PASS CENTRE HOSPITALIER DE MELUN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PASS CENTRE HOSPITALIER DE MELUN"

Transcription

1 PASS CENTRE HOSPITALIER DE MELUN HUCK Valérie Responsable Service Social Centre Hospitalier Marc Jacquet de Melun 2, rue Fréteau de Pény Melun Cedex

2 ORGANISATION

3 ORGANISATION du Service Social du CHMJ 2 sites géographiques Le service social est composé de 2 équipes: *au MCO - 1 équipe de 5 assistantes sociales, 1 référent LAMPES,1 secrétaire *en Psychiatrie - 1 équipe de 4 assistantes sociales, 1 secrétaire Titre de la présentation Evénement Nom de l auteur Mois Année page 3

4 Identification de la PASS Coordonnées : tél : Fax : Horaires d ouverture : du Lundi au Vendredi de 9H à 16H 40 Coordonnées des intervenants : - Docteur CANCE Gilles Référent Médical - Valérie HUCK Responsable Service social 0.1 ETP sur la PASS Tél : Mélanie POILLEAUX Assistante Sociale PASS ETP Tél : Valérie NAM secrétariat PASS ETP Tél : Morgane HATIEZ référente LAMPES 1 ETP ( Mission de Liaison et d Appui Médico Psycho Educatif) Tél :

5 Textes de référence : - Loi du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions. - Code de la santé publique : articles L , L , L Arrêté du 23 mars 2007 (application article D du Code de la sécurité sociale). - Circulaire DGOS/R4/2013/246 du 18 Juin 2013, relative à l organisation et au fonctionnement des Permanences d Accès aux Soins de Santé Texte supprimé : Circulaire DH/AF 1/DGS/SP 2/DAS/RV 3 n du 17 décembre 1998 relative à la mission de lutte contre l'exclusion sociale des établissements de santé participant au service public hospitalier et à l'accès aux soins des personnes les plus démunies

6 La Circulaire DGOS/R4/2013/246 du 18 Juin 2013, relative à l organisation et au fonctionnement des Permanences d Accès aux Soins de Santé définit des critères que les dispositifs PASS des Hôpitaux doivent mettre en place. Ces critères sont les suivants :

7 offrir un accès aux soins et un accompagnement soignant et social aux patients, dans la perspective d un retour à l offre de soins de droit commun. Ces soins peuvent ne pas être soumis à facturation concernant les patients pour lesquels, il apparait au moment de la réalisation des actes, qu ils ne pourront pas bénéficier d une couverture sociale. Agir à l intérieur de l établissement et à l extérieur de celui-ci pour faciliter le repérage et la prise en charge de ces patients et construire un partenariat institutionnel élargi Il faut que la PASS soit facilement identifiable et accessible aux patients, ainsi qu aux acteurs externes et internes à l établissement de santé.

8 Elle doit donc disposer d un référent social et d un référent médical connu de tous Chaque PASS doit donc bénéficier d une signalétique claire à l accueil et dans les principaux lieux de passages dans l établissement de santé. Son rôle, ses modalités d accès et sa localisation doivent être connus dans l enceinte de l établissement et au-delà, par diffusion de brochures et de plaquettes dans les lieux publics, et une présentation sur le site internet des établissements de santé Le repérage des patients requérant l accueil et l orientation est réalisé par l ensemble des professionnels hospitaliers, quelle que soit l unité de prise en charge.

9 Pour faciliter ce repérage, la PASS doit élaborer et diffuser à tous un document / protocole formalisé. Accès pour le patient aux consultations dispensées dans l établissement Accès à une consultation médicale générale ou spécialisée, à des soins odontologiques, à une prise en charge de soins infirmiers, au plateau technique et à la délivrance de médicaments La PASS doit avoir les moyens de recourir à de services d interprétariat si nécessaire Mise en place d un comité de pilotage qui doit se réunir au moins une fois par an Activité statistique (nombre de patients vus, nombre d entretiens sociaux et de consultations médicales, nombre, contenu et composition du comité de pilotage

10 Objectifs de la PASS La PASS est une cellule de prise en charge médico-sociale au sein des hôpitaux publics, destinées à faciliter l accès des personnes en situation précaire au système hospitalier, aux réseaux de soins et d accompagnement social. Les PASS sont donc destinées à l accueil des personnes en grande précarité, démunies sur le plan social, psychologique, voire sans résidence stable. Il s agit de leur faire accéder de façon prioritaire au système médico-social. Le patient bénéficiaire de la PASS est un patient en situation de précarité, qui a besoin de soins externes et qui ne peut y accéder : - en raison de l absence d une couverture sociale ou de son incomplétude - pour d autres raisons d ordre social : patient désocialisé, ayant des difficultés à s orienter, devant être accompagné dans son parcours de soins

