DELIBERATION N CP

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DELIBERATION N CP 14-363"

Transcription

1 1 CP DELIBERATION N CP DU 24 SEPTEMBRE 2014 Conventions de partenariat pour l inventaire et la valorisation du patrimoine culturel d Île-de-France LA COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU Le Code général des collectivités territoriales VU Le code de la propriété intellectuelle VU La délibération du Conseil Régional N CR du 16 avril 2010 relative aux délégations d attributions du Conseil Régional à sa Commission Permanente VU L avis de la commission de la culture VU Le rapport CP présenté par Monsieur le Président du conseil régional d Île-de- France VU L'avis de la commission des Finances, de la contractualisation et de l'administration générale; APRES EN AVOIR DELIBERE Article 1 : Approuve la convention de partenariat avec la ville de Mantes-la-Jolie figurant en annexe 1 à la présente délibération et autorise le président du Conseil Régional à la signer. Article 2 : Approuve la convention de partenariat avec le conseil général du Val-de-Marne figurant en annexe 2 à la présente délibération et autorise le président du Conseil régional à la signer. Article 3 : Approuve la convention de partenariat avec la ville de Villeneuve-Saint-Georges figurant en annexe 3 à la présente délibération et autorise le président du Conseil régional à la signer. Article 4 : Approuve la convention de partenariat avec l établissement public d aménagement Orly-Seine-aval figurant en annexe 4 à la présente délibération et autorise le président du Conseil régional à la signer. Article 5 : Approuve la convention de partenariat avec le Conseil en architecture, urbanisme et environnement (CAUE) de Seine-et-Marne figurant en annexe 5 à la présente délibération et autorise le président du Conseil régional à la signer.

2 2 CP Article 6 : Approuve la convention de partenariat avec le Conseil en architecture, urbanisme et environnement (CAUE) du Val d Oise figurant en annexe 6 à la présente délibération et autorise le président du Conseil régional à la signer. Article 7 : Approuve la convention de partenariat avec la ville d Ecouen figurant en annexe 7 à la présente délibération et autorise le président du Conseil régional à la signer. Le président du conseil régional d Ile-de-France JEAN-PAUL HUCHON

3 3 CP ANNEXE 1 A LA DELIBERATION

4 4 CP CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA REALISATION ET LA VALORISATION D UNE ETUDE D INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DE LA VILLE DE MANTES-LA-JOLIE ENTRE La Région Île-de-France, représentée par son Président, Monsieur Jean-Paul HUCHON, dûment habilité par délibération de la commission permanente du Conseil régional N CP-363 en date du 24 septembre 2014 Ci-après dénommée «La Région», PART D UNE ET La municipalité de Mantes-la-Jolie, représentée par son Maire, Monsieur Michel VIALEY, autorisé par délibération du conseil communautaire N XXX en date du XXX, Ci-après dénommée «La Ville», PART D AUTRE IL A ETE EXPOSE CE QUI SUIT Ville des bords de Seine dotée d un pont depuis le XI e siècle, Mantes-la-Jolie est une ville d un grand intérêt patrimonial, héritage de son histoire, qui se marque par des bâtiments publics et privés de toutes époques. La collégiale en est le point culminant, le bourg qui l entoure avec ses hôtels d Ancien régime, ses vestiges de murailles, ses immeubles de la Reconstruction est riche de potentialités patrimoniales. La ville dispose d une ZPPAUP (Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager) depuis 2003 et vient de lancer un marché pour la transformation de celle-ci en AVAP (Aire de mise en valeur de l architecture et du patrimoine). La Région Île-de-France étudie les villes moyennes qui ont structuré le territoire francilien (Etampes, Melun, ville-préfecture, Juvisy, ville de réseaux, ou encore récemment Meaux), ainsi que le patrimoine industriel. Aussi a-t-elle décidé de s engager dans une étude approfondie de Mantes-la-Jolie, ce qui permettra d équilibrer vers l ouest la connaissance de ce type de patrimoine, marqué à la fois par une histoire très riche et des transformations récentes très fortes. Pour les raisons développées ci-dessus, la Région et la Ville conviennent de mettre en commun leurs moyens pour établir un inventaire du patrimoine culturel de ce territoire et, au fur et à mesure de l avancement de ce travail, le restituer et le faire connaître au public. ARTICLE 1 : OBJET La présente convention a pour objet de fixer les modalités de réalisation d un inventaire du patrimoine culturel du territoire de Mantes-la-Jolie par la Région Île-de-France et la Ville. Elle définit les participations respectives de la Région et de la Ville à cette opération. L aire d étude, le contexte institutionnel, les enjeux scientifiques et les modalités techniques de cette enquête sont détaillés dans un Cahier des Clauses Scientifiques et Techniques (CCST) annexé à la présente convention.

5 5 CP ARTICLE 2 : LE PERIMETRE DE L ETUDE ET LES METHODES DE L ACTION Article 2. 1 Délimitation de l aire d étude L opération d inventaire porte sur la ville de Mantes-la-Jolie. Article 2. 2 Modalités scientifiques et techniques Conformément aux missions de l Inventaire Général du Patrimoine Culturel, cette étude est établie dans un contexte de recherche scientifique sur toute œuvre ou ensemble qui, du fait de son caractère artistique, architectural, archéologique ou historique, constitue ou est susceptible de constituer un élément significatif du patrimoine culturel de l aire étudiée. Article 2.3 Définition de la méthodologie de l étude L inventaire programmé dans la présente convention concerne l étude du patrimoine culturel du territoire de la ville de Mantes-la-Jolie. La méthodologie a été définie de la manière suivante : - constitution d une documentation patrimoniale et architecturale à caractère scientifique sous forme de dossiers numériques normalisés - étude monographique des édifices les plus significatifs - mutualisation des ressources documentaires (sources archivistiques, iconographiques et bibliographiques) avec le service des archives municipales et le musée de l Hôtel-Dieu en vue de constituer un socle de connaissances fiables - production de documents de synthèses et d outils cartographiques - construction d un Système d Information Géographique à caractère patrimonial - développement et enrichissement d une base de données constituée sur le progiciel GERTRUDE - restitution régulière et valorisation de la documentation ainsi produite auprès d un large public, grâce à des actions dont les formes seront à déterminer conjointement par les partenaires en fonction de l avancée de la recherche (voir plus loin : VALORISATION DES RESULTATS DE L ETUDE). Article 2.4 Méthodes de l action Comme dans toute opération d inventaire, l enquête comprendra plusieurs phases, qui se chevaucheront nécessairement : - état, dépouillement et analyse des ressources documentaires disponibles - repérage sur le terrain des éléments patrimoniaux entrant dans le cadre de l enquête, avec une couverture photographique - établissement d une cartographie - étude monographique des éléments les plus significatifs - rédaction de synthèses et intégration des informations dans la base de données citée cidessus (article 2.2.). Pour satisfaire aux délais proposés dans le CCST, l étude, engagée dans un premier temps sur quatre années, mettra en œuvre différentes approches : - un diagnostic patrimonial conduit sur le territoire concerné, qui permettra de dégager, après un rigoureux arpentage du territoire, les éléments patrimoniaux les plus remarquables. - une étude du centre ancien de Mantes-la-Jolie et de son extension XIXe, selon la méthode de l Inventaire topographique de repérage et sélection - une étude de la collégiale et des bâtiments publics - une étude du patrimoine industriel - une étude sur les quartiers périphériques, notamment les Grands ensembles

