Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30"

Transcription

1 Le 5 juillet 2015, à 4h45 du matin, les membres du CHSCT du STPP, accompagnés d experts désignés par l administration, ont, à la demande des représentants CGT au CHSCT effectués la visite du garage de Romainville et du futur lieu de stationnement envisagé pour les véhicules des conducteurs et adjoints techniques de Romainville. Participants : Début de la visite : 4h45 Fin de la visite : 7h30 Les représentants du Personnel CGT, Annaig Abdemeziane, Saad Berkani, Mahamady Diarra, secrétaire suppléant du CHSCT, Philippe George, Serge Léon, Jean-François Rhinan, Christophe Scillieri ; accompagnés du Président du CHSCT Mao Peninou, lui-même accompagné de son Directeur de Cabinet et de la Hiérarchie SMM et STPP. 1 ère PARTIE DE LA VISITE : FUTUR LIEU DE STATIONNEMENT ENVISAGE POUR LES VEHICULES DES CONDUCTEURS ET ADJOINTS TECHNIQUES DE ROMAINVILLE Les personnels de Maîtrise ne sont pas concernés et continueront à stationner leurs véhicules dans l enceinte du garage de Romainville. Les discussions sont encore en cours concernant les AEL. Présence d un «lieu de festivité» en face du futur parking : Trois salles sont louées tous les week-end et jours fériés en été (un week-end sur deux en hiver environ) pour des fêtes familiales et associatives. Ces salles se trouvent en face de l'entrée du parking. Les participants aux soirées stationnent dans la rue, parfois devant l'entrée du parking ou attendent l'ouverture du métro pour rentrer à leur domicile. Le premier métro à la station Bobigny Pantin Raymond Queneau part à 5h33. Le président de l'association LÁ TOUSSEU, gestionnaire de ces salles (3 salles d'une capacité de 100, 30 et 30 personnes) que les représentants au CHSCT ont rencontré lors de leur arrivée à 4h30 devant le parking a déclaré qu'il avait été contacté par la Mairie de Paris pour que soit mis fin à partir de la nuit du 4 au 5 juillet 2015 aux stationnements gênants. Il a fait déplacer une quinzaine de véhicules dans la nuit du 4 au 5 juillet. Il a également déclaré que des annonces seraient faites en début de soirée dans les salles pour demander aux participants de ne pas stationner devant le parking. Le 5 juillet au matin, les membres du CHSCT ont constaté que peu de véhicules stationnaient devant le parking. Néanmoins, il existe un risque d accident ou d agression en raison de la présence de personnes potentiellement en état d'ébriété ainsi que d une impossibilité potentielle d'entrer dans le parking en raison de stationnement gênant. La Direction propose donc de faire appel à la DPP (Direction de la Prévention et de la Protection) qui peut mandater un prestataire extérieur pour que des patrouilles effectuent des rondes sur le site du parking, à raison d un passage d'une demijournée pendant la semaine et d un dimanche sur quatre. Il a également été demandé au gérant de ces salles de ne pas stationner de véhicules devant l'entrée du parking. La DPE a par ailleurs pris l'attache du commissariat des Lilas. Les représentants au CHSCT ont pu constater le passage d un véhicule de police avant le début de la visite. Les représentants CGT au CHSCT préconisent la présence en statique d'agents de sécurité le week-end et les jours fériés de 4h30 à 6h à l'entrée du parking.

2 Modification des conditions de travail (non évoqué lors de la visite) : Les nouvelles conditions de stationnement (à l'extérieur du site) obligeront les agents à arriver plus tôt, et donc entraineront un temps de sommeil plus court, contraignant, notamment pour les adjoints techniques et conducteurs commençant à 5h ou 5h25. Pour en tenir compte, la DPE propose d avancer l'heure de départ du garage des conducteurs d'un maximum de 15 minutes (le temps nécessaire mesuré est de 12 minutes 55). Les représentants CGT au CHSCT considèrent que les adjoints techniques ne doivent pas être oubliés et préconisent qu ils bénéficient de la même mesure que les conducteurs, soit 15 minutes à récupérer en fin de service, ou que les trois à quatre adjoints techniques qui débutent à 5 heures puissent continuer à stationner dans l'enceinte du garage de Romainville. Les représentants CGT au CHSCT préconisent également que de nouvelles mesures soient effectuées après un mois de fonctionnement. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que les horaires de fin de service des agents soient officiellement modifiés, afin que tout accident de trajet sur le trajet retour notamment puisse être pris en compte. Fonctionnement des portes et grilles d accès : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que les portes et grilles d'accès au parking, cassées, avaient été réparées. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que les réparations avaient été effectuées. En cas de panne de la barrière d'entrée à l'arrivée des agents, la maitrise de Romainville contactera Sequano ou le gardien du Quadrium Nord. En cas de panne au départ des agents, il existe une procédure de déblocage manuel. Les représentants CGT au CHSCT préconisent une démonstration du déblocage manuel pour les agents de Romainville. Risque d intrusion : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que pour combler des espaces ouverts, sources d intrusions potentielles, des barreaudages avaient été aménagés. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que les réparations avaient été effectuées. Ascenseur : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que, l ascenseur, défectueux, avait été remis en service. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que l ascenseur fonctionnait. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que les interventions de dépannage soient assurées 7 jours sur 7 et de 4h30 à 17h pour "libérer" d'éventuels agents coincés dans l'ascenseur. Etat de la zone de stationnement envisagée pour les véhicules des conducteurs et adjoints techniques de Romainville : Le document, communiqué aux membres du CHSCT avant la visite, indiquait que la remise en service de l éclairage, défectueux, est à venir. En réalité, aucun éclairage ne fonctionne, y compris les éclairages d'évacuation incendie après le 2 ème étage (escaliers et zone de stationnement). Les représentants CGT au CHSCT préconisent que la réparation des éclairages et des éclairages d évacuation incendie soit un préalable au stationnement des véhicules des agents de Romainville. Les membres du CHSCT ont également pu constater le très mauvais état du sol de la zone de stationnement en raison de la présence de bosses nombreuses et dangereuses, ainsi que le cheminement piétonnier partiellement effacé. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que la réfection du sol et un nouveau marquage de cheminement (fluo si possible) soient des préalables au stationnement des véhicules des agents de Romainville.