11 Quelques Chiffres personnes vues en 2013 à la PASS personnes vues en Consultations Médicales

12 PARTENARIAT

13 CONVENTIONS ET PROTOCOLES EXISTANTS Convention avec le Réseau-Ville Hôpital 77 Sud : mutualisation des travailleurs sociaux sur l accompagnement des personnes en situation de précarité, participation des travailleurs sociaux du CHMJ aux permanences précarité, délivrance des médicaments non rétrocédables Protocoles avec le Service des Urgences et les services d hospitalisation sur le repérage, la prise en charge des publics précaires, avec fiche de signalement et de liaison Protocole avec le service des Admissions ( idem) Protocole avec le service pharmacie sur la délivrance des médicaments rétrocédables.

14 Obstacles rencontrés dans les prises en charge du patient -Difficultés liées à la situation administrative, financière : absence de ressources, de documents administratifs permettant de constituer les dossiers ( CMU, Aide Sociale, ) -Difficultés liées à la prise en charge des personnes bénéficiant d une couverture maladie européenne Seule l hospitalisation est prise en charge Les consultations externes, la délivrance des médicaments en pharmacie de ville, l intervention de praticiens libéraux ne sont pas prises en charge ( hors hospitalisation et en sortie d hospitalisation) lorsque les personnes ont une CVE.

Le dispositif P.A.S.S. du CHU de RENNES Permanence d Accès aux Soins de Santé, un outil social à ne pas méconnaitre

Le dispositif P.A.S.S. du CHU de RENNES Permanence d Accès aux Soins de Santé, un outil social à ne pas méconnaitre Le dispositif P.A.S.S. du CHU de RENNES Permanence d Accès aux Soins de Santé, un outil social à ne pas méconnaitre Réunion de présentation auprès du COREVIH Bretagne 4 ème journée annuelle Jeudi 28 avril

Plus en détail

Le financement des PASS

Le financement des PASS 1ère journée régionale des PASS Région Pays de la Loire Le financement des PASS Centre hospitalier universitaire de Nantes N. SEVIN-CARPENTIER, Assistante de gestion Activités de Santé publique T.ROUX,

Plus en détail

HOPITAL ET ACCES AUX SOINS POUR LES POPULATIONS ETRANGERES

HOPITAL ET ACCES AUX SOINS POUR LES POPULATIONS ETRANGERES HOPITAL ET ACCES AUX SOINS POUR LES POPULATIONS ETRANGERES Journée régionale des services sociaux hospitaliers du 24 mai 2007 A. GILLES, I. LORET et C. ROSSARD INTRODUCTION A LES DISPOSITIFS EXISTANTS

Plus en détail

Infirmière sur le dispositif de la Permanence Médico-sociale Itinérante : PMSI. Dr Anne AGNOLI L. CHEVALEYRE Cadre de Pôle V. VERGNEAUX IDE PMSI

Infirmière sur le dispositif de la Permanence Médico-sociale Itinérante : PMSI. Dr Anne AGNOLI L. CHEVALEYRE Cadre de Pôle V. VERGNEAUX IDE PMSI Infirmière sur le dispositif de la Permanence Médico-sociale Itinérante : PMSI Dr Anne AGNOLI L. CHEVALEYRE Cadre de Pôle V. VERGNEAUX IDE PMSI Sommaire Contexte des PASS : diapo 3 missions des PASS :

Plus en détail

P A S. Sde santé. Groupe Hospitalier Nord-Essonne. Permanence. d accès. aux soins PASS. a u x. S o i n s. S a n t é. d e.

P A S. Sde santé. Groupe Hospitalier Nord-Essonne. Permanence. d accès. aux soins PASS. a u x. S o i n s. S a n t é. d e. P A S Permanence d accès aux soins Sde santé Groupe Hospitalier Nord-Essonne P e r m a n e n c e d ' A c c è s a u x S o i n s d e S a n t é Qu est ce que la? Ce dispositif d accès aux soins* permet aux

Plus en détail

P A S. Sde santé. Groupe Hospitalier Nord-Essonne. Permanence. d accès. aux soins PASS. a u x. S o i n s. S a n t é. d e.

