Regroupement de crédits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Regroupement de crédits"

Transcription

1 septembre - octobre Actualité de la Boulangerie Bigourdane 2012 N 6 En annexe: La Lettre des Boulangères Dans ce numéro : 2 ème loi de finances 2 Rencontre entre J.P. Crouzet et S. La période d essai se présume -t-elle? Sommes indûment versées aux salariés Indice du coût de la construction Téléthon 2012 Finale du Concours MJBF Apprentissage 2 Enseigne La Confédération nationale de la Boulangerie a signé un partenariat avec la société Métro pour la diffusion des kits Enseigne Boulanger. Dans ce but, des rencontres avec les boulangers du département ont été organisées par Métro à Tarbes les 2 et 11 octobre passés. Ainsi, vous pourrez commander vos kits Enseigne en faisant vos achats à Métro. Regroupement de crédits Depuis le 1er octobre, l'établissement de crédit doit informer l'emprunteur des caractéristiques et du bilan économique du regroupement de crédits envisagé. Avant d'accorder le prêt, il doit demander à l'emprunteur si l'opération de crédit a pour objet le remboursement d'un ou plusieurs crédits ou d'autres dettes. Si c'est le cas, le prêteur remet a à son client un document d'information afin qu'il puisse se faire une idée précise des conséquences de son choix (articles R et suivants du Code de la consommation). Un tableau doit lui permettre de comparer les caractéristiques des prêts en cours avec le regroupement de crédits (nature, taux débiteur, montant des échéances, montant du capital restant dû, durée prévue de remboursement, modalités prévues pour le remboursement anticipé, etc.). Le prêteur lui communique également une estimation du surcoût induit par le regroupement de crédits et les conséquences de l'opération (par exemple, la perte du cautionnement ou de l'assurance). Le document comporte enfin les modalités de mise en œuvre du rachat : les démarches à accomplir, la date du paiement des dernières échéances des crédits en cours Toutefois, cette information ne peut être correctement donnée que si l'emprunteur fournit tous les justificatifs nécessaires. Si le prêteur ne peut s'appuyer que sur des éléments déclaratifs fournis par l'emprunteur, il doit le préciser dans le document. Bûches de Noël: stage, bibliographie, vu sur le Web Modalités d inscription aux stages dé- Les farines bio plus riches que les conventionnelles AG2R La Mondiale Dans le cadre d un accord avec votre fédération, des conseillers d AGR La Mondiale vous contacteront pour vous proposer un bilan gratuit de votre protection sociale en termes de prévoyance (en dehors de la protection sociale obligatoire). Nous vous invitons à les écouter. Les formations 5 Bourse de l emploi 6

2 Actualité de la Boulangerie Bigourdane Page 2 Economie 2ème loi de finances pour 2012 Rencontre entre Jean-Pierre Crouzet, Président de la CGAD, et Sylvia Pinel, Ministre de l'artisanat, le 28 juin 2012 Jean-Pierre Crouzet a fait part de: la baisse de régime que connaissait depuis deux mois l'ensemble du secteur. des difficultés rencontrées par les entreprises pour financer leur trésorerie. de son opposition à l'ouverture des grandes surfaces alimentaires le dimanche. de l'extrême complexité à Bilan des Pièces gérer les deux taux de TVA à 7 %2010 et 5,5 %. jaunes de grandes difficultés à recruter des compétences malgré les jeunes en 21ème formation.édition de La Pièces l opération du déficit en matière de jaunes a permis transmission reprise,de récolter,5 millions beaucoup d'entreprises ne d euros. trouvant pas de repreneur Cette somme permetm. Crouzet a proposé une tra de soutenir nougénéralisation des 99 avances remboursables la mise veaux projetsetdans les en place d'un suivi deshospitanouétablissements veaux installés. liers dont 15 nouvelles structures pour les adolescents en souffrance. Madame Chirac, présidente de la Fondation des Hôpitaux de Paris remercie tous ceux qui se sont mobilisés pour cette opération Pièces Jaunes 2010 Journal Officiel du 17 août 2012 La fiscalité des donations et des successions est alourdie En effet, l abattement sur les donations et successions en ligne directe est fixé à (au lieu de ), le délai de rappel fiscal des donations passe de 10 à 15 ans, de même que le délai pour bénéficier à nouveau de l exonération des dons familiaux en espèces. Par ailleurs, le montant des abattements ne sera plus actualisé annuellement. Le relèvement du taux normal de TVA de 19,6 % à 21,2 % qui devait intervenir le 1er octobre 2012 est abandonné. Parallèlement, la cotisation patronale d allocation familiale ne sera pas supprimée au 1er octobre prochain. Le dispositif d allègement social et fiscal des heures supplémentaires et complémentaires mis en place par la loi TEPA en 2007 est modifié. a) La déduction forfaitaire de cotisations patronales applicables aux heures Supplémentaires* est supprimée pour les entreprises de 20 salariés et plus. Par contre pour les entreprises de moins de 20 salariés, elle est maintenue et son montant actuel ne devrait pas changer. (1,50 par heure supplémentaire). Un décret doit également préciser comment est apprécié l effectif. Les règles actuelles devraient être maintenues. b) Quel que soit l effectif de l entreprise, la réduction de cotisations salariales dont bénéficiaient les salariés concernés est supprimée. Il en est de même de l exonération d impôt sur le revenu dont ils bénéficiaient sur ces heures. Ce nouveau régime social des heures supplémentaires et complémentaires s appliquent aux heures effectuées à partir du 1er septembre Par contre, la fiscalisation des heures supplémentaires s appliquent aux heures supplémentaires effectuées depuis le 1er août Les indemnités de rupture du contrat de travail (indemnité de licenciement, indemnité de mise à la retraite notamment) sont soumises entièrement à cotisations sociales (SS CSG- CRDS) si leur montant est au moins égal à 10 fois le plafond annuel de la Sécurité Sociale (6 720 en 2012) contre 0 fois ( ) jusqu à maintenant. Le taux du forfait social dû par les employeurs de 10 salariés et plus sur les gains et rémunérations assujettis à la CSG mais exclus de l assiette des cotisations de sécurité sociale (par ex : prime d intéressement, abondement de l employeur aux plans d épargne salariale, prime de partage des profits, etc passe de 8 % à 20 %. Il reste toutefois à 8 % sur les contributions patronales finançant des prestations complémentaires de prévoyance. Le nouveau taux s applique aux rémunérations ou gains versés à compter du 1er août Le taux minimum de la participation formation continue des nonsalariés qui était de 0,15 % est fixé à 0,25 %. Ce taux qui était fixé à 0,24 % lorsque le non salarié bénéficie du concours de son conjoint collaborateur, passe à 0,4 %. Par ailleurs, en application d un arrêté du 0 juillet 2012 paru au Journal Officiel du 14 août 2012, un nouveau formulaire de déclaration préalable à l embauche est disponible (CERFA 1478*01) sur le site de l URSSAF. * les heures supplémentaires sont concernées, par conséquent les heures complémentaires n ouvrent pas droit à cette déduction forfaitaire.

