Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique"

Transcription

1 UE Revêtement Cutané (2015) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux)

2 Différents types de prélèvements cutanés état frais ou fixé (formol)? Biopsie cutanée Pièce opératoire

3 Sémiologie d anatomie pathologie cut : quelques images pour comprendre les images et lames d histopathologie Plasmocytes: noyau d un côté et grand cytoplasme éosinophile Lymphocyte petit noyau très foncé bleu cytoplasme non visible Histiocyte/macrophage Ici cellule géante plurinucléée

4 Sémiologie d anatomie pathologie cut : quelques images pour comprendre les images et lames d histopathologie lymphocyte Polynucléaire neutrophile noyau bilobée (plus petit que lymphocyte Polynucléaire éosinophile Ressemble PNN Mais cytoplasme éosinophile

5 Sémio anapath : modifications de la couche cornée Couche cornée orthokératosique = hyperkératose mais maturation normale («ortho») donc pas de noyau Parakératosique = hyperkératose mais maturation anormale («para») Présence de noyaux

6 Sémiologie anapath des modifications de l épiderme La Spongiose = œdème dans l épiderme Csq : on voit bien les ponts d union (desmosomes) entre les kératinocytes Si important => vésicule

7 Sémiologie anapath des modifications de l épiderme Hyperplasie psoriasiforme de l épiderme Crêtes épidermiques allongées de façon très régulière avec amincissement de l épiderme en regard des papilles dermiques

8 Sémiologie anapath des modifications de l épiderme Atteinte lichénoïde (ou lésions de l interface entre l épiderme et le derme): altérations des cellules basales (ici vacuolisations) L épiderme devient rectiligne (perte des crêtes épidermiques) du fait de l altérations de cellules basales Normal : crêtes épidermiques

9 Sémiologie anapath des modifications de l épiderme images de nécrose kératinocytaire Se voit dans les toxidermies

10 Lésions élémentaires primaires cutanées Modifications de la couleur de la peau Érythème Télangiectasies Purpura Dyschromies Lésions à contenu liquidien Lésions modifiant le relief de la peau

11 LE modifiant la couleur de la peau érythème Erythème : Rougeur de la peau qui s efface à la pression, localisée ou diffuse, permanent ou paroxystique

12 LE modifiant la couleur de la peau érythème Erythème diffus : morbilliforme / scarlatiniforme etc : diagnostic purement clinique => pas de rôle de l examen anatomopathologique Biopsie peu spécifique : vaisseaux dilatés, infiltrat inflammatoire

13 LE modifiant la couleur de la peau Erythème figuré : examen anatomopathologique peut être utile Exemple : petite fille Lésions arrondies, érythémateuses d évolution centrifuge

14 LE modifiant la couleur de la peau Erythrodermie : érythème généralisé sans réserve de peau saine : grave => rôle important de l examen anatomopathologique

15 LE modifiant la couleur de la peau Erythrodermie : érythème généralisé sans réserve de peau saine : grave => rôle important de l examen anatomopathologique Principales étiologies - Psoriasis - Eczéma - Toxidermies - Lymphomes T (Mycosis Fongoide, Sézary) Causes plus rares 19% Idiopathique 57% dont eczéma 22% et psoriasis 48% 15% 5%

16 LE modifiant la couleur de la peau Erythrodermie : biopsies cutanées multiples (punch) fixées en formol (histo standard + immunohistochimie) et congelées (biologie moléculaire) psoriasis 48% et eczéma 22% des érythrodermies Psoriasis Eczéma

17 LE modifiant la couleur de la peau Erythrodermie : rôle +++ du pathologiste => diagnostic de lymphome T (mycosis fongoïde ou syndrome de sézary) = 5% des érythrodermies

18 Pan T = CD3 Étude moléculaire : Clone T identique sur plusieurs biopsies cutanées T helper = CD4

19 LE modifiant la couleur de la peau télangiectasies Télangiectasies : Visibilité anormale à l œil nu des vaisseaux sanguins au niveau de la peau Effacement à la pression Biopsie peu spécifique dans ces cas : vaisseaux dilatés

20 LE modifiant la couleur de la peau télangiectasies Biopsie peut être utile dans ce type de cas Télangiectasies : Visibilité anormale à l œil nu des vaisseaux sanguins au niveau de la peau Effacement à la pression (vx se vide à la vitropression) Angiome (Hamartome) S efface peu à la vitropression Mettre histo : angiomes

21 LE modifiant la couleur de la peau purpura Purpura : extravasation de sang dans la peau : hémorragie intra-cutanée ne s efface pas à la pression Biopsie utile +++ dans ce type de cas P. Hématologique (non inflammatoire : sang dans la peau ex : thrombopénies, thrombus intracapillaire, fragilité capillaire etc ) P. Vasculaire (inflammatoire : atteinte des parois vasculaires)

22 LE modifiant la couleur de la peau purpura vasculaire Purpura vasculaire (inflammatoire) : Dépôts d immun complexes circulants au niveau des parois des vaisseaux dermiques Réaction inflammatoire +++ : Afflux de Polynucléaires Neutrophiles leucocytoclasiques et nécrose fibrinoïde de la paroi des vaisseaux Causes infectieuses ou immunologiques Aspect clinique évocateur mais biopsie utile pour : - Confirmer le diagnostic de vascularite - Orienter le diagnostic étiologique et la conduite thérapeutique