6 6 CP ARTICLE 3 : PROGRAMMATION DE L OPERATION, SUIVI ET PILOTAGE Article 3.1 Programmation 2014 Dans un premier temps, il s agira de prendre connaissance et de rassembler la documentation et la bibliographie existantes sur ce territoire et de les compléter par des recherches en archives (plans des Archives nationales, diverses série des archives départementales et des archives municipales). Après cette prise de connaissance théorique du territoire, un diagnostic patrimonial sera réalisé sur l ensemble de la ville, conjointement avec le CAUE des Yvelines qui réalisera pour sa part, un diagnostic urbain et paysager, selon la méthode utilisée pour l arpentage de Seine-aval. Ce programme d actions pour l année 2014 est détaillé dans le Cahier des Clauses Scientifiques et Techniques (CCST) annexé à la présente convention. Les deux parties s engagent à ce qu il soit achevé à la fin de l année. Article 3.2 Programmation des années suivantes Les programmes d action des années suivantes ( ) feront l objet d avenants à la présente convention. Ils détermineront les objectifs scientifiques assignés à l opération d inventaire, ainsi que son calendrier. Ils préciseront également les opérations annuelles de restitution du travail, de diffusion, de médiation ou de publication dont les financements afférents seront prévus par les deux parties et pourront permettre à d autres partenaires de s associer. Ils stipuleront enfin les moyens humains et matériels mis à disposition annuellement pour l étude. Article 3.3 Suivi et pilotage La ville de Mantes-la-Jolie et la Région conviennent que le suivi et l évaluation de l opération sont assurés par un comité technique et un comité de pilotage. Le comité technique, placé sous l autorité scientifique et technique du chef du service régional Patrimoines et Inventaire, sera composé du groupe de travail en charge de l enquête (le chef de projet Région, le photographe, l équipe ressource constituée d agents venant du service d archives et du musée de l hôtel Dieu et du Service régional Patrimoines et Inventaire). Un comité de pilotage réunira chaque un représentant de la ville et de la Région (chef du service Patrimoines et Inventaire) ainsi que le chef de projet pour analyser le bilan de l année et fixer le programme de l année suivante. ARTICLE 4 : LES MOYENS HUMAINS ET MATERIELS Article 4.1 Engagements de la ville La Ville permet l accès au centre d archives et au musée de l Hôtel-Dieu et met gratuitement à disposition la reproduction numérisée des documents (archives, plans, maquettes, photographies, etc.) qu elle possède. Elle autorise, selon les modalités d usage, la reproduction gratuite d éventuels documents nécessaires dans le cadre de l étude. La ville de Mantes-la-Jolie s engage à mettre en contact le conservateur du patrimoine chargé de l étude avec toutes les personnes ressources indispensables à la conduite de l opération. Enfin, elle participe financièrement aux projets de valorisation et de médiation de l enquête d inventaire (expositions, conférences, publications, ) sous réserve de la disponibilité des crédits afférents. Article 4.2 Engagements de la Région La Région élabore la méthodologie de l enquête.

7 7 CP Elle met à disposition un conservateur du patrimoine spécifiquement désigné qui mènera l étude et en assurera le pilotage en s adjoignant les compétences d autres chercheurs spécialisés de la Région. L un des photographes de la Région, ainsi que la cartographe, la chargée de mission administration de l informatique documentaire et la chargée de mission valorisation de la Région seront associés à l opération d inventaire autant que de besoin. La Région mobilise, sous réserve de l obtention des budgets afférents, du personnel temporaire ou des stagiaires pour la réalisation du projet. Elle fournit les données de localisation portées sur le cadastre actuel numérisé et assure la couverture cartographique de l enquête. La Région prend également en charge l alimentation et l administration de la base de données constituée sous le progiciel GERTRUDE. Enfin, elle participe aux projets de valorisation et de médiation de l enquête d inventaire (expositions, conférences, publications ) sous réserve de la disponibilité des crédits afférents. ARTICLE 5 : LA VALORISATION DES RESULTATS DE L ETUDE D INVENTAIRE La ville de Mantes-la-Jolie et la Région s accordent pour considérer comme essentielle la mise en place d un programme de valorisation des résultats obtenus durant l enquête. L étude s accompagnera donc d une valorisation et d une restitution régulière dont les formes seront à déterminer par les partenaires en fonction de l avancée de la recherche. Les modalités de diffusion pourront être réalisées sous les formes suivantes : expositions, conférences publiques, outil cartographique, diffusion en ligne sur les sites web de la ville et du conseil régional, publications de synthèse (papier ou virtuelles). Pour organiser ces actions de valorisation et en préciser les modalités techniques, juridiques et financières, des conventions spécifiques pourront être passées entre les deux parties en présence et leurs éventuels partenaires. ARTICLE 6 : PROPRIETE INTELLECTUELLE ET DROITS D EXPLOITATION Article 6.1 Droit moral Toute publication ou manifestation qui résultera des travaux menés dans le cadre de cette convention porteront la mention de la participation de la Région et de la Ville. Les photographies établies à l occasion des enquêtes et de leur mise en valeur porteront la mention copyright Région Île-de-France, suivie du nom du photographe et de l année de création du document. Article 6.2 Utilisation des données La documentation produite en exécution de la présente convention, y compris les photographies, sera consultable en ligne sur le portail de la Région. De manière générale, les partenaires se tiendront mutuellement informés de l utilisation qu ils souhaiteront faire des données par courrier simple. La Région garantit la ville de Mantes-la-Jolie contre toute revendication des droits d auteurs du personnel dont il est fait mention à l article La ville de Mantes-la-Jolie garantit la Région contre toute revendication des droits d auteurs du personnel dont il est fait mention à l article 4. 1.

8 8 CP ARTICLE 7 : DATE D EFFET ET DUREE La convention prend effet à compter de la signature des deux parties pour une durée de quatre ans, éventuellement reconductible. ARTICLE 8 : MODIFICATION Toute modification de la présente convention devra faire l'objet d'un avenant signé entre les parties. ARTICLE 9 : RESILIATION ET CONSEQUENCES En cas de non-respect par l une ou l autre partie des engagements respectifs inscrits dans la convention, celle-ci pourra être résiliée de plein droit par l une ou l autre partie, à l expiration d un délai de préavis de trois mois suivant l envoi d une lettre recommandée avec accusé de réception, valant mise en demeure. La présente convention pourra être résiliée pour tout autre motif par l une ou l autre des parties. Cette résiliation prendra effet un mois après l envoi d une lettre recommandée avec accusé de réception. ARTICLE 10 : REGLEMENT DES LITIGES Les parties à la présente convention s engagent à rechercher une issue amiable à tout litige avant la saisine de la juridiction compétente pour en connaître. En cas de désaccord persistant, il sera fait appel au Tribunal Administratif compétent. FAIT A EN DEUX EXEMPLAIRES ORIGINAUX, LE Le Président de la Région Île-de-France Le maire de Mantes-la-Jolie Jean-Paul HUCHON Michel VIALEY