3 Vidéo- surveillance : L installation d'un système de vidéosurveillance spécifique et dédié à la zone qui sera occupée par les véhicules personnels des agents DPE au 3e niveau est en cours. Les images seront transmises dans les locaux de l'exploitation du garage et feront l'objet d'un enregistrement. Les membres du CHSCT ont effectivement pu constater que des caméras sur la zone de stationnement et un écran dans le bureau d'accueil de l'exploitation du garage de Romainville ont été installés. Le système n'est pas encore opérationnel (problème d'interface avec la connexion ville). Les représentants CGT au CHSCT préconisent que le fonctionnement de la vidéo surveillance soit un préalable au stationnement des véhicules des agents de Romainville. Les représentants CGT au CHSCT demandent qu'une affichette à l'extérieur du parking soit mise en place, sur le modèle de l'affiche de la RATP "les espaces de stationnement de la mairie de Paris sont équipés de vidéo surveillance". Sécurité incendie et électrique : Les extincteurs présents sur le site ont été contrôlés selon la périodicité prévue. En revanche, les étages inférieurs sont équipés de 8 à 9 extincteurs. L'étage réservé aux agents de Romainville ne compte que 5 extincteurs. Les représentants CGT au CHSCT souhaitent savoir si les extincteurs sont en nombre suffisants. Les bacs à sable prévus en cas d incendie ne sont pas tous équipés de pelles et de seaux. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que des pelles et seaux soient prévus pour chaque bac. Une armoire électrique est ouverte et accessible au 3 ème étage (terrasse). Les représentants CGT au CHSCT préconisent que l armoire soit fermée et sécurisée. Sécurité en cas de neige ou verglas : La direction précise que c'est l'entreprise gestionnaire du parking qui est en charge du déneigement et du salage. A l'issue des 6 premiers mois d'utilisation du parking, la direction indique qu un bilan sera fait par la DPE et les moyens de sécurisation active seront, si nécessaire, adaptés en conséquence. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que ce bilan soit fait après deux mois de fonctionnement. 2 ème PARTIE DE LA VISITE : GARAGE DE ROMAINVILLE : Sécurité incendie : Les extincteurs présents sur le site ont été contrôlés selon la périodicité prévue. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que des exercices d'évacuation soient organisés y compris lorsque les conducteurs sont présents. Ménage des locaux : Le marché de nettoyage des locaux prévoit que le ménage soit fait tous les jours, y compris le dimanche (2 heures pour les sanitaires et vestiaires / 2h pour les réfectoires et bureaux). Un inspecteur de ménage doit passer régulièrement. Les représentants CGT au CHSCT considèrent que les locaux ne sont pas dans un état de propreté satisfaisant (sanitaires notamment). Le ménage n'est jamais effectué le dimanche (contrairement à ce qui est prévu au marché). Un seul local est aménagé pour le personnel de ménage, sans fenêtre, exigu, dans lequel le personnel doit remiser les produits et le matériel de ménage et se changer. Le stock de matériel est conservé au magasin. Le local de ménage contient peu de produits et de matériel (visiblement une seule serpillère). L'inspecteur de ménage n'est passé qu'une fois. Les représentants CGT au CHSCT demandent que soit aménagé un local de change pour le personnel de ménage séparé du local de remise du matériel de ménage. Les représentants CGT au CHSCT considèrent que le nombre d'heures allouées au nettoyage est insuffisant, et correspond plus à du ménage de locaux tertiaires qu'à du nettoyage de site industriel (comme indiqué par le BPRP (Bureau de Prévention des Risques Professionnels) lors de la dernière commission des registres SST). La direction indique que lors de la rédaction du marché, un travail avait été mené pour que soit pris en compte la spécificité des locaux de la SMM. Ces demandes n'ont pas été prises en compte par la DILT (Direction de l Immobilier, de la Logistique et des Transports).

