Pauvreté et précarité en Lorraine

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pauvreté et précarité en Lorraine"

Transcription

1 Pauvreté et précarité en Lorraine Quelques éléments de diagnostic Rencontre territoriale du 8 novembre 2013 Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Contact :

2 Un diagnostic co-construit Direccte ARS DDCS Meurthe-et-Moselle Rectorat DDCSPP Vosges DREAL Insee Lorraine DRJSCS DDCS Moselle SGAR Lorraine DDCSPP Meuse DRAAF fondé sur le principe d objectivité 2

3 La pauvreté : une réalité multidimensionnelle Une triple approche Pauvreté monétaire On considère comme pauvre, toute personne vivant en deçà d un certain seuil (relatif) de revenu Pauvreté administrative On comptabilise les titulaires de minima sociaux autrement dit les personnes reconnues comme démunies par l administration Pauvreté en conditions de vie On mesure les privations dont souffre une partie de la population 3

4 La pauvreté monétaire ou l approche par le «niveau de vie»

5 De quoi parle-t-on? (1/2) Revenus + Prestations sociales Impôts directs = Revenu disponible du ménage Ressources 869 par mois Seuil de pauvreté 964 = par mois x 60% Niveau de vie individuel médian par mois nb d unités de consommation (UC) Niveau de vie individuel Par convention, identique pour tous les membres d un même ménage par mois 14,1% 1 personne sur 2 vit avec moins de 1606 /mois 1 personne sur 2 vit avec plus de 1606 /mois 10% des plus pauvres 10% des plus riches Sont considérées comme pauvres, les personnes disposant de moins de 60% du niveau de vie médian 5

6 De quoi parle-t-on? (2/2) Principaux seuils de pauvreté selon la composition du ménage Composition du ménage Revenu disponible mensuel (2010) Personnes seules 964 Familles monoparentales avec un enfant de moins de 14 ans Familles monoparentales avec un enfant de 14 ans ou plus Couples sans enfants Couples avec un enfant de moins de 14 ans Couples avec un enfant de 14 ans ou plus Couples avec deux enfants de moins de 14 ans Couples avec deux enfants dont un de moins de 14 ans Couples avec deux enfants de plus de 14 ans Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquetes Revenus fiscaux et sociaux Champ : personnes vivant en France métropolitaine dans un ménage dont le revenu est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante Taux de pauvreté en France métropolitaine 14,5% 14,2% 13,6% 13,4% 14,1% 12,9% 12,6% 13% Sources : Insee-DGI, enquêtes Revenus fiscaux et sociaux rétropolées de 1996 à 2004, Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquêtes Revenus fiscaux et sociaux 2005 à

7 1 Lorrain sur 7 vit sous le seuil de pauvreté Avec 14,6%, la Lorraine est, en 2010, la 8e région de France la plus touchée par la pauvreté Taux de pauvreté en France métropolitaine en 2010 (14,1%) 19,5% 15,3% 15,4% 14,6 % Tx de pauvreté à 60 % (< 964 ) Tx de pauvreté à 50 % (< 803 ) Tx de pauvreté à 40 % (< 642 ) Meurthe-et-Moselle 14,0 7,8 3,2 Meuse 15,5 8,2 3,2 Moselle 14,5 8,0 3,4 Vosges 15,3 8,2 3,3 Lorraine 14,6 8,0 3,3 France métropolitaine 14,1 7,8 3,2 Source : Insee RDL ,2% Un taux de pauvreté en hausse dans les quatre départements lorrains 14,9% Meuse 15,5% 15,3% Vosges 19,4% 16,3% 19,7% IGN DRJSCS de Lorraine 2013 Source : Insee RDL ,9% 13,7% 13,2% 13,0% 12,8% 14,5% 13,9% 13,5% 13,2% 14,5% Moselle France 14,1% 14,0% Meurthe-et- Moselle Source : Insee RDL

8 Une pauvreté urbaine et rurale Taux de pauvreté selon le type de la commune Communes rurales Communes urbaines Meurthe-et-Moselle 9,8 15,4 Meuse 13,1 18,8 Moselle 8,9 16,5 Vosges 13,8 16,0 Lorraine 10,7 16,2 France métropolitaine 11,8 14,8 Source : Insee, Revenus disponibles localisés 2010 Est considéré comme unité urbaine un ensemble d'une ou plusieurs communes présentant une continuité du tissu bâti (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins habitants. Sont considérées comme rurales les communes qui ne rentrent pas dans la constitution d'une unité urbaine IGN, Insee 2013 Source : Insee, revenus fiscaux localisés

9 85 quartiers prioritaires (38 ZUS) répartis dans 21 unités urbaines personnes vivent dans ces quartiers Le revenu médian par UC est de % inférieur au revenu médian lorrain Le taux de bas revenu moyen est de 25,8% Dans certains quartiers, ce taux peut dépasser les 40%. Il atteint même 61% dans la Cité de la Forêt à Sarreguemines, quartier le plus pauvre de la Lorraine De véritables poches de pauvreté où toutes les populations fragiles sont sur-représentées IGN, Insee 2013 Source : Insee, revenus fiscaux localisés

