Le 10 mars 1. ADOPTION. adoptées : modifications. Titre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le 10 mars 1. ADOPTION. adoptées : modifications. Titre"

Transcription

1 COMPTE RENDU DE RÉUNION APPROUVÉ Comitéé de santé et de sécurité du travail Le 10 mars 2014 de 9 h 30 à 122 h au local A 1360 Prés. Abs. Membres Annie Corriveau Richard Laroche Chantal Asselin Julie Milette Lucie Lamirande Arianne Codère Michel Poncelet Nathalie Boies Richard Lebel Serge Landry Yanik Chevalier Autre participant Vanvisouk Sayavongsa Invitée Christiane Lecomte 1. ADOPTION DE L'ORDRE DU JOUR Les membres sont invités à proposer des ajouts ou corrections au projet d ordre du jour présenté. Les items en rouge représentent les modifications adoptées : 1. ADOPTION DU PROJET D'ORDRE DU JOUR 2. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE DU 9 DÉCEMBREE SUIVIS AU COMPTE RENDU : 3.1 Risques physiques, mécaniques et électriques 3.2 Procédure de sécurité : contact avec des aiguilles 3.3 Analyse de la qualité de l air : local de l imprimeriee et local B Mutuelle de prévention 3.5 Éclairage stationnement pavillon T 4. BUREAU DE SANTÉ ET SÉCURITÉ 4.1 Déclaration d événement 4.2 Enquête et analyse d accident 4.3 Mise à jour de la directive sur la vaccination 5. ACCIDENT MERCURE BIOLOGIE 6. PLAN DES MESURES D URGENCE 7. DÉCHETS BIOLOGIQUES 8. TECHNIQUES DE LA SANTÉ QUALITÉ DE L AIR 9. SUIVI DES INSPECTIONS SIMDUT (Christiane Lecomte, invitée) 10. PROTOCOLE POST EPOSITION ACCIDENTELLE AU LIQUIDES BIOLOGIQUES 11. SURVOL DU PLAN DE TRAVAIL INFORMATION : P TIT RENDEZ VOUS ONDES DE TÉLÉCOMMUNICATION (SUIVI POINT 3..8 DU CR 7 OCTOBRE 2013) 13. PROCHAINE RÉUNION Titre Coordonnatrice au service des RH Directrice adjoint des études à l enseignement Coordonnatrice en médecine nucléaire Enseignante en électrophysiologie médicale Technicienne de laboratoire en chimie Étudiante Directeur des ressources matérielles Aide pédagogique individuelle Coordonnateur en éducation physique Agent de bureau, classe principale Adjoint administratif, sécurité et prévention Titre Conseillère développement organisationnel RH Titre Enseignante en chimie Représentation au sein du comité Coordonnatrice du BSS Direction des études SPECA SPECA SPSCA AGECA Président du Comité SST SPPCA SPECA SPSCA Association des cadres Conseillère du BSS Consultante SIMDUT Comité SST CR du 10 mars rédigé par Marie-Francee Juneau, secrétaire du comité 1

2 Chantal Asselin, appuyée par Serge Landry, propose l'adoption de l'ordre du jour tel que modifié. Adopté à l'unanimité 2. APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA RENCONTRE DU 9 DÉCEMBRE 2014 Les corrections ci dessous sont apportées au projet de compte rendu du 9 décembre 2014 : - Page 3, point 8.D_4, la dernière phrase se lit comme suit : «En janvier 2014, une copie de cette vidéo sera disponible sur prêt à la bibliothèque.» - Page 4, point 8.H_3, la fin du paragraphe se lit comme suit : «L élaboration d une procédure est en cours. Des consultations sont faites auprès de la Direction des études et du Comité de direction.» Annie Corriveau, appuyée par Julie Milette, propose l'approbation du compte rendu de la rencontre du 9 décembre 2014 tel que corrigé. Approuvé à l'unanimité 3. SUIVIS AU COMPTE RENDU : 3.1 Risques physiques, mécaniques et électriques (Responsable du dossier : M. Poncelet) 9 34 AU REBUS OU SE DÉPARTIR 9 9 = 0 TERMINÉ À L INTERNE = 0 Hors fonction À se départir ou aux rebus Terminé ou ne représente pas de risque à basse pression ou autre 2 RESTE À RÉPARER À L INTERNE Corrections terminées 13 Garde installée : roulette «verrouillable» = 10 Corrections en cours_tge 9 4 À L ETERNE À compléter à l externe 13 9 = 4 (un contrat a été donné) Sur un TOTAL de 81 MACHINES TERMINÉ À FAIRE à réparer AU DÉPART Parmi les 25 machines à réparer à l interne, seules les 10 machines au département d électrotechniques nécessitent une consultation avec notre consultant externe afin de trouver la solution adéquate pour répondre à des besoins pédagogiques spécifiques de leur département. Parmi les 13 machines à réparer à l externe, 9 ont été réparées, 3 meuleuses le seront prochainement et 1 fraiseuse est en attente de pièce. 3.2 Procédure de sécurité : contact avec des aiguilles (Présenté par A. Corriveau et C. Asselin) Ce point sera discuté en même temps que le point 10 de l ordre du jour. 3.3 Analyse de la qualité de l air : local de l imprimerie et local B 1731 (Responsable de ce point : M. Poncelet) Des échantillonnages d air ambiant ont été prélevés dans ces deux locaux le 13 décembre 2013 par le Laboratoire Enviro Option. Selon le rapport d analyse reçu, aucune présence de moisissure n a été détectée dans ces deux locaux, ni de chlore dans le B 1731 en particulier. Le rapport d analyse est disponible au bureau de santé et sécurité (BSS). Comité SST CR du 10 mars rédigé par Marie-France Juneau, secrétaire du comité 2

