ACHEMINEMENT DES PRELEVEMENTS DE VIROLOGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACHEMINEMENT DES PRELEVEMENTS DE VIROLOGIE"

Transcription

1 ACHEMINEMENT DES PRELEVEMENTS DE VIROLOGIE MILIEU DE TRANSPORT A utiliser pour tout prélèvement destiné à la CULTURE. Il est disponible à la Réception Centrale des Analyses (Laboratoires). Dans les services cliniques, il doit être conservé congelé, et décongelé au moment de son utilisation. Durée de péremption : 1 an Deux présentations existent : En tube En pot Pour : - écouvillons (peau, gorge...) - sécrétions naso-pharyngées - biopsies Pour : - urines - Lavages Broncho- Alvéolaires - Liquides amniotiques TRANSPORT Tout prélèvement doit être acheminé immédiatement au laboratoire +++ En cas d'envoi différé, conserver le prélèvement le moins longtemps possible, selon les indications suivantes : NATURE LCR (PCR) TOUT PRELEVEMENT POUR CULTURE : écouvillons, sécrétions, liquides, urines, biopsies, selles SANG HEPARINE (virémie) SANG TUBE SEC (sérologie) SANG EDTA (PCR) TEMPERATURE Congélation si possible Sinon : 4 Congélation si possible Sinon : 4 Conservation impossible t ambiante t ambiante

2 PRELEVEMENTS CUTANES FAIRE IMPERATIVEMENT : - un prélèvement pour EXAMEN DIRECT (Microtrak ) - un prélèvement pour ISOLEMENT VIRAL (culture) LESION VESICULEUSE Aspirer le liquide vésiculaire à la seringue ou le prélever à l'écouvillon (virus libre +++) Le décharger dans un milieu de transport en tube culture de virus Etaler le prélèvement sur les 2 puits. Laisser sécher et fixer à l'acétone immunofluorescence LESION CROUTEUSE Enlever la croûte à l aiguille Ecouvillonner vigoureusement le plancher de la vésicule (cellules infectées) Etaler le prélèvement sur les 2 puits Laisser sécher et fixer à l'acétone immunofluorescence Répéter l'opération avec un deuxième écouvillon Décharger le prélèvement dans un milieu de transport en tube culture de virus

3 PRELEVEMENTS RESPIRATOIRES PRELEVEMENT DE GORGE Milieu de transport Ecouvillonner énergiquement Décharger l écouvillon en tube le pharynx et la région dans le milieu de transport amygdalienne transport Jeter l écouvillon Envoyer le milieu de SECRETIONS NASO-PHARYNGEES Aspirer les sécrétions du rhinopharynx (min 0.5 ml) à l aide d un mucus extractor ou d une sonde gastrique n 8 montée sur seringue Décharger les sécrétions dans un milieu de transport Envoyer le milieu de transport LAVAGES BRONCHO-ALVEOLAIRES Recueillir le produit du lavage dans un pot stérile Transférer une partie du liquide dans un pot de milieu de transport (volume à volume ) Envoyer le milieu de transport

4 BIOPSIES PAR CULTURE Déposer un fragment dans un tube de milieu de transport PAR PCR Déposer le fragment biopsique dans un tube sec Humidifier avec une goutte de sérum physiologique Ne pas diluer le prélèvement dans un grand volume de liquide +++

5 SELLES En cas d impossibilité d obtenir des selles, pratiquer un écouvillonnage rectal (en culture, rendement inférieur à celui de la selle). SELLES Mettre l équivalent d une noix de selle (5 à 10 g), à sec, dans un pot stérile. ECOUVILLONNAGE RECTAL Milieu de transport Introduire l écouvillon dans l anus Décharger l écouvillon en tube jusqu à l ampoule rectale et le tourner dans le mileu de transport sur son axe Jeter l écouvillon Envoyer le milieu de transport

6 RECHERCHE D'UNE VIREMIE PAR CULTURE Concerne essentiellement la recherche de Cytomégalovirus (CMV). Le virus est détecté par culture sur cellules et par immunocytochimie. La culture nécessite un tube bien rempli de sang sur HEPARINE (bouchon vert). Agiter immédiatement le tube par retournement (4 ou 5) pour éviter la formation de microcaillots Le sang doit parvenir avant la fin de la matinée au laboratoire, pour permettre la séparation des leucocytes. Les tubes non parvenus dans les délais seront non utilisés +++. PAR PCR Le prélèvement doit être fait sur EDTA (bouchon mauve). Les impératifs de délai de transmission au laboratoire sont les mêmes que pour le tube hépariné.

7 RECHERCHE DE VIRUS DANS LE LIQUIDE CEPHALO-RACHIDIEN (LCR) Les recherches virales dans le LCR se font par biologie moléculaire. Le LCR doit être recueilli dans un tube sec et stérile. Si possible, prescrire les recherches virologiques en même temps que la cytologie et la bactériologie +++ En cas de prescription retardée, prévenir au plus tôt le laboratoire de Virologie qui ne conserve les LCR adressés en Bactériologie que pendant une semaine.