10 1 jeune Lorrain sur 5 vit sous le seuil de pauvreté Taux de pauvreté en lorraine selon l âge des individus 21,6% 19,7% 14,5% 12,7% 8,8% Une pauvreté qui décroît à mesure que l âge augmente de 0 à 19 ans 20 à 24 ans de 25 à 29 ans de 30 à 64 ans 65 ans ou plus de 0 à 19 ans de 20 à 24 ans de 25 à 29 ans de 30 à 64 ans 65 ans ou plus Meurthe-et-Moselle 20,5 21,2 14,5 12,1 7,9 Meuse 22,4 19,5 13,4 13,6 10,9 Moselle 21,8 18,5 14,5 12,7 8,8 Vosges 22,8 20,2 15,1 13,6 9,0 Lorraine 21,6 19,7 14,5 12,7 8,8 France métropolitaine 20,1 19,0 13,4 12,5 9,3 Source : Insee, Revenus disponibles localisés

11 1 famille monoparentale sur 3 vit sous le seuil de pauvreté Taux de pauvreté selon le type de ménage 34,1% 6,1% 13,3% 19,5% 19,1% 18,6% La vie en couple, un certain rempart contre la pauvreté Famille monoparentale Couple sans enfant Couple avec enfants Ménage complexe Femme seule Homme seul Famille monoparentale Couple sans enfant Couple avec enfants Ménage complexe Femme seule Homme seul Meurthe-et-Moselle 33,2 5,7 12,2 20,1 18,0 19,8 Meuse 37,5 7,1 14,0 17,6 21,7 19,5 Moselle 33,1 6,1 13,6 18,9 19,4 16,7 Vosges 37,0 6,4 13,9 21,3 19,4 20,5 Lorraine 34,1 6,1 13,3 19,5 19,1 18,6 France métropolitaine 31,5 6,3 12,4 24,7 17,0 18,1 Source : Insee, Revenus disponibles localisés

12 La pauvreté administrative ou l approche par les minima sociaux

13 4 minima sociaux concentrent 96% des effectifs d allocataires Le revenu de solidarité active (RSA) socle L allocation adulte handicapé (AAH) L allocation de solidarité spécifique (ASS) Le minimum vieillesse (ASV-ASPA) Proportion d allocataires de minima sociaux fin 2011 parmi la population âgée de 20 ans ou plus 13

14 Revenu de Solidarité Active socle (1/2) Il complète les ressources initiales du foyer pour qu elles atteignent le seuil d un revenu garanti. Il s est substitué au RMI (RSA socle non majoré) et à l API (RSA socle majoré) Il est soumis à condition de ressources. Barème des mes montants forfaitaires au 01/01/2013 le RSA socle a été revalorisé de 2 % au 1er septembre Personne seule Parent isolé avec majoration (ex-api) Couple Sans enfant (grossesse) 725 Un enfant Deux enfants Par enfant supp Il est passé de 483,24 à 492,90 pour une personne seule sans enfant. Une mère isolée et sans ressources, qui a la charge d un enfant de moins de 3 ans, percevra désormais 844 euros par mois au lieu de 827 auparavant. Le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale prévoit une augmentation de 10 % du RSA socle sur cinq ans. Depuis le 01/09/2010, les moins de 25 ans ayant travaillé au moins deux ans au cours des trois dernières années peuvent également en bénéficier : le «RSA jeune» 14

15 Revenu de Solidarité Active socle (2/2) Près de personnes couvertes en Lorraine en juin 2013 NB. Le «RSA socle jeune» ne concerne que 115 Lorrains Personnes couvertes par le RSA socle en juin Un recours non systématique Observatoire DEs NOn-REcours aux droits et services Taux de non recours et de recours au RSA socle Meurthe-et-Moselle Meuse Moselle Vosges Source : CAF - Statistiques départementales et régionales Part de la population couverte par le RSA socle Meurthe-et-Moselle 4,7 Meuse 4,5 Moselle 4,0 Vosges 4,4 Lorraine 4,3 France métropolitaine 4,1 Trois types de non recours : 1. Non connaissance, lorsque l offre n est pas connue ; 2. Non-demande, lorsqu elle n est pas demandée 3. Non réception, lorsqu elle est connue, demandée, mais pas obtenue Source : Enquête sur le RSA, phase téléphonique, Dares Sources : CAF - Statistiques départementales et régionales, Insee - Estimations de population 15

16 Allocation Adulte Handicapé Destinée à des personnes handicapées, âgées de 20 ans ou plus, ne pouvant prétendre à un avantage vieillesse, une pension d invalidité ou une rente d accident du travail d un montant au moins égal à l AAH. Attribuée sous condition de ressources, si on reconnaît au demandeur un taux d incapacité d au moins 80% ou si on lui attribue un taux entre 50 % et 79 % assorti d «une restriction substantielle et durable pour l accès à l emploi». Le plafond de ressources est de 777 pour une personne seule et de pour un couple Ce plafond est majoré de 388 par mois par enfant à charge (01/01/2013) Fin 2011, l AAH est versée à près de Lorrains Nombre d'allocataires par département Part des allocataires de l AAH dans la population des 20 à 64 ans Meurthe-et-Moselle 2,2 Meuse 2,6 Moselle 2,5 Vosges 2,7 Lorraine 2,5 France métropolitaine 2,5 Meurthe-et-Moselle Meuse Moselle Vosges Sources : DREES, INSEE, DGCS, CNAF, MSA Sources : DREES, INSEE, DGCS, CNAF, MSA 16

