Rucher école du Béarn. 10 février Teddy Fournier - Ecole rucher du Béarn

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rucher école du Béarn. 10 février Teddy Fournier - Ecole rucher du Béarn"

Transcription

1

2 BUT : Vérifier le bon état de ses colonies Rotation des cadres Colonie bourdonneuse Nourissement

3 Prérequis Température : 16 mini Activité de la colonie à l entrée de la ruche. volume occupé par les abeilles au dessus des cadres. Contrôler le ou les cadres.

4 Inspection externe 1/2

5 Inspection externe 2/2

6 Inspection externe 2/2 Abeille «rabatteuse» / «ventileuse» en pleine action Source: https://www.youtube.com/watch?v=6rgf21wcxso

7 Les pièges à éviter A vérifier en dernier

8 Ou est le gros de la colonie? 1/2

9 Ou est le gros de la colonie? 2/2

10 Les constructions anarchiques naturelles A NOTER QUE LA CIRE FRAICHE EST BLANCHE!

11 C est tout soudé! 1/2 Gratter les «ponts» de cire / propolis grâce au lève cadre

12 C est tout soudé! 2/2

13 Vérification des cadres 1 / 5 Bien gratter avec le lève cadre la propolis bloquant les cadres

14 Vérification des cadres 1 / 5 Se servir d un lève cadre Exemple lève cadre «Turbo» Source: https://www.youtube.com/watch?v=twgs1-ighmg

15 Vérification des cadres 2 / 6 Réserve de miel Couvain

16 Vérification des cadres 3 / 6 Pollen Couvain

17 Vérification des cadres 4 / 6 Ponte anarchique = Jeune reine inexpérimentée ou reine malade ou ouvrière pondeuse Ou manque de place

18 Vérification des cadres 5 / 6 Operculation irrégulière = ponte irrégulière = Jeune reine ou reine «défectueuse»

19 Vérification des cadres 6 / 6 Cellules «bombées» = Males Vraisemblablement trop nombreuses sur ce cadre = bourdonneuse Tentative d élevage de reine à priori échouée

20 Colonie bourdonneuse L activité est très souvent ralentie ; Les abeilles gardiennes sont très défensives et contrôlent toutes les arrivantes ; Le bruissement produit lors d un choc ou de l ouverture ne se calme pas rapidement, les abeilles restent excitées et sont plus agressives; II n y a plus de couvain d ouvrières mais on peut observer du couvain de mâle (opercule bombé) logé dans les cellules d ouvrières; La ponte est peu abondante, non concentrique, un peu dispersée. Il y a souvent plusieurs œufs pondus dans la même cellule.

21 Vérification des cadres 6 / 6 Colonie à priori bourdonneuse Source: https://www.youtube.com/watch?v=ojg4ew8d164&t=300s

22 Colonie bourdonneuse Que faire? Rappel sur les timing de remérage: Sera traité le 31 mars 2017 à l école rucher!

23 Colonie bourdonneuse Dans l urgence, quoi ne pas faire! Introduire une reine vierge non fécondée suivant les méthodes habituelles, le remèrage n est pas accepté. Introduire un cadre de couvain frais en espérant un élevage royal la colonie ne se considère pas comme orpheline car il y a de la ponte et du couvain. Le cadre sera couvé et les jeunes abeilles viendront renforcer pour un temps la colonie orpheline retardant ainsi un peu sa disparition.

24 Colonie bourdonneuse Dans l urgence, quoi faire! Secouer toutes les abeilles à 200 mètres du rucher. Seules les abeilles ouvrières rentreront a la ruche: les pondeuses ont perdu le sens de l orientation et restent sur place. On peut alors introduire une reine en ponte dans une cage avec quelques très jeunes nourrices. Appliquer la méthode ci-dessus mais en remplaçant la ruche d origine par une ruche (avec reine) faible. Celui ci se trouvera ainsi renforcé par un apport de butineuses.

25 Colonie bourdonneuse Après avoir secoué une ruche bourdonneuse Source: https://www.youtube.com/watch?v=7u3o-aubd5c

26 Colonie bourdonneuse Dans l urgence, quoi faire! Au pire. Si la colonie orpheline est peu populeuse, si elle est orpheline depuis l hivernage ou si elle est bourdonneuse depuis longtemps (les abeilles sont excitées) il est inutile de gaspiller son temps et une reine en ponte pour la sauver. Il est préférable de l éliminer (ruche et support) en secouant les abeilles pendant une belle journée, elles iront ainsi renforcer les ruches voisines.

27 Colonie bourdonneuse Note: Réaction des abeilles orphelines en présence d'une reine Source: https://www.youtube.com/watch?v=jzmv2w1kpim

28 Changement des cadres Enquête 2013 portant sur 114 apiculteurs La majorité des apiculteurs (55 %) mettent en œuvre un renouvellement à la fréquence de 2 cadres par an. Source: Parole d apiculteur - vetopharma

29 Changement des cadres On enlève les 2 cadres de rive à priori vide et noir Au printemps Parfois il peut rester un peu de miel Si maladie suspectée on jette Autrement on peut gratter et faire lécher Parfois d autre en profite On jette un œil sur les autres cadres voisins Et on jette! Lors du renouvellement des cadres, il est conseillé de ne pas recycler les cires des cadres entrées en contact avec les produits de traitement. Couvain Miel + Pollen Cadre vide En cas de maladie infectieuse (loque) ou fongique (nosémose), tous les cadres doivent être détruits par le feu.