P A S. Sde santé. Groupe Hospitalier Nord-Essonne. Permanence. d accès. aux soins PASS. a u x. S o i n s. S a n t é. d e. P A S Permanence d accès aux soins Sde santé Groupe Hospitalier Nord-Essonne P e r m a n e n c e d ' A c c è s a u x S o i n s d e S a n t é Qu est ce que la? Ce dispositif d accès aux soins* permet aux

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon

RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon RESEAU EPSILON Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile Charte Réseau Epsilon 1 La présente charte est destinée aux professionnels de santé quels qu ils soient, souhaitant intervenir dans

Plus en détail

Charte du réseau ARèS 92 V2/11-07

Charte du réseau ARèS 92 V2/11-07 1/5 Pour toute nouvelle adhésion au réseau de santé ARèS 92, merci de nous retourner cette page dûment complétée. NOM :... Prénom :... Profession :... Structure :... Adresse professionnelle :...... Adresse

Plus en détail

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins Ministère de la santé et des sports Sous-direction de l organisation du système de soins Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins 5 juin 2009 Prémices de l hôpital de jour gériatrique

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION Partenaires externes 2009 (Réalisée du 8-01-09 au 8-04-09) 1 Enquête de satisfaction Partenaires externes : résultats synthétiques 739 enquêtes diffusées 40 retours (n habitant

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Seine Saint Denis coordonner proximité collaborer accompagner mutualiser évaluer innover orienter ressource plate-forme associations

Plus en détail

EVALUATION DES PERMANENCES D ACCES AUX SOINS DE SANTE RAPPORT FINAL

EVALUATION DES PERMANENCES D ACCES AUX SOINS DE SANTE RAPPORT FINAL EVALUATION DES PERMANENCES D ACCES AUX SOINS DE SANTE RAPPORT FINAL Dr Catherine Fabre Vincent Baudot Sibylle Toulemonde Gres Médiation Santé Octobre 2003 Commande Direction des Hôpitaux et de l Organisation

Plus en détail

Permanences d Accès aux Soins de Santé du Languedoc-Roussillon

Permanences d Accès aux Soins de Santé du Languedoc-Roussillon Permanences d Accès aux Soins de Santé du Languedoc-Roussillon Languedoc Roussillon Evaluation 2014-2015 2014 LISTE DES SIGLES UTILISES AAH : Allocation Adulte Handicapé AME : Aide Médicale Etat ARS LR

Plus en détail

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) :

STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : STRUCTURES D ETUDE ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR CHRONIQUE (SDC) : DEMANDE DE LABELLISATION L instruction DGOS / PF2/2011/188 du 19 mai 2011 actualise le cahier des charges défini par la circulaire du

Plus en détail

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et :

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et : Convention type relative aux modalités de coopération entre un établissement de santé autorisé en soins de suite et de réadaptation et un établissement médico-social Entre : - nom de l établissement de

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE CENTRE HOSPITALIER DU HAUT ANJOU HOSPITALISATION A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL Madame, Mademoiselle, Monsieur, Vous venez d être admis en «Hospitalisation A Domicile». Cette brochure vous permettra de mieux

Plus en détail

CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, SAINT-QUENTIN

CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, SAINT-QUENTIN CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, rue Arnaud Bisson 02100 SAINT-QUENTIN Tél. : 03.23.05.03.33 Fax. : 03.23.62.46.72 Mail. : csapa@ch-stquentin.fr Permanences :

Plus en détail

ANNEXE 1. Lits halte soins santé. Cahier des charges

ANNEXE 1. Lits halte soins santé. Cahier des charges ANNEXE 1 Lits halte soins santé Cahier des charges Préambule En 1993, ont été installés, à titre expérimental, des «lits infirmiers», chargés d accueillir des personnes sans domicile dont l état de santé

Plus en détail

LE SERVICE IMAGERIE MEDICALE

LE SERVICE IMAGERIE MEDICALE CONFERENCE DE PRESSE DU 19 JUILLET 2013 A 11H SUR LES PRESTATIONS EXTERNES (IMAGERIE MEDICALE, LABORATOIRE, PHARMACIE) LE SERVICE IMAGERIE MEDICALE PERSONNEL MEDICAL M.LE DOCTEUR CHEBIB Responsable de

Plus en détail

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Dispositif pour personnes sans abri : centre d accueil de jour L Escale

Dispositif pour personnes sans abri : centre d accueil de jour L Escale 5.2. ACTION 26 INTITULÉ DE L ACTION Dispositif pour personnes sans abri : centre d accueil de jour L Escale 5.2.1. AXE(S) DE TRAVAIL : 3. Santé 5.2.2. THÉMATIQUES DU DIAGNOSTIC Thématique : Urgence sociale

