PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Au programme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Au programme"

Transcription

1 PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES Au programme

2 INTRODUCTION : Les bénéfices industriels et commerciaux Au programme : L imposition du résultat des entreprises : principes généraux L imposition des bénéfices industriels et commerciaux Les produits imposables Les charges déductibles Le régime des plus ou moins-values La détermination du résultat imposable Les aides fiscales accordées aux entreprises L imposition des résultats des sociétés relevant de l impôt sur le revenu

3 INTRODUCTION : Les bénéfices industriels et commerciaux Les entreprises individuelles (et les sociétés relevant de l impôt sur le revenu) n ont pas «la personnalité fiscale». Composition du patrimoine des entreprises individuelles : => les éléments nécessaires à l exploitation => en cas de choix possible, les éléments dont l entrepreneur décide de l affectation dans le patrimoine professionnel de l entreprise. Incertitude quant aux contours exacts du patrimoine de l entreprise et de l entrepreneur => aucun effet sur le caractère commercial des opérations que l entreprise réalise. Précisions de la loi - La loi détermine : => les opérations qui ont le caractère de bénéfice industriel et commercial => les résultats qui relèvent de cette catégorie pour déterminer le résultat imposable.

4 INTRODUCTION : Les bénéfices industriels et commerciaux Imposition des BIC dans le cadre de l IRPP Les BIC + les autres catégories de revenus perçus par l ensemble des membres du foyer fiscal auquel appartient l entrepreneur => Revenu annuel imposable sur le revenu. Importance du calcul du BIC => ce type d entreprises est de loin celui qui constitue l essentiel du tissu économique français.

5 Au programme : 1. Les principes 2. La détermination du résultat imposable 3. Comparaison des modalités d imposition des entreprises

6 Chapitre 7 : L imposition du résultat des entreprises : principes généraux 1. Les principes => Les bénéfices réalisés par les entreprises constituent des revenus soumis à l impôt. => Les règles qui définissent le redevable, la matière imposable, le calcul et les taux applicables dépendent principalement du statut juridique de l entreprise. Le résultat fiscal peut être imposé de deux manières : 1. soit au titre de l impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux => ce sont les propriétaires de l entreprise qui sont imposables et non l entreprise elle-même. 2. soit au titre de l impôt sur les sociétés au taux de 33,1/3 % (il existe également des taux réduits) => c est alors la société qui est redevable de cet impôt.

7 Chapitre 7 : L imposition du résultat des entreprises : principes généraux 2. Détermination du résultat imposable Définition du bénéfice imposable Article 38.1 du CGI : «Le bénéfice imposable est le bénéfice net, déterminé d après les résultats d ensemble des opérations de toute nature effectuées par les entreprises, y compris notamment les cessions d éléments quelconques de l actif, soit en cours, soit en fin d exploitation. Le bénéfice net est constitué par la différence entre les valeurs de l actif net à la clôture et à l ouverture de la période dont les résultats doivent servir de base à l impôt, diminuée des suppléments d apport et augmentée des prélèvements effectués au cours de cette période par l exploitant ou par les associés. L actif net s entend par l excédent des valeurs d actif sur le total formé au passif par les créances des tiers, les amortissements et les provisions justifiées».

8 Chapitre 7 : L imposition du résultat des entreprises : principes généraux 2. Détermination du résultat imposable Définition du bénéfice imposable - Art du CGI 1ère définition : le bénéfice imposable englobe l intégralité des opérations réalisées au cours de l exercice. 2ème définition : l art 38 du CGI retient pour mesure du bénéfice imposable la variation de l actif net, indicateur d enrichissement ou d appauvrissement de l entreprise. Dans la pratique : Le résultat fiscal est déterminé à partir du résultat comptable corrigé des réintégrations et des déductions fiscales. Attention : L article 38.1 du CGI permet à l administration, ou aux tribunaux, de définir s il y a bénéfice imposable ou pas dans des situations particulières : plus-value en cas d expropriation, remboursement d un emprunt par une compagnie d assurance à la suite d un décès d un dirigeant par exemple.

9 2. Détermination du résultat imposable Modalités pratiques de détermination du bénéfice imposable Modalités communes Le résultat fiscal est établi à partir des règles fiscales, en partie similaires pour les deux régimes d imposition (IS ou BIC). Spécificités => On verra la majeure partie de ces différences pour le calcul de l assiette de l IS => je vous renvoie aux chapitres relatifs à l IS. => Ces règles de détermination du bénéfice imposable sont théoriquement indépendantes des règles comptables => «l autonomie du droit fiscal» Conséquences : 1. Le résultat comptable et le résultat fiscal sont différents dans la plupart des cas. 2. On part en général du résultat comptable de l exercice que l on corrige pour obtenir le résultat fiscal.

