Les implications dans le raisonnement mathématique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les implications dans le raisonnement mathématique"

Transcription

1 I Les implications dans le raisonnement mathématique I.1 L implication - L équivalence 1 (De la logique en français) Une réunion de cosmonautes du monde entier a lieu à Paris. Les cosmonautes américains portent tous une chemise rouge. 1. À l aéroport on voit quelqu un qui porte une chemise blanche. Est-il cosmonaute américain? 2. À côté de la personne précédente, on voit quelqu un qui porte une chemise rouge. Est-il cosmonaute américain? 3. Le haut-parleur annonce l arrivée d un cosmonaute russe. Porte-t-il une chemise rouge? 4. Dans le hall, on voit un cosmonaute américain qui porte un manteau. Porte-t-il une chemise rouge? Définition 1 La proposition «si A, alors B» est une implication. On dit aussi «A implique B» et on le note «A B». A représente l hypothèse et B la conclusion. Exemple : si la personne est un cosmonaute américain, alors elle porte une chemise rouge. Pour démontrer que l implication «A B» est vraie, on suppose que A est vraie et on montre que B est alors vraie. La proposition réciproque de «si A, alors B» est «si B, alors A». La réciproque d une implication vraie peut être vraie ou fausse. Exemple : si la personne porte une chemise rouge, alors c est un cosmonaute américain 2 (Géométrie : fabrique d implications) 1. Étudier si les affirmations suivantes sont vraies. Justifier vos réponses. (a) Si K est le milieu de [AB], alors KA = KB. (b) Si KA = KB, alors K est le milieu de [AB]. (c) Si K est le milieu de [AB], alors KA + KB = AB. (d) Si KA + KB = AB alors K est le milieu de [AB]. (e) Si K appartient à [AB], alors KA + KB = AB. (f) Si KA + KB = AB, alors K appartient à [AB]. 2. On donne ci-dessous des phrases ou des égalités. M est l image de M IM = IM par la symétrie de centre I M appartient à (IM) I est le milieu de [MM ] I appartient à [MM ] IM + IM = MM Écrire toutes les implications vraies. -1-

2 Définition 2 Si une proposition et sa réciproque sont vraies, on dit qu elles forment une équivalence. Par exemple, la proposition «si les côtés d un quadrilatère sont parallèles deux à deux, alors ce quadrilatère est un parallélogramme» et sa réciproque «si un quadrilatère est parallélogramme, alors ses côtés sont parallèles deux à deux» sont vraies. Elles forment donc une équivalence et on peut écrire «un quadrilatère est un parallélogramme si, et seulement si, ses côtés sont parallèles deux à deux.» 3 (Expression algébrique et notions sur les fonctions) 1. Résoudre l équation (x 3) 2 = (x + 9) Voici quelques propositions, où A et B sont des nombres réels : (P 1) : A 2 = B 2 (P 2) : A = B (P 3) : A = B (P 4) : (A + B)(A B) = 0 (P 5) : A = B ou A = B (P 6) : A = 0 ou B = 0 (a) Quelles sont les implications du type (P 1)... vraies pour tous A et B réels? (b) Parmi les propositions (P 2) à (P 6), identifier celles qui impliquent la proposition (P 1) (pour tous A et B réels). (c) Quelles sont les propositions équivalentes (pour tous A et B réels)? 4 (Géométrie vectorielle) Dans chaque cas, dire si l implication «H implique H» est vraie puis si l implication «H implique H» est vraie puis donner les propositions équivalentes. 1. H : «C est l image du point A par la translation de vecteur BD» H : «ABCD est un parallélogramme de centre O» 2. H : «ABCD est un parallélogramme de centre O» H : «O est le milieu de [AC]» 3. H : «EF ( 3 4 )» H : «E(0; 2) et F (3; 6)» 4. H : «Les points I, J et K sont alignés» H : «IJ = IK» I.2 Conditions nécessaires et suffisantes 5 (Inéquations et carrés) 1. On s intéresse à la condition x 2 > 4. On dresse une liste de 5 propositions : (1) x > 3 (2) x > 1, 9 (3) x < 10 (4) x < 3 ou x > 3 (5) x < 2 ou x > 2. (a) L implication (1) x 2 > 4 est-elle vraie? (b) Dresser la liste des implications du type x 2 > 4 qui sont vraies. (c) Dresser le liste des implications du type x 2 > 4... qui sont vraies. 2. Conditions nécessaires - suffisantes : Ex : x > 3 implique x 2 > 4 : -2-

3 (a) On dit que x > 3 est une condition suffisante pour que x 2 > 4. Cette condition n est pas nécessaire : par exemple x > 2, 5 convient aussi. Indiquer si chacune des conditions est suffisante pour que x 2 > 4 : x > 100 x > 10 6 x > 1, 9 x < 2 x < 2 ou x > 2 x < 10 x < 2, 1 x < 3 ou x > 3 x < 0 x < 1 (b) Parmi celles qui sont suffisantes, indiquer celle qui est également nécessaire. 6 (Géométrie) Sur un forum mathématique, P31415 a posé la question suivante : «Pour demain, je dois faire un exercice où on me demande de démontrer que ABCD est un parallélogramme, je ne sais pas comment m y prendre.» Prof répond : «Connais-tu une condition suffisante pour que ABCD soit un parallélogramme?» P31415 : «Non!» M271 : «AB = DC» X007 : «AB = CD» Z97910 : «AB et DC colinéaires» GNI : «(AB) et (BC) parallèles» E=MC 2 : «AD = BC» A000 : «AC = AB + AD» 1. (a) Parmi ces conditions, certaines sont effectivement suffisantes. Lesquelles? (b) En proposer d autres. 2. (a) Parmi les conditions ci-dessus certaines ne sont que nécessaires. Lesquelles? (b) En proposer d autres. II Les quantificateurs II.1 Quantificateurs et égalités - Quantificateurs et implications 7 Soit f la fonction définie sur R par : f(x) = x 2 + 4x 9 1. Montrer que f(x) = (x + 2) Résoudre f(x) = 4x Dans le domaine géométrique : A et B sont deux points distincts du plan. Dans quel cas (conditions sur le point M) ces égalités sont-elles vraies? AM + MB = AB MA + MB = 0 2. Dans le domaine algébrique : AM + MB = 0 Ces égalités et inégalités sont-elles vraies ou fausses? (x + 1) 2 = x 2 + 2x + 1 (x + 1) 2 = x x + 3 > 4x 5 x 2 < x + 3 x > 0 x 2 0 x 2 > 3 x 2 x 2-3-

4 2 nde Raisonnement logique D. Vavasseur Définition 3 On considère les deux égalités suivantes dans lesquelles x est un nombre réel (x + 1) 2 = x 2 + 2x + 1 (1) (x + 1) 2 = x (2) L égalité (1) est connue depuis la 3 ème comme une identité remarquable, on peut remarquer que pour tout réel x l égalité (1) est vérifiée, dans ce cas on écrit : «pour tout x appartenant à R, (x + 1) 2 = x 2 + 2x + 1» «Pour tout» est appelé quantificateur universel. On peut penser que l égalité (2) est fausse. Et pourtant pour x = 0, elle est vérifiée. Peut-on dire que l égalité (2) est vraie? Non, car pour x = 1, cette égalité n est pas vérifiée. La phrase est vraie si on écrit : «il existe un réel x tel que (x + 1) 2 = x 2 + 1». «Il existe» est appelé quantificateur existentiel. Remarque «il existe» signifie «il existe au moins un» ; «on peut choisir» peut remplacer «il existe» «pour tout» se dit aussi «quel que soit» ou «étant donné» 9 1. Vrai ou faux? (a) Pour tout x R, il existe y R tel que y > x. (b) Pour tout x R et pour tout y R, on a y > x. (c) Pour tout x R et pour tout y R, on a y 2 > x. (d) Pour tout x R et pour tout y R, on a y 2 x. (e) Il existe x R tel que pour tout y R on ait y 2 x 2. (f) Pour tout x R, on a y 2 pour tout y R. 2. En utilisant la représentation graphique de la fonction ci-dessous, recopier et compléter les phrases suivantes en utilisant soit «pour tout... on a...», soit «il existe (au moins) un... tel que...». ¾ ½ ¹¾ ¹½ ½ ¾ ¹½ (a)... réel x... f(x) > 0 (b)... réel x... f(x) < 2 (c)... réel x... f(x) = 0 (d)... x [1; 2]... f(x) 0 (e)... réel x... f(x) = 1 (f)... réel x... f(x) >

5 II.2 La négation d une propriété avec quantificateurs Donner la négation des phrases suivantes : (a) Tous les élèves sont présents. (b) Sonia a raté au moins un cours cette semaine. (c) Dorian prend son iphone ou son ipod. (d) Pour tout x réel, f(x) > Donner l évènement contraire des évènements suivants : (a) Tristan gagne au plus 1500 euros. (b) Sandrine veut une maison qui est de plain pied et qui fait plus de 160 m 2. (c) Tous les enfants de Bruno mesurent plus de 1,80 m. III III.1 Les ensembles et leurs relations Ensembles de nombres Les nombres sont connus depuis l antiquité, mais il a fallu attendre le XIX e siècle avec des mathématiciens comme Cantor pour établir une classification des nombres : N est l ensemble des entiers naturels (1; 2; 10; 1024;... ). Z est l ensemble des entiers relatifs (1; 3; 5; 124; 2048;... ). D est l ensemble des nombres décimaux, qui ont un nombre fini de chiffres après la virgule (0, 5; 12; 0, 458; 1 5 ;... ). Q est l ensemble des nombres rationnels, qui sont de la forme a b ( 1 3 ; 5, 4; 26; 3 7 ; 10 4 ;... ). R est l ensemble des nombres réels ( 4 3 ; 6; π; 2; 0, 512;... ). avec a Z et b Z III.2 Ensembles, sous-ensembles, appartenance, inclusion Définition 4 Appartenance : e E signifie que l élément e est un élément de E. e E signifie que l élément e n est pas un élément de E. Inclusion : A B signifie que tous les éléments de l ensemble A appartiennent à l ensemble B. A B signifie qu il existe un élément de l ensemble A qui n appartient pas à l ensemble B. et se lisent «appartient à» et «n appartient pas à». et se lisent «est inclus dans» et «n est pas inclus dans». Propriété des ensembles de nombres : N Z D Q R. -5-

6 11 1. Citer : (a) un nombre appartenant à R mais pas à Q ; (b) un nombre appartenant à Q mais pas à D ; (c) un nombre appartenant à D mais pas à Z ; (d) un nombre appartenant à Z mais pas à N ; 2. Compléter les phrases mathématiques avec les symboles et [ 2; 1[ ; 4... [ 3; 4[ ; 2π... ]7; 8[ ; [ 1; 1 6 [ ; ] 5; 4[ Compléter les expressions suivantes à l aide des symboles ; ; ;. 1 N... Z ; R... N ; { 2}... R ; N ; π... N ;... D ; { 2; 1; 6}... ] 1; + [ ; 3 [1; 2]... ] ; 5[ ; [1; 2]... ] ; 2[ ; 0... ] 1; 4[ [1; + [ ; ] 0, 6; + [... ] 1; + [. 12 Compléter à l aide des symboles = ; ; ; ;. 1. A = { ; ; } et B = { ; ; ; }... A ; { ; ; ; }... A B ; { ; ; }... B ; { }... A B ;... A B ; { ; }... A B ;... A B ; { ; ; ; }... A B ; { ; ; ; ; }... A B. 2. A et B sont deux ensembles distincts non vides, tels que A B ; A B et B A. (On pourra s aider d un schéma.) A... A B ; A B... A B ; A B... B A ; A... A B ; A B... B. III.3 Intersection, réunion, et/ou, contraire Compléter les phrases suivantes à l aide de «et» ou «ou». (a) xy = 0 équivaut à x = 0... y = 0. (b) xy 0 équivaut à x 0... y 0. (c) x y = 0 équivaut à x = 0... y 0. (d) 5, 0 et 5 sont des entiers naturels... des entiers relatifs. (e) (x + 3)(2x 3) = 0 pour x + 3 = x 3 = 0. (f) L intervalle ]7; 10[ contient les réels plus grands que 7... plus petits que 10. (g) R est l ensemble des réels tels que x 3... x > 0. (h) 2, 8, 6, 10, 15, 20 sont des entiers pairs... supérieurs à Déterminer les intervalles suivants (on pourra s aider d une droite graduée) : (a) les réels supérieurs à 10 ou inférieurs ou égaux à 12 ; (b) les réels compris entre -5 et 7 ou supérieurs ou égaux à 3 ; (c) les réels positifs ou nuls et inférieurs ou égaux à 25 ; (d) les réels supérieurs à 6 ou négatifs ou nuls. -6-

( ) Exercice 1. Exercice 5

( ) Exercice 1. Exercice 5 Exercice 1 1. Effectuer : A 11 5 4 B F + 5 4 6 7 C G 7 1 + 7 Exercice 5 1 5 5 5 5 D 1 6 1+ 6 E 1 H 18 0. Compléter alors le tableau suivant en utilisant le symbole ou. A B C D E F G H IN On donne Ax x

Plus en détail

Notions de logique. 1 Proposition. 2 Les quantificateurs. 2.1 Le quantificateur universel

Notions de logique. 1 Proposition. 2 Les quantificateurs. 2.1 Le quantificateur universel Notions de logique 1 Proposition Définition préliminaire : En mathématiques, on appelle proposition toute phrase correctement construite, dont on peut dire sans ambiguïté si elle est VRAIE ou FAUSSE. Exemples

Plus en détail

À partir de différentes propositions logiques, on peut en construire d autres grâce aux connecteurs

À partir de différentes propositions logiques, on peut en construire d autres grâce aux connecteurs Assertion Une assertion est une phrase (énoncé mathématique) qui peut être «vraie» ou «fausse», mais jamais les deux à la fois. Exemples: (3 > 0), (3 = 0) sont des assertions. L énoncé «L avenue des Champs

Plus en détail

On dit que M est l origine du vecteur et N son extrémité.

On dit que M est l origine du vecteur et N son extrémité. ❶ - Vecteurs I-- Définition d un vecteur Définition : Lorsqu on choisit deux points distincts M et N dans cet ordre, on définit : - une direction : celle des droites parallèles à (MN) ; - un sens : de

Plus en détail

Phrases quantifiées. «Tout parallélogramme dont les diagonales sont de même longueur est un rectangle.»

Phrases quantifiées. «Tout parallélogramme dont les diagonales sont de même longueur est un rectangle.» Phrases quantifiées Les étapes «comprendre la nécessité de quantifier», «être capable d expliciter les quantifications» et «être capable de rédiger avec des quantificateurs» sont des étapes différentes

Plus en détail

Logique et théorie des ensembles

Logique et théorie des ensembles Rappels : Logique et théorie des ensembles N : ensemble des entiers naturels = { 0,, 2, } A part 0, un nombre n a pas d opposé dans N = {0} : ensemble des entiers relatifs = {, 2,, 0,, 2, } = { n, -n ;

Plus en détail

1) Existe-t-il une position de M telle que l aire de la surface rose pale soit

1) Existe-t-il une position de M telle que l aire de la surface rose pale soit Exercice 1 : On considère un demi-cercle de diamètre AB = 5. M est un point du segment [AB]. On construit les demi-cercles de diamètres [AM] et [MB] comme l indique la figure ci-dessous. 1) Existe-t-il

Plus en détail

Taux (ti) [45 ; 47[ [47 ; 49[ [49 ; 51[ [51 ; 53[ [53 ; 55[ Effectif (ni)

Taux (ti) [45 ; 47[ [47 ; 49[ [49 ; 51[ [51 ; 53[ [53 ; 55[ Effectif (ni) 1 ère S4 Devoir de mathématiques Le 10-1-004 Durée : heures Exercice 1 : Vrai-faux 6 points Pour chacune des affirmations proposées, indiquer clairement sur la copie si elles sont vraies ou fausses, en

Plus en détail

Rappels de 3eme. A Factorisation et developpement. 1/ Somme produit. 2/ Développements

Rappels de 3eme. A Factorisation et developpement. 1/ Somme produit. 2/ Développements A Factorisation et developpement Rappels de 3eme 1/ Somme produit Un calcul est appelé somme si la dernière opération à effectuer est une addition. Chacun des nombres qui composent cette addition est appelé

Plus en détail

Chapitre 9 : Géométrie vectorielle

Chapitre 9 : Géométrie vectorielle Chapitre 9 : Géométrie vectorielle I Notion de vecteur 1 Translation et vecteur Soit A et B deux points du plan La translation qui transforme A en B associe à tout point C du plan l unique point D tel

Plus en détail

Formalisation mathématique

Formalisation mathématique Formalisation mathématique Tony Bourdier (2012) Table des matières 1 Logique de base 1 1.1 Implication, condition nécéssaire, condition suffisante............. 1 1.2 Contraposée....................................

Plus en détail

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions

5. ( ) ( ) Aller à : Correction exercice 6 : Exercice 7 : Soient et deux parties de. Ecrire en utilisant les assertions Logique Exercice 1 : Parmi les assertions suivantes, lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses et pourquoi? 1. Si Napoléon était chinois alors 2. Soit Cléopâtre était chinoise, soit les grenouilles

Plus en détail

Chapitre 8 : Nombres complexes QCM Pour bien commencer (cf. p. 280 du manuel)

Chapitre 8 : Nombres complexes QCM Pour bien commencer (cf. p. 280 du manuel) Chapitre 8 : Nombres complexes QCM Pour bien commencer (cf. p. 80 du manuel) Pour chaque question, il y a une ou plusieurs bonnes réponses. Exercice n 1 La mesure principale de l angle A 1 π. B 1π est

Plus en détail

CHAPITRE 1 : FONCTION

CHAPITRE 1 : FONCTION CHAPITRE : FONCTION Ensemble de nombres et intervalles.. Ensemble de nombre. N est l ensemble des entiers naturels :,,,... Z est l ensemble des entiers relatifs :...,,,,,,... D est l ensemble des nombres

Plus en détail

Exercices de Mathématiques 1 ère S

Exercices de Mathématiques 1 ère S Exercices de Mathématiques 1 ère S Pour préparer la rentrée en TS Fonctions, équations et inéquations Exercice 1 1. Pour quelle(s) valeur(s ) de m, l'équation x² - (m+1) x +4 = 0 a-t-elle une seule solution

Plus en détail

Différents types de raisonnement en mathématiques

Différents types de raisonnement en mathématiques Différents types de raisonnement en mathématiques I) Symboles logiques 1) Les quantificateurs Les quantificateurs permettent de connaitre le domaine de validité d une propriété. a) Pour une propriété universelle

Plus en détail

Les ensembles D. Daigle

Les ensembles D. Daigle Les ensembles D. Daigle 1. Notions de base La notation x A signifie que x est un élément de l ensemble A (elle se lit x est élément de A ou encore x appartient à A ). Remarquez que le symbole d appartenance

Plus en détail

Correction du devoir commun de Seconde : Mathématiques

Correction du devoir commun de Seconde : Mathématiques Correction du devoir commun de Seconde : Mathématiques Exercice 1 5 points On se place dans un repère orthonormé, on donne les points suivants : Enfin, I est le milieu du segment 1 ) Faire une figure soignée

Plus en détail

Liaison Collège Lycée Rentrée Lycée Le Corbusier Lycée Charles de Gaulle

Liaison Collège Lycée Rentrée Lycée Le Corbusier Lycée Charles de Gaulle Liaison Collège Lycée Rentrée 04 Lycée Le Corbusier Lycée Charles de Gaulle Pour réussir son début de seconde La clef de la réussite c est bien sûr un travail régulier et approfondi tout au long de l année.

Plus en détail

Exercice 1 (5,5 points)

Exercice 1 (5,5 points) Devoir commun de mathématiques Durée : heures SUJET A Exercice 1 (5,5 points) QCM questions 1 à 6 (réponse exacte +0,75 point, pas de réponse 0 point, réponse fausse 0,5 point) Sachant que une et une seule

Plus en détail

Université de Provence Feuille d exercices n 4. Théorie des ensembles, relations, applications. I. Un peu de logique

Université de Provence Feuille d exercices n 4. Théorie des ensembles, relations, applications. I. Un peu de logique Université de Provence 2010 2011 Mathématiques Générales 1 Feuille d exercices n 4 Théorie des ensembles, relations, applications I. Un peu de logique Exercice 1 Ecrire à l aide de quantificateurs (, )

Plus en détail

Calcul littéral. Calcul littéral et géométrie. Exercice 1. Exercice 2

Calcul littéral. Calcul littéral et géométrie. Exercice 1. Exercice 2 Calcul littéral Calcul littéral et géométrie Eercice 1 On considère la figure codée ci-dessous D 4 5 A Eercice 2 C B 1. Eprimer l aire du rectangle ABCD de deu façons différentes en utilisant les distances

Plus en détail

1) a) Les nombres réels : Il existe des nombres qui n appartiennent à aucun des ensembles IN,!, ID ou!

1) a) Les nombres réels : Il existe des nombres qui n appartiennent à aucun des ensembles IN,!, ID ou! 2 nd Fonctions 1 Objectifs : IR, les intervalles. Traduire le lien entre deux quantités par une formule. Pour une fonction définie par une courbe, un tableau de données ou une formule : _ identifier la

Plus en détail

1. Généralités sur les fonctions et fonctions polynômes

1. Généralités sur les fonctions et fonctions polynômes Comment faire pour Généralités sur les fonctions et fonctions polnômes86 Repérage 88 Dérivation90 Comportements asmptotiques et étude de fonctions9 5 Calcul vectoriel et barcentre 96 6 Produit scalaire

Plus en détail

Exercices Géométrie plane

Exercices Géométrie plane I Notions élémentaires et compléments sur les vecteurs Savoir-faire 1 : Démontrer avec des vecteurs Exercice 1 ABCD et BDFE sont deux parallélogrammes. Le point K est défini par BK = CB. 1. Justifier les

Plus en détail

RAISONNEMENTS. 1 Propositions logiques. 1.1 Définition et négation. 1.2 Conjonction et disjonction. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

RAISONNEMENTS. 1 Propositions logiques. 1.1 Définition et négation. 1.2 Conjonction et disjonction. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot RAISONNEMENTS 1 Propositions logiques 1.1 Définition et négation Définition 1.1 Proposition On appelle proposition un énoncé mathématique qui peut être vrai ou faux. Exemple 1.1 Deux propositions simples.

Plus en détail

2 des Composition de mathématiques 3h calculatrice autorisée 8IV15

2 des Composition de mathématiques 3h calculatrice autorisée 8IV15 des Composition de mathématiques h calculatrice autorisée 8IV5 I) Soit f une fonction définie sur [ 0 ; 0] telle que f ( 5)= f (4)=0 et dont le tableau de variations est ci-dessous : x 0 7 0 6 0 var f

Plus en détail

Lycée Beaupré d Haubourdin Cahier de vacances de 2 nde été 2016

Lycée Beaupré d Haubourdin Cahier de vacances de 2 nde été 2016 Lycée Beaupré d Haubourdin Cahier de vacances de nde été 06 L objectif de ce cahier de vacances est de vous aider à revoir des notions de base indispensables pour bien démarrer votre année de seconde en

Plus en détail

Renforcer ses compétences en mathématiques Devoir n 1

Renforcer ses compétences en mathématiques Devoir n 1 Renforcer ses compétences en mathématiques Devoir n 1 I. Conseils pour mieux réussir Le devoir 1 porte sur les notions des chapitres I, II, III, IV et V. EXERCICE 1 Voir la division euclidienne. Il peut

Plus en détail

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques

Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques Leçon 69 : Les différents types de raisonnement en mathématiques 1 er avril 01 En mathématiques, pour démontrer divers propriétés ou théorèmes, nous avons besoin d appliquer rigoureusement un raisonnement

Plus en détail

5. Exercices et corrigés

5. Exercices et corrigés 5. Exercices et corrigés Rappels et questions-tests p.166 1) ABC est un triangle. Placez les points D et E tels que : BD = AC et AE = BA. Quelle est la nature du quadrilatère ADCE? ) ABC est un triangle.

Plus en détail

Révisions obligatoires Mathématiques Seconde à première 2013

Révisions obligatoires Mathématiques Seconde à première 2013 Des bases solides sont nécessaires pour réussir l entrée en classe de première. 50 questions à choix multiples. Cocher dans le tableau de la feuille de réponse les propositions vraies et laisser vierge

Plus en détail

Chapitre 2. Ensembles et sous-ensembles

Chapitre 2. Ensembles et sous-ensembles Chapitre 2 Ensembles et sous-ensembles 1. Notion d ensemble - Elément d un ensemble Dans une théorie mathématique, il est rare qu un objet intervienne seul ; d où l idée de considèrer des collections,

Plus en détail

LES FONDEMENTS : LA LOGIQUE ET LES ENSEMBLES

LES FONDEMENTS : LA LOGIQUE ET LES ENSEMBLES LES FONDEMENTS : LA LOGIQUE ET LES ENSEMBLES 1. LES PROPOSITIONS MATHÉMATIQUES Faire des mathématiques, c est faire avant tout des raisonnements, c est à dire partir d une ou plusieurs hypothèses et par

Plus en détail

P R O D U I T S C A L A I R E.

P R O D U I T S C A L A I R E. ère S 00/005 Produit scalaire J TAUZIEDE P R O D U I T S C A L A I R E I- DEFINITION ET PREMIERES PROPRIETES ) Produit scalaire de deux vecteurs colinéaires Définition Soit u et v deux vecteurs colinéaires

Plus en détail

logique I démonstration et théorie axiomatique 2 1 généralités 2 2 proposition, prédicat simple 2

logique I démonstration et théorie axiomatique 2 1 généralités 2 2 proposition, prédicat simple 2 logique Table des matières I démonstration et théorie axiomatique 1 généralités proposition, prédicat simple 3 prédicats composés 3 3.1 prédicat de négation....................................... 3 3.

Plus en détail

Vecteurs. I Translation. 1. Définition :

Vecteurs. I Translation. 1. Définition : Vecteurs I Translation Soit A et B deux points du plan. On appelle translation qui transforme A en B la transformation du plan qui a tout point M associe le point M tel que [AM ] et [BM] aient le même

Plus en détail

Géométrie de l espace

Géométrie de l espace [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 4 septembre 06 Enoncés Géométrie de l espace Notions communes Exercice [ 087 ] [Correction] À quelle(s) condition(s) simple(s) l intersection de trois plans de l

Plus en détail

Nombres-calcul algébrique

Nombres-calcul algébrique Les ensembles de nombres Notions de troisième et exemples. notations-symboles d appartenance et d inclusion L ensemble N = {0; ; ;...} est appelé ensemble des entiers naturels et se note N. L ensemble

Plus en détail

Certaines questions peuvent être complétées sur le sujet. Inscrivez votre nom et rendez ce sujet avec votre copie. / 4 points

Certaines questions peuvent être complétées sur le sujet. Inscrivez votre nom et rendez ce sujet avec votre copie. / 4 points Externat Notre Dame Devoir Surveillé n ( nde 1 et 3) Samedi 6 décembre Proposition de corrigé Certaines questions peuvent être complétées sur le sujet. Inscrivez votre nom et rendez ce sujet avec votre

Plus en détail

DS 7 27 MAI Quelle est la probabilité d avoir une boule blanche puis une rouge (événement noté p(br))?

DS 7 27 MAI Quelle est la probabilité d avoir une boule blanche puis une rouge (événement noté p(br))? DS 7 7 MAI 016 Durée : h NOM : Prénom : AVEC Calculatrice La notation tiendra compte de la présentation, ainsi que de la précision de la rédaction et de l argumentation. Aucun prêt n est autorisé entre

Plus en détail

Comme son lien avec la Physique le laisse supposer, les vecteurs permettent d'introduire la notion de mouvement dans la Géométrie.

Comme son lien avec la Physique le laisse supposer, les vecteurs permettent d'introduire la notion de mouvement dans la Géométrie. Les vecteurs Introduction : Les vecteurs sont fondamentaux : En Mathématiques : Le calcul vectoriel est un outil très puissant apparu à la fin du 19 ième siècle pour effectuer des démonstrations en Géométrie

Plus en détail

2 nde. Mathématiques. Pascal CHAUVIN. 11 janvier 2017

2 nde. Mathématiques. Pascal CHAUVIN. 11 janvier 2017 Mathématiques Pascal CHAUVIN 2 nde 11 janvier 2017 cbed Paternité Pas d utilisation commerciale Partage des conditions initiales à l identique Licence Creative Commons 2.0 France 2 Table des matières 1

Plus en détail

Chapitre premier Quelques éléments de logique

Chapitre premier Quelques éléments de logique Chapitre premier Quelques éléments de logique 1.1 Lettres grecques et symboles mathématiques α alpha κ kappa τ tau Λ Lambda Pour tout β beta λ lambda υ upsilon Ξ Xi Il existe γ gamma μ mu ϕ phi Π Pi Implique

Plus en détail

FONCTIONS. représente une fonction. ne représente pas une fonction

FONCTIONS. représente une fonction. ne représente pas une fonction FONCTIONS Activité de recherche : Stratégie d entreprise Une entreprise fabrique des ballons de rugby. Sa production quotidienne peut varier de à 000 ballons. Le coût total, en centaines d euros, pour

Plus en détail

Polycopié de Logique Mathématique

Polycopié de Logique Mathématique 1. Propositions. Université de la Nouvelle Calédonie. Licences Math, PC, SPI. Semestre 2. Polycopié de Logique Mathématique Une proposition est un enoncé mathématique qui peut être soit vrai (V) soit faux

Plus en détail

ÉGALITÉS ET INÉGALITÉS

ÉGALITÉS ET INÉGALITÉS ÉGALITÉS ET INÉGALITÉS 1 Égalités Définition 1.1 Identité On appelle identité une égalité entre deux expressions qui est valable quelles que soient les valeurs des variables entrant en jeu dans ces expressions.

Plus en détail

Exercices sur le barycentre

Exercices sur le barycentre Exercices sur le barycentre Exercice 1 : ABCD est un quadrilatère quelconque, I le milieu de [AD] et J celui de [BC]. 1) Ecrire IJ comme la somme de AB et de deux autres vecteurs que l on précisera. 2)

Plus en détail

Géométrie plane. 1. Points, segments, droites, demi-droites

Géométrie plane. 1. Points, segments, droites, demi-droites Géométrie plane 1 Points, segments, droites, demi-droites Définition L espace de travail de la géométrie plane est le plan, noté Π Il peut être visualisé comme une feuille d'épaisseur nulle qui s'étend

Plus en détail

Première S 2 mai 2011

Première S 2 mai 2011 Première S mai 011 Exercices 11 1 Homothétie 1 Mathématiques Soit ABC un triangle, ( Γ ) son cercle circonscrit et O le centre de ( Γ ) Soit H le milieu de [BC] et D le point de ( Γ ) diamétralement opposé

Plus en détail

Partie A - bilan numérique

Partie A - bilan numérique Partie A - bilan numérique Exercice 1. Effectuer les calculs suivants. A = 1 3 1 3 4 7 ; B = 2 3 + 3 2 ; C = (5 3 1 5 ) (1 6 + 3 2 ) ; D = 1 + 1 3 3 4 1 ; E = 10 3 (10 2 1 10 ) ; 2 F = 114 3 2 5 6 5 7

Plus en détail

I Exercices I I I I I I I I I I I-2

I Exercices I I I I I I I I I I I-2 Chapitre 9 Équations de droites TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 09 Équations de droite s Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1 2................................................

Plus en détail

Langage mathématique et logique

Langage mathématique et logique Table des matières 1 Langage mathématique et logique 2 1 Présentation du langage................................. 2 1.1 Expressions mathématiques........................... 2 1.2 Variables.....................................

Plus en détail

MILIEUX ET PARALLELES DANS UN TRIANGLE. CORRECTION(s) EXERCICES SERIE 1

MILIEUX ET PARALLELES DANS UN TRIANGLE. CORRECTION(s) EXERCICES SERIE 1 THEME : Correction MILIEUX ET PARALLELES DANS UN TRIANGLE CORRECTION(s) EXERCICES SERIE 1 Exercice : Soit ABC un triangle. Soit D le milieu de [BC]. Soit M le milieu de [AD]. Les parallèles à la droite

Plus en détail

Racine carrée d un nombre positif ou nul

Racine carrée d un nombre positif ou nul Racine carrée d un nombre positif ou nul Introduction (Sésamath) 1) Quelques racines carrées simples a) Trouver tous les nombres dont le carré est 16 b) Même question avec 0,81 c) Donner la mesure du côté

Plus en détail

Logique - Calcul propositionnel

Logique - Calcul propositionnel Logique 1/ 6 Logique - Calcul propositionnel En mathématiques, les théorèmes sont des propriétés très importantes. Ils s écrivent le plus souvent à l aide de liens logiques liant entre elles des propositions.

Plus en détail

LOGARITHME. Ph DEPRESLE. 29 juin Fonction logarithme népérien Définition Conséquences Propriétés algébriques 3

LOGARITHME. Ph DEPRESLE. 29 juin Fonction logarithme népérien Définition Conséquences Propriétés algébriques 3 LOGARITHME Ph DEPRESLE 9 juin 5 Table des matières Fonction logarithme népérien. Définition............................................... Conséquences............................................ 3 Propriétés

Plus en détail

Le quantificateur universel

Le quantificateur universel Le quantificateur universel Dans tout ce qui suit, nous nous intéressons à la quantification universelle. Quantifier ne va pas de soi. C est une habitude à prendre. On doit quantifier dans le quotidien.

Plus en détail

pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications

pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications 7 pgcd, ppcm dans Z, théorème de Bézout. Applications Le théorème de division euclidienne et les sous-groupes de (Z, +) sont supposés connus. Pour tout entier relatif n, on note : nz = {n q q Z} l ensemble

Plus en détail

I. PROBABILITES (13 points)

I. PROBABILITES (13 points) 1S Corrigé de l Evaluation n de mathématiques Exercice n 1 (7 points) I. PROBABILITES (1 points) Une urne contient boules rouges et (n ) boules noires numérotées de 1 à n, où n. Partie A : Tirage avec

Plus en détail

Outils mathématiques. TD1 Exercices de logique

Outils mathématiques. TD1 Exercices de logique TD1 Exercices de logique Exercice 1. Considérons les deux affirmations suivantes P 1 : «Les basketteurs de ce tournoi mesurent tous au moins deux mètres de haut.» P 2 : «Un au moins de ces basketteurs

Plus en détail

Vecteurs, cours pour la classe de seconde

Vecteurs, cours pour la classe de seconde F.Gaudon 24 janvier 2010 Table des matières 1 Notions de translation et de vecteurs 2 2 Coordonnées de vecteurs 3 3 Somme de vecteurs 5 3.1 Relation de Chasles....................................... 5

Plus en détail

ENSEMBLES DE NOMBRES. I - Les entiers naturels. L'ensemble des entiers naturels non nuls est noté N *

ENSEMBLES DE NOMBRES. I - Les entiers naturels. L'ensemble des entiers naturels non nuls est noté N * ENSEMBLES DE NOMBRES Ne pas confondre «nombre» et «chiffre» Les nombres servent à dénombrer, calculer.les chiffres servent à écrire les nombres. Numération de position : Principe selon lequel la signification

Plus en détail

Chapitre 1 : Calcul dans R

Chapitre 1 : Calcul dans R Chapitre 1 : Calcul dans R PTSI B Lycée Eiffel 6 septembre 13 Le calcul que vous trouvez si mauvais est pourtant celui de toutes les passions. Des années entières de poursuite, pour la jouissance d un

Plus en détail

Calcul littéral, équations, inéquations

Calcul littéral, équations, inéquations Calcul littéral, équations, inéquations 1) Calcul littéral a. Égalités des expressions littérales Des expressions sont littérales quand elles sont écrites avec des lettres. Elles sont égales quand elles

Plus en détail

, en déduire la nature du triangle ORS.

, en déduire la nature du triangle ORS. Groupe seconde chance Feuille d exercices n 6 Exercice On appelle triangles pythagoriciens les triangles rectangles dont les trois côtés ont pour mesure un nombre entier. Soit a, b, c les mesures des côtés

Plus en détail

Cours de Mathématiques Ensembles, applications, relations

Cours de Mathématiques Ensembles, applications, relations Table des matières I Un peu de logique................................... 2 I.1 Assertions................................... 2 I.2 Opérations sur les assertions......................... 2 I.3 Tableaux

Plus en détail

Triangles et droites parallèles

Triangles et droites parallèles Triangles et droites parallèles I. Initiation à la démonstration 1 ) Les règles du débat mathématique En mathématiques, pour savoir si un énoncé est vrai ou faux, on utilise certaines règles : Un énoncé

Plus en détail

Equations, Inéquations et Systèmes. I] Equations

Equations, Inéquations et Systèmes. I] Equations Chapitre 9 Equations, Inéquations et Systèmes I] Equations a) Rappels sur les équations du er degré à inconnue : Définitions : une équation est une égalité qui contient un nombre inconnu, noté souvent

Plus en détail

Pour chaque proposition, indiquer si elle est vraie ou fausse et justifier soigneusement la réponse. Les questions sont indépendantes entre elles.

Pour chaque proposition, indiquer si elle est vraie ou fausse et justifier soigneusement la réponse. Les questions sont indépendantes entre elles. TS - Maths - D.S.5 Samedi 17 janvier 015-4h Spécialités : SVT - Physique Exercice 1 (5 points) Pour les candidats n ayant pas suivi l enseignement de spécialité Pour chaque proposition, indiquer si elle

Plus en détail

Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net :

Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net : Troisièmes : formulaire de révision pour le brevet et la seconde. Cours disponibles sur le net : http://titaile.free.fr (sans le www) I. Calcul. Revoir impérativement «développer, factoriser, résoudre

Plus en détail

Thème : Calculs d aires et de longueurs Introduction :

Thème : Calculs d aires et de longueurs Introduction : Thème : Calculs d aires et de longueurs Introduction : L exercice proposé porte sur le thème du calcul d aires et de longueurs. Situer le thème dans le programme : - En 6 : o Mesure de longueur avec une

Plus en détail

2 Calculer la valeur d une expression littérale

2 Calculer la valeur d une expression littérale 1 Expressions littérales OBJECTIF 1 DÉFINITION Une expression littérale est un calcul contenant une ou plusieurs lettres qui désignent des nombres. Une expression littérale peut servir à décrire une méthode

Plus en détail

A retenir : Chapitre 1

A retenir : Chapitre 1 A retenir : Chapitre 1 C1 * 1 et * 2 Définition de division euclidienne et vocabulaire Effectuer la DIVISION EUCLIDIENNE de D par d non nul, c est trouver le quotient q et le reste r tel que : D = d. q

Plus en détail

chapitre 1: Fonctions : lecture de graphiques 2 page 16 1) Lecture graphique :

chapitre 1: Fonctions : lecture de graphiques 2 page 16 1) Lecture graphique : Index 1 page 16... 1 page 16... 1 3 page 16... 5 page 16... 7 page 6... 3 10 page 6... 3 1 page 6... 3 14 page 6... 3 16 page 6... 3 19 page 7... 4 1 page 7... 5 6 page 8... 6 8 page 8 (Un modèle)... 8

Plus en détail

Logique, ensembles, preuves mathématiques

Logique, ensembles, preuves mathématiques 009-00 MA Université d Orléans S.Falguières Logique, ensembles, preuves mathématiques Logique Exercice. Soient les quatre assertions suivantes : a. x R, y R, x + y > 0. b. x R, y R, x + y > 0. c. x R,

Plus en détail

Les vecteurs. Année 2014/2015. Lycée du golfe de Saint Tropez

Les vecteurs. Année 2014/2015. Lycée du golfe de Saint Tropez Les vecteurs Lycée du golfe de Saint Tropez Année 2014/2015 Seconde ( Lycée du golfe de Saint Tropez) Vecteurs Année 2014/2015 1 / 21 1 Notion de vecteur s Égalité de deux vecteurs 2 s Propriétés 3 Construction

Plus en détail

DST 3 Corrigé. b) B : «les 2e et 3e sondages sont négatifs». et d après l énoncé ; D où :

DST 3 Corrigé. b) B : «les 2e et 3e sondages sont négatifs». et d après l énoncé ; D où : DST 3 Corrigé Exercice 1 (4 points) Avant le début des travaux de construction d une autoroute, une équipe d archéologie préventive procède à des sondages successifs en des points régulièrement espacés

Plus en détail

CALCUL LITTÉRAL - EQUATIONS

CALCUL LITTÉRAL - EQUATIONS CHAPITRE VI CALCUL LITTÉRAL - EQUATIONS COMPÉTENCES ÉVALUÉES DANS CE CHAPITRE : (T : compétences transversales, N : activités numériques, G : activités géométriques, F : gestion de données et fonctions)

Plus en détail

CLASSE DE SECONDE ACTIVITES NUMERIQUES.

CLASSE DE SECONDE ACTIVITES NUMERIQUES. LES NOMBRES 1. Les entiers naturels. 1.1 Nature. Un entier naturel dénombre une collection d objets. Ainsi : 0 signifie aucun objet ; signifie objets 0 ; 1 ; ; constituent l ensemble des entiers naturels.

Plus en détail

I. Calculer avec les fractions et les racines

I. Calculer avec les fractions et les racines I. Calculer avec les fractions et les racines 1. Calcul avec les fractions Soient a, b, c et d des entiers relatifs, avec b et d non nuls. 2. Calcul avec les racines carrées Soient a et b deux réels positifs.

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2008 MATHEMATIQUES SERIE COLLEGE. DUREE DE L'EPREUVE : 2 h 00. Le candidat répondra sur une copie EN.

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2008 MATHEMATIQUES SERIE COLLEGE. DUREE DE L'EPREUVE : 2 h 00. Le candidat répondra sur une copie EN. DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2008 MATHEMATIQUES SERIE COLLEGE DUREE DE L'EPREUVE : 2 h 00 Le candidat répondra sur une copie EN. LA PAGE 6/6 EST A RENDRE AVEC LA COPIE. Ce sujet comporte 6 pages

Plus en détail

PARTIE 1 : ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points)

PARTIE 1 : ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points) COLLÈGE LA PRÉSENTATION BREVET BLANC Novembre 0 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES classe de e Durée : heures Présentation et orthographe : 4 points Les calculatrices sont autorisées, ainsi que les instruments usuels

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET BLANC n 2

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET BLANC n 2 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET BLANC n 2 SESSION 2013 MATHÉMATIQUES SÉRIE COLLÈGE DURÉE DE L ÉPREUVE : 2 h 00 Ce sujet comporte 4 pages numérotées de 1/4 à 4/4. Dès qu il vous est remis, assurez-vous qu il

Plus en détail

Correction du sujet de mathématiques, section S [Baccalauréat] à la REUNION. Ile de la REUNION, juin 2011

Correction du sujet de mathématiques, section S [Baccalauréat] à la REUNION. Ile de la REUNION, juin 2011 Correction du sujet de mathématiques, section S [Baccalauréat] à la REUNION. Ile de la REUNION, juin 11 Exercice 1 : commun à tous les candidats 1. Réponse : Le plan P et la droite D n ont aucun point

Plus en détail

SECONDE B DEVOIR N 4 FEVRIER 2011

SECONDE B DEVOIR N 4 FEVRIER 2011 SECONDE B DEVOIR N 4 FEVRIER 011 Durée : 1h45 heures Calculatrice autorisée NOM : Prénom : Classe : «Le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même incomplète ou non

Plus en détail

Classe : 2 nde.. Calculatrice autorisée Le sujet comporte 4 pages. EPREUVE COMMUNE DE MATHEMATIQUES DE SECONDE Correction

Classe : 2 nde.. Calculatrice autorisée Le sujet comporte 4 pages. EPREUVE COMMUNE DE MATHEMATIQUES DE SECONDE Correction Nom et prénom : Mercredi 19 mars 2014 Classe : 2 nde.. Calculatrice autorisée Le sujet comporte 4 pages Durée : 2h EPREUVE COMMUNE DE MATHEMATIQUES DE SECONDE Correction Exercice 1. Les courbes ci-dessous

Plus en détail

Seconde 1 Géométrie analytique 03/02/2014 Lycée Saint Joseph Pierre Rouge

Seconde 1 Géométrie analytique 03/02/2014 Lycée Saint Joseph Pierre Rouge I. Vecteurs a. Translation de vecteur AB Définition : Soient A et B deux points du plan. À tout point C du plan on associe l unique point D tel que [AD] et [BC] aient le même milieu. On dit que D est l

Plus en détail

Chapitre 1. Fonctions numériques - Exercices. 1 En fonction de... 2 Vocabulaire

Chapitre 1. Fonctions numériques - Exercices. 1 En fonction de... 2 Vocabulaire Chapitre 1 Fonctions numériques - Exercices 1 En fonction de... Exercice 1. On considère un triangle équilatéral ABC et H le pied de la hauteur issue de A. 1. Calculer AH lorsque AB = 3. Même question

Plus en détail

Vecteurs de l espace

Vecteurs de l espace Vecteurs de l espace Définitions règles de calcul On étend à l espace la notion de vecteur définie dans le plan, ainsi que les opérations associées : somme de vecteurs multiplication par un réel Définition-

Plus en détail

1 R et la droite graduée

1 R et la droite graduée π 31415965358979338466433837950884197169399375105809749445930781640686089986803485341170679 1 R et la droite graduée R - Intervalles L ensemble qui contient tous les nombres est appelé l ensemble des Réels

Plus en détail

Chapitre 5. Applications

Chapitre 5. Applications Chapitre 5 Applications 1. Définitions et exemples Définition 5.1 Soient E et F deux ensembles. Une application f de E dans F est un procédé qui permet d associer à chaque élément x de E un unique élément

Plus en détail

Exercices de révision - Niveau seconde

Exercices de révision - Niveau seconde Exercices de révision - Niveau seconde NB: cette fiche d'exercices est à destination des élèves passant en classe de première S et ES. Les exercices portant une étoile * sont exclusivement destinés aux

Plus en détail

Chapitre X : Nombres Complexes

Chapitre X : Nombres Complexes Chapitre X : Nombres Complexes I : L ensemble des complexes Il existe un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, qu on note C et qui possède les propriétés suivantes : 1. C contient R (on note

Plus en détail

Exercices de géométrie analytique

Exercices de géométrie analytique Exercice 1 Exercices de géométrie analytique (1) Déterminer les coordonnées des vecteurs représentés dans la base ( i, j ) () Déterminer les coordonnées des vecteurs représentés dans la base ( j, i ) ()

Plus en détail

1 Calcul vectoriel. 2 Vecteurs colinéaires. 1.1 coordonnées d un vecteur dans un repère. 1.2 Caractérisation du milieu d un segment

1 Calcul vectoriel. 2 Vecteurs colinéaires. 1.1 coordonnées d un vecteur dans un repère. 1.2 Caractérisation du milieu d un segment Chapitre : Géométrie plane 1 Calcul vectoriel 1.1 coordonnées d un vecteur dans un repère Définition 1. Soit #» u un vecteur du plan. Pour tout point O du plan, il existe un unique point M tel que OM #»

Plus en détail

Nombres complexes - Équations et forme trigonométrique

Nombres complexes - Équations et forme trigonométrique Lycée Paul Doumer 0-04 TS Cours Nombres complexes - Équations et forme trigonométrique Contents Équation du second degré. Racines carrées..................................... Équation du second degré à

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DES ENSEMBLES. 1 Les ensembles. 1.1 Définition d un ensemble

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DES ENSEMBLES. 1 Les ensembles. 1.1 Définition d un ensemble 2015-2016 MPSI2 du lycée Condorcet 1/22 ÉLÉMENTS DE THÉORIE DES ENSEMBLES 1 Les ensembles 1.1 Définition d un ensemble Définition 1. Un ensemble est une collection d objets mathématiques. Les objets qui

Plus en détail

Le calcul propositionnel

Le calcul propositionnel MTA - ch2 Page 1/8 Éléments de logique - Raisonnements I Le calcul propositionnel Dénition 1 Une assertion est un énoncé dont on peut dire sans ambiguïté s'il est Vrai ou Faux. Cette convention permet

Plus en détail

Pour démarrer calcul mental, calculer une expression algébrique. 1) Règles de suppression de parenthèses. 2 1 x. 2) Réduction d expression littérale

Pour démarrer calcul mental, calculer une expression algébrique. 1) Règles de suppression de parenthèses. 2 1 x. 2) Réduction d expression littérale CALCUL LITTERAL, EQUATIONS Compétences traitées : 4.N40 Calculer une expression littérale pour des valeurs numériques données. 4.N41 Réduire une expression littérale du premier ou second degré à une ou

Plus en détail