Éditorial. Sommaire. La nature, pour être commandée, doit être obéie. Le mot du président La vie de la Communauté. Environnement. Tourisme.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éditorial. Sommaire. La nature, pour être commandée, doit être obéie. Le mot du président La vie de la Communauté. Environnement. Tourisme."

Transcription

1 Juin 2006 n 5 Éditorial La nature, pour être commandée, doit être obéie Francis Bacon Le patrimoine naturel, la préservation de l environnement, la mise en valeur du paysage ont été une motivation forte des élus, fondateurs de notre Communauté de Communes. Aujourd hui, ces valeurs restent une préoccupation majeure et partagée par les 9 communes de notre territoire. La maîtrise et le traitement de nos déchets sont un défi planétaire mais qui doivent être résolu localement et avec l engagement de chacun d entre nous. Le Syndicat de la Zone du Verdon, crée à cet effet par Maurice Janetti, et que nous partageons avec la Communauté de Communes Verdon Mont Major et la commune de Vinon est un outil indispensable dans ce domaine. Ce souci environnemental, nous souhaitons l appliquer dans l ensemble des actions qu aura à mener notre communauté : > En incitant la Haute Qualité Environnementale dans notre développement économique et le développement de l habitat, > En promouvant la diversifi cation énergétique sur le territoire : le solaire domestique, les sites éoliens, etc > En préservant nos massifs forestiers par un ambitieux plan d aménagement, > En protégeant et en enrichissant nos paysages par des actions concrètes issues d une étude que vient de réaliser chez nous l École Nationale du Paysage de Versailles et dont nous reparlerons très prochainement. Après ses habitants et sa jeunesse, le patrimoine naturel est la plus grande richesse de notre communauté ; œuvrons tous ensemble pour rester le pays vert de la Provence Verte! Sommaire Le mot du président La vie de la Communauté p. 2 > Maison des services publics : une fréquentation importante p. 3 > LGV : la Communauté prend position Environnement p. 4/6 > Redevance Ordures ménagères : un coût justifié Tourisme p. 7 > La Communauté valorise son patrimoine Portrait p. 8 > Brue-Auriac Bernard de Boisgelin. Retrouvez le calendrier des animations de la communauté de communes pour la saison 2006 sur notre nouveau site Internet : http : //www.cc-pav.fr Si vous avez des remarques, des idées ou des messages à communiquer, n hésitez pas à nous les transmettre en contactant : Anne CHIMENE > Alors bonne visite à tous!

2 La vie de la communauté LE BILAN DE LA MAISON DE SERVICES PUBLICS (MSP). 2 Comme chaque année, la Maison de Services Publics communautaire a présenté son bilan d activité 2005, sous la présidence de Madame la Sous Préfète, d un représentant de la Direction Départementale du Travail, des élus et des partenaires de la MSP. Rappel historique de la MSP La MSP est l e ré s u l t a t d e l a fusion de deux services destinés aux public, créés par la commune de Barjols : > l EREF (Espace Rural d Emploi Formation) créé il y a 10 ans sur la base d une initiative de l Etat, afin de favoriser l accès aux services publics par des permanences gratuites pour les habitants du Haut Var. > le pôle multimédia créé en 2002 a pour but de permettre l accès aux nouvelles technologies pour une large population. En 2003, ces services sont devenus communautaires car naturellement leur aire d influence couvrait plusieurs communes. La Communauté de communes a choisi de leur impulser une forte dynamique : > Rapprochement des deux services au sein d un même espace d accueil du public (Ancien collège de Barjols) > Intégration du pôle au sein du réseau régional des pôles multimédia (ERIC). > L élargissement des champs d intervention de l EREF en accueillant de nouvelles structures, telles que la caisse de retraire (CRAM), la MSA, les avocats pour des conseils juridiques individuels, des structures d insertion (travailleurs handicapés, CEDIS), Le bilan d activité 2005 de la MSP Une fréquentation importante du service personnes sont passées dans les locaux de la MSP en 2005 dont personnes ont fréquenté l EREF et 751 le pôle multimédia. Depuis plusieurs années, la fréquentation du site est satisfaisante : 2003 : Reprise des services par la communauté de communes et installation dans un lieu unique (ancien collège de Barjols) plus accessible, plus spacieux et plus visible : Développement de nouvelles permanences au sein de la MSP (Avocat, CRAM, ) : Fermeture partielle du pôle et absence de certaines structures sur Barjols pendant plusieurs mois (ANPE) EREF Pôle Total MSP Que vient-on chercher à la MSP? La présence de grands services publics L ANPE au sein de la MSP assure aux demandeurs d emploi du Haut Var les mêmes prestations qu en agence, tel le suivi individuel mensuel, évitant un déplacement sur Brignoles. La CRAM (retraite) permet aux retraités ou aux actifs sollicitant leur retraite le calcul de leurs points et le montage de leur dossier. Une diversité de service La permanence juridique gratuite assurée par des avocats connaît un vif succès depuis La MSP accueille des permanences intéressant les travailleurs handicapés (Avie Cap Emploi), les créateurs d entreprises (DEFIE), les propriétaires souhaitant réhabiliter des logements (CDHAR), Des renseignements et une aide générale. La présence d animateurs au sein de la Maison de Services Publics motive certains déplacements des habitants de nos communes. En effet, l animatrice de l EREF est une source importante de renseignements et d aides au montage de dossiers administratifs (ASSEDIC, CAF, CMU, MSA ). Elle assure aussi le lien entre deux permanences à Barjols pour des renseignements ou une aide. Quel projet pour 2006? En 2006, la Communauté de communes va poursuivre le développement de ce service par : > La réouverture du pôle multimédia avec le recrutement d un animateur. Sa présence relance les formations bureautiques et informatiques, l accès Internet, > Le développement de nouvelles permanences, notamment liées au logement. > L essor de formations professionnelles auprès d entreprises locales (comptabilité, gestion, communication, langues) en lien avec les Chambres consulaires (CCI et chambre des Métiers). Vous serez informés de ces évolutions dans nos prochains numéros. Dans cette attente, vous pouvez trouver des informations plus complètes sur le site de la Communauté de communes (www.cc-pav.fr) ou en téléphonant à la MSP. MAISON DES SERVICES PUBLICS 261, route de Tavernes (ancien collège) à BARJOLS Tél ou Horaires EREF : 8h00 à 12h00 et 13h30 à 18h00 (lundi, mardi, jeudi, vendredi) Horaires POLE : 9h00 à 12h30 et 14h00 à 17h30 (lundi, mercredi, jeudi) / 9h00 à 12h30 (mardi et vendredi)

3 La vie de la communauté LIGNE GRANDE VITESSE PACA La Communauté prend position Une réunion d information s est tenue au siège de la communauté à Barjols le 3 avril dernier en présence du chef de projet M. GYSSEL et de M. CONSTANT de RÉSEAU FÉRRÉ DE FRANCE. Cette réunion a permis de faire le point sur l état d avancement du projet et d adopter une position avalisée commune. COMMUNIQUÉ Le Conseil communautaire de la communauté de communes Provence d Argens en Verdon a pris connaissance avec attention des documents ayant trait au projet de ligne ferroviaire à grande vitesse Provence-Alpes-Côte d Azur soumis au débat public. Il a tenu une réunion spéciale de travail sur ce sujet, en présence de M. GYSSEL dont il a écouté les explications détaillées. Sur ces bases, il a adopté les positions suivantes. La communauté de communes Provence d Argens en Verdon prend en considération l intérêt économique et social que peut présenter la création de la LGV PACA. Mais celle-ci n est acceptable qu à trois conditions : 1/La réalisation d une telle liaison aura nécessairement un impact négatif sur l environnement naturel et sur la tranquillité des populations concernées. À cet égard, les membres de la communauté de communes déplorent les prises de position selon lesquelles l environnement serait plus sensible en zone urbaine qu en zone rurale et il n y aurait d agriculture digne d intérêt que dans le centre ou le Sud du département. Ils considèrent dans ces conditions comme inacceptable la définition d un tracé qui n aurait d autre objectif que de rejoindre Nice par le plus court chemin et dans les meilleurs délais. Ce choix sacrifierait le Haut-Var et le Var dans son ensemble lui-même ; il serait en outre très coûteux en raison des nombreux ouvrages d art à réaliser. 2/ La ligne TGV-PACA doit avoir des retombées positives pour l économie et la vie sociale du Var, en particulier en renforçant sa cohérence. Des dessertes différenciées de l Est, du Sud et de l Ouest du département contribueraient à sa désarticulation. Les membres de la communauté de communes considèrent donc comme nécessaire la réalisation d une gare TGV dans le Var en un lieu susceptible d assurer, y compris par des liaisons appropriées, la desserte du bassin Fréjus-St Raphaël et d une bonne partie du Haut- Var. 3/ Nous demandons que, dans le même temps, des liaisons ferroviaires régionales cadencées soient mises en place, à partir de Saint-Maximin, vers Marseille et vers l Est du Var, branchées si possible sur la gare recevant le TGV. 4/ Nous regrettons que la solution du ferroutage ne soit pas incluse dans la problématique générale, alors que le transport routier traversant le département est notre vrai problème. 3

4 Environnement REDEVANCE ORDURES MÉNAGÈRES Un coût justifié Dès sa création, la communauté de communes a choisi, d adopter la compétence optionnelle Protection de l environnement. smzv Concrètement, celle-ci concerne : 1 / L é l a b o r a t i o n d u n PIDAF ( plan intercommunal d e d é b r o u s s a i l l e m e n t e t d aménagement forestier) 2/ La mise en place du SPANC (service public d assainissement non collectif) 3/ La collecte et le traitement des déchets ménagers et assimilés ainsi que leur valorisation comprenant notamment les collectes sélectives et les déchetteries. Bien avant les communautés de communes et depuis de nombreuses années, les communes de la CCPAV avaient compris la nécessité de se regrouper pour gérer le problème Tableau 1 des ordures ménagères : SMZV (Syndicat mixte de la zone du Verdon ex SIVOM du Verdon) pour Barjols, Bras, Brue-Auriac, Esparron, Pontevès, Saint-Martin, Seillons et Varages ; SIVOM du Haut-Var et SIVU des Trois Croix (déchetterie) pour la commune de Tavernes. Lors de la création de la CCPAV en 2002, dans un souci de continuité, c est tout naturellement, que la compétence ordures ménagères a été confiée aux structures déjà en place. Choix de la redevance Le service des ordures ménagères a un coût que la CCPAV doit collecter auprès des usagers : TEOM (taxe d enlèvement des ordures ménagères) ou REOM (redevance d enlèvement des ordures ménagères)? Le choix a fait débat, certaines communes appliquant l un ou l autre des systèmes ou ni l un ni l autre comme la commune de Pontevès qui avait choisi de prendre en charge ce coût dans son budget général, d autres encore le prenant partiellement en charge. Avantages, inconvénients le système de la redevance, avec des inconvénients moindres, a paru être un choix plus judicieux aux délégués des communes et c est celui qui est appliqué depuis 2003 sur le territoire de la CCPAV selon la grille ci-dessous (Tableau 1) Quel montant pour la REOM? La participation aux syndicats Le montant de la redevance est directement lié au coût de la prestation réalisée par les différents syndicats à qui a été confiée la compétence. (Tableau 2, p. 5) Au cours des dernières années, ceux-ci ont eu à répondre à de nouvelles contraintes règlementaires imposées par l Etat Français et l Union Européenne : > Fermeture des décharges avec ouverture de déchetteries, > Mise en place de la collecte sélective, > Transformation du CET (centre d enfouissement technique) situé sur les communes de Ginasservis et St Julien le Montagnier en CSDU (centre de stockage des déchets ultimes) accompagnée de nombreux travaux de mise aux normes. La conséquence directe de ces nouvelles règlementations a été une augmentation importante de la participation des communes adhérentes et de la CCPAV. Les frais de traitement et de gestion du fichier OM A cette participation, s ajoutent le traitement des factures de la redevance et la gestion d un 4 Catégories d usager du service de collecte et de traitement des Ordures Ménagères Résidence principale - Résidence secondaire Hôtels Restaurant - Bar - Bar/Restaurant Location de vacances saisonnière ; Location de vacances saisonnière chez l habitant Commerce et artisanat, Coopérative vinicole et oléicole, Profession libérale ou de service, Activité industrielle Surfaces commerciales alimentaires de détail supérieures à 100 m² Hébergements collectifs HLM - Gendarmerie Caserne de pompier Autre 1 redevance par logement. 1 redevance par tranche de 6 chambres 2 redevances Coefficient de redevance appliqué > De 1 à 3 locations de vacances saisonnières : 0,5 redevance pour l ensemble des locations. > Au-delà de 3 locations de vacances saisonnières : 1 redevance est appliqué pour l ensemble des locations. 1 redevance par activité 1 coeffi cient par tranche de 100 m² de surface Coeffi cient par défaut de 1 redevance pour 6 lits 1 redevance par logement 1 redevance 1 redevance

