L initiative COMODO. Compte rendu de la réunion d Autrans, Réunion COMODO MARMO, mars 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L initiative COMODO. Compte rendu de la réunion d Autrans, Réunion COMODO MARMO, 29-31 mars 2010"

Transcription

1 L initiative COMODO Compte rendu de la réunion d Autrans, Réunion COMODO MARMO, mars 2010

2 Les participants HYCOM MARS NEMO ROMS SYMPHONIE T-UGOm MERCATOR Autres Y. Morel F. Dumas, V. Garnier, S. Theetten, F. Vandermeirsch R. Benshila, G. Madec P. Marchesiello, P. Penven F. Auclair, P. Marsaleix, C. Nguyen Florent Lyard J. Chanut, G. Reffray F. Ardhuin, A. C. Bennis, E. Blayo, L. Debreu, J.-M. Molines, C. Talandier, A.-M. Tréguier

3

4 Le programme Nouvelles des équipes Etat de l art : conditions aux limites ouvertes Perspective majeure : Interactions Vagues Courant Site Web COMODO Outils communautaires, ANR cas test Prospective OA de l INSU : modélisation du domaine côtier

5 Nouvelles des équipes Couplage Ocean- Atmosphère ROMS NEMO Bancs Découvrants HYCOM SYMPHONIE MARS ROMS Non Hydrostatique SYMPHONIE HYCOM ROMS T-UGOm Diffusion diapycnale MARS ROMS Paramétrisation Verticale HYCOM MARS Coordonnées Verticales NEMO HYCOM SYMPHONIE Interaction Vagues-Courant SYMPHONIE MARS ROMS T-UGOm PISCES ROMS NEMO

6 Le programme Nouvelles des équipes Etat de l art : conditions aux limites ouvertes Coordonnées verticales Paramétrisations verticales Schémas d advection et schémas en temps Perspective majeure : Interactions Vagues Courant Site Web COMODO Outils communautaires, ANR cas test Prospective OA de l INSU : modélisation du domaine côtier

7 Le programme Nouvelles des équipes Etat de l art : conditions aux limites ouvertes Perspective majeure : Interactions Vagues Courant Méthodes innovantes en maths applis Assimilation de données Calcul haute performance, Informatique Couplage OA Site Web COMODO Outils communautaires, ANR cas test Prospective OA de l INSU : modélisation du domaine côtier

8 Interaction Vagues - Courant Présentation de Fabrice Ardhuin Modélisation des vagues Interactions vagues courant Présentation de Anne-Claire Bennis (postdoc SHOM EPOC) Couplage MARS2D-3D / WavewatchIII Implémentation de Mellor 2003 Ardhuin 2008 à venir (également dans SYMPHONIE)

9 Le programme Nouvelles des équipes Etat de l art : conditions aux limites ouvertes Perspective majeure : Interactions Vagues Courant Site Web COMODO Outils communautaires, ANR cas test Prospective OA de l INSU : modélisation du domaine côtier

10 Site Web COMODO COMODO Communauté de MODélisation Océanographique Présentation générale Communications Documentations Plateforme Echanges scientifiques Cas tests Forum Phrase de résumé Bons logos qui pointent vers site de chaque code Liens priviligiés avec EPIGRAM, projet boîte à outils, +? Quel fond de carte? Autres infos à ajouter sur page d accueil? Français uniquement? Laurent tel?

11 Site internet public Présentation générale Communications Documentations Plateforme Echanges scientifiques Cas tests Forum Présentation générale Conclusions de la réunion précédente et/ou de celle-là Communications Présentations des colloques Articles? Documentations techniques Liste des participants Rapports administratifs Notices d utilisation (forum, échanges de documents)

12 Site internet public Présentation générale Communications Documentations Plateforme Echanges scientifiques Cas tests Forum Plateforme commune? Préprocessing (lien projet MARMO,Tidal Toolbox) Post-processing (que fait-on à ce sujet?) Environnement de mise en œuvre (proposition de reprendre environnement équipe DRAKKAR pour volontaires et ne pas aller audelà pour l instant) Recommandations techniques Formalisme Noms des variables (liste commune partagée ou tableau d équivalence) Pre-processing pour gérer indices Facteurs d échelle Format NetCDF des fichiers IN/OUT de référence

13 Site internet public Présentation générale Communications Documentations Plateforme Echanges scientifiques Cas tests Forum Echanges scientifiques Synthèse des sujets principaux abordés? Vagues Conditions aux limites Coordonnées verticales généralisées Formulation des flux océan/atmosphère Cas tests Description des cas tests proposés Forum (lien vers Gforge)

14 Le programme Nouvelles des équipes Etat de l art : conditions aux limites ouvertes Perspective majeure : Interactions Vagues Courant Site Web COMODO Outils communautaires, ANR cas test Prospective OA de l INSU : modélisation du domaine côtier