Plus en détail

Enquête. Le fonctionnement des PASS. (permanences d accès aux soins de santé)

Enquête. Le fonctionnement des PASS. (permanences d accès aux soins de santé) Enquête (permanences d accès aux soins de santé) Mars 2017 Introduction Invitée à intervenir au Congrès national des PASS à Toulouse les 16 et 17 mars 2017, la Fédération des acteurs de la solidarité y

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

CAHORS : Chef lieu du département du Lot Qualité de vie dans un environnement naturel préservé 1H15 de Toulouse

CAHORS : Chef lieu du département du Lot Qualité de vie dans un environnement naturel préservé 1H15 de Toulouse PROPOSITION DE POSTE (04/11/2015) + PROJET L Unité de Tabacologie et de Liaison en Addictologie (U.T.L.A.) du Centre Hospitalier de CAHORS (LOT-46) recherche un MEDECIN ADDICTOLOGUE à MI-TEMPS (Poste à

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Agence Régionale de la Santé Présentation du CSAPA 70

Agence Régionale de la Santé Présentation du CSAPA 70 Agence Régionale de la Santé Présentation du CSAPA 70 Dr Annie QUANTIN 17 mai 2011 Centre de Soins d Accompagnement et de Prévention en Addictologie Passage en CSAPA deux possibilités : CSAPA thématique

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

FICHE DE POSTE Page :-1/6. Assistant Socio-Educatif IDENTIFICATION DU POSTE

FICHE DE POSTE Page :-1/6. Assistant Socio-Educatif IDENTIFICATION DU POSTE FICHE DE POSTE Page :-1/6 Direction : Direction des Ressources Humaines Service : Socio-éducatif IDENTIFICATION DU POSTE Fonction : Assistant-e de service social en Service de Psychiatrie Adulte Grade

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Troyes, le 10 septembre 2015 NAISSANCE DES HÔPITAUX CHAMPAGNE SUD

DOSSIER DE PRESSE. Troyes, le 10 septembre 2015 NAISSANCE DES HÔPITAUX CHAMPAGNE SUD DOSSIER DE PRESSE Troyes, le 10 septembre 2015 NAISSANCE DES HÔPITAUX CHAMPAGNE SUD MIEUX SE COORDONNER POUR AMÉLIORER LE PARCOURS DE SOIN DU PATIENT QU EST-CE QUE LES HÔPITAUX CHAMPAGNE SUD (HCS)? Les

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Métier. Intitulé du poste. Dispositif sectoriel du pôle I03. Direction. Direction Générale,Direction des soins

FICHE DE POSTE. Métier. Intitulé du poste. Dispositif sectoriel du pôle I03. Direction. Direction Générale,Direction des soins Page 1 sur 5 Métier CADRE DE SANTE Cadre de santé en pédopsychiatrie au sein du pôle I03 dont le responsable médical est le Dr B.WELNIARZ. En responsabilité 5 unités de consultations (CMP) et de prises

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE CONSEIL GÉNÉRAL CENTRE HOSPITALIER SPECIALISÉ DE LA SARTHE CONVENTION DE PARTENARIAT

DIRECTION DEPARTEMENTALE CONSEIL GÉNÉRAL CENTRE HOSPITALIER SPECIALISÉ DE LA SARTHE CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE DE LA SARTHE CONSEIL GÉNÉRAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA SARTHE CENTRE

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RÉSEAU LE PALLIUM

CONVENTION CONSTITUTIVE DU RÉSEAU LE PALLIUM CONVENTION CONSTITUTIVE DU RÉSEAU LE PALLIUM Réseau de Santé LE PALLIUM I.P.S. 3 place de la Mairie 78190 Trappes - 01.30.13.06.33 Fax. 01.30.13.06.39 Mail : reseau.lepallium@lepallium.fr - N SIRET 428

Plus en détail

Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national

Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national Les infections associées aux soins en EHPAD dans le cadre du plan stratégique national 2009-2013 2013 1ère journée régionale HYGIENE ET PREVENTION DU RISQUE INFECTIEUX EN EHPAD - mardi 24 novembre 2009

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 1 Région Rhône Alpes Département du Rhône La maison des adolescents: Date d ouverture : Avril 2007 Nom : Maison des Adolescents du Rhône (Mutualité Française

Plus en détail

13 septembre Dijon

13 septembre Dijon PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE Journée régionale Bourgogne Franche Comté 13 septembre 2016 - Dijon ATELIERS Atelier 1 : coordonner les actions en faveur des jeunes

Plus en détail

SOLIPAM Réseau de périnatalité et d accès aux soins pour les femmes enceintes en situation précaire à Paris

SOLIPAM Réseau de périnatalité et d accès aux soins pour les femmes enceintes en situation précaire à Paris SOLIPAM Réseau de périnatalité et d accès aux soins pour les femmes enceintes en situation précaire à Paris 25 Octobre 2007 1 Présentation SOLIPAM Le contexte La problématique Le réseau : dispositif, identité,

Plus en détail

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance La Direction générale de l action sociale DGAS Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance 11, Place des Cinq Martyrs du Lycée Buffon 75696 Paris cedex 14 Tél : 01 40

Plus en détail

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN : UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE ET GRADUEE DE L OBESITE 23 mai 2014 12h30-17h - Hall du bâtiment médico-chirurgical 23/05/2014 2 rue

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord

Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord Charte de fonctionnement de la filière gériatrique et gérontologique Lyon nord PREAMBULE Une filière gériatrique et gérontologique est organisée entre les structures sanitaires et médicosociales, sociales,

Plus en détail

Quel déploiement de la démarche palliative en Pays de la Loire?

Quel déploiement de la démarche palliative en Pays de la Loire? Quel déploiement de la démarche palliative en Pays de la Loire? Le point de vue de l ARS Journée des Pays de la Loire de soins palliatifs et d accompagnement 27 mai 2016 - Les Sables d Olonne Situation

Plus en détail

REMY André-Jean (1,2,3), WENGER Hugues (1), BOUCHKIRA Hakim (1), SENEZERGUES Agnès (3)

REMY André-Jean (1,2,3), WENGER Hugues (1), BOUCHKIRA Hakim (1), SENEZERGUES Agnès (3) EQUIPE MOBILE HEPATITES augmenter la prise en charge de l hépatite C des populations précaires et/ou usagers de drogue par une mobilisation des acteurs de terrain REMY André-Jean (1,2,3), WENGER Hugues

Plus en détail

Institut de Promotion de la Santé

Institut de Promotion de la Santé Institut de Promotion de la Santé Annuaire SANTÉ SOINS ET PRÉVENTION SOINS ET PRÉVENTION Sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines, les personnes en situation de vulnérabilité et leur entourage peuvent

Plus en détail

HAD HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins ou

HAD HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins ou L hospitalisation à domicile permet : Un retour plus rapide au foyer en continuant le traitement commencé à l hôpital D éviter une entrée à l hôpital et de commencer un traitement chez soi HOSPITALISATION

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS

PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE. À destination des membres du réseau de l UNIOPSS PRÉSENTATION DU SERVICE CIVIQUE À destination des membres du réseau de l UNIOPSS Septembre 2015 INTRODUCTION En 2010, l État a mis en place le Service Civique pour répondre à l importante demande de projets

Plus en détail

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche

LIVRET : «Accueil et Ressources» des terrains de stages de l Hôpital Nord-Ouest Villefranche INTITULÉ Intitulé du service, de l unité : NEUROLOGIE Pôle : 4 MEDECINE Etablissement : L Hôpital Nord-Ouest Villefranche (HNO) Adresse postale : Hôpital Nord-Ouest Villefranche Plateau d Ouilly BP 80436

Plus en détail

La Prévention de la violence à l hôpital : l expérience de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille

La Prévention de la violence à l hôpital : l expérience de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille La Prévention de la violence à l hôpital : l expérience de l Assistance Publique Hôpitaux de Marseille 0 Daniel PANTALACCI Directeur de la sécurité des biens et des personnes Assistance Publique Hôpitaux

Plus en détail

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA

CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly ARPAJON fax FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA CSAPA «L ESPACE» 25 bis Route d Egly 91290 ARPAJON 01 64 90 62 00 fax 01 60 83 47 70 csst@eps-etampes.fr FICHE DE POSTE MEDECIN ADDICTOLOGIE - ELSA Localisation Equipe de liaison et de soins en Addistologie

Plus en détail

L ocalisation. LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS Hôpital Clemenceau. Plan de Caen. 2 chiffres clés CHRU de Caen. Hôpital Côte de Nacre

