RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE"

Transcription

1 RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe

2 Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe stratégique l opérationnalité: 1. des engagements pour les établissements siège de service d urgence conformes aux préconisations du rapport CARLI : convention du réseau CONVENTION RTU 33.pdf ; Décision d'approbation.pdf 2. un courrier du Directeur Général de l ARS aux Directeurs d établissements rappelant les obligations règlementaires 3. la création dans le cadre du réseau d une cellule de coordination dans l attente du déploiement du ROR: Cellule coord pptx des urgentistes bénévoles pouvant aider une structure à confirmer sa tension et proposer des mesures en lien avec l ARS et le SAMU centre 15 2

3 LE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE GIRONDE : 4. un travail spécifique sur la Métropole Bordelaise car nécessité de coordination, de gestion des transferts : CHU(2 sites), Polyclinique Bordeaux Nord, Polyclinique Rive Droite, Clinique Mutualiste de Pessac, Hôpital Interarmées Robert Piqué 5. une démarche d évaluation de la qualité de la prise en charge dans les services d'urgences : élaboration d une grille d évaluation en concertation urgentistes- ARS visites sur site programme de travail 2015 : Gironde et Dordogne puis déploiement en Région Objectif : proposer un plan d action d amélioration sur le territoire(2 à 3 actions par établissement) : Accueil, Filière pédiatrique, circuit court, gestion des lits, lits d aval 3

4 Le réseau territorial des urgences de Gironde : formaliser dans le cadre du plan d actions une démarche de gestion des disponibilités en lits d aval pour l accueil des patients admis aux urgences, impliquant l ensemble de l établissement, et inscrire cet objectif dans le projet d établissement formaliser la Commission des admissions et des soins non programmés chargée d analyser l état de la gestion de l aval des urgences et de mettre en place des indicateurs de suivi formaliser le plan «Hôpital en tension» établir et suivre une procédure spécifique de signalement et d analyse d évènements indésirables et des dysfonctionnements d ordre organisationnel et/ou logistique participer au recueil d indicateurs sanitaires communs et à leur transmission vers une plate-forme régionale située au niveau de l Observatoire Régional des Urgences (ORU) 4

5 Le réseau territorial des urgences de Gironde : Je tiens également à vous rappeler les obligations réglementaires suivantes en lien avec l autorisation d exercer l activité de soins de médecine d urgence (article R à 21 du CSP) et qui portent sur : l accueil en permanence de toute personne qui se présente en situation d urgence ou qui est adressée, notamment par le SAMU Centre 15. l organisation de la prise en charge diagnostique et thérapeutique au sein de l établissement ou, lorsqu elle est indiquée, l orientation vers une autre structure de soins, sociale ou médico-sociale, sur la base de protocoles et d une coordination assurée effectivement par l établissement la gestion efficiente et coordonnée de la disponibilité des lits d hospitalisation en aval Par ailleurs, je vous informe que dans le cadre des missions de suivi et d évaluation du fonctionnement du réseau territorial des urgences, le groupe technique plénier va mener une démarche d évaluation de la qualité de la prise en charge dans les services de médecine d urgences de la Gironde, sur la base d une grille élaborée collégialement qui vous sera présentée lors du COPIL du 17 décembre prochain. 5

6 Le réseau territorial des urgences de Gironde : grille d évaluation de la qualité de la prise en charge aux urgences SOMMAIRE Pages I - ACTIVITE 1 II - ACCES AUX SOINS ET AUX FILIERES 5 III - ACCES AUX SOINS POUR LES PERSONNES EN SITUATION DE FRAGILITE 8 IV - ACCES AUX SOINS DES PERSONNES HANDICAPEES 9 V - ORGANISATION DU SMUR 10 VI - L'ACCES A UN PLATEAU TECHNIQUE 12 VII - INFORMATISATION DU SERVICE DE MEDECINE D'URGENCE 14 VIII - SATURATION DES URGENCES 15 IX - LOCAUX 17 X - PERSONNEL MEDICAL 19 XI - PERSONNEL SOIGNANT 20 6

7 LE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE GIRONDE : GRILLE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DE LA PRISE EN CHARGE AUX URGENCES Existence d'un circuit court avec orientation par l'ioa Accès aux spécialités : - ORL - Ophtalmologie - Chirurgie Maxillo-faciale - Dentistes - Dentiste en pédiatrie Filière de prise en charge des urgences vitales : - accès à l'unité de réanimation - accès à l'unité de surveillance continue - accès à la neuro chirurgie - accès à la chirurgie cardiaque - accès au service des grands brûlés Filière de prise en charge en urologie Filière de prise en charge en néphrologie Filière de prise en charge en gastroentérologie 7