9 9 CP ANNEXE A LA CONVENTION textbox26

10 10 CP Cahier des Clauses Scientifiques et Techniques (CCST) pour une étude d inventaire et de valorisation du patrimoine culturel de la ville de Mantes-la- Jolie Introduction La ville de Mantes-la-Jolie fait partie du réseau de villes moyennes qui maillent la région Île-de- France. Située sur la Seine, elle est sur l espace de l OIN de Seine-Aval, territoire qui a fait l objet d un diagnostic patrimonial, urbain et paysager par le service Patrimoines et Inventaire en collaboration avec le CAUE des Yvelines. Au total, 26 communes ont ainsi été parcourues (Achères, Aubergenville, Bonnières, Bouafle, Flins, Freneuse, Gargenville, Hardricourt, Juziers, Les Mureaux, Limay, Meulan, Méricourt, Mézy-sur-Seine, Moisson, Mousseaux, Porcheville, Rosnysur-Seine, Rolleboise, Tessancourt-sur-Aubette, Triel, Vaux-sur-Seine, Verneuil-sur-Seine, Vernouillet). Elle fait également partie de la communauté d agglomération de Mantes en Yvelines (CAMY) qui compte 32 communes. I Le contexte institutionnel Le Conseil Régional d Île-de-France L Inventaire Général du patrimoine culturel a développé une méthode scientifique à l échelle nationale, permettant de recenser, d étudier et de constituer peu à peu la plus importante documentation historique, graphique et photographique sur l ensemble du patrimoine français, architectural et mobilier. La connaissance de ce patrimoine qui va «de la petite cuillère à la cathédrale» doit aujourd hui «contribuer à la valorisation du patrimoine régional et aider la Région à programmer ses interventions sur ce patrimoine 1». Si les missions d inventaire transférées aux Régions par la loi de 2004 ont été confirmées, elles s inscrivent désormais dans un cadre élargi : - la volonté clairement affirmée de la Région de renforcer sa présence sur le tout le territoire francilien, en travaillant en étroit partenariat avec les autres collectivités locales. - la mise en place d une politique globale allant de l étude à la gestion des dispositifs d intervention en faveur du patrimoine. - le souhait d ancrer les études patrimoniales dans des projets d aménagement du territoire (SDRIF, Grand Paris, Opérations d Intérêt National). Le CAUE des Yvelines Crée en 1979, le CAUE des Yvelines, outre ses missions de conseil aux particuliers et aux collectivités, mène des études et des recherches sur le patrimoine des Yvelines afin de réaliser des outils de communication et servir de relais d information. Sa bonne connaissance du terrain et des collectivités en fait un collaborateur de première importance pour le travail d inventaire. Le partenariat mis en place depuis 2009 entre le CAUE et le SPI pour mener à bien le diagnostic de Seine-aval a été particulièrement riche en échanges et en mise en place d une méthodologie. C est pourquoi il conviendrait de le continuer pour l étude de la ville de Mantes-la-Jolie. II - Le contexte du projet La région Île-de-France étudie les villes moyennes qui ont structuré le territoire francilien (Etampes, Melun, ville-préfecture, Juvisy, ville de réseaux, ou encore récemment Meaux). L étude 1 Rapport d activité 2008 de la Région Île-de-France.

11 11 CP de Mantes permettrait d équilibrer vers l ouest la connaissance de ce type de patrimoine, marqué à la fois par une histoire très riche et des transformations récentes très fortes. Raisons du choix Faire l inventaire du patrimoine de Mantes-la-Jolie est l étape logique et le jalon suivant du diagnostic patrimonial évoqué ci-dessus. Ce travail qui a porté sur une grande partie du territoire de Seine-aval a permis de mettre en évidence ses singularités. L omniprésence du fleuve, de ses îles, la rareté de ses franchissements, puisque seulement trois ponts médiévaux entre Poissy et la Normandie permettaient de le franchir (Poissy, Meulan, Mantes). Les bourgs se développent soit rive gauche soit rive droite, aucune n est également installée des deux côté du cours d eau. La canalisation de la Seine dans les années 1840 puis 1880 permet aux mariniers de naviguer toute l année et dans de biens meilleures conditions qu auparavant. Il n y a pas de barrage à proximité immédiate de Mantes-la-Jolie, le plus en amont étant à Meulan et le plus aval à Méricourt. Mais le chemin de halage passe le long de Mantes et la ville voit donc un trafic accru. D autres réseaux sont mis en place. En 1713 est aménagée la route royale qui va de Paris à Caen. Son statut signifie qu elle est parcourue par les messagers de la ferme générale des postes et les services de diligence. C est à Mantes-la-Jolie qu elle passe de la rive droite à la rive gauche. C est là aussi que se trouve un relais de poste comptant une quarantaine de chevaux. C est donc une ville étape. Par ailleurs, part de Mantes-la-Jolie une autre route en direction de Poissy qui, elle, reste sur la rive gauche. C est cette route dite de Quarante sous que fréquentent les bœufs et moutons qui vont au marché de Poissy le jeudi matin. Elle est parcourue le mardi et le mercredi par 700 à 1000 bœufs et 2000 moutons. C était donc une étape aussi pour ces animaux et leurs accompagnateurs. Elle n est devenue route nationale qu au milieu du XXe siècle. En 1843 la ligne de chemin de fer Paris-Rouen est inaugurée. C est un nouveau réseau qui a un impact considérable sur le territoire de Mantes-la-Jolie. Il a joué un rôle considérable dans l industrialisation du territoire. D autant plus qu elle a été renforcée en 1892 par la ligne Argenteuil-Mantes par la rive droite. Le rôle des établissements religieux a été essentiel dans la mise en valeur du territoire agricole. (Par exemple le chapitre Notre-Dame de Paris à Andrésy). A Mantes-la-Jolie, c est bien évidemment le chapitre de Notre-Dame qui joue ce rôle. La villégiature est un phénomène que l on trouve dès le XVIIe siècle le long de la vallée de la Seine. L étude de Mantes-la-Jolie permettra de le mettre en valeur. Il est en effet important de souligner qu il existe bien avant le chemin de fer qui l a démocratisé mais pas créé. Le diagnostic a montré aussi l impact de l industrialisation de la seconde moitié du XXe siècle (construction automobile des usines de Poissy et de Flins, par exemple). De grands ensembles ont ainsi été la conséquence de l urbanisation, certains installés dans des parcs de châteaux (comme à Vernouillet, à Verneuil ou à Aubergenville), d autres sur des territoires jusqu alors agricoles (le Paradis à Meulan). Chacun des éléments mis en avant par le diagnostic trouve donc un écho dans la ville. Mantes-la- Jolie a une population de habitants. C est une ville avec une collégiale mondialement connue qui a le projet de la faire inscrire au patrimoine mondial de l Unesco. Or depuis 2005, l inclusion d une zone tampon dans un dossier de proposition d inscription d un site sur la liste du patrimoine mondial est fortement recommandée. Cet inventaire pourrait donc enrichir la réflexion sur ce centre ancien autour de la collégiale. Configuration du territoire La ville est constituée de différents quartiers qui révèlent une histoire sur la longue durée (du centre ancien au Val-Fourré). Ce noyau historique a crû tout au long du XIXe siècle, notamment à la suite de l arrivée du chemin de fer.

