COLLABORATION IDE/AS et prise médicamenteuse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COLLABORATION IDE/AS et prise médicamenteuse"

Transcription

1 COLLABORATION IDE/AS et prise médicamenteuse

2 La relation de travail IDE/AS Définition du métier AS : «L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmier dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 2

3 La relation de travail IDE/AS Le référentiel de formation AS précise un objectif commun à tous les modules : «dans le cadre du rôle propre de l infirmier, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, être capable de» Le binôme IDE/AS fonctionne donc sur le mode de «la collaboration sous la responsabilité de» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 3

4 La relation de travail IDE/AS En pratique L IDE : Confie à l AS des actes relevant de son rôle propre CONSERVE la responsabilité des actes confiés L AS engage sa responsabilité personnelle : Morale Juridique : civile, administrative et pénale NEBULA Cadre pédagogique IFAS 4

5 La relation de travail IDE/AS ATTENTION : ne pas confondre avec la notion de «délégation» Seulement entre professionnel ayant le même statut En pratique : Un(e) IDE délégue un soin à un(e) autre IDE Délégue en même temps la responsabilité du soin Seule l IDE qui réalise le soin engage sa responsabilité NEBULA Cadre pédagogique IFAS 5

6 La relation de travail IDE/AS Le Code de la santé publique et Décret du 11 février 2002 relatif aux actes professionnels et l exercice de la profession d infirmier précise à l article 4 : L IDE peut assurer les actes relevant de son rôle propre en collaboration avec l AS qu il encadre dans les limites de leur qualification reconnue du fait de leur formation L AS n est compétent que pour les actes pour lesquels il a reçu une formation à l école (cf listing) NEBULA Cadre pédagogique IFAS 6

7 La relation de travail IDE/AS d où obligation pour l IDE de : S assurer de la compétence de l AS : ex attention aux AS formés avant 2005 non formés à la prise de pouls/tension réaliser une formation au sein du service Exercer un contrôle efficace NEBULA Cadre pédagogique IFAS 7

8 Collaboration et prise médicamenteuse Article R intègre dans le rôle propre IDE : 4 Aide à la prise des médicaments présentés sous forme non injectable 5 Vérification de leur prise 6 Surveillance de leurs effets et éducation du patient NEBULA Cadre pédagogique IFAS 8

9 Collaboration et prise médicamenteuse Référentiel de formation AS/module 3 (les soins) intègre dans les apprentissages : Savoirs théoriques de pharmacologie : Classes et formes des médicaments non injectable Modes d administration des médicaments et conséquences de la prise sur l organisme Savoirs pratiques : aide aux soins réalisés par l IDE Aide à la prise de médicaments sous forme non injectable NEBULA Cadre pédagogique IFAS 9

10 Collaboration et prise médicamenteuse Référentiel d activités de la procédure de VAE précise qu un AS doit : Aider à la prise de médicaments sous forme non injectable Faire prendre Et vérifier la prise NEBULA Cadre pédagogique IFAS 10

11 Collaboration et prise médicamenteuse EN CONSEQUENCE Les IDE peuvent confier aux AS L aide à la prise des médicaments présentés sous forme non injectable La vérification de leur prise La surveillance de leurs effets et éducation du patient NEBULA Cadre pédagogique IFAS 11

12 REGLES de MISE EN PRATIQUE Dans Circulaire DGS/PS3/DAS n du 4 juin 1999 le Conseil d Etat a estimé que : «l aide à la prise médicamenteuse.. est un acte de la vie courante lorsque la prise du médicament est laissée par le médecin prescripteur à l initiative d une personne malade capable d accomplir seule ce geste et lorsque le mode de prise ne présente pas de difficultés particulières ni ne nécessite un apprentissage» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 12

13 REGLES de MISE EN PRATIQUE Dans Circulaire DGS/PS3/DAS n du 4 juin 1999 le Conseil d Etat a estimé que : En cas «d empêchement temporaire ou durable de la personne d accomplir ce geste la distribution de médicaments peut être assurée non seulement par l infirmier mais toute personne chargée de l aide aux actes de la vie courante suffisament informée des doses prescrites aux patients concernés et du moment de leur prise» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 13

14 REGLES de MISE EN PRATIQUE «Inversement lorsque la distribution du médicament ne peut s analyser comme aide à la prise apportée à une personne malade empêchée temporairement ou durablement d accomplir certains gestes de la vie courante elle relève de la compétence des auxiliaires médicaux habilités» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 14

15 REGLES de MISE EN PRATIQUE Loi n du 21 juillet 2009 Article L : réaffirmation de ce principe «Au sein des établissements et services mentionnés à l article L (liste des établissements et services sociaux et médicaux sociaux) lorsque les personnes ne disposent pas d une autonomie suffisante pour prendre seules le traitement prescrit par un médecin à l exclusion de tout autre, l aide à la prise de ce traitement constitue une modalité d accompagnement de la personne dans les actes de la vie courante» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 15

16 REGLES de MISE EN PRATIQUE «L aide à la prise des médicaments peut, à ce titre, être assurée par toute personne chargée de l aide aux actes de la vie courante dès lors que, compte tenu de la nature du médicament, le mode de prise ne présente ni difficulté d administration ni d apprentissage particulier» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 16

17 REGLES de MISE EN PRATIQUE «Le libellé de la prescription médicale permet, selon qu il est fait ou non référence à la nécessité de l intervention d auxiliaires médicaux, de distinguer s il s agit ou non d un acte de la vie courante» «Des protocoles de soins sont élaborés avec l équipe soignante afin que les personnes chargées de l aide à la prise soient informées des doses prescrites et du moment de la prise» NEBULA Cadre pédagogique IFAS 17

