La réactivation virale B. Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réactivation virale B. Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013"

Transcription

1 La réactivation virale B Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013

2 Les 3 phases de l infection chronique à VHB Gerlich, Virol J 2013

3 L infection par le VHB est dynamique 9 Charge virale élevée Tolérance immunitaire ADN du VHB Log UI/ml 7 4 Charge virale intermédiaire Charge virale faible Réactivation Clairance immunitaire Portage inactif Perte de tolérance Clairance virale spontanée Maturation de l immunité 1 Charge virale indétectable Récupération? > 1 Log ADN VHB ou réapparition AgHBs/ADN VHB Clairance virale spontanée Yim, Hepatol 2006

4 Réactivation virale B Spontanée Défaut de compliance Immunosupression Iatrogène - Chimiothérapie - Greffe d organes - Corticoïdes - Ac monoclonaux Pathologique - VIH - Déficit immunitaire primitif - Déficit immunitaire acquis Hoofnagle, Hepatol 2009

5 Réactivation Virale B et Immunosuppression Phase initiale - Augmentation de la réplication virale - Infection généralisée des hépatocytes Phase secondaire - Restauration de la réponse immunitaire - Destruction immuno-médiée des hépatocytes infectés Délai variable entre immunosuppression et induction réplication virale Roche, Liver Int 2011

6 Risques de la réactivation virale Liés à la reprise de la multiplication virale Hépatite aiguë sévère Hépatite fulminante Fibrose hépatique cholestatique Manifestations extra-hépatiques du VHB (GNEM ) Risque de décès Hépatite chronique

7 Facteurs de risque de réactivation au cours des chimiothérapies Hôte - Lymphomes/Hémopathies - Greffe moelle osseuse - ALT>N/Hépatopathie - Age jeune - Sexe masculin - IMC élevé Types de traitement - Anthracyclines - Chimiothérapie 2 ligne - Ac monoclonaux - Corticoïdes - Chimio-embolisation Maladie virale - Charge virale élevée - Ag HBe + - Ac HBc+ Toute modification du statut immunitaire justifie un traitement préemptif Torres, Nature Rev 2012

8 Risque de réactivation Ag HBs + ADN + Ag HBs + ADN - Ag HBs - Ac HBs - Ac HBc + Ag HBs - Ac HBs + Ac HBc + Risque de réactivation Réactivations 46% Hépatites 33% Décompensations 13% Décès 5% Réactivations 5% Loomba, 2008 Lok, 1991 Hui,2006

9 Fréquence des réactivations au-delà de l AgHBs+ 100 patients traités pour un lymphome non hodgkinien Patients AgHBs + (n = 27) AcHBc + (n = 18) AcHBs + (n = 33) Hépatite (%) 67 % 21 % 11 % Réactivation (%) 72 % 9 %* 5 %* * : Séro-réversion Lok, Gastroenterol 1991

10 Réactivation virale B chez patients AgHBs-/AcHBc+ traités pour lymphome par chimiothérapie + rituximab p = 0,014 Facteurs prédictifs - Sexe masculin - Absence AcHBs - Rituximab Yeo, J Clin Oncol 2009

11 Risque de réactivation chez les malades AgHBs-, AcHBc+ +/- AcHBs % Hématologie Néphrologie % Rhumatologie Oncologie AcHBs+ AcHBc+ AcHBs % AcHBc+ Inconnu 4 1 % Immunosuppresseurs : 127 Chimiothérapie : 155 ADN-VHB/mois jusque 1 an après arrêt du traitement Entécavir si ADN 2,1 log % % % % Prévalence réactivation 4,3 % (n = 12 ) Evolution favorable Pas d hépatite Le risque de réactivation chez ces malades peut survenir même avec une monothérapie (MTX ou corticoïdes) ou une chimiothérapie pour tumeur solide. Le traitement précoce par ETV a prévenu la survenue d'hépatites. Nakao M, Japon, AASLD 2012, Abs. 467 actualisé

12 Traitement pré-emptif Screening HBs et HBc avant chimiothérapie ou immunosuppresseur Rituximab AgHBs- AcHBs- AcHBc- Pas de risque de réactivation Vaccination (A1) EASL Clinical Practice Guidelines, J Hepatol 2012

13 Traitement pré-emptif Screening HBs et HBc avant chimiothérapie ou immunosuppresseur Rituximab AgHBs+ ADN VHB+ Traitement par NUCs pendant et 12 mois après (A1) ADN < 2000 UI/ml Courte durée de traitement ADN > 2000 UI/ml Longue durée/cycles de traitement Lamivudine (B1) Entécavir ou Ténofovir (C1) EASL Clinical Practice Guidelines, J Hepatol 2012

14 Traitement pré-emptif Screening HBs et HBc avant chimiothérapie ou immunosuppresseur Rituximab AgHBs-, AcHBc+ ADN VHB+ ADN VHB- Traitement par NUCs pendant et 12 mois après (A1) Ac HBs- Ac HBs+ ADN < 2000 UI/ml Courte durée de traitement ADN > 2000 UI/ml Longue durée/cycles de traitement Surveillance Lamivudine (C2) Lamivudine (B1) Entécavir ou Ténofovir (C1) EASL Clinical Practice Guidelines, J Hepatol 2012

15 Traitement de la réactivation virale B Spontanée Défaut de compliance Immunosupression Surveillance Traitement selon ALT et lésions histologiques Traitement préventif Dépistage avant IS et vaccination Traitement curatif par analogues Traitement pré-emptif par analogues EASL Clinical Practice Guidelines, J Hepatol 2012

16 Prévention de la réactivation VHB par Lamivudine 13 études ( ) 3.3% vs 35% - p< Lau GK, Hepatol Int 2008

17 Risque de réactivation virale après arrêt précoce de la lamivudine Dai 2004, Lalazar Br J Haematol 2007

18 Traitement réactivation spontanée par Ténofovir (Acute on Chronic Liver Failure) Garg, Hepatol 2011

19 Entécavir et prévention réactivation sous chimiothérapie Clinical outcomes, n (%) LAM, n=89 ETV, n=34 Incidence of hepatitis 24 (27.0) 2 (5.9) HBV reactivation 18 (20.2) 0 HBV-related hepatitis 11 (12.4) 0 Delayed hepatitis B 8 (9.0) 0 Chemotherapy disruption 18 (20.2) 2 (5.9) Premature termination 5 (5.6) 2 (5.9) Delay >8 days 17 (19.1) 2 (5.9) Mortality 1 (1.1) 0 Supériorité de l ETV sur la LAM en termes de réactivation et d hépatites à distance Li,J Viral Hep 2011

20 Take Home Messages AgHBs AcHBc AcHBs ADN VHB AgHBs AcHBc + AcHBs ± ADN VHB AgHBs AcHBc + ADN VHB + AgHBs + ADN VHB AgHBs + ADN VHB + Risque de réactivation Vaccination Surveillance ALT et ADN Si besoin, initiation traitement de recours Traitement pré-emptif par ANs pendant IS et 12 mois après Lamivudine ADN < 2000 UI/ml Traitement IS court Entécavir ou Ténofovir ADN > 2000 UI/ml Traitement IS long ou cycles

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14-

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14- Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni Rencontres en infectiologie 14- Cas clinique Mr M.L, âgé de 41 ans Suivi en hématologie depuis octobre

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B chez les patients sous immunosuppresseurs

Réactivation de l hépatite B chez les patients sous immunosuppresseurs DESC Pathologie infectieuse et tropicales Séminaire 4 - Thématique 14: «Hépatites Virales» Réactivation de l hépatite B chez les patients sous immunosuppresseurs Dr Karine Lacombe, INSERM UMR-S1136, IPLESP

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues?

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? EPU Paris-Diderot 7 janvier 2014 Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie INSERM U773, CRB3 Université Paris Diderot Hôpital Beaujon,

Plus en détail

QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF

QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF Pr F. HADDAD, Dr I. HALLOULY, Pr R. ALAOUI Service d Hépato- Gastro- Entérologie CHU Ibn Rochd- Casablanca

Plus en détail

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016 POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB Alger 15 Décembre 2016 Epidémiologie une prévalence mondiale élevée 10 cause de décès dans le monde Lavanchy D. J Hepatitis 2004 Epidémiologie de

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA.

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA. Dr Soufiene CHOUAIB Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA hépatite aiguë plus ou moins sévère, voire fulminante hépatite chronique +/- active risque évolutif vers une cirrhose et CHC. Histoire

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite B

Prise en charge de l hépatite B Plan Prise en charge de l hépatite B Maud Berney Lamielle Colloque du 23.02.2011 Présentation d un cas Epidémiologie/transmission Comment interpréter les résultats de labo? Evolution/complications Quel

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni

Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni 1 Traitement par analogues de 2 ème génération (Tenofovir ou Entécavir) 100% ADN-VHB < 10 15 UI/ml activité histologique fibrose Régression

Plus en détail

Chronique de l hépatite B Jean-Pierre Villeneuve et David Barbeau

Chronique de l hépatite B Jean-Pierre Villeneuve et David Barbeau Les hépatites virales HÉPATITE B CHRONIQUE n est pas le pain et le beurre L du généraliste. Ce n est pas une maladie aussi répandue que l hypertension artérielle, le diabète ou les troubles de l humeur,

Plus en détail

8th Paris Hepatitis Conference 2015

8th Paris Hepatitis Conference 2015 8th Paris Hepatitis Conference 2015 Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs? M Benazzouz Rabat Paris le 12 janvier 2015 1 Objectifs pédagogiques Connaître les critères diagnostiques

Plus en détail

Formation Continue. Professeur Stanislas POL. Hépatite B : qui ne pas traiter?

Formation Continue. Professeur Stanislas POL. Hépatite B : qui ne pas traiter? 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS Professeur Stanislas POL Hépatite B : qui ne pas traiter? Comment diagnostiquer la fibrose de l hépatite B Comment

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs?

Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs? 7th Paris Hepatitis Conference 2014 Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs? Rachid OULD GOUGAM Service de Médecine Interne et de Gastroentérologie, Hôpital Bologhine, Alger Cas clinique

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

Hépatite B Histoire Naturelle Nouveaux concepts thérapeutiques. Fabien Zoulim CHU de Lyon

Hépatite B Histoire Naturelle Nouveaux concepts thérapeutiques. Fabien Zoulim CHU de Lyon Hépatite B Histoire Naturelle Nouveaux concepts thérapeutiques Fabien Zoulim CHU de Lyon HBsAg Immunotolerant phase Immuno-active phase Inactive phase Low replication Reactivation phase Occult infection

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hepatitis Conférence 12 01 2015 L impact global

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS Lu pour vous Reading for your PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS C. MARRAKCHI, M. BEN JEMAA.

Plus en détail

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?.

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?. Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre 2000-20000UI/mL et ALAT normales?. Y. Chikhi 1, S. Berkane 1, N. Debzi 2, S. Cheraitia 1, N. Afredj 2, N. Guessab 2, M. Merniz

Plus en détail

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Effet du VHB sur la grossesse Effet de la grossesse sur le VHB Découverte du VHB au cours de la grossesse Grossesse

Plus en détail

Hépatite B et chimiothérapie anticancéreuse (et autres traitements immunosupresseurs)

Hépatite B et chimiothérapie anticancéreuse (et autres traitements immunosupresseurs) Hépatite B et chimiothérapie anticancéreuse (et autres traitements immunosupresseurs) Sophie Hillaire Réseau Val de Seine, hôpital Foch, 40 rue Worth, 92 50 Suresnes

Plus en détail

Hépatite chronique B: Qui traiter et comment? Recommandations de l EASL

Hépatite chronique B: Qui traiter et comment? Recommandations de l EASL Hépatite chronique B: Qui traiter et comment? Recommandations de l EASL Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie ISERM U773, CRB3 UniversityParis Diderot Hôpital Beaujon, Clichy tarik.asselah@bjn.aphp.fr

Plus en détail

Actualités sur l hépatite B Alexandra Ducancelle

Actualités sur l hépatite B Alexandra Ducancelle 40e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Actualités sur l hépatite B 27.09.2011 Alexandra Ducancelle Laboratoire de virologie CHU Angers UPRES 3859 CHU Angers INTRODUCTION Epidémiologie virale

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation de l hépatite virale B des patients sous chimiothérapie anticancéreuse

Traitement préemptif de la réactivation de l hépatite virale B des patients sous chimiothérapie anticancéreuse J. Afr. Cancer DOI 10.1007/s12558-013-0299-4 ARTICLE DE SYNTHÈSE / REVIEW ARTICLE Traitement préemptif de la réactivation de l hépatite virale B des patients sous chimiothérapie anticancéreuse Preemptive

Plus en détail

Optimiser le traitement de l Hépatite chronique B JP BRONOWICKI O.NOUEL

Optimiser le traitement de l Hépatite chronique B JP BRONOWICKI O.NOUEL Optimiser le traitement de l Hépatite chronique B JP BRONOWICKI O.NOUEL Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2012 CONFLITS D INTÉRÊT JP BRONOWICKI : BMS, Gilead, MSD,

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hepatitis Conférence 13 01 2014 L impacte global

Plus en détail

HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON

HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON HÉPATITE C, L APRÈS-GUÉRISON XXIII èmes journée d actualisation sur l infection VIH/Sida et les IST Valérie Canva, Centre Expert Hépatites CHRU Lille & Réseau Hépatites Nord - Pas de Calais Les enjeux

Plus en détail

Comment Traiter une Hépatite. Chronique B en 2009

Comment Traiter une Hépatite. Chronique B en 2009 SEMINAIRE ATELIER 4 Février 2009 Comment Traiter une Hépatite Chronique B en 2009 CHABI S., BERKANE S. Hépatite Chronique Virale B 350-400 millions de personnes infectées dans le monde 1,2 Millions décès

Plus en détail

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Suivi virologique des hépatites chroniques B à la lumière des recommandations européennes EASL 2009 Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Introduction Epidémiologie Le virus Le diagnostic Les traitements

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLÉRANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLÉRANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLÉRANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hépatites Conférence 11 01 2016 Cas Clinique - 1

Plus en détail

Hépatite B chronique. Epidémiologie HBV. Les personnes à risque? HBV: qui dépister? Les personnes à risques!

Hépatite B chronique. Epidémiologie HBV. Les personnes à risque? HBV: qui dépister? Les personnes à risques! HBV: qui dépister? Hépatite B chronique DresI. Morardet N. JunodPerron Service de Gastroentérologie et Hépatologie et SMPR Colloque MPR 18.06.2014 Les personnes à risques! Tous les patients qui nécessitent

Plus en détail

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010 Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs Recommandations 2010 Co-infection VHC : Rappels Séroprévalence VHC chez ¼ des sujets VIH+ 90% chez UDI < 10% chez HSH Infection VIH virémie VHC d un

Plus en détail

Hépatites B et C et transplantation rénale

Hépatites B et C et transplantation rénale Hépatites B et C et transplantation rénale Dr Gilles Blancho Service de Néphrologie CHU Nantes La problématique des infections VHB et VHC en transplantation rénale Prévalence supérieure dans les populations

Plus en détail

Biothérapies et traitements systémiques chez les patients avec comorbidités hépatiques: impact pratique. Laurent Alric CHU Purpan Toulouse

Biothérapies et traitements systémiques chez les patients avec comorbidités hépatiques: impact pratique. Laurent Alric CHU Purpan Toulouse Biothérapies et traitements systémiques chez les patients avec comorbidités hépatiques: impact pratique Laurent Alric CHU Purpan Toulouse Cas 1 M. T 40 ans, a un psoriasis étendu rebelle Antécédents: toxicomanie

Plus en détail

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 DES 13 Fev 2009 1 Plan Démarche diagnostique Hépatite A Hépatite E

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique B

Traitement de l hépatite chronique B Traitement de l hépatite chronique B Dominique Salmon Hôpital Cochin, Université Paris Descartes 20e Congrès de la STPI, Tunis, Avril 2010 Le VHB : une forte prévalence dans le monde 2 milliards de personnes

Plus en détail

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives

Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny. Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives Dominique ROULOT Unité d Hépatologie Hôpital Avicenne, Bobigny Traitement des hépatites chroniques Delta : Actualités et Perspectives VHD satellite du VHB AgHBc p24 p27 AgHBs ARN Delta ADN VHB Virus de

Plus en détail

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et Dr PENALBA Formation NANCY 03 et 04.02.2016 Hépatite = inflammation du foie toxiques / des virus causée par des Le virus pénètre la cellule, se multiplie, le système immunitaire détruit les cellules infectées

Plus en détail

Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement

Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Jérôme GOURNAY Hépato-Gastro-Entérologie, Oncologie Digestive et Assistance Nutritionnelle Institut des Maladies de l Appareil Digestif

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie LC01 Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie Laurent CASTERA Service d Hepatologie, Hôpital Beaujon, Clichy Université Paris-7, France Justification du

Plus en détail

Hépatite B Le traitement pour tous en 2025?

Hépatite B Le traitement pour tous en 2025? Hépatite B Le traitement pour tous en 2025? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Auitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Facteurs influençant la progression de la fibrose 3 Facteurs

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques. Déficits immunitaires secondaires

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques. Déficits immunitaires secondaires 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques Nota bene : les vaccins spécifiquement recommandés sont des vaccins nécessaires pour les patients

Plus en détail

Paris, 19.01.2012 Stanislas Pol, MD, PhD Université Paris Descartes ; Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp.

Paris, 19.01.2012 Stanislas Pol, MD, PhD Université Paris Descartes ; Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp. Prise en charge des patients atteints d hémopathie maligne et Hépatite virale B ou C Paris, 19.01.2012 Stanislas Pol, MD, PhD Université Paris Descartes ; Inserm U-1016 Hôpital Cochin, Paris, France stanislas.pol@cch.aphp.fr

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

VHB: Structure du virus

VHB: Structure du virus Hépatite B VHB: Structure du virus Hepadnaviridae Virus enveloppé, capside icosaédrique, ADN partiellement double brin Particule de Danes (42nm) Particules infectieuses cohabitant avec autres structures

Plus en détail

Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C?

Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C? Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C? Evolution spontanée Résultats des traitements Recommandations Discussion HEPATITE B Transmission chez l enfant PERINATALE

Plus en détail

PREVENTION DU CARCINOME HEPATOCELLULAIRE. Pr. Nawal KABBAJ Service EFD/Hépato-Gastroentérologie UM5S, CHU Ibn Sina Rabat

PREVENTION DU CARCINOME HEPATOCELLULAIRE. Pr. Nawal KABBAJ Service EFD/Hépato-Gastroentérologie UM5S, CHU Ibn Sina Rabat PREVENTION DU CARCINOME HEPATOCELLULAIRE Pr. Nawal KABBAJ Service EFD/Hépato-Gastroentérologie UM5S, CHU Ibn Sina Rabat Mohammadia, 1 er Juin 2013 INTRODUCTION Cancer de mauvais pronostic - Monde: 600

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non?

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dr Marie-Luce Delforge Laboratoire de séro-virologie Hôpital Erasme ULB Bruxelles CORATA 26 septembre 2013 1 Virus de l hépatite B 2 Cycle réplicatif

Plus en détail

Interactions virales dans le cadre de la

Interactions virales dans le cadre de la XX e Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 01/10/2013 Interactions virales dans le cadre de la co-infection VHB Laurence Bocket Laboratoire de Virologie CHRU de Lille 16 pts VHC/VHB/VHD vs 16 pts

Plus en détail

Surveillance du traitement anti-vhb par analogues. B de Singly, DES,

Surveillance du traitement anti-vhb par analogues. B de Singly, DES, Surveillance du traitement anti-vhb par analogues B de Singly, DES, 14.01.2011 Hépatite B Prévalence : 0.65 % de la population dont 55 % l ignorent Nombre de patients sous analogues en augmentation Traitement

Plus en détail

Estimated Incidence of Acute Hepatitis B. United States,

Estimated Incidence of Acute Hepatitis B. United States, Cases per 100,000 Population Estimated Incidence of Acute Hepatitis B 80 70 60 50 40 30 20 10 0 * Provisional date United States, 1978-1995 Vaccine licensed HBsAg screening of pregnant women recommended

Plus en détail

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Actualités Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Diagnostiquer l infection VHB Evaluer l impact hépatique de l infection virale B Traiter Prévenir

