Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30"

Transcription

1 Le 5 juillet 2015, à 4h45 du matin, les membres du CHSCT du STPP, accompagnés d experts désignés par l administration, ont, à la demande des représentants CGT au CHSCT effectués la visite du garage de Romainville et du futur lieu de stationnement envisagé pour les véhicules des conducteurs et adjoints techniques de Romainville. Participants : Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30 Les représentants du Personnel CGT, Annaig Abdemeziane, Saad Berkani, Mahamady Diarra, secrétaire suppléant du CHSCT, Philippe George, Serge Léon, Jean-François Rhinan, Christophe Scillieri ; accompagnés du Président du CHSCT Mao Peninou, lui-même accompagné de son Directeur de Cabinet et de la Hiérarchie SMM et STPP. 1 ère PARTIE DE LA VISITE : FUTUR LIEU DE STATIONNEMENT ENVISAGE POUR LES VEHICULES DES CONDUCTEURS ET ADJOINTS TECHNIQUES DE ROMAINVILLE Les personnels de Maîtrise ne sont pas concernés et continueront à stationner leurs véhicules dans l enceinte du garage de Romainville. Les discussions sont encore en cours concernant les AEL. Présence d un «lieu de festivité» en face du futur parking : Trois salles sont louées tous les week-end et jours fériés en été (un week-end sur deux en hiver environ) pour des fêtes familiales et associatives. Ces salles se trouvent en face de l'entrée du parking. Les participants aux soirées stationnent dans la rue, parfois devant l'entrée du parking ou attendent l'ouverture du métro pour rentrer à leur domicile. Le premier métro à la station Bobigny Pantin Raymond Queneau part à 5h33. Le président de l'association LÁ TOUSSEU, gestionnaire de ces salles (3 salles d'une capacité de 100, 30 et 30 personnes) que les représentants au CHSCT ont rencontré lors de leur arrivée à 4h30 devant le parking a déclaré qu'il avait été contacté par la Mairie de Paris pour que soit mis fin à partir de la nuit du 4 au 5 juillet 2015 aux stationnements gênants. Il a fait déplacer une quinzaine de véhicules dans la nuit du 4 au 5 juillet. Il a également déclaré que des annonces seraient faites en début de soirée dans les salles pour demander aux participants de ne pas stationner devant le parking. Le 5 juillet au matin, les membres du CHSCT ont constaté que peu de véhicules stationnaient devant le parking. Néanmoins, il existe un risque d accident ou d agression en raison de la présence de personnes potentiellement en état d'ébriété ainsi que d une impossibilité potentielle d'entrer dans le parking en raison de stationnement gênant. La Direction propose donc de faire appel à la DPP (Direction de la Prévention et de la Protection) qui peut mandater un prestataire extérieur pour que des patrouilles effectuent des rondes sur le site du parking, à raison d un passage d'une demijournée pendant la semaine et d un dimanche sur quatre. Il a également été demandé au gérant de ces salles de ne pas stationner de véhicules devant l'entrée du parking. La DPE a par ailleurs pris l'attache du commissariat des Lilas. Les représentants au CHSCT ont pu constater le passage d un véhicule de police avant le début de la visite. Les représentants CGT au CHSCT préconisent la présence en statique d'agents de sécurité le week-end et les jours fériés de 4h30 à 6h à l'entrée du parking.

2 Modification des conditions de travail (non évoqué lors de la visite) : Les nouvelles conditions de stationnement (à l'extérieur du site) obligeront les agents à arriver plus tôt, et donc entraineront un temps de sommeil plus court, contraignant, notamment pour les adjoints techniques et conducteurs commençant à 5h ou 5h25. Pour en tenir compte, la DPE propose d avancer l'heure de départ du garage des conducteurs d'un maximum de 15 minutes (le temps nécessaire mesuré est de 12 minutes 55). Les représentants CGT au CHSCT considèrent que les adjoints techniques ne doivent pas être oubliés et préconisent qu ils bénéficient de la même mesure que les conducteurs, soit 15 minutes à récupérer en fin de service, ou que les trois à quatre adjoints techniques qui débutent à 5 heures puissent continuer à stationner dans l'enceinte du garage de Romainville. Les représentants CGT au CHSCT préconisent également que de nouvelles mesures soient effectuées après un mois de fonctionnement. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que les horaires de fin de service des agents soient officiellement modifiés, afin que tout accident de trajet sur le trajet retour notamment puisse être pris en compte. Fonctionnement des portes et grilles d accès : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que les portes et grilles d'accès au parking, cassées, avaient été réparées. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que les réparations avaient été effectuées. En cas de panne de la barrière d'entrée à l'arrivée des agents, la maitrise de Romainville contactera Sequano ou le gardien du Quadrium Nord. En cas de panne au départ des agents, il existe une procédure de déblocage manuel. Les représentants CGT au CHSCT préconisent une démonstration du déblocage manuel pour les agents de Romainville. Risque d intrusion : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que pour combler des espaces ouverts, sources d intrusions potentielles, des barreaudages avaient été aménagés. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que les réparations avaient été effectuées. Ascenseur : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que, l ascenseur, défectueux, avait été remis en service. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que l ascenseur fonctionnait. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que les interventions de dépannage soient assurées 7 jours sur 7 et de 4h30 à 17h pour "libérer" d'éventuels agents coincés dans l'ascenseur. Etat de la zone de stationnement envisagée pour les véhicules des conducteurs et adjoints techniques de Romainville : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que la remise en service de l éclairage, défectueux, est à venir. En réalité, aucun éclairage ne fonctionne, y compris les éclairages d'évacuation incendie après le 2 ème étage (escaliers et zone de stationnement). Les représentants CGT au CHSCT préconisent que la réparation des éclairages et des éclairages d évacuation incendie soit un préalable au stationnement des véhicules des agents de Romainville. Les membres du CHSCT ont également pu constater le très mauvais état du sol de la zone de stationnement en raison de la présence de bosses nombreuses et dangereuses, ainsi que le cheminement piétonnier partiellement effacé. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que la réfection du sol et un nouveau marquage de cheminement (fluo si possible) soient des préalables au stationnement des véhicules des agents de Romainville.