10 2. Calcul du résultat imposable => 1ère étape : calcul du résultat comptable Charges comptabilisés Produits comptabilisés Résultat comptable

11 2. Calcul du résultat imposable => 2nde étape : les corrections fiscales 1- les réintégrations => les charges et des pertes comptabilisées mais non déductibles sur le plan fiscal. => les produits dont l imposition a été différée précédemment et qui deviennent imposables au cours de l exercice. => les résultats de cessions (certaines moins-values) déjà pris en compte par la comptabilité mais qui relèvent d un autre régime d imposition. Leur influence sur le résultat doit être éliminée pour dégager le résultat fiscal. Ces éléments devront être rajoutés au résultat comptable. On dit qu ils sont réintégrés.

12 2. Calcul du résultat imposable => 2nde étape : les corrections fiscales 2- les déductions => les profits non imposables au cours de l exercice : ces profits seront imposés plus tard ou sont soumis à un autre régime fiscal => les produits définitivement exonérés d impôts ou non imposables => les charges réintégrées au cours des exercices précédents et devenues déductibles lors de l exercice. Ces éléments doivent être déduits du résultat comptable. On dit qu ils constituent les déductions.

13 2. Calcul du résultat imposable => 3ème étape : calcul du résultat fiscal Définition du Résultat fiscal Le résultat fiscal est égal au résultat comptable augmenté des réintégrations de charges non déductibles et diminué des produits non imposables. ça va de soi me direz-vous! La liste des réintégrations et des déductions est établie sur la déclaration annuelle du résultat n 2058-A.

14 2. Calcul du résultat imposable => 3ème étape : calcul du résultat fiscal Résultat comptable Déduction des produits non imposables Réintégration des charges non déductibles Résultat fiscal

15 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Principe fondamental : Imposition du résultat d une entreprise selon 2 régimes possibles : à l IRPP dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) => dans ce cas, ce sont les propriétaires de l entreprise qui sont imposés et non l entreprise elle-même. à l Impôt sur les sociétés (IS) au taux de 33,1/3 % (il existe un taux réduit pour les petites entreprises et pour l imposition de certains produits). => C est la société qui est redevable de l impôt. On se répète mais au mieux on maximise les chances que ça s intègre.

16 Chapitre 7 : L imposition du résultat des entreprises : principes généraux 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IRPP des BIC => Les entreprises concernées 1. les entreprises individuelles exerçant une activité de nature industrielle, commerciale ou artisanale 2. certaines sociétés de personnes n ayant pas la «personnalité fiscale». LA SUITE PAR ICI

17 Chapitre 7 : L imposition du résultat des entreprises : principes généraux 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IRPP des BIC Pour les entreprises individuelles 1- Elles n ont pas une personnalité fiscale distincte de celle de l exploitant. 2- Elles n ont ni une personnalité juridique ni un patrimoine distincts de ceux de leur propriétaire. 3- L entreprise individuelle n est pas un contribuable en matière d impôt sur les bénéfices => c est l entrepreneur qui est imposé sur ses bénéfices.

18 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IRPP des BIC Calcul du revenu de l exploitant individuel 1. Calcul du résultat fiscal réalisé dans l entreprise par application des règles des BIC 2. Calcul du revenu imposable global du foyer fiscal de l exploitant en tenant compte de ses autres revenus et des autres revenus familiaux nets et disponibles de l année. On verra les modalités de l IRPP dans la partie 4. Petite précision néanmoins : En comptabilité, l entreprise individuelle, après avoir déterminé le résultat de l exercice, ne supporte aucune charge d impôt sur les bénéfices.

19 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IRPP des BIC Pour les sociétés de personnes non soumises à l impôt sur les sociétés 1. Le résultat fiscal est déterminé selon les règles similaires à celles qui concernent l entreprise individuelle => Résultat ensuite considéré comme réparti entre les associés. 2. Chaque associé est imposé suivant son régime fiscal propre, sur la part de bénéfices réalisés qui lui revient, que les bénéfices soient distribués ou non. 3. La société n est pas imposée en tant que personne morale. Conséquences : => la société ne possède pas la «personnalité fiscale» quant à l impôt sur les bénéfices. => On parle alors de transparence fiscale de la société.

20 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IRPP des BIC

21 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IS Entreprises concernées - les entreprises ayant une personnalité juridique propre et soumises par la loi (ou sur option) à cet impôt. - Principalement les sociétés commerciales : sociétés anonymes, SARL, etc. Conséquences 1. Les sociétés soumises à l IS possèdent une «personnalité fiscale» propre 2. Une personnalité fiscale distincte de celle des associés. 3. Les sociétés de ce type sont imposées en tant que telles sur leurs résultats. 4. Le montant de l impôt est acquitté par la société elle-même. 5. Le résultat apparaissant au compte de résultat est un bénéfice net après impôt. 6. Les associés perçoivent la part qui leur revient dans le bénéfice distribué et seront euxmêmes soumis à l impôt sur le revenu sur cette distribution, ou à l IS si le bénéficiaire est une société soumise à l IS.