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

Traitement de l hépatite B. Marc BOURLIERE Olivier NOUEL Mars 2009

Traitement de l hépatite B. Marc BOURLIERE Olivier NOUEL Mars 2009 Traitement de l hépatite B Marc BOURLIERE Olivier NOUEL 21-22 Mars 2009 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS Docteur Marc BOURLIERE Docteur Olivier

Plus en détail

aminotransférases virus hépatocyte hépatocyte CYTOLYSE IFN-γ TNF-α INHIBITION NON-CYTOLYTIQUE DE LA REPLICATION VIRALE lymphocyte T CD8+

aminotransférases virus hépatocyte hépatocyte CYTOLYSE IFN-γ TNF-α INHIBITION NON-CYTOLYTIQUE DE LA REPLICATION VIRALE lymphocyte T CD8+ aminotransférases hépatocyte virus hépatocyte CYTOLYSE - - lymphocyte T CD8+ IFN-γ TNF-α INHIBITION NON-CYTOLYTIQUE DE LA REPLICATION VIRALE Hépatite B Hepadnaviridae Orthohepadnavirus ds/ssdna enveloppe

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

Hegel Vol. 2 N 1 2012 7. Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B?

Hegel Vol. 2 N 1 2012 7. Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B? Hegel Vol. 2 N 1 2012 7 DOI 10.4267/2042/46985 HÉPATOLOGIE Comment obtenir une efficacité optimale du traitement de l hépatite chronique virale B? Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck ; F-06700 Saint Laurent

Plus en détail

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien.

Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. J. Massardier, A. Bordes, C. Battie, M. Doret, M. Massoud, M Kaemmerlen, P. Gaucherand Service d Obstétrique, Diagnostic Anténatal et

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Virus à hépatites et hépatocarcinome

Virus à hépatites et hépatocarcinome Cancers et agents infectieux en Asie du Sud-Est Virus à hépatites et hépatocarcinome Jean Edouard GAIRIN, Pharma-Dev UMR152 IRD UPS, Toulouse Vientiane, Laos : 30 juin 1 er juillet 2011 Hépatocarcinome

Plus en détail

Traitement des hépatites chroniques B : Actualités et Perspectives

Traitement des hépatites chroniques B : Actualités et Perspectives Traitement des hépatites chroniques B : Actualités et Perspectives Professeur Christian TREPO Service Hépatologie Hôpital de la Croix-Rousse Unité de recherche sur les hépatites virales INSERM U1052/CRCL

Plus en détail

Le traitement des hépatites virales B et C

Le traitement des hépatites virales B et C Diplôme Universitaire d Infectiologie, Chimiothérapie Anti-Infectieuse, et Vaccinologie Le traitement des hépatites virales B et C Dr Laurent COTTE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital

Plus en détail

Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire ( ) C. Larsen Institut de veille sanitaire

Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire ( ) C. Larsen Institut de veille sanitaire Epidémiologie de l hépatite B aiguë en France Déclaration obligatoire (2003-2010) C. Larsen Institut de veille sanitaire Conflit d intérêts aucun Contexte épidémiologique politique de prévention vaccinale

Plus en détail

Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie

Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie 6 ème Congrès Maghrébo-Français de Médecine Interne 19 ème Congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10, 11 et 12 Mai 2013 Hépatites Virales Chroniques B et C en Algérie Notre expérience

Plus en détail

Quand arrêter le traitement?

Quand arrêter le traitement? Quand arrêter le traitement? When should treatment be stopped? d hui, des tests de détection très sensibles (PCR en temps réel) permettent d obtenir des mesures fiables de l ADN du VHB sérique. La normalisation

Plus en détail

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+

Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+ Décrets des 21 décembre 2005 et 11 mars 2006 Protocoles dérogatoires : Dérogations permettant le recours à des donneurs présentant un risque

Plus en détail

Que faire en cas d infections bactériennes et virales?

