Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal"

Transcription

1 Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal Pierre-Hervé Luppi DIU Physiologie et Pathologie du Sommeil, Lyon, Jeudi 18 Décembre 2014

2 Le sommeil paradoxal est présent chez le chat pontique Jouvet, 1962, Arch. Ital. Biol. A: animal intact B: decortication totale (chat pontique) C: section mésencephalique

3 Absence de SP ou SP sans atonie après lésion du noyau Sublaterodorsal (SLD) chez le chat Jouvet, 1962, Arch. Ital. Biol.

4 Le comportement onirique du chat Sastre et coll., 1979, Physiology & Behavior

5 Le comportement onirique du chat Sastre et coll., 1979, Physiology & Behavior Le trouble du comportement en SP

6 07h00 19h00 07h00 Organisation du cycle veille-sommeil chez le rat Waking SWS or nonrem sleep EEG EEG EMG EMG EOG Paradoxical (REM) sleep EOG EEG EMG EOG Hypnogram of 24h Sommeil total 12h50 (SL 10h50 min - SP 2h00 min) PS SWS W

7 Quel est le neurotransmetteur des neurones SP-on du SLD? Glutamate, acétylcholine ou GABA? Hybridation«In situ» du transporteur vésiculaire 2 du glutamate (vglut2) ou immunohistochimie de la GAD67 etde la cholineacétyltransférase (ChAt) combiné avec l immunohistochimie du C-Fos après hypersomnie de SP Coupe du SLD section marquée avec vglut2 et CFos neurones CFos/ vglut2 Conclusion: Les neurones SP-on du SLD expriment vglut 2 et sont glutamatergiques Clement et al., 2011

8 The inactivation of glutamate transmission of SLD neurons in rats using short hairspin RNA for vglut2 induces a RBD like behavior: In situ hybridization of vesicular glutamate transporter 2 (vglut2) mrna in the SLD Valencia Garcia et al., unpublished

9 Mise en évidence du réseau neuronal responsable du SP à l aide du modèle du rat en contention Implantation: - électrodes (EEG, EMG et EOG) - pièce de contention Séance quotidienne d enregistrement Traitement des coupes C-Fos J1 J3 J13 J16 J23 J26 Récupération Habituation à la contention Electrophysiologie Pharmacologie Ejection PHAL Electrophy Pharmaco Pharmaco Ejection CTbPerfusion du rat scp scp 5 1mm 1mm Injection de PHAL dans Injection le SLD de CTb dans le S

10 Mise en évidence du réseau neuronal responsable du SP à l aide de la neuroanatomie fonctionnelle D 1 D 2 D10 D D D 16 CTb Injection + Implantation EEG EMG post-operative recovery + Habituation Basal recordings 3 rats (48 hours) PS PS Rebound Deprivation 21 rat rats + Perfusion (72 hours) Mean PS quantities PS Control - Control : 14,6% SWS W - Deprivation : 0% PS SWS W Deprivation - Rebound : 50,4% PS SWS W Rebound 13 h 16 h

11 Induction de SP par l application d un agoniste glutamatergique, l acide kainique dans le SLD chez le rat vigile en contention (500 µm, 100 na, 5 mn)

12 Co-applications dans le SLD de bicuculline (antagoniste GABAergique) et d acide kynurénique (antagoniste glutamatergique) ou d atropine (antagoniste cholinergique) Boissard et al., 2002

13 Activité des neurones du SLD au cours du cycle veille-sommeil Etats Décharge (Hz) 9 neurones, 4 rats Sommeil Paradoxal 21.7±1.7 Eveil 1.1±0.2 Sommeil Lent 0.7±0.1

14 Pharmacologie des neurones SP-on du SLD au cours du cycle veille-sommeil (antagoniste GABAa) SP-like 67.1 Hz 12.3 Hz 12.4 Hz Luppi et al., 2004

15 Induction de SP par l application iontophorétique de longue durée de bicuculline dans le SLD (10 mm, 100 na, 90 mn) LDT scp SLD Localisation des neurones immunoréactifs au C-Fos dans le SLD après injection de 90 min de Bicuculline 500 µm Boissard et al., 2002

16 Efférences du SLD: double marquage C-Fos/PHA-L Neurones C-FOS positifs Fibres PHA-L positives Mc 50µm Mc

17 Effet de la strychnine sur les motoneurones pendant le SP chez le chat A. Control EEG EOG PGO EMG Membrane potential B. Strychnine EEG EOG PGO EMG Membrane potential Paradoxical sleep s Control Strychnine SWS PS (Soja et al., 1991) Des prémotoneurones glycinergiques hyperpolarisent les motoneurones pendant le SP

18 Projections descendantes du SLD activées par l application de bicuculline: double marquage PHA-L/Glycine et C-Fos/Glycine IO 20µm 100µm GiV Neurones immunoréactifs à la glycine et au C-Fos Dans le noyau gigantocellulaire ventral (GiV) Boissard et al., 2002

19 Les neurones glycinergiques responsables de l atonie du SP sont aussi GABAergiques Résultats Fos/GAD «in situ» GiV PSC PSD PSR Sapin et al., 2009

