L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie. Dr Mehdi Roudesli"

Transcription

1 L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie Dr Mehdi Roudesli

2 SPORT & SANTE Ou L activité physique en prévention primaire et tertiaire de différentes pathologies chroniques

3 Introduction Début XX : premières études montrant l intérêt du sport pour la santé et la prise en charge de pathologies chroniques 13 millions de décès par an, soit 23% des décès, liés à des maladies cardio-vasculaires L inactivité physique = quatrième facteur de risque modifiable ( tabagisme, l hyperlipidémie et l hypertension artérielle.) facteur protecteur pour la mortalité prématurée : les personnes pratiquant au moins trois heures d activité physique d intensité modérée par semaine ont un risque de décès prématuré réduit de 30 %. Pratique sportive => enjeu capital en santé publique en prévention primaire Pratique sportive : 34 millions de pratiquants en France en 2005 contre 47 millions en 2010

4

5 Introduction 2 Différentes études montrent que l activité physique permet pour certaines pathologies (rhumatismes inflammatoires, cancers, pathologies cardiovasculaires) : diminution de l impact sur la qualité. atténuation de certains symptômes augmentation du taux de survie => diminution des coûts de la prise en charge des patients?? Pratique sportive => enjeu capital en santé publique en prévention tertiaire

6 Que peut on attendre de l activité physique sur les différentes fonctions de l organisme?

7 Appareil cardio-vasculaire Activité physique ( plutôt de type endurance ) > 2h30 / semaine intensité modérée L AP permet au niveau cardio-vasculaire : Une diminution ou une stabilisation de l hyper tension artérielle : amélioration des propriétés des vaisseaux, elle diminue les résistances périphériques et ainsi la tension artérielle une diminution du risque d apparition de diabète type II et amélioration des taux de cholestérol Tous ces mécanismes ont un effet bénéfique sur la prévention : la prévention de la prise de poids, un intérêt dans la prise en charge de l obésité effet positif sur l aide au sevrage tabagique et maintien de l abstinence

8 Appareil cardio-vasculaire Les caractéristiques de cette population de Nouveaux ou futurs sportifs : HTA Diabète de type 2 Hyper cholestérolémie Sevrage tabagique contrôle du poids Ne sont pas des pathologies nécessitant une adaptation de la pratique sportive. les traitements nécessaires ne gênent pas non plus la pratique Avis médical et examen préalable à la pratique Obésité : parfois plusieurs maladies associées ( dont douleurs articulaires ) et déconditionnement à l effort Nécessiter d adapter les exercices proposés selon restriction et parfois créneau spécifique

9 Appareil cardio-vasculaire Il existe d autres catégories plus difficiles à Inscrire dans un programme d activité non adaptée coronaropathie ( angine de poitrine) insuffisant cardiaque ( dysfonction du cœur) Encadrement différent Exercices moins intenses La pratique d une activité physique régulière permet une diminution de 25 à 35 % de la mortalité des patients atteints d une pathologie coronarienne (angine de poitrine), ainsi qu une diminution des symptômes une réduction de la mortalité liée à l insuffisance cardiaque

10 Les différents cancers Prévention primaire Effet protecteur de l activité physique sur le développement de pathologies tumorales (sein, prostate, colon) via un rôle de l activité physique dans la réduction du poids et de l adiposité abdominale, par des effets métaboliques et hormonaux Diminution (de 40 à 50% en moyenne) du risque lié au cancer du colon chez des personnes pratiquant une activité physique. Concernant le cancer du sein, réduction du risque de l ordre de 30 à 40 % en moyenne pour les femmes physiquement actives prévention tertiaire, pour le cancer du sein effet bénéfique de la marche (3 à 5heures par semaine) sur le risque de décès ou de récidive De plus : seul traitement durable pour la PEC de la fatigue Amélioration de la qualité de vie amélioration des symptômes liés au traitement (dont la chimiothérapie ).

11 Les différents cancers Patientes dans les suites d un cancer du sein : Relativement jeune : moyenne 52 ans ( ans ) Capacités sportives conservées Quelques précautions à prendre dans certains cas ( membre supérieur ) Quelque précautions à prendre : Vestiaires.

12 Appareil locomoteur L activité physique permet : D améliorer les propriétés d élasticité des tendons et ligaments une augmentation du capital osseux pendant l enfance et l adolescence, puis la préservation de ce capital osseux Intérêt dans : dans la lombalgie chronique dans les maladies rhumatismales (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ) Dans l arthrose L ostéoporose (prévention primaire et tertiaire)

13 Santé mentale L activité physique présente un intérêt dans la prise en charge : L Insomnie L anxiété La dépression Rapport INSERM : tout patient dépressif devrait bénéficier d une prescription d activité physique dans la prise en charge de sa pathologie.