15 Les projet communs 1. Réunions scientifiques et site web 2. Identification de développements communautaires Format standard de fichiers Outils de pré-posttraitement Environnement de compilation Vecteur d observations Surface module (formules bulk et gestion des entréessorties) Parallélisation 3. Un projet ANR Cas tests Vers un système de modélisation

16 Format de fichiers Outils de pré-postprocessing Existant Xscan (Tugo-m, SYMPHONIE) Bathymétrie Visualisation Outils MARMO (NEMO, MARS, SYMPHONIE) Bathymétrie ROMS_TOOLS (ROMS) Préprocessing tools Visualisation INFOCEAN (NEMO) Extraction de grille ORCA Lancement de la simulation

17 Format de fichiers Outils de pré-postprocessing Effectuer les modifications nécessaires afin de pouvoir utiliser l ensemble des outils avec les différents modèles Définition d un format de fichier commun (Standard CF, attributs spécifiques) Vers un outil de prépost-traitement commun

18 ANR cas test Suite de cas test permettant : 1. Comparer/Valider les modèles 2. Valider les évolutions des différents modèles 3. Tester les méthodes innovantes Cas tests «basiques» Cas tests pour étude de certains processus Cas tests réalistes

19 Prochaines échéances Juin 2010 Réunion Outils de Prétraitement Septembre 2010 Réunion ANR Cas tests Prospective OA 2011 Prochaine réunion modélisation

20 Réponses au questionnaire Que préférez-vous dans votre modèle? Que n aimez vous pas dans votre modèle? Que préférez-vous dans les autres modèles? Que n aimez-vous pas dans les autres modèles? Prochains développements prévus Précision des schémas Structure complexe (schéma en temps) Grille non structurée Langage C++ Bancs découvrants Traitement de l échelle régionale à l échelle littorale Erreur de dispersion forte Précision des schémas Complexité du time stepping Schéma temporel Performances (coût de calcul) Mélange diapycnal / gradient de pression / lissage topo Schémas en temps simples Précision numérique peu élevée Approche «Generic Modelling» Proximité de l équipe de développement Performances IO Approche numérique différente analyse énergétique Lisibilité du code (clefs CPP) Réduction du mélange diapycnal Portabilitéfacilité d utilisation Difficultés inhérentes au talus (et manque d expériences idéalisées) Articles de références, Documentation Communauté limitée d utilisateurs Coordonnées verticale généralisée Large communauté internationale Choix de tout intégrer Outils de préprocessing Difficulté de la mise en œuvre de cas test IO Coordonnées verticales Mise en place d une configuration Conservation des caractéristiques des masses d eau Format des fichiers d entrées-sorties Couplage sédiment/ vagues Etude de processus rigoureuse sur des configurations légères Codage/annotation Pas de validation sur des cas test

21 Réponses au questionnaire Quelles contraintes sur son développement? Sur quelles tâches passez-vous le plus de temps? Que proposez vous pour améliorer l unité dans la communauté? Quelle organisation? Portabilité, Documentation Suivi des évolutions du code (cas tests) Echanges / Réunions GDR Performance sur toute plate forme Débogage Plate forme commune de modélisation (IO, prépostprocessing communs, simplification du passage d un modèle à l autre) 1 er volet : effort de mutualisation des outils de pré-processing Assurer les services offerts aux partenaires Une partie des développements sont déjà mutualisés (IO/prépostprocessing) (POC) 2 ème volet : favoriser les études amont qui aboutirait à la création d un code novateur dans lequel tout le monde basculera naturellement Intégration volets sédimentologie, production primaire 3 ème volet : Consortium qui 1/ échanges 2/ supervise les évolutions de la plate forme commune 3/ définit une feuille de route pour les directions de développements Hétérogénéité des utilisateurs

22 Le programme Nouvelles des équipes Etat de l art : conditions aux limites ouvertes Perspective majeure : Interactions Vagues Courant Site Web COMODO Outils communautaires, ANR cas test Prospective OA de l INSU : modélisation du domaine côtier

Présenté par Guillaume Charria

Présenté par Guillaume Charria EvolutioN Interannuelle de la dynamique dans le golfe de Gascogne et la ManchE (ENIGME) Présenté par Guillaume Charria Le projet ENIGME Description et analyse de la variabilité interannuelle passée sur

Plus en détail

L IUEM et le Pôle de Calcul Intensif pour la Mer

L IUEM et le Pôle de Calcul Intensif pour la Mer L IUEM et le Pôle de Calcul Intensif pour la Mer Camille Mazoyer, UMS 3113 FEIRI (FédéraDon des équipements informadques et réseaux à l IUEM) https://www-iuem.univ-brest.fr/feiri Journée de rencontre des

Plus en détail

Introduction à NetCDF

Introduction à NetCDF Introduction à NetCDF École normale supérieure L3 géosciences 2014/2015 Lionel GUEZ guez@lmd.ens.fr Laboratoire de météorologie dynamique Explications préliminaires Deux distinctions générales sur les

Plus en détail

Formalisation et automatisation de YAO, générateur de code pour l assimilation variationnelle de données