17 Allocation de Solidarité Spécifique Destinée à des chômeurs ayant épuisé leurs droits au régime d assurance chômage. Il faut être à la recherche effective d un emploi (sauf dispense), justifier de cinq ans d activité salariée (à temps plein ou à temps partiel) dans les dix ans précédant la fin du contrat de travail et ne pas dépasser un plafond de ressources. Le plafond est de pour une personne seule ou pour un couple (01/01/2013) Fin 2011, l ASS est versée à près de Lorrains Nombre d'allocataires par département Meurthe-et-Moselle Meuse Moselle Vosges Part des allocataires de l ASS dans la population des 15 à 64 ans Meurthe-et-Moselle 0,9 Meuse 1,0 Moselle 0,9 Vosges 1,4 Lorraine 1,0 France métropolitaine 0,8 17

18 Minimum vieillesse ASV-ASPA Permet aux 65 ans et plus (60 ans en cas d incapacité de travail) d atteindre un seuil minimal de ressources : 787 pour une personne seule et pour un couple (01/04/2013) Deux allocations permettant d atteindre le niveau du minimum vieillesse : 1. l allocation supplémentaire vieillesse (ASV) 2. l allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). Créée en 2007, l ASPA se substitue progressivement à l ASV pour les nouveaux entrants. Fin 2011, l ASV-ASPA est versée à près de Lorrains Nombre d'allocataires par département Proportion d'allocataires () parmi la population âgées de 60 ans et plus Meurthe et Moselle Meuse Moselle Vosges Meurthe et Moselle 2,6 Meuse 2,4 Moselle 2,1 Vosges 2,3 Lorraine 2,3 France 3,4 Source : enquête Drees sur les allocations du minimum vieillesse et estimation de population Insee 18

19 La pauvreté en conditions de vie ou l approche par les privations

20 Au moins 8 difficultés Insuffisance de ressources Taux d endettement supérieur à un tiers ; Découverts bancaires fréquents ; recours aux économies ; sentiment de devoir s endetter pour y arriver ; etc. Retards de paiement Factures (électricité, gaz, téléphone ) ; loyer et charges ; versements d impôts ; etc. Restrictions de consommation Remplacer des meubles ; acheter des vêtements neufs ; manger de la viande tous les deux jours ; posséder deux paires de chaussures ; etc. Difficultés liées au logement Nombre de pièces < nombre de personnes ; absence de salle de bain ; logement humide ; logement bruyant ; etc. En 2011, selon l Insee 1 ménage en France sur 8 (12,6%) connaît une pauvreté en conditions de vie 29,5% des familles monoparentales ; 15,6% des couples avec trois enfants ; 13,5% des moins de 25 ans ; 15,4% des ans 27 difficultés 4 grandes dimensions (EPCV) Un ménage cumulant plus de 8 de ces difficultés est considéré comme pauvre Absence de résultats régionaux 20

21 Le chômage La plus forte hausse régionale du nombre de demandeurs d emploi en fin de mois entre juin 2008 et juin 2013 (catégorie A, B et C) + 70,7% Avec près de 11% de chômeurs au 1 er trimestre 2013, La lorraine est la 7 e région de France la plus touchée par le chômage Taux de chômage par zone d emploi au 1 er trimestre 2013 De 8,5% dans la Zone d emploi de Sarrebourg à 15% dans celle de Saint- Dié-des-Vosges IGN DRJSCS de Lorraine 2013 Source : STMT - Pôle emploi, Dares IGN GéoFla - Source : Insee, Estimations localisées d emploi, er trimestre 21

22 La non-insertion sur le marché du travail Part des jeunes de 18 à 25 ans non insérés en 2010 Part des jeunes non insérés Meurthe-et-Moselle 17,9 % Meuse 24,9 % Moselle 22,0 % Vosges 25,5 % France métropolitaine 19,9 % Source : Insee - Recensement de la population, exploitation principale IGN DRJSCS de Lorraine 2013 Source : Insee - Recensement de la population, exploitation principale Dans les Vosges, comme en Meuse, 1 jeune sur 4 n est ni en emploi, ni en études 22

23 L absence de diplôme Des sortants «pas ou peu diplômés» moins nombreux Part des pas ou peu diplômés, au sein de la population des ans non scolarisée en 1999 en 2010 Meurthe-et-Moselle 23,2 % 19,2 % Meuse 21,7 % 19,9 % Moselle 23,7 % 20,6 % Vosges 23,9 % 19,0 % France métropolitaine 24,5 % 20,8 % Source : Insee, RP1999 et RP2010 exploitations principales au lieu de résidence., mais une part de diplômés du supérieur plus faible Part des diplômés de l'enseignement supérieur au sein de la population des ans non inscrite en établissement scolaire en 1999 en 2010 Meurthe-et-Moselle 28,7 % 41,0 % Meuse 20,6 % 29,6 % Moselle 24,2 % 37,3 % Vosges 21,3 % 32,8 % France métropolitaine 29,1 % 42,7 % Source : Insee, RP1999 et RP2010 exploitations principales au lieu de résidence. 23