14 Les autres pathologies Sujets agés : Ostéoporose, équilibre, démence? Appareil respiratoire: BPCO, Asthme..

15 L Institut Régional de Médecine du Sport de Haute Normandie Dr Mehdi Roudesli

16 Association loi 1901 à but non lucratif dont le développement date des années 90 Objets : - Regrouper et coordonner les activités de médecine du sport en Haute Normandie - Contribuer à l enseignement et à la recherche dans le domaine des activités physiques et sportives - Faire la promotion des bienfaits sanitaires de la pratique des activités physiques. - Animer et gérer le centre de médecine du sport

17

18 Le magazine de l institut : C est quoi? : e-magazine dont la diffusion est libre Pour qui? : Sportifs en devenir dont les patients Sportifs confirmés Les adolescents Pourquoi? - Sensibiliser aux bienfaits des AP pour la prise en charge de maladies chroniques - Communiquer sur le handi-sport - Sensibiliser les sportifs à certaines pathologies et délivrer des messages de prévention - Informer les adolescents pour une pratique sportive sereine

19 Le magazine de l institut : Intérêt : Pouvoir diffuser (largement) des messages à une population difficile à «toucher» par des réunions de sensibilisation Contenu valider sur le plan scientifique Diffusion : Mailing liste en cours d amélioration Votre participation? : - Être un relais pour la diffusion de ce magazine aux adhérents des associations locales - Être un acteur en proposant des sujets qui vous semblent pertinents

20 Sport & santé Mise en place d un programme d activité physique dans l après cancer du sein. Interventions auprès de l hôpital de la croix rouge : hopitâl de jour de nutrition ( prise en charge de l obésité). Prescription d activité physique adaptée au quotidien à l IRMSHN

21 Sport & santé Programme d activité physique dans les suites d un cancer du sein (patientes en post traitement de 28 à 80 ans ) Consultation de prescription d AP IRMSHN Centre H Becquerel Programme d APA (gratuit) : 10 séances / 5 semaines Relais avec le milieu sportif associatif 75% d adhésion à 6 mois de suivi

22 Sport & santé Régionalisation en cours : Evreux et Dieppe avant fin 2013 Amélioration du maillage pour 2014 Ce qui reste à faire : Améliorer les contacts avec le milieu associatif sportif A termes réserver ce parcours aux personnes déconditionnées à l effort

23 Dieppe Le Havre Lillebonne Yvetot Evreux

24 Sport & santé Nos souhaits à moyens termes : Extensions de cette action à d autres pathologies chroniques Sensibiliser les médecins à la prescription d AP Pour chaque site de consultation, mettre en place avec le milieu associatif local des facilités d accès pour ces nouveaux sportifs

25 Dieppe Neufchatel Le Havre Lillebonne Evreux Yvetot Bernay

26

ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ

ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ - CONFÉRENCE ACTIVITÉ PHYSIQUE ADAPTÉE ET SANTÉ Assemblée Générale du Club Cœur & Santé Jeudi 1 er décembre 2016 Espace Copernic Dr Anne-Charlotte DUPONT Médecin du Sport Avec la collaboration de Mr Nicolas

Plus en détail

SANTE ET EPS. Médecine du Sport. 23 février 2006

SANTE ET EPS. Médecine du Sport. 23 février 2006 SANTE ET EPS Médecine du Sport 23 février 2006 Sport et Santé Contexte 1 Contexte Les publications scientifiques sur les effets positifs de la pratique d une activité physique et sportive Effets fonctionnels

Plus en détail

SPORT ET CANCER. Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille

SPORT ET CANCER. Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille SPORT ET CANCER Yves RINALDI Hôpital Européen Marseille Objectifs pédagogiques Bénéfice du sport sur le risque de survenue d un cancer Quels sports ou activité physique adaptée recommander? Bénéfice de

Plus en détail

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde La place de la santé dans la politique sportive Du Département de la Gironde La santé : une compétence obligatoire du Département au travers de l action sociale, essentiellement autour des jeunes enfants

Plus en détail

RESEAU DIABETE OBESITE 43. «Forme et santé du patient à risque cardio vasculaire: ré entrainement à l effort»

RESEAU DIABETE OBESITE 43. «Forme et santé du patient à risque cardio vasculaire: ré entrainement à l effort» RESEAU DIABETE OBESITE 43 «Forme et santé du patient à risque cardio vasculaire: Présentation du Réseau Diabète Obésité 43 Association loi 1901, regroupe des professionnels de santé libéraux et hospitaliers

Plus en détail

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014

Sport Santé & Maladies métaboliques. Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Sport Santé & Maladies métaboliques Pr Martine Duclos Dr Julien Aucouturier Journée Sport Santé Maison du Sport Français, Paris, 11 juin 2014 Recommandations et Tableaux cliniques Maladies métaboliques

Plus en détail

Activité physique et cancer

Activité physique et cancer Activité physique et cancer Activité physique et cancer 1/ Introduction 2/ Définition de l activité physique 3/ La fatigue 4/ Bénéfices de l activité physique en cancérologie 5/ Mécanismes d action de

Plus en détail

L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique

L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique L ACTIVITE PHYSIQUE ET/OU SPORTIVE, «outils» de santé publique Docteur Jacques Roussel médecin conseiller de la DRJSCS CENTRE BLOIS 14 avril 2015 atelier "activité 1 La santé Etat complet de bien être

Plus en détail

Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE

Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE Dr Michel GUINOT MD PhD CHU de Grenoble AVEC LE SOUTIEN DE Docteur Michel GUINOT Pôle Thorax & Vaisseaux Clinique Physiologie-Sommeil-Exercice UM Sports & Pathologies CHU de Grenoble Laboratoire HP2 Inserm

Plus en détail

QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N

QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N QUID DE LA PRESCRIPTION D ACTIVITÉ PHYSIQUE? DR L A M A R -TA N G U Y, H Ô P I TA L C O R E N T I N C E LTO N 2 3 INACTIVITÉ PHYSIQUE Niveau insuffisant d AP d intensité modérée à élevée (inférieur à un

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DES MALADIES CHRONIQUES EN BOURGOGNE Journée "Éducation thérapeutique et qualité de vie" 1 er décembre 2011

ÉTAT DES LIEUX DES MALADIES CHRONIQUES EN BOURGOGNE Journée Éducation thérapeutique et qualité de vie 1 er décembre 2011 ÉTAT DES LIEUX DES MALADIES CHRONIQUES EN BOURGOGNE Journée "Éducation thérapeutique et qualité de vie" 1 er décembre 2011 État des lieux des maladies chroniques en Bourgogne Contexte général de la santé

Plus en détail

Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS

Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS Claire Perrin, L-ViS EA 7428 Responsable du Département APA-S Directrice du Master IGAPAS Deux grandes transitions : Démographique : vieillissement de la population Épidémiologique : développement des

Plus en détail

Sport sur Ordonnance MAIF-Mutuelle des Sportifs

Sport sur Ordonnance MAIF-Mutuelle des Sportifs Sport sur Ordonnance MAIF-Mutuelle des Sportifs A.A.C.C.C Journée de Cancérologie du 1 De quoi parle t-on? Sport / Activité Physique (A.P.) Ordonnance Malade / handicap environnement médical adapté au

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ»

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ» ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES «BON POUR LE CORPS, BON POUR LE MORAL, BON POUR LA SANTÉ» L ASSOCIATION créée en 2012 Son affiliation Affiliée à la F.F.E.P.G.V. Fédération Française Éducation Physique et

Plus en détail

AIDE A LA DEFINITION DE VOTRE PROFIL

AIDE A LA DEFINITION DE VOTRE PROFIL AIDE A LA DEFINITION DE VOTRE PROFIL (1) Principales maladies chroniques Pour lesquelles une activité physique adaptée (APA) est recommandée (et a un bénéfice scientifiquement reconnu1) : Diabète de type

Plus en détail

CŒUR et ACTIVITE PHYSIQUE. Dr Gaëlle VERDIER-JOUBERT - cardiologue - Réadaptation cardiaque Clinique de la Miséricorde

CŒUR et ACTIVITE PHYSIQUE. Dr Gaëlle VERDIER-JOUBERT - cardiologue - Réadaptation cardiaque Clinique de la Miséricorde CŒUR et ACTIVITE PHYSIQUE Dr Gaëlle VERDIER-JOUBERT - cardiologue - Réadaptation cardiaque Clinique de la Miséricorde définitions Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans

Plus en détail

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016

PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE. Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 PRESCRIRE L ACTIVITE PHYSIQUE POUR LA SANTE Dr Frédéric DEPIESSE CHU de Martinique NIORT 24 SEPT 2016 LEGISLATION LOI n 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé chapitre II

Plus en détail

Plan régional sport santé bien être. Dr Jacques PRUVOST Médecin conseiller DRJSCS - PACA

Plan régional sport santé bien être. Dr Jacques PRUVOST Médecin conseiller DRJSCS - PACA Plan régional sport santé bien être Dr Jacques PRUVOST Médecin conseiller DRJSCS - PACA Modalités de gouvernance Comité stratégique : ARS et DRJSCS Comité de pilotage (COPIL) : ARS /DRJSCS associées au

Plus en détail

Cyclotourisme et santé

Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Cyclotourisme et santé Pratiquer le cyclotourisme En dehors de tout esprit de compétition est bénéfique pour la santé Les études de l INSERM confirment ce qui était seulement pressenti

Plus en détail

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur»

Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» Dossier destiné aux médecins des patients candidats à l étude d évaluation scientifique du programme «As du Cœur» 1) Examens médicaux à effectuer ou coordonner pour l inclusion et le suivi des patients

Plus en détail

Le Rugby: un Sport Santé?

Le Rugby: un Sport Santé? 1 Le Rugby: un Sport Santé? La pratique Sport Santé proposée par la Fédération Française de Rugby Saison 2015/2016 Phase Expérimentale 2 Le Rugby à 5? Délégation ministérielle (2008 ) - anciennement «Rugby

Plus en détail

Leçon 1 : L activité physique pour une santé et une condition physique optimales

Leçon 1 : L activité physique pour une santé et une condition physique optimales Leçon 1 : L activité physique pour une santé et une condition physique optimales «Chez l homme, le manque d activité physique détruit la bonne condition, alors que le mouvement et l exercice physique méthodique

Plus en détail

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES & CANCER. Quentin JACQUINOT Doctorant en Sciences du Sports Formation Aides Soignantes en Cancérologie 9 mars 2017

ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES & CANCER. Quentin JACQUINOT Doctorant en Sciences du Sports Formation Aides Soignantes en Cancérologie 9 mars 2017 ACTIVITÉS PHYSIQUES ADAPTÉES & CANCER Quentin JACQUINOT Doctorant en Sciences du Sports Formation Aides Soignantes en Cancérologie 9 mars 2017 Pourquoi activité physique et cancer? Avant la maladie Pendant

Plus en détail

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes.

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Marche nordique La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Il vous permet de : - Bouger et améliorer votre condition physique (cardiorespiratoire+endurance)

Plus en détail

L activité physique influe de manière positive sur de nombreuses pathologies 1

L activité physique influe de manière positive sur de nombreuses pathologies 1 L activité physique influe de manière positive sur de nombreuses pathologies 1 L activité physique = moyen de prévention : recommandation de pratique 30 minutes d activité physique par jour 2 Des chiffres

Plus en détail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail

SYNDROME CORONARIEN AIGU. Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail SYNDROME CORONARIEN AIGU Un enjeu majeur de santé publique et de santé au travail 400 morts / jour = 147 000 morts / an 1 ère cause de mortalité chez les femmes et les + de 65 ans 2 millions de français

Plus en détail

Comité Régional Olympique et Sportif

Comité Régional Olympique et Sportif au service de Comité Régional Olympique et Sportif 2, avenue du Président Roosevelt - 51000 Châlons en Champagne Téléphone : 03 26 22 18 12 - Fax : 03 26 22 18 09 - E-mail : cros.sport@wanadoo.fr http://champagneardenne.franceolympique.com

Plus en détail

BENEFICES ET LIMITES DE L ACTIVITE PHYSIQUE EN TERME DE PREVENTION PRIMAIRE,TERTIAIRE ET DE QUALITE DE VIE

BENEFICES ET LIMITES DE L ACTIVITE PHYSIQUE EN TERME DE PREVENTION PRIMAIRE,TERTIAIRE ET DE QUALITE DE VIE BENEFICES ET LIMITES DE L ACTIVITE PHYSIQUE EN TERME DE PREVENTION PRIMAIRE,TERTIAIRE ET DE QUALITE DE VIE Pr Martine DUCLOS Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition Humaine,

Plus en détail

Module 1 - Unité 1 TABLE DES MATIÈRES

Module 1 - Unité 1 TABLE DES MATIÈRES Module 1 - Unité 1 Chapitre 1 : Chimie du corps humain... 1.1-1 Chapitre 2 : La cellule... 1.2-1 Chapitre 3 : Appareils ou systèmes organiques... 1.3-1 Examen du module 1 Listes de médicaments et constantes

Plus en détail

9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11. Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs

9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11. Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs 9/DU «Education Physique Thérapeutique» PARIS VI 27/01/11 Franck. LAUREYNS Président de l Association Nationale des Educateurs Médico-Sportifs NAISSANCE D UNE PROFESSION Création de 4 postes d EMS en 1999:

Plus en détail

Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés

Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés Point d information 21 octobre 2010 Prévention du surpoids et de l obésité chez l enfant et l adolescent : l action de l Assurance Maladie auprès des médecins traitants et des assurés Depuis plusieurs

Plus en détail

SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly

SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly SERVICE DE MEDECINE DU SPORT P Rochcongar V Daniel S Costard P. Dauly Activité physique, contextes et effets sur la santé Conclusions de l expertise collective Inserm Effets sur la mortalité prématurée

Plus en détail

Réseau transversal Sport-Santé et Programme National Nutrition Santé 2

Réseau transversal Sport-Santé et Programme National Nutrition Santé 2 Réseau transversal Sport-Santé et Programme National Nutrition Santé 2 Jean-Luc Grillon Médecin conseiller DRDJS/DRDASS/GRSP Champagne-Ardenne Correspondant régional PNNS DGS et SFSP, 17 mars 2009 Définition

Plus en détail

J ai un psoriasis, pourquoi

J ai un psoriasis, pourquoi J ai un psoriasis, pourquoi dois-je consulter plusieurs spécialistes? Dans la très grande majorité des cas, le psoriasis se manifeste par des symptômes cutanés. Les cellules de l épiderme se renouvellent

Plus en détail

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance

PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance PRESCRIRE L'ACTIVITÉ PHYSIQUE THÉRAPEUTIQUE : du conseil à l ordonnance Dr Bruno Burel Rouen brunoburel@polesantesport.fr Prescrire l activité physique (AP) comme traitement? thérapeutique efficacité prouvée

Plus en détail

Prévention après cancer

Prévention après cancer Prévention après cancer dispositif de fin de traitement Dr Florence BURGAUD Département d anticipation et de suivi du cancer Déclaration de liens d intérêt :aucun En 30 ans nombre de cancers : + 100% Mortalité

Plus en détail

Thèmes et actions de l e-dpc

Thèmes et actions de l e-dpc Thèmes et actions de l e-dpc 2016 Les addictions Le cannabis augmente-t-il le risque d autres drogues chez l adolescent? Tabac : état des lieux, de la dépendance au sevrage Repérage de la consommation

Plus en détail

Formation en Sport / Santé destinée aux éducateurs sportifs au sein du Campus Sport Bretagne.

Formation en Sport / Santé destinée aux éducateurs sportifs au sein du Campus Sport Bretagne. Formation en Sport / Santé destinée aux éducateurs sportifs au sein du Campus Sport Bretagne. La formation vise à acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour prendre en charge les publics

Plus en détail

Dans le cadre d une reprise d une activité sportive chez l adulte Dr Luc FAUVEAU FFRandonnée

Dans le cadre d une reprise d une activité sportive chez l adulte Dr Luc FAUVEAU FFRandonnée Les bienfaits et les méfaits du sport Dans le cadre d une reprise d une activité sportive chez l adulte Dr Luc FAUVEAU FFRandonnée UN SUJET QUI N EST PAS NOUVEAU «Mens sana in corpore sano» Juvenal (90-127)

Plus en détail

Activités physiques chez les enfants. Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier SAINT-MALO -

Activités physiques chez les enfants. Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier SAINT-MALO - Activités physiques chez les enfants Dr Jean Paul GOUËLLO Centre Hospitalier - 35400 SAINT-MALO - Qui pratique aujourd hui une activité physique? L obésité aujourd hui! Problématiques propres à l enfant

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre au 1 er octobre 2013

L Education Thérapeutique du Patient en région Centre au 1 er octobre 2013 L Education Thérapeutique du Patient en région Centre au 1 er octobre 2013 «Législation, bilan et perspectives» Dr Yves MORRIET 1 L ETP et la loi - Code de la santé publique Article L.1161-1 : L éducation

Plus en détail

Plan National de prévention par les Activités Physiques ou Sportives 2008

Plan National de prévention par les Activités Physiques ou Sportives 2008 Plan National de prévention par les Activités Physiques ou Sportives 2008 Jean-Luc Grillon Médecin conseiller DRDJS/DRDASS Champagne-Ardenne Correspondant régional PNNS Medec, 11 mars 2009 Activité Physique

Plus en détail

Bougez. comme vous. voulez! Athlé Santé Loisirs Prestations CE Sport sur ordonnance

Bougez. comme vous. voulez! Athlé Santé Loisirs Prestations CE Sport sur ordonnance 2016-2017 Bougez comme vous voulez! Athlé Santé Loisirs Prestations CE Sport sur ordonnance L UST Athlétisme et les sections locales de Gradignan et de Cestas proposent à leurs adhérents de nombreuses

Plus en détail

Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES. Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1

Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES. Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1 Dr Guy DHOMS MPR / CH Francis Vals Port La Nouvelle CANCER ET SPORT ACTIVITES PHYSIQUES Médecin Judo Ligue Languedoc Roussillon 19/11/2013 1 Contexte général pour le cancer De plus en plus de cancers.

Plus en détail

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé

LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE. Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE Commission nationale sport santé LE RISQUE CARDIO VASCULAIRE La survenue brutale d un accident ischémique est une éventualité possible même chez les personnes pratiquant une

Plus en détail

Le Sport-santé sur ordonnance à Strasbourg. Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Paris 10 mars 2016

Le Sport-santé sur ordonnance à Strasbourg. Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Paris 10 mars 2016 Le Sport-santé sur ordonnance à Strasbourg Ministère des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Paris 10 mars 2016 Sommaire 1. Le dispositif 2. Le suivi des bénéficiaires 3. Quelques données

Plus en détail

lundi 16 novembre Activité physique et santé

lundi 16 novembre Activité physique et santé 3 - Activité physique et santé Activité physique (AP) De nombreuses pathologies sont liées à un manque d AP. L organisation mondiale de la santé a établi qu un manque d AP est une des causes majeures de

Plus en détail

Formations sport santé RÉSEAU CROS - CDOS CHAMPAGNE-ARDENNE

Formations sport santé RÉSEAU CROS - CDOS CHAMPAGNE-ARDENNE Formations sport santé RÉSEAU CROS - CDOS CHAMPAGNE-ARDENNE POSTULAT Associée à une bonne hygiène de vie, l Activité Physique et Sportive (APS) est un outil préventif et thérapeutique à «large spectre»

Plus en détail

en mouvement Une stratégie de promotion de la santé

en mouvement Une stratégie de promotion de la santé en mouvement Une stratégie de promotion de la santé auprès s des personnes agées Les risques que courent les personnes âgées qui ne sont pas «en mouvement» Décès prématuré Maladies cardiaques Obésité Hypertension

Plus en détail

Marchons Ensemble. Chemin de la Vendée 12 Ch-1213 Petit-Lancy. Association VIVA

Marchons Ensemble. Chemin de la Vendée 12 Ch-1213 Petit-Lancy. Association VIVA Marchons Ensemble Les bienfaits de la en groupe et ses effets positifs sur le vieillissement. L importance de l activité physique Association VIVA Chemin de la Vendée 12 Ch-1213 Petit-Lancy la est le meilleur

Plus en détail

Activité physique, diabète et santé du cœur

Activité physique, diabète et santé du cœur Activité physique, diabète et santé du cœur Philippe Briand, B. Sc. Kinésiologue Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) de l IRCM Risques liés à l inactivité Mort prématurée

Plus en détail

L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre

L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre Formation Coach Ski Forme Juillet 2016 L évaluation du bien-être Philippe Dennelin Pédo-psychiatre Mots clés Définitions du bien être (bien être physique, mental et social) Questionnaire d aptitude à l

Plus en détail

KAPA «Cancer et Activité Physique» Expérience de l hôpital Européen Marseille. Wahiba BIDAUT

KAPA «Cancer et Activité Physique» Expérience de l hôpital Européen Marseille. Wahiba BIDAUT KAPA «Cancer et Activité Physique» Expérience de l hôpital Européen Marseille Wahiba BIDAUT «Sport et Santé» en Région PACA Faculté des Sciences Du Sport Marseille Luminy Jeudi 21 Activité Physique: Définition

Plus en détail

PASS Bien-etre Parcours sport sante BIen-etre

PASS Bien-etre Parcours sport sante BIen-etre PASS Bien-Etre Parcours Sport Sante BIEN-ETRE Cet outil permet de faire la liaison entre différents professionnels : le médecin, l éducateur médico-sportif et l éducateur sportif sport-santé. Il vous suivra

Plus en détail

LE SPORT ACTEUR DE RESILIENCE?

LE SPORT ACTEUR DE RESILIENCE? LE SPORT ACTEUR DE RESILIENCE? Bruno Dugast Kinésithérapeute et ostéopathe La résilience Concept psychologique pour tout individu affecté par un traumatisme de la vie, à prendre acte de l évènement pour

Plus en détail

Contexte. Offre d activité physique adaptée peu identifiable pour les usagers et les professionnels de santé

Contexte. Offre d activité physique adaptée peu identifiable pour les usagers et les professionnels de santé Contexte Des chiffres de santé en Picardie préoccupants 1 picard sur 2 en surpoids, cancers et maladies cardio-vasculaires: 2 premières causes de mortalité ; seuls 50% des Picards considèrent pratiquer

Plus en détail

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le

Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Pour un autre regard sur la santé mentale. Organisé par le Les SISM qu est-ce que c est? Créée en 1990, la Semaine d Information sur la santé mentale est un événement annuel qui s adresse au grand public,

Plus en détail

le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être

le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être SOMMAIRE LE TRIATHLON : UNE PRATIQUE SPORTIVE EN PLEINE EXPANSION 4 LES RAISONS DU SUCCèS CHACUN-E SON STYLE, CHACUN-E SA DISCIPLINE

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE

ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE " MARCHE DYNAMIQUE " CENTRE DE COORDINATION EN CANCEROLOGIE (3C) CHPG MONACO BEATRICE CALCAGNO MASSEUR-KINESITHERAPEUTE Activité Physique Adaptée Cancer et fatigue Activité Physique

Plus en détail

Je prends soin de moi! Bien dans sa tête et dans son corps

Je prends soin de moi! Bien dans sa tête et dans son corps Je prends soin de moi! Bien dans sa tête et dans son corps 2016, l heure des bonnes résolutions! Cette année pourquoi ne pas faire de notre bien-être une priorité? Dans ce livret nous allons découvrir

Plus en détail

ACTIVITE PHYSIQUE ET PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS DU SEIN ET DU COLON

ACTIVITE PHYSIQUE ET PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS DU SEIN ET DU COLON ACTIVITE PHYSIQUE ET PREVENTION PRIMAIRE DES CANCERS DU SEIN ET DU COLON Pr Martine DUCLOS Service de Médecine du Sport, CHU G.Montpied Laboratoire de Nutrition Humaine, CRNH Université d Auvergne Clermont-Ferrand

Plus en détail

Les bienfaits de l activité physique sur la santé

Les bienfaits de l activité physique sur la santé Assemblée Générale 2017 Les bienfaits de l activité physique sur la santé Pierre-Henri KROMWEL Les facteurs de risque L âge Le sexe L hérédité Le cholestérol (54,1%) Le tabac (36,4%) L obésité (33,7%)

Plus en détail

EFFETS BENEFIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES OU SPORTIVES SUR LA SANTE

EFFETS BENEFIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES OU SPORTIVES SUR LA SANTE EFFETS BENEFIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES OU SPORTIVES SUR LA SANTE Docteur Francis LEPAGE DDCS activité physique population générale /10 France JF Toussaint PNAPS 2008 Europe l activité physique recule

Plus en détail

Offrez du vélo à votre santé

Offrez du vélo à votre santé Offrez du vélo à votre santé Pratiqué régulièrement et sans esprit de compétition, le vélo c est la santé! Limite les effets du vieillissement Lutte contre le surpoids surtout si la pratique est associée

Plus en détail

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé.

Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. Tous les experts sont d accord pour dire que l activité physique est un élément déterminant en matière de santé. ! Les nombreux bienfaits de l activité physique sur la santé! ne sont plus à démontrer:

Plus en détail

Difficultés pour les professionnels de santé d orienter leurs usagers vers une pratique d activité physique adaptée identifiée

Difficultés pour les professionnels de santé d orienter leurs usagers vers une pratique d activité physique adaptée identifiée Des chiffres de santé en Picardie préoccupants (1 picard sur 2 en surpoids, cancers et maladies cardio-vasculaires = 2 premières causes de mortalité ; seuls 50% des Picards considèrent pratiquer une activité

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Faculté de Médecine de Constantine Département de Pharmacie EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr LAKEHAL Abdelhak Maître

Plus en détail

Je pratique une activité physique pendant et après un cancer

Je pratique une activité physique pendant et après un cancer Je pratique une activité physique pendant et après un cancer Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Oncologie Contrairement

Plus en détail

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 Des chiffres qui parlent Le tabac : première cause de mortalité évitable 510 000 décès / an en France 60 000 liés au tabac

Plus en détail

Gestion du stress par le Biofeedback de cohérence cardiaque

Gestion du stress par le Biofeedback de cohérence cardiaque Gestion du stress par le Biofeedback de cohérence cardiaque FORUM ROMAND DES GROUPES DE MAINTENANCE CARDIO- VASCULAIRE 18 MARS 2017 DANIEL BÉGOT, INFIRMIER SPÉCIALISÉ DANS LA GESTION DU STRESS ET DE L

Plus en détail

Les pathologies liées au vieillissement

Les pathologies liées au vieillissement Les pathologies liées au vieillissement 1 Les pathologies liées au vieillissement Le vieillissement est un processus dynamique qui commence dès le début de la vie. L âge biologique de l entrée dans la

Plus en détail

Sport et cancer : pour qui, pourquoi, comment?

Sport et cancer : pour qui, pourquoi, comment? ACTIVITÉ PHYSIQUE Sport et cancer : pour qui, pourquoi, comment? Dr Alexis Lion Docteur en Sciences de la Vie et de la Santé, responsable du Projet Sport-Santé au Sports Medicine Research Laboratory (Luxembourg

Plus en détail

L ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN MÉDICAMENT COMME LES AUTRES OU LE SPORT SUR ORDONNANCE

L ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN MÉDICAMENT COMME LES AUTRES OU LE SPORT SUR ORDONNANCE L ACTIVITÉ PHYSIQUE: UN MÉDICAMENT COMME LES AUTRES OU LE SPORT SUR ORDONNANCE DOCTEUR JACQUES ROUSSEL MÉDECIN DU SPORT 2016 4 GRANDES MENACES DANS LE MONDE 1/ L augmentation du risque terroriste 2/ l

Plus en détail

À la réception du CLSC Gaston-Bélanger

À la réception du CLSC Gaston-Bélanger Clientèle sans médecin de famille Conditions d admissibilité : Ne pas avoir de médecin de famille Être résident du territoire du CSSS Pierre-De Saurel : Massueville, Sorel-Tracy, St-Aimé, St-David, St-Gérard-de-Magella,

Plus en détail

«Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le domaine universitaire, du soin et de la recherche»

«Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le domaine universitaire, du soin et de la recherche» CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LA CONFERENCE DES DIRECTEURS et DOYENS DE STAPS (C3D STAPS) ET LA CONFERENCE DES DOYENS DE PHARMACIE. «Organiser et promouvoir l activité physique pour la santé dans le

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures ACTION 1 : Favoriser la prévention primaire 1. Organiser et renforcer des marches de santé 2. Mettre en place des évènements favorisant

Plus en détail

Plateforme Sport Santé 42. «Parce que le corps mérite du sport» DOSSIER D INFORMATIONS

Plateforme Sport Santé 42. «Parce que le corps mérite du sport» DOSSIER D INFORMATIONS Plateforme Sport Santé 42 «Parce que le corps mérite du sport» DOSSIER D INFORMATIONS POURQUOI UNE PLATEFORME SPORT SANTE DANS LA LOIRE? PARCE QUE L ENJEU EST UN ENJEU DE SANTE PUBLIQUE Les effets bénéfiques

Plus en détail

L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments!

L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments! L activité physique, découvrez le meilleur des médicaments! Josiane Laramée B.Sc. Kinésiologue (819) 623-1228 #6479 CSSS ANTOINE-LABELLE SMASH Automne 2013 L activité physique Vos attentes 3*3*3 Définition

Plus en détail

Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire

Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire Livret d informations Etre soigné, c est aussi être informé Code : 403952 Les principaux facteurs de risque cardio-vasculaire Pôle Cardio-Vasculaire et Métabolique CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Plus en détail

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou

Motifs de consultation durant l enquête. Dr F. Benachenhou Motifs de consultation durant l enquête Dr F. Benachenhou Introduction Ce travail, effectué dans le cadre de l étude P.U.R.M.A, a eu lieu fin automne 26 / début hiver 27. Il porte sur les motifs de consultation

Plus en détail

FORMATION «SPORT APRES CANCER»

FORMATION «SPORT APRES CANCER» FORMATION «SPORT APRES CANCER» Prendre en charge des personnes ayant eu un cancer dans le cadre de cours collectifs encadrés et destinés à tous les publics QUI SOMMES- NOUS? La Fédération Nationale CAMI

Plus en détail

Activité physique et hypertension : quelles activités devrais-je privilégier?

Activité physique et hypertension : quelles activités devrais-je privilégier? Activité physique et hypertension : quelles activités devrais-je privilégier? Philippe Briand, B. Sc., D. E. S. S., Kinésiologue Plateforme de recherche en obésité, métabolisme et diabète (PROMD) à l IRCM

Plus en détail

Fibromyalgie et Activités Physiques. Docteur B. Rousseau REDO 44, 13/10/07

Fibromyalgie et Activités Physiques. Docteur B. Rousseau REDO 44, 13/10/07 Fibromyalgie et Activités Physiques Docteur B. Rousseau REDO 44, 13/10/07 A.P.S & Santé «Pour votre Santé : bougez» Thème 2003 de l OMS Pourquoi? Sédentarité (avec l alimentation) augmente les maladies

Plus en détail

Agir ensemble en Prévention

Agir ensemble en Prévention Agir ensemble en Prévention www.mgc-prevention.fr Le contexte de santé 80% des 18-64 ans n atteignent pas l objectif des 10 000 pas par jour 50% des seniors sont sédentaires avec moins de 5 000 pas par

Plus en détail

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité»

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» «Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» Union Régionale des Médecins Libéraux (URML) Pôle technologique La Pardieu 24 Allée Evariste Gallois 63170 Aubière

Plus en détail

Activité physique dans la prise en charge du patient obèse dans le service de nutrition de la Pitié Salpêtrière

Activité physique dans la prise en charge du patient obèse dans le service de nutrition de la Pitié Salpêtrière Activité physique dans la prise en charge du patient obèse dans le service de nutrition de la Pitié Salpêtrière David Pierrot Enseignant en activité physique adaptée Enseignant en activité physique adaptée:

Plus en détail

RÉENTRAÎNEMENT À L EFFORT DANS LA BPCO DR FANNY VOISIN 01/12/2015- SAINT BRIEUC

RÉENTRAÎNEMENT À L EFFORT DANS LA BPCO DR FANNY VOISIN 01/12/2015- SAINT BRIEUC RÉENTRAÎNEMENT À L EFFORT DANS LA BPCO DR FANNY VOISIN 01/12/2015- SAINT BRIEUC ORGANISATION DU COURS Définitions, rappels BPCO Réhabilitation respiratoire Bases physiopathologiques du réentraînement à

Plus en détail

Plan régional sport santé Bien-être. Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014

Plan régional sport santé Bien-être. Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014 Plan régional sport santé Bien-être Atelier sport santé Conférence régionale du sport CR IDF 13 octobre 2014 Une volonté politique portée au plus haut niveau 10 octobre 2012 communication des ministres

Plus en détail

Sport & Mucoviscidose. Bénéfices sur la qualité et la trajectoire de vie. Enjeux et rôle des kinésithérapeutes

Sport & Mucoviscidose. Bénéfices sur la qualité et la trajectoire de vie. Enjeux et rôle des kinésithérapeutes Sport & Mucoviscidose Bénéfices sur la qualité et la trajectoire de vie Enjeux et rôle des kinésithérapeutes Et si le sport nous avait encore gardé des secrets ACKR 21 mai 2012, Lyon Marianne BRECHU Fabien

Plus en détail

Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés. Parcours de santé et affections cardio-vasculaires

Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés. Parcours de santé et affections cardio-vasculaires Les Agoras Jeudi 8 Octobre 2015 Regards croisés Parcours de santé et affections cardio-vasculaires Intervenants : Dr Jean-Etienne Touze, cardiologue, réadaptation cardiaque, hôpital privé Clairval (Marseille)

Plus en détail

INTERVENTIONS BREVES ET APPROCHES MOTIVATIONNELLES EN PHARMACIE D OFFICINE

INTERVENTIONS BREVES ET APPROCHES MOTIVATIONNELLES EN PHARMACIE D OFFICINE INTERVENTIONS BREVES ET APPROCHES MOTIVATIONNELLES EN PHARMACIE D OFFICINE Conflits d interêts Pharmacien du Board Novartis (Asthme et BPCO) «Comment améliorer l observance du patient» Pharmacien expert

Plus en détail

Agir ensemble en Prévention

Agir ensemble en Prévention Agir ensemble en Prévention www.mgc-prevention.fr Le contexte de santé 80% des 18-64 ans n atteignent pas l objectif des 10 000 pas par jour 50% des seniors sont sédentaires avec moins de 5 000 pas par

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion

Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion Projet de mutualisation de l Activité physique en Oncologie : 1 ère Réunion 24-6-2013 Ordre du jour Rationnel du projet Les données de la littérature Objectifs du projet Tour de table Intérêt au projet

Plus en détail

I Définition des maladies cardiovasculaires

I Définition des maladies cardiovasculaires Cours n 4 : LES GRANDS PROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE : LES MALADIES CARDIOVASCULAIRES ET L OBESITE I Définition des maladies cardiovasculaires Elles sont de 2 types suivant leur localisation : - les maladies

Plus en détail

Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne

Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne Pr. Alain CHAMOUX, Université d Auvergne Colloque Cœur et Travail, Paris, 17 novembre 2011 1er poste de mortalité: infarctus, AVC, IVG 1er poste de morbidité: HTA, Angor, insuffisance cardiaque, arythmies

Plus en détail

Perception des conséquences de l obésité par les Français. TNS SOFRES Sarah DUHAUTOIS / Fabienne SIMON

Perception des conséquences de l obésité par les Français. TNS SOFRES Sarah DUHAUTOIS / Fabienne SIMON Perception des conséquences de l obésité par les Français TNS SOFRES Sarah DUHAUTOIS / Fabienne SIMON Fiche technique Perception des conséquences de l obésité par les Français Mise en place de l étude

Plus en détail

2 e cycle MIA Items 49 & 53 Le handicap d origine cardio-vasculaire Année Universitaire Le Handicap d origine cardio- vasculaire

2 e cycle MIA Items 49 & 53 Le handicap d origine cardio-vasculaire Année Universitaire Le Handicap d origine cardio- vasculaire Le handicap d origine cardio-vasculaire : Le Handicap d origine cardio- vasculaire MIA Items 49 & 53 UFR Médecine Montpellier Nîmes Les déficits incapacité handicap adaptés au niveau cardio-vasculaire

Plus en détail