3 Vidéo- surveillance : L installation d'un système de vidéosurveillance spécifique et dédié à la zone qui sera occupée par les véhicules personnels des agents DPE au 3e niveau est en cours. Les images seront transmises dans les locaux de l'exploitation du garage et feront l'objet d'un enregistrement. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que des caméras sur la zone de stationnement et un écran dans le bureau d'accueil de l'exploitation du garage de Romainville ont été installés. Le système n'est pas encore opérationnel (problème d'interface avec la connexion ville). Les représentants CGT au CHSCT préconisent que le fonctionnement de la vidéo surveillance soit un préalable au stationnement des véhicules des agents de Romainville. Les représentants CGT au CHSCT demandent qu'une affichette à l'extérieur du parking soit mise en place, sur le modèle de l'affiche de la RATP "les espaces de stationnement de la mairie de Paris sont équipés de vidéo surveillance". Sécurité incendie et électrique : Les extincteurs présents sur le site ont été contrôlés selon la périodicité prévue. En revanche, les étages inférieurs sont équipés de 8 à 9 extincteurs. L'étage réservé aux agents de Romainville ne compte que 5 extincteurs. Les représentants CGT au CHSCT souhaitent savoir si les extincteurs sont en nombre suffisants. Les bacs à sable prévus en cas d incendie ne sont pas tous équipés de pelles et de seaux. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que des pelles et seaux soient prévus pour chaque bac. Une armoire électrique est ouverte et accessible au 3 ème étage (terrasse). Les représentants CGT au CHSCT préconisent que l armoire soit fermée et sécurisée. Sécurité en cas de neige ou verglas : La direction précise que c'est l'entreprise gestionnaire du parking qui est en charge du déneigement et du salage. A l'issue des 6 premiers mois d'utilisation du parking, la direction indique qu un bilan sera fait par la DPE et les moyens de sécurisation active seront, si nécessaire, adaptés en conséquence. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que ce bilan soit fait après deux mois de fonctionnement. 2 ème PARTIE DE LA VISITE : GARAGE DE ROMAINVILLE : Sécurité incendie : Les extincteurs présents sur le site ont été contrôlés selon la périodicité prévue. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que des exercices d'évacuation soient organisés y compris lorsque les conducteurs sont présents. Ménage des locaux : Le marché de nettoyage des locaux prévoit que le ménage soit fait tous les jours, y compris le dimanche (2 heures pour les sanitaires et vestiaires / 2h pour les réfectoires et bureaux). Un inspecteur de ménage doit passer régulièrement. Les représentants CGT au CHSCT considèrent que les locaux ne sont pas dans un état de propreté satisfaisant (sanitaires notamment). Le ménage n'est jamais effectué le dimanche (contrairement à ce qui est prévu au marché). Un seul local est aménagé pour le personnel de ménage, sans fenêtre, exigu, dans lequel le personnel doit remiser les produits et le matériel de ménage et se changer. Le stock de matériel est conservé au magasin. Le local de ménage contient peu de produits et de matériel (visiblement une seule serpillère). L'inspecteur de ménage n'est passé qu'une fois. Les représentants CGT au CHSCT demandent que soit aménagé un local de change pour le personnel de ménage séparé du local de remise du matériel de ménage. Les représentants CGT au CHSCT considèrent que le nombre d'heures allouées au nettoyage est insuffisant, et correspond plus à du ménage de locaux tertiaires qu'à du nettoyage de site industriel (comme indiqué par le BPRP (Bureau de Prévention des Risques Professionnels) lors de la dernière commission des registres SST). La direction indique que lors de la rédaction du marché, un travail avait été mené pour que soit pris en compte la spécificité des locaux de la SMM. Ces demandes n'ont pas été prises en compte par la DILT (Direction de l Immobilier, de la Logistique et des Transports).