23 Purpura vasculaire : démarche diagnostique anatomopathologique Diagnostic positif : confirmer la vascularite Infiltration de la paroi du vaisseau +/- leucocytoclasie +/- nécrose fibrinoïde Orienter le diagnostic étiologique

24 Purpura vasculaire : démarche diagnostique anatomopathologique Diagnostic positif : confirmer la vascularite Infiltration de la paroi du vaisseau +/- leucocytoclasie +/- nécrose fibrinoïde Orienter le diagnostic étiologique

25 Purpura vasculaire : démarche diagnostique anatomopathologique Diagnostic positif : confirmer la vascularite Infiltration de la paroi du vaisseau +/- leucocytoclasie +/- nécrose fibrinoïde Orienter le diagnostic étiologique

26 Purpura vasculaire : démarche diagnostique anatomopathologique Diagnostic positif : confirmer la vascularite Orienter le diagnostic étiologique Type d infiltrat? Nécrose fibrinoïde? Nature, calibre, localisation des vaisseaux atteints?

27 Purpura vasculaire : démarche diagnostique anatomopathologique Diagnostic positif : confirmer la vascularite Orienter le diagnostic étiologique Type d infiltrat? Nécrose fibrinoïde? Nature, calibre, localisation des vaisseaux atteints?

28 Orientation étiologique : exemple de la vascularite leucocytoclasique Vx superficiels petit Ø - Vascularite allergique - Vx petit ou moyen Ø à paroi musculaire (arcade profonde) - Périartérite Noueuse (PAN)

29 Lésions élémentaires primaires cutanées Modifications de la couleur de la peau Érythème Télangiectasies Purpura Dyschromies Lésions à contenu liquidien Lésions modifiant le relief de la peau

30 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies Hyperpigmentation Hypopigmentation

31 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment? Mélanique ou non mélanique? Non mélanique Pigmentation par les sels d argent teinte grisâtre Argyrie (ex:collutoires) Tatouage

32 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment? Mélanique ou non mélanique? Dermite ocre = 2 stase veineuse Non mélanique : ferrique +++ PERLS

33 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment = Mélanique Du à une augmentation des mélanocytes ou uniquement à la présence de pigment mélanique? Naevus jonctionnel (tumeur mélanique bénigne)

34 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment = Mélanique Du ou non à une augmentation des mélanocytes? Naevus (tumeur mélanique bénigne)

35 NON pas toujours! Ici tumeur bénigne «kératose séborhéique» avec pigment mélanique mais sans prolifération de mélanocytes LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment? : Mélanique Augmentation des mélanocytes?

36 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment? : Mélanique oui mais. augmentation des mélanocytes? A103-melanA

37 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hyperpigmentations Nature du pigment = Mélanique oui mais la pigmentation clinique peut être due à une incontinence pigmentaire Mécanisme des pigmentations post-inflammatoires? Agression des assises cellulaires basales (cell basales et mélanocytes) par les lymphocytes Vacuolisation et nécrose Lichen Plan Incontinence pigment dans le derme

38 LE modifiant la couleur de la peau Hyperpigmentations Nature du pigment? Non mélanique - sang (hématome) - fer - tatouage - sels d argent - etc Mélanique Augmentation de la quantité de pigment mélanique mais sans augmentation du nbre de mélanocytes -dans l épiderme (kératinocytes) (ex : kératose séborrhéique) -dans de derme (ex: pigmentations postinflammatoires) OU Augmentation du nombre de mélanocytes Tumeurs mélaniques bénignes (naevus) et malignes (mélanomes)

39 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hypopigmentations Vitiligo Mécanisme de l hypopigmentation du vitiligo? Puis diminution du nombre de mélanocytes

40 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hypopigmentations Certains naevus ont halo de dépigmentation autour

41 LE modifiant la couleur de la peau Dyschromies / Hypopigmentations Pityriasis versicolor

42 Lésions élémentaires primaires cutanées Modifications de la couleur de la peau Érythème Télangiectasies Purpura Dyschromies Lésions à contenu liquidien vésicules bulles pustules Lésions modifiant le relief de la peau

43 LE à contenu liquidien vésicules VESICULE : soulèvement épidermique contenant un liquide clair (1 à 3 mm)

44 LE à contenu liquidien vésicules : mécanismes / causes Virus Varicelle, Zona, Herpès Autres causes eczéma atopique eczéma dyshydrosique

45 LE à contenu liquidien vésicules : cause virale Vésicules et Virus -Varicelle, Zona, Herpès -lésions cellulaires directes -détournement de la machinerie de la cellule hôte

46 LE à contenu liquidien vésicules : eczéma Vésicules et eczéma - eczéma «atopique» - eczéma de contact - eczéma dyshydrosique : vésicules paumes et plantes mécanisme

47 LE à contenu liquidien vésicules de l eczéma : mécanisme Eczéma : N. m. Du grec ekzein, bouillonner, bouillant - eczéma «atopique» - eczéma de «contact» - eczéma dyshydrosique : vésicules paumes et plantes etc Nombreuses causes mais dans eczéma de contact = réaction d hypersensibilité retardée à médiation cellulaire 1 phase : sensibilisation => Allergène pris en charge par cellules de Langerhans => Migration vers zone paracorticale gg lymphatiques => Activation lymphocytes T naifs en lymphocytes T mémoire 2 Phase : déclenchement => Allergène (re)présenté par cellules de Langerhans est reconnu par lymphocytes T mémoire =>Lymphocytes T secrétent cytokines pro-inflammatoires =>eczéma