20 Second model of RBD: Inactivation of the vesicular GABA/glycine transporter (vgat) in the ventromedial medullary reticular formation using transfection with adenoviral vector of short hairpin RNA targeting the vgat mrna GiV GiV Visualization of the transfected neurons using mcherry as a fluorescent reporter gene Neurons lack expression of vgat in a large medullary region including the GiV (demonstrated using vgat «in situ» hybridization) Valencia Garcia et al., unpublished

21 Second model of RBD: VGAT knockout in the ventromedial medullary reticular formation produces PS without atonia. Valencia Garcia et al., unpublished

22 Le réseau neuronal responsable de la genèse du sommeil paradoxal Thalamus GABA? SLD GLU LC NA GiV Glycine Gia-GiV Spinal Motoneurons

23 Etude des afférences GABAergiques responsables de l inhibition au cours de l éveil et du sommeil lent des neurones SP-on du SLD vlpag ddpme CTb/GAD neurons Boissard et al., 2003 vlpag: substance grise périaqueducale ventrolatérale ddpme: partie dorsale du noyau profond du mésencéphale Fos/GAD neurons Sapin et al., 2009 PS deprivation

24 Injection de muscimol (agoniste GABAa) dans la région vlpag/ddpme Delta (1.5-4H z) Th eta ( Sig Hz) ma (9-14Hz) Gam ma Sapin et al., 2009 (rats) paradoxical sleep Control (n =6) 11,8% Muscimol (n= 9) 29,8% Lu et al., Nature 2006 (rats) (30-50Hz) Muscl Hypnogr e am PS W S S Aq DRN vlpa GdDP 4 Me 1000µm Mus 90min min % Sastre et al., 1996 Crochet and Sakai, 2006 (cats) paradoxical sleep Control 15% Muscimol 33,3%

25 Voies nerveuses responsables du SP Thalamus ddpme GABA SLD GLU GiV Glycine Gia-GiV Spinal Motoneurons

26 Utilisation du modèle du rat en contention pour déterminer si le GABA est responsable de l arrêt au cours du sommeil paradoxal des neurones responsables de l éveil

27 Effet de l application au cours du sommeil paradoxal d un antagoniste du GABA (la Bicuculline) sur un neurone du LC EMG SL SP EEG Unit BIC (100nA) GABA BIC (100nA) Taux De Décharge secondes Gervasoni et al., 1998 Des neurones GABAergiques de type SP-off arrêtent les neurones noradrénergiques et sérotoninergiques au cours du SP

28 Effet de l'application de bicuculline sur un neurone 5-HT du NRD au cours du sommeil paradoxal SL SP EMG EEG Unit Taux De Décharge 4 0 BIC (70nA) secondes Gervasoni et al., 2000

29 Localisation des neurones GABAergiques responsables en combinant le traçage rétrograde et le marquage des neurones GABAergiques Sites d'injection de CTb dans le LC et le NRD Neurones immunoréactifs à la GAD et rétrogradement marqués

30 Projections GABAergiques sur le LC et le NRD potentiellement responsables de leur arrêt au cours du SP PAG NRD LC DPGi VLPO HP DPGi: noyau dorsal paragigantocellulaire HP: hypothalamus postérieur LC: locus coeruleus NRD: noyau du raphé dorsal PAG: substance grise périaqueducale VLPO: noyau préoptique ventrolatéral Le sommeil paradoxal est présent chez le chat pontique

31 Mise en évidence des neurones GABAergiques inhibant le LC au cours du SP en combinant l immunohistochimie du C-Fos et de la CTb sur un modèle de privation de sommeil paradoxal chez le rat J 1 J 2 J10 J J J 16 Injection CTb dans LC Récupération post-opératoire + Habituation + Implantation 3 EEG 3 EMG Enregistrements témoins 3 rats (48 heures) Privation SP 2 rats (72 heures) Rebond SP 1 rat + Perfusion

32 Double marquage immunohistochimique CTb et c-fos LC 45 Site d injection de 0µ CTb dans le LC m 100µm 24µm Double marquage CTb/c-Fos au niveau du DPGi après rebond de SP Verret et al., 2004

33 Activité électrophysiologique d un neurone du DPGi au cours du cycle veille-sommeil. PA des neurones SP-on Goutagny et al., 2004

34 Les neurones responsable de la genèse du SP sont restreints au tronc cérébral mais Jouvet, 1962, Arch. Ital. Biol.

35 Résultats L hypothalamus tubéral latéral (LHA) contient un très grand nombre de neurones cfos/gad après hypersomnie de SP Number of cells PSD rzi PSC PSD PSR mlh PSR PSC PSD PSR PeF Fos/GAD neurons PSC PSD PSR

36 Immunohistochimie Résultats de l Hormone de melanoconcentration (MCH) combinée avec l hybridation de GAD67 Approximativement 1/3 des neurones GABAergiques actifs pendant le SP localisés dans l hypothalamus tubéral expriment la MCH

37 Les neurones MCH sont spécifiquements actifs pendant le SP: SP-on Hassani et al., 2009

38 L injection intracérébroventriculaire (icv) de MCH induit le SP Verret, Goutagny et al., 2003 La stimulation optogenetique des neurones MCH induit le SP Jego et al., 2013, Konadhode et al MCH is an hypnogenic factor: Treatment of insomnia?

