L éducation thérapeutique. accompagnement. Prof. Alain Golay

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L éducation thérapeutique. accompagnement. Prof. Alain Golay"

Transcription

1 L éducation thérapeutique aujourd hui : un tissage entre apprentissage et accompagnement Prof. Alain Golay Hôpitaux Universitaires de Genève Hôpitaux Universitaires de Genève

2 Menu Apprentissage / accompagnement Attitude du soignant Ambivalence: comment motiver La perte de pouvoir Les ressources du patient

3 De l apprentissage à l accompagnement Savoir Définir les besoins éducatifs Déterminer les objectifs d apprentissage et les critères d atteinte S accorder sur l état des lieux Vécu Sens Projet Se rencontrer Partager Cheminer Ensemble dans l apprentissage Savoir faire Définir contenus et méthodes adaptés Evaluer acquis et processus S accorder sur le projet éducatif Autonomie Grandir

4 Objectifs Grandir Accepter Comprendre Connaitre

5 Une éducation thérapeutique du patient en 5di dimensionsi Métacognitif Emotion Cognitif Infracognitif Perception

6 Attitude du soignant

7 De la communication à l attitude Communication Relation Attitude Physique Acceptation ti Empathie Intellectuelle Respect Respect Emotionnelle Confiance Enthousiasme Spirituelle Compassion Authenticité

8 Entretien centré sur le patient Intérêt ouvert Non jugement sans préjugés Sans critique Non directivité Sans présupposé Attitudes Intention authentique de comprendre autrui Un effort continu pour rester objectif Rogers

9 Les 4 attitudes de l entretien motivationnel Exprimer de l empathie Rouler avec la résistance Développer les divergences Support pour l auto-efficacité Miller and Rollnick, second edition, 2002

10 Ambivalence Comment motiver? «Un ciel bleu dans la nuit»

11 Développer les divergences Slalom de l ambivalence Si vous ne faites pas de changements Les bonnes choses du statu quo Les moins bonnes choses du statu t quo Apprécier À Supporter subir Le coût du changement Faire Le gain du changement Recevoir Si vous faites des changements

12 L ambivalence du patient Quel degré d importance donnez-vous? Quel degré de confiance avez-vous? Quel degré de certitude avez-vous pour commencer? Pas Extrêmement confiant confiant

13 Discours changement (Pré)-Contemplation Préparation Action

14 Discours préparatoire p Importance Confiance Désir Raison Besoin Capacité J aimerais Si je change Je dois absolument car Je me sens capable

15 Discours de mobilisation Engagement «Je vais téléphoner au fitness» Action «Je vais faire» Formuler des étapes ensuite» «Je vais d abord et ensuite»

16 Société Média Culture L environnement motivationnel Besoins Estime de soi Sentiment d autonomie Les soignants Ecoute Attitudes Projet Sens Plaisir L autre La famille Motivation interne Libido sciendi REUSSITE L environnement d apprentissage Golay et al ed Vigot 2010

17 La résilience pour améliorer l accompagnement de nos patients t Nous avons tous des ressources

18 Définition de la résilience La résilience est la capacité d une personne ou d un dun système social à se développer en présence de grandes difficultés. Cette capacité permet de se défendre, de se construire et de se projeter dans la durée.

19 Une grande cassure se produit et il faut continuer

20 Pour avoir une bonne résilience il faut de bonnes ressources

21 Le patient se reconstruit selon sa «casita»

22 La Casita Compétence Estime de soi Humour, plaisir Sens Lien S. Vanistaendel

23 Comment investiguer la résilience d un patient Quels sont vos réseaux de contact? Famille, amis, voisins (acceptation) Quels sont vos intérêts, foi, convictions? (sens) Qu est-ce que vous savez faire? (compétence) ( p ) Qui vous aime bien? (estime ( de soi) Qu est ce qui vous fait plaisir, rire? (humour)

24 Le soignant doit s adapter à la «casita» du patient

25 Un changement fondamental du regard On n aide pas une personne en isolant ce qui ne va pas chez elle mais en mettant en évidence ce qui va bien, ce qui est beau

