Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal"

Transcription

1 Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal Pierre-Hervé Luppi DIU Physiologie et Pathologie du Sommeil, Lyon, Jeudi 18 Décembre 2014

2 Le sommeil paradoxal est présent chez le chat pontique Jouvet, 1962, Arch. Ital. Biol. A: animal intact B: decortication totale (chat pontique) C: section mésencephalique

3 Absence de SP ou SP sans atonie après lésion du noyau Sublaterodorsal (SLD) chez le chat Jouvet, 1962, Arch. Ital. Biol.

4 Le comportement onirique du chat Sastre et coll., 1979, Physiology & Behavior

5 Le comportement onirique du chat Sastre et coll., 1979, Physiology & Behavior Le trouble du comportement en SP

6 07h00 19h00 07h00 Organisation du cycle veille-sommeil chez le rat Waking SWS or nonrem sleep EEG EEG EMG EMG EOG Paradoxical (REM) sleep EOG EEG EMG EOG Hypnogram of 24h Sommeil total 12h50 (SL 10h50 min - SP 2h00 min) PS SWS W

7 Quel est le neurotransmetteur des neurones SP-on du SLD? Glutamate, acétylcholine ou GABA? Hybridation«In situ» du transporteur vésiculaire 2 du glutamate (vglut2) ou immunohistochimie de la GAD67 etde la cholineacétyltransférase (ChAt) combiné avec l immunohistochimie du C-Fos après hypersomnie de SP Coupe du SLD section marquée avec vglut2 et CFos neurones CFos/ vglut2 Conclusion: Les neurones SP-on du SLD expriment vglut 2 et sont glutamatergiques Clement et al., 2011

8 The inactivation of glutamate transmission of SLD neurons in rats using short hairspin RNA for vglut2 induces a RBD like behavior: In situ hybridization of vesicular glutamate transporter 2 (vglut2) mrna in the SLD Valencia Garcia et al., unpublished

9 Mise en évidence du réseau neuronal responsable du SP à l aide du modèle du rat en contention Implantation: - électrodes (EEG, EMG et EOG) - pièce de contention Séance quotidienne d enregistrement Traitement des coupes C-Fos J1 J3 J13 J16 J23 J26 Récupération Habituation à la contention Electrophysiologie Pharmacologie Ejection PHAL Electrophy Pharmaco Pharmaco Ejection CTbPerfusion du rat scp scp 5 1mm 1mm Injection de PHAL dans Injection le SLD de CTb dans le S

10 Mise en évidence du réseau neuronal responsable du SP à l aide de la neuroanatomie fonctionnelle D 1 D 2 D10 D D D 16 CTb Injection + Implantation EEG EMG post-operative recovery + Habituation Basal recordings 3 rats (48 hours) PS PS Rebound Deprivation 21 rat rats + Perfusion (72 hours) Mean PS quantities PS Control - Control : 14,6% SWS W - Deprivation : 0% PS SWS W Deprivation - Rebound : 50,4% PS SWS W Rebound 13 h 16 h

11 Induction de SP par l application d un agoniste glutamatergique, l acide kainique dans le SLD chez le rat vigile en contention (500 µm, 100 na, 5 mn)

12 Co-applications dans le SLD de bicuculline (antagoniste GABAergique) et d acide kynurénique (antagoniste glutamatergique) ou d atropine (antagoniste cholinergique) Boissard et al., 2002

13 Activité des neurones du SLD au cours du cycle veille-sommeil Etats Décharge (Hz) 9 neurones, 4 rats Sommeil Paradoxal 21.7±1.7 Eveil 1.1±0.2 Sommeil Lent 0.7±0.1

14 Pharmacologie des neurones SP-on du SLD au cours du cycle veille-sommeil (antagoniste GABAa) SP-like 67.1 Hz 12.3 Hz 12.4 Hz Luppi et al., 2004

15 Induction de SP par l application iontophorétique de longue durée de bicuculline dans le SLD (10 mm, 100 na, 90 mn) LDT scp SLD Localisation des neurones immunoréactifs au C-Fos dans le SLD après injection de 90 min de Bicuculline 500 µm Boissard et al., 2002

16 Efférences du SLD: double marquage C-Fos/PHA-L Neurones C-FOS positifs Fibres PHA-L positives Mc 50µm Mc

17 Effet de la strychnine sur les motoneurones pendant le SP chez le chat A. Control EEG EOG PGO EMG Membrane potential B. Strychnine EEG EOG PGO EMG Membrane potential Paradoxical sleep s Control Strychnine SWS PS (Soja et al., 1991) Des prémotoneurones glycinergiques hyperpolarisent les motoneurones pendant le SP

18 Projections descendantes du SLD activées par l application de bicuculline: double marquage PHA-L/Glycine et C-Fos/Glycine IO 20µm 100µm GiV Neurones immunoréactifs à la glycine et au C-Fos Dans le noyau gigantocellulaire ventral (GiV) Boissard et al., 2002

19 Les neurones glycinergiques responsables de l atonie du SP sont aussi GABAergiques Résultats Fos/GAD «in situ» GiV PSC PSD PSR Sapin et al., 2009

20 Second model of RBD: Inactivation of the vesicular GABA/glycine transporter (vgat) in the ventromedial medullary reticular formation using transfection with adenoviral vector of short hairpin RNA targeting the vgat mrna GiV GiV Visualization of the transfected neurons using mcherry as a fluorescent reporter gene Neurons lack expression of vgat in a large medullary region including the GiV (demonstrated using vgat «in situ» hybridization) Valencia Garcia et al., unpublished

21 Second model of RBD: VGAT knockout in the ventromedial medullary reticular formation produces PS without atonia. Valencia Garcia et al., unpublished

22 Le réseau neuronal responsable de la genèse du sommeil paradoxal Thalamus GABA? SLD GLU LC NA GiV Glycine Gia-GiV Spinal Motoneurons

23 Etude des afférences GABAergiques responsables de l inhibition au cours de l éveil et du sommeil lent des neurones SP-on du SLD vlpag ddpme CTb/GAD neurons Boissard et al., 2003 vlpag: substance grise périaqueducale ventrolatérale ddpme: partie dorsale du noyau profond du mésencéphale Fos/GAD neurons Sapin et al., 2009 PS deprivation

24 Injection de muscimol (agoniste GABAa) dans la région vlpag/ddpme Delta (1.5-4H z) Th eta ( Sig Hz) ma (9-14Hz) Gam ma Sapin et al., 2009 (rats) paradoxical sleep Control (n =6) 11,8% Muscimol (n= 9) 29,8% Lu et al., Nature 2006 (rats) (30-50Hz) Muscl Hypnogr e am PS W S S Aq DRN vlpa GdDP 4 Me 1000µm Mus 90min min % Sastre et al., 1996 Crochet and Sakai, 2006 (cats) paradoxical sleep Control 15% Muscimol 33,3%

25 Voies nerveuses responsables du SP Thalamus ddpme GABA SLD GLU GiV Glycine Gia-GiV Spinal Motoneurons

26 Utilisation du modèle du rat en contention pour déterminer si le GABA est responsable de l arrêt au cours du sommeil paradoxal des neurones responsables de l éveil

27 Effet de l application au cours du sommeil paradoxal d un antagoniste du GABA (la Bicuculline) sur un neurone du LC EMG SL SP EEG Unit BIC (100nA) GABA BIC (100nA) Taux De Décharge secondes Gervasoni et al., 1998 Des neurones GABAergiques de type SP-off arrêtent les neurones noradrénergiques et sérotoninergiques au cours du SP

28 Effet de l'application de bicuculline sur un neurone 5-HT du NRD au cours du sommeil paradoxal SL SP EMG EEG Unit Taux De Décharge 4 0 BIC (70nA) secondes Gervasoni et al., 2000

29 Localisation des neurones GABAergiques responsables en combinant le traçage rétrograde et le marquage des neurones GABAergiques Sites d'injection de CTb dans le LC et le NRD Neurones immunoréactifs à la GAD et rétrogradement marqués

30 Projections GABAergiques sur le LC et le NRD potentiellement responsables de leur arrêt au cours du SP PAG NRD LC DPGi VLPO HP DPGi: noyau dorsal paragigantocellulaire HP: hypothalamus postérieur LC: locus coeruleus NRD: noyau du raphé dorsal PAG: substance grise périaqueducale VLPO: noyau préoptique ventrolatéral Le sommeil paradoxal est présent chez le chat pontique

31 Mise en évidence des neurones GABAergiques inhibant le LC au cours du SP en combinant l immunohistochimie du C-Fos et de la CTb sur un modèle de privation de sommeil paradoxal chez le rat J 1 J 2 J10 J J J 16 Injection CTb dans LC Récupération post-opératoire + Habituation + Implantation 3 EEG 3 EMG Enregistrements témoins 3 rats (48 heures) Privation SP 2 rats (72 heures) Rebond SP 1 rat + Perfusion

32 Double marquage immunohistochimique CTb et c-fos LC 45 Site d injection de 0µ CTb dans le LC m 100µm 24µm Double marquage CTb/c-Fos au niveau du DPGi après rebond de SP Verret et al., 2004

33 Activité électrophysiologique d un neurone du DPGi au cours du cycle veille-sommeil. PA des neurones SP-on Goutagny et al., 2004

34 Les neurones responsable de la genèse du SP sont restreints au tronc cérébral mais Jouvet, 1962, Arch. Ital. Biol.

35 Résultats L hypothalamus tubéral latéral (LHA) contient un très grand nombre de neurones cfos/gad après hypersomnie de SP Number of cells PSD rzi PSC PSD PSR mlh PSR PSC PSD PSR PeF Fos/GAD neurons PSC PSD PSR

36 Immunohistochimie Résultats de l Hormone de melanoconcentration (MCH) combinée avec l hybridation de GAD67 Approximativement 1/3 des neurones GABAergiques actifs pendant le SP localisés dans l hypothalamus tubéral expriment la MCH

37 Les neurones MCH sont spécifiquements actifs pendant le SP: SP-on Hassani et al., 2009

38 L injection intracérébroventriculaire (icv) de MCH induit le SP Verret, Goutagny et al., 2003 La stimulation optogenetique des neurones MCH induit le SP Jego et al., 2013, Konadhode et al MCH is an hypnogenic factor: Treatment of insomnia?

39 Les neurones SP-on de l hypothalamus tubéral latéral (LHA) induirait le SP en inhibant les neurones SP-off GABAergiques de la vlpag/ddpme? PSC PSD PSD VLPAG Aq DR PSR DpMe 4N Fos MCH c-fos/ctb c-fos/ctb/mch MCH CTb L hypothalamus tubéral latéral contient 12,2% de la totalité des neurones CTb/c-Fos chez les animaux en hypersomnie de SP après injection de CTb dans la vlpag/ddpme 44% de ces neurones sont MCH+

40 L injection de muscimol dans le LHA induit le Sommeil lent et inhibe le SP : les neurones du LHA jouent un rôle majeur dans le SP SP (min) Etat de type SL Inhibition of PS

41 Réseau du SP CORTICAL ACTIVATION Thalamus intralaminaire vlpag ddpme GABA GABA DRN 5 HT LC NA VLPO GABA Hcrt PH SCN MCH/GABA TMN HIS SLD Glutamate DPGi GABA GiV Gly/GABA Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

42 Cataplexy CORTICAL ACTIVATION Motor cortex Thalamus RT vlpag ddpme GABA GABA DRN 5 HT LC NA Hcrt Central PH Amygdala Excitatory? TMN HIS SLD Glutamate GiV Gly/GABA Luppi et al., 2010 Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

43 Cataplexy CORTICAL ACTIVATION Motor cortex Thalamus RT vlpag ddpme GABA GABA DRN 5 HT LC NA Hcrt Central PH Amygdala GABA TMN HIS SLD Glutamate GiV Gly/GABA Luppi et al., 2010 Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

44 Excessive sleepiness CORTICAL ACTIVATION Thalamus RT vlpag ddpme GABA GABA BF Ach VLPO GABA Hcrt PH SCN MCH TMN HIS DRN 5 HT LC NA LdT/PPT Ach SENSORY INPUT W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways Fort P et al. Eur J Neurosci 2009;29:

45 REM sleep behaviour disorder (RBD) CORTICAL ACTIVATION Motor cortex Thalamus RT SLD Glutamate GiV Gly/GABA Spinal motoneurons W-on neurons SWS-on PS-on PS-off neurons Inhibitory pathways Excitatory pathways MUSCL

46 Olivier Clément, Emilie Sapin, Damien Lapray, Romain Goutagny Romuald Boissard, Denise Salvert, Lucienne Leger, Laure Verret, Christelle Peyron, Damien Gervasoni and Patrice Fort Team "Physiopathology of the neuronal network of the sleep-waking cycle Centre of Neuroscience of Lyon UMR 5292 CNRS/U1028 INSERM, Lyon, France

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation normale du sommeil sur les 24

Plus en détail

3 ème partie : Neurosciences cognitives

3 ème partie : Neurosciences cognitives 1 D après Cerveau & Psycho n 23 3 ème partie : Neurosciences cognitives CHAPITRE 7 - LE SOMMEIL (fascicule 1/4) Yves DAUVILLIERS, neurologue, maître de conférences universitaire et praticien hospitalier,

Plus en détail

L hypothalamus latéral contiendrait le générateur principal du sommeil paradoxal : arguments neuroanatomiques et pharmacologiques chez le rat

L hypothalamus latéral contiendrait le générateur principal du sommeil paradoxal : arguments neuroanatomiques et pharmacologiques chez le rat L hypothalamus latéral contiendrait le générateur principal du sommeil paradoxal : arguments neuroanatomiques et pharmacologiques chez le rat Olivier Clément To cite this version: Olivier Clément. L hypothalamus

Plus en détail

VitalAire. Depuis 20 ans, Oxygénothérapie, Apnée du sommeil, Insulinothérapie par pompe, Ventilation, Perfusion et Nutrition artificielle.

VitalAire. Depuis 20 ans, Oxygénothérapie, Apnée du sommeil, Insulinothérapie par pompe, Ventilation, Perfusion et Nutrition artificielle. N 15 - NOVEMBRE 2006 SOMMAIRE Éditorial...1 Quels sont les mécanismes responsables de la genèse du cycle veille-sommeil?...2 Sommeil et immunité...5 Activités physiques, sommeil et qualité de vie...8 Prévention

Plus en détail

Psychopharmacologie essentielle. Chapitre 1. Anatomie et physiologie des neurones

Psychopharmacologie essentielle. Chapitre 1. Anatomie et physiologie des neurones Psychopharmacologie essentielle Stephen M. STAHL Traduction coordonnée par le Docteur Patrick Lemoine (1 132 pages, 926 illustrations en couleurs, 189 tableaux et index de 60 pages) Chapitre 1. Anatomie

Plus en détail

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI Fonction de conduction de la moelle épinière Dr F. TOUMI I. GENERALITES : Communication Moelle avec les centres supra spinaux Communication Intra segmentaire (ipsilatérale / controlatérale) Communication

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR Comprendre «comment ça a marche» Distinguer les différents types de douleur par excès s de nociception par désaffd safférentation = neurogènes nes ou mixtes +++ Pour bien

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE. Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Université de Nice Sophia-Antipolis Janvier 2003

NEUROPHYSIOLOGIE. Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Université de Nice Sophia-Antipolis Janvier 2003 NEUROPHYSIOLOGIE Fabrice DUPRAT Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire Université de Nice Sophia-Antipolis Janvier 2003 1 PLAN DU COURS I) MORPHOLOGIE DES NEURONES polarité des neurones II)

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : LSD & CANNABIS

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : LSD & CANNABIS Prévention ACCOMPAGNEMENT des conduites addictives PÉDAGOGIQUE collège - lycée : physique, chimie, SVT Programme Au collège : en troisième, le programme donne l occasion d investir le thème de convergence

Plus en détail

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes ST MALO Avril 2015 Deux notions importantes L intensité de la douleur

Plus en détail

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien.

Le mésencéphale (pédoncules cérébraux et colliculus), le pont et le bulbe rachidien. BIOLOGIE 101-A82-SF ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE 2 EXERCICES : LE SYSTÈME NERVEUX 2 1. Quelle est la différence entre l encéphale et le cerveau? L encéphale est constitué de tout le contenu de la boîte crânienne.

Plus en détail

Le traitement d images

Le traitement d images Le traitement d images Formation «Informatique et sciences du numérique» Pierre Chauvet pierre.chauvet@uco.fr 1 Plan de la séance 1. Exemple : Calcul densité synaptique 2. Exemple : Filtres 3. Travaux

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

Les Addictions : Concept, Facteurs de risque, Vulnérabilité et Neurobiologie. Pr#M.#Dema*eis#(MD,#PhD) ##

Les Addictions : Concept, Facteurs de risque, Vulnérabilité et Neurobiologie. Pr#M.#Dema*eis#(MD,#PhD) ## Les Addictions : Concept, Facteurs de risque, Vulnérabilité et Neurobiologie Pr#M.#Dema*eis#(MD,#PhD) ## Unité#Fonc8onnelle#d'Addictologie,# INSERM#U1042,#UJF#EA3745,#CHU#de#Grenoble# TIS$%$Grenoble$%$2012%2013$

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

Caractérisation des hypersomnies centrales chez l homme : approche clinique et électrophysiologique.

Caractérisation des hypersomnies centrales chez l homme : approche clinique et électrophysiologique. Thèse de doctorat de l université Pierre et Marie Curie Paris 6 Spécialité Neurosciences (École doctorale cerveau, cognition et comportement) Présentée par Cyrille VERNET Pour obtenir le grade de DOCTEUR

Plus en détail

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale

BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT. Sommaire. Psychologie Générale Psychologie Générale Jean Paschoud BASES BIOLOGIQUES DU COMPORTEMENT Sommaire Communication hormonale Communication neuronale Neurones Synapse Neurotransmetteurs Modificateurs de la transmission Organisation

Plus en détail

Utilisation de cellules souches embryonnaires pour réparer le système nerveux.

Utilisation de cellules souches embryonnaires pour réparer le système nerveux. Utilisation de cellules souches embryonnaires pour réparer le système nerveux. Les cellules ES représentent un outil de choix pour le remplacement de cellules au sein de l organisme et notamment au niveau

Plus en détail

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Au quotidien: - enfants de différents âges. - Retard de langage. - Suspicion de

Plus en détail

Psychoacoustique. Daniel Pressnitzer (Ircam, UMR CNRS 9912 et DEC, Equipe Audition, Paris) Daniel.Pressnitzer@ircam.fr

Psychoacoustique. Daniel Pressnitzer (Ircam, UMR CNRS 9912 et DEC, Equipe Audition, Paris) Daniel.Pressnitzer@ircam.fr Psychoacoustique. Daniel Pressnitzer (Ircam, UMR CNRS 9912 et DEC, Equipe Audition, Paris) Daniel.Pressnitzer@ircam.fr I. Bref rappel d acoustique. Nature du signal sonore Représentations (temporelles,

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

APPROCHES NON PHAMARCOLOGIQUES DANS LA DOULEUR VISCERALE EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE DE LA DOULEUR A LA SOUFFRANCE

APPROCHES NON PHAMARCOLOGIQUES DANS LA DOULEUR VISCERALE EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE DE LA DOULEUR A LA SOUFFRANCE APPROCHES NON PHAMARCOLOGIQUES DANS LA DOULEUR VISCERALE EN CANCEROLOGIE DIGESTIVE DE LA DOULEUR A LA SOUFFRANCE Dr LF MATTEI Polyclinique de Courlancy Reims Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie

Plus en détail

Prise en charge des troubles du sommeil chez la femme enceinte à l issue d une demande spontanée : intérêt du conseil officinal

Prise en charge des troubles du sommeil chez la femme enceinte à l issue d une demande spontanée : intérêt du conseil officinal Année universitaire 2012-2013 THÈSE pour le DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Julie TAILLEZ née le 19 novembre 1988 à Senlis (60) ---------------- soutenue publiquement le 13 novembre 2013 ----------------

Plus en détail

Bases neurobiologiques de la récompense

Bases neurobiologiques de la récompense Bases neurobiologiques de la récompense Le système de récompense est la base neurobiologique de l'apprentissage. Il est indispensable à la survie, car il fournit la motivation nécessaire à la réalisation

Plus en détail

NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE

NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE NEUROBIOLOGIE CELLULAIRE I- Structures nécessaires à la naissance du signal et à sa propagation C est un système d amplification qui permet un passage rapide des ions lors du PA (PA de l ordre de la ms).

Plus en détail

Master M1 de Biologie Cellulaire Physiologie et Pathophysiologie, 2004-2005 Université Denis Diderot Paris VII. Cyrille Vernet

Master M1 de Biologie Cellulaire Physiologie et Pathophysiologie, 2004-2005 Université Denis Diderot Paris VII. Cyrille Vernet Master M1 de Biologie Cellulaire Physiologie et Pathophysiologie, 2004-2005 Université Denis Diderot Paris VII Cyrille Vernet Implication des récepteurs de la sérotonine 5-HT 2A dans la réponse à un inhibiteur

Plus en détail

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE Introduction La transmission du message nociceptif peut être modulée par des molécules endogènes telles que les

Plus en détail

7- Les Antiépileptiques

7- Les Antiépileptiques 7- Les Antiépileptiques 1 Définition L épilepsie est un trouble neurologique chronique caractérisé par la survenue périodique et imprévisible de crises convulsives dues à l émission de décharges électriques

Plus en détail

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique II. Les Réflexes Spinaux Les réflexes spinaux sont des mouvements consécutifs mis en oeuvre indépendamment de la volonté et qui constituent une réaction rapide, et pré-déterminée, à l apparition d un stimulus

Plus en détail

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC

Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 1 CHAPITRE D Le cortex cérébral et la plasticité du SNC 2 Les précédents chapitres nous ont permis de constater que le SN est organisé comme un réseau très complexe de neurones, au sein duquel circulent

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Sommeil normal. Isabelle Arnulf

Sommeil normal. Isabelle Arnulf Sommeil normal Isabelle Arnulf Unité des Pathologies du Sommeil Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris Centre de Recherche de l'institut du Cerveau et de la Moelle épiniere UPMC-Paris6 ; Inserm UMR_S 975; CNRS

