CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)"

Transcription

1 CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de rr er les al s t s de ta res les d r at s et al s t s a ll -faciales Le tra te e t er et d al er les de ts hez l e a t l ad les e t l ad lte ar d ers r d s alla t de l a are l a le a e ase r s e r hets et t tes s rtes de d s s t s es tels e a es, brackets ll s e tal e ra e ls tall es, ressorts, etc Il s a t de re her her l amélioration des t s telles e la ast at la d l t t, la phonation, la respiration te d ar he d ale rte des tra tes des l tes et ar s des l at s et des r s es th ra e t es e le e tr te lla rat e tre le at e t et le rat e er et d te r les e lle rs r s ltats possibles APPAREILLAGE L a are lla e e t être amovible, avec par exemple la présence d «faux palais» en résine qui prend place sur votre propre palais et peut ainsi gêner votre élocution ar l e re e t l r re Cette gène e d re as l te s s l a are l est e rt L a are lla e e t re dre des a es et/ des ra kets collés ou scellés aux dents Cela peut engendrer des petites blessures au niveau de la face interne des lèvres et des joues Des cires de confort vous seront fournies pour y remédier AVANTAGES Un traitement orthodontique peut être entrepris pour de nombreuses raisons : - Amélioration de l esthétique - Amélioration des différentes fonctions telles que mastication, phonation, déglutition, respiration - Prévention des ar es et atte tes la at res d ar d te e se le des l e ts de s t e des de ts e t, e e s al la re 1

2 des d te e re la a t les de ts de a a ra le les es ar ra rt aux autres et en leur permettant de fonctionner dans un sens plus physiologique - l rat de l h e de ts et e es l s a les e trete r e s e les de ts s t e s t es - Fa r ser la se e la e d la ts de r th ses de ta res - ter les r l es d rt lat e r a d la res (ATM) en rr ea t l l s CONTRAINTES D r e d tra te e t : lle ar e sel l rta e de la d r at et l a l t de des d la e e ts de ta res et / a lla res e e t er Les tra te e ts ter e e t s e t e da t e r de de r ssa e et da s e as la d r e e t tre d e da te de ette croissance a te r rta t de e re le res e t s r le des str t s th ra e t es d rat e Maintenir une bouche saine : tr le r d e des ar es d t tre e e t ar tre h r r e de t ste tra ta t De s t l rth d t ste s r e dra s l state el e h se d a r al Il est re a d : - de ne pas se ronger les ongles - d ter de h er les ra s ets s la res - de ne pas toucher les appareils avec les doigts Maintenir une bouche propre : L h e de ta re d t tre r re se et le rester t t a l d tra te e t Les de ts d e t tre 2- Le brossage doit durer : du rouge gen - as d la at des a s de he s t se ll s et la re de r te t est a l er s r la z e se s le D ral sat s de ta res t hes s r les de ts) et inflammations gingivales sont des complications d tra te e t rth d t e dentaire est insuffisante Alimentation : Certa s al e ts s t l s d les ast er a d s rtez appareillage orthodontique 2

3 Tous les s t r s r re, ar ls a r se t l a d t de la he et tr e t a s la r at de ar es Il a t ter : les grignotages, le chewing-gum, les caramels, les bonbons, le nougat, le chocolat, les sucreries de toute nature s de ez ter de ast er des aliments trop durs s s e t les d e tra er la ra t re le d lle e t de s a are lla es tels e : - rdre da s des ar ttes e t res r es des es e t res - mordre dans des morceaux de glace ou de ronger des os - utiliser ses dents r r r des des settes des a ah tes es e ter s r le se e t les re dez- s s : t re dez- s a est s s e t le d a r des s e es l ea les s r l e se le d tra te e t r se tez la se r ta re les d e ts de ert re s ale arte tale arte t elle r r ez la e as de r et d arr t de tra te e t de d a e e t de ha e e t de rat e ss rer le a e e t de la art resta t tre har e rr t d tra te e t : r a s d de la d tra te e t tre de a de r ela l est essa re de t er tre de a de s r l r e s re et l ass sta te et de s lder tre d T COMPLICATIONS EVENTUELLES, RISQUES, INCONVENIENTS Caries elles se a este t a t r des lla es a es ra kets e r s e ta t e a tr s ar Rhizalyses : est e d t de la ha te r et / de l a sse r des racines dentaires e e dr es ar les e e ts des de ts C est h e at rel a s e t tre a r a rs d tra te e t rth d t e tre rth d t ste e lle t t a l d tra te e t e e ela e se r d se as t t d a rd e t l sa t des r es l res r er les de ts r es ada t es ha e at e t e t de ses ath l es r e sta tes as, et ensuite par 3