18 SYNTHESE EHPAD, MAS Foyers d acceuil Patient hospitalisé En structure de soins EN PRATIQUE 2 SITUATIONS Patient en soins à domicile Résident d une structure Médico-sociale L aide à la prise du traitement ne constitue pas un acte de la vie courante = ACTE IDE Sauf prescription médicale contraire stipulée/ordonnance L aide à la prise du traitement constitue un acte de la vie courante Sous la Responsabilité IDE IDE Protocoles de soins Sous Responsabilité IDE Collabor AS ponctuellle/trt non injectable : Faire prendre Vérifier la prise + Surveillance effets AS Hors présence IDE : Fait prendre Vérifie la prise Trt non injectable préparé/ide NEBULA Cadre pédagogique IFAS 18

19 CONTENU DE LA FORMATION (IFAS CHU Nice) Apports théoriques : de la fabrication à la délivrance du médicament (conception, composition, classes, conditionnement, voies d administration, formes galéniques..) Rôle AS NEBULA Cadre pédagogique IFAS 19

20 Rôle Aide soignant CONSIGNE PRIMORDIALE Toutes les observations doivent impérativement être transmises à l infirmièr(e) NEBULA Cadre pédagogique IFAS 20

21 Rôle Aide soignant Aider à la prise médicamenteuses : Vérification de l identité patient Prise de connaissance des protocoles d administration : posologie, horaires, consignes spécifiques d administration (comprimé effervescent, possibilité de piler ou non le médicament, sachet à malaxer, flacons à agiter, les dosettes, à conserver dans le réfrigérateur.) Installation à la prise Contrôle de la prise NEBULA Cadre pédagogique IFAS 21

22 Rôle Aide soignant Réaliser les actes liés à la surveillance du traitement : Surveillance des constantes Respect des régimes Surveillance urinaire : diurèse, bandelettes, recueil non stérile Fiche de suivi hydrique Surveillance du poids.. NEBULA Cadre pédagogique IFAS 22

23 Rôle Aide soignant Participer à la surveillance de l efficacité du traitement : Observation par tous les sens des signes d évolution de l état du patient : amélioration, stabilité ou aggravation des symptômes (fièvre, douleur, inflammation, dyspnée, oedèmes, ) Participer à la surveillance des effets secondaires : ALERTER l IDE si besoin Participer à la démarche éducative : rôle conseil NEBULA Cadre pédagogique IFAS 23

24 Rôle AS et grandes familles de médicaments Accent mis sur les traitements les plus courants : Anticoagulants Diurétiques Corticoïdes Antibiotiques antidépresseurs NEBULA Cadre pédagogique IFAS 24

25 EXEMPLES LES ANTICOAGULANTS : Voie injectable : IV : Héparine ; SC : Lovenox, Fragmine Calciparine Voie Orale : anti-vitamine K (Préviscan) Effets attendus : Prévenir la formation ou éviter l extension d un thrombus (caillot) en fluidifiant le sang Indications : Phlébite, Embolie pulmonaire ; Troubles du rythme cardiaque (FA) ; Prothèse de valve cardiaque mécanique Réaliser les actes de surveillance prescrits Relève de la compétence IDE : prélèvements sanguins (TCA / INR) Surveiller l efficacité En cas de phlébite, surveillance des mollets : - Ballotement du mollet - Douleur, rougeur, chaleur, En cas d embolie pulmonaire surveiller : - La respiration : apparition de dyspnée - Apparition de douleur thoracique (coup de poignard) La surveillance de la qualité de l anticoagulation relève de la compétence médicale Surveiller les effets secondaires Risque hémorragique : du saignement à l hémorragie massive Surveiller : - Tous les points de ponction : prise de sang, voie veineuse (VVP, VVC), drains. - Les plaies et cicatrices - La peau et les muqueuses : hématomes, pétéchies, gingivorragie, épistaxis, fragilité capillaire des yeux - Les urines : HEMATURIE - Les selles : MELENA - Les vomissements : HEMATEMESE ALERTER IDE EN URGENCE Démarche éducative Prise du traitement à heures fixes Plutôt le matin pour une meilleure adapt du traitement Injection IM interdite Attention aux objets coupants : ciseau/ couteau pointu, rasoir Pas de sport violent Attention certains aliments modifient l efficacité : dérivés du choux (contient de la vitamine K) Pas d automédication en particulier Aspirine : augmente le risque hémorragique Si oubli Allo médecin NEBULA Cadre pédagogique IFAS 25

26 EXEMPLES LES DIURETIQUES : Voie orale et injectable Lasilix, Aldactone Effets attendus : Diminution du volume sanguin par élimination d eau et de sel (sodium [Na] potassium [K]) diminution des œdèmes Indications : Traitement palliatif de l insuffisance cardiaque, insuffisance rénale et hypertension artérielle Réaliser les actes de surveillance prescrits Surveillance pression artérielle Diurèse des 24 heures Prélèvement ionogramme urinaire Courbe pondérale Surveillance des apports hydriques : fiche hydrique Souvent associé à un régime hyposodé Surveiller l efficacité Évolution des œdèmes Evolution de la pression artérielle Évolution du poids Surveiller les effets secondaires Déshydratation : surveiller : - Sécheresse buccale - Pli cutané - Désorientation Crampes musculaires ANGOR en lien avec une hypokalièmie due à une fuite de potassium/urines (d où nécessité d une prise de potassium en cp ou sirop [diffuk / Kaléorid]) : ALERTER IDE EN URGENCE Démarche éducative Prise du traitement le matin pour éviter les levers nocturnes pour uriner NEBULA Cadre pédagogique IFAS 26

Les Anticoagulants. Groupe 2 Le 21 octobre 2013

Les Anticoagulants. Groupe 2 Le 21 octobre 2013 Les Anticoagulants Groupe 2 Le 21 octobre 2013 Les anticoagulants Classification :! Les anticoagulants inhibent certaines étapes de la coagulation.! On distingue 3 grandes Classes :! Les Héparines Non

Plus en détail

NOVEMBRE 2018 UE 2.11 UE 2.11 LES ANTICOAGULANTS 1- LES ANTICOAGULANTS INJECTABLES

NOVEMBRE 2018 UE 2.11 UE 2.11 LES ANTICOAGULANTS 1- LES ANTICOAGULANTS INJECTABLES Les anticoagulants (ATC) sont utilisés afin de prévenir la formation ou d éliminer les thrombus. Ils sont prescrits dans différentes situations en traitement préventif ou curatif. Ils se présentent sous

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK)

Vous et votre traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Agence Française de Sécurité sanitaire des produits de santé Sécurité sanitaire & vigilances Vous et votre traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) (Mise à jour : 08 janvier 2004) Ce qu'il

Plus en détail

Qu est-ce qu une phlébite?