4 Les représentants CGT au CHSCT préconisent a minima que des moyens supplémentaires (en temps et en matériel) soient alloués au personnel de ménage ou un retour du ménage en régie. Aire de lavage : L'aire de lavage n'est pas nettoyée en fin de service. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que l'aire de lavage soit systématiquement lavée à la fin de service et qu'elle soit couverte. Ambiance thermique : Aucune mesure de la température n'est faite dans les locaux des personnels de maitrise, dans les vestiaires et réfectoires ou les véhicules. Concernant les véhicules, il est précisé par l administration que les agents les plus fragiles sont systématiquement affectés à des véhicules climatisés. Pour les autres agents, il est établi le roulement suivant sur une période de trois jours : un jour en VE Voie Etroite (non climatisée), un jour en véhicule climatisé, un jour en puncheur (non climatisé et avec une surface vitrée très importante, donc très chaud en cas de canicule). Les représentants CGT au CHSCT préconisent qu'une campagne de mesures des températures des locaux de la maitrise, des véhicules et des vestiaires soit faite et qu une salle climatisée soit mise en place, accessible à l'ensemble des agents du garage et de l'atelier de Romainville. En attendant que l'ensemble des véhicules soit climatisé, les représentants CGT au CHSCT considèrent que le roulement dans les affectations de véhicules est une bonne solution. Sécurité : Les représentants CGT au CHSCT considèrent que la visibilité à la sortie du garage est mauvaise et préconisent l installation d'un miroir de visibilité face à la sortie. Documents obligatoires : Le registre SST n'est pas à disposition des agents à l'accueil, mais doit être demandé à la maitrise. Les représentants CGT au CHSCT rappellent que les registres SST doivent être à disposition à l'accueil. Nouveaux vestiaires du personnel : L ensemble des représentants au CHSCT présents lors de la visite signale qu il n y a pas d issue de secours prévue dans ces nouveaux vestiaires. L administration nous indique que les issues sont bien prévues. La CGT remercie l ensemble des personnels du garage et de l atelier de Romainville pour leur accueil. Je me syndique à la C.G.T. Nom.Prénom.. Lieu de travail Grade... Tel... Adresse personnelle... Mail... A remettre à un délégué C.G.T. de votre connaissance ou à renvoyer au : Syndicat C.G.T. du Nettoiement, TAM DPE, Maîtrise, Administratifs, Cadres des Services Publics Parisiens 3, rue du Château d Eau Paris 10 ème Tel : ou 25 Fax :

5 courriel : syndicat- Retrouvez tous nos tracts sur le site : cgt- spp.org Ce matériel a été élaboré par les syndiqués et est distribué grâce aux cotisations syndicales CGT Paris, le 10 juillet 2015

Experts nommés par la CGT : Pascal BETTINI, éboueur, 6 e arrondissement Régis VIECELI, éboueur, 10 e arrondissement

Experts nommés par la CGT : Pascal BETTINI, éboueur, 6 e arrondissement Régis VIECELI, éboueur, 10 e arrondissement La CGT a remporté 7 sièges sur 10 au Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT) du Service Technique de la Propreté de Paris (STPP) aux dernières élections professionnelles. Vos représentant-e-s

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

Pouvoir s opposer, Toujours proposer!

Pouvoir s opposer, Toujours proposer! SYNDICAT NATIONAL CFTC Finances Publiques Section du Pas de Calais Pouvoir s opposer, Toujours proposer! Le Comité hygiène et sécurité et condition de travail s est tenu dans les locaux de l immeuble Brassart

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas )

AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue ( ne sais pas ) VILLE D'AJACCIO SERVICE MEDECINE PROFESSIONNELLE ET PREVENTIVE UNITÉ DE TRAVAIL DATE AUDITS DE TERRAIN THEMES OUI NON NR La réponse à la question doit toujours être 1 dans la case oui, non ou non répondue

Plus en détail

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

Réf. Ifremer N 12/2 212 838. Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Réf. Ifremer N 12/2 212 838 Surveillance et gardiennage du Centre Ifremer de Bretagne Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) 1. OBJET...3 2. RESPONSABLES HABILITES...3 3. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

ESPACE MAURICE GENEVOIX REGLEMENT INTERIEUR

ESPACE MAURICE GENEVOIX REGLEMENT INTERIEUR ESPACE MAURICE GENEVOIX REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Municipal en date du 12 juillet 2001 instituant le règlement, Vu la délibération du Conseil Municipal en date du 6 avril 2004 portant

Plus en détail

Proposition de Règlement intérieur Présentation lors de la réunion de travail du 6 mai 2015 au CROS. Maison Régionale des Sports d Aquitaine

Proposition de Règlement intérieur Présentation lors de la réunion de travail du 6 mai 2015 au CROS. Maison Régionale des Sports d Aquitaine Proposition de Règlement intérieur Présentation lors de la réunion de travail du 6 mai 2015 au CROS Maison Régionale des Sports d Aquitaine Article 1 La Maison Régionale des Sports (MRS) est un équipement

Plus en détail

Règlement des ouvriers gardiens des établissements scolaires de la ville de Reims

Règlement des ouvriers gardiens des établissements scolaires de la ville de Reims Règlement des ouvriers gardiens des établissements scolaires de la ville de Reims Préliminaire Le présent règlement intérieur détermine les droits et obligations particuliers des ouvriers-gardiens des

Plus en détail

²SALLE DES FETES DE DOLOMIEU

²SALLE DES FETES DE DOLOMIEU ²SALLE DES FETES DE DOLOMIEU REGLEMENT D UTILISATION Composition de la salle : SALLES SUPERFICIES CAPACITES D ACCUEIL Grande salle (modulable) 584 m 2 438 personnes attablées 756 personnes sur chaise (salle

Plus en détail

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: xxx Situation de travail: Concertation Etablissement Personnes ayant participé à l'étude: CPPT Dates :

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

Titulaires : Suppléants :