48 Histologie de l eczéma (aigü)

49 LE à contenu liquidien vésicules : attention autres causes Gale

50 Lésions élémentaires primaires cutanées Modifications de la couleur de la peau Lésions à contenu liquidien vésicules bulles pustules Lésions modifiant le relief de la peau

51 LE à contenu liquidien Bulles BULLE : soulèvement épidermique contenant un liquide clair (> 3 mm, souvent > 1 cm) (coalescence de vésicules) 2 types de décollement Intra-épidermique Sous-épidermique

52 LE à contenu liquidien Bulles 2 types de décollement Intra-épidermique - superficiel sous-corné (1) - profond: corps muqueux (2) - supra-basal (3) Sous-épidermique Jonction entre épiderme et derme (5)

53 LE à contenu liquidien Bulles : étiologies Nombreuses causes : Traumatique (exemple brulure) Infectieuse (ex bactérienne: staphylocoque) Toxique : intolérance médicamenteuse Anomalies génétiques Maladies auto-immunes

54 Bulles : cause infectieuse (choc staphylococique) staphylocoque Nécrose partielle épiderme => décollements localisés ou disséminés

55 Bulles : causes toxiques Syndrome de Lyell Grave +++ : bulles hémorragiques de la muqueuse bucale Bulles en «cocarde»: érythème polymorphe mécanisme immunologique - Intolérance médicamenteuse - infections

56 Bulles : causes toxiques Nécrose des kératinocytes et décollement bulleux

57 Bulles : anomalies génétiques = épidermolyses bulleuses (fragilité anormale de la peau) Le plus souvent fragilité au niveau de la jonction entre épiderme et derme

58 Bulles : maladies auto-immunes 2 types de décollement Intra-épidermique - superficiel sous-corné (1) - profond: corps muqueux (2) - supra-basal (3) Sous-épidermique Jonction entre épiderme et derme (5) A RAJOUTER : façon de faire les biopsies pour IF

59 Bulles : maladies auto-immunes le pemphigus Pemphigus vulgaire

60 Bulles : maladies auto-immunes le pemphigus

61 Bulles : maladies auto-immunes le pemphigus Examen en Immunofluorescence : dépôts d IgG en «mailles» entre les kératinocytes Anticorps IgG dirigé contre desmogléine (située au niveau des desmosomes)

62 Bulles : maladies auto-immunes pemphigoïde bulleuse

63

64 Pemphigoïde Bulleuse Dépôts IgG et C3 le long de la membrane basale

65 Lésions élémentaires primaires cutanées Modifications de la couleur de la peau Lésions à contenu liquidien vésicules bulles pustules Lésions modifiant le relief de la peau

66 LE à contenu liquidien pustules PUSTULES Soulèvement épidermique contenant un liquide trouble (quelque soit la taille)

67 LE à contenu liquidien pustules : situation? PUSTULES au niveau des follicules pileux ou non Acné juvénile

68 LE à contenu liquidien pustules microbiennes ou non? PUSTULES non folliculaires : ex le psoriasis pustuleux = pustules amicrobiennes sur un fond érythémateux

69 Lésions élémentaires primaires cutanées Modifications de la couleur de la peau Lésions à contenu liquidien vésicules bulles pustules Lésions modifiant le relief de la peau

ED 2 Histologie / Anatomopathologie

ED 2 Histologie / Anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2015) ED 2 Histologie / Anatomopathologie Audrey Gros et Béatrice Vergier (CHU Bordeaux) Différenciation d un kératinocyte couche cornée couche claire Peau épaisse couche granuleuse

Plus en détail

Lésions élémentaires modifiant la couleur normale de la peau

Lésions élémentaires modifiant la couleur normale de la peau Lésions élémentaires modifiant la couleur normale de la peau 1-1 Erythème 1-2 Télangiectasies 1-3 Purpura 1-4 Dyschromies Pr MS Doutre Février 2013 1-1- ERYTHEME Rougeur de la peau qui s efface à la pression

Plus en détail

Lésions élémentaires en Dermatologie. Dr Le Duff

Lésions élémentaires en Dermatologie. Dr Le Duff Lésions élémentaires en Dermatologie Dr Le Duff 2009 - Introduction Peau, organe à part entière Visible, accessible à l examen et aux explorations Examen dermatologique: peau, muqueuses externes, phanères

Plus en détail

Item 188 (ex item 116) Dermatoses bulleuses autoimmunes

Item 188 (ex item 116) Dermatoses bulleuses autoimmunes Item 188 (ex item 116) Dermatoses bulleuses autoimmunes Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Notions cliniques... 3 3. Principes des méthodes diagnostiques...5

Plus en détail

Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie

Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie 01/04/2016 DUBOST Mathieu L2 CR : BOUÉ Kévin Revêtement cutané Dr. Jean-Philipe Dales 8 pages Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie Plan A. Introduction B. Lésions élémentaires

Plus en détail

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2010 2011) Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de prélèvements cutanés état frais

Plus en détail

Sémiologie dermatologique. Conte Hélène - Imbert Emilie Seneschal Julien Stokkermans-Dubois Josette

Sémiologie dermatologique. Conte Hélène - Imbert Emilie Seneschal Julien Stokkermans-Dubois Josette Sémiologie dermatologique Conte Hélène - Imbert Emilie Seneschal Julien Stokkermans-Dubois Josette La peau et les muqueuses Accessibles facilement à l examen Spécificités topographiques : Palmo-plantaire

Plus en détail

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités Physiopathologie... 3 2. Lupus et anatomie pathologique... 3 2.1.

