Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement"

Transcription

1 Hépatite chronique B : prise en charge, surveillance et traitement Jérôme GOURNAY Hépato-Gastro-Entérologie, Oncologie Digestive et Assistance Nutritionnelle Institut des Maladies de l Appareil Digestif CHU de Nantes Denis OUZAN Institut Arnault Tzanck Saint Laurent du Var FMC, JFHOD 2016

2 Objectifs Pédagogiques Connaître les recommandations du traitement de l'hépatite virale B Connaître les modalités de surveillance de ces traitements Connaître les nouvelles modalités de traitement susceptibles d'augmenter le taux de guérison (perte de l'antigène HBs) Quand et comment prévenir une réactivation virale B

3 Jérôme GOURNAY Déclaration Publique d Intérêts Boards, workshops et invitations à des congrès Abbvie Aptalis BMS Gilead Mayoli Spindler MSD

4 Denis OUZAN Déclaration Publique d Intérêts Boards, workshops et invitations à des congrès Abbvie BMS Gilead MSD

5 Cas clinique N 1 Jérôme GOURNAY

6 Cas clinique N 1 Femme de 26 ans Découverte d Ag HBs à l âge de 14 ans pas de suivi, adressé au décours de la 2 ème grossesse Parents nés au Vietnam, mère VHB(+) porteuse inactive Mode de vie : Pas de consommation d alcool 2 enfants séro-vaccinés à la naissance (3 ans, 6 mois) Examen clinique : Normal Taille : 163 cm Poids : 48 kg

7 Cas clinique N 1 AgHBe+, Ac anti-hbe- ASAT= 13 UI/L (N<40) ALAT= 18 UI/L (N<45) ADN-VHB > 8 log UI/mL Sérologies VHD, VHC, VIH négatives Pas d anomalie du bilan rénal Échographie abdominale : normale

8 Cas clinique N 1: Que faites vous? Femme, 26 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL Surveillance ALAT et ADN du VHB tous les 3 mois Ponction biopsie hépatique Marqueurs non invasifs de fibrose Mise sous traitement d emblée Contrôle Ag HBs, Ac anti-hbs chez les enfants

9 Cas clinique N 1: Que faites vous? Femme, 26 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL Surveillance ALAT et ADN du VHB tous les 3 mois Ponction biopsie hépatique Marqueurs non invasifs de fibrose Mise sous traitement d emblée Contrôle Ag HBs, Ac anti-hbs chez les enfants

10 Infection par le VHB: situation d immunotolérance Patients Ag HBe + Transaminase < LSN (dosages répété) Transaminases strictement normal (AASLD) ALAT < 19 UI/L pour les femmes Quelque soient les normes du laboratoire ALAT < 30 UI/L pour les hommes Forte charge virale (ADN VHB >10 7 UI/ml) Pas de PBH, Pas de traitement, Suivi tous les 3 à 6 mois En l absence de cofacteurs (alcool, surpoids) En l absence d ATCD familial de CHC ou de cirrhose Si âge < ans EASL 2012, AASLD 2015

11 Facteurs associés à une phase de tolérance plus courte Age au moment de l infection Mode de transmission Durée de l immunotolérance courte Sujet âgé Horizontal prolongée Sujet jeune vertical Statut immunitaire Immuno-compétence Immuno-suppression Ethnie Non asiatique Asiatique Haplotype HLA Génotype HLA-B61 & DQB1*0503 B D autre C A Kao JH, Chen DS. Critical analysis of the immune tolerance phase of chronic HBV infection: Natural history and diagnosis. Current Hepatitis Reports 2008;7:5-11.

12 Cas clinique N 1: résultats du bilan Femme, 26 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL Surveillance ALAT et ADN du VHB tous les 3 mois: ALAT < LSN ADN VHB > 8 log Marqueurs non invasifs de fibrose Élastométrie 5,4 kpa Contrôle Ag HBs, Ac anti-hbs chez les enfants Fille de 3 ans: Ag HBs (-), Ac anti-hbc (-), Ac anti-hbs (+) Fils de 6 mois: Ag HBs (+), Ac anti-hbc (+), Ac anti-hbs (-)

13 Cas clinique N 1: Que faites vous? Femme, 26 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Mise sous traitement antiviral par IFN PEG Mise sous traitement antiviral par un analogue de 2 ème génération (entécavir ou ténofovir) Consultation d hépato-pédiatrie pour le fils de 6 mois Surveillance: ALAT et ADN VHB / 6 mois

14 Cas clinique N 1: Que faites vous? Femme, 26 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Mise sous traitement antiviral par IFN PEG Mise sous traitement antiviral par un analogue de 2 ème génération (entécavir ou ténofovir) Consultation d hépato-pédiatrie pour le fils de 6 mois Surveillance: ALAT et ADN VHB / 6 mois

15 Evolution du patient immunotolérant 31 patients suivis pendant 37,7 mois (7,2-102,8 mois) Perte de tolérance chez 12 patients (38 %) : 6 (50%) évoluent vers un portage inactif : chez 5, élévation transitoire des ALT de 1,9 à 8xN pendant une durée de 1 à 13 mois. L ADN VHB devient négatif chez 3 et est compris entre et cps/ml chez 3 3 (25%) évoluent vers une hépatite chronique active 2 (16%) ont une élévation transitoire des ALAT (4-18 mois) puis sont à nouveau immunotolérants (11-33 mois) Andreani T, et al. Clin Gastroenterol Hepatol 2007; 5(5):

16 Immunotolérants : risque de rupture de tolérance 57 patients (Hong Kong), ans, immunotolérants, PBH initiale (F0: 19; F1: 38) Patients en situation d immunotolérance (%) % Durée du suivi (mois) Hui CK, et al. Natural history and disease progression in Chinese chronic hepatitis B patients in immune-tolerant phase. Hepatology 2007;46:

17 Cas clinique N 1: suivi à 2 ans Femme, 26 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Vous revoyez cette patiente 2 ans plus tard (âge 28 ans) Elles est enceinte (18 semaines d aménorrhée) Bilan à 10 semaines d aménorrhée ALAT: 12 UI/L ADN VHB > 8 log UI/mL

18 Cas clinique N 1: que lui proposez vous? Femme, 28 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Enceinte (18 SA) Séro-vaccination de l enfant à la naissance Traitement par entécavir jusqu à 1 mois après l accouchement Traitement par ténofovir jusqu à 1 mois après l accouchement Traitement par IFN PEG pendant 48 semaines

19 Cas clinique N 1: que lui proposez vous? Femme, 28 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Enceinte (18 SA) Séro-vaccination de l enfant à la naissance Traitement par entécavir jusqu à 1 mois après l accouchement Traitement par ténofovir jusqu à 1 mois après l accouchement Traitement par IFN PEG pendant 48 semaines

20 Tenofovir en fin de grossesse 200 femmes enceintes AgHBs+, AgHBe+ et ADN-VHB > UI/ml Pas de traitement (groupe contrôle) Tenofovir 300 mg/j Suivi post-traitement sem. de grossesse Accouchement 4 semaines 24 semaines 28 semaines Dépistage à 28 sem. de grossesse Tous les enfants reçoivent les Ig anti-hbs et vaccin Tous les enfants reçoivent les Ig anti- HBs et vaccin Tous les enfants reçoivent le vaccin Analyse des critères de jugement principaux Pan CQ, Etats-Unis, AASLD 2015, Abs. 209

21 Tenofovir en fin de grossesse Evolution de l ADN-VHB au cours de la grossesse et dans le suivi 10 8 AND-VHB (log UI/ml) Tenofovir 300 mg/j Tenofovir Contrôle 0 Initial 36 sem. A l accouchement 4 sem. 12 sem. de grossesse Post-partum Post-partum 28 sem. Post-partum Pan CQ, Etats-Unis, AASLD 2015, Abs. 209

22 Tenofovir en fin de grossesse Taux de transmission mère-enfant du VHB (%) Tous les enfants ont reçu une serovaccination complète % Analyse per protocole Analyse en intention de traiter p = 0, p = 0, ,16 6,82 n = 0/92 n = 5/97 n = 6/88 n = 18/100 Groupe tenofovir Groupe contrôle ALAT et CPK plus fréquente chez les mères dans le groupe TDF Pas de différence pour le taux de malformations ou les effets indésirable chez l enfant Pan CQ, Etats-Unis, AASLD 2015, Abs. 209

23 Traitement des immunotolérants Etude randomisée: TDF (n = 64) vs TDF + FTC (n = 62) ADN VHB indétectable TDF (n = 64) TDF + FTC (n = 62) ADN VHB < 69 UI/mL 35/64 (55) 47/62 (76) 0,016 P Perte Ag HBe 4/63 (6) 1/62 (2) 0,365 Séroconversion HBe 3/63 (5) 0/62 (0) 0,244 Perte Ag HBs 0 0 semaines Chan HL, ET AL. Effects of tenofovir disoproxil fumarate in hepatitis B e antigen-positive patients with normal levels of alanine aminotransferase and high levels of hepatitis B virus DNA. Gastroenterology 2014;146: Erratum in: Gastroenterology Jan;148(1):263.

24 Cas clinique N 1: évolution Femme, 28 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Enceinte Introduction du ténofovir au début du 3 ème trimestre (26 SA) Arrêt du ténofovir 4 semaines après l accouchement Pas d allaitement (choix de la mère)

25 Cas clinique N 1: évolution Femme, 28 ans, ALAT 18 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB > 8 log UI/mL, FS 5,4 kpa Enceinte, ténofovir de 26 SA à 4 semaines post terme 10 8 AND-VHB (log UI/ml) Tenofovir 0 26 SA 36 SA Accouchement 4 sem. 12 sem. Post-partum Post-partum 24 sem. Post-partum Pas de transmission du VHB à son 3 ème enfant

26 Cas clinique N 2 Denis OUZAN

27 Cas clinique N 2 Mr Aug. Robert Caucasien 55 ans ATCD: Rhumatisme psoriasique Consulte en Janvier 2014 pour Ag HBs (+) connu depuis 2004

28 Cas clinique N 2: bilan janvier 2014 Ag HBs + Ag HBe (-), Ac Anti-HBe (+) Anti-delta (-) ALAT: 14 UI/L ADN du VHB : 221 UI/mL

29 Cas clinique N 2: évolution ALAT et ADN VHB Date ALAT (UI/L) ADN VHB (UI/mL) 02/ / / / / / / ALAT N < 40 UI/L

30 Cas clinique N 2: Quel diagnostic évoquez vous? 1. Hépatite chronique active à virus B sauvage 2. Hépatite chronique active à virus B mutant 3. Porteur inactif du VHB 4. Immunotolérance

31 Cas clinique N 2: Quel diagnostic évoquez vous? 1. Hépatite chronique active à virus B sauvage 2. Hépatite chronique active à virus B mutant 3. Porteur inactif du VHB 4. Immunotolérance

32 Histoire naturelle de l hépatite B Ag HBs Ag HBe Anti-HBe ADN VHB ALAT (mutants pré C) Immunotolérance Activité Séroconversion Hbe: 5 à 15% par an Phase Immunité Peu-replicative Hepatitis B virus infection. Lee WM. N Engl J Med ;337(24):

33 Copies/mL 10 8 Charges virales élevées 10 7 Immunotolérance Charges virales intermédiaires Immunoélimination Charges virales faibles 10 2 Portage inactif 10 1 Charges virales indétectables P.inactif ou guérison

34 Portage inactif ou hépatite chronique AgHbe ADN VHB 10 9 suivi Hépatite chronique AgHBe Portage inactif Années

35 Cas clinique N 2: Quel(s) examen(s) préconisez vous? 1. Quantification de l AgHBs 2. Marqueur indirect de fibrose 3. PBH

36 Cas clinique N 2: Quel(s) examen(s) préconisez vous? 1. Quantification de l AgHBs 2. Marqueur indirect de fibrose 3. PBH

37 Cas clinique N 2: résultats complémentaires Quantification de l Ag HBs: UI/ml Fibroscan élasticité : 5.2 KPa Taux de réussite: 100% IQR 1.9 kpa

38 La mesure de l élasticité hépatique permet de distinguer le portage inactif de l hépatite chronique AgHBe- 220 malades Porteurs inactifs Hépatite AgHBe-* p Sexe M/F 48/77 n=125 51/44 n= Age (années) 45±12 46±12 ns Elasticité (Kpa) 4.8± [ ] 8.5±6 6.6 [3.2-35] < HBV DNA (copies/ml) 6251 ± ± 7.74 Millions < ALAT 0.55 [0.2-1] 1.02 [ ] < * Hépatite HBeAg (-) définie par des transaminases élevées ou un ADN > 10 5 copies/ml Maimone et al. J Viral Hepat 2009, 16,

39 Evaluation non invasive de la fibrose 329 patients Ag HBe- dont 201 porteurs inactifs Liver stiffness values (kpa) P < Fibro test values P < Inactive carriers (n=201) CHB patients (n=128) Inactive carriers (n=201) CHB patients (n=128) Castera L et al. APT 2011; 33:

40 Quand la PBH est peu ou pas utile: porteurs inactifs Patients anticorps anti HBe + Transaminases normales Faible charge virale: AND VHB < 2000 UI/ml Lésions minimes Martinot-Peignoux et al. J Hepatol 2002;36:543-6

41 Titrage de l AgHBs au cours de l histoire naturelle de l infection à VHB: Asie/Europe HBeAg-positive HBeAg-negative P value Immune tolerance Immune clearance Immune clearance/ Reactivated Immune control ASIA N EUROPE <0.001 N Nguyen T et al; Jaroszewicz J et al, J Hepatol 2010

42 Le titrage de l AgHBs permet de distinguer les porteurs inactifs du VHB chez des malades de genotype D Prédiction du Portage inactif Taux de l AgHBs Taux d ADN du VHB <1000 UI/mL <2000 IUI/mL Population 209 Sensibilité 91.1% Spécificité 95.4% VPP 87.9% VPN 96.7% Brunetto MR, Gastroenterology 2010

43 Le titrage de l AgHBs permet de distinguer les porteurs inactifs du VHB Portage inactif : Titre Ag HBs < 1000 UI/mL et ADN du VHB < 2000 UI/mL Confirmation dans 3 cohortes indépendantes européennes Brunetto 2010 Manesis 2010 Martinot- Peignoux 2011 N = 209 Génotype D N = 242 N = 166 Génotype A-E VPP 87,9 % VPP 89,7 % VPP 90 % VPP: valeur prédictive positive d être porteur inactif Brunetto Gastroenterology 2010, Manesis AASLD 2010, Martinot-Peignoux APASL 2011

44 Le titrage de l Ag HBs permet de prédire la perte de l Ag HBs 80 Incidence de la perte spontanée de l AgHBs AgHBs < 100 UI/ml % AgHBs UI/ml AgHBs > 1000 UI/ml ans Tseng et al, Gastroenterology 2011

45 Cas clinique N 2: Prise en charge Auriez vous traitez ce patient? 1. Oui 2. Non

46 Cas clinique N 2: Prise en charge Auriez vous traitez ce patient? 1. Oui 2. Non

47 Qui traiter? Recommandations EASL AgHBe + or AgHBe - ADN VHB < 2000 UI/mL* ALAT = N Pas de PBH ADN VHB > 2000UI/mL* et/ou ALAT > N PBH > A1F1 Surveillance Traitement * IU = 4 log (copies) EASL guidelines. J Hepatol 2012.

48 Histoire naturelle de 296 porteurs asymptomatique de l Ag HBs avec un taux d ALT normal Fin du suivi Suivi moyen (années) Age moyen (ans) Décés liés au foie CHC Cirrhose alcoolique Décés non liés au foie Ag HBs positif (n=296) (0.6) 1 (0.3) 29 (10) Ag HBs négatif (n=157) (0.6) 13 (8) 100 % 90 Survie actuarielle control Patients AgHBs+ 80 P = yrs 40 Manno, Gastroenterology 2004; 127:

49 Dépistage du CHC et hépatite chronique B échographie tous les 6 mois Asiatiques > 40 ans Africains > 20 ans Tous les malades cirrhotiques Chez les non cirrhotiques, tous ceux qui ont une maladie très active et un taux d ADN du VHB élevé AASLD guidelines Hepatology 2005;42:

50 Vaccination contre le VHB Tester et vacciner l entourage familial négatif

51 Cas clinique N 2: évolution à 6 mois (juin 2014) AgHBs : UI/ ml (16.63 UI en Janvier 14) ALAT: 18 UI ADN du VHB : 168 UI/ ml un traitement par anti-tnf est prévu

52 Cas clinique N 2: prise en charge un traitement par anti-tnf est prévu Recommandez vous un traitement antiviral? 1. Oui 2. Non

53 Cas clinique N 2: prise en charge un traitement par anti-tnf est prévu Recommandez vous un traitement antiviral? 1. Oui 2. Non

54 Traitement préemptif Avant immunosuppression ou chimiothérapie Sérologie B complète AgHBs, antihbc et antihbs Anti-HBs ou anti HBc isolés : ADN du VHB Si Antigène HBs positif ou ADN du VHB+ Traitement par analogues EASL guidelines. J Hepatol 2009;50:

55 Cas clinique N 3 Jérôme GOURNAY

56 Cas clinique N 3 Homme née en 1984 Découverte d Ag HBs février 2012 ALAT 168 UI/L mère VHB(-) Antécédents : Fracture du poignet Consommation déclaré d alcool: 4 verres / semaine (WE) Tabac: 5 cigarettes / jour Examen clinique : Normal Taille : 175 cm Poids : 73 kg

57 Bilan mai 2012 Cas clinique N 3 Ag HBe+, Ac anti-hbe- ASAT= 101 UI/L (N<40) ALAT= 193 UI/L (N<45) ADN-VHB : 25,1 millions UI/mL (7,4 log UI/mL) Sérologies VHD, VHC, VIH négatives Créatinine 64 µmol/l TP 99%, plaquette /mm 3 Échographie : pas de dysmorphie hépatique, rate 8 cm Elastométrie hépatique (FibroScan): Valeur médiane : 8,3 kpa (IQR 0,9 kpa) Taux de réussite 10/10

58 Cas clinique N 3: Que faites vous? Homme, 28 ans, ALAT 193 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB 7,4 log UI/mL, FS 8,3 kpa Choisir une réponse Surveillance tous les 3 mois ALAT, ADN du VHB, Ag HBe et consultation dans 6 mois Ponction biopsie hépatique Test biologique de fibrose Mise sous traitement d emblée

59 Cas clinique N 3: Que faites vous? Homme, 28 ans, ALAT 193 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB 7,4 log UI/mL, FS 8,3 kpa Choisir une réponse Surveillance tous les 3 mois ALAT, ADN du VHB, Ag HBe et consultation dans 6 mois Ponction biopsie hépatique Test biologique de fibrose Mise sous traitement d emblée

60 Cas clinique N 3: évolution 6 mois plus tard Bilan novembre 2012 Ag HBs UI/mL (4,4 log) Ag HBe+, Ac anti-hbe- ASAT= 121 UI/L (N<40) ALAT= 215 UI/L (N<45) ADN-VHB : 12,5 millions UI/mL (7,1 log UI/mL) Créatinine 68 µmol/l TP 101%, plaquette /mm 3

61 Cas clinique N 3: Que faites vous? H, 28 ans, ALAT 215 UI/L, Ag HBe (+) > 6 mois, ADN VHB 7,1 log UI/mL, FS 8,3 kpa Choisir une réponse Ponction biopsie hépatique Marqueurs biologiques de fibrose Élastométrie hépatique Mise sous traitement antiviral

62 Cas clinique N 3: Que faites vous? H, 28 ans, ALAT 215 UI/L, Ag HBe (+) > 6 mois, ADN VHB 7,1 log UI/mL, FS 8,3 kpa Choisir une réponse Ponction biopsie hépatique Marqueurs biologiques de fibrose Élastométrie hépatique Mise sous traitement antiviral

63 Recommandations hépatites chronique B Ag HBe(+) Ag HBe (+) ADN VHB < 2000 UI/mL ALAT < LSN ADN VHB UI/mL ADN VHB > UI/mL ALAT > LSN ALAT 1-2 x LSN ALAT > 2 x LSN AASLD, APASL, EASL EASL AASLD, APASL, EASL AASLD, APASL, EASL Surveillance Surveillance pendant 3 à 6 mois PBH recommandée Traitement si inflammation modéré à sévère ou fibrose significative * APASL : surveillance tous les 1 à 3 mois EASL: âge > 30 ans; AASLD et APASL: âge > 40 ans Surveillance tous les 3 à 6 mois* Envisager PBH si ALAT toujours en 1 et 2 x LSN Age > ans ATCD familiaux de CHC Traitement si inflammation modéré à sévère ou fibrose significative à la PBH Surveillance pendant 3 à 6 mois Traitement si persistance de l Ag HBe

64 Cas clinique N 3: Quel traitement? H, 28 ans, ALAT 215 UI/L, Ag HBe (+) > 6 mois, ADN VHB 7,1 log UI/mL, FS 8,3 kpa Plusieurs réponses possibles Interféron pegylé alpha-2a Lamivudine Tenofovir Entécavir Adefovir Elastométrie hépatique décembre 2012: 8,3 kpa (IQR 0,9 kpa), taux de réussite 10/10

65 Cas clinique N 3: Quel traitement? H, 28 ans, ALAT 215 UI/L, Ag HBe (+) > 6 mois, ADN VHB 7,1 log UI/mL, FS 8,3 kpa Plusieurs réponses possibles Interféron pegylé alpha-2a Lamivudine Tenofovir Entécavir Adefovir

66 Objectifs du traitement Séroconversion HBe Prévention des complications Amélioration de la survie Séroconversion HBs ADN VHB négatif Normalisation ALAT Amélioration histologique Temps

67 Résultats du traitement à 1 an chez les patients AgHBe (+) 100% Charge virale indetectable 100% Normalisation ALAT (AgHB e+) 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 67% 74% 60% 39% 25% 21% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 77% 66% 68% 69% 48% 39% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Séroconversion HBe 30% 22% 21% 23% 21% 12% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Négativation AgHBs (AgHBe+) 4% 1% 0% 2% 0% 3% PEG-IFN LAM ADV ETV LdT TDF Guidelines EASL 2012

68 Stratégies thérapeutiques: interféron pegylé Indications ALAT > 3N ADN VHB < 2x10 6 UI/ml activité > A2 Ag HBe + (voire Ag HBe -) Mais effets secondaires (information patient ++) La baisse de l Ag HBs est prédictive de sa disparition Guidelines VHB EASL 2012 Association à un analogue non recommandé: plus de réponses thérapeutiques mais non soutenues

69 Patients Ag HBe (+) traités par IFN PEG alpha-2a Séroconversion HBe en fonction des ALAT avant traitement et du titre d Ag HBs à S12 Séroconversion HBe 6 mois après la fin du traitement (%) Taux d Ag HBs à S12 < 1500 UI/mL UI/mL > UI/mL 68,4 45,5 44, ALAT 1-2 LSN ALAT > 2 LSN ALAT avant le début du traitement Liaw YF et al. Shorter durations and lower doses of peginterferon alfa-2a are associated with inferior hepatitis B e antigen seroconversion rates in hepatitis B virus genotypes B or C. Hepatology 2011;54:

70 Cas clinique N 3: évolution sous IFN-PEG IFN PEG alpha 2a 180 µgr / semaine Ag HBe Ag HBs ADN VHB (log UI/mL) ALAT (UI/L) semaines

71 Cas clinique N 3: évolution après IFN-PEG IFN PEG alpha 2a 180 µgr / semaine Ag HBe Ag HBs ADN VHB (log UI/mL) ALAT (UI/L) semaines

72 Cas clinique N 3: évolution 1 an après l arrêt de l IFN PEG Bilan décembre 2013 Ag HBs UI/mL Ag HBe+, Ac anti-hbe- ASAT= 102 UI/L (N<40) ALAT= 165 UI/L (N<45) ADN-VHB : 8,5 millions UI/mL (6,9 log UI/mL) Créatinine 61 µmol/l TP 106%, plaquette /mm 3

73 Cas clinique N 3: Que faites vous? H, 29 ans, ALAT 165 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB 6,9 log UI/mL, FS 8,3 kpa, échec IFN Choisir une réponse Surveillance ALAT, ADN du VHB, Ag HBe et consultation dans 1 an (attente séroconversion HBe différée) Ponction biopsie hépatique Marqueurs non invasifs de fibrose Re-traitement par IFN-PEG Traitement par analogue (entecavir ou tenofovir)

74 Cas clinique N 3: Que faites vous? H, 29 ans, ALAT 165 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB 6,9 log UI/mL, FS 8,3 kpa, échec IFN Choisir une réponse Surveillance ALAT, ADN du VHB, Ag HBe et consultation dans 1 an (attente séroconversion HBe différée) Ponction biopsie hépatique Marqueurs non invasifs de fibrose Re-traitement par IFN-PEG Traitement par analogue (entecavir ou tenofovir)

75 Cas clinique N 3: évolution sous entecavir Ag HBe Entecavir 0,5 mg/jour Ag HBs ADN VHB (log UI/mL) ALAT (UI/L) 2 1 (+)NQ semaines (+)NQ: détectable non quantifiable

76 Cas clinique N 3: Que faites vous? Homme, 29 ans, ALAT 165 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB 6,9 log UI/mL, entecavir S48 Arrêt de l entecavir et surveillance Maintient de l entecavir à long terme Renforcement du traitement avec le tenofovir car l ADN du VHB est toujours détectable

77 Cas clinique N 3: Que faites vous? Homme, 29 ans, ALAT 165 UI/L, Ag HBe (+), ADN VHB 6,9 log UI/mL, entecavir S48 Arrêt de l entecavir et surveillance Maintient de l entecavir à long terme Renforcement du traitement avec le tenofovir car l ADN du VHB est toujours détectable

78 Réponse virologique sous entécavir cohorte italienne Ag HBe (+) Ag HBe (-) Patients avec ADN VHB indétectable (%) % 87% 94% 66% 41% % 54 mois Patients avec ADN VHB indétectable (%) % 90% 96% % 36 99% % 54 mois Patient suivis Lampertico P, et al. EASL Poster 522.

79 Probabilité cumulée de séroconversion HBe et de perte de l Ag HBs à 48 mois sous ETV Taux de séroconversion HBe* Séroconversion HBe : 27 patients Perte de l Ag HBs chez les patients Ag HBe (+)* Perte Ag HBs: 12 patients 60 56% % Mois Mois *Kaplan-Meier Lampertico P, et al. EASL Poster 522.

80 Cas clinique N 3: évolution sous entecavir Ag HBe Entecavir 0,5 mg/jour Ag HBs ADN VHB (log UI/mL) ALAT (UI/L) 2 1 (+)NQ ND ND semaines (+)NQ: détectable non quantifiable ND: non détectable

81 Cas clinique N 4 Denis OUZAN

82 Cas Clinique N 4 Mme S, 28 ans, Coréenne Consulte en octobre 2009 Ag HBs+ Ag HBe (-), Ac Anti-HBe (+) Ac Anti delta (-) ALAT = 47 UI/L, N < 40 ADN VHB = UI/mL

83 Cas clinique N 4: Quel examens préconisez vous? Femme, 28 ans, ALAT 47 UI/L, Ag HBe (-), ADN VHB =2883 UI/mL 1. Quantification de l Ag HBs 2. Nouveau dosage ALAT et ADN du VHB 3. Ponction Biopsie Hépatique 4. Marqueur indirect de fibrose

84 Cas clinique N 4: Quel examens préconisez vous? Femme, 28 ans, ALAT 47 UI/L, Ag HBe (-), ADN VHB =2883 UI/mL 1. Quantification de l AgHBs 2. Nouveau dosage ALAT et ADN du VHB 3. Ponction Biopsie Hépatique 4. Marqueur indirect de fibrose

85 Cas Clinique N 4 Évaluation non invasive de la fibrose Élastométrie hépatique (FibroScan ) Médiane: 6.7 kpa IQR : 0.6 kpa 10 mesures Taux de réussite : 100% Nouveau bilan Ag HBs 4220 UI/mL ALAT : 49 UI/L N<40 ADN du VHB : UI/mL

86 évaluation de la fibrose hépatique par élastométrie chez les porteurs inactifs du VHB 139 patients classés porteurs inactifs (antigène HBe négatif, ADN du VHB < 2000 UI/ml, ALAT normales) Porteurs inactifs (n = 139) Élasticité hépatique 6 kpa n = 93 (67 %) Élasticité hépatique > 6 kpa n = 46 (33 %) PBH (n = 28) Pas de PBH (n = 18) F0F1 (n = 19) F2 (n = 5) F3 (n = 3) F4 (n = 1) Castéra L et al. Transient elastography and biomarkers for liver fibrosis assessment and follow-up of inactive hepatitis B carriers. Aliment Pharmacol Ther 2011;33:

87 La mesure de l élasticité hépatique permet de distinguer le portage inactif de l hépatite chronique AgHBe- 220 malades Porteurs inactifs Hépatite AgHBe-* p Sexe M/F 48/77 n=125 51/44 n= Age (années) 45±12 46±12 ns Elasticité (Kpa) 4.8± [ ] 8.5±6 6.6 [3.2-35] < HBV DNA (copies/ml) 6251 ± ± 7.74 Millions < ALAT 0.55 [0.2-1] 1.02 [ ] < * Hépatite HBeAg (-) définie par des transaminases élevées ou un ADN > 10 5 copies/ml Maimone et al. J Viral Hepat 2009;16:769-74

88 Cas clinique N 4: Auriez vous proposer une PBH? Femme, ALAT 49 UI/L, Ag HBe (-), ADN VHB: 8886 UI/ml, Elasticité: 6.7 kpa Oui Non

89 Cas clinique N 4: Auriez vous proposer une PBH? Femme, ALAT 49 UI/L, Ag HBe (-), ADN VHB: 8886 UI/ml, Elasticité: 6.7 kpa Oui Non

90 Cas Clinique N 4: biopsie hépatique nov mm 30 espace portes METAVIR: A2 F3 Nouveau Bilan biologique ALAT 36 UI/L (N < 40) ADN VHB : 1846 UI/mL

91 Cas clinique N 4: Proposez vous un traitement? Femme, ALAT : 36UI/L, Ag HBe (-), ADN VHB: 1846 UI/mL, PBH A2F3 Oui Non

92 Cas clinique N 4: Proposez vous un traitement? Femme, ALAT : 36UI/L, Ag HBe (-), ADN VHB: 1846 UI/mL, PBH A2F3 Oui Non

93 Qui traiter? Recommandations EASL AgHBe + or AgHBe - ADN VHB < 2000 UI/mL* ALAT = N Pas de PBH ADN VHB > 2000UI/mL* et/ou ALAT > N PBH > A1F1 Surveillance Traitement * IU = 4 log (copies) EASL guidelines. J Hepatol 2012.

94 Cas clinique N 4: évolution 1 mois plus tard (déc. 2009) ALAT :179 UI/L N<40 ADN du VHB: UI/ml (6,2 log)

95 Comment traiter: Guidelines EASL Ag HBe (+) et Ag HBe (-) Interféron pegylé ADN VHB < 7 log ALAT > 3N Analogue Entecavir ou Tenofovir The AASLD recommends Peg-IFN, entecavir, or tenofovir as preferred initial therapy for adults with immune-active CHB EASLGuidelines: Management of chronic hepatitis B. - J Hepatol 2009 et 2012 AASLD Guidelines Novembre 2015

96 Tenofovir: ADN indétectable à 1 et 5 ans 100% 93% 87% 80% 60% 73% 65% 40% 20% 0% AgHBe+ AgHBe - 1an 5 an Marcellin et al NEJM 2008 Marcellin et al Lancet 2013

97 Entecavir: ADN du VHB indétectable à 1 et 3 à 5ans 100% 94% 94% 95% 80% 60% 55% 40% 20% 0% AgHBe+ 1an 1 et 3 à 5 an AgHBe- Chan et al Hepatology 2010

98 Cas clinique N 4: évolution sous tenofovir (1 comprimé / j) Mois ADN VHB (UI/mL) Ag HBs (UI/L) 12 < < < < < 20 60

99 Cinétiques de l AgHBs sous analogues Titre de l AgHBs (Log 10 UI/mL) Mois Diminution moyenne annuelle de l AgHBs = 0,141 Log UI/mL Temps médian nécessaire pour éliminer l AgHBs = 52,1 années (Q1-Q3 : 24,5-117,6) Chevaliez S et al. Long-term hepatitis B surface antigen (HBsAg) kinetics during nucleoside/nucleotide analogue therapy: finite treatment duration unlikely. J Hepatol. 2013;58:

100 Cas clinique N 4: 6 ans d évolution Après 6 ans de virosuppression complète avec un taux d Ag HBs à 69 UI/mL stable depuis 3 ans, que proposer vous? Arrêt du tenofovir Poursuite du Tenofovir Ajout de Peg IFN au Tenofovir Switch du Tenofovir au PegIFN

101 Cas clinique N 4: 6 ans d évolution Après 6 ans de virosuppression complète avec un taux d Ag HBs à 69 UI/mL stable depuis 3 ans, que proposer vous? Arrêt du tenofovir Poursuite du Tenofovir Ajout de Peg IFN au Tenofovir Switch du Tenofovir au PegIFN

102 AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B (Nov 2015) The AASLD suggests indefinite antiviral therapy for adults with HBeAg-negative immune-active CHB Alternative treatment for patients on long-term NA therapy, such as adding or switching to Peg-IFN therapy, warrant further study. Additional studies are needed to identify predictors for treatment discontinuation, including HBsAg levels (not available in the United States) and cccdna. Terrault NA et al. AASLD guidelines for treatment of chronic hepatitis B. Hepatology. 2016; 63:

103 Peut-on arrêter le tenofovir chez les patients Ag HBe négatifs? J0 S48 S144 Patients avec HCB AgHBe - TDF 4 ans Arrêt TDF Critère principal : Perte de l AgHBs à S144 Poursuite TDF Etude, multicentrique, contrôlée AgHBe- ADN VHB < 400 copies/ml 3,5 ans avant randomisation Fibroscan < 10 kpa Pas d ATCD de décompensation Sem 48 Reprise TDF (n = 3) Arrêt TDF (n = 21) Randomisé (n = 45) Sem 48 Arrêt TDF (n = 18) Poursuite TDF (n = 21) Sem 48 Poursuite TDF (n = 21) Berg T, Allemagne, EASL 2015, Abs. O119

104 Peut-on arrêter le tenofovir chez les patients Ag HBe négatifs? Evolution de l ADN du VHB 10 9 Arrêt TDF (n = 21) Patients ayant repris TDF (n = 3) Reprise TDF ADN VHB (log 10 UI/mL) ADN VHB à nouveau detectable chez 21/21 (100 %) A S48* 89 % (16/18) ADN VHB < UI/mL 78 % (14/18) ADN VHB < UI/mL Semaines Berg T, Allemagne, EASL 2015, Abs. O119

105 Le taux d Ag HBs à l arrêt des analogues est prédictif de la rechute et de la perte de l Ag HBs Ag HBs < 120 UI/mL Perte de l Ag HBs (incidence cumulée) Ag HBs UI/mL Ag HBs > 1000 UI/mL 7 ans Ag HBs UI/mL Ag HBs > 1000 UI/mL Rechute Ag HBs (incidence cumulée) Ag HBs < 200 UI/mL Chen CH J Hepatol 2014;61: ans

106 Intérêt de l ajout de PEG-IFN chez les patients VHB AgHBevirosupprimés sous analogues : PEGAN (1) Etude ANRS-HB06 PEGAN 185 patients AgHBe-, ADN VHB indétectable sous analogues depuis 12 mois Stratification selon le titre de l AgHBs Evaluer la perte AgHBs Evaluer la perte AgHBs IFN PEG 2a 180 µg 48 semaines Analogues 48 semaines Analogues 96 semaines Analogues Randomisation 1 an *ADN VHB indétectable AASLD 2014 Analogues 144 semaines Bourlière M et al, EASL 2015, Abs. O112

107 PEGAN : intérêt de l ajout de PEG-IFN chez patients VHB AgHBe- virosupprimés sous analogues? Perte de l AgHBs à S96 Analogues PEG-IFN + analogues p Perte AgHBs chez les patients ayant reçu pleine dose et durée (n = 65) 3/93 (3 %) 7/65 (11 %) 0,0415 Pourcentage de chance de perte de l AgHBs selon titre AgHBs initial Titre AgHBs (log 10 UI/ml) NUC seul (n = 93) PEG-IFN+NUC (n = 65) <2 log 10 UI/ml 16 % 33 % < 3 log 10 UI/ml 8 % 23 % Bourlière M et al, EASL 2015, Abs. O112

108 PEGAN : effet de l IFN-PEG chez des patients VHB Ag HBe (-) virosupprimés sous analogues 185 patients Ag HBe (-), ADN VHB indétectable sous analogues depuis > 12 mois Traitement par IFN-PEG alpha-2a pendant 48 semaines (randomisation 1:1) Maintient des analogues, stratification selon le titre de l Ag HBs, suivi 144 semaines 100 Perte de l Ag HBs (%) ensemble Ag HBs < 3 log Ag HBs < 2 log Analogue Analogue + IFN-PEG Bourlière M et al, EASL 2015, Abs. O112

109 Conclusions Une virosuppression peut être obtenue aujourd'hui chez tous les patients Elle demeure l objectif prioritaire en pratique quotidienne La perte de l Ag HBs est devenue le prochain objectif à atteindre Cet objectif repose sur La quantification de l AgHBs L évaluation de nouvelles stratégies thérapeutiques combinant antiviraux et immunostimulants

110 Les 5 points forts L hépatite chronique virale B évolue en plusieurs phases : immunotolérance, activité, portage inactif. La détection de l Ag HBe, la mesure de l ADN du VHB et du taux des transaminases (qu il faut savoir répéter) et le titre de l Ag HBs permettent de définir les différents profils de l infection. L évaluation de la fibrose au cours de la phase immuno-active permet de définir les malades à traiter. Le traitement n est pas indiqué dans les situations de portage inactif ou d immunotolérance. Le traitement repose sur les analogues (entecavir, tenofovir) qu il faut maintenir dans la durée dans la plupart des cas ou sur l interféron pégylé beaucoup moins utilisé actuellement.

Symposium BMS. Hépatite virale chronique B Qui traiter? Le 14/12/2011. Dr Hassen Mahiou

Symposium BMS. Hépatite virale chronique B Qui traiter? Le 14/12/2011. Dr Hassen Mahiou Symposium BMS Hépatite virale chronique B Qui traiter? Le 14/12/2011 Dr Hassen Mahiou Hépatite chronique Virale B Pathologie fréquente Gravité potentielle - 1/3 de la population mondiale - 350 millions

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE CAS CLINIQUE Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE Observation Madame N.. 26 ans, G2P1A0, adressée pour Ag HBs+ Pas d antécédents notables Enceinte à 24 SA Découverte fortuite

Plus en détail

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients.

D OUZAN. Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité. Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. D OUZAN Surveillance du sujet antigène Hbs + non traité Connaître les critères d'abstention thérapeutique. Savoir comment surveiller ces patients. Surveillance du sujet AgHBs positif non traité Denis OUZAN

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues?

Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? Quand peut-on arrêter le traitement de l hépatite B par analogues? EPU Paris-Diderot 7 janvier 2014 Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie INSERM U773, CRB3 Université Paris Diderot Hôpital Beaujon,

Plus en détail

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul.

Cas clinique. A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul. Cas clinique A.Jmâa, L.Golli, A.Ben slama, A.Souguir, S.Ajmi Service d Hépato gastroentérologie CHU Sahloul Mr C, 22 ans Asthénie ATDS : frère porteur inactif du VHB Poids =70 kg, taille = 1,76 m, examen

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Traitement préemptif de la réactivation virale B

Traitement préemptif de la réactivation virale B Traitement préemptif de la réactivation virale B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes Unité d Hépatologie, INSERM. 567 Hôpital Cochin - Paris La problèmatique o Homme de 65 ans, né au Laos

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016

Hépatite B. Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen. Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B Dr Ghassan Riachi HGE-CHU de Rouen Journée régionale ARS décembre 2016 Hépatite B 1967: découverte de l antigène Australia (Blumberg et al., 1967), prix Nobel en 1976 1970: VHB en Microscopie

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Le porteur inactif du VHB: existe-t-il? Docteur Xavier Causse CHR d Orléans

Le porteur inactif du VHB: existe-t-il? Docteur Xavier Causse CHR d Orléans Le porteur inactif du VHB: existe-t-il? Docteur Xavier Causse CHR d Orléans 5-11-2016 Liens d intérêt Gilead: activités de conseil, conférences, invitations en qualité d auditeur Cas clinique 1 Femme de

Plus en détail

Histoire naturelle de l infection chronique VHB

Histoire naturelle de l infection chronique VHB 21emes journées nationales de la société Algérienne d hépato-gastroentérologie Histoire naturelle de l infection chronique VHB Dr Salima Cheraitia Service de Médecine Interne & de Gastro-Entérologie EPH

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble

Evaluation non invasive de la fibrose. dans les hépatites virales. Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Evaluation non invasive de la fibrose dans les hépatites virales Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Hépatite C : la fibrose a une valeur pronostique

Plus en détail

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus?

Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Traitement de l hépatite B en 2016 Vers une éradication du virus? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Impact clinique de l hépatite

Plus en détail

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA.

Dr Soufiene CHOUAIB. Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA. Dr Soufiene CHOUAIB Service Gastro-Entérologie B HÔPITAL LA RABTA hépatite aiguë plus ou moins sévère, voire fulminante hépatite chronique +/- active risque évolutif vers une cirrhose et CHC. Histoire

Plus en détail

Tests non invasifs dans le diagnostic et le suivi de la fibrose au cours de l hépatite chronique B

Tests non invasifs dans le diagnostic et le suivi de la fibrose au cours de l hépatite chronique B Tests non invasifs dans le diagnostic et le suivi de la fibrose au cours de l hépatite chronique B Vincent Mallet, MD, PhD Université Paris Descartes APHP, Hôpital Cochin, Hépatologie INSERM U.567 Les

Plus en détail

Prise en charge de l hépatite B

Prise en charge de l hépatite B Plan Prise en charge de l hépatite B Maud Berney Lamielle Colloque du 23.02.2011 Présentation d un cas Epidémiologie/transmission Comment interpréter les résultats de labo? Evolution/complications Quel

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016

POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB. Alger 15 Décembre 2016 POSSIBILITÉS THÉRAPEUTIQUES DE L HÉPATITE B AU MAGHREB Alger 15 Décembre 2016 Epidémiologie une prévalence mondiale élevée 10 cause de décès dans le monde Lavanchy D. J Hepatitis 2004 Epidémiologie de

Plus en détail

La quantification de l antigène HBs. Michelle Martinot-Peignoux

La quantification de l antigène HBs. Michelle Martinot-Peignoux La quantification de l antigène HBs Nouvel outil pour le suivi du traitement Intérêt chez les porteurs inactifs in Michelle Martinot-Peignoux INSERM, U-77, Centre de Recherche Biomédicale Bichat-Beaujon

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hepatitis Conférence 13 01 2014 L impacte global

Plus en détail

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment?

Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Hépatite B Faut-il évaluer la fibrose et comment? Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Aquitaine CHU Bordeaux Liens d intérêt Echosens Supersonic Imagine Pourquoi faut-il évaluer la fibrose?

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS Lu pour vous Reading for your PRISE EN CHARGE DE L INFECTION PAR LE VIRUS DE L HEPATITE B : NOUVELLES RECOMMANDATIONS AMERICAINES HEPATITIS B : AMERICAN NEW RECOMMANDATIONS C. MARRAKCHI, M. BEN JEMAA.

Plus en détail

Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni

Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni Hépatite B HBV-cure Espoir ou science-fiction? Philippe Sogni 1 Traitement par analogues de 2 ème génération (Tenofovir ou Entécavir) 100% ADN-VHB < 10 15 UI/ml activité histologique fibrose Régression

Plus en détail

Hépatite B Histoire Naturelle Nouveaux concepts thérapeutiques. Fabien Zoulim CHU de Lyon

Hépatite B Histoire Naturelle Nouveaux concepts thérapeutiques. Fabien Zoulim CHU de Lyon Hépatite B Histoire Naturelle Nouveaux concepts thérapeutiques Fabien Zoulim CHU de Lyon HBsAg Immunotolerant phase Immuno-active phase Inactive phase Low replication Reactivation phase Occult infection

Plus en détail

VHB : pas directement cytopathogène!

VHB : pas directement cytopathogène! Hépatite B VHB : pas directement cytopathogène! Réactions immunologiques > effet cytopathogène L intensité du conflit entre le VHB et les défenses immunitaires de l hôte détermine la gravité de l infection

Plus en détail

Hépatite B Recommandations Philippe Sogni

Hépatite B Recommandations Philippe Sogni Hépatite B Recommandations Philippe Sogni 1 Pr Philippe Sogni, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité; Assistance Publique

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

L hépatite B en pratique clinique (2009) Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567

L hépatite B en pratique clinique (2009) Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 L hépatite B en pratique clinique (2009) Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 1 Hépatite B Epidémiologie Histoire naturelle Prévention Traitement 2 Hépatite

Plus en détail

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba

Suivi virologique. à la lumière des recommandations européennes EASL Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Suivi virologique des hépatites chroniques B à la lumière des recommandations européennes EASL 2009 Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire Cerba Introduction Epidémiologie Le virus Le diagnostic Les traitements

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLERANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hepatitis Conférence 12 01 2015 L impact global

Plus en détail

Christian TREPO, MD, PhD

Christian TREPO, MD, PhD PEG INTERFERON MONOTHERAPI E Christian TREPO, MD, PhD Unmet medical needs in chronic HBV infection Inhibition of viral replication Normalisation of ALT Improvement in liver necroinflammation Improvement

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14-

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14- Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni Rencontres en infectiologie 14- Cas clinique Mr M.L, âgé de 41 ans Suivi en hématologie depuis octobre

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

Actualités sur l hépatite B Alexandra Ducancelle

Actualités sur l hépatite B Alexandra Ducancelle 40e Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Actualités sur l hépatite B 27.09.2011 Alexandra Ducancelle Laboratoire de virologie CHU Angers UPRES 3859 CHU Angers INTRODUCTION Epidémiologie virale

Plus en détail

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?.

Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre UI/mL et ALAT normales?. Utilité de la biopsie hépatique chez le sujet Ag Hbe négatif avec DNA VHB entre 2000-20000UI/mL et ALAT normales?. Y. Chikhi 1, S. Berkane 1, N. Debzi 2, S. Cheraitia 1, N. Afredj 2, N. Guessab 2, M. Merniz

Plus en détail

Traitement de l hépatite chronique B

Traitement de l hépatite chronique B Traitement de l hépatite chronique B Dominique Salmon Hôpital Cochin, Université Paris Descartes 20e Congrès de la STPI, Tunis, Avril 2010 Le VHB : une forte prévalence dans le monde 2 milliards de personnes

Plus en détail

SURVEILLANCE DU TRAITEMENT DE L'HEPATITE CHRONIQUE B PAR ANALOGUE. Lorraine Blaise DES 18/01/2014

SURVEILLANCE DU TRAITEMENT DE L'HEPATITE CHRONIQUE B PAR ANALOGUE. Lorraine Blaise DES 18/01/2014 SURVEILLANCE DU TRAITEMENT DE L'HEPATITE CHRONIQUE B PAR ANALOGUE Lorraine Blaise DES 18/01/2014 Indications au traitement INFLAMMATION : ALAT >N VIREMIE : HBV DNA >2000IU/ml HEPATOPATHIE : > A1 / F1 CIRRHOSE

Plus en détail

Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs?

Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs? 7th Paris Hepatitis Conference 2014 Faut-il traiter les immunotolérants et les porteurs inactifs? Rachid OULD GOUGAM Service de Médecine Interne et de Gastroentérologie, Hôpital Bologhine, Alger Cas clinique

Plus en détail

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non?

Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dosage quantitatif de l antigène HBs : utile ou non? Dr Marie-Luce Delforge Laboratoire de séro-virologie Hôpital Erasme ULB Bruxelles CORATA 26 septembre 2013 1 Virus de l hépatite B 2 Cycle réplicatif

Plus en détail

PORTAGE ASYMPTOMATIQUE DE L ANTIGENE HBs CHEZ UNE FEMME DE 23 ANS

PORTAGE ASYMPTOMATIQUE DE L ANTIGENE HBs CHEZ UNE FEMME DE 23 ANS PORTAGE ASYMPTOMATIQUE DE L ANTIGENE HBs CHEZ UNE FEMME DE 23 ANS Jean-Baptiste NOUSBAUM CHU La Cavale Blanche Hépato-Gastroentérologie 29609 BREST CEDEX jean-baptiste.nousbaum@chu-brest.fr 1 Observation

Plus en détail

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var

Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement. Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Le titrage de l AgHBs: un témoin du statut du patient et de la réponse au traitement Denis Ouzan Institut Arnault Tzanck, Saint-Laurent-du-Var Objectifs pédagogiques Connaitre les problèmes pratiques posés

Plus en détail

Formation Continue. Professeur Stanislas POL. Hépatite B : qui ne pas traiter?

Formation Continue. Professeur Stanislas POL. Hépatite B : qui ne pas traiter? 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS Professeur Stanislas POL Hépatite B : qui ne pas traiter? Comment diagnostiquer la fibrose de l hépatite B Comment

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

Traitement préemptif du VHB. Olivia Pietri DES HGE 18/1/14

Traitement préemptif du VHB. Olivia Pietri DES HGE 18/1/14 Traitement préemptif du VHB Olivia Pietri DES HGE 18/1/14 AGENDA I. Introduction II. Epidémiologie III. Réactivation IV. Modalités du traitement V. Modalités du traitement: Chez les patients sous RITUXIMAB

Plus en détail

La réactivation virale B. Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013

La réactivation virale B. Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013 La réactivation virale B Valérie CANVA, CHRU Lille XX èmes JRPI - 01/10/2013 Les 3 phases de l infection chronique à VHB Gerlich, Virol J 2013 L infection par le VHB est dynamique 9 Charge virale élevée

Plus en détail

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Effet du VHB sur la grossesse Effet de la grossesse sur le VHB Découverte du VHB au cours de la grossesse Grossesse

Plus en détail

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLÉRANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB?

FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLÉRANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? FAUT-IL TRAITER LES IMMUNOTOLÉRANTS ET LES PORTEURS INACTIFS DU VHB? Adriana Popescu Centre de Médecine Interne Hôpital Fundeni Bucarest, Roumanie Paris Hépatites Conférence 11 01 2016 Cas Clinique - 1

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

Compte tenu de sa prévalence élevée et de

Compte tenu de sa prévalence élevée et de Traitement de l hépatite virale B Treatment of hepatitis B infection M. Lemoine* Compte tenu de sa prévalence élevée et de son risque d évolution vers la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire (CHC),

Plus en détail

Traitement de l hépatite B Guidelines de l EASL. J Hepatol Juillet 2012 Jean Delwaide CHU Sart Tilman Liège

Traitement de l hépatite B Guidelines de l EASL. J Hepatol Juillet 2012 Jean Delwaide CHU Sart Tilman Liège Traitement de l hépatite B Guidelines de l EASL J Hepatol Juillet 2012 Jean Delwaide CHU Sart Tilman Liège L infection virale B ne peut être complètement éradiquée (DNA circulaire fermé de façon covalente

Plus en détail

Hépatite B: vers la rémission. François Bailly, service d Hépatologie et d addictologie Hôpital de la Croix Rousse, Lyon

Hépatite B: vers la rémission. François Bailly, service d Hépatologie et d addictologie Hôpital de la Croix Rousse, Lyon Hépatite B: vers la rémission François Bailly, service d Hépatologie et d addictologie Hôpital de la Croix Rousse, Lyon VHB : une histoire déjà ancienne 30 ans 6 ans 7 ans 7 ans Objectifs actuels du traitement:

Plus en détail

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH

Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Place de l interféron dans le traitement de l hépatite B chez le patient co-infecté VIH Lionel PIROTH CHU Dijon, Université de Bourgogne Tours juin 2012 Un problème? VIH-VHB Piroth L et al, J Hepatol,

Plus en détail

Hépatite chronique B: Qui traiter et comment? Recommandations de l EASL

Hépatite chronique B: Qui traiter et comment? Recommandations de l EASL Hépatite chronique B: Qui traiter et comment? Recommandations de l EASL Pr Tarik Asselah MD, PhD Service d Hépatologie ISERM U773, CRB3 UniversityParis Diderot Hôpital Beaujon, Clichy tarik.asselah@bjn.aphp.fr

Plus en détail

Hépatite chronique C à transaminases normales

Hépatite chronique C à transaminases normales Hépatite chronique C à transaminases normales Philippe Sogni Service d Hépato-gastroentérologie, Hôpital Cochin et Faculté de Médecine Cochin Port-Royal (Université Paris 5) Au cours du suivi d une hépatite

Plus en détail

Comment Traiter une Hépatite. Chronique B en 2009

Comment Traiter une Hépatite. Chronique B en 2009 SEMINAIRE ATELIER 4 Février 2009 Comment Traiter une Hépatite Chronique B en 2009 CHABI S., BERKANE S. Hépatite Chronique Virale B 350-400 millions de personnes infectées dans le monde 1,2 Millions décès

Plus en détail

Actualités sur l hépatite B Perspectives de traitement

Actualités sur l hépatite B Perspectives de traitement Actualités sur l hépatite B Perspectives de traitement Fabien Zoulim Service d hépatologie, Hospices Civils de Lyon INSERM U1052, Cancer Research Center of Lyon Université de Lyon 240 millions de porteurs

Plus en détail

Hépatite B chronique. Epidémiologie HBV. Les personnes à risque? HBV: qui dépister? Les personnes à risques!

Hépatite B chronique. Epidémiologie HBV. Les personnes à risque? HBV: qui dépister? Les personnes à risques! HBV: qui dépister? Hépatite B chronique DresI. Morardet N. JunodPerron Service de Gastroentérologie et Hépatologie et SMPR Colloque MPR 18.06.2014 Les personnes à risques! Tous les patients qui nécessitent

Plus en détail

Quantification de l AgHBs: Applications à l histoire naturelle et au traitement

Quantification de l AgHBs: Applications à l histoire naturelle et au traitement Quantification de l AgHBs: Applications à l histoire naturelle et au traitement Michelle Martinot-Peignoux et Tarik Asselah Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3

Plus en détail

Traitement des hépatites chroniques B : Actualités et Perspectives

Traitement des hépatites chroniques B : Actualités et Perspectives Traitement des hépatites chroniques B : Actualités et Perspectives Professeur Christian TREPO Service Hépatologie Hôpital de la Croix-Rousse Unité de recherche sur les hépatites virales INSERM U1052/CRCL

Plus en détail

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger

Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Comment Optimiser le Traitement anti-vhc chez les naïfs PHC 2015 Nabil Debzi Service d hépatologie CHU Mustapha Alger Observation Chirurgien : 36 ans, poids 100 kg, Taille 180 cm, BMI 30,9. - jamais transfusé,

Plus en détail

QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF

QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF QUE FAIRE DEVANT UN AC ANTI- HBC (+) EN CAS DE MICI PREVUE POUR IMMUNOSUPPRESSEUR OU ANTI- TNF Pr F. HADDAD, Dr I. HALLOULY, Pr R. ALAOUI Service d Hépato- Gastro- Entérologie CHU Ibn Rochd- Casablanca

Plus en détail

Hépatite B Le traitement pour tous en 2025?

Hépatite B Le traitement pour tous en 2025? Hépatite B Le traitement pour tous en 2025? Pr Victor de Lédinghen Centre Expert Hépatites Virales Auitaine CHU Bordeaux Prévalence de l hépatite B Facteurs influençant la progression de la fibrose 3 Facteurs

Plus en détail

Traitement de l hépatite B. Marc BOURLIERE Olivier NOUEL Mars 2009

Traitement de l hépatite B. Marc BOURLIERE Olivier NOUEL Mars 2009 Traitement de l hépatite B Marc BOURLIERE Olivier NOUEL 21-22 Mars 2009 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS Docteur Marc BOURLIERE Docteur Olivier

Plus en détail

Exploration non invasive de la. fibrose hépatique

Exploration non invasive de la. fibrose hépatique Exploration non invasive de la fibrose hépatique Vincent LEROY Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie INSERM U823 CHU de Grenoble Progression vers la cirrhose Hazard Ratio 1.00 0.83 0.67 0.50

Plus en détail

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et

Dr PENALBA. Formation NANCY 03 et Dr PENALBA Formation NANCY 03 et 04.02.2016 Hépatite = inflammation du foie toxiques / des virus causée par des Le virus pénètre la cellule, se multiplie, le système immunitaire détruit les cellules infectées

Plus en détail

Optimiser le traitement de l Hépatite chronique B JP BRONOWICKI O.NOUEL

Optimiser le traitement de l Hépatite chronique B JP BRONOWICKI O.NOUEL Optimiser le traitement de l Hépatite chronique B JP BRONOWICKI O.NOUEL Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2012 CONFLITS D INTÉRÊT JP BRONOWICKI : BMS, Gilead, MSD,

Plus en détail

Carcinome Hépatocellulaire et hépatite chronique B. Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastroentérologie Clinique Dieulafoy Hôpital Purpan Toulouse

Carcinome Hépatocellulaire et hépatite chronique B. Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastroentérologie Clinique Dieulafoy Hôpital Purpan Toulouse Carcinome Hépatocellulaire et hépatite chronique B Jean-Marie Péron Service d Hépato-Gastroentérologie Clinique Dieulafoy Hôpital Purpan Toulouse o Abbvie o Bayer o Boston Scientific o BMS o Gilead o MSD

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B chez les patients sous immunosuppresseurs

Réactivation de l hépatite B chez les patients sous immunosuppresseurs DESC Pathologie infectieuse et tropicales Séminaire 4 - Thématique 14: «Hépatites Virales» Réactivation de l hépatite B chez les patients sous immunosuppresseurs Dr Karine Lacombe, INSERM UMR-S1136, IPLESP

Plus en détail

Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C?

Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C? Faut-il ou non traiter les enfants porteurs chroniques des virus des hépatites B ou C? Evolution spontanée Résultats des traitements Recommandations Discussion HEPATITE B Transmission chez l enfant PERINATALE

Plus en détail

Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest Expérience du service Dr N. GUESSAB

Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest Expérience du service Dr N. GUESSAB Les XXVI émes journées nationales d hépatolo-gastroentérolologie et d endoscopie digestive(sahgeed) 12/13/14 décembre 2014 Porteurs chroniques du VHB Résultats comparatifs préliminaires PBH/FibroScan/FibroTest

Plus en détail

Cohorte de surveillance des porteurs inactifs de l antigène HBs (AgHBs)

Cohorte de surveillance des porteurs inactifs de l antigène HBs (AgHBs) Cohorte de surveillance des porteurs inactifs de l antigène HBs (AgHBs) Xavier Causse (1), Pascal Potier (1), Si Nafa Si Ahmed (1), Thierry Fontanges (2), Jean- François Cadranel (3), Christophe Renou

Plus en détail

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE

DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE DOSSIER PATIENT HEPATITE VIRALE Région : Département :..District :.. Prénom(s) :...Nom : Site :...Numéro d identification du patient : Date de l examen initial : / / 1 Caractéristiques sociodémographiques

Plus en détail

Virus de l hépatite B

Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B Persistance de l antigène HBs 10% - 90% Virus de l hépatite B Hépatite aiguë B faible ou absente Persistance

Plus en détail

Hépatite B et grossesse

Hépatite B et grossesse Réseau ville-hôpital hépatites virales B ou C, hépatopathies et transplantation hépatique Réseau Périnatal Alpes-Isère Hépatite B et grossesse Version 2 Date : 30/11/2010 Rédaction : Dr Marie-Noëlle HILLERET,

Plus en détail

Les virus des hépatites virales

Les virus des hépatites virales Les virus des hépatites virales Hépatites primitives Hépatite A (HAV) Hépatite B (HBV) Hépatite C (HCV) Hépatite D (HDV, agent delta) Hépatite E (HEV) Hépatite G (HGV) Atteintes hépatiques Herpesviridae

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite B

Prise en charge des cas particuliers d hépatite B Prise en charge des cas particuliers d hépatite B Rim Abdelmalek 30/1/2013 Epidémiologie Maladie fréquente en Tunisie Zone de moyenne endémie Prévalence 7% Gradient Nord/Sud 70% Ag HBe négatif 80% génotype

Plus en détail

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH

Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections. D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH Apport des Cohortes dans la prise en compte des coinfections VIH/VHC D.Lacoste pour la cohorte Aquitaine et l équipe HEPAVIH 1 Cohortes concernées CO 3 Aquitaine CO 13 HEPAVIH EP 25 PRETHEVIC CO 12 CIRVIR

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France

Co-infection VIH-VHB Actualités. Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Actualités Stanislas Pol, MD, PhD Unité d Hépatologie & Inserm U-567 Hôpital Necker-Cochin, Paris, France Diagnostiquer l infection VHB Evaluer l impact hépatique de l infection virale B Traiter Prévenir

Plus en détail

Chronique de l hépatite B Jean-Pierre Villeneuve et David Barbeau

Chronique de l hépatite B Jean-Pierre Villeneuve et David Barbeau Les hépatites virales HÉPATITE B CHRONIQUE n est pas le pain et le beurre L du généraliste. Ce n est pas une maladie aussi répandue que l hypertension artérielle, le diabète ou les troubles de l humeur,

Plus en détail

Que reste il des indications de la PBH?

Que reste il des indications de la PBH? Que reste il des indications de la PBH? JF Cadranel (Creil) FMC JFHOD Dimanche 27 mars 2011 PARIS Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2011 Conflits d intérêts Le Docteur

Plus en détail

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E

Hépatites virales. Hépatite virale A. Pr. M. Messast. Introduction. Problème de santé mondial HVB, HVC. Virus A, B, C, D, E Hépatites virales Pr. M. Messast Introduction Problème de santé mondial 350.000.000 HVB, 170.000.000 HVC Virus A, B, C, D, E Hépatite aiguë (tous) Hépatite chronique (B, C, D) Cirrhose Carcinome hépatocellulaire

Plus en détail

Interféron, cirrhose et carcinome hépatique

Interféron, cirrhose et carcinome hépatique Revue critique de l'actualité scientifique internationale sur le VIH et les virus des hépatites n 68 - septembre 98 THERAPEUTIQUE, CLINIQUE Interféron, cirrhose et carcinome hépatique Alain Landau Hôpital

Plus en détail

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie

Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie LC01 Dépistage du carcinome hépatocellulaire chez les malades ayant une hépatite virale guérie Laurent CASTERA Service d Hepatologie, Hôpital Beaujon, Clichy Université Paris-7, France Justification du

Plus en détail

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567

Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 Diagnostic et épidémiologie des hépatites virales Philippe Sogni Hépatologie, Hôpital Cochin, Université Paris Descartes, INSERM U567 DES 13 Fev 2009 1 Plan Démarche diagnostique Hépatite A Hépatite E

Plus en détail

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand?

Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Quantification de l AgHBs Pouquoi? Quand? Michelle Martinot-Peignoux Service d Hépatologie Hôpital Beaujon Université Paris-Diderot INSERM U-773/CRB3 Clichy-France Plan Introduction Applications Cliniques

Plus en détail

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010

Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs. Recommandations 2010 Co-infections par les virus des hépatites et Tumeurs Recommandations 2010 Co-infection VHC : Rappels Séroprévalence VHC chez ¼ des sujets VIH+ 90% chez UDI < 10% chez HSH Infection VIH virémie VHC d un

Plus en détail

Le traitement des hépatites virales B et C

Le traitement des hépatites virales B et C Diplôme Universitaire d Infectiologie, Chimiothérapie Anti-Infectieuse, et Vaccinologie Le traitement des hépatites virales B et C Dr Laurent COTTE Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Hépatite chronique B GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Hépatite chronique B Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication 2 avenue du Stade de France F 93218

Plus en détail

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui?

Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? FMC.JFHOD 2010 Fédération Digestive CHU Purpan Toulouse I2MR Rangueil U858 Faut-il évaluer la fibrose : Pourquoi, Comment, Pour qui? Pas de conflit d intérêt Pas de conflit d intérêt Pourquoi évaluer la

Plus en détail