4 ale tre se e t e l s e rs rh zal ses d rta e l ea le ta e t d el es e rs de tra te e t e der er sera terr r e d r e e ral ale s e l s e rs rh zal ses tr ra es s r e a e t ela rra t ettre ter e d t a traitement Gènes a ea de la ast at des d le rs tra s t res s te l a t at des a are lla es s e de t e les de ts e e t le r mouvement) peuvent survenir Au besoin, contentez- s d e al e tat se -liquide pendant quelques jours et prenez un antalgique (Doliprane, Efferalgan) s es d rr tat des t ss s a es l res, palais, langue) Risques de fracture des dispositifs mis en bouche, avec le danger de les avaler as de d l t t d el e et r e a t d d s s t d al s de ez d ate e t r e r tre rth d t ste s a ez l ress d a r a al el e h se de l s r s r s e d tre a t r h s de ez s re dre sa s tarder l h tal le plus pr he a e rad ra h e s t rat e ss l t de e as atte dre erta s e t s s e d t de tra te e t ar a e de rat de tre art ar e s s al at de erta es d lt s de la art d rat e, par la s r e e d e e ts r s et r s les da s la rat e de l rth d t e ra te ess t d a e ter se s le e t la d r e d tra te e t t ale e t r a de l ter da s tre e lle r t r t les r s ltatsd btenus, et ceci en plein accord entre vous et votre orthodontiste ess t d e te t se e la e la d tra te e t a t Ce est e a as la art e e re d tra te e t - Si tre rat e s de a de d a e ter e te t le e s le esth t e est r e t s les e rts e s a ez r s e da t le tra te e t e s e t as a a t s e el es rs, faute de consolidation Il faut laisser le te s a str t res ar d tales s et e es de s ada ter la elle d s s t des ar ades de ta res La d r e de ette te t s sera d e e te s t le ar l rth d t ste Da s erta s as e s les a al es de t -ma lla res t t l es erta s tr les de l rt lat e r e d la res e e t s a ra er a ara tre a rs d tra te e t 4

5 Da s les as ess ta t des extractions de dents ter ales r la re), le traitement PAS D ASSURANCE NI DE GARANTIE Il e ste e at re de tra te e t rth d t e e l at de e s de r s ltats Cela s e e tre rth d t ste d t t t ettre e re r e er e tre tra te e t a s l e e t e a as s a ssa t d e s e e d ale s e ass rer le r s ltat De e s re ez tra te e t rth d t e est contraignant et exige de votre part beaucoup de tre d ter at, r e er le tra te e t est rte elle e d t as s sser a r et es re et s ez ter s r tre rat e r s a der d e l e t te s s l ad e a t e rs de tra te e t e tre rat a l sse, metta t e r l e der er et al r les a ert sse e ts de l rth d t ste el - rra t de le dr t ettre ter e d t a tra te e t En cas de casse tr rta te e rs de tra te e t e art at a re e t s tre de a d e ALTERNATIVES AU TRAITEMENT L e des alter at es s ste e as e tre re dre de tra te e t ; vous choisissez alors de vivre sans correction orthodontique et de rester dans la situation actuelle s tes l re a ss de h s r autre praticien qui vous conviendrait mieux pour le suivi de votre traitement CONSENTEMENT Ce se te e t la r est as l r s ter s tra dre La d t l e de l rth d t e a s e la l l t de r de re se er le at e t s r e e t arr er e rs de tra te e t ar la s e e de e tra te e t e s les e e ts ra rt s -dess s e se r d se t e tr s rare e t e le l tr te lla rat at e t rat e er et de e er e tra te e t rth d t e de a de at e e r e r ers ra e a s 5

6 e de te a e e s t at ea l s a ra le e s e tra te e t a a t as t e tre r s Cha e at e t a t l et d e atte t art l re ta t da s l a a t tra te e t e e da t et a r s e der er Ce e da t s s r ser s le dr t d terr re le tra te e t a r s avertissement, en cas de : - a a se h e de ta re ers sta te - a e de rat (appareillage rt d t r r - a se es r t es a re dez- s s - r se tat des d e ts de ert re s ale r - a e e t de la art resta t tre har e aura quant - -» C :, le 200 N : Votre praticien : 6

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF)

CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) CONSENTEMENT ECLAIRE ET ACCEPTATION D UN TRAITEMENT D ORTHOPEDIE DENTOFACIALE (ODF) L ODF est l art de prévenir et de corriger les malpositions dentaires, les déformations et malpositions maxillo-faciales.

Plus en détail

CLASSER LES ORGANISMES, EXPLOITER LES LIENS DE PARENTE POUR COMPRENDRE ET EXPLIQUER L'EVOLUTION DES ORGANISMES.

CLASSER LES ORGANISMES, EXPLOITER LES LIENS DE PARENTE POUR COMPRENDRE ET EXPLIQUER L'EVOLUTION DES ORGANISMES. Programmes de cycle 3 - SCIENCES et TECHNOLOGIE Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent En lien avec la partie «Les êtres vivants dans leur environnement» : identifier des enjeux

Plus en détail

ACI sécurité informatique KAA (Key Authentification Ambient)

ACI sécurité informatique KAA (Key Authentification Ambient) ACI sécurité informatique KAA (Key Authentification Ambient) Samuel Galice, Veronique Legrand, Frédéric Le Mouël, Marine Minier, Stéphane Ubéda, Michel Morvan, Sylvain Sené, Laurent Guihéry, Agnès Rabagny,

Plus en détail

Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et bienfaits du TAL

Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et bienfaits du TAL Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et bienfaits du TAL Ludovic Tanguy, Cécile Fabre To cite this version: Ludovic Tanguy, Cécile Fabre. Évolutions de la linguistique outillée : méfaits et

Plus en détail

Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses

Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses Christina Lomparski To cite this version: Christina Lomparski. Study of the inflammatory and immunological actions of retroviruses. Immunology.

