La chaîne logistique 1. DEFINITION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La chaîne logistique 1. DEFINITION"

Transcription

1 La chaîne logistique 1. DEFINITION La chaîne logistique est l'ensemble des entreprises interdépendantes (considérées comme les différents maillons de la chaîne) se coordonnant dans la réalisation des activités (approvisionnements, production et distribution) pour assurer la circulation des produits ou services de leur conception à leur fin de vie (service après vente et logistique retour). Les besoins des clients changent, ils attendent, maintenant, un service comprenant un mode personnalisé de livraison, de réapprovisionnement, de délai, de fiabilité, de sécurité d'approvisionnement, de transfert des données informatisées, d'après-vente. L'importance de la logistique ne va cesser de croître dans la performance de l'entreprise : accroissement des échanges sur des distances de plus en plus longues, accroissement de la diversité de l'offre, rapidité des délais exigés, modification des localisations de production, alors que dans le même temps, les marges de manœuvre pour gagner en compétitivité se réduisent dans certains secteurs en matière d'investissements, de différenciation technologique et de productivité. Dans la grande distribution, l E.C.R (Efficient Consumer Response) amène tous les producteurs à s'intégrer directement à l'acte de vente du consommateur final, concernant les modes de conditionnement, de réapprovisionnement, de prévisions par le biais de techniques de captation de données et de transfert direct. Le domaine de la logistique est vaste puisqu'il s'étend de la conception du produit à sa destruction. Il est cependant possible de distinguer les activités logistiques concernant les flux de: - la conception, - l approvisionnement, - la fabrication, - le conditionnement, - l emballage, - le groupage/dégroupage, - la conservation, - le stockage, - le déplacement. Les activités concernant la logistique de soutien sont : - les contrôles, - le diagnostique, les réparations, - l échange/essais, - le suivi des opérations, l appel à la sous-traitance,

2 - la maintenance. Le tout en tenant compte des différentes contraintes externes (concurrence, normes, règlements) et internes (possibilités techniques, capacité). Bien sûr, en fonction de l'activité de l'entreprise, la chaîne logistique sera différente. La logistique de soutien par exemple, aura beaucoup plus d'importance dans une entreprise fabriquant des biens d'équipements (électroménager, voiture, ascenseurs) que dans une entreprise de distribution. Le responsable logistique est garant de l organisation opérationnelle de l approvisionnement et de la distribution. Il doit assurer la meilleure qualité de service au client en optimisant les coûts logistiques. Le responsable logistique organise et gère les flux physiques (du fournisseur au client) et d information (commandes, facturation, programme de production, ordre d approvisionnement) selon la politique industrielle de l entreprise. Sur la base des prévisions commerciales et en collaboration avec la direction des ventes, il supervise le service clients. Il contrôle que le plan de production, de conditionnement, de stockage et enfin la distribution s enchaînent sans rupture de stock et dans le respect des règles (chaîne du froid, conditionnement, etc.). Avec les responsables clients, il cherche à optimiser la gestion des stocks, les coûts d acheminement et la collecte d informations sur la qualité du service rendu. Sous forme de tableaux de bord, il mesure par exemple les taux de rotation, la ponctualité des livraisons. Dans son environnement de travail, le responsable logistique est en contact permanent avec les responsables des services situés à l interface : achats et production, financier, marketing, commercial, recherche et développement, qualité, informatique. L organisation transversale de la logistique tend à se substituer au schéma traditionnel des approvisionnements chapeautés par le service achats, et de la distribution physique couverte par la direction de production, ou une direction logistique uniquement axée sur la livraison. 2. LES ENJEUX DE LA CHAINE LOGISTIQUE Les modèles traditionnels de stratégie se sont complexifiés avec le développement de la concurrence mondiale. D'une approche classique de l'avantage concurrentiel : domination par les prix (et donc les coûts) ou différenciation, nous sommes entrés dans l'ère du prix et de la différenciation. Il faut maintenant être leader dans tous les domaines : prix, qualité, délai, flexibilité, niveau de service. - Les prix / les coûts La pression permanente sur les prix oblige les producteurs à améliorer régulièrement leur productivité et à revoir leur organisation industrielle. Cette tendance les amène à agir sur tous les coûts qu'ils soient directs à l usine (main d

3 oeuvre, machines ), indirects ou frais généraux du siège. - La qualité des produits La qualité n'est plus vraiment un objectif dans la mesure où elle se présente comme un pré requis pour pouvoir être compétitive. L'unité de mesure utilisée reflète bien les progrès réalisés dans ce domaine : du pour-cent, le niveau de qualité est passé au «pour mille» puis plus récemment au P.P.M. (pièces défectueuses par million). La question ne se pose plus sous la forme du niveau de qualité à atteindre mais plutôt du coût pour y parvenir. - Le délai de distribution Le délai se définit comme le temps s'écoulant entre la demande du client et la réception du produit commandé. Dans l'entreprise, industrielle ou non, pour l'utilisateur, il est plus souvent perçu comme le temps entre la constatation du besoin et le moment où il peut commencer à l'utiliser. Cet écart intègre des opérations réalisées par le fournisseur (préparation de la commande, expédition, etc.) mais également des tâches internes (constatation du besoin, contact avec le service Achats, passation de la commande, puis réception et contrôle). - La flexibilité La flexibilité, ou capacité à réagir à des variations de la demande, se présente sous deux aspects : volume ou mix-produits. Le volume indique la capacité de l'entreprise à s'adapter aux variations de la demande en quantité. Le mix-produit précise le délai nécessaire, lorsque l'on a prévu de fabriquer un produit donné, pour modifier son plan de fabrication, réorganiser son processus et passer à un autre article (ou à une autre séquence). - Le niveau de service Il s agit de la probabilité de satisfaire la demande dans un délai donné. Si le concept se comprend, son application pose des difficultés, en particulier dans le choix des variables. Faut-il comparer les livraisons effectuées au nombre total de livraisons, ou plutôt choisir le nombre de lignes de commandes, les tonnes ou encore le chiffre d affaire? Naturellement, 95% sur les tonnes ne sont pas identique à 95% sur le nombre des lignes de commande... Aux critères classiques, prix, qualité, délai, flexibilité et niveau de service, sont venus s'ajouter plus récemment les risques et le potentiel de progrès. - Les risques A l'heure où la technologie permet énormément, le moindre risque (retard, erreur, panne, faillite du fournisseur) devient inadmissible. Le fonctionnement en Juste à Temps (J.A.T.)

4 n'a fait qu'accroître cette peur de l'aléa. Le niveau ou coefficient de risques est alors devenu un des indicateurs à suivre, pour l'entreprise elle-même mais aussi pour la société cliente, dans le cadre de la sélection et de l'audit de ses fournisseurs. On analyse ainsi successivement les risques potentiels externes provenant du marché, de la concurrence, des changes, de la législation, et les risques internes liés à l'organisation, la technologie utilisée, le niveau de la main d oeuvre, la gamme de produits et son renouvellement. - axes de progrès Le potentiel de progrès reprend des éléments subjectifs et objectifs, permettant de juger des possibilités d'amélioration de la performance de l'entreprise : climat social, âge moyen du personnel, ancienneté, organisation en ateliers technologiques, communication dans l'entreprise, existence de groupes de travail. Après avoir optimisé les différentes fonctions en séparant production, distribution et plus récemment achats, les entreprises ont pris conscience que l'amélioration de leurs performances passait nécessairement par l'intégration et la vision globale de leurs processus. Le concept de logistique puis plus récemment de la Supply Chain a permis d'atteindre cet objectif. 3. STRUCTURE ET PLACE DE LA FONCTION LOGISTIQUE La fonction logistique par son rôle et sa structure doit permettre à l'entreprise de progresser tant du point de vue opérationnel que du point de vue de sa contribution à la stratégie. Toutes les entreprises n'ont pas encore intégré, dans une fonction logistique, tout ce qui touche au management de la Supply Chain. De plus, une nécessité apparaît avec une double composante : opérationnelle pour gérer le processus logistique, et stratégique pour la prise en compte de la logistique dans la performance globale et pour la conception des configurations logistiques. Le débat est toujours ouvert pour savoir à quel niveau doit se centraliser la fonction logistique. Dans la pratique, la fonction logistique se situe au niveau de l'unité clients, fournisseurs et flux. Nous constatons que lorsque la démarche logistique est complètement intégrée par les différents acteurs de l'entreprise, la question ne se pose plus du fait de la participation à cette démarche. Le responsable logistique d'un site de production a sous sa responsabilité : - le service client, - le service planning, - le service approvisionnement, - le service transport et manutention, - le responsable des systèmes d'information.

5 Le directeur logistique d'un groupe dirige : - la partie opérationnelle : consolidation des volumes, plans de charge, affectation des produits aux sites, gestion des stocks communs, - la partie méthodologique : définition des standards de fonctionnement, audit des manières de travailler, formation, mise en place d'outils communs, articulation avec les fonctions centrales commerciales, industrielles, techniques, achats, - la partie promotion des synergies : gestion des centres logistiques communs, de systèmes communs. Il dispose d'une palette d'outils d'évaluation, de mise en commun, de simulation pour l'aider dans ses décisions. - La stratégie logistique La stratégie logistique s'intègre à part entière dans la stratégie de l'entreprise. Il ne peut pas y avoir de stratégie logistique s n'y a pas de stratégie d'entreprise. La stratégie logistique est l'organisation la mieux adaptée afin d atteindre les objectifs de l'entreprise. Connaissant cela, quelles sont les modifications que l on doit apporter à son organisation actuelle pour y arriver? Ceci implique bien évidemment qu'une organisation logistique n'est pas figée. Elle se doit d'évoluer en même temps que les entreprises, mais cela les perturbe. Les américains, très en avance sur nous, l'ont déjà compris. Dans leurs entreprises, ils «changent» les méthodes d'organisation tous les ans, mais toujours avec pour objectif de mieux faire par rapport aux buts fixés. En effet, les habitudes de travail se changent (certaines ont 15 ans voire plus), il faut se fixer un objectif (pouvant évoluer) et des étapes progressives. - La logistique comme argument commercial De plus en plus la maîtrise de la logistique devient un argument commercial. En effet, maîtriser ses flux, c est aussi maîtriser ses délais et avoir un niveau de qualité de service élevé (taux de service) afin de mieux satisfaire les besoins du client.

Technicien Logistique CQPI

Technicien Logistique CQPI Technicien Logistique CQPI 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Durée : jusqu à 48 jours de formation + d évaluation préformative Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé,

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Responsable logistique (61311 ) Les métiers du groupe Responsable d'entrepôt...........................................

Plus en détail

GESTION DE PRODUCTION TYPOLOGIE DE LA PRODUCTION

GESTION DE PRODUCTION TYPOLOGIE DE LA PRODUCTION GESTION DE PRODUCTION TYPOLOGIE DE LA PRODUCTION Plan du cours Introduction Organisation des moyens de production Gestion des stocks Prévisions de ventes Planification de production Ordonnancement de production

Plus en détail

La logistique et Auchan France

La logistique et Auchan France La logistique et Auchan France INTRODUCTION : LE GROUPE AUCHAN EN QUELQUES CHIFFRES Auchan est le 10 ème Groupe de distribution au monde. On peut compter sur sa présence dans plus de 12 pays. En août 2007,

Plus en détail

Cours de la gestion de production

Cours de la gestion de production Cours de la gestion de production Avant de fabriquer un produit, l entreprise doit s ouvrir sur ses marchés situés en amont, les fournisseurs, pour pouvoir s approvisionner. L approvisionnement permet

Plus en détail

Partie I : L organisation de l approvisionnement

Partie I : L organisation de l approvisionnement Partie I : L organisation de l approvisionnement I-Introduction Au sens large, l opération d approvisionnement englobe les actes d achat et de stockage. L approvisionnement se fait selon le mode de production

Plus en détail

TECHNIQUES ET OUTILS DE LA FONCTION D ACHETEUR Réf : A 01

TECHNIQUES ET OUTILS DE LA FONCTION D ACHETEUR Réf : A 01 TECHNIQUES ET OUTILS DE LA FONCTION D ACHETEUR Réf : A 01 Assimiler les techniques et outils d approvisionnement Etre opérationnel dans sa gestion des flux Savoir communiquer avec les différents acteurs

Plus en détail

La Logistique pour Non-Logisticiens

La Logistique pour Non-Logisticiens La Logistique pour Non-Logisticiens - Non-spécialistes de la logistique ; - Services commerciaux, Marketing, Achats, Production ; - Développement Nouveaux Produits ; - Finances ou Contrôle de gestion.

Plus en détail

!"#$%&'()*+, -)TÂCHES DU COMMERCE, VALEUR AJOUTÉE ET

!#$%&'()*+, -)TÂCHES DU COMMERCE, VALEUR AJOUTÉE ET !"#$%&'()*+, -)TÂCHES DU COMMERCE, VALEUR AJOUTÉE ET LOGISTIQUE Objectif : Vous connaissez les tâches classiques du commerce et vous êtes à même d expliquer les principes de production, de la distribution

Plus en détail

Chapitre I : Fonction et système de production Section II : Le système de production

Chapitre I : Fonction et système de production Section II : Le système de production Chapitre I : Fonction et système de production Section II : Le système de production II-1- PLACE DE LA FONCTION DE PRODUCTION DANS L ENTREPRISE : La fonction de production assure l interface opérationnelle

Plus en détail

- 1 - Données techniques. Prévisions à LT Canaux de vente. Prévisions à MT par famille. Prévisions à CT Cdes clients - ATP. Facturation Services

- 1 - Données techniques. Prévisions à LT Canaux de vente. Prévisions à MT par famille. Prévisions à CT Cdes clients - ATP. Facturation Services Contenu Le calcul des besoins nets La méthode MRP Principes du MRP Demande dépendante et indépendante Calcul des besoins nets Règles de groupage Lissage de charge Calcul de charges et lissage Gestion de

Plus en détail

Les 5 meilleures façons de répondre aux attentes des clients dans le secteur de la production

Les 5 meilleures façons de répondre aux attentes des clients dans le secteur de la production Le secteur de la production Les 5 meilleures façons de répondre aux attentes des clients dans le secteur de la production Henry Ford disait : «Tout le monde peut choisir la couleur de sa voiture à condition

Plus en détail

IV : Gestion de la technologie

IV : Gestion de la technologie CHTIBI Chafik 1 L évolution technologique est un facteur essentiel pour la compétitivité des entreprises. Si elle a permis la création de branches industrielles entièrement nouvelles, elle a également

Plus en détail

RESPONSABLE EXPÉDITION (PORTAGE ET ROUTAGE)

RESPONSABLE EXPÉDITION (PORTAGE ET ROUTAGE) Logistique RESPONSABLE EXPÉDITION (PORTAGE ET ROUTAGE) Le ou la responsable Expédition (portage et routage) est en charge de l organisation et de l animation des réseaux de distribution par voie de routage

Plus en détail

Chapitre trois : les fonctions de l entreprise

Chapitre trois : les fonctions de l entreprise Chapitre trois : les fonctions de l entreprise Ici les fonctions désignent les différents services (organes) qui composent l entreprise. C est le français Henri Fayol qui le premier a formalisé les fonctions

Plus en détail

Fiche de poste. Chef de Division des Ressources Humaines Secrétariat Général. Structure de rattachement

Fiche de poste. Chef de Division des Ressources Humaines Secrétariat Général. Structure de rattachement Fiche de poste Intitulé du poste Structure de rattachement Missions principales Activités principales Chef de Division des Ressources Humaines Secrétariat Général Assurer la gestion des ressources humaines

Plus en détail

Les risques liés s aux données techniques et logistiques

Les risques liés s aux données techniques et logistiques V0-26 Juin 2005 Les risques liés s aux données et Trois cas imaginaires, ou presque La société YAKAFOKON peine à livrer ses clients à temps, parce que le traitement thermique est un goulot d'étranglement.

Plus en détail

DICTIONNAIRE DES ACTIVITES

DICTIONNAIRE DES ACTIVITES Fonctions support DICTIONNAIRE DES ACTIVITES Dans ce dictionnaire, vous disposez de l'ensemble des activités identifiées dans ce domaine d'activités. Les activités sont rangées par mission. Avec ce dictionnaire,

Plus en détail

Directeur des Achats Description de poste en terme de résultats

Directeur des Achats Description de poste en terme de résultats Directeur des Achats Description de poste en terme de résultats Entreprise: Site / Pays: Aire fonctionnelle: Emploi Type: Société d Energie et d Eau du Gabon Gabon Direction des Achats et de la Supply

Plus en détail

Livrable 2 Profil professionnels communs correspondant aux qualifications du niveau 4 du CEC

Livrable 2 Profil professionnels communs correspondant aux qualifications du niveau 4 du CEC Livrable 2 Profil professionnels communs correspondant aux qualifications du niveau 4 du CEC Contenu I. Profil professionnel commun Qualifications du niveau 4 du CEC : Transport & Logistique... 3 Définition

Plus en détail

1. Approvisionnement (+/-) (-) (+)

1. Approvisionnement (+/-) (-) (+) 1. Approvisionnement 1.1 L'importance de la logistique dans l'économie Expliquer l origine et l importance de la logistique Expliquer la chaîne des processus logistiques Mettre en évidence la fonction

Plus en détail

besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise et pour un niveau de service déterminé... La logistique fait

besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise et pour un niveau de service déterminé... La logistique fait DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise et pour un niveau

Plus en détail

Le spécialiste de la préparation de commandes au service des e-commerçants. Septembre Dossier de presse

Le spécialiste de la préparation de commandes au service des e-commerçants. Septembre Dossier de presse Le spécialiste de la préparation de commandes au service des e-commerçants Septembre 2014 Dossier de presse Dispeo : le spécialiste de la préparation de commandes Créée en 2013, Dispeo est une filiale

Plus en détail

Optimiser ses approvisionnements

Optimiser ses approvisionnements Optimiser ses approvisionnements Optimiser ses approvisionnements Les enjeux des approvisionnements Réduire ses stocks en optimisant ses approvisionnements Les démarches collaboratives Conclusion 2 Les

Plus en détail

Définitions et Concepts

Définitions et Concepts Support de Cours Module La Logistique Chapitre 1 : Définitions et Concepts Professeur Abdelkabir Charkaoui www.acharkaoui.com 1 Université Hassan 1 er - Settat Filière Ingénieur La Logistique Charkaoui

Plus en détail

Concours interne de l agrégation et CAER - PA

Concours interne de l agrégation et CAER - PA Les candidats à l'agrégation interne d'économie et gestion ont le choix entre cinq options : - option A : administration et ressources humaines ; - option B : finance et contrôle ; - option C : marketing

Plus en détail

CQP Papier Carton Technico-commercial(e)

CQP Papier Carton Technico-commercial(e) Commission Paritaire Nationale Emploi Formation Intersecteur Papier Carton Certificat de Qualification Professionnelle CQP Papier Carton Technico-commercial(e) Description de la qualification CQP Papier

Plus en détail

Référentiel des Activités Professionnelles

Référentiel des Activités Professionnelles R é p u b l i q u e A l g é r i e n n e D é m o c r a t i q u e e t P o p u l a i r e Ministère de la Formation et de l enseignement Professionnels Institut National de la Formation Professionnelle Référentiel

Plus en détail

Comment externaliser sa e-logistique?

Comment externaliser sa e-logistique? Comment externaliser sa e-logistique? La logistique, maillon essentiel du e-commerce, a un impact direct sur la satisfaction du client. Néanmoins, face à l accumulation des commandes, nombre d e-commerçants

Plus en détail

Exercice sur la gestion de la supply chain : le cas Equip-Hotel

Exercice sur la gestion de la supply chain : le cas Equip-Hotel e-prelude.com Exercice sur la gestion de la supply chain : le cas Equip-Hotel Cet exercice, traitant de la distribution, nécessite le niveau de licence avancé Ouvrir le dossier SupplyChain Sur la page

Plus en détail

NOS OFFRES DE PRESTATIONS

NOS OFFRES DE PRESTATIONS CONSEIL SUPPLY CHAIN SERVICE CLIENT PERFORMANCE DES OPÉRATIONS Accélérateur de transformation WWW.CITWELL.COM Citwell est un cabinet de Conseil en Management, spécialiste de la Supply Chain, du Service

Plus en détail

Stratégie de communication

Stratégie de communication Stratégie de communication Stratégie de communication Auditer, définir la stratégie et organiser votre service br> 2 jours (14 heures) Journée complémentaire : 900 euros 2 Jours + Journée complémentaire

Plus en détail

BIM. Bossard Inventory Management

BIM. Bossard Inventory Management Bossard Inventory Management Bossard Inventory Management Réduisez vos coûts! Diminuez vos stocks! Augmentez votre productivité! Bossard Inventory Management Rationalisation Les pièces C entraînent des

Plus en détail

Le suivi budgétaire Les analyses d écart. Outils de Gestion 1

Le suivi budgétaire Les analyses d écart. Outils de Gestion 1 Le suivi budgétaire Les analyses d écart Outils de Gestion 1 Le suivi budgétaire Mensuel pour le compte de résultat Trimestriel pour le bilan (de plus en plus mensuel) Mensuel pour la trésorerie 2 objectifs

Plus en détail

43% des sociétés sont dans l impossibilité de dire pourquoi elles perdent des clients

43% des sociétés sont dans l impossibilité de dire pourquoi elles perdent des clients 43% des sociétés sont dans l impossibilité de dire pourquoi elles perdent des clients 1) Comment améliorer la qualité de sa relation client? 2) Comment acquérir de nouveaux clients? 3) Comment développer

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

ERP - Tôlerie - Chaudronnerie La gestion des matières premières

ERP - Tôlerie - Chaudronnerie La gestion des matières premières ERP - Tôlerie - Chaudronnerie La gestion des matières premières Afin de trouver des leviers de croissance et faire face à une concurrence accrue, les entreprises du secteur de la tôlerie et de la chaudronnerie

Plus en détail

Contenu. Les réseaux de distribution. Système Logistique. Distribution physique. La distribution

Contenu. Les réseaux de distribution. Système Logistique. Distribution physique. La distribution Réseau de distribution Réseau de distribution Contenu Les réseau de distribution Choi opérationnels et structurels Distribution logistique de base Transport d'approche et livraison terminale Structure

Plus en détail

Développement de l unité commerciale. La stratégie d achat et de logistique BTS MUC 2

Développement de l unité commerciale. La stratégie d achat et de logistique BTS MUC 2 Développement de l unité commerciale La stratégie d achat et de logistique BTS MUC 2 Le réseau Système U Une Centrale d Achats Une Centrale de Services Une Centrale de Ressources 1. La Centrale d Achats

Plus en détail

LE P.I.C. CHEZ ARMOR OFFICE PRINTING. Salon M.I.P.E La Beaujoire 18 Juin 2013

LE P.I.C. CHEZ ARMOR OFFICE PRINTING. Salon M.I.P.E La Beaujoire 18 Juin 2013 LE P.I.C. CHEZ ARMOR OFFICE PRINTING Salon M.I.P.E La Beaujoire 18 Juin 2013 Qu est ce que le PIC? Le P.I.C. (Planification Industrielle et Commerciale) est un processus mensuel de management permettant

Plus en détail

Sommaire OBJECTIFS...2 CONCEPTS ENSEIGNES...3

Sommaire OBJECTIFS...2 CONCEPTS ENSEIGNES...3 NOTICE TECHNIQUE Un jeu pédagogique pour apprendre : le progrès par les processus Sommaire OBJECTIFS...2 CONCEPTS ENSEIGNES...3 CONTEXTES D'UTILISATION...4 POUR L'ENTREPRISE :...4 POUR LES ORGANISMES DE

Plus en détail

Fondements de la logistique

Fondements de la logistique Organisation MODULE : MANAGEMENT & RH Fondements de la logistique CH - 01 Source : http://www.elantransport.co.ma/ 26/02/2008 2007-2008 / Prof. E. Fragnière - version 1.0 Un peu d histoire Le concept de

Plus en détail

Contenu. Les processus connectés. La production à la chaîne. Production à la chaîne : définition. Problématiques de base (1)

Contenu. Les processus connectés. La production à la chaîne. Production à la chaîne : définition. Problématiques de base (1) Contenu La production à la chaîne Définitions et problématique de base Logistique interne Equilibrage de ligne Nombre de postes Cycle objectif Perte d'équilibrage Différents modèles de ligne Prise en compte

Plus en détail

Chapitre 10 Imputation rationnelle

Chapitre 10 Imputation rationnelle Chapitre 10 Imputation rationnelle Entraînements complémentaires Exercice 10.6** Coût de la sous-activité Une entreprise fabrique un produit P 1 dans un atelier A. Le produit est ensuite monté dans l'atelier

Plus en détail

Exemple de réflexion lors du montage d'un scénario PGI

Exemple de réflexion lors du montage d'un scénario PGI Exemple de réflexion lors du montage d'un scénario PGI Le cas Dingo À partir du contexte, et du processus ou traitement utilisé dans le cas, on peut construire "n" scénarios différents 1 Contexte + 1 Situation

Plus en détail

Couts relatifs à la qualité

Couts relatifs à la qualité Couts relatifs à la qualité 1 FRAIS DE PRÉVENTION Coûts associés aux activités conçues pour prévenir les défauts par l'identification et l'élimination des causes de pannes Planification / administration

Plus en détail

Sommaire. Première Partie. Besoins et méthodes. Chapitre 1 : La prévision des ventes : quelques réflexions préliminaires

Sommaire. Première Partie. Besoins et méthodes. Chapitre 1 : La prévision des ventes : quelques réflexions préliminaires Sommaire Introduction Première Partie Besoins et méthodes Chapitre 1 : La prévision des ventes : quelques réflexions préliminaires 1. Pourquoi élaborer des prévisions des ventes? 1.1. La prévision conditionne

Plus en détail

Rapport audit Mars 2014

Rapport audit Mars 2014 Rapport audit Mars 2014 Sommaire 1. Présentation de la société 2. Les chiffres clefs 3. Les flux 4. La problématique 5. Les forces 6. Les faiblesses 7. Les actions à réaliser 8. Le plan d actions 9. Offre

Plus en détail

MANAGEMENT STRATEGIQUE MASTER RECHERCHE. Par Dr. MATH MAZRA

MANAGEMENT STRATEGIQUE MASTER RECHERCHE. Par Dr. MATH MAZRA MANAGEMENT STRATEGIQUE MASTER RECHERCHE Par Dr. MATH MAZRA PLAN DU COURS Chapitre I : Le fondement de la réflexion stratégique Chapitre II : Le Diagnostic Stratégique Chapitre III : Les Choix Stratégiques

Plus en détail

BUREAU D INGENIERIE AUTOMOBILE AERONAUTIQUE - MILITAIRE

BUREAU D INGENIERIE AUTOMOBILE AERONAUTIQUE - MILITAIRE BUREAU D INGENIERIE AUTOMOBILE AERONAUTIQUE - MILITAIRE Une offre de services adaptée à vos projets E2TS - bureau d ingénierie siège en Ile de France Secteur Automobile / Aéronautique / Militaire Au plus

Plus en détail

INITIATION A LA GESTION DES STOCKS

INITIATION A LA GESTION DES STOCKS 05-02 INITIATION A LA GESTION DES STOCKS Dans le cadre de leur mission, les opérateurs peuvent se voir confier la mission d organiser des stocks. Ils doivent le réaliser selon des méthodes et techniques

Plus en détail

Une gestion d approvisionnement en flux tendus est elle aujourd hui applicable en milieu hospitalier? Atelier 7 Logistique

Une gestion d approvisionnement en flux tendus est elle aujourd hui applicable en milieu hospitalier? Atelier 7 Logistique Une gestion d approvisionnement en flux tendus est elle aujourd hui applicable en milieu hospitalier? Atelier 7 Logistique 52 èmes journées d études et de formation IHF - Auxerre Résumé de l intervention

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20

SOMMAIRE PARTIE 1. Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions des managers 20 Niveaux d exercice du management 20 Présentation 3 PARTIE 1 Le management de l entreprise et des hommes Chapitre 1 Le management et ses objectifs 19 1 Le management 19 Premiers théoriciens du management 19 Définitions du management 19 Fonctions

Plus en détail

INVESTIR DANS LE STOCK

INVESTIR DANS LE STOCK INVESTIR DANS LE STOCK Il est une cause entendue par tous les décideurs formés au politiquement correct de la gestion, qu il vaut mieux détenir de la trésorerie que des stocks. Le bon sens commun fait

Plus en détail

Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP. Calculer et maîtriser ses charges

Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP. Calculer et maîtriser ses charges Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Calculer et maîtriser ses charges Calculer et maîtriser ses charges Cette fiche sert à l entrepreneur à calculer les charges de son

Plus en détail

M.A. Aloulou. February 10, LAMSADE Université Paris-Dauphine Gestion des approvisionnements. M.A.

M.A. Aloulou. February 10, LAMSADE Université Paris-Dauphine   Gestion des approvisionnements. M.A. SI et Gestion des LAMSADE Université Paris-Dauphine E-mail : aloulou@lamsade.dauphine.fr February 10, 2014 SI et Pourquoi er? Pourquoi ne pas travailler en flux tendu? Quelles raisons justifient la présence

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 19536 Intitulé MASTER : MASTER Métiers de la mode et du textile AUTORITÉ RESPONSABLE

Plus en détail

1.1. Définitions Les grandes tendances L importance économique La notion de destination Les avantages économiques

1.1. Définitions Les grandes tendances L importance économique La notion de destination Les avantages économiques Table des matières. Chapitre 1 Le marché du tourisme et de l accueil... 1 1. La mondialisation de l industrie touristique.... 1 1.1. Définitions... 1 1.2. Les grandes tendances.... 2 2. L importance économique

Plus en détail

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique

SAVOIRS LIMITES DE CONNAISSANCES COMMENTAIRES S41- Les bases de la mercatique S4 - MERCATIQUE La finalité de l enseignement de mercatique est de faire acquérir les concepts, méthodes, démarches essentiels en particulier dans le secteur des services et de la distribution. L épreuve

Plus en détail

CQP Technico-commercial(e) des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technico-commercial(e) des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technico-commercial(e) des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Février 2016 Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Assistant de Gestion Client du secteur alimentaire

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Assistant de Gestion Client du secteur alimentaire Certificat de Qualification Professionnelle CQP Assistant de Gestion Client du secteur alimentaire 1 Les différentes relations fonctionnelles Les ressources Système d information (ou service informatique)

Plus en détail

MESURE DES RESULTATS

MESURE DES RESULTATS A partir du dossier qui a été confié à votre groupe, recherchez quels sont les moyens qui permettent de constater que les objectifs de l organisation ont bien été atteints (ou qu ils ne l ont pas été).

Plus en détail

Conseils Stockage Logiciel Services Formation. NoCount

Conseils Stockage Logiciel Services Formation. NoCount Conseils Stockage Logiciel Services Formation Principaux avantages avec chiffres à l'appui Gains de productivité récurrents : Personnel clinique : 100 % Personnel chargé de l'approvisionnement : 21 % Gains

Plus en détail

La Gestion Optimale des Stocks

La Gestion Optimale des Stocks La Gestion Optimale des Stocks Cible : - Tous collaborateurs chargés de la gestion des stocks, de l approvisionnement ou de la logistique ; - Toutes personnes intéressées par ce thème. Objectifs de la

Plus en détail

Configuration Réseau Logistique

Configuration Réseau Logistique Configuration Réseau Logistique Face à l augmentation du prix des carburants, les directeurs Logistiques et responsables de Supply Chain doivent réagir et regarder comment et sur quelles bases sont organisés

Plus en détail

Gestion stratégique des coûts. Chaîne de valeur et positionnement stratégique

Gestion stratégique des coûts. Chaîne de valeur et positionnement stratégique Gestion stratégique des coûts Chaîne de valeur et positionnement stratégique I-1 Le concept de chaîne de valeur Définition Le concept de chaîne de valeur a été introduit par Michael Porter dans son ouvrage

Plus en détail

Introduction au Management de Projet La place de l Assurance Produit Projet et Assurance Produit Couple Indissociable

Introduction au Management de Projet La place de l Assurance Produit Projet et Assurance Produit Couple Indissociable Introduction au Management de Projet La place de l Assurance Produit Projet et Assurance Produit Couple Indissociable olivetto@apc.univ-paris7.fr Sommaire CONTEXTE DEFINITION D UN PROJET MAITRISE DES RISQUES

Plus en détail

PARCOURS LOGISTIQUE ET GESTION DES STOCKS

PARCOURS LOGISTIQUE ET GESTION DES STOCKS Formation 2017 PARCOURS LOGISTIQUE ET GESTION DES STOCKS www.cneh.fr Votre parcours logistique et gestion des stocks Le monde hospitalier représente un environnement de plus en plus exigeant où une mauvaise

Plus en détail

Lorsqu'on demande s'il est possible d'accepter une commande supplémentaire, il faut toujours se poser la question du coût marginal.

Lorsqu'on demande s'il est possible d'accepter une commande supplémentaire, il faut toujours se poser la question du coût marginal. mpb 1/7 RAPPELS : + Marge sur coûts variables - Charges fixes = Résultat Seuil de rentabilité : lorsque 0= Marge sur coûts variables charges fixes marge sur coût variable globale = chiffre d'affaire charges

Plus en détail

de raisons de dire merci aux codes à barres

de raisons de dire merci aux codes à barres 11 milliards de raisons de dire merci aux codes à barres Tous droits réservés GS1 France - Images : Fotolia, Istockphoto, GS1 - Impression 09/11 PRÉAMBULE De l importance des standards Un standard est

Plus en détail

Les métiers en évolution positive

Les métiers en évolution positive Annexe 1 Fiches Métiers Les métiers en évolution positive - 33 - Technicien études en télécommunication Technicien études en télécommunication De niveau Bac+2 à Ingénieur (double compétence voix et réseau).

Plus en détail

Le contrôle de gestion

Le contrôle de gestion Le contrôle de gestion L objectif du contrôle de gestion est de mesurer, d analyser et d améliorer la performance de l entreprise. Pour mettre en place et exploiter son système de contrôle de gestion,

Plus en détail

Trois entreprises accueillent les Jeunes de l E.S.A.T.

Trois entreprises accueillent les Jeunes de l E.S.A.T. L E.S.A.T. (Etablissement et Service d Aide par le Travail) Intermédiaire Hors les Murs de l A.C.S.E.A. a ouvert ses portes en Juin 2008, dans un premier temps avec 8 jeunes et une montée en charge à 24

Plus en détail

TECHNOLOGIE COURS N 1 La qualité dans l entreprise. Propositions B. Propositions C

TECHNOLOGIE COURS N 1 La qualité dans l entreprise. Propositions B. Propositions C Compétence : TECHNOLOGIE COURS N 1 La qualité dans l entreprise Term STI GM 1 Définition de la qualité : 1.1 La qualité d un produit vue par un utilisateur : Résumons le marché actuel par le schéma suivant

Plus en détail

Réduction des délais d exécution grâce au nivellement et au principe du flux tiré Rapport de référence NOVA WERKE AG, Effretikon

Réduction des délais d exécution grâce au nivellement et au principe du flux tiré Rapport de référence NOVA WERKE AG, Effretikon Référence client Réduction délais d exécution grâce au nivellement et au principe du flux tiré Rapport de référence NOVA WERKE AG, Effretikon L entreprise technologique suisse NOVA WERKE AG a encore récemment

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 21858 Intitulé MASTER : MASTER Master Droit Économie Gestion Mention Management Logistique

Plus en détail

Partie II : L organisation de production

Partie II : L organisation de production Partie II : L organisation de production Exercice 1 : Une entreprise artisanale produit des conserves de figues de barbarie pour une valeur de 200 000 dh chaque mois. Elle emploie 25 salariés travaillant

Plus en détail

Première Partie Besoins et méthodes

Première Partie Besoins et méthodes Table des matières Introduction Première Partie Besoins et méthodes Chapitre 1 : La prévision des ventes : quelques réflexions préliminaires 1. Pourquoi élaborer des prévisions des ventes? 1.1. La prévision

Plus en détail

LA FORMATION VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT DES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE

LA FORMATION VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT DES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE LA FORMATION VECTEUR DE DÉVELOPPEMENT DES MÉTIERS DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE Société Nationale des Transports Routiers S N T R La SNTR est chargée d exécuter à l aide de ses propres moyens ou de

Plus en détail

Fiche métier Dirigeante(e) TPE

Fiche métier Dirigeante(e) TPE Fiche métier Dirigeante(e) TPE Il peut aussi s appeler > Responsable d entreprise d expédition/exportation de fruits et légumes de commandes. > Chef d entreprise d expédition/exportation de fruits et légumes.

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. PREFACE du Professeur Emmanuel DU PONTAVICE. TITRE l INTRODUCTION A L'AUDIT ET AU CONTROLE INTERNE

TABLE DES MATIERES. PREFACE du Professeur Emmanuel DU PONTAVICE. TITRE l INTRODUCTION A L'AUDIT ET AU CONTROLE INTERNE AUDIT ET CONTROLE INTERNE PRINCIPES OBJECTIFS ET PRATIQUES LIONEL COLLINS GERARD VALIN TABLE DES MATIERES PREFACE du Professeur Emmanuel DU PONTAVICE AVANT-PROPOS VII XXIII TITRE l INTRODUCTION A L'AUDIT

Plus en détail

Fonction 1 : management de l unité commerciale

Fonction 1 : management de l unité commerciale Fonction 1 : management de l unité commerciale 1- Management de l équipe commerciale Recrutement et formation Organisation du travail Animation et motivation Evaluation des performances 2- Gestion de l

Plus en détail

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE

GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE GRILLE DE LECTURE DYNAMIQUE DU PROGRAMME D INFORMATION ET COMMUNICATION AU REGARD DES COMPETENCES DE L ETUDE DE CAS DE TERMINALE A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS THÈMES NOTIONS ET CONTENUS À CONSTRUIRE

Plus en détail

Chapitre 5. Corrigés

Chapitre 5. Corrigés Chapitre 5 Corrigés 1 Question 1. Coûts de production et coûts de revient préétablis. Qu il résulte de données historiques, donc d un constat, ou de données préétablies, donc d une prévision, le sens fondamental

Plus en détail

Comment sélectionner un APS et préparer le changement? Retour d expérience de la société : Les Rendez- Vous Citwell PROGRAMME CONFERENCE

Comment sélectionner un APS et préparer le changement? Retour d expérience de la société : Les Rendez- Vous Citwell PROGRAMME CONFERENCE Les Rendez- Vous Citwell 4 eme trimestre 2013 PROGRAMME CONFERENCE Les Comment sélectionner un APS et préparer le changement? Retour d expérience de la société : Lyon 07 novembre 2013 Comment sélectionner

Plus en détail

Épreuve n 3 : management et contrôle de gestion

Épreuve n 3 : management et contrôle de gestion Épreuve n 3 : management et contrôle de gestion Nature : épreuve écrite portant sur l'étude d'un cas ou de situations pratiques pouvant être accompagnées de commentaires d'un ou plusieurs documents et/ou

Plus en détail

Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie I. L entreprise Définition Typologie...

Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie I. L entreprise Définition Typologie... Table des matières Avant-propos Entreprendre est une manifestation essentielle de la vie... 3 Première partie Entreprendre 5 Chapitre 1 L entreprise...7 I. L entreprise... 7 1. Définition...7 2. Typologie...9

Plus en détail

Les peuples ont le droit de vivre dans un environnement sain, en harmonie avec la nature les entourant. DECLARATION DE LA DIRECTION

Les peuples ont le droit de vivre dans un environnement sain, en harmonie avec la nature les entourant. DECLARATION DE LA DIRECTION GLOBAL COMPACT Les peuples ont le droit de vivre dans un environnement sain, en harmonie avec la nature les entourant. DECLARATION DE LA DIRECTION Le groupe M2H et le Développement Durable Le Groupe M2H

Plus en détail

Etude d aménagement et de gestion intégrée pour l implantation progressive et modulable d un parc logistique sur le site WSA Dudelange/Bettembourg

Etude d aménagement et de gestion intégrée pour l implantation progressive et modulable d un parc logistique sur le site WSA Dudelange/Bettembourg Etude d aménagement et de gestion intégrée pour l implantation progressive et modulable d un parc logistique sur le site WSA Dudelange/Bettembourg 23 janvier 2007 Déclaration gouvernementale du 4 août

Plus en détail

Rapport de SDTM : Société marocaine de distribution et transport de marchandises

Rapport de SDTM : Société marocaine de distribution et transport de marchandises Rapport de SDTM : Société marocaine de distribution et transport de marchandises ANNEE UNIVERSITAIRE : 2009/2010 1 Sommaire : 1 /Introduction générale 2/Introduction de la société 3/Gestion de flux de

Plus en détail

b) Les sources d approvisionnement utilisées par SOMACA sont : (03 pts) Fournisseurs étrangers ; Fournisseurs locaux.

b) Les sources d approvisionnement utilisées par SOMACA sont : (03 pts) Fournisseurs étrangers ; Fournisseurs locaux. www.tawjihpro.com الصفحة 1 6 المادة: NR المعامل: 3 الشعب)ة( أو المسلك : مدة اإلنجاز: CORRIGE INDICATIF (/120 pts) DOSSIER N 1 : Organisation de l approvisionnement et de la production(/18 pts) 1. a) Les

Plus en détail

L ABC ABM : 1 La présentation. L ABC représente le concept le plus important d une nouvelle vision du contrôle de gestion.

L ABC ABM : 1 La présentation. L ABC représente le concept le plus important d une nouvelle vision du contrôle de gestion. L ABC ABM : L ABC représente le concept le plus important d une nouvelle vision du contrôle de gestion. 1 La présentation La comptabilité par les activités est souvent définie comme «une méthode de calcul

Plus en détail

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION

RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL GUIDE DE L'EVALUATION DES BESOINS DE FORMATION Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) 1. MANAGEMENT Animer et gérer les ressources

Plus en détail

Management des organisations

Management des organisations Management des organisations Rénovation Voie Technologique Tertiaire, de vers STMG Académie de Lyon Équipe des formateurs académiques 1 Quelle rupture? Quelle continuité? Quelle progression? I Sur la forme

Plus en détail

Indicateurs de management

Indicateurs de management Indicateurs de management 1 DEFINITION DE L INDICATEUR 2 LES INDICATEURS QUALITE 3 LA MISE EN PLACE DES INDICATEURS QUALITE 4 LE TABLEAU DE BORD QUALITE 1 DEFINITION DE L INDICATEUR 1 Un indicateur est

Plus en détail

Cas TROCA-ABC. Le Directeur financier demande une augmentation du prix de vente de 3 %.

Cas TROCA-ABC. Le Directeur financier demande une augmentation du prix de vente de 3 %. La société anonyme TROCA est une entreprise industrielle qui est spécialisée dans la fabrication d'un produit P. Bien qu'elle soit leader dans sa spécialité, ses résultats sont en baisse et l'objectif

Plus en détail

LE MANAGEMENT DES ACHATS

LE MANAGEMENT DES ACHATS LE MANAGEMENT DES ACHATS Isabelle Soubré EDC 2 ème Semestre 2008 1 PREMIERE PARTIE : LA FONCTION ACHAT I LA FONCTION ACHAT ET SON ROLE STRATEGIQUE 1 La création de la fonction Achat 2 Le rôle stratégique

Plus en détail

AMELIORATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT QUALITE PAR LA GESTION DES COÛTS DE LA NON-QUALITE

AMELIORATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT QUALITE PAR LA GESTION DES COÛTS DE LA NON-QUALITE AMELIORATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT QUALITE PAR LA GESTION DES COÛTS DE LA NON-QUALITE Abdelmalek ZIADI Responsable Management Qualité Transgénèse et Archivage d Animaux Modèles UPS44 Orléans-Villejuif

Plus en détail

Le budget des charges

Le budget des charges ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : année MGT Groupe : 2 Année Académique : 2011/2012 Module : Gestion Budgétaire Enseignant : KHERRI Abdenacer Site web : www.gb-ehec.jimdo.com Plan du cours

Plus en détail