EVOLUTIONS DU REFERENTIEL DES EXAMENS BIOMNIS Mises à jour applicables au : 01/01/2017

EVOLUTIONS DU REFERENTIEL DES EXAMENS BIOMNIS Mises à jour applicables au : 01/01/2017 HYALS ADENC Acide hyaluronique Adénovirus - culture 1 ml Sérum ou Plasma Hépariné Centrifuger rapidement et séparer le surnageant Joindre les renseignements cliniques. Enzymoimmunologie Turbidimétrie 4

Plus en détail

DOCUMENTS D'ACCOMPAGNEMENT

DOCUMENTS D'ACCOMPAGNEMENT DOCUMENTS D'ACCOMPAGNEMENT Pour permettre au laboratoire de réaliser les prestations analytiques les plus adaptées aux besoins, il convient de toujours joindre aux prélèvements un document précisant :

Plus en détail

CATALOGUE CHEVAL. Laboratoire Vétérinaire Départemental du Rhône (LVD69)

CATALOGUE CHEVAL. Laboratoire Vétérinaire Départemental du Rhône (LVD69) Laboratoire Vétérinaire Départemental du Rhône (LVD69) VetAgro Sup Campus Vétérinaire de Lyon Bâtiment Galtier niveau 1 BP 35 1, avenue Bourgelat 69280 MARCY L ETOILE Téléphone : +33 (0)4 78 87 82 04 Télécopie

Plus en détail

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle»

Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Herpès génital et grossesse Faisabilité/intérêt des prélèvements «à l aveugle» Point de vue du Virologue Marianne COSTE-BUREL, Service de Virologie, CHU NANTES Quelques Chiffres (rapport HAS mai 2016)

Plus en détail

Examens microbiologiques (autres que ECBU et hémocultures) : les bonnes pratiques

Examens microbiologiques (autres que ECBU et hémocultures) : les bonnes pratiques Biologie médicale Examens microbiologiques (autres que ECBU et hémocultures) : Objet Domaine d application Ce mode opératoire explique les bonnes pratiques de réalisation des prélèvements pour examens

Plus en détail

UF VIROLOGIE. Responsable de Pôle Dr B. RIGOU poste Chef de service Pr R. Césaire poste 24 24

UF VIROLOGIE. Responsable de Pôle Dr B. RIGOU poste Chef de service Pr R. Césaire poste 24 24 Responsable de Pôle Dr B. RIGOU poste 97 75 Chef de service Pr R. Césaire poste 24 24 Praticiens hospitaliers Dr F. Najioullah poste 3614 Dr L. Fagour poste 1031 Cadre de santé M J. Neret poste : 35-73

Plus en détail

Laboratoire de Virologie

Laboratoire de Virologie Laboratoire de Virologie Secteurs d activité Localisation labo - lieux réceptions échantillons (n bâtiment GHPS) Horaires réception échantillons Du lundi au vendredi samedi Dimanche et jours fériés N téléphone

Plus en détail

Fiche 1. Dépistage des patients porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM)

Fiche 1. Dépistage des patients porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) Fiche 1 EN DEHORS D UN CONTEXTE ÉPIDÉMIQUE 1 Dépistage des patients porteurs de Le dépistage doit être réalisé dans un cadre défini par le CLIN de l établissement. Les mesures appliquées aux patients porteurs

Plus en détail

30/10/2012 ARLIN PACA /

30/10/2012 ARLIN PACA / ARLIN PACA / 2012 1 1 Diagnostic biologique et clinique difficile à faire. A l origine d un tiers de toutes les affections respiratoires des voies aériennes supérieures ARLIN PACA / 2012 2 2 Par culture

Plus en détail

Intérêt : Préconisations pour le prélèvement : Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire.

Intérêt : Préconisations pour le prélèvement : Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire. Ce recueil permet l analyse de certains paramètres de biochimie urinaire. Au lever : Vider la totalité de la vessie dans les toilettes. Noter sur le flacon : nom, prénom, date et heure de départ de recueil

Plus en détail

DERMATOSE BULLEUSE TOXIQUE ALLERGOBIOTEC

DERMATOSE BULLEUSE TOXIQUE ALLERGOBIOTEC DERMATOSE BULLEUSE TOXIQUE ALLERGOBIOTEC AUCUN PRELEVEMENT NE DOIT ETRE REALISER AVANT D AVOIR CONTACTER AURORE ROZIERES (Tel : 0033.6.77.77.20.23) NOM du patient :. PRENOM du patient :... Nom du médecin

Plus en détail

Choix des récipients/matériel : Prélèvements de microbiologie

Choix des récipients/matériel : Prélèvements de microbiologie 1. OBJET Cte fiche d'instruction est destinée aux préleveurs. Elle présente le matériel les récipients à utiliser en fonction des analyses demandées. 2. DOMAINE D'APPLICATION ET RESPONSABILITÉS Les prélèvements

Plus en détail

Prélèvements bactériologiques

Prélèvements bactériologiques Prélèvements bactériologiques Diagnostique direct : on recherche la bactérie responsable de l infection. Le prélèvement peut se faire soit au niveau du foyer infectieux soit à distance. Importance de :

Plus en détail

Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00. Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75

Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00. Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75 INSTRUCTIONS GENERALES Les prélèvements sont réceptionnés au laboratoire du lundi 9h00 au vendredi 17h00 Le N de téléphone de contact du laboratoire est le 02 / 764 68 75 Aucun prélèvement ne doit être

Plus en détail

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques?

GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? GINGIVO-STOMATITES HERPETIQUES: Quels prélèvements et quelles techniques? Dr C. ZANDOTTI Laboratoire de Virologie du Pr D. Raoult CHU Timone, Marseille. Virus herpes simplex (HSV) Virus strictement humain,

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE RAPIDE Pour une utilisation avec l analyseur Sofia uniquement.

GUIDE DE RÉFÉRENCE RAPIDE Pour une utilisation avec l analyseur Sofia uniquement. Analyseur et méthode fluorométrique VRS GUIDE DE RÉFÉRENCE RAPIDE Pour une utilisation avec l analyseur Sofia uniquement. Lire attentivement la notice et le mode d emploi avant d utiliser le guide de référence

Plus en détail

LE ROLE DE L INFIRMIER(E) EN LIEN AVEC LES EXAMENS DE LABORATOIRE LES EXAMENS COMPLEMENTAIRES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE

LE ROLE DE L INFIRMIER(E) EN LIEN AVEC LES EXAMENS DE LABORATOIRE LES EXAMENS COMPLEMENTAIRES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE LE ROLE DE L INFIRMIER(E) EN LIEN AVEC LES EXAMENS DE LABORATOIRE OBJECTIFS DE LA SEQUENCE Connaître le rôle infirmier dans la réalisation De l hémoculture De la ponction lombaire Savoir les normes des

Plus en détail

Précautions standard (urgences, cabinet) si un patient tousse

Précautions standard (urgences, cabinet) si un patient tousse Précautions standard (urgences, cabinet) si un patient tousse Patient : Masque chirurgical Désinfection des mains avec SHA Placé dans une pièce individuelle Soignants : Au minimum masque chirurgical Désinfection

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application :

MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 5. CHOIX DU MATERIEL Vous trouverez en annexes les listes des analyses sanguines, urinaires, bactériologiques et conditions préanalytiques. Si une analyse ne figure pas dans une des listes, merci de contacter

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2014-2015 Méthodes virologiques courantes Méthodes directes : détecter l agent infectieux ou l un de ses composants - infectiosité

Plus en détail

SURVEILLANCE DES INFECTIONS LIEES AU NOUVEAU CORONAVIRUS (NCoV) Définition de cas, signalement et confirmation biologique Mise à jour : 8 mai 2013

SURVEILLANCE DES INFECTIONS LIEES AU NOUVEAU CORONAVIRUS (NCoV) Définition de cas, signalement et confirmation biologique Mise à jour : 8 mai 2013 SURVEILLANCE DES INFECTIONS LIEES AU NOUVEAU CORONAVIRUS (NCoV) Définition de cas, signalement et confirmation biologique Mise à jour : 8 mai 2013 Contexte Le 7 mai 2013, un cas d infection respiratoire

Plus en détail

Date : 05/11/2015 Fonction : Chef de service Nom : MERENS Audrey Visa : Informatique

Date : 05/11/2015 Fonction : Chef de service Nom : MERENS Audrey Visa : Informatique moléculaire microbiologique BMM Page : 1 / 12 VERSION COMMENTAIRE DATE 1 Création 05/11/2015 Rédaction Vérification Approbation Validation Date : 02/11/2015 Fonction : Adjoint Nom : DELAUNE Déborah Visa

Plus en détail

et de Cytologie Pathologiques

et de Cytologie Pathologiques MANUEL DE PRÉLÈVEMENT Service d Anatomie et de Cytologie Pathologiques CRÉDIT PHOTO : GHICL - JUILLET 2015 - VERSION 1 MANUEL DE PRELEVEMENT ACP VERSION 1 JUILLET 2015 SERVICE ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES

Plus en détail

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe

Tableau pour la conservation et le transport des spécimens à l externe 1. OBJECTIF : Ce document comprend un tableau indiquant les informations nécessaires la conservation des spécimens, à l externe. Il comprend aussi un tableau indiquant les informations nécessaires pour

Plus en détail

Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild

Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild Prélèvement de plaie : pourquoi? quand? comment? Dr Sylvie Meaume, dermatologue gériatre Hôpital Rothschild sylvie.meaume@rth.aphp.fr Pourquoi faire un prélèvement bactériologique? Pour faire le diagnostic

Plus en détail

G UIDE P RATIQUE D ES A NALYSES S PECIALISEES

G UIDE P RATIQUE D ES A NALYSES S PECIALISEES REPUBLIQUE TUNISIENNE -------------------- MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ------------------------- INSTITUT PASTEUR DE TUNIS 13,Place Pasteur-B.P.74-1002Tunis-Belvédère Tel:(216) 71783 022-71 843 755

Plus en détail

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique.