39 Les neurones SP-on de l hypothalamus tubéral latéral (LHA) induirait le SP en inhibant les neurones SP-off GABAergiques de la vlpag/ddpme? PSC PSD PSD VLPAG Aq DR PSR DpMe 4N Fos MCH c-fos/ctb c-fos/ctb/mch MCH CTb L hypothalamus tubéral latéral contient 12,2% de la totalité des neurones CTb/c-Fos chez les animaux en hypersomnie de SP après injection de CTb dans la vlpag/ddpme 44% de ces neurones sont MCH+

40 L injection de muscimol dans le LHA induit le Sommeil lent et inhibe le SP : les neurones du LHA jouent un rôle majeur dans le SP SP (min) Etat de type SL Inhibition of PS

41 Réseau du SP CORTICAL ACTIVATION Thalamus intralaminaire vlpag ddpme GABA GABA DRN 5 HT LC NA VLPO GABA Hcrt PH SCN MCH/GABA TMN HIS SLD Glutamate DPGi GABA GiV Gly/GABA Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

42 Cataplexy CORTICAL ACTIVATION Motor cortex Thalamus RT vlpag ddpme GABA GABA DRN 5 HT LC NA Hcrt Central PH Amygdala Excitatory? TMN HIS SLD Glutamate GiV Gly/GABA Luppi et al., 2010 Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

43 Cataplexy CORTICAL ACTIVATION Motor cortex Thalamus RT vlpag ddpme GABA GABA DRN 5 HT LC NA Hcrt Central PH Amygdala GABA TMN HIS SLD Glutamate GiV Gly/GABA Luppi et al., 2010 Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

44 Excessive sleepiness CORTICAL ACTIVATION Thalamus RT vlpag ddpme GABA GABA BF Ach VLPO GABA Hcrt PH SCN MCH TMN HIS DRN 5 HT LC NA LdT/PPT Ach SENSORY INPUT W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways Fort P et al. Eur J Neurosci 2009;29:

45 REM sleep behaviour disorder (RBD) CORTICAL ACTIVATION Motor cortex Thalamus RT SLD Glutamate GiV Gly/GABA Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

46 Olivier Clément, Emilie Sapin, Damien Lapray, Romain Goutagny Romuald Boissard, Denise Salvert, Lucienne Leger, Laure Verret, Christelle Peyron, Damien Gervasoni and Patrice Fort Team "Physiopathology of the neuronal network of the sleep-waking cycle Centre of Neuroscience of Lyon UMR 5292 CNRS/U1028 INSERM, Lyon, France

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation normale du sommeil sur les 24

Plus en détail

VitalAire. Depuis 20 ans, Oxygénothérapie, Apnée du sommeil, Insulinothérapie par pompe, Ventilation, Perfusion et Nutrition artificielle.

VitalAire. Depuis 20 ans, Oxygénothérapie, Apnée du sommeil, Insulinothérapie par pompe, Ventilation, Perfusion et Nutrition artificielle. N 15 - NOVEMBRE 2006 SOMMAIRE Éditorial...1 Quels sont les mécanismes responsables de la genèse du cycle veille-sommeil?...2 Sommeil et immunité...5 Activités physiques, sommeil et qualité de vie...8 Prévention

Plus en détail

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI Fonction de conduction de la moelle épinière Dr F. TOUMI I. GENERALITES : Communication Moelle avec les centres supra spinaux Communication Intra segmentaire (ipsilatérale / controlatérale) Communication

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Prise en charge des troubles du sommeil chez la femme enceinte à l issue d une demande spontanée : intérêt du conseil officinal

Prise en charge des troubles du sommeil chez la femme enceinte à l issue d une demande spontanée : intérêt du conseil officinal Année universitaire 2012-2013 THÈSE pour le DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Julie TAILLEZ née le 19 novembre 1988 à Senlis (60) ---------------- soutenue publiquement le 13 novembre 2013 ----------------

Plus en détail

7- Les Antiépileptiques

7- Les Antiépileptiques 7- Les Antiépileptiques 1 Définition L épilepsie est un trouble neurologique chronique caractérisé par la survenue périodique et imprévisible de crises convulsives dues à l émission de décharges électriques

Plus en détail

Rôle du sommeil dans la consolidation de la mémoire: un dialogue entre structures cérébrales

Rôle du sommeil dans la consolidation de la mémoire: un dialogue entre structures cérébrales Laboratoire Neurobiologie des Processus adaptatifs, UMR 7102, Université Pierre et Marie Curie Ecole Thématique CNRS, Berder 7 avril 2011 Rôle du sommeil dans la consolidation de la mémoire: un dialogue

Plus en détail

APF, IRME, ALARME, AFIGAP. Quel avenir pour les. homme-machine? interfaces. F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007

APF, IRME, ALARME, AFIGAP. Quel avenir pour les. homme-machine? interfaces. F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007 Quel avenir pour les interfaces homme-machine? F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007 APF, IRME, ALARME, AFIGAP Réparer ou substituer! La politique de L IRME a été depuis plus de vingt ans de soutenir

Plus en détail

Imagerie biologique. CARDINET RémyR LARRAUFIE Pierre MASSUÉ Cyriac 24/09/2009

Imagerie biologique. CARDINET RémyR LARRAUFIE Pierre MASSUÉ Cyriac 24/09/2009 Imagerie biologique Etude d articles d scientifiques CARDINET RémyR LARRAUFIE Pierre MASSUÉ Cyriac 24/09/2009 Imagerie biologique Quelques éléments de biologie cellulaire Etude d article d : Limitation

