URGENCES HYPERTENSIVES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "URGENCES HYPERTENSIVES"

Transcription

1 Touggourt le 08 /01/2016 URGENCES HYPERTENSIVES Formation intensive en hypertensiologie Touggourt Décembre Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda

2 INDICATIONS SPECIFIQUES

3 Accident Vasculaire cérébral Ne pas faire baisser la TA lors de la prise en charge initiale (grade A) AVC ischémique: souvent baisse spontanée 2h après, on tolère une TAS<220 ou TAM <130 mmhg, nicardipine (Loxen ) AVC hémorragique: un objectif de TA < 180/105 mmhg pour éviter le vasospasme secondaire (Nimodipine: nimotop ) (grade B)

4 1. Le diagnostic d AVC repose sur la clinique (déficit neurologique focalisé d apparition brutale), le diagnostic de la nature de l AVC repose sur l imagerie cérébrale. 2.L examen neurologique confirme le déficit, en précise la topographie et cerne le territoire atteint.

5 L imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) 1. Examen de référence, allant du diagnostic au pronostic en passant par l étiologie. 2. On distingue l IRM morphologique (FLAIR, Diffusion, T2*), l IRM de perfusion, et l angiographie par résonance magnétique (ARM).

6 DIFFUSION FLAIR Angio IRM du polygone de Willis

7 TDM cérébrale En urgence reconnaît la lésion hémorragique sous forme d une zone spontanément hyperdense. La lésion ischémique est sans traduction (en phase initiale) ou se manifeste par une zone hypodense (après 24 h).

8 TDM NORMALE

9 Hyperdensité spontanée = Hématome

10 AIC Sylvien

11

12

13

14

15 Prise en charge médicale spécifique:

16 Urgences hypertensives au cours de l AVC

17 Phase aiguë d un AVC ischémique Respecter l hypertension artérielle (pour maintenir un débit cérébral suffisant) sauf : si un traitement fibrinolytique est indiqué : TA <185/110 si un traitement fibrinolytique n est pas indiqué: en cas de persistance d une HTA > 220/120 mmhg, en cas de complication de l HTA menaçante à court terme (dissection aortique, encéphalopathie hypertensive, insuffisance cardiaque décompensée).

18 Traitement antithrombotique de l AVC ischémique Un traitement antiplaquettaire par aspirine (160 à 300 mg/j) est recommandé dès que possible après un AVC ischémique, avant 48 heures. Le clopidogrel peut être utilisé en cas de contre-indication à l aspirine.

19 Traitement thrombolytique de l AVC ischémique Le rt-pa (altéplase ) par voie IV est recommandé en cas d AVC ischémique de moins de 4heures 30 minutes,

20 En cas d hémorragie cérébrale Il faut traiter si la PA est > 185/110. Abaisser la PA jusqu à 140 de systolique. Utiliser des anti-hypertenseurs en IV. continue (le labétalol ou la nicardipine) Une craniectomie se discute dans des cas particuliers rares d hémorragie cérébrale,

21

22 Plus tard La correction des facteurs de risque vasculaire Une statine a forte dose Un traitement anti-hypertenseur un IEC / diurétique thiazidique, infarctus ou hémorragie Un traitement antiplaquettaire aspirine +- clopidogrel. La chirurgie carotidienne est indiquée en cas de sténose athéromateuse de la bifurcation carotidienne symptomatique supérieure à 70% en réduction de diamètre

23 Débit cérébral (ml 100g-1 min-1) Autorégulation débit sanguin cérébral 100 AVC Sujet normal 50 Sujet Hypertendu Pression Artérielle Moyenne (mmhg)

24 Encéphalopathie hypertensive Urgence absolue Baisse graduelle de la TA Nicardipine, Urapidil, Nitroprussiate de Na+

25 Œdème aigu du poumon Le traitement est entrepris sans délais Dérivés nitrés Diurétiques de l anse Syndrome Coronarien aigu Dérivés nitrés B bloquants Autres: en fonction de la TA

26 Dissection de l Aorte Une baisse rapide et durable de la PAS <120 mmhg. Moyens: Antalgique: Morphiniques βbloquants (Labetolol)+ Nicardipine Traitement chirurgical urgent si l aorte ascendante est atteinte

27 Insuffisance Rénale Aigue Néphroangiosclérose Diurétiques de l anse Nicardipine Urapidil.

28 Eclampsie Le traitement étiologique consiste à mettre fin à la grossesse. Labétalol, Nicardipine, Urapidil L effet antihypertenseur est potentialisé par le sulfate de magnésium

29 Urgence hypertensive Traitement de la pré-éclampsie

30 URGENCE HYPERTENSIVE Dissection aortique AVC Encéphalopathie hypertensive HTA maligne OAP Infarctus du myocarde Éclampsie ETO en urgence Obtenir en quelques minutes PAS < mmhg Scanner cérébral en urgence Contrôle de la PA dans l'heure suivant l'admission (abaisser la PAM d'au plus 25%)

31 MESSAGES Distinguer entre poussée hypertensive et urgence hypertensive. L importance du FO au cours d une poussée HTA aux urgences. Dans l urgence hypertensive, en dehors de la dissection aortique, l objectif du TTT est une baisse de la PA (au plus 25%) jusqu à un niveau de sécurité.