Méthodes et stratégies de diagnostic virologique. Méthodes et stratégies de diagnostic virologique marie-edith.lafon@u-bordeaux.fr 2016-2017 - Principales méthodes de diagnostic virologique prélèvements, sérologies, biologie moléculaire, - Exemples par

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

PROTOCOLES de recueil Préconisations pour le patient

PROTOCOLES de recueil Préconisations pour le patient LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE I. BARLIER C1 - INS 02 Version 4 PROTOCOLES de recueil Préconisations pour le patient Rédacteur Vérificateur Approbateur Date d application Vanessa Dazzan Isabelle Barlier

Plus en détail

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses Je suis victime d un AES (Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? IMMEDIATEMENT Peau J effectue les premiers gestes : Je ne fais pas saigner (laisser saigner

Plus en détail

SEROLOGIE matrice quantité conditionnement conservation délai avant analyse commentaires. froid positif

SEROLOGIE matrice quantité conditionnement conservation délai avant analyse commentaires. froid positif SEROLOGIE matrice quantité conditionnement conservation délai avant analyse commentaires généralité sérum BVD antigènemie sérum sang idéalement < mais dépend plus de la qualité physicochimique du prélèvement

Plus en détail

PRÉLÈVEMENT ET ENVOI D'ÉCHANTILLONS

PRÉLÈVEMENT ET ENVOI D'ÉCHANTILLONS Eidgenössisches Departement für Verteidigung, Bevölkerungsschutz und Sport VBS PRÉLÈVEMENT ET ENVOI D'ÉCHANTILLONS ANALYSE BACTÉRIOLOGIQUE D'ÉCHANTILLONS CLINIQUES Prière d'annoncer par téléphone l'envoi

Plus en détail

Qualité des Analyses en Microbiologie : le rôle clé du Vétérinaire traitant et de son équipe

Qualité des Analyses en Microbiologie : le rôle clé du Vétérinaire traitant et de son équipe Qualité des Analyses en Microbiologie : le rôle clé du Vétérinaire traitant et de son équipe Les progrès récents en biologie médicale sont attribuables, bien sûr, au développement de nouvelles technologies,

Plus en détail

VIROLOGIE ADENOVIRUS : CULTURES ORIENTEES ET IDENTIFICATION

VIROLOGIE ADENOVIRUS : CULTURES ORIENTEES ET IDENTIFICATION VIROLOGIE ADENOVIRUS : CULTURES ORIENTEES ET IDENTIFICATION ADENOVIRUS : RECHERCHE DIRECTE SUR LIQUIDES BIOLOGIQUES AUTRES QUE SELLES PAR IMMUNOFLUORESENCE OU PAR AMPLIFICATION MOLECULAIRE ADENOVIRUS :

Plus en détail

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Justifications : La fièvre Q est une zoonose causée par Coxiella burnetii, bactérie intracellulaire stricte. Les études séro-épidémiologiques démontrent

Plus en détail

Traitement des prélèvements en Bactériologie. Marie-Cécile Ploy Bactériologie-Virologie-Hygiène CHU Dupuytren, Limoges

Traitement des prélèvements en Bactériologie. Marie-Cécile Ploy Bactériologie-Virologie-Hygiène CHU Dupuytren, Limoges Traitement des prélèvements en Bactériologie Marie-Cécile Ploy Bactériologie-Virologie-Hygiène CHU Dupuytren, Limoges Services cliniques Prélèvements Acheminement en urgence Méningites, prélèvements profonds

Plus en détail

NE JAMAIS TRANSVASER D UN TUBE A L AUTRE!

NE JAMAIS TRANSVASER D UN TUBE A L AUTRE! Auteur : TOITOT Geraldine Validateur : EL HAMRI Mohamed Page 1 sur 5 Vérificateur(s) : Marine HERPSON Approbateur : EL HAMRI Mohamed 1. 1 I. LE PRELEVEMENT SANGUIN L ordre de remplissage des tubes lors

Plus en détail

Version 1 4 Juillet 2007 Groupe de Travail Inter-Régional CCLIN Ouest

Version 1 4 Juillet 2007 Groupe de Travail Inter-Régional CCLIN Ouest Version 1 4 Juillet 2007 Groupe de Travail Inter-Régional CCLIN Ouest FICHES TECHNIQUES pour le dépistage et la décolonisation des porteurs de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline SARM FICHES

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil d'urines pour ECBU (pot sterile et urinocol) - Externes 1-R1FOR14 Version 5. 0 Applicable au : 2016-01-07 Date de vérification Validation Approbation 2015-12-31 GARROS

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI PRELEVEMENTS DE SELLES Modes opératoires Biomed62 09/06/2016. La version électronique fait foi. 1/8 COPROCULTURE (BACTERIOLOGIE DES SELLES) But du test COPROCULTURE Prélèvement de selles La coproculture

Plus en détail

SURVEILLANCE DES INFECTIONS A CORONAVIRUS Recommandations et définition de cas Mise à jour : 7 décembre Contexte

SURVEILLANCE DES INFECTIONS A CORONAVIRUS Recommandations et définition de cas Mise à jour : 7 décembre Contexte SURVEILLANCE DES INFECTIONS A CORONAVIRUS Recommandations et définition de cas Mise à jour : 7 décembre 2012 Contexte En septembre 2012, deux cas confirmés de pneumonies sévères à nouveau coronavirus ont

Plus en détail

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Plaies chroniques Prélèvements, interprétation Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Quelques définitions Plaie: rupture de la continuité de l enveloppe corporelle généralement associée

Plus en détail

La version électronique fait foi. La version électronique fait foi

La version électronique fait foi. La version électronique fait foi Abcès, collections purulentes fermées Adénovirus (recherche directe par Anaérobies (Recherche) Aspiration bronchique Pus. Préciser la localisation anatomique du pus bouchon stérile ou pot stérile à bouchon

Plus en détail

PROCEDURES ET RECOMMANDATIONS

PROCEDURES ET RECOMMANDATIONS Vevey Microbiologie Interne Pre-analytique en microbiologie ID 368 PRE- ET POST-ANALYTIQUE / Pré-analytique Responsable : Yves Moosmann Version 1 du 13.03.2013 PROCEDURES ET RECOMMANDATIONS TABLE DES MATIERES

Plus en détail

La version électronique fait foi. La version électronique fait foi

La version électronique fait foi. La version électronique fait foi Abcès, collections purulentes fermées Adénovirus (recherche directe par Anaérobies (Recherche) Aspiration bronchique Pus. Préciser la localisation anatomique du pus bouchon stérile ou pot stérile à bouchon

Plus en détail

de conservation flacon stérile ambiante < 2 heures sinon pullulation microbienne

de conservation flacon stérile ambiante < 2 heures sinon pullulation microbienne E.C.B.U. flacon stérile < 2 heures sinon pullulation microbienne recueil en milieu de jet flacon stérile Réfrigéré < 24 heures leucocytes altérés si > 12 heures flacon borate stérile < 48 heures bien remplir

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR UN PRELEVEMENT DE QUALITE ET JEÛNE IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE

RECOMMANDATIONS POUR UN PRELEVEMENT DE QUALITE ET JEÛNE IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE Fiche d'instruction Révision : 0 Page 1 sur 6 IMPORTANCE DE LA PHASE PRE-ANALYTIQUE Une analyse de médicale réalisée sur un prélèvement biologique (in-vitro) doit être le «reflet» de ce qui se passe chez

Plus en détail

Laboratoire d immunologie

Laboratoire d immunologie Laboratoire d immunologie Secteurs d activité Localisation labolieux réceptions échantillons (n bâtiment GHPS) Horaires réception échantillons Du lundi au vendredi samedi Dimanche et jours fériés N téléphone

Plus en détail

Code : B-PR1-PREA-F15 Version n 1 Date d'application : 06/11/2015 Page : 1 / 8

Code : B-PR1-PREA-F15 Version n 1 Date d'application : 06/11/2015 Page : 1 / 8 Page : 1 / 8 VERSION COMMENTAIRE DATE 1 Création 06/11/2015 Rédaction Vérification Approbation Validation Date : 30/10/2015 Fonction : Adjoint Nom : BIGAILLON Christine Visa : Informatique Date : 05/11/2015

Plus en détail

1. HEMATOLOGIE : réalisation d une suspension globulaire

1. HEMATOLOGIE : réalisation d une suspension globulaire Remettre le sujet et le compte-rendu à l examinateur à la fin de 1 t?preuve. 1. HEMATOLOGIE : réalisation d une suspension globulaire 1.1 Sédimentation du sang par centrifugation Vous disposez de 2 ml

Plus en détail

PRELEVEMENT DE SANG VEINEUX (DONT HEMOCULTURES)

PRELEVEMENT DE SANG VEINEUX (DONT HEMOCULTURES) INSTRUCTION Page : 1/7 Personnel pouvant effectuer le prélèvement Personnel infirmier diplômé d état : article R 4311.7 décret n 2004-802 du 29 juillet 2004 Techniciens de laboratoire disposant du certificat

Plus en détail

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE?

INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? INFECTION DU PIED DIABETIQUE (hors ostéite) : QUELS PRELEVEMENTS A VISEE MICROBIOLOGIQUE? Journée régionale sur l infection du pied diabétique 1er juin 2007 Anne Vachée Fédération de biologie CH de Roubaix

Plus en détail

DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE

DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE DIAGNOSTIC VIROLOGIQUE La mission d un laboratoire de virologie - Le diagnostic par isolement des virus et leur identification (grippe, entérovirus) - Suivre l évolution biologique de l infection - Prévenir

Plus en détail

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient

Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient Date d application : 2015-02-26 C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patient C1-4ENR34 Version 1 Preconisations pour le recueil des echantillons par le patientpage

Plus en détail

Manuel des Prélèvements. Prélèvements génitaux. Approbation : Jean BONFILS

Manuel des Prélèvements. Prélèvements génitaux. Approbation : Jean BONFILS CBM MA-G-C/015v02 Manuel des Prélèvements Prélèvements génitaux Approbation : Jean BONFILS Date d application Diffusion non contrôlée PRELEVEMENT VAGINAL RECHERCHE STANDARD RECHERCHE CHLAMYDIAE RECHERCHE

Plus en détail

Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient

Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient C1-4ENR34 Version 2 Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient Date d application : 2016-08-09 C1-4ENR34 Version 2 Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient Page

Plus en détail

Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient

Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient C1-4ENR34 Version 2 Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient Date d application : 2016-04-09 C1-4ENR34 Version 2 Préconisations pour le recueil des échantillons par le patient Page

Plus en détail

Recueil d urine pour ECBU

Recueil d urine pour ECBU Recueil d urine pour ECBU L examen cytobactériologique des urines permet de rechercher une infection urinaire et d identifier le(s) microorganisme(s) en cause. Flacon à récupérer au préalable au laboratoire.

Plus en détail

4.5.4 Les analyses de laboratoire Les tests de laboratoires programmés pour les cas et les témoins sont présents dans les tableaux suivants:

4.5.4 Les analyses de laboratoire Les tests de laboratoires programmés pour les cas et les témoins sont présents dans les tableaux suivants: 4.5.4 Les analyses de laboratoire Les tests de laboratoires programmés pour les cas et les témoins sont présents dans les tableaux suivants: Sang vif Tous Flacon d hémocultur e culture du sang * Binax

Plus en détail

2 Place de l Abattoir STRASBOURG Tél Télécopie :

2 Place de l Abattoir STRASBOURG Tél Télécopie : Accréditation Cofrac N 1-1357 Portée disponible sur www.cofrac.fr 2 Place de l Abattoir 67200 STRASBOURG Tél. 03.69.33.23.23 Télécopie : 03.69.33.23.00 Heures d ouverture : 8h 12h30 13h30 17h30 Du lundi

Plus en détail

Le tableau suivant définit les habilitations pour les différents types de prélèvements :

Le tableau suivant définit les habilitations pour les différents types de prélèvements : Chapitre E Réalisation des prélèvements E.1 - Habilitation du personnel Le tableau suivant définit les habilitations pour les différents types de prélèvements : PRELEVEMENT / PRELEVEUR Techniciens de laboratoire*

Plus en détail

PRÉLÈVEMENT ET ENVOI D ÉCHANTILLONS

PRÉLÈVEMENT ET ENVOI D ÉCHANTILLONS Eidgenössisches Departement für Verteidigung, Bevölkerungsschutz und Sport VBS PRÉLÈVEMENT ET ENVOI D ÉCHANTILLONS VIROLOGIE Prière d annoncer par téléphone l envoi d échantillons au 058 468 14 01 (réception)

Plus en détail

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0493

Registre STS Numéro d accréditation : STS 0493 Norme internationale : ISO 15189:2012 Norme suisse : SN EN ISO 15189:2013 Clinique de la Source Laboratoires Avenue Vinet 30 CH-1004 Lausanne Responsable : Responsable Ass. Qualité : M. Jean Balmer Mme

Plus en détail

Progensa PCA3 Urine Specimen Transport Kit

Progensa PCA3 Urine Specimen Transport Kit Urine Specimen Transport Kit Instructions à l usage des médecins Pour diagnostic in vitro. Réservé à l exportation américaine. Instructions 1. Il peut être utile de demander au patient de consommer une

Plus en détail

Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV

Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV Expositions aux aux liquides biologiques Etat des des lieux et et recommandations actuelles Dr F. Zysset Médecine du personnel Lausanne - CHUV La main au travail Lausanne 18-19 novembre 2004 Pré-requis

Plus en détail

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 N. Gonorrhoeae Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 Introduction Agent de la blennorragie, de la gonoccie ou encore gonorrhée Cocci à Gram

Plus en détail

Critères d'acceptation et de rejet des demandes et échantillons. Anomalie rencontrée Décision NC Clarilab?