Qu est-ce qu une phlébite? Je m'informe sur la phlébite Une phlébite est la conséquence d un caillot de sang dans une veine. Elle est accompagnée d une inflammation locale. La phlébite est également appelée thrombose veineuse ou

Plus en détail

MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE. Livret Patient. Pour Faire le point sur vos questions

MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE. Livret Patient. Pour Faire le point sur vos questions MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE Livret Patient Pour Faire le point sur vos questions Qu est-ce que la maladie Thromboembolique veineuse (MTEV)? * La Maladie ThromboEmbolique Veineuse (MTEV) désigne la

Plus en détail

PHLEBITE. Plan DEFINITION. Rappel anatomique. Phlébite = thrombose veineuse oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot.

PHLEBITE. Plan DEFINITION. Rappel anatomique. Phlébite = thrombose veineuse oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot. Plan Phlébite Définition Causes Diagnostic Diagnostic Complications Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement curatif de la phlébite Prévention des complications Traitement de la maladie

Plus en détail

VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto

VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto VOUS et VOTRE NOUVEAU TRAITEMENT anticoagulant Eliquis, Pradaxa, Xarelto Carnet-conseils appartenant à :....................................... Adresse :............................................................................................................................

Plus en détail

Dispensation officinale Procédures d Assurance Qualité

Dispensation officinale Procédures d Assurance Qualité Dispensation officinale Procédures d Assurance Qualité Nom de l entreprise : Remedeo Adresse : 23, rue Louis le Grand 75002 Paris Personne à contacter dans l entreprise : Sandra Chasseloup : sandra@remedeo.com

Plus en détail

Un anti-vitamine K est un médicament anti-coagulant, c est-à-dire un médicament qui ralentit la coagulation.

Un anti-vitamine K est un médicament anti-coagulant, c est-à-dire un médicament qui ralentit la coagulation. Questions/Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable mais nécessite certaines

Plus en détail

II - LEUR PLACE EN CARDIOLOGIE.

II - LEUR PLACE EN CARDIOLOGIE. LES ANTICOAGULANTS I - DEFINITION. Ce sont des médicaments destinés à limiter l'extension d'une thrombose déjà existante (éviter la formation d'un nouveau caillot). Ils ne peuvent en aucun cas dissoudre

Plus en détail

Vos médicaments INFORMATION PATIENT. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion.

Vos médicaments INFORMATION PATIENT. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. Vos médicaments INFORMATION PATIENT Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch INTRODUCTION Nous souhaitons nous engager auprès de vous, afin de vous

Plus en détail

Soins aux bds sous hémodiafiltration: Version 2009_2010

Soins aux bds sous hémodiafiltration: Version 2009_2010 Soins aux bds sous hémodiafiltration: Version 2009_2010 vue d ensemble sur les avantages et désavantages Soins aux bds sous hémodiafiltration: Version 2009_2010 PLAN DE SOIN: HÉMODIALYSE ( VOIR AVEC LE

Plus en détail

AVK EFFETS DU TRAITEMENT

AVK EFFETS DU TRAITEMENT AVK EFFETS DU TRAITEMENT Objectifs de l entretien : Expliquer au patient le mode d action de son traitement. Informer le patient sur l importance de la surveillance de l apparition de signes évocateurs

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1)

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE TVP - PHLEBITE (1) Occlusion d une veine par un caillot sanguin Localisation préférentielle : les membres inférieurs Souvent asymptomatique THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE FACTEURS

Plus en détail

VOTRE TRAITEMENT PAR ANTICOAGULANT ORAL DIRECT. Conseils pour le suivi à domicile

VOTRE TRAITEMENT PAR ANTICOAGULANT ORAL DIRECT. Conseils pour le suivi à domicile VOTRE TRAITEMENT PAR ANTICOAGULANT ORAL DIRECT Conseils pour le suivi à domicile Introduction Votre médecin vous a prescrit un traitement par anticoagulant oral direct. Ce dépliant est destiné à répondre

Plus en détail

CARNET DE SUIVI DE VOTRE TRAITEMENT ANTICOAGULANT PAR ANTIVITAMINE K (AVK)

CARNET DE SUIVI DE VOTRE TRAITEMENT ANTICOAGULANT PAR ANTIVITAMINE K (AVK) CARNET DE SUIVI DE VOTRE TRAITEMENT ANTICOAGULANT PAR ANTIVITAMINE K (AVK) Identité du titulaire Nom et prénom Nom de jeune fille Date de naissance Groupe sanguin Adresse Téléphone privé Tél. professionnel

Plus en détail

COLLABORATION IDE/AS ROLE AIDE SOIGNANT

COLLABORATION IDE/AS ROLE AIDE SOIGNANT COLLABORATION IDE/AS ROLE AIDE SOIGNANT Notion d équipe disciplinaire L équipe : Ensemble de personnes qui travaillent en vue d un objectif commun la meilleure prise en charge possible du patient. collaborat.

Plus en détail

Carte à découper et à insérer dans votre portefeuille.

Carte à découper et à insérer dans votre portefeuille. Carte à découper et à insérer dans votre portefeuille www.biodhaouadi.com Nom l : : Généralement, ce traitement débute par des injections d héparine ; Il est suivi par la prise d un ou plusieurs comprimés

Plus en détail

ETP dans l Insuffisance cardiaque. Atelier «médicaments»

ETP dans l Insuffisance cardiaque. Atelier «médicaments» ETP dans l Insuffisance cardiaque Atelier «médicaments» 1 Sommaire Eléments de législation Education préventive, dispensation et ETP Génériques Présentation de l atelier «médicaments» Icarlim 2 Eléments

Plus en détail

LES INJECTIONS PARENTÉRALES

LES INJECTIONS PARENTÉRALES Ne confondons pas les voies entérales et parentérales. La voie entérale correspond à la voie digestive, tandis que la voie parentérale est la voie injectable (IV, SC, IM, ID, ). 1- LÉGISLATION Ce soin

Plus en détail

TD Insuffisance cardiaque Etude des besoins

TD Insuffisance cardiaque Etude des besoins CE QUE J OBSERVE (AVEC TOUS MES SENS) TD Insuffisance cardiaque Etude des besoins LA CAUSE AIDE MATERIELLE PLAN DE SOIN BESOIN FONDAMENTAL MANIFESTATION D INDEPENDANCE MANIFESTATION DE DEPENDANCE SOURCE

Plus en détail

Examens complémentaires. Coronarographie et angiographie cérébral numérisée

Examens complémentaires. Coronarographie et angiographie cérébral numérisée Examens complémentaires Coronarographie et angiographie cérébral numérisée Coronarographie Définition La coronarographie est un examen radiologique invasif permettant de visualiser, en détail, les artères

Plus en détail

Travailler sous traitement anticoagulant. Dr Bénédicte Vergès Clinique Les Rosiers, Dijon

Travailler sous traitement anticoagulant. Dr Bénédicte Vergès Clinique Les Rosiers, Dijon Travailler sous traitement anticoagulant Dr Bénédicte Vergès Clinique Les Rosiers, Dijon Cœur et Travail Paris 2010 Quelques chiffres AVK: traitement anticoagulant de référence 900 000 patients traités

Plus en détail

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire

Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique. La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire Les Mémos Roche de l Insuffisant Rénal Chronique La surveillance de l insuffisance rénale au laboratoire La surveillance du fonctionnement de vos reins permet à l équipe néphrologique de suivre votre maladie

Plus en détail

Capacité globale : 1175 lits, dont 575 lits actifs. Hospitalisation en 2002: patients dont 1174 patients en cardiologie( dont 75 E P)

Capacité globale : 1175 lits, dont 575 lits actifs. Hospitalisation en 2002: patients dont 1174 patients en cardiologie( dont 75 E P) Capacité globale : 1175 lits, dont 575 lits actifs. Hospitalisation en 2002: 24940 patients dont 1174 patients en cardiologie( dont 75 E P) Service de Cardiologie 3 unités fonctionnelles : Soins Intensifs

Plus en détail

Passez votre BAK. Baccalauréat des Anti-vitamines K

Passez votre BAK. Baccalauréat des Anti-vitamines K Passez votre BAK Baccalauréat des Anti-vitamines K Votre médecin vous a prescrit un traitement anti-vitamine K. Celui-ci requiert une surveillance particulière et donc une connaissance du traitement. Ce

Plus en détail

NOTICE UI anti-xa/0,6 ml 8000 UI anti-xa/0,8 ml UI anti-xa/ 1 ml. Solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie

NOTICE UI anti-xa/0,6 ml 8000 UI anti-xa/0,8 ml UI anti-xa/ 1 ml. Solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie NOTICE Lovenox énoxaparine sodique 6000 UI anti-xa/0,6 ml 8000 UI anti-xa/0,8 ml 10000 UI anti-xa/ 1 ml Solution injectable (S.C.) en seringue pré-remplie Lisez attentivement l intégralité de cette notice

Plus en détail

LES PERFUSIONS INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION 02/03/2016. Compétence 4 : mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique

LES PERFUSIONS INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION 02/03/2016. Compétence 4 : mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique INTRODUCTION LES PERFUSIONS Compétence 4 : mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique (référentiel de compétences Annexe II de l arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d état

Plus en détail

Carnet de suivi de votre traitement anticoagulant par antivitamine K (AVK)

Carnet de suivi de votre traitement anticoagulant par antivitamine K (AVK) Carnet de suivi de votre traitement anticoagulant par antivitamine K (AVK) Identité du titulaire Votre traitement Nom et prénom Nom de jeune fille Date de naissance Groupe sanguin Adresse Téléphone privé

Plus en détail

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions 1 Qu est-ce qu un traitement anticoagulant oral? Un traitement anticoagulant oral est un traitement qui

Plus en détail

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions

Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Mon traitement anticoagulant oral en 10 questions Les maladies à l origine de votre traitement anticoagulant oral 1 Qu est-ce qu un traitement anticoagulant oral? Un traitement anticoagulant oral est un

Plus en détail

SOMMAIRE LES ANTICOAGULANTS EN GÉNÉRAL

SOMMAIRE LES ANTICOAGULANTS EN GÉNÉRAL SOMMAIRE Préambule...9 Remerciements...11 LES ANTICOAGULANTS EN GÉNÉRAL Aspects cliniques...15 1. Comment fonctionne la coagulation?...15 2. Dans quelles pathologies doit-on prendre des anticoagulants?...16

Plus en détail

BAK. Passez votre. Baccalauréat des Anti-vitamines K. Merck Serono Cardiologie. Merck Serono est une division de Merck

BAK. Passez votre. Baccalauréat des Anti-vitamines K. Merck Serono Cardiologie. Merck Serono est une division de Merck Passez votre BAK Baccalauréat des Anti-vitamines K Merck Serono Cardiologie Merck Serono est une division de Merck Votre médecin vous a prescrit un traitement anti-vitamine K. Celui-ci requiert une surveillance

Plus en détail

Sujet inédit. Vous prenez en charge ce patient à J1 de son intervention. Vous travaillez de 13 h à 21 h.

