Item n 95 : Infections sexuellement transmissible

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Item n 95 : Infections sexuellement transmissible"

Transcription

1 Généralité Item n 95 : Infections sexuellement transmissible Épidémiologie Les IST : VIH, syphilis, gonococcie, chlamydiose, herpès génitale, VHB, HPV,... FDR : femme, PD, 1 er rapport précoce, partenaires multiples, ATCD dʼist, niveau socio-économique faible Notion de rapport à risque non protéger Recherche de signes clinique similaire chez la partenaire Prévention Dépistage des autres IST : Sérologie VIH (avec accord), VHB-C, syphilis Dépistage (patient asymptomatique) du gonocoque et chlamydia par technique dʼamplification des acides nucléique (PCR) sur le 1 er jet dʼurine (homme) ou prélèvement vaginal (femme) Dépistage et traitement des partenaires Information et éducation du patient sur les IST : mesures de préventions Rapport sexuel protégé ou abstinence jusquʼà vérification microbiologique de la guérison Vaccination VHB et HPV " Surveillance Consultation à 1 semaine pour vérifier la guérison clinique et paraclinique

2 Gonococcie Infection liée au gonocoque Homme : Urétrite : brulure mictionnelle, écoulement urétral Prostatite : douleur, fièvre et frisson, signe fonctionnel urinaire Orchi-épididymite : pesanteur scrotale Femme : Cervicite : col inflammatoire, leucorrhée Salpingite et endométrite Les 2 sexes : Anorectite Oropharyngite Gonococcie disséminée : fièvre, arthrite, signes cutané Gonococcie ophtalmique : kératite, conjonctivite Prélèvement bactériologique, examen direct et culture Urgence médicale Antibiothérapie : contre le gonocoque + antibiothérapie dirigée contre chlamydia systématique Mesure de prévention Contrôle clinique et bactériologique de la guérison

3 Chlamydia trachomatis Formes clinique Infections urogénitale, souvent pauci ou asymptomatique : Homme : urétrite Femme : Infection génitale haute : salpingite Infection génitale basse : cervicite Syndrome de Fitz Hugh Curtis Les 2 : Anite Syndrome de Fiessinger Leroy Reiter : conjonctivite + urétrite + polyarthrite Lymphogranulomatose vénérienne PCR chlamydia sur le premier jet dʼurine ou un prélèvement local Antibiothérapie : doxycycline ou azithromycine Mesure de prévention Contrôle clinique et bactériologique de la guérison

4 Syphilis Infection à Treponema Pallidum, évolution en 4 phases Syphilis primaire : 3 semaines dʼincubation Chancre syphilitique (chancre dʼinoculation) : ulcération muqueuse unique, indolore, propre, base indurée Adénopathie inguinale indolore et unique Syphilis secondaire : Manifestation cutanée précoce : roséole Manifestation cutanée tardive : syphilides Manifestation muqueuse : plaque muqueuse Neurosyphilis : méningite, atteinte ophtalmologique (tout type), paralysie Atteinte rénale Phase latente, asymptomatique Syphilis tertiaire : Localisation viscérale : cardiovasculaire, osseuse, neuro-méningé Prélèvement bactériologique et examen direct avec un microscope à fond noir Sérologie : VDRL- TPHA- : syphilis débutante VDRL+ TPHA+ : syphilis ou autre tréponématose VDRL- TPHA+ : cicatrice sérologique dʼun ATCD de syphilis ou syphilis débutante VDRL+ TPHA- : faux positif, SAPL Traitement antibiotique minute : pénicilline G retard IM (extencilline IM) En cas de neurosyphilis : pénicilline G IV pendant 14 jours Prévenir du risque de réaction dʼherxheimer : fièvre liée à la lyse des tréponèmes lors du traitement Mesures de prévention Surveillance de lʼefficacité du traitement par la décroissance du VDRL

5 Papillomavirus humains Condylomes acuminés : verrue de partout a niveau du cul et chatte Cancer du col de lʼutérus Cancer du pénis ou anus Vaccination Frottis cervico-vaginal de dépistage

1. DIAGNOSTIC POSITIF

1. DIAGNOSTIC POSITIF Module 7 - Edition 2004 - Item 95 version 01 du 02 01 2004 page 1 ITEM N 95 : MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES : GONOCOCCIE, CHLAMYDIOSE, SYPHILIS. OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une gonococcie,

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 95 page 1 Copyright CMIT ITEM N 95 : INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES : GONOCOCCIE, CHLAMYDIOSE, SYPHILIS.

Module 7 - Edition Item 95 page 1 Copyright CMIT ITEM N 95 : INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES : GONOCOCCIE, CHLAMYDIOSE, SYPHILIS. Module 7 - Edition 2008 - Item 95 page 1 ITEM N 95 : INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES : GONOCOCCIE, CHLAMYDIOSE, SYPHILIS. OBJECTIFS TERMINAUX I. Diagnostiquer une gonococcie, une IST à Chlamydia

Plus en détail

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES 18/09/09 Mlle Daumas Infectieux I. Syphilis A. Syphilis primaire B. Syphilis secondaire 1. Manifestations générales C. Syphilis tertiaire 1. Examen direct : 2. Diagnostic

Plus en détail

Item n 95 : Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcie, chlamydiose, syphilis et Item n 343 : Érosions et ulcérations muqueuses

Item n 95 : Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcie, chlamydiose, syphilis et Item n 343 : Érosions et ulcérations muqueuses Item n 95 : Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcie, chlamydiose, syphilis et Item n 343 : Érosions et ulcérations muqueuses Item n 95 : Objectifs terminaux I. Diagnostiquer une gonococcie,

Plus en détail

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch

Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Dépistage des IST : qui, quand, comment? Dr David Zucman Hôpital Foch Pourquoi dépister les IST? C est quoi les IST, quels sont leurs risques? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles Virus:

Plus en détail

Hospitalier. hors VIH Gonococcie, syphilis, chlamydioses, papillomavirus

Hospitalier. hors VIH Gonococcie, syphilis, chlamydioses, papillomavirus De Sambre Centre Avesnois Hospitalier Infections sexuellement transmissibles ibl (IST) hors VIH Gonococcie, syphilis, chlamydioses, papillomavirus Bibbliographie Maladies infectieuses et tropicales. E.PILLY

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr. A. Berriche, Pr. Ag A. Ghoubantini 13/06/2011. Cours du collège de Maladies Infectieuses, Microbiologie et Parasitologie-Mycologie

CAS CLINIQUE. Dr. A. Berriche, Pr. Ag A. Ghoubantini 13/06/2011. Cours du collège de Maladies Infectieuses, Microbiologie et Parasitologie-Mycologie CAS CLINIQUE Dr. A. Berriche, Pr. Ag A. Ghoubantini 13/06/2011 Jeune homme, 33 ans Marié depuis un an Sans antécédents pathologiques Rapports sexuels extraconjugaux non protégés avec des partenaires multiples

Plus en détail

Les IST bactériennes

Les IST bactériennes Les IST bactériennes Pr Ag Med Selim ASLI Service de Microbiologie Hôpital militaire principal d instruction de Tunis Faculté de Pharmacie de Monastir Cas clinique N 1 Femme de 28 ans. Consulte pour leucorrhées

Plus en détail

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr)

AEMIP Association des Enseignants de Microbiologie et d Immunologie des Facultés de Pharmacie (www.aemip.fr) Fiche SYNDROME AEMIP 2015 Infections sexuellement transmissibles bactériennes Auteurs : Matthieu Eveillard, Anne Doléans-Jordheim, Alban Le Monnier, Nadège Bourgeois-Nicolaos Présentations cliniques et

Plus en détail

Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing

Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing Quel bilan proposer chez les patients asymptomatiques? 11 avril 2013 V Baclet SUMIV CH Tourcoing Valérie 18 ans Vie sexuelle depuis 1 an et demi Pas de préservatif car «avait confiance» Son nouveau partenaire

Plus en détail

Module 7 - Edition Item 89 page 1 Copyright CMIT ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS INTRODUCTION

Module 7 - Edition Item 89 page 1 Copyright CMIT ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS INTRODUCTION Module 7 - Edition 2006 - Item 89 page 1 ITEM N 89 : INFECTIONS GENITALES DE L HOMME. ECOULEMENT URETRAL OBJECTIFS I. Diagnostiquer une infection génitale de l homme II. Argumenter l attitude thérapeutique

Plus en détail

Pathologie anale quand évoquer une IST? 7 juin 2012 V Baclet Service universitaire de maladies infectieuses CH DRON CIDDIST Tourcoing

Pathologie anale quand évoquer une IST? 7 juin 2012 V Baclet Service universitaire de maladies infectieuses CH DRON CIDDIST Tourcoing Pathologie anale quand évoquer une IST? 7 juin 2012 V Baclet Service universitaire de maladies infectieuses CH DRON CIDDIST Tourcoing Mr Y 45 ans ATCD d urétrite gonococcique Décrit un prurit anal glaires

Plus en détail

Dépistage des IST chez la femme. Enseignement optionnel «Mère- Enfant» Pr. C. Mathieu Université de Bordeaux Octobre 2016

Dépistage des IST chez la femme. Enseignement optionnel «Mère- Enfant» Pr. C. Mathieu Université de Bordeaux Octobre 2016 Dépistage des IST chez la femme Enseignement optionnel «Mère- Enfant» Pr. C. Mathieu Université de Bordeaux Octobre 2016 IST Chlamydia Trachomatis Gonocoque Mycoplasma genitalium Syphilis Herpès génital

Plus en détail

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre)

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre) Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F59 F63 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item 95 Maladies sexuellement transmissibles

Plus en détail

Actualités 2016 sur les recommandations de prise en charge des IST

Actualités 2016 sur les recommandations de prise en charge des IST Actualités 2016 sur les recommandations de prise en charge des IST Isabelle Alcaraz-Morelle Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur CH Tourcoing 12 mai 2016 Gr IDIST de la SFD Taper

Plus en détail

Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme. Uréthrite aiguë

Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme. Uréthrite aiguë Item n 89 : Infections génitales de lʼhomme Epidémiologie, physiopathologie Uréthrite aiguë Souvent lié à une IST Germes les plus fréquents : Chlamydia Trachomatis et le Gonocoque Peut se compliquer de

Plus en détail

Généralités. Bactéries à développement intracellulaire obligatoire

Généralités. Bactéries à développement intracellulaire obligatoire Chlamydia Généralités Bactéries à développement intracellulaire obligatoire = > Importance de l hypersensibilité retardée => Nécessité de cultures cellulaires pour les cultiver => Utilisation d antibiotiques

Plus en détail

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016

Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016 Dr Hervé MAHOUN - Biologiste BIOSAGA d après la présentation du Dr Anne EBEL- Biomnis du 28 janvier 2016 Virus Papillomavirus HPV Herpes simplex virus 1 et 2 HSV Virus de l hépatite B et C Virus de l

Plus en détail

Supports enquête scientifique

Supports enquête scientifique Supports enquête scientifique Étude ProSanté 2010 Étude sur l état de santé, l accès aux soins et l accès aux droits des personnes en situation de prostitution rencontrées dans des structures sociales

Plus en détail

Actualités 2016 sur les recommandations de prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles

Actualités 2016 sur les recommandations de prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles Actualités 2016 sur les recommandations de prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles T Isabelle Alcaraz-Morelle Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur CH Tourcoing

Plus en détail

Mises à jour et nouveau contenu prévus pour 2014

Mises à jour et nouveau contenu prévus pour 2014 Mises à jour et nouveau contenu prévus pour 2014 octobre 2014 Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles Le présent document décrit les principales modifications qui seront apportées

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie URÉTRITE MASCULINE Ph. Gerhardt, N. Dupin, M. Janier,

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant l orchi-épididymite : A - C est une affection souvent sexuellement transmissible chez

Plus en détail

La syphilis à la Réunion. Ramiandrisoa J, Aubert L, Boidin E, Renault P, D Ortenzio E, Filleul L et toute l équipe de la CIRE

La syphilis à la Réunion. Ramiandrisoa J, Aubert L, Boidin E, Renault P, D Ortenzio E, Filleul L et toute l équipe de la CIRE La syphilis à la Réunion Ramiandrisoa J, Aubert L, Boidin E, Renault P, D Ortenzio E, Filleul L et toute l équipe de la CIRE LA SYPHILIS EN QUELQUES MOTS Infection sexuellement transmissible (IST) due

Plus en détail

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13

N. Gonorrhoeae. Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 N. Gonorrhoeae Françoise Jauréguy Service de Bactériologie, Virologie, Hygiène Hôpital Avicenne, UFR SMBH Paris 13 Introduction Agent de la blennorragie, de la gonoccie ou encore gonorrhée Cocci à Gram

Plus en détail

4 CONTRACEPTION ET PROTECTION. F Protection contre les IST.

4 CONTRACEPTION ET PROTECTION. F Protection contre les IST. IST => Infection Sexuellement Transmissible «utiliser le sigle IST, c est inciter au dépistage (même) en l absence de symptômes» «Utiliser le sigle MST c'est induire la présence de symptômes pour recourir

Plus en détail

Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles

Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles Je me protège contre les infections sexuellement transmissibles Docteur Carlo Quarenghi Adresse du site : www.docvadis.fr/carlo-quarenghi Validé par le Comité Scientifique Infectiologie Ces maladies sont

Plus en détail

«Traité, un séropositif n est plus contagieux» Fin de DO

«Traité, un séropositif n est plus contagieux» Fin de DO Lien VIH-IST IST 2 Syphilis et VIH «La grande vérole» «La flèche empoisonnée de Cupidon» La transmission du VIH est avant tout sexuelle et pas forcément seule Période 1985-1995 : la peur du SIDA Modification

Plus en détail

Unité Enseignement Mère Enfant Gynéco Uro

Unité Enseignement Mère Enfant Gynéco Uro Unité Enseignement Mère Enfant Gynéco Uro N 158.Infections sexuellement transmissibles (IST) : gonococcies, chlamydioses - Diagnostiquer et traiter une gonococcie, une chlamydiose, - Connaître les principes

Plus en détail

Infections sexuellement transmissible

Infections sexuellement transmissible Infections sexuellement transmissible Définition Infections transmises lors de relations sexuelles, qu elles soient génitale, anal ou oro-génital. Les symptômes observés sont de différents types, dont

Plus en détail

Epidémiologie des infections sexuellement transmissibles

Epidémiologie des infections sexuellement transmissibles Epidémiologie des infections sexuellement transmissibles Delphine VIRIOT, Nelly FOURNET, Ndeindo NDEIKOUNDAM, Florence LOT Institut de veille sanitaire, Département des maladies infectieuses 8ème journée

Plus en détail

c/. Recherche de Mycoplasma hominis Le diagnostic se fait par culture et titrage de germe A. Ecouvillon pour prélèvement au niveau de l endocol (à

c/. Recherche de Mycoplasma hominis Le diagnostic se fait par culture et titrage de germe A. Ecouvillon pour prélèvement au niveau de l endocol (à c/. Recherche de Mycoplasma hominis Le diagnostic se fait par culture et titrage de germe A. Ecouvillon pour prélèvement au niveau de l endocol (à privilégier) En rouge : extrémité détachable à conserver

Plus en détail

séminaire IST-Swissfamilydocs

séminaire IST-Swissfamilydocs séminaire IST State of the ART L Toutous Trellu* & Anca Paschoud** 1 *Service de dermatologie et service des maladies infectieuses ** Chargée d enseignement à la faculté de médecine de Genève 2 Cas 1 Jeune

Plus en détail

LES AUTRES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES N A T H A L I E A U S S E L E T 1 9 F É V R I E R C H U D I N A N T G O D I N N E

LES AUTRES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES N A T H A L I E A U S S E L E T 1 9 F É V R I E R C H U D I N A N T G O D I N N E LES AUTRES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES N A T H A L I E A U S S E L E T 1 9 F É V R I E R 2 0 1 5 C H U D I N A N T G O D I N N E BEAUCOUP D AUTRES PLAN Epidémiologie des IST en Belgique Chlamydia

Plus en détail

Guide 2013 du Nouveau-Brunswick à l intention des cliniciens pour diagnostiquer et traiter la syphilis

Guide 2013 du Nouveau-Brunswick à l intention des cliniciens pour diagnostiquer et traiter la syphilis Guide 2013 du Nouveau-Brunswick à l intention des cliniciens pour diagnostiquer et traiter la syphilis Ce guide s inspire des Lignes directrices canadiennes sur les infections transmissibles sexuellement

Plus en détail

- Hépatite B : Pas toujours de symptômes. Fièvre ou formation de jaunisse. Elle peut provoquer cirrhose et parfois cancer du foie.

- Hépatite B : Pas toujours de symptômes. Fièvre ou formation de jaunisse. Elle peut provoquer cirrhose et parfois cancer du foie. R11 = IST et MST R11 = IST et MST I. Définition : Les infections sexuellement transmissibles (IST) ou maladies sexuellement transmissibles (MST) sont des infections extrêmement contagieuses qui se transmettent

Plus en détail

LA SYPHILIS: QUOI DE NEUF. J.Pouaha, Praticien Hospitalier, Dermatologie, CHR de Metz-Thionville

LA SYPHILIS: QUOI DE NEUF. J.Pouaha, Praticien Hospitalier, Dermatologie, CHR de Metz-Thionville LA SYPHILIS: QUOI DE NEUF J.Pouaha, Praticien Hospitalier, Dermatologie, CHR de Metz-Thionville Syphilis: quoi de neuf? Recommandations de la prise en charge de la syphilis en France Epidémiologie dans

Plus en détail

VIH/SIDA et autres IST

VIH/SIDA et autres IST VIH/SIDA et autres IST Christine JACOMET Jean Marc ROYE RéIVHAPS www.corevih-auvergne-loire.org VIH/SIDA- Synthèse récente 1/3 des patients non dépistés (soit 50 000 sur 150 000) Environ 7000-8000 nouveaux

Plus en détail

LES MST MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

LES MST MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES MALADIES INFECTIEUSES LES MST MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES DEFINITION Maladies qui ne peuvent être attrapées qu'à l'occasion d'un rapport sexuel. On distingue : MST vraies : transmission sexuelle

Plus en détail

*INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

*INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES *INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES LES IST, QU EST-CE QUE C EST? Les IST sont des infections sexuellement transmissibles provoquées par des bactéries, des virus ou des parasites. Parmi les plus connues,

Plus en détail

TRACHOMATIS. Dr VEXIAU-ROBERT Gynécologue

TRACHOMATIS. Dr VEXIAU-ROBERT Gynécologue INFECTIONS àchlamydia TRACHOMATIS Dr VEXIAU-ROBERT Gynécologue EPIDEMIOLOGIE des INFECTIONS à CHLAMYDIAE TRACHOMATIS EN FRANCE Infection àchlamydiae trachomatis urogénitale : La plus fréquente en France

Plus en détail

Bulletins des réseaux de surveillance

Bulletins des réseaux de surveillance Données au 31 décembre 2012 L organisation de la surveillance (IST) et les contacts des personnes en charge de cette surveillance sont consultables sur le site de l Institut de veille sanitaire : http://www.invs.sante.fr/dossiers-thematiques/maladies-infectieuses/vih-sida-ist/infectionssexuellement-transmissibles-ist/comment-surveiller-les-ist.

Plus en détail

UNE DIVISION DE VIH e t i n f e c t i o n s s e x u e l l e m e n t t r a n s m i s s i b l e s ( I S T )

UNE DIVISION DE VIH e t i n f e c t i o n s s e x u e l l e m e n t t r a n s m i s s i b l e s ( I S T ) UNE DIVISION DE VIH e t i n f e c t i o n s s e x u e l l e m e n t t r a n s m i s s i b l e s ( I S T ) Ces dernières années ont été marquées par une recrudescence des IST comme la syphilis, les gonococcies

Plus en détail

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre)

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre) Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A57 A61 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

LES URETRITES SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. ETIOLOGIE 3. CLINIQUE ET DIAGNOSTIC 4. STRATÉGIE DE PRISE EN CHARGE 5. PRÉVENTION

LES URETRITES SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. ETIOLOGIE 3. CLINIQUE ET DIAGNOSTIC 4. STRATÉGIE DE PRISE EN CHARGE 5. PRÉVENTION Département de médecine communautaire de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours LES URETRITES SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. ETIOLOGIE 3. CLINIQUE ET DIAGNOSTIC 4. STRATÉGIE

Plus en détail

Syphilis et VIH: diagnostic précoce en soins primaires

Syphilis et VIH: diagnostic précoce en soins primaires Syphilis et VIH: diagnostic précoce en soins primaires JP Aubert, Prof Med Gen Département de médecine générale, Université Paris DIDEROT CMGF 3/4/2014 Conflits d intérêts (maladies infectieuses, maladies

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie INFECTION A CHLAMYDIA TRACHOMATIS N. Dupin, M. Janier,

Plus en détail

Données actualisées sur les IST

Données actualisées sur les IST Données actualisées sur les IST Guy La Ruche, Alice Bouyssou, Gilles Delmas, Betty Basselier InVS/DMI/VIC 25 novembre 2 Syphilis récente Réseau de cliniciens (RésIST) Syphilis primaire, secondaire et latente

Plus en détail

Epidémiologie des IST en France et en Europe

Epidémiologie des IST en France et en Europe Epidémiologie des IST en France et en Europe Delphine VIRIOT, Nelly FOURNET, Ndeindo NDEIKOUNDAM, Florence LOT Institut de veille sanitaire, Département des maladies infectieuses Journée de lutte contre

Plus en détail

Les IST en 2014 : diagnostic, suivi, prévention de la transmission et des complications à long terme

Les IST en 2014 : diagnostic, suivi, prévention de la transmission et des complications à long terme Les IST en 2014 : diagnostic, suivi, prévention de la transmission et des complications à long terme Marseille 05 Novembre 2014 Anne Ebel-Biomnis Ivry sur Seine ACNBH 43 ème Colloque National des Biologistes

Plus en détail

DU suivi de la femme et régulation des naissances. Dr Rocher-Escriva 107 bis, Avenue Jean Jaurès PESSAC Praticien attaché Service Pr Hocké

DU suivi de la femme et régulation des naissances. Dr Rocher-Escriva 107 bis, Avenue Jean Jaurès PESSAC Praticien attaché Service Pr Hocké DU suivi de la femme et régulation des naissances Dr Rocher-Escriva 107 bis, Avenue Jean Jaurès 33600 PESSAC Praticien attaché Service Pr Hocké Bulletin de Surveillance JANVIER 2011 Neisseria Gonorrhea

Plus en détail

Situation sanitaire en Nouvelle - Calédonie Les IST I.2.2. Les infections sexuellement transmissibles. I

Situation sanitaire en Nouvelle - Calédonie Les IST I.2.2. Les infections sexuellement transmissibles. I I.2.2.1. Généralités Une infection sexuellement transmissible (IST) se transmet entre partenaires au cours des différentes formes de rapports sexuels. Cette infection peut donner lieu à une maladie, autrefois

Plus en détail

Actualités sur les infections sexuellement transmissibles

Actualités sur les infections sexuellement transmissibles Actualités sur les infections sexuellement transmissibles Séminaire de formation SFLS - 1 er octobre 2015 Dr Fatima YASSIR-ORIA CIDDIST HEH & Croix Rousse Lyon - Pr Christian CHIDIAC Service de Dermatologie

Plus en détail

SYPHILIS En toute bonne «foie»

SYPHILIS En toute bonne «foie» SYPHILIS En toute bonne «foie» B. KUBLER, E. CURLIER, M. ALLIBE, N. BERTRAND, F. BOZON, JF. FAUCHER, L. HUSTACHE MATHIEU, J. LEROY, C. CHIROUZE Service des Maladies Infectieuses CHU Besançon Société de

Plus en détail

40% Mortalité in utero 20% Mortalité périnatale 20% Séquelles graves Dr Nadjet Benhaddou-Mihoubi

40% Mortalité in utero 20% Mortalité périnatale 20% Séquelles graves Dr Nadjet Benhaddou-Mihoubi la Syphilis congénitale 40% Mortalité in utero 20% Mortalité périnatale 20% Séquelles graves Dr Nadjet Benhaddou-Mihoubi Transmission SYPHILIS ET GROSSESSE Elle est soit directe => par contact cutané ou

Plus en détail

J'ai peut être une IST,

J'ai peut être une IST, J'ai peut être une IST, Infection Sexuellement Transmissible : que faire? Ces maladies correspondent à des infections transmises au moment des rapports sexuels. Lorsqu elles sont traitées à temps, elles

Plus en détail

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES ANO-RECTALES

INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES ANO-RECTALES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES ANO-RECTALES EPIDEMIOLOGIE Ø Chiffres : 448 millions de nouveaux cas d IST toutes localisations confondues par an dans le monde, en 2010 (OMS) Ø En augmentation constante,

Plus en détail

INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST)

INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) INFECTIONS SEXELLEMENT TRANSMISSIBLES (IST) PLAN Introduction I Etiologies et classification des IST II Mode de contamination III Facteurs favorisants IV Etude clinique : = > TDD : Gonococcie a) - Etiologie

Plus en détail

JANVIER 2012 TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE SYPHILIS

JANVIER 2012 TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE SYPHILIS JANVIER 2012 TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE ITSS Ce guide d usage optimal est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du praticien. Les recommandations contenues dans ce guide s appliquent

Plus en détail

Ex-Aequo, Sid Aids Migrants et la Plate-Forme Prévention Sida se mobilisent contre la recrudescence des IST. Focus sur la syphilis.

Ex-Aequo, Sid Aids Migrants et la Plate-Forme Prévention Sida se mobilisent contre la recrudescence des IST. Focus sur la syphilis. Communiqué de presse, 30 octobre 2013 Une nouvelle campagne de sensibilisation sur la syphilis ; portée par plusieurs associations de prévention des IST/sida. Création d un nouveau site sur les IST : www.preventionist.org

Plus en détail

CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis

CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis CHLAMYDIA Infection bactérienne causée par Chlamydia trachomatis écoulement de l'urètre avec prurit ou douleur urinaire qui apparaît de 2 à 14 jours après le contact infectant. Un important pourcentage

Plus en détail

Le Point sur les IST. C. Mézan de Malartic - P. Judlin Pôle de la Femme - CHU de Nancy

Le Point sur les IST. C. Mézan de Malartic - P. Judlin Pôle de la Femme - CHU de Nancy Le Point sur les IST C. Mézan de Malartic - P. Judlin Pôle de la Femme - CHU de Nancy Introduction Les Infections sexuellement transmissibles (IST) sont un enjeu de santé publique partout dans le monde,

Plus en détail

Situation épidémiologique des infections sexuellement transmissibles en France (Gonoccocies, infection à Chlamydia, syphilis, LGV)

Situation épidémiologique des infections sexuellement transmissibles en France (Gonoccocies, infection à Chlamydia, syphilis, LGV) Situation épidémiologique des infections sexuellement transmissibles en France (Gonoccocies, infection à Chlamydia, syphilis, LGV) Anne Gallay 1, Pascal Chaud 2 1 Unité VIH IST Hépatites (B, C), DMI, Institut

Plus en détail

Mise à jour Janvier 2014 Traitement pharmacologique

Mise à jour Janvier 2014 Traitement pharmacologique Mise à jour Janvier 2014 Traitement pharmacologique ITSS Ce guide d usage optimal est présenté à titre indicatif et ne remplace pas le jugement du praticien. Les recommandations contenues dans ce guide

Plus en détail

Epidémiologie des infections sexuellement transmissibles (IST) en France

Epidémiologie des infections sexuellement transmissibles (IST) en France Epidémiologie des infections sexuellement transmissibles (IST) en France Anne Gallay, Alice Bouyssou, Betty Basselier, Véronique Goulet Département des maladies infectieuses Unité VIH IST - VHC 19 novembre

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie MST ANORECTALES M. Janier, N. Dupin, C. Derancourt,

Plus en détail

Les Infections Sexuellement Transmissibles

Les Infections Sexuellement Transmissibles Les Infections Sexuellement Transmissibles end Start www.klamydias.ch Je suis très contagieuse Une fois attrapée, on me garde pour la vie entière Je brûle Je forme de petites vésicules Je peux être sur

Plus en détail

prévention I.S.T. Infections Sexuellement Transmissibles RCS Bayonne B Crédit photo : StockByte Illustrations DR

prévention I.S.T. Infections Sexuellement Transmissibles RCS Bayonne B Crédit photo : StockByte Illustrations DR en savoir plus Sida Info Service 0 800 840 800 (24h/24), appel anonyme et gratuit www.sida-info-service.org Hépatites Info Service 0 800 845 800 (9h/23h), appel anonyme et gratuit Site d informations pour

Plus en détail

Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens

Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens Quels acteurs? Qu est-ce qu une prise de risque? AES = accident d exposition au sang ou sexuelle

Plus en détail

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DES IST en dehors du VIH DANS LE MONDE ET EN TUNISIE. Dr. F. ABID DSSB/MSP

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DES IST en dehors du VIH DANS LE MONDE ET EN TUNISIE. Dr. F. ABID DSSB/MSP SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE DES IST en dehors du VIH DANS LE MONDE ET EN TUNISIE Dr. F. ABID DSSB/MSP Lundi 13 Juin 2011 à Tunis & Maladies Vénériennes, MST & IST & IAR Sexuelle = vrais IST (col / vagin)

Plus en détail

Table de matières ANTIBIOTHERAPIE EMPIRIQUE DES INFECTIONS URO-GENITALES 2

Table de matières ANTIBIOTHERAPIE EMPIRIQUE DES INFECTIONS URO-GENITALES 2 GGA : Antibiothérapie empirique des infections uro-génitales ab10 Infections uro-génitales 08-12-16.doc Table de matières ANTIBIOTHERAPIE EMPIRIQUE DES INFECTIONS URO-GENITALES 2 Prostatite aiguë, épididymite

Plus en détail

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève

Les Infections sexuellement transmissibles. Morgane Fève Les Infections sexuellement transmissibles Morgane Fève Définition IST maladies infectieuses transmises d'un individu à l'autre exclusivement lors des rapports sexuels. Les principales IST Virales VIH

Plus en détail

Infection Sexuellement Transmissible en proctologie. Sylvie RAJCA Milad TAOUK DES du 11 Février 2011

Infection Sexuellement Transmissible en proctologie. Sylvie RAJCA Milad TAOUK DES du 11 Février 2011 Infection Sexuellement Transmissible en proctologie Sylvie RAJCA Milad TAOUK DES du 11 Février 2011 Syphilis Primaire: - Chancre anal (ulcération de la marge, latérale, rosée, indurée, peu douloureuse)

Plus en détail

Journée Étude «FEMMES»

Journée Étude «FEMMES» Journée Étude «FEMMES» IVG IST Vaccin HPV Mutilations sexuelles 2009 2010 IVG Environ 200 000 IVG chaque année en France (chiffre stable): 210 700 en 2004 8% des mineures en 2006 (vs 4% il y a quelques

Plus en détail

AUGMENTATION RECENTE DU NOMBRE DE CAS DE SYPHILIS A PARIS

AUGMENTATION RECENTE DU NOMBRE DE CAS DE SYPHILIS A PARIS AUGMENTATION RECENTE DU NOMBRE DE CAS DE SYPHILIS A PARIS Rapport préliminaire d investigation au 28 février 21 Rapport rédigé par le Dr E. Couturier (Institut de Veille Sanitaire) en collaboration avec

Plus en détail

Infections sexuellement transmissibles Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry, Docteur Bernard-Alex Gaüzère. Texte mis à jour le 02/12/2015

Infections sexuellement transmissibles Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry, Docteur Bernard-Alex Gaüzère. Texte mis à jour le 02/12/2015 Infections sexuellement transmissibles Actualités 2015 Professeur Pierre Aubry, Docteur Bernard-Alex Gaüzère. Texte mis à jour le 02/12/2015 1-Généralités Depuis le début de l infection à VIH/Sida, les

Plus en détail

La syphilis : une MTS «oubliée» mais pas disparue

La syphilis : une MTS «oubliée» mais pas disparue Bulletin de l unité Maladies infectieuses DIRECTION DE LA SANTÉ PUBLIQUE Garder notre monde en santé La syphilis : une MTS «bliée» mais pas disparue L A SYPHILIS, dans ses formes contagieuses, est une

Plus en détail

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : syphilis primaire et secondaire

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : syphilis primaire et secondaire Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F64 F70 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item 95 Maladies sexuellement transmissibles

Plus en détail

Données actualisées sur les IST

Données actualisées sur les IST Données actualisées sur les IST Ndeindo NDEIKOUNDAM, Delphine VIRIOT, Nelly FOURNET, Ouassila HANNACHI, Charly RAMUS, Florence LOT InVS/DMI/VHIT Réunion «Journée mondiale de lutte contre le SIDA» 23 novembre

Plus en détail

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016

Actualités en infectiologie. Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Actualités en infectiologie Dr DOS SANTOS Ophélie Maladies Infectieuses, Centre Hospitalier Métropole Savoie Avril 2016 Plan Consommation d antibiotiques Résistance bactérienne Infections urinaires Mise

Plus en détail

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH)

Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) Dépister oui! Qui? Pourquoi? V Baclet SUMIV/CIDDIST CH Tourcoing 22 octobre 2013 Journée régionale, prévention VIH, hépatites IST (COREVIH) * Qu est ce qu une IST? Infection Sexuellement Transmissible

Plus en détail

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses

Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses Les infections sexuellement transmissibles (IST) Cours IFSI M. Duong Service des Maladies Infectieuses IST Pathologies très fréquentes Etiologies multiples (bactéries, virus, parasites, levures) Complications

Plus en détail

Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies Sexuellement Transmissibles = MST AJANA/SURMIV

Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies Sexuellement Transmissibles = MST AJANA/SURMIV Infections Sexuellement Transmissibles = IST Maladies Sexuellement Transmissibles = MST IST ou MST : c est quoi? Infections qu on attrape par le sexe : Le sexe vaginal (vagin), anal (anus) mais aussi buccal

Plus en détail

STI réalités. Chlamydia. fsdfs

STI réalités. Chlamydia. fsdfs Chlamydia Par quoi c est causé? La chlamydia est une infection transmissible sexuellement (ITS); elle est causée par une bactérie : la chlamydia trachomatis. Cette ITS est très répandue parmi les adolescent(e)

Plus en détail

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles

Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie ULCÉRATION GÉNITALE C. Derancourt, M. Janier, N. Dupin,

Plus en détail

Recommandations de bonnes pratiques cliniques. Diagnostic, traitement et suivi des uréthrites aiguës de l homme

Recommandations de bonnes pratiques cliniques. Diagnostic, traitement et suivi des uréthrites aiguës de l homme Recommandations de bonnes pratiques cliniques Diagnostic, traitement et suivi des uréthrites aiguës de l homme Comité d Infectiologie de l Association Française d Urologie Cliquez pour modifier le style

Plus en détail

INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE

INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL leucorrhée physiologique de la femme enceinte: Modifications vaginales PH plus acide Muqueuses violacées Augmentation la sécrétion vaginale et

Plus en détail

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST)

Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) Page1 Module 1 : l individu et sa santé Titre de la séquence : Source : jactiv.ouest-france.fr Prévenir les infections sexuellement transmissibles (IST) CONTEXTE (SITUATION 1) : alloecouteado.org source

Plus en détail

Cas cliniques Éléments anamnestiques pertinents Éléments cliniques pertinents. Dr C Delémont, SMPR DR L Toutous Trellu, dermato

Cas cliniques Éléments anamnestiques pertinents Éléments cliniques pertinents. Dr C Delémont, SMPR DR L Toutous Trellu, dermato Dr C Delémont, SMPR DR L Toutous Trellu, dermato Cas cliniques Éléments anamnestiques pertinents Éléments cliniques pertinents Le diagnostic différentiel Moyens diagnostiques Moyens thérapeutiques Suivi

Plus en détail

Pr Ag. W. Achour Centre National de greffe de Moelle Osseuse INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES EN DEHORS DU SIDA : CAS CLINIQUE

Pr Ag. W. Achour Centre National de greffe de Moelle Osseuse INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES EN DEHORS DU SIDA : CAS CLINIQUE Pr Ag. W. Achour Centre National de greffe de Moelle Osseuse INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES EN DEHORS DU SIDA : CAS CLINIQUE A la fin juillet 2010, un jeune homme hétérosexuel, d une vingtaine

Plus en détail

La a d onne e c hange g Novembre 2014

La a d onne e c hange g Novembre 2014 Novembre 2014 La donne change IST -Chaque année 500 millions de personnes dans le monde contractent une IST parmi chlamydia, gonocoque, syphilis, trichomonase - 530 millions de personnes atteintes de HSV2-290

Plus en détail

PRATIQUE PRÉVENTIVE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES FACE À UNE DEMANDE DIRECTE DE DÉPISTAGE D'INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE.

PRATIQUE PRÉVENTIVE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES FACE À UNE DEMANDE DIRECTE DE DÉPISTAGE D'INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE. PRATIQUE PRÉVENTIVE DES MÉDECINS GÉNÉRALISTES FACE À UNE DEMANDE DIRECTE DE DÉPISTAGE D'INFECTION SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLE. Thèse 4/11/2010 Soutenue par Dr Julien WEHRUNG (médecin généraliste remplaçant)

Plus en détail

Item 95 : Infections sexuellement transmissibles : gonococcie, chlamydiose, syphilis.

Item 95 : Infections sexuellement transmissibles : gonococcie, chlamydiose, syphilis. Item 95 : Infections sexuellement transmissibles : gonococcie, chlamydiose, syphilis. Date de création du document 01/09/2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Diagnostiquer une gonococcie, une

Plus en détail

DU Thérapeutiques anti-infectieuses - 16 mars 2016 Grenoble Claire Guglielminotti

DU Thérapeutiques anti-infectieuses - 16 mars 2016 Grenoble Claire Guglielminotti DU Thérapeutiques anti-infectieuses - 16 mars 2016 Grenoble Claire Guglielminotti INPES 2013 Gonocoque bonjour : «Quelles sont vos cibles privilégiées?» «Je vous en prie, appelez-moi Gono!» «Je m intéresse

Plus en détail

DANS LES CeGIDD : MIEUX CIBLER, MIEUX TRAITER

DANS LES CeGIDD : MIEUX CIBLER, MIEUX TRAITER DU DÉPISTAGE AUX TRAITEMENTS DANS LES CeGIDD : MIEUX CIBLER, MIEUX TRAITER Sommaire Recommandations des dépistages p 3 Dépistage du VIH et de la Syphilis p 4 Traitement de la Syphilis p 6 Hépatite B :

Plus en détail

Sexualité IST. Comment se protéger? Prévention. Mutuelle des Policiers

Sexualité IST. Comment se protéger? Prévention. Mutuelle des Policiers Sexualité IST Comment se protéger? Prévention Mutuelle des Policiers Les IST c est quoi? En France, depuis plusieurs années, le nombre d Infections Sexuellement Transmissibles (IST) augmente. Parallèlement,

Plus en détail

Introduction: Campagne 2010 sur les relations sexuelles sécuritaires et la chlamydia

Introduction: Campagne 2010 sur les relations sexuelles sécuritaires et la chlamydia /0 Bulletin de surveillance des maladies du Nouveau-Brunswick Bureau du médecin-hygiéniste en chef Introduction: Bienvenue à la sixième édition du Bulletin de surveillance des maladies du Nouveau-Brunswick.

Plus en détail

Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? Deuxième partie:pendant l'infection. Troisième partie: ist dans le monde

Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? Deuxième partie:pendant l'infection. Troisième partie: ist dans le monde SOMMAIRE Introduction :qu'est ce qu'une I.S.T? source Première partie: Avant l'infection Deuxième partie:pendant l'infection Troisième partie: ist dans le monde Conclusion Lexique Introduction Une I.S.T

Plus en détail

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues

Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues Item 158 (Item 89) Infections génitales de l homme. Écoulement urétral Collège Français des Urologues 2014 1 Table des matières 1. Pour comprendre... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Urétrite aiguë... 3 3.1.

Plus en détail

QUIZZ N 3. Docteur Yasmine DEBAB 26 septembre 2012

QUIZZ N 3. Docteur Yasmine DEBAB 26 septembre 2012 QUIZZ N 3 Docteur Yasmine DEBAB 26 septembre 2012 1 Cas clinique Un homme de 28 ans se présente aux urgences parce qu il a eu une fellation réceptive non protégée il y a 12 heures avec un partenaire occasionnel

Plus en détail