12 12 CP De plus, il faut ajouter le noyau ancien de Gassicourt qui est un ancien village sur la route de Rosny-sur-Seine qui a été intégré à Mantes-la-Jolie en A Mantes-la-Jolie, est donc d abord une ville médiévale fortifiée dans laquelle eurent lieu des opérations d'urbanisme à grande échelle lors du percement de la rue Royale au XVIII e siècle. Le chantier fut considérable et nécessita la démolition de nombreuses maisons car la route traversait en droite ligne la ville, depuis la porte de Rosny jusqu'à la Seine, donnant sur le pont Perronet. La ville du XIXe siècle s est développée autour de ce noyau, en direction de la gare. Les bombardements de 1944 causèrent des dégâts considérables à une grande partie du centre historique. L'architecte Raymond Lopez, nommé architecte de la ville, fut chargé de la phase de reconstruction. Après le déblaiement des ruines, il proposa un nouveau plan pour le centre-ville, basé sur ses conceptions de l'urbanisme. Au début des années 1960, on procéda à l'assainissement des îlots insalubres situés en bord de Seine, dans le centre historique. Le projet, réalisé en plusieurs tranches, amena la démolition totale du secteur connu sous le nom de «bas-quartiers» et le remplacement des îlots par des immeubles de plus grande taille disposés régulièrement et ayant la forme de barres et de plots. Le Val-Fourré : la ZUP du Val-Fourré a été créée en 1959 et placée sur les terrains de l'ancien aéroclub de Gassicourt, à l'ouest de la ville pour construire un important complexe de logements. Le projet fut confié aux architectes-urbanistes Raymond Lopez et Henri Longepierre. Il est divisé en plusieurs secteurs: les Peintres, les Médecins, les Explorateurs, les Aviateurs, les Musiciens, les Inventeurs, les Écrivains et les Physiciens. Un grand centre commercial est implanté au cœur du quartier. Conçu à l'origine pour être «Mantes 2», ce projet ne vit pas le jour sous sa forme initialement prévue. Une densification trop importante de logements dans sa partie nord (quartiers des Peintres et des Médecins), un quartier excentré et mal connecté au centre-ville, le manque d'équipements publics en raison du dérapage financier de l'opération, le manque de moyens pour l entretien des vastes espaces publics du quartier, la concentration de populations pauvres dans un parc constitué presque uniquement de logements sociaux, sont autant de raisons ayant abouti à la dérive de ce quartier à partir de la fin des années 1970 : pauvreté économique, difficultés sociales, puis plus tard, émeutes urbaines de Le quartier du Val-Fourré a concentré jusqu'à habitants avant les premières démolitions de tours entamées dès Au total, les programmes successifs aboutirent à la démolition de treize tours d'habitation et de plusieurs barres de logements, soit environ logements, afin de pouvoir remodeler les espaces publics et créer de nouvelles rues traversant les très grands îlots du Val-Fourré. Les Hautes Garennes : situé à l'ouest du quartier du Val-Fourré, le site s'étend jusqu'à Rosny-sur- Seine. Il s'agit du dernier territoire non urbanisé de Mantes-la-Jolie. Sur ce terrain de plus d'une centaine d'hectares, se trouvait une activité d extraction de sable, aujourd hui terminée. C est là qu est construit le nouvel hôpital en lisière du Val-Fourré. Au début des années 2000, l urbanisation de ce territoire continue avec l implantation d activités dans le cadre de la ZAC Sully, la création d'une zone franche, la construction de deux bâtiments annexes au centre hospitalier (services de psychiatrie et de gériatrie). Depuis 2003 y est projeté un écoquartier, à cheval sur le territoire des communes de Mantes et Rosny, bordé au sud par le bois de la Butte-Verte et au nord par la Seine et le stade nautique. Le projet prévoit la construction d'environ logements et d'une ligne de transport en commun en site propre. Le 7 février 2012, l'écoquartier fluvial de Mantes-la-Jolie et de Rosny-sur-Seine fait partie des 22 projets à recevoir le label Grand Paris. Gassicourt annexé à Mantes en 1930 est aujourd hui un quartier résidentiel, composé essentiellement de villas et de pavillons.

13 13 CP III - Le cadre scientifique proposé : histoire d un territoire L inventaire topographique devrait permettre de retrouver toutes les strates de cette longue histoire de la ville médiévale au Val-Fourré et aux quartiers industriels. Cette étude permet de mettre en avant tous les thèmes récurrents dans la Seine-aval et révélés par le diagnostic patrimonial : Les moulins Le pont et la route royale devenue nationale Une ville ancienne fortifiée La Seine et sa canalisation Le chemin de fer et ses conséquences L industrie et le logement ouvrier, diffus et concentré La villégiature L urbanisation et les grands ensembles IV - Le descriptif de l opération Délimitation de l aire d étude : L aire d étude est le territoire de la ville de Mantes-la-Jolie Méthodologie Comme dans toute opération d inventaire, l enquête comprendra plusieurs phases, qui se chevaucheront nécessairement : travail documentaire (dépouillement des sources bibliographiques, iconographiques et archivistiques notamment des archives départementales des Yvelines et des archives municipales des deux villes) ; relevés sur le terrain, parcelle par parcelle, des éléments patrimoniaux entrant dans le cadre de l enquête, avec une couverture photographique ; établissement d une cartographie ; rédaction de synthèses ; intégration des informations dans une base de données constituée sous le dossier électronique GERTRUDE. Pour répondre aux délais, il est proposé de mettre en œuvre différentes approches : - un diagnostic patrimonial pour prendre la mesure du patrimoine de la commune, qui permettra de dégager, après un rigoureux arpentage du territoire, les éléments patrimoniaux les plus remarquables, - suivi par un inventaire topographique des éléments révélés par ce diagnostic Cadre chronologique Le cadre chronologique sera celui classiquement investi par les services de l Inventaire : du Moyen Age à 30 ans avant nos jours. Moyens scientifiques, techniques et financiers Au sein de la Région Île-de-France : Sous la direction scientifique et technique du chef du service Patrimoines et Inventaire, - Roselyne Bussière, conservateur du patrimoine, pour le pilotage du volet étude - Des chercheurs spécialisés par thématiques ou par période chronologique en appui ponctuel, notamment Nicolas Pierrot pour le patrimoine industriel et Emmanuelle Philipe pour le patrimoine du XXe siècle - Un photographe, Laurent Kruszyk - Sophie de Moustier, chargée de mission valorisation du patrimoine culturel - Diane Betored, cartographe - Marielle Duverdier, chargée de mission administration de l informatique documentaire. - La Région consacrera des moyens matériels à la mise en œuvre scientifique et technique du projet et à sa restitution : fonds iconographiques pour analyse comparative, logiciel de cartographie, fonds documentaires et archivistiques, bases de données.