Formalisation et automatisation de YAO, générateur de code pour l assimilation variationnelle de données Formalisation et automatisation de YAO, générateur de code pour l assimilation variationnelle de données Luigi NARDI sous la direction de Fouad BADRAN et Sylvie THIRIA LOCEAN : Laboratoire d Océanographie

Plus en détail

WN/CMGC/08/98. Enjeu et problématique du portage d'arpege-nemo sur calculateurs super-scalaires. Eric Maisonnave

WN/CMGC/08/98. Enjeu et problématique du portage d'arpege-nemo sur calculateurs super-scalaires. Eric Maisonnave WN/CMGC/08/98 Enjeu et problématique du portage d'arpege-nemo sur calculateurs super-scalaires Eric Maisonnave 1 2 Algorithme utilisé, adaptation à la plate-forme visée...5 Particularités du portage...7

Plus en détail

Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques

Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques Développement et Evaluation PHYsiques des modèles atmosphériques Motivations : Augmenter la confiance dans les prévision du changement climatique. 1. nécessite d'utiliser les modèles le plus "physiques"

Plus en détail

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales

Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Prospective: Champ de gravité, méthodes spatiales Richard Biancale Conseil Scientifique du GRGS Observatoire de Paris, 10 avril 2008 L état de l art des modèles CHAMP: modèles 50 fois moins précis que

Plus en détail

Mathématiques et Océanographie

Mathématiques et Océanographie Mathématiques et Océanographie Anne-Laure Dalibard Département de mathématiques et applications École normale supérieure 20 avril 2011 Journées Académiques de l IREM de Nantes Plan Présentation rapide

Plus en détail

ValorIG 06 Intégration des données marines et SIG

ValorIG 06 Intégration des données marines et SIG ValorIG 06 Intégration des données marines et SIG Quelle place pour l Ifremer dans les initiatives de rationalisation de la gestion de données en France et en Europe? (Réseaux, Géo-Portails, ) G.Maudire

Plus en détail

Fichier README associé au produit «partie maritime fusionné» Litto3D Finistère V. 20140923

Fichier README associé au produit «partie maritime fusionné» Litto3D Finistère V. 20140923 Fichier README associé au produit «partie maritime fusionné» V. 20140923 Référence à consulter : Spécifications techniques Litto3D - v 1.0 (http://www.shom.fr/les-activites/projets/modelenumerique-terre-mer/applications-possibles/)

Plus en détail

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique

Synthèse SYNTHESE - 1 - DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT. Service du climat et de l efficacité énergétique DIRECTION GENERALE DE L ENERGIE ET DU CLIMAT Service du climat et de l efficacité énergétique Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique Synthèse SYNTHESE Prise en compte de l'élévation

Plus en détail

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2

Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Réunion de lancement du projet LEFE DEPHY2 Développement et Evaluation des PHYsiques des modèles atmosphériques BILAN 45 participants 25 CNRM, 12 LMD, 4 LGGE, 2LA, 1 LSCE, 1 GET 8-9-10 septembre 2014 Observatoire

Plus en détail

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral.

SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER. FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins. www.univ-littoral. SCIENCES & TECHNOLOGIES - SANTÉ ET STAPS MASTER SCIENCES DE LA MER FOGEM : Fonctionnement et Gestion des Ecosystèmes Marins www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La gestion intégrée de la mer

Plus en détail

Jérémy Renard. en collaboration avec J. Gaffuri, C. Duchêne et G. Touya. CartAGen. Une nouvelle plate-forme de recherche en généralisation automatique

Jérémy Renard. en collaboration avec J. Gaffuri, C. Duchêne et G. Touya. CartAGen. Une nouvelle plate-forme de recherche en généralisation automatique Jérémy Renard en collaboration avec J. Gaffuri, C. Duchêne et G. Touya CartAGen Une nouvelle plate-forme de recherche en généralisation automatique 1 Journées de la Recherche IGN - 11 mars 2011 CartAGen

Plus en détail

SALOME l écosystème l offre de support

SALOME l écosystème l offre de support SALOME l écosystème l offre de support 400 visites par jour 50 téléchargements par jour 16000 users sur le forum. 4000 actifs Les Objectifs Favoriser l accès aux outils de simulations open-source à l industrie...

Plus en détail

Éditeur ou traitement de textes?