8 Le réseau territorial des urgences de Gironde : grille d évaluation de la qualité de la prise en charge aux urgences VII - INFORMATISATION DU SERVICE DE MEDECINE D'URGENCE DESCRIPTION DE L'ORGANISATION ET DIFFICULTES RENCONTREES - existence d'un logiciel spécifique aux urgences - type de logiciel - remontée des données vers l'oru Outil de gestion des disponibilités en lits Existence d'un registre des urgences : est-il informatisé? 8

9 Le réseau territorial des urgences de Gironde : grille d évaluation de la qualité de la prise en charge aux urgences VIII - SATURATION DES URGENCES Existence d'une commission des admissions non programmées? DESCRIPTION DE L'ORGANISATION ET DIFFICULTES RENCONTREES Participation au fonctionnement du réseau territorial des urgences de la Gironde - saisine de la cellule de coordination de réseau des urgences Nombre de déclaration de épisodes de saturation : - implication de la direction dans cette déclaration - déclaration auprès du SAMU centre 15 9

10 Le réseau territorial des urgences de Gironde : grille d évaluation de la qualité de la prise en charge aux urgences Fiche Action type PAERPA : ARS Aquitaine/URPS ML Aquitaine Objectif : Diminuer les hospitalisations et les passages aux urgences de personnes âgées en fin de vie résidant en EHPAD et à domicile Expérimentation conduite notamment sur les 25 EHPAD de Bordeaux concernées par le PAERPA en lien avec la médecine de ville : améliorer le recueil des directives anticipées de la personne âgée et/ou de sa personne de confiance ainsi que leur actualisation améliorer la tenue et l'actualisation du dossier de liaison d'urgences en EHPAD (DLU) et le projet d accompagnement personnalisé 5PAP)+Fiche de retour en EHPAD veiller à ce que les prescriptions anticipées soient réalisées et actualisées 10

11 LE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE GIRONDE : FIN DE VIE AUX URGENCES Diffuser le protocole de prise en charge sur la dyspnée de fin de vie et veiller à son appropriation documents à disposition faciliter l'intervention des équipes mobiles de soins palliatifs en EHPAD développer le partenariat HAD avec les EHPAD et les services d urgence établissement par le service d'urgences d'une fiche retour à l'attention de l'ide de l EHPAD (IDE de l EHPAD ou du PAERPA). Pour les personnes âgées vivant à domicile, certaines actions seront mises en œuvre dans le cadre du PAERPA Evaluation par l ISPED fin

12 LE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE GIRONDE : FIN DE VIE AUX URGENCES PLAN D ACTION : Conduites d'action de communication juin 2015 : Présentation du projet et méthodologie : réunion ARS, EHPAD, URPS, Réseau et Equipe mobile soins palliatifs, SOS Médecins, SAMU centre 15, CDOM Courrier du Directeur Général de l ARS aux établissements et médecins libéraux concernés Diffusion du document d aide à la décision : Prise en charge de la dyspnée de de fin de vie Déploiement des IDE mutualisées entre EHPAD et des places d accueil d urgence en EHPAD (PAERPA) Définition du cadre d'expérimentation et d évaluation : juin 2015 à décembre

13 LE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE GIRONDE MERCI DE VOTRE ATTENTION 13

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD ORIGINE Depuis plusieurs années La FNEHAD Picardie relaie

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VITRY-LE-FRANÇOIS 2, RUE CHARLES SIMON BP 413 51308 VITRY-LE-FRANÇOIS CEDEX OCTOBRE 2009 PARTIE 1 Nom

Plus en détail

Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés

Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés Guide d'aide à la préparation des dossiers de demande d'autorisation d'activité de soins de traitement des grands brûlés A l'attention des établissements de santé de l'inter-région Nord-Ouest Septembre

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

Transports Smur Néonatals. Pr J. E. de LA COUSSAYE Dr J. L. PANDOLFI Commission Opérationnelle ORU-LR Dr O. ONDE Coordonnateur ROR-ORU-LR

Transports Smur Néonatals. Pr J. E. de LA COUSSAYE Dr J. L. PANDOLFI Commission Opérationnelle ORU-LR Dr O. ONDE Coordonnateur ROR-ORU-LR Transports Smur Néonatals Pr J. E. de LA COUSSAYE Dr J. L. PANDOLFI Commission Opérationnelle ORU-LR Dr O. ONDE Coordonnateur ROR-ORU-LR Structure de l ORU-LR 28 novembre 2012 : Modernisation RPU - ORU

Plus en détail

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013

La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 La gestion du risque en EHPAD (2012/2013) Journée régionale d échanges sur les bonnes pratiques en matière de soins 16/09/2013 Estel QUERAL ARS Centre 2 La GDR GDR : «Ensemble des actions mises en œuvre

Plus en détail

Plan d action régional «Urgences en Lorraine»

Plan d action régional «Urgences en Lorraine» Plan d action régional «Urgences en Lorraine» Réunion régionale Jeudi 10 octobre - Nancy Réunion régionale Plan d action régional «Urgences en Lorraine» Jeudi 10 octobre Claude d HARCOURT Directeur Général

Plus en détail

CELLULE DE REGULATION DES LITS

CELLULE DE REGULATION DES LITS 2 ème Journée Qualité, Gestion des Risques et analyses des pratiques professionnelles CELLULE DE REGULATION DES LITS Mireille Berlandi Cadre supérieur de santé Direction Qualité Gestion des Risques Droits

Plus en détail

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT MALADIES CHRONIQUES ET PARCOURS PATIENT Louise ULRIC, Suzanne GERMANY 1 Réflexion née de l expérience des filières existantes en Martinique, en lien avec les réseaux ville - hôpital : - AVC : réseau Ermancia

Plus en détail

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III

Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril d organisation sanitaire SROS III Assemblée générale Réseau Lorraine Urgences 11 avril 2006 Schéma régional d organisation sanitaire SROS III Planification et SROS (suite) SROS III : 2006 2011 (SROS arrêté au plus tard le 31/03/06) Circulaire

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION LE CHILLON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION LE CHILLON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION LE CHILLON Le Château du Chillon 49370 LE LOUROUX-BECONNAIS Juillet 2009 PARTIE

Plus en détail

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 1 Enjeux Evolutions socio-démographiques : Vieillissement de la population

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

GESTION DES RISQUES A DOMICILE Contexte réglementaire et organisation du dispositif en France

GESTION DES RISQUES A DOMICILE Contexte réglementaire et organisation du dispositif en France GESTION DES RISQUES A DOMICILE Contexte réglementaire et organisation du dispositif en France Marie SAUVAGE Gestionnaire de risques, Structures médico-sociales et Soins en ville STARAQS m-sauvage@staraqs.com

Plus en détail

#LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique

#LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique #FASN #LAB 5 Maintien à domicile, vieillissement et numérique Animé par le Dr Frédéric Prate, Directeur du Centre de référence Santé, bienêtre et Vieillissement, Université de Nice Dr Yves Carteau, Vice-Président,

Plus en détail

Livret d accueil Vos droits et devoirs INFORMATIONS MÉDICALES ET PARTICIPATION AUX DÉCISIONS THÉRAPEUTIQUES LE CONSENTEMENT éclairé (Article L 111-2,3,4 CSP) Vous avez le droit à une information claire

Plus en détail

Les urgences en EHPAD

Les urgences en EHPAD Les urgences en EHPAD Vues par l équipe de l EHPAD et le médecin Co Dr Françoise Guillemette 23/06/15 Adef Résidences www.adef-residences.com 2 LA VRAIE QUESTION EST : Qu est qu une urgence en EHPAD?????????????

Plus en détail

Les systèmes d information au service des parcours de santé

Les systèmes d information au service des parcours de santé PROJETS ET SERVICES Les systèmes d information au service des parcours de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 10 avril 2014 Introduction «Le parcours de santé des aînés Des acteurs coordonnés

Plus en détail

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6

UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 UE 5.7 optionnelle semestre 5 et semestre 6 Hors compétence 1 ECTS en S5 1 ECTS en S6 TD: 10h en S5 TD: 10h en S6. Intervenants : Formateurs Evaluation en S5 : Compte rendu écrit collectif sur une discipline

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux

Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux Organisation du parcours de soins des PAERPA au CHU de Bordeaux CCECQA du 24 juin 2016 Pr Nathalie SALLES, Dr Marie-Neige VIDEAU Domicile EHPAD Dispositifs PAERPA Bordeaux Permanence téléphonique Télémédecine