Sujet inédit. Vous prenez en charge ce patient à J1 de son intervention. Vous travaillez de 13 h à 21 h. Sujet inédit Énoncé Durée 2 heures Situation professionnelle n 1 Remarque : Il faudra consacrer environ 50 minutes à cette situation. Vous êtes aide-soignante dans un service de chirurgie urologique et

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS. Cadastre/Cardiologie/Anticoagulant/Les nouveaux anticoagulants/oct 2016

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS. Cadastre/Cardiologie/Anticoagulant/Les nouveaux anticoagulants/oct 2016 LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Cadastre/Cardiologie/Anticoagulant/Les nouveaux anticoagulants/oct 2016 12 Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin

Plus en détail

LES ANTICOAGULANTS: FICHE D INFORMATIONS

LES ANTICOAGULANTS: FICHE D INFORMATIONS LES ANTICOAGULANTS: FICHE D INFORMATIONS Pourquoi vous a-t-on prescrit un traitement anticoagulant? Vous êtes atteints d une maladie des vaisseaux du foie, suite à une obstruction d une ou de plusieurs

Plus en détail

Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque. (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC)

Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque. (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC) Formation à distance assistée par ordinateur dans l insuffisance cardiaque (dispositif de renforcement éducatif FADO-IC) dans le cadre du projet CNAMTS PRADO DOCUMENT DE FORMATION : Insuffisance cardiaque

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 07 février Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

AVIS DE LA COMMISSION. 07 février Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans A G E N C E COMMISSION DE LA TRANSPARENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 07 février 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois

Plus en détail

LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT. Législation VAE AS PN

LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT. Législation VAE AS PN LEGISLATION RÔLE DE L AIDE-SOIGNANT NOTION D EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE L équipe: ensemble de personnes travaillant en vue d un objectif commun, ici il s agit de la meilleure prise en charge possible du

Plus en détail

En savoir plus Anticoagulants et personne âgée

En savoir plus Anticoagulants et personne âgée En savoir plus Anticoagulants et personne âgée Il existe plusieurs particularités chez le patient âgé concernant les médicaments anticoagulants et la prise en charge de la maladie thrombo-embolique veineuse

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE (TVP)

THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE (TVP) THROMBOSE VEINEUSE PROFONDE (TVP) Qu est ce qu une thrombose veineuse profonde? Lorsqu un caillot de sang se forme dans la circulation veineuse, il peut boucher une veine profonde, c est ce qu on appelle

Plus en détail

NOTICE des AVK. 2. Indications : Dans quels cas ces médicaments sont-ils prescrits?

NOTICE des AVK. 2. Indications : Dans quels cas ces médicaments sont-ils prescrits? NOTICE des AVK Introduction 1. Dénominations des AVK commercialisés 2. Indications : Dans quels cas ces médicaments sont-ils prescrits? 3. Attention! a) Dans quels cas ne pas utiliser les antivitamines

Plus en détail

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE

ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE ADMINISTRATION D UNE INJECTION SOUS- CUTANEE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indications Introduction d une substance médicamenteuse

Plus en détail

Université Paris XIII UFR de Santé Médecine Biologie Humaine Léonard de Vinci. Déshydratation. Dr S.Flici. Fevrier UE 2.7 Processus dégénératifs

Université Paris XIII UFR de Santé Médecine Biologie Humaine Léonard de Vinci. Déshydratation. Dr S.Flici. Fevrier UE 2.7 Processus dégénératifs Université Paris XIII UFR de Santé Médecine Biologie Humaine Léonard de Vinci Déshydratation Dr S.Flici. Fevrier 2016 LE METABOLISME HYDRIQUE Le corps humain est constitué d'environ 60% d'eau L'eau est

Plus en détail

LES ANTICOAGULANTS. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter l infirmière référente de la Clinique de l Anticoagulation.

LES ANTICOAGULANTS. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter l infirmière référente de la Clinique de l Anticoagulation. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter l infirmière référente de la Clinique de l Anticoagulation. LES ANTICOAGULANTS Contact: 04/225.76.03 Cadastre/Cardio/CAC/Les anticoagulants/mars

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS POUR L UTILISATEUR. NaCl 0,9 % B. Braun, solution pour perfusion Chlorure de sodium

NOTICE : INFORMATIONS POUR L UTILISATEUR. NaCl 0,9 % B. Braun, solution pour perfusion Chlorure de sodium NOTICE : INFORMATIONS POUR L UTILISATEUR NaCl 0,9 % B. Braun, solution pour perfusion Chlorure de sodium Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES ATELIER ANTICOAGULANTS: Comment maîtriser les risques? Batistina CRUCHAUDET (Lyon) LES

Plus en détail

TD n 1 Situations cliniques et anticoagulants 21/11/2018

TD n 1 Situations cliniques et anticoagulants 21/11/2018 SCIENCES ET TECHNIQUES INFIRMIERES, INTERVENTIONS UE 4.4. S.5. / Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique TD

Plus en détail

Je suis traité par anticoagulants

Je suis traité par anticoagulants Je suis traité par anticoagulants Le site du Docteur Michel TOUSSAINT Adresse du site : www.docvadis.fr/dr.michel-toussaint les différentes classes d'anticoagulants quelle surveillance et quelles précautions

Plus en détail

EPREUVE DE DOSSIERS partie numéro 3

EPREUVE DE DOSSIERS partie numéro 3 ENONCE Une patiente âgée de 80 ans est hospitalisée du fait de l'apparition progressive d'œdèmes des membres inférieurs bilatéraux, blancs, symétriques, mous, indolores, dépressibles et déclives. Ils sont