5 Environnement Evolution de la participation de la CCPAV aux différents syndicats (Tableau 2) Participations de la CCPAV SMZV (collecte et traitement des OM y compris déchetteries et collecte sélective) SIVOM du HAUT-VAR (Uniquement commune de Tavernes-collecte et traitement des OM y compris collecte sélective) SIVU des TROIS CROIX (Uniquement commune de Tavernes- déchetterie) ,56 v ,00 v ,00 v ,00 v ,50 v ,36 v ,56 v ,90 v 9 876,00 v ,27 v ,00 v ,00 v TOTAL ,06 w ,63 w ,56 w ,90 w fichier en évolution constante et qui nécessite des mises à jour régulières : Coût : v environ par an correspondant au salaire de la personne chargée de cette tâche. Le problème des impayés Pour 2006, c est plus de logements ou commerces qui seront concernés par la redevance ordures ménagères. Malheureusement, chaque année depuis la mise en place du recouvrement de celle-ci au niveau de la CCPAV, la communauté doit absorber un nombre non négligeable d impayés. Quatre types de factures retournées impayées ont été relevés : a) des erreurs de fichier qui nécessiteront une mise à jour plus fine. b) des personnes connaissant des difficultés financières qui doivent s adresser directement au percepteur à Barjols pour étaler le paiement de leur dette ou s adresser aux services sociaux de leur commune c) des personnes plus ou moins négligentes qui ont tout simplement omis de régler leur facture d ) d e s p e rs o nnes qui o nt délibérément choisi de ne pas s acquitter de leur participation à la collecte et au traitement des déchets et qui, sans vergogne, font supporter ce coût à l ensemble de la collectivité!! Le nombre d impayés est estimé à environ 5% par an, ce qui r e p r é s e n t e l a s o m m e n o n négligeable de presque v tous les ans!! A p r è s a v o i r r a p p e l é l e s récalcitrants, le percepteur en charge du recouvrement de ces créances, mandatera dans les prochains jours des huissiers qui auront mission de procéder au recouvrement des créances impayées. Le montant des impayés devrait descendre sensiblement et éviter ainsi la participation à une envolée du coût de la redevance. L évolution de la population Nous sommes dans un secteur du Var où la population augmente rapidement depuis plusieurs années, principalement en raison d un flux migratoire largement positif. Cet apport de population supplémentaire n a, pour le moment, que peu de répercussion sur le coût de la collecte et du traitement des déchets. Les moyens mis en place tels que les déchetteries, les points d apports volontaires de la collecte sélective, la capacité de stockage du site de Ginasservis sont adaptés pour répondre à ce nouvel apport de population. Il en résulte que la charge est à partager entre un plus grand nombre. Néanmoins, même si on ne pourra pas parler de diminution du montant de la redevance, il n y aura pas d augmentation de celleci en 2006 (150 v cf grille) en dépit des nombreux travaux réalisés : travaux de mise en conformité du site, transformation des aires de tri de Bras et Seillons en déchetterie, achat d une laveuse des conteneurs à OM, achat d un compacteur et construction d un abri, et de l augmentation de certaines dépenses de fonctionnement (prix du carburant). Les élus de la CCPAV œuvrent pour une utilisation raisonnée des deniers publics dans Déchetterie un souci d efficacité et du respect de notre environnement. L analyse des résultats de la collecte sélective et le succès des déchetteries montrent que ce dernier point semble partagé par la majorité d entre nous. En effet, les fl ux sont en constante évolution et nombreuses sont les communes de la CCPAV à avoir occupé les premières places du palmarès de la collecte sélective (parution du SMZV novembre 2005). L augmentation de la population et la quantité toujours croissante de notre production de déchets (+ de 400 kg/an/habitant ), nous obligent à réagir et nous ne pouvons plus nous contenter de remplir des décharges et attendre. Certes, adopter des comportements raisonnables vis-à-vis de notre environnement à un coût mais il va falloir l accepter. J.-F. Valette Centre de Tri SE assainissement 5