Plus en détail

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX

Août Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX Août 2016 Description de la Fonction de Coordinateur des Soins au CH de SAINT-YRIEIX PLAN 1. PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT 2. MISSIONS GENERALES 3. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet

Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet Les urgences pédiatriques en CHU Pascal Pillet Les urgences pédiatriques en CHU Urgences médicales et chirurgicales de l enfant et de l adolescent Organisent la prise en charge en pédiatrie, en chirurgie

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Forum régional de l infirmière libérale

Forum régional de l infirmière libérale Forum régional de l infirmière libérale - 9 mars 2017 - Dr Gilles Viudes - Directeur GIP e-santé Oru Paca SOMMAIRE Missions du GIP e-santé ORU PACA Portail régional de santé Messagerie sécurisé de santé

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

08 04 Rôle du réseau territorial des urgences HET V Définition HET. Organiser la veille en Établissements de santé.

08 04 Rôle du réseau territorial des urgences HET V Définition HET. Organiser la veille en Établissements de santé. 09 Fin de tension 0 0 08 0 Rôle du réseau territorial des urgences 07 Rôle de l ARS HET 06 06 Rôle de l ORU Définition HET Organiser la veille en Établissements de santé 05 Rôle du SAMU 0 Tableaux de bord

Plus en détail

ACCUEUIL SAU. Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Université Paris VI

ACCUEUIL SAU. Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Université Paris VI ACCUEUIL SAU Dominique Pateron SAU Saint-Antoine Université Paris VI TEXTES LEGAUX Décret 2006-576 Décret 2006-577 Ciculaire DHOS/O1/2007/65 Décret 1995-647 EXERCICE DE LA MEDECINE D URGENCE Régulation

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L UNITE D ONCOLOGIE MEDICALE A TEMPS PARTIEL Vu les dispositions du code de la santé

Plus en détail

PROJET DE CREATION D UN OBSERVATOIRE REGIONAL DES URGENCES (ORU) L ORU, c est.. Collecter, Analyser, Proposer pour mieux comprendre et agir!

PROJET DE CREATION D UN OBSERVATOIRE REGIONAL DES URGENCES (ORU) L ORU, c est.. Collecter, Analyser, Proposer pour mieux comprendre et agir! PROJET DE CREATION D UN OBSERVATOIRE REGIONAL DES URGENCES (ORU) L ORU, c est.. Collecter, Analyser, Proposer pour mieux comprendre et agir! DÉFINITION : L ORU est une structure de concentration des expertises

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue de l Armor BP GUINGAMP ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP 17 rue de l Armor BP 10548 22205 GUINGAMP Avril 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER

HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER HAD en EHPAD Dr Jean-Yves LEMONNIER Montpellier - 4/6/2015 RETOUR D EXPERIENCE Dr Jean-Yves LEMONNIER Médecin coordinateur LNA HAD CENTRE PH Centre de Gériatrie CHR Orléans CONTEXTE contexte - saturation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER DE PRESSE Table ronde «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 8 mars 2013 1 _ SOMMAIRE Communiqué de presse 3 Quelques données chiffrées 4 Les initiatives

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir

Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir Médecine d Urgence : construisons ensemble son avenir Plan Le cheminement de la médecine d urgence Des nécessités de réorganisation Place et rôle de la SFMU L approche universitaire Le passé : Des diplômes

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE D'ASTHMOLOGIE ALLERGOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Hospitalisation de jour Vu les

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Urgences Adultes - UHCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2014 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence. décrets n et du 22 mai 2006

Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence. décrets n et du 22 mai 2006 Dossier type d autorisation des structures de médecine d urgence décrets n 2006-576 et 2006-577 du 22 mai 2006 Le dossier type de demande d autorisation de faire fonctionner une structure de médecine d

Plus en détail

urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins

urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins urgences palliatives à domicile : Regards croisés de médecins Analyse de 14 entretiens semi-dirigés avec des médecins généralistes, urgentistes et de soins palliatifs 1 RECOURS AUX URGENCES EN SITUATION

Plus en détail

CLINIQUE AMBROISE PARE

CLINIQUE AMBROISE PARE 1 COORDONNEES DE L ETABLISSEMENT Raison sociale SA CLINIQUE AMBOISE PARE Adresse 387, route de Saint-Simon Code postal 31082 Commune Toulouse cedex 1 N FINESS 310 780 382 N SIRET 300 379 765 00021 Représentant