Plus en détail

EVALUATION NORMATIVE N 5

EVALUATION NORMATIVE N 5 HOPITAUX DE LYON ANNEE SCOLAIRE 2005-2006 INSTITUT DE FORMATION PROMOTION 2005-2008 EN SOINS INFIRMIERS 1ERE ANNEE 5, avenue Esquirol LUNDI 12 JUIN 2006 69424 LYON CEDEX 03 EVALUATION NORMATIVE N 5 DUREE

Plus en détail

Quizz sur le bon usage du médicamentm

Quizz sur le bon usage du médicamentm Quizz sur le bon usage du médicamentm Semaine de la sécurits curité du patient 26 au 30 novembre 2012 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Connaissance du médicament 1 - Le paracétamol est

Plus en détail

Vous et votre traitement par antivitamine K

Vous et votre traitement par antivitamine K Vous et votre traitement par antivitamine K Médicaments anti-vitamines K L essentiel de ce que je dois savoir 12 je dois prendre mon traitement antivitamine K tous les jours à la même heure. En conclusion

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007

Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 Intervention de l HAD en EHPAD Novembre 2007 1 RAPPEL DES TEXTES Décret 22 Fév 2007 Arrêté 27 Fév 2007 Arrêtés 16 Mars et 25 Avril 2007 Décret 30 Avril 2007 Circulaire du 5 octobre 2007 + annexes Modèle

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE en néphrologie pédiatrique : LE SYNDROME NEPHROTIQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE en néphrologie pédiatrique : LE SYNDROME NEPHROTIQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE en néphrologie pédiatrique : LE SYNDROME NEPHROTIQUE JOURNEE APNP 2018 - Limoges Astrid Godron, Florence Lucats, CHU BORDEAUX Programme d ETP «M tes reins» Autorisation ARS en 2011

Plus en détail

2. Contrôle Après pontage et dilatation.

2. Contrôle Après pontage et dilatation. EXPLORATIONS HEMODYNAMIQUES A VISEE DIAGNOSTIQUE : CATHETERISME GAUCHE I/ Définition Introduction et cheminement par voie artérielle, sous anesthésie générale, d'un cathéter, d'une sonde jusque dans l'aorte,

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Ajustement de l anticoagulothérapie avec la Tinzaparine (Innohep) lors de l hémodialyse et en situation de coagulation partielle ou massive du circuit. NUMÉRO : 10.12

Plus en détail

Soins Infirmiers aux Personnes atteintes d Affections Cardio-Vasculaires

Soins Infirmiers aux Personnes atteintes d Affections Cardio-Vasculaires INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Promotion 2005-2008 1 ère année 2005-2006 Module Soins Infirmiers aux Personnes atteintes d Affections Cardio-Vasculaires CARDIOLOGIE MODULE GLOBAL /40POINTS MODULE

Plus en détail

CATHÉTER D ACCÈS VEINEUX CENTRAL PICC LINE. Carnet de suivi

CATHÉTER D ACCÈS VEINEUX CENTRAL PICC LINE. Carnet de suivi CATHÉTER D ACCÈS VEINEUX CENTRAL PICC LINE Carnet de suivi Ce carnet permet de suivre les soins apportés suite à la pose d un cathéter d accès veineux central appelé PICC Line. Il vous indique également

Plus en détail

Information au patient traité par AVK

Information au patient traité par AVK Information au patient traité par AVK Thrombose Bourgogne informations liées aux thromboses,mte, maladie thromboembolique Information au patient traité par AVK Mots clés : code : pu/trait/01 Auteurs :

Plus en détail

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Hélène MARIE Puéricultrice Onco Hématologie Pédiatrique CHU Caen Normandie 1 Effets de la chimiothérapie Baisse importante - Des globules blancs - Des globules

Plus en détail

PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS (AOD) GUIDE D ACCOMPAGNEMENT

PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS (AOD) GUIDE D ACCOMPAGNEMENT PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS (AOD) GUIDE D ACCOMPAGNEMENT Consultez et téléchargez ce document via votre Espace pro Conseils et accompagnement Suivi personnalisé Entretien confidentiel Ce

Plus en détail

AVK - HEPARINES GENERALITES :

AVK - HEPARINES GENERALITES : AVK - HEPARINES GENERALITES : Indications validées (AMM) 600 000 patients (1 % de la population) Respect posologies, durées de traitement HBPM -> remplace HFN sous cutanée Indications fonction dossier

Plus en détail

LE GLISSEMENT DE TÂCHE : QUEL IMPACT EN CERTIFICATION?

LE GLISSEMENT DE TÂCHE : QUEL IMPACT EN CERTIFICATION? LE GLISSEMENT DE TÂCHE : QUEL IMPACT EN CERTIFICATION? AFEV- 27.09.2013 I. ALQUIER E. PRIN-LOMBARDO PLAN DE L INTERVENTION 1. Rappel de la définition et contexte 2. Le glissement de tâche dans la certification

Plus en détail

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011

Acte transfusionnel. Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Acte transfusionnel Dr G.Woimant EFS IdF Site Saint Vincent de Paul Cours IFSI Ste Anne Module Transfusion fév 2011 Textes réglementaires Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative

Plus en détail

ANNEXES. Cadre référentiel ETP PAERPA. Polypathologie / polymédication «OMAGE»

ANNEXES. Cadre référentiel ETP PAERPA. Polypathologie / polymédication «OMAGE» ANNEXES Cadre référentiel ETP PAERPA Polypathologie / polymédication «OMAGE» La conception technique et les illustrations du jeu de cartes et des planches («savoir réagir») ont été réalisées en collaboration

Plus en détail

Coma hyper osmolaire

Coma hyper osmolaire Coma hyper osmolaire Définition Il se définit par - une hyperglycémie > 6g/l, - une osmolarité plasmatique > 350mOsmol/kg et - l'absence d'acidocétose En cas de diabète de type 2, non traité par l'insuline,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 9 janvier 2002