14 14 CP Au sein du CAUE, sous réserve de la validation du partenariat : - Elisabeth Rojat-Lefèvre, directrice et Hélène Bouisson, architecte-conseil au sein du CAUE - Pascale Czobor, chargée de Mission et Cécile Varoquier, Documentaliste - François Adam, paysagiste au Caue Au sein des collectivités : - partenariat financier avec les municipalités. - Pour l étude, étant donnée l ampleur de la tâche, il sera demandé à la Ville, selon leurs possibilités, d assurer une aide en personnel. - partenariat scientifique : la ville de Mantes-la-Jolie dispose d un service d archives et du musée de l Hôtel-Dieu qui seront associés à la recherche. Autres institutions : - Partenariat avec la CAOA des Yvelines pour les objets religieux de la collégiale - Partenariat scientifique avec l Université de Paris IV (Dany Sandron, professeur d histoire de l art) pour la collégiale et avec le groupe de recherche sur les caves de Paris et d Île-de- France. - Partenariat avec une école d Architecture pour l étude du patrimoine du XXe siècle Pilotage et évaluation L opération d inventaire du patrimoine culturel de Mantes-la-Jolie sera organisée par une conventions passée entre la Région et la commune de Mantes-la-Jolie. Une convention entre la Région et le CAUE des Yvelines peut être envisagée. Ses objectifs, en termes de programmation, de calendrier, de problématiques scientifiques, de priorités géographiques ou de restitutions intermédiaires, seront déclinés par des avenants annuels. Un comité technique, sous l autorité scientifique et technique du chef du service régional Patrimoines et Inventaire, sera composé du groupe de travail en charge de l enquête (le chef de projet Région, le photographe, l équipe ressource constituée d agents venant du service d archives et du musée de l hôtel Dieu et du Service Patrimoines et Inventaire). Un comité de pilotage réunira chaque année un représentant de la ville et de la Région (chef du service Patrimoines et Inventaire) et le chef de projet pour analyser le bilan de l année et fixer le programme de l année suivante. Calendrier prévisionnel des opérations : recherches bibliographiques, archives et diagnostic : le centre ancien de Mantes-la-Jolie et son extension XIX e : la collégiale et l ensemble des bâtiments publics : les quartiers périphériques Valorisation de l opération - Rédaction d une première synthèse du type diagnostic - Campagne photographique «carte blanche» par le photographe Laurent Kruszyk. - Rédaction des notices et éventuellement d une synthèse sur le centre ancien en Rédaction des notices et conception de la synthèse finale en Synthèse finale et éventuellement publication en 2017 Toutes les recherches alimenteront au fur et à mesure la base Gertrude, ce qui permet une valorisation en continu. Une exposition photographique pourrait être présentée sur place, peut-être au fur et à mesure de l avancement de l enquête.

15 15 CP Les restitutions finales pourront se faire sous la forme suivante, sans qu aucune piste ne soit écartée à priori : - Expositions - Publications dans des collections et des formats à définir - Constitution d une base de données sous le dossier électronique Gertrude - Publications diverses sur les sites Web de la Région Durée Cette opération sera organisée par une convention-cadre établie pour une durée de quatre ans ( ). Il appartiendra à l équipe-projet de présenter chaque année au comité de pilotage un programme annuel et un calendrier prévisionnel en fonction des résultats de l enquête, des réorientations nécessaires ou des nouveaux partenaires qui pourront la rejoindre.

16 16 CP ANNEXE 2 A LA DELIBERATION

17 17 CP CONVENTION POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONNAISSANCE ET DE LA VALORISATION DU PATRIMOINE CULTUREL DU VAL-DE-MARNE ENTRE : Le Conseil général du Val-de-Marne, représenté par son Président, Monsieur Christian FAVIER Ci-après, dénommée «le Département» ET Le Conseil régional d Île-de-France, représenté par son Président, Monsieur Jean-Paul HUCHON dûment habilité par la délibération de la commission permanente du Conseil régional n CP-363 en date du 24 septembre 2014 Ci-après dénommée «la Région», IL A ETE EXPOSE CE QUI SUIT La présente convention s inscrit dans le cadre des projets d aménagement appelés à modifier le territoire du Val-de-Marne pendant le premier tiers du XXIe siècle. Le patrimoine est une composante importante de l aménagement du territoire. Il s agit de le préserver dans des conditions satisfaisantes. Sa valorisation permet aux populations, notamment nouvelles, de s approprier le territoire, son histoire et les transformations qui vont résulter des projets d aménagement. Il s agit, plus largement, de tenter de limiter les risques, liés à toute opération d aménagement, de perdre les traces importantes de l histoire du territoire ou de produire une rupture difficilement acceptable par les populations. Tisser des liens entre passé, présent et futur donnera à la population actuelle des clés de compréhension de ces bouleversements. Accueillir les nouveaux habitants sur un territoire qui ne sera pas vierge de toute mémoire est par ailleurs un gage d attractivité. ARTICLE 1 : OBJET DE LA CONVENTION IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT Il s agit de «travailler la question des patrimoines» sur un territoire qui va connaître, dans les prochaines années, des bouleversements profonds. Ce contexte conjoncturel appliqué à l histoire particulière du Val-de-Marne incite fortement à le faire via le patrimoine archéologique, architectural, industriel, environnemental, paysager et immatériel. Un diagnostic de ces différents patrimoines a été effectué. Il reste à le mettre au service des villes et des aménageurs, et à la disposition de la population qui vit et travaille en Val-de-Marne. Il reste aussi à l approfondir par des études, plus précises sur des sujets ou des territoires, déterminées en commun pour leur intérêt. La présente convention a pour objet de fixer les conditions de participation du Département et de la Région aux projets suivants : - la réalisation d opérations sectorielles de recensement ou de diagnostic partagés - le développement des bases de données patrimoniales alimentées par le Département et la Région - la restitution au public des résultats de la création de produits de valorisation utilisant les technologies de l information et de la communication. - l approfondissement des opérations de recensement ou de diagnostic par des études plus précises

18 18 CP ARTICLE 2 : METHODES DE L ACTION Les partenaires déclarent s appuyer sur les méthodes scientifiques et techniques de l Inventaire général, qu il s agisse d inventaire topographique ou de diagnostic patrimonial, pour réaliser les travaux d étude du patrimoine sur le département du Val-de-Marne. Le choix des aires géographiques ou des études thématiques fera l objet d une validation conjointe par les partenaires, formalisée par des relevés de décision conjoints. La programmation des études sera pluriannuelle. Les partenaires mettent en place, en amont de chaque étude, un cahier des charges commun fixant les objectifs à atteindre, la répartition des rôles entre le Département et la Région, les rendus respectifs attendus, le calendrier des étapes de réalisation et de restitution, les moyens humains, matériels et financiers mis à disposition de l étude. Le programme d action pour 2014 est annexé à la présente convention. Pour les années suivantes, le programme d action fera l objet d un avenant annuel. ARTICLE 3 : ENGAGEMENT DU DEPARTEMENT Le Département consacre des moyens matériels et humains à la réalisation des projets. Le Département mobilisera, pour la réalisation du projet, du personnel temporaire ou des stagiaires sous réserve de l obtention des budgets afférents. Il veillera, sous cette réserve, à ce que la mise à disposition de moyens humains soit équivalente à celle fournie par la Région. Le Département met gratuitement à disposition la reproduction numérisée des documents des archives départementales selon les modalités d usage nécessaires dans le cadre des projets. ARTICLE 4 : ENGAGEMENT DE LA REGION La Région consacre des moyens matériels et humains à la réalisation des projets. La Région mobilisera pour la réalisation du projet une équipe-projet, du personnel temporaire ou des stagiaires sous réserve de l obtention des budgets afférents. La Région met gracieusement à disposition la reproduction numérisée des documents et des photographies réalisées selon les modalités d usage nécessaires dans le cadre des projets. Elle fournit des données de localisation portées sur le cadastre actuel numérisé pour un échange de données dans le cadre de l étude. La Région réalise les tâches nécessaires à la conduite des projets. Elle conduit des opérations d inventaire et de diagnostic et participe à des opérations de médiation et de valorisation et contribue à l alimentation des bases de données. ARTICLE 5 : PROPRIETE INTELLECTUELLE Les photographies réalisées par la Région porteront la mention copyright Région Île-de-France suivie du nom du photographe et de l année de création du document. Les copies des documents issues des fonds des archives départementales porteront la mention Archives départementales du Val-de-Marne. Utilisation des données : la documentation, y compris les photographies et la cartographie, rassemblée dans le cadre de l étude sera consultable sur le portail Internet de la Région, et aux Archives départementales du Val-de-Marne, selon les modalités de consultation des deux établissements concernés.