22 3. Comparaisons des modalités d imposition des entreprises Imposition à l IS

Gestion f iscale Processus 3

Gestion f iscale Processus 3 Gestion f iscale Processus 3 Emmanuel Disle Agrégé d économie et gestion Jacques Saraf Agrégé d économie et gestion À jour au 1 er juin 2016 Dunod, 2016 11 rue Paul Bert, 92240 Malakoff www.dunod.com ISBN

Plus en détail

Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is?

Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is? Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is? Publié le 23 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 25 février 2017 Les principes FICHE PRATIQUE Les revenus des particuliers sont soumis à l impôt sur le revenu. Les

Plus en détail

PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Chapitre 8 : L imposition des BIC

PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES. Chapitre 8 : L imposition des BIC PARTIE 2 : L IMPOSITION DES RESULTATS DES ENTREPRISES INDIVIDUELLES Au programme : 1. Le champ d application des BIC 2. L affectation du patrimoine de l exploitant 3. La période d imposition 1. Le champ

Plus en détail

1. L imposition des résultats

1. L imposition des résultats 1. L imposition des résultats de l entreprise ÿ Rappels de cours L entreprise ainsi nommée correspond à l entité économique. Il peut s agir d une entreprise individuelle comme d une société. L activité

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

Fiscalité - Déductibilité des intérêts générés par les comptes courants des associés personnes physiques

Fiscalité - Déductibilité des intérêts générés par les comptes courants des associés personnes physiques Fiscalité - Déductibilité des intérêts générés par les comptes courants des associés personnes physiques Les intérêts servis aux associés ou actionnaires personnes physiques à raison des sommes qu ils

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LES SOCIETES. Chapitre 17 : Les régimes d imposition des plus ou moins-values dans les sociétés soumises à l IS

PARTIE 3 : IMPOT SUR LES SOCIETES. Chapitre 17 : Les régimes d imposition des plus ou moins-values dans les sociétés soumises à l IS PARTIE 3 : IMPOT SUR LES SOCIETES Chapitre 17 : Les régimes d imposition des plus ou moins-values dans les sociétés soumises à l IS Au programme : 1. Principes 2. Les titres de participation 3. Les autres

Plus en détail

Report des déficits des sociétés à l IS : «la nouvelle donne»

Report des déficits des sociétés à l IS : «la nouvelle donne» Modification des règles d imputation 1 Report des déficits des sociétés à l IS : «la nouvelle donne» Modification des règles d imputation 2 La deuxième loi de finances rectificative pour 2011 (Loi N 2011-1117

Plus en détail

Les caractéristiques de l EIRL. Synthèse fiscale et sociale

Les caractéristiques de l EIRL. Synthèse fiscale et sociale Les caractéristiques de l EIRL Synthèse fiscale et sociale 53 Synthèse fiscale et sociale Régime Fiscal Impôt sur le revenu Régime forfaitaire (1) Microentrepreneur (Autoentrepreneur) (2) Prélèvement libératoire

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 6 DU 13 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 C-2-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT SUR LE REVENU. PLUS-VALUES DE CESSION DE VALEURS MOBILIERES

Plus en détail

MODULE > GESTION THÈME 5 > POUR QUEL MODE D IMPOSITION DOIS-JE OPTER?

MODULE > GESTION THÈME 5 > POUR QUEL MODE D IMPOSITION DOIS-JE OPTER? MODULE > GESTION THÈME 5 > POUR QUEL MODE D IMPOSITION DOIS-JE OPTER? SOMMAIRE 1. Définition de l IS et sociétés soumises de plein droit à l IS 2. Définition de l IR et sociétés soumises de plein droit

Plus en détail

Un prélèvement à la source pour les revenus salariaux

Un prélèvement à la source pour les revenus salariaux Prélèvement à la source : effectif en 2018! Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 06/01/2017 Dernière mise à jour de la fiche : 06/01/2017 Loi de

Plus en détail

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2016

Bordereau de renseignements OG B.I.C. Millésime 2016 LE MANS LAVAL ALENCON Siège social 1 rue de la Paix Parc d activités du Londreau 126-128 rue de la Mariette CS 60506 BP 230 - Cerisé 72000 LE MANS 53005 LAVAL CEDEX 61007 ALENCON CEDEX Tel : 02 43 86 36

Plus en détail

La fiscalité des médecins: BNC et SELARL

La fiscalité des médecins: BNC et SELARL La fiscalité des médecins: BNC et SELARL Publié le 30 novembre 2016 - Dernière mise à jour le 30 novembre 2016 FICHE PRATIQUE Les bénéfices non commerciaux Les médecins qui exercent leur activité dans

Plus en détail

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA BORDEREAU DE RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE LA BALANCE ET L ENSEMBLE DES DECLARATIONS DE TVA Code adhérent : Nom et prénom / Raison Sociale : 0GID00 Informations Identification