3 2012 N 6 Page La période d essai se présume-t-elle? Non, la période d'essai ne se présume pas : elle doit être expressément mentionnée dans la fiche d embauche ou le contrat de travail. Pour les contrats à durée indéterminée, la période d essai peut être fixée jusqu à deux mois, conformément à la loi du 25 juin 2008, et n est pas renouvelable. Sommes indûment versées au(x) salarié(s)? Selon l'article L.125 du Code civil, le paiement indû, c est-à-dire le paiement d une somme qui est versée par erreur, est sujet à remboursement. Ainsi, le salarié qui reçoit par erreur des sommes qui ne lui sont pas dues, a l'obligation de les restituer (article L.176 du Code civil). En cas de non restitution de la somme litigieuse, une action judiciaire pourrait être engagée par l employeur devant le Conseil des Prud hommes. Apprentissage Apprenti et intérimaire C est possible depuis le 1 avril Un décret publié au Journal Officiel permet l apprentissage dans les entreprises de travail temporaire. Indice du Coût de la Construction (I.C.C.) du 1 er trimestre 2012 Paru au Bulletin de l INSEE du 06 juillet 2012, il s établit à 1617, ce qui génère une progression en donnée annuelle de 4,05% et de 7,58% en donnée triennale. Par comparaison, l Indice des Loyers Commerciaux (I.L.C.) représente une progression respective de,9% et 4,1% A vos agendas! Téléthon 2012 Le Téléthon se tiendra les 7 et 8 décembre prochain. Mobilisezvous au profit de cette cause en fabriquant et en vendant dans votre boutique des produits de votre choix : pâtisseries, viennoiseries, spécialités locales ou les pains. Les recettes de ces pains et des supports de communication (affiche, tract) sont téléchargeables à partir du site rubrique «Communication/ Partenariat». N'oubliez-pas d'informer l'équipe de coordination de votre département http//coordination.telethon.fr. Finale du concours «MEILLEURS JEUNES BOULANGERS» de France. Du 20 au 2 novembre prochain, au CFA du Beausset, dans le Var, se déroulera la finale du 2ème Concours des «MEILLEURS JEUNES BOULANGERS» de France. 22 jeunes, diplômés en juin 2012 du CAP Boulanger ou d une Mention Complémentaire, s affronteront pendant 7h0 d épreuves pour accéder au titre de Meilleur Jeune Boulanger. Issus des sélections départementales puis régionales, ils mettront en avant leurs compétences professionnelles pour réaliser une commande de Pains de Tradition française, Pains de campagne, Pains régional ou européen. A cela s ajoute la viennoiserie en pâte levée et pâte levée feuilletée ainsi qu un pain décoré sur le thème «La femme du boulanger : sur les traces de Marcel Pagnol et de la Provence». La finale du concours 2012 sera l occasion d introduire la production d un produit adapté à la demande des consommateurs : les tartines salées. La proclamation des résultats aura lieu le vendredi 2 novembre à 10h au Conseil Général du Var, à Toulon. Cette année, nous n avons pu présenter de candidat. Parlez de ce concours à vos apprentis de 2ème année et motivez-les! Rentrée 2012 : les CMA visent l insertion professionnelle de jeunes Les CMA se sont engagées à tout faire pour que chaque jeune, qui choisit d apprendre un métier, puisse être accueilli en centre de formation et être mis en relation avec une entreprise qui le formera. Dans les prochaines semaines, les CMA estiment que jeunes devraient avoir signé un contrat d apprentissage,. Les CMA informent sur les métiers, gèrent en direct 112 centres de formation, orientent les jeunes sur les CFA, prospectent les entreprises formatrices. En partenariat avec les régions, les CMA sont en charge du financement de la formation.

4 Page 4 Bibliographie Bibliographie En poche Actualité de la Boulangerie Bigourdane Les photos du stage de bûches Ce stage a eu lieu le 27 septembre à Tarbes. Le dernier ouvrage de Stéphane GLACIER épaulé par Jérome Le Teuff son chef pâtissier entièrement consacré aux buches de Noël traditionnelles, contemporaines, tendances, originales, il y en a pour tous les goûts. Les recettes sont précises, détaillées et rationnelles. Pour commander: Envoyez votre chèque de 75,90 à l ordre de «Glacier Formation» au 20 RUE ROUGET DE L'ISLE COLOMBES Vu sur la toile La France remporte la 2 ème édition du concours international «IBA Cup» Maximilien TETARD et Dylan PARENT ont remporté la première place lors du concours international «IBA Cup» qui s est tenu du 16 au 19 septembre dans le cadre du salon IBA, à Munich, en Allemagne. 12 pays étaient en compétition pour cette 2ème édition du concours qui a lieu tous les trois ans : Chili, France, Pays Bas, Etats Unis, Chine, Danemark, Australie, Pologne, Luxembourg, Hongrie, Japon et Allemagne. Le Luxembourg remporte la seconde place sur le podium suivi des Pays Bas. Rappelons que Maximilien et Dylan étaient arrivés respectivement 1er et ème au concours 2011 des «Meilleurs Jeunes Boulangers» de France dont la finale s était déroulée à Caen. Bravo aux champions! Vu sur le web Rouge incandescente, la bûche de Christophe Michalak Le champion du monde de pâtisserie ouvre la saison des annonces de bûches de Noël avec un biscuit coco, une crème cassis et de la crème de marron. Fruit du travail de Christophe Michalak et de son chef pâtissier, Jean-Marie Hiblot, cette bûche est composée d un biscuit croistillant noix de coco re couvert d une fine couche de gelée de cassis et d une crème de marron. La bûche est présentée sur son chenet de chocolat. Taille unique, 6 personnes pour 125 TTC Photo : V.Bousserez

5 septembre - octobre 2012 N 6 Page 5 Page 5 Modalités d inscription aux stages décentralisés Les modalités d inscription qui nous sont imposées sont de plus en plus rigides. C est pourquoi nous vous demandons votre collaboration. Inscription des artisans auprès de la Fédération au plus tard 10 jours avant le stage Informations obligatoires: présentation du D1 à retirer gratuitement à la Chambre de Métier du tampon de l entreprise Inscription des salariés auprès de la Fédération au plus tard 10 jours avant le stage Informations obligatoires: nom et prénom date et lieu de naissance fonction dans l entreprise: ouvrier qualifié, employé, apprenti sur temps de travail ou en dehors du temps de travail Le jour du stage, les salariés doivent avoir leur carte vitale pour donner leur n de sécurité sociale. Si ces conditions ne sont pas remplies, les stagiaires ne seront pas pris en charge. Lu sur Boulangerie-Patisserie.net À noter dans vos agendas Les formations décentralisées 8 novembre Galettes des rois Inscrivez-vous auprès du secrétariat Par courrier ou par téléphone au Les farines bio plus riches que les conventionnelles? Une étude récente met en évidence une meilleure proportion de minéraux, et une moindre présence de métaux lourds, dans les farines issues de l agriculture biologique. Les auteurs précisent dans leurs conclusions : [Cette étude] ne peut pas être utilisée pour clairement souligner que l agriculture bio a des effets bénéfiques sur la qualité des produits. Les résultats sont pourtant surprenants. Les auteurs ont pris des échantillons de farines complètes à Zagreb en Croatie, de mai à décembre 2008; et les ont ensuite analysées pour en déterminer les compositions en minéraux. De petites différences ont été observées pour les magnésium, potassium, zinc, sélénium et cobalt. Des différences plus importantes ont été trouvées en faveur de la farine bio pour les chrome, molybdène et nickel. Seuls le fer et le manganèse sont un peu moins présents dans le bio que dans le conventionnel. A l inverse, les farines bio contiennent moins de métaux toxiques, notamment sur le cadmium et le plomb. S il est généralement admis que l agriculture biologique permet de réduire la teneur en pesticides et traitements après récolte susceptibles de se retrouver sur les enveloppes du grain, cette étude apporte un nouvel éclairage sur les atouts de cette méthode culturale. Source : Metals in organic and conventional wheat flours determined by an optimised and validated ICP-MS method Valerije Vrcek(1) & Ivana Vinkovic Vrcek(2) 1 Faculty of Pharmacy and Biochemistry, University of Zagreb, Ante Kovacica 1, Zagreb, Croatia 2 Institute for Medical Research and Occupational Health, Ksaverska cesta 2, Zagreb, Croatia International Journal of Food Science and Technology 2012, 47, doi: /j x

6 105 av. du Régiment de Bigorre TARBES Téléphone : Télécopie : Messagerie : Boulanger Mathieu LIARDEAUX Xavier TISSERON Jean-Marc LANSALOT Jean MOREL Alain ABARDIA Denis PASSET Thibault BLANC Gabriel CORNUZ Christophe GARCIA Olivier DUPIN Fernando COVHS Claude SOUVESTRE Bourse de l emploi Pâtissier Bertrand FOUCAULT CAP Pâtissier 1988 AP Cuisinier 1989 Julien BILLOT CAP Pâtissier 1999 CAP Cuisinier 2000 Denis BLAIR ans aide pâtissier Cynthia RICHER Vente alimentaire CFA Tarbes Jan FACHAN Pâtisserie niveau Bac Pro Prod.alimentaire. Dipl. obtenus: BEPC & BEP Cuisine Samy ROMAIN HABLAL Boulangerie Apprentissage Boulanger Pâtissier Jean-Marc SIMON Olivier GUINLE Eric BUCLON Tél/Fax Frédéric CHAPUIS Gérald RODRIGUES de BARROS Boulangerie Clément PILLORE Pâtisserie Yassine BOURIAL Pâtisserie Vous recherchez du personnel, un fonds de commerce, du matériel... Pour amplifier vos recherches, voici quelques sites (entreprise située à Avignon spécialisée dans la vente de matériel d occasion). PRESTATAIRE DE SERVICE EN BOULANGERIE PATISSERIE Titulaire: du brevet de maîtrise en boulangerie pâtisserie Rodolphe CORDIER Je vous offre mes services selon vos besoins. Facturation à l heure, à la journée ou à la semaine Vos avantages Aucune declaration Aucun contrat Juste une facture Temps de travail adapté à vos besoins Fédération 65 = fermeture du secrétariat faites le Site de votre fédération Accès à l espace adhérent Nom d utilisateur : adherent Mot de passe : miettes

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

2g - L emploi d une tierce personne

2g - L emploi d une tierce personne 2g - L emploi d une tierce personne Si vous êtes en situation de handicap et souhaitez employer un salarié à votre domicile, vous devez, en tant que particulier-employeur, respecter certaines formalités.

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés.

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés. de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du contrat

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques Infos pratiques Base de calcul Eléments soumis à cotisations Toutes les sommes et avantages attribués en contrepartie ou à l'occasion du travail sont soumis à cotisations tels que : - les salaires et assimilés,

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

L Actualité du Club Social +

L Actualité du Club Social + L Actualité du Club Social + S O M M A I R E : Réforme des retraites N 1 3 La Gazette Sociale de Mont Saint Aignan 2 D E C E M B R E 2 0 1 0 L O I N 2 0 1 0-1 3 3 0 D U 9 N O V E M B R E 2 0 1 0 P O R

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 PARIS, le 19/08/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-120 OBJET : Mise en oeuvre de la convention nationale des médecins généralistes et spécialistes

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités?

Généralisation de la complémentaire santé. contraintes ou opportunités? Généralisation de la complémentaire santé contraintes ou opportunités? SOMMAIRE I - Rappel du contexte 1- Qu est que la généralisation de la complémentaire santé? 2- Quelles sont les entreprises concernées?

Plus en détail

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs Réf. > CC 8812 Groupe /Rubrique > Texte(s) > Questions sociales/406 Sécurité Sociale Loi n 2010-1594 du 20 décembre 2010 de financement de la Sécurité Sociale pour 2011 Objet > Loi de financement de la

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 PARIS, le 05/09/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 OBJET : Dispositif de report partiel des cotisations patronales pour les PME

Plus en détail

Aide entreprise. Employeur. Salarié

Aide entreprise. Employeur. Salarié Employeur Entreprise (raison sociale) : Nom du responsable du dossier à contacter : Adresse (numéro et nom de rue) : Commune de l entreprise : Code postal : Tél.: Courriel : N SIRET : Code APE/ NAF : N

Plus en détail

Aide entreprise. Employeur. Salarié

Aide entreprise. Employeur. Salarié Employeur Entreprise (raison sociale) : Nom du responsable du dossier à contacter : Adresse (numéro et nom de rue) : Commune de l entreprise : Code postal : Tél.: Courriel : N SIRET : Code APE/ NAF : N

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. La réversion votre guide

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. La réversion votre guide Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux La réversion votre guide 2013 SOMMAIRE Les démarches à accomplir en cas de décès du professionnel libéral p.