L ocalisation. LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS Hôpital Clemenceau. Plan de Caen. 2 chiffres clés CHRU de Caen. Hôpital Côte de Nacre Centre Hospitalier Régional Universitaire de Caen L ocalisation Plan de Caen Hôpital Côte de Nacre Centre Esquirol LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS Hôpital Clemenceau Résidence pour Personnes Agées 2 chiffres

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail

UNE PRISE EN CHARGE EN AMONT ET EN AVAL DE LA NAISSANCE. Journée de travail «Cahier des charges des réseaux de périnatalité» -12 septembre 2005-

UNE PRISE EN CHARGE EN AMONT ET EN AVAL DE LA NAISSANCE. Journée de travail «Cahier des charges des réseaux de périnatalité» -12 septembre 2005- UNE PRISE EN CHARGE EN AMONT ET EN AVAL DE LA NAISSANCE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX: le réseau assure Le suivi de toute grossesse normale ou pathologique précoce adapté au risque en amont et en aval de la naissance

Plus en détail

Santé et accès aux soins

Santé et accès aux soins Santé et accès L accès n La couverture principale Bénéficiaires de la cmu de base Moyennes annuelles, données cnam-ts Bénéficiaires (France entière) Progression annuelle en % 2015 2 522 841 + 6,7 % 2014

Plus en détail

Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF

Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF Groupement Hospitalier de Territoire de la Haute-Saône FORUM FHF Jeudi 6 octobre 2016 1 Un Groupe Hospitalier préconstitutif du GHT 8 sites géographiques (1233 lits et places) 3 sites sanitaires (546 lits

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU. Médecins du Monde

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU. Médecins du Monde NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU Médecins du Monde Nos valeurs Soigner les populations les plus vulnérables ici et là bas. Missions France, Missions Internationales et Mission Adoption

Plus en détail

ISoSL. Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés. Votre livret d accueil. Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège

ISoSL. Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés. Votre livret d accueil. Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège ISoSL Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés Votre livret d accueil Livret d accueil A l attention des patients hospitalisés à

Plus en détail

FICHE DE POSTE CADRE SUPERIEUR DE SANTE

FICHE DE POSTE CADRE SUPERIEUR DE SANTE Centre Hospitalier de Dreux et de Chartres SERVICES DE PSYCHIATRIE INFANTO-JUVENILE DES BASSINS DROUAIS ET CHARTRAIN FICHE DE POSTE CADRE SUPERIEUR DE SANTE Version n 1 Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 Tél. 01 53 89 32 00 Fax. 01 53 89 32 01 http : //www.conseil-national.medecin.fr Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement

Plus en détail

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Une équipe de proximité pour améliorer les parcours de santé Les facteurs clés de réussite Un outil numérique innovant de coordination

Plus en détail

«SOS ALLAITEMENT 75» Nathalie Baunot Sarah Benjilany Christine Coursaget Gaëlle Fadda Carole Hervé Céline Jaffres Alexandre Lapillonne Edith Launay

«SOS ALLAITEMENT 75» Nathalie Baunot Sarah Benjilany Christine Coursaget Gaëlle Fadda Carole Hervé Céline Jaffres Alexandre Lapillonne Edith Launay «SOS ALLAITEMENT 75» Nathalie Baunot Sarah Benjilany Christine Coursaget Gaëlle Fadda Carole Hervé Céline Jaffres Alexandre Lapillonne Edith Launay Sophie Legouais Soutenu par l ARS (Mmes AG Daniel, A

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Télémédecine & Etablissements pénitentiaires

Télémédecine & Etablissements pénitentiaires Etude de faisabilité SICOM 01 127 - ISBN 2-11-092374-1 Télémédecine & Etablissements pénitentiaires - Télémédecine & Etablissements pénitentiaires Etude de faisabilité Mai 2001 Mai 2001 Préface La prise

Plus en détail

PLAN BLANC PLAN VIGIPIRATE

PLAN BLANC PLAN VIGIPIRATE PLAN BLANC PLAN VIGIPIRATE Réseau Qualité- Risques Picardie Retour d expérience Centre Hospitalier d Abbeville 25 avril 2017 Déroulement du REX Contexte Elaboration du plan blanc Pilotage et acteurs Formation

Plus en détail

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS Pré requis : une structure et une organisation des soins de support oncologiques déjà fonctionnelles au sein

Plus en détail

La ville de Lyon fait partie des 15 villes de France ayant un service de santé scolaire (pris en charge habituellement par l Education nationale).