Titulaires : Suppléants : La CGT a remporté 8 sièges sur 13 au Comité Technique de la DPE aux dernières élections professionnelles. Vos Elu-e-s présent-e-s au Comité Technique du 7 mai 2015 à 9h30 : Titulaires : Régis VIECELI Eboueur

Plus en détail

N 2015/. ENTRE : La commune de SAINT MORE, représentée par son Maire, ou son représentant légal, d une part, et

N 2015/. ENTRE : La commune de SAINT MORE, représentée par son Maire, ou son représentant légal, d une part, et CONTRAT DE LOCATION SANS HEBERGEMENT DE LA SALLE DES FETES ET ESPACES EXTERIEURS DE LA COMMUNE DE SAINT MORE N 2015/. ENTRE : La commune de SAINT MORE, représentée par son Maire, ou son représentant légal,

Plus en détail

AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT!

AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT! AMBIANCES DE TRAVAIL FAISONS RESPECTER LE DROIT! Trop chaud? Trop froid? Trop sombre?...dans la fonction publique, c est la réglementation du Code du travail qui fait loi sur ces questions. La loi n est

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR du COMPLEXE SPORTIF de LANDEHEN

REGLEMENT INTERIEUR du COMPLEXE SPORTIF de LANDEHEN REGLEMENT INTERIEUR du COMPLEXE SPORTIF de LANDEHEN Arrêté portant règlement spécifique: Le Maire de la commune de LANDEHEN, Vu l'article L 2212-2 du code Général des Collectivités Territoriales et suivants,

Plus en détail

CONSEIL DE CITE Réunion du 6 mars 2008. Compte rendu

CONSEIL DE CITE Réunion du 6 mars 2008. Compte rendu Alençon, le 26 mars 2008 CONSEIL DE CITE Réunion du 6 mars 2008 Compte rendu Le conseil de cité s'est réuni le 6 mars 2008 sous la présidence de M. Jean-Pierre LERAY, directeur de l'animation interministérielle

Plus en détail

Dossier de réservation d une salle communale

Dossier de réservation d une salle communale Dossier de réservation d une salle communale UTILISATION OCCASIONNELLE D UNE SALLE COMMUNALE DOSSIER DE RÉSERVATION Mode d emploi Vous souhaitez réserver une salle communale pour un évènement privé, ou

Plus en détail

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1 LA SECURITE PRIVEE AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE AGENT DE SECURITE De nos jours, on ne parle plus de vigiles ou gardien mais d'agents de prévention et de sécurité. Cette appellation regroupe plusieurs

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. DES SALLES MUNICIPALES de SAZE (Gard)

CONTRAT DE LOCATION. DES SALLES MUNICIPALES de SAZE (Gard) CONTRAT DE LOCATION DES SALLES MUNICIPALES de SAZE (Gard) DESTINATION Les salles municipales sont destinées : Aux associations de Saze à l occasion de manifestations publiques engendrant une activité lucrative

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SALLES COMMUNALES

REGLEMENT INTERIEUR DES SALLES COMMUNALES 81 600 - TARN 81 600 - TARN REGLEMENT INTERIEUR DES SALLES COMMUNALES Qui peut louer ou utiliser les salles et à quelle date? - Toute personne majeure et sous sa propre responsabilité - Maximum 6 mois

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS EXEMPLE DOCUMENT N 2 Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N2 2.indd 1 21/11/2014 17:04 EXEMPLE DE DOCUMENT UNIQUE Date de mise à jour : Activités Postes Sans Objet

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE,

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL PREAMBULE Le présent règlement a pour but de préciser quels sont les modes de fonctionnement adoptés par le CHSCT de l

Plus en détail

Conditions de réservation et Tarifs

Conditions de réservation et Tarifs LE DOMAINE DE LA FERME DE GRISIEN DESCRIPTION DES LIEUX Conditions de réservation et Tarifs Avec la réservation de la salle (le week-end) sont automatiquement compris dans la location : l office, le vestiaire,

Plus en détail

La sécurité au CIARUS

La sécurité au CIARUS La sécurité au CIARUS Les contrôles légaux Les organes de sécurité L entretien sécurité Formation du personnel La sécurité au quotidien La restauration La santé Le contrat d assurance Divers P2 P3 P3 P4

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES. Article R 4121-4 du code du travail. (révision et mise à jour octobre 2012)

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES. Article R 4121-4 du code du travail. (révision et mise à jour octobre 2012) Observation Concertation Information DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES Article R 4121-4 du code du travail (révision et mise à jour octobre 2012) NOM ET ADRESSE DE L ASSOCIATION : ORDIMIP (Observatoire

Plus en détail

Exemple d utilisation du guide Déparis dans une entreprise tertiaire

Exemple d utilisation du guide Déparis dans une entreprise tertiaire Exemple d utilisation du guide Déparis dans une entreprise tertiaire 1. Présentation de l entreprise: entreprise tertiaire bilingue de 80 personnes 2. La demande et les attentes de l entreprise. L entreprise

Plus en détail

Demande de réservation de salle, de matériel, d un véhicule.

Demande de réservation de salle, de matériel, d un véhicule. Demande de réservation de salle, de matériel, d un véhicule. DEMARCHE A SUIVRE : La demande doit être adressée à Monsieur le Maire dès que la date de la manifestation est arrêtée et au plus tard deux mois

Plus en détail

Consultation du CHSCT

Consultation du CHSCT Fondamentaux De manière générale, le CHSCT peut être saisi de toute question relevant de sa compétence par l'employeur, le comité d'entreprise et les délégués du personnel (art. L. 4612-13 du Code du travail).