Éditeur ou traitement de textes? Éditeur ou traitement de textes? Jacques BON pour Famasoft Décembre 2004 Résumé L outil texte le plus connu est le traitement de textes (Word, Abiword, Swriter etc.) Mais il n est pas le seul. Existent

Plus en détail

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

UV 1.4 : Bibliographie (20 heures) UV 2.4 Découverte de systèmes (60 heures) UV 3.4 Conception en phase avant-projet (60 heures)

UV 1.4 : Bibliographie (20 heures) UV 2.4 Découverte de systèmes (60 heures) UV 3.4 Conception en phase avant-projet (60 heures) [ Les projets ] Semestre 1 UV 1.4 : Bibliographie (eures) L étude bibliographique est abordée comme un exercice de recherche : lecture puis synthèse de documents techniques et scientifiques. Les objectifs

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES

UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES MASTER Domaine DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention MONNAIE,BANQUE, FINANCE, ASSURANCE Spécialité RISQUE, ASSURANCE, DÉCISION 2014 / 2015 Z.Trocellier Directeurs Pr Kouroche VAFAÏ

Plus en détail

Plateforme de Calcul Intensif HPC de l lnstitut Pytheas

Plateforme de Calcul Intensif HPC de l lnstitut Pytheas Plateforme de Calcul Intensif HPC de l lnstitut Pytheas M. Libes, C. Pinazo Novembre 2012 Journées du M.I.O La Londe Description du Cluster de calcul! Qu est ce qu un «cluster de calcul»? o Un ensemble

Plus en détail

Indexmed : Le big data en écologie? Pas encore disent certains. Pas si sûr! Avec IndexMed. Relevons ce challenge!

Indexmed : Le big data en écologie? Pas encore disent certains. Pas si sûr! Avec IndexMed. Relevons ce challenge! Indexmed : Le big data en écologie? Pas encore disent certains Pas si sûr! Avec IndexMed Relevons ce challenge! Origine du consortium L état des lieux (source : séminaire Allenvie, séminaire Indexmed1)

Plus en détail

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE

Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE. Ecologie des forêts méditerranéennes INRA AVIGNON - FRANCE MODELISER L IMPACT DES CHANGEMENTS DEMOGRAPHIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX SUR L EVOLUTION DES ARBRES Le module Luberon Version 2010 Mariane ALLEAUME-BENHARIRA Sylvie ODDOU-MURATORIO François LEFEVRE Ecologie

Plus en détail

Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch

Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch Caroline 9 Case postale 288 1001 Lausanne Tél. 021 348 21 11 www.retraitespopulaires.ch 2 Chapitre Notre entreprise Sous-chapitre (s) Georges Renaudet Responsable du service informatique g.renaudet@retraitespopulaires.ch

Plus en détail

MERISE. Modélisation et Conception de Systèmes d Information

MERISE. Modélisation et Conception de Systèmes d Information MERISE Modélisation et Conception de Systèmes d Information Intro L'analyse des données constitue le point de passage obligé de toute conception d'application mettant en oeuvre un SGBDR La méthode MERISE,

Plus en détail

Automatisez votre gestion et vos procédures commerciales

Automatisez votre gestion et vos procédures commerciales Automatisez votre gestion et vos procédures commerciales all-in-web janvier 2014 Fonctionnalités de la solution CRM, en mode SaaSet Cloud Computing: Utilisateurs Le nombre d utilisateurs n est pas limité.

Plus en détail

Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif. Fonction postulée :

Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif. Fonction postulée : Oral Examen Professionnel PFI 7 Octobre 2008 Juan ESCOBAR, IR1 Expert en Calcul Intensif Fonction postulée : Chef de Projet sur le Support du Code Communautaire Méso-NH Service National Labellisé INSU

Plus en détail

Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique

Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique Note de cadrage du PEPI MACS Mathématiques Appliquées & Calcul Scientifique Périmètre Le périmètre du PEPI concerne les méthodes et outils utilisés pour le traitement informatisé des données scientifiques.

Plus en détail

VENT OCEANIQUE (WIND)

VENT OCEANIQUE (WIND) VENT OCEANIQUE (WIND) La connaissance des échanges à l interface air-mer est très importante pour les études climatique et météorologique. Le vent de surface océanique est un paramètre principal de ce

Plus en détail

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B

Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B Contrôle de la convection profonde par les processus sous-nuageux dans LMDZ5B C. Rio, J.-Y. Grandpeix, F. Hourdin, F. Guichard, F. Couvreux, J.-P. Lafore, A. Fridlind, A. Mrowiec, S. Bony, N. Rochetin,

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

Semestre HPC. Violaine Louvet. Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr. Labex MILyon, Printemps 2016

Semestre HPC. Violaine Louvet. Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr. Labex MILyon, Printemps 2016 Semestre HPC Violaine Louvet Institut Camille Jordan - CNRS louvet@math.univ-lyon1.fr Labex MILyon, Printemps 2016 V. Louvet (ICJ) Semestre HPC Printemps 2016 1 / 9 Présentation du semestre Modélisation

Plus en détail

Outils logiciels pour la combinaison de vérification fonctionnelle et d évaluation de performances au sein de CADP

Outils logiciels pour la combinaison de vérification fonctionnelle et d évaluation de performances au sein de CADP Outils logiciels pour la combinaison de vérification fonctionnelle et d évaluation de performances au sein de CADP Christophe Joubert Séminaire VASY 2002 30 Octobre 2002 Aix les Bains Contexte du projet

Plus en détail

Le Copernicus Marine Environment Monitoring Service (CMEMS), Mercator Ocean et la R&D associée. P.Y. Le Traon