La ville de Lyon fait partie des 15 villes de France ayant un service de santé scolaire (pris en charge habituellement par l Education nationale). Mise à jour en octobre 2010 GUIDE DE PRESENTATION DU SERVICE MEDICO-SOCIAL SCOLAIRE DIRECTION DE L EDUCATION VILLE DE LYON DELEGATION AUX AFFAIRES SOCIALES, EDUCATION, PETITE ENFANCE La ville de Lyon fait

Plus en détail

NORMANTIBIO. Docteurs Elise Fiaux, Emmanuel Piednoir et Pascal Thibon 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie Omedit Haute-Normandie

NORMANTIBIO. Docteurs Elise Fiaux, Emmanuel Piednoir et Pascal Thibon 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie Omedit Haute-Normandie NORMANTIBIO Docteurs Elise Fiaux, Emmanuel Piednoir et Pascal Thibon 7 ème réunion régionale des référents en antibiothérapie Omedit Haute-Normandie Conflits d intérêt Aucun pour les 3 orateurs 2 Historique

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Intervention de. Les outils majeurs du protocole. - Structuration autour d une cellule animée par un responsable

Intervention de. Les outils majeurs du protocole. - Structuration autour d une cellule animée par un responsable Intervention de Les outils majeurs du protocole Madame Yvelise LEGOUTE, chef du service de l Aide sociale à l enfance Madame Anne REVEILLERE-MAURY, responsable de la Cellule de Recueil, Traitement et Evaluation

Plus en détail

ECOUTER LA PATIENTE EN DEMANDE D IVG

ECOUTER LA PATIENTE EN DEMANDE D IVG ECOUTER LA PATIENTE EN DEMANDE D IVG Caroline PIMMEL Praticien hospitalier à temps partiel Centre la mère et l enfant du PARC COLMAR Praticien Attachée Hôpitaux universitaires de STRASBOURG Journée périnatalité

Plus en détail

La PASS de la Miséricorde à Caen Permanence d Accès aux Soins de Santé Mission d intérêt général et de santé publique

La PASS de la Miséricorde à Caen Permanence d Accès aux Soins de Santé Mission d intérêt général et de santé publique La PASS de la Miséricorde à Caen Permanence d Accès aux Soins de Santé Mission d intérêt général et de santé publique 2 Mai 2012 Coordination Dr Salaün Marie-Anne Chef de service 1 La PASS de la Miséricorde

Plus en détail

un 3C de territoire, une qualité mutualisée à un moindre cout

un 3C de territoire, une qualité mutualisée à un moindre cout 3C INTER-ÉTABLISSEMENTS ESSONONCO un 3C de territoire, une qualité mutualisée à un moindre cout 6 ème Congrès National des Réseaux de Cancérologie 2 octobre 2015 - Amiens Céline BERNIER Coordinatrice 3C

Plus en détail

DIAGNOSTIC SUR LA PRISE EN CHARGE DES ADDICTIONS EN MEDECINE DE VILLE

DIAGNOSTIC SUR LA PRISE EN CHARGE DES ADDICTIONS EN MEDECINE DE VILLE DIAGNOSTIC SUR LA PRISE EN CHARGE DES ADDICTIONS EN MEDECINE DE VILLE ARRONDISSEMENT DE LANGON ET CANTONS DE LA BREDE, CESTAS ET CREON PERIODE DE JUIN A SEPTEMBRE 2010 Par Mr Christophe RASSIS Délégué

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL

BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL BTS SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL BTS technico-administratif Diplôme de niveau III Professionnels ayant une certaine autonomie dans leurs activités RAP précise le niveau d autonomie

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Le conseil local de santé mentale. Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment?

Le conseil local de santé mentale. Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment? Le conseil local de santé mentale Qu est-ce que c est? Pour quoi faire? Avec qui? Comment? Définition Conseil local de santé mentale (CLSM) : plateforme de concertation et de coordination qui rassemble,

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE

CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE, RÉPARATRICE ET TRAUMATOLOGIQUE UNITÉ DE TRAUMATOLOGIE LIVRET D ACCUEIL Madame, Monsieur, Ce livret contient des informations destinées

Plus en détail

Plan local de santé publique Martigues / Port-de-Bouc Plan validé suite au 6ème Comité de pilotage local de l Atelier Santé Ville

Plan local de santé publique Martigues / Port-de-Bouc Plan validé suite au 6ème Comité de pilotage local de l Atelier Santé Ville Plan local de santé publique Martigues / Port-de-Bouc Plan validé suite au 6ème Comité de pilotage local de l Atelier Santé Ville 1 PREFECTURE DES BDR Participation au diagnostic et à l élaboration du