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

CHARTE DE L'ATSEM. Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles

CHARTE DE L'ATSEM. Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles CHARTE DE L'ATSEM Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles La charte de l'atsem a pour objet de présenter les missions de l'agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles (ATSEM) mais aussi

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit être utilisée

Plus en détail

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous»

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous» REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL «La sécurité est l affaire de tous» Le registre est ouvert en application des dispositions de l article 3-1 du décret 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif

Plus en détail

Rapport de visite de l'établissement école élémentaire et collège de xxxx (46) Le jeudi 10 janvier 2013 de 9h à 17h

Rapport de visite de l'établissement école élémentaire et collège de xxxx (46) Le jeudi 10 janvier 2013 de 9h à 17h Rapport de visite de l'établissement école élémentaire et collège de xxxx (46) Le jeudi 10 janvier 2013 de 9h à 17h Personnes présentes lors de la visite Nom Prénom Qualité Organisation Objectifs : voir

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES SALLES DE L ESPACE ECULLY

REGLEMENT INTERIEUR DES SALLES DE L ESPACE ECULLY Préambule REGLEMENT INTERIEUR DES SALLES DE L ESPACE ECULLY L Espace Ecully est un service municipal polyvalent permettant l organisation de : - manifestations officielles ou publiques, - activités associatives

Plus en détail

Rapport d inspection CHSCT

Rapport d inspection CHSCT Rapport d inspection CHSCT Agence concernée: Strasbourg-Meinau Date de l inspection : 10/07/2014 Participants : Damien ZAGALA (CFTC), Gilles ALLARD (CFDT), Zohra DOUAIR (UNSA), Hervé STOLTZ (FO) L'agence

Plus en détail

PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES. Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles

PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES. Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles PREAMBULE La Ville d'aubagne met gratuitement à disposition des associations locales, des salles

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SECURITE DES ELEVES DANS LES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES PUBLIQUES.

SURVEILLANCE ET SECURITE DES ELEVES DANS LES ECOLES MATERNELLES ET ELEMENTAIRES PUBLIQUES. CHAPITRE 2 SURVEILLANCE DES ELEVES FICHE-TEXTES II-1 SURVEILLANCE DES ELEVES Circulaire n o 97-178 du 18 septembre 1997 NOR : MENE9702204C SURVEILLANCE ET SECURITE DES ELEVES DANS LES ECOLES MATERNELLES

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT MARC JAUMEGARDE N 2015-70-DEC- 1-1 DECISION 1/5 OBJET : SALLE DES SPORTS CONTRAT DE TELESURVEILLANCE / IXO

MAIRIE DE SAINT MARC JAUMEGARDE N 2015-70-DEC- 1-1 DECISION 1/5 OBJET : SALLE DES SPORTS CONTRAT DE TELESURVEILLANCE / IXO 1/5 OBJET : SALLE DES SPORTS CONTRAT DE TELESURVEILLANCE / IXO VU le code général des collectivités territoriales, et notamment les articles L.2122-22, L.2122-23, VU la délibération n 2014-43-DELIB-5-6

Plus en détail

Le suivi de la gestion de la Salle des Fêtes de la Mare est assuré par le Service Animation (3 impasse Mercure 97438 SAINTE MARIE)

Le suivi de la gestion de la Salle des Fêtes de la Mare est assuré par le Service Animation (3 impasse Mercure 97438 SAINTE MARIE) La Salle des Fêtes de la Mare située au 3, Impasse Mercure 97438 SAINTE MARIE est mise à la disposition des personnes privées sur la base du règlement suivant. Article premier Gestion Le suivi de la gestion

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

DISPOSITIF QUALITE TERRITORIAL ENGAGEMENT QUALITE P.A.C.A.

DISPOSITIF QUALITE TERRITORIAL ENGAGEMENT QUALITE P.A.C.A. DISPOSITIF QUALITE TERRITORIAL ENGAGEMENT QUALITE P.A.C.A. Passerelle vers Secteur d'activité : "Sports de Nature" Document d'auto-evaluation PRE REQUIS REGLEMENTATION Satisfaisant A améliorer PRE-REQUIS

Plus en détail

Fiches Techniques. Règlement Intérieur. Particuliers

Fiches Techniques. Règlement Intérieur. Particuliers Service Festivités et Location de Salle Fiches Techniques Règlement Intérieur Particuliers Contact : Anita Godbille Tél/ 03 27 28 12 88 Courriel : agodbille@mairie-petiteforet.fr Service Festivités et

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

LE PLAN DE PREVENTION

LE PLAN DE PREVENTION 1 Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Manag ers Association LE PLAN DE PREVENTION Avertissement : ce document est un exemple établi pour un besoin particulier. Il

Plus en détail

Gestion de l accueil ENSEEIHT

Gestion de l accueil ENSEEIHT Gestion de l accueil ENSEEIHT Objet : cette procédure détaille les missions qui incombent au personnel du service gestion de site gérant l accueil de l ENSEEIHT. Domaine d application : Liste de diffusion