24 Des difficultés de lecture Plus d 1 jeune Lorrain sur 10 en difficulté de lecture Les jeunes Vosgiens (10,8%) et plus encore les jeunes Meusiens (12,0%) sont d avantage confrontés à des difficultés de lecture que les jeunes Mosellans (9,9%) ou Meurthe-et-Mosellans (9,8%) 24

25 Le mal logement (1/2) «Constituent un habitat indigne les locaux ou installations utilisés aux fins d'habitation et impropres par nature à cet usage, ainsi que les logements dont l'état, ou celui du bâtiment dans lequel ils sont situés, expose les occupants à des risques manifestes pouvant porter atteinte à leur sécurité physique ou à leur santé.» 25

26 Le mal logement (2/2) 5,7 % de logements potentiellement indignes en Lorraine (en 2005) Territoires Taux de logements PPPI Meurthe-et-Moselle 4,5% Meuse 6,0% Moselle 5,3% Vosges 7,9% Lorraine 5,7% L habitat potentiellement indigne en Lorraine par canton au 01/01/05, volumes et proportions L identification des logements potentiellement indignes repose sur l hypothèse que le Parc Privé Potentiellement Indigne est composé des ménages du parc privé habitant : soit un logement classé en catégorie cadastrale 6 dont les revenus annuels imposables sont inférieurs à 30% des plafonds de ressources HLM ; soit un logement classé en catégorie cadastrale 7 ou 8 dont les revenus annuels imposables sont inférieurs à 60% des plafonds de ressource HLM. NB. Les catégories 6, 7 et 8 représentent la frange la plus délabrée du parc privé. CETE de l Est Source : DGI, Filocom

27 Le surendettement En 2011, dossiers de surendettement ont été déposés en Lorraine Nb de dossiers Endettement pour hab moyen Meurthe-et-Moselle Meuse Moselle Vosges Lorraine France métropolitaine Source : Banque de France 27

28 «Faire de l observation et de l évaluation des pratiques habituelles de l action sociale»

29 Observer pour agir Poursuivre et enrichir le travail engagé afin de disposer d un diagnostic permanent, pertinent et partagé de la pauvreté et de l exclusion sociale en Lorraine Co-construire un tableau de bord synthétique de suivi et d évaluation des mesures spécifiques prises en Lorraine Renforcer et développer le réseau des observateurs lorrains du social Plateforme lorraine d observation sociale Faciliter l accès aux données recueillies et aux études produites 29

30 Merci de votre attention Contact :

sociale Repères croisés Franche-Comté sur la cohésion sociale Franche-Comté emploi formation insertion

sociale Repères croisés Franche-Comté sur la cohésion sociale Franche-Comté emploi formation insertion Repères croisés sur la cohésion sociale Franche-Comté Repères croisés sur la cohésion sociale Franche-Comté en Indicateurs pour la Franche-Comté et ses départements décembre 2013 emploi formation insertion

Plus en détail

Qu est-ce qu être pauvre aujourd hui? Comment évolue la pauvreté? Activités pour l élève

Qu est-ce qu être pauvre aujourd hui? Comment évolue la pauvreté? Activités pour l élève Qu est-ce qu être pauvre aujourd hui? Comment évolue la pauvreté? Activités pour l élève Répondez par vrai ou faux 1. Être pauvre, c est avoir des difficultés de paiement 2. Être pauvre signifie vivre

Plus en détail

DRJSCS. Les dossiers de la N 1. Les minima sociaux en Languedoc-Roussillon : 2009 : l entrée en vigueur du rsa

DRJSCS. Les dossiers de la N 1. Les minima sociaux en Languedoc-Roussillon : 2009 : l entrée en vigueur du rsa Les dossiers de la DRJSCS Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Languedoc-Roussillon N 1 Février 2011 Les minima sociaux en Languedoc-Roussillon : 2009 : l entrée en

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Inégalités de niveau de vie et pauvreté

Inégalités de niveau de vie et pauvreté Inégalités de niveau de vie et pauvreté Cédric Houdré, Nathalie Missègue, Juliette Ponceau* En 2010, le niveau de vie de la majorité de la population stagne ou baisse, après avoir faiblement augmenté l

Plus en détail

thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité

thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité ORS Ile-de-France - 83 - Février 2007 thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 2 ORS Ile-de-France - 84 - Février 2007 Fiche 6.1_01-24.qxp 28/02/2007

Plus en détail

ANNEXE 2. Tableau des principales prestations sociales versées avec indications de contexte utiles

ANNEXE 2. Tableau des principales prestations sociales versées avec indications de contexte utiles ANNEXE 2 Tableau des principales prestations sociales versées avec indications de contexte utiles NB : Ce tableau n est pas exhaustif : il reprend, à titre informatif, les principales prestations, à l

Plus en détail

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss

Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Projet de loi RSA et politiques d insertion Observations et propositions d amendements de l Uniopss Modalités d attribution des droits connexes au RSA Instaurer une automaticité de fait et non de droit

Plus en détail

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Mode d emploi d utilisation des données Afin de faciliter la réalisation du diagnostic, indispensable