Le Copernicus Marine Environment Monitoring Service (CMEMS), Mercator Ocean et la R&D associée. P.Y. Le Traon 1 Le Copernicus Marine Environment Monitoring Service (CMEMS), Mercator Ocean et la R&D associée P.Y. Le Traon CMEMS : The Copernicus Marine Environment Monitoring Service SATELLITES (S1, S3, Jason-CS)

Plus en détail

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale

PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE 1 PROJET ACCLIMATE ETUDE SIM-CLIM THEME 3 Etude bilan des possibilités d une simulation climatique régionale Résumé Commission de l Océan Indien Projet ACCLIMATE

Plus en détail

Composants logiciel: Feel++, formats de fichier et visualisation

Composants logiciel: Feel++, formats de fichier et visualisation Composants logiciel: Feel++, formats de fichier et visualisation Alexandre Ancel Cemosis / Université de Strasbourg 13 Janvier 2015 1 / 20 Plan 1 Environnement logiciel & matériel 2 Formats de fichier

Plus en détail

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille

Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Contributions à l expérimentation sur les systèmes distribués de grande taille Lucas Nussbaum Soutenance de thèse 4 décembre 2008 Lucas Nussbaum Expérimentation sur les systèmes distribués 1 / 49 Contexte

Plus en détail

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB

Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Mini projet n 1 DOSSIER DE CONCEPTION Clef USB Dossier de conception 1/21 1. PRESENTATION GENERALE DU MINI PROJET 1.1 Contexte de l étude Situation existante avec un problème. Présentation de l objectif

Plus en détail

Créer son questionnaire en ligne avec Google Documents

Créer son questionnaire en ligne avec Google Documents Créer son questionnaire en ligne avec Google Documents (actualisation et précision de l article paru sur http://www.marketing- etudiant.fr/actualites/collecte-donnees.php) Se connecter avec son compte

Plus en détail

Réunion des DU de Biogenouest 19 mars 2014

Réunion des DU de Biogenouest 19 mars 2014 BILAN et PERSPECTIVES 2014-2017: Présentation du rapport d évaluation quadriennale de Biogenouest rendu par les experts extérieurs en janvier 2014. Point sur le bilan et les prospectives 2014-2017 Réunion

Plus en détail

COMOTEX COMmande temps réel de systèmes d Optique adaptative à Très grands nombres de degrés de liberté pour les télescopes EXtrêmement grands

COMOTEX COMmande temps réel de systèmes d Optique adaptative à Très grands nombres de degrés de liberté pour les télescopes EXtrêmement grands COMOTEX COMmande temps réel de systèmes d Optique adaptative à Très grands nombres de degrés de liberté pour les télescopes EXtrêmement grands Morgan GRAY Cyril PETIT, Sergey RODIONOV, Marc BOCQUET Laurent

Plus en détail

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS

M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS M2 GST SPÉCIALITÉ CARTHAGÉO DESCRIPTIF DÉTAILLÉS DES ENSEIGNEMENTS UE 1 : Tronc commun Carthagéo-Géoprisme Un certain nombre d enseignements de la formation professionnelle Carthagéo est mutualisée avec

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Thomas Devogele Université François Rabelais (Tours) thomas.devogele@univ-tours.fr Les déplacements L analyse des déplacements

Plus en détail

Laurent Labrot laurent.labrot@iepg.fr. Montage & réalisation de projet Exemple : risques naturels

Laurent Labrot laurent.labrot@iepg.fr. Montage & réalisation de projet Exemple : risques naturels Laurent Labrot laurent.labrot@iepg.fr Montage & réalisation de projet Exemple : risques naturels Nous allons donc voir la totalité des démarches, depuis l information initiale jusqu au dépôt du dossier

Plus en détail

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy

Compte rendu des utilisations du calculateur TITAN au LACy Le Laboratoire de l Atmosphère et des Cyclones (LACy) UMR (8105) Université de la Réunion CNRS Météo France 15 avenue René Cassin, 97715 Saint Denis messag.,cedex 9 Compte rendu des utilisations du calculateur

Plus en détail

LA VAGUE EAI (ENTREPRISE APPLICATION INTEGRATION)

LA VAGUE EAI (ENTREPRISE APPLICATION INTEGRATION) Informatique de gestion et systèmes d information Isnet 40 LA VAGUE EAI (ENTREPRISE APPLICATION INTEGRATION) Projet déposé dans le cadre du programme Réserve stratégique de la HES-SO Février 2002 Requérant

Plus en détail

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid

Smartgrid France. Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Smartgrid France Club des Pôles impliqués dans les technologies SmartGrid Quelques chiffres du potentiel de marché du Smartgrid Un marché qui pourrait atteindre les 100 Mds de $ par an dès 2020 L IEA estime

Plus en détail

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff PUMA Essentiel Méthode Agile de 3 ème génération 1 Structure de la présentation PUMA Essentiel méthode Agile de 3 ème génération Quelques principes Agiles Principales pratique Agile de pilotage Structure