6 Environnement Ordures ménagères INFORMATIONS UTILES CSDU à Ginnaservis Chaîne de Tri SE assainissement Rôle du Syndicat Mixte de la zone du Verdon : Deux types de collectes, deux types de déchets : 1/ LES DECHETS ULTIMES = CEUX QUI NE SONT PAS RECYCLÉS > Collecte des déchets ménagers : transport et acheminement par camion benne > Fourniture et installation des containers à la demande des collectivités > Exploitation et gestion du centre de stockage des déchets ultimes (CSDU), anciennement centre d enfouissement technique, situé à Ginasservis. Les déchets y sont compactés et enfouis dans une alvéole. Capacité CSDU: tonnes par an 2/ LES DÉCHETS RECYCLÉS = LE TRI SELECTIF > Fourniture et installation des colonnes de tri > Collecte par prestation de SUD EST ASSAINISSEMENT ; Manosque La collecte sélective qu est-ce que c est? Depuis 2003, la collecte sélective des emballages ménagers recyclables et des papiers progresse. Elle se fait grâce à l implantation des points d apport volontaires (PAV) : 57 colonnes en Exemple : 50 bouteilles plastiques permettent de fabriquer 2 pulls en fibre polaire et d économiser 1 litre de pétrole! 3/ GESTION DES DÉCHETTERIES Garage atelier SMZV > Exploitation des déchets > Gestion du personnel Points d apport volontaires (PAV) Pour toute information contactez : Syndicat Mixte de la zone du Verdon Hôtel de Ville / BP 3 / St-Julien-le-Montagnier Tél / Fax HORAIRES DES DECHETTERIES Périodes d ouverture du lundi au samedi : Saint-Julien > 13h30-18h00 / Ginasservis > 8h00-12h00 La Verdiere > 13h30-18h00 / Rians - Artigues > 8h00-12h00 et 13h30-18h00 Vinon-sur-Verdon > 8h00-12h00 et 13h30-18h00 Saint Martin - Esparron - Varages > 8h00-12h00 Barjols - Ponteves > 8h00-12h00 et 13h30-18h00 Seillons-Source-d Argens - Brue-Auriac > 8h00-12h00 et 13h30-18h00 Bras > 8h00-12h00 et 13h30-18h00

7 Tourisme SIGNALETIQUE TOURISTIQUE La communauté valorise son patrimoine Notre programme de valorisation du patrimoine avance. Elaboré par la commission tourisme et mené par l animatrice tourisme Anne Chimène depuis un an, il entre maintenant dans sa phase de réalisation. Chapelle Notre Dame du Revest à Esparron de Pallières Rappelons le programme : la mise en place de circuits historiques au sein des villages, de tables du paysage et de panneaux routiers directionnels sur n o t re t e r rit oire, pour mieux indiquer et valoriser le patrimoine naturel et culturel de nos communes. Elaboration du projet, montage des demandes de subvention, réunions, mobilisation des personnes Il faut du temps pour mener à bien ce type d opération, partenariat oblige! Les circuits historiques concernent 8 communes, puisque Pontevès nous a ouvert le chemin en créant son circuit en Quelle méthode pour concrétiser les circuits historiques? Un comité de pilotage valide les panneaux (textes et graphiques) afin d en garantir la valeur historique. Ensuite, les communes donneront Chapelle Templière à Bras un avis définitif sur leur circuit respectif. L e r e c r u t e m e n t d u prestataire est prévu pour le mois de juin. Long et enrichissant parcours donc que la réalisation d un tel programme! L a c o m m u n e d e Pontevès a inauguré son circuit historique le 21 novembre 20 05, aboutissement d un travail engagé depuis plus de 2 ans par la municipalité. M. de Jerphanion, chef de file du programme LE COMITÉ DE PILOTAGE CIRCUITS HISTORIQUES Y participent M me le Yondre, Adjointe au Conservateur des Monuments Historiques (DRAC services de l Etat), M me Fromont, Conservateur Départemental des musées (Conseil Général du Var), M. de Boisgelin, Président de la Communauté et Maire de St Martin de Pallières, M. de Jerphanion, historien et élu de Pontevès, M. Oudart, Animateur du Syndicat tourisme Provence verte, M. Ollivari, directeur de la Maison régionale de l eau et M me Petre, Animatrice de l architecture et du patrimoine du Pays d art et d histoire. Les experts apportent leurs connaissances et leur expérience. Le pigeonnier de Brue, la faïence de Varages, la chapelle templière de Bras, les fontaines de Barjols, les vestiges médiévaux de Seillons, les portes de Tavernes, le site classé d Esparron, le château de St Martin en passant par les campaniles, les oratoires et autres patrimoines de Provence, notre territoire ne manque pas de richesses! PAYS D ART ET D HISTOIRE (PAH) ET VISITES GUIDÉES. Le ministère de la culture attribue depuis 1985 des labels Art et Histoire à des villes ou à des Pays. La Provence verte est intégrée désormais à ce réseau (130 villes et pays en 2006). La convention préconise le recrutement de guides conférenciers agréés afin d assurer les visites guidées en Provence verte. L examen est prévu tous les deux ans (niveau bac+2). Ce programme de signalétique du patrimoine naturel et bâti de notre Communauté de communes s intègre parfaitement dans la logique des Pays d Art et d Histoire. Ainsi, pour les touristes, mais aussi pour les habitants, de nouvelles activités de loisirs seront prochainement organisées pour mieux découvrir notre patrimoine provençal. a a c c e p t é d e n o u s aider dans l élaboration de notre projet, nous apportant le fruit d une expérience précieuse. Château de St Martin de Pallières Pour tout renseignement sur la Signalétique Touristique contacter la Communauté. Contact : Anne CHIMÈNE Pour tout renseignement sur le Pays d Art et d Histoire s adresser à la Maison du Tourisme à Brignoles. Contact : Aurélie PETRE au Fontaine à Barjols Inauguration du circuit à Pontéves 7