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE

INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE INFORMATIONS RELATIVES À LA TAXE D APPRENTISSAGE Ces informations prennent en compte la refonte de la taxe d apprentissage à compter de la campagne 2015, suite à la loi du 5 mars 2014. Les principaux changements

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) est la première mesure prévue par le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires

LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires LE CABINET HÉBERT & ASSOCIÉS VOUS INFORME... Les heures supplémentaires et complémentaires Limoges, le 17 octobre 2007 Madame, Monsieur et Cher Client, La Loi 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du Travail,

Plus en détail

les apports De la circulaire DU 29 JUilleT 2011 sur la prime

les apports De la circulaire DU 29 JUilleT 2011 sur la prime Actualité Juridique Épargne Salariale les apports De la circulaire DU 29 JUilleT 2011 sur la prime De partage Des profits la circulaire administrative du 29 juillet 2011 (nor : etst1121460c) commente,

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir

L apprentissage dans l enseignement supérieur. une ressource pour votre avenir L apprentissage dans l enseignement supérieur une ressource pour votre avenir qu est-ce que L apprentissage? quels avantages? L apprentissage est un dispositif de formation en alternance qui associe l

Plus en détail

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement Dernière révision le 18/01/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Prime exceptionnelle sur l intéressement 2004...3 Deux

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 CATALOGUE DE FORMATIONS FORMATIONS PAIE 7, montée des Emeries 13580 La Fare les Oliviers Tel : 09 50 78 95 09 Fax : 09 55 78 95 09 E-mail : contact@formations-paie.fr URL: http://formations-paie.fr/

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015

TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015 TAXE D APPRENTISSAGE CE QUI CHANGE EN 2015 Loi de finances rectificative 2013 du 29 décembre 2013 Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, l emploi et la démocratie sociale Loi de finances

Plus en détail

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF

La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF Mot d accueil Sommaire La loi, Accord National Interprofessionnel (ANI) : contenu, objectifs Crédit Mutuel Groupama MAAF La complémentaire santé : des échéances différentes selon les métiers Harmonie Mutuelle

Plus en détail

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR)

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) Les zones de revitalisation rurale Les entreprises implantées en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que les organismes d'intérêt général implantés en ZRR

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE L INDEMNITE COMPENSATRICE FORFAITAIRE AUX EMPLOYEURS DE MIDI PYRENEES

REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE L INDEMNITE COMPENSATRICE FORFAITAIRE AUX EMPLOYEURS DE MIDI PYRENEES REGLEMENT REGIONAL POUR L'ATTRIBUTION ET LE VERSEMENT DE L INDEMNITE COMPENSATRICE FORFAITAIRE AUX EMPLOYEURS DE MIDI PYRENEES Règlement adopté par la Commission Permanente du 7 mai 2009 !! " " # $ % "

Plus en détail

Projet de loi de finances rectificative pour 2014

Projet de loi de finances rectificative pour 2014 Note d information du mois de Décembre 2014 Le cabinet sera fermé du 24/12/2014 au soir au 05/01/2015 au matin Projet de loi de finances rectificative pour 2014 Le projet de deuxième loi de finances rectificative

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

[ Associations ] L association. loi 1901. À jour au

[ Associations ] L association. loi 1901. À jour au [ Associations ] L association loi 1901 À jour au 1 er janvier 2012 L association est «la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun d une façon permanente leurs connaissances

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE AOUT 2012

ACTUALITES DE LA PAYE AOUT 2012 ACTUALITES DE LA PAYE AOUT 2012 ADOPTION PAR LE PARLEMENT DE LA DEUXIEME LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2012... 2 Abrogation de la «TVA SOCIALE» :... 2 Hausse du forfait social :... 3 Heures supplémentaires

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE

TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE Crédit Photo : FANCY/Jupiterimages Septembre 2007 TOUT SAVOIR SUR LE CADRE FISCAL ET SOCIAL DE L ÉPARGNE SALARIALE 1. En un coup d œil... À l entrée, sur les versements de l entreprise À LA CHARGE DU BÉNÉFICIAIRE

Plus en détail

Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés

Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés les infos DAS - n 081 16 juillet 2015 Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés Conformément au décret n 2015-773 du 29 juin 2015, est créée une aide en faveur des

Plus en détail

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

LES HEURES SUPPLEMENTAIRES LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Définition Les heures supplémentaires sont toujours celles effectuées au-delà de la durée légale hebdomadaire de 35 heures ou d une durée considérée comme équivalente dans certaines