Plus en détail

Pour :... [de A à Z]

Pour :... [de A à Z] L Orthodontie Pour :... [de A à Z] SOMMAIRE 3 Introduction 4 Pourquoi avoir choisi de consulter un orthodontiste? 5 Les objectifs 6 Les mauvaises habitudes 7 Vous avez les dents trop grosses par rapport

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Conception et évaluation de performance d un Bus applicatif, massivement parallèle et orienté service.

Conception et évaluation de performance d un Bus applicatif, massivement parallèle et orienté service. Conception et évaluation de performance d un Bus applicatif, massivement parallèle et orienté service. Ridha Mohammed Benosman To cite this version: Ridha Mohammed Benosman. Conception et évaluation de

Plus en détail

Réflexions sur la place du RàPC dans trois domaines de recherche actuels

Réflexions sur la place du RàPC dans trois domaines de recherche actuels Réflexions sur la place du RàPC dans trois domaines de recherche actuels Béatrice Fuchs, Jean Lieber, Alain Mille, Amedeo Napoli To cite this version: Béatrice Fuchs, Jean Lieber, Alain Mille, Amedeo Napoli.

Plus en détail

Apprentissage par Renforcement Développemental en Robotique Autonome

Apprentissage par Renforcement Développemental en Robotique Autonome Apprentissage par Renforcement Développemental en Robotique Autonome Luc Sarzyniec, Olivier Buffet, Alain Dutech To cite this version: Luc Sarzyniec, Olivier Buffet, Alain Dutech. Apprentissage par Renforcement

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Étude de l interception et du positionnement de trafic Wi-Fi dans un environnement hétérogène

Étude de l interception et du positionnement de trafic Wi-Fi dans un environnement hétérogène Étude de l interception et du positionnement de trafic Wi-Fi dans un environnement hétérogène Matteo Cypriani, Adrien Henriet, Philippe Canalda, François Spies To cite this version: Matteo Cypriani, Adrien

Plus en détail

Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome bioinspiré

Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome bioinspiré Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome bioinspiré Mathieu Bernard To cite this version: Mathieu Bernard. Audition active et intégration sensorimotrice pour un robot autonome

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Ocp-build: un gestionnaire de projets pour OCaml

Ocp-build: un gestionnaire de projets pour OCaml Ocp-build: un gestionnaire de projets pour OCaml Fabrice Le Fessant, Thomas Gazagnaire To cite this version: Fabrice Le Fessant, Thomas Gazagnaire. Ocp-build: un gestionnaire de projets pour OCaml. JFLA

Plus en détail

Gestion des Risques dans les Infrastructures VoIP

Gestion des Risques dans les Infrastructures VoIP Gestion des Risques dans les Infrastructures VoIP Oussema Dabbebi To cite this version: Oussema Dabbebi. Gestion des Risques dans les Infrastructures VoIP. Réseaux et télécommunications [cs.ni]. Université

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P LOR E Z LE S M I LLE E T U NE F AC E T T E S D E LA G A ST R O N O M I E E N D É C O U V R ANT M AÎ T R E & C H E F T R AI T EU R S, SY N O NY M E D E R AF F I NEM E

Plus en détail

PROJET CONCERNANT LE MAINTIEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATION DE L'IMMEUBLE SIS AU 4-0 RUE DE LA GOUTTE D'OR PAR UN CHANTIER DE JEUNES

PROJET CONCERNANT LE MAINTIEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATION DE L'IMMEUBLE SIS AU 4-0 RUE DE LA GOUTTE D'OR PAR UN CHANTIER DE JEUNES PARS GOUTTE D'OR "VVRE A LA GOUTTE D OR" 9 rue des Gardes - 75011 2 7. R U E D E C HARTRES 75018 PARS C.C.P. PARS 22 41709 W Ê k p P PROJET CONCERNANT LE MANTEN LA RENOVA-èlON ET LA RESTAURATON DE L'MMEUBLE

Plus en détail

N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM --

N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM -- LA MARQUE N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM -- P PE ER RF FO OR RM MA AN NC CE EE ET T LLÉ ÉG GÈ ÈR RE ET TÉ É D ES

Plus en détail

Evolution des outils de simulation rapide du procédé de fabrication du pneumatique avant cuisson

Evolution des outils de simulation rapide du procédé de fabrication du pneumatique avant cuisson Evolution des outils de simulation rapide du procédé de fabrication du pneumatique avant cuisson Guillaume Trouvain To cite this version: Guillaume Trouvain. Evolution des outils de simulation rapide du

Plus en détail

«PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE»

«PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE» «PRISE EN CHARGE DES CHUTES SUR LA FACE» Atelier presse du jeudi 28 mai 2009 Avec la participation des Dr Giselle DELHAYE-THEPAUT et Dr Chloé BERTOLUS Contact presse : BV CONSEiL Santé Emmanuelle Klein

Plus en détail

Conception et prototypage d un outil web de médiation et d aide au dialogue tchaté écrit en langue seconde

Conception et prototypage d un outil web de médiation et d aide au dialogue tchaté écrit en langue seconde Conception et prototypage d un outil web de médiation et d aide au dialogue tchaté écrit en langue seconde Achille Falaise To cite this version: Achille Falaise. Conception et prototypage d un outil web

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

compliqué quand on Article disponible sur le site ou

compliqué quand on Article disponible sur le site  ou PSB : L propulseurs sans Bielles Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple? Antoine HAROUN 4 Article disponible sur le site http://www.uniodf-journal.org ou http://dx.doi.org/10.1051/uniodf/200837004

Plus en détail

POSE D UNE PROTHESE AMOVIBLE DE 3 A 10 DENTS

POSE D UNE PROTHESE AMOVIBLE DE 3 A 10 DENTS POSE D UNE PROTHESE AMOVIBLE DE 3 A 10 DENTS EN DENTURE TEMPORAIRE, MIXTE, OU PERMANENTE, INCOMPLETE Classement CCAM : 07.02.03.03 Code : HBLD039 AVRIL 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

1. TOUR DU MONDE EN 80 JOURS. j œ. Œ j n. j œ. œ Œ j

1. TOUR DU MONDE EN 80 JOURS. j œ. Œ j n. j œ. œ Œ j 1 TOUR DU MONDE EN 80 OURS Paro et musique : Viet GERBOULLET, d après u VERNE Piao Allegro ( q = 0 ) Swig  = Ç C 7 11 D 7 11 C 7 11 D 7 11 5 C 7 11 D 7 11 C 7 11 D 7 11 Voix 1 Bo soir Mes dam's et Mes

Plus en détail

Dr Élie Callabe. Chirurgien-Dentiste qualifié ODF

Dr Élie Callabe. Chirurgien-Dentiste qualifié ODF Dr Élie Callabe Chirurgien-Dentiste qualifié ODF Traitement des Classes II toute typologie faciale. Une approche globale : physiologique, fonctionnelle, orthopédique et psychologique : le Concept PUL.

Plus en détail

Emmanuel Caruyer, Iman Aganj, Christophe Lenglet, Guillermo Sapiro, Rachid Deriche. HAL Id: inria https://hal.inria.

Emmanuel Caruyer, Iman Aganj, Christophe Lenglet, Guillermo Sapiro, Rachid Deriche. HAL Id: inria https://hal.inria. Online orientation distribution function reconstruction in constant solid angle and its application to motion detection in high angular resolution diffusion imaging Emmanuel Caruyer, Iman Aganj, Christophe

Plus en détail

P2P-MPI : A fault-tolerant Message Passing Interface Implementation for Grids

P2P-MPI : A fault-tolerant Message Passing Interface Implementation for Grids P2P-MPI : A fault-tolerant Message Passing Interface Implementation for Grids Choopan Rattanapoka To cite this version: Choopan Rattanapoka. P2P-MPI : A fault-tolerant Message Passing Interface Implementation

Plus en détail

LA CHIRURGIE ORTHOGNATIQUE

LA CHIRURGIE ORTHOGNATIQUE CHU de Tours - Hôpital Trousseau Pôle reconstruction - peau et morphologie, appareil locomoteur Service de chirurgie maxillo-faciale-plastique de la face et stomatologie Edition 2017 - Conception : service

Plus en détail

Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains. Informations aux patients.

Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains. Informations aux patients. Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains Informations aux patients ANESTHÉSIE GÉNÉRALE www.daisy-ehnv.ch L anesthésie GénéraLe Chers patients, Vous allez prochainement suivre un traitement chirurgical

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Service de Dentisterie Stomatologie Pédodontie Orthodontie Tel : 071 / Dossier de liaison pour les traitements d orthodontie

Service de Dentisterie Stomatologie Pédodontie Orthodontie Tel : 071 / Dossier de liaison pour les traitements d orthodontie Service de Dentisterie Stomatologie Pédodontie Orthodontie Tel : 071 / 37.92.87 Dossier de liaison pour les traitements d orthodontie Cher patient, chers parents, Ce fascicule sera notre moyen de communication,

Plus en détail

Étudiez le formulaire de renseignements sur le patient. Quel âge a la patiente?

Étudiez le formulaire de renseignements sur le patient. Quel âge a la patiente? Formulaire de renseignements sur le patient Les hygiénistes dentaires assurent un traitement d hygiène dentaire et donnent des renseignements reliés à la prévention des maladies et des affections des dents

Plus en détail

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010

fastviewer.fr Téléservices Numériques Diffusion @ avril 2010 Tables des matières A v e r t isse m e n t 3 D é m a r re r u n e sessi o n f ast v i e w e r 4 L a B L C : b a r re la té ra le d e c o m m a n d e 8 P rése n tat i o n: c o m m a n d es ra p i d es 9

Plus en détail

Détection et évaluation des fuites à travers les ouvrages hydrauliques en remblai, par analyse des températures réparties, mesurées par fibre optique

Détection et évaluation des fuites à travers les ouvrages hydrauliques en remblai, par analyse des températures réparties, mesurées par fibre optique Détection et évaluation des fuites à travers les ouvrages hydrauliques en remblai, par analyse des températures réparties, mesurées par fibre optique Pierre Cunat To cite this version: Pierre Cunat. Détection

Plus en détail

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée Le vélo imaginaire D es s ine v él o ui Si j'étais... rep rés te ton U ne éta t Si j'étais... p ièc e v él o, je s era is... Un p a nnea u rtier, je s era is... d' â me feuil C ha c ra y ons C ha v él

Plus en détail

Toutes les réponses. Luc Poty

Toutes les réponses. Luc Poty QUESTIONNAIRE QUEL RÔLE POUR L ASSISTANTE? Luc Poty Objet : UNIODF souhaite participer au débat sur le statut de l assistante-dentaire en recueillant l avis des praticiens sur son rôle dans les cabinets

Plus en détail

Comment réserver votre stage?

Comment réserver votre stage? La loi du 23 décembre 1982 prévoit l obligation pour tout futur chef d entreprise du secteur des métiers et de l artisanat de suivre un Stage de Préparation à l Installation avant l immatriculation au

Plus en détail

MODALITÉS DE FACTURATION DES BRIDGES DE PLUS DE 3 ÉLÉMENTS EN CMU-C Soins prothétiques - Gestes complémentaires en prothèse plurale fixée

MODALITÉS DE FACTURATION DES BRIDGES DE PLUS DE 3 ÉLÉMENTS EN CMU-C Soins prothétiques - Gestes complémentaires en prothèse plurale fixée ANNEXE CMUC 1/9 MODALITÉS DE FACTURATION DES BRIDGES DE PLUS DE 3 ÉLÉMENTS EN CMU-C Le bridge de base est pris en charge selon les modalités de l arrêté du 28 mai 2014. Les piliers et inter de bridge supplémentaires

Plus en détail

Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Le protecteur buccal : tout à fait génial!

Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Le protecteur buccal : tout à fait génial! Le scellement des puits et fissures : bien sûr! Les crevasses des surfaces masticatrices emprisonnent facilement les débris d aliments et les bactéries, favorisant ainsi la carie. Dès que les premières

Plus en détail

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 1 Objectifs de travail L objet de ce document est de rassembler les palmarès d audience des programmes de fiction dans les principaux

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS - - - - - - - - - - - - - D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. - - - - - - - - - A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S

Plus en détail

LES BASES DE LA PREVENTION EN HYGIENE BUCCO-DENTAIRE

LES BASES DE LA PREVENTION EN HYGIENE BUCCO-DENTAIRE LES BASES DE LA PREVENTION EN HYGIENE BUCCO-DENTAIRE Dr GHARIB LES PATHOLOGIES BUCCO-DENTAIRE ET LES RISQUES INFECTIEUX 2 La plaque dentaire C est un enduit jaune qui se dépose sur les surfaces dentaires,

Plus en détail

Prévention Santé. prevention. bucco-dentaire. Action Sociale 1

Prévention Santé. prevention. bucco-dentaire. Action Sociale 1 prevention bucco-dentaire Prévention Santé AS Action Sociale 1 Une bonne santé générale commence d abord par une bonne hygiène bucco dentaire! Peu de personnes ont conscience qu un bon état de santé général

Plus en détail

...pas de dents manquantes...

...pas de dents manquantes... ...pas de dents manquantes... Origines possibles Un accident arrive si vite avec le vélo tous terrains on ne voit pas la racine en faisant du roller une pierre est sur le chemin on fait une chute et une

Plus en détail

POSE DE MINIVIS AARHUS SUR PIECE ANATOMIQUE HUMAINE * LAZAROO ERNOULT DR BERNARD DR JEAN-FRANÇOIS 14 MARS À PARIS

POSE DE MINIVIS AARHUS SUR PIECE ANATOMIQUE HUMAINE * LAZAROO ERNOULT DR BERNARD DR JEAN-FRANÇOIS 14 MARS À PARIS Les thèmes abordés seront les suivants : Classes II infraclusion Classes II subdivision Utilisation des minivis en association aux bielles de propulsion mandibulaire Expansion : Peut-on se passer de la

Plus en détail

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1]

CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO. Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS CROISSANCE ARC DROIT [1] CLASSE 2 DIV 1 DR GUALANO Une nouvelle approche sans extraction dans la correction des Classes 2 Div 1 MINI VIS ARC DROIT CROISSANCE Un usage unique des minivis permettra la correction d une full classe

Plus en détail

Mapsembler, targeted assembly of larges genomes on a desktop computer

Mapsembler, targeted assembly of larges genomes on a desktop computer Mapsembler, targeted assembly of larges genomes on a desktop computer Pierre Peterlongo, Rayan Chikhi To cite this version: Pierre Peterlongo, Rayan Chikhi. Mapsembler, targeted assembly of larges genomes

Plus en détail

L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social L e s m a ch i n e s $)A ($ c o u d re D o

L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social L e s m a ch i n e s $)A ($ c o u d re D o D o c u m e n t a t i o n G $)A (& n (& r a l e m a c h i n e s p o u r c o u t u r e s s u r j e t L e s m a c h i n e s $)A ($ c o u d r e D o h l e p o u r c o u t u r e s s u r j e t si $)A (( ge social

Plus en détail

Mistral Gagnant. 1 = 100 Ä & # #68 äïj Ä Ï Ï Ï äïj Ï Ï Ï Ï Ï Ï bï Ï Ï ú. ú Ï ú Ï Ï Ï Ï Ï Ï ú. Lou lou lou lou lou lou lou lou lou lou lou

Mistral Gagnant. 1 = 100 Ä & # #68 äïj Ä Ï Ï Ï äïj Ï Ï Ï Ï Ï Ï bï Ï Ï ú. ú Ï ú Ï Ï Ï Ï Ï Ï ú. Lou lou lou lou lou lou lou lou lou lou lou Mistral gagnant.myr 1/6 Jeudi 14 octobre 2010, 13:21:05 ranes 5 i Ténors Mistral Gagnant & # #68 q ú ú 1 = 100 Ä & # #68 j Ä j ú. & # #68 j Ä j b ú.? # #68 Ä ú ú ú. ses Lou lou lou lou lou lou lou lou

Plus en détail

LA PERSONNE ÂGÉE DE 70 ANS ET +

LA PERSONNE ÂGÉE DE 70 ANS ET + LA PERSONNE ÂGÉE DE 70 ANS ET + 28 PARTICULARITÉS DU RISQUE CARIEUX CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Les adultes âgés constituent une population fragilisée, à cause de la dégradation progressive des tissus et de

Plus en détail

DSL-Lab: a Platform to Experiment on Domestic Broadband Internet

DSL-Lab: a Platform to Experiment on Domestic Broadband Internet DSL-Lab: a Platform to Experiment on Domestic Broadband Internet Gilles Fedak, Jean-Patrick Gelas, Thomas Hérault, Victor Iniesta, Derrick Kondo, Laurent Lefèvre, Paul Malecot, Lucas Nussbaum, Ala Rezmerita,

Plus en détail

INFORMATION PATIENT MANQUE DE GENCIVE DITE «ATTACHÉE» QUE FAIRE? Gain de tissu kératinisé

INFORMATION PATIENT MANQUE DE GENCIVE DITE «ATTACHÉE» QUE FAIRE? Gain de tissu kératinisé INFORMATION PATIENT MANQUE DE GENCIVE DITE «ATTACHÉE» QUE FAIRE? Gain de tissu kératinisé UN TRAITEMENT DENTAIRE EST UNE QUESTION DE CONFIANCE VOUS POUVEZ COMPTER SUR NOTRE EXPÉRIENCE ET NOTRE EXPERTISE

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

REMERCIEMENTS. Merci à toutes les personnes qui ont su nous faire confiance et à toutes celles qui le feront dans le futur.

REMERCIEMENTS. Merci à toutes les personnes qui ont su nous faire confiance et à toutes celles qui le feront dans le futur. 2 REMERCIEMENTS Merci à toutes les personnes qui ont su nous faire confiance et à toutes celles qui le feront dans le futur. Merci aussi à tous ceux qui ont contribué au succès de notre démarche ainsi

Plus en détail

Trouver son équilibre. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie.

Trouver son équilibre. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Trouver son équilibre. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Introduction Qualité de vie Intro Introduction Qualité de vie Intro Qu elles soient manquantes ou abîmées, pensez à soigner

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

Orthodontie et kinésithérapie

Orthodontie et kinésithérapie Fiche de formation 2017-2018 (mise à jour 04/01/2017) SAS PAPL Formation N 1155 Orthodontie et kinésithérapie Diplôme(s) de l enseignant (1) : 1. Mme. ALVARADO-FAYSSE Caroline, Masseur-kinésithérapeute

Plus en détail

KALEIDO-DG informe DES DENTS SAINES

KALEIDO-DG informe DES DENTS SAINES ! KALEIDO-DG informe DES DENTS SAINES!!! EVOLUTION DES DENTS DE LAIT VERS LES DENTS DÉFINITIVES Les premières dents apparaissent entre 6-8 mois. Les dernières dents de lait percent vers 2 ans, 2 ans ½.

Plus en détail

( L LT R NT LL T LL lt2 r. nd l l t d n l l v l t n ll r, l n l t tr p p r n p d. t l d t l h r. ll l n t p j n n, d t l n. J v d n t n r d b rd, p j

( L LT R NT LL T LL lt2 r. nd l l t d n l l v l t n ll r, l n l t tr p p r n p d. t l d t l h r. ll l n t p j n n, d t l n. J v d n t n r d b rd, p j 22 L VR x 0 F BL j n r l l d p n nd v t n èr hèvr l n à n v ll f. n j r l h èn rr v t n t l p t t d l hèvr, p nd nt ll n t t p là. nd èr hèvr r v nt, ll n n r tr v pl l têt d v nt l. l r ll r n p t t n

Plus en détail

FONCTION PUBLIQUE ÉTAT & TERRITORIALE

FONCTION PUBLIQUE ÉTAT & TERRITORIALE CONCOURS GUIDE CONCOURS FONCTION PUBLIQUE ÉTAT & TERRITORIALE Métiers de l'administration Métiers de la SÉCURITÉ / JUSTICE Métiers du MÉDICO-SOCIAL Métiers de la CULTURE Métiers du TECHNIQUE 2015 N 1 de

Plus en détail

Renseignements sur le fonctionnement, l entretien et la sécurité

Renseignements sur le fonctionnement, l entretien et la sécurité Renseignements sur le fonctionnement, l entretien et la sécurité R E N S E I G N E M E N T S I M P O RTA N T S R e n s e i g n e m e n t s s u r l e d é t a i l l a n t I n s t a l l a t e u r - C o m

Plus en détail

É C H A FAU DAG E Septembre 2016 LA MARQUE Modèle (Date d'effet) MULTI Multi-SYSTEM Multi-RETO (29/03/13) Structure porteuse Structure multidirectionnlle multiniveau Acier galvanisé s 320N/mm² Largeur

Plus en détail

Les maladies de la face

Les maladies de la face Les maladies de la face Attention, seule un professionnel de la diététique a le droit d élaborer un régime pour des patients. Est considéré comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui,

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants

UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants DOCUMENT destiné à l ensemble de la population L hygiène dentaire, un des éléments essentiels à la santé La carie dentaire, un problème encore largement répandu

Plus en détail

Les praxies. Carnet d exercices

Les praxies. Carnet d exercices Les praxies Carnet d exercices Source des images de couverture : http://sprachmeer.de/?product=poster Carnet de praxies Introduction Les grimaces contenues dans ce carnet sont appelées praxies. Une praxie

Plus en détail

Rééducation d'une fracture mandibulaire

Rééducation d'une fracture mandibulaire Rééducation d'une fracture mandibulaire Note de technique Ann. Kinésithér., 1982, 9, 351-355 A. GARY-BOBO 1, J.M. HEBTING 2, Ch. MERLIER 1, F. SOUYRIS 3 La rééducation de la mastication est toujours essentielle

Plus en détail

Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions

Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions Récessions Gingivales Que faire? Information des patients Traitement des récessions Que se passe-t-il si les récessions gingivales ne sont pas traitées? L absence de traitement des récessions gingivales

Plus en détail

DYSFONCTIONS DE L'APPAREIL MANDUCATEUR

DYSFONCTIONS DE L'APPAREIL MANDUCATEUR Nadine VARAUD Masseur-kinésithérapeute DE 13, bd Gambetta 30 000 NIMES 04 66 21 07 39 nadine.varaud@gmail.com DYSFONCTIONS DE L'APPAREIL MANDUCATEUR 1 - Rappels anatomiques Embryogenèse et croissance de

Plus en détail

IDÉES REÇUES, IDÉES REVUES

IDÉES REÇUES, IDÉES REVUES IDÉES REÇUES, IDÉES REVUES Orthodontie : ce que pensent les français Déjeuner de presse : Vendredi 29 Mai 2015 À L Atelier des Artistes PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DU SONDAGE HARRIS Edith LEJOYEUX Spécialiste

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT LEFORT I

LETTRE D INFORMATION PATIENT LEFORT I LETTRE D INFORMATION PATIENT LEFORT I Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SOIN DE BOUCHE NON MEDICAMENTEUX

FICHE TECHNIQUE SOIN DE BOUCHE NON MEDICAMENTEUX FICHE TECHNIQUE SOIN DE BOUCHE NON MEDICAMENTEUX Le soin de bouche non médicamenteux relève du rôle propre de l infirmier(ère) : il est réalisé en collaboration avec les aides soignant (e)s. C est un soin

Plus en détail

Pourquoi faut-il se brosser les dents?

Pourquoi faut-il se brosser les dents? Thème : santé Pourquoi faut-il se brosser les dents? Le lexique : se brosser les dents le brossage des dents nettoyer éliminer une plaque dentaire une bouche la salive une desquamation un microbe un sucre

Plus en détail

SOCKETS M-S EATI0fl3.

SOCKETS M-S EATI0fl3. SOCKETS M-S EATI0fl3. nniott^ ati C o n a s il 0. 2 3 3.2 *171.1921. V I I. ^TamErgs ctê~lâ Société* ~ ' ' ' 15914/13914» Genève, l e 19 j u i l l e t 1921. oouingpt du C o n s e il» A L L IM C E DHÜ3

Plus en détail

REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF

REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CREUSE 4Q 2 REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF Répertoire numérique Etabli par Bernadette BATHEROSSE et Catherine MAHRANE Et publié sous la direction de Gabriel

Plus en détail

Développement d une stratégie de post-traitement pour l analyse de la combustion prémélangée : application à une flamme turbulente swirlée.

Développement d une stratégie de post-traitement pour l analyse de la combustion prémélangée : application à une flamme turbulente swirlée. Développement d une stratégie de post-traitement pour l analyse de la combustion prémélangée : application à une flamme turbulente swirlée. To cite this version:. Développement d une stratégie de post-traitement

Plus en détail

3D Mapping of indoor environments with a time of flight camera

3D Mapping of indoor environments with a time of flight camera 3D Mapping of indoor environments with a time of flight camera Rodrigo Baravalle, Amaury Nègre To cite this version: Rodrigo Baravalle, Amaury Nègre. 3D Mapping of indoor environments with a time of flight

Plus en détail

Fiche médicale personnelle Adulte

Fiche médicale personnelle Adulte Fiche médicale personnelle Adulte La fiche médicale personnelle est primordiale dans l art dentaire. Ce document médico-légal constitue une précieuse base d informations qui permet à votre praticien de

Plus en détail

C EST QUOI, UN TRAITEMENT ODF?

C EST QUOI, UN TRAITEMENT ODF? C est au moment de l apparition des dents définitives qui suit la perte des dents de lait, que les premières anomalies dentaires peuvent apparaître. Les anomalies dentaires sont héréditaires ou provoquées

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Implants Information Patients

Implants Information Patients Implants Information Patients De belles dents donnent une plus grande assurance La vie laisse également son empreinte sur les dents. Pour beaucoup de patients porteurs d une prothèse classique, pouvoir

Plus en détail

Les dents et l'hygiène bucco-dentaire Prénom :... Date :...

Les dents et l'hygiène bucco-dentaire Prénom :... Date :... Pour chaque question, coche la bonne réponse a) Combien de dents les adultes ont-ils? 24 32 20 c) A quoi servent les incisives? A écraser la nourriture. A déchirer la nourriture. A couper la nourriture.

Plus en détail

UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants

UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants UNE BOUCHE EN SANTÉ pour tous les enfants DOCUMENT destiné au personnel du milieu scolaire L hygiène dentaire, un des éléments essentiels à la santé La carie dentaire, un problème encore largement répandu

Plus en détail

CLASSEUR DE MOTIVATION. à l hygiène bucco-dentaire.

CLASSEUR DE MOTIVATION. à l hygiène bucco-dentaire. CLASSEUR DE MOTIVATION à l hygiène bucco-dentaire http://dr-colas-julien.chirurgiens-dentistes.fr Comment obtenir et maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire? La réussite de ta bonne hygiène bucco-dentaire

Plus en détail

Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains. Informations aux patients.

Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains. Informations aux patients. Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains Informations aux patients L ANESTHÉSIE ENDOVEINEUSE www.daisy-ehnv.ch L ANESTHÉSIE EndovEinEusE Chers Patients, Vous allez prochainement suivre un traitement

Plus en détail

Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains. Informations aux patients.

Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains. Informations aux patients. Centre de chirurgie ambulatoire Yverdon-les-Bains Informations aux patients L ANESTHÉSIE RACHIDIENNE OU PÉRIDURALE www.daisy-ehnv.ch L ANESTHÉSIE rachidienne ou péridurale Chers Patients, Vous allez prochainement

Plus en détail

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé

Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Déficit en tissu kératinisé Que faire? Information des patients Gain de tissu kératinisé Que se passe-t-il si vous n avez pas assez de tissu kératinisé? Un manque de tissu kératinisé peut entraîner plusieurs

Plus en détail

La demande orthodontique du patient adulte

La demande orthodontique du patient adulte Le choix du comité MISE AU POINT Adapter nos critères de traitement aux spécificités de l adulte est indispensable. L identification correcte de son motif de consultation est essentielle. En effet, ignorer,

Plus en détail

Robust and Precise Circular Arc Detection

Robust and Precise Circular Arc Detection Robust and Precise Circular Arc Detection Bart Lamiroy, Yassine Guebbas To cite this version: Bart Lamiroy, Yassine Guebbas. Robust and Precise Circular Arc Detection. Jean-Marc Ogier, Wenyin Liu, Josep

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

IMPLANTS DENTAIRES INFORMATIONS GÉNÉRALES DESTINÉES AUX PATIENTS

IMPLANTS DENTAIRES INFORMATIONS GÉNÉRALES DESTINÉES AUX PATIENTS IMPLANTS DENTAIRES INFORMATIONS GÉNÉRALES DESTINÉES AUX PATIENTS InstItutIons de santé IMPLANTS DENTAIRES INFORMATIONS GÉNÉRALES DESTINÉES AUX PATIENTS Que sont les implants? Les dents manquantes peuvent

Plus en détail

Clinique Dentaire d Archamps.

Clinique Dentaire d Archamps. Clinique Dentaire d Archamps. Dr Thierry CARO. Parodontie Implantologie. D.F.M.N./D.F.M.P/A.E.U. Implantologie/Certificat hospitalier PARIS XII/ D.U. Implantologie orale PARIS XII/ Member of European Association

Plus en détail