30 Changement des cadres On introduit nos nouveaux cadres de cires gaufrées Au printemps On décale les cadres de miel et de pollens vers les extrémités Couvain Miel + Pollen Cadre de cire gaufrée

31 Les cadres les + vieux vers le bord Visite de Printemps Changement des cadres On introduit nos nouveaux cadres de cire gaufrée au centre Visite à la miellé Les cadres les + vieux vers le bord Couvain Miel + Pollen Cadre de cire gaufrée On décale les cadres vers les extrémités

32 A connaitre, au cas où Les échanges de cadres et hausses entre ruches sont déconseillés bien que cela reste possible chez les apiculteurs de loisirs, ce n est pas le cas pour les apiculteurs professionnels! Il est conseillé de dédier à un corps une hausse, des cadres et d éviter les échanges. Source: Parole d apiculteur - vetopharma

33 Visite de Printemps A connaitre, au cas où le regroupement de plusieurs cadres de colonies différentes, pratiqué par 1/5 des apiculteurs, est fortement déconseillé. La grille à reine assure que les alvéoles soient exemptes de couvain et donc d éventuelles bactéries et spores. Elle limite ainsi le risque de contamination du miel. Source: Parole d apiculteur - vetopharma

34 Nettoyage et désinfection

35 Le nourrissement MIEL Risque de pillage (juillet); Risque de cristallisation; Fermentation si humidité; Coût plus élevé. Des 48 % des apiculteurs qui affirment nourrir leurs ruches avec du miel, seuls 4 % le font avec du miel issu de la même ruche. Cette pratique représente un certain risque de contamination et devrait être à éviter : le miel doit être issu de la même ruche. 4 % utilisent du miel d autres ruchers ce qui est très dangereux, le risque de contamination est majeur. Source: Parole d apiculteur - vetopharma

36 Le nourrissement Nourrissement à base de sucre: Les principes de bases Sur les ruches de production de miel, pas de nourrissement en période de récolte et/ou en présence de hausses à miel. (nourrissement autorisé en cas de production exclusive de gelée royale).

37 Le nourrissement Nourrissement à base de sucre: Les sources? Fabrication par l apiculteur Utilisation uniquement de sucres de qualité alimentaire. Pour la confection des sirops, utiliser de l eau de distribution ou répondant aux normes de potabilité. Stockage du sucre à l abri de toute source de contaminations chimiques et/ou biologiques (absence de souris et d insectes, local sec, sacs fermés hermétiquement ). Recette: Sirop liquide proche du Nectar = 0,5kg/1L ou 1kg/1L Préparation industrielle Utilisation de sucres digestibles par l abeille. Vérifier l absence de fermentation des sirops de nourrissement. Les sirops (Liquide) lorsque T > 10 C sinon Candi (Solide).

38 Le nourrissement Nourrissement de stimulation Pollen Eviter le pollen suspect ou mal conservé. Pollen d origine connue (du rucher). Pâte de nourrissement Sans miel et/ou pollen extérieur à l exploitation et exempte de produits toxiques ou de produits vétérinaires (demander un certificat au fournisseur). Compléments alimentaires Ces produits ne doivent être utilisés que s ils sont de qualité alimentaire et sans ajout d antibiotiques ou sulfamides (attestation du fournisseur) ou s ils disposent d un agrément en tant que complément alimentaire.

39 Le nourrissement Les différents nourrisseurs: NOURRISSEUR ROND type anglais NOURRISSEUR FRONTAL EXTERIEUR NOURRISSEUR CADRE NOURRISSEUR COUVRE-CADRES Nicot NOURRISSEUR COUVRE-CADRES Bois

40 Synthèse en 5 min (Video) La visite de printemps en quelques étapes cléfs Source: https://www.youtube.com/watch?v=wg493dxhwi8

41 Slurrp que c est bon

COMPTE RENDU DES DEUX JOURNEES AVEC Jos GUTH 21 ET 22 JANVIER 2006 A PARIS

COMPTE RENDU DES DEUX JOURNEES AVEC Jos GUTH 21 ET 22 JANVIER 2006 A PARIS COMPTE RENDU DES DEUX JOURNEES AVEC Jos GUTH 21 ET 22 JANVIER 2006 A PARIS CONDUITE APICOLE DE A à Z : Réussite : - l emplacement doit être bon pour satisfaire les besoins en pollen et en nectar d une

Plus en détail

Coopapiloire 8 mars 2017

Coopapiloire 8 mars 2017 Tout l art de l apiculteur consiste à avoir des ruches bien peuplées C est un principe dont on ne doit jamais s écarter Contardi (calendrier apicole 1890) Coopapiloire 8 mars 2017 La première année de

Plus en détail

La Reine. 1. Description et cycle de vie. 2. Son rôle

La Reine. 1. Description et cycle de vie. 2. Son rôle 1. Description et cycle de vie La Reine La reine est plus grosse et plus longue que l ouvrière. La taille de son thorax l empêche de passer à travers les grilles à reine (photo 1). Elle possède un aiguillon,

Plus en détail

RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. Ecole d'apiculture Des Ruchers Du Sud Luxembourg

RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. Ecole d'apiculture Des Ruchers Du Sud Luxembourg RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. LA GESTION DES REINES DANS UN RUCHER FAIT PARTIE DES BONNES PRATIQUES APICOLES. IMPORTANCE D AVOIR DE JEUNES REINES DE BONNE QUALITE. Limiter l essaimage.

Plus en détail

SYNDICAT DES APICULTEURS

SYNDICAT DES APICULTEURS APB 22 Travaux de saison: - Elevage de reines: Objectifs La sélection Matériel Préparation Calendrier - Elevage de reines (Techniques) : Picking dans cupules de cire Picking dans cupules en PVC «Cupularve»

Plus en détail

Elevage avec starter ouvert +/- finisseur.