Plus en détail

Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie

Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie 18/03/14 BOURDILLON Marjane L2 Revêtement cutané Dr. Jean-Phillipe Dales jean-phillipe.dales@ap-hm.fr 12 pages Relecteur n 3 Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie Plan A.

Plus en détail

page: I Table des matières lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante

page: I Table des matières lésions élémentaires recherche contenu imprimer dernière page vue précédente suivante page: I lésions élémentaires causes Table des matières image alphabétique Sommaire Rappel histologique de la structure de la peau humaine page: II La gangrène........................... 31 L atrophie.............................

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Les lésions élémentaires

Les lésions élémentaires Chapitre 2: Les lésions élémentaires page: 8 Les Les macules page: 9 2.1 Les macules Macule érythémateuse Les macules sont des taches non infiltrées, qui se différencient de la peau avoisinante par leur

Plus en détail

Sémiologie dermatologique

Sémiologie dermatologique Sémiologie dermatologique I/ Introduction : La sémiologie dermatologique décrit des lésions élémentaires. Elles sont multiples et leur connaissance est indispensable pour le diagnostic des dermatoses.

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL Naevus et mélanomes Dr François LE GALL Généralités Les mélanocytes Unité de mélanisation Naevus Prolifération bénigne aux dépens des mélanocytes Plusieurs sièges possibles Naevus dermique Aspect clinique:

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

Vasculopathies. Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante

Vasculopathies. Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Vasculopathies Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Pathologies vasculaires Vasculite leucocytoclasique Granulome faciale et Erythema elevatum diutinum Polyartérite noueuse Cryoglobulinémie Vasculite

Plus en détail

Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement

Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement Ce sont des pathologies qui ne sont pas spécifiques de la cavité buccale (elles peuvent aussi affecter la peau par exemple). Introduction

Plus en détail

T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE

T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE D OSSIER T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE et i n t e r p r é t a t i o n d e s p r i n c i p a u x s i g n e s h i s t o l o g i q u e s Mai 2011 La biopsie cutanée est un acte simple qui est réalisé

Plus en détail

sur peau noire Cas cliniques

sur peau noire Cas cliniques Dermatopédiatrie sur peau noire Cas cliniques Thierry Passeron Service de Dermatologie & INSERM U895 équipe 1 CHU de Nice Enfant de 18 mois Cas N 1N Fièvre à 39 C depuis 6 jours AEG Toux ++ Conjonctivite

Plus en détail

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par le présent site web! Un merci spécial à FatimZahra! Erythème

Plus en détail

Lésions élémentaires I - DERMATOPATHOLOGIE II BIOPSIE CUTANEE

Lésions élémentaires I - DERMATOPATHOLOGIE II BIOPSIE CUTANEE 09/12/20 L2 Médecine - 20/2012 Lésions élémentaires I - DERMATOPATHOLOGIE II BIOPSIE CUTANEE A) Comment biopsier? B) Pourquoi biopsier? C) Où biopsier? D) Biopsier pour se faire bien voir du pathologiste

Plus en détail

Examen UE Revêtement Cutané (session 21 mai 2013) QCM avec planche photos

Examen UE Revêtement Cutané (session 21 mai 2013) QCM avec planche photos Examen UE Revêtement Cutané (session 21 mai 2013) QCM avec planche photos 22 QCM à partir de cas cliniques (cf planche photos) : Cas n 1 (une photo) : Vous recevez en consultation cette adolescente pour

Plus en détail

LES TUM EURS M ELA NIQUES

LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELANIQUES développées à partir des mélanocytes responsables de la synthèse de la mélanine qu ils distribuent aux kératinocytes de la couche germinative. sont dispersés

Plus en détail

Examen UE Revêtement Cutané 21 Juin 2012

Examen UE Revêtement Cutané 21 Juin 2012 Examen UE Revêtement Cutané 21 Juin 2012 Cas 1 (photo) : Cet homme de 30 ans consulte pour ces lésions des 2 creux axillaires apparues il y a 15 jours, très prurigineuses 1- Comment décrivez-vous ces lésions?

Plus en détail

FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES. Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014

FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES. Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014 FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014 «De l acnéau psoriasis pustuleux généralisé, il n est pas d affection dermatologique qui ne puisse être déclenchée, aggravée ou simulée

Plus en détail

Item 189 Vascularites systémiques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 189 Vascularites systémiques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 189 s systémiques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Vascularites intéressant des vaisseaux de moyen calibre...3 2. Vascularites des petits vaisseaux... 5 2 1.

Plus en détail

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES I ECZEMA ET LESIONS ECZEMATIFORMES II LICHEN PLAN III LICHEN SCLERO-ATROPHIQUE IV MALADIE LUPIQUE V PSORIASIS VI AUTRES Parapsoriasis Kératodermies

Plus en détail

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2015) Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de prélèvements cutanés état frais

Plus en détail

UE11 : Revêtement cutané Dr Beylot-Barry. Sémiologie des muqueuses

UE11 : Revêtement cutané Dr Beylot-Barry. Sémiologie des muqueuses UE11 : Revêtement cutané Dr Beylot-Barry Date : 26/04/13 Promo : PCEM2 Plage horaire : 10h 12h Ronéistes : BOYER Flavien VINGADASSALOM Sivadji Sémiologie des muqueuses I. Description de la muqueuse buccale

