Recherches, Conseils et Réseaux pour le Développement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherches, Conseils et Réseaux pour le Développement"

Transcription

1 Recherches, Conseils et Réseaux pour le Développement RAPPORT DE TROIS ATELIERS DE FORMATION SUR LE «CODE/POLITIQUE DE SANTE & VIH D UNE ORGANISATION AU PROFIT DE TROIS (3) FAITIERES (PF OSC-K CRM/CCA UROPC-M) DU 17 FEVRIER AU 05 MARS 2015 DANS LE CADRE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE RENFORCEMENT DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE DU TOGO ET DU BENIN POUR LA RIPOSTE A L'INFECTION A VIH (ROSC RIV Togo- Bénin), AVEC L APPUI FINANCIER DE BROT FÜR DIE WELT Page 1 (16)

2 SOMMAIRE PAGE INTRODUCTION... 3 I. OBJECTIFS DES ATELIERS DE FORMATION Objectif global Objectifs spécifiques... 3 II. METHODOLOGIE... 4 III. DEROULEMENT... 4 Jour Jour Jour IV. CONCLUSION... 6 V. LISTE DES ANNEXES... 6 Annexe 1 : Programme de la formation.. 7 Annexe 2 : Table des matières du kit pour les participants 8 Annexe 3 : Liste des participants... 9 Annexe 4 : Attentes des participants Annexe 5 : Assistants de formation.. 13 Annexe 6 : Synthèse des baromètres d humeur Annexe 7 : Synthèse de l évaluation finale écrite.. 14 Page 2 (16)

3 INTRODUCTION Le présent rapport documente les ateliers de formation des multiplicateurs des organisations de la société civile en partenariat avec RECORD du 17 février au 05 mars Ces ateliers organisés au profit des multiplicateurs de la PF OSC-K, de la CRM/CCA et de l UROPC-M, s inscrivent dans la mise en œuvre du projet de Renforcement des Organisations de la Société Civile du Togo et du Bénin pour la Riposte à l'infection à VIH (ROSC RIV Togo- Bénin) avec l appui financier de Brot für die Welt (Pain pour le Monde, Service protestant de développement). Ils ont permis de renforcer les capacités des multiplicateurs des trois (03) faîtières au cours de t rois (03) ateliers de formation, qui se sont déroulés successivement du 17 au 19 février 2015 au centre Monseigneur Seshie à Kpalimé, du 23 au 25 février 2015 à l Hôtel Bleu Angels à Lomé et du 03 au 05 mars 2015 à l Hôtel St Georges à Tsévié. L animation de ces ateliers de formation a été assurée par l équipe de projet ROSC RIV de RECORD au profit de soixante (60) multiplicateurs issus des trois (03) faîtières. Le présent rapport décrit les étapes préparatoires, le déroulement des ateliers de formation et est structuré comme suit : Introduction Objectifs global et spécifiques Méthodologie utilisée lors des formations Déroulement des ateliers Conclusion Annexes ( programme, liste des participants, attentes, assistants de formation, baromètre d humeur, évaluation finale écrite). I. OBJECTIFS DES ATELIERS DE FORMATION En vue d atteindre ses objectifs, RECORD a initié avec ses faîtières partenaires, des ateliers de formation des multiplicateurs dont les objectifs éducationnels sont déclinés comme suit OBJECTIF GLOBAL Les multiplicateurs (participants) auront acquis des connaissances, aptitudes et attitudes en rédaction d une politique de santé & VIH d une organisation OBJECTIFS SPECIFIQUES Durant la formation, les multiplicateurs (participants) : Revisitent leurs connaissances sur le Mainstreaming VIH et les plans de base Acquièrent des connaissances sur le contenu d une politique de santé & VIH d une organisation Testent certains outils pratiques de sensibilisation sur le VIH/Sida. Après la formation, les multiplicateurs (participants) sont : Capables d accompagner les organisations membres de leur faîtière dans l élaboration de leur politique de santé & VIH Capables d aider les organisations à planifier leurs activités liées au VIH/Sida et à gérer son impact Capables d utiliser les outils mis à la disposition de leur faîtière. Page 3 (16)

4 II. METHODOLOGIE La méthodologie utilisée était la même dans les 3 ateliers de formation et était une combinaison d exposé, d exercice individuel, en binôme, en trinôme ou en groupe et aussi de jeu de rôle, tout en privilégiant le recours aux expériences des participants. Pour susciter davantage la participation des multiplicateurs, une organisation interne a été mise en place le premier jour de chaque atelier à savoir : assistants de formation, règles de jeu, baromètre d humeur (évaluation journalière), attentes des participants (recueil et validation par carte), parking, évaluation finale écrite. Trois (3) rôles ont été retenus pour les "Assistants de formation" : Energizer (animateur), Timekeeper (chronométreur), et Récap. (Récapitulation). Les "Règles de jeu" établis se résument comme suit : Téléphone sur silencieux / Vibreur Ponctualité Assiduité Respect mutuel Limite des sorties Le "Baromètre d humeur" : l évaluation journalière individuelle a porté sur quatre (4) points : le contenu, la méthodologie, votre participation et la logistique. Evaluation finale de la formation : chaque participant a donné son appréciation sur les thèmes et les outils utilisés de façon anonyme par écrit. Les pauses café et déjeuner ont été prises collectivement et ont été l occasion d échanges entre les participants et l équipe de projet. Pour chaque thème abordé au cours de la formation, un temps a été consacré aux questions et aux échanges sur les points traités ou autres sujets (questionnements ou expériences vécues). Les résultats et le détail de cette organisation interne figurent en annexe. III. DEROULEMENT Jour 1 : La première journée de chaque atelier a commencé par les mots de bienvenue des présidents de chaque faîtière (PF OSC -K, CRM/CCA, UROPC-M), suivi de ceux de la Directrice de RECORD qui a retracé le contexte du projet tout en réitérant le vœu qu à l issue de la formation, les participants soient en mesure d accompagner les organisations bénéficiaires dans l élaboration de leur politique/ code de santé & VIH. Les trois (3) différentes cérémonies d ouverture, ont donné l occasion à chaque président de faîtière d inviter les participants à l assiduité pour pouvoir s approprier les méthodes et démarches d élaboration d une politique /code de santé &VIH d une organisation. Chaque cérémonie d ouverture a été marquée par une couverture médiatique (presse écrite, radio, et télévision). Les cérémonies d ouverture ont été suivies de la présentation des participants, de la présentation des objectifs et du programme des trois (3) jours de formation, du recueil des attentes des participants, de la désignation des assistants de formation, de la présentation Page 4 (16)