Critères d'acceptation et de rejet des demandes et échantillons. Anomalie rencontrée Décision NC Clarilab? Absence de prescripteur +/- coordonnées+/- adeli Absence date de prescription Absence de signature du prescripteur Absence identité du patient Absence de documents annexes : pour envoi Biomnis ou Cerba

Plus en détail

Accident d exposition au sang

Accident d exposition au sang Accident d exposition au sang 1. Définition : On définit comme accident avec exposition au sang tout contact percutané (piqûre, coupure) ou muqueux (œil, bouche) ou sur peau lésée (eczéma, plaie) avec

Plus en détail

Manuel de prélèvement

Manuel de prélèvement Manuel de prélèvement Version n 1 - Septembre 2012 éalisé par : le pôle Biologie Pathologie Pharmacie la Coordination Générale des Soins et la Direction Qualité Droits du Patient ref : H/LA/PE/MO004 copyright

Plus en détail

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale

Diagnostic des infections respiratoires d origine virale ENSEIGNEMENT POST UNIVERSITAIRE MICROBIOLOGIE Diagnostic des infections respiratoires d origine virale Dr Salma MHALLA Laboratoire de Microbiologie CHU F. Bourguiba Monastir Monastir le 16/02/2012 Pourquoi

Plus en détail

INFORMATIONS GENERLES

INFORMATIONS GENERLES Nature Echantillon/ Espèce animale Motif (non exhaustif) Maladie/ Recherche Méthode(s) appliquée(s) Par défaut SERUM Achat Brucellose, Sérologie EAT Brucellose, sérologie EAT+ELISA individuel. Prophylaxie

Plus en détail

le dépistage et la surveillance de lésions liées au virus HPV

le dépistage et la surveillance de lésions liées au virus HPV Etant à risque, je comprends le dépistage et la surveillance de lésions liées au virus HPV Les infections virales à papillomavirus humain, peuvent être à l origine de lésions précancéreuses au niveau du

Plus en détail

Ponction lombaire sous Kalinox

Ponction lombaire sous Kalinox Ponction lombaire sous Kalinox 1-Définition 2-Objectif Les méninges constituent une enveloppe protégeant l ensemble du système nerveux central, c est-à-dire le cerveau et la moelle épinière. Entre les

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL

DIRECTIVES POUR L AGENT A SON DOMICILE OU SUR SON LIEU DE TRAVAIL CHU DE LIEGE Direction Médicale Sites : Sart-Tilman N.-D. des Bruyères Ourthe-Amblève Brull Aywaille Titre : Procédure de prise en charge des membres du personnel du CHU suspects de grippe A H1N1v2009.

Plus en détail

Andreole( et al ARS 11/09/2014 Source SPILF

Andreole( et al ARS 11/09/2014 Source SPILF Source SPILF EBOLA 2014 Diagnostic Biologique EBOLA : CinéAque des marqueurs biologiques Diagnostic Virologique Sang, selles RT-PCR, Elisa IgM IgG, Isolement par culture virale Actuellement et en France,

Plus en détail

Examen Cytobactériologique des urines

Examen Cytobactériologique des urines Indexation : PRE AS IN 001 Page 1 sur 9 Rédaction : MORISSE MATTHIEU Date : 04/10/2011 Vérification : LEBERT FRANCOISE Date : 18/10/2011 Approbation : CLEMENT PATRICE Date : 18/10/2011 Examen Cytobactériologique

Plus en détail

Laboratoire coprologie fonctionnelle

Laboratoire coprologie fonctionnelle Laboratoire coprologie fonctionnelle Secteurs d activité Coprologie fonctionnelle Localisation labolieux réceptions échantillons (n bâtiment GHPS) La force 3 ième étage (41) Horaires réception échantillons

Plus en détail

PRESTATIONS DU GROUPE VIROLOGIE

PRESTATIONS DU GROUPE VIROLOGIE Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS PRESTATIONS DU GROUPE VIROLOGIE ÉCHANTILLONS CLINIQUES La meilleure méthode pour identifier les différents virus

Plus en détail

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV)

Infection maternofoetales et néonatales à Herpes simplex (HSV) Surveillance des cas d herpès néonatal enquête 2011-2015 auprès des services de Pédiatrie et Laboratoires Epidémiologie : Les virus herpès simplex de type 1 et 2 (HSV1 et HSV2) sont surtout responsables

Plus en détail

La version électronique fait foi

La version électronique fait foi Abcès, collections purulentes fermées Adénovirus (recherche directe par Anaérobies (Recherche) Aspiration bronchique Pus. Préciser la localisation anatomique du pus Seringue sans aiguille avec bouchon

Plus en détail

Prise en charge Infirmière d une intoxication médicamenteuse.

Prise en charge Infirmière d une intoxication médicamenteuse. d une intoxication médicamenteuse. v Déshabillage du patient v Mise en place d un scope v Prise des constantes et évaluation du score de Glasgow v Pose d une VVP et faire un bilan complet v Pose d un sérum

Plus en détail

Demande d analyses en cas de série d avortements bovins

Demande d analyses en cas de série d avortements bovins Demande d analyses en cas de série d avortements bovins Numéro EDE de l exploitation : Atelier prélevé : Laitier Nom, prénom, raison sociale : Adresse : Allaitant Nom et prénom du vétérinaire sanitaire

