MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME"

Transcription

1 MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME Région Rhône Alpes Département du Rhône La maison des adolescents: Date d ouverture : Avril 2007 Nom : Maison des Adolescents du Rhône (Mutualité Française du Rhône) Nom du responsable : Madame Agathe Kergall Directrice de l activité Docteur Kostas Nasssikas Psychiatre, Responsable médical Adresse : 10, rue de Sévigné Lyon Contact : Le public concerné: Les adolescents: De quel âge? ans (extension possible jusqu à 25 ans, en fonction des problématiques) Tous? Tous les jeunes du département du Rhône Sur indication? Si oui laquelle? La Maison des Adolescents du Rhône accueille avec ou sans rendez-vous, en urgence ou pas, sur indication d un professionnel ou spontanément. Tout professionnel du champ social, éducatif ou sanitaire en contact avec un jeune en difficulté peut l adresser à la Maison des Adolescents du Rhône. Leurs familles: Accueil? La Maison des Adolescents du Rhône accueille les adolescents et / ou leur famille. Information? Des éclaircissements peuvent être apportés sur des questions sociales, familiales, éducatives, scolaires, juridiques ou sur des questions relatives à la santé, la sexualité, les dépendances, etc. Entretiens? Si les entretiens familiaux sont favorisés, l entourage proche peut être reçu seul, une fois ou à plusieurs reprises. 1 Programme de soutien à la création de maisons des adolescents, mis en œuvre suite à la Conférence de la famille 2004 et devant permettre la mise en place d une maison des adolescents par département.

2 Groupes de paroles? La Maison des Adolescents du Rhône n a pas mis en place de groupes de paroles à l intention des familles. Elle s appuie en revanche, le cas échéant, sur des groupes de paroles existants sur le département. Les professionnels s occupant d adolescents: Centre de documentation? Un fonds documentaire est en cours de constitution dans les locaux de la Maison des Adolescents du Rhône. Il s adressera tant aux jeunes et à leur famille qu aux professionnels ; il s articulera à la base documentaire de l Espace Régional de Santé Publique 2. Actions de formation? La Maison des Adolescents du Rhône a une mission de formation par la mise en place (avec des partenaires ressources) d actions spécifiques (colloque, ateliers) en direction des professionnels (et / ou du grand public). Elle participe ainsi à la promotion de la santé et au partage interdisciplinaire relatif aux problématiques adolescentes. Avis, évaluation de situations? Selon quelles modalités? Missionnée par l Assurance Maladie pour la mise en place d un réseau départemental de santé autour de l adolescence, la Maison des Adolescents du Rhône organise des réunions de concertations pluridisciplinaires à l intention des professionnels libéraux (médecins généralistes, médecins spécialistes, psychologues psychothérapeutes). Le financement de prestations dérogatoires, leur permet de participer à deux réunions par an et par adolescent (ou par famille). Ayant pour objet de favoriser une prise en charge globale et cohérente des jeunes connaissant des situations complexes, les médecins traitants sont ainsi étayés dans leur rôle de coordonnateur des soins. Les prestations offertes aux adolescents: Information, conseil, orientation La Maison des Adolescents du Rhône a donc une mission d accueil, d accompagnement et de soin des adolescents (12-18 ans) et/ou de leur famille : Accueillir : avec ou sans rendez-vous, en urgence ou pas, sur indication d un professionnel ou spontanément ; Accompagner : faire évoluer le malaise de l adolescent et/ou de sa famille vers des réponses adéquates. Apporter aussi des éclaircissements sur des questions sociales, familiales, éducatives, scolaires, juridiques, sur des questions concernant la santé, la sexualité, les dépendances, etc. ; Soigner : proposer une réponse immédiate (consultations somatiques, entretiens) ou plus approfondie (suivis individuels, familiaux, activités groupales). 2 Tous les documents signalés dans cette base (ouvrages, articles, outils pédagogiques ) sont disponibles dans l un des trois services documentation de l ERSP (Observatoire Régional de Santé, le Centre Jean Bergeret, la Fédération Rhône Alpes d Education pour la Santé )

3 Consultations Lieu (si différents) L ensemble des entretiens, consultations, ateliers ont lieu 10, rue de Sévigné Lyon Nature Consultations avec endocrinologue, médecin généraliste, pédiatre, psychiatre. Autres intervenants (champ médical, social, éducatif, juridique) : Entretiens avec éducateurs spécialisés, infirmiers, médiatrice santé, psychologues. Autres prestations (ateliers thérapeutiques, groupes de parole, intervention d équipes mobiles ) : Trois ateliers à médiation culturelle (théâtre, parole, expression corporelle et théâtrale) ont commencé à la Maison des Adolescents du Rhône en novembre Animés par des artistes (une comédienne, une conteuse, un éducateur), ils sont co-animés par des intervenants de l équipe prenant part à l atelier. Accessibles sans prescription, ils sont ouverts aux adolescents dont prend soin la Maison des Adolescents du Rhône, à des jeunes les accompagnants, à d autres adolescents suivis par un partenaire extérieur n offrant pas d activités groupales. Deux groupes psychodrames sont également organisés. Accessibles sur indication médicale, ces groupes sont composés de jeunes suivis par la Maison des Adolescents du Rhône ou par un partenaire. L organisation de la maison des adolescents: Portage du dispositif: Statut de l organisme porteur ou forme juridique du dispositif La Maison des Adolescents du Rhône est un établissement géré par la Mutualité Française du Rhône, adossé à la Clinique Mutualiste de Lyon. Organisme porteur La Mutualité Française du Rhône est une union départementale mutualiste soumise aux dispositions du livre 3 du code de la Mutualité. Existence d un comité de pilotage Le Comité de Pilotage Maison des Adolescents du Rhône est présidé par le Directeur Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales. Il est composé de représentants de l Etat, de l Assurance Maladie, des collectivités locales, des secteurs hospitalier, mutualiste et associatif. Modalités d accueil: Horaires d ouverture au public Horaires d accueil téléphonique La Maison des Adolescents du Rhône est ouverte au public (les adolescents, leur entourage, les professionnels) du lundi au vendredi de 13h30 à 18h30 3. Durant cette plage d ouverture, toute personne peut se présenter / téléphoner spontanément ou sur indication d un professionnel, en urgence ou pas : elle est accueillie par un binôme de professionnels (champ sanitaire + champ social). Gratuité des consultations : systématique? Modalités? L ensemble de l offre de la Maison des Adolescents du Rhône est accessible gratuitement. La Carte Vitale n est pas demandée. 3 Courant 2008 si les effectifs le permettent, la permanence d accueil s étendra jusqu à 21h et le samedi matin.

4 Confidentialité? A la demande des adolescents et / ou de leur famille, anonymat et confidentialité sont garantis. Partenaires: Conventions? Cadres clarificateurs de partenariats déjà actifs et/ou souhaités, des conventions de collaboration ont été signées avec le Centre Jean Bergeret (Centre régional de prévention des conduites à risques intégrant notamment des Points Accueil Ecoute Jeunes) et la Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (contribution active au dispositif de terrain / présence d experts aux différentes instances). Le caractère ambulatoire du dispositif Maison des Adolescents du Rhône pose la question de l hospitalisation. Celle-ci va s organiser avec des établissements du Réseau de Santé Mutualiste (RESAMUT), les Hospices Civils de Lyon et les trois Centres Hospitaliers Spécialisés du département. Plusieurs réunions de travail ont également eu lieu avec le Conseil Général du Rhône, les Missions Locales, Santé Mentale et Communautés, les Foyers de Jeunes Travailleurs, les secteurs de pédopsychiatrie témoignant d une volonté commune de travailler la complémentarité la plus juste et la plus pertinente aux missions de chacun. Cofinancements et/ou mises à disposition de personnels? Le budget d investissement a principalement été attribué par l Etat (DGAS / DIF), le FNASM, le Conseil Régional Rhône Alpes, la Fondation du Crédit Coopératif. Le budget de fonctionnement quant à lui est alloué par l Agence Régionale d Hospitalisation Rhône Alpes (MIGAC), l Assurance Maladie (voir détail ci-après), l Etat et la Ville de Lyon (Contrat Urbain de Cohésion Sociale), des bailleurs privés. Le Centre Jean Bergeret, l Education Nationale et la Protection Judiciaire de la Jeunesse mettent à disposition des professionnels pour intervenir à la Maison des Adolescents du Rhône. Participation à un réseau de santé bénéficiant d un financement spécifique? L Union Régionale des Caisses d Assurance Maladie, dans le cadre du Fonds d'intervention pour la Qualité et la Coordination des Soins (anciennement Dotation Régionale Des Réseaux), finance une partie de la coordination du Réseau Maison des Adolescents du Rhône ainsi que les prestations dérogatoires. Articulation avec d autres structures intervenant auprès des jeunes ou des familles? Lesquelles? En tant que tête de réseau, la Maison des Adolescents du Rhône a pour prérogative l identification de chacun des acteurs concernés par les problématiques adolescentes, qu ils appartiennent au champ éducatif, social ou sanitaire. Elle encourage le décloisonnement des pratiques professionnelles, favorisant la connaissance des missions de chacun et la mutualisation des savoirs-faires. Ainsi, outre les partenariats déjà formalisés, ceux avec les missions locales, les points accueil écoute jeunes, les foyers de jeunes de travailleurs sont les chantiers prioritaires de l année 2008.

5 Les spécificités de la maison des adolescents: La Maison des Adolescents du Rhône est la seule à être portée par une entité mutualiste ; Elle fonctionne principalement grâce à la contribution effective (temps humain) des partenaires ; Elle a aussi pour mission le développement de deux alternatives, au nord et au sud du département, reposant sur les ressources et besoins territoriaux ; Trois approches s articulent en complémentarité (tant en interne qu en externe), devenant également des portes d entée du dispositif Maison des Adolescents du Rhône : o l approche familiale ; o l approche somatique, corporelle ; o l approche groupale, à médiation culturelle. L intérêt de l adolescent préside à l articulation de l ensemble des partenaires du réseau départemental du temps d accueil aux propositions d accompagnement.

Les Constats. Une Maison des adolescents à Strasbourg: Quel projet? Cahier des Charges. MdA. MdA. MdA. MdA. Cahier des Charges : missions des M d A

Les Constats. Une Maison des adolescents à Strasbourg: Quel projet? Cahier des Charges. MdA. MdA. MdA. MdA. Cahier des Charges : missions des M d A Une Maison des adolescents à Strasbourg: Quel projet? Pr C.Bursztejn Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Les Constats Multiplication de signes de vulnérabilité et/ou de souffrance psychique dans la population

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS

CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS I - CONSTAT Alors que ce sont encore trop souvent les aspects négatifs de l adolescence qui sont mis en avant, il est utile de rappeler que la grande majorité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS

CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS CAHIER DES CHARGES DES MAISONS DES ADOLESCENTS I CONSTAT Alors que ce sont encore trop souvent les aspects négatifs de l adolescence qui sont mis en avant, il est utile de rappeler que la grande majorité

Plus en détail

Centre Hospitalier de Thuir «Pôle Centre»

Centre Hospitalier de Thuir «Pôle Centre» Centre Hospitalier de Thuir «Pôle Centre» Docteur Albert BOXUS : Médecin Chef du Secteur Urbain Gilles COCARD: Cadre Supérieur de Santé Pôle Centre ---------- 3 Rencontre Nationale des C.L.S.M NANTES Septembre

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l action sociale, de l enfance et de la sante Sous-direction de la sante 2016 DASES 398G Subvention (45 000 euros) et convention avec Batigère Ile-de-France pour la création d un cabinet médical

Plus en détail

Partenaires associés :

Partenaires associés : Partenaires associés : 1 Sommaire 1. Le contrat local de santé : mieux coordonner les politiques de santé pour réduire les inégalités d accès aux soins...3 2. Les acteurs et le contenu du contrat local

Plus en détail

Communiqué de synthèse... 3

Communiqué de synthèse... 3 Améliorer la santé et le bien-être des jeunes : inauguration de la première Maison des Adolescents et Jeunes Adultes des Vosges et Jeunes Adultes des Vosges 12 septembre 2017 Dossier de presse Sommaire

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008

JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008 JOURNEE PSYCHIATRIE ET TRAVAIL BESANCON LE 3 OCTOBRE 2008 Définition Un E.S.A.T. (Etablissement et Service d Aide par le Travail), anciennement dénommé C.A.T. (Centre d Aide par le Travail) est un établissement

Plus en détail

S.A.V.S. Service d Accompagnement à la Vie Sociale S.A.M.S.A.H.

S.A.V.S. Service d Accompagnement à la Vie Sociale S.A.M.S.A.H. S.A.V.S. Service d Accompagnement à la Vie Sociale S.A.M.S.A.H. Service d Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés SAVS / SAMSAH Site de Morlaix : rue Louis Bodelio 29600 Plourin-Les-Morlaix

Plus en détail

Téléphone : Site :

Téléphone : Site : Maison Départementale des Adolescents de Loire-Atlantique Téléphone : 02.40.20.89.65 Site : www.mda44.fr Les Maisons des Adolescents L origine du projet les MDA sont préconisées dès 2002 par un rapport

Plus en détail

DISPOSITIFS OFFRANT DES PRISES EN CHARGE EN SANTÉ MENTALE INFORMATION AUX MÉDECINS GÉNÉRALISTES

DISPOSITIFS OFFRANT DES PRISES EN CHARGE EN SANTÉ MENTALE INFORMATION AUX MÉDECINS GÉNÉRALISTES DISPOSITIFS OFFRANT DES PRISES EN CHARGE EN SANTÉ MENTALE INFORMATION AUX MÉDECINS GÉNÉRALISTES TERRITOIRE COUVERT : PAYS THUR DOLLER ET CANTON DE WITTENHEIM Public adultes Votre patient(e) en souffrance

Plus en détail

DOTATION DE SOLIDARITE URBAINE. Rapport retraçant les actions de développement. social urbain relatives à l exercice 2002

DOTATION DE SOLIDARITE URBAINE. Rapport retraçant les actions de développement. social urbain relatives à l exercice 2002 DOTATION DE SOLIDARITE URBAINE Rapport retraçant les actions de développement social urbain relatives à l exercice 2002 Dans le cadre de la loi du 13 mai 1991 (article L 2334-19 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

FICHE DE POSTE CADRE SUPERIEUR DE SANTE

FICHE DE POSTE CADRE SUPERIEUR DE SANTE Centre Hospitalier de Dreux et de Chartres SERVICES DE PSYCHIATRIE INFANTO-JUVENILE DES BASSINS DROUAIS ET CHARTRAIN FICHE DE POSTE CADRE SUPERIEUR DE SANTE Version n 1 Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

Les modalités de mise en œuvre du

Les modalités de mise en œuvre du Les modalités de mise en œuvre du Fonds d Intervention Régional (FIR) Quelques rappels sur le FIR (1) FIR entre en vigueur le 1 er mars 2012 mais certaines dispositions applicables en 2013 Maintien des

Plus en détail

81 dispositifs «!Maisons des Adolescents!» " en France " recensés opérationnels ou en passe de l être" soit un taux de réponse de 79 %"

81 dispositifs «!Maisons des Adolescents!»  en France  recensés opérationnels ou en passe de l être soit un taux de réponse de 79 % Enquête nationale sur les Maisons des Adolescents! «!Statuts, missions et travail en réseau!»" 81 dispositifs «!Maisons des Adolescents!» " en France " recensés opérationnels ou en passe de l être" Sur

Plus en détail

Accompagnement extra hospitalier des familles porteuses de pathologies chroniques

Accompagnement extra hospitalier des familles porteuses de pathologies chroniques 5ème Rencontres SOLIPAM Jeudi 20 novembre 2014 Accompagnement extra hospitalier des familles porteuses de pathologies chroniques Anne-Marie Gosse, Directrice Perrine Valdelièvre, Psychologue du service

Plus en détail

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=-

COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- COHESION SOCIALE LE PROGRAMME DE REUSSITE EDUCATIVE -=-=-=- I BASES REGLEMENTAIRES Le plan de cohésion sociale (programmes 15 et 16) et la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion

Plus en détail

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents

Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Les différents types de structures sanitaires pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France. 1 Les structures sanitaires du champ

Plus en détail

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT

- REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT - REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT Références : Article L.311-7 du code de l Action Sociale et des Familles Décret n 2003-1095 du 14 novembre 2003 Articles 1 et suivants de la Charte des Droits et libertés

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans

LE PROJET EDUCATIF LOCAL ans LE PROJET EDUCATIF LOCAL 3-18 ans PROJET EDUCATIF DE LA VILLE Une priorité La réduction des inégalités L étude diagnostique réalisée en 1999/2000 sur les actions éducatives proposées dans les temps péri

Plus en détail

MUTUALISATION EN EDUCATION THERAPEUTIQUE Atelier du CCECQA - 25 septembre 2012

MUTUALISATION EN EDUCATION THERAPEUTIQUE Atelier du CCECQA - 25 septembre 2012 MUTUALISATION EN EDUCATION THERAPEUTIQUE Atelier du CCECQA - 25 septembre 2012 PLACE DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE DANS LE PROJET REGIONAL DE SANTE Martine Ruello - ARS Aquitaine - Département Prévention

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE DECRET RELATIF AU FONDS D INTERVENTION REGIONAL (FIR)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE DECRET RELATIF AU FONDS D INTERVENTION REGIONAL (FIR) QUESTIONS-REPONSES SUR LE DECRET RELATIF AU FONDS D INTERVENTION REGIONAL (FIR) CE QU IL FAUT SAVOIR L article 65 de la loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2012 crée un Fonds d Intervention

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A

PSYCHOLOGUE. Psychologue Personnel de catégorie A FICHE METIER PSYCHOLOGUE FONCTION MISSION Le(La) psychologue contribue à la définition et à la mise en œuvre des projets éducatifs et d orientation en articulation avec les autres professionnels de l équipe.

Plus en détail

DRASS BOURGOGNE Coordination du P.R.S.

DRASS BOURGOGNE Coordination du P.R.S. Le programme régional de santé sur la prévention du suicide en Bourgogne est issu de la priorité de santé publique déterminée par la première Conférence Régionale de Santé réunie en Bourgogne en 1996.

Plus en détail

Date de Prise de fonction souhaitée : 01/01/2018 RÉPERTOIRE MINISTÉRIEL DES EMPLOIS-TYPE / R.I.M.E / RÉPERTOIRE UCANSS BORDEAUX

Date de Prise de fonction souhaitée : 01/01/2018 RÉPERTOIRE MINISTÉRIEL DES EMPLOIS-TYPE / R.I.M.E / RÉPERTOIRE UCANSS BORDEAUX Vacance de Poste INTITULÉ-TYPE DU POSTE Directeur / Directeur adjoint de Direction INTITULÉ DU POSTE Directeur-trice de la Santé Publique, membre du Comité Exécutif de l'ars Date de Prise de fonction souhaitée

Plus en détail

Médico-social et GHT

Médico-social et GHT Pôle Autonomie Médico-social et GHT ANNIE LELIEVRE RESPONSABLE DU PÔLE AUTONOMIE Rencontre régionale des décideurs du médico-social en région Centre-Val de Loire 16 juin 2016 Groupements Hospitaliers de

Plus en détail

Le Centre Hospitalier William Morey de Chalon sur Saône. L Association «Allô Médecins de Garde 71, Chalon sur Saône et Agglomération chalonnaise»

Le Centre Hospitalier William Morey de Chalon sur Saône. L Association «Allô Médecins de Garde 71, Chalon sur Saône et Agglomération chalonnaise» Convention pour la mise en place d'une consultation de médecine générale libérale au sein d une Maison Médicale de Garde au centre hospitalier William Morey de Chalon sur Saône ENTRE : Le Centre Hospitalier

Plus en détail

Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique

Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique Le parcours de vie et de soins de la personne en situation de handicap psychique -Projet Régional de Santé de la région Bourgogne - L équipe de pilotage : Christine JOLY présidente nationale de l association

Plus en détail

Atelier 9 : DEVELOPPER UNE COORDINATION DE LA SANTE DES ENFANTS CONFIES ET ACCOMPAGNES

Atelier 9 : DEVELOPPER UNE COORDINATION DE LA SANTE DES ENFANTS CONFIES ET ACCOMPAGNES Thématique 3 : LA SANTE Atelier 9 : DEVELOPPER UNE COORDINATION DE LA SANTE DES ENFANTS CONFIES ET ACCOMPAGNES ANIMATEURS 16 PARTICIPANTS DATES DES SEQUENCES Docteur Marie Anne BOCCARD (médecin de PMI)

Plus en détail

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie

PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie FICHE DE POSTE PSYCHOLOGUE Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie Localisation Centre de Soins Spécialisés en Toxicomanie d Arpajon (91) CSAPA rattaché à l Etablissement Public de Santé d Etampes.

Plus en détail

Critères de validation du projet éducatif territorial (PEDT)

Critères de validation du projet éducatif territorial (PEDT) Critères de validation du projet éducatif territorial (PEDT) Contenu Territoire concerné Volume de population, Proportion des 0/14 ans, Évolution démographique récente et projetée, Typologie du territoire,

Plus en détail

CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, SAINT-QUENTIN

CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, SAINT-QUENTIN CSAPA CENTRE DE SOINS, D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE 5, rue Arnaud Bisson 02100 SAINT-QUENTIN Tél. : 03.23.05.03.33 Fax. : 03.23.62.46.72 Mail. : csapa@ch-stquentin.fr Permanences :

Plus en détail

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX

L ARS. C est Quoi? XX/XX/XX L ARS C est Quoi? XX/XX/XX La loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires, crée, dans son article 118, les Agences Régionales de Santé. Elles

Plus en détail

Le Conseil général à la Foire de Savoie du 8 au 17 septembre 2012 Hall B

Le Conseil général à la Foire de Savoie du 8 au 17 septembre 2012 Hall B Dossier de presse Le Conseil général à la Foire de Savoie du 8 au 17 septembre 2012 Hall B Contact presse : Véronique Lotito 04 79 96 73 26 / 06 26 52 22 63 veronique.lotito@cg73.fr Bien grandir, bien

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

PROJET TERRITORIAL DE SANTE

PROJET TERRITORIAL DE SANTE Pays Sud Charente Présentation globale Novembre 2010 SOMMAIRE Historique et contexte Bilan d activité 2009/2010 : Méthodologie et concertation Axes de travail, objectifs opérationnels et résultats Perspectives

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC)

CAHIER DES CHARGES. Service de la santé publique (SSP) No du poste selon décision d'organisation : communautaire (ISC) DEPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Service de l enseignement spécialisé et de l appui à la formation (SESAF) Unité de promotion de la santé et de prévention en milieu scolaire

Plus en détail

Cahier des charges. Mise en œuvre de 60 mesures d'aide Educative à Domicile (AED) dans le département de la Charente-Maritime

Cahier des charges. Mise en œuvre de 60 mesures d'aide Educative à Domicile (AED) dans le département de la Charente-Maritime Cahier des charges Mise en œuvre de 60 mesures d'aide Educative à Domicile (AED) dans le département de la Charente-Maritime Avis d Appel à Projets n 2017-1 I) Présentation du cahier des charges et cadrage

Plus en détail

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente

Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Groupement de Coopération Sanitaire «Etablissements publics de santé» de Charente Le mot du Directeur La présentation du service Les droits des usagers Le fonctionnement du service Les personnes à contacter

Plus en détail

Présentation du CRAVS OI. Les missions des CRIAVS. La construction du dispositif de prévention de la récidive

Présentation du CRAVS OI. Les missions des CRIAVS. La construction du dispositif de prévention de la récidive Dr Eric GAMELIN Psychiatre, praticien hospitalier Médecin responsable du CRAVS OI (EPSMR) Présentation du CRAVS OI Centre de Ressource pour les intervenant auprès des Auteurs de Violences Sexuelles. CRAVS

Plus en détail

Les Centres Ressources pour le Handicap Psychique : un nouveau modèle de travail?

Les Centres Ressources pour le Handicap Psychique : un nouveau modèle de travail? Les Centres Ressources pour le Handicap Psychique : un nouveau modèle de travail? Dr Denis LEGUAY Angers Les CReHPsy: quel projet? Un guichet unique avant instruction de la demande Et les MDPH? Un portage

Plus en détail

Le Conseil APF de Région Alsace

Le Conseil APF de Région Alsace Le Conseil APF de Région Alsace Mise en place de cette organisation sur décision du Conseil d Administration de l APF en sa séance du 21 avril 2007 L organisation territoriale française s appuie sur 4

Plus en détail

Présentation de la structure

Présentation de la structure Présentation de la structure L Association Asthme 76 est une émanation du Comité Départemental contre les Maladies Respiratoires, elle a été mise en place en avril 2006 à la suite d une convention signée

Plus en détail

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE

PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE PROFIL DE POSTE ORTHOPHONISTE HDJ Michel ANGE Objet Domaine d application Ce document a pour objet de définir les fonctions de l orthophoniste en pédopsychiatrie. Poste d orthophoniste à 100% Ou : deux

Plus en détail

ENFANT EN DANGER OU EN RISQUE DE L ETRE

ENFANT EN DANGER OU EN RISQUE DE L ETRE VADE MECUM N 2 ENFANT EN DANGER OU EN RISQUE DE L ETRE LA PROTECTION DE L ENFANCE DANS LES YVELINES DECLINAISON DEPARTEMENTALE 1 SOMMAIRE I. DEFINITION.. Page 2 II. ORGANISATION DE LA PROTECTION DE L ENFANCE

Plus en détail

LA RÉFORME DES RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE : EXEMPLES D EMPLOI DU TEMPS LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI LUNDI

LA RÉFORME DES RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE : EXEMPLES D EMPLOI DU TEMPS LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI LUNDI LA RÉFORME DES RYTHMES À L ÉCOLE PRIMAIRE : EXEMPLES D EMPLOI DU TEMPS EXEMPLE 1 LUNDI 8h30 11h30 13h30 15h45 16h30 MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI EXEMPLE 2 LUNDI MARDI MERCREDI JEUDI VENDREDI 8h30 8h30

Plus en détail

= 2 services. Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA. Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne

= 2 services. Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA. Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne = 2 services Dispositif expérimental d annonce du diagnostic d autisme et autres TSA DADTSA Equipe associée du Centre de Ressources Autisme de Bretagne EA - CRA 1 L Espace «Autisme et autres TSA» Existe

Plus en détail

Association Renovation

Association Renovation Le C.S.M.I Le C.S.M.I regroupe les Centres Médico-Psychologiques (CMP) du secteur I01 (Bordeaux nord, Nord-Ouest, CUB, et Médoc) de pédopsychiatrie, rattaché au Pôle de Universitaire de Psychiatrie de

Plus en détail

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015

Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire. Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 Contrats Locaux de Santé en région Centre-Val de Loire Réunion du bureau du Pays Loire Touraine Du 11 mars 2015 11/03/2015 2 PLAN Qu est-ce qu un CLS? L étude d opportunité Les modalités d élaboration

Plus en détail

Le réseau des Écoles des Parents et des Éducateurs.

Le réseau des Écoles des Parents et des Éducateurs. Le réseau des Écoles des Parents et des Éducateurs www.ecoledesparents.org 1 Le réseau EPE Une Fédération Nationale des EPE (FNEPE) Une Union Régionale des EPE Rhône Alpes (UREPERA) 45 associations agréées

Plus en détail

La mise en œuvre d un PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

La mise en œuvre d un PROJET EDUCATIF TERRITORIAL La mise en œuvre d un PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Qu est-ce qu un Projet Éducatif Territorial? Circulaire n 2013-036 du 20 mars 2013 publiée au BO n 12 du 21 mars 2013 Le projet éducatif territorial (PEDT),

Plus en détail

«Parcours de soins des enfants atteints. de troubles du langage et des apprentissages»

«Parcours de soins des enfants atteints. de troubles du langage et des apprentissages» Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Mardi 18 juin 2013 Présentation des travaux concernant le «Parcours de soins des enfants atteints de troubles du langage et des apprentissages»

Plus en détail

Politique de la Ville Signature du Contrat de Ville du Bassin d Aurillac 2015/2020

Politique de la Ville Signature du Contrat de Ville du Bassin d Aurillac 2015/2020 Politique de la Ville Signature du Contrat de Ville du Bassin d Aurillac 2015/2020 La Politique de la Ville La Politique de la Ville est une politique de solidarité territoriale. C est la première politique

Plus en détail

Décret n du 20 mars 2009

Décret n du 20 mars 2009 Décret n 2009-322 du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie JO du 26

Plus en détail

CONVENTION PARTENARIALE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEDT)

CONVENTION PARTENARIALE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEDT) CONVENTION PARTENARIALE PROJET EDUCATIF TERRITORIAL (PEDT) Collectivité territoriale ou EPCI porteur du projet : Nom et prénom du coordonnateur local : Fonction : Adresse : Téléphone : Adresse électronique

Plus en détail

C L SM. CSaint-Louis. Les CLSM. De quoi parle-t-on? L SM. Emilie FURSTOSS - Chargée de mission ARS pour les CLSM 68 - Ribeauvillé.

C L SM. CSaint-Louis. Les CLSM. De quoi parle-t-on? L SM. Emilie FURSTOSS - Chargée de mission ARS pour les CLSM 68 - Ribeauvillé. Les CLSM De quoi parle-t-on? Conseil Local de Santé Mentale Conseil Local de Santé Mentale Conseil Local de Santé Mentale Conseil Local de Santé Mentale C L SM 68 Ribeauvillé C L SM 68 Colmar C L SM 68

Plus en détail

Le SAMSAH de la Sèvre

Le SAMSAH de la Sèvre Le SAMSAH de la Sèvre Service adossé à la Maison d Accueil Spécialisée de Rezé géré par L APAJH 44 Présentation : Monsieur STOLARSKI, directeur de la MAS de Rezé, APAJH 44 DEFINITION Les Services d Accompagnement

Plus en détail

Principes de soins continus, sur mesure et délivrés de préférence en milieu de vie. Un premier appel à projets pour le 30/10/2010

Principes de soins continus, sur mesure et délivrés de préférence en milieu de vie. Un premier appel à projets pour le 30/10/2010 Projet «Fusion Liège» Projet pilote dans le cadre de la phase exploratoire de la réforme des soins de santé mentale en Belgique Vers de meilleurs soins en santé mentale par la réalisation de circuits et

Plus en détail

JORF n 0163 du 17 juillet Texte n 36

JORF n 0163 du 17 juillet Texte n 36 Le 19 juillet 2010 JORF n 0163 du 17 juillet 2010 Texte n 36 DECRET Décret n 2010-809 du 13 juillet 2010 relatif aux modalités d organisation de la permanence des soins NOR: SASH1006687D Le Premier ministre,

Plus en détail

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction des Ressources Humaines PUERICULTRICE/INFIRMIERE I PUERICULTRICE - INFIRMIERE AU SERVICE ASE DOMICILE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service :

Plus en détail

Institut. de Promotion de la Santé. Annuaire SANTÉ SANTÉ MENTALE

Institut. de Promotion de la Santé.  Annuaire SANTÉ SANTÉ MENTALE Institut de Promotion de la Santé Annuaire SANTÉ SANTÉ MENTALE Le territoire de SQY offre une grande diversité d accompagnement en terme de santé mentale : des structures institutionnelles et associatives

Plus en détail

Présentation de l unité d hospitalisation de jour

Présentation de l unité d hospitalisation de jour Hospitalisation de jour Présentation Le séjour L équipe Nous contacter Présentation de l unité d hospitalisation de jour L Unité d hospitalisation de Jour comprend 30 places et accueille environ 40 patients

Plus en détail

Méthodologie des jardins d éveil

Méthodologie des jardins d éveil Méthodologie des jardins d éveil Conformément à l engagement du Président de la République, 200 000 offres d accueil du jeune enfant seront crées d ici à 2012 pour répondre aux besoins de l ensemble des

Plus en détail

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents

Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Les différents types de structures d accueil et services Du champs médico-social pour enfants et adolescents Esther Ozeri, Malorie CHAPTAL Assistantes sociales Centre de Ressources Autisme Ile-de-France.

Plus en détail

a activités supplémentaires du CDSA 64 : a diverses conventions signées (Agence Régionale de a 4 postes : 1 poste d agent administratif à temps plein

a activités supplémentaires du CDSA 64 : a diverses conventions signées (Agence Régionale de a 4 postes : 1 poste d agent administratif à temps plein MONOGRAPHIES PÉRENNISATION D EMPLOIS Projets et partenariats à la croisée des domaines du sport, du handicap et du médico-social L exemple d un Comité Départemental Sport Adapté (Pyrénées-Atlantiques)

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE Direction des Ressources Humaines Localisation : Placement Familial de Romans AVIS DE VACANCE DE POSTE RESPONSABLE D UNITÉ DE PLACEMENT FAMILIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction

Plus en détail

Charte pour un partenariat en assistance éducative dans le département du Rhône

Charte pour un partenariat en assistance éducative dans le département du Rhône Charte pour un partenariat en assistance éducative dans le département du Rhône 6 février 2008 charte assistance éducative autorité judiciaire JUGE DES ENFANTS aide sociale à l enfance protection de l

Plus en détail

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH Préambule Ce document commun à toutes les structures chargées du service d appui pour le maintien

Plus en détail

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD

RESEAUX et FILIERES DE SOINS. Promotion UE 1.2.S2 DP /AVD RESEAUX et FILIERES DE SOINS Promotion 2015.2018. UE 1.2.S2 DP /AVD 1 Organisation du système de soins Niveau national L Etat finance l offre de soins Réponse aux besoins de santé de la population Couverture

Plus en détail

PLAN REGIONAL AUTISME

PLAN REGIONAL AUTISME Projet Régional de Santé Corse 2012-2016 Schéma régional d organisation médico-sociale (SROMS) Corse 2012-2016 PLAN REGIONAL AUTISME 2013-2017 SYNTHESE 1 INTRODUCTION Dans le cadre de son projet régional

Plus en détail

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER Version de Juin 2015

CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER Version de Juin 2015 Association pour les Clubs et Equipes de Prévention CHARTE DES PROMENEURS DU NET DU CHER Version de Préambule A l initiative de la Caisse d Allocations Familiales (Caf) du Cher, un appel à projet a été

Plus en détail

ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF

ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF Direction des Ressources Humaines TRAVAILLEUR SOCIAL I ASSISTANT SOCIO-EDUCATIF SERVICE ASE ACCUEIL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction Enfance

Plus en détail

Appel à projets. Soigner les conduites anorexiques et boulimiques Coordonner les parcours de soin Associer les familles.

Appel à projets. Soigner les conduites anorexiques et boulimiques Coordonner les parcours de soin Associer les familles. Appel à projets 2010 Soigner les conduites anorexiques et boulimiques Coordonner les parcours de soin Associer les familles Date limite de réception des dossiers : 9 mai 2010 Mécénat Santé Contexte Les

Plus en détail

A L ORIGINE. LE RESEAU DYS/10 : des objectifs

A L ORIGINE. LE RESEAU DYS/10 : des objectifs A L ORIGINE Un regroupement de professionnels de santé libéraux intéressés par la problématique des Troubles Spécifiques des Apprentissages et des Troubles de la Communication. L ASSOCIATION E=MC dys :

Plus en détail

dossier de presse Présentation de l Association Départementale de Sauvegarde de l Enfant et de l Adulte

dossier de presse Présentation de l Association Départementale de Sauvegarde de l Enfant et de l Adulte v e n d r e d i 2 6 n o v e m b r e 2 0 1 0 dossier de presse 75 ans de l ADSEA 42 par Bernard BONNE, président du conseil général Présentation de l Association Départementale de Sauvegarde de l Enfant

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat avec la gendarmerie nationale pour la mise à disposition d un travailleur social

Signature d une convention de partenariat avec la gendarmerie nationale pour la mise à disposition d un travailleur social l u n d i 2 j u i l l e t 2 0 0 7 dossier de presse Signature d une convention de partenariat avec la gendarmerie nationale pour la mise à disposition d un travailleur social par Pascal CLEMENT, président

Plus en détail

REUSSITE EDUCATIVE AUBERVILLIERS

REUSSITE EDUCATIVE AUBERVILLIERS REUSSITE EDUCATIVE AUBERVILLIERS Les orientations générales du dispositif de réussite éducative Ce dispositif de réussite éducative vise à accompagner les familles dès la petite enfance et donner une chance

Plus en détail

Synthèse rapport Couty

Synthèse rapport Couty Synthèse rapport Couty Il faut savoir que les maladies mentales touchent 1 personne sur 5 chaque année. La prévalence est élevée en France et en augmentation constante. 2 plans successifs ont été mis en

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

Service d Accueil d Urgence

Service d Accueil d Urgence Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion SAUC Service d Accueil d Urgence de Canteleu Près de 900 jeunes dans le cadre de la Protection de l Enfance Près de 500

Plus en détail

Présentation du programme de réussite éducative de Saint-Martin 2016

Présentation du programme de réussite éducative de Saint-Martin 2016 Présentation du programme de réussite éducative de Saint-Martin 2016 Orientations générales Le Programme de Réussite Educative est un dispositif national de la politique de la ville, dédié à l accompagnement

Plus en détail

LES RÉSEAUX D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS

LES RÉSEAUX D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS La coéducation Soutien à la parentalité MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE IDENTIFICATION DE L ORGANISME PORTEUR Ministère chargé des familles Adresse :

Plus en détail

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS

Journée Régionale REQUAMIP. 31 mai Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS Journée Régionale REQUAMIP 31 mai 2011 Toulouse ASSURER LA CONTINUITE DES SOINS DR Hervé FERRIER CH REVEL CONTINUITE DES SOINS pourquoi cette thématique? Répondre à l objectif de la journée destinée à

Plus en détail

Application de la loi HPST. et psychoéducation

Application de la loi HPST. et psychoéducation Application de la loi HPST et psychoéducation Isabelle De Beauchamp Pharmacien UTET Centre Hospitalier Alpes Isère 1 Quelques dates : Définition de l ETP par l OMS en 1998 2001 : «plan national d éducation

Plus en détail

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015 Contrat Local de Santé Comité Syndical du 03 Novembre 2015 1 Contexte Le Contrat Local de Santé, c est : Une innovation de la loi Hôpital, patients, santé, territoires HPST - Journal Officiel du 22 juillet

Plus en détail

Rédiger son Projet Éducatif Territorial. Outil d'aide méthodologique à l'usage des acteurs locaux de la Réforme des Rythmes Éducatifs

Rédiger son Projet Éducatif Territorial. Outil d'aide méthodologique à l'usage des acteurs locaux de la Réforme des Rythmes Éducatifs Rédiger son Projet Éducatif Territorial Outil d'aide méthodologique à l'usage des acteurs locaux de la Réforme des Rythmes Éducatifs 1/ Contexte La Réforme des rythmes scolaires La réforme engagée par

Plus en détail

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir

Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Préserver son autonomie : comprendre, anticiper et choisir Comment être aidé lorsque l on aide? Besoin de répit? Certaines structures accueillent de façon temporaire les personnes dépendantes. Elles permettent

Plus en détail

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance

générale l action sociale DGAS La Direction Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance La Direction générale de l action sociale DGAS Des défis majeurs : La lutte contre les exclusions Les réponses à la dépendance 11, Place des Cinq Martyrs du Lycée Buffon 75696 Paris cedex 14 Tél : 01 40

Plus en détail

CMPP Les Pyrénées. Antony LIVRET D ACCUEIL. Le CMPP Les Pyrénées, situé à Antony, est géré depuis 1991 par

CMPP Les Pyrénées. Antony LIVRET D ACCUEIL. Le CMPP Les Pyrénées, situé à Antony, est géré depuis 1991 par CMPP Les Pyrénées Parvis de la Bièvre n 5 180, rue Adolphe Pajeaud 92160 Antony Tel 01.46.68.55.73 Fax 01.46.68.59.01 cmpp.lespyrenees@amppviala.fr CMPP Les Pyrénées Antony LIVRET D ACCUEIL Le CMPP Les

Plus en détail

Rythmes scolaires - Les temps d'activités périscolaires (TAP)

Rythmes scolaires - Les temps d'activités périscolaires (TAP) Rythmes scolaires - Les temps d'activités périscolaires (TAP) Les rythmes scolaires dans les écoles maternelles et élémentaires de la commune d AIRAINES Rappel du cadre général LA REFONDATION DE L'ECOLE

Plus en détail

CONCEPT DE FORMATION FMH EN PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE

CONCEPT DE FORMATION FMH EN PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE CONCEPT DE FORMATION FMH EN PSYCHIATRIE ET PSYCHOTHÉRAPIE Consultation Psychothérapeutique pour Migrants Appartenances-Vaud 1. Etablissement de formation postgraduée : Consultation Psychothérapeutique

Plus en détail

16 ème journée régionale du CCECQA Vendredi 24 juin 2016 Parcours de santé : promenade ou saut d obstacles?

16 ème journée régionale du CCECQA Vendredi 24 juin 2016 Parcours de santé : promenade ou saut d obstacles? 16 ème journée régionale du CCECQA Vendredi 24 juin 2016 Parcours de santé : promenade ou saut d obstacles? Stratégie et organisation du parcours de santé en ALPC François FRAYSSE (ARS ALPC) 16 ème journée

Plus en détail

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL EPREUVES D'ADMISSIBILITE SUJET ET CORRIGE SESSION 2006

CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL EPREUVES D'ADMISSIBILITE SUJET ET CORRIGE SESSION 2006 CONCOURS DE REDACTEUR TERRITORIAL EPREUVES D'ADMISSIBILITE SUJET ET CORRIGE SESSION 2006 Troisième Concours et Concours externe Secteur Sanitaire et Social DES REPONSES A TROIS A CINQ QUESTIONS PORTANT

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l Action Sociale, de l Enfance et de la Santé Sous-direction de la Santé 2016 DASES 377G Subvention (150.000 euros) et conventions avec l Association de Santé Mentale du (13e) et l établissement

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE CONSEIL GÉNÉRAL CENTRE HOSPITALIER SPECIALISÉ DE LA SARTHE CONVENTION DE PARTENARIAT

DIRECTION DEPARTEMENTALE CONSEIL GÉNÉRAL CENTRE HOSPITALIER SPECIALISÉ DE LA SARTHE CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE DE LA SARTHE CONSEIL GÉNÉRAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA SARTHE CENTRE

Plus en détail

Commune de Mons-en-Pévèle. Réforme des Rythmes Scolaires

Commune de Mons-en-Pévèle. Réforme des Rythmes Scolaires Commune de Mons-en-Pévèle Réforme des Rythmes Scolaires Compte-rendu des réunions du Comité de Pilotage 1. Présentation de la réforme des Rythmes Scolaires et du Projet Educatif Territorial a. Réforme

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PROTECTION DE L ENFANCE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PROTECTION DE L ENFANCE ENFANCE PROCEDURE N de page 1/9 AGSS DE L UDAF PROTECTION DE L ENFANCE 1 ENFANCE PROCEDURE N de page 2/9 L A.G.S.S. de l U.D.A.F, Association pour la Gestion des Services Spécialisés de l Union Départementale

Plus en détail