Que faire en cas d infections bactériennes et virales? Prise en charge pratique des patients sous belimumab 1 Que faire en cas d infections bactériennes et virales? Evidence Based Medicine Recommandations officielles Avis des experts État des connaissances

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C

HEPATITES VIRALES. Plan 21/10/2016. Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C HEPATITES VIRALES Pr Pascal Crenn APHP-UVSQ pascal.crenn@aphp.fr Introduction Hépatites aiguës Vaccination Hépatites chroniques Hépatite B Hépatite C Plan Etiologie Conséquences / incidences Mécanisme

Plus en détail

Infections par le virus de l'hépatite B

Infections par le virus de l'hépatite B CBP Infections par le virus de l'hépatite B 1.0 ANNE GOFFARD UNIVERSITÉ LILLE 2 DROIT ET SANTÉ FACULTÉ DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES DE LILLE ANNE.GOFFARD@UNIV-LILLE2.FR 2012 Table des matières

Plus en détail

Quantification de l AgHBs: Applications à l histoire naturelle et au traitement

Quantification de l AgHBs: Applications à l histoire naturelle et au traitement Quantification de l AgHBs: Applications à l histoire naturelle et au traitement Michelle Martinot-Peignoux et Tarik Asselah Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique de la cirrhose post virale B chez qui, comment et pour quels bénéfices?

Prise en charge thérapeutique de la cirrhose post virale B chez qui, comment et pour quels bénéfices? Prise en charge thérapeutique de la cirrhose post virale B chez qui, comment et pour quels bénéfices? M Benazzouz Rabat Maroc 9ème Paris Hepatitis Conference Paris le 12 Janvier 2016 objectifs Fréquence

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013 Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Vaccin hépatite B Mise au point

Vaccin hépatite B Mise au point Vaccin hépatite B Mise au point Épidémiologie Rappels sur L infection à VHB Les vaccins Historique de la vaccination en France Liens avec affectations démyélinisantes Résultats «mitigés» Recommandations

Plus en détail

Les hépatites virales en Quoi de neuf?

Les hépatites virales en Quoi de neuf? Vers un contrôle mondial des hépatites virales Institut Pasteur - Amphithéâtre Jacob 25-28 rue du Dr Roux, 75015 Paris Mardi 19 mai 2015 Les hépatites virales en 2015 - Quoi de neuf? Pr Alain GOUDEAU Département

Plus en détail

Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC

Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC Facteurs de risque de cancer primitif du foie chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC D. Salmon, A. Gervais, J. Durant, H. Stitou, Y. Quertainmont, E. Teicher, K. Barange, F. Bani Sadr pour

Plus en détail

Hépatite B Philippe Sogni

Hépatite B Philippe Sogni Hépatite B Philippe Sogni 1 Plan 1. Epidémiologie et prévention 2. Pourquoi traiter? 3. Qui traiter et qui ne pas traiter? 4. Comment traiter? 2 Enseignement DES 18 janvier 2014 Hépatite B 1. Histoire

Plus en détail

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 :

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Quelle actualité sur la prise en charge des personnes détenues infectées par le virus de l hépatite B ou de l hépatite C? Dr Laura Harcouët Pharmacien PH GH Cochin

Plus en détail

Hépatite B et grossesse

Hépatite B et grossesse Réseau ville-hôpital hépatites virales B ou C, hépatopathies et transplantation hépatique Réseau Périnatal Alpes-Isère Hépatite B et grossesse Version 2 Date : 30/11/2010 Rédaction : Dr Marie-Noëlle HILLERET,

Plus en détail

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris

Virus C & Cancers Philippe Sogni. Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Virus C & Cancers Philippe Sogni Université Paris Descartes INSERM USM20 Institut Pasteur Hépatologie, hôpital Cochin (AP-HP), Paris Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Liens d intérêt Boards, workshops ou

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

XIV éme séminaire atelier national de gastro entérologie Le 12 et 13 janvier Dr BOUARIOUA-Dr AFREDJ CHU Mustapha

XIV éme séminaire atelier national de gastro entérologie Le 12 et 13 janvier Dr BOUARIOUA-Dr AFREDJ CHU Mustapha XIV éme séminaire atelier national de gastro entérologie Le 12 et 13 janvier 2010 Dr BOUARIOUA-Dr AFREDJ CHU Mustapha Introduction Cadre nosologique Hépatopathie sous-jacente Facteur déclenchant Conséquences

Plus en détail

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de

À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ personnes meurent chaque année de 1 À l échelle mondiale, 150 millions d individus sont porteurs chroniques de l hépatite C. Environ 500 000 personnes meurent chaque année de pathologies hépatiques liées à l hépatite C. L infection chronique

Plus en détail