Plus en détail

C1-INS02 Version 3. Fiche d'instruction Preconisations patient

C1-INS02 Version 3. Fiche d'instruction Preconisations patient C1-INS02 Version 3 LBM GSY Fiche d'instruction Preconisations patient Date d application : 2015-06-29 1. Objet et domaine d application Cette fiche d instruction décrit les préconisations à respecter pour

Plus en détail

Clés pour un prélèvement cytologique diagnostique D R. E V E R A M E R Y D V M, D I P L. A C V P, D I P L. E C V C P

Clés pour un prélèvement cytologique diagnostique D R. E V E R A M E R Y D V M, D I P L. A C V P, D I P L. E C V C P Clés pour un prélèvement cytologique diagnostique D R. E V E R A M E R Y D V M, D I P L. A C V P, D I P L. E C V C P CYTOLOGIE: FORCES ET FAIBLESSES Forces: Peu invasif Presque tous les tissus Résultat

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Pourquoi dépister les IST? C est quoi les IST, quels sont leurs risques? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles Virus:

Plus en détail

Prélèvement et envoi d échantillons Centre national de référence pour les maladies transmises par les tiques NRZK

Prélèvement et envoi d échantillons Centre national de référence pour les maladies transmises par les tiques NRZK Janvier 2016 Prélèvement et envoi d échantillons Centre national de référence pour les maladies transmises par les tiques NRZK Ce document est une compilation basée sur les listes d analyse des instituts

Plus en détail

Référence : AN-QUA-15. Le service est accessible du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00

Référence : AN-QUA-15. Le service est accessible du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00 Date de mise en application : 23/09/2014 Page 1 sur 5 1. Objet Le manuel de contient toutes les informations relatives aux traitements des échantillons primaires (s) ainsi qu aux conditions de et d acheminement

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez

LBM Canarelli Colonna Fernandez Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU (tube bouchon vert) et/ou Chimie urinaire (tube bouchon beige) Acheminement

Plus en détail

MiniCollect Microtubes Plasma Héparine

MiniCollect Microtubes Plasma Héparine Informations générales Application : Les microtubes MiniCollect VACUETTE Plasma sont utilisés pour la détermination de la chimie clinique dans le plasma. Ils sont adaptés aux prélèvements capillaires et

Plus en détail

VIROLOGIE. S.Serre, Responsable des opérations de diagnostic sanitaire

VIROLOGIE. S.Serre, Responsable des opérations de diagnostic sanitaire VIROLOGIE S.Serre, Responsable des opérations de diagnostic sanitaire SOMMAIRE Recommandations FELASA Virologie : pourquoi la sérologie? Choix des animaux Critères d évaluation Principe des méthodes Interprétation

Plus en détail

Item 290 Le médecin préleveur de cellules et/ou tissus pour des examens d anatomie et de cytologie pathologiques

Item 290 Le médecin préleveur de cellules et/ou tissus pour des examens d anatomie et de cytologie pathologiques Item 290 Le médecin préleveur de cellules et/ou tissus pour des examens d anatomie et de cytologie pathologiques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités...

Plus en détail

Définition. Fièvre hémorragique virale très grave Tauxdelétalité 90% Cause:virusEBOLA Premiercas:1976(RDCongo) PrèsdelarivièreEbola,nomdelamaladie.

Définition. Fièvre hémorragique virale très grave Tauxdelétalité 90% Cause:virusEBOLA Premiercas:1976(RDCongo) PrèsdelarivièreEbola,nomdelamaladie. FIEVRE EBOLA Définition Fièvre hémorragique virale très grave Tauxdelétalité 90% Cause:virusEBOLA Premiercas:1976(RDCongo) PrèsdelarivièreEbola,nomdelamaladie. Les virus Ebola Virus Ebola Famille Filoviridæ

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENTS

MANUEL DE PRELEVEMENTS PAGE : 5 / 24 3- BONS DE DEMANDE D'ANALYSE DE BIOLOGIE MEDICALE Urgences vitales (bon Rose) Permanence des soins (PDS) (bon Bleu) Routine / Demande prioritaire Biochimie / Hormonologie / Marqueurs / Toxicologie

Plus en détail

CATT - matériel. Kit CATT, boîte de réactifs. KIT CATT, accessoires

CATT - matériel. Kit CATT, boîte de réactifs. KIT CATT, accessoires CATT CATT - matériel Kit CATT, boîte de réactifs Antigène CATT (2,5 ml / flacon, 10 flacons) Tampon CATT (30 ml / flacon) Contrôle positif (0,5 ml / flacon) Contrôle négatif (0,5 ml / flacon) KIT CATT,

Plus en détail

FORMULAIRE. Recueil de Selles. Date de vérification Validation Approbation

FORMULAIRE. Recueil de Selles. Date de vérification Validation Approbation UNIBIO BIOMED34 FORMULAIRE Recueil de Selles 1-R1FOR12 Version 4. 0 Applicable au : 2016-07-26 Date de vérification Validation Approbation 2016-06-08 GARROS Sophie ASSENAT Audrey 2016-06-10 2016-07-26

Plus en détail