4 Les représentants CGT au CHSCT préconisent a minima que des moyens supplémentaires (en temps et en matériel) soient alloués au personnel de ménage ou un retour du ménage en régie. Aire de lavage : L'aire de lavage n'est pas nettoyée en fin de service. Les représentants CGT au CHSCT préconisent que l'aire de lavage soit systématiquement lavée à la fin de service et qu'elle soit couverte. Ambiance thermique : Aucune mesure de la température n'est faite dans les locaux des personnels de maitrise, dans les vestiaires et réfectoires ou les véhicules. Concernant les véhicules, il est précisé par l administration que les agents les plus fragiles sont systématiquement affectés à des véhicules climatisés. Pour les autres agents, il est établi le roulement suivant sur une période de trois jours : un jour en VE Voie Etroite (non climatisée), un jour en véhicule climatisé, un jour en puncheur (non climatisé et avec une surface vitrée très importante, donc très chaud en cas de canicule). Les représentants CGT au CHSCT préconisent qu'une campagne de mesures des températures des locaux de la maitrise, des véhicules et des vestiaires soit faite et qu une salle climatisée soit mise en place, accessible à l'ensemble des agents du garage et de l'atelier de Romainville. En attendant que l'ensemble des véhicules soit climatisé, les représentants CGT au CHSCT considèrent que le roulement dans les affectations de véhicules est une bonne solution. Sécurité : Les représentants CGT au CHSCT considèrent que la visibilité à la sortie du garage est mauvaise et préconisent l installation d'un miroir de visibilité face à la sortie. Documents obligatoires : Le registre SST n'est pas à disposition des agents à l'accueil, mais doit être demandé à la maitrise. Les représentants CGT au CHSCT rappellent que les registres SST doivent être à disposition à l'accueil. Nouveaux vestiaires du personnel : L ensemble des représentants au CHSCT présents lors de la visite signale qu il n y a pas d issue de secours prévue dans ces nouveaux vestiaires. L administration nous indique que les issues sont bien prévues. La CGT remercie l ensemble des personnels du garage et de l atelier de Romainville pour leur accueil. Je me syndique à la C.G.T. Nom.Prénom.. Lieu de travail Grade... Tel... Adresse personnelle... Mail... A remettre à un délégué C.G.T. de votre connaissance ou à renvoyer au : Syndicat C.G.T. du Nettoiement, TAM DPE, Maîtrise, Administratifs, Cadres des Services Publics Parisiens 3, rue du Château d Eau Paris 10 ème Tel : ou 25 Fax :

5 courriel : syndicat- Retrouvez tous nos tracts sur le site : cgt- spp.org Ce matériel a été élaboré par les syndiqués et est distribué grâce aux cotisations syndicales CGT Paris, le 10 juillet 2015

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL > Santé et sécurité au travail : obligations et responsabilités de l'employeur LES OBLIGATIONS DE L'EMPLOYEUR EN MATIÈRE D'HYGIÈNE ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL L'ÉVALUATION DES RISQUES DANS L'ENTREPRISE...

Plus en détail

PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES. Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles

PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES. Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles PRÊT DE SALLES MUNICIPALES AUX ASSOCIATIONS AUBAGNAISES Pour réunions ou Manifestations exceptionnelles PREAMBULE La Ville d'aubagne met gratuitement à disposition des associations locales, des salles

Plus en détail

C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS

C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS C O M M U N E D E B E S S E S U R I S S O L E REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE POLYVALENTE ET/OU DU FOYER LOCATIONS (Règlement approuvé par délibération du Conseil Municipal N 90/14 en date du 24 septembre

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP

OBLIGATIONS RELATIVES À LA CRÉATION OU MODIFICATION D UN ERP L exploitation d un Établissement Recevant du Public nécessite de respecter un certain nombre de règles spécifiques. Deux domaines sont particulièrement surveillés : l accessibilité, ces établissements

Plus en détail

DIRECTION GESTIONNAIRE

DIRECTION GESTIONNAIRE DIRECTION DES PERSONNELS ET DE L'ADAPTATION DE L ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL Montpellier, le 13 octobre 2009 SOUS-DIRECTION DES POLITIQUES SOCIALES ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL INSPECTION HYGIENE ET SECURITE

Plus en détail

Experts nommés par la CGT : Pascal BETTINI, éboueur, 6 e arrondissement Régis VIECELI, éboueur, 10 e arrondissement

Experts nommés par la CGT : Pascal BETTINI, éboueur, 6 e arrondissement Régis VIECELI, éboueur, 10 e arrondissement La CGT a remporté 7 sièges sur 10 au Comité Hygiène, Sécurité et Conditions de Travail (CHSCT) du Service Technique de la Propreté de Paris (STPP) aux dernières élections professionnelles. Vos représentant-e-s

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. DES SALLES MUNICIPALES de SAZE (Gard)

CONTRAT DE LOCATION. DES SALLES MUNICIPALES de SAZE (Gard) CONTRAT DE LOCATION DES SALLES MUNICIPALES de SAZE (Gard) DESTINATION Les salles municipales sont destinées : Aux associations de Saze à l occasion de manifestations publiques engendrant une activité lucrative

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

Demande de réservation de salle, de matériel, d un véhicule.