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

Les Accidents Vasculaires Cérébraux

Les Accidents Vasculaires Cérébraux Semestre des urgences médico-chirurgicales Semestre des Cours urgences de 6 ème médico-chirurgicales année médecine Cours de Promotion 6 ème année 2016 médecine 2017 Promotion 2016 2017 Les Accidents Vasculaires

Plus en détail

HTA GRAVIDIQUE. Touggourt le 09 /01/2016. Facebook: Docteurbenaouda

HTA GRAVIDIQUE. Touggourt le 09 /01/2016. Facebook: Docteurbenaouda Touggourt le 09 /01/2016 HTA GRAVIDIQUE Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda DR BENAOUDA M.N /MEDECINE INTERNE / HTA

Plus en détail

ES URGENCES HYPERTENSIVES. Dr R. BELGUEDJ Service cardiologie

ES URGENCES HYPERTENSIVES. Dr R. BELGUEDJ Service cardiologie ES URGENCES HYPERTENSIVES Dr R. BELGUEDJ Service cardiologie ESC/ESH 2007 Stratification du RCV ESC/ESH 2007 Pression artérielle ( mm Hg ) Autres FR, AOC ou maladies Normale PAS 120-129 ou PAD 80-85 Normale

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

Les urgences hypertensives

Les urgences hypertensives Les urgences hypertensives Dr Philippe Delmotte Service de Cardiologie et Clinique d Hypertension Artérielle CHU Ambroise Paré, Mons Symposium SIZ-Nursing 29/10/09 Introduction (1) HTA = PA systolique

Plus en détail

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux

Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux Selon l OMS : «développement rapide de signes cliniques localisés ou globaux de dysfonction cérébrale éb avec des symptômes durant plus de 24 heures, pouvant conduire à la mort, sans autre cause apparente

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux AVC Définition Epidémiologie, étiologie Symptomatologie Evolution, complications Thérapeutique

Plus en détail

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier

Anesthésie en chirurgie carotidienne. Sylvie Godier Anesthésie en chirurgie carotidienne Sylvie Godier Position du problème Les AVC : 3ème cause de mortalité responsables d invalidité définitive souvent secondaires à une sténose oblitérante de la carotide

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Accidents vasculaires cérébraux AVC. AVC: définitions 22/09/2011. Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Accidents vasculaires cérébraux Carine Boulon, Joël Constans Médecine Vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux : définitions L accident vasculaire cérébral () est un déficit neurologique de survenue soudaine

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

Une tension élevée! Pierre Lantelme. Fédération de cardiologie Lyon

Une tension élevée! Pierre Lantelme. Fédération de cardiologie Lyon Une tension élevée! Pierre Lantelme Fédération de cardiologie Lyon Cas clinique 1 Femme 38 ans, dysplasie fibromusculaire révélée au décours d une grossesse Pontage du rein droit compliquée de thrombose

Plus en détail

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3)

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) DEFINITION Hémorragie localisée aux espaces sous-arachnoïdiens du cerveau, et plus rarement aux espaces péri-médullaires. ETIOLOGIE fréquence : 5 habitants âge maximum

Plus en détail

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA

S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA S.KESRAOUI N.BOUTARENE;Z.YAHIAOUI;M.AREZKI Service De Neurologie ;CHU De BLIDA Introduction: Les accidents ischémiques cérébraux constituent une urgence diagnostique et thérapeutique. Le principal facteur

Plus en détail

Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique

Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique D.U. Prise en charge des situations d urgences médico-chirurgicales Anévrisme aorte thoracique Dissection aortique 6 décembre 2016 Dr Alice HUTIN SAMU de Paris SMUR Necker Anévrisme de l aorte Anévrisme

Plus en détail

Syndromes aortiques aigus

Syndromes aortiques aigus Syndromes aortiques aigus Quatre diagnostics: ulcères aortiques, hématome aortique, Pseudo-anévrysmes et ruptures traumatiques de l aorte Dissections aortiques (DA) DA plus fréquentes que les ruptures

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Tensions chez les antihypertenseurs