26 Les soignants peuvent être des tuteurs

27 Résumé Approche centrée sur le patient, l individu Transmettre des connaissances, compétences Ecouter les croyances du patient pour les faire évoluer L accompagner dans son apprentissage, dans son vécu Le faire grandir, être autrement le même Renforcer même des petits succès, utiliser ses difficultés Travailler avec l ambivalence, faire avec sa résistance

28 L Education Thérapeutique e du Patient permet de le faire grandir ga de devenir de devenir autrement le même

29 Merci À tous À mes collaborateurs À tous nos patients g

Education thérapeutique de la personne obèse : quelle est la place de l entretien motivationnel? Prof. Alain Golay

Education thérapeutique de la personne obèse : quelle est la place de l entretien motivationnel? Prof. Alain Golay Education thérapeutique de la personne obèse : quelle est la place de l entretien motivationnel? Prof. Alain Golay Hôpitaux Universitaires de Genève Centre collaborateur de l OMS www.setmc.hug-ge.ch Alain.golay@hcuge.ch

Plus en détail

Education thérapeutique du patient psychiatrique: nouveaux rôles du Pharmacien. Prof. Alain Golay Site internet :

Education thérapeutique du patient psychiatrique: nouveaux rôles du Pharmacien. Prof. Alain Golay Site internet : Education thérapeutique du patient psychiatrique: nouveaux rôles du Pharmacien Prof. Alain Golay Site internet : http://setmc.hug-ge.ch Menu Education thérapeutique du patient Attitudes pour une bonne

Plus en détail

Faire émerger et renforcer la motivation à changer chez nos patients BPCO

Faire émerger et renforcer la motivation à changer chez nos patients BPCO Journées de formation «Mieux vivre avec un bpco» Faire émerger et renforcer la motivation à changer chez nos patients BPCO 22 avril 2016 Madame Catherine JOLY, Infirmière Spécialisée Madame Murielle REINER,

Plus en détail

préparation Ne recommence pas % Maintien Fumeur satisfait Recommence Arrête % % Essaie d arrêter Envisage de s arrêter

préparation Ne recommence pas % Maintien Fumeur satisfait Recommence Arrête % % Essaie d arrêter Envisage de s arrêter Les stades de préparation à l'arrêt du tabac 25-50 % Ne recommence pas Fumeur satisfait Recommence Maintien Arrête 40-60 % Envisage de s arrêter Source : Prochaska and Di Clemente, Am Psychologist 1999,47:1102

Plus en détail

L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL

L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL S INSCRIT DANS LE DIAGNOSTIC ÉDUCATIF: CONNAISSANCE DU PATIENT BILAN DES COMPÉTENCES ENTRETIEN MOTIVATIONNEL une technique, L EM c est quoi? un style

Plus en détail

Education Thérapeutique chez les patients obèses

Education Thérapeutique chez les patients obèses Education Thérapeutique chez les patients obèses Prof. Alain Golay Service d Enseignement Thérapeutique pour Maladies Chroniques, diabète, obésité Hôpitaux Universitaires de Genève www.setmc.hug-ge.ch

Plus en détail

L approche motivationnelle

L approche motivationnelle 1 L approche motivationnelle et l accompagnement des femmes enceintes dépendantes Philippe Michaud, 13 mai 2005 2 Une femme enceinte N est pas nécessairement avertie du risque Réduit spontanément sa consommation

Plus en détail

Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques

Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques Prof. Alain Golay, C.Anzules,S Muller Hôpitaux Universitaires de Genève Alain.Golay@hcuge.ch www.hug-ge.ch/setmc

Plus en détail

L entretien motivationnel favoriser les changements de comportement de santé

L entretien motivationnel favoriser les changements de comportement de santé L entretien motivationnel favoriser les changements de comportement de santé Direction de santé publique de Montréal 19 février 2009 Dorothée Lécallier Philippe Michaud AFDEM Plan de l intervention L EM

Plus en détail

L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL EN ALCOOLOGIE APPLICATION AU CHU DE LIÈGE

L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL EN ALCOOLOGIE APPLICATION AU CHU DE LIÈGE L ENTRETIEN MOTIVATIONNEL EN ALCOOLOGIE APPLICATION AU CHU DE LIÈGE Pr Emmanuel Pinto, Carole Lardinois Service de Psychiatrie et de Psychologie médicale INTRODUCTION Alcoolo-dépendance - Maladie chronique

Plus en détail

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?»

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Autonomie et Citoyenneté «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Journée de formation des Conseillers Pédagogiques du 1er degré, Académie de Nice ALLEC Stéphane Mars, 2011 Définition des concepts

Plus en détail

Entretien motivationnel (aussi appelé entrevue motivationnelle) pour groupes

Entretien motivationnel (aussi appelé entrevue motivationnelle) pour groupes Entretien motivationnel (aussi appelé entrevue motivationnelle) pour groupes Jean Marc Assaad, Ph.D. John Kayser, inf., Ph.D. (cand.) Trois composantes du changement Information Habiletés Motivation La

Plus en détail

L entretien motivationnel au service des maladies chroniques: permettre son appropriation par les infirmiers d'unités de soins

L entretien motivationnel au service des maladies chroniques: permettre son appropriation par les infirmiers d'unités de soins L entretien motivationnel au service des maladies chroniques: permettre son appropriation par les infirmiers d'unités de soins Florence Scherrer-Burri Maître d enseignement formatrice en entretien motivationnel

Plus en détail

Le style motivationnel

Le style motivationnel Motiver un patient atteint d une maladie chronique Le style motivationnel Vendredi 2 décembre 2011 1 ère Rencontre d ETP en région Rhône-Alpes Madame Murielle REINER, HUG, Genève A la fin de cette présentation,

Plus en détail

Mener un diagnostic éducatif Préparer et animer une séance éducative de groupe

Mener un diagnostic éducatif Préparer et animer une séance éducative de groupe Mener un diagnostic éducatif Préparer et animer une séance éducative de groupe DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 21-22 février 2012 A. Communier F. Martin-Dupont D. Couralet

Plus en détail

La Conversation Thérapeutique

La Conversation Thérapeutique La Conversation Thérapeutique Jean-Pierre Voegeli Il peut être utile de s interroger parfois sur ce que nous faisons tous les jours parce qu un petit changement dans ce domaine peut avoir des répercussions

Plus en détail

Développer son empathie

Développer son empathie Sarah Famery Développer son empathie, 2003, 2007 ISBN : 978-2-212-53833-5 Sommaire Introduction. L empathie au cœur des relations humaines....... 1 Un besoin croissant d empathie...........................

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

UE 4.2 Soins relationnels

UE 4.2 Soins relationnels 25 septembre 2012 UE 4.2 Soins relationnels La relation d aide: Les attitudes thérapeutiques du soignant 1 PLAN Les attitudes selon Rogers 1. Le regard positif inconditionnel 2. La congruence ou authenticité

Plus en détail

Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles

Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles Delphine VIARD PLAN INTRODUCTION METHODE RESULTATS Représentations des soignants Représentations des

Plus en détail

ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE, SOCLE DE LA COLLABORATION SOIGNANT SOIGNÉ

ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE, SOCLE DE LA COLLABORATION SOIGNANT SOIGNÉ ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE, SOCLE DE LA COLLABORATION SOIGNANT SOIGNÉ BOSSIO. L - DHONT.M CE QU IL RESTE APRÈS QUELQUE TEMPS Le socle Et parfois un vestige de pied ou de jambe, en un mot la base INTRODUCTION

Plus en détail

projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois

projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois 26 août 2015 1 Quand l éducation thérapeutique devient une philosophie de prise en soins.

Plus en détail

Rôle de l infirmière en rhumatologie Et Education Thérapeutique du Patient (ETP)

Rôle de l infirmière en rhumatologie Et Education Thérapeutique du Patient (ETP) L ARTHRITE : QUELLE QUALITE DE VIE EN 2014 Approche interdisciplinaire de la polyarthrite rhumatoïde Rôle de l infirmière en rhumatologie Et Education Thérapeutique du Patient (ETP) Avramovska Aleksandra

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail

Pour ne pas perdre la vue

Pour ne pas perdre la vue Pour ne pas perdre la vue En route vers l enseignement thérapeutique En route vers l enseignement thérapeutique du patient atteint de glaucome Congrès SIDIIEF Montréal 31 mai 5 juin 2015 P. Borrero, C.

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

Atelier ETP. Journée romande d oncologie 4 Septembre Véronique Urbaniak Spécialiste Clinique Neuchatel

Atelier ETP. Journée romande d oncologie 4 Septembre Véronique Urbaniak Spécialiste Clinique Neuchatel Atelier ETP Journée romande d oncologie 4 Septembre 2015 Définition par l OMS 1998 «L éducation thérapeutique du patient doit permettre aux patients d acquérir et de conserver les compétences les aidant

Plus en détail

Motiver? Quels leviers? Lionel HUSSON. Jeudi 5 novembre 2015

Motiver? Quels leviers? Lionel HUSSON. Jeudi 5 novembre 2015 Motiver? Lionel HUSSON Quels leviers? Jeudi 5 novembre 2015 Motivés or not motivés? Pour commencer : 1 post-it par situation/activité à placer sur l axe Chaque personne met au moins un «motivé» et au moins

Plus en détail

Accompagnement personnalisé et SVT. Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN)

Accompagnement personnalisé et SVT. Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN) Accompagnement personnalisé et SVT Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN) Au cœur du collège, la question de l hétérogénéité Une volonté affirmée Soutenir la capacité

Plus en détail

Traitement de l obésité par l activité physique. Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen

Traitement de l obésité par l activité physique. Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen Traitement de l obésité par l activité physique Dr Karine Lacombe Assistante spécialisée en Nutrition CH Lisieux - CHU Caen Définition «Tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession

INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015. Spécificités en soins palliatifs par profession 1 INTERVENTION PEDAGOGIQUE DU 5/03/2015 Spécificités en soins palliatifs par profession OBJECTIFS : Appréhender la spécificité en fonction de l exercice professionnel et le lieu (en Institution, en EMSP,

Plus en détail

METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES

METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES METIERS DU COACHING REFERENTIEL DES COMPETENCES Deuxième degré technique (T2) Objectif du référentiel : 1. Donner les repères pour évaluer les compétences du coach, 2. Savoir se positionner dans le rôle

Plus en détail

AUTISMES ET COGNITIONS

AUTISMES ET COGNITIONS AUTISMES ET COGNITIONS Comment «pense» une personne avec autisme? F. M chakleb, psychologue Journée sur la scolarisation de l élève avec autisme - 01 octobre 2011 Programme Les spécificités cognitives

Plus en détail

Estime de soi et apprentissages. Francine Delenne Conseillère pédagogique ASH07 Annonay 23/05/2012

Estime de soi et apprentissages. Francine Delenne Conseillère pédagogique ASH07 Annonay 23/05/2012 Estime de soi et apprentissages Francine Delenne Conseillère pédagogique ASH07 Annonay 23/05/2012 Plan Estime de soi et programmes de 2008 Qu est-ce que l estime de soi? Une conception développementale

Plus en détail

Description du programme «Mieux vivre avec une BPCO» Traitement non médicamenteux Education à l autogestion

Description du programme «Mieux vivre avec une BPCO» Traitement non médicamenteux Education à l autogestion Description du programme «Mieux vivre avec une BPCO» Traitement non médicamenteux Education à l autogestion 1 Plan Le matériel d éducation «Mieux vivre avec une BPCO» Processus d adaptation pour la Suisse

Plus en détail

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre)

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Objectifs Appréhender les transformations de son corps Connaître sa valeur et celle des autres Comprendre l intérêt d exprimer ses émotions dans le cadre d une relation

Plus en détail

Programme d optimisation. Stratégie de. Ventes et marketing

Programme d optimisation. Stratégie de. Ventes et marketing Programme d optimisation Stratégie de Ventes et marketing SOMMAIRE Connaître les besoins du client est infiniment plus important que de tenter de le séduire par la parole. Les clients se méfient des trop

Plus en détail

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI

LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES. Danielle ZENATI LEADERSHIP ET PERFORMANCE DES INSTITUTIONS PUBLIQUES LE LEADERSHIP Un concept Flou? Un nouveau mode de management? Une nouvelle façon de gérer les changements? LEADERSHIP ET MANAGEMENT 1. Contrairement