3 3.4 Mutuelle de prévention suivi de la visite de l inspecteur (Responsable de ce point : M. Poncelet) À la suite de sa visite, l inspecteur mandaté par la Mutuelle a formulé des recommandations constructives qu il a inscrites sur un formulaire à lui retourner. Une copie sera transmise au BSS. La firme Médial remplacera la firme Raymond Chabot qui, eux aussi, feront des inspections. 3.5 Éclairage stationnement pavillon T (Responsable de ce point : M. Poncelet) Une partie des correctifs concernant l éclairage a été faite et d autres seront effectués d ici une semaine aux entrées du pavillon T. Un mandat a été donné à une firme externe. 4. BUREAU DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (Responsable de ces points : A. Corriveau) 4.1 Déclaration d événement 4.2 Enquête et analyse d accident Les deux points ci dessus sont discutés ensemble. Après avoir présenté trois procédures au comité de direction (déclaration d événement, enquête et analyse d accident et inspection et contrôle), il a été suggéré par la secrétaire générale du Collège de les émettre en Directives, impliquant ainsi toutes les instances administratives siégeant à ce comité dans le processus d adoption et d amendement. La structure rédactionnelle des procédures actuelles devra être modifiée avant qu elles soient soumises en comité de direction pour adoption. D ici la fin juin, les Directives seront présentées au comité SST pour consultation et corrections. Les versions finales seront ensuite présentées en comité de direction pour approbation. 4.3 Mise à jour de la directive sur la vaccination Une version corrigée de la D 19 a été déposée sur l intranet, en raison d une légère modification apportée au libellé pour les laboratoires en biologie qui devait être précisé. 5. ACCIDENT MERCURE BIOLOGIE (Présenté par Christiane Lecomte, invitée) Un déversement de mercure s est produit dans le laboratoire de biotechnologies, causé par le bris d un vieux manomètre pour la pression qui était tombé derrière une armoire qui a été déplacée. Le mercure a été ramassé et la zone a été décontaminée et lavée deux fois selon la procédure établie. L analyse de l air prélevé après 7 jours ne révèle plus de présence de mercure. La surface a été recouverte comme il se doit et la ventilation remise en fonction. Le local n était pas accessible pendant une dizaine de jours. Cet incident a permis de préciser davantage la façon dont doivent être mis aux rebus ou entreposés les équipements désuets contenant du mercure dans tous les départements et services concernés. Il est recommandé que la procédure en cas d urgence soit rappelée aux techniciens de laboratoire, c està dire qu il faut toujours appeler le service de la sécurité du Collège (poste 2911) en premier lieu. La trousse est disponible au magasin central seulement. Christiane Lecomte en vérifiera le contenu et fera les ajustements si nécessaires. Comité SST CR du 10 mars rédigé par Marie-France Juneau, secrétaire du comité 3