8 Portrait Brue-Auriac Fontaine, cours Roux de Corse Mairie de Brue-Auriac Cours Roux de Corse BRUE AURIAC Tél Fax Superficie : 3627 ha 2005 : 1111 habitants VESTIGES HISTORIQUES : > Monuments Historiques : la chapelle Notre-Dame et son prieuré (XII e siècle) > le pigeonnier de Roux de Corse > dans le village : église et chapelles, Cours Roux de Corse UN PEU D HISTOIRE Brue-Auriac est un village calme entouré de vignes et d oliviers, où les forêts de pins et de chênes verts colonisent les coteaux. Le plan symétrique actuel de Brue est le résultat de la création d une ville neuve par Georges Roux de Corse en Le pigeonnier, emblème de la commune, témoigne de l ambition de cette entreprise. L édifice est inscrit à l inventaire des Monuments Historiques et mesure 22,50 mètres de haut, ce qui lui confère la réputation du plus haut pigeonnier d Europe. En 1840, la commune d Auriac, à laquelle appartenait le hameau de St Estève, fut rattachée à Brue pour former l actuelle commune de Brue-Auriac. LOISIRS : > Pratique du VTT > Randonnées > Route de la bauxite circuit cyclotouristique > Route des vins AOC Coteaux Varois en Provence FETES LOCALES 2006 > Dimanche 21 mai : foire à la brocante > Week-end du mai : fête de la St Georges, Cours Roux de Corse. Cavalcade le dimanche après-midi. > Lundi 29 mai : aïoli monstre > Jeudi 13 juillet : fête du 14 juillet > Manifestations diverses tout au long de l année Renseignements en mairie : Voir aussi le calendrier 2006 des manifestations : RESTAURANTS : > Ma grand-mère 18, av de St Maximin Tél > Lou Melenzo 4, cours Roux de Corse Tél PRODUITS À LA FERME > Var Autruche Domaine de la Bourguignonne Le pigeonnier de Roux de Corse HÉBERGEMENT Chambres d hôtes: > Var autruche : > La grenière : GÎTES RURAUX > Bastide de Collombe : > Bastide de Fave : DOMAINES VITICOLES > Domaine de la Cantarelle : > Château St Esteve : > Coopérative Fontaillade : Place de la Fontaine Communauté de communes Provence d Argens en Verdon 58, av de Tavernes / BARJOLS Tél Fax Le journal de la communauté de communes n 5 Dépôt légal : juin 2006 Directeur de la publication : Bernard de Boisgelin Équipe logistique : Comité de rédaction Animatrice communication : Anne Chimène Tirage : 7000 exemplaires Conception graphique et réalisation : Imprimerie Hémisud Imprimé sur papier recyclé Mise sous film : CL ROUTAGE N ISSN en cours

Dossier de demande de subvention à l usage des associations

Dossier de demande de subvention à l usage des associations Dossier de demande de subvention à l usage des associations Loi du 1 er juillet 1901 relative à la vie associative et au contrat associatif Nom de l association :. S agit-il de la 1 ère demande de subvention

Plus en détail

Direction. 1 responsable de service

Direction. 1 responsable de service PRESENTATION DU SERVICE DECHETS La collecte des déchets ménagers, la gestion des déchèteries ainsi que les transports jusqu aux installations de traitement sont réalisés par le personnel communautaire.

Plus en détail

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé!

Guide., d utilisation du nouveau service de collecte. Gestion des déchets Tous acteurs, un environnement préservé! Guide, d utilisation du nouveau service de collecte Gestion des déchets Tous acteurs d, un environnement préservé! Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce guide les réponses aux questions que vous vous

Plus en détail

SOMMAIRE. La Communauté de Communes de la Vallée de l Avance

SOMMAIRE. La Communauté de Communes de la Vallée de l Avance RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS 2002 1 SOMMAIRE I) Aspects réglementaires II) La Communauté de Communes de la Vallée de l Avance 1 Création et Transfert

Plus en détail

SPANC de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe

SPANC de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe SPANC de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe Rapport Annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Année 2012-1 - SOMMAIRE Préambule p.3 I. La vie du service

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Syndicat Mixte à la Carte 0 du Haut Val de Sèvre et Sud Gâtine Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Date de Présentation : 5 juin 0 Présidente : Marie-Françoise

Plus en détail

S P A N C. (Service Public d Assainissement non Collectif) RAPPORT D ACTIVITÉ

S P A N C. (Service Public d Assainissement non Collectif) RAPPORT D ACTIVITÉ S P A N C (Service Public d Assainissement non Collectif) RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 Sommaire Editorial du Président.. 1 Rappel de la mise en oeuvre du SPANC 2 Contrôle / Diagnostic des installations 2 Réhabilitation..

Plus en détail

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il?

SPANC & SIGREDA. Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? SPANC & SIGREDA Ma commune a transféré sa compétence SPANC au Sigreda, dans quel cadre intervient il? Au préalable Le SIGREDA Le SIGREDA Syndicat Intercommunal de la Gresse, du Drac et de leurs Affluents

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour

Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 Le service public d élimination des déchets ménagers et assimilés sur l Agglomération Côte Basque - Adour Séminaire déchets du 2 octobre 2014 1 L Agglomération et le

Plus en détail

INTERCOMMUNALITE TOURISTIQUE MEDOC OCEAN. Dax - Jeudi 1 er Avril 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES LACS MEDOCAINS

INTERCOMMUNALITE TOURISTIQUE MEDOC OCEAN. Dax - Jeudi 1 er Avril 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES LACS MEDOCAINS INTERCOMMUNALITE TOURISTIQUE MEDOC OCEAN Dax - Jeudi 1 er Avril 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES LACS MEDOCAINS 5 LE TERRITOIRE «MEDOC OCEAN» Les communes : Lacanau, Carcans-Maubuisson et Hourtin Population

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY

COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY DÉPARTEMENT DE L ARDÈCHE COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU VAL D AY Grande Rue - BP 06-07290 SATILLIEU Tél : 04 75 34 91 83 - Fax : 04 75 69 91 64 - E-mail : administration@val-d-ay.fr STATUTS modifiés par arrêtés

Plus en détail

Éditorial. Sommaire. Le mot du président La vie de la Communauté. La vie économique. L action touristique. Environnement. Portrait.

Éditorial. Sommaire. Le mot du président La vie de la Communauté. La vie économique. L action touristique. Environnement. Portrait. Novembre 2006 n 6 in medio stat virtus Éditorial L harmonie est dans l équilibre. Ce principe est une ligne de conduite qui anime l action de la communauté de communes depuis sa création. Notre territoire,

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Syndicat Mixte à la Carte 03 du Haut Val de Sèvre et Sud Gâtine Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif Date de Présentation : 7 juin 04 Président : Régis

Plus en détail

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays

Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de Pays Page 1 sur 13 Communauté de Communes du Pays Thibérien Maison des Services 24800 THIVIERS Tél.: 05-53-622-822 Fax: 05-53-62-31-57 Conseil communautaire Le 22 avril 2008 à 20 h 30 Maison des Services de

Plus en détail

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation

Consultation pour une mission d expertise comptable. Dossier de consultation Consultation pour une mission d expertise comptable Dossier de consultation Cahier des clauses techniques particulières - CCTP octobre 2010 LD/SO/ND Lozère Développement Consultation Experts Comptable

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 DOSSIER DE PRESSE 4 MARS 2013 SOMMAIRE I/ La réorganisation des collectes : raisons et enjeux II/ La méthode de réflexion engagée III/ Les changements pour les usagers IV/ Les changements pour les agents

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

Guide des différents services publics locaux

Guide des différents services publics locaux Guide des différents services publics locaux Où s adresser et à qui? Guide réalisé et imprimé par le service communication de la mairie de Mont de Lans. Édité et mis à jour mars 2015. Ne pas jeter sur

Plus en détail

UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE Guide de la Taxe de séjour UN OUTIL POUR LE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 25,1 % 45,1 % 50 % 75 % 55 % Question tourisme? C est la Com Com! www.cc-ribeauville.fr PRÉCURSEUR, POUR VOUS SERVIR La taxe de séjour,

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL

REGLEMENT DEPARTEMENTAL REGLEMENT DEPARTEMENTAL des Transports Scolaires Département de l Indre D.G.A/R.T.P.E. Service Départemental des Transports Hôtel du Département CS20639 36020 Châteauroux Cedex REGLEMENT DEPARTEMENTAL

Plus en détail

OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES

OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES OUVERTURE ET EXPLOITATION DE CHAMBRES D HÔTES Les chambres d hôtes sont des chambres meublées situées chez l habitant en vue d accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées,

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE ANNEE 2013 1 1. PRESENTATION DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ET EVOLUTION DE SON MODE DE GESTION

Plus en détail

CORRESPONDANT RH CORRESPONDANT SOCIAL RH

CORRESPONDANT RH CORRESPONDANT SOCIAL RH Direction des Ressources humaines CORRESPONDANT RH H CORRESPONDANT SOCIAL RH POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Ressources Humaines Service : Pôle prestations sociales

Plus en détail

COMMUNE DE CHATELAUDREN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 12 OCTOBRE 2015

COMMUNE DE CHATELAUDREN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 12 OCTOBRE 2015 COMMUNE DE CHATELAUDREN SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL LUNDI 12 OCTOBRE 2015 Le Conseil Municipal s est réuni le lundi 12 octobre 2015 sous la présidence de Monsieur Jean Paul LE VAILLANT, Maire. A L ORDRE

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SOLOGNE DES ETANGS

REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA SOLOGNE DES ETANGS REGLEMENT D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR SUR LA 1 Modalités pratiques de la mise en place de la taxe de séjour sur le territoire de la communauté de communes de la Sologne des Etangs ( Délibération

Plus en détail

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES

LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES LA RÉFORME DU CLASSEMENT DES HÉBERGEMENTS TOURISTIQUES Nouvelles démarches et rappel de la règlementation pour les meublés et chambres d hôtes FDOTSI Loire 3 rue Charles de Gaulle - 42000 ST ETIENNE Tél.:

Plus en détail

APPEL PROJETS. aze. aides aux. - Pour les travailleurs d ESAT - Pour les anciens travailleurs d ESAT vivant en foyer d hébergement

APPEL PROJETS. aze. aides aux. - Pour les travailleurs d ESAT - Pour les anciens travailleurs d ESAT vivant en foyer d hébergement aze aides aux projets vacances P R O G R A M M E a p v A N CV -CCAH - Pour les travailleurs d ESAT - Pour les anciens travailleurs d ESAT vivant en foyer d hébergement www.ancv.com www.ccah.fr Les aides

Plus en détail

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT

STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT STATUTS DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PORHOËT Article 1 : DENOMINATION Il est créé une Communauté de Communes composée des communes suivantes : Evriguet, Guilliers, Ménéac, Mohon, Saint-Malo des Trois

Plus en détail

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CONTRAT D EXPLOITATION DE LA DECHETTERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE ARTICLE 2 LIEUX D EXECUTION DU SERVICE ARTICLE 3 LES OBLIGATIONS DU TITULAIRE

Plus en détail

Déchets professionnels

Déchets professionnels 2015 info service+ Des questions? Des informations complémentaires? Des problèmes d équipements? Un changement de situation? Le professionnel est invité à contacter directement le Syndicat du Val de Loir

Plus en détail

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015)

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015) Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 1. Présentation de Lannion-Trégor Communauté : Après le regroupement de Lannion-Trégor Agglomération et la commune de Perros- Guirec, avec la

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

#accessibleatous AGENDA D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE. Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP)

#accessibleatous AGENDA D ACCESSIBILITÉ PROGRAMMÉE. Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP) OCTOBRE 2014 #accessibleatous Questions/réponses sur les agendas d accessibilité programmée (Ad AP) Etablissement recevant du public Le 1er janvier 2015 est la date limite pour la mise en accessibilité

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail

LE GUIDE DU PARTENARIAT

LE GUIDE DU PARTENARIAT LE GUIDE DU PARTENARIAT Hébergement / Restauraon / Loisirs et lieux de visite / Commerçants / Services Office de Tourisme Blangy /Pont-l Evêque www.blangy-pontleveque.com L Office de Tourisme L Office

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS B - TECHNICIEN TERRITORIAL BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/LL/FG/DEJ/N 13-25 (1 bis) Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC)

La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) Certu La mise en place d un service public d assainissement non collectif (SPANC) > CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CRÉER UN SPANC Intérêt de l assainissement non collectif Les eaux utilisées pour satisfaire

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs

CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS. 1. Contexte et objectifs CADRE D INTERVENTION DE LA REGION CENTRE EN FAVEUR DE LA CREATION ET DE LA RESTAURATION DE PARCS ET JARDINS Délibération CPR N 12.10.24.35 du 16 novembre 2012 Abroge et remplace à partir du 1 er janvier

Plus en détail

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES

REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE POUR L ENLEVEMENT DES ORDURES MENAGERES Approuvé par délibération du 17 décembre 2012 1 Table des matières Redevance incitative d enlèvement des ordures

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif

Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d assainissement non collectif 2014 Communauté de Communes Centre Dombes ZAC de la Tuilerie BP 6 01330 VILLARS LES DOMBES Tel : 04.74.98.47.15

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007. COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 CONCLUSION DU CONTRAT URBAIN DE COHESION SOCIALE DE DRAP DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES (Arrondissement de NICE) REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE DE DRAP SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 JUIN 2007 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE du 8 février 2007 Lecture est donnée du

Plus en détail

Convention de labellisation entre La Fédération française de cyclotourisme et

Convention de labellisation entre La Fédération française de cyclotourisme et Fédération française de cyclotourisme Convention de labellisation entre La Fédération française de cyclotourisme et Entre La Fédération française de cyclotourisme Association à but non lucratif, reconnue

Plus en détail

La vidange est d ailleurs prévue par la loi (Code de la Santé Publique, article 1331-1), et doit être effectuée en moyenne tous les 4 ans.

La vidange est d ailleurs prévue par la loi (Code de la Santé Publique, article 1331-1), et doit être effectuée en moyenne tous les 4 ans. Objet : entretien assainissement individuel Madame, Monsieur, Votre habitation est équipée d un système d assainissement non collectif pour le traitement de vos eaux usées. Le bon fonctionnement de cet

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION D AIDE AU PROJET ANNEE 2012

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION D AIDE AU PROJET ANNEE 2012 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION D AIDE AU PROJET ANNEE 2012 Monsieur, Madame, Vous avez sollicité une subvention auprès de la Caisse d Allocations Familiales de Corse du Sud ; les renseignements que nous

Plus en détail

CHARGE (E) DE LA GESTION DE L ASSOCIATION TOURISTIQUE DES OASIS DU SUD (ASTOS)ET SES ACTIVITES

CHARGE (E) DE LA GESTION DE L ASSOCIATION TOURISTIQUE DES OASIS DU SUD (ASTOS)ET SES ACTIVITES CHARGE (E) DE LA GESTION DE L ASSOCIATION TOURISTIQUE DES OASIS DU SUD (ASTOS)ET SES ACTIVITES 1. Contexte général Par sa situation géographique et ses potentialités naturelles, historiques et culturelles,

Plus en détail

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 16 décembre 2014 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 4. Environnement : point sur la RI 5. Budget : DM et non valeurs 6. Personnel : point

Plus en détail

Pratique. des. Entreprises

Pratique. des. Entreprises Guide Pratique des Entreprises Implanter ou développer votre Entreprise sur notre territoire 1 En recherche d'un lieu pour implanter votre Entreprise? Quel interlocuteur peut vous guider dans votre choix

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Office de Tourisme du Sud Charente

Office de Tourisme du Sud Charente Office de Tourisme du Sud Charente GUIDE DU PARTENAIRE 2015 Contact: Office de Tourisme du Sud Charente Place du Champ de Foire 16390 AUBETERRE-SUR-DRONNE Tél: 05 45 98 57 18 info@sudcharentetourisme.fr

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente

Marin. 1ère Réunion publique. 18 juin 2014- Salle Polyvalente Marin 1ère Réunion publique 18 juin 2014- Salle Polyvalente action municipale consultative et icipative les commissions thématiques les comités consultatifs les réunions publiques les comités de hameaux

Plus en détail

Groupe de travail La Ville la Nuit Lyon 27 et 28 février 2014

Groupe de travail La Ville la Nuit Lyon 27 et 28 février 2014 Groupe de travail La Ville la Nuit Lyon 27 et 28 février 2014 1 Organisation Générale Sommaire 2 Activités du service Tranquillité Publique ( Vie nocturne ) 3 Le contrat Local de Sécurité 4 La Charte de

Plus en détail

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS

BUREAU SYNDICAL SMIRTOM DU SAINT AMANDOIS Délibération n 3 MISSIONS SPECIALES DU PRESIDENT ET DES VICE PRESIDENTS Vu le code général des collectivités territoriales et en particulier ses articles L2123-17 à L2123-24-1, Monsieur, Président, Messieurs

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DES VOSGES MERIDIONALES

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DES VOSGES MERIDIONALES GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME DES VOSGES MERIDIONALES Office de tourisme des Vosges méridionales 1 Accueil de Plombières-les-Bains Place Maurice Janot - Tél. 03 29 66 01 30 Fax : 03 29 66

Plus en détail

11. LA VENTE DE PRODUITS TOURISTIQUES

11. LA VENTE DE PRODUITS TOURISTIQUES POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs 11. LA VENTE DE PRODUITS TOURISTIQUES Activités de pleine nature Lieux de visite et sites culturels LA REFORME : RAPPEL La nouvelle législation

Plus en détail

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC

Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC Dossier de demande ravitaillement OFFICE DE TOURISME DU CANTON DE SALIGNAC 24590 SALIGNAC PARTENAIRES IMPLIQUES DANS LE PROJET Les organisateurs à l initiative du projet ont souhaité que celui-ci fédère

Plus en détail

CONSEIL DÉPARTEMENTAL

CONSEIL DÉPARTEMENTAL CONSEIL DÉPARTEMENTAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES, DE L ASSEMBLEE ET DE LA DOCUMENTATION Secrétariat général de l assemblée départementale Session des 10 et 11 décembre 2015 consacrée au budget primitif

Plus en détail

LA GAZETTE BASTIDOISE

LA GAZETTE BASTIDOISE LA GAZETTE BASTIDOISE JUILLET 2009-1 - Réunion publique du vendredi 13 février 2009 Après les votes des comptes administratifs et des comptes de gestion, avant la préparation du budget primitif 2009, une

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Démarche Bilan Carbone Commune de Saint-Martin-de-Belleville

Démarche Bilan Carbone Commune de Saint-Martin-de-Belleville Mairie de Saint-Martin-de-Belleville Démarche Bilan Carbone Commune de Saint-Martin-de-Belleville André Plaisance, Maire de Saint-Martin-de-Belleville Maria Opelz, responsable environnement, Mairie de

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT. Mardi 10 juin 2014. Commission Environnement

COMPTE RENDU DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT. Mardi 10 juin 2014. Commission Environnement COMPTE RENDU DE LA COMMISSION ENVIRONNEMENT Mardi 10 juin 2014 ORDRE DU JOUR 1/Installation de la nouvelle commission: Présentation de la commission Périodicité des réunions Dossiers 2014/2015 en cours

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

ORGANISME DEMANDEUR. Bibliothèque Municipale Bibliothèque Intercommunale

ORGANISME DEMANDEUR. Bibliothèque Municipale Bibliothèque Intercommunale DEMANDE DE SUBVENTION AIDES AUX BIBLIOTHEQUES CONSTRUCTION, EXTENSION ou REHABILITATION DE BATIMENT Dossier à retourner avant le 18 mars ou le 26 août 2011 Commune :... Intercommunalité :... Canton :...

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE

POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE POLYNESIE FRANÇAISE - AGENCES DE VOYAGES - REGLEMENTATION DE LA LICENCE Polynésie française : la chronique juridique des notaires TEXTES Délibération n 87-138 AT du 23 décembre 1987 (JOPF du 7 janvier

Plus en détail

Distinction entre cotisations et prestations de services?

Distinction entre cotisations et prestations de services? Distinction entre cotisations et prestations de services? (cf. chapitre 2 Socioprofessionnels du référentiel Qualité des OT & SI) L Office de Tourisme ou le syndicat d initiative s il est de forme associative

Plus en détail

Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! SECOVAL Expertise & Conseils

Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! SECOVAL Expertise & Conseils Des experts à votre écoute pour mieux vous conseiller! SECOVAL Expertise & Conseils Qui sommes-nous? Le cabinet SECOVAL Expertise & Conseils, fort d une expérience de plus de 35 ans sur Manosque et ses

Plus en détail

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF CONVENTION POUR L ENTRETIEN D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Entre : - La COMMUNAUTÉ DES COMMUNES GIENNOISES, propriétaire des ouvrages d'assainissement, représentée par son Président

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux»

UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE. Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» UNIVERSITES DES MAIRES ET PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE Module «Elaborer le budget de sa commune Les fondamentaux» Nantes, 19 juin 2014 1 Elaborer le budget de sa commune : Les fondamentaux

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER Responsables : Université de Nice Sophia Antipolis - Monsieur Ricardo Gonzalez, Professeur d'histoire et Archéologie antiques. Lycée Technique de l Hôtellerie

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES ALSH Intercommunal (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Livret d inscription De Septembre 2015 À Juin 2016 Saiint Martiin lle Beau (Mercrediis et vacances) La Croiix en Touraiine (Mercrediis) INFORMATIONS

Plus en détail

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention

Appel à Projets Développement Durable. Dossier de demande de subvention Appel à Projets Développement Durable Dossier de demande de subvention IMPORTANT Ce dossier fait acte de document officiel et son usage est obligatoire. Nous vous invitons également à fournir tout document

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE

Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Direction générale de l Économie et de l Emploi NOTICE EXPLICATIVE DU FORMULAIRE PRÉACTIVITÉ DEMANDE D UNE BOURSE Page : 2/5 Table des matières 1. Qu est-ce que la bourse de préactivité? 3 2. Quel type

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels»

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» Lieux de visite et sites culturels QUELQUES DÉFINITIONS Un label

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «CARABACEL» À NICE Adoma - Résidence sociale «Carabacel» 3 rue de la Gendarmerie 06 000 Nice Adoma propose des solutions de logement et d hébergement

Plus en détail

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé

CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé CHARTE relative au service de Conseil en Energie Partagé Préambule : Le service de Conseil en Energie Partagé est un Service d Intérêt Général qui vise à promouvoir et accompagner la réalisation d économies

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014 Sommaire Délibérations : Séance du conseil municipal du 1 er juillet 2014 2014/96 Adoption du règlement intérieur du conseil municipal de la

Plus en détail