5 de l outil «baromètre d humeur», de la fixation des normes de l atelier (règles de jeu) et de la présentation des informations administratives. La 1 ère journée a servi également à annoncer le point sur les questionnaires d état des lieux et de faire un rappel sur le Mainstreaming VIH en exercice individuelle puis en groupe à travers les questions suivantes : Quels sont les axes d interventions du Mainstreaming VIH Quels sont les niveaux d interventions du Mainstreaming VIH. La synthèse a été faite par la présentation orale des réponses par groupe suivi de la visualisation par carte par l équipe d animation. Avant la clôture de la journée sur un exercice en groupes de huit (08) personnes sur les chapitres et paragraphes qu on peut avoir dans un document de code de santé & VIH, le contenu et l utilité des plans de base ainsi que la définition et l objectif d un code de santé & VIH ont été présentés par projection. Jour 2 : Après le récapitulatif (récap) du Jour 1 et la synthèse des présentations précédentes, les activités du jour 2 ont débuté par l amendement et l adoption des chapitres et paragraphes du document de code de santé & VIH. Le canevas final obtenu, est une combinaison de la proposition initiale de RECORD, des observations et ajouts des participants des trois (3) ateliers de formation. Pour clôturer ce sujet, les facilitateurs (équipe du projet) se sont appesantis sur les autres pandémies qui minent la population active (notamment l hypertension, le diabète, le cancer, l hépatite B, l insuffisance rénale, etc.), qui doivent être intégré dans le document de code de santé & VIH. La deuxième journée s est poursuivie avec les travaux de groupe et la présentation du guide de plan de travail des multiplicateurs après formation, suivi de l exercice de jeu de rôle sur les différentes séances à organiser par chaque multiplicateur auprès de trois organisations bénéficiaires. Les différents groupes se sont retrouvés pour la préparation des jeux de rôle en quarante cinq (45) minutes, suivi des jeux en plénière en quinze (15) minutes par groupe. Après chaque jeu, les membres du groupe donnent leurs propres appréciations de leur prestation, suivi des observations (points positifs et points à améliorer) des participants et de l équipe de projet. Jour 3 : Après le récap et la synthèse du jour 2, le reste du troisième jour a été consacré aux sujets suivants : Jeu "Roue du Savoir" : le matériel servant au jeu a été présenté et expliqué. Ensuite, les participants ont été repartis en quatre (4) équipes à raison de deux (2) équipes autour d une roue du savoir pour pratiquer. La démonstration du port correct des préservatifs féminins et masculins La projection et échange sur le film «Que puis-je faire» de quarante cinq (45) minutes, qui met l acens sur l importance du test de dépistage, de la "confidentialité partagée" avec ses proches, le soutien des PVVIH par leur entourage, la lutte Page 5 (16)

6 contre l auto-stigmatisation et discrimination, la jonction entre la religion chrétienne et les comportements à risque, etc. Point sur l état des lieux : le nombre de questionnaires collectés et leurs analyses ont été présentés par les équipes de coordination de chaque faîtière suivie de la relance des autres multiplicateurs pour la collecte des fiches restantes. Remise des supports et gadgets : affiches de sensibilisation, 470 dépliants sur le Mainstreaming VIH, 435 présevatifs féminins, préservatifs masculins, 455 t-shirts avec quatres messages différents ( prévention, dépistage, prise en charge et lutte contre la stigmatisation et la discrimination), 06 roues du savoir, 30 pénis en bois et 06 zoés. Une bonne partie de ces supports et gadgets est destiné aux cent quatre vingt (180) organisations bénéficiaires des trois (3) faitières. Evaluation final & clôture de la formation Les trois (3) ateliers ont été clôturés vers 16 heures 30 minutes dans une ambiance de satisfaction des participants. La cérémonie de clôture a été marquée par des mots de remerciements des responsables de chaque faîtière et de la Directrice de RECORD. IV. CONCLUSION L organisation de ces trois (3) ateliers de formation constitue une étape importante dans l atteinte des objectifs du projet ROSC RIV Togo- Bénin, notamment la partie qui concerne les trois (3) faîtières ciblées au Togo (PF OSC-K, CRM/CCA et UROPC-M). Ces formations sont la base de renforcement de capacité des multiplicateurs, qui constituent la cheville ouvrière de l élaboration et de l application du code de santé & VIH par les cent quatre vingt (180) organisations bénéficiaires, membres des faîtières. Pour garantir l atteinte des objectifs du projet, le contenu du dispositif de suivi des activités des multiplicateurs et l élaboration du code de santé & VIH par les responsables mainstreaming ou point focal, ont été échangés V. LISTE DES ANNEXES Annexe 1 : Programme de la formation Annexe 2 : Table des matières du kit pour les participants Annexe 3 : Liste des participants Annexe 4 : Attentes des participants Annexe 5 : Assistants de formation Annexe 6 : Synthèse des baromètres d humeur Annexe 7 : Synthèse de l évaluation finale écrite. Auteurs : Fait à Lomé le 10 avril 2015 Viviane MAGNANGO, Assistante de projet Eliane AYIH-FOLI, Directrice. Page 6 (16)

7 ANNEXE 1 : PROGRAMME DE LA FORMATION Date & Horaire Contenu Matériels/ Méthodes Intervenant Jour 1 : 17 fév. OUVERTURE ET GENERALITES D UNE POLITIQUE DE SANTE & VIH 08:00-09:00 Arrivée et installation des participants et des invités 09:00-10:00 Cérémonie officielle d ouverture Discours Faîtière RECORD 10:00-11:00 COCKTAIL - PHOTO DE GROUPE ET MEDIA 11:00-12:00 Présentation des participants Objectifs et attentes Normes Orale Projection Flip Eliane Informations administratives Orale 12:00-13:00 Rappel Niveaux et Axes d intervention du mainstreaming VIH/Sida Cartes imprimées Poster Eliane Plans de base Projection 13:00-14:00 PAUSE DEJEUNER 14:00-14:30 Politique Santé & VIH : Définition et Objectifs Projection Eliane 14:30-15:15 Démarche d élaboration d une politique santé & VIH Cartes - interactive Eliane 15:15-15:30 PAUSE SANTE 15:30-17:00 Exercice 1 : Canevas / Contenu d une politique de santé & VIH 3 groupes Participants Jour 2 : 18 Fév. CANEVAS - GUIDE ET CONTENU D UNE POLITIQUE DE SANTE ET VIH 08:00-09:00 Récap. jour 1 Questions en suspends Participants Eliane 09:00-10:00 Restitution des travaux de groupe sur le Canevas / Contenu d une politique de santé & VIH Plénière Participants 10:00-10:30 PAUSE CAFE 10:30-13:00 Synthèse Guide / Canevas et document / contenu d une politique de santé & VIH Plénière interactive Cartes, Projection Eliane 13:00-14:00 PAUSE DEJEUNER 14:00-15:15 Exercice 2 - Jeu de rôle : Rôles et Plan de travail des multiplicateurs après formation 3 groupes/ préparation jeu de rôle Participants 15:15-15:30 PAUSE SANTE 15:30-17:00 Jeu de rôle - Rôles et Plan de travail des multiplicateurs après formation Plénière Participants Page 7 (16)