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU SERVICE D'ASTHMOLOGIE ALLERGOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Hospitalisation de jour Vu les

Plus en détail

Système de santé (1) Offres de soins

Système de santé (1) Offres de soins Système de santé (1) Offres de soins Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique L offre de soins, c est Prestations / actes médicaux : professionnels de santé Lieux de soins : hôpital, médico-social,

Plus en détail

LES RÉSEAUX DE SANTÉ. Dr. Pierre REYES

LES RÉSEAUX DE SANTÉ. Dr. Pierre REYES LES RÉSEAUX DE SANTÉ Dr. Pierre REYES Représentations d un réseau 2 Polysémie très forte Un réseau? Un réseau de soins? Un réseau de santé? Conceptions très diverses : entre la famille et les professionnels,

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle

FICHE DE POSTE. Cadre Supérieur de Pôle FICHE DE POSTE Cadre Supérieur de Pôle 1 MISSIONS GENERALES * Le cadre supérieur de santé, collaborateur du chef de pôle, participe avec ce dernier et le directeur référent de pôle : - à la mise en place

Plus en détail

Constats et propositions d actions du groupe de travail pédopsy et dispositif ITEP

Constats et propositions d actions du groupe de travail pédopsy et dispositif ITEP Constats et propositions d actions du groupe de travail pédopsy et dispositif ITEP Introduction Le groupe s est réuni le 29 septembre et le 27 novembre 2014 puis le 15 janvier et le 5 mars 2015. Il se

Plus en détail

Inauguration DOSSIER. De la plateforme de coordination en cancérologie DE PRESSE. Locaux de la plateforme. du bâtiment médico-chirurgical.

Inauguration DOSSIER. De la plateforme de coordination en cancérologie DE PRESSE. Locaux de la plateforme. du bâtiment médico-chirurgical. DOSSIER DE PRESSE Vendredi 05 décembre 2014 Petit amphithéâtre IFSI 11h45 Inauguration De la plateforme de coordination en cancérologie Locaux de la plateforme Entrée A 1 er étage du bâtiment médico-chirurgical

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :...

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... - Le Directeur est :... - L infirmière Coordinatrice du SSIAD est :... RESSIAD Touraine Groupe de Recherche et d Etudes des Services Soins Infirmiers A Domicile REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU S.S.I.A.D de... PREAMBULE En vertu du décret n 2003-1095 du 14/11/2003, le règlement

Plus en détail

C L SM. CSaint-Louis. Les CLSM. De quoi parle-t-on? L SM. Emilie FURSTOSS - Chargée de mission ARS pour les CLSM 68 - Ribeauvillé.

C L SM. CSaint-Louis. Les CLSM. De quoi parle-t-on? L SM. Emilie FURSTOSS - Chargée de mission ARS pour les CLSM 68 - Ribeauvillé. Les CLSM De quoi parle-t-on? Conseil Local de Santé Mentale Conseil Local de Santé Mentale Conseil Local de Santé Mentale Conseil Local de Santé Mentale C L SM 68 Ribeauvillé C L SM 68 Colmar C L SM 68

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

GESTION DU RISQUE MALADIE

GESTION DU RISQUE MALADIE www.en3s.fr FORMATION CONTINUE CYCLE 2015 GESTION DU RISQUE MALADIE Comprendre, s'approprier la stratégie, les enjeux, le fonctionnement des acteurs du monde de la santé pour optimiser sa gestion du risque.

Plus en détail

Fiche Action 6.D.8. Améliorer la prise en charge globale multidisciplinaire des patients diabétiques et des patients en surpoids

Fiche Action 6.D.8. Améliorer la prise en charge globale multidisciplinaire des patients diabétiques et des patients en surpoids Fiche Action 6.D.8 Améliorer la prise en charge globale multidisciplinaire des patients diabétiques et des patients en surpoids Axe Schéma Régional de Prévention SROMS 3.2 Maladies chroniques : diminution

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré NIMES Cedex 9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NIMES Place du Professeur Robert Debré 30029 NIMES Cedex 9 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE L UNITE D ONCOLOGIE MEDICALE A TEMPS PARTIEL Vu les dispositions du code de la santé

Plus en détail

Livret d accueil. Livret d accueil SAVS Arcat

Livret d accueil. Livret d accueil SAVS Arcat Livret d accueil Ce livret d accueil est remis à toute personne nouvellement admise au sein du SAVS d Arcat, conformément à la loi 2002-2 du 2 janvier 2002, de l article L.311-4 du Code de l Action Sociale

Plus en détail