Plus en détail

HOPITAL EN TENSION. Nouvelles modalités. 2012/2013. Observatoire Régional des Urgences Provence-Alpes-Côte d Azur

HOPITAL EN TENSION. Nouvelles modalités. 2012/2013. Observatoire Régional des Urgences Provence-Alpes-Côte d Azur HOPITAL EN TENSION Nouvelles modalités. 2012/2013 Modalités de déclaration et de suivi des Tensions Hospitalières Accès au ROR Disponibilité des lits Alerte Tension Tension solidaire Suivi des Tensions

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

1. PREMIER RECOURS & ORGANISATION DES URGENCES 1. D. CAILLOCE

1. PREMIER RECOURS & ORGANISATION DES URGENCES 1. D. CAILLOCE 1. PREMIER RECOURS & ORGANISATION DES URGENCES 1. D. CAILLOCE ... offre de soins de premiers recours? Code de la santé publique (Article L 1411-11) Diagnostic et traitement Régulation Médecins libéraux

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT

PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT PROJET MEDICAL DU TERRITOIRE THIERS AMBERT 2012-2016 Projet médical Ambert - Thiers Attachement des deux Commissions Médicales des deux établissements au besoin de santé publique sur ce territoire. Projet

Plus en détail

P. Jouanny Pôle Personnes Âgées Centre Gériatrique de Champmaillot CHU de Dijon Gériatrie Gérontologie

P. Jouanny Pôle Personnes Âgées Centre Gériatrique de Champmaillot CHU de Dijon Gériatrie Gérontologie SORTIES D HOSPITALISATION P. Jouanny Pôle Personnes Âgées Centre Gériatrique de Champmaillot CHU de Dijon INTRODUCTION Les données du problème : Secteur d aval insuffisant quantitativement et qualitativement

Plus en détail

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition

Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition 1 2 Atlas du Projet Régional de Santé (PRS), quatrième édition L observation est un enjeu préalable indispensable à l action publique, en amont une aide à la décision et au pilotage, en aval un socle pour

Plus en détail

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie ****

PAERPA. Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** PAERPA Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie **** 9 ème 10 ème 19 ème arrondissements de Paris Un territoire face au défi du vieillissement de sa population Ateliers PAERPA ARS DT 75 avril 2014

Plus en détail

Organisation des structures d Urgences face à un risque exceptionnel : Ebola Applications locales et régionales, Dr A. Puget, SAMU 13 CTZ de la zone

Organisation des structures d Urgences face à un risque exceptionnel : Ebola Applications locales et régionales, Dr A. Puget, SAMU 13 CTZ de la zone Organisation des structures d Urgences face à un risque exceptionnel : Ebola Applications locales et régionales, Dr A. Puget, SAMU 13 CTZ de la zone sud Historique 28 décembre 2013 cas zéro : Guinée Alerte

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral

Plus en détail

Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF

Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF Jeudi 6 octobre 2016 1 Un Groupe Hospitalier préconstitutif du GHT 8 sites géographiques (1233 lits et places) 3 sites sanitaires (546 lits

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél

LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER SOMMAIRE. Route de Cuzieu SAINT-GALMIER Tél LIVRET D ACCUEIL SERVICE DE SOINS INFIRMIERS À DOMICILE DE SAINT-GALMIER Route de Cuzieu 42330 SAINT-GALMIER Tél. 04.77.36.05.78 Fax. 04.77.36.05.99 E-mail : ssiad@hopital-saint-galmier.fr SOMMAIRE Le

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Quel déploiement de la démarche palliative en Pays de la Loire?

Quel déploiement de la démarche palliative en Pays de la Loire? Quel déploiement de la démarche palliative en Pays de la Loire? Le point de vue de l ARS Journée des Pays de la Loire de soins palliatifs et d accompagnement 27 mai 2016 - Les Sables d Olonne Situation

Plus en détail

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA Session PACSS ARS 3 juillet 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes

PLAN national AVC PLAN national TLM Projets pilotes PLAN national PLAN national TLM Projets pilotes 7 juillet 2011 Objectifs de la présentation Présentation du plan Contexte général du plan national et du plan national télémédecine Mettre en évidence l

Plus en détail

DIALOGUE DE GESTION EHPAD. ENQUETE FLASH 2014 (données 2013)

DIALOGUE DE GESTION EHPAD. ENQUETE FLASH 2014 (données 2013) DIALOGUE DE GESTION EHPAD ENQUETE FLASH 2014 (données 2013) Objectifs de l enquête Cette enquête FLASH, partie intégrante du dialogue de gestion avec les EHPAD, est relative au suivi de données clés en

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD + La Sécurisation de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Thèse professionnelle Mastère en Management de la santé et des industries pharmaceutiques Maxime Camguilhem Promotion 3 2008-2009 18

Plus en détail

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France

Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Plan d actions d amélioration de la prise en charge médicamenteuse au sein des EHPAD en Ile-de-France Laëtitia BONNEAU Chef de projet - Cellule Politique régionale du médicament et des produits de santé

Plus en détail

Rôle des SAMU, SMUR, CUMP Rôle de l infirmier dans les services d urgence

Rôle des SAMU, SMUR, CUMP Rôle de l infirmier dans les services d urgence Rôle des SAMU, SMUR, CUMP Rôle de l infirmier dans les services d urgence LES URGENCES INDIVIDUELLES Secours mis en place pour une personne ou un petit nombre de personnes (ex : Accident de la Voie Publique)

Plus en détail

L ouverture des SSR aux Maisons de Santé Pluri-professionnelles. 16 mai 2013

L ouverture des SSR aux Maisons de Santé Pluri-professionnelles. 16 mai 2013 L ouverture des SSR aux Maisons de Santé Pluri-professionnelles 16 mai 2013 Qu est ce qu une MSP, définition Typologie : les Pôles et Maisons de Santé Problématiques communes SSR/MSP Maladies chroniques

Plus en détail

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION 7 ème Espace des Réseaux de Santé en Aquitaine & 5 ème Espace des Associations de Patients en Aquitaine 01/04/2011 Etat des

Plus en détail

Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine

Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine Perspectives des Soins Palliatifs à domicile et orientations en région Aquitaine 20 novembre 2015 Journée Nationale de la SFAP sur les Réseaux L avenir des soins palliatifs à domicile, quelle offre de

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

PRADO, le service d accompagnement à domicile après hospitalisation. Objectif du service : fluidifier le parcours hôpital - ville. Autres PS libéraux

PRADO, le service d accompagnement à domicile après hospitalisation. Objectif du service : fluidifier le parcours hôpital - ville. Autres PS libéraux Parcours patient PRADO, le service d accompagnement à domicile après hospitalisation Objectif du service : fluidifier le parcours hôpital - ville Hospitalisation Retour au domicile Prestataires aide à

Plus en détail

ARS et MAIA. DIU des Gestionnaires de cas MAIA. Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne

ARS et MAIA. DIU des Gestionnaires de cas MAIA. Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne 04/02/16 Plan Qu est-ce que l'ars?, le PRS? La thématique des personnes âgées? Politique régionale bretonne de

Plus en détail

Orientation des patients : l exemple du Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR IR)

Orientation des patients : l exemple du Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR IR) Orientation des patients : l exemple du Répertoire Opérationnel des Ressources (ROR IR) Denis GARCIA Directeur GCS esante LR Dr Olivier ONDE Coordonnateur ORU LR, Responsable Samu 30 Marielle FAU Psychologue

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Permanence des soins en établissements de santé (PDSES)

Permanence des soins en établissements de santé (PDSES) Permanence des soins en établissements de santé (PDSES) Guide de démarrage à l usage des professionnels de santé PDSES adultes Neurochirurgie (NCH) et neuroradiologie interventionnelle (NRI) Version 2014

Plus en détail

Quelle prise en charge des pathologies aigues en EHPAD?

Quelle prise en charge des pathologies aigues en EHPAD? Quelle prise en charge des pathologies aigues en EHPAD? Congrès de la FNGG Octobre 2013 Docteur Stéphan MEYER Vice-président FFAMCO Professeur Thierry DANTOINE CHU de Limoges L Etablissement d Hébergement

Plus en détail

Télémédecine en EHPAD et médecine libérale

Télémédecine en EHPAD et médecine libérale Télémédecine en EHPAD et médecine libérale DR PASCAL MEYVAERT MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD (GERSTHEIM, RHINAU), MEDECIN GENERALISTE, PRESIDENT AMCEAL, VICE-PRESIDENT FFAMCO- EHPAD, CHARGE DE MISSION

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

OBSERVATION ET ADAPTATION DE

OBSERVATION ET ADAPTATION DE OBSERVATION ET ADAPTATION DE L OFFRE DE SOINS 14 ème séminaire annuel de l observation urbaine L accès aux services et aux équipements, des méthodes pour observer et décider 21 novembre 2016 Nathalie Villaudière

Plus en détail

Le SAMU Le SMUR Pr Pierre CARLI, Dr Daniel JANNIERE DAR et SAMU de PARIS Hôpital Necker, Paris, France

Le SAMU Le SMUR Pr Pierre CARLI, Dr Daniel JANNIERE DAR et SAMU de PARIS Hôpital Necker, Paris, France Le SAMU Le SMUR Pr Pierre CARLI, Dr Daniel JANNIERE DAR et SAMU de PARIS Hôpital Necker, Paris, France SAMU SERVICE D'AIDE MEDICALE URGENTE Organisation informelle avant 1986 Loi de 1986, décret de 1987

Plus en détail

Synthèse du rapport des experts visiteurs HAS Visite du 6 au 10 Décembre 2010

Synthèse du rapport des experts visiteurs HAS Visite du 6 au 10 Décembre 2010 ENTRE HOSPITLIER DE M ILLU Synthèse du rapport des experts visiteurs HS Visite du 6 au 10 Décembre 2010 E : Elément d ppréciation ; ES : Etablissement de Santé ; EV : Experts-visiteurs : Surcoté : Sous

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

Hôpital en tension, Recommandations FEDORU Les nouveautés de la seconde version 20 novembre 2015 Le Méditel, Paris

Hôpital en tension, Recommandations FEDORU Les nouveautés de la seconde version 20 novembre 2015 Le Méditel, Paris Hôpital en tension, Recommandations FEDORU Les nouveautés de la seconde version 20 novembre 2015 Le Méditel, Paris HET: Nouveautés V2 Présentation d une démarche de sélection d indicateurs Classification

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne

ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne ARS et MAIA DIU des Gestionnaires de cas MAIA Dr Anne LECOQ Conseiller médical ARS Bretagne 09/01/15 Plan Qu est-ce que l'ars? le PRS? Politique régionale bretonne de déploiement des MAIA, Accompagnement

Plus en détail

Plan d action pour le développement des soins palliatifs en région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes 25 mai 2016 Bordeaux

Plan d action pour le développement des soins palliatifs en région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes 25 mai 2016 Bordeaux Plan d action pour le développement des soins palliatifs en région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes 25 mai 2016 Bordeaux ARS ALPC Dr P Lepault 25-06-2016 1 Renforcer la lisibilité régionale Les comités

Plus en détail

Prise en charge bucco-dento-prothétique : Collaboration entre 2 pôles Odontologie et EHPAD / USLD

Prise en charge bucco-dento-prothétique : Collaboration entre 2 pôles Odontologie et EHPAD / USLD Prise en charge bucco-dento-prothétique : Collaboration entre 2 pôles Odontologie et EHPAD / USLD Sandrine MACHET Cadre supérieur pôle Odontologie Sylvie VACHEZ Cadre supérieur pôle EHPAD - USLD Thierry

Plus en détail

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins?

Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? Anniversaire des 10 ans de colloque cadres 3C Quelles évolutions dans la prise en soins? 12 mai 2016 Dominique BARFUSS, Cadre supérieur de santé du pôle appareil digestif, endocrinologie et nutrition Sylvie

Plus en détail

Présentation du déploiement de ViaTrajectoire Médico-social «Personnes âgées» en Aquitaine

Présentation du déploiement de ViaTrajectoire Médico-social «Personnes âgées» en Aquitaine Présentation du déploiement de ViaTrajectoire Médico-social «Personnes âgées» en Aquitaine ViaTrajectoire c est : Plateforme internet http://www.viatrajectoire.fr qui vise L orientation personnalisée du

Plus en détail

Dr Laurence Digue. Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire

Dr Laurence Digue. Réseau de Cancérologie d Aquitaine. 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire Dr Laurence Digue Réseau de Cancérologie d Aquitaine 37 es journées de la Société Française de Sénologie et Pathologie Mammaire Bordeaux 11 Novembre 2015 RCP Réunion de Concertation Pluridisciplinaire

Plus en détail