8 Date & Horaire Jour 3 : 19 Fév. ANNEXE 1 : PROGRAMME DE LA FORMATION Contenu SYNTHESE - EVALUATION & CLOTURE Matériels/ Méthodes Intervenant 08:00-09:00 Récap. jour 2 Questions en suspends 09:00-10:00 Jeu «roue de savoir» 4 équipes 10:00-10:30 PAUSE CAFE Participants Eliane Eliane Participants 10:30-12:00 Echanges sur l outil «roue de savoir» Plénière Eliane 12:00-13:00 13:00-14:00 PAUSE DEJEUNER Démonstration du port du préservatif masculin et féminin Plénière 14:00-15:15 Film «Qui suis-je» Projection 15:15-15:30 PAUSE SANTE 15:30-17:00 Echanges sur le film «Qui suis-je» Remise de supports et gadgets Evaluation formation & Clôture. Plénière Viviane Participants Eliane PF OSC-K ANNEXE 2 : TABLE DES MATIERES DU KIT POUR LES PARTICIPANTS Généralités Page de garde Table des Matières Objectifs de la formation Programme de la formation Politique / Code de Santé et VIH d une organisation Définition Objectifs Démarche Guide/ Canevas et document d une politique de santé et VIH d une organisation Identité Introduction - Objectifs Champs d application Engagements Stratégies Suivi et révision Annexes Autres documents Rôles et responsabilités des différents acteurs Guide de Plan de travail des multiplicateurs après formation Copie des projections Exercices Etc Page 8 (16)

9 ANNEXE 3 : LISTE DES PARTICIPANTS N Nom et prénoms Faîtière Contact 1. ASSIMADI Yawo Akpe AGBAVITO Kudzo AHONYO K. Mawuena ALAGBO K. Amen AHONDO Fia gan ADEHE Manzama-Esso AKAGBO Komla AMEWO Koffi AMIAMI Roger AFIDEGNON Enyonam DEGBOEVI K. Firtz FOLLY Mevi Rosine PF OSC -K KONU Komla Sylvestre GANYO Dotsé Kossi GBIDI Stéphane GOGA K. Gabriel MESSAVI Yaovi M. D MULLER A. Esse NAYAO Komlan Koffi OURO-AKPO Moutarou SEDRZO Kafui TEFE Prince YIBO A. Akpédzé ABLATEMA Dissé ADRAKY Komlan AGBLEKE Koffi AHIANYO Mensah ALABA E. M ALOM Adjoa AMAH Rona AMOUZOU Amivi DAA Aléléma DOGBE Kouowo DJENDA Wéyibine FODJO Koudjo GBANDE Adjoa GBORGLI Komlan A LABAH Y.M.Prudence CRM/CCA LARE Kondjiti NAPO Tobhie NIMA Mazabalo OUYI Noufoh POROMNA Mawabawé SETEKPO Kossi TCHIGA K. Akossiwa TELOU- BEGANA MAWUKO Adi kan AGBOBLI Amivi ANATIVI K. Paul AVOGNON Béatrice GBEDEMAH Koffi KOSSIVI Akou Odette ABOLO Houemabou. K ADELAN Anani UROPC-M 55. ADJRAKOU Ama Cathéter AGBAGNON Mawuli Page 9 (16)

10 57. AJAKOU Kadévi / AKPOTO Atsoupi AMEZIAN Paul Kodjovi ATCHOU Théophile AZIADOR Komi BOCCO Agbenuti DATHE Kodjo GBETCHI Kodjo GBODJOR Komi A GBOMITA Kokou UROPC-M KODJO Adjéoda KOMLAN Agossou KOUEVI Mathieu KPOMBLAWOU Paul MESSIGA Ablavi SONCY André SOSSOU André WOGLO Komi Aristide YEGBLE K. Epiphane ZOZO Ameyo AYIH-FOLI TETE Eliane MAGNANGO Esso.Vivi RECORD SEKLE Dovi Adjoto Page 10 (16)

11 ANNEXE 4 : ATTENTES DES PARTICIPANTS Bien maitriser la politique / code de Santé & VIH d une organisation. Acquérir des connaissances sur la politique de santé VIH et maitriser plus le Mainstreaming VIH. Maitrise des outils de la politique / code de santé et VIH pour une meilleure rédaction. Méthodologie d élaboration de la politique VIH. Acquérir des connaissances sur la politique de santé VIH. Savoir comment on fait une politique de mainstreaming VIH dans une structure. Etre capable d accompagner des OSC dans la rédaction de leur politique de santé VIH. Avoir les informations nécessaires pour accompagner les 3 OSC que j ai en charge dans l élaboration de leurs politiques mainstreaming VIH. Maitriser la rédaction d une politique d une organisation, en particulier la politique de santé et VIH. Avoir une maitrise d aider et accompagner les organisations. Etre bien outillé sur la politique de mainstreaming VIH. Approfondir le concept de mainstreaming VIH. Maitriser le concept mainstreaming VIH. Je désire être bien outillé en vue d un accompagnement effectif et efficace des organisations (politique de santé de VIH). Acquérir plus de connaissances dans le domaine du mainstreaming VIH. Connaitre le rôle du multiplicateur - Connaitre le plan de travail avoir la capacité d accompagner les organisations membres dans l élaboration de leur politique de santé VIH. Je veux connaitre ce que c est que le mainstreaming VIH pour mieux le développer. Savoir ce qu est : un code de santé, une politique de santé et VIH d une organisation et comment rédiger une politique de santé. Etre outillé pour accompagner les structures à ma charge : être en mesure d aider les structures à élaborer leur politique de santé &VIH, être en mesure d utiliser les outils qui sont mis à disposition. J aimerai être très attentive au cours de cette formation pour que je puisse être vraiment capable de pouvoir bien former aussi mes trois ateliers, et mes clients, mes apprenties et même les gens d à côté. Merci à RECORD, d ici mercredi, je veux être plus compétente (assimiler bien la formation) pour pouvoir transmettre ce que j ai reçu en matière du mainstreaming VIH et pratiquer moi-même - Que Dieu nous aide. Multiplication des formations - Merci. Réduction de point de départ (lieu de VIH), éclaircissement des messages d enseignement, autorisation des questions similaires. Moi j attends recevoir beaucoup de choses de vous pour les enfants/ apprentis. Tout ce que vous avez préparé pour la formation de ces 3 jours, je suis prête à recevoir pour mes trois (03) ateliers et plus - Merci. Prêt à suivre la formation. Je veux que mon niveau de compréhension s améliore plus pour que je puisse expliquer mieux aux ateliers accompagnés, des objets demandé pour eux. D ici mercredi, il faut que je comprends bien ou mieux saisir ceux que RECORD nous à amener, ou bien va nous donné pour que je puisse aller sur le terrain avec succès. Je veux à la fin, avoir un enseignement solide de base pour mieux expliquer la politique de VIH et savoir mieux faire le suivi dans les ateliers. Je veux être bien informé. Je veux les outils possibles pour aller sur le terrain (format, affiche), une explication profonde à moi le multiplicateur VIH/sida sur la politique de la formation. A la fin de cet atelier : être capable de faire la politique santé et VIH, connaitre la politique d élaboration de code santé VIH, aider un tiers aussi à faire comme moi. Je veux que d ici la fin de la formation, je puisse comprendre le fond de la politique VIH et que ça atteigne une majorité de mon pays. Page 11 (16)