Tensions chez les antihypertenseurs Tensions chez les antihypertenseurs Staff junior du jeudi 10 mars 2016 : Mickaël SOUED Supervisé par Dr LE GOUEZ et Pr MERCIER 1 Le «coupable» 2 Conséquences La titration de la nicardipine est contre-indiquée

Plus en détail

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac

APPORT DE L IRM DANS LES AVC. PL CLOUET - Aurillac APPORT DE L IRM DANS LES AVC PL CLOUET - Aurillac http://www.rxplc.net INTRODUCTION les accidents vasculaires cérébraux (AVC): 3 ème cause de mortalité et 1ère cause de handicap chronique. 140000 AVC par

Plus en détail

Le point de vue du radiologue

Le point de vue du radiologue Le point de vue du radiologue Noémie Butori Assistante en radiologie - CH Mâcon Le téléphone sonne à 0h30 60 ans, douleur abdominale et vomissements, multiples ATCD chir abdo. «Je suis interne d ortho,

Plus en détail

) ))!! o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o Referral and patient transfer Emergency

Plus en détail

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse

Généralités. Régulation. Prise en charge aux urgences. Thrombolyse intra veineuse Généralités Régulation Prise en charge aux urgences Thrombolyse intra veineuse 125 000 nouveaux cas par an en France 75 % patients AVC > 65 ans 13,5 à 17,9/1000 H si > 75 ans 20 % mortalité au 1er mois

Plus en détail

AVC : Imagerie cérébrale: IRM

AVC : Imagerie cérébrale: IRM AVC : Imagerie cérébrale: IRM Séquence de diffusion (DWI): ischémie récente } Sensibilité élevée (83%) >>> TDM (16%) } Diagnostic précoce (dès 30 min ischémie) Les séquences diffusion... Ischémie = arrêt

Plus en détail

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS

Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations de l HAS Prévention secondaire après un infarctus cérébral ou un accident ischémique cérébral transitoire. Recommandations 2007 2008 de l HAS Dr JF ALBUCHER Service de Neurologie Vasculaire (Pr F Chollet) CHU TOULOUSE

Plus en détail

130- II HYPERTENSION ARTERIELLE : ORGANES CIBLES

130- II HYPERTENSION ARTERIELLE : ORGANES CIBLES 130- II HYPERTENSION ARTERIELLE : ORGANES CIBLES galinier.m@chu-toulouse.fr Michel Galinier 2003 Plan 1 - COMPLICATIONS CARDIAQUES 1 1 Hypertrophie ventriculaire 1 2 Insuffisance ventriculaire gauche 1-3

Plus en détail

CŒUR ET GROSSESSE. 1/ HTA Fréquente : 5à 10% des grossesses Grave : 16% de mortalité et est un FRV! suivi à distance.

CŒUR ET GROSSESSE. 1/ HTA Fréquente : 5à 10% des grossesses Grave : 16% de mortalité et est un FRV! suivi à distance. CŒUR ET GROSSESSE 1/ HTA Fréquente : 5à 10% des grossesses Grave : 16% de mortalité et est un FRV! suivi à distance. 2/ VALVULOPATHIES et éventuels problèmes de l anticoagulation. HTA ET GROSSESSE : Définitions

Plus en détail

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie

Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Risque de récidive et prévention - Prise en charge de l épilepsie Pr Mathieu ZUBER Service de Neurologie et NeuroVasculaire Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph Université Paris Descartes Plan Risque

Plus en détail

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques M Mahi*, A Akhaddar**, J El Fenni*, M Benameur*, S Chaouir*. *Services d Imagerie Médicale ** Service de neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction

Plus en détail

LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP

LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP LA DISSECTION DE L AORTE Dr Dassier HEGP Urgence médico-chirurgicale, la dissection de l aorte (DA) impose un diagnostic précoce afin de poser au mieux les indication thérapeutique. C est dire l importance

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte.

Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 21 JANVIER 2013 CETTE EPREUVE COMPREND 22 QCM SUR 6 PAGES. Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. QCM 1 : L anévrysme

Plus en détail

Généralités. Les mécanismes peuvent en être:

Généralités. Les mécanismes peuvent en être: Angine de poitrine Généralités L'insuffisance coronaire résulte d une inadaptation entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde: la quantité de sang et/ou d'oxygène apportée au myocarde est

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE J. Cros CHU Limoges 63 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale. Bordeaux le 24 Mars 2010. INTERPRÉTATION DE LA PRESSION ARTÉRIELLE SANGLANTE

Plus en détail

Les AVC sont un problème majeur de Santé publique, avec une incidence

Les AVC sont un problème majeur de Santé publique, avec une incidence D O S S I E R Prise en charge des AVC : actualités O. ROUAUD, F. CONTEGAL, G.V. OSSEBY, A. FROMONT, G. COUVREUR, I. BENATRU, T. MOREAU, M. GIROUD Service de Neurologie, CHU, DIJON. Conduite à tenir devant

Plus en détail

QCM 2 : Quelles propositions sont vraies concernant le lymphoedème secondaire?

QCM 2 : Quelles propositions sont vraies concernant le lymphoedème secondaire? Examen module optionnel cardio-vasculaire PCEM 2 14 juin 2013 CETTE EPREUVE COMPREND 26 QCM SUR 7 PAGES. Choisissez la ou les réponses exactes ; il peut n y avoir aucune réponse exacte. QCM 1 : Quelles

Plus en détail

Maladie athéromateuse carotidienne : Quelles recommandations en 2012?

Maladie athéromateuse carotidienne : Quelles recommandations en 2012? Septembre 2012 Maladie athéromateuse carotidienne : Quelles recommandations en 2012? d après ESC 2011, CHEST 2012, ACC/AHA 2011, ACCF 2012. G. Mahé Service des Explorations Fonctionnelles Vasculaires,

Plus en détail

POUSSEE HYPERTENSIVE

POUSSEE HYPERTENSIVE POUSSEE HYPERTENSIVE DEFINITION L HTA est une élévation de la pression artérielle (PA) supérieure à 140 MMHG/90MMHG L HTA sévère est une élévation de la PA>180MMHG/110MMHG Exception chez la femme enceinte

Plus en détail

HTA à la phase aiguë de l AVC. Pierre GARNIER Jeudi 16 Octobre 2014

HTA à la phase aiguë de l AVC. Pierre GARNIER Jeudi 16 Octobre 2014 HTA à la phase aiguë de l AVC Pierre GARNIER Jeudi 16 Octobre 2014 Prévalence de l élévation de la P A chez les patients victimes d AVC admis aux urgences PAS > 140 et ou PAD > 90 mmhg PAS > 160 mmhg :

Plus en détail

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale D.U. de pathologie mini-invasive; Bordeaux, 8 mars 2011 Dr Jérôme Berge, Service de neuroradiologie diagnostique et thérapeutique, Hôpital

Plus en détail

Quelle(s) est (sont) le(s) diagnostic(s) à envisager? Déficit moteur transitoire. Quel(s) examen(s) demandez-vous?

Quelle(s) est (sont) le(s) diagnostic(s) à envisager? Déficit moteur transitoire. Quel(s) examen(s) demandez-vous? Déficit moteur transitoire Mme B, 89 ans, autonome à la maison, est hospitalisée pour une hémiparésie droite d installation brutale régressive en 6h. ATCD : HTA, tabagisme 40 PA, AC/FA, AOMI stade II,

Plus en détail

Un homme âgé de 48 ans avec toux et tumefaction des jambes

Un homme âgé de 48 ans avec toux et tumefaction des jambes Un homme âgé de 48 ans avec toux et tumefaction des jambes Un homme âgé de 48 ans, sans antécédents médicaux a été adressée aux urgence pour toux, dyspnée, gêne thoracique légère, œdème des membres inférieurs

Plus en détail

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir?

AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? AVC per procédure : Quelle conduite à tenir? «Time is muscle» but «Time is brain» too. 3èmes Journées Nationales du GACI jeudi 28 & vendredi 29 mars 2013 - Paris Homme, 54 ans, sans antécédent, tabagisme

Plus en détail

Revascularisation carotidienne précoce après AVC. Pierre-Edouard Magnan Michel Bartoli Service de chirurgie vasculaire Hôpital la Timone, Marseille

Revascularisation carotidienne précoce après AVC. Pierre-Edouard Magnan Michel Bartoli Service de chirurgie vasculaire Hôpital la Timone, Marseille Revascularisation carotidienne précoce après AVC Pierre-Edouard Magnan Michel Bartoli Service de chirurgie vasculaire Hôpital la Timone, Marseille Cet intervenant : a déclaré ses liens d intérêt estime

Plus en détail

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE

COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE COMPLICATIONS MATERNELLES ET NÉONATALES DE L HTA AU COURS DE LA GROSSESSE Camille Le Ray Maternité Port Royal, Paris Tous droits réservés - C. Le Ray HTA pendant la grossesse Morbidité sévère et mortalité

Plus en détail

Imagerie à la phase aigue de l AVC: place de la tomodensitométrie (TDM) multimodalité en urgence

Imagerie à la phase aigue de l AVC: place de la tomodensitométrie (TDM) multimodalité en urgence place de la tomodensitométrie (TDM) multimodalité en urgence Pr Emmanuel GERARDIN, unité de neuroradiologie CHU Charles Nicolle, l AVC : Baisse du débit sanguin cérébral localisée (territoire vasculaire)

Plus en détail

Introduction / Préalables. cause de mortalité après les accidents coronariens et les cancers (10 à 20% des patients décèdent durant le premier mois),

Introduction / Préalables. cause de mortalité après les accidents coronariens et les cancers (10 à 20% des patients décèdent durant le premier mois), 133 Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) Diagnostiquer un AVC. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient

Plus en détail

Accidents Vasculaires Cérébraux à la phase aiguë. une filière nécessaire. Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire Département de Neurologie, HUS

Accidents Vasculaires Cérébraux à la phase aiguë. une filière nécessaire. Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire Département de Neurologie, HUS Accidents Vasculaires Cérébraux à la phase aiguë une filière nécessaire. Valérie Wolff Unité Neuro-Vasculaire Département de Neurologie, HUS Intérêts des UNV 30% mortalité et/ou la dépendance Bénéfice

Plus en détail

Principes des traitements des AVC ischémiques à la phase aiguë. Philippe Alla Service de Neurologie HIA Sainte- Anne Toulon 17/11/2011

Principes des traitements des AVC ischémiques à la phase aiguë. Philippe Alla Service de Neurologie HIA Sainte- Anne Toulon 17/11/2011 Principes des traitements des AVC ischémiques à la phase aiguë Philippe Alla Service de Neurologie HIA Sainte- Anne Toulon 17/11/2011 Répar@@on des AVC 85%: infarctus cérébral 15%: hémorragie 10%: intraparenchymateuse

Plus en détail

La Prééclampsie. Karim BOURZOUFI Karin SEGOND. Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007

La Prééclampsie. Karim BOURZOUFI Karin SEGOND. Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007 La Prééclampsie Karim BOURZOUFI Karin SEGOND Hôpital Jeanne de Flandre JLAR 2007 Plan Rappels : Définition Physiopathologie Diagnostic Prise en charge maternelle Principe de réanimation Surveillance Anesthésie

Plus en détail

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS

CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS CLASSIFICATION DES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Syndrome Coronaire Aigu (SCA) ECG initial Diagnostic d entrée SCA avec élévation ST SCA sans élévation ST Elévation des troponines Troponine normale ECG final

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2005 NIMOTOP 30 mg, comprimé pelliculé B/90 Laboratoires BAYER PHARMA nimodipine Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière

Plus en détail

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA.

EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. EVALUATION TEMPORELLE ET RADIOLOGIQUE DANS LA PRISE EN CHARGE DES ACCIDENTS CEREBRO- VASCULAIRES A KINSHASA. A. Molua Aundu, JM Kabeya, J.Mukaya, P. Katchunga, A. Mbongo Tanzia. Service de Radiologie des

Plus en détail

RMM Infectiologie, septembre 2013

RMM Infectiologie, septembre 2013 RMM Infectiologie, septembre 2013 Complications neurologiques des endocardites infectieuses (EI). Dr Levent. EOH Référent antibiotique.chsa. Dr Dewilde. Urgences, CHSA. Références bibliographiques. 1.

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial situations d urgence et prise en charge Imagerie Radiologie du crâne : non indiqué (+-plaie

Plus en détail

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie

Angor d effort. 4 e année médecine Rotation /2016 ISM Copy Module de Cardiologie 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Cardiologie Angor d effort Introduction L angine de poitrine est un syndrome douloureux thoracique en rapport avec une insuffisance du débit coronaire

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique?

Dossier n 4. QUESTION 1 Quel diagnostic évoquez-vous en premier lieu, et pourquoi? Quel autre signe recherchez-vous à l examen clinique? Dossier n 4 Un homme de 66 ans vous est adressé par son médecin traitant devant la découverte lors d un examen systématique d une masse abdominale pulsatile et expansive. Ses antécédents se résument à

Plus en détail

Prise en charge des AVC

Prise en charge des AVC Prise en charge des AVC Cas clinique n 1 Monsieur P, âgé de 74 ans. Pas d antécédents connus en dehors d une insuffisance veineuse et d antécédents familiaux cardio-vasculaires. Il présente brutalement

Plus en détail

Dr Ernest AMSINI SAFARI Spécialiste en médecine interne mai 2017

Dr Ernest AMSINI SAFARI Spécialiste en médecine interne mai 2017 Dr Ernest AMSINI SAFARI Spécialiste en médecine interne mai 2017 PLAN INTRODUCTION DEFINITIONS(HTA, poussé hypertensive, urgence hypertensive) EPIDEMIOLOGIE des UH FORMES CLINIQUES des UH PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Pas de conflit d intérêt

Pas de conflit d intérêt Pas de conflit d intérêt Actualités dans la prévention secondaire de l AVC Dr S Debiais, Dr I Bonnaud, Dr D Saudeau Service de Neurologie, CHRU de Tours FMC septembre 2008 AVC : Pourquoi les prévenir?

Plus en détail

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer :

C.A.T. devant un AVC. C.A.T. devant un AVC. I On l'affirme : Comment? Il faut l'affirmer : Il faut l'affirmer : C.A.T. devant un AVC C'est facile pour la clinique, avec 85 % de sensibilité. Il faut affirmer son mécanisme dont dépend le traitement : Hémorragie/ischémie : seule l'imagerie le permet

Plus en détail

URGENCE et HYPERTENSION. URGENCE et HYPERTENSION. HTA (Rappels) Facteur de risque cardiovasculaire majeur (10 millions HTA en France)

URGENCE et HYPERTENSION. URGENCE et HYPERTENSION. HTA (Rappels) Facteur de risque cardiovasculaire majeur (10 millions HTA en France) Session urgences et hypertension Christophe Adriansen (SAMU Lille) Diapositive 1 URGENCE et HYPERTENSION URGENCE et HYPERTENSION Christophe Adriansen Christophe Adriansen Diapositive 2 HTA (Rappels) HTA

Plus en détail

La dissection aortique. Dr Benlahcen

La dissection aortique. Dr Benlahcen La dissection aortique Dr Benlahcen Définition C est la déchirure longitudinale de la média de l aorte responsable d'un clivage longitudinal plus ou moins étendu. Ce clivage aboutit à la création d'un

Plus en détail

AVC en phase aiguë Recommandation AHA/ASA 2013

AVC en phase aiguë Recommandation AHA/ASA 2013 AVC en phase aiguë Recommandation AHA/ASA 2013 DES Neurologie 03/03/2017 FM Merrien CHRU Brest Classification des recommandations Taille de l effet du traitement Niveau de preuve Bénéfice>>>risque Multiples

Plus en détail

Prise en charge des AVC au sein de l UNV de référence. Dr Caroline Arquizan Responsable de l UNV

Prise en charge des AVC au sein de l UNV de référence. Dr Caroline Arquizan Responsable de l UNV Prise en charge des AVC au sein de l UNV de référence Dr Caroline Arquizan Responsable de l UNV Fonctionnement UNV CHU q UNV Située dans le service de Neurologie USI NV: 12 lits (dont 4 lits au RDC, proche

Plus en détail

IRM Angio-IRM Cas cliniques

IRM Angio-IRM Cas cliniques IRM Angio-IRM Cas cliniques Xavier Combaz Neuroradiologie diagnostique et Interventionnelle Hôpital de la Timone ! IRM Parenchyme Ischémie Pénombre Saignement Perfusion++ Bilan vasculaire ++ Agitation,

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Florent SEGURO et Béatrice BOUHANICK CHU TOULOUSE Principaux items testés: N 335. Accidents vasculaires cérébraux N 334. Syndromes coronariens aigus N 221. Hypertension artérielle de l adulte

Plus en détail

Dissection Aortique. Madjid Si Hocine-Département de Médecine Interne-Hôpital St Camille (Bry sur Marne)

Dissection Aortique. Madjid Si Hocine-Département de Médecine Interne-Hôpital St Camille (Bry sur Marne) Dissection Aortique Madjid Si Hocine-Département de Médecine Interne-Hôpital St Camille (Bry sur Marne) msihocine@yahoo.fr Définition: Urgence médico-chirurgicale, rare mais à mortalité élevée Importance

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis

Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis Messages essentiels des recommandations du SCA, ST+ (STEMI). ESC guidelines 2012 Traduction par Chucrallah Chamandi, Antoine Sarkis Prise en charge urgente La prise en charge, y compris le diagnostic et

Plus en détail

Dossier ECN - Thérapeutique

Dossier ECN - Thérapeutique Auteur : Florent SEGURO et Béatrice BOUHANICK CHU TOULOUSE Principaux items testés: N 335. Accidents vasculaires cérébraux N 334. Syndromes coronariens aigus N 221. Hypertension artérielle de l adulte

Plus en détail

Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne. Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009

Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne. Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009 Bevacizumab AVASTIN Emmanuel Mitry Fédération des spécialités digestives CHU Ambroise Paré, Boulogne Cours intensifs FFCD - Alger - 7 mai 2009 Différentes approches anti-angiog angiogéniquesniques Anticorps

Plus en détail

L IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE AORTIQUE AIGUË. S. Semlali, M. Mahi, H. Chtata, A. Hanine, S. Akjouj, M. Jidal, S. Chaouir

L IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE AORTIQUE AIGUË. S. Semlali, M. Mahi, H. Chtata, A. Hanine, S. Akjouj, M. Jidal, S. Chaouir L IMAGERIE DE LA PATHOLOGIE AORTIQUE AIGUË S. Semlali, M. Mahi, H. Chtata, A. Hanine, S. Akjouj, M. Jidal, S. Chaouir But Connaître les signes en imagerie de la pathologie aigue de l aorte. Envisager les

Plus en détail

L insuffisance cardiaque aigue définition

L insuffisance cardiaque aigue définition L insuffisance cardiaque aigue définition Apparition rapide ou aggravation des symptômes et/ou des signes d insuffisance cardiaque. survenant de novo ou décompensation d une insuffisance cardiaque chronique

Plus en détail

CHU-UVC BRUGMANN Membre du réseau Iris

CHU-UVC BRUGMANN Membre du réseau Iris INTRODUCTION: Dissection de l aorte thoracique = urgence engageant le pronostic vital du patient à court terme Peu fréquente < moins de 2% des urgences cardiovasculaires préhospitalières Majorité des décès

Plus en détail

DISSECTION AORTIQUE SANS DOULEUR A REVELATION NEUROLOGIQUE A PROPOS DE DEUX OBSERVATIONS

DISSECTION AORTIQUE SANS DOULEUR A REVELATION NEUROLOGIQUE A PROPOS DE DEUX OBSERVATIONS DISSECTION AORTIQUE SANS DOULEUR A REVELATION NEUROLOGIQUE A PROPOS DE DEUX OBSERVATIONS REULIAN le 27 Novembre 2009 à SAINT CHAMOND Dr François BALLEREAU Service des Urgences CHG de FIRMINY INTRODUCTION

Plus en détail

HTA sévères et urgences hypertensives

HTA sévères et urgences hypertensives HTA sévères et urgences hypertensives PF Plouin et G Bobrie, Unité d Hypertension, HEGP 2008 AFSSAPS 2002 Urgences hypertensives Elévation tensionnelle avec souffrance viscérale immédiate mettant en jeu

Plus en détail

Œdème aigu du poumon (OAP) à fraction d éjection ventriculaire gauche (FEVG) conservée

Œdème aigu du poumon (OAP) à fraction d éjection ventriculaire gauche (FEVG) conservée Séminaire interrégional DESC MU 2016 Limoges, 17 18 Mars 2016 Œdème aigu du poumon (OAP) à fraction d éjection ventriculaire gauche (FEVG) conservée P Vignon Réanimation Polyvalente CIC-P 0801 CHU Limoges

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES

PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES PRISE EN CHARGE DES CEPHALEES BRUTALES DANS LE SERVICE D URGENCES Dr Taurin Gregory, chef de service, unité de neurologie, Saint Malo Trucs et Astuces CONSULTATIONS TRES FREQUENTES ETIOLOGIES MULTIPLES

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013? Dr Olivier DUBREUIL Hôpital st Luc St Joseph LYON Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise

Plus en détail

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement

UNITE NEURO-VASCULAIRE. Bilan de 18 mois de fonctionnement UNITE NEURO-VASCULAIRE Bilan de 18 mois de fonctionnement Dans les années 80, des essais cliniques randomisés se sont attachés à démontrer le bénéfice d une prise en charge des AVC dans des unités specifiques

Plus en détail

Item 231. Physiopathologie du rétrécissement aortique calcifié.

Item 231. Physiopathologie du rétrécissement aortique calcifié. Item 231. Physiopathologie du rétrécissement aortique calcifié. 1. Introduction } Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est la valvulopathie de l adulte la plus fréquente dans les pays occidentaux.

Plus en détail

AVC! Quelle prise en charge. Dr H. Hallak. Groupe Qualité Valençay

AVC! Quelle prise en charge. Dr H. Hallak. Groupe Qualité Valençay AVC! Quelle prise en charge Dr H. Hallak Groupe Qualité Valençay 18/03/10 1 AVC n Définition d un AVC n Epidémiologie n Cas cliniques n CAT devant un AVC à la phase aiguë n AIT n AIC n Prévention secondaire

Plus en détail

DEFINITIONS. HTA>140/90 Recherche systématique de protéinurie en début de grossesse

DEFINITIONS. HTA>140/90 Recherche systématique de protéinurie en début de grossesse DEFINITIONS En début de grossesse HTA essentielle : HTA>140/90 Recherche systématique de protéinurie en début de grossesse En deuxième moitié de grossesse HTA gravidique HTAG : HTA>140/90 isolée après

Plus en détail

LE CERCLE VICIEUX DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE. Effets trophiques Apoptose Ischémie

LE CERCLE VICIEUX DE L INSUFFISANCE CARDIAQUE. Effets trophiques Apoptose Ischémie Dr. J.J. LEDUC - CH S t Vincent de Paul 27 octobre 2011 DEFINITION L insuffisance cardiaque est un syndrome qui associe des composantes et des mécanismes cliniques, biologiques et étiologiques variées

Plus en détail

Item n 131 bis : Anévrisme de lʼaorte thoracique

Item n 131 bis : Anévrisme de lʼaorte thoracique Définitions Anatomie Item n 131 bis : Anévrisme de lʼaorte thoracique Segment 1 : aorte ascendante, de la valve aortique au départ du TABC Segment 2 : aorte horizontale, du TABC à la sous clavière gauche

Plus en détail

Vincent Decourcelle, centre hospitalier d armentieres.

Vincent Decourcelle, centre hospitalier d armentieres. Vincent Decourcelle, centre hospitalier d armentieres www.jlar.com Circulation pulmonaire = petite circulation Irrigue les poumons Permet l hématose du sang Basse pression dans les artères Circulation

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DES AVC HYPERTENSIFS

LA PRISE EN CHARGE DES AVC HYPERTENSIFS 4 ème SEMINAIRE FRANCO-IVOIRIEN SUR L HTA ET 2 èmes JOURNEES DE L HTA A BOUAKE LA PRISE EN CHARGE DES AVC HYPERTENSIFS Ange-Eric KOUAME-ASSOUAN Maître de Conférences Agrégé de Neurologie Bouaké, Côte d

Plus en détail

6 ème Rendez-Vous de l Urgence, 25 septembre Thrombolyse et AVC. Valérie WOLFF Unité Neuro-Vasculaire

6 ème Rendez-Vous de l Urgence, 25 septembre Thrombolyse et AVC. Valérie WOLFF Unité Neuro-Vasculaire 6 ème Rendez-Vous de l Urgence, 25 septembre 2008 Thrombolyse et AVC Valérie WOLFF Unité Neuro-Vasculaire «Time is brain» Lors d un AVC chaque minute compte Décision rationnelle de thrombolyse lors d un

Plus en détail

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff

L AVC : une urgence pédiatrique aussi. Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC : une urgence pédiatrique aussi Stéphane Chabrier & Manoëlle Kossorotoff L AVC de l enfant : une triple spécificité Spécificité épidémiologique Spécificité étiologique artériopathie ++ cardioembolie

Plus en détail

et urgences hypertensives

et urgences hypertensives HTA sévères s et urgences hypertensives PF Plouin et G Bobrie, Unité d Hypertension, HEGP 2008 AFSSAPS 2002 Urgences hypertensives Elévation tensionnelle avec souffrance viscérale immédiate mettant en

Plus en détail

Professeur Lounes MEDJEK

Professeur Lounes MEDJEK Le Bulletin du www.a2l.dz Mars 2007 n 12 Professeur Lounes MEDJEK 1 A/ INTRODUCTION L accident vasculaire cérébral (A.V.C) est défini comme un «déficit neurologique soudain d origine vasculaire». Sous

Plus en détail

Hypertension artérielle et grossesse

Hypertension artérielle et grossesse Hypertension artérielle et grossesse Cas clinique Vous recevez Mme Béhaimi pour une consultation prénatale du 4 ème mois. La tension artérielle est mesurée à 15/10. Que recherchez-vous lors de votre examen?

Plus en détail

Nouvelles images du cœur et des vaisseaux

Nouvelles images du cœur et des vaisseaux Nouvelles images du cœur et des vaisseaux Scanner ou IRM? Indications, résultats. C Prost cardiologue 12-12-2013 Nouvelles images du cœur et des vaisseaux 1 / Imagerie cardiaque 2 / Imagerie vasculaire

Plus en détail

ACCIDENTS VASCULAIRES CÉRÉBRAUX

ACCIDENTS VASCULAIRES CÉRÉBRAUX EPU-95 Montmorency Formation Médicale Continue du Val d'oise - Agrément FMC 100-039 ASSOCIATION AMICALE D ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE DE LA RÉGION DE MONTMORENCY Siège social : 1 rue Jean Moulin 95160

Plus en détail

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie?

Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Comment évaluer le cœur du patient cirrhotique avant une chirurgie? Ateliers de printemps - ACHBT 16 Mai 2014 Z. Schmitt Département d Anesthésie-Réanimation Hôpital de la Croix-Rousse, CHU Lyon Introduction

Plus en détail

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille)

Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires. Didier Leys (Lille) Prise en charge des accidents vasculaires cérébraux post-opératoires Didier Leys (Lille) Généralités sur les AVC AVC: quelques chiffres Par million d habitants /an: 2400 AVC (75%: 1er AVC) 500 AIT A 1

Plus en détail