Plus en détail

Pr Arnaud Gagneur Pre Geneviève Petit

Pr Arnaud Gagneur Pre Geneviève Petit L entretien motivationnel court : un outil à utiliser dans la promotion de l immunisation? Exemple de l étude Promovac Pr Arnaud Gagneur Pre Geneviève Petit JASP Montréal 28 novembre 2012 Stratégies de

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace

Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Vivre en équilibre dans l entreprise Gérer ses émotions de façon efficace Cours du 12 novembre 2012 Philippe BARAN «N oublions pas que les petites émotions sont les grands capitaines de nos vies et qu

Plus en détail

Personnalité du moniteur dans le sport de neige

Personnalité du moniteur dans le sport de neige Personnalité du moniteur dans le sport de Macolin 2008 Chef des branches sports de Evaluation > Instrument Projection plane du profil personnel des compétences Représentation visuelle simple 6 5 4 3 2

Plus en détail

Un projet porteur de vie Sens de nos actions!

Un projet porteur de vie Sens de nos actions! Un projet porteur de vie Sens de nos actions! Cursus sur deux jours Entretien motivationnel Basée sur l approche de Miller et Rollnick «Je vais vous aider à régler ceci par vous-même» Miller et Rollnick

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen Définition de l OMS (1998) L ETP est un processus continu,

Plus en détail

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS

PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS PROJET DE RECUEIL DE RÉCITS La coconstruction de récit : jumelage entre des élèves d adaptation scolaire et des élèves de classe ordinaire Émilie Lapointe, Congrès ITA 2016 (v1. 7) IDÉE DE DÉPART Souhait

Plus en détail

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME 1 LA FONCTION D AVS Différentes dimension de la fonction : affective de réassurance, technique d assistance, sociale de médiation (PUIG,

Plus en détail

IMAGE DE SOI OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES

IMAGE DE SOI OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES IMAGE DE SOI DURÉE : 30 MINUTES À l aide d images et d un dialogue informel, cet exercice permet de parler de soi, d apprendre à mieux connaître ses valeurs, ses qualités, ses aspirations, ainsi que celles

Plus en détail

Le Soi du sportif : de la confiance en soi à l estime de soi

Le Soi du sportif : de la confiance en soi à l estime de soi Le Soi du sportif : de la confiance en soi à l estime de soi Christophe Gernigon Université Montpellier I Faculté des Sciences du Sport et de l Education Physique Laboratoire Epsylon (UPRES-EA 4556) Dynamique

Plus en détail

Exercer son leadership dans le dossier de la réussite pour susciter et soutenir l engagement collectif

Exercer son leadership dans le dossier de la réussite pour susciter et soutenir l engagement collectif Exercer son leadership dans le dossier de la réussite pour susciter et soutenir l engagement collectif Par Josée Lafleur, c.o., coordonnatrice du Carrefour 28 septembre 2012 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Garderie Nid de Namur. Programme Préscolaire 4-5 ans. Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année

Garderie Nid de Namur. Programme Préscolaire 4-5 ans. Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année Garderie Nid de Namur Programme Préscolaire 4-5 ans Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année 2015-2016 1/09/2015 Notre programme repose sur deux volets : donner le goût

Plus en détail

Programme d activités ART

Programme d activités ART Programme d activités ART Programme d activités ART Formation ART Nathalie Lévy, APPR/CDP N/Réf.: 015-074 Objectifs de la formation Connaître les fondements du programme ART Connaître les techniques d

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS Développer les compétences relationnelles des professionnels de santé CATALOGUE DE FORMATIONS Sommaire Présentation 1 Première partie : Le soignant, premier outil de communication 3 1. Gérer ses émotions

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

Nos expert Premium Spécialistes, consultants opérationnels reconnus dans leur domaine

Nos expert Premium Spécialistes, consultants opérationnels reconnus dans leur domaine Développement personnel... Comme mieux se connaître... Comme facilitateur de bien vivre dans son quotidien professionnel et personnel... Comme mobiliser ses compétences et son potentiel... Comme être soi

Plus en détail

Louise Lafortune, Femmes, et maths, sciences et technos: une réflexion dans une perspective socioconstructiviste,

Louise Lafortune, Femmes, et maths, sciences et technos: une réflexion dans une perspective socioconstructiviste, JANVIER 2005 Louise Lafortune Ph.D. Sciences de l éducation, Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone : 819-376-5011 poste 3644 louise_lafortune@uqtr.ca Introduction: source de l intérêt Contexte

Plus en détail

Tournoi du Pont des Générations - 22 juin 2009

Tournoi du Pont des Générations - 22 juin 2009 Tournoi du Pont des Générations - 22 juin 2009 Présentation Les composantes de la préparation sportive Ils ont dit Les 21 aptitudes mentales de base Qu est ce que la préparation mentale : La préparation

Plus en détail

Un perte d estime de soi Un devoir d estime de soi Une dette d estime de soi. Catherine Tourette-Turgis, MCU

Un perte d estime de soi Un devoir d estime de soi Une dette d estime de soi. Catherine Tourette-Turgis, MCU Un perte d estime de soi Un devoir d estime de soi Une dette d estime de soi Catherine Tourette-Turgis, MCU Depuis les dernières décennies, les études sur le concept de soi et l estime personnelle se sont

Plus en détail

Comment aborder les changements de comportement

Comment aborder les changements de comportement Comment aborder les changements de comportement Ou comment motiver vos patients en 3 minutes Christiane Lampron, M.Ps. Dre Isabelle Gagnon Objectifs d apprentissage évaluer rapidement la motivation au

Plus en détail

Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes

Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes Organisation et mise en place de l éducation thérapeutique au sein d une structure Dans

Plus en détail

L importance du Facteur Humain dans une Démarche Qualité

L importance du Facteur Humain dans une Démarche Qualité L importance du Facteur Humain dans une Démarche Qualité Bernadette Jouguet Institut de Recherches sur la Catalyse et l Environnement de Lyon Plan Introduction Eléments essentiels au succès d une démarche

Plus en détail

Grandir avec une maladie chronique : Etude descriptive des besoins des parents et réflexion sur le soin à apporter à la famille

Grandir avec une maladie chronique : Etude descriptive des besoins des parents et réflexion sur le soin à apporter à la famille Grandir avec une maladie chronique : Etude descriptive des besoins des parents et réflexion sur le soin à apporter à la famille 1 Plan de l intervention Introduction Mon expérience Pourquoi ce projet Ma

Plus en détail

Développer l estime de soi et la motivation chez les élèves

Développer l estime de soi et la motivation chez les élèves Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue Développer l estime de soi et la motivation chez les élèves Conférence Par : Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue 2 Germain Duclos, psychoéducateur

Plus en détail

Les non internautes en Aquitaine. Approches qualitative et quantitative de l absence d adoption d internet

Les non internautes en Aquitaine. Approches qualitative et quantitative de l absence d adoption d internet Les non internautes en Aquitaine. Approches qualitative et quantitative de l absence d adoption d internet http://www.non-internautes-aquitains.fr Aurélie LABORDE* & Nadège SOUBIALE** *MCF 71 ème section

Plus en détail

Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage?

Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage? Faut-il se préoccuper de l estime de soi et de la motivation des élèves déclarés en difficulté d apprentissage? Greta Pelgrims «Enseignement spécialisé et intégration» Sciences de l éducation, Université

Plus en détail

Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? Les programmes proposés par le service d enseignement thérapeutique pour maladies chroniques

Plus en détail

1. INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES UTILISATION PRINCIPE... 10

1. INTRODUCTION TABLE DES MATIÈRES UTILISATION PRINCIPE... 10 1. INTRODUCTION... 3 2. TABLE DES MATIÈRES... 4 3. UTILISATION... 9 4. PRINCIPE... 10 5. PROCESSUS D ORIENTATION... 11 5.1 Processus d orientation (1 e étape)... 11 5.2 Processus d orientation (2 e étape)...

Plus en détail

Self-Audit : mes caractéristiques de personnalité

Self-Audit : mes caractéristiques de personnalité Self-Audit : mes caractéristiques de personnalité Mon Self Audit Les caractéristiques de votre personnalité qui traduisent votre évolution passée et prédisposent vos comportements à venir. «Le self-audit

Plus en détail

Services d'intégration socioprofessionnelle

Services d'intégration socioprofessionnelle Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-P004-2 Bilan et fonctions de travail Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-P004-2

Plus en détail

«Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle

«Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle «Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle David Friboulet Institut Alfred Fournier Journée Santé Sexuelle du 16 mai 2013 COREVIH Ile

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE EN PEDIATRIE : QUELLE APPROCHE DE L ENFANT?