4 6. PLAN DES MESURES D URGENCE (Présenté par : Y. Chevalier) Le sous comité pour la mise à jour du plan des mesures d urgence s est rencontré à 3 reprises depuis janvier On souligne la bonne collaboration des participants ainsi que l intérêt démontré lors des discussions. Un plan révisé comportant les modifications demandées par les membres du sous comité sera soumis éventuellement. D autres réunions sont à prévoir. Les membres du sous comité pour la révision du plan des mesures d urgence, représentant tous les secteurs d activités au Collège, sont : Alain Plante, Annie Corriveau, Chantal Asselin, Charles Duffy, Christiane Lecomte, Jean Bernard Charles, Louis Brosseau, Marie Anick Dufour, Michel Poncelet, Nathalie Boies, Pierre Martin Morais, Serge Landry et Yanik Chevalier. Une première sensibilisation auprès de tous les employés du Collège se fera lorsque le plan sera adopté. 7. DÉCHETS BIOLOGIQUES (Présenté par : C. Asselin) Une procédure concernant la gestion des déchets biologiques est présentement en élaboration. Chantal Asselin procédera à une consultation des départements concernés avant de la présenter au comité SST. 8. TECHNIQUES DE LA SANTÉ QUALITÉ DE L AIR (Présenté par : M. Poncelet) À la suite de la décontamination du laboratoire concerné et du nettoyage des locaux adjacents, d autres enseignants ont démontré des symptômes ressemblant à des allergies. De nouveaux tests de qualité de l air seront effectués. De concert avec le SPECA, la Direction de la santé publique a été consultée. Une infirmière a pris contact avec les 7 enseignants présentant des symptômes. Une hygiéniste en bâtiment, venue inspecter les lieux, a prodigué des conseils et fourni des explications sur les facteurs possibles ayant pu causer cette problématique. Une ouverture dans le bas du mur a été faite pour surveiller toute nouvelle infiltration d eau. Le local en question est sous haute surveillance depuis le début des travaux d analyse. 9. SUIVIS DES INSPECTIONS SIMDUT (Présenté par : C. Lecomte, invitée) Le bilan des inspections est distribué aux membres à titre informatif. Après analyse du rapport, des ajustements seront apportés pour certains départements dans le but de mettre en place de meilleures pratiques. Toutes les recommandations qui ne relèvent pas de modifications de pratiques locales seront acheminées à Yanik Chevalier, responsable du service de la sécurité et de la prévention, qui verra à faire les suivis préventifs nécessaires avec l aide du service de l équipement. Les panneaux indicateurs pour les extincteurs n ont pas encore été installés en raison de l attente du plan définitif de signalisation intérieure et extérieure, présentement en élaboration et concept. Les extincteurs seront intégrés au plan de signalisation. On souligne le travail extraordinaire effectué par Christiane Lecomte qui a réalisé une vingtaine d inspections en très peu de temps. Il est recommandé que les formations SIMDUT soient obligatoires pour toutes les personnes ayant à manipuler les matières dangereuses. Il est acquis que le nouveau personnel est obligé de s inscrire aux formations. Comité SST CR du 10 mars rédigé par Marie-France Juneau, secrétaire du comité 4