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 9 janvier 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 9 janvier 2002 Examen du dossier des spécialités inscrites par avis de renouvellement à compter du 8 mars 2001 (J.O. du 22 août 2001) LOVENOX 6 000 UI

Plus en détail

INJECTION INTRA-MUSCULAIRE

INJECTION INTRA-MUSCULAIRE CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE BERNE FRANCOPHONE INJECTION INTRA-MUSCULAIRE FICHE TECHNIQUE DE SOINS Définition But Indication Contre-indications Introduction sous pression d'une substance médicamenteuse

Plus en détail

Le Centre Hospitalier de Dunkerque. C.H.D Service de Cardiologie du Dr. S. WERQUIN

Le Centre Hospitalier de Dunkerque. C.H.D Service de Cardiologie du Dr. S. WERQUIN Le Centre Hospitalier de Dunkerque La compétence Pour qui? Pourquoi? Comment? Dans quels domaines? Constat sur le terrain Postulat de départd Objectifs poursuivis Démarche méthodologiquem État avancement

Plus en détail

Lovenox UI anti-xa/3 ml, solution injectable en flacon multidose

Lovenox UI anti-xa/3 ml, solution injectable en flacon multidose NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Lovenox 30 000 UI anti-xa/3 ml, solution injectable en flacon multidose énoxaparine sodique Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser

Plus en détail

PRESENTATION CREUF Octobre Nadine BEGNIC, Cadre REA/U.S.CO. Isabelle CLOAREC, IDE REA/U.S.CO.

PRESENTATION CREUF Octobre Nadine BEGNIC, Cadre REA/U.S.CO. Isabelle CLOAREC, IDE REA/U.S.CO. PRESENTATION CREUF Octobre 2011 Nadine BEGNIC, Cadre REA/U.S.CO. Isabelle CLOAREC, IDE REA/U.S.CO. MISE EN PLACE DU TUTORAT EN REANIMATION AU CHBS PRESENTATION PERSONNELLE - Nadine BEGNIC : Cadre de Santé

Plus en détail

Aide à la prise de médicaments par du personnel non infirmier

Aide à la prise de médicaments par du personnel non infirmier Aide à la prise de médicaments par du personnel non infirmier Avant la loi HPST : textes et jurisprudence La circulaire DGS/PS3/DAS n 99-320 du 4 juin 1999 relative à la distribution de médicaments autorisait

Plus en détail

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE:

ACFA GENERALITES : ETIOLOGIES: HTA, valvulopathie, cardiopathie, cardiomyopathie, péricardite, embolie CONSEQUENCES : CLINIQUE/PARACLINIQUE: ACFA GENERALITES : - 5 % population âgée >65 ans (1-2% population générale) - 50 % des patients ayant une AC/FA ont une autre pathologie cardiaque (insuffisance cardiaque, maladie coronarienne, valvulopathie

Plus en détail

NOTICE des AVK INTRODUCTION 1. DÉNOMINATIONS DES AVK COMMERCIALISÉS 2. DANS QUELS CAS CE MEDICAMENT VOUS EST-IL PRESCRIT?

NOTICE des AVK INTRODUCTION 1. DÉNOMINATIONS DES AVK COMMERCIALISÉS 2. DANS QUELS CAS CE MEDICAMENT VOUS EST-IL PRESCRIT? NOTICE des AVK INTRODUCTION 1. DÉNOMINATIONS DES AVK COMMERCIALISÉS 2. DANS QUELS CAS CE MEDICAMENT VOUS EST-IL PRESCRIT? 3. ATTENTION! a) DANS QUELS CAS NE PAS UTILISER CE MEDICAMENT? 2) MISES EN GARDE

Plus en détail

PERFUSION SOUS CUTANEE (OU HYPODERMOCLYSE)

PERFUSION SOUS CUTANEE (OU HYPODERMOCLYSE) Protocole PERFUSION SOUS CUTANEE (OU HYPODERMOCLYSE) Version n : 2 Référence interne : PEC-PECC-059-PRO Rédaction Vérification Approbation M. ROBERT, Cadre de Santé, 01/02/2017 Instance EOH, 02/03/2017

Plus en détail

Ce médicament n est pas recommandé pour des situations d urgence. On y aura recours que comme traitement préventif.

Ce médicament n est pas recommandé pour des situations d urgence. On y aura recours que comme traitement préventif. Cardioral Qu est-ce que Cardioral et quand est-il utilisé? Cardioral contient de l acide acétylsalicylique. Ce médicament empêche la formation de caillots à l intérieur des vaisseaux sanguins, diminuant

Plus en détail

Calciparine sous-cutanée U.I./0,5 ml, Calciparine sous-cutanée U.I./0,8 ml, Calciparine sous-cutanée U.I./1 ml, Héparine calcique

Calciparine sous-cutanée U.I./0,5 ml, Calciparine sous-cutanée U.I./0,8 ml, Calciparine sous-cutanée U.I./1 ml, Héparine calcique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Calciparine sous-cutanée 12 500 U.I./0,5 ml, Calciparine sous-cutanée 20 000 U.I./0,8 ml, Calciparine sous-cutanée 25 000 U.I./1 ml, Héparine calcique solution injectable

Plus en détail

L INSUFFISANCE CARDIAQUE

L INSUFFISANCE CARDIAQUE Centre Hospitalier Général de VALENCIENNES L INSUFFISANCE CARDIAQUE DELEYROLLE.I, NICAISE.C, ANDRIEU. M, MAHIEU.G AREPAC 19 Novembre 2005 Présentation 1) Introduction 2) Définition 3) Cas concret A l entrée

Plus en détail

Quel est votre hypothèse diagnostique principale. Quels éléments recherchez vous à l interrogatoire et l examen?