12 J attends d ici la fin de la formation, un enseignement bien équipé pour pouvoir me diriger sur le terrain et aussi savoir gérer dans mon atelier sur le VIH. Moi, j attends une nouvelle formation pour amener dans des ateliers. Je veux que mes pensées soient plus éveillées que ça. J attends pouvoir faire une très bonne prestation sur le terrain après cette formation et plus tard aider RECORD dans ces activités - Merci. Bien outillé en matière de mainstreaming VIH, avoir le verbe pour mieux partager avec les ateliers sur le VIH : prévention, prise en charge. J attends une satisfaction plus que précédente. J attends d autres informations plus amélioré du mainstreaming VIH au cours de ses trois jours. Je veux connaitre mieux en VIH. Moi j attends acquérir plus de connaissance sur le mainstreaming VIH ; être un bon multiplicateur. D ici jusqu'à mercredi, je voudrais connaitre plus le code de santé et VIH, maitrisé pour bien l exercer sur le terrain. D ici mercredi, je veux encore plus faire le grand multiplicateur. Je veux que le mainstreaming VIH nous amène très loin dans les ateliers dans toutes les activités. D ici les 3 jours, je voudrais que je sois plus apte de parler ou d expliquer ou de causer plus de la politique de VIH/sida dans mon lieu de travail et avec tous les autres. Durant les trois jours, c est pour échanger les idées et les pratiques. La maitrise du mainstreaming et ses contenus. La relation entre les ONG qui font le dépistage et les multiplicateurs. Je suis à l écoute pour maîtriser la politique et allé entrainer les OPC à bien faire. Connaitre la politique sur le VIH. Bien maîtriser à sensibiliser mes organisations en matière de VIH/sida et sa prévention. Il faut bien expliquer le thème mainstreaming VIH. Nous espérons RECORD de tout faire pour que le test sérologie soit fait dans nos OPC. Maîtriser la politique et le code de santé VIH et être capable de restituer à la base. Pouvoir définir une politique santé/vih pour notre organisation. Un dépistage communautaire à Attitogon ; des préservatifs. Je suis venu apprendre comment vivre dans le mainstreaming VIH. La définition du mainstreaming. Capables d aider les organisations à connaitre les dangers du VIH/Sida. Bien maîtriser la politique /code de santé et VIH d une organisation avant de partir. Maîtriser le processus de définition d une politique de VIH. Durant les trois jours de formation sur le mainstreaming VIH, je souhaite bien maîtriser tout ce qui sera enseigné par nos formateurs pour pouvoir rendre compte à nos producteurs paysans. Maîtriser parfaitement le mainstreaming, la politique/code de santé et VIH de mon organisation. Connaitre la politique de mainstreaming VIH et ses codes. Connaitre les effets secondaires du VIH/ Sida. Connaitre plus pour transmettre aux autres ; être un bon multiplicateur à la fin ; rappel sur les plans de base. Pendant les 3 jours, je veux comprendre bien le mainstreaming VIH ; je veux maîtriser tout ce qu on va nous enseigner dans la formation. Je suis venu ici pour 3 jours concernant : mieux connaitre le mainstreaming VIH ; plus précisément politique /code de santé et VIH (et test du VIH). Bien connaitre le VIH /sida et politique/code. Page 12 (16)

13 Time kipper (Gestionnaire du temps) Energizer (Animateur) Récap. ANNEXE 5 : ASSISTANTS DE FORMATION PF OSC-K CRM/CCA UROPC-M Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Ganyo Kudzo Kossi Noufoh Poromna Amouzou Bocco Komlan Gbomita Kafui Jean Mazama- Esso Rosine & Ouro- Akpo Prince & Akpedze Gborgli Daa Mensah Paul A. Atsoupi Ameyo Labah & Philomène Kodjo & Dissirama Paul A. & Soncy Adelan & Théophile ANNEXE 6 : SYNTHESE DES BAROMETRES D HUMEUR JOUR I JOUR II JOUR III Contenu 86,63% 6,06% 0 68,93% 12,12% 0 39,39% 3,3% 84,09% Méthodologie 3,3% 0 71,96% 09,09% 0 36,36% 4,54% 0 0 Votre participation 66,66% 20,45% 0 55,30% 22,72% 0 33,33% 9,90% 0 Logistique 81,81% 10,60% 0 60,60% 14,39% 0 37,12% 6,06% 0 Page 13 (16)

