L hypoglycémie: un risque majeur à ne pas négliger

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hypoglycémie: un risque majeur à ne pas négliger"

Transcription

1 L hypoglycémie: un risque majeur à ne pas négliger Présenté par David BENAHIM Infirmier SIAMU Service des 20 décembre 2013 Urgences et USI CHU Brugmann, site Paul Brien

2 Plan du travail Introduction Rappels physiologiques Hypoglycémie en pratique Situations nécessitant un contrôle glycémique Conclusion 2

3 Introduction Motivations: situations relativement fréquentes, contrôle simple et rapide, hypoglycémie = urgence diagnostic et thérapeutique Objectifs: sensibilisation des pros; prévenir les complications Limitation du sujet: admission aux urgences et intervention SMUR 3

4 Rappels physiologiques 20 décembre 2013

5 Rappels physiologiques Rôle du glucose: Principal pourvoyeur d énergie de l organisme via son oxydation en bicarbonate ou en lactate production ATP (glycolyse cytoplasmique; cycle de Krebs; chaîne respiratoire métabolique) 5

6 Rappels physiologiques Mécanisme de régulation de la glycémie via: des hormones et des organes Régulation hormonale: H. hypoglycémiante (insuline) et H. hyperglycémiantes (glucagon, adrénaline, cortisol, GH) Pancréas: sécrétions hormonales (surtout insuline et glucagon, somatostatine, polypeptides pancréatique) Foie: fonction de stockage (glycogénogenèse) et de déstockage (glycogénolyse ou néoglucogenèse) Muscles: stockage et relargage pour lui-même Hypophyse et surrénales: sécrétion cortisol, GH et catécholamine 6

7 L hypoglycémie en pratique 20 décembre 2013

8 L hypoglycémie en pratique Définition: Il s agit d une diminution de la glycémie inférieure à 0.50g/L! La valeur de la glycémie seule n a pas de réelle interprétation sans l association des symptômes montrant un fonctionnement anormal du cerveau. Normes: 3.8 à 4,9 mmol/l à jeun 0.7 à 0,9 g/l à jeun 70 à 90 mg/dl à jeun 8

9 Symptômes: 9

10 Symptômes de l hypoglycémie S. neurovégétatifs glycémie< 0,60 g/l (activation SNA) Sueurs Tremblements des extrémités Anxiété Sensation de fatigue Faim Nervosité Pâleur extrémités et visage palpitations S. neuroglycopéniques glