observatoires de l ADEUPa - décembre 2016 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU Crédit photo : ADEUPa PAYS DE LESNEVEN ET DE LA CÔTE DES LÉGENDES QUELQUES

Plus en détail

Le bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées

Le bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées Le bilan économique 2014 en Midi-Pyrénées Conférence de presse Bertrand BALLET Chef de la division Conjoncture Insee Midi-Pyrénées 29 mai 2015 Une e-publication réalisée en collaboration avec les principaux

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 5 2012 2e semestre Juillet Décembre Le contexte économique général Dans un contexte économique international plus difficile, l année 2012 s est clôturée avec une dégradation des différents indicateurs

Plus en détail

Fontenay-le-Fleury la dynamique démographique. un gain de population. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol./an

Fontenay-le-Fleury la dynamique démographique. un gain de population. Les ménages. INSEE val.absolues tx évol./an Fontenay-le-Fleury la dynamique démographique un gain de population Entre 1999 et 2008, la population de Fontenay-le-Fleury a augmenté de 195 habitants avec un rythme annuel moyen d augmentation de 0,17

Plus en détail

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré FICHE PAYS ESPAGNE : UNE BATAILLE PERDUE D AVANCE? Département analyse et prévision L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré tous les efforts en termes de finances publiques et de réformes

Plus en détail

Épargne et Patrimoine des ménages*

Épargne et Patrimoine des ménages* Épargne et Patrimoine des ménages* 4 ème trimestre 16 et 1 er trimestre 17 Mise à jour le 17//17 Contact : sesof@banque-france.fr Épargne et patrimoine des ménages en 16 Placements financiers en 16 + 11,7

Plus en détail

Documentation sur les indices des prix de transaction. Etat Octobre 2016

Documentation sur les indices des prix de transaction. Etat Octobre 2016 Documentation sur les indices des prix de transaction Etat Octobre 2016 Contenu 1 Introduction et bases de l information 3 1.1 Bref aperçu 3 1.2 Contexte et possibilitées des requêtes 3 1.3 Résultat 3

Plus en détail

Marché de l investissement immobilier genevois 2016

Marché de l investissement immobilier genevois 2016 Marché de l investissement immobilier genevois 2016 kpmg.ch/realestate Genève Rive Gauche Est Rive Gauche Ouest Rive Droite Les volumes d investissement Les volumes investis* en immobilier direct en 2016

Plus en détail

RÈGLEMENT COMMUNAL SUR LES TAXES DES SÉJOURS (TS) ET LES TAXES D HEBERGEMENT (TH)

RÈGLEMENT COMMUNAL SUR LES TAXES DES SÉJOURS (TS) ET LES TAXES D HEBERGEMENT (TH) Tourisme RÈGLEMENT COMMUNAL SUR LES TAXES DES SÉJOURS (TS) ET LES TAXES D HEBERGEMENT (TH) Septembre 05 Consultation Phase II Règlement Taxes de séjour et d hébergement Page sur 9 L assemblée primaire

Plus en détail

Baromètre des notaires IMMOBILIER

Baromètre des notaires IMMOBILIER Baromètre des notaires IMMOBILIER www.notaire.be 2016 Baromètre 31 ACTIVITÉ IMMOBILIÈRE EN 106,4 106,8 101,7 103,4 105,9 102,8 98,9 101,4 99,2 105,0 105,3 104,7 115,4 112,1 111,8 118,0 116,1 127,0 124,7

Plus en détail

Perspectives conjoncturelles pour la branche automobile suisse

Perspectives conjoncturelles pour la branche automobile suisse Perspectives conjoncturelles pour la branche automobile suisse Analyses et prévisions mandatées par l Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA) Perspectives sectorielles BAKBASEL Octobre 2016

Plus en détail

n 1 mars 2015 début D ANNÉE 2015 PLOMBÉ PAR LA FIN DU COURS PLANCHER POUR L ÉCONOMIE GENEVOISE

n 1 mars 2015 début D ANNÉE 2015 PLOMBÉ PAR LA FIN DU COURS PLANCHER POUR L ÉCONOMIE GENEVOISE n 1 mars 15 REFLETS conjoncturels début D ANNÉE 15 PLOMBÉ PAR LA FIN DU COURS PLANCHER POUR L ÉCONOMIE GENEVOISE L économie mondiale poursuit sa croissance à un rythme similaire depuis plusieurs trimestres.

Plus en détail