14 Les thèmes suivants étaient dans le cadre de cette formation Rappel : Niveaux et Axes d intervention du Mainstreaming VIH Plans de base Politique Santé & VIH : Définition Objectifs - Démarche Guide/ Canevas d une politique de santé et VIH d une organisation Document d une politique de santé et VIH d une organisation Autres documents : Rôles et responsabilités des différents acteurs Plan de travail des multiplicateurs après formation pas utiles utiles trop détaillés ANNEXE 7 : SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE ECRITE assez détaillés pas assez détaillés bien adaptée Méthodologie plus ou moins adaptée pas adapt ée 0 72,81% 1,51% 65,15% 09,09% 90,90% 12,12% ,45% 10,60% 68,18% 3,03% 86,36% 10,60% 1,51% 0 93,93% 6,06% 60,60% 1,51% 83,33% 6,06% 6,06% 0 80,30% 3,03% 57,57% 3,03% 74,24% 10,60% 3,03% 0 89,39% 4,54% 65,15% 1,51% 75,75% 13,63% 3,03% 0 87,87% 4.54% 69,69% 3,03% 83,33% 12,12% 4.54% Exercice 1 : Canevas / Contenu d une politique de santé & VIH 0 95,45% 6,06% 39% 3,03% 68,18% 24,24% 0 Observations/suggestions Bien connaitre - Savoir VIH RAS Mainstreaming. - Le travail a été bon. Au moins une semaine - Il faut que ça soit toujours dans les normes comme ainsi. - Bon travail (un rythme normal) - Bien - Bonne ouverture. Bien - Bon travail (un rythme normal) - Vous êtes excellent. Bon déroulement - RAS - Assimilé. Bon travail (un rythme normal) - Bien Bon déroulement - Des ajouts ont été proposés et prisent en compte. Temps - Comparer les résultats des organisations ; je suis très contente. Bon déroulement Assimilé - RAS. Bien - Assez bon - A bien - RAS. La coordination n est pas totalement éveillée - Prochainement plus de rappel.- Bon déroulement - Bien assuré. Bien - Bon - C est bon - Travail bien fait - Plus de semaine Bon déroulement - RAS. Bon - Assez bon travail - A bien - Bon travail - C est bien, je vous encourage de plus - Vous êtes excellent - Bien, - Bon déroulement. - Les multiplicateurs doivent tenir compte des observations. Page 14 (16)

15 Exercice 2 - Jeu de rôle : Rôles et Plan de travail des multiplicateurs après formation 0 92,42% 6,06% 59,09% 0 81,81% 12,12% 0 Bien Passable - Bon travail - Cette formation m a beaucoup réveillée de certaine chose Acceptable - Bon déroulement. Les multiplicateurs doivent tenir compte des observations. Je me suis surtout intéressé(e) à : Au travail de groupe et aux exercices - Roue du savoir (3 personnes) - Film du prêtre/pasteur projeté (4 personnes) - Jeu de roue du savoir - Exercice 2-Jeu de rôle (7 personnes) - Au canevas du code de santé de VIH - A la méthodologie - A tout. - A la politique /code de santé &VIH - Plan de travail des multiplicateurs - Rôles des différents acteurs Au film qu on a reporté qui me marque de plus de la réalité qui se passe dans le monde qui m amène à faire au moins un test de dépistage deux ou 3 fois par année et mettre un code de santé dans l atelier pour d autres. Rappel - Tout est bon.- La formation. - Mieux servir les ateliers que j ai à ma disposition. - Document d un code de santé d une organisation. RAS - L explication de la directrice. Rappel de tous ce qu on a oublié. - Au plan de travail des multiplicateurs après formation. - La méthode de récapitulation et scènes de chaque participant. - Au travail dont chacun va faire sur le terrain. Guide/canevas &VIH d une politique de santé et VIH d une organisation. - Plan de base. - Rôles &responsabilité des différents acteurs. La politique de santé & VIH : définition objectifs-démarche. -. l ensemble du thème de l atelier ; aux exercices parce que ça m a permis d avoir un aperçut du travail qui m attend sur le terrain. A une prochaine occasion on devrait approfondir : Les détaillés ; au moins une semaine ou trois semaines. - Code de santé et VIH - Avancement - Faites toujours de révision sur les thèmes - Une semaine d avance - On peut garder le même rythme de l exercice 1. Dans le suivi d application du code de santé dans les ateliers. - On devrait augmenter les jours de formation. - Plus nos connaissances. - Si Dieu le veut - Faire les films concernant le dépistage et le soutien des proches. Approfondir : le contenu, document d une politique et santé d une organisation ; rôle et plan de travail des multiplicateurs après formation. - La méthode - Le canevas - Jeu de rôle. (++) (+) (+/-) (-) (--) Observations/suggestions Organisation de la formation (invitations, infos, indemnités ) 43,93% 36,36% 13,63% 4,54% 0 Bon - Travail excellent - Tenir compte du jour de travail de l artisan - C est bien organisé - c est ce que vous avez. Bon - Très bien - RAS. Cadre institutionnel sur place (salle de formation, infrastructure ) 37,87% 37,87% 16,66% 9,09% 0 Bien - Travail excellent - Travail acceptable. Salle trop chaude - Bien. Documentation mise à disposition 71,21% 33,33% 4,54% 3,03% 0 Bon - Travail acceptable. Bien - Très bien. Page 15 (16)

16 Pauses café 45,45% 25,75% 21,21% 3,03% 1,51% Trop de Coca-Cola - Bien - Le thé avec du pain - Pas bon de prendre café et boisson au même moment Bien - Très bien. Pause déjeuné 45,45% 25,75% 22,72% 9,09% 3,03% Bien - Ttrès bien. Suggestions générales : Votre présence plus ou moins fréquent auprès de nos OPC serait un grand pas ou atouts dans la réussite des exercices sur le terrain. J aurais souhaité que les pauses café soient composées du café + du pain ou café + croissant, une sucrerie + pain ou sucrerie + croissant. - Revenir sur l information. Le lieu de travail qui est l hôtel St Georges est intéressé à nous pour bien être à l aise et les moyens des formateurs sont à nos portés. Je voudrais que ça continue de telle manière, Merci. - Recyclage. - Un peu de prime de formation. Je remercie RECORD avec ses partenaires pour que Dieu soit leur Guide. Tout est bien passé mais comme le dortoir a coûté, plutôt augmenter aussi nos collations, Merci. Je propose qu à la prochaine fois, il faut laisser les participants se loger eux-mêmes et qu on augmente leur perdiems. Si on peut avoir la roue de savoir par Union, se serait bon. A des prochaines occasions, revoir les frais de logement, les frais du dîner. Je demande la continuité du projet pour la diminution du VIH dans le cadre artisanal. N oubliez pas nos attestations et badges de travail des multiplicateurs. Plus d effort sur le territoire national, merci à RECORD et CRM/CCA. Pour moi, le lieu a été bien choisit parce que c est coul ici et bien calme., mais le déplacement a été trop pour nous autres Merci pour RECORD envers CRM/CCA - Prochainement pour une autre formation, moi je préconise qu on trouve un lieu moins couteux que celui-ci ; la cuisinière n a pas bien servi les gens merci. Chez moi, je remercie le tout puissant pour tout ceux qui s est passé, qu il garde tout ceux qui travaillent à L ONG RECORD et surtout TATA ELIANE Merci. Restauration libre est mieux. - Revoir la mise en application des règles de jeu qu on s est donné au début de la formation. Avoir plus de projection film qui explique l importance de l approche Mainstreaming VIH. Prenez en compte les observations et suggestions et tout ira bien merci. Améliorer pour la prochaine fois les perdièms pour le déplacement du multiplicateur et augmenter l enveloppe pour le travail demandé, car cela nécessite des déplacements plus que prévu merci. Page 16 (16)

Recherches, Conseils et Réseaux pour le Développement RAPPORT

Recherches, Conseils et Réseaux pour le Développement RAPPORT Recherches, Conseils et Réseaux pour le Développement RAPPORT SEANCES DE DEFINITION DES RÔLES ET RESPONSABILITES DES DIFFERENTS ACTEURS IMPLIQUES DANS LE PROJET ROSC RIV TOGO-BENIN AVEC LA PF OSC-K, LA

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

FEDERATION DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES AU TOGO FONGTO

FEDERATION DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES AU TOGO FONGTO FEDERATION DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES AU TOGO FONGTO RAPPORT DE SYNTHESE D UNE SESSION DE FORMATION A LA GESTION A L INTENTION DES ONG ET ASSOCIATIONS MEMBRES DE LA FEDERATION DES ONGS AU TOGO

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

«EN DEDANS, MÊME EN DEHORS» UN ATELIER INTERACTIF CONTRE LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION DES DÉTENUS VIVANT AVEC LE VIH

«EN DEDANS, MÊME EN DEHORS» UN ATELIER INTERACTIF CONTRE LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION DES DÉTENUS VIVANT AVEC LE VIH «EN DEDANS, MÊME EN DEHORS» UN ATELIER INTERACTIF CONTRE LA STIGMATISATION ET LA DISCRIMINATION DES DÉTENUS VIVANT AVEC LE VIH PROJET SAVOIR POSITIF DE CAPAHC CENTRE D AIDE AUX PERSONNES ATTEINTES D HÉPATITE

Plus en détail

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet»

Formation des OSC de niveaux 2 et 3 en «Cycle de projet» FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveaux

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Nous voudrions savoir si vous aviez été satisfait(e) de la façon dont la Conférence a été organisée, déroulée et si cela vous a été bénéfique.

Nous voudrions savoir si vous aviez été satisfait(e) de la façon dont la Conférence a été organisée, déroulée et si cela vous a été bénéfique. Délégués ICASA 2015 1ère Evaluation Post-Conférence Cher/Chère Délégué(e), Nous vous remercions pour votre participation à ICASA 2015. Nous voudrions savoir si vous aviez été satisfait(e) de la façon dont

Plus en détail

A cet effet, des ateliers de formation ont été prévus à leur endroit.

A cet effet, des ateliers de formation ont été prévus à leur endroit. TERMES DE REFERENCES DE L ATELIER DE FORMATION DES RELAIS COMMUNAUTAIRES SUR L APPUI A L AMELIORATION DE L ACCES AUX DROITS ET A LA JUSTICE EN CÔTE D IVOIRE (PALAJ) CLINIQUE JURIDIQUE DE BOUAKE 1 CONTEXTE

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets»

Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets» PROGRAMME DE L UNION EUROPEENNE POUR LA SOCIETE CIVILE ET LA CULTURE TERMES DE REFERENCE Formation des OSC de niveau 3 sur «Techniques de montage de projets» Octobre 2015 1 I. Contexte et justification

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

«l investissement des pays dans l acquisition et le développement des compétences des formateurs et des entrepreneurs la formation des formateurs

«l investissement des pays dans l acquisition et le développement des compétences des formateurs et des entrepreneurs la formation des formateurs Note conceptuelle de la conférence PQIP/DCTP de Kigali sur «Encourager l investissement des pays dans l acquisition des compétences des formateurs et entrepreneurs» Introduction La conférence de Kigali

Plus en détail

RAPPORT DE L ATELIER DE FORMATION SUR LE LOGICIEL DE GESTION DES PLANS DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES)

RAPPORT DE L ATELIER DE FORMATION SUR LE LOGICIEL DE GESTION DES PLANS DE GESTION ENVIRONNEMENTALE ET SOCIALE (PGES) Atelier régional de formation sur Le logiciel de suivi et de gestion des PGES Cotonou, Les 20 et 21 janvier 2011 RAPPORT DE L ATELIER DE FORMATION SUR LE LOGICIEL DE GESTION DES PLANS DE GESTION ENVIRONNEMENTALE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES LIÉES À L EXPLOITATION DES BÂTIMENTS» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTIOND UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement de la Francophonie

Plus en détail

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement

Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement Projet de Femmes et Familles de l Afrique pour la Préparation au Traitement et l Education en matière de Traitement GUIDE DE DEMANDE DE SUBVENTION RESERVE AUX RESEAUX NATIONAUX DES FEMMES VIVANT AVEC LE

Plus en détail

PROJET EUROMED JUSTICE III. Droit pénal et droit pénitentiaire. Deuxième réunion du GT 3 GT 3.2

PROJET EUROMED JUSTICE III. Droit pénal et droit pénitentiaire. Deuxième réunion du GT 3 GT 3.2 Projet financé par l Union européenne PROJET EUROMED JUSTICE III Droit pénal et droit pénitentiaire Deuxième réunion du GT 3 GT 3.2 Groupe de travail sur le droit pénal en vue de préparer un instrument

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Du 24 au 26 mars 2008

Du 24 au 26 mars 2008 CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION MESURE ET CONTRÔLE DES IMPAYÉS Du 24 au 26 mars 2008 RAPPORT DE FORMATION I # 3 T2 AVRIL 2008 INTRODUCTION TI Du 24 au 26 mars 2008, une séance de formation

Plus en détail

La correspondance carte de visite de votre entreprise

La correspondance carte de visite de votre entreprise La correspondance carte de visite de votre entreprise Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats Vous apprenez:

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Un séminaire stratégique innovant et dynamisant pour mobiliser votre équipe.

Un séminaire stratégique innovant et dynamisant pour mobiliser votre équipe. Présentation et objectifs.les 6 premiers et très intenses mois de mandat, ont souvent tout juste permis à de nombreuses équipes nouvellement élues de prendre leurs marques, de faire un bilan précis de

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant programmeur-webdesigner. Octobre 2014

Termes de référence pour le recrutement d un consultant programmeur-webdesigner. Octobre 2014 Termes de référence pour le recrutement d un consultant programmeur-webdesigner Plan de Communication Octobre 2014 Ligne budgétaire : DP3 Plan de Communication, 4.2.1 1) Contexte et justification Selon

Plus en détail

Rapport de formation des membres du Comité Interprofessionnel du Riz du Burkina (CIR-B) en gestion comptable et financière

Rapport de formation des membres du Comité Interprofessionnel du Riz du Burkina (CIR-B) en gestion comptable et financière Rapport de formation des membres du Comité Interprofessionnel du Riz du Burkina (CIR-B) en gestion comptable et financière (Bobo Dioulasso, du 11 au 22 juillet 2011) Juillet 2011 TABLES DES MATIERES I.

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement

Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement Mieux gérer son temps ou savoir travailler efficacement OBJECTIF GENERAL : savoir gérer son temps personnel, savoir s organiser. Pour atteindre cet objectif, 3 objectifs intermédiaires sont nécessaires

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE

ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE Version 1-29/02/2012 ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE A LA DEMARCHE QUALITE NOTE METHODOLOGIQUE Apporter une assistance et une expertise gérontologique EHPAD DE CERILLY BP 17 03 350 CERILLY Accompagnement

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Prestations Formation en langue anglaise pour 2009 et 2010

CAHIER DES CHARGES Prestations Formation en langue anglaise pour 2009 et 2010 CAHIER DES CHARGES Relatif aux Prestations de Formation en langue anglaise pour 2009 et 2010 1/ OBJET DE LA CONSULTATION La présente consultation porte sur l accompagnement dans la langue anglaise au profit

Plus en détail

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par

STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS. Organisé par NOM DE VOTRE INSTITUTION (Logo de l institution) STAGE DE FORMATION ET DE RECYCLAGE SUR LES TECHNIQUES DOCUMENTAIRES ET LA GESTION ELECTRONIQUE DES DOCUMENTS Organisé par L Association Francophone des

Plus en détail

KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter?

KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter? KIT PEDAGOGIQUE La visite professionnelle : Comment l organiser, comment l exploiter? Associa(on Banyan Siège : 86, rue de Miromesnil 75008 Paris Adr. Ges(on : 10, Bd Bap(s(n Ardisson 06160 Juan les Pins

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY COLLÈGE NICOLAS COPERNIC Collège Nicolas Copernic 8, ruelle Marianne 95360 Montmagny : 01 39 83 46 17 : 01 39 8424 30 Site : www.clg-copernicmontmagny.ac-versailles.fr/ MONTMAGNY LIVRET DE STAGE Ce livret

Plus en détail

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS CREFECO Centre régional francophone pour l Europe Centrale et Orientale VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS Document élaboré par les stagiaires Formation Formateurs de formateurs CREFECO, 10-14 octobre

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DEPENSES ENERGETIQUES DANS L INDUSTRIE ET LE RÔLE DU RESPONSABLE ENERGIE» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement

Plus en détail

METHODOLOGIE DU TRAVAIL UNIVERSITAIRE (M.T.U.)

METHODOLOGIE DU TRAVAIL UNIVERSITAIRE (M.T.U.) Institut Galilée METHODOLOGIE DU TRAVAIL UNIVERSITAIRE (M.T.U.) guide-étudiant 2010-2011 Coordinateurs : Fabienne GREGORI : Enseignant- Chercheur Institut Galilée Alain ROUSSEAU : Enseignant Institut Galilée

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat

Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat Conseil Qualité - Audit - Formation Devenir auditeur interne du système 17025 des laboratoires d hydrobiologie de l Etat Formation IFORE 1 er, 2 et 3 avril 2014 DREAL Centre par Audit interne dans un laboratoire

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement BONNEL Conseils Associés Isabelle DOUAY : idouay@bonnel-conseils.com 9 A rue Châteaubriand 75008 PARIS tel. : 01

Plus en détail

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone

Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone Transcription podcast Edencast : Gérer un serveur vocal avec l Iphone (9 août 2013) A écouter sur edencast.fr [Générique musical] Voix féminine : edencast.fr vous présente un nouvel épisode de son podcast.

Plus en détail

Du 19 au 21 Décembre 2007

Du 19 au 21 Décembre 2007 CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION PRINCIPES DE BASE DE CRÉDIT Du 19 au 21 Décembre 2007 DÉCEMBRE 2007 INTRODUCTION TI L ANIMH a organisé une session de formation sur les P rincipes de B

Plus en détail

RAPPORT DE FORMATION F R

RAPPORT DE FORMATION F R CENTRE DE FORMATION CONTINUE RAPPORT DE FORMATION GESTION DU PORTEFEUILLE DE CRÉDIT Du 26 au 28 mai 2008 RAPPORT DE FORMATION F R O # 2 T3 JUILLET 2008 INTRODUCTION TI L ANIMH a poursuivi les activités

Plus en détail

RAPPORT DE L ATELIER

RAPPORT DE L ATELIER République de Côte d Ivoire Union Discipline - Travail ---------------- AGENCE NATIONALE DE L ENVIRONNEMENT AUTORITE NATIONALE DU MDP CÔTE D IVOIRE En partenariat avec : UNEP RISOE CENTER UNION EUROPEENNE

Plus en détail

CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE

CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE M i n i s t è r e d e l a S a n t é CEREMONIE D OUVERTURE DE L ATELIER DE CAPITALISATION DES INTERVENTIONS BENINO- BELGE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE *-*-*-* Cotonou, Hotel du Lac le 11 novembre 2014 Discours

Plus en détail

17 et 18 Septembre 2015 Tunis, le Grand hôtel, Menzah VII

17 et 18 Septembre 2015 Tunis, le Grand hôtel, Menzah VII PLAIDOYER, REDEVABILITE ET DYNAMIQUES DE CHANGEMENT JOURNEES DE FORMATION ET DE PARTAGE D EXPERIENCES A L INTENTION DE LA SOCIETE CIVILE PROJET : «APPUI A L ETABLISSEMENT D UN SYSTEME NATIONALD INTEGRITE»

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Soutien à la planification d un projet avec les pairs. Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog.