Plus en détail

Association «La gestion du foyer rural de Manderen» REGLEMENT D'UTILISATION DU FOYER RURAL

Association «La gestion du foyer rural de Manderen» REGLEMENT D'UTILISATION DU FOYER RURAL REGLEMENT D'UTILISATION DU FOYER RURAL GENERALITES Article 1 : Article 2 : Le présent règlement est applicable au Foyer Rural de Manderen. L'association dispose librement de la salle. Nul ne peut prétendre

Plus en détail

LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL

LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL LES MISSIONS DES DELEGUES DU PERSONNEL Les délégués du personnel sont les interlocuteurs privilégiés de l'employeur. Elus dans toutes les entreprises de 11 salariés et plus, les délégués du personnel exercent

Plus en détail

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention

CEP-CICAT 5 Février 2015. Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention CEP-CICAT 5 Février 2015 Lieutenant Jean-marc BRUCKERT - Service Prévention EVACUER EN TOUTE SECURITE ESPACES D ATTENTE SECURISES SOLUTIONS EQUIVALENTES CAS D EXONERATION ERP CODE DU TRAVAIL IGH Introduction

Plus en détail

Heures supplémentaires et heures complémentaires

Heures supplémentaires et heures complémentaires INSTRUCTION n 2015-4 du 8 janvier 2015 Heures supplémentaires et heures complémentaires Emetteur : Direction des ressources humaines et des relations sociales - Direction gestion administrative du personnel

Plus en détail

Compte rendu du plénier du 13/11/2013

Compte rendu du plénier du 13/11/2013 Paris, le 12/02/2014 Compte rendu du plénier du 13/11/2013 Cher(e) camarade, L'avenir de la mission OP/CO à Paris Nous t adressons un compte rendu de la séance plénière du CHS-CT de Paris du 13/11/2013

Plus en détail

PRE RESERVATION DE LOCATION SALLE 7-77

PRE RESERVATION DE LOCATION SALLE 7-77 PRE RESERVATION DE LOCATION SALLE 7-77 A retourner avant le (sinon annulée) Telephone Mairie 05 65 75 51 00 Salle 7-77 Services Techniques Mail Mairie@mairie-olemps.fr (29/09/2015) Nom du demandeur : Prénom

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général,

Monsieur le Directeur Général, Toulouse, le 16 juin 2009 Monsieur le Directeur Général, les agents du Mirail s'adressent à vous afin de vous faire part de leurs exigences en ce qui concerne l'installation du futur immeuble de la D.G.F.I.P..

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION

PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION 2. LES DIFFERENTES ETAPES DE LA COORDINATION PLAN DE PREVENTION 1. CONTEXTE DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN DE PREVENTION Pour toute opération de travaux ou prestation de service réalisée par une ou plusieurs entreprises extérieures sur les sites de l ANSES

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE SOCIO-CULTURELLE SALLE 70 M² - ENTREE NORD

REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE SOCIO-CULTURELLE SALLE 70 M² - ENTREE NORD REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE SOCIO-CULTURELLE SALLE 70 M² - ENTREE NORD Article 1 : DISPOSITIONS GENERALES Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit être

Plus en détail

ANNEXE au CCP NETTOYAGE DES LOCAUX LISTE DES PRESTATIONS DE NETTOYAGE A REALISER DANS LE CADRE DU CONTRAT

ANNEXE au CCP NETTOYAGE DES LOCAUX LISTE DES PRESTATIONS DE NETTOYAGE A REALISER DANS LE CADRE DU CONTRAT ANNEXE au CCP NETTOYAGE DES LOCAUX LISTE DES PRESTATIONS DE NETTOYAGE A REALISER DANS LE CADRE DU CONTRAT CCP - Consultation Nettoyage des Locaux SEM Numerica Août 2011 Page 1 sur 12 Article 1. Prestations

Plus en détail

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages

LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT. Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages LA FONCTION BATIMENT DANS LES ÉCOLES DU 14 E ARRONDISSEMENT Jeudi 18 décembre 2014, 18h00 Mairie du 14 e, salle des mariages L ÉCOLE : UN ÉQUIPEMENT PUBLIC DE PROXIMITÉ La ville de Paris, comme toutes

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES. (Applicable pour tous les engagements pris par la commune à partir du 1 er janvier 2015)

REGLEMENT D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES. (Applicable pour tous les engagements pris par la commune à partir du 1 er janvier 2015) REGLEMENT D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES (Applicable pour tous les engagements pris par la commune à partir du 1 er janvier 2015) I RESERVATION Tous les habitants et toutes les associations de la

Plus en détail

Compte rendu réunion de quartier. Samedi 13 juin 2015 ROISSY CENTRE AULNES SAULES CORAIL BOIS BRIARD

Compte rendu réunion de quartier. Samedi 13 juin 2015 ROISSY CENTRE AULNES SAULES CORAIL BOIS BRIARD Compte rendu réunion de quartier Samedi 13 juin 2015 ROISSY CENTRE AULNES SAULES CORAIL BOIS BRIARD Elus présents : François Bouchart, Maire Jonathan Zerdoun, 1 er Maire-adjoint chargé du Développement

Plus en détail

A SFALIA. Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci.