Plus en détail

NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES N4DS 2012 salaires 2011

NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES N4DS 2012 salaires 2011 NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES N4DS 2012 salaires 2011 dans la norme Suppression du titre emploi entreprise et du chèque emploi très petite entreprise Code service choisi S10.G01.00.009 57 titre emploi entreprise

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, 1 vieillesse 2 de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 3 13,55

Plus en détail

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2 2.2 Les impôts et taxes PARTIE 2 L avis de l expert-comptable La plupart des taxes sont dues à partir d un certain seuil d effectif (avec une période de franchise totale de 3 ans puis partielle : formation

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi

La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La nouvelle prime de partage des profits : Mode d emploi La Loi n 2011-894 du 28 juillet 2011 de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2011 institue une prime de partage des profits, ou

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Cotisations et contributions sociales sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014

Cotisations et contributions sociales sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 et contributions sociales sur les salaires au 1 er janvier 2014 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales de sécurité sociale Assurances sociales agricoles maladie, 1 vieillesse

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

EMPLOI DES SENIORS PORTABILITE DES GARANTIES COMPLEMENTAIRES EMPLOI DES JEUNES : NOUVELLES AIDES

EMPLOI DES SENIORS PORTABILITE DES GARANTIES COMPLEMENTAIRES EMPLOI DES JEUNES : NOUVELLES AIDES N-Nour JUIN 2009 EMPLOI DES SENIORS La loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 impose aux entreprises l obligation d élaborer un plan ou de conclure un accord collectif incitant l embauche

Plus en détail

La gestion des intervenants sportifs

La gestion des intervenants sportifs La gestion des intervenants sportifs Ligue de Judo Date : 28 septembre 2013 Intervenant : Maxime QUEVAL Maxime.queval@lrset.org Introduction Le secteur associatif se professionnalise de manière croissante.

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES Les Autres Contributions : CSG ET CRDS La Mutualité Sociale Agricole est chargée du recouvrement de la contribution sociale généralisée et de la contribution au remboursement de

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise

Guide de l apprenti. L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise Guide de l apprenti 2015 L apprentissage en CAP, BAC PRO, BTS, DCG, Mention Complémentaire en alternance avec l entreprise UN CONTRAT DE TRAVAIL «Un contrat d apprentissage est un contrat de travail» «L

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Mai 2015 Version 1.4 avec mise à jour le 20.05.

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Mai 2015 Version 1.4 avec mise à jour le 20.05. Déclaration Sociale Nominative Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Mai 2015 Version 1.4 avec mise à jour le 20.05.2015 Modifications par rapport à la version précédente du 16 avril

Plus en détail

AZUR PAIE. (Version 2014)

AZUR PAIE. (Version 2014) AZUR PAIE (Version 2014) AZUR Concept 3, Rue Antoine BECQUEREL ZA du Triasis 31140 LAUNAGUET Tél. : 05.61.24.65.00 Fax : 05.61.24.42.12 Site internet : www.azurconcept.fr E-mail : contact@azurconcept.fr

Plus en détail

Les aides financières

Les aides financières Entreprises La réforme de l apprentissage L ACCUEIL DES STAGIAIRES Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale.

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. Ressources Sélection Vie II Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. EN BREF Ressources Sélection Vie II est un contrat collectif d assurance sur la vie

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros EXTRAITS DU N 47 NOVEMBRE 2011 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 A apprécier Plus-values immobilières 2012 Une déclaration unique Un timbre de 35 euros Vers

Plus en détail

EN CAS DE MODIFICATION, CORRIGEZ DIRECTEMENT LES DONNÉES AFFICHÉES. Forme juridique Télécopie. E-mail Marque(s) et statut(s) représenté(s) MS1

EN CAS DE MODIFICATION, CORRIGEZ DIRECTEMENT LES DONNÉES AFFICHÉES. Forme juridique Télécopie. E-mail Marque(s) et statut(s) représenté(s) MS1 Versement avant le 1 er mars 215 SIMPLIFIEZ-VOUS LA VIE ET GAGNEZ DU TEMPS Déclarez et payez en ligne sur www.anfa-auto.fr Vos identifiants web : Siret Code internet N de dossier CONTRIBUTIONS 1 % PROFESSION

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Le Contrat d Apprentissage

Le Contrat d Apprentissage Le Contrat d Apprentissage Dans le cadre des mesures d'exonération en faveur de l'emploi vous pouvez embaucher, un jeune sous certaines conditions avec un contrat d'apprentissage. Quel contrat? Le contrat

Plus en détail

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes.

Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. Vous avez toujours su trouver les bonnes recettes. ENTREPRISES ET PROFESSIONNELS Pour faciliter la restauration de vos salariés CHÈQUE DE TABLE www.banquepopulaire.fr LE CHÈQUE DE TABLE : UNE SOLUTION

Plus en détail

Les collaborateurs occasionnels du service public

Les collaborateurs occasionnels du service public Les collaborateurs occasionnels du service public Textes de référence : Article L 311-3-21 du code de la sécurité sociale Décret n 2000-35 du 17 janvier 2000 Arrêté du 21 juillet 2000 Décret n 2008-267

Plus en détail

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières

EXPERTS-COMPTABLES. La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières EXPERTS-COMPTABLES La réforme de l apprentissage L accueil des stagiaires Les aides financières Focus sur la réforme de l apprentissage La loi du 5 mars 2014 sur la réforme de l apprentissage et de l enseignement

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

PERFECTIONNEZ VOTRE GESTION DE LA PAIE «GESTION DE LA PAIE»

PERFECTIONNEZ VOTRE GESTION DE LA PAIE «GESTION DE LA PAIE» PERFECTIONNEZ VOTRE GESTION DE LA PAIE Vos collaborateurs ont besoin de maîtriser les mécanismes fondamentaux liés à la pratique de la paie. Dès le 1er avril 2010 prochain nous débutons un cycle de formation

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

N 1502 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 1502 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI - 3 Document mis en distribution le 16 mars 2004 N 1502 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 10 mars 2004. PROJET

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale Bureau de la législation financière

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010)

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Le 16 octobre 2013 Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Référence :. Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale modifié par le décret

Plus en détail

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé

Vos contacts GUIDE DE L EMPLOYEUR. Régime d assurance complémentaire Santé Vos contacts Pour tous renseignements ou questions relatives : aux cotisations : contacter votre caisse de MSA, pour toute autre question : contacter l ANIPS au 09 69 32 34 27 (numéro non surtaxé). de

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.

Déclaration Sociale Nominative. Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04. Déclaration Sociale Nominative Guide Acoss : comment déclarer les cotisations Urssaf en DSN Avril 2015 Version 1.3 avec mise à jour le 16.04.2015 Modification par rapport à la version précédente du 10

Plus en détail

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE

BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE BULLETIN DE SOUTIEN A LA FONDATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE Je fais un don à la Fondation de France / Fondation des promoteurs immobiliers de France de : 1.500 5.000 Engagement de soutien :

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES LES EMPLOYEURS DE MAIN D OEUVRE MSA HAUTE-NORMANDIE JANVIER 2015 LES OBLIGATIONS MSA HAUTE-NORMANDIE LES EMPLOYEURS DE MAIN D OEUVRE JANVIER 2015 2 LES OBLIGATIONS VIS-A-VIS DU

Plus en détail

Fiche technique : Le Contrat d'apprentissage pour les personnes handicapées dans le secteur privé en Limousin

Fiche technique : Le Contrat d'apprentissage pour les personnes handicapées dans le secteur privé en Limousin Fiche technique : Le Contrat d'apprentissage pour les personnes handicapées dans le secteur privé en Limousin Il permet aux personnes handicapées d'acquérir une qualification professionnelle sanctionnée

Plus en détail

Gratification en France

Gratification en France Gratification en France L article L. 124-6 du code de l Education précise expressément que la gratification n a pas le caractère d un salaire au sens de l article L. 3221-3 du code du travail 1. La gratification

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 F-2-09 N 2 du 5 JANVIER 2009 TRAITEMENTS ET SALAIRES. EXONERATION DE L AVANTAGE EN NATURE RESULTANT DU DON DE MATERIELS INFORMATIQUES

Plus en détail