Plus en détail

Diverses mesures d'ordre social et fiscal pour 2010

Diverses mesures d'ordre social et fiscal pour 2010 Direction des Opérations des Ressources Humaines Direction Processus et Procédures Appui Juridque et Réglementaire Destinataires Tous services Contact MIHAILOVIC Florence Tél : 01 58 35 37 19 Fax : E-mail

Plus en détail

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) 15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) Le revenu de solidarité active (RSA), mis en place depuis le 1 er juin 29 en métropole, remplace les dispositifs de minima sociaux allocation de parent isolé (API)

Plus en détail

Plan Départemental de l Habitat de l Eure

Plan Départemental de l Habitat de l Eure Département de l Eure Direction du Développement Economique et de l'aménagement du Territoire Plan Départemental de l Habitat de l Eure Fiche territoriale SCOT de la CA Seine Eure - Forêt de Bord SCOT

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

Chi res clés 2013. Île-de-France

Chi res clés 2013. Île-de-France Chires clés 2013 Île-de-France Yvelines Val-d'Oise Seine-Saint- Denis Hauts- Paris de-seine Val-de- Marne Seine-et-Marne Essonne Démographie et Territoires Social Educaon et Formaon Sport Diplômes Service

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les départements d outre-mer hors Mayotte. Sur les sites Internet de l Insee (www.insee.fr) et d Eurostat

Plus en détail

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%)

Revenu national avant impôts: 2 800 (100%) Revenu disponible: 2 100 (74%) Revenu après impôts: 1 500 (51%) Séance n 8. TD Tableau n 1. La décomposition du revenu national en 2009 Montant (milliards d euros) Part (%) Revenus d activité salariaux 1014,3 73% Revenus de la propriété 281,1 20% Revenu d activité

Plus en détail

Diagnostic territorial Octobre 2013

Diagnostic territorial Octobre 2013 Diagnostic territorial Octobre 2013 1 SOMMAIRE Page Introduction... PREMIERE PARTIE : APPROCHE DE LA PAUVRETE MONETAIRE... 1. Radiographie de la pauvreté à La Réunion... 1.1. Un essoufflement de la dynamique

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

Fiches thématiques. Revenus

Fiches thématiques. Revenus Fiches thématiques Revenus Avertissement Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu pour les données internationales mettent en ligne des actualisations pour les chiffres essentiels.

Plus en détail

Rapport de recherche

Rapport de recherche 73 Mars 2012 Les effets du RSA sur le taux de retour à l emploi des bénéficiaires Élisabeth Danzin, Véronique Simonnet, Danièle Trancart Rapport de recherche RAPPORT DE RECHERCHE Les effets du RSA sur

Plus en détail

et résultats Minima sociaux : la hausse du nombre d allocataires s accélère en 2012 N o 883 juin 2014

et résultats Minima sociaux : la hausse du nombre d allocataires s accélère en 2012 N o 883 juin 2014 ét udes et résultats N o 883 juin 2014 Minima sociaux : la hausse du nombre d allocataires s accélère en 2012 Fin 2012, 3,8 millions de personnes perçoivent l un des neuf minima sociaux, un nombre en hausse

Plus en détail

L état de la pauvreté en France

L état de la pauvreté en France Notes de l Observatoire N 1, octobre 2013 L état de la pauvreté en France Combien compte-t-on de pauvres en France? Comment évolue leur nombre? Qui est le plus concerné par la crise? A l heure où une partie

Plus en détail

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Alain Pelc www.ccmsa.msanet Rappel du dispositif Le revenu de solidarité active (rsa) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Rapport réalisé par le CRÉDOC pour le Comité consultatif du secteur financier Département Évaluation des politiques

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE. Présentation au Conseil d Orientation de l Emploi

REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE. Présentation au Conseil d Orientation de l Emploi REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE Présentation au Conseil d Orientation de l Emploi I. POURQUOI LE RSA? 1. Evolution et limites des minima sociaux 2. Les nouvelles problématiques de la pauvreté en emploi 3.

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

Parc et statut d occupation

Parc et statut d occupation Parc et statut d occupation Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 7 1.1 - PARC DE LOGEMENTS Le parc de logement est constitué de 33,5 millions de logements

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Éventail des bases de données logement

Éventail des bases de données logement Éventail des bases de données logement Vers une connaissance partagée 10e SÉMINAIRE ANNUEL DE L OBSERVATION URBAINE 13 nov. 2012 Peggy MERTINY Pôle de compétence et d'innovation sur les marchés locaux

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

Retraités du Régime Agricole

Retraités du Régime Agricole Retraités du Régime Agricole Des aides pour vivre à domicile 2015 www.msa49.fr Favoriser le maintien à domicile des personnes retraitées C est : Aider, à leur domicile, en foyer logement ou en MARPA *,

Plus en détail

La retraite et l inaptitude au travail

La retraite et l inaptitude au travail La retraite et l inaptitude au travail 1 Le calcul de la retraite Salaire annuel moyen X Taux X Trimestres du RG Calculé sur les 25 meilleures années Varie entre 160 25% minimum et 50% maximum 2 Le taux

Plus en détail

Les liens entre handicap et pauvreté : Les difficultés dans l'accès aux droits et aux ressources

Les liens entre handicap et pauvreté : Les difficultés dans l'accès aux droits et aux ressources Inspection générale des affaires sociales Les liens entre handicap et pauvreté : Les difficultés dans l'accès aux droits et aux ressources RAPPORT Établi par Christine ABROSSIMOV François CHEREQUE Membres

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Mission Territoires Observation Prospective Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale LA PAUVRETÉ EN BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal

FICHE SIGNALETIQUE. Cœur de Flandre. 1. Profil Territoire. 2 Profil Fiscal FICHE SIGNALETIQUE Pays Cœur de Flandre Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr Le pays a été reconnu le 9 mars 2004 et le premier contrat a été signé le 15 décembre 2004. Il comporte 45 communes

Plus en détail

INSEE AQUITAINE. Pauvreté en ville et à la campagne, plus intense de la pointe du Médoc à Agen LE QUATRE PAGES INSEE JUIN 2011.

INSEE AQUITAINE. Pauvreté en ville et à la campagne, plus intense de la pointe du Médoc à Agen LE QUATRE PAGES INSEE JUIN 2011. LE QUATRE PAGES Pauvreté en ville et à la campagne, plus intense de la pointe du Médoc à Agen INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES La pauvreté touche un peu moins

Plus en détail

Indicateurs Santé-Social

Indicateurs Santé-Social Synthèse Synthèse Indicateurs Santé-Social à La Réunion Synthèse régionale Septembre 2013 Sommaire Introduction 3 Répertoire des sigles 5 Données de cadrage 6 Précarité financière 8 Chômage et emploi 12

Plus en détail

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX Lundi 17 mars 2014 Direction Régionale EDF 69006 LYON 17 MARS 2014 Salle EDF 8 place Danton 69003 LYON TEL : 09 80 86 76 93 DEROULEMENT Propos introductifs

Plus en détail

Àla Réunion, 10 % de la population vit en dessous du seuil de bas revenus

Àla Réunion, 10 % de la population vit en dessous du seuil de bas revenus Synthèse des études existantes sur la pauvreté à la Réunion Franck Temporal Àla Réunion, 10 % de la population vit en dessous du seuil de bas revenus estimé à 360 euros par mois en moyenne par unité de

Plus en détail

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé L offre FOBA Des outils d aide à la vente Budget Retraite Augmenter la vente des différentes solutions retraite ANI Générer des rendez-vous qualifiés et réduire le délai de décision pour la souscription

Plus en détail

Loi de Finances pour 2008 du 24 décembre 2007 et loi de finances rectificative 2007 du 25 décembre 2007

Loi de Finances pour 2008 du 24 décembre 2007 et loi de finances rectificative 2007 du 25 décembre 2007 01/2008 ADIL des Hauts de Seine L ADIL Vous Informe Loi de Finances pour 2008 du 24 décembre 2007 et loi de finances rectificative 2007 du 25 décembre 2007 La loi de finances pour 2008 votée le 24 décembre

Plus en détail

Les taux présentés dans ce document sont calculés à partir des données de population issues du recensement INSEE de 2006.

Les taux présentés dans ce document sont calculés à partir des données de population issues du recensement INSEE de 2006. Sources de données Les données de ce tableau de bord proviennent de sources variées (AGORAH, ARMOS-OI, CAF, DRASS, INSEE, IEDOM, CARIF-OREF, DDE, Ministère de l Education Nationale, Rectorat de La Réunion,

Plus en détail

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant Références Courtier Date d effet :... Echéance principale :... UN DEUX TROIS ASSURANCES Nîmes Metropole B.P.18 30320 MARGUERITTES

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Rapport réalisé par le CRÉDOC pour le Comité consultatif du secteur financier Département Évaluation des politiques

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale 3 mars 2015 SYNTHÈSE Adopté à la suite d un comité interministériel de lutte contre l exclusion en 2013, le plan pluriannuel

Plus en détail

1. Les modifications apportées à l assiette de la participation des personnes protégées au financement de leur mesure de protection

1. Les modifications apportées à l assiette de la participation des personnes protégées au financement de leur mesure de protection Fiche explicative du décret n 2011-710 du 21 juin 2011 relatif à l assiette et au versement de la participation des personnes protégées au financement de leur mesure de protection L article L. 471-5 du

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous > GUIDE DU BAILLEUR Votre locataire, la Caf et vous 1 Préambule Propriétaires, bailleurs, vous louez un ou plusieurs logements à des personnes allocataires d une Caf. Savez-vous que les Caf aident près

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER :

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER : 1/5 Service Logement 21, route de la Côte d Amour 44600 SAINT-NAZAIRE - 02.49.14.80.83 - - 02.40.53.03.33 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION 1 LE(S) DEMANDEUR(S) 1 DEMANDEUR CONJOINT Nom(s)

Plus en détail

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS des habitants : leur(s) solution(s) LOGEMENTS DES HABITANTS : LEUR(S) SOLUTION(S) LOGEMENT sommaire

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Tableaux de synthèse - 2009 / 2010 Apur SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion Cet observatoire a été créé en 2009. Sa

Plus en détail

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale

HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence immobilière à vocation sociale Merci de Retourner ce Dossier à : HABITAT ET HUMANISME GESTION LORRAINE Votre Agence Immobilière à Vocation Sociale 81