Plus en détail

Audition. Plan du cours

Audition. Plan du cours Plan du cours Cochlée :...2 rappel anatomo-fonctionnel... 2 Rôle des cellules ciliées internes (CCI) : les "vraies" cellules sensorielles... 4 Rôle des cellules ciliées externes (CCE)... 5 Synthèse du

Plus en détail

N d'ordre : 131-2001 Année 2001. THESE de NEUROSCIENCES

N d'ordre : 131-2001 Année 2001. THESE de NEUROSCIENCES N d'ordre : 131-2001 Année 2001 THESE de NEUROSCIENCES présentée devant l'université Claude Bernard Lyon 1 pour l'obtention du Diplôme de Doctorat (arrêté du 30 mars 1992) présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Travaux pratiques de pharmacologie

Travaux pratiques de pharmacologie Équipe pédagogique Physiologie Animale et Neurosciences Université Rennes 1, 2014 Travaux pratiques de pharmacologie UE Pathologies cérébrales Master 1 CAH Substances agissant sur le système nerveux central,

Plus en détail

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs 06 NOVEMBRE 2014 Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs Roger Godbout, Ph.D. Laboratoire et Clinique du sommeil, Hôpital Rivière-des-Prairies Département de psychiatrie, Université de Montréal

Plus en détail

Onde P50 dans la schizophrénie

Onde P50 dans la schizophrénie 37-285-A-14 Onde P50 dans la schizophrénie E. Houy, F. Thibaut Certains troubles cognitifs présentés par les patients schizophrènes sont interprétables en termes de dysfonctionnement du traitement de l

Plus en détail

Les opioïdes. Aude Ferran. Avril 2010

Les opioïdes. Aude Ferran. Avril 2010 Les opioïdes Aude Ferran Avril 2010 Introduction Analgésiques centraux = diminuent ou suppriment la douleur par un effet au niveau du système nerveux central (moelle épinière ou cerveau) Introduction Opioïdes

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010 Sommeil et sport Structure du sommeil Au cours du sommeil, on repère 2 principaux types de sommeil : Le sommeil lent. Le sommeil paradoxal. Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus

Plus en détail

Le sommeil Des milliards de neurones en activité

Le sommeil Des milliards de neurones en activité Paul Becquart, Journaliste Santé Le petit Site Santé www.lepetitsitesante.fr A la source de l'information Santé L'actualité de la Santé et de la Recherche médicale Le sommeil Des milliards de neurones

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Pr Luc Defebvre Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, CNRS 3291, CHRU, Lille Janvier 2010 Place

Plus en détail

NEUROBIOLOGIE DE L ADDICTION

NEUROBIOLOGIE DE L ADDICTION NEUROBIOLOGIE DE L ADDICTION J. Scuvée-Moreau (1) Résumé : Différentes substances psycho-actives peuvent entraîner l addiction. Malgré leurs cibles pharmacologiques distinctes, toutes les substances toxicomanogènes

Plus en détail

Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS)

Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) Définition La neurostimulation électrique transcutanée est une technique antalgique non médicamenteuse

Plus en détail

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire :

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire : La physiologie neuro-musculaire : Introduction : Le neurone possède 3 propriétés indispensables pour assurer sa fonction au sein de l organisme : -l excitabilité : capacité à répondre à un stimulus -la

Plus en détail

CID102L8. Polysomnographe Ambulatoire

CID102L8. Polysomnographe Ambulatoire CID102L8 Polysomnographe Ambulatoire CIDELEC - 20 rue des Métiers - 49130 SAINTE GEMMES SUR LOIRE - France Tel +33 (0) 2 41 66 20 88 - Fax +33 (0) 2 41 79 07 76 - Email : service.commercial@cidelec.net

Plus en détail

Densité des mouvements oculaires après application d'une stimulation somatosensorielle en sommeil paradoxal: l'hypothèse de l'adaptation

Densité des mouvements oculaires après application d'une stimulation somatosensorielle en sommeil paradoxal: l'hypothèse de l'adaptation Densité des mouvements oculaires après application d'une stimulation somatosensorielle en sommeil paradoxal: l'hypothèse de l'adaptation Anny Sauvageau, Tore A. Nielsen et Jacques Montplaisir Centre d'étude

Plus en détail

L ELECTRICITE : SON IMPLICATION DANS LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU ET DANS LES SOINS

L ELECTRICITE : SON IMPLICATION DANS LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU ET DANS LES SOINS LES RENDEZ-VOUS PRESSE DU NEURODON L ELECTRICITE : SON IMPLICATION DANS LE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU ET DANS LES SOINS Dossier réalisé avec l aide des : Professeur Yehezkel BEN ARI Directeur de l INMED

Plus en détail

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation

Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation DIALOGUE ESPRIT / CERVEAU : CIRCULARITE CRP -OU Santé ANTAGONISME? Fonctionnement neural et troubles cognitifs chez le patient bipolaire: preuve ou surinterprétation Charles Pull Directeur du «Laboratoire

Plus en détail

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007

Les mécanismes de la récupération neurologique. PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Les mécanismes de la récupération neurologique PPradat-Diehl DU de Rehabilitation neuropsychologique 2007 Introduction Plasticité cérébrale / Récupération après lésion cérébrale Récupération spontanée

Plus en détail

THYDIS THYROID DISRUPTING MIXTURES AND EMBRYONIC NEURODEVELOPMENT DEVELOPPEMENT NEURONAL EMBRYONNAIRE. PNRPE meeting 19/09/14

THYDIS THYROID DISRUPTING MIXTURES AND EMBRYONIC NEURODEVELOPMENT DEVELOPPEMENT NEURONAL EMBRYONNAIRE. PNRPE meeting 19/09/14 THYDIS THYROID DISRUPTING MIXTURES AND EMBRYONIC NEURODEVELOPMENT MELANGES DE PERTURBATEURS THYROÏDIENS: EFFETS SUR LE DEVELOPPEMENT NEURONAL EMBRYONNAIRE PNRPE meeting 19/09/14 Responsable scientifique:

Plus en détail

NEURO-PSYCHOPHYSIOLOGIE

NEURO-PSYCHOPHYSIOLOGIE NEURO-PSYCHOPHYSIOLOGIE INTRODUCTION Définition : étude et analyse des mécanismes et des structures cérébrales qui permettent d approcher une explication des processus mentaux décrits par la psychologie

Plus en détail

Marseille 21 > 23. Novembre

Marseille 21 > 23. Novembre Marseille P a R C C H A N O T 21 > 23 Novembre 2013 PROGRAMME PROVISOIRE APPEL À COMMUNICATION INSCRIPTION Conférences plénières Le sommeil des animaux I. Tobler Syndrome d apnée : potentiel des biomarqueurs

Plus en détail

Reprise de la marche chez le blessé médullaire Etat actuel, nouvelles perspectives

Reprise de la marche chez le blessé médullaire Etat actuel, nouvelles perspectives Reprise de la marche chez le blessé médullaire Etat actuel, nouvelles perspectives Professeur Bernard BUSSEL Service de Rééducation Neurologique, Hôpital Raymond Poincaré 92380 GARCHES Tel. 01 47 10 70

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil.

Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. Hyperglycémie nocturne dans le diabète de type 2 associée au syndrome d apnée du sommeil. S.Fendri, D.Rose,S.Myambu,S.Jeanne,JDLalau Diab Res Clin Pract, Doi :10.1016/j.diabres.2010.09.O29 Relation SAS

Plus en détail

Apathie, profil actimétrique nocturne et gènes de l horloge biologique. Plan:

Apathie, profil actimétrique nocturne et gènes de l horloge biologique. Plan: Apathie, profil actimétrique nocturne et gènes de l horloge biologique CMRR Nice Emmanuel Mulin mulin.e@chu-nice.fr Plan: Préambule Apathie et maladie d Alzheimer Sommeil et maladie d Alzheimer Données

Plus en détail

Activités oscillatoires haute fréquence et fonctions exécutives chez l Homme

Activités oscillatoires haute fréquence et fonctions exécutives chez l Homme École doctorale Neurosciences et Cognition Université Claude Bernard Lyon I Activités oscillatoires haute fréquence et fonctions exécutives chez l Homme THÈSE présentée et soutenue publiquement le 24 Octobre

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich. Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada

Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich. Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada Développement d un traitement pour l ataxie de Friedreich Dr. Jacques P. Tremblay Université Laval Québec, Canada Ataxie de Friedreich Maladie héréditaire Transmission récessive Liée au chromosome 9 Due

Plus en détail

Mécanismes cérébraux de la lecture. Second Cours. Vers une physiologie de la lecture

Mécanismes cérébraux de la lecture. Second Cours. Vers une physiologie de la lecture Mécanismes cérébraux de la lecture Stanislas Dehaene Chaire de Psychologie Cognitive Expérimentale Second Cours Vers une physiologie de la lecture Résumé du premier cours et plan du second cours La lecture

Plus en détail

The Dream by Henri Matisse Approche cognitive du sommeil et du rêve : Thérapie cognitivo-comportementale dans Les insomnies chroniques primaires

The Dream by Henri Matisse Approche cognitive du sommeil et du rêve : Thérapie cognitivo-comportementale dans Les insomnies chroniques primaires The Dream by Henri Matisse Approche cognitive du sommeil et du rêve : Thérapie cognitivo-comportementale dans Les insomnies chroniques primaires Université Victor Segalen Bordeaux 2 Laboratoire de physiologie

Plus en détail

LIVRET. du CRNL. CENTRE de RECHERCHE en NEUROSCIENCES de LYON. UCB Lyon1 Inserm U1028 CNRS UMR5292. http://crnl.univ-lyon1.fr

LIVRET. du CRNL. CENTRE de RECHERCHE en NEUROSCIENCES de LYON. UCB Lyon1 Inserm U1028 CNRS UMR5292. http://crnl.univ-lyon1.fr LIVRET d'accueil du CRNL CENTRE de RECHERCHE en NEUROSCIENCES de LYON UCB Lyon1 Inserm U1028 CNRS UMR5292 http://crnl.univ-lyon1.fr SOMMAIRE PRÉSENTATION GÉNÉRALE AXES DE RECHERCHE 3 ORGANIGRAMME 4 ÉQUIPES

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Travail d Application Tutoré année 2010 Quatrième

Plus en détail

Le sens du goût. Une infinité de saveurs.

Le sens du goût. Une infinité de saveurs. Le sens du goût. Que serait le goût sans la vue, la mémoire, la senteur, le plaisir? Lorsqu on parle du goût, on ne pense pas toujours à l ensemble des sensations qui permettent d identifier ce que l on

Plus en détail

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation.

Madame, Monsieur, André GILLES, Député permanent chargé de l Enseignement et de la Formation. Madame, Monsieur, La santé est un bien précieux que chacun doit absolument apprendre à gérer au mieux de ses intérêts. Elle doit être prise sous tous ses aspects, c est-à-dire, non seulement comme l absence

Plus en détail

paris descartes le sommeil le 16 mars!

paris descartes le sommeil le 16 mars! de l université paris descartes LE SOMMEIL Qu est-ce que le sommeil? Sommeil et culture Les 10 règles du sommeil Bien dormir pour bien réussir La sieste au travail La journée du sommeil : le 16 mars! ÉDITO

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE -

Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE - 1 Le système nerveux entérique ou deuxième cerveau - LE VENTRE - Par Isabelle Simonetto, Dr en Neurosciences Introduction Le yoga considère depuis toujours le ventre, et plus particulièrement l estomac

Plus en détail

En quoi consistera ce jeu?

En quoi consistera ce jeu? 1 Projet Comité d Education à la Santé et à la Citoyenneté inter degré Création jeu par les élèves de l école du Gliesberg, de l école Martin Schongauer et du collège Hans Arp de Strasbourg Création d

Plus en détail

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com

L indépendance à chaque pas de la vie. Groupe. Votre meilleur allié. Visitez notre site : www.groupe-g2m.com L indépendance à chaque pas de la vie. Votre meilleur allié. Groupe Visitez notre site : www.groupe-g2m.com : Votre meilleur allié. Dispositif médical unique Le système WalkAide est une neuro-orthèse de

Plus en détail

Bases de données et RefWorks Sylvain Fiset - Automne 2008. Bases de données et Refworks. Sylvain Fiset

Bases de données et RefWorks Sylvain Fiset - Automne 2008. Bases de données et Refworks. Sylvain Fiset Bases de données et Refworks Sylvain Fiset 1 Plan de l atelier Démontrer l utilisation des bases de données dans un contexte pédagogique. Démontrer l utilisation des bases de données et de RefWorks dans

Plus en détail

PRINCIPES DU TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DE L ADDICTION

PRINCIPES DU TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DE L ADDICTION PRINCIPES DU TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE DE L ADDICTION M. Saadan (1), J. Scuvée-Moreau (2), V. Seutin (3) Résumé : La prise en charge de l addiction constitue une tâche ardue. La meilleure connaissance

Plus en détail

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE PREMIÈRE PARTIE Le syndrome cérébelleux: Définition Fréquence Étiologies

Plus en détail

A. BONNEFOND Maître de conférences en neuroscience cognitive Laboratoire d imagerie et de neuroscience cognitive Université de Strasbourg

A. BONNEFOND Maître de conférences en neuroscience cognitive Laboratoire d imagerie et de neuroscience cognitive Université de Strasbourg Sommeil de courte durée, vigilance et travail de nuit A. BONNEFOND Maître de conférences en neuroscience cognitive Laboratoire d imagerie et de neuroscience cognitive Université de Strasbourg Sommeil de

Plus en détail

Le grand écart de la recherche fondamentale vers l application biomédicale

Le grand écart de la recherche fondamentale vers l application biomédicale Le grand écart de la recherche fondamentale vers l application biomédicale Ludger Johannes «Chemical Biology of Membranes and Therapeutic Delivery» unit U1143 INSERM UMR3666 CNRS «Endocytic Trafficking

Plus en détail

Sommaire. Printemps - Été 2009 N 36

Sommaire. Printemps - Été 2009 N 36 La lettre L a L e t t r e d e s N e u r o s c i e n c e s Bulletin de la ociété des Neurosciences Printemps - té 2009 N 36 ommaire ditorial p. 2 Histoire des Neurosciences p. 3 Le syndrome de Wernike-Korsakoff

Plus en détail

Dossier thématique de la. Fondation de l'avenir. Chirurgie du futur SOMMAIRE

Dossier thématique de la. Fondation de l'avenir. Chirurgie du futur SOMMAIRE Dossier thématique de la Fondation de l'avenir Chirurgie du futur SOMMAIRE I L évolution de la chirurgie A La vidéochirurgie : une chirurgie mini-invasive 1 En quoi consiste la vidéochirurgie 2 - Les bénéfices

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

Rééducation des accidents vasculaires cérébraux

Rééducation des accidents vasculaires cérébraux Module «Système nerveux central et MPR» Septembre 2008 Rééducation des accidents vasculaires cérébraux G. Rode, S. Jacquin-Courtois, A. Yelnik Ce document est le support des cours «AVC» faits lors de la

Plus en détail

SOMMEIL ET TRAVAIL 6

SOMMEIL ET TRAVAIL 6 6 SOMMEIL ET TRAVAIL AVANT-PROPOS En médecine du travail, 20 à 40% des salariés se plaignent de leur sommeil avec pour principale conséquence la somnolence et son corolaire la baisse de vigilance. Les

Plus en détail

Chercher des articles de revues dans les bases de données

Chercher des articles de revues dans les bases de données Chercher des articles de revues dans les bases de données Objectifs de la séance Être en mesure de: Faire la distinction entre une revue scientifique et une revue d actualité Choisir une base de données

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DES SYSTÈMES SENSORIELS (fascicule 1/ )

PHYSIOLOGIE DES SYSTÈMES SENSORIELS (fascicule 1/ ) PHYSIOLOGIE DES SYSTÈMES SENSORIELS (fascicule 1/ ) A - GENERALITES http://neurobranches.chez-alice.fr/systnerv/systsens/physiogene1.html http://biodeug.com/new/index.php?option=com_content&task=category§ionid=5&id=31&itemid=56

Plus en détail

Le logiciel EduAnatomist.

Le logiciel EduAnatomist. Le logiciel EduAnatomist. Les travaux de l équipe ACCES (Actualisation Continue des Connaissances des Enseignants en Sciences) de l INRP restent, hélas, largement méconnus des enseignants de SVT. Pourtant,

Plus en détail

SOUTENANCE MÉMOIRE MBA 1

SOUTENANCE MÉMOIRE MBA 1 2015 SOUTENANCE MÉMOIRE MBA 1 L'utilisation et l'adaptation du marketing émotionnel à la génération Z dans le secteur du : projection vers la conquête de nouveaux marchés Tony Bernard Sous la direction

Plus en détail

Rêves. entre science & art. --- EXPOSITION ----------------- 12 juin - 25 juillet 2015 ----------------- Archives municipales de Lyon ---

Rêves. entre science & art. --- EXPOSITION ----------------- 12 juin - 25 juillet 2015 ----------------- Archives municipales de Lyon --- Rêves entre science & art --- EXPOSITION ----------------- 12 juin - 25 juillet 2015 ----------------- Archives municipales de Lyon --- Infos pratiques Exposition du 12 juin au 25 juillet 2015 Entrée

Plus en détail

Examen neurologique de l enfant

Examen neurologique de l enfant Examen neurologique de l enfant 2 SYSTÈMES ANATOMIQUEMENT DISTINCTS différents dans la chronologie de leur maturation Système SOUS CORTICOSPINAL Issu du Tronc cérébral Archaïque Maintient de la posture

Plus en détail

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007

CLASSIFICATION REPORT OF REACTION TO FIRE PERFORMANCE IN ACCORDANCE WITH EN 13501-1: 2007 1 Introduction This classification report defines the classification assigned to «Paintable wall covering EKOTEX : Exclusief Ecologisch Sprint Excellent Schone Lucht Hygiëne» (as described by the sponsor)

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

Biosensor Microprobe Arrays for In Vivo Monitoring of Neurotransmitters

Biosensor Microprobe Arrays for In Vivo Monitoring of Neurotransmitters Biosensor Microprobe Arrays for In Vivo Monitoring of Neurotransmitters THÈSE N O 4614 (2010) PRÉSENTÉE LE 11 MARS 2010 À LA FACULTÉ SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE DE CAPTEURS, ACTUATEURS

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale

Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale Prévenir et gérer les alarmes en épuration extra-rénale Drs Clarisse Blayau et Christophe Ridel Urgences néphrologiques et Transplantation rénale Réanimation Fresenius Medical Care Hôpital Tenon L auteur

Plus en détail

Bulletin. Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone?

Bulletin. Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone? Bulletin Numéro 34 I Novembre 2013 Vaincre la Sclérose en Plaques par la recherche Le mot du président Quel avenir pour les interférons et le Copaxone? Depuis 1992, les interférons (IFNs) et le Copaxone

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

Cours 2012: Le cerveau statisticien:

Cours 2012: Le cerveau statisticien: Cours 2012: Le cerveau statisticien: La révolution Bayésienne en sciences cognitives Stanislas Dehaene Chaire de Psychologie Cognitive Expérimentale Cours n 7 Le cerveau vu comme un système prédictif La

Plus en détail

Il est sept heures du matin. Votre réveil sonne, La volonté d agir est-elle libre? Clés comportementales

Il est sept heures du matin. Votre réveil sonne, La volonté d agir est-elle libre? Clés comportementales NEUROBIOLOGIE Clés comportementales La volonté d agir est-elle libre? Gilles LAFARGUE et Angela SIRIGU Il est sept heures du matin. Votre réveil sonne, vous devez vous lever. Qu est-ce qui détermine l

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

L HYPNOSE MÉDICALE sa pratique, ses objectifs

L HYPNOSE MÉDICALE sa pratique, ses objectifs L HYPNOSE MÉDICALE sa pratique, ses objectifs Dr Jean Marc BENHAIEM Responsable du Diplôme Universitaire d Hypnose Médicale Paris Pitié Salpêtrière Centre d'evaluation et de Traitement de la Douleur Hôpital

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE

POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE Table des matières INTRODUCTION... 2 POURQUOI UNE POLITIQUE SUR LE SOMMEIL ET LA SIESTE... 3 L'IMPORTANCE DE LA SIESTE ET DU RESPECT DES RYTHMES BIOLOGIQUES... 3 À

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION

L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION L ACTIVITE PHYSIQUE DES SENIORS UN ENJEU DE PREVENTION Docteur CASCUA Stéphane Médecin du Sport ACTIVITE PHYSIQUE et SEDENTARITE Activité physique Dépense > 2000 kcal/semaine Plus de 30 mn de marche active/jour

Plus en détail

Lier un site de liaison d'un facteur de transcription et son gène cible

Lier un site de liaison d'un facteur de transcription et son gène cible Berder 2013 : Corrélation, causalité et régulation en biologie Lier un site de liaison d'un facteur de transcription et son gène cible Laurent M. SACHS (sachs@mnhn.fr) Laboratoire Evolution des Régulations

Plus en détail

La cytométrie de flux

La cytométrie de flux TD5 La cytométrie de flux Air sous-pression Signal de formation des gouttes Signal de charge des gouttes Cellules en suspension Liquide de Gaine Vibrateur Ultrason Dˇtecteur de Lumi re Arrt du Faisceau

Plus en détail

L Algorithme de Kohonen appliqué a l'evaluation de la Sécurité d un Système d'energie Electrique. Gonzalo Joya. Dpto. Tecnología Electrónica

L Algorithme de Kohonen appliqué a l'evaluation de la Sécurité d un Système d'energie Electrique. Gonzalo Joya. Dpto. Tecnología Electrónica L Algorithme de Kohonen appliqué a l'evaluation de la Sécurité d un Système d'energie Electrique Gonzalo Joya ETSI Telecomucicación 29017 Málaga joya@dte.uma.es París, le 21 fevrier 2003 Plan 1. Estimation

Plus en détail

Brain Interaction Terminal (BIT)

Brain Interaction Terminal (BIT) Brain Interaction Terminal (BIT) Sommaire Objectifs Etat de l'art Matériel testé Démonstrateurs Valorisation Perspectives Conclusion Objectifs Etendre le champ d application des BCI : jeux => télécommande

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3 Efficacité de la stimulation transcutanée chronique du nerf tibial postérieur dans l hyperactivité vésicale de la femme atteinte de Maladie de Parkinson ou d Atrophie Multisystématisée A. Ohannessian 1,2,4,

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Perception du mouvement et mouvement propre

Perception du mouvement et mouvement propre Chapitre 1 Perception du mouvement et mouvement propre Nous avons choisi de consacrer ce premier chapitre à la perception du mouvement et au mouvement propre pour deux raisons principales : d une part

Plus en détail

15. GLOSSAIRE GLOSSAIRE

15. GLOSSAIRE GLOSSAIRE 15. Acides aminés excitateurs (AEE) : agissent au niveau des fibres C Acides aminés inhibiteurs (AAI) : agissent au niveau des grosses fibres (cf. GABA) Addiction : état de dépendance vis-à-vis d une drogue

Plus en détail

Introduction de la journée

Introduction de la journée Introduction de la journée David Cohen Université Pierre et Marie Curie, APHP, GH Pitié Salpêtrière, Paris, France Service de Psychiatrie de l Enfant et de l Adolescent Institut des Systèmes Intelligents

Plus en détail

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble

Troubles de la vigilance au travail. Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Troubles de la vigilance au travail Tests d aide à la décision d aptitude et structures de dépistage du syndrome d apnées du sommeil à Grenoble Sandrine Launois-Rollinat Patrick Lévy, Jean-Louis Pépin,

Plus en détail

L addiction : lorsque l emballement des mécanismes d apprentissage conduit à la perte du libre arbitre

L addiction : lorsque l emballement des mécanismes d apprentissage conduit à la perte du libre arbitre Psychiatr Sci Hum Neurosci (2009) 7:35-42 DOI 10.1007/s11836-009-0079-1 PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE / COGNITIVE PSYCHOPATOLOGY L addiction : lorsque l emballement des mécanismes d apprentissage conduit

Plus en détail

Exemple 1: Entorse cheville. ÉVALUATION INITIALE: entorse cheville

Exemple 1: Entorse cheville. ÉVALUATION INITIALE: entorse cheville DPPS 4.0 RAPPORT EXEMPLES Les rapports que vous trouvez ci-joints ont étés élaborés en utilisant certains protocoles d exemple que vous trouvez dans le dossier C:\Delos\User\Trials\Dossier Général. On

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie de Parkinson

La prise en charge de votre maladie de Parkinson G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie de Parkinson Vivre avec une maladie de Parkinson Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous

Plus en détail

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE

-ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE -ii- APPLICATION DES PROPRIETES DE RESONANCE Michel ZANCA, CHU Montpellier Signification de la résonance et relation de Larmor ω eff = 2 π ν eff = γ B eff La RMN détecte très précisément la fréquence ν

Plus en détail

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale

Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Trouble du traitement de l information sensorielle (SPD) Définition générale Le traitement de l information sensorielle, parfois nommé intégration sensorielle, réfère au processus par lequel le cerveau

Plus en détail

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer Définition Spasticité Physiopathologie et aspects cliniques Docteur Jacques Luauté Service de Rééducation Neurologique Professeur Dominique Boisson Hôpital Henry Gabrielle Spastikos : étirer «la spasticité

Plus en détail