Elevage avec starter ouvert +/- finisseur. Elevage avec starter ouvert +/- finisseur. Environ 2 semaines avant l élevage (J-15) sélectionner une ruche de qualité, très peuplée, avec beaucoup de couvain. Au besoin stimuler par des apports de sirop

Plus en détail

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Vendredi 4 mars 2016 C est bientôt le printemps au Rucher Ecole! Une année d apiculture Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Transport et déplacement

Plus en détail

Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6 février 2013 à Eaubonne Lors de la réunion mensuelle de l AAVO

Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6 février 2013 à Eaubonne Lors de la réunion mensuelle de l AAVO Il y a une augmentation de la mortalité des abeilles depuis 15 ans. Soit sans symptômes, soit en lien avec des maladies. Bonnes pratiques apicoles Conférence du docteur Claire Beauvais Vétérinaire le 6

Plus en détail

Guide de Bonnes Pratiques Apicoles

Guide de Bonnes Pratiques Apicoles Guide de Bonnes Pratiques Apicoles Auteur : FEdération Nationale des Apiculteurs Malagasy avec l aide des apiculteurs de la région de Manakara regroupés au sein de l UGAM. Le choix du matériel : Les ruches

Plus en détail

Elevage de reines F1 sans perte de reine. Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone

Elevage de reines F1 sans perte de reine. Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone Elevage de reines F1 sans perte de reine Section de Sion 2016 par Gaëtan Varone Introduction Chaque apiculteur devrait essayer d élever quelques reines afin de conserver et d améliorer la qualité de son

Plus en détail

TRAITEMENT DES RUCHERS ATTEINTS DE LOQUE AMÉRICAINE

TRAITEMENT DES RUCHERS ATTEINTS DE LOQUE AMÉRICAINE Direction de la santé animale et de l inspection des viandes TRAITEMENT DES RUCHERS ATTEINTS DE LOQUE AMÉRICAINE La loque américaine est une condition très importante sur le plan économique en apiculture.

Plus en détail

RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET

RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET 17/06/2012 Cours de deuxième année RENOUVELLEMENT, RECHERCHE ET INTRODUCTION DES REINES. Ecoles d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Introduction. Une bonne pratique apicole passe aussi par une bonne

Plus en détail

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit.

De gros yeux pour bien se repérer. Les abeilles ne voient pas dans le noir, elles ne se déplacent donc pas la nuit. L abeille L abeille fait partie de la grande famille des insectes L espèce la plus connue est l Apis Mellifera, c'est à dire l'abeille à miel. Elle peut vivre à l état sauvage ou être élevée pour produire

Plus en détail

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte

Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Vendredi 10 mars 2017 C est bientôt le printemps au Rucher Ecole! Divisions simples des colonies Sans recherche de la reine Avec préservation de la récolte Transport et déplacement des ruches Travaux du

Plus en détail

Guide Productions Apicoles

Guide Productions Apicoles Guide Productions Apicoles 1 Réglementations en vigueur : Règlement (CE) N 834/2007 du 28 Juin 2007 Règlement (CE) N 889/2008 du 5 Septembre 2008 CCF Production biologique du 15 Janvier 2010 Autres documents

Plus en détail

Cours n 4 Les divisions de la ruche :

Cours n 4 Les divisions de la ruche : Cours n 4 Les divisions de la ruche : La division d'une colonie... 2 à 4 Bilan des divisions...5 à 9 Les raisons de l essaimage...10 L essaimage...11 L élevage de reines...12 à 14 La récolte de gelée royale...15

Plus en détail

L abeille mellifère Apis mellifera

L abeille mellifère Apis mellifera L abeille mellifère Apis mellifera Reproduction Métamorphose des larves Didier Brick Fédération Royale Provinciale Liégeoise d Apiculture 22 janvier 2012 Biologiste & Apiculteur Reproduction Chapitre I

Plus en détail

La visite de printemps

La visite de printemps La visite de printemps Elle se fait en principe durant une des deux premières semaines de mars, lors d une belle journée ensoleillée à partir de 13 C à 15 C, sans vent. Pour éviter de trop refroidir le

Plus en détail

Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l.

Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l. Copions Brochure d information réalisée par la Société Royale d Apiculture de Bruxelles et ses Environs a.s.b.l. Rédaction et relecture Cédric, Christine, Louis, Marc, Michèle, Nathalie, Yves Illustrations

Plus en détail

Les abeilles sont sur terre depuis 100 millions d années. Défilement manuel Interlude musical : «Le vol du bourdon» de Nikolaï Rimski-Korsakov

Les abeilles sont sur terre depuis 100 millions d années. Défilement manuel Interlude musical : «Le vol du bourdon» de Nikolaï Rimski-Korsakov Les abeilles sont sur terre depuis 100 millions d années. Défilement manuel Interlude musical : «Le vol du bourdon» de Nikolaï Rimski-Korsakov La confiance des apiculteurs Essaim d abeilles sur vélo Essaim

Plus en détail

LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES

LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES L ESSAIMAGE LES DIFFERENTES RACES D ABEILLES Facteurs favorisants l essaimage Un manque de place. La ponte de la reine est bloquée avec trop de couvain operculé sur 5 ou

Plus en détail

COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA

COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA COMPRENDRE L ESSAIMAGE Par Dr Hugo Tremblay, m.v. MAPAQ-CQIASA Les abeilles assurent depuis des millions d années la pérennité de l espèce par l essaimage. L essaimage est un processus de division de colonie

Plus en détail

Formation en apiculture. Appel à projets Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base

Formation en apiculture. Appel à projets Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base Formation en apiculture Appel à projets 2016 Référentiel de compétences pour un cours d apiculture de base 1/12 Objectif Le présent référentiel de compétences définit les compétences minimales nécessaires

Plus en détail

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques.

Les abeilles bio naissent et sont élevées dans des exploitations biologiques. Sommaire : 1. Origine des animaux et conversion... 1 2. Les ruchers... 2 3. Pratiques d élevage... 3 4. Alimentation... 4 5. Traitements vétérinaires... 4 6. Mixité... 5 1. Origine des animaux et conversion

Plus en détail

Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014

Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014 Comment compenser les pertes annuelles de ruches? Jean Riondet Coopérative apicole du jura Lons le Saulnier 25 janvier 2014 Disparition de la reine Maladie Intoxication Famine Beaucoup d abeilles mortes

Plus en détail

Le Rucher Pédagogique d Initiation. Caylus Compte rendu de la SEANCE 2 : Année 2015

Le Rucher Pédagogique d Initiation. Caylus Compte rendu de la SEANCE 2 : Année 2015 Le Rucher Pédagogique d Initiation Caylus Compte rendu de la SEANCE 2 : Année 2015 1- La visite de printemps 2- Le renouvellement des cadres, 3- La division, 4- Préparation de la ruchette, 5- Rappel pour

Plus en détail

Mois de mars 2017 Chapitre 1

Mois de mars 2017 Chapitre 1 Mois de mars 2017 Chapitre 1 Comment augmenter son cheptel? Les causes de l'essaimage. La récolte des essaims vagabonds. Les ruchettes pièges. Les travaux du mois suivant pour l'apiculteur. Comment augmenter

Plus en détail

Programme Parole d Apiculteur Bilan de la deuxième enquête 2013 : Les bonnes pratiques sanitaires en apiculture

Programme Parole d Apiculteur Bilan de la deuxième enquête 2013 : Les bonnes pratiques sanitaires en apiculture Programme Parole d Apiculteur Bilan de la deuxième enquête 2013 : Les bonnes pratiques sanitaires en apiculture 114 apiculteurs ont participé de cette deuxième enquête, qui nous permet d évaluer le niveau

Plus en détail

SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE BIO CALEDONIA GRILLE D AUDIT EN APICULTURE

SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE BIO CALEDONIA GRILLE D AUDIT EN APICULTURE SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE BIO CALEDONIA GRILLE D AUDIT EN APICULTURE DATE : PRODUCTEUR : COMMUNE : GROUPE LOCAL DU PRODUCTEUR : GROUPE LOCAL AUDITEUR : AUDITEURS : Nom/ Prénom Statut OBSERVATEURS

Plus en détail

COLE.COM. Chez SEBASTIEN GIRAUDET, Apiculteur Professionnel A CHARRON (Charente-Maritime)

COLE.COM. Chez SEBASTIEN GIRAUDET, Apiculteur Professionnel A CHARRON (Charente-Maritime) Syndicat Apicole Départemental de la Charente-Maritime fondé en 1961 (Groupement unissant les sociétés d apiculture du département Abeille Aunisienne, abeille Saintongeaise, abeille Angérienne et Syndicat

Plus en détail

Les ruchettes L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N

Les ruchettes L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N Les ruchettes M O T E U R D E L A P I C U LT U R E BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve

Plus en détail

N e w s l e t t e r d u c ô t é d e s f l e u r s

N e w s l e t t e r d u c ô t é d e s f l e u r s N e w s l e t t e r d u c ô t é d e s f l e u r s Ju i lle t 2010 «L abeille est encore un des animaux les plus propres, en ce qu elle ne jette ses ordures (excrémentitielles) qu en volant, et jamais dans

Plus en détail

mesures à prendre en cas d épizootie de loque européenne des abeilles

mesures à prendre en cas d épizootie de loque européenne des abeilles Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV Santé animale Directives techniques fixant les mesures à prendre en cas d épizootie de

Plus en détail

CONSTITUTION DE NOUVELLES

CONSTITUTION DE NOUVELLES 03/06/2012 Cours de deuxième année CONSTITUTION DE NOUVELLES COLONIES. ESSAIMS ARTIFICIELS. 1) Introduction / généralités. Constituer des petites colonies à partir de ses ruches, fait appel à des techniques

Plus en détail

L essaimage : récupération et utilisation rationnelle des essaims. Ecole d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Monique RICHARD.

L essaimage : récupération et utilisation rationnelle des essaims. Ecole d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Monique RICHARD. L essaimage : récupération et utilisation rationnelle des essaims Ecole d Apiculture des Ruchers du Sud Luxembourg Monique RICHARD 06 mai 2012 1 Plan 1.Définition 2.Capture de l essaim 3.Causes 4.Signes

Plus en détail

L abeille. Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille

L abeille. Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille . L abeille Les habitants de la ruche L anatomie de l abeille La métamorphose de l abeille Les habitants de la ruche Dans une ruche, vivent 20 000 à 80 000 abeilles ouvrières, plus ou moins 1 000 faux-bourdons(mâles)

Plus en détail

La Ruche Warré : Le concept, ses avantages... Discussion... Le modèle Horizontal AAVO...

La Ruche Warré : Le concept, ses avantages... Discussion... Le modèle Horizontal AAVO... La Ruche Warré : Le concept, ses avantages... Discussion... Le modèle Horizontal AAVO... Le 02 Novembre 2016 I. Quelques mots sur l inventeur II. Comment est construite la Ruche Warré Verticale Horizontale

Plus en détail

Promulgation avec délai de recours

Promulgation avec délai de recours Base CDC: Chap. 3.1 APICULTURE Règlement de la CLA du 8.6.2004, entré en vigueur le 1.1.2011 1 Exigences minimales Pour autant que les autres dispositions soient respectées, des unités apicoles peuvent

Plus en détail

TRANSVASEMENT DE LA RUCHE ÉTAPE PAR ÉTAPE

TRANSVASEMENT DE LA RUCHE ÉTAPE PAR ÉTAPE LOQUE AMÉRICAINE TRANSVASEMENT DE LA RUCHE ÉTAPE PAR ÉTAPE Règles générales pour prévenir et contrôler la loque américaine Il faut mettre l accent sur la prévention (biosécurité, remplacement des cadres

Plus en détail

CONDUITE DE RUCHES. But recherché: Remarque préliminaire: Les interventions au rucher:

CONDUITE DE RUCHES. But recherché: Remarque préliminaire: Les interventions au rucher: CONDUITE DE RUCHES But recherché: Comment avoir en toute saison des colonies populeuses et dynamiques capable de produire du miel et de passer l'hiver en bonne santé. Pour réussir il faut réunir un certain

Plus en détail

Avant installation de la fièvre d essaimage. En fièvre d essaimage avec reine marquée. En fièvre d essaimage avec reine non marquée.

Avant installation de la fièvre d essaimage. En fièvre d essaimage avec reine marquée. En fièvre d essaimage avec reine non marquée. Essaimage artificiel. Michel FABRY - Conférencier apicole Je dispose d une colonie sur 7 à 8 cadres de couvain fin avril début mai et cette colonie N EST PAS en fièvre d essaimage. Légende : Cadre de couvain

Plus en détail

Sur la piste de l ABEILLE

Sur la piste de l ABEILLE Pour une cohabitation harmonieuse des hommes et des abeilles Sur la piste de l ABEILLE Support pédagogique pour les enfants (6-12 ans) Getty Image www.sauvonslesabeilles.com www.maisondesabeilles.fr LA

Plus en détail

GUIDE DE PRATIQUES APICOLES PROTOCOLE

GUIDE DE PRATIQUES APICOLES PROTOCOLE GUIDE DE PRATIQUES APICOLES PROTOCOLE «ACTION CIRE D OPERCULES» 12 septembre 2008 REGISTRE D ÉLEVAGE ET DE MIELLERIE Le registre d élevage est obligatoire depuis l année 2000, il doit contenir : l identité

Plus en détail

ELEVAGE DES REINES ET REMERRAGE. Le film complet de l opération Texte et photo : Jean-Paul CHARRON

ELEVAGE DES REINES ET REMERRAGE. Le film complet de l opération Texte et photo : Jean-Paul CHARRON ELEVAGE DES REINES ET REMERRAGE Le film complet de l opération Texte et photo : Jean-Paul CHARRON Ce document vient en complément de l article «Le remerrage artificiel. Pourquoi faut-il le faire» paru

Plus en détail

Et maintenant. l essaimage

Et maintenant. l essaimage Et maintenant. l essaimage Cause du déclenchement de la fièvre d essaimage Cette cause est unique, mais des éléments extérieurs peuvent lui être favorables ou défavorables La cause unique du déclenchement

Plus en détail

Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre

Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre A. Abeilles Il s est sauvé d une ruche et se perche dans un arbre E. essaim C.. colonie à l abri de la pluie rayons de cire accrochés à un support L apiculteur met l essaim dans une ruche R...ruche R..

Plus en détail

1 - Transfert d une ruchette dans une ruche

1 - Transfert d une ruchette dans une ruche Le rucher pédagogique d initiation Caylus Compte rendu de la SEANCE 10 juin 2017 1- Transfert d une ruchette dans une ruche 2- La récolte du miel et l extraction du miel 3- Contrôler la présence de varroas

Plus en détail

Avant tout contact entre l abeille, sa

Avant tout contact entre l abeille, sa Titre bidon Le dossier technique Stimulations, nourrissements, hivernage Avant tout contact entre l abeille, sa ruche et l apiculteur, celui-ci doit bien se pénétrer d une réalité que nous aurions tendance

Plus en détail

Comment dégager les rayons de miel de l intérieur du rucheton

Comment dégager les rayons de miel de l intérieur du rucheton S il a été placé deux petites cales de bois pour écarter les ruchetons de 1 mm, la séparation est très facile. S il n a pas été placé de cales, il faut écarter très légèrement les ruchetons de la manière

Plus en détail

Elever les reines autrement ou L élevage de reines à la portée de tous

Elever les reines autrement ou L élevage de reines à la portée de tous Dans le contexte actuel, avec les problèmes que nous rencontrons, tant que nous aurons des pertes massives de colonies d abeilles dues aux intoxications, l apiculture ne s en sortira que si les apiculteurs

Plus en détail

FORMATION A L APICULTURE. Michel Palut

FORMATION A L APICULTURE. Michel Palut FORMATION A L APICULTURE RUCHER ECOLE DE L ENCHENBERG 89 Route de Cernay 68800 VIEUX-THANN Hervé BOEGLEN Michel Palut La ruche, le rucher (Création, conduite) 1. Qui, combien, type, où 2. Le matériel de

Plus en détail

Le Rucher Pédagogique d Initiation. Caylus Compte rendu de la SEANCE 3 : Année 2015

Le Rucher Pédagogique d Initiation. Caylus Compte rendu de la SEANCE 3 : Année 2015 Le Rucher Pédagogique d Initiation Caylus Compte rendu de la SEANCE 3 : Année 2015 1- Transfert d une ruchette dans une ruche 2- La récolte du miel et l extraction du miel 1 - Transfert d une ruchette

Plus en détail

Avec un peu d organisation, de réflexion

Avec un peu d organisation, de réflexion Titre bidon Le dossier technique Elever facilement des reines Avec un peu d organisation, de réflexion et un petit matériel pas cher, il est possible d élever ses propres reines et les introduire, sans

Plus en détail

GÉRER L AVENIR. Beaux cadres à conserver

GÉRER L AVENIR. Beaux cadres à conserver 1 GÉRER L AVENIR DES CADRES Beaux cadres à conserver Tout le monde est unanime, il faut renouveler deux à trois cadres de corps tous les ans pour éviter d avoir des cadres abîmés ou trop vieux dans ses

Plus en détail

UTILISATION DES MEDICAMENTS POUR TRAITER CONTRE LE VARROA

UTILISATION DES MEDICAMENTS POUR TRAITER CONTRE LE VARROA UTILISATION DES MEDICAMENTS POUR TRAITER CONTRE LE VARROA MEDICAMENT DISTRIBUTION PERIODE D EMPLOI APIVAR ND (lanières obligatoire. Printemps contenant de Non autorisé possible l amitraze) en APISTAN ND

Plus en détail

Se former pour réussir!

Se former pour réussir! Centre de Formation Professionnelle du Lycée Agricole http://www.lycee-agricole-laval.com/cfppa-formation-continue.html Catalogue Techniques Agricoles Se former pour réussir! «Si je pouvais être aidé,

Plus en détail

Le problème sanitaire

Le problème sanitaire Le problème sanitaire Bien soigner ses abeilles contre les maladies et les protéger des ennemis Page 1 Le problème Pertes de colonies et mortalités hivernales - mortalité accrue - déclin des insectes pollinisateurs

Plus en détail

Présenté par Didier Brick. Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI)

Présenté par Didier Brick. Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI) Présenté par Didier Brick Réalisé avec la collaboration de Janine Kievits (CARI) et de Francesco Panella (UNAAPI) 1) L abeille, une merveille de la nature 2) L abeille et l homme, une vieille histoire

Plus en détail

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique

Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Cahier des charges relatif aux produits portant des indications se référant au mode de production biologique Partie 2a : Liste des normes auxquelles des dérogations peuvent être accordées pour l appellation

Plus en détail

L encagement des reines une nouvelle technique pour lutter contre varroa. 16 janvier Lyon Journée varroa et santé des abeilles

L encagement des reines une nouvelle technique pour lutter contre varroa. 16 janvier Lyon Journée varroa et santé des abeilles L encagement des reines une nouvelle technique pour lutter contre varroa 6 janvier 04 - Lyon Journée varroa et santé des abeilles Changer de méthode Constat: baisse de l efficacité du thymol Traitements

Plus en détail

Les abeilles et l homme

Les abeilles et l homme Leurs Vie et Contribution Le rôle du Jardinier Les abeilles et l homme Leur Disparition : Le Syndrome d Effondrement des Abeilles Les abeilles vivent en essaim (abeilles sauvages) ou ruche (abeilles domestiques)

Plus en détail

Taille Ouvrière: 23 à 30 mm Reine: 35 mm maxi

Taille Ouvrière: 23 à 30 mm Reine: 35 mm maxi Réseau de surveillance du Frelon Asiatique Réseau de surveillance du Frelon Asiatique 1 Le Frelon Asiatique (Vespa velutina nigrithorax) Réseau de surveillance du Frelon Asiatique 2 1 Comment le reconnaitre?

Plus en détail

L apiculture française. Notions de biologie de l abeille. Plan de l exposé

L apiculture française. Notions de biologie de l abeille. Plan de l exposé L apiculture française et Notions de biologie de l abeille ACADEMIE VETERINAIRE : séance du 1er décembre 2011 Docteur vétérinaire Apiculteur Plan de l exposé L apiculture française : - apiculteurs, nombre

Plus en détail

TRANSFORMATION POST-RECOLTE DES PRODUITS DE LA RUCHE Steve KAMENI, MSc, PhD student Association Bagdad, PAELLA-E

TRANSFORMATION POST-RECOLTE DES PRODUITS DE LA RUCHE Steve KAMENI, MSc, PhD student Association Bagdad, PAELLA-E SÉMINAIRE DE FORMATION AFRIQUE CENTRALE/AU-IBAR TRANSFORMATION POST-RECOLTE DES PRODUITS DE LA RUCHE Steve KAMENI, MSc, PhD student Association Bagdad, PAELLA-E PLAN LE MIEL LA CIRE LA PROPOLIS LA GELEE

Plus en détail

Débuter en apiculture

Débuter en apiculture Page 1 Début avril, c est le début du printemps: - Achats et préparation du matériel sur le rucher - Préparation du terrain - Livraison de(s) essaim(s) Page 2 Le matériel Il convient d aller chercher la

Plus en détail

Hiverner, c est prévoir L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N

Hiverner, c est prévoir L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Hiverner, c est prévoir Il y a quelques

Plus en détail

LES HABITANTS DE LA RUCHE

LES HABITANTS DE LA RUCHE LES HABITANTS DE LA RUCHE L'abeille, Apis mellifica est un insecte de l'ordre des hyménoptères. Dans une colonie d'abeille, nous rencontrons 3 types d'individus morphologiquement et physiologiquement différents

Plus en détail

Registre d'élevage apicole

Registre d'élevage apicole Groupement de Défense Sanitaire Apicole Registre d'élevage apicole Nom : Prénom : Adresse : Apiculteur N d'apiculteur DDPP : 0 0 N Siret : ou Numagrit : Document réalisé par le GDSA-29-2015 À propos du

Plus en détail

Les deux méthodes d élevage, décrites

Les deux méthodes d élevage, décrites Titre bidon Le dossier technique 1) L élevage de reines en cellules artificielles Les deux méthodes d élevage, décrites dans un article précédent, présentent un défaut majeur : il n est pas possible de

Plus en détail

Travailler «léger» Voyage. Tchéquie : le défi de l ouverture (3) SIMONA ADAMCOVA. Etienne BRUNEAU

Travailler «léger» Voyage. Tchéquie : le défi de l ouverture (3) SIMONA ADAMCOVA. Etienne BRUNEAU Tchéquie : le défi de l ouverture (3) Travailler «léger» Etienne BRUNEAU Voyage SIMONA ADAMCOVA Lʼapproche de cette jeune apicultrice devrait intéresser plus dʼun apiculteur car elle a cherché à limiter

Plus en détail

L élevage des reines

L élevage des reines Lunettes binoculaires Nouveau modèle plus économique. 3 grossissements (1,2-2,5-3,5), indispensable pour les travaux minutieux. Les lentilles peuvent se relever pour permettre une vision normale. Ne gêne

Plus en détail

Elevage de reines simplifié (juillet 2012)

Elevage de reines simplifié (juillet 2012) Face à la situation que nous rencontrons cette année, avoir des reines à disposition est primordial, il en va du sauvetage de beaucoup de colonies. Se procurer des reines auprès des éleveurs est peut-être

Plus en détail

NETTOYER LES LOCAUX ET LE MATÉRIEL DE MIELLERIE

NETTOYER LES LOCAUX ET LE MATÉRIEL DE MIELLERIE Fiche NETTOYER LES LOCAUX ET LE MATÉRIEL DE MIELLERIE J. Regnault? LES IDÉES CLÉS - Utiliser des produits de et de désinfection aptes au contact alimentaire. - Nettoyer (et désinfecter par exemple pour

Plus en détail

DES ABEILLES DES HOMMES. ~ Les saisons apicoles à l Ecomusée du Pays de Rennes ~

DES ABEILLES DES HOMMES. ~ Les saisons apicoles à l Ecomusée du Pays de Rennes ~ DES ABEILLES ET DES HOMMES ~ Les saisons apicoles à l Ecomusée du Pays de Rennes ~ 1 LA RUCHE Un peu d histoire Dans la nature, les abeilles trouvent refuge dans des trous, des cavités (arbres creux ).

Plus en détail

Thomas Apiculture. Ce fichier PDF contient seulement une partie du catalogue

Thomas Apiculture. Ce fichier PDF contient seulement une partie du catalogue Thomas Apiculture Ce fichier PDF contient seulement une partie du catalogue Pour télécharger les tarifs et le bon de commande, allez sur : www.apiculture.com/thomas/telechargement.htm Pour demander la

Plus en détail

LA PRODUCTION DE GELEE ROYALE

LA PRODUCTION DE GELEE ROYALE FICHE ENSEIGNANT LA PRODUCTION DE GELEE ROYALE EN UN CLIN D OEIL THÈME DURÉE NIVEAU MÉTIERS VISÉS PRÉREQUIS SUPPORTS UTILISÉS OBJECTIF GÉNÉRAL agriculture 120 minutes B1 Apiculteur, commerçant spécialisé

Plus en détail

L Apiculture Biologique. Sylvain DA CUNHA, contrôleur des Producteurs biologiques (64, 40)

L Apiculture Biologique. Sylvain DA CUNHA, contrôleur des Producteurs biologiques (64, 40) L Apiculture Biologique Sylvain DA CUNHA, contrôleur des Producteurs biologiques (64, 40) La règlementation de l apiculture biologique 3 grands axes de la règlementation : - La conduite du cheptel en AB

Plus en détail

Et s il n y avait plus d abeilles?

Et s il n y avait plus d abeilles? Classe de Madame Marjorie Jeanne, école de l'ouest, Vincennes mai 2015 RÉPONSE AU DÉFI «ET S'IL N'Y AVAIT PLUS D'ABEILLES» Nos réponses et illustrations Nos étapes - Il n y aurait plus de légumes. - On

Plus en détail

ESSAIMAGE. RUCHER ECOLE DE L ENCHENBERG 89 Route de Cernay VIEUX-THANN. Hervé BOEGLEN

ESSAIMAGE. RUCHER ECOLE DE L ENCHENBERG 89 Route de Cernay VIEUX-THANN. Hervé BOEGLEN ESSAIMAGE RUCHER ECOLE DE L ENCHENBERG 89 Route de Cernay 68800 VIEUX-THANN Hervé BOEGLEN Plan 1. Définition 2. Les facteurs favorisants 3. Le mécanisme 4. Attraper et enrucher un essaim 5. Prévenir l

Plus en détail

Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES

Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES Annexe 2 : CONSTAT DE MORTALITE OU DEPEUPLEMENT DE RUCHES N constat ADARA : 2013/RI Date de constat Date de déclaration Date de la visite Bulletin météorologique disponible oui non ADARA DD(CS)PP SRAL

Plus en détail

Registre d élevage apicole

Registre d élevage apicole Groupement de Défense Sanitaire Apicole Registre d élevage apicole Nom : Prénom : Adresse : Apiculteur N d immatriculation DSV : Si vous êtes adhérent au GDSA, Vétérinaire: page 1 Ce registre d élevage

Plus en détail

1/ Rappels sur Varroa. Varroa : lutte biologique et lutte intégrée. Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace

1/ Rappels sur Varroa. Varroa : lutte biologique et lutte intégrée. Intervention BA - conseiller apicole - Chambre d'agriculture de région Alsace Varroa : lutte biologique et lutte intégrée JT apiculture BIO - 03/11/15 Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d 1/ Rappels sur Varroa 1 Les nourrices

Plus en détail

Les premiers pas en apiculture Biologie générale de l Abeille

Les premiers pas en apiculture Biologie générale de l Abeille L approche de la biologie de l abeille constitue la base de l apiculture. La connaissance du mode de vie de l abeille, de son organisation sociale et de ses différents comportements est essentielle à la

Plus en détail

L élevage des reines

L élevage des reines L élevage des reines «Connaissances de base» Alexis BALLIS - Conseiller Technique Apicole Service Elevage - Chambre d Agriculture Régionale d Alsace Pourquoi élever? Pour renouveler les colonies Il faudrait

Plus en détail

L essaimage : causes, prévention et utilisation rationnelle des essaims

L essaimage : causes, prévention et utilisation rationnelle des essaims Slide 1 L essaimage : causes, prévention et utilisation rationnelle des essaims Ecole d apiculture du Sud Luxembourg Monique RICHARD 22 mai 2011 1 Slide 2 Définition Une abeille ou une reine ne peuvent

Plus en détail

GROUPE D EXPRESSION Compte rendu

GROUPE D EXPRESSION Compte rendu GROUPE D EXPRESSION Compte rendu CR-GE-41 Date de réunion 11/05/2017 Lieu de réunion Salle d animation Début de réunion 16H30 Fin de réunion 17H30 Ordre du Jour : Présentation du jardin des abeilles et

Plus en détail

Greffage. Introduction. Comment préparer un starter ouvert. Le finisseur. Le nuclei et la ruchette de fécondations. Annexes.

Greffage. Introduction. Comment préparer un starter ouvert. Le finisseur. Le nuclei et la ruchette de fécondations. Annexes. Greffage. Introduction. Comment préparer un starter ouvert. Le finisseur. Le nuclei et la ruchette de fécondations. Annexes. Michel GALUS GREFFAGE Date Heure Jour - Opérations observations familiarisation

Plus en détail

Comment avoir de belles récoltes de miel

Comment avoir de belles récoltes de miel Comment avoir de belles récoltes de miel Photo : Ketzirah Lesser and Art Drauglis Olivier Perré - Apiculteur A lire Très important Ce dossier est sous licence Creative Common 4.0 International «Attribution

Plus en détail

Nourrir, oui mais... L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N

Nourrir, oui mais... L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL BELGIQUE-BELGIË P.P LOUVAIN-LA-N BELGIQUE-BELGIË 1348 LOUVAIN-LA-N P.P. 7 1245 L ESSENTIEL DU PROGRAMME EUROPÉEN MIEL Ed. resp. : E. Bruneau / CARI / Place Croix du Sud 4 / 1348 Louvain-la-Neuve Nourrir, oui mais... Pourquoi aborder le

Plus en détail

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA - Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana

REPOBLIKAN I MADAGASIKARA - Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana MINISTERE DE L ELEVAGE ----------------------- REPOBLIKAN I MADAGASIKARA - Tanindrazana Fahafahana Fandrosoana ----------------------- DECRET N 2004-1135 Relatif à l élevage des abeilles à Madagascar LE

Plus en détail

Loque européenne. Carte d identité de l agent pathogène Melissococcus plutonius. Réglementation. Épidémiologie. Pas de statut réglementaire en France.

Loque européenne. Carte d identité de l agent pathogène Melissococcus plutonius. Réglementation. Épidémiologie. Pas de statut réglementaire en France. Loque européenne par Dorothée ORDONNEAU Carte d identité de l agent pathogène Melissococcus plutonius F bactérie GRAM +, F prend la forme d un coque lancéolé, F peut se retrouver seule, par paire, ou en

Plus en détail

LA PRODUCTION DE GELEE ROYALE

LA PRODUCTION DE GELEE ROYALE FICHE APPRENANT LA PRODUCTION DE GELEE ROYALE ACTIVITE 1 DECOUVERTE DU VOCABULAIRE 1.1. Retrouvez ce que les images représentent en plaçant les mots suivants : la gelée royale, une larve, une ruche, une

Plus en détail

La Loque européenne. Une association de malfaiteurs. Groupement de défense sanitaire des abeilles de l Eure

La Loque européenne. Une association de malfaiteurs. Groupement de défense sanitaire des abeilles de l Eure Groupement de défense sanitaire des abeilles de l Eure La Loque européenne La Loque européenne (qui n a d européenne que le nom) est une maladie du couvain qui présente un caractère de gravité moindre

Plus en détail

Anatomie et morphologie de l abeille domestique (Apis Mellifera)

Anatomie et morphologie de l abeille domestique (Apis Mellifera) Anatomie et morphologie de l abeille domestique (Apis Mellifera) Benoît Merlo Apiculteur #2225 route de la Terrasse 01380 Bâgé-la-Ville # 50 ch. du creux du loup 01280 Prévessin-mëns Etudiant ingénieur

Plus en détail

Produits de l apiculture

Produits de l apiculture Série Agrodok No. 42 Agrodok 42 - Produits de l apiculture Produits de l apiculture propriétés, transformation et commercialisation Agrodok 42 propriétés, transformation et commercialisation Marieke Mutsaers

Plus en détail

Conduite des colonies tout au long de l année apicole.

Conduite des colonies tout au long de l année apicole. - 1 - Conduite des colonies tout au long de l année apicole. Quand commence vraiment la saison apicole? Certains partent du principe que la saison démarre à la floraison des noisetiers, avec les premières

Plus en détail

Faculté des Sciences de la nature er de lavie Département de Biologie Appliquée. Le Matériel Apicole

Faculté des Sciences de la nature er de lavie Département de Biologie Appliquée. Le Matériel Apicole Faculté des Sciences de la nature er de lavie Département de Biologie Appliquée Le Matériel Apicole Cours destiné aux apprenants de 3 eme année Licence (L3) Apiculture Préparé et présenté par L. YOUCEF

Plus en détail

Récoltes diverses LE RUCHER

Récoltes diverses LE RUCHER Récoltes diverses Aspirateur à gelée royale Cet appareil permet d aspirer rapidement, d une manière complète et hygiénique, la gelée royale contenue dans les cellules et cela sans modifier ses caractéristiques

Plus en détail