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

LES PRODUITS IMPOSABLES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ D'ENTREPRISE

LES PRODUITS IMPOSABLES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ D'ENTREPRISE LES PRODUITS IMPOSABLES PRINCIPES DE LA COMPTABILITÉ D'ENTREPRISE Le régime normal est la comptabilité d'engagement : comptabilisation des créances et des dettes. La fiscalité des ménages, quant à elle,

Plus en détail

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE La balance, les déclarations de TVA et la déclaration de solde de CVAE 1329 DEF

VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE La balance, les déclarations de TVA et la déclaration de solde de CVAE 1329 DEF BORDEREAU DE RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES VEUILLEZ EGALEMENT JOINDRE La balance, les déclarations de TVA et la déclaration de solde de CVAE 1329 DEF Code adhérent : Nom et prénom / Raison Sociale : 0GID00

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours)

Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours) Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les distributions officielles... 4 Le régime juridique et comptable

Plus en détail

Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais.

Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais. CREATION D UNE SCI PAR UN RESIDENT FISCAL THAÏLANDAIS Situation de fait : Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais.

Plus en détail

Fiche conseil QUEL STATUT FISCAL POUR VOTRE ENTREPRISE? Comment opérer un choix sous l angle fiscal

Fiche conseil QUEL STATUT FISCAL POUR VOTRE ENTREPRISE? Comment opérer un choix sous l angle fiscal QUEL STATUT FISCAL POUR VOTRE ENTREPRISE? Comment opérer un choix sous l angle fiscal Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001

Plus en détail

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation

LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI. Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation LES STRATEGIE DE DETENTION DE SCI Acquisition de l'usufruit temporaire des parts de la SCI par la Société d exploitation DOSSIER PATRIMONIAL SIMULATION SCI Paramètres de l étude Détail de l évaluation

Plus en détail

TABLEAUX OG Je soussigné(e), Identification du professionnel de la comptabilité. Profession de l adhérent. Identification du centre de gestion

TABLEAUX OG Je soussigné(e), Identification du professionnel de la comptabilité. Profession de l adhérent. Identification du centre de gestion Centre de Gestion Agréé d Indre et Loire 20 rue Fernand Léger BP 62001 37020 TOURS CEDEX 1 Tel : 02.47.36.47.47 Fax : 02 47 38 70 90 cga37@cga37.fr http://www.cga37.fr N adhérent : Nom : Prénom : TABLEAUX

Plus en détail

FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES

FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES Bernard Plagnet FISCALITÉ POUR NON-SPÉCIALISTES Calculer les impôts dus par l entreprise Bien gérer ses bénéfices Faire le lien avec la comptabilité Évaluer les charges

Plus en détail

CORRECTION Remise et TVA

CORRECTION Remise et TVA CORRECTION Remise et TVA 1) vente marchandises : Quantité : 10 Prix unitaire : 20 euros HT Remise de 3% TVA à 20% Etablir la facture au client 2) vente marchandises : Quantité : 30 Prix unitaire : 17 euros

Plus en détail

Déclaration 2013 des sociétés civiles immobilières non soumises à l impôt sur les sociétés

Déclaration 2013 des sociétés civiles immobilières non soumises à l impôt sur les sociétés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Déclaration à déposer avant le 1 er avril 2014 à la DIRECTION DES SERVICES FISCAUX FISCALITÉ DES PARTICULIERS 13, rue de la Somme BP D2-98848 NOUMEA CEDEX Tél. : 25.76.62 Cadre réservé

Plus en détail

CAMPAGNE En renseignant ces états, vous éviterez que des questions écrites, sur ces différents points, vous soient posées ultérieurement.

CAMPAGNE En renseignant ces états, vous éviterez que des questions écrites, sur ces différents points, vous soient posées ultérieurement. CAMPAGNE 2016 Nom de l'adhérent : N Adhérent : Exercice clos le :...... Les informations ci-dessous sont nécessaires pour les Examens de Cohérence, de Concordance et de vraisemblance que le Centre est

Plus en détail

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES

DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES DEMANDE D ATTESTATION ET SES ANNEXES MODELE ADHERENT DOCUMENTS A NOUS ADRESSER OBLIGATOIREMENT SUR SUPPORT PAPIER OU EN DEMATERIALISATION EDI-TDFC Demande d attestation et renseignements complémentaires

Plus en détail

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue.

LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES. Détermination des plus ou moins-values. Qualification de la plus-value et de la moinsvalue. LES PLUS-VALUES ET LES MOINS-VALUES PROFESSIONNELLES Introduction Lors de la cession d une immobilisation inscrite à l actif d une entreprise (vente, donation, destruction, mise au rebut, ), cette dernière

Plus en détail

TD n 10 Les plus ou moins values

TD n 10 Les plus ou moins values TD n 10 Les plus ou moins values I Notions générales Les plus values et moins values professionnelles sont les profits et les pertes de caractère exceptionnel réalisées par les entreprises à l occasion

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a :

Résumé. L article 77 de la loi n du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 a : Note commune n 3/2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54 du 30 décembre 2013, portant loi de finances pour l année 2014 relatives à la redevance de compensation exigible

Plus en détail

CONTROLE FISCALITE 3 ème ANNEE 6 NOVEMBRE 2006

CONTROLE FISCALITE 3 ème ANNEE 6 NOVEMBRE 2006 CONTROLE FISCALITE 3 ème ANNEE 6 NOVEMBRE 2006 QUESTIONNAIRE - Répondre par V (vrai) ou F (faux) O/N 1 Un père infirme peut être compté à charge pour ses enfants F 2 Un oncle invalide peut être compté

Plus en détail

RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS (MICRO-BA)

RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS (MICRO-BA) DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DIRECTION RÉGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE BOURGOGNE/FRANCHE-COMTÉ ET DE LA CÔTE-D OR 1 bis Place de la Banque 21042 DIJON CEDEX RÉGIME FISCAL DES MICRO-EXPLOITATIONS

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 1996, 2002, 2004, 2008, 2010, 2014 ISBN :

Groupe Eyrolles, 1996, 2002, 2004, 2008, 2010, 2014 ISBN : , 1996, 2002, 2004, 2008, 2010, 2014 ISBN : 978-2-212-56041-1 Guide pratique de la SARL et de l EURL Le capital peut être variable. Un commissaire aux comptes n est pas obligatoire dans les petites EURL.

Plus en détail

FICHE PRATIQUE AVANTAGES FISCAUX LIÉS À L ADHÉSION À UN CGA

FICHE PRATIQUE AVANTAGES FISCAUX LIÉS À L ADHÉSION À UN CGA www.cgalsace.fr FICHE PRATIQUE AVANTAGES FISCAUX LIÉS À L ADHÉSION À UN CGA I. DISPENSE DE MAJORATION DE 25 % DE LA BASE D'IMPOSITION (BÉNÉFICE FISCAL) Le bénéfice réel déclaré est retenu comme tel pour

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale EPARGNE ENTREPRISE DISPOSITIF LÉGAL La Fiscalité de l Épargne Salariale LE CADRE FISCAL ET SOCIAL POUR L ENTREPRISE A - Les versements dans les dispositifs Nature du versement Charges sociales et taxes

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2004/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2004/20 NOTE COMMUNE N 16/2004 O B J E T : Relèvement du montant déductible

Plus en détail

La détermination de l'impôt sur les sociétés

La détermination de l'impôt sur les sociétés La détermination de l'impôt sur les sociétés Publié le 30 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 26 février 2017 Le résultat imposable FICHE PRATIQUE L assiette de l IS est le résultat fiscal. Pour l obtenir,

Plus en détail

(2013) INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00

(2013) INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 16 avenue Jean Jaurès BP 28 35401 SAINT-MALO CEDEX e-mail : cgaction@cgaction.fr TABLEAUX OG 2013 (2013) INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 Libellés IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans la Constitution. En pratique cependant, les impôts

Plus en détail

2.2. DU BON USAGE D UNE SOCIÉTÉ CIVILE IMMOBILIÈRE (SCI)

2.2. DU BON USAGE D UNE SOCIÉTÉ CIVILE IMMOBILIÈRE (SCI) plus-value est possible sous conditions (application de l article 151 septies du Code général des impôts voir chapitre 3). Les entreprises et sociétés relevant de l impôt sur le revenu qui réalisent depuis

Plus en détail

Les provisions en droit fiscal (cours)

Les provisions en droit fiscal (cours) Les provisions en droit fiscal (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les conditions de constitution des provisions... 4 Les conditions de fond (art. 39-1-5 du CGI)... 4

Plus en détail

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN

COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN N 2048_SM-IMM (07/2012) COLLECTIVITÉ DE SAINT-MARTIN DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE DROITS IMMOBILIERS Impôt sur le revenu afférent à la plus-value immobilière (CGI SM, art.

Plus en détail

COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES. 1.Définition et caractéristiques

COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES. 1.Définition et caractéristiques TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES 1.Définition et caractéristiques Il s agit des bénéfices des professions libérales 1, des charges et offices dont le titulaires 2 n ont pas la qualité de

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI CICE - 1-7 avril 2014 Présentation du CICE 3 e Loi de finances rectificative pour 2012 (art.66) o Création du CICE Site dédié au Pacte national pour la

Plus en détail

Propositions pour améliorer la compétitivité des professionnels libéraux, faciliter la transmission et permettre le développement de l emploi

Propositions pour améliorer la compétitivité des professionnels libéraux, faciliter la transmission et permettre le développement de l emploi Propositions pour améliorer la compétitivité des professionnels libéraux, faciliter la transmission et permettre le développement de l emploi Proposition 1 : Accompagnement par les associations agréées

Plus en détail

Pôle les Missions de Demain. Faut il encore se mettre en société?

Pôle les Missions de Demain. Faut il encore se mettre en société? Pôle les Missions de Demain Faut il encore se mettre en société? Intervenants Michel GIORDANO Expert comptable Commissaire aux comptes Maître Claude NOEL Avocat Maître Pascal JULIEN SAINT AMAND Notaire

Plus en détail

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours)

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les particularités d assiette de l impôt sur les sociétés...

Plus en détail

SESSION 2010 UE 4 DROIT FISCAL. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1

SESSION 2010 UE 4 DROIT FISCAL. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1 1010004 DCG SESSION 2010 UE 4 DROIT FISCAL Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 1 Document autorisé Néant. Matériel autorisé Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante et

Plus en détail

Relatif au traitement comptable des opérations de fiducie

Relatif au traitement comptable des opérations de fiducie CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2008-03 DU 7 FÉVRIER 2008 Relatif au traitement comptable des opérations de fiducie Sommaire 1 - Comptes individuels 1.1 - Constitution de la fiducie a) Champ

Plus en détail

DETERMINATION DE LA BASE IMPOSABLE

DETERMINATION DE LA BASE IMPOSABLE DETERMINATION DE LA BASE IMPOSABLE La détermination de la base imposable des personnes soumises à l I.S. est examinée à partir des points suivants : le résultat fiscal ; les produits imposables ; les charges

Plus en détail

La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi

La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi La déclaration d ISF en 2016, mode d emploi Par Jacqueline Maillat, le 18/4/2016 à 11h22 Ne comptez pas sur le fisc pour calculer automatiquement votre ISF comme il le fait pour les taxes foncières et

Plus en détail

Centres de Gestion Agréés Tableaux OG

Centres de Gestion Agréés Tableaux OG Centres de Gestion Agréés Tableaux OG (2016) INFORMATIONS GENERALES OGBIC01 Tableau obligatoirement transmis pour la campagne fiscale 2016. Généralités Nom de la personne à contacter sur ce dossier au

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE REGLEMENT N DU 3 AVRIL 2008

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE REGLEMENT N DU 3 AVRIL 2008 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE REGLEMENT N 2008-01 DU 3 AVRIL 2008 Relatif au traitement comptable des opérations de fiducie modifiant le règlement n 99-03 du Comité de la réglementation comptable

Plus en détail

L'IMPOT DIFFERE (Le rapprochement du résultat fiscal au résultat comptable)

L'IMPOT DIFFERE (Le rapprochement du résultat fiscal au résultat comptable) L'IMPOT DIFFERE (Le rapprochement du résultat fiscal au résultat comptable) À ce jour, la notion d impôt différé semble, toujours, ambigüe pour certains financiers. Afin de comprendre cette notion, il

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

2015 INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00

2015 INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 2015 INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 Tableau obligatoirement transmis pour la campagne fiscale 2015. Libellés Réponse IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique (A) Code Activité de la famille

Plus en détail

N 2072-S DÉCLARATION RELATIVE

N 2072-S DÉCLARATION RELATIVE N 10338*14 Formulaire obligatoire Article 46 C de l annexe III au Code général des impôts Jours et heures de réception du service DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES DECLARATION DES SOCIETES IMMOBILIERES

Plus en détail

INFORMATIONS IDENTIFICATION et DIVERS

INFORMATIONS IDENTIFICATION et DIVERS OGID00 INFORMATIONS IDENTIFICATION et DIVERS NOM ADHÉRENT : IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique Code NAF PÉRIODE Date de début exercice N Date de fin exercice N Date d'arrêté provisoire

Plus en détail

NOTE DE SERVICE

NOTE DE SERVICE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

Jour mois année jour mois année

Jour mois année jour mois année REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ANNEXE N 1 A LA NOTE COMMUNE N 26/2016 TABLEAU DE DETERMINATION DU RESULTAT FISCAL POUR LES PERSONNES PHYSIQUES ET LES SOCIETES

Plus en détail

Le régime fiscal de la MICRO-ENTREPRISE

Le régime fiscal de la MICRO-ENTREPRISE Le régime fiscal de la MICRO-ENTREPRISE Déroulement de la journée Présentation générale du statut de la micro entreprise Cas pratique Les formalités d immatriculation Les cas de sortie de la micro entreprise

Plus en détail

(2017) INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00

(2017) INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 (2017) INFORMATIONS IDENTIFICATION OGID00 Tableau obligatoirement transmis pour la campagne fiscale 2017. Libellés IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique Code Activité de la famille comptable

Plus en détail

Exonérez vos plus-values d entreprise EXTRAIT ISBN : ISSN :

Exonérez vos plus-values d entreprise EXTRAIT ISBN : ISSN : Exonérez vos plus-values d entreprise A jour au 1 er septembre 2017 ISBN : 978-2-35267-625-6 ISSN : 2266-2022 Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle sans le consentement de l auteur

Plus en détail

Réserve de liquidation : nouvelle opportunité pour les associés de sociétés PME?

Réserve de liquidation : nouvelle opportunité pour les associés de sociétés PME? Réserve de liquidation : nouvelle opportunité pour les associés de sociétés PME? 034 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers.

Plus en détail

Les non-résidents et la location meublée

Les non-résidents et la location meublée Les non-résidents et la location meublée 2 Principe général 3 PRINCIPE GENERAL Article 164 C CGI OBLIGATION FISCALE RESTREINTE Imposition en France des revenus de source française (même si le NR ne dispose

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA)

Présentation 5. Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) S ommaire Présentation 5 Partie 1 La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) Thème 1 La TVA : principes, champ d application, territorialité 15 Exercice 1 Opérations imposables à la TVA 15 Exercice 2 Territorialité

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/01/05 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/1 NOTE COMMUNE N 1/2013 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES

TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES SYNTHÈSE D EXPERTS du 10 juillet 2015 TABLEAU COMPARATIF DES PRINCIPALES FORMES DE SOCIÉTÉS COMMERCIALES Régies par les dispositions du code de commerce, les sociétés commerciales connaissent plusieurs

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans

Plus en détail

OG DONNEES GENERALES 2010

OG DONNEES GENERALES 2010 OG DONNEES GENERALES 2010 OG00 DONNEES D IDENTIFICATION Libellés Réponse IDENTIFICATION DU DOSSIER COMPTABLE Forme juridique (1) Nom de la personne à contacter sur ce dossier au sein du cabinet PERIODE

Plus en détail

NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES Norme IAS 12 Impôts sur le résultat. IAS 12 - Impôts sur le résultat

NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES Norme IAS 12 Impôts sur le résultat. IAS 12 - Impôts sur le résultat NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES Norme IAS 12 Impôts sur le résultat Liminaire Principe de l imposition différée 2 Impôts différés et latences fiscales Suite aux retraitements de consolidation, une différence

Plus en détail

La fiscalité de la cession

La fiscalité de la cession La fiscalité de la cession La fiscalité de la cession est un sujet en soi car elle varie fortement selon qu il s agit d une entreprise individuelle ou d une société, et suivant le régime fiscal adopté.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 E-12-01 N 136 du 27 JUILLET 2001 5 F.P. / 59 E 46 INSTRUCTION DU 18 JUILLET 2001 BENEFICES AGRICOLES. SOCIETES DE PERSONNES EXERÇANT UNE ACTIVITE

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SON STATUT JURIDIQUE, SOCIAL ET FISCAL? UNE DES PROBLEMATIQUES DU CREATEUR D ENTREPRISE!

COMMENT CHOISIR SON STATUT JURIDIQUE, SOCIAL ET FISCAL? UNE DES PROBLEMATIQUES DU CREATEUR D ENTREPRISE! COMMENT CHOISIR SON STATUT JURIDIQUE, SOCIAL ET FISCAL? UNE DES PROBLEMATIQUES DU CREATEUR D ENTREPRISE! Les différents statuts juridiques L entreprise Individuelle (EI) L EIRL (Entreprise Individuelle

Plus en détail

LA FISCALITE AU GABON

LA FISCALITE AU GABON LA FISCALITE AU GABON 1. IMPÔT SUR LES SOCIETES (IS) 1. Le champ d application 1 L Impôt sur les Sociétés est établi sur base des bénéfices et revenus réalisés par les entreprises exploitées au Gabon (SAS,

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 2 e E X E M P L A I R E D E S T I N É A L A D M I N I S T R A T I O N D.G.I. N 2033-A (2003) SARL HELIOS SERVICES

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 2 e E X E M P L A I R E D E S T I N É A L A D M I N I S T R A T I O N D.G.I. N 2033-A (2003) SARL HELIOS SERVICES Numéro SIRET* N 0956 05 Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) ➀ Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise BILAN SIMPLIFIÉ D.G.I. N 0-A (00) 5 0 0 0 0 5 Code

Plus en détail

LE GUIDE DE LA SASU. Tout ce qu il faut savoir sur la SASU

LE GUIDE DE LA SASU. Tout ce qu il faut savoir sur la SASU LE GUIDE DE LA SASU Tout ce qu il faut savoir sur la SASU Table des matières Introduction 3 I. Le statut de SASU : les caractéristiques et ses avantages II. Comparaison SASU / EURL : les principales différences

Plus en détail

Sommaire CODE GENERAL DES IMPOTS...9 LIVRE 1 - DES DIFFERENTS TYPES D IMPOTS ET TAXES...11

Sommaire CODE GENERAL DES IMPOTS...9 LIVRE 1 - DES DIFFERENTS TYPES D IMPOTS ET TAXES...11 Sommaire CODE GENERAL DES IMPOTS...9 LIVRE 1 - DES DIFFERENTS TYPES D IMPOTS ET TAXES...11 Titre 1 - Impôts directs...11 Chapitre 1 - Impôts sur les sociétés...11 Chapitre 2 - Impôt sur le revenu des personnes