Plus en détail

La diffusion des données infracommunales

La diffusion des données infracommunales La diffusion des données infracommunales Annie Clerzau, Service études et diffusion, Insee Centre-Val de Loire Chrystel Scribe, Pôle Développement Social Urbain Insee Centre Une diffusion infracommunale

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

Population active et pauvreté en région Centre

Population active et pauvreté en région Centre Population active et pauvreté en région Centre Conseil Economique et Social Régional du Centre Janvier 2010 Partie I. Périmètre de l étude quatre ménages touchant le SMIC ou le RSA Nombre potentiel de

Plus en détail

TABLEAU DE BORD POUR LE SUIVI DE L OBJECTIF DE BAISSE D UN TIERS DE LA PAUVRETE SUR CINQ ANS

TABLEAU DE BORD POUR LE SUIVI DE L OBJECTIF DE BAISSE D UN TIERS DE LA PAUVRETE SUR CINQ ANS TABLEAU DE BORD POUR LE SUIVI DE L OBJECTIF DE BAISSE D UN TIERS DE LA PAUVRETE SUR CINQ ANS Objectifs du tableau de bord Concevoir des politiques de lutte contre la pauvreté efficaces implique de remplir

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

Accès financier aux soins

Accès financier aux soins Accès financier aux soins 1 L accès aux soins Toute la population résidente en France est couverte par l assurance maladie de base et 95% par une complémentaire santé Un accès libre au système de soins

Plus en détail

Indicateurs Santé-Social

Indicateurs Santé-Social Synthèse Synthèse Indicateurs Santé-Social à La Réunion Synthèse régionale Décembre 2014 Sommaire Introduction 3 Répertoire des sigles 5 Données de cadrage 6 Précarité financière 8 Chômage et emploi 12

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE TERRITOIRE DE LA ROCHELLE -ELEMENTS DE DIAGNOSTIC-

CONTRAT LOCAL DE SANTE TERRITOIRE DE LA ROCHELLE -ELEMENTS DE DIAGNOSTIC- CONTRAT LOCAL DE SANTE TERRITOIRE DE LA ROCHELLE -ELEMENTS DE DIAGNOSTIC- Juin 2012 SOMMAIRE 1- CONTRAT LOCAL DE SANTE DU TERRITOIRE ROCHELAIS : ELEMENTS DE CONTEXTE... 5 1.1 La démarche de CLS... 5 Rappel

Plus en détail

Diagnostic Santé THIONVILLE

Diagnostic Santé THIONVILLE THIONVILLE 2011-0 - - 1 - Réalisation Travail réalisé par Arielle Viseux, chargée de mission santé, à la demande du Centre Communal d Action Sociale de Thionville et avec le soutien particulier de : -

Plus en détail

Document N 09 Document de travail, n engage pas le Conseil Les allocataires du minimum vieillesse : parcours et conditions de vie

Document N 09 Document de travail, n engage pas le Conseil Les allocataires du minimum vieillesse : parcours et conditions de vie CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 janvier 2014 à 14h30 «Niveau des pensions et niveau de vie des retraités» Document N 09 Document de travail, n engage pas le Conseil Les allocataires

Plus en détail

3. DIAGNOSTIC SOCIOECONOMIQUE

3. DIAGNOSTIC SOCIOECONOMIQUE 3. DIAGNOSTIC SOCIOECONOMIQUE A. LES DYNAMIQUES DÉMOGRAPHIQUES 118 B. LES DYNAMIQUES SOCIO ÉCONOMIQUES 124 C. COMPRENDRE L OFFRE ET LE BESOIN EN LOGEMENTS 134 A. LES DYNAMIQUES DÉMOGRAPHIQUES L approche

Plus en détail

La situation des retraités

La situation des retraités La situation des retraités Chapitre XIV La couverture vieillesse des personnes les plus pauvres Chapitre XV Les dispositifs fiscaux et sociaux propres aux retraités LA SITUATION DES RETRAITES 401 INTRODUCTION

Plus en détail

DOSSIER D'INSTRUCTION D UNE DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE. SERVICE A L ORIGINE DE LA DEMANDE : NOM DU SERVICE SOCIAL NOM DU TRAVAILLEUR SOCIAL Adresse

DOSSIER D'INSTRUCTION D UNE DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE. SERVICE A L ORIGINE DE LA DEMANDE : NOM DU SERVICE SOCIAL NOM DU TRAVAILLEUR SOCIAL Adresse DOSSIER D'INSTRUCTION D UNE DEMANDE D AIDE INDIVIDUELLE DU FONDS DE SOLIDARITE LOGEMENT 93 N DE DOSSIER (à remplir par le service instructeur du F.S.L.) : fff fff SERVICE A L ORIGINE DE LA DEMANDE : NOM

Plus en détail

1/6 IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : CADRE RESERVE A L ASSOCIATION :

1/6 IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : CADRE RESERVE A L ASSOCIATION : 1/6 Service Logement 11 bis boulevard des Martyrs nantais 44200 NANTES 02.40.48.05.39-02.40.89.37.92 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : Nom.. Prénom. Adresse :...