19 19 CP De manière générale, les partenaires se tiendront mutuellement informés de l utilisation qu ils souhaiteront faire des données par courrier simple. La Région garantit le Département contre toute revendication des droits d auteur du personnel dont il est fait mention à l article 4. Le Département garantit la Région contre toute revendication des droits d auteur du personnel dont il est fait mention à l article 3. ARTICLE 6 : SUIVI ET PILOTAGE Le Département et la Région conviennent que le suivi de la convention est assuré par un comité de pilotage composé, pour la Région : - du chef du service Patrimoines et Inventaire, - du conservateur et du photographe du service et - en tant que de besoin par l équipe ressource du service Patrimoines et Inventaire pour le Département : - du directeur des Archives départementales - du chef du service des Publics. Le comité de pilotage se réunit au moins une fois par an pour analyser le bilan d activité de l année et fixer le programme de l année suivante. ARTICLE 7 : DATE D EFFET ET DUREE La convention prend effet à compter de la signature des parties pour une durée de 4 ans, renouvelable par tacite reconduction. ARTICLE 8 : MODIFICATION Toute modification de la présente convention devra faire l objet d un avenant signé entre les parties. ARTICLE 9 : RESILIATION ET CONSEQUENCE En cas de non-respect par l une ou par l autre partie des engagements respectifs inscrits dans la convention, la présente convention pourra être résiliée de plein droit par l une ou l autre partie, à l expiration d un délai de trois mois suivant l envoi d une lettre recommandée avec accusé de réception, valant mise en demeure. La présente convention pourra être résiliée pour tout autre motif par l une ou l autre des parties. Cette résiliation prendra effet un mois après l envoi d une lettre recommandée avec accusé réception. En cas de résiliation, les deux parties s engagent à finir les dossiers en cours relatifs aux communes et sites prévus par l étude et arrêtés par le comité technique et à verser les données selon les modalités définies à l article 2. ARTICLE 10 : REGLEMENT ET LITIGE Les parties à la présente convention s engagent à rechercher une issue amiable à tout litige avant la saisine de la juridiction compétente pour en connaître.

20 20 CP La présente convention est signée en deux exemplaires originaux, le Le Président du conseil régional d Île-de-France Le président du conseil général du Val-de- Marne Jean-Paul HUCHON Christian FAVIER extbox26

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]»

CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» CONVENTION RELATIVE A LA REALISATION DU DIAGNOSTIC D ARCHEOLOGIE PREVENTIVE «[intitulé de l opération]» ENTRE LES SOUSSIGNES, Le Département des Yvelines Sis à l Hôtel du Département, 2 place André Mignot,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CONVENTION QUADRIPARTITE RELATIVE A LA MUTUALISATION

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE

CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE CP 10-319 AFFECTATION DE CREDITS POUR LA REALISATION D UNE ETUDE D AMENAGEMENT ET DE REGROUPEMENT DES IMPLANTATIONS DU SIEGE DE LA REGION (TRANCHE CONDITIONNELLE)

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Préserver et développer des sites à vocation logistique

Préserver et développer des sites à vocation logistique Chapitre 3 : Les actions à mettre en œuvre Action 7.1 Préserver et développer des sites à vocation logistique 1. Maintenir, conforter et développer les sites logistiques multimodaux Le terme «site logistique»

Plus en détail

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J

Archives du Parti communiste français. Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Conseil général de la Seine-Saint-Denis Archives du Parti communiste français Georges FRISCHMANN, 1971-1974 328 J Répertoire numérique réalisé par Pascal Carreau sous la direction de Guillaume Nahon, directeur

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

ILS SONT AUX CÔTÉS DE L E2C DU VAL-DE-MARNE

ILS SONT AUX CÔTÉS DE L E2C DU VAL-DE-MARNE ILS SONT AUX CÔTÉS DE L E2C DU VAL-DE-MARNE ÉTAT PRÉFECTURE DU VAL-DE-MARNE Contribue, à travers les fonds de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013

Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 Cahier des charges assistance juridique de l Apur 13 août 2013 1 Présentation de l Apur 2 1.1 Création, missions 2 1.2 Statuts et membres 2 1.3 Fonctionnement 2 2 Contexte général de la mission 3 3 Prestation

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

Aménagement. Imaginer la ville de demain

Aménagement. Imaginer la ville de demain Aménagement Imaginer la ville de demain 2 Icade est une société immobilière cotée, filiale de la Caisse des Dépôts. Elle exerce les métiers de foncière, de promotion et de services associés dans les secteurs

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros

LA MAISON. Maison. La Celle Saint-Cloud (78) www.architecturedecollection.fr. 2 950 000 euros 2 950 000 euros Maison La Celle Saint-Cloud (78) Année 2009 Surface 405 m 2 Chambre 5 Salle de bains 3 Garage oui Jardin 2 782 m 2 LA MAISON Terrasse 1967 Piscine oui non Cette maison d architecte a été

Plus en détail

Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines

Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines Juin 2010 n Créer une gare d'interconnexion TGV dans l aire

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

Acteurs, enjeux et perspectives, types d études, plannings et financements. L Opération d intérêt national Orly-Rungis-Seine Amont

Acteurs, enjeux et perspectives, types d études, plannings et financements. L Opération d intérêt national Orly-Rungis-Seine Amont Dossier de presse Convention opérationnelle de partenariat entre l EPA Orsa, la SNCF et Réseau ferré de France pour le développement urbain et ferroviaire du territoire. Sommaire Communiqué de presse Convention

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION 2 ANNEXE A LA DELIBERATION 3 Convention entre la Ville de Choisy-le-Roi (94) et la Région d Ile-de-France pour la participation financière de la ville aux travaux de mise en conformité de la sécurité incendie

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

Réseau de bornes de recharge électrique : Seine Aval choisit SODETREL pour équiper le territoire

Réseau de bornes de recharge électrique : Seine Aval choisit SODETREL pour équiper le territoire Mantes-la-Jolie, le 25 juin 2014 Communiqué de presse Réseau de bornes de recharge électrique : Seine Aval choisit SODETREL pour équiper le territoire Les 21 principales collectivités du territoire Seine

Plus en détail

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal

Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal Ancienne usine de construction métallique de la Société des Ponts et Travaux en Fer, devenue usine métallurgique Usinor, puis Arcelor-Mittal rue de Finsterwalde Montataire Dossier IA60001666 réalisé en

Plus en détail

DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II

DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II DEPARTEMENT DES YVELINES EXTENSION DU CENTRE COMMERCIAL PARLY II AVENANT N 2 A LA CONVENTION D OCCUPATION DU DOMAINE PUBLIC ET AUTRES AMENAGEMENTS DE VOIRIE 1 ENTRE : Le Département des Yvelines Collectivité

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE. La création de nouveaux outils administratifs et les nouveaux moyens du service

NOTE DE SYNTHÈSE. La création de nouveaux outils administratifs et les nouveaux moyens du service RÉGION ÎLE-DE-FRANCE Unité société Direction culture, tourisme, sports, loisirs Service de l'inventaire général du patrimoine culturel 5, rue du Bac 757 PARIS Responsable du service : Arlette Auduc -53-85-59-94

Plus en détail

Notice pedagogique Grand paris

Notice pedagogique Grand paris Notice pedagogique Grand paris LE GRAND PARIS EXPRESS, LA FUTURE LIGNE 15 SUD ET LES QUARTIERS DE GARES DEFINITION un projet d échelle internationale Le projet du Grand Paris a été initié en 2007 pour

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites»

Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Stage du PAF de l académie de Versailles : «Une cité, des sites» Etudier le patrimoine urbain et architectural avec des élèves du secondaire, en relation avec les ressources de la CAPA 1. Sensibiliser

Plus en détail

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 la loi n 82-219 du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements

Plus en détail

CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT 2015

CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT 2015 CONVENTION-CADRE DE PARTENARIAT 2015 PLATEFORME WWW.ISERE-SOLIDAIRES.ORG ENTRE: Le Département de I'Isère, 7 rue Fantin Latour BP 1096 38022 Grenoble Cedex 1, représenté par son Président, Monsieur Jean-Pierre

Plus en détail

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive

Inrap / Les étapes de l archéologie préventive Les étapes de l archéologie préventive LE DIAGNOSTIC Lorsque l on aménage un terrain à des fins publiques ou privées (pour construire une route ou un immeuble par exemple), le sol est remanié. Bien avant

Plus en détail

5. Analyse et évaluation du projet de PPRI

5. Analyse et évaluation du projet de PPRI 5 Analyse et évaluation du projet de PPRI Enquête publique sur la révision du plan de prévention des risques d inondation (PPRI) - 375 - Préfecture des Yvelines PLAN DE PREVENTION DES RISQUES D INONDATION

Plus en détail

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Marne-la-Vallée, puissant pôle d'attraction 40 ans d aménagement novateur : territoire d expérimentation et véritable précurseur

Plus en détail

PACTE D ADMINISTRATION COMMUNE ENTRE LA VILLE ET L AGGLOMERATION D AGEN

PACTE D ADMINISTRATION COMMUNE ENTRE LA VILLE ET L AGGLOMERATION D AGEN Date de mise à jour : 3 décembre 2014 Entre PACTE D ADMINISTRATION COMMUNE ENTRE LA VILLE ET L AGGLOMERATION D AGEN ( Convention de création d un service commun en application de l article L 5211-4-2 du

Plus en détail

Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE

Atelier INVENTAIRES - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Euromed Heritage IV Un programme financé par l Union Européenne EUROMED HERITAGE Cadre institutionnel et légal Atelier "INVENTAIRES" - PARIS 10-12 décembre 2008 DOCUMENT DE REFERENCE Coordination : Frank

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

DELIBERATION N 12-1478 29 OCTOBRE 2012

DELIBERATION N 12-1478 29 OCTOBRE 2012 DELIBERATION N 12-1478 29 OCTOBRE 2012 FONCIER Interventions foncières stratégiques Dispositif régional en sortie de portage de l'etablissement Public Foncier Provence-Alpes-Côte d'azur (EPF PACA) Affectation

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013

Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CP 13-294 Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT

Plus en détail

Pr jet. urbain. téléphérique. Informezvous

Pr jet. urbain. téléphérique. Informezvous Pr jet urbain Informezvous! Pr jet urbain Réunion publique de concertation Mardi 25 septembre 20h Hôtel de ville Salon Richelieu Donnez votre avis! Informezvous! Conception : hippocampe.com - 031064-08/2012

Plus en détail

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 Cergy-Pontoise REPLAY* D UN ENTRE DEUX À UN TERRITOIRE DU GRAND PARIS : LA PLAINE DE PIERRELAYE BESSANCOURT * Innover, comprendre, inventer, renouveler, régénérer,

Plus en détail

CONVENTION DE COOPÉRATION

CONVENTION DE COOPÉRATION CONVENTION DE COOPÉRATION ENTRE : L ÉTAT Représenté par la Secrétaire d'état chargée du Numérique, auprès du ministre de l Économie, de l Industrie et du Numérique Madame Axelle LEMAIRE Ci-après dénommé

Plus en détail

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges

Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges Ligne 067 000 de Lunéville à Saint-Dié-des- Vosges CONVENTION DE FINANCEMENT DES ETUDES AVANT-PROJET/PROJET DE LIBERATION D EMPRISES FERROVIAIRES EN GARE DE SAINT-DIE-DES-VOSGES CDF n 1400179 SPIRE n 402

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre conférences circuits visites les octobre novembre décembre vous caue 93 caue 94 2012 V isites de réalisations architecturales, urbaines, paysagères ou de chantiers, rencontres avec des professionnels,

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUIN 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER LA

Plus en détail

Gérard COSME Nathalie BERLU Karamoko SISSOKO. Faysa BOUTERFASS Ali ZAHI Christian LAGRANGE. Philippe GUGLIELMI Danièle SENEZ Christian BARTHOLME

Gérard COSME Nathalie BERLU Karamoko SISSOKO. Faysa BOUTERFASS Ali ZAHI Christian LAGRANGE. Philippe GUGLIELMI Danièle SENEZ Christian BARTHOLME COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION «EST ENSEMBLE» PROCES VERBAL DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE Le nombre de membres du Bureau communautaire en exercice est de 21 Séance du 27 mai 2015 Le Bureau communautaire,

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

Cahier des clauses scientifiques et techniques de l inventaire général du patrimoine culturel de l estuaire de la Gironde

Cahier des clauses scientifiques et techniques de l inventaire général du patrimoine culturel de l estuaire de la Gironde Cahier des clauses scientifiques et techniques de l inventaire général du patrimoine culturel de l estuaire de la Gironde Préambule Qu'il s'agisse de gestion de l'eau, de tourisme, de pêche et de cultures

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE

MISE EN ŒUVRE D ASSISES EN BOIS SUR LES BANCS EN BETON DE LA PLACE DE L EUROPE A ALFORTVILLE MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX COMMUNAUTE D AGGLOMERATION PLAINE CENTRALE DU VAL-DE-MARNE - Service Commande publique EUROPARC 14, rue Le Corbusier 94046 CRETEIL cedex Tél: 01 41 94 30 00 MISE EN ŒUVRE D ASSISES

Plus en détail

Cœur de Limoges : notre centre-ville s épanouit!

Cœur de Limoges : notre centre-ville s épanouit! Cœur de Limoges : notre centre-ville s épanouit! Cœur de Limoges, On vous change la ville. Programme de renouvellement urbain et de redynamisation du centre-ville, Cœur de Limoges est un dispositif mis

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT n 2014-C-DGAD-DEE-001 RELATIVE AU SALON DES ENTREPRENEURS DU 5 au 6 FEVRIER 2014 à PARIS

CONVENTION DE PARTENARIAT n 2014-C-DGAD-DEE-001 RELATIVE AU SALON DES ENTREPRENEURS DU 5 au 6 FEVRIER 2014 à PARIS CONVENTION DE PARTENARIAT n 2014-C-DGAD-DEE-001 RELATIVE AU SALON DES ENTREPRENEURS DU 5 au 6 FEVRIER 2014 à PARIS ENTRE Le Département de la Vienne, Place Aristide Briand, BP 319, 86008 Poitiers Cedex,

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS I Historique du projet La ZAC (Zone d Aménagement Concerté) du Plateau des Capucins à Brest est une opération d aménagement à vocation mixte, habitat,

Plus en détail

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne

Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Plateforme pour la rénovation énergétique pour tous (PRET) du Val-de-Marne Territoire concerné >> Département du Val-de- Marne

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX CENTRES REGIONAUX DU SUDOC-PS N ANNEE-ILN-CR

CONVENTION RELATIVE AUX CENTRES REGIONAUX DU SUDOC-PS N ANNEE-ILN-CR CONVENTION RELATIVE AUX CENTRES REGIONAUX DU SUDOC-PS N ANNEE-ILN-CR ENTRE LES SOUSSIGNES L Agence bibliographique de l enseignement supérieur, Etablissement public national à caractère administratif,

Plus en détail

1 Présentation de l Apur 2. 2 Contexte général du projet 3. 3 Prestation attendue 4

1 Présentation de l Apur 2. 2 Contexte général du projet 3. 3 Prestation attendue 4 APUR.2015.1 Cahier des charges d appel à concurrence Accompagnement de la mise en place d outils de formulaires et de gestion électronique des processus métiers (workflow) avec le logiciel K2 autour d

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE

PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE PLAN DE COMMUNICATION REGIONAL POUR LA PROMOTION DES FONDS EUROPEENS FEDER, FSE et FEADER EN ILE-DE-FRANCE Version du 23 avril 2008 1 Sommaire 1. RAPPEL DU CONTEXTE_ 3 2. PILOTAGE ET PERIMETRE DU PLAN

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%>

Rapport pour la commission permanente du conseil régional <%moiscx%> Rapport pour la commission permanente du conseil régional Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES EN SITUION DE

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/JF/FG/DCPSL/N 14-04 Equipe RH4 01 43 93 82 93 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR DE BASES DE DONNEES ET SITE

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 13-389 ANNEXES A LA DELIBERATION @BCL@2411CCF2.doc 25/04/13 17:04:00 4 CP 13-389 FICHE PROJET DU DOSSIER N 13007459 Commission Permanente du 30 mai 2013 Objet : LABORATOIRE

Plus en détail

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à :

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à : Article 1 : Principes de cession La reproduction et la réédition des créations du prestataire sont soumises à la perception de droits d auteur selon la loi du 11 mars 1957. La cession de ces droits ne

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE

COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE COMMUNAUTE URBAINE de CHERBOURG CONSEIL de COMMUNAUTE Séance du 23 mai 2007 Délibération n 2007/081 ORU - ZAC des BASSINS. TRAVAUX PRIMAIRES de DEVIATION de la VOIE FERREE. CONVENTION pour la REALISATION

Plus en détail

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Parc naturel régional du Vexin français Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Tourisme Être acteur du tourisme durable sur votre territoire Ce programme de formations et journées thématiques

Plus en détail

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5

1. Contexte de la consultation... 3 2. Présentation DE l INRA et de la DSI... 5 ASSISTANCE AU DEPOUILLEMENT DES OFFRES POUR UNE OPERATION DE TIERCE MAINTENANCE APPLICATIVE, EVOLUTION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DU SYSTEME D INFORMATION DE GESTION CAHIER DES CHARGES Version : 3.0 Date

Plus en détail

Contacts. Calendrier de l appel à projets

Contacts. Calendrier de l appel à projets CAHIER DES CHARGES Contacts Département de la Seine-Saint-Denis Direction de la Culture, du Patrimoine, du Sport et des Loisirs Mission «La Culture et l Art au Collège» micaco@cg93.fr / 01 43 93 83 37

Plus en détail

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015

MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 MÉMOIRES DU XXe SIÈCLE EN RÉGION RHÔNE-ALPES APPEL À PROJETS 2015 ATTENTION : UNE SEULE SESSION EN 2015 La Région Rhône-Alpes et l État, DRAC Rhône-Alpes, ont souhaité mettre conjointement en place le

Plus en détail

Pour un urbanisme agréable et un habitat raisonné à Vitry-sur-Seine

Pour un urbanisme agréable et un habitat raisonné à Vitry-sur-Seine Résumé Les Dossiers de la liste Ensemble un Avenir Meilleur Pour un urbanisme agréable et un habitat raisonné à Vitry-sur-Seine Depuis plusieurs années, la municipalité de gauche favorise la destruction

Plus en détail

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX

Cahier des charges. Décembre 2012 MAPA 2013-001. Parc naturel régional du Haut-Jura. Maison du Parc du Haut-Jura. 29, le village 39 310 LAJOUX Accompagnement dans l élaboration de la stratégie de communication du Parc naturel régional du Haut-Jura Marché de Prestation de Service Marché A Procédure Adaptée MAPA 2013-001 Cahier des charges Décembre

Plus en détail

2015-2016-2017. Entre,

2015-2016-2017. Entre, Convention n Relative aux contributions respectives de l association «Jeunesse et Cultures», des Communes de Charmes, Thaon-les-Vosges et du Conseil général des Vosges à des actions dites de prévention

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE

CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE CONTRAT DE GESTION DURABLE DE LA ZONE de CHARTRETTES PASSÉ ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE SEINE ENTRE, D UNE PART Le Département de Seine-et-Marne représenté

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF

Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF Convention entre le Centre Communal d Action Sociale de la TOURCOING et EDF Entre les soussignés : Le Centre Communal d Action Sociale de la ville de TOURCOING, représenté par M Michel François DELANNOY,

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Convention de partenariat sportif à titre associatif

Convention de partenariat sportif à titre associatif Entre les soussignées : Convention de partenariat sportif à titre associatif La Fédération Française de Randonnée Pédestre, association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et par le code du sport, dont

Plus en détail

Echelles multiples de lecture d un territoire

Echelles multiples de lecture d un territoire Titre : Technologies de représentation du grand territoire : intégrer la ville à son territoire, associer R&D et pédagogie Bernadette Laurencin : Architecte, Maître assistante associée à l ENSA PB et chercheuse

Plus en détail

LE PROJET URBAIN PARTENARIAL (PUP) :

LE PROJET URBAIN PARTENARIAL (PUP) : Paris, le 30 mars 2015 LE PROJET URBAIN PARTENARIAL (PUP) : UN OUTIL DE FINANCEMENT DES EQUIPEMENTS PUBLICS Le projet urbain partenarial -PUP-, outil de financement des équipements publics, créé en 2009,

Plus en détail

Le patrimoine architectural parisien

Le patrimoine architectural parisien Le patrimoine architectural parisien Une notion évolutive et ouverte Base de données en ligne :www. 360.com (plus de 100 monuments parisiens présentés sous la forme de photos panoramiquesapplicationqtvrjava)

Plus en détail

CONTRAT DE PRÊT D ŒUVRE(S)

CONTRAT DE PRÊT D ŒUVRE(S) CONTRAT DE PRÊT D ŒUVRE(S) Entre LE CONSEIL GENERAL DES VOSGES 8, rue de la Préfecture, 88088 Epinal cedex Représenté par son Président, Christian PONCELET dûment habilité, pour la Direction du Développement

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17

Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition des matériels roulants des lignes 15, 16 et 17 Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20131211-2013-546-DE Date de télétransmission : 16/12/2013 Date de réception préfecture : 16/12/2013 Convention entre le STIF et la SGP relative à l acquisition

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATION Cachet de l Établissement

CONTRAT DE FORMATION Cachet de l Établissement CONTRAT DE FORMATION Cachet de l Établissement ENTRE L'ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT : exploité par Monsieur GENEVEY Patrick agrément n : 2403806800 obtenue le : 3/10/2001 renouvelé le 11/09/2007 assuré

Plus en détail