A SFALIA. Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci. A SFALIA TELECONCIERGERIE Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci. Le contexte : Une demande croissante de sécurité Une situation

Plus en détail

Règlement intérieur de la Maison des Associations

Règlement intérieur de la Maison des Associations Règlement intérieur de la Maison des Associations Article 1 : OBJET a) Le présent règlement a pour objet de définir les conditions d accès et d utilisation de la Maison des Associations de la ville de

Plus en détail

Annexe au règlement intérieur relative. à la gestion du temps de travail

Annexe au règlement intérieur relative. à la gestion du temps de travail Annexe au règlement intérieur relative à la gestion du temps de travail Sommaire. I - La durée annuelle du travail...3 II - La durée hebdomadaire du travail / cycle de travail...3 III - La journée de travail...4

Plus en détail

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation :

La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. La Réglementation : La Réglementation : Code du travail - Livre 2 - Section 4. I - Prévention des Incendies. La Réglementation : Sous - Section 1 : Dispositions générales. Article R 232-12 : Les dispositions de la présente

Plus en détail

CREDIT DE CONSTRUCTION DE CHF 2'311'500,-- POUR LA REFECTION DE L ECOLE MONTFLEURY 2

CREDIT DE CONSTRUCTION DE CHF 2'311'500,-- POUR LA REFECTION DE L ECOLE MONTFLEURY 2 VILLE DE VERSOIX MESSAGE DU CONSEIL ADMINISTRATIF A l attention de Mesdames et Messieurs, Les Conseillères Municipales et Conseillers Municipaux MAIRIE VERSION N : Définitive FIGÉE LE : 03.06.2009 Evolution

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT BRICE SUR VIENNE

COMMUNE DE SAINT BRICE SUR VIENNE COMMUNE DE SAINT BRICE SUR VIENNE PRESENTATION DES DIFFERENTES SALLES DES FETES Mairie de Saint-Brice-sur-Vienne - 1 - Installations municipales : La municipalité dispose de 3 salles (Chambéry, La Fabrique

Plus en détail

Plan de Protection Industrielle et de Circulation Site de Braine-l Alleud

Plan de Protection Industrielle et de Circulation Site de Braine-l Alleud Plan de Protection Industrielle et de Circulation Site de Braine-l Alleud 1. Politique générale Les données relatives aux recherches, licences, brevets, procédures, méthodes de travail, de production et

Plus en détail

LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL

LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL République française Polynésie française www.cgf.pf LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I La rémunération du temps de travail habituel p. 2 A La définition du temps de travail

Plus en détail

COMPTE RE DU Comité de Quartier secteur 2 Clémenceau Kiener Le 05 juin 2014

COMPTE RE DU Comité de Quartier secteur 2 Clémenceau Kiener Le 05 juin 2014 COMPTE RE DU Comité de Quartier secteur 2 Clémenceau Kiener Le 05 juin 2014 Référents du quartier : Madame Christine Vermeersch et Monsieur Eric Haudiquet Les référents peuvent être contactés par mail

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Plan de prévention

Entreprises de travail à façon de la viande. Plan de prévention Entreprises de travail à façon de la viande Plan de prévention L intervention dans l entreprise du donneur d ordre ajoute aux risques propres au travail de la viande des risques d interférences avec l

Plus en détail

Être intérimaire chez Page Personnel

Être intérimaire chez Page Personnel Intérim et recrutement spécialisés www.pagepersonnel.fr BIENVENUE CHEZ PAGE PERSONNEL Nous sommes heureux de vous compter parmi les intérimaires de et vous remercions de votre confiance. Ce guide vous

Plus en détail

MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle

MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR ET L'ETABLISSEMENT 1 DEMANDEUR (bénéficiaire de l autorisation) NOM, prénoms...

Plus en détail

Guide Ordre & Propreté

Guide Ordre & Propreté Conception graphique et rédaction : Agence Apostrophe & Cie - 1400 Lisieux. Imprimé sur papier recyclé. Ordre et propreté Respecter et montrer la sécurité Ordonner l espace de travail de façon efficace

Plus en détail

Contrat de Maintenance Climatisation Froid commercial Contrat N :

Contrat de Maintenance Climatisation Froid commercial Contrat N : Contrat de Maintenance Climatisation Froid commercial Contrat N : Entre les soussignés : d une part Raison sociale : Nom, prénom : Agissant en qualité de : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Fax

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13

GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 GUIDE DES MISSIONS A L UNIVERSITE PARIS 13 Version 4.00 du 16 juin 2011 1 Guide_Mission_V4.00 1. DISPOSITIONS COMMUNES La notion de missionnaire Est considéré comme missionnaire un agent en service, muni

Plus en détail

Le déroulement de l'enquête

Le déroulement de l'enquête Le déroulement de l'enquête Nous vous remercions de participer à notre enquête sur les charges de copropriété, dont nous publierons les résultats, dans notre mensuel et sur notre site, fin 2010, dès que

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL

REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL DEPARTEMENT DE L'ISERE REGLEMENT INTERIEUR DE LA SALLE DU MAIL 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objectif de permettre l utilisation de la salle du mail pour la satisfaction pleine et entière

Plus en détail

NOTICE DE PRESENTATION

NOTICE DE PRESENTATION - 1 - PROJET DE CENTRE DE RECYCLAGE SECTEUR MERMOZ A EYSINES NOTICE DE PRESENTATION CONTEXTE DE LA DEMANDE La Communauté Urbaine de Bordeaux est compétente en matière de gestion des déchets en ce qui concerne