Demande de réservation de salle, de matériel, d un véhicule. Demande de réservation de salle, de matériel, d un véhicule. DEMARCHE A SUIVRE : La demande doit être adressée à Monsieur le Maire dès que la date de la manifestation est arrêtée et au plus tard deux mois

Plus en détail

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10 L ÉVACUATION DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP 10.1 ESPACE D ATTENTE SÉCURISÉ FOCUS 1 : L'IMPLANTATION PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ACCESSIBILITÉ L ensemble des usagers doit pouvoir être évacué du bâtiment.

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE pour les ERP de 5 ème catégorie SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

N 2015/. ENTRE : La commune de SAINT MORE, représentée par son Maire, ou son représentant légal, d une part, et

N 2015/. ENTRE : La commune de SAINT MORE, représentée par son Maire, ou son représentant légal, d une part, et CONTRAT DE LOCATION SANS HEBERGEMENT DE LA SALLE DES FETES ET ESPACES EXTERIEURS DE LA COMMUNE DE SAINT MORE N 2015/. ENTRE : La commune de SAINT MORE, représentée par son Maire, ou son représentant légal,

Plus en détail

La sécurité au CIARUS

La sécurité au CIARUS La sécurité au CIARUS Les contrôles légaux Les organes de sécurité L entretien sécurité Formation du personnel La sécurité au quotidien La restauration La santé Le contrat d assurance Divers P2 P3 P3 P4

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

L'aéroport Toulouse-Blagnac encore plus accessible avec BOXX'IN

L'aéroport Toulouse-Blagnac encore plus accessible avec BOXX'IN L'aéroport Toulouse-Blagnac encore plus accessible avec BOXX'IN 5ème aéroport de France, 1er en classe "business", 1er aéroport régional de fret avec ses 32 compagnies aériennes régulières... l'aéroport

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS

REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS REGLEMENT INTERIEUR SALLE ASSOCIATIVE DE SAINT GEORGES DU BOIS TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Objet Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions dans lesquelles doit être utilisée

Plus en détail

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention :

Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION. Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail. Localisation de l intervention : Santé au Travail en Pays de Fougères PLAN DE PREVENTION Art R.4511-1 à R.4514-10 du code du travail Entreprise utilisatrice (client) Raison sociale : Représentée par : Coordonnées : Téléphone : Entreprise

Plus en détail

Marché de services Pour le gardiennage de locaux pour le Grand Orient de France 16 rue Cadet 75009 Paris. Cahier des clauses techniques particulières

Marché de services Pour le gardiennage de locaux pour le Grand Orient de France 16 rue Cadet 75009 Paris. Cahier des clauses techniques particulières Marché de services Pour le gardiennage de locaux pour le Grand Orient de France 16 rue Cadet 75009 Paris Cahier des clauses techniques particulières Maître d Ouvrage Grand Orient De France 16 rue Cadet

Plus en détail

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis)

RAPPORT. Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) RAPPORT Guide de concertation général de Dépistage Participatif des Risques (Déparis) Entreprise: xxx Situation de travail: Concertation Etablissement Personnes ayant participé à l'étude: CPPT Dates :

Plus en détail

Préfecture du Calvados ACCUEIL

Préfecture du Calvados ACCUEIL Préfecture du Calvados ACCUEIL Personnes à mobilité réduite Edition JUIN 2011 Cette procédure a été rédigée par le groupe de travail Accueil conformément à l engagement 1.1.3 des engagements communs du

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990

NOTICE DE SECURITE. SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 NOTICE DE SECURITE POUR LES ERP DE 5 E CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL (Effectif reçu supérieur à 19 personnes) Arrêté du 22/06/1990 Documents obligatoires à joindre à cette notice de sécurité pour le

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

A SFALIA. Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci.

A SFALIA. Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci. A SFALIA TELECONCIERGERIE Il est des idées novatrices dont tout le monde a le sentiment d avoir déjà entendu parler, Asfalia est de celles-ci. Le contexte : Une demande croissante de sécurité Une situation

Plus en détail

Le service d appels d offres

Le service d appels d offres Le service d appels d offres Demande de devis Le site Mon-immeuble.com vous propose un service d appels d offres accessible par le menu «Appels d offres». Ce service est réservé aux membres du Club MI

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL

LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL République française Polynésie française www.cgf.pf LA RÉMUNÈRATION DU TEMPS DE TRAVAIL (Mode d emploi FPC) SOMMAIRE I La rémunération du temps de travail habituel p. 2 A La définition du temps de travail

Plus en détail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail

Solutions de sécurité intégrées pour le retail Solutions de sécurité intégrées pour le retail Vous connaissez vos besoins, nous avons les solutions Démarque inconnue, vols, agressions, mouvements de forte panique, fraudes, intrusions, dégradations,

Plus en détail

PRÉFET DE LA REUNION DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE LA REUNION ---------

PRÉFET DE LA REUNION DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE LA REUNION --------- PRÉFET DE LA REUNION DIRECTION DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE DE LA REUNION --------- CONVENTION D ACCUEIL relative aux séjours vacances d enfants mineurs organisés à l étranger,

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

Rapport d inspection CHSCT

Rapport d inspection CHSCT Rapport d inspection CHSCT Agence concernée: Strasbourg-Meinau Date de l inspection : 10/07/2014 Participants : Damien ZAGALA (CFTC), Gilles ALLARD (CFDT), Zohra DOUAIR (UNSA), Hervé STOLTZ (FO) L'agence

Plus en détail

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles

Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles http://www.sud-travail-affaires-sociales.org Travail affaires sociales Santé sécurité et conditions de travail dans les crèches, jardins d enfant, halte garderie, maternelles Voir la fiche secteur tertiaire

Plus en détail

HORAIRES ACCES ET ALARME BATIMENT

HORAIRES ACCES ET ALARME BATIMENT NOTE INTERNE HORAIRES ACCES ET ALARME BATIMENT A : DE : TOUS LES PERSONNELS DU BATIMENT DIRECTION LAM DATE : 30 JANVIER 2014 MISE EN APPLICATION : 20 FEVRIER 2014 Cette note interne a pour objectif d informer

Plus en détail

Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence

Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence Police Locale ZP Haute Senne (5328) Coordination opérationnelle Chaussée d'enghien, 180 7060 SOIGNIES Tél. (067)349 249 Fax. (067)349 240 Formulaire de demande de surveillance en cas d'absence Renseignements

Plus en détail

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE

MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL D HISTOIRE NATURELLE CONVENTION D UTILISATION COMMUNE DES INSTALLATIONS DETECTION-INCENDIE et INTRUSION 2 MUSEE DEPARTEMENTAL DES ANTIQUITES MUSEUM MUNICIPAL

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE CAHIER DES CHARGES RELATIF AU SERVICE DE GARDIENNAGE AU SEIN DU LYCEE FRANÇAIS DE PRAGUE 1) Présentation du client : Le Lycée français de Prague est un établissement d enseignement scolaire accueillant

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

DOCUMENT à CONSERVER

DOCUMENT à CONSERVER DOCUMENT à CONSERVER Genech Formation situé au 28 rue Victor Hugo, 59810 LESQUIN, accueille en formation des apprenants (jeunes et adultes) ayant conclu un contrat de type particulier ou une convention

Plus en détail

VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013

VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013 VOTRE SATISFACTION : NOTRE PRIORITÉ! RÉSULTATS DE L ENQUÊTE SATISFACTION 2013 88,2 % DE LOCATAIRES SATISFAITS DE CHAMBÉRY ALPES HABITAT* 88,9 % DE LOCATAIRES PRÊTS À RECOMMANDER CHAMBÉRY ALPES HABITAT*

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr adicloud Votre bureau dans le Nuage >> L Adico vous présente AdiCloud, la solution qui vous permet d avoir la tête dans le Nuage, mais les pieds sur terre. >> AdiCloud est une plateforme de sauvegarde,

Plus en détail

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012

Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP. APAVE - Diffusion interdite Pilote : P Date : 03/2012 Les contrôles et vérifications obligatoires dans les ERP Pilote : P Date : 03/2012 Généralités sur les ERP Définition de l ERP et généralités en sécurité contre l incendie Qu est-ce qu un E.R.P.? Art.

Plus en détail

LOCATION DE SALLE / PARTICULIER. Le preneur doit être un particulier majeur résident d Ergué-Gabéric (attestation sur l honneur jointe à remplir)

LOCATION DE SALLE / PARTICULIER. Le preneur doit être un particulier majeur résident d Ergué-Gabéric (attestation sur l honneur jointe à remplir) Ville d Ergué-Gabéric sept. 2012 Demande de réservation Le preneur doit être un particulier majeur résident d Ergué-Gabéric (attestation sur l honneur jointe à remplir) Ker-Anna : petite salle petite et

Plus en détail

LOCATION DE SALLE / PARTICULIER. Demande de réservation

LOCATION DE SALLE / PARTICULIER. Demande de réservation Ville d Ergué-Gabéric septembre 2015 Demande de réservation Le preneur doit être un particulier majeur résident d Ergué-Gabéric (attestation sur l honneur jointe à remplir) Ker-Anna : petite salle petite

Plus en détail

Contrat de maintenance préventive pour tambours moteurs industriels

Contrat de maintenance préventive pour tambours moteurs industriels Contrat de maintenance préventive pour tambours moteurs industriels Contrat de maintenance (au minimum 2 visites en deux ans) Par le présent document, Interroll s engage à fournir un service de maintenance

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

La sécurité au TORRENT

La sécurité au TORRENT La sécurité au TORRENT Les agréments P 2 Les contrôles légaux P 2 Les organes de sécurité P 3 L entretien sécurité P 3 Formation du personnel P 4 La sécurité au quotidien P 5 La restauration P 5 La santé

Plus en détail

Un nouvel acteur dans l entreprise

Un nouvel acteur dans l entreprise Mai 2014 Un nouvel acteur dans l entreprise Le salarié compétent en santé-sécurité au travail A quoi sert-il? Quels liens avec les autres acteurs de l entreprise? Quelles compétences? Quels moyens? Chargé

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation

Etablissement Recevant du Public. Consignes Générales d Exploitation Ville de Perpignan Direction Générale des Services Techniques Etablissement Recevant du Public Consignes Générales d Exploitation 1- Surveillance de l établissement En présence du public, l établissement

Plus en détail

150.000 Euros pour une E.Démocratie?

150.000 Euros pour une E.Démocratie? 150.000 Euros pour une E.Démocratie? La DRH conduit une enquête sociale à l aide de l institut de sondage IPSOS. Le coût de cette enquête est évalué à 150.000 euros. Ce questionnaire se veut un éclairage

Plus en détail

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval 2 Remerciements Vélo Québec et Sports Laval tiennent à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo,

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Fiche pratique Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration.

Fiche pratique Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration. Fiche pratique Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface de votre local est à indiquer dans le cadre 4 de la déclaration. Ce cadre est à remplir dans tous les cas, quel que soit

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

Les obligations de l'exploitant

Les obligations de l'exploitant Guide technique : Sécurité > Les obligations de l'exploitant > Les obligations de l'exploitant Les obligations de l'exploitant L exploitant assiste aux visites de la commission de sécurité, ou s y fait

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mai 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-017724 Centre Médical de Forcilles 77150 FEROLLES ATTILLY Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection Installation

Plus en détail

ACCUEIL. L accueil exposant est situé dans nos bureaux administratifs. Nous sommes à votre disposition pour toute demande aux horaires suivants.

ACCUEIL. L accueil exposant est situé dans nos bureaux administratifs. Nous sommes à votre disposition pour toute demande aux horaires suivants. GUIDE EXPOSANT ACCUEIL L accueil exposant est situé dans nos bureaux administratifs. Nous sommes à votre disposition pour toute demande aux horaires suivants. Dumardi 17 au jeudi 19 mars: Vendredi 20 mars

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

- Organiser une conférence

- Organiser une conférence - Organiser une conférence Calendrier des tâches 4 mois avant : - Définir le thème et l objectif de la conférence - Définir le type de public visé - Demander les devis (cf. établir le budget) - Etablir

Plus en détail

Le Foyer Merici 2015 / 2016

Le Foyer Merici 2015 / 2016 Le Foyer Merici 2015 / 2016 Le Foyer Merici est un lieu d accueil animé par les Ursulines de l Union Romaine pour des étudiantes, majeures ou mineures, françaises ou d autres nationalités, qui font leurs

Plus en détail

CHSCT Collège Gabard Lundi 2 novembre 2015

CHSCT Collège Gabard Lundi 2 novembre 2015 CHSCT Collège Gabard Lundi 2 novembre 2015 En présence de : M. Bourdieu (Principal) M. Soudar (Conseiller départemental) M. Moustié (Directeur de l Education CD64) M. Pourteau (Chef de projet CD64) Mme

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail

Le mémo du délégué du personnel.

Le mémo du délégué du personnel. Le mémo du délégué du personnel. le sommaire. 1. Champ d application 2. Ses attributions et ses rôles 3. Ses moyens d action 4. Protection Légale Préambule Afin de permettre la représentation des salariés

Plus en détail

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous»

REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL. «La sécurité est l affaire de tous» REGISTRE DE SANTE ET DE SECURITE AU TRAVAIL «La sécurité est l affaire de tous» Le registre est ouvert en application des dispositions de l article 3-1 du décret 85-603 du 10 juin 1985 modifié relatif

Plus en détail

Vous venez de retirer un dossier de demande d'ouverture d'un débit de boissons temporaire pour la prochaine Feria de Nîmes.

Vous venez de retirer un dossier de demande d'ouverture d'un débit de boissons temporaire pour la prochaine Feria de Nîmes. Vous venez de retirer un dossier de demande d'ouverture d'un débit de boissons temporaire pour la prochaine Feria de Nîmes. Vous trouverez dans ce dossier : Les CONSIGNES PREALABLES A LA CONSTITUTION DU

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

Prévention et lutte contre l incendie

Prévention et lutte contre l incendie Prévention et lutte contre l incendie Voici les principales obligations des établissements de commerce de détail de l habillement en matière de prévention et de lutte contre l incendie. Cette fiche ne

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA HAUTE-GARONNE

COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA HAUTE-GARONNE COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA HAUTE-GARONNE Marchés publics de services ou de fournitures MARCHE DE LOCATION LONGUE DUREE DE VEHICULE DE FONCTION AVIS D APPEL A LA CONCURRENCE Vendredi 19 juin

Plus en détail

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1

AUTO FORMATION // PRE REQUIS/AREVCOM.AF.1 LA SECURITE PRIVEE AGENT DE PREVENTION ET DE SECURITE AGENT DE SECURITE De nos jours, on ne parle plus de vigiles ou gardien mais d'agents de prévention et de sécurité. Cette appellation regroupe plusieurs

Plus en détail

Charte Qualité. Question Solution Satisfaction

Charte Qualité. Question Solution Satisfaction Charte Qualité Question Solution Satisfaction 2 3 Une charte qualité, pour quoi faire? A travers ce livret, l OPH de Valence souhaite répondre à vos attentes et vous proposer un service de qualité. Cette

Plus en détail

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1

COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 COUR DE JUSTICE DE L'UNION EUROPEENNE APPEL D'OFFRES CJ 04/2014 ASSURANCE TOUS RISQUES ELECTRONIQUE CLARIFICATION Q&A #1 Référence: CJ-04-2014-Q&A-1 Page 1/5 Q 1 Concernant le marché dont question en rubrique

Plus en détail

centre commercial solutions de vidéoprotection

centre commercial solutions de vidéoprotection centre commercial solutions de vidéoprotection Ce document n engage en aucun cas la responsabilité de CAE Groupe. Il convient pour chaque installation de vidéoprotection de s assurer de sa conformité avec

Plus en détail

Actions réalisées par le Conseil Syndical durant l année 2012

Actions réalisées par le Conseil Syndical durant l année 2012 Actions réalisées par le Conseil Syndical durant l année 2012 Sommaire 1. COMPTES DE LA COPROPRIETE :... 3 2. CONTRAT DE MAINTENANCE DE LA RESIDENCE :... 3 3. REFECTION CANIVEAU D ACCES AU SOUS-SOL:...

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP)

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) Maître de l ouvrage Communauté de communes du Val Drouette (CCVD) Objet du marché Maintenance du réseau de vidéo protection de la CCVD Date et heures limites de remise

Plus en détail

le CHSCT acteur de la santé et de la sécurité des salariés

le CHSCT acteur de la santé et de la sécurité des salariés le CHSCT acteur de la santé et de la sécurité des salariés Son champ d action Le comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail, le CHSCT, a pour mission de contribuer à la protection de la

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE BANQUES

ANALYSE SPÉCIFIQUE BANQUES ANALYSE SPÉCIFIQUE BANQUES Banques Les banques sont souvent aperçues comme les institutions les plus sécurisées du monde. On leurs confie notre argent et c est leur devoir de garantir sa sécurité. Afin

Plus en détail

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET

CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET CENTRE D ENSEIGNEMENT DR FRÉDÉRIC-GRUNBERG RÈGLES RELATIVES À LA LOCATION, À LA SÉCURITÉ ET À L UTILISATION DES SALLES ET DE L ÉQUIPEMENT Les salles du Centre d enseignement Dr Frédéric-Grunberg sont dédiées

Plus en détail

Maison des Buissons. Location

Maison des Buissons. Location Maison des Buissons Location de salles salle Bonnard salle Menier salle Mangin La Maison des Buissons vous offre la possibilité de louer l une de ses quatre salles dans le cadre de vos activités associatives,

Plus en détail

Étude préliminaire. Préparation. Transfert. Transfert. Bilan post-transfert. Inventaire Analyse des linéaires Reprise/destruction des obsolètes

Étude préliminaire. Préparation. Transfert. Transfert. Bilan post-transfert. Inventaire Analyse des linéaires Reprise/destruction des obsolètes Étude préliminaire Définition du besoin Inventaire Analyse des linéaires Reprise/destruction des obsolètes Cahier des charges Audit informatique Appel d offres Préparation Autorisations administratives

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION 2015

CONTRAT DE LOCATION 2015 CONTRAT DE LOCATION 2015 CENTRE D'HEBERGEMENT ET GITE DE GROUPE L offre de services de l association Mer & Campagne L'association mer & campagne vous accueille au milieu de la campagne Normande, à 60 km

Plus en détail

LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES DE NERON REGLEMENT POUR PARTICULIERS. La commune de NERON représenté par son maire, Madame Geneviève LE NEVE, demeurant

LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES DE NERON REGLEMENT POUR PARTICULIERS. La commune de NERON représenté par son maire, Madame Geneviève LE NEVE, demeurant Mairie de Néron 2 Grande Rue 28210 NERON Tél.02.37.82.51.82 - Fax.02.37.82.79.11 Mairie.neron28@wanadoo.fr Site Internet : http://www.mairie-neron.fr/ LOCATION DE LA SALLE DES FÊTES DE NERON REGLEMENT

Plus en détail

MUSÉE DE L ART WALLON

MUSÉE DE L ART WALLON Mars 2006 Page 1 sur 21 MUSÉE DE L ART WALLON Ilot St-Georges En Féronstrée, 86 4000 Liège Tél. : 04/ 221 92 31 Fax : 04/ 221 92 32 E-Mail : musee.artwallon@liege.be 0 0 5 1 4 0 Avec le soutien financier

Plus en détail

SYNTHESE REGLEMENTATION

SYNTHESE REGLEMENTATION 2012 SYNTHESE REGLEMENTATION CODE DU TRAVAIL Le saviez-vous? L obligation générale de formation à la sécurité a été introduite par la loi n 76-1106 du 6 décembre 1976 relative à la prévention des accidents

Plus en détail

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES

LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES LORS DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES TELLES QUE CONCERTS, THEATRES ET AUTRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la base

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A l aise dans mon parking! Guide d utilisation de votre parking Votre accès au parking Pour accéder à votre parking, vous disposez d'un badge* qui commande l ouverture des portails et portes d entrée.

Plus en détail

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE

AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE Service Prévention - 10/01/00 Modifié le 28/02/2013 AIDE MEMOIRE DE PREVENTION A L'ATTENTION DES ENTREPRISES EXTERIEURES INTERVENANT SUR LES SITES ET LES CHANTIERS SILEC CABLE A- A la charge du Chef de

Plus en détail

Parole d électricien. La vidéosurveillance Ura, c est la sécurité pour tous. Et un nouveau marché. Cédric Donneaud Installateur Électricien à Bordeaux

Parole d électricien. La vidéosurveillance Ura, c est la sécurité pour tous. Et un nouveau marché. Cédric Donneaud Installateur Électricien à Bordeaux Parole d électricien La vidéosurveillance Ura, c est la sécurité pour tous. Et un nouveau marché pour moi. Cédric Donneaud Installateur Électricien à Bordeaux La sécurité? J ai commencé par l éclairage

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL

CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL CODE DU TRAVAIL PRINCIPAUX EXTRAITS RELATIFS AUX OBLIGATIONS LIEES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Cabinet Georges BERLET 1 MOYENS DE PREVENTION ET DE LUTTE R 4227 28 et 29 CONTRE L INCENDIE L

Plus en détail

Registre Santé et Sécurité au Travail Ecole

Registre Santé et Sécurité au Travail Ecole Registre Santé et Sécurité au Travail Tel : Mail : Directeur Circonscription Cachet de l école Assistant de prévention de circonscription Le guide pour la mise en place du registre santé et sécurité au

Plus en détail

RÈGLEMENT APPLICABLE AU PERSONNEL D ACCUEIL ET DE SURVEILLANCE GÉRÉ PAR LA DIRECTION DES MUSÉES ET LE MUSÉUM

RÈGLEMENT APPLICABLE AU PERSONNEL D ACCUEIL ET DE SURVEILLANCE GÉRÉ PAR LA DIRECTION DES MUSÉES ET LE MUSÉUM RÈGLEMENT APPLICABLE AU PERSONNEL D ACCUEIL ET DE SURVEILLANCE GÉRÉ PAR LA DIRECTION DES MUSÉES ET LE MUSÉUM Version 04 mai 2010 ARTICLE 1 CHAMP D APPLICATION Le présent règlement s applique au personnel

Plus en détail

Ville d Ozoir-la-Ferrière

Ville d Ozoir-la-Ferrière Ville d Ozoir-la-Ferrière Procédure Adaptée au sens de l Article 28 du C.M.P0 Décret n 2006-975 du 1 er août 2006 portant nouveau Code des Marchés Publics LOCATION, INSTALLATION, ENTRETIEN D UNE PATINOIRE

Plus en détail

Blyssbox : PRENEZ LE CONTRÔLE DE LA MAISON DOSSIER DE PRESSE. (où que vous soyez!)

Blyssbox : PRENEZ LE CONTRÔLE DE LA MAISON DOSSIER DE PRESSE. (où que vous soyez!) Blyssbox : PRENEZ LE CONTRÔLE DE LA MAISON (où que vous soyez!) DOSSIER DE PRESSE IL N EN FAUT PAS PLUS POUR RENDRE LA MAISON CONNECTÉE La Blyssbox C EST NOUVEAU ET ÇA VA TOUT CHANGER! Une innovation exclusive

Plus en détail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le registre santé et sécurité au travail est un document obligatoire (article 3-2 décret 82-453 modifié relatif à l hygiène, à la sécurité et à la prévention

Plus en détail