Soutien à la planification d un projet avec les pairs. Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog. Soutien à la planification d un projet avec les pairs Eigerplatz 5, CP 460 CH-3000 Berne 14 +41(0)31 3760401 office@infodrog.ch www.infodrog.ch Nom du projet 1. La mise en place du projet gestion du projet

Plus en détail

Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé

Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE Antenne territoriale 37 Atelier de présentation d outils en éducation pour la santé Session : Abus d écran et réseaux sociaux 02 juin 2015 Faculté

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun

Stratégie de communication CountrySTAT. Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Stratégie de communication CountrySTAT Formation régionale avancée 3-7 décembre 2012 Douala, Cameroun Sommaire Stratégie de Communication de CountrySTAT: Analyse de la situation Objectifs Messages Public

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification

TERMES DE REFERENCE. I- Contexte et justification TERMES DE REFERENCE Recrutement d un/e Consultant/e National/e pour la réalisation d une analyse des barrières à l accès au dispositif national de conseil et de dépistage anonyme et gratuit du VIH existant

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant

Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant WEKA Business Dossier Les premiers 100 jours en tant que cadre dirigeant Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI148 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Appui à la gestion de subvention du Fonds

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE»

Objet : Séminaire de formation sur «LA GESTION DES RISQUES EN MICROFINANCE» Formation, organisation, appui-conseil, évaluation, diagnostic, facilitations diverses en microfinance Partenaire agréé du CGAP pour le renforcement des capacités en Afrique francophone Yaoundé, le 06

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. INITIATION DES CADRES DE LA DNEEP ET DU MMG AUX LOGICIELS EXCEL, EVIEWS, SPSS et STATA

TERMES DE REFERENCE. INITIATION DES CADRES DE LA DNEEP ET DU MMG AUX LOGICIELS EXCEL, EVIEWS, SPSS et STATA REPUBLIQUE DE UINEE Travail Justice Solidarité MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION NATIONALE DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA PREVISION (DNEEP) TERMES DE REFERENCE INITIATION DES CADRES DE

Plus en détail

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme

Vos commentaires sur la pertinence de ce cours dans le programme Évaluation de l enseignement COMMENTAIRES Activité : GSF-6008-S (82526) Finance corporative Enseignant : Jean-François Guimond Session : Automne 2012 Méthode d évaluation : Papier Date de l évaluation

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception.

Rapport de Stage. Secteur Agro alimentaire de DEInternational. Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception. Rapport de Stage Secteur Agro alimentaire de DEInternational Chambre Tuniso Allemande de l Industrie et du Commerce Réception Aisha Moritz Du 01.06.2012 au 30.08.2012 1. Pourquoi la Chambre Tuniso Allemande

Plus en détail

RAPPORT DE LA FORMATION : «REGLES ET BONNES PRATIQUES DE GESTION DES STOCKS» OADCPH LOME- TOGO

RAPPORT DE LA FORMATION : «REGLES ET BONNES PRATIQUES DE GESTION DES STOCKS» OADCPH LOME- TOGO Organisation Africaine pour le Développement des Centres Pour Personnes Handicapées E-mail: info@oadcph.org Site Web: www.oadcph.org RAPPORT DE LA FORMATION : «REGLES ET BONNES PRATIQUES DE GESTION DES

Plus en détail

Séminaire d évaluation du programme de formation sur les méthodes d intégration de genre dans les projets de développement

Séminaire d évaluation du programme de formation sur les méthodes d intégration de genre dans les projets de développement Séminaire d évaluation du programme de sur les méthodes d intégration de genre dans les projets de développement Rabat, 24-25 septembre 2007 Chargé de redaction: Cherghou Said 02 octobre 2007 Rapport des

Plus en détail

1 CONTEXTE ET DEFINITION

1 CONTEXTE ET DEFINITION Consultation des cabinets conseils référencés «Diagnostic RH et Formation PME 2015» en Languedoc Roussillon pour la réalisation de prestations d Evaluation de dispositifs de formation interne Cahier des

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Le Printemps Agile Caennais

Le Printemps Agile Caennais Le Printemps Agile Caennais Professionnels, institutionnel et étudiants se mobilisent pour faire de la Normandie une «Terre d Agilité» Le Club Agile, après deux ans d existence et de succès croissant,

Plus en détail

PROGRAMME de FORMATION DISPENSÉ EN MAURITANIE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP) RAPPORT SYNTHÈSE D ÉVALUATION

PROGRAMME de FORMATION DISPENSÉ EN MAURITANIE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP) RAPPORT SYNTHÈSE D ÉVALUATION PROGRAMME de FORMATION EN PLANIFICATION OPÉRATIONNELLE ET CONTRÔLE DE PROJET DISPENSÉ EN MAURITANIE POUR LE COMPTE DU FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION (FNUAP) DU 16 FEVRIER AU 20 MARS 2003 12

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD)

RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RAPPORT DE VISITE D ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) RÉGION : Mauricie et Centre-du-Québec ÉTABLISSEMENT : Centre de santé et de services

Plus en détail

Pratiques sages V Formulaire de candidature

Pratiques sages V Formulaire de candidature Pratiques sages V Formulaire de candidature «La voie autochtone : Nos communautés. Notre recherche. Notre voyage holistique se poursuit» Du 17 au 18 juillet 2015 Hôtel Vancouver Marriott Pinnacle Downtown

Plus en détail

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone

Études sociales M-3. Guide de mise en œuvre. Francophone Études sociales M-3 Guide de mise en œuvre Francophone Version provisoire 2005 Remarque. Dans cette publication, les termes de genre masculin utilisés pour désigner des personnes englobent à la fois les

Plus en détail

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE

Livret aide-mémoire LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE Livret aide-mémoire Secrétaires médicales LE DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL (DMP) EN PICARDIE 1 Le présent livret vise à : Former les secrétaires médicales à l information et la promotion du DMP auprès des

Plus en détail

Préparation au concours d assistant des bibliothèques GUIDE DU STAGIAIRE

Préparation au concours d assistant des bibliothèques GUIDE DU STAGIAIRE GUIDE DU STAGIAIRE Préparation à distance à l épreuve écrite du concours d assistant des bibliothèques 1/12 SOMMAIRE I - Présentation générale... 3 1. Comment utiliser ce guide :... 3 2. Date de la préparation

Plus en détail

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E

Le Salaire-Jeunesse. A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche K I N R - C A S D E D E Le Salaire-Jeunesse pour les enfants K I N R - C A S H A partir de 12 ans: le salaire-jeunesse, la meilleure alternative à l argent de poche Apprendre à gérer l argent doit être intégré dans l apprentissage

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Responsable Hygiène et Sécurité Alimentaire 497 HEURES

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Responsable Hygiène et Sécurité Alimentaire 497 HEURES OBJECTIFS et PROGRAMME Formation Responsable Hygiène et Sécurité Alimentaire 497 HEURES Institut de Formations Supérieures du Grand Ouest SAS au capital de 38 000 euros RCS 490 474 012 00013 APE 8559A

Plus en détail

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction.

Objet. Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone. La date. Monsieur, Madame, Mademoiselle. Formules d introduction. Objet Votre nom et prénom votre adresse numéro de téléphone La date Monsieur, Madame, Mademoiselle Formules d introduction Texte Formules de conclusion signature Objet numéro d abonné, du client votre

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation sur l élaboration

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation»

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation» GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L Animation de formation» CEFOR Ressources humaines Version Février 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 OBJECTIFS ET ORGANISATION DE LA FORMATION... 5 Les bénéficiaires de la formation...

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail