Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation. Jérôme Lascombe / /

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation. Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr"

Transcription

1 Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation Jérôme Lascombe / / 19 octobre 2010

2 Jerome Lascombe Entrepreneur de la communication et du web: Hopscotch, Blogspirit, Human to Human, HEIO, Art Communication Création Directeur général: Public Systeme Hopscotch Education Université Paris Dauphine (DEA Sciences de la communication) Institut d'etudes politiques de Lyon

3 Qu est-ce que l e-réputation? C est : une matière qualitative ET quantitative (Tonalité des contenus les plus accessibles + crédibilité de ces contenus) x (Visibilité ou e-notoriété + intérêt des internautes) Ce n est pas: Le signal faible invisible de l internaute L opinion d un panel d internautes sur la réputation de 3

4 Le baromètre Hopscotch de l e-réputation Un baromètre réalisé par Hopscotch en collaboration avec eperf Consulting (du 3 au 20 septembre 2010) Une vision «internaute-centric» de la réputation des dirigeants du CAC 40 Une analyse assise sur une approche combinée des relations publiques et du référencement naturel Sur le Web francophone Un «rating» fondé sur une équation multi-critères Indice de solidité/volatilité Indice de maîtrise/fragilité Indice de qualité des contenus Indice d intérêt Indice de visibilité Une «note» relative attribuée à l e-réputation de chaque patron du CAC 40 (dont seules les 20 premières sont publiées) 4

5 Le CAC 40 (au 28 septembre 2010)

6 La fin des firewalls corporate Le modèle de l organisation étanche a vécu Dehors parties prenantes actionnaires usines dirigeants Dedans R&D salariés clients usines actionnaires Dedans? Dehors? R&D salariés parties prenantes dirigeants clients médias médias concurrents Le nouveau paradigme : l entreprise, la marque, l institution (et leurs dirigeants) se diluent (se fondent) dans leur contexte

7 Des dirigeants de plus en plus exposés Une volatilité croissante de l e-réputation des dirigeants 21 millions de comptes Facebook, 4 millions de membres sur les 5 premiers forums, => Les marchés deviennent des conversations Le temps réel envahit les médias numériques Les moteurs : 1 ers vecteur de réputation sur le Web 1 er acte des internautes sur Internet Les leaders d opinion s informent sur le Web et notamment le Web social (ou «sauvage») qui devient un facteur déterminant de la réputation 80% de pénétration 90% de la recherche en France e-réputation = réputation

8 La méthodologie

9 Le baromètre Hopscotch de l e-réputation Stabilité/Volatilité et Maîtrise/Fragilité de l e-réputation 1. Indice de stabilité/ volatilité Calculé sur l analyse des 10 premiers liens sur requête Google - liens maîtrisés (ex: blog perso, site corporate, etc.) - liens semi-maîtrisés (ex: bio Wikipedia, annuaires anciens, etc.) - liens impactés (ex: article presse online) - liens non maîtrisés (ex: forums, blogs, sites d avis, etc.) - avec une forte surpondération des liens des 5 premiers résultats Pour résumer : Plus ces liens sont maîtrisés, plus la volatilité est faible, plus l indice de stabilité est élevé 2. Indice de maîtrise/ fragilité Calculé sur la base des efforts constatés de maîtrise de sa e-réputation par un dirigeant du CAC - Sa bio est-elle présente sur le site corporate? - A-t-il un blog, un compte Twitter personnel? - Est-il présent sur les réseaux sociaux professionnels? - Est-il présent sur FaceBook? - A-t-il une bio sur Wikipedia? Pour résumer : Plus le dirigeant s occupe de son identité numérique, moins sa e- réputation est fragile et plus son indice de maîtrise est élevé

10 Le baromètre Hopscotch de l e-réputation Qualité du contenu de l e-réputation 3. Indice de qualité Calculé sur l analyse des 10 premiers liens sur requête Google (hors liens maîtrisés censés être tous positifs) : - liens semi-maîtrisés (ex: bio Wikipedia, annuaires anciens, etc.), - liens impactés (ex: article presse online), - liens non maîtrisés (ex: forums, blogs, sites d avis, etc.) - avec une forte surpondération des cinq premiers liens - sur une échelle: très négatif / négatif / neutre / positif / très positif (indexation effectuée par des spécialistes de la veille online) Pour résumer : plus les contenus sont positifs, plus l indice de qualité est élevé A noter, les contenus de sources non maîtrisées sont surpondérés par rapport aux contenus impactés ou semi-impactés, afin d intégrer une part de «crédibilité» dans le calcul de cet indice

11 Le baromètre Hopscotch de l e-réputation Visibilité et intérêt de l e-réputation 4. Indice d intérêt Calculé sur la base du nombre moyen de requêtes directes sur le nom du dirigent effectuées par les internautes au cours des 6 derniers mois précédant l étude (moyenne entre le dernier mois et les six derniers mois) Pour résumer : Plus ce nombre est élevé, plus les internautes semblent s intéresser à ce dirigeant, donc plus l indicé d intérêt est élevé 5. Indice de visibilité Calculé sur la base du nombre total de liens indexés par Google contenant le nom du dirigeant au moment de l étude - Sur tous types de sites: blogs, forums, sites corporate, réseaux sociaux, presse online, etc. Pour résumer : Plus le nombre de sites indexés est élevé, plus la visibilité du dirigeant est censée être importante, donc plus l indice de visibilité est élevé

12 Principaux enseignements

13 Un début de prise de conscience? On perçoit une prise de conscience des dirigeants, même partielle, de la question de l identité numérique, de LEUR identité numérique Quelques dirigeants ont pris le parti de maîtriser leur e-réputation, et ça se voit. Plus ils contrôlent de liens sur la première page de Google, plus leur e-réputation sera résistante. Cependant les patrons du CAC 40 restent peu actifs. Ils sont présents (indexés), mais pour la plupart plutôt «malgré eux». Ils sont de fait vulnérables à toute remontée négative (forums, Twitter, blogs, article de presse) et à des risques d usurpation de leur identité.

14 Une identité numérique % présentent leur bio sur le site de leur entreprise Ils ont presque tous une fiche sur Wikipédia Aucun dirigeant du CAC 40 n a de blog personnel visible, ni de compte Twitter actif visible (en première page) 10% des dirigeants ont un profil Facebook à eux (on note plusieurs pages Facebook ayant Wikipedia comme seule source de contenus) 16% font partie d un réseau professionnel (en priorité Linkedin) Très peu d interviews (10%), dont la moitié en audio-vidéo La plupart maîtrisent leurs photos de la première page de résultats Images

15 Les indices / le classement

16 Indice de stabilité/volatilité : le TOP 20 Dirigeants Société Rang Lakshmi N. Mittal ARCELOR MITTAL 1 Paul Hermelin CAP GEMINI 2 Jean-Pascal Tricoire SCHNEIDER ELECTRIC 3 Carlo Bozotti STMICROELECTRONICS 3 Patrick Kron ALSTOM 5 Pierre Pringuet PERNOD RICARD 5 Benoit Potier AIR LIQUIDE 5 Jean-Louis Chaussade SUEZ ENVIRONNEMENT 8 Ben Verwaayen ALCATEL-LUCENT 8 Gilles Pelisson ACCOR 10 Frédéric Oudéa STE GENERALE 11 Bruno Lafont LAFARGE 11 Jean Paul Agon L'OREAL 13 Jean-Bernard Lévy VIVENDI 13 Pierre-André de Chalendar SAINT GOBAIN 15 Thierry Pilenko TECHNIP 15 Martin Bouygues BOUYGUES 17 Guillaume Poitrinal UNIBAIL RODAMCO 17 Jean-Paul Chifflet CREDIT AGRICOLE 19 Baudouin Prot BNP PARIBAS 20 Philippe Crouzet VALLOUREC 20 Les dirigeants les mieux classés sont ceux qui détiennent le plus de liens maîtrisés ou semi-impactés au sein des 10 premiers liens Google Lakshmi Mittal a 3 liens «corporate» maîtrisés et une fiche Wikipedia dans les 5 premiers liens. C est le seul à avoir autant de liens de ce type en première page. Les premiers du classement présentent un profil visiblement stable et peu enclin à la volatilité A noter hors Top 20, en bas de tableau, des dirigeants dont la e-réputation semble peu contrôlée: Xavier Fontanet ou Lars Olofsson.

17 Indice de maîtrise/fragilité : le TOP 20 Dirigeants Société Rang Lakshmi N. Mittal ARCELOR MITTAL 1 Jean-Pascal Tricoire SCHNEIDER ELECTRIC 2 Martin Bouygues BOUYGUES 3 Ben Verwaayen ALCATEL-LUCENT 4 Patrick Kron ALSTOM 5 Pierre Pringuet PERNOD RICARD 5 Pierre-André de Chalendar SAINT GOBAIN 5 Arnaud Lagardère LAGARDERE SCA N 8 François-Henri Pinault PPR 8 Jean-Louis Chaussade SUEZ ENVIRONNEMENT 10 Franck Riboud DANONE 11 Bernard Arnault LVMH 12 Frédéric Oudéa STE GENERALE 13 Christophe de Margerie TOTAL 13 Xavier Huillard VINCI 13 Gerard Mestrallet GDF SUEZ 13 Jean Luc Dehaene DEXIA 13 Jean-Bernard Lévy VIVENDI 13 Benoit Potier AIR LIQUIDE 13 Bruno Lafont LAFARGE 13 Jean Paul Agon L'OREAL 13 Jean-Paul Chifflet CREDIT AGRICOLE 13 Michel Rollier MICHELIN 13 La palme revient aux dirigeants qui s occupent activement de leur identité numérique sur les médias sociaux (LinkedIn, Facebook) Leurs pages Facebook ne sont souvent que le rappel de leur fiche Wikipedia. Des comptes Twitter sont ouverts au nom des dirigeants mais restent inactifs. Par prudence? La e-réputation des patrons du haut de classement est sensiblement moins vulnérable que celle des suivants: ils disposent déjà de tout ou partie des outils permettant d en limiter la fragilité Hors du Top 20, en bas de tableau, on retrouve des dirigeants qui semblent dédaigner leur identité numérique: Christopher Viehbacher ou Laurent Mignon.

18 Indice de qualité : le TOP 20 Dirigeants Société Rang Franck Riboud DANONE 1 Thierry Pilenko TECHNIP 2 Ben Verwaayen ALCATEL-LUCENT 3 Philippe Varin PEUGEOT 3 Philippe Crouzet VALLOUREC 3 Gilles Pelisson ACCOR 6 Patrick Kron ALSTOM 7 Pierre Pringuet PERNOD RICARD 7 Lars Olofsson CARREFOUR 9 Guillaume Poitrinal UNIBAIL RODAMCO 10 Jean-Pascal Tricoire SCHNEIDER ELECTRIC 11 Jean-Louis Chaussade SUEZ ENVIRONNEMENT 11 Jean-Bernard Lévy VIVENDI 11 Baudouin Prot BNP PARIBAS 11 François-Henri Pinault PPR 12 Frédéric Oudéa STE GENERALE 12 Benoit Potier AIR LIQUIDE 14 Bruno Lafont LAFARGE 14 Christophe de Margerie TOTAL 14 Maurice Lévy PUBLICIS 17 Laurent Mignon NATIXIS 17 Pierre-André de Chalendar SAINT GOBAIN 17 Jean Paul Agon L'OREAL 17 Frank Riboud coiffe le classement de l indice de qualité de l e-réputation, comme en février. La qualité de sa e- réputation est bien ancrée. On retrouve des patrons très visibles ou très discrets dans le Top 5 de l indice qualité. Donc pas de corrélation entre discrétion et bonne e-réputation En bas de tableau, hors du top 20, on retrouve des dirigeants dont l entreprise ou la vie privée ont été exposées dans les médias (par ex Henri Proglio)

19 Indice d intérêt : le TOP 20 Dirigeants Société Rang Henri Proglio EDF 1 Bernard Arnault LVMH 2 François-Henri Pinault PPR 3 Stéphane RICHARD FRANCE TELECOM 4 Martin Bouygues BOUYGUES 5 Arnaud Lagardère LAGARDERE SCA N 6 Christophe de Margerie TOTAL 7 Franck Riboud DANONE 8 Henri de Castries AXA 9 Maurice Lévy PUBLICIS 10 Louis Gallois EADS 11 Jean-Paul Chifflet CREDIT AGRICOLE 12 Philippe Varin PEUGEOT 13 Baudouin Prot BNP PARIBAS 14 Bruno Lafont LAFARGE 15 Guillaume Poitrinal UNIBAIL RODAMCO 16 Philippe Crouzet VALLOUREC 17 Laurent Mignon NATIXIS 18 Patrick Kron ALSTOM 19 Xavier Huillard VINCI 20 Trois figures du patronat français suscitent un intérêt massif des internautes : Proglio, Arnault et Pinault. Leur niveau d intérêt est sensiblement lié à leur actualité médiatique. A noter, Bernard Arnault faisait déjà partie des 3 patrons les plus «recherchés» il y a six mois Stéphane Richard, nouveau venu dans le classement y entre au 4 ème rang de l indice d intérêt Certains dirigeants passent «sous le radar» avec des indices d intérêt faibles: Carlo Bozotti (ST Microelectronics) ou Thierry Pilenko (Technip)

20 Indice de visibilité : le TOP 20 Dirigeants Société Rang Lakshmi N. Mittal ARCELOR MITTAL 1 Carlos Ghosn RENAULT 2 Christophe de Margerie TOTAL 3 Bernard Arnault LVMH 4 Jean-Louis Chaussade SUEZ ENV. CPY 5 François-Henri Pinault PPR 6 Stéphane RICHARD FRANCE TELECOM 7 Louis Gallois EADS 8 Jean-Bernard Lévy VIVENDI 9 Jean Luc Dehaene DEXIA 10 Henri de Castries AXA 11 Paul Hermelin CAP GEMINI 12 Maurice Lévy PUBLICIS 13 Lars Olofsson CARREFOUR 14 Henri Proglio EDF 15 Didier Lombard FRANCE TELECOM 16 Jean Paul Agon L'OREAL 17 Ben Verwaayen ALCATEL-LUCENT 18 Gerard Mestrallet GDF SUEZ 19 Franck Riboud DANONE 20 Avec plus de liens indexés, Lakshmi Mittal est le plus visible des patrons sur le Web francophone. Suivi de très près par le charismatique Carlos Ghosn. Vient ensuite Christophe de Margerie, lui aussi très présent, l activité de son entreprise étant particulièrement exposée. En bas de tableau, certains dirigeants passent presque inaperçus avec moins de contenus indexés: Benoit Potier (Air Liquide) ou Michel Rollier (Michelin)

21 Les leaders du baromètre Dirigeants Société Rang Lakshmi N. Mittal ARCELOR MITTAL 1 Jean-Pascal Tricoire SCHNEIDER ELECTRIC 2 Ben Verwaayen ALCATEL-LUCENT 3 Patrick Kron ALSTOM 4 Pierre Pringuet PERNOD RICARD 4 Jean-Louis Chaussade SUEZ ENVIRONNEMENT 6 Gilles Pelisson ACCOR 7 Benoit Potier AIR LIQUIDE 7 Pierre-André de Chalendar SAINT GOBAIN 9 Frédéric Oudéa STE GENERALE 10 Franck Riboud DANONE 10 Jean-Bernard Lévy VIVENDI 10 Paul Hermelin CAP GEMINI 10 Martin Bouygues BOUYGUES 10 Bruno Lafont LAFARGE 10 Jean Paul Agon L'OREAL 16 Thierry Pilenko TECHNIP 16 Carlo Bozotti STMICROELECTRONICS 18 Christophe de Margerie TOTAL 19 François-Henri Pinault PPR 19 Jean-Paul Chifflet CREDIT AGRICOLE 19 Grosse surprise : Lakshmi Mittal coiffe le classement, avec une e-réputation solide, maîtrisée et une forte visibilité Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) le suit de peu et jouit d une e-réputation positive, maîtrisée, mais d une moindre visibilité On constate que le secteur d activité de l entreprise dirigée n a pas d impact important sur l e-réputation des dirigeants Quelques absents du Top 20: De Castries, Gallois, Huillard, Varin

22 Entrées, sorties et autres mouvements Patrick Kron bondit dans le classement. Il gagne plus de 20 places entre février et septembre 2010 On note une forte baisse de Jean-Luc Dehaene, pas seulement liée à la sortie de Dexia du CAC, mais à un article et une lettre ouverte négative en première page C est aussi le cas d Arnaud Lagardère, dont la première page est très chahutée. La e-réputation de Stéphane Richard pâtit de celle de France Telecom, même si l intérêt et la visibilité qu il suscite malgré sa faible ancienneté sont élevés. Maurice Lévy, patron de Publicis, entre directement au Top 20 de la qualité, de l intérêt et de la visibilité. Cependant sa e-réputation reste très volatile. Le plus discret Laurent Mignon, patron de Natixis, entre lui aussi au Top 20 de la qualité et de l intérêt.

23 Les clés de l e-réputation? Etre informé pour décider (veille info et conversations) Soigner ses relations publiques (relations presse, relations influenceurs/blogueurs, relations médias sociaux) Cultiver ses contenus et son identité numérique (être présent sur les réseaux sociaux, tweeter, bloguer ) Optimiser son référencement personnel (choisir un territoire de communication ou s adosser à une actualité forte)

24 Audience Réputation - Recommandations Issu des RP et de l Internet, le groupe rassemble aujourd hui 120 femmes et hommes dont les métiers couvrent un spectre unique de la communication : relations publiques, relations presse et médias audiovisuels stratégies d influences interactives, stratégies conversationnelles, relations médias sociaux logiciels et services communautaires, veille et études, communication de crise. Notre vocation est d aider les marques, les entreprises et les institutions à renforcer leur visibilité, à maîtriser leur réputation, à créer et entretenir des relations et des conversations durables avec leurs publics Nous sommes présents à Dublin (Hopscotch Europe In One), et à Hong Kong (Hopscotch Asia In One), nos agences spécialistes des campagnes d information multiculturelles Avec 15 M de revenus en 2009, le groupe est devenu l un des leaders ou l un des acteurs référents sur chacun de ses marchés Contact: Jérôme Lascombe

25

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Grands patrons, grandes écoles : la fin de l endogamie?

Grands patrons, grandes écoles : la fin de l endogamie? Grands patrons, grandes écoles : la fin de l endogamie? Hervé Joly To cite this version: Hervé Joly. Grands patrons, grandes écoles : la fin de l endogamie? : Etude sur le recrutement des comités exécutifs

Plus en détail

LE TANDEM DIRIGEANT-ENTREPRISE : QUELLE RELATION ENTRE PROFIL DES DIRIGEANTS ET PERFORMANCE BOURSIÈRE?

LE TANDEM DIRIGEANT-ENTREPRISE : QUELLE RELATION ENTRE PROFIL DES DIRIGEANTS ET PERFORMANCE BOURSIÈRE? LE TANDEM DIRIGEANT-ENTREPRISE : QUELLE RELATION ENTRE PROFIL DES DIRIGEANTS ET PERFORMANCE BOURSIÈRE? ÉTUDE RÉALISÉE PAR DORVAL FINANCE SUR LES SOCIÉTÉS DU CAC 40 SUR UNE PÉRIODE DE 10 ANS [ MARS 2005

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

Grands patrons : à combien se monte leur retraite?

Grands patrons : à combien se monte leur retraite? Grands patrons : à combien se monte leur retraite? Méthodologie Les éventuels régimes de retraite spécifiques dont bénéficient les cadres dirigeants varient selon les entreprises. Certaines sociétés provisionnent

Plus en détail

Synthèse atelier 16 Novembre 2010 «Gestion de l e réputation de l entreprise et de la marque»

Synthèse atelier 16 Novembre 2010 «Gestion de l e réputation de l entreprise et de la marque» Synthèse atelier 16 Novembre 2010 «Gestion de l e réputation de l entreprise et de la marque» I / Gestion de l e réputation de l entreprise Par Jérôme Lascombe, Fondateur et Président d'hopscotch Résultats

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

Chapitre 1 La généalogie des nouveaux dirigeants

Chapitre 1 La généalogie des nouveaux dirigeants Chapitre 1 La généalogie des nouveaux dirigeants Stéphanie Dameron Commencer un ouvrage sur les nouveaux dirigeants par une étude de leur formation, de leurs parcours et des influences qu ils ont subies

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

La communication financière sur la norme IAS 36

La communication financière sur la norme IAS 36 La communication financière sur la norme IAS 36 (dépréciations d actifs)* Étude de l impact de la crise sur les états financiers 2008 des sociétés du CAC 40 Édito Le département Evaluation & Stratégie

Plus en détail

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin Gabriel Croissance Titre de créance présentant un risque de perte en capital Le prospectus d émission des titres de créances complexes proposés a été approuvé par la BaFin, régulateur Allemand, en date

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

Ingénieur d une vie meilleure

Ingénieur d une vie meilleure 2008 5 e é d i t i o n Ingénieur d une vie meilleure Les 7 prix 2008 un projet industriel son œuvre l innovation ingénieur confirmé ou à une équipe pour la mise au point d une innovation technique conduisant

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011

III - PRODUITS FINANCIERS 2010 ET 2011 I - ETAT DU PORTEFEUILLE AMIS DU MUSEUM EN FIN D'EXERCICE 31/12/10 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value 31/12/11 Comptable en bourse Dépréciation Plus-value Barclays 295 608,32 217 876,83 79 455,43

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 23 juin 29 23 JUIN 29 1 Avertissement/préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés du

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40

Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40 Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40 13 septembre 2012 Présentation Entreprises & médias Occurrence est certifiée ISO 9001 depuis 2004 A retenir [1/2] Dispositif : > Des dispositifs éditoriaux

Plus en détail

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Contacts : Ziryeb MAROUF Directeur de l Observatoire ziryeb.marouf@orange.com 05 Juin 2012 Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Accès aux médias sociaux publics à partir des postes

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

Le podium des ministres sur Internet

Le podium des ministres sur Internet Le podium des ministres sur Internet L agence Human to Human dresse le panorama de la présence des ministres du nouveau gouvernement Fillon sur les médias sociaux Les membres du gouvernement «Fillon 4»

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS FORMATION DES JOURNALISTES Séminaire de Formation de la COSUMAF THÈME 4 : LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS Par les Services de la COSUMAF 1 SOMMAIRE DU THÈME 4 03 Cote Boursière

Plus en détail

L évaluation financière des marques

L évaluation financière des marques L évaluation financière des marques Guy Jacquot Expert Judiciaire pré la Cour d Appel de Paris, Associé Sorgem Evaluation SFEV 13 mars 2014 Sorgem Evaluation 11, rue Leroux 75116 PARIS www.sorgemeval.com

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

Baromètre de l attractivité des grandes entreprises auprès des cadres

Baromètre de l attractivité des grandes entreprises auprès des cadres Baromètre de l attractivité des grandes entreprises auprès des cadres Avril 201 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Atlantico Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif

Plus en détail

Sujet Investir selon Markowitz

Sujet Investir selon Markowitz Sujet Investir selon Markowitz On veut introduire un logiciel qui teste un comportement d'investissement à la Markowitz. Pour préciser, on veut savoir si un acteur qui investit en reconfigurant périodiquement

Plus en détail

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs

Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Evaluation des grandes entreprises par leurs fournisseurs Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Médiateur des Entreprises / CroissancePlus Hugues Cazenave / Yacine Redjdal MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Paris, le 17 juillet 2009

Paris, le 17 juillet 2009 Paris, le 17 juillet 2009 Etude sur les honoraires versés aux commissaires aux comptes et à leur réseau au titre de la période 2008 par les groupes du CAC 40 et de l EUROSTOXX 50 Une étude relative aux

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003

L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 6 L impact de la distribution de dividendes : une étude de cas (GP) Professeur Didier MAILLARD Mai 2003 Avertissement

Plus en détail

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40 F. Bournois J. Rojot J.-L. Scaringella RH Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40, 2003 ISBN : 2-7081-2874-4 Table des matières Table des matières... Remerciements... Préface... Introduction...

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 24 JUIN 2014 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 24 juin 2014 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Le dossier du Comité de Gestion

Le dossier du Comité de Gestion Le dossier du Comité de Gestion «Un fonds commun de placement interactif et transparent» du vendredi 25 septembre 2015 Acer Finance Actualités & Macro économie Acer Finance 24/09/2015 Les cours du pétrole

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Atelier : E-réputation des dirigeants Medef le 23/09/2014

Atelier : E-réputation des dirigeants Medef le 23/09/2014 Atelier : E-réputation des dirigeants Medef le 23/09/2014 Bolero Web Intelligence est un cabinet de conseil, de veille et d étude, spécialiste de l influence on-line Définition métier : La web intelligence

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 18 AU 25 JANVIER 2007 - Numéro 9 DÉFINITION DE LA SEMAINE : - Marché primaire/ marché secondaire - Marché gré à gré p1 ANALYSE DE PORTEFEUILLE p2 REPORTAGE DE LA SEMAINE : Bloomberg p4 NOUVELLE DE

Plus en détail

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2012 Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile Paris, le 27 septembre 2012 WEDIA, éditeur de solutions logicielles dédiées

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Octobre 2013 Executive Summary L indice CAC 40, considéré comme une référence pour la gestion de nombreux portefeuilles boursiers, est constitué de sociétés

Plus en détail

En bref 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS

En bref 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS DOSSIER DE PRESSE SOM- MAIRE 1 - STRATÈGES EN RÉPUTATION 2 - UNE OFFRE SUR MESURE 3 - DIRIGEANTS Fabrice Ivara Albéric Guigou 4 - MÉTIERS Les consultants Les chefs de projets web Le studio digital Le pôle

Plus en détail

Baromètre e-réputation du gouvernement wallon Quelle image numérique renvoient nos Ministres? #walgov. Date : 24 juillet 2014

Baromètre e-réputation du gouvernement wallon Quelle image numérique renvoient nos Ministres? #walgov. Date : 24 juillet 2014 DOSSIER DE PRESSE Baromètre e-réputation du gouvernement wallon Quelle image numérique renvoient nos Ministres? #walgov Date : 24 juillet 2014 Madeleine Dembour, Relations Presse page 1 TABLE DES MATIERES

Plus en détail

PLACE DES FEMMES DANS LES INSTANCES DIRIGEANTES DU SBF 120

PLACE DES FEMMES DANS LES INSTANCES DIRIGEANTES DU SBF 120 PLACE DES FEMMES DANS LES INSTANCES DIRIGEANTES DU SBF 120 Copyright Ethics & Boards 2013 Tous droits réservés Méthodologie sur www.ethicsandboards.com 1 1. Place des Femmes à la Présidence des Conseils

Plus en détail

LE CAC 40 À LA CONQUÊTE DU MONDE SOCIAL

LE CAC 40 À LA CONQUÊTE DU MONDE SOCIAL Reputation in Action LE CAC 40 À LA CONQUÊTE DU MONDE SOCIAL Comment les entreprises du CAC 40 exportent-elles leur réputation au travers des réseaux sociaux? www.augure-corp.fr Le CAC 40 et la conquête

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

Ch6 / Activité 3 D où viennent les inégalités face à l emploi entre femmes et hommes?

Ch6 / Activité 3 D où viennent les inégalités face à l emploi entre femmes et hommes? Ch6 / Activité 3 D où viennent les inégalités face à l emploi entre femmes et hommes? Document 1 «Y a une fille qui habite chez moi» de Benabar (2001) A écouter en ligne sur le site de Benabar (3 52) :

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 23 JUIN 2015 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 23 juin 2015 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel EXERCICE 2013 DU 1 ER JANVIER AU 30 JUIN Date : 23/09/2013 Version : 1.0 SOMMAIRE 1. Commentaires généraux sur l activité... 3 2. Comptes semestriels consolidés... 5 2.1. Faits

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Septembre 2014 Executive Summary L indice CAC 40, considéré comme une référence pour la gestion de nombreux portefeuilles boursiers, est constitué de sociétés

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Septembre 2015 Fabrice Rémon 3, rue Jacques Bingen 75017 Paris Tél + 33 1 53 70 74 70 www.image7.fr Executive Summary L indice CAC 40, référence pour de nombreux

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009)

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Introduction : Une obligation légale de négocier sur l égalité

Plus en détail

Annexe 1 : la quasi-totalité des entreprises du CAC 40 voient l article Wikipédia s afficher dès la 1 ère page de Google

Annexe 1 : la quasi-totalité des entreprises du CAC 40 voient l article Wikipédia s afficher dès la 1 ère page de Google NOTES ET ANNEXES «Special Report Internet: encyclopaedias go head to head» in Nature, décembre 2005 Des experts ont effectué, pour l hebdomadaire Natura, un test comparatif des encyclopédies Britannica

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012!

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! 7EME BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM DES ATTENTES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS DU CAC 40 A L APPROCHE DES ASSEMBLEES GENERALES 2012 LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! La perception croissante

Plus en détail

Bringr. Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : les outils

Bringr. Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : les outils Baromètre emploi et réseaux sociaux Focus : les outils Introduction Pour ce baromètre de novembre, nous nous sommes intéressés aux outils et étapes clés liés à la recherche d emploi. Pôle Emploi, CV, lettre

Plus en détail

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place»

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + E-réputation de L Entreprise Et les autres «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + Introduction : Vidéo 2 + Des chiffres 3 Internet est désormais le 1er canal

Plus en détail

Notre agence de réputation vous accompagne dans la gestion de votre image. Gestion de réputation en ligne, marketing personnel

Notre agence de réputation vous accompagne dans la gestion de votre image. Gestion de réputation en ligne, marketing personnel Notre agence de réputation vous accompagne dans la gestion de votre image. Gestion de réputation en ligne, marketing personnel Online Reputation Management Services Travaux pratiques : Génération automatique

Plus en détail

De la gouvernance des médias sociaux

De la gouvernance des médias sociaux De la gouvernance des médias sociaux Premiers résultats de l Observatoire Hopscotch-Viavoice Salariés et médias sociaux Paris, le 6 janvier 2011 1 Jérôme Lascombe Entrepreneur de la communication et du

Plus en détail

L actionnariat salarié et la crise

L actionnariat salarié et la crise L actionnariat salarié et la crise Séminaire Entreprises & Medias 29 30 novembre 2012 stratégie sociale transition professionnelle solutions RH conduite du changement 1 Créateurs de solutions humaines

Plus en détail

Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX

Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX Le GRI ou GLOBAL REPUTATION IMPACT INDEX LE PALM ARES DES 100 EN TREPRISES M O N DIALES LES PLUS M ARQ UAN TES pour les Français Ce sondage est réalisé par et Publié dans le mardi 19 Mai LEVEE D EMBARGO

Plus en détail

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises

E-réputation Méthodes et outils pour les individus et les entreprises L e-réputation A. L e-réputation : définition 11 B. L e-réputation : les enjeux 12 1. Les enjeux pour les particuliers 12 2. Les enjeux pour les entreprises 12 C. L e-réputation : les opportunités 13 1.

Plus en détail

Opérations de croissance externe des sociétés du CAC 40

Opérations de croissance externe des sociétés du CAC 40 Opérations de croissance externe des sociétés du CAC 40 Analyse de la communication financière relative à la comptabilisation (IFRS 3R et IAS 27R) et au suivi (IAS 36) des acquisitions Sociétés analysées

Plus en détail

Surveillez et gérez votre e-réputation ti sur internet

Surveillez et gérez votre e-réputation ti sur internet LUNDI 17 MARS 2014 LES ATELIERS PRATIQUES Surveillez et gérez votre e-réputation ti sur internet t Surveillez & Gérez votre E réputation Intervenant : Jérôme Richard Gérant de Digital Overview : Stratégie

Plus en détail

Comment se renseigner sur une entreprise?

Comment se renseigner sur une entreprise? Comment se renseigner sur une entreprise? Contexte : vous avez déjà pris connaissance d une offre ou vous êtes intéressé.e par une offre en particulier. Quels sont ici les objectifs? Dès votre lettre de

Plus en détail

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 CONTEXTE DE L ENQUÊTE POURQUOI? Une démarche inédite, jamais menée en

Plus en détail

TNS Sofres Grandes Ecoles 2014

TNS Sofres Grandes Ecoles 2014 TNS Sofres Grandes Ecoles 2014 Abstract pour Le Figaro Méthodologie Echantillon Mode de recueil Dates de terrain! 2 025 étudiants interrogés dont : 805 en Ecoles de commerce et 1220 en Ecole d Ingénieurs!

Plus en détail

Les professionnels de la finance et l actionnariat individuel en France Mars 2003

Les professionnels de la finance et l actionnariat individuel en France Mars 2003 Les professionnels de la finance et l actionnariat individuel en France 60 rue de Londres - 75008 Paris - Tél 01 53 04 34 00 - Fax 01 55 30 01 10 - email : tlb@tlbonline.com 1 Méthodologie Enquête réalisée

Plus en détail

Abracadabra et hop : le retour des banquiers magiciens dans le grand numéro mondial du Tarp magique!

Abracadabra et hop : le retour des banquiers magiciens dans le grand numéro mondial du Tarp magique! Abracadabra et hop : le retour des banquiers magiciens dans le grand numéro mondial du Tarp magique! source : The St. Louis Post Dispatch (RJ Matson), 24/04/2009 1 Florilèges hebdomadaires sur le caractère

Plus en détail

Aide à la décision : Technologies et indicateurs pour le Marketing et la Communication

Aide à la décision : Technologies et indicateurs pour le Marketing et la Communication Aide à la décision : Technologies et indicateurs pour le Marketing et la Communication Présentation du projet de veille et d analyse mis en place pour Air France Spotter 2012 Tous droits réservés PRESENTATION

Plus en détail

NOTRE PHILOSOPHIE. Une approche pragma-que.

NOTRE PHILOSOPHIE. Une approche pragma-que. Présentation Agence QUI SOMMES-NOUS? Dirigée par Morgane Falaize et Sophie d Almeras, Minuit Douze est une agence de Relations Médias, e-rp et Social Media spécialisée dans les secteurs de l Entertainment

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN

M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN M É DIAS SO CIAUX ET DI REC T IO N S D E L A COMMU N ICATIO N OÙ EN EST-O N EN Jack White Angie+1 et Occurrence ont interrogé 140 décideurs de la communication pour avoir une vision claire de la diversité

Plus en détail

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Pierre CAUSSÉ Direction de la Balance des paiements Les investissements directs recensés lors de l

Plus en détail

Édition 2008. Enquête sur les rapports du président du conseil relatifs aux dispositifs de contrôle interne

Édition 2008. Enquête sur les rapports du président du conseil relatifs aux dispositifs de contrôle interne Édition 2008 Enquête sur les rapports du président du conseil relatifs aux dispositifs de contrôle 2 Sommaire Sommaire... 3 I. Périmètre de l enquête... 5 II. Les critères de l étude... 6 III. Quelques

Plus en détail

Compétitivité de la firme et management stratégique des ressources humaines

Compétitivité de la firme et management stratégique des ressources humaines Compétitivité de la firme et management stratégique des ressources humaines Pr Michel FERRARY Ceram Business School Rue Dostoievski BP 85 06902 Sophia Antipolis Cedex Michel.Ferrary@ceram.fr Résumé : L

Plus en détail

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n

De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n De l intérêt des Réseaux Sociaux pour i2n Caen le 03/04/2015 Pascal RENAUD Stage Chef de projet marketing et conception de site «Face à la vulgarisation des réseaux sociaux et à l audience qu ils entraînent,

Plus en détail

Utiliser les outils du. Web 2.0. Dans sa pratique d enseignant et de formateur

Utiliser les outils du. Web 2.0. Dans sa pratique d enseignant et de formateur Utiliser les outils du Web 2.0 Dans sa pratique d enseignant et de formateur Vincent Pereira Formateur Consultant Communautés numériques Blogueur http://www.formateurconsultant.com/ Non Théo, il n y a

Plus en détail

Le Baromètre Etudiants 2007 - Edition Commerciaux L'enquête Méthodologie A propos de l'institut trendence, partenaire de L'Expansion :

Le Baromètre Etudiants 2007 - Edition Commerciaux L'enquête Méthodologie A propos de l'institut trendence, partenaire de L'Expansion : - Edition Commerciaux trendence Institut 2007 L'enquête Avec plus de 11000 réponses provenant de 94 établissements d'enseignement supérieur francais, est la plus grande enquête Emploi et Carrière en Europe

Plus en détail

Performance Economique de la RSE Performance et Responsabilité de votre entreprise

Performance Economique de la RSE Performance et Responsabilité de votre entreprise Performance Economique de la RSE Performance et Responsabilité de votre entreprise p. 1 Sommaire Introduction La relation entre RSE et création de valeur Impact de la RSE sur le compte de résultat Le capital

Plus en détail

mercredi 11 janvier 2012 Cours de relations publiques

mercredi 11 janvier 2012 Cours de relations publiques mercredi 11 janvier 2012 Cours de relations publiques 1 relations presse & e reputation 1. Un attaché de presse peut-il être community manager? 2. Quelles sont les mises en oeuvre? 3. comment évaluer son

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français.

COMMUNIQUE DE PRESSE. Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. COMMUNIQUE DE PRESSE Après l entourage, Internet est le media le plus influent sur la consommation des internautes français. PARIS le 19 Novembre 2009 pour diffusion immédiate L influence d Internet dans

Plus en détail

Créer un site internet >

Créer un site internet > Créer un site internet > 1. Définir les objectifs du site dans le cadre d'une stratégie de communication globale et d'une stratégie de e-marketing 2. Rédiger un cahier des charges 3. Organiser la consultation

Plus en détail