Quel est votre hypothèse diagnostique principale. Quels éléments recherchez vous à l interrogatoire et l examen? Patiente de 92 ans douleurs abdominales brutales flanc droit sans défense ni contracture ni trouble du transit en juillet 2006 patiente vivant seule à domicile.arrivée aux urgences avec les pompiers prévenus

Plus en détail

Les injections parentérales (1) Le prélèvement veineux (2)

Les injections parentérales (1) Le prélèvement veineux (2) Les injections parentérales (1) Le prélèvement veineux (2) UE 4.4S2 thérapeutique et contribution au diagnostic médical Irène BURNET Cadre de Santé (1) Nicole FINANCE Etudiante Cadre de Santé (IFCS Besançon)

Plus en détail

Corrections : professionnels de santé présents lors de la réunion de travail du 25/06/2014

Corrections : professionnels de santé présents lors de la réunion de travail du 25/06/2014 Groupe de travail : Dr F. Zorzi (Médecin Généraliste), Dr C. Hochepot-Ferrand (Pharmacienne), Mme M-L. Chantelot (Infirmière), Dr H. Alexandre (Biologiste) Corrections : professionnels de santé présents

Plus en détail

INJECTIONS : LES GRANDS PRINCIPES. I.CHAZAL A.GENESTIER Promotion Bottard D après un document réalisé par S.PAGET et I.PIEDADE

INJECTIONS : LES GRANDS PRINCIPES. I.CHAZAL A.GENESTIER Promotion Bottard D après un document réalisé par S.PAGET et I.PIEDADE INJECTIONS : LES GRANDS PRINCIPES I.CHAZAL A.GENESTIER Promotion Bottard D après un document réalisé par S.PAGET et I.PIEDADE UE 4.4 : lien avec les UE INJECTIONS : LES GRANDS PRINCIPES Vérification de

Plus en détail

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K)

Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Vous et votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamine K) Carnet d information et de suivi du traitement Juillet 2012 Nom :... Prénom :... Adresse :...... Tél :... Nom et coordonnées de votre médecin

Plus en détail

Les immobilisations aux urgences : qui fait quoi?

Les immobilisations aux urgences : qui fait quoi? Les immobilisations aux urgences : qui fait quoi? A. Corbiat (DSI) Dr M. Martinez CH du Forez Sur le territoire du REULIAN 11 Services d Urgence : adultes et pédiatriques, privés et publics. Enquête téléphonique

Plus en détail

Cas Clinique NPH. Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Centre hospitalier de Carcassonne

Cas Clinique NPH. Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Centre hospitalier de Carcassonne Institut de Formation des Aides-soignants (IFAS) Centre hospitalier de Carcassonne Cas Clinique NPH Ce cas n est pas exhaustif, il vous appartient de le compléter Novembre 2010 1 PRESENTATION ADMINISTRATIVE

Plus en détail

L aspirine ASPEGIC, KARDEGIC, SOLUPSAN.

L aspirine ASPEGIC, KARDEGIC, SOLUPSAN. ANTIAGREGANTS PLAQUETTAIRES Les médicaments antiagrégants plaquettaires sont une famille hétérogène de médicaments utilisés pour empêcher la formation pathologique de thrombus au niveau de défauts des

Plus en détail

Cliquez sur l'icône pour ajouter une image LA PCA. CLUD Draguignan. Didier MARCHAND IADE. Delphine CASALINI IDE

Cliquez sur l'icône pour ajouter une image LA PCA. CLUD Draguignan. Didier MARCHAND IADE. Delphine CASALINI IDE Cliquez sur l'icône pour ajouter une image LA PCA CLUD Draguignan Didier MARCHAND IADE Delphine CASALINI IDE Cliquez sur l'icône pour ajouter une image définition L analgésie contrôlée par le patient est

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT DE LA CARDIOLOGIE EN IFSI

L ENSEIGNEMENT DE LA CARDIOLOGIE EN IFSI INSTITUT REGIONAL DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIAL INSTITUT DE TOURCOING L ENSEIGNEMENT DE LA CARDIOLOGIE EN IFSI KHELIFI Othman AREPAC 2010 1 Pourquoi changer? Tête bien pleine Tête bien faite 2 Montaigne

Plus en détail

RÔLE AS EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE. Préparation et retour de bloc

RÔLE AS EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE. Préparation et retour de bloc RÔLE AS EN CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE Préparation et retour de bloc POSTULAT La prise en charge d un patient en retour de bloc relève de la compétence et de la responsabilité infirmière Le rôle de l aide soignant

Plus en détail

Mise au point sur les AVK

Mise au point sur les AVK AGENCE FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE Mise au point sur les AVK Principales informations concernant les indications et la surveillance du traitement pour les professionnels de santé

Plus en détail

Protocole AVK Mode opératoire «Prise en charge des patients traités par AVK»

Protocole AVK Mode opératoire «Prise en charge des patients traités par AVK» Contexte : La prescription d AVK est fréquente : environ 600 000 patients sont traités par une anti vitamine K (AVK) en France chaque année (soit environ 1 % de la population). Les accidents hémorragiques

Plus en détail

Responsabilité professionnelle de l IDE

Responsabilité professionnelle de l IDE Responsabilité professionnelle de l IDE N-Castes Cadre de Santé Chacun doit répondre des conséquences de ses actes Réparation du préjudice :indemnisation Responsabilité de l IDE importante Sanctions sévères/atteinte

Plus en détail

Héparine Choay U.I./5 ml héparine sodique

Héparine Choay U.I./5 ml héparine sodique NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Héparine Choay 25 000 U.I./5 ml héparine sodique solution injectable Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez

Plus en détail

ENTRETIEN PHARMACEUTIQUE AVK

ENTRETIEN PHARMACEUTIQUE AVK ENTRETIEN PHARMACEUTIQUE AVK 1 ALAIN GUILLEMNOT C H A R G É D E S N O U V E L L E S M I S S I O N S E T D E S U R P S B U R E A U D E L A F S P F CATHERINE LEYRISSOUX C O M M I S S A I R E R E L A T I

Plus en détail