5 Le recensement des employés ayant suivi ou devant suivre les formations SIMDUT, suite à leur embauche, devrait être fait. Le registre de participation aux formations que met à jour régulièrement Christiane Lecomte pourra être mis à contribution. Un suivi sera fait au prochain comité concernant les mécanismes mis en œuvre pour assurer la mise à jour des informations. 10. PROTOCOLE POST EPOSITION ACCIDENTELLE AU LIQUIDES BIOLOGIQUES (Présenté par : C. Asselin) Le protocole est maintenant finalisé. Tous les départements concernés ainsi que tous les agents du service de la sécurité et prévention ainsi que l équipe de secouristes en ont pris connaissance et s engagent à l appliquer. Les étudiants les plus visés par cette procédure ont été informés par l entremise des responsables des départements concernés soit en médecine nucléaire, en biologie et en soins préhospitaliers. Il est convenu que le BSS le dépose sur l intranet. De plus, il sera inscrit dans le programme de prévention en santé et sécurité juin 2013 juillet SURVOL DU PLAN DE TRAVAIL Chaque responsable est invité à faire le suivi de ses dossiers. Seuls les points suivants sont à noter plus particulièrement. D_ Ergonomie Des critiques, concernant certains besoins ergonomiques non résolus à la suite de la réalisation du nouveau comptoir au Service de l organisation de l enseignement, ont été acheminées au BSS. Un suivi sera fait auprès de la firme Entrac, agissant à titre de consultant externe pour la conception ergonomique de ce comptoir avec les architectes. I_ Qualité de l air Des moyens techniques de prévention seront élaborés et mis en place afin de détecter l humidité aux endroits stratégiques. Des tests préliminaires pourront être effectués à des périodes prédéfinies. J_ Entretien sanitaire Le service sanitaire est responsable de remplir régulièrement les boitiers de lingettes pour nettoyer les claviers et souris d ordinateurs. Depuis leur installation, aucune demande particulière de les remplir ne leur a été adressée. Les affichettes annonçant l entretien sanitaire dans les locaux sont installées sur tout le 1er étage, dans les 3 ou 4 secteurs ciblés. Les équipes d entretien de nuit ont été sensibilisées au préalable et s engagent à la bonne marche du projet. K_ Violence et comportements perturbateurs Présentement, seul l Express est le moyen utilisé pour annoncer les formations. Comme autre moyen de communication, il est suggéré que chaque responsable de service propose la formation aux employés qui sont plus à risque d être exposés à ce type de manifestation. Des statistiques de fréquentation aux formations devront être tenues régulièrement. Le sous comité devrait se rencontrer pour faire le point sur la formation. K_3. Dossier élève Des rencontres ont eu lieu avec les Directions adjointes à l enseignement afin de trouver les meilleurs moyens de colliger les informations et de les partager entre les différentes instances au Collège. La secrétaire générale du Collège a été saisie du dossier et examine présentement les particularités légales entourant la divulgation de l information. Comité SST CR du 10 mars rédigé par Marie-France Juneau, secrétaire du comité 5

6 12 VARIA 12.1 Ptit rendez vous Trois membres du comité participeront au P tit rendez vous qui se tiendra la semaine prochaine. Les informations seront transmises en prochain comité. À noter que le Collège Ahuntsic sera cité en exemple à l une des conférences pour nos bonnes pratiques en matière de diligence raisonnable. Effectivement, l avocate qui fera la présentation lors de cet événement est venue au Collège s enquérir de plus d informations afin d alimenter sa présentation. La présentation PowerPoint de la conférence tenue au Collège en janvier dernier sur la diligence raisonnable en matière de santé et sécurité du travail, présentée par Me Geneviève Drapeau, est disponible sur l intranet dans la section Santé Sécurité / Diligence raisonnable. On étudie présentement la meilleure façon de sensibiliser toute la communauté du Collège à ce sujet Ondes de télécommunication (suivi du point 3.8 du CR 7 octobre 2013) Si d autres plaintes devaient être formulées concernant les antennes de télécommunication installées sur le toit du Collège, il faudrait les adresser à la CSST, car le Collège respecte les normes gouvernementales établies. 13. PROCHAINE RÉUNION La prochaine réunion du comité SST se tiendra le lundi 26 mai 2014, à 9 h 30. Le comité d ordre du jour se réunira le lundi 12 mai 2014, heure à déterminer. Julie Milette, appuyée par Annie Corriveau, propose la levée de l assemblée. Approuvé à l'unanimité Comité SST CR du 10 mars rédigé par Marie-France Juneau, secrétaire du comité 6

COMPTE RENDU DE RÉUNION Comité sur la Santé, la Sécurité et la Prévention 23 avril à 13 h au local A -1360

COMPTE RENDU DE RÉUNION Comité sur la Santé, la Sécurité et la Prévention 23 avril à 13 h au local A -1360 COMPTE RENDU DE RÉUNION Comité sur la Santé, la Sécurité et la Prévention 23 avril à 13 h au local A -1360 APPROUVÉ Prés. Abs. Membres Titre Représentation au sein du comité X Annie Corriveau Coordonnatrice

Plus en détail

Le 8 juin 2015 de 13 h 15 à 15 h 30 au local A-1190

Le 8 juin 2015 de 13 h 15 à 15 h 30 au local A-1190 COMPTE RENDU DE RÉUNION -APPROUVÉ Comité de santé et de sécurité du travail Le 8 juin 2015 de 13 h 15 à 15 h 30 au local A-1190 Prés. Abs. Membres Titre Représentation au sein du comité X Annie Corriveau

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

QUESTIONNAIRE «SECURITE»

QUESTIONNAIRE «SECURITE» QUESTIONNAIRE «SECURITE» IDENTIFICATION (Facultatif) Etablissements ou services (Nom et adresse) : Adresse : Adhérent? OUI NON Association gestionnaire : Nom du gestionnaire (Directeur, Présidence ) :

Plus en détail

Rôle, composition et mode de fonctionnement

Rôle, composition et mode de fonctionnement DE L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTREAL Rôle, composition et mode de fonctionnement Secteur santé et sécurité Direction des ressources financières et matérielles Janvier 2013 Entrée en vigueur Janvier 2013

Plus en détail

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

GC.12/11 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr.: Générale 19 octobre 2007 Français Original: Anglais Conférence générale Douzième session Vienne, 3-7 décembre 2007 Point 10 d) de

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES

MANUEL DE GESTION GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES SCECR-DIR-04-09 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION ET PRÉVENTION DES RISQUES TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Service conseil à l évaluation, aux communications et à la recherche Destinataires

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014)

REGLEMENT INTERIEUR. (mise à jour du 22/09/2014) UNIVERSITE MONTPELLIER 2 Sciences et Techniques REGLEMENT INTERIEUR (mise à jour du 22/09/2014) Sommaire 1. Champ d application 2. Assemblée générale, Direction de l Unité et Conseil de laboratoire 3.

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège.

CAHIER DE GESTION. La communauté collégiale et les personnes fréquentant les établissements et/ou les installations du Collège. CAHIER DE GESTION POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL COTE 36-00-01.01 OBJET La présente politique vise à préciser et à faire connaître les objectifs et les champs d application privilégiés

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure gestion des entrepreneurs et fournisseurs externes

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure gestion des entrepreneurs et fournisseurs externes Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d encadrer

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS

-INSPECTEUR HSE 1- OBJECTIFS 2- PERSONNES CONCERNEES-NIVEAUX REQUIS FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 2 1- OBJECTIFS -INSPECTEUR HSE L inspecteur HSE est avant tout un technicien HSE mais il est formé aux multiples tâches d inspections : Vérifier la conformité dans l exécution

Plus en détail

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3)

PROTOCOLE DE COORDINATION DES CAS URGENTS D INTIMIDATION OU DE VIOLENCE Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Selon le Code des droits et des responsabilités (BD-3) Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture. PRINCIPES FONDAMENTAUX Les incidents provoqués par des conduites intimidantes ou violentes

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Février 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 LA GESTION DE LA SANTÉ ET SÉCURITÉ À POLYTECHNIQUE MONTRÉAL

Plus en détail

Direction du Service de l informatique

Direction du Service de l informatique Plan de travail 2007-2008 Direction du Service de l informatique Document rédigé par : Richard Lacombe Directeur du Service de l informatique Septembre 2007 Illustration de la page fronticipice: Imagezoo.com

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1.

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES. 1. TITRE : POLITIQUE DE DÉCLARATION D UN INCIDENT OU D UN ACCIDENT CONCERNANT LES USAGERS, LES VISITEURS ET LES BÉNÉVOLES 1. Préambule La politique et procédure de déclaration d un incident ou d un accident

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial Page 1 de 5 1. Définition : Par catastrophe majeure, on entend une circonstance exceptionnelle qui bouleverserait la vie de l école durant plusieurs jours, à titre d exemple, un incendie, une catastrophe

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail dans l enseignement

La santé et la sécurité du travail dans l enseignement La santé et la sécurité du travail dans l enseignement Outils pratiques et moyens réalistes Solange Picard, conseillère en prévention jeunesse Direction régionale de la Chaudière-Appalaches 14 mars 2014

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection et des Etablissements Département Inspection en Contrôle du Marché Unité Inspection des dispositifs médicaux SYNTHESE D INSPECTIONS THEME : Prothèses Dentaires Il importe de souligner

Plus en détail

Registre Santé et Sécurité au Travail Ecole

Registre Santé et Sécurité au Travail Ecole Registre Santé et Sécurité au Travail Tel : Mail : Directeur Circonscription Cachet de l école Assistant de prévention de circonscription Le guide pour la mise en place du registre santé et sécurité au

Plus en détail

Répertoire des banques de renseignements personnels

Répertoire des banques de renseignements personnels Répertoire des banques de renseignements personnels L inclusion d un dossier dans le Répertoire des banques de renseignements personnels du Centre régional de santé de North Bay ne signifie pas pour autant

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

RÈGLES DE GESTION INTERNE

RÈGLES DE GESTION INTERNE RÈGLES DE GESTION INTERNE TITRE: NATURE DU DOCUMENT: Règlement x Procédure Page 1 de 6 x Politique Directive C.A. C.E. x C.G. Direction générale Résolution 00-650-6.00 Direction x Nouveau document x Amende

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO

VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO VILLE DE JOLIETTE POLITIQUE EN MATIÈRE DE SURVEILLANCE VIDÉO Adoptée à la séance du 21 janvier 2013 par la résolution G2013-00-18 TABLE DES MATIÈRES Page 1. INTRODUCTION... 3 2. CADRE JURIDIQUE... 3 3.

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION]

COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] COMITÉ DE GESTION DES RISQUES [CONSEIL D ADMINISTRATION] EXTRAIT DU RÈGLEMENT N O 1 RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX DE L INSTITUT UNIVERSITAIRE DE CARDIOLOGIE ET DE PNEUMOLOGIE DE QUÉBEC 1. Préambule Par cette section

Plus en détail

COMPTE RENDU DE RÉUNION Comité de santé et de sécurité du travail 17 septembre à 9 h 30 au local A -1360

COMPTE RENDU DE RÉUNION Comité de santé et de sécurité du travail 17 septembre à 9 h 30 au local A -1360 COMPTE RENDU DE RÉUNION Comité de santé et de sécurité du travail 17 septembre à 9 h 30 au local A -1360 APPROUVÉ Prés. Abs. Membres Titre Représentation au sein du comité X Annie Corriveau Coordonnatrice

Plus en détail

PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE

PERMIS POUR LOCATION. Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE ÉCOLES DE CHOIX CONSEIL DE CHOIX PERMIS POUR LOCATION Utilisation communautaire des installations scolaires PROCÉDURES D INSCRIPTION - INTERNE LES ÉCOLES LES SERVICES DU SIÈGE SOCIAL LE PERSONNEL DU CEPEO

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève SOIXANTE-SEPTIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A67/52 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 6 mai 2014 Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité»

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité» Procédure maîtrise de PR/HSE 1. Objet & finalité Cette procédure décrit les principales activités liées au domaine d hygiène et sécurité sur l INPT. Sa finalité est de renforcer l organisation des activités

Plus en détail

Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance

Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance Détails d'inspection du site Nom de la Garderie: Nouvelle date d'inspection: Numéro

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

LE REGISTRE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LE REGISTRE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL P. 1 LE REGISTRE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Formation initiale des assistants de prévention 25 novembre 2014 P. 2 SOMMAIRE 1 - Règlementation 2 - Objectifs du registre SST 3 - Observations et suggestions

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette,

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette, RÉUNION DU COMITÉ EXÉCUTIF JEUDI LE 29 JANVIER 2009 TENUE DANS LES LOCAUX DU RQOH (533, RUE ONTARIO EST, BUREAU 202 À MONTRÉAL)) PROCÈS-VERBAL PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07 (P)-RM-2006-07 Santé et sécurité au travail Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006 Amendement : Politique de santé et sécurité au travail 1. But de la politique La

Plus en détail

Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme

Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme Démarche d amélioration de la qualité en agrotourisme Grille d auto-évaluation Cette grille d auto-évaluation a pour objectifs : d améliorer la prestation touristique des entreprises agrotouristiques;

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure compilation données et indicateurs SSE Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 31 juillet 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 5 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif

Plus en détail

PROCESSUS D APPROBATION ET DE SIGNATURE DES CONTRATS

PROCESSUS D APPROBATION ET DE SIGNATURE DES CONTRATS Secrétariat général PROCESSUS D APPROBATION ET DE SIGNATURE DES CONTRATS APPROBATION ET SIGNATAIRES AUTORISÉS DES CONTRATS Le conseil d administration, à sa réunion du 8 décembre 2014, a adopté des amendements

Plus en détail

PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE PSI Centre de la petite enfance La Rose des Vents

PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE PSI Centre de la petite enfance La Rose des Vents PLAN DE SÉCURITÉ INCENDIE PSI Centre de la petite enfance La Rose des Vents Un PSI prévoit une série d actions à prendre lorsque des personnes doivent être déplacées vers un lieu sécuritaire, afin de limiter

Plus en détail

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS

FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS FORMATION DES REPRESENTANTS DU PERSONNEL AU CHSCT 5 JOURS Durée : Participants : Public : Pré-requis : 5 jours (effectif > 300 pers) 4 à 9 personnes Membres du CHSCT Délégués du personnel investis des

Plus en détail

Services santé et sécurité à la carte

Services santé et sécurité à la carte Services santé et sécurité à la carte Les Services Santé et sécurité du travail offrent des services à la carte aux membres de l AQCPE non membres de la Mutuelle de prévention des CPE. Sans bénéficier

Plus en détail

Le comité de programme

Le comité de programme Le comité de programme U n des concepts fondamentaux qui a servi au Renouveau de l enseignement collégial est ce qu il est convenu d appeler l approche programme. Le renouvellement de la convention collective

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE PLONGEUR

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE PLONGEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE PLONGEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année

Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Organisation pratique de la partie professionnelle de la deuxième année Rappel sur le stage professionnel... Il se déroule en deux temps et recouvre deux réalités différentes : le stage ouvrier en juin

Plus en détail

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie

CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie CONFÉRENCE Démystifier le plan de sécurité incendie Karen Lamothe, T.P.I. Présidente www.gomesuresdurgence.com 514.799.3110 Congrès AQHSST 2011 Trois-Rivières 14 mai 2011 13h30 à 14h15 Plan de la conférence

Plus en détail

principes fondamentaux en matière de sécurité

principes fondamentaux en matière de sécurité 10 principes fondamentaux en matière de sécurité Principes fondamentaux du programme Travailler ensemble en toute sécurité Nous estimons que ces principes permettront de diminuer les risques et ainsi

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles

technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles et informationnelles DESCRIPTION DE POSTE I IDENTIFICATION DE L'EMPLOI Titre : Statut : Supérieur immédiat : Direction : technicien en bâtiments temps complet 35 heures/semaine chef de service des ressources financières, matérielles

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST

Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST. Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Risques pour la santé et la sécurité : évaluation et balises d intervention de la CSST Luc Ménard Direction de la prévention-inspection CSST Plan de présentation INTRODUCTION 1. Chambre de mélange 2. Entreposage

Plus en détail

Vérification des véhicules de transport pour les usagers

Vérification des véhicules de transport pour les usagers POLITIQUE P-G6-0750-01 Vérification des véhicules de transport pour les usagers Responsable de l application : Directeur des ressources financières, matérielles et informationnelles (DRFMI) À l usage de

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Titre III : Médecine de prévention.

Titre III : Médecine de prévention. Titre III : Médecine de prévention. Article 10 Modifié par Décret n 2011-774 du 28 juin 2011 - art. 19 Un service de médecine de prévention, dont les modalités d organisation sont fixées à l article 11,

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE

CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE CHARTE CORPORATIVE Date de publication 2005-11-17 Date de révision 2014-06-10 Émise et approuvée par Conseil d administration de Uni-Sélect inc. CHARTE DU COMITÉ DE RÉGIE D ENTREPRISE PARTIE I. STRUCTURE

Plus en détail

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE

CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE CHAPITRE V: LA QUALITÉ DE VIE SECTION 5.3: LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL PROCÉDURE RELATIVE À LA SÉCURITÉ DANS LES LABORATOIRES ET LES ATELIERS PAGE: 1 CHAPITRE: V SECTION: 5.3 Adoptée: CEX-1568 (12

Plus en détail

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL

VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Volume 1, année 1 Dépôt légal, Date de parution décembre 2005 VOICI VOTRE TOUT NOUVEAU JOURNAL Bonjour, Sommaire : Votre journal Concours Un nom à votre journal! Situation au Centre d hébergement Le site

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT

QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT Fiche syndicale août 2014 TOUS LES SECTEURS QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) art. 9 Le travailleur a droit à des conditions de travail qui respectent sa santé,

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE

GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE Secteur Santé et Sécurité École Polytechnique Octobre 2014 GUIDE D ACCUEIL SANTÉ ET SÉCURITÉ À L ATTENTION D UN NOUVEL EMPLOYÉ INFORMATION DE BASE 1 QUE FAUT IL FAIRE EN CAS D URGENCE? 2 En cas d urgence

Plus en détail

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales.

Soutenir les communautés des Premières Nations du Québec qui traversent des périodes de crises sociales. TABLE DE CONCERTATION SUR LES PROBLÉMATIQUES DE CRISES SOCIALES DANS LES COMMUNAUTÉS DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC TERMES DE RÉFÉRENCE INTRODUCTION La Table de concertation est le résultat d un partenariat

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Traitement et gestion des plaintes

Traitement et gestion des plaintes Traitement et gestion des plaintes 1. But La communauté militaire étant au cœur des préoccupations du Centre de la famille Valcartier (CFV), le but de la présente politique vise à maintenir et développer

Plus en détail

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé)

Questionnaire de pré qualification HSEQ des contractants (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT HSEQ Questionnaire de pré qualification HSEQ (Marchés de travaux à risque moyen / élevé) SEREPT-HSEQ-07-01-F02 Page 1 sur 7 A propos de ce questionnaire 1. Ce questionnaire a été développé selon

Plus en détail

Que faire en cas d accident de travail sur la ferme?

Que faire en cas d accident de travail sur la ferme? Que faire en cas d accident de travail sur la ferme? Me Éric Latulippe et Me François Bouchard, avocats Firme Langlois, Kronström, Desjardins www.langloiskronstromdesjardins.com/latulippe-eric/voir-details.html

Plus en détail

APPEL DE CANDIDATURES

APPEL DE CANDIDATURES APPEL DE CANDIDATURES Représentant(e) d une organisation autochtone pour le Groupe consultatif des intervenants du Système de gestion de la qualité de l air Contexte Comité de gestion de l air Conseil

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE TÉMISCAMINGUE/ROUYN-NORANDA VILLE DE VILLE-MARIE 18 août 2014 À une séance régulière du conseil municipal tenue au lieu habituel des délibérations le lundi 18 août 2014, à 20

Plus en détail

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE

SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE SANTÉ AU TRAVAIL L ESSENTIEL DE CE QUI CHANGE LOI DU 20 JUILLET 2011 ET SES DÉCRETS D APPLICATION Loi n 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l organisation de la médecine du travail, décrets 2012-134

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES»

REGLEMENT INTERIEUR. «ADASP des YVELINES» REGLEMENT INTERIEUR «ADASP des YVELINES» ARTICLE PREMIER - AGREMENT DES MEMBRES 1.1 Membres actifs du 1er collège : Le 1 er collège est composé au plus de 15 membres. Sont admis de droit les membres actifs

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers

La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier. Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers La crise de la Légionellose et le gestionnaire immobilier Bruno Turcotte Directeur Administration Placements immobiliers 1 Colloque annuel du comité énergie et gestion technique, 22 mars 2013 Votre partenaire

Plus en détail

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête!

Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Pour une meilleure prise en charge de la santé et sécurité du travail : Prendre le taureau par les cornes : c est pas bête! Historique État de la situation en 2008 Style de gestion : réactive La chance

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE

DEFINITION DE POSTE MISSIONS DU SERVICE DEFINITION DE POSTE DIRECTION : Direction des Ressources et des Relations Humaines MISSIONS DU SERVICE Mise en oeuvre de la politique de gestion des Ressources Humaines auprès du Conseil Général de la

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

Procédure de travail à chaud

Procédure de travail à chaud Procédure de travail à chaud Par le Service des terrains et bâtiments Mise à jour le 21 janvier 2010 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Liste de distribution... 3 3 Généralité... 4 4 Travail

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

Cette procédure papier et informatique s adresse à toutes les personnes de l EHPAD La Bastide (voir liste du personnel : RH-LP-DE-01).

Cette procédure papier et informatique s adresse à toutes les personnes de l EHPAD La Bastide (voir liste du personnel : RH-LP-DE-01). DQ-OG-PR-04 Nom de l établissement : EHPAD La Bastide Adresse : Lieu-dit Le Pré Commun 31 360 BEAUCHALOT Nom du Responsable : Sylvie LACOSTE-MANS, Directrice Audrey TINNES, Chargée Qualité Téléphone :

Plus en détail

ADOPTION : Comité de direction. Le cégep de Saint-Laurent offre à l ensemble de sa communauté un milieu de travail et un milieu éducatif sécuritaire.

ADOPTION : Comité de direction. Le cégep de Saint-Laurent offre à l ensemble de sa communauté un milieu de travail et un milieu éducatif sécuritaire. PROCÉDURE PROCÉDURE DE CADENASSAGE DATE : 16 juin 2015 SECTION : Procédure NUMÉRO : PR307 SERVICE ÉMETTEUR : Direction des ressources humaines ADOPTION : Comité de direction MODIFICATIONS : DESTINATAIRES

Plus en détail

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE»,

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE», CONVENTION DE PARTICIPATION AU PROGRAMME DE PRISE EN CHARGE DU DOSSIER DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL POUR LES S D ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE ENTRE : LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX,

Plus en détail