Plus en détail

Conception et microprocesseurs

Conception et microprocesseurs Electronique embarquée Conception et microprocesseurs Richard Grisel Professeur des Universités Université de Rouen Conception et microprocesseurs Architectures et composants: Logiciel; Matériel. Test

Plus en détail

LSCE Laboratoire des sciences du climat et de l environnement

LSCE Laboratoire des sciences du climat et de l environnement LSCE Laboratoire des sciences du climat et de l environnement octobre 2011 CONTACTS PRESSE : Service de presse de CEA - Tél : 01 64 50 16 49 presse@ceafr Service de presse du CNRS - Tél : 01 44 96 51 51

Plus en détail

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement

Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Synthèse de (certains) travaux: récents / en cours / en développement Pr Catherine Morency, ing., Ph.D. Titulaire de la Chaire Mobilité 3 e colloque annuel, Polytechnique Montréal, 13 mai 2013 Quelques

Plus en détail

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ)

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT

NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT NOTE DE POSITIONNEMENT EGF.BTP SUR LA NUMERISATION DE LA FILIERE BATIMENT 1 ) Expérience et perception de la numérisation Les entreprises générales de BTP sont familiarisées avec la numérisation du bâtiment

Plus en détail

Excel Avancé. Plan. Outils de résolution. Interactivité dans les feuilles. Outils de simulation. La valeur cible Le solveur

Excel Avancé. Plan. Outils de résolution. Interactivité dans les feuilles. Outils de simulation. La valeur cible Le solveur Excel Avancé Plan Outils de résolution La valeur cible Le solveur Interactivité dans les feuilles Fonctions de recherche (ex: RechercheV) Utilisation de la barre d outils «Formulaires» Outils de simulation

Plus en détail

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire

Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire Trait de côte Histolitt v1.0 Descriptif technique Version du document 1.0 *** Sommaire 1 Producteurs 2 Dénomination du produit 3 Protection militaire 4 Abréviations 5 Description générale 1. Définition

Plus en détail

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS

Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Calcul Haute Performance avec OpenTURNS Renaud Barate EDF R&D Workshop du GdR MASCOT-NUM «Quantification d incertitude et calcul intensif» 28 Mars 2013 Sommaire Présentation du logiciel OpenTURNS Problématiques

Plus en détail

PLAN DE COURS DÉPARTEMENT ÉLECTRONIQUE INDUSTRIELLE. TITRE DU COURS Ordinateur Outil 243-215-RA 1-4-2

PLAN DE COURS DÉPARTEMENT ÉLECTRONIQUE INDUSTRIELLE. TITRE DU COURS Ordinateur Outil 243-215-RA 1-4-2 PLAN DE COURS DÉPARTEMENT ÉLECTRONIQUE INDUSTRIELLE TITRE DU COURS Ordinateur Outil 243-215-RA 1-4-2 Numéro du cours Pondération Automne 2010 Martin Cloutier Table des matières 1 NOTE PRÉLIMINAIRE... 3

Plus en détail

NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source

NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source DIT - INFRA Demande d information (RFI) NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source Réf. : INFRA_NEXTDB_RFI.docx Page 1/8 Demande d information Projet NEXTDB Implémentation d un SGBD Open Source SOMMAIRE

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc

Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles chez le porc 24 Novembre 2011 Colloque Projet PSDR Grand Ouest SANCRE Santé animale et compétitivité des filières : atouts et vulnérabilités du Grand Ouest Modélisation épidémiologique de la transmission des salmonelles

Plus en détail

Matrice snapshot 2013. Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013

Matrice snapshot 2013. Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Mathrice snapshot 2013 Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Jacquelin Charbonnel ANF RNBM - Marseille, 23 mai 2013 Plan Organisation, fonctionnement, activités de Mathrice Quelques services

Plus en détail

LES METIERS DE LA SIMULATION EN ASTROPHYSIQUE

LES METIERS DE LA SIMULATION EN ASTROPHYSIQUE LES METIERS DE LA SIMULATION EN ASTROPHYSIQUE La simulation numérique subit une double évolution, à laquelle notre discipline doit s adapter : elle se professionnalise et elle se dissémine : - Dissémination

Plus en détail

Introduction à Access VBA (article invité)

Introduction à Access VBA (article invité) Introduction à Access VBA (article invité) Suite à des demandes d abonnés concernant le VBA, j ai proposé à Hervé Inisan du blog Le grenier Access d écrire un article invité à ce sujet, comme je l ai proposé

Plus en détail

Expertise : lancement de satellite depuis une plate-forme en mer - septembre 2011

Expertise : lancement de satellite depuis une plate-forme en mer - septembre 2011 Expertise : lancement de satellite depuis une plate-forme en mer - septembre 2011 X COMMENTAIRE http://www.mercator-ocean.fr/eng/produits-services/bulletins/japan Produits spécifiques : pour modélisation

Plus en détail

Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data. http://wwz.ifremer.fr/bigdata. 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest

Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data. http://wwz.ifremer.fr/bigdata. 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest Thomas Loubrieu (Ifremer) Small to Big Data 26 Novembre 2013, Ifremer, Brest http://wwz.ifremer.fr/bigdata Small to Big data IFREMER/IDM/ISI T. Loubrieu Résumé A partir d'expériences en gestion de données

Plus en détail

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française

Changement du trait de côte et images satellites. Tempêtes 2014, plage de la Salie, côte atlantique française Les tempêtes L expert Avec la crise climatique, les rivages subissent plus durement les assauts de la mer et les crues de fleuves. Pour anticiper et prévenir des risques d érosion et d inondation, il est

Plus en détail

Dématérialisation des factures du Secteur Public. Présentation de l obligation à la fédération des offices publics de l habitat 3 avril 2015

Dématérialisation des factures du Secteur Public. Présentation de l obligation à la fédération des offices publics de l habitat 3 avril 2015 Dématérialisation des factures du Secteur Public Présentation de l obligation à la fédération des offices publics de l habitat 3 avril 2015 1 La dématérialisation des factures 2 2008 : La première étape

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ET MONDE PROFESSIONNEL. Illustration d un lien fort au travers d un cours de scoring. Jean-Philippe KIENNER 7 novembre 2013

ENSEIGNEMENT ET MONDE PROFESSIONNEL. Illustration d un lien fort au travers d un cours de scoring. Jean-Philippe KIENNER 7 novembre 2013 ENSEIGNEMENT ET MONDE PROFESSIONNEL Illustration d un lien fort au travers d un cours de scoring Jean-Philippe KIENNER 7 novembre 2013 CONTEXTE Une bonne insertion professionnelle des étudiants passe par

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

Informatique Médicale & Ingénierie des Connaissances Pour la e-santé

Informatique Médicale & Ingénierie des Connaissances Pour la e-santé Li ics Laboratoire d Informatique Médicaleet d Ingénierie des Connaissances en e-santé Projet de création d une UMR Inserm Université Pierre et Marie Curie, Université Paris Nord Informatique Médicale

Plus en détail

modèles génériques applicables à la synthèse de contrôleurs discrets pour l Internet des Objets

modèles génériques applicables à la synthèse de contrôleurs discrets pour l Internet des Objets modèles génériques applicables à la synthèse de contrôleurs discrets pour l Internet des Objets Mengxuan Zhao, Gilles Privat, Orange Labs, Grenoble, France Eric Rutten, INRIA, Grenoble, France Hassane

Plus en détail

EXPLOR: Un Ensemble de Calcul Scientifique Pour la LORraine

EXPLOR: Un Ensemble de Calcul Scientifique Pour la LORraine EXPLOR: Un Ensemble de Calcul Scientifique Pour la LORraine Réunion Groupe de Travail 05 Février 2013 GROUPE DE TRAVAIL, RÉUNION DU 05-02-2013 Ordre du jour état des lieux du projet (historique) EXPLOR

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

Mémo technique MODELES GENERIQUES DE SCORE DE CREDIT ou Le scoring de crédit «prêt à l emploi»

Mémo technique MODELES GENERIQUES DE SCORE DE CREDIT ou Le scoring de crédit «prêt à l emploi» Mémo technique MODELES GENERIQUES DE SCORE DE CREDIT ou Le scoring de crédit «prêt à l emploi» 46, rue de la Tour 75116 Paris tél. (33) 01 73 00 55 00 fax (33) 01 73 00 55 01 www.softcomputing.com Sommaire

Plus en détail

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs

Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Plate forme de modélisation en vue de la prédiction de la durée de vie des bétons vis-à-vis de la pénétration d agents agressifs Phase d'initiation de la corrosion vis-à-vis de la - pénétration d'agents

Plus en détail

Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016)

Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016) Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016) Hadoop MapReduce et HDFS Note bibliographique : ce cours est largement inspiré par le cours de Benjamin Renaut (Tokidev SAS) Introduction

Plus en détail

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Contexte et historique du projet S. Chambost Demain Planning Conférence - Bélier Associés

Plus en détail

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D

Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D Quelques données relatives au stockage de déchets en milieu souterrain 2D 7 avril 2006 1 Physique du problème : caractéristiques et modèles d un milieu poreux Le cadre physique de notre problème est celui

Plus en détail

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, I. Parissis, Ph. Lalanda 1 Rappels La production logicielle est une activité complexe de façon

Plus en détail

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté

Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté Optimiser vos méthodes d organisation (ITIL, COBIT, PRINCE2, ) par la mise en place d un processus de Gestion & Publication des connaissances adapté 25/07/06 JJ Mois Année Présentation générale & Présentation

Plus en détail

Vérification, Validation virtuelle. La Plate-forme d Intégration Virtuelle (PIV), un outil au service de la Validation

Vérification, Validation virtuelle. La Plate-forme d Intégration Virtuelle (PIV), un outil au service de la Validation Vérification, Validation virtuelle La Plate-forme d Intégration Virtuelle (PIV), un outil au service de la Validation Evolution de l électronique automobile 80 % des innovations dans l automobile sont

Plus en détail

July 1, 2013. Stéphan Clémençon (Télécom ParisTech) Mastère Big Data July 1, 2013 1 / 15

July 1, 2013. Stéphan Clémençon (Télécom ParisTech) Mastère Big Data July 1, 2013 1 / 15 Mastère Spécialisé Big Data Stéphan Clémençon Télécom ParisTech July 1, 2013 Stéphan Clémençon (Télécom ParisTech) Mastère Big Data July 1, 2013 1 / 15 Agenda Contexte et Opportunité Les grandes lignes

Plus en détail

Programmation parallèle et distribuée

Programmation parallèle et distribuée ppd/mpassing p. 1/43 Programmation parallèle et distribuée Communications par messages Philippe MARQUET Philippe.Marquet@lifl.fr Laboratoire d informatique fondamentale de Lille Université des sciences

Plus en détail

Appel à Propositions. Thème : «Couplage CFD / CAA»

Appel à Propositions. Thème : «Couplage CFD / CAA» Appel à Propositions CORAC Feuille de route Propulsion Thème : «Couplage CFD / CAA» Référence de l Appel Titre de l appel Personne à contacter responsable de l appel à proposition (AàP) Date de début du

Plus en détail

Sextant V4.0. Le portail de diffusion de l information géographique de l Ifremer. Sextant Présentation générale

Sextant V4.0. Le portail de diffusion de l information géographique de l Ifremer. Sextant Présentation générale Sextant - Infrastructure de données spatiales sur le domaine marin Sextant V4.0 Le portail de diffusion de l information géographique de l Ifremer E. Quimbert, M. Bellouis, F. Lecuy, M. Treguer Centre

Plus en détail

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009

ÉJECTEURS. CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS CanmetÉNERGIE Juillet 2009 ÉJECTEURS 1 ÉJECTEURS INTRODUCTION Les éjecteurs sont activés par la chaleur perdue ou la chaleur provenant de sources renouvelables. Ils sont actionnés directement

Plus en détail

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti?

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Fiche ABC Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Introduction Il n est pas rare que les enseignant e s souhaitent faire participer davantage les étudiant e s, soit durant

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PREDIM 21 novembre, 2013 Objectif du projet AIRCITY Le Projet AIRCITY visait à développer un prototype de simulation 3D à haute résolution de la qualité de

Plus en détail

Visualisation : Besoin Industriels

Visualisation : Besoin Industriels Visualisation : Besoin Industriels Laurent Anné, DISTENE Campus Teratec, Bruyères-le-Châtel 27 juin 2012 A propos de DISTENE Représentant exclusif d EnSight en Europe du Sud EnSight est un logiciel de

Plus en détail

Formation Symantec Veritas Cluster Server 6.x pour Unix

Formation Symantec Veritas Cluster Server 6.x pour Unix La Pédagogie au service de la Technologie TECHNOLOGIE Formation Symantec Veritas Cluster Server 6.x pour Unix Objectif >> A la fin de ce cours, les stagiaires seront à même d effectuer les tâches suivantes

Plus en détail

DESCRIPTIF DES BESOINS DE CALCULS SCIENTIFIQUES SUR ARCHITECTURE DEDIEE

DESCRIPTIF DES BESOINS DE CALCULS SCIENTIFIQUES SUR ARCHITECTURE DEDIEE DESCRIPTIF DES BESOINS DE CALCULS SCIENTIFIQUES SUR ARCHITECTURE DEDIEE Institut de recherche pour le développement DEMANDE DES UNITES DE RECHERCHE 103 ET 65 DU CENTRE DE NOUMEA, SEPTEMBRE 2004 Groupe

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL APPLICATION DE GESTION PÔLE SCS. CDC Application de Gestion v4 Septembre 2012 Page 1 sur 23

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL APPLICATION DE GESTION PÔLE SCS. CDC Application de Gestion v4 Septembre 2012 Page 1 sur 23 CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL APPLICATION DE GESTION PÔLE SCS CDC Application de Gestion v4 Septembre 2012 Page 1 sur 23 TABLE DES MATIÈRES I. Introduction :...3 1. Contexte :...3 2. Indicateurs de volumétrie

Plus en détail

CORBA haute performance

CORBA haute performance CORBA haute performance «CORBA à 730Mb/s!» Alexandre DENIS PARIS/IRISA, Rennes Alexandre.Denis@irisa.fr Plan Motivations : concept de grille de calcul CORBA : concepts fondamentaux Vers un ORB haute performance

Plus en détail

Outils de visualisation de traces

Outils de visualisation de traces Outils de visualisation de traces Damien DOSIMONT 23 mars 2012 1/29 Sommaire 1 Introduction Complexité croissante des systèmes embarqués Visualisation de traces Thèse et travaux de Lucas Schnorr 2 Etat

Plus en détail