EDUCATION THERAPEUTIQUE EN PEDIATRIE : QUELLE APPROCHE DE L ENFANT? EDUCATION THERAPEUTIQUE EN PEDIATRIE : QUELLE APPROCHE DE L ENFANT? Dr Béatrice Jouret, Dr Claire Le Tallec*, Hélène Desjardins, Karine Barre* Endocrinologie pédiatrique, Pôle Enfants CHU Toulouse * Diabétologie

Plus en détail

à l adolescence et impact sur le développement des valeurs et l adoption de comportements (alimentaires)

à l adolescence et impact sur le développement des valeurs et l adoption de comportements (alimentaires) Enjeux développementaux d à l adolescence et impact sur le développement des valeurs et l adoption de comportements (alimentaires) Dominique Meilleur, MPs, PhD Psychologue clinicienne, Professeure adjointe,

Plus en détail

Cabinet Pascale G E B E R T

Cabinet Pascale G E B E R T Cabinet Pascale G E B E R T QUI SUIS-JE? DIPLOMEE en : Psychologie Clinique (DESS en 1990) Psychologie Sociale des Organisations (1989) Droit Privé et Droit du Travail (1992 à 1995) Sciences de l'education

Plus en détail

Des stratégies sociétales pour favoriser le développement des enfants

Des stratégies sociétales pour favoriser le développement des enfants Des stratégies sociétales pour favoriser le développement des enfants 13 e Journées annuelles de santé publique François Lagarde Expert-conseil en marketing social Professeur associé, Université de Montréal

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2008 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Catalogue Formations - Méthodologie de projet - Outils pédagogiques - Formations

Plus en détail

Procédure de validation des acquis pour le «Module 2» :

Procédure de validation des acquis pour le «Module 2» : Procédure de validation des acquis pour le «Module 2» : Formation à l accompagnement de démarche en bilan-portfolio en groupe et / ou en individuel Principe de la procédure de validation Une personne peut

Plus en détail

LE MODÈLE DES PHASES DE PRÉOCCUPATIONS (BAREIL 2004)

LE MODÈLE DES PHASES DE PRÉOCCUPATIONS (BAREIL 2004) OBJECTIFS Anticiper les préoccupations des membres de l équipe pour les aider à progresser dans le changement que constitue la démarche d harmonisation/optimisation Comprendre les préoccupations vécues

Plus en détail

Obésité : suite Approche comportementale et nutritionnelle Des outils pratiques pour le MPR

Obésité : suite Approche comportementale et nutritionnelle Des outils pratiques pour le MPR Obésité : suite Approche comportementale et nutritionnelle Des outils pratiques pour le MPR Delphine Amstutz Diététicienne diplômée HES Service de médecine de premier recours delphine.amstutz@hcuge.ch

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE.

Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE. Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE. Le travail de liaison, nos missions Détection des patients à risque de déclin fonctionnel.

Plus en détail

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE

FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE FORMATION CONSEIL MANAGEMENT- RH EFFICACITE PROFESSIONNELLE COMMERCE - VENTE CONTACT Dominique PASSEPORT passeportperformances@gmail.com +33(0)6.03.77.83.59 www.passeportperformances.fr PRESENTATION Expérience

Plus en détail

Le service d hémodialyse de l hôpital

Le service d hémodialyse de l hôpital Le projet d'éducation personnalisé en unité d'hémodialyse Aline LEGENDRE - Thionville Le service d hémodialyse de l hôpital Bel Air à Thionville est un centre composé de vingt-sept postes de dialyse chronique,

Plus en détail

Table des matières. Evaluation de la Pratique Professionnelle 13ED... 3 DATES-MISSIONS-DEVOIRS Grille d évaluation TUTEUR...

Table des matières. Evaluation de la Pratique Professionnelle 13ED... 3 DATES-MISSIONS-DEVOIRS Grille d évaluation TUTEUR... 1 Table des matières Evaluation de la Pratique Professionnelle 13ED... 3 DATES-MISSIONS-DEVOIRS... 4 Grille d évaluation TUTEUR... 7 2 Evaluation de la Pratique Professionnelle 13ED Référentiel de Compétences

Plus en détail

Menu de la rencontre

Menu de la rencontre L'intelligence émotionnelle et son influence sur le développement de la compétence transversale «Actualiser son potentiel» et la construction du lien auprès des élèves du secondaire Caroline Blais Orthopédagogue

Plus en détail

29 octobre 2014 JOURNEE MONDIALE DE L AVC: des Hôpitaux Universitaires de Genève.

29 octobre 2014 JOURNEE MONDIALE DE L AVC: des Hôpitaux Universitaires de Genève. 29 octobre 2014 JOURNEE MONDIALE DE L AVC: Belle mobilisation au sein des Hôpitaux Universitaires de Genève Sandrine.jonniaux@hcuge.ch LES HÔPITAUX UNIVERSITAIRES DE GENÈVE Les HUG regroupent 8 hôpitaux

Plus en détail

École de Pétanque du Québec Pour l initiation et le développement de la Pétanque

École de Pétanque du Québec Pour l initiation et le développement de la Pétanque École de Pétanque du Québec Pour l initiation et le développement de la Pétanque La Pétanque à l école Un jeu au service du développement de l élève - Situations d apprentissage et d évaluation (SAE) La

Plus en détail

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008)

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Devenir élève Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Objectifs généraux : L objectif est d apprendre à l enfant à devenir un élève. Cette mission de l école maternelle est essentielle comme celle

Plus en détail

CONTRAT ENTRE. Date. (à être rempli par l étudiante) 1. Description des principales activités de stage

CONTRAT ENTRE. Date. (à être rempli par l étudiante) 1. Description des principales activités de stage ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL CONTRAT ENTRE Signature de l étudiante Signature du-de la superviseure Signature du-de la professeure de stage Nom de l organisme d accueil Date (à être rempli

Plus en détail

Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21

Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21 Sommaire Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21 Chapitre 1 - Transition et premiers pas dans un nouveau rôle de manager...25 1. Comment faire une saine transition et passer

Plus en détail

Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR

Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue LA MOTIVATION À L ÉCOLE, UN PASSEPORT POUR L AVENIR 3 4 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs jeunes Actuellement

Plus en détail

www.education.alberta.ca/mentalhealthmatters Affiche : Découvrir Niveau : élémentaire De la maternelle à la 3 e année Consultez la trousse complète portant sur la santé mentale (disponible en anglais)

Plus en détail

Pour intervenir en toute «connaissance» Des pistes de réflexion Des prises de conscience Des outils et stratégies à explorer

Pour intervenir en toute «connaissance» Des pistes de réflexion Des prises de conscience Des outils et stratégies à explorer Au menu Aucun miracle proposé Pour intervenir en toute «connaissance» Des pistes de réflexion Des prises de conscience Des outils et stratégies à explorer Et se rappeler, qu il n y a rien de facile dans

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

Profil recherché de la directrice générale ou du directeur général

Profil recherché de la directrice générale ou du directeur général Profil recherché de la directrice générale ou du directeur général Attitudes Écoute et communication Engagement et ouverture Innovateur Intégrité Respect Transparence Compétences en communication et en

Plus en détail

Cahier de préparation pour la réalisation du projet intégrateur

Cahier de préparation pour la réalisation du projet intégrateur Cahier de préparation pour la réalisation du projet intégrateur Noms des collaborateurs Document adapté de la Commission scolaire des Trois-Lacs 2008-11-12 1 Définition de la différenciation pédagogique

Plus en détail

Résumé des étapes pour le photo-roman

Résumé des étapes pour le photo-roman Résumé des étapes pour le photo-roman Période 1 : 1. Faire une amorce, poser des questions aux élèves pour savoir s ils ont des questions en lien avec leur passage au secondaire. 2. Formation des équipes

Plus en détail

Pour une éthique de la relation éducative

Pour une éthique de la relation éducative Lina Sylvain 7098 Pour une éthique de la relation éducative Notre question de recherche se formule ainsi : Comment la réciprocité éducative contribue-telle à la découverte de sens de la fonction éducative

Plus en détail