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

L ACTION DES DROGUES SUR

L ACTION DES DROGUES SUR L ACTION DES DROGUES SUR 16 Système de recapture de la dopamine Neuromédiateur (dopamine) Récepteur spécifique à dopamine >>LA DOPAMINE ET LE «CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE» Les drogues qui agissent le plus

Plus en détail

Les Voies et Centres Visuels

Les Voies et Centres Visuels Les Voies et Centres Visuels La rétine projette vers des régions sous corticales du cerveau Les axones des neurones ganglionnaires rétiniens convergent vers les disques optiques où ils se myélinisent et

Plus en détail

APF, IRME, ALARME, AFIGAP. Quel avenir pour les. homme-machine? interfaces. F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007

APF, IRME, ALARME, AFIGAP. Quel avenir pour les. homme-machine? interfaces. F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007 Quel avenir pour les interfaces homme-machine? F. Clarac, F. Chavane, 17 novembre 2007 APF, IRME, ALARME, AFIGAP Réparer ou substituer! La politique de L IRME a été depuis plus de vingt ans de soutenir

Plus en détail

EEG en Pédiatrie: ça bouge

EEG en Pédiatrie: ça bouge EEG en Pédiatrie: ça bouge A. Kaminska, P. Plouin, C. Soufflet NEM / Evolution EEG // maturation cérébrale rapide à cet âge, (croissance du PC, acquisitions psychomotrices) d autant plus rapides que l

Plus en détail

La Variabilité Cardiaque au Cours des Cycles de Sommeil chez l'homme: un Test d'evaluation de l'activité du Système Nerveux Autonome

La Variabilité Cardiaque au Cours des Cycles de Sommeil chez l'homme: un Test d'evaluation de l'activité du Système Nerveux Autonome UNIVERSITE LOUIS PASTEUR STRASBOURG Année 2004 N Thèse Pour obtenir le grade de Docteur de l'université de STRASBOURG Discipline: Sciences du Vivant Domaine : Physiologie Humaine Présentée et soutenue

Plus en détail

Chapitre 3 : Traitement de la maladie d Alzheimer

Chapitre 3 : Traitement de la maladie d Alzheimer Faculté de Pharmacie de Monastir 4 ème année pharmacie Pharmacothérapie Chapitre 3 : Traitement de la maladie d Alzheimer Ce fichier a été préparé au cours d une coopération entre Fac Service et l équipe

Plus en détail

Interfaces cerveau-machine

Interfaces cerveau-machine Interfaces cerveau-machine Introduction - plan I. Pourquoi des interfaces cerveau machine (BCI)? II. La chaîne mise en jeu Pourquoi des BCI? Moyen de communication Pourquoi des BCI? Moyen de communication

Plus en détail

CSAPA de GRASSE La «caravelle»

CSAPA de GRASSE La «caravelle» CSAPA de GRASSE La «caravelle» (Centre Soins Accompagnement Prévention en Addictologie) Centre hospitalier Clavary 06130 Grasse Tel: 04-93-09-56-83 Responsable service Dr DUMAS Philippe 2 PH, 3 IDE, 1

Plus en détail

Rôle du sommeil dans la consolidation de la mémoire: un dialogue entre structures cérébrales

Rôle du sommeil dans la consolidation de la mémoire: un dialogue entre structures cérébrales Laboratoire Neurobiologie des Processus adaptatifs, UMR 7102, Université Pierre et Marie Curie Ecole Thématique CNRS, Berder 7 avril 2011 Rôle du sommeil dans la consolidation de la mémoire: un dialogue

Plus en détail

Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central. L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz

Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central. L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz Morphologie et Physiologie du Système Nerveux Central L2 UEC 44 EC1 M. SOULIMANI université de Metz Plan du cours MORPHOLOGIE ET PHYSIOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX I) Etude de l anatomie du cerveau I-1) Les

Plus en détail

Imagerie biologique. CARDINET RémyR LARRAUFIE Pierre MASSUÉ Cyriac 24/09/2009

Imagerie biologique. CARDINET RémyR LARRAUFIE Pierre MASSUÉ Cyriac 24/09/2009 Imagerie biologique Etude d articles d scientifiques CARDINET RémyR LARRAUFIE Pierre MASSUÉ Cyriac 24/09/2009 Imagerie biologique Quelques éléments de biologie cellulaire Etude d article d : Limitation

Plus en détail

Audition. Plan du cours

Audition. Plan du cours Plan du cours Cochlée :...2 rappel anatomo-fonctionnel... 2 Rôle des cellules ciliées internes (CCI) : les "vraies" cellules sensorielles... 4 Rôle des cellules ciliées externes (CCE)... 5 Synthèse du

Plus en détail

2. www.expair-sante.fr

2. www.expair-sante.fr La luminothérapie L horlogerie pour comprendre les troubles du Sommeil Le corps humain possède une horlogerie minutieuse. Dans les couches profondes du cerveau se trouve une horloge biologique interne

Plus en détail

Du plaisir. à la dépendance?

Du plaisir. à la dépendance? Une consommation modérée d alcool pro c u re une sensation de plaisir, car de la dopamine est libérée dans le cerve a u. To u t e fo i s, en cas de consommation chro n i q u e, le sujet ne boit plus pour

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE. 1. Enquête par autoquestionnaire sur la santé et les consommations lors de l appel de préparation à la défense 333

Synthèse SYNTHESE. 1. Enquête par autoquestionnaire sur la santé et les consommations lors de l appel de préparation à la défense 333 Synthèse On peut chiffrer à environ 14 millions le nombre de fumeurs parmi les 18-75 ans en France ; près de 12 millions d entre eux sont des fumeurs réguliers, c est-à-dire qui fument au moins une cigarette

Plus en détail

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Les Angoisses du normal au pathologique Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Quelques éléments de définition Stress : Anxiété : Angoisse :

Plus en détail

Laurence DUBREIL Responsable Microscopie confocale UMR 703 INRA Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes laurence.dubreil@vet-nantes.

Laurence DUBREIL Responsable Microscopie confocale UMR 703 INRA Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes laurence.dubreil@vet-nantes. Préparation des échantillons pour l immunohistochimie Application à la microscopie confocale Microscopie confocale : Principe et Pratique Formation permanente INSERM ADR Grand Ouest 19-22 mai 2008 Laurence

Plus en détail

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010 Sommeil et sport Structure du sommeil Au cours du sommeil, on repère 2 principaux types de sommeil : Le sommeil lent. Le sommeil paradoxal. Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus

Plus en détail

Plasticité synaptique et addiction

Plasticité synaptique et addiction Plasticité synaptique et addiction Ou Comment les drogues modifient la transmission synaptique Sommaire Rappel du contexte des études Le circuit de la récompense Rappels sur La Potentialisation à long

Plus en détail

Électrophysiologie de la cognition

Électrophysiologie de la cognition Électrophysiologie de la cognition p s y c h o s u p Sous la direction de Pascal Hot Sylvain Delplanque Électrophysiologie de la cognition Conseiller éditorial : Francis Eustache Illustration de couverture

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

Journée Roland-Saucier 2002 Quand les émotions s emmêlent

Journée Roland-Saucier 2002 Quand les émotions s emmêlent Journée Roland-Saucier 2002 Quand les émotions s emmêlent Sensibilisation aux traitements pharmacologiques des troubles de l humeur: antidépresseurs, stabilisateurs de l humeur et neuroleptiques Dr Hacène

Plus en détail

N d'ordre : 131-2001 Année 2001. THESE de NEUROSCIENCES

N d'ordre : 131-2001 Année 2001. THESE de NEUROSCIENCES N d'ordre : 131-2001 Année 2001 THESE de NEUROSCIENCES présentée devant l'université Claude Bernard Lyon 1 pour l'obtention du Diplôme de Doctorat (arrêté du 30 mars 1992) présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

LES RYTHMES BIOLOGIQUES. Dr Nathalie Audubert Interne 6 ème semestre Concours E 2004 Faculté de Strasbourg

LES RYTHMES BIOLOGIQUES. Dr Nathalie Audubert Interne 6 ème semestre Concours E 2004 Faculté de Strasbourg LES RYTHMES BIOLOGIQUES Dr Nathalie Audubert Interne 6 ème semestre Concours E 2004 Faculté de Strasbourg 1 1- Introduction 2- Classification 3- Les mécanismes des rythmes circadiens A- Les bases anatomiques

Plus en détail

SYNAPSE ET TRANSMISSION SYNAPTIQUE TRANSMISSION SYNAPTIQUE ET SYNAPSE

SYNAPSE ET TRANSMISSION SYNAPTIQUE TRANSMISSION SYNAPTIQUE ET SYNAPSE SYNAPSE ET TRANSMISSION SYNAPTIQUE TRANSMISSION SYNAPTIQUE ET SYNAPSE Définition de la synapse: Zone de jonction entre - deux neurones - un neurone et un autre type de cellule Rôle des synapses: Assurer

Plus en détail

Licence 2 de Psychologie Sensorialité et Perception. Partie 1 : Principes généraux du traitement sensoriel. vincent.roy@univ-rouen.

Licence 2 de Psychologie Sensorialité et Perception. Partie 1 : Principes généraux du traitement sensoriel. vincent.roy@univ-rouen. Licence 2 de Psychologie Sensorialité et Perception vincent.roy@univ-rouen.fr Partie 1 : Principes généraux du traitement sensoriel http://www.retinalmicroscopy.com/bipolar.html http://psychobiologierouen.free.fr

Plus en détail

Contrôle moléculaire des adaptations musculaires à l exercice

Contrôle moléculaire des adaptations musculaires à l exercice Contrôle moléculaire des adaptations musculaires à l exercice Professeur Frédéric CHARBONNIER Laboratoire de Neurobiologie des Réseaux Sensorimoteurs- CNRS/Université Paris Descartes Les travaux que je

Plus en détail

Réactivité du système orexinergique dans l'hyperexcitabilité induite par kindling amygdalien chez le rat

Réactivité du système orexinergique dans l'hyperexcitabilité induite par kindling amygdalien chez le rat Ecole Pratique des Hautes Etudes 46 rue de Lille - 75007 Paris Années universitaires 2004-2006 Naïck BOURGOIN Master Recherche "Sciences de la Vie et de la Terre" Spécialité: Signalisation et Systèmes

Plus en détail

Université de Montréal. par Julie Poulin. Programme Ph.D. en sciences biomédicales Faculté de Médecine

Université de Montréal. par Julie Poulin. Programme Ph.D. en sciences biomédicales Faculté de Médecine Université de Montréal Le sommeil des personnes atteintes de schizophrénie : résultats d études par questionnaire, polysomnographie et analyse spectrale de l EEG en sommeil paradoxal par Julie Poulin Programme

Plus en détail

PEUT-ON PARLER D UNE «BIOLOGIE DE LA PERSONNE»? * PIERRE KARLI

PEUT-ON PARLER D UNE «BIOLOGIE DE LA PERSONNE»? * PIERRE KARLI PEUT-ON PARLER D UNE «BIOLOGIE DE LA PERSONNE»? * PIERRE KARLI On ne saurait vraiment répondre à cette question sans se demander, au préalable, ce qu on entend précisément par «biologie» et par «personne».

Plus en détail

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs

Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs 06 NOVEMBRE 2014 Sommeil, fatigue au volant et jeunes conducteurs Roger Godbout, Ph.D. Laboratoire et Clinique du sommeil, Hôpital Rivière-des-Prairies Département de psychiatrie, Université de Montréal

Plus en détail

Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent

Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent Rythmes biologiques, rythme veille-sommeil et rôle néfaste des écrans sur la qualité du sommeil de l adolescent Christine Cannard Dr en Psychologie, Ingénieur de recherche INSERM Laboratoire de Psychologie

Plus en détail

II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux

II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux II/ Exemple de cellules différenciées : les cellules nerveuses 1) Structure du tissu nerveux Neurones et cellules gliales 2) neurone Schéma d un motoneurone Les nombreux prolongements cytoplasmiques (dendrites

Plus en détail

Travaux pratiques de pharmacologie

Travaux pratiques de pharmacologie Équipe pédagogique Physiologie Animale et Neurosciences Université Rennes 1, 2014 Travaux pratiques de pharmacologie UE Pathologies cérébrales Master 1 CAH Substances agissant sur le système nerveux central,

Plus en détail

Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012

Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012 Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012 - LA GACILLY- SOMMEIL ET TRAVAIL DÉCALÉ Docteur Daniel Gloaguen QUELQUES NOTIONS IMPORTANTES 18 heures sans sommeil équivalent en terme de réflexes diminués

Plus en détail

psychiatriques (Encart : «Addiction : diagnostic et définition

psychiatriques (Encart : «Addiction : diagnostic et définition Aspect génétique des addictions D après la conférence de Morgane Besson Morgane Besson est chercheuse dans l Unité neurobiologie intégrative des systèmes cholinergiques, qui est dirigée par Uwe Maskos,

Plus en détail

La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est

La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est 1 La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est dédiée à la résistance à la gravité. Tout mouvement

Plus en détail

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin

Imagerie cérébrale. Licence de Psychologie (L3S6). 2015. Florence Perrin Licence de Psychologie (L3S6). 2015 Imagerie cérébrale Florence Perrin Integrative Biology of Neuroregeneration INSERM U1051 Institut des Neurosciences de Montpellier Université Montpellier Web site: http://www.ibn-lab.com/

Plus en détail

Onde P50 dans la schizophrénie

Onde P50 dans la schizophrénie 37-285-A-14 Onde P50 dans la schizophrénie E. Houy, F. Thibaut Certains troubles cognitifs présentés par les patients schizophrènes sont interprétables en termes de dysfonctionnement du traitement de l

Plus en détail

Article. Étienne Herzog. M/S : médecine sciences, vol. 20, n 12, 2004, p. 1063-1066. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :

Article. Étienne Herzog. M/S : médecine sciences, vol. 20, n 12, 2004, p. 1063-1066. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : Article «Comprendre les neurones glutamatergiques chez les mammifères : un ménage à trois / Understanding glutamatergic neurons in mammalians: «un ménage à trois»» Étienne Herzog M/S : médecine sciences,

Plus en détail

Le Syndrome d un Monde Intense

Le Syndrome d un Monde Intense Le Syndrome d un Monde Intense Une théorie alternative de l autisme Kamila Markram (kamila.markram@epfl.ch) Laboratory or Neural Microcircuitry Brain Mind Institute Ecole Polytechnique Fédérale Lausanne,

Plus en détail

ANTICHOLIUM. Solution injectable 2mg/5ml. Information aux patients Notice

ANTICHOLIUM. Solution injectable 2mg/5ml. Information aux patients Notice ANTICHOLIUM Solution injectable 2mg/5ml Information aux patients Notice ANTICHOLIUM Solution injectable Dénomination du médicament: ANTICHOLIUM Substance active : salicylate de physostigmine. Conditions

Plus en détail

Dr BOGGIO Le système nerveux 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Le système nerveux 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO Le système nerveux - 1-11 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 5 Système de régulation et de communication de l organisme Système rapide (par comparaison

Plus en détail

LA DEMENCE ALCOOLIQUE

LA DEMENCE ALCOOLIQUE LA DEMENCE ALCOOLIQUE CLINIQUE 1 ère description par Cutting 1978. La démence alcoolique est alors décrite comme étant une détérioration intellectuelle globale, sans particularité nette, qui se développe

Plus en détail

Neuro-MS/D Stimulateur magnétique transcranien

Neuro-MS/D Stimulateur magnétique transcranien Neuro-MS/D Stimulateur magnétique transcranien Stimulation 20 Hz à intensité de 100% Pic champ magnétique - jusqu à 4 T Refroidissement performant : jusqu à 10000 impulsions pendant 1 session Programme

Plus en détail

RECEPTEURS NEUROTRANSMETTEURS ET ADDICTION

RECEPTEURS NEUROTRANSMETTEURS ET ADDICTION RECEPTEURS NEUROTRANSMETTEURS ET ADDICTION Dr Richard BEAUVERD Unité d Alcoologie Policlinique de Médecine Département de Médecine Communautaire HUG 2006 I/ RAPPEL DE NEUROSCIENCE : Le cortex cérébral

Plus en détail

ALCOOLISME ET DEPENDANCE. Journée AFISTEB Novembre 2007 Docteur Luc BUELENS

ALCOOLISME ET DEPENDANCE. Journée AFISTEB Novembre 2007 Docteur Luc BUELENS ALCOOLISME ET DEPENDANCE Journée AFISTEB Novembre 2007 Docteur Luc BUELENS I. INTRODUCTION Consommateurs de boissons alcoolisées: +/- 60 à 70% de la population Suède: consommation le WE ++ : accidents,

Plus en détail

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS DEFINITIONS DES MOUVEMENTS L ostéopathe, qui se veut être un spécialiste du mouvement en restituant la mobilité des structures qu il traite quotidiennement, se doit de posséder la terminologie adéquate.

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

BESOINS MEDICAUX EN NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE

BESOINS MEDICAUX EN NEUROPHYSIOLOGIE CLINIQUE BESOINS MEDICAUX EN NEUROPHYSIOLOGIE DR F. CHELIOUT-HERAUT (M.D. Ph.D) Université Versailles St Quentin (UVSQ) DATE 20/11/2012 Cluster and project funding partners BESOINS EN NEUROPHYSIOLOGIE ELECTROENCEPHALOGRAPHIE

Plus en détail

STIMULATION MAGNETIQUE (TMS) TRANSCRANIENNE A VISEE THERAPEUTIQUE C

STIMULATION MAGNETIQUE (TMS) TRANSCRANIENNE A VISEE THERAPEUTIQUE C STIMULATION MAGNETIQUE (TMS) TRANSCRANIENNE A VISEE THERAPEUTIQUE C Boulanger CCA - Psychiatrie Adulte Service Pr Lançon SHU Sainte Marguerite 13274 MARSEILLE Cedex 09 RESUME : En 2006 les principaux CHU

Plus en détail

Neurologie et interventions pour le traitement de la toxicomanie. Dr. Michel Larivière, C.Psych

Neurologie et interventions pour le traitement de la toxicomanie. Dr. Michel Larivière, C.Psych Neurologie et interventions pour le traitement de la toxicomanie Dr. Michel Larivière, C.Psych Bref survol de la neurologie 1) Neurotransmetteurs: composés chimiques responsables de la transmission de

Plus en détail

LES SCHIZOPHRENIES. - grec skhizein: fendre, phren: pensée, - proposé par E. Bleuler en 1911, -désigne un groupe de psychoses

LES SCHIZOPHRENIES. - grec skhizein: fendre, phren: pensée, - proposé par E. Bleuler en 1911, -désigne un groupe de psychoses Schizophrénies A) Symptômes B) Evolution pronostic C) Début de la maladie D) Enfance adolescence E) Génétique F) Données neuro-anatomiques G) Neurochimie hypothèse dopaminergique hypothèse glutamatergique

Plus en détail

la Quadranopsie: Le trajet du message nerveux de la rétine au cortex occipital

la Quadranopsie: Le trajet du message nerveux de la rétine au cortex occipital CORRECTION du TP3: Exemples de troubles de la vision Méthodologie pour ce travail : Faire le lien entre la modification du champ visuel et la lésion constatée. Conclure sur le traitement de l information

Plus en détail

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon

Jean-René Duhamel. Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Jean-René Duhamel Institut des Sciences Cognitives CNRS - Université Claude-Bernard Lyon Neurophysiologie des fonctions visuelles supérieures 1. Introduction 2. Le système visuel cortical 3. Perception

Plus en détail

Effets de l alcool et du tabac sur le cerveau en développement du fœtus et de l enfant

Effets de l alcool et du tabac sur le cerveau en développement du fœtus et de l enfant Effets de l alcool et du tabac sur le cerveau en développement du fœtus et de l enfant Stéphane Marret Service de Pédiatrie néo-natale et Réanimation et UPRESS EA 2122, CHU de Rouen France Handicaps neuro-psychiques

Plus en détail

Bourse IPSEN/SOFMER 2005

Bourse IPSEN/SOFMER 2005 Page 1 sur 6 Bourse IPSEN/SOFMER 2005 Les lauréats de la bourse IPSEN/SOFMER sont cette année les Dr Patrick Dehail et Dr Jacques Luaute Les prix ont été remis lors de l assemblée générale de la SOFMER

Plus en détail

50 ans du laboratoire du sommeil

50 ans du laboratoire du sommeil 50 ans du laboratoire du sommeil Programme scientifique «Rêves et REM» Francine Eggs et Andreas Bitschin / Endogramme avec «Le Cauchemar» de Johann Heinrich Füssli /Installation «Unité» / Exposition Etats

Plus en détail

Neuropharmacologie: 2. Anxiolytiques sédatifs - hypnotiques

Neuropharmacologie: 2. Anxiolytiques sédatifs - hypnotiques 1 Neuropharmacologie: 2. Anxiolytiques sédatifs - hypnotiques Paul M. Tulkens, Dr Med. Lic. Sc. Biomed., Agr. Ens. Sup. Faculté de pharmacie et sciences biomédicales Faculté de médecine et de médecine

Plus en détail

Physiologie Cardio Vx

Physiologie Cardio Vx Physiologie Cardio Vx Anatomie du Coeur 3 Circulation pulmonaire Circulation systémique 5 ELECTROPHYSIOLOGIE CARDIAQUE Auteur : Dr.M.K.Bourahli Faculté de Médecine Constantine Université Mentouri 3 Service

Plus en détail

Décodage de l activité neuronale

Décodage de l activité neuronale Décodage de l activité neuronale Neurophysiologie et neuro-prosthétique Musallan et al, 2004 Utiliser les signaux physiologiques pour activer des prothèses distantes, plus ou moins intelligentes Neurophysiologie

Plus en détail

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens

Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Centre Hospitalier Régional Universitaire de Lille Troubles posturaux et syndromes parkinsoniens Pr Luc Defebvre Service de Neurologie et Pathologie du Mouvement, CNRS 3291, CHRU, Lille Janvier 2010 Place

Plus en détail