Plus en détail

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Hédon. Troisième partie. Ménopause

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Hédon. Troisième partie. Ménopause COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Hédon Troisième partie Ménopause 38 ES JOURNÉES NATIONALES Paris, 2014 159 Dermatoses des seins M. FAURE *, E. DRAPIER-FAURE

Plus en détail

10/03/2015 LEFEVRE Flora L2 CR : BRASSIER Julia Revêtement cutané Pr BERBIS 6 pages. Plan. A. Rappel : structure de la peau

10/03/2015 LEFEVRE Flora L2 CR : BRASSIER Julia Revêtement cutané Pr BERBIS 6 pages. Plan. A. Rappel : structure de la peau 10/03/2015 LEFEVRE Flora L2 CR : BRASSIER Julia Revêtement cutané Pr BERBIS 6 pages Les lésions élémentaires de la peau : sémiologie cutanée Plan A. Rappel : structure de la peau B. Le diagnostic en dermatologie

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

Les stomatites vésiculo- bulleuses

Les stomatites vésiculo- bulleuses Les stomatites vésiculobulleuses I. Définition Les stomatites vésiculobulleuses sont remplies de sérosités. La différence entre vésiculeuse et bulleuse est d abord une question de taille. 1) Vésiculeuse

Plus en détail

Fortis Clinique Darné

Fortis Clinique Darné Fortis Clinique Darné Cas Cliniques en Dermatologie 23.04.14 Dr. Christine Schoutens Davidsen Granulomes Annulaires Lésions bénignes indolores Unique ou multiple Mains, pieds, genoux, coudes Recherche:

Plus en détail

Infirmier Collection dirigée par L. LE

Infirmier Collection dirigée par L. LE Carnet Pratique Infirmier Collection dirigée par L. LE Guide hospitalierde poche pour l infirmière Amandine PÉRIER DERMATOLOGIE VENEROLOGIE 99 bd de l Hôpital Editions Vernazobres-Grego 75013 PARIS - Tél.

Plus en détail

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S)

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) «Atypies» de signification incertaine : dystrophiques Cancéreuses AUCUNS CRITERES HISTOLOGIQUES FORMELS ISOLEMENT : ASSOCIATION +++ CONFRONTATION ANATOMO-CLINIQUE

Plus en détail

Petits rappels: Merci de vérifier le contenu de vos boîtes; Merci de ranger vos lames au bon emplacement (cfr liste au recto du couvercle); N oubliez

Petits rappels: Merci de vérifier le contenu de vos boîtes; Merci de ranger vos lames au bon emplacement (cfr liste au recto du couvercle); N oubliez T.P. Anatomie Pathologique : SEANCE 3 Le Foie : 3 e partie Autres lésions Semaine du 11 au 14/10/2010 Petits rappels: Merci de vérifier le contenu de vos boîtes; Merci de ranger vos lames au bon emplacement

Plus en détail

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A.

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A. Samuel FAYARD Arnaud DE CHATEAUBRIANT 02/04/12 Anapath, Naevus et Mélanomes, F. LeGall Le poly disponible sur le réseau pédagogique. Naevus et Mélanomes I. Généralités L assise basale de l épiderme est

Plus en détail

le syndrome de Naegeli Tableau clinique Dermopathie Réticulée et Pigmentaire l image histologique Dyskératose congénitale

le syndrome de Naegeli Tableau clinique Dermopathie Réticulée et Pigmentaire l image histologique Dyskératose congénitale Observation Kh. Besma Sexe féminin Age : 5 ans et demi Mariage consanguin de troisième degrés la dernière d une fratrie de 5 enfants Sans antécédents personnels ou familiaux Clinique : un état poikilodermie-

Plus en détail

Item 181 : Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 : Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Item 181 : Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières

Plus en détail

Les lésions élémentaires de la peau : sémiologie cutanée

Les lésions élémentaires de la peau : sémiologie cutanée 15/03/16 GROUALLE Manon L2 CR : PAYRASTRE Clémentine Revêtement cutané Pr. Berbis 11 pages Les lésions élémentaires de la peau : sémiologie cutanée Plan LES LESIONS ELEMENTAIRES PRIMITIVES A. Les macules

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2015) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions élémentaires

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Néphroangiosclérose «bénigne»...3 3. Microangiopathie thrombotique...

Plus en détail

Cette fillette fatiguée a présenté brutalement des érosions

Cette fillette fatiguée a présenté brutalement des érosions Érosions palpébrales Cette fillette fatiguée a présenté brutalement des érosions muqueuses multifocales: buccales et palpébrales, avec des lésions en cocarde a centre bulleux. Quel est votre diagnostic

Plus en détail

Université Ferhat Abbas De Sétif 1 Faculté De Médecine. Acné et Eczéma. Cours de sémiologie pour les pharmaciens. Dr N Benmostefa

Université Ferhat Abbas De Sétif 1 Faculté De Médecine. Acné et Eczéma. Cours de sémiologie pour les pharmaciens. Dr N Benmostefa Université Ferhat Abbas De Sétif 1 Faculté De Médecine Acné et Eczéma Cours de sémiologie pour les pharmaciens Dr N Benmostefa Année universitaire2014/2015 L acné DEFINITION : une dermatose inflammatoire

Plus en détail

Diplôme d'université de Dermatopathologie

Diplôme d'université de Dermatopathologie PROGRAMME Coordonateur : Dr Nicolas Ortonne nicolas.ortonne@hmn.aphp.fr Téléphone : 01 49 81 27 38 Fax : 01 49 81 27 33 Module 1 : Dermatologie inflammatoire Jeudi 10 octobre 2013 L. Allanore, B. Crickx,

Plus en détail

Cette fillette fatiguée a présenté brutalement des érosions

Cette fillette fatiguée a présenté brutalement des érosions Érosions palpébrales Cette fillette fatiguée a présenté brutalement des érosions muqueuses multifocales: buccales et palpébrales, avec des lésions en cocarde a centre bulleux. Quel est votre diagnostic

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L EXAMEN DERMATOLOGIQUE ET LES LESIONS ELEMENTAIRES DERMATOLOGIQUES

LES PRINCIPES DE L EXAMEN DERMATOLOGIQUE ET LES LESIONS ELEMENTAIRES DERMATOLOGIQUES LES PRINCIPES DE L EXAMEN DERMATOLOGIQUE ET LES LESIONS ELEMENTAIRES DERMATOLOGIQUES INTRODUCTION La peau est un organe aisément accessible à l'examen clinique et à des explorations para-cliniques simples

Plus en détail

Lymphomes et Pseudolymphomes

Lymphomes et Pseudolymphomes Lymphomes et Pseudolymphomes Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Ref. Images McKee Pathology of the Skin Définition Lymphome à cellules T le plus courant, d aspects caractéristiques cliniques et

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis!"# $ Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Dermatose bulleuse de l adulte

Dermatose bulleuse de l adulte Examen National Classant Hors programme Dermatose bulleuse de l adulte C liniquement, une bulle est une collection liquidienne superficielle à contenu clair ou sérohématique de plusieurs millimètres de

Plus en détail

Le groupe des dermatoses neutrophiliques (DN) réunit plusieurs maladies

Le groupe des dermatoses neutrophiliques (DN) réunit plusieurs maladies Atlas Concepts de dermatoses et de maladies neutrophiliques The neutrophilic dermatoses and diseases concepts N. Ortonne (Service d anatomie et de cytologie pathologiques, hôpital Henri-Mondor, Créteil)

Plus en détail

TUMEURS EPITHELIALES BENIGNES DE LA PEAU (3)

TUMEURS EPITHELIALES BENIGNES DE LA PEAU (3) TUMEURS EPITHELIALES BENIGNES DE LA PEAU (3) TUMEURS BENIGNES EPIDERMIQUES Kératose ou Verrue séborrhéïque Kératose lichéno noïde bénigne Acanthome à cellules claires Acanthome épidermolytique Dyskératome

Plus en détail

Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire?

Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire? La Rhumatologie au quotidien Quels renseignements tirer de l analyse du liquide articulaire? M M O. Razanaparany, O. H Rakotonirainy, H. Rakotoarivelo, F. Andrianjafison, H. Rakotomalala, S. Ralandison

Plus en détail

Histopathologie cutanée des réactions médicamenteuses

Histopathologie cutanée des réactions médicamenteuses Histopathologie cutanée des réactions médicamenteuses Histopathology of drug eruptions N. Ortonne (Département de pathologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil) L histopathologie cutanée au cœur de la phase

Plus en détail

EPU Bats. Pathologie vulvaires E CARMI

EPU Bats. Pathologie vulvaires E CARMI EPU Bats Pathologie vulvaires E CARMI Vulve normale ien déplisser la ulve en l ouvrant omme un livre Vulve normale déplissée ASPECT NON PATHOLOGIQUE FREQUEMMENT OBSERVES Votre diagnostic? Grains de Fordyce

Plus en détail

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire Appendicite Aigüe A : Mésothélium B : Sous séreuse Appendice Normal B A Glande de Liberkuhn Sous un épithélium cylindrique Invagination sous la surface tapissée de cellules entérocytaires et caliciformes

Plus en détail

Bulles cutaneo-muqueuses

Bulles cutaneo-muqueuses Bulles cutaneo-muqueuses Ce patient consulte pour des bulles cutaneo-muqueuses qui laissent rapidement place a des érosions, celles ci sont douloureuses au niveau des gencives. Quel bilan demander pour

Plus en détail

Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes

Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC POSITIF DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE PRINCIPALES MALADIES Objectifs pédagogiques Diagnostiquer une pemphigoïde bulleuse,

Plus en détail

J ai de l urticaire, que devrais-je savoir?

J ai de l urticaire, que devrais-je savoir? J ai de l urticaire, que devrais-je savoir? Le site du Docteur Laurent BATTIN Adresse du site : www.docvadis.fr/laurent.battin Validé par le Comité Scientifique Médecine générale L urticaire chronique

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Analyse histologique d une prolifération mélanocytaire

Analyse histologique d une prolifération mélanocytaire Analyse histologique d une prolifération mélanocytaire Stéréotypée Critères cliniques : localisation Type l âge +++ A faible grossissement la taille la symétrie le siège (jonctionnel / dermique) La profondeur

Plus en détail

Lésions élémentaires de la peau : sémiologie de la peau (2)

Lésions élémentaires de la peau : sémiologie de la peau (2) 21/03/17 Guessoum Salah L2 CR : GALLI Ophélie Revêtement Cutané Pr. Fongue 16 pages REVETEMENT CUTANÉ Lésions élémentaires de la peau : sémiologie de la peau (2) Plan : Lésions élémentaires de la peau

Plus en détail

Item 191 (ex Item 119) Artérites à cellules géantes Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 191 (ex Item 119) Artérites à cellules géantes Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 191 (ex Item 119) Artérites à cellules géantes Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Maladie de Horton... 3 2.1. Manifestations cliniques de

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : DERMATOLOGIE. 1) OBJECTIFs DE LA FORMATION : La problématique :

CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik GUILHERAND-GRANGES. Thème : DERMATOLOGIE. 1) OBJECTIFs DE LA FORMATION : La problématique : CFAP de GUILHERAND-GRANGES 60 rue de Narvik 07500 GUILHERAND-GRANGES Thème : DERMATOLOGIE 1) OBJECTIFs DE LA FORMATION : La problématique : La dermatologie est la spécialité de la médecine qui, selon la

Plus en détail

Iatrogénie. Diagnostic et prévention

Iatrogénie. Diagnostic et prévention Examen National Classant Module transdisciplinaire 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Iatrogénie. Diagnostic et prévention Toxidermies médicamenteuses* J.-C. ROUJEAU (Créteil), J.-M. BONNETBLANC (Limoges),

Plus en détail

UE : Revêtement cutané ED n 1

UE : Revêtement cutané ED n 1 UE : Revêtement cutané Date : 28/03 Promo : PCEM2 Plage horaire : 18/20h Enseignant : Ronéistes : Léo Casse Camille Prévost ED n 1 ED interactif en demi amphi avec 3 profs. Cas cliniques avec photos, un

Plus en détail

Aspects cliniques de l urticaire chronique. Marie-Sylvie DOUTRE Bordeaux

Aspects cliniques de l urticaire chronique. Marie-Sylvie DOUTRE Bordeaux Aspects cliniques de l urticaire chronique Marie-Sylvie DOUTRE Bordeaux La définition de l urticaire chronique est clinique C est une dermatose, érythémateuse et papuleuse, prurigineuse et fugace, évoluant

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2

Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2 Université de Caen Normandie UFR de Médecine Année universitaire 2016-2017 Unité d enseignement 4 Perception - Système nerveux - Revêtement cutané. DFASM 2 TOTAL : 60h de cours magistraux Responsable UE

Plus en détail

Accidents et Incidents Transfusionnels. Accidents et Incidents Transfusionnels

Accidents et Incidents Transfusionnels. Accidents et Incidents Transfusionnels ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Accidents et Incidents Transfusionnels 8 Avril 2005 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière 1 Accidents et Incidents Transfusionnels

Plus en détail

EPU 2016 PEGASE E CARMI

EPU 2016 PEGASE E CARMI EPU 2016 PEGASE E CARMI Tumeurs cutanées bénignes Tumeur «de Mr tout le monde» Tumeur pédiatrique Tumeur muqueuse Tumeur de «Monsieur tout le monde» Diagnostic? Votre diagnostic? Votre diagnostic? Tache

Plus en détail

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

La réponse immunitaire. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon La réponse immunitaire D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 15.10.2015 Nomenclature Rôle et implications du système immunitaire Composition du système immunitaire Fonction de chaque constituant

Plus en détail

CAS CLINIQUE: UN PURPURA INOPPORTUN

CAS CLINIQUE: UN PURPURA INOPPORTUN CAS CLINIQUE: UN PURPURA INOPPORTUN Claire Laresche CHU Besançon, Pr Humbert Nancy, 28/10/2010 Mr M., 44ans Antécédents: Rectocolite hémorragique (RCH), diagnostiquée en 2002: Corticothérapie Ciclosporine

Plus en détail

LES PRINCIPES DE L EXAMEN DERMATOLOGIQUE ET LES LESIONS ELEMENTAIRES DERMATOLOGIQUES. Cours du CEDEF (2004)

LES PRINCIPES DE L EXAMEN DERMATOLOGIQUE ET LES LESIONS ELEMENTAIRES DERMATOLOGIQUES. Cours du CEDEF (2004) LES PRINCIPES DE L EXAMEN DERMATOLOGIQUE ET LES LESIONS ELEMENTAIRES DERMATOLOGIQUES Cours du CEDEF (2004) INTRODUCTION La peau est un organe différent des autres car il est accessible à l'examen clinique

Plus en détail

Le Tabac et l acné ne font pas bon ménage. les formes rencontrées d acné sont nodulo kystiques avec une résistance aux traitements et qui perdurent.

Le Tabac et l acné ne font pas bon ménage. les formes rencontrées d acné sont nodulo kystiques avec une résistance aux traitements et qui perdurent. Tabac et acné Le Tabac et l acné ne font pas bon ménage. les formes rencontrées d acné sont nodulo kystiques avec une résistance aux traitements et qui perdurent. L arrêt du tabac est a notre sens partie

Plus en détail

Les dermatoses bulleuses de l adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004

Les dermatoses bulleuses de l adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 Les dermatoses bulleuses de l adulte : orientation diagnostique et conduite à tenir Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 Pré-Requis : Reconnaissance d une bulle Résumé : Une bulle est une collection

Plus en détail

Vascularites Quelques réflexions sur la problématique du diagnostic

Vascularites Quelques réflexions sur la problématique du diagnostic Vascularites Quelques réflexions sur la problématique du diagnostic Professeur Daniel Adoue Professeur Odile Beyne-Rauzy Docteur Sylvie Ollier Docteur Pierre Cougoul Docteur Julia Moeglin Docteur Karen

Plus en détail

Sémiologie L3 «Néonatalogie nourrisson»

Sémiologie L3 «Néonatalogie nourrisson» Sémiologie L3 «Néonatalogie nourrisson» Fièvre Éruption Purpura Pierre Tourneux Département de Pédiatrie, CHU Amiens Sept. 2012 1 Fièvre chez l enfant Fièvre chez l enfant Définition? Température 38 C

Plus en détail

Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath) Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 Table des matières Préambule... 4 1. Néphropathie à cylindres myélomateux ou tubulopathie myélomateuse...5 2. Amylose

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

Séméiologie de l insuffisance veineuse chronique et des varices. Joël Constans, Carine Boulon Médecine vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux

Séméiologie de l insuffisance veineuse chronique et des varices. Joël Constans, Carine Boulon Médecine vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Séméiologie de l insuffisance veineuse chronique et des varices Joël Constans, Carine Boulon Médecine vasculaire Hôpital St André CHU Bordeaux Glossaire Insuffisance veineuse Varices Veines réticulaires

Plus en détail

Lèpre cutanée. Histopathology of leprosy. L. Pinquier, sous l égide du groupe d histopathologie cutanée de la Société française de dermatologie

Lèpre cutanée. Histopathology of leprosy. L. Pinquier, sous l égide du groupe d histopathologie cutanée de la Société française de dermatologie Annales de dermatologie et de vénéréologie (2011) 138, 777 781 FICHE THÉMATIQUE / HISTOPATHOLOGIE CUTANÉE Lèpre cutanée Histopathology of leprosy L. Pinquier, sous l égide du groupe d histopathologie cutanée

Plus en détail

Module V. Papules et pustules

Module V. Papules et pustules Module V Papules et pustules Manon Paradis, DMV, MScV, Dipl ACVD, Faculté de médecine vétérinaire, Université de Montréal, St-Hyacinthe, Québec, Canada Papules et pustules: introduction Motif fréquent

Plus en détail

LES HYPERSENSIBILITES

LES HYPERSENSIBILITES LES HYPERSENSIBILITES 1. Définition immunologique Maladies dues à des effecteurs de l immunité spécifique M inflammatoires chroniques M allergiques M autoimmunes 2. Définition allergologique HS allergique:

Plus en détail

INFLAMMATION CHRONIQUE

INFLAMMATION CHRONIQUE INFLAMMATION CHRONIQUE Aspects morphologiques de la réaction inflammatoire chronique INFLAMMATION CHRONIQUE Définition Principaux groupes étiologiques Caractéristiques (cellulaires, tissulaires, vasculaires)

Plus en détail

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans

Les tumeurs cutanées. H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans Les tumeurs cutanées H.Maillard Service de Dermatologie CH Le Mans I- Tumeurs bénignes 1) Tumeurs mélanocytaires= naevus 1) Rares à la naissance: naevus congénital (possibilité de transformation en mélanome)

Plus en détail

Eruptions cutanées chez l enfant

Eruptions cutanées chez l enfant Eruptions cutanées chez l enfant Cours master 3 et 4 médecine, ULG 1 La peau représente 15-20 % du poids Corporel, chez l enfant Développement rapide, masse importante, turnover cellulaire impressionnant:

Plus en détail

La Pathologie à Complexes Immuns

La Pathologie à Complexes Immuns La Pathologie à Complexes Immuns I- Introduction II - Définition III - Modèles expérimentaux de la pathologie à Complexes Immuns IV- Etiopathogénie des Maladies à Complexes Immuns V- Physiopathologie des

Plus en détail

Virus HPV Le point de vue du pathologiste. Dr Béatrice MARIE Praticien Hospitalier CHU Nancy

Virus HPV Le point de vue du pathologiste. Dr Béatrice MARIE Praticien Hospitalier CHU Nancy Virus HPV Le point de vue du pathologiste Dr Béatrice MARIE Praticien Hospitalier CHU Nancy Pathologies liées aux virus HPV Un aspect morphologique commun Des topographies ciblées De nouveaux outils diagnostiques

Plus en détail

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES Définir Terme descriptif Processus pathologique Marie Toscano m.d., f.r.c.p.c. Dermatologue Tumeur CUTANÉE Histologie normale Implique donc la peau Épiderme Derme Les différentes

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2 D après CD Dermatologie S.Fraitag Hopital Necker,2003 TRAVAUX PRATIQUES Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan Système tégumentaire ou cutané

Plus en détail

CHAPITRE : LA PEAU 1. PRESENTATION DE L APPAREIL. a. Présentation et définition

CHAPITRE : LA PEAU 1. PRESENTATION DE L APPAREIL. a. Présentation et définition CHAPITRE : LA PEAU OBJECTIF GENERAL : Repérer les principaux éléments anatomiques de la peau Indiquer le rôle physiologique des principaux organes. Repérer les «fonctions» médicales du service et les principales

Plus en détail

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon

Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse. D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon Rappel immunologie Immunité anti-infectieuse D. Lakomy Laboratoire d Immunologie CHU Dijon 09.10.2015 Le Le système immunitaire est est composé de de plusieurs éléments Cellules immunitaires -cell.phagocytaires

Plus en détail

LES DERMATOSES PROFESSIONNELLES

LES DERMATOSES PROFESSIONNELLES LES DERMATOSES PROFESSIONNELLES PLAN I. II. III. IV. V. VI. DÉFINITION FRÉQUENCES DIAGNOSTIC CLASSIFICATION PRÉVENTION RÉPARATION - Définition Les dermatoses professionnelles: sont des affections cutanées

Plus en détail