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Secrétariat général SASFL Sous-direction du travail et de la protection sociale BACS 78, rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP 0149554955 Instruction technique SG/SASFL/SDTPS/2014-547 07/07/2014

Plus en détail

Eléments de correction

Eléments de correction Eléments de correction (Réunion des enseignants tenue le samedi 16 juin 2007) Première Partie : (15,5 points) I. Régime fiscal et obligations fiscales du groupement et des différents membres ( 4 points)

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9

Table des matières PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 Table des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 7 INTRODUCTION... 9 PARTIE I ÉLÉMENTS DE LA THÉORIE GÉNÉRALE DE L IMPÔT CHAPITRE I : LA NOTION D IMPÔT... 13 SECTION 1 : LA DÉFINITION JURIDIQUE DE L'IMPÔT...

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus

NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre IR : Contribution sur les hauts revenus BO 5 l-2-12, instruction du 03/08/2012 NOTE D INFORMATION 2012/13 du 17 septembre 2012 IR : Contribution sur les hauts revenus En résumé: - La contribution est due par les célibataires, veufs, séparés

Plus en détail

Imposition sur la Fortune Immobilière (IFI) Entrée en vigueur le 1 er janvier 2018

Imposition sur la Fortune Immobilière (IFI) Entrée en vigueur le 1 er janvier 2018 Imposition sur la Fortune Immobilière (IFI) Entrée en vigueur le 1 er janvier 2018! "# $%! $ ##" & ' "(!$#$ )!!$!! )* $ $ )'! #$! $%+!! +!$, ) $ %!$* ' ) $)!! #$! -. $"! '! " ( / '! " (!! ) "0 ) ' 1 2

Plus en détail

Le statut fiscal de l Entreprise individuelle à responsabilité limitée

Le statut fiscal de l Entreprise individuelle à responsabilité limitée SYNTHESE Fiscal Textes et références Assemblée Nationale Texte adopté n 461, en date du 12 mai 2010 Affaire en instance devant le Conseil Constitutionnel (n 2010-607 DC) Le statut fiscal de l Entreprise

Plus en détail

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006)

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) Situation actuelle 1. Les revenus, à l exception des plus-values imposées à un taux proportionnel et des revenus soumis au prélèvement

Plus en détail

CHOIX D UN STATUT JURIDIQUE, FISCAL ET SOCIAL

CHOIX D UN STATUT JURIDIQUE, FISCAL ET SOCIAL GUIDE PRATIQUE CHOIX D UN STATUT JURIDIQUE, FISCAL ET SOCIAL POUR LA CRÉATION D UNE ACTIVITÉ INDÉPENDANTE ACTIVITÉS COMMERCIALES, ARTISANALES ET LIBÉRALES EI, AE, EIRL, EURL ou SASU? MARS 2017 Francis

Plus en détail

Les plus-values et les moins-values professionnelles (cours)

Les plus-values et les moins-values professionnelles (cours) Les plus-values et les moins-values professionnelles (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - La détermination des plus ou moins-values... 4 Le fait générateur des plus

Plus en détail

L'imposition des bénéfices

L'imposition des bénéfices L'imposition des bénéfices A jour de juin 2016 I- L imposition des bénéfices réalisés par un professionnel exerçant son activité sous une forme sociétale Une société peut être soumise soit à l impôt sur

Plus en détail

POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE?

POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE? POURQUOI CONSTITUER UNE SCI POUR TRANSMETTRE? De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière (SCI) peut être un excellent outil permettant

Plus en détail

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale NEWSLETTER 1 er SEPTEMBRE 2017 Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale Introduction Le projet de loi de finances pour 2018 sera officiellement présenté en conseil des ministres le 27

Plus en détail

Corrigé du devoir n 3

Corrigé du devoir n 3 Corrigé du devoir n 3 1) A l aide des annexes 1 et 2, comptabiliser les écritures de retraitements dans le journal de consolidation au 31/12/N. Provision hausse des prix chez ROUSSEL (2 pts) Provisions

Plus en détail

Cas pratique de synthèse LONG

Cas pratique de synthèse LONG Cas pratique de synthèse LONG I. L impôt sur le revenu M. LONG Jean est chef d entreprise. Il détenait en début d année 60% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège social est situé

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

SECTION V- DÉCLARATION ANNUELLE DU REVENU GLOBAL

SECTION V- DÉCLARATION ANNUELLE DU REVENU GLOBAL SECTION V- DÉCLARATION ANNUELLE DU REVENU GLOBAL I- FORME, DELAI ET DESTINATION A- FORME DE DÉCLARATION La déclaration prévue par les dispositions de l article 82 du C.G.I doit être rédigée sur ou d après

Plus en détail