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion

Ministère des Affaires sociales et de la Santé. Ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion Ministère des Affaires sociales et de la Santé Ministère délégué chargé des personnes handicapées et de la lutte contre l exclusion RAPPORT DU GOUVERNEMENT SUR LA PAUVRETE EN FRANCE Décembre 2012 1 Table

Plus en détail

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 09.12.2013, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1313-70 Enquête 2012

Plus en détail

La reconnaissance du handicap

La reconnaissance du handicap Information La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE

FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Date de la demande :. PROCEDURE D URGENCE : Oui Non Date du dépôt de la demande : (à compléter par le service) (FE) FONDS D AIDE FINANCIERE INDIVIDUELLE Fonds de Solidarité pour le Logement (FSL) Accès

Plus en détail

Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans?

Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans? août numéro Combien dépensent les familles pour la garde de leurs enfants de moins de 3 ans? En 2013, 55 % des enfants de moins de 3 ans non scolarisés sont confiés à un moment de la semaine à un mode

Plus en détail

Fiches thématiques. Revenus

Fiches thématiques. Revenus Fiches thématiques Revenus 1.1 Revenu des ménages en comptabilité nationale u niveau de la Nation, la masse des A ressources disponibles de l ensemble des ménages est mesurée par le revenu disponible brut

Plus en détail

SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES

SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES Luxembourg, le 21 novembre 2013 SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES 1/17 SOMMAIRE 1. Remarques préliminaires : 3 2. Introduction 4 3. Simulations 5 3.1 Le modèle de microsimulation et les

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB

Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB ANNEXE 3 Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB Date : Travailleur social : Dates du contrat : du au contrat initial Date début de mesure : 1 er

Plus en détail

Fiche pratique : demi-part fiscale & APL

Fiche pratique : demi-part fiscale & APL Paris, le mercredi 25 août 2010 Fiche pratique : demi-part fiscale & APL Délégation générale représentation representation@pde.fr 06 64 69 67 73 1 1. Demi part fiscale et impôt sur le revenu La notion

Plus en détail

Les copropriétés en difficulté

Les copropriétés en difficulté Les copropriétés en difficulté 1) La copropriété 2) La copropriété en difficulté 3) Les outils de traitement 4) Les financements 5) Le rôle des services déconcentrés 1) La copropriété Un préalable : la

Plus en détail

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014

Chiffres clés. Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Chiffres clés MAJ du 20 juin 2014 Page 1/6 Chiffres clés Assurance maladie Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) Au 1 er janvier 2014 Montant de l'aide pour les + de 60 ans : 550 / an Nombre

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

développe les solidarités www.gard.fr RSA mode d emploi

développe les solidarités www.gard.fr RSA mode d emploi développe les solidarités www.gard.fr RSA mode d emploi 2 Vous ne disposez d aucun revenu, ou bien vous avez une activité professionnelle mais de faibles revenus, faites le test RSA sur www.caf.fr ou www.msalanguedoc.fr

Plus en détail

Plateforme d observation sociale et médico-sociale

Plateforme d observation sociale et médico-sociale Plateforme d observation sociale et médico-sociale Recherche-actions pour réduire le non-recours aux prestations sociales Nantes, le 19 novembre 2013 1 Le Secrétariat général pour la modernisation de l

Plus en détail

Pôle Académique des Bourses Nationales

Pôle Académique des Bourses Nationales Pôle Académique des Bourses Nationales DSDEN84/15-656-9 du 12/01/2015 CAMPAGNE BOURSES NATIONALES D ETUDES DU SECOND DEGRE DE LYCEE - ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 Références : Circulaire n 2014-112 du 18 août

Plus en détail

SOUS EMBARGO JUSQU AU 09 NOVEMBRE 2010. Statistiques d accueil 2009

SOUS EMBARGO JUSQU AU 09 NOVEMBRE 2010. Statistiques d accueil 2009 Dossier de presse Statistiques d accueil 2009 RESSOURCES, CRISE ET PAUVRETÉ SOmmaiRe INTRODUCTION 3 5 RESSOURCES, CRISE ET PAUVRETE 11 Face À la crise, l accès aux droits : une PRiORitÉ Pierre levené Secrétaire

Plus en détail

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Prestations financières pour adultes handicapés Prestation financière

Plus en détail

RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées

RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées Fiche n 10 RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées Les personnes handicapées issues du secteur privé et du secteur public depuis la loi du 11 février 2005, peuvent bénéficier de la retraite anticipée

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Direction de l'éducation et de la jeunesse Secrétariat général 5e commission RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Séance du 28 mai 2015 OBJET : MISE EN PLACE D UN CHÈQUE DE RENTRÉE À DESTINATION DE TOUS LES

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP

ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP REVENDICATION DE L APF Octobre 2010 Le logement constitue un droit fondamental : il permet de disposer d un habitat et il conditionne l ouverture à des démarches

Plus en détail

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle?

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle? ét udes et résultats N 874 février 2014 Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle? À la fin 2011, 2 millions de bénéficiaires ont perçu l allocation

Plus en détail

La prime d activité INC du 16 septembre 2015

La prime d activité INC du 16 septembre 2015 La prime d activité INC du 16 septembre 2015 1 Le 3 mars 2015, lors de la présentation du plan pluriannuel contre la pauvreté et l inclusion sociale, le Premier ministre a annoncé la création au 1 er janvier

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail