La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications?"

Transcription

1 La radiologie interventionnelle dans la douleur du cancer : quelles techniques? quelles indications? 6 ème journée des actualités de la douleur 25 février 2016 Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle Institut Paoli-Calmettes

2 Lésions osseuses secondaires Fréquentes : K sein, prostate, poumon, myélome Lésions Lytiques Évènement osseux : 50% - douleur - fracture - compression médullaire

3 Traitements Traitements systémiques: - Bisphosphonates - Antalgiques - Chimiothérapie Traitements locaux : - radiothérapie - chirurgie - radiologie interventionnelle

4 Radiologie interventionnelle osseuse Outils : - Cimentoplastie - thermoablation (cryothérapie) Objectifs: - antalgique - consolidation - curatif

5 Radiologie interventionnelle osseuse Mini invasif : abord percutanée Anesthésie: sédation consciente Guidage performant: - scanner - table de radiologie avec guidage 3D Normes de bloc opératoire

6 Cimentoplastie Vertèbres Bassin: - cotyle - sacrum - aile iliaque Os longs

7 Cimentoplastie Technique: - injection de ciment percutané dans un os fracturaire ou pré fracturaire Objectifs: - antalgique (composante mécanique) - consolidation : stabilité mécanique

8 Cimentoplastie : bilan d imagerie Scanner lytique ou condensant - trait de fracture - intégrité du mur postérieur IRM - œdème osseux - extension aux parties molles

9 Cimentoplastie : matériel

10 Cimentoplastie Bénéfices: - diminution des douleurs dans 80 % des cas - effet rapide - complications exceptionnelles Limites: - risque de fuite de ciment en cas de lyse corticale - pas d action anti tumorale +++

11 Vertebroplastie Vertebroplastie antalgique Vertebroplastie préventive

12 Vertebroplastie : technique

13 Vertebroplastie antalgique Indications: - Tassement vertébral hyperalgique - Lésion lytique vertébrale sans tassement? Prudence: - Lyse du mur postérieur - Epidurite : association avec radiothérapie Contre indications: - signes neurologiques - fracture instable

14 Vertebroplastie antalgique

15 Vertebroplastie antalgique

16 Vertébroplastie antalgique: métastases mixtes

17 Vertébroplastie antalgique: métastases condensantes

18 Vertébroplastie préventive Ostéolyse du corps vertébral + de 50% Même si asymptomatique

19 Vertebroplastie préventive

20 Vertebroplastie : fuites de ciment Rarement symptomatique Embolie pulmonaire Radiculalgie Compression médullaire

21 Fuite de ciment

22 Vertébroplastie et radiothérapie Tassement et - volumineuse lésion lytique - extension aux partie molles - épidurite Si possible vertébroplastie avant Echec vertebroplastie ( après 2 semaines)

23 Vertébroplastie et radiothérapie

24 Cimentoplastie antalgique Bassin - cotyle - sacrum - aile iliaque Os longs

25 Cimentoplastie du cotyle

26 Cimentoplastie du cotyle

27 Cimentoplastie du cotyle

28 Cimentoplastie du cotyle

29 Cimentoplastie sacrée

30 Cimentoplastie sacrée

31 Cimentoplastie aile iliaque

32 Cimentoplastie ilio pubienne

33 Cimentoplastie des os longs

34 Cimentoplastie des os longs

35 Cimentoplatie des os longs Risque fracturaire augmenté Alternative: ostéosynthèse percutanée?

36 Ostéosynthèse percutanée Images Dr Deschamps;IGR

37 Ostéosynthèse percutanée Images Dr Deschamps; IGR

38 Thermo ablation Objectifs - contrôle tumoral - effet antalgique (composante inflammatoire) Outils - radiofréquence ou cryothérapie - scanner dédié

39 Cryothérapie Cryosondes Plusieurs cycles de congélation/décongélation apoptose Argon : Hélium : +40

40 Cryothérapie Anesthésie : sédation consciente Positionnement des aiguilles (1/cm) Guidage scanner Cycle congélation/décongélation: 30 min Manœuvres de protection thermique

41 Cryothérapie: aiguilles

42 Cryothérapie : aiguilles

43 Cryothérapie : guidage scanner

44 Cryothérapie Avantages - zone d ablation visible en scanner - propriété anesthésique - effet antalgique rapide - bientôt en ambulatoire? Limites - cout - durée - attention aux nerfs

45 Cryothérapie: indications à valider - 2 e intention: après radiothérapie - infiltration des partie molles - Douleur inflammatoire - Localisation : cote, aile iliaque, sternum

46 Cryothérapie du bassin

47 Cryothérapie du bassin: contrôle à 3 mois

48 Cryothérapie du bassin

49 Cryothérapie du bassin: contrôle à 1 an

50 Cryothérapie costale Pré thérapeutique Congélation Pré thérapeutique Congélation

51 Cryothérapie de la clavicule

52 d Cryothérapie pelvienne

53 Cryothérapie vertébrale

54 Prise en charge des métastases osseuses

55 RCP os Avis diagnostique d une lésion osseuse Evaluer les risques fracturaires Stratégie: antalgie +/- curatif Traitements combinés: cimento + radiothérapie Alternative en cas d échec des trt de référence

56 Radiologie interventionnelle osseuse Techniques efficaces, peu invasives Complètent arsenal thérapeutique Bonne sélection des patients

57 Radiologie interventionnelle Récente: peu d études cliniques Coûte cher : pas de remboursement, prix du consommable ( cryo+++) Offre de soin limitée: - peu de personnes formées - quelques centres experts - accès aux machines (scanner, IRM?)

58 Radiologie interventionnelle dans l avenir Forte croissance d activité Développement de l ambulatoire Bloc de radiologie interventionnelle

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses

Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Intérêt de la cryothérapie dans la prise en charge des métastases osseuses Gilles Piana Unité de radiologie interventionnelle Institut Paoli-Calmettes, Marseille Lésions osseuses secondaires Fréquentes

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval

Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle. François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Prise en charge des métastases osseuses en radiologie interventionnelle François Casalonga Service d imagerie HP Clairval Introduction La présence de métastases osseuses est la cause la plus fréquente

Plus en détail

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Introduction Métastases osseuses (MO) fréquentes (20%) Pronostic variable

Plus en détail

Vertébroplastie Cimentoplastie. X. Buy, J Palussiere, A. Gangi

Vertébroplastie Cimentoplastie. X. Buy, J Palussiere, A. Gangi Vertébroplastie Cimentoplastie X. Buy, J Palussiere, A. Gangi Vertébroplastie Injection de ciment dans un corps vertébral Objectifs: Consolidation + Antalgie Historique 1987, Deramond and Galibert, Neurochirurgie

Plus en détail

Contexte. Cimentoplastie. RCP métastases osseuses. Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle. Améliorations du pronostic

Contexte. Cimentoplastie. RCP métastases osseuses. Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle. Améliorations du pronostic Traitement des métastases osseuses en Radiologie Interventionnelle Cimentoplastie Contexte Améliorations du pronostic Augmentation de la fréquence des douleurs chroniques Y. Rolland Département d Imagerie

Plus en détail

VERTEBROPLASTIE du SUJET AGE

VERTEBROPLASTIE du SUJET AGE VERTEBROPLASTIE du SUJET AGE J. CHIRAS, E. CORMIER, F CLARENCON Département de Neuroradiologie - GH La Pitie- Salpetriere Paris (France) VERTEBROPLASTIE = INJECTION DE CIMENT CORPS VERTEBRAL LESION TUMORALE

Plus en détail

Introduction. Fractures tassements vertébraux. Plan. Cimentoplastie. Kyphoplastie LES TRAITEMENTS ORTHOPEDIQUES EN RADIOLOGIE

Introduction. Fractures tassements vertébraux. Plan. Cimentoplastie. Kyphoplastie LES TRAITEMENTS ORTHOPEDIQUES EN RADIOLOGIE LES TRAITEMENTS ORTHOPEDIQUES EN RADIOLOGIE Dr S. Welschbillig Anesthésiste-Réanimateur Introduction Technique en plein essor Imagerie performante Coopération entre les équipes radiologie anesthésie orthopédie

Plus en détail

EM KOCHEIDA, G SALIOU, J FRANC, F DEMUYNCK, P LEHMANN, B VANDEEN ABEEL, R BOUAZIZ, JN VALLEE, H DERAMOND

EM KOCHEIDA, G SALIOU, J FRANC, F DEMUYNCK, P LEHMANN, B VANDEEN ABEEL, R BOUAZIZ, JN VALLEE, H DERAMOND EM KOCHEIDA, G SALIOU, J FRANC, F DEMUYNCK, P LEHMANN, B VANDEEN ABEEL, R BOUAZIZ, JN VALLEE, H DERAMOND Service d Imagerie Médicale - Pr VALLEE Groupe hospitalier CHU Nord Place Victor Pauchet 80054 Amiens,

Plus en détail

Thermoablation dans la prise en charge des lésions osseuses et des parties molles

Thermoablation dans la prise en charge des lésions osseuses et des parties molles Thermoablation dans la prise en charge des lésions osseuses et des parties molles Marie Faruch Bilfeld, Hélène Chiavassa Gandois, Franck Lapègue, Nicolas Sans CHU Toulouse Purpan Epidémiologie des métastases

Plus en détail

CANCER SECONDAIRE DES OS

CANCER SECONDAIRE DES OS Cancer secondaire des os C'est la plus fréquente des tumeurs osseuses (60%) Adultes ou vieillards Tumeur primitive connue ou non (révélatrice dans 30 % des cas) Clinique Cancer secondaire des os Découverte

Plus en détail

PROCÉDURES INTERVENTIONNELLES DU BASSIN : QUELLE VOIE D ABORD D

PROCÉDURES INTERVENTIONNELLES DU BASSIN : QUELLE VOIE D ABORD D PROCÉDURES INTERVENTIONNELLES DU BASSIN : QUELLE VOIE D ABORD D CHOISIR? T MOSER, X BUY, J JEANTROUX, CH TOK, F IRANI, A GANGI Strasbourg - France PROCÉDURES INTERVENTIONNELLES DU BASSIN : QUELLE VOIE

Plus en détail

Biopsies percutanées

Biopsies percutanées Intérêt des biopsies percutanées scanoguidées en pathologie ostéoarticulaire Sigmann MH, Pearson E, Runge M, Bonneville JF Service de Radiologie B (CHU Besançon) Biopsies percutanées En 1930 : diagnostic

Plus en détail

Techniques combinées du squelette axial: embolisation et ablation percutanée. F.Bing, J.Garnon, E. Boatta, G.Tsoumakidou, MA Thenint, A.

Techniques combinées du squelette axial: embolisation et ablation percutanée. F.Bing, J.Garnon, E. Boatta, G.Tsoumakidou, MA Thenint, A. Techniques combinées du squelette axial: embolisation et ablation percutanée F.Bing, J.Garnon, E. Boatta, G.Tsoumakidou, MA Thenint, A. Gangi Contexte Finalité de l ablation percutanée: -Traitement curatif

Plus en détail

Pr Bruno Kastler Chef de service Radiologie, PU-PH, CHRU de Besançon

Pr Bruno Kastler Chef de service Radiologie, PU-PH, CHRU de Besançon Problématiques I Enjeux I Innovations I Progrès PROGRAMME DU 16 avril 2015 Pr Bruno Kastler Chef de service Radiologie, PU-PH, CHRU de Besançon Problématiques I Enjeux I Innovations I Progrès PROGRAMME

Plus en détail

Les tumeurs osseuses du RACHIS

Les tumeurs osseuses du RACHIS Les tumeurs osseuses du RACHIS Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle osseuse Tumeurs du tissu

Plus en détail

Traitement des Tumeurs Osseuses

Traitement des Tumeurs Osseuses Traitement des Tumeurs Osseuses Grands principes Exemples pratiques A. Babinet Introduction Tumeurs Bénignes Tumeurs Malignes Métastases Tumeurs Bénignes Extratumorale ou intratumorale Fonction Récidive

Plus en détail

Traitement du Kyste Anévrysmal de l os.

Traitement du Kyste Anévrysmal de l os. Traitement du Kyste Anévrysmal de l os. www.nicoledelepine.fr Introduction Le kyste anévrysmal est une dystrophie pseudo tumorale rare dont le diagnostic parfois difficile et l évolution capricieuse peuvent

Plus en détail

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous?

Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? Peut-il y avoir une place pour la cryothérapie guidée par imagerie dans le traitement des récidives locales des sarcomes des tissus mous? N. Lippa, P. Sargos, B. Dallaudière, F. Cornelis Introduction (1)

Plus en détail

INFORMATION DES PATIENTS CONCERNANT LA REALISATION D UNE LIBERATION POSTERIEURE POUR STENOSE LOMBAIRE. (encore appelée canal lombaire étroit)

INFORMATION DES PATIENTS CONCERNANT LA REALISATION D UNE LIBERATION POSTERIEURE POUR STENOSE LOMBAIRE. (encore appelée canal lombaire étroit) 1 INFORMATION DES PATIENTS CONCERNANT LA REALISATION D UNE LIBERATION POSTERIEURE POUR STENOSE LOMBAIRE (encore appelée canal lombaire étroit) associée éventuellement à une arthrodèse (fusion de 2 ou plusieurs

Plus en détail

Institut Rizzoli. Méta OstéoS ChondroS Ewing Myelomes Lymphomes MFH FibroS Chordomes

Institut Rizzoli. Méta OstéoS ChondroS Ewing Myelomes Lymphomes MFH FibroS Chordomes LES METASTASES OSSEUSES D ORIGINE INCONNUE Dr H. NOURI STAFF INTER-SERVICES OCTOBRE 2008 INTRODUCTION Le squelette est un site métastatique fréquent pour de multiples carcinomes. 3 à 4% des métastases

Plus en détail

Inauguration Mardi 24 novembre h30 à l IRCAD

Inauguration Mardi 24 novembre h30 à l IRCAD Dossier de Presse Première Plate-forme d IRM interventionnelle en Europe dédiée aux soins, à la recherche et à l enseignement Inauguration Mardi 24 novembre 2009 17h30 à l IRCAD Cet événement s inscrit

Plus en détail

A MICHELOT (1), V TISSOT (1), N MODRUZ (2), S HUE (2), E RIVOAL (2), R KACZMAREK (2), M NONENT (1) (1): Service de Radiologie et Imagerie médicale,

A MICHELOT (1), V TISSOT (1), N MODRUZ (2), S HUE (2), E RIVOAL (2), R KACZMAREK (2), M NONENT (1) (1): Service de Radiologie et Imagerie médicale, A MICHELOT (1), V TISSOT (1), N MODRUZ (2), S HUE (2), E RIVOAL (2), R KACZMAREK (2), M NONENT (1) (1): Service de Radiologie et Imagerie médicale, CHRU Brest. (2): Service de Radiologie et Imagerie médicale,

Plus en détail

Douleurs cancéreuses osseuses et complexes

Douleurs cancéreuses osseuses et complexes Réunion Concertation Pluridisciplinaire Douleurs cancéreuses osseuses et complexes Yan Rolland, Estelle Botton Centre Eugène Marquis RENNES Généralités Patients cancéreux ayant douleur réfractaire malgré

Plus en détail

Intérêt de la vertébroplastie dans les tassements vertébraux traumatiques récents

Intérêt de la vertébroplastie dans les tassements vertébraux traumatiques récents Intérêt de la vertébroplastie dans les tassements vertébraux traumatiques récents J GABRILLARGUES, E CHABERT, B CLAISE, N CHETRUS, JL MICHEL NEURORADIOLOGIE / RADIOLOGIE A echabert@chu-clermontferrand.fr

Plus en détail

TROISIEME PRIX LEO PHARMA Sotest 2008

TROISIEME PRIX LEO PHARMA Sotest 2008 TROISIEME PRIX LEO PHARMA Sotest 2008 MA Nadil*, Y Bouras*, M Fadili*, M Ouarab*, C Schwartz** *Service de Traumato-Orthopédie, Chu Ibn Rochd de Casablanca, Maroc **Service d orthopédie, Hôpital Louis

Plus en détail

Métastases osseuses des cancers broncho-pulmonaires. Dr Fahed Zairi Service de neurochirurgie CHU de Lille

Métastases osseuses des cancers broncho-pulmonaires. Dr Fahed Zairi Service de neurochirurgie CHU de Lille Métastases osseuses des cancers broncho-pulmonaires Dr Fahed Zairi Service de neurochirurgie CHU de Lille Introduction L os (squelette axial++) est le troisième site métastatique après le poumon et le

Plus en détail

SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD. Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A

SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD. Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A SERVICE DE RADIOLOGIE HOPITAL 20 AOUT CASABLANCA CHU IBN ROCHD Matusila.J El benna.n Moussali.N Gharbi.A INTRODUCTION Les métastases représentent la pathologie tumorale rachidienne la plus courante. Leur

Plus en détail

Référentiel métastases osseuses

Référentiel métastases osseuses Référentiel métastases osseuses Pascale Jacoulet, Pneumologie/IRFC, CHU Besançon Sébastien Aubry, Imagerie ostéo-articulaire, CHU Besançon Hervé Chataigner, Chirurgie Orthopédique et Rachidienne, Clinique

Plus en détail

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle osseuse sécrétant de façon anormale une Ig monoclonale complète ou incomplète Myélome. Définition

Plus en détail

Nouvelle arme thérapeutique contre le cancer

Nouvelle arme thérapeutique contre le cancer Nouvelle arme thérapeutique contre le cancer Contacts Presse Centre Léon Bérard : Nathalie Blanc / Maryline Céa - Tél. : 04 78 78 51 43/51 86 nathalie.blanc@lyon.unicancer.fr maryline.cea@lyon.unicancer.fr

Plus en détail

thérapeutiques classiques

thérapeutiques classiques Neurolyse par radiofréquence sous guidage TDM dans les neuropathies inguino-fémorales rebelles aux thérapeutiques classiques A. Kastler, A. Hashemizadeh-Kastler, J. Jehl, A. Parsai, S. Aubry Clermont-Ferrand

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février ZOMETA 4 mg poudre et solvant pour solution pour perfusion Boîte de 1

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février ZOMETA 4 mg poudre et solvant pour solution pour perfusion Boîte de 1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 ZOMETA 4 mg poudre et solvant pour solution pour perfusion Boîte de 1 NOVARTIS PHARMA acide zolédronique Liste I

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses

Prise en charge des métastases osseuses «Les incontournables 2013 en Cancérologie» Prise en charge des métastases osseuses Dr Jean-Pierre CASEZ Service de Rhumatologie Centre Hospitalier d Annecy Dr Pierre-Yves BRARD Service de médecine nucléaire

Plus en détail

Quelle imagerie en cas de douleurs vertébrales aiguës s?

Quelle imagerie en cas de douleurs vertébrales aiguës s? 12 ème rencontre sur les urgences et complications sévères chez le patient cancéreux Quelle imagerie en cas de douleurs vertébrales aiguës s? Dr J. Alexiou Service d Imagerie Médicale Institut Bordet Douleur

Plus en détail

Cancer de la prostate & scintigraphie osseuse. Docteur Frédéric Paycha Unité de Médecine Nucléaire CHU Louis Mourier Colombes

Cancer de la prostate & scintigraphie osseuse. Docteur Frédéric Paycha Unité de Médecine Nucléaire CHU Louis Mourier Colombes Cancer de la prostate & scintigraphie osseuse Docteur Frédéric Paycha Unité de Médecine Nucléaire CHU Louis Mourier 92700 Colombes 92700 Colombes Métastases osseuses (MO) du cancer de la prostate Les MO

Plus en détail

Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires

Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires Item 154 : Tumeurs des os primitives et secondaires Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Circonstances révélatrices... 1 2 Bénin ou malin?...2 3 Tumeurs primitives...3

Plus en détail

Maladie de Paget. Dr I. BENCHARIF Service de rhumatologie CHU de Constantine de Dr Benbadis

Maladie de Paget. Dr I. BENCHARIF Service de rhumatologie CHU de Constantine de Dr Benbadis Maladie de Paget Dr I. BENCHARIF Service de rhumatologie CHU de Constantine de Dr Benbadis Plan Définition Physiopathologie Épidémiologie Clinique Biologie Radiologie Complications Diagnostic différentiel

Plus en détail

L instabilité rachidienne

L instabilité rachidienne L instabilité rachidienne Dr Pierre Coloma, neurochirurgien Dr Sébastien Le Pape, chirurgien orthopédiste + (In)stabilité : définitions Stabilité : capacité des vertèbres à rester cohésives lors des mouvements

Plus en détail

TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA SOLUTION DE PRÉVENTION DE LA FRACTURE DE LA HANCHE

TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA SOLUTION DE PRÉVENTION DE LA FRACTURE DE LA HANCHE TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA SOLUTION DE PRÉVENTION DE LA FRACTURE DE LA HANCHE TRAUMATOLOGIE ONCOLOGIE LA FRACTURE DE LA HANCHE : UN PROBLÈME MAJEUR DE SANTÉ PUBLIQUE Plus de 2 millions de fractures de

Plus en détail

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard

Infections ostéo articulaires. P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Infections ostéo articulaires P r S Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude Bernard Novembre 2010 Infections ostéo articulaires Plusieurs tableaux cliniques Mais

Plus en détail

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006)

Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) Cancers osseux primitifs : ostéosarcomes (154a) Jean-Yves Blay, Isabelle Ray-Coquard Juin 2006 (mise à jour juin 2006) 1. Epidémiologie Les ostéosarcomes ou sarcomes ostéogèniques sont des tumeurs rares,

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES Centre JEAN PERRIN PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES PRINCESSE FLORE ROYAT Avec le soutien du laboratoire 14 octobre 2010 Prise en charge médicamenteusem des douleurs des métastases

Plus en détail

16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016

16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016 Paccou Julien Service de Rhumatologie CHRU Lille EA4490 PMOI Physiopathologie des Maladies Osseuses Inflammatoires 16 ème journée APHNEP 10 Mars 2016 Tumeur primitive Sein Prostate Incidence des métastases

Plus en détail

Hôpital Princesse Grace Monaco Hôpital l Archet CHU Nice Centre d Imagerie Médicale Ajaccio Journées Françaises de Radiologie octobre 2013 Paris

Hôpital Princesse Grace Monaco Hôpital l Archet CHU Nice Centre d Imagerie Médicale Ajaccio Journées Françaises de Radiologie octobre 2013 Paris Philippe Brunner, Nicolas Amoretti, Felipe Soares, Eliott Brunner, Maxime Challali, Jean-Michel Cucchi, Olivier Brocq, Mathieu Liberatore, Michel-Yves Mourou, Serge Houllier Hôpital Princesse Grace Monaco

Plus en détail

Chirurgie des tumeurs osseuses Les nouvelles techniques

Chirurgie des tumeurs osseuses Les nouvelles techniques Chirurgie des tumeurs osseuses Les nouvelles techniques P.Mary Service d! orthopédie et de chirurgie réparatrice de l! enfant Hôpital d! enfants A. Trousseau Paris Ce qui a permis de faire des progrès

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) AVIS DE LA COMMISSION. 31 mai 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) AVIS DE LA COMMISSION. 31 mai 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE (CNEDiMTS) AVIS DE LA COMMISSION 31 mai 2011 CONCLUSIONS CONFIDENCE SPINAL CEMENT SYSTEM, dispositif pour Nom : vertébroplastie

Plus en détail

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS 2005 Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa 1 Plan Introduction Epidémiologie Evaluation initiale Stratégie thérapeutique

Plus en détail

Ostéome ostéoïde : du diagnostic au traitement. O. Bonnefoy, Radiologue Centre hospitalier Général de Pau

Ostéome ostéoïde : du diagnostic au traitement. O. Bonnefoy, Radiologue Centre hospitalier Général de Pau Ostéome ostéoïde : du diagnostic au traitement. O. Bonnefoy, Radiologue Centre hospitalier Général de Pau 05 59 72 67 02 olivier.bonnefoy@ch-pau.fr Cas Clinique Mr R. 20 ans, footballeur, douleur de la

Plus en détail

FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITÉ DU DROIT ET DE LA SANTÉ - LILLE 2 FACULTÉ DE MÉDECINE HENRI WAREMBOURG Année 2014 T H È S E P O U R L E D I P L Ô M E D ' É T A T D E D O C T E U R E N M É D E C I N E OSTEOPLASTIES PERCUTANEES

Plus en détail

COFER Connaître les critères cliniques et radiologiques en faveur de la bénignité ou de la malignité.

COFER Connaître les critères cliniques et radiologiques en faveur de la bénignité ou de la malignité. Chapitre 28 Item 304 UE 9 Tumeurs des os primitives et secondaires I. Circonstances révélatrices II. Caractère bénin ou malin III. Tumeurs primitives IV. Tumeurs secondaires V. Traitement des métastases

Plus en détail

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive

Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Criteres d une tumeur aggressive rapidement evolutive Une ostéolyse type Ic, II, III dans la classification de Lodwick Une réaction périostée plurilamellaire, spiculée ou discontinue avec triangle de Codman

Plus en détail

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31

UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Date : 22/03/2012 Professeur : Trojani Nombre de pages : 6 UE appareil locomoteur Ronéo n : 31 Intitulé du cours : Tumeurs osseuses Chef Ronéo : Sarah Binôme : Emilien et Camille Corporation des Carabins

Plus en détail

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle (suite) Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle (suite) Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle (suite) Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Radiofréquence - généralités RF est un courant électromagnétique (300

Plus en détail

I.Charlot Lambrecht, L.Gagneux Lemoussu, K.Madi, M.Ameil, C.Jouannaud, S.Bellefqih, A.Cauchoix, O.Lanoix, C.Bruna, E.Dehoux, JP.Eschard.

I.Charlot Lambrecht, L.Gagneux Lemoussu, K.Madi, M.Ameil, C.Jouannaud, S.Bellefqih, A.Cauchoix, O.Lanoix, C.Bruna, E.Dehoux, JP.Eschard. Prise en charge pluridisciplinaire des métastases osseuses rachidiennes en rhumatologie, intérêt d une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP tumeurs osseuses) I.Charlot Lambrecht, L.Gagneux Lemoussu,

Plus en détail

Cas clinique numéro 1. Clinique vétérinaire du Front de Mer Saint Paul - La Réunion Dr Visée Elodie

Cas clinique numéro 1. Clinique vétérinaire du Front de Mer Saint Paul - La Réunion Dr Visée Elodie Cas clinique numéro 1 Clinique vétérinaire du Front de Mer Saint Paul - La Réunion Dr Visée Elodie Anamnèse chiot Terre Neuve de 7 mois présenté pour boiterie de l antérieur droit depuis plusieurs semaines

Plus en détail

Monsieur R. Monsieur R. Quelle est la phase de la maladie de ce patient en 2007? MIB - Oncologie - Cancérologie W Jacot.

Monsieur R. Monsieur R. Quelle est la phase de la maladie de ce patient en 2007? MIB - Oncologie - Cancérologie W Jacot. Item 142 Prise en charge globale et terminale de la maladie métastatique. A Chapelle Homme de 61 ans 2007 : Aénocarcinome prostatique, métastatique d emblée (os), PSA > 2000 Bon état général (IK 80%) Pas

Plus en détail

Sémiologie radiologique de base. Appareil locomoteur

Sémiologie radiologique de base. Appareil locomoteur Sémiologie radiologique de base Appareil locomoteur L articulation : Il faut Regarder l épaisseur de l interligne articulaire : intégrité du cartilage Observer l os sous-chondral : condensation, flou Regarder

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique. Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie

Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique. Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie Place de la chirurgie dans le traitement de la douleur pancréatique Dr Sara MESSAOUDI EPH ILLIZI Algérie La douleur: sensation désagréable ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un

Plus en détail

Radiothérapie stéréotaxique des localisations osseuses

Radiothérapie stéréotaxique des localisations osseuses Radiothérapie stéréotaxique des localisations osseuses Yoann POINTREAU Institut inter-régional de Cancérologie - Le Mans CHRU Bretonneau Tours 1 Déclaration d intérêts NOVARTIS TAKEDA ROCHE SANOFI ARCHIMEDES/KYOWA

Plus en détail

CHONDROSARCOME MESENCHYMATEUX DU RACHIS LOMBAIRE DE L'ENFANT. DEVENIR A 10 ANS

CHONDROSARCOME MESENCHYMATEUX DU RACHIS LOMBAIRE DE L'ENFANT. DEVENIR A 10 ANS CHONDROSARCOME MESENCHYMATEUX DU RACHIS LOMBAIRE DE L'ENFANT. DEVENIR A 10 ANS Gérard DELEPINE (2) Nicole DELEPINE (1) JC DESBOIS (1) D GOUTALLIER (2) (1) Oncologie Pédiatrique - www.nicoledelepine.fr

Plus en détail

A propos d une pachypleurite post-traumatique. Dr Frédéric BERNARD Dr Marie-Anne COLLIGNON

A propos d une pachypleurite post-traumatique. Dr Frédéric BERNARD Dr Marie-Anne COLLIGNON A propos d une pachypleurite post-traumatique Dr Frédéric BERNARD Dr Marie-Anne COLLIGNON A.P.R.A.M.E.N. 13 septembre 2005 résentation APRAMEN H.D.L.M. : Mr D. 66 ans, peintre dans le bâtiment. Tabac,

Plus en détail

Radiologie Interventionnelle du Rachis. A GANGI, X BUY Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Radiologie Interventionnelle du Rachis. A GANGI, X BUY Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Radiologie Interventionnelle du Rachis A GANGI, X BUY Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Plan Modalités d imagerie Pathologie discale Infiltrations, Discographie, Nucléotomie Pathologie facettaire Blocs

Plus en détail

Sémiologie et examen clinique du rachis. Dr G.BRANDS MEDECINE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR CHC Liège

Sémiologie et examen clinique du rachis. Dr G.BRANDS MEDECINE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR CHC Liège Sémiologie et examen clinique du rachis Dr G.BRANDS MEDECINE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR CHC Liège Anatomie de la colonne vertébrale Axe central du corps Joue plusieurs rôles -support -mouvement du tronc

Plus en détail

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires

154. Tumeurs des os, primitives et secondaires Sommaire 154. Tumeurs des os, primitives et secondaires diagnostic Imagerie Clichés standards 2 incidences (indispensables) - En faveur d une tumeurs maligne primitive : localisation «autour du genou»,

Plus en détail

LA RCP. Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier

LA RCP. Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier LA RCP Comment établir tous ensemble un projet thérapeutique en cas de cancer métastatique? Glehen olivier Hospices Civils de Lyon Centre Hospitalier Lyon Sud Aspects réglementaires RCP Aspects réglementaires

Plus en détail

Thermo-ablation percutanée pulmonaire:

Thermo-ablation percutanée pulmonaire: REUNION REGIOANLE ONCOMIP RADIOLOGIE INTERVENTIONNELLE Thermo-ablation percutanée pulmonaire: Indications, faisabilité, complications et résultats Dr Samia COLLOT Dr Marion JAFFRO Service de Radiologie

Plus en détail

Sommaire Discospondylite. diagnostic, attitude thérapeutique et suivi

Sommaire Discospondylite. diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Sommaire 092. Discospondylite diagnostic, attitude thérapeutique et suivi Spondylodiscite à pyogènes Clichés standards - Souvent normaux le premier mois puis : - Pincement discal - Déminéralisation de

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE ET DE SECURITE DE L IMPLANT INTRAVERTEBRAL SPINE JACK :

ETUDE DE FAISABILITE ET DE SECURITE DE L IMPLANT INTRAVERTEBRAL SPINE JACK : ETUDE DE FAISABILITE ET DE SECURITE DE L IMPLANT INTRAVERTEBRAL SPINE JACK : Résultats à 3 mois E DE ROQUEFEUIL DURANDEAU (1), X BARREAU(1), C RENAUD (2), JM VITAL (1), V DOUSSET (1) (1) Bordeaux-France

Plus en détail

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI

Les tumeurs osseuses. Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Les tumeurs osseuses Dr David GONNELLI Dr Thomas GUIDICELLI Tumeurs osseuses Tumeurs productrices de tissu osseux Tumeurs productrices de tissu cartilagineux Tumeurs à cellules géantes Tumeurs de la moelle

Plus en détail

TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES

TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES TUMEURS OSSEUSES à CELLULES GÉANTES TUMEURS à CELLULES GÉANTES Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Tumeurs à cellules géantes Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30

Plus en détail

Imagerie des traumatismes du bassin

Imagerie des traumatismes du bassin Imagerie des traumatismes du bassin Pierre Viala, Ahmed Larbi, Catherine Cyteval, Jean-Paul Beregi Service d imagerie médicale CHU de Nîmes Plan Traumatismes de l anneau pelvien Fractures de l acétabulum

Plus en détail

DESTRUCTION D OSTEOME OSTEOÏDE PAR AGENT PHYSIQUE,

DESTRUCTION D OSTEOME OSTEOÏDE PAR AGENT PHYSIQUE, DESTRUCTION D OSTEOME OSTEOÏDE PAR AGENT PHYSIQUE, PAR VOIE TRANSCUTANEE, AVEC GUIDAGE PAR SCANOGRAPHIE (HORS RACHIS) Classement CCAM : 14 - Code : non codé Octobre 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

GYNAZUR avril Pierre AZUAR

GYNAZUR avril Pierre AZUAR GYNAZUR 17-18 avril 2014 Pierre AZUAR OBSERVATION N 1 Mme BAR.. M.. 52 ans Nullipare Réglée Tabac : 1 paquet Aucun antécédent médical ou chirurgical En mai 2010 : Mammographie : Sein droit, quadrant inféro

Plus en détail

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010

Douleur et métastases. N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Douleur et métastases osseuses N Cantagrel CETD Toulouse 2010 Epidemiologie Tumeur Incidence 1 Incidence 2 Après un cancer primitif, 20% présentent une localisation secondaire osseuse Coleman 1997 (1)

Plus en détail

Imagerie des sarcomes osseux

Imagerie des sarcomes osseux Imagerie des sarcomes osseux DU carcinologie, 21 Mars 2014 GUSTAVE ROUSSY Institut de cancérologie VILLEJUIF. www.igr.fr Bérénice BOULET, institut Claudius Regaud, TOULOUSE RARE : Entre 0,2 et 0,5 % des

Plus en détail

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES

4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES 4ème Rencontre Régionale d Oncologie Thoracique TEST Q.C.M. Et REPONSES Niort Jeudi 24 avril 2008 QCM 1 La chirurgie des cancers du poumon stade IV peut être curatrice: A- En cas de métastase cérébrale.

Plus en détail

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant

Tumeurs Bénignes 2. TCG Kyste Anévrysmal. Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Tumeurs Bénignes 2 TCG Kyste Anévrysmal Kyste osseux essentiel Fibrome non ossifiant Introduction Rareté (4 à 10% des tumeurs primitives osseuses) Age moyen : 30 ans (16 à 64) 80 % entre 15 et 30 Hommes

Plus en détail

Fractures du poignet BELOT SYLVAIN INTERNE EN MEDECINE

Fractures du poignet BELOT SYLVAIN INTERNE EN MEDECINE Fractures du poignet BELOT SYLVAIN INTERNE EN MEDECINE RAPPEL ANATOMIE RAPPEL ANATOMIE : CARPE STABILITE LIGAMENTAIRE Fractures de l extrémité distale du radius Fréquentes chez les femmes âgées Sujets

Plus en détail

PLACE DU RADIOTHERAPEUTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES METASTASES OSSEUSES

PLACE DU RADIOTHERAPEUTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES METASTASES OSSEUSES PLACE DU RADIOTHERAPEUTE DANS LA PRISE EN CHARGE DES METASTASES OSSEUSES Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD PRODIGE 11-12 avril 2013 Dr Antoine ARNAUD Département de Radiothérapie Institut Sainte

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

RADIOFRÉQUENCE. Hervé Laumonier Clinique du Tondu- Bordeaux

RADIOFRÉQUENCE. Hervé Laumonier Clinique du Tondu- Bordeaux RADIOFRÉQUENCE Hervé Laumonier Clinique du Tondu- Bordeaux Principe des traitements percutanés mini invasifs Efficacité anti-tumorale Micro-ondes pallier aux C.I chirurgicales Cryoablation Durée des procédures

Plus en détail

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques

Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Construisons ensemble le premier centre intégré de prise en charge des cancers thoraciques Les cancers thoraciques sont multiples Grande variété de tumeurs (poumons primitifs, métastases, médiastin, sarcomes,

Plus en détail

Traumatismes du membre supérieur

Traumatismes du membre supérieur FRACTURE DE L HUMERUS PROXIMAL 1. PHYSIOPATHOLOGIE Les fractures de l humérus proximal sont relativement fréquentes chez l enfant. Ce sont soit des fractures décollements épiphysaires, soit des fractures

Plus en détail

Cryothérapie des lésions mammaires malignes. Camille Jousset, Cédric de Bazelaire

Cryothérapie des lésions mammaires malignes. Camille Jousset, Cédric de Bazelaire Cryothérapie des lésions mammaires malignes Camille Jousset, Cédric de Bazelaire Introduction Introduction } Vieillissement de la population } Risque de cancer lié à l âge } Cancer du sein : 1ère cause

Plus en détail

Dans tous les cas il s agit d une intervention majeure, techniquement difficile, qui peut imposer une hospitalisation relativement prolongée et le

Dans tous les cas il s agit d une intervention majeure, techniquement difficile, qui peut imposer une hospitalisation relativement prolongée et le ARTHRODESE LOMBAIRE L arthrodèse lombaire est une intervention chirurgicale qui a pour objectif de bloquer définitivement une ou plusieurs des articulations intervertébrales de la colonne lombaire. La

Plus en détail

Radiologie interventionnelle : quelles avancées, quelles indications?

Radiologie interventionnelle : quelles avancées, quelles indications? Radiologie interventionnelle : quelles avancées, quelles indications? J. PALUSSIERE, X. BUY, V. CATENA INSTITUT BERGONIE BORDEAUX SIRIC BRIO 13 MAI 2016 RI en oncologie Interventional Oncology Biopsies

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

Les métastases osseuses

Les métastases osseuses Les métastases osseuses Les métastases osseuses = cellules tumorales qui proviennent d une tumeur maligne primitive et qui se sont localisées à distance dans le tissu osseux. Introduction Incidence des

Plus en détail

Item n 156 : Tumeurs de la prostate

Item n 156 : Tumeurs de la prostate Épidémiologie Item n 156 : Tumeurs de la prostate Cancer le plus fréquent chez lʼhomme Histologie : adénocarcinome FDR : âge élevé, ATCD familiaux de cancer de la prostate, ethnie (noire) Anatomopathologie

Plus en détail

Les nouveautés en prothèse de genou : Innovation ou effet de mode? 18 Journée de la Clinique Saint Vincent 2012

Les nouveautés en prothèse de genou : Innovation ou effet de mode? 18 Journée de la Clinique Saint Vincent 2012 Les nouveautés en prothèse de genou : Innovation ou effet de mode? 18 Journée de la Clinique Saint Vincent 2012 La chirurgie mini invasive Avantages Approche moins agressive Récupération fonctionnelle

Plus en détail

! J ai mal au dos depuis que j ai repris le tennis! ! C est depuis mon accident de voiture!

! J ai mal au dos depuis que j ai repris le tennis! ! C est depuis mon accident de voiture! Deux histoires cliniques CAT devant une douleur thoracique d origine ostéo-articulaire Erick Legrand Service de Rhumatologie CHU et Université d Angers! Etudiant en médecine, dorsalgie post séance de tennis,

Plus en détail

Calendrier optimal du traitement de la fracture vertébrale par compression avec un implant intravertébral

Calendrier optimal du traitement de la fracture vertébrale par compression avec un implant intravertébral Calendrier optimal du traitement de la fracture vertébrale par compression avec un implant intravertébral A DENIS (1), X BARREAU (2), V DOUSSET (2), S LUC (2), JM VITAL (2), JJ RAILHAC (1), N SANS (1)

Plus en détail

N oubliez pas de vous munir de vos anciens examens pour une comparaison et surtout de respecter les recommandations qui vous sont faites.

N oubliez pas de vous munir de vos anciens examens pour une comparaison et surtout de respecter les recommandations qui vous sont faites. Formulaire d information VERTEBROPLASTIE Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé une vertébroplastie. Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez en effet la liberté de l accepter ou

Plus en détail

INDICATIONS ET «NON-INDICATIONS» DES RADIOGRAPHIES

INDICATIONS ET «NON-INDICATIONS» DES RADIOGRAPHIES INDICATIONS ET «NON-INDICATIONS» DES RADIOGRAPHIES DU BASSIN ET DU THORAX EN CAS DE TRAUMATISMES RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE SEPTEMBRE 2009 Service évaluation des actes 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

Le «Novalis TX» Un robot contre le cancer à la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth

Le «Novalis TX» Un robot contre le cancer à la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth Le «Novalis TX» Un robot contre le cancer à la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth Plan Introduction : M. B. Libert, Directeur général de la CMSE. Réseau namurois d oncologie ; certification ISO 9001

Plus en détail