La surveillance de la qualité de l air en Haute-Normandie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La surveillance de la qualité de l air en Haute-Normandie"

Transcription

1 La surveillance de la qualité de l air en Haute-Normandie Comment est organisée la surveillance de la qualité de l air? Quelle réglementation en matière de qualité de l air? Quels sont les principaux polluants et d où viennent-ils? Comment a évolué la qualité de l air? Quelle surveillance en matière de pollution liée au trafic routier? Sébastien LE MEUR Ingénieur Etudes Air Normand 19/06/2007

2 Air Normand Loi sur l air (1996) : association sans but lucratif Missions : Mesurer Alerter Étudier Informer Composition : 98 membres répartis en 4 «collèges» : Etat, collectivités territoriales, entreprises, associations de défense de l environnement et des consommateurs et professionnels de santé, chaque collège possède 25% des voix 20 salariés Budget annuel : 1,5 M (fonctionnement) hors investissements

3 Les AASQA Les acteurs de la surveillance de la qualité de l air en France Le MEDD (orientations stratégiques) L ADEME (coordination technique) Le LCSQA (appui technique et de recherche) Les Associations Agréées de surveillance de la qualité de l air Les GT nationaux (orientations par thème guides)

4 La réglementation Loi sur l air (1996) loi cadre qui définit les modalités générales de surveillance, les plans à mettre en place pour améliorer la qualité de l air (PRQA, PPA, PDU), le droit à l information, les mesures d urgence Décret du 15 février 2002 (modifiant celui du 6 mai 1998) fixe les valeurs limites, objectifs de qualité pour un certain nombre de polluants (SO2, NO2, CO, benzène, PM10, Plomb, ozone) Arrêté du 19 mars 2003 fixe précisément les modalités de surveillance sur l ensemble du territoire par le biais de l établissement par chaque AASQA d un Programme de Surveillance de la Qualité de l air (PSQA) Arrêtés préfectoraux fixent localement les mesures d information du public et les mesures d urgence en cas de dépassement de seuils à court terme (SO2, NO2 et O3)

5 Programme de surveillance de la qualité de l air But : Combiner mesures et modélisations afin d assurer une surveillance adaptée sur l ensemble de la Haute Normandie pour les polluants réglementés. Le Havre Rouen Evreux Zone de forte pollution Mesures en continu (stations fixes) Zone de pollution modérée Campagnes de mesures + modélisation Zone de faible pollution modélisation

6 Le PSQA d Air Normand, adopté en juillet 2005, fait appel à des moyens de surveillance complémentaires pour couvrir l ensemble du territoire Station de mesures en continu Pose de microcapteurs Camion laboratoire Cadastre des émissions Tube à diffusion passive Modélisation et prévision Le PSQA d Air Normand est téléchargeable sur airnormand.fr

7 Définition du Programme Régional de Surveillance de la Qualité de l Air 1ère phase zonage et évaluation préliminaire zone de l estuaire : agglomération havraise, cantons de Saint-Romain, de Lillebonne et de Quillebeuf. zone de l agglomération rouennaise. zone territoriale : le reste du territoire d agrément d Air Normand Résultats de l évaluation 2004 Zone Agglomération Rouennaise Estuaire de la Seine Territoriale SO2 NO2 PM10 C6H6 CO Pb O3 Ni Cd As BaP

8 Raccordement au poste central Un réseau de 48 stations avec des analyses 24h/24 Polluants + météo BDD ORACLE téléphone Analyseur(s) Station d acquisition Analyseur(s) Station d acquisition Réseau informatique Interface Xair

9 Site internet d AIR NORMAND

10 Quelques exemples de surveillance des polluants liés au trafic routier

11 NO2 : Utilisation de tubes à diffusion pour établir des cartes Moyenne annuelle obtenue à partir de 6 campagnes de 15 jours sur l année 2005 par la technique des tubes à diffusion En situation urbaine de fond (80 sites) En proximité du trafic (40 sites), en collaboration avec l agglo de Rouen Objectifs : connaître les situations à risque de dépassement des seuils réglementaires mesurer les évolutions

12 NO2 : en situation urbaine de fond NO Baisse du NO2 sur la rive-droite, hausse sur la rive gauche Intérêt du suivi cartographique des tendances en complément des mesures fixes 15 µg/m3 ug/m

13 Autre exemple de campagne : suivi d un indicateur de suivi du PDU avec l agglo de Rouen pour le NO2 en 2005 vis-à-vis des valeurs limites en proximité du trafic > <

14 Orientation 6 : exploiter, enrichir et pérenniser le cadastre des émissions 2ème axe du projet d évolution d AIR NORMAND : Participer à l amélioration de la qualité de l air 0-0,5 0, Année de référence :

15 Modélisation avec SIRANE en collaboration avec l école Centrale de Lyon

16 Information du public en cas de pointe de pollution (arrêté inter-préfectoral) fax à partir du niveau d alerte (et d information des personnes sensibles pour le SO2) : mise en place de mesures de restriction des émissions industrielles (+ trafic éventuellement)

17 Le dioxyde de soufre (SO2), indicateur de la pollution industrielle Evolution des concentrations et des rejets de SO2 sur l agglomération Havraise de 1978 à 2005 Malgré une baisse importante des concentrations, en liaison avec celle des rejets industriels, le SO2 demeure un enjeu de qualité de l air situation vis-à-vis des normes en 2006 GRV MON respect SRC MAR STA LIL MAS CAU HAR GOR HRI CRL ROM VIG NEI ND2 TAN QUI Le Havre HON non respect de l objectif de qualité non respect de la valeur limite

18 Le dioxyde d azote (NO2), d origine mixte Evolution des concentrations moyennes annuelles de NO2 Si à Rouen les émissions industrielles sont aussi importantes que celles liées au trafic, c est en proximité du trafic (ici : station Guillaume le Conquérant) que les concentrations sont les plus élevées Guillaume le Conquérant 100 Rouen centre m icro g ram m es p ar m situation vis-à-vis des normes en respect non respect de l objectif de qualité non respect de la valeur limite Stagnation du NO Malgré la baisse des émissions de NOx (NO+ NO2), les concentrations de NO2 n évoluent pas, sinon à la hausse en proximité du trafic? 2005

19 L ozone : une production régionale qui se surimpose à l ozone importé des régions voisines et plus lointaines Une évolution à la hausse du niveau de fond? µg/m 3 le Havre centre Exemple : prévision du 23/06/05 CARTE INTERREGIONALE Amélioration nécessaire des connaissances sur les origines locales de l ozone et ses précurseurs (NOx, COV) pour mieux cerner les leviers d action 2006

20 Les particules (PM10 et PM2.5) d origines variées localement (industrie, trafic, chauffage, naturelle), et un phénomène de transport à longue distance Le Havre centre 3 50 µg/m Le Havre Mare Rouge Peu d évolution des concentrations Si les normes ont été jusqu à présent respectées, la problématique des particules devient très prégnante, et les actions visant à mieux comprendre la composition de ces particules et leurs origines sont à renforcer

G 2 AME GRAND GENÈVE AIR MODÈLE EMISSIONS. la qualité de l air en jeu

G 2 AME GRAND GENÈVE AIR MODÈLE EMISSIONS. la qualité de l air en jeu G 2 AME GRAND GENÈVE AIR MODÈLE EMISSIONS la qualité de l air en jeu Les voitures circulant au centre de l agglomération impactentelles l air des communes périphériques? Quels polluants trouve-t-on dans

Plus en détail

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic

Valeur limite. Le long du trafic. Loin du trafic Mise à jour : juillet 2013 La qualité de l air Les polluants problématiques La qualité de l air quotidienne reste insatisfaisante en Île-de-France pour certains polluants. En 2011, on estime qu environ

Plus en détail

Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 11 août 2014 Note d appui scientifique et technique de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Relative au projet

Plus en détail

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère 1 Fiche Qualité de l'air Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements Enjeux du développement durable Limiter les émissions de polluants et de gaz à

Plus en détail

La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de

La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de La qualité de l air à proximité des plates formes aéroportuaires d Île de France, bilan annuel de l observatoire SURVOL L Agence Régionale de Santé d Île de France (ARS IdF) a confié à Airparif l élaboration

Plus en détail

Bilan 2014 de la qualité de l air à Annecy

Bilan 2014 de la qualité de l air à Annecy 26 janvier 2015 Bilan 2014 de la qualité de l air à Annecy RÉUNION PUBLIQUE Didier CHAPUIS Directeur territorial www.air-rhonealpes.fr Les stations de mesures L observatoire de la qualité de l air : stations

Plus en détail

Mettez de l air dans votre PCAET

Mettez de l air dans votre PCAET 10/06/2016 Mettez de l air dans votre PCAET Ex. de la Métropole grenobloise WEBINAIRE PCAET 10/06/2016 Accompagnement qualité de l air Le réseau fixe de mesures 7 stations de mesures Grenoble les frênes

Plus en détail

Nouvelles réglementations sur l air l RAA et RDOCÉCA

Nouvelles réglementations sur l air l RAA et RDOCÉCA Nouvelles réglementations r sur l air l au Québec : RAA et RDOCÉCA CA Michel Goulet, directeur Direction des politiques de la qualité de l atmosphère Ministère du Développement durable, de l Environnement

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

SELECTION D UN SITE DE PROXIMITE TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE RURALE (ZR)

SELECTION D UN SITE DE PROXIMITE TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE RURALE (ZR) SELECTION D UN SITE DE PROXIMITE TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE RURALE (ZR) BILAN DES CAMPAGNES DE MESURES EFFECTUEES EN 2011 RAPPORT N 81 AVRIL 2012 ATMOSF air BOURGOGNE : Association Territoriale pour la

Plus en détail

Améliorer & préserver la qualité de l air?

Améliorer & préserver la qualité de l air? Qualité de l air PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR Améliorer & préserver la qualité de l air? Air PACA vous accompagne www.airpaca.org L amélioration de la qualité de l air et la lutte contre le changement climatique

Plus en détail

2 - Ships emissions + Port handling s emissions. 3 Expectations from efforts

2 - Ships emissions + Port handling s emissions. 3 Expectations from efforts THE INPUT FROM LE HAVRE PORT AUTHORITY TO THE AIR QUALITY Contents 1- Port s s context 2 - Ships emissions + Port handling s emissions 3 Expectations from efforts Jean-Paul Raffini Le Havre- September

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE

PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE PRSE action 4-1 Réaliser un état des lieux sur les points noirs environnementaux - PNE PRSE II Réaliser un Etat des lieux sur les points noirs environnementaux (PNE) Objectif : identifier les zones géographiques

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

Promouvoir les entreprises au service de l éco rénovation et l éco construction en Lorraine

Promouvoir les entreprises au service de l éco rénovation et l éco construction en Lorraine Promouvoir les entreprises au service de l éco rénovation et l éco construction en Lorraine Le Centre de Ressources en quelques mots 17 personnes réparties sur Nancy et Metz Organisme financé à 100% par

Plus en détail

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013 DOCUMENT PERIODE DE SURVEILLANCE 2007 à 2013 PLAN DE SITUATION Figure 1 : Localisation des stations fixes de l ORA sur la commune de Saint Pierre. (Source : ORA / IGN / Région Réunion - Scan25 autorisation

Plus en détail

PERIODES DES CAMPAGNES DE SURVEILLANCE

PERIODES DES CAMPAGNES DE SURVEILLANCE PERIODES DES CAMPAGNES DE SURVEILLANCE Page 1 sur 13 CA : 23 25 30 5 N Campagne Date début campagne Date fin campagne C1 15/06/2009 22/06/2009 C2 11/07/2010 18/07/2010 Lieu/Commune Campagne réalisée par!

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN

ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN MOINS D ÉD ÉNERGIE ET PLUS D ÉD ÉLECTRICITÉ DANS LES VILLES DE DEMAIN Rencontres Suisses de l Electricité Beaulieu, 17 mars 2011 Massimiliano Capezzali, PhD Adjoint du Directeur Energy Center Ecole Polytechnique

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 3 CP 13-491 ANNEXES A LA DELIBERATION ANNEXE A LA CONVENTION ENTRE LA REGION ILE DE FRANCE ET AIRPARIF Programme d actions subventionné par la Région pour l année 2013 ETAT RECAPITULATIF 4 CP 13-491 ANNEXE

Plus en détail

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE»

DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» DES QUESTIONS SUR L ÉTABLISSEMENT DE LA «LOI SUR L ÉNERGIE» WANG Haiyuing, directeur général adjoint du département de recherches de la China Law Society L énergie est la base matérielle importante pour

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L AIR BOUCLAGE DE L A86 À L OUEST

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L AIR BOUCLAGE DE L A86 À L OUEST OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ DE L AIR BOUCLAGE DE L A86 À L OUEST Consolidation du système de cartographie de la qualité de l air Décembre 2011 AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air En Ile-de-France

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

MESURES DE LA QUALITÉ DE L AIR DANS L ENVIRONNEMENT IMMÉDIAT DE L ANCIEN DÉPÔT DE BUS RATP DE LAGNY, RUE DES PYRÉNÉES (Paris XX e ) Septembre 2012

MESURES DE LA QUALITÉ DE L AIR DANS L ENVIRONNEMENT IMMÉDIAT DE L ANCIEN DÉPÔT DE BUS RATP DE LAGNY, RUE DES PYRÉNÉES (Paris XX e ) Septembre 2012 MESURES DE LA QUALITÉ DE L AIR DANS L ENVIRONNEMENT IMMÉDIAT DE L ANCIEN DÉPÔT DE BUS RATP DE LAGNY, RUE DES PYRÉNÉES (Paris XX e ) Septembre 2012 Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France

Plus en détail

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011

BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 18/06/2012 QUALITAIR CORSE BILAN PSQA ANNEES 2010 ET 2011 Bilan PSQA 2010-2015 version 2012 Savelli Page blanche TABLE DES MATIERES Introduction... 1 1 Composition et financement de l association... 2

Plus en détail

Campagne de mesure autour de l'aéroport de Paris Charles de Gaulle

Campagne de mesure autour de l'aéroport de Paris Charles de Gaulle Campagne de mesure autour de l'aéroport de Paris Charles de Gaulle Campagne 2007/2008 Mars 2009 Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France ETUDE DE LA QUALITE DE L'AIR SUR L ENSEMBLE DU SECTEUR

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

41. INDICES DE LA QUALITÉ DE L'AIR À BRUXELLES

41. INDICES DE LA QUALITÉ DE L'AIR À BRUXELLES 41. INDICES DE LA QUALITÉ DE L'AIR À BRUXELLES 1.Indice général de la qualité de l'air Pour représenter le degré de pollution atmosphérique de manière simple et compréhensible pour le grand public, un

Plus en détail

11 décembre 2012. Programme d Actions et de Prévention des Inondations

11 décembre 2012. Programme d Actions et de Prévention des Inondations 11 décembre 2012 Programme d Actions et de Prévention des Inondations Le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard en quelques lignes Périmètre d intervention du SMBSGLP Compétences SMBSGLP Aménagement

Plus en détail

Forum. «Les missions et moyens d action du CHSCT»

Forum. «Les missions et moyens d action du CHSCT» Forum 1 «Les missions et moyens d action du CHSCT» Atelier prévention de la pénibilité 2 La pénibilitéau travail : une nouvelle mission pour les CHSCT et DP Loi n 2010-1330 du 9/11/2010 Contexte et enjeux

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES

RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES RAPPORT NATIONAL SUR L EDUCATION ET LA SITUATION ACTUELLE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DES ADULTES Bilan synthèse : Pays GABON Plan : Introduction I- Situation du pays II- Nouvelles orientations III-

Plus en détail

La modélisation à fine échelle en complément de la métrologie aux abords de l aéroport Lyon Saint Exupéry

La modélisation à fine échelle en complément de la métrologie aux abords de l aéroport Lyon Saint Exupéry 19/06/13 La modélisation à fine échelle en complément de la métrologie aux abords de l aéroport Lyon Saint Exupéry PRÉSENTATION RÉSULTATS D'ETUDE À LA COMMISSION CONSULTATIVE DE L ENVIRONNEMENT DE L AÉROPORT

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise

Plan de Déplacements Entreprise Plan de Déplacements Entreprise Direction des Transports publics et de la Mobilité Direction Générale Adjointe Mobilité Janvier 2012 SOMMAIRE PDE, qu est-ce que c est? Pourquoi mettre en place un PDE?

Plus en détail

Florence Guéguen, Peter Stille, Maurice Millet

Florence Guéguen, Peter Stille, Maurice Millet Arbres urbains et qualité de l air : caractérisation chimique et isotopique des aérosols organiques/inorganiques par biomonitoring (écorces des arbres) Florence Guéguen, Peter Stille, Maurice Millet La

Plus en détail

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS

MARCHISSY PROJET CHAUFFAGE A DISTANCE AU BOIS Kurt-R. Scheidegger SA Bureau d ing. conseils 1010 LAUSANNE en collaboration avec: F. Liard + Associés SA Ing. civils dipl. HES 1163 Etoy L.-E. Rossier Ing. EPF Bureau d études - géomètre officiel 1170

Plus en détail

Le marché des certificats d économie d énergie Fonctionnement et premiers enseignements Haitham Joumni

Le marché des certificats d économie d énergie Fonctionnement et premiers enseignements Haitham Joumni Le marché des certificats d économie d énergie Fonctionnement et premiers enseignements Haitham Joumni Comment arrivera-t-on à réduire la pollution en France? La mise en place des certificats d économie

Plus en détail

Réseau de transport urbain et analyse des équipements pour une meilleure offre Ludovic Wassermann - MOBIGIS

Réseau de transport urbain et analyse des équipements pour une meilleure offre Ludovic Wassermann - MOBIGIS Réseau de transport urbain et analyse des équipements pour une meilleure offre Ludovic Wassermann - MOBIGIS Présentation de la société MOBIGIS MOBIGIS est une société française, éditrice de solutions informatiques

Plus en détail

Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne

Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne Dioxyde de soufre - SO 2 Normes Réglementation française et européenne Transposition de la Directive 1999/30/CE du 22 avril 1999 modifiant le décret n 98-360 du 06 mai 1998 Arrêté du 17 août 1998 Objectifs

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

Février 2007. 9 - Etude qualité de l air

Février 2007. 9 - Etude qualité de l air Février 2007 9 - CONSEIL GENERAL DE LA MANCHE DESSERTE DE LA COTE OUEST LIAISON SAINT-LO - COUTANCES COMPARAISON DES VARIANTES ETUDE QUALITE DE L AIR MANDATAIRE CO-TRAITANT ARCADIS 17, place Magellan

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune

Gestion des Voiries. Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Gestion des Voiries Un patrimoine stratégique Premier lien social, miroir de la commune Une infrastructure vitale Circulation de flux essentiels Automobiles Piétons Eau potable Assainissement Electricité

Plus en détail

L énergie et le climat en Côtes d Armor

L énergie et le climat en Côtes d Armor L énergie et le climat en Côtes d Armor - Panorama - DE LA COP 21 À LA COOP(ÉRATION) 22 : ENSEMBLE POUR L'ÉNERGIE ET LE CLIMAT EN CÔTES D'ARMOR Rencontre du réseau T3D 06/11/2015 - Yffiniac Panorama de

Plus en détail

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions

1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 1. Le Plan Climat d Alsace du Nord Nouvelles données et plan d actions 2. Comment impliquer les usagers de vos bâtiments publics dans les économies d énergie? Usagers des bâtiments publics, communes, partagez

Plus en détail

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION &

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & MESURES D URGENCE» JEUDI 22 MAI 2014 Episode de pollution en France Laurence Rouïl, Frédérik Meleux, Laure Malherbe, Laurent Letinois, Olivier Favez, Bertrand Bessagnet,

Plus en détail

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS

PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS PROTOCOLE D ACCORD pour l'enseignement de la PRÉVENTION des RISQUES PROFESSIONNELS Ministère de l Éducation Nationale, de la Recherche et de la Technologie Caisse Nationale de l Assurance Maladie des Travailleurs

Plus en détail

Journées Alésiennes de l air

Journées Alésiennes de l air Dossier de presse Mars 2015 De la métrologie au traitement Contact presse Lucile Lallié 06 01 20 83 93 lucile.lallie@pole-risques.com twitter.com/polerisques Sommaire Communiqué de presse p. 3 A propos

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT

DOSSIER PEDAGOGIQUE SPECIALISATION : CONSEILLER EN ENVIRONNEMENT MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION :

Plus en détail

Fiche de développement durable

Fiche de développement durable Fiche de développement durable Continuons à mesurer notre performance. Chez Sappi Europe, nous avons choisi d être «ecoeffective» et d intégrer les principes du développement durable qui repose sur une

Plus en détail

Convention constitutive du RSVA

Convention constitutive du RSVA RÉSEAU DE SERVICES POUR UNE VIE AUTONOME Convention constitutive du RSVA Vu le code de la santé publique. Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR SUR ET AUTOUR DE LA PLATE-FORME AÉROPORTUAIRE DE PARIS-CHARLES DE GAULLE (AÉROPORTS DE PARIS) Gwenaël Roudaut

QUALITÉ DE L AIR SUR ET AUTOUR DE LA PLATE-FORME AÉROPORTUAIRE DE PARIS-CHARLES DE GAULLE (AÉROPORTS DE PARIS) Gwenaël Roudaut QUALITÉ DE L AIR SUR ET AUTOUR DE LA PLATE-FORME AÉROPORTUAIRE DE PARIS-CHARLES DE GAULLE (AÉROPORTS DE PARIS) Gwenaël Roudaut La qualité de l air sur et autour de n importe quel aéroport est un enjeu

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

Journée technique Le jeudi 23 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation

Journée technique Le jeudi 23 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Journée technique Le jeudi 23 avril 2015 à SAINT-FLOUR (15) Photos Bois Energie 15 et Méthanisation Bois énergie : la vente de chaleur en régie pour une collectivité Montage d un projet de réseau de chaleur,

Plus en détail

Axe 3 : Développer une économie durable et créative

Axe 3 : Développer une économie durable et créative Axe 3 : Développer une économie durable et créative Intitulé de la fiche Responsable technique de la fiche : Etat d avancement de la fiche : 32.0 Mise en œuvre du plan d actions MECABOURG Frédérique Laroche

Plus en détail

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat

Résultats 2009. Depuis la mise en place par la Métro, en 2005, du Plan Climat ENVIRONNEMENT GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Communauté d agglomération GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE OBSERVATOIRE janvier 2012 Suivi des Consommations d Energie, des émissions de GAZ À EFFET DE SERRE et de la production

Plus en détail

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE

ÉNERGÉTIQUE. Vers une réduction de la facture énergétique GUIDE PRATIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE GUIDE PRATIQUE L AUDIT ÉNERGÉTIQUE DANS LES COPROPRIÉTÉS EN HAUTE-NORMANDIE Vers une réduction de la facture énergétique Réaliser un audit énergétique est devenu obligatoire pour un grand nombre de copropriétés.

Plus en détail

3.2. Préservation et valorisation de l environnement

3.2. Préservation et valorisation de l environnement 3.2. Préservation et valorisation de l environnement 3.2.1. Espaces naturels 3.2.1.1. Prévention des risques de pollution maritime Objet de l aide : Inscrire le transport maritime dans une perspective

Plus en détail

La Base de Données Touristique régionale, départementale et locale normande

La Base de Données Touristique régionale, départementale et locale normande La Base de Données Touristique régionale, départementale et locale normande Historique Depuis 1999, la construction d un Système d information touristique normand Historique Depuis 1999, un travail coopératif

Plus en détail

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Le CEA est situé en plein cœur du Polygone scientifique de Grenoble, à 15 minutes à pied du centre

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 10577 Projet présenté par le Conseil d Etat Date de dépôt : 12 novembre 2009 Projet de loi de bouclement de la loi n 8821 ouvrant un crédit d'investissement de pour le remplacement

Plus en détail

Au service de l énergie dans le respect de l environnement

Au service de l énergie dans le respect de l environnement Au service de l énergie dans le respect de l environnement Services Gestion Installation La maîtrise de l énergie et des fluides Notre force Optimiser votre efficacité énergétique À travers une expertise

Plus en détail

Evaluation stratégique environnementale du réseau de métro automatique du Grand Paris

Evaluation stratégique environnementale du réseau de métro automatique du Grand Paris Evaluation Stratégique environnementale du réseau primaire de transport d intérêt nationale du Grand Paris Document provisoire strictement confidentiel SOCIETE DU GRAND PARIS Evaluation stratégique environnementale

Plus en détail

Prévention des risques sanitaires et écologiques - Air

Prévention des risques sanitaires et écologiques - Air 50 Prévention des risques sanitaires et écologiques - Air Une qualité de l air globalement bonne mais des inquiétudes dans certains secteurs géographiques et d activité. Des impacts sur la santé vécus

Plus en détail

2. LES AVANCHETS BALEXERT. 2.1 Situation

2. LES AVANCHETS BALEXERT. 2.1 Situation 2. LES AVANCHETS BALEXERT 2.1 Situation Sous-secteur statistiques : 03-1 Les Avanchets; 03-2 Balexert-centre Population > Population 1990 : 6'168 > Population 2005 : 6'086 > Evolution 90 05 : - 82 / -1,5

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

1. Le tarif envisagé est en accord avec les préconisations formulées par la CRE dans son avis du 3 décembre 2009

1. Le tarif envisagé est en accord avec les préconisations formulées par la CRE dans son avis du 3 décembre 2009 Délibération Avis de la Commission de régulation de l énergie du 31 août 2010 sur le projet d arrêté fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations utilisant l énergie radiative

Plus en détail

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org Qualité de l air HAUTES-ALPES Bilanannuel 2011 www.airpaca.org TABLE DES MATIERES 1. DESCRIPTIF DU TERRITOIRE... 4 2. STRATEGIE DE SURVEILLANCE... 5 3. LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE... 6 4. LE DIOXYDE D

Plus en détail

Quelles suites donner? Quelles actions pour maîtriser les impacts? Quels moyens?

Quelles suites donner? Quelles actions pour maîtriser les impacts? Quels moyens? Recherche des substances dangereuses dans l'eau Situation régionale et perspectives Quelles suites donner? Quelles actions pour maîtriser les impacts? Quels moyens? Hubert VERHAEGHE Agence de l eau Artois-Picardie

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX

RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE AIRMARAIX AIRMARAIX RAPPORT D ÉTUDES ÉVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR LES LAUVES - PLATANES : RN296 AIX EN PROVENCE Surveillance de la qualité de l air de l Est des Bouches-du-Rhône, du Var et du Vaucluse 67, avenue

Plus en détail

AGENDA 21 Agglo de Brive

AGENDA 21 Agglo de Brive AGENDA 21 Agglo de Brive Axe 1 : Promouvoir un développement économique respectueux des équilibres sociaux, environnementaux et territoriaux Objectif 1 : Développer les activités économiques qui participent

Plus en détail

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces Politique départementale en faveur des circulations douces Conseil général des Yvelines Rappel : évolution de la politique départementale des circulations douces Le Schéma de 1997 1 er schéma en 1997,

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS

POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 3.12 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES NAVIGATEURS 1.0 ÉNONCÉ La Commission scolaire des Navigateurs considère que la communication est une partie intégrante de sa gestion. En conséquence,

Plus en détail

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ;

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ; ENVIRONNEMENT DE L UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DES DECHETS (UVED) DE LUNEL-VIEL Campagne temporaire de mesures au Sud de l UVED Printemps 2010 Lexique Cd : cadmium Zn : zinc Cr : chrome, As : arsenic

Plus en détail

Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud. EPS, GHT et GCS

Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud. EPS, GHT et GCS Administrer les SI sur un territoire : la Champagne Sud EPS, GHT et GCS le besoin dans le numérique «Les besoins des professionnels et des patients sont très importants, les exigences augmentent» Dans

Plus en détail

Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier

Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier Le Groupement s allie avec l éco-organisme VALDELIA pour recycler et donner une seconde vie au mobilier Qui est Valdelia? Eco-organisme agréé par le Ministère de l écologie, du développement durable et

Plus en détail

Le Plan de déplacements urbains d Île-de-France

Le Plan de déplacements urbains d Île-de-France Le Plan de déplacements urbains d Île-de-France Le PDUIF doit assurer un équilibre durable Répondre aux BESOINS de MOBILITÉ Préserver l ENVIRONNEMENT, la SANTÉ et la QUALITÉ DE VIE Tenir compte de la CONTRAINTE

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Programme CEE «Sensibiliser son client à l efficacité énergétique à l occasion d un projet de financement d un bien immobilier, en neuf ou en rénovation» Programme de formation Programme Objectifs du programme

Plus en détail

Organisation municipale de sécurité civile OMSC

Organisation municipale de sécurité civile OMSC Organisation municipale de sécurité civile OMSC VILLE DE SHERBROOKE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Population : plus de 160 000 citoyennes et citoyens. Sixième ville en importance au Québec. Superficie du territoire

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

mobilisation de la biomasse

mobilisation de la biomasse 6 La mobilisation de la biomasse Stockage, logistique et structuration des acteurs Diagnostic de territoire Insertion dans les exploitations Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte

Plus en détail

Partenaires dans l encouragement de la recherche

Partenaires dans l encouragement de la recherche Partenaires dans l encouragement de la recherche Coopération entre le FNS et la CTI Coopération entre le FNS et la CTI En Suisse, l encouragement public de la recherche est essentiellement assuré par deux

Plus en détail

Vie de l association... 5. Budgets et financements... 7. Moyens... 11. Surveillance... 20. Gestion technique... 25

Vie de l association... 5. Budgets et financements... 7. Moyens... 11. Surveillance... 20. Gestion technique... 25 Rapport d activité 2012 1 Sommaire SSttrruuccttuurree eett mooyyeennss... 4 Vie de l association... 5 Budgets et financements... 7 Moyens... 11 FFaai iittss maarrqquuaannttss... 20 Surveillance... 20 Gestion

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L HOPITAL À DOMICILE D AVIGNON ET SA REGION 1525, chemin du Lavarin 84083 Avignon cedex 2 Mai 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

La mesure de la qualité de l'air est effectuée par le réseau de mesure régional d'airparif, association agréée.

La mesure de la qualité de l'air est effectuée par le réseau de mesure régional d'airparif, association agréée. Dispositif réglementaire de gestion de la qualité de l'air dans l'agglomération de Paris par R. ALARY*, R. RENAUD**, V. EUDES*, H. VIELLARD* *Laboratoire Central de la Préfecture de Police ** Service Technique

Plus en détail

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon

Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon Etude de faisabilité de la ZAPA de Lyon ANALYSE DES IMPACTS DES SCENARIOS «ZAPA 2*» ET «ZAPA 3*» SUR LA QUALITE DE L AIR 2011 2013 www.air rhonealpes.fr Diffusion : novembre 2014 Siège social : 3 allée

Plus en détail

DES OUTILS ET DES SERVICES POUR REDUIRE LA CONSOMMATION (3/4) : MESURER ET ANALYSER LA CONSOMMATION SUR LE LONG TERME

DES OUTILS ET DES SERVICES POUR REDUIRE LA CONSOMMATION (3/4) : MESURER ET ANALYSER LA CONSOMMATION SUR LE LONG TERME DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT É D PRSS Lyon / Octobre 2012 DS OUTILS T DS SRVICS POUR RDUIR LA CONSOMMATION (3/4) : MSURR T ANALYSR LA CONSOMMATION SUR L LONG TRM Lorsque les chauffeurs sont formés,

Plus en détail

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE

FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR LOCALISATION DU POSTE FICHE DE POSTE CHEF DES SERVICES ADMINISTRATIFS D UFR CORPS : AAENES, APAENES, INGENIEUR D ETUDE, INGENIEUR DE RECHERCHE BAP : J GESTION ADMINISTRATIVE ET PILOTAGE EMPLOI TYPE : RESPONSABLE DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage 2012 HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage Chantal Landry Conseillère en promotion touristique CLD du Kamouraska Le CLD du Kamouraska est heureux de vous offrir ce Guide de démarrage d un hébergement

Plus en détail

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique

Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique Implication des Associations Agréées de Surveillance de l'air dans l étude et la gestion locale du réchauffement climatique En surveillant et étudiant les principaux indicateurs de pollution industrielle,

Plus en détail

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg

Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg PLAN-ER Landau 5 juin 2015 Situation énergétique de l Eurométropole de Strasbourg 1. Etat des lieux énergétique et objectifs Les facteurs pour atteindre les objectifs Situation énergétique actuelle 2.

Plus en détail

Commission de Suivi de Site S3PI Béthune. Sébastien Gisquière Responsable Production. Gestion du risque industriel en 2014, dont bilan du sgs

Commission de Suivi de Site S3PI Béthune. Sébastien Gisquière Responsable Production. Gestion du risque industriel en 2014, dont bilan du sgs Gestion du risque industriel en 2014, dont bilan du sgs Commission de Suivi de Site S3PI Béthune 8 Juin 2015 Sébastien Gisquière Responsable Production SI Group-Béthune SAS 2 Sommaire Incidents et accidents

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre - 5sur5 Décembre 2012 108, avenue Danton 94120 Fontenay sous bois Tél. : 09 54 31 51 54 Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE...

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise

Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Rapport annuel sur le prix et la qualité du Service Public d Assainissement Non Collectif de la Communauté de Communes de la Région Saint Jeannaise Exercice 2012 Table des Matières Introduction...3 I.

Plus en détail