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

«La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» (Platon) «Nul n'est méchant volontairement» (Socrate)

«La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» (Platon) «Nul n'est méchant volontairement» (Socrate) Fiche pédagogique Accessibilité des ERP «La liberté est le droit de faire tout ce que les lois permettent» (Platon) «Nul n'est méchant volontairement» (Socrate) Depuis l actualité douloureuse de la communauté

Plus en détail

CONDITIONS DE LOCATION

CONDITIONS DE LOCATION CONDITIONS DE LOCATION Dispositions générales Les locations sont effectuées par des personnes physique ou morale uniquement à titre privé. Les réunions ou manifestations de toute nature ayant lieu dans

Plus en détail

Sécurité de la clientèle dans les magasins

Sécurité de la clientèle dans les magasins AD/BS 06.227 5 Septembre 2006 Sécurité de la clientèle dans les magasins CONSEIL DU COMMERCE DE FRANCE 40, Bd Malesherbes 75008 Paris Tél : 01 40 15 03 03 Fax : 01 40 15 97 22 Email : conseilducommerce@cdcf.com

Plus en détail

Dans quels cas réaliser un plan de prévention?

Dans quels cas réaliser un plan de prévention? Dans quels cas réaliser un plan de prévention? «L opération» peut être de différentes natures : chantiers, travaux de bâtiment, entretien de locaux, prestations intellectuelles Planification d une opération

Plus en détail

REGLEMENT D'UTILISATION DU PARC MINUTE DE L HOTEL D AGGLOMERATION

REGLEMENT D'UTILISATION DU PARC MINUTE DE L HOTEL D AGGLOMERATION REGLEMENT D'UTILISATION DU PARC MINUTE DE L HOTEL D AGGLOMERATION Chapitre 1 : les droits des utilisateurs Chapitre 2 : les obligations des utilisateurs Chapitre 3 : l'utilisation du véhicule Chapitre

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

Dossier de presse Contact presse :

Dossier de presse Contact presse : Dossier de presse Contact presse : Corine Busson-Benhammou, responsable des relations presse Ville d Angers - Angers Loire Métropole Tél. : 02 41 05 40 33 - corine.busson-benhammou@ville.angers.fr 1 Sommaire

Plus en détail

Rapport bourse Explora

Rapport bourse Explora 05/09/2011 Rapport bourse Explora Stage de 3 mois au Brésil Raphaël BONSANG raphael.bonsang@ecl2012.ec-lyon.fr Ecole Centrale Lyon 1 Vie pratique - Logement : Lors de ma demande de stage, j ai demandé

Plus en détail

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES

Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Règlement intérieur Hygiène sécurité de la COMMUNE D AMBES Objet et champ d application Article 1 Le présent règlement rappelle et précise certaines règles applicables en matière d'hygiène et de sécurité

Plus en détail

QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT

QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT Fiche syndicale août 2014 TOUS LES SECTEURS QUALITÉ DE L ENVIRONNEMENT Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) art. 9 Le travailleur a droit à des conditions de travail qui respectent sa santé,

Plus en détail

Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période de questions.

Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période de questions. Merci de vous inscrire pour vos questions dans le registre à l entrée de la salle Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période

Plus en détail

PLAN GARAGES à BENNES DPE

PLAN GARAGES à BENNES DPE Direction de la Propreté et de l Eau PLAN GARAGES à BENNES DPE Comité de concertation STPP du 28 mars 2013 1 Garages DPE actuels et sites SYCTOM SDI Garages à Bennes SAINT-OUEN AUBERVILLIERS ROMAINVILLE

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs

CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL. Étudiants des sections de techniciens supérieurs CONVENTION DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Étudiants des sections de techniciens supérieurs Vu la délibération du conseil d administration du lycée en date du 29 mai 2007 approuvant la convention-type

Plus en détail

ARRÊTE DU MAIRE REGLEMENT DES SALLES COMMUNALES. Préambule

ARRÊTE DU MAIRE REGLEMENT DES SALLES COMMUNALES. Préambule ARRÊTE DU MAIRE VU l article L2212-2 du Code général des collectivités territoriales ; CONSIDERANT qu il y a lieu de règlementer la procédure de mise à disposition de locaux et de matériel, REGLEMENT DES

Plus en détail

150.000 Euros pour une E.Démocratie?

150.000 Euros pour une E.Démocratie? 150.000 Euros pour une E.Démocratie? La DRH conduit une enquête sociale à l aide de l institut de sondage IPSOS. Le coût de cette enquête est évalué à 150.000 euros. Ce questionnaire se veut un éclairage

Plus en détail

0 2 c o n n e c t e r

0 2 c o n n e c t e r 02 connecter Daitem Services Des engagements clairs En support à la dynamique d innovation technologique de Daitem, Daitem Services est le partenaire unique pour proposer des solutions cohérentes et des

Plus en détail

Stop aux chutes en hiver Conseils pour les responsables des services de gestion et d entretien des bâtiments

Stop aux chutes en hiver Conseils pour les responsables des services de gestion et d entretien des bâtiments Stop aux chutes en hiver pour les responsables des services de gestion et d entretien des bâtiments Avez-vous déjà organisé le service d hiver? En Suisse, 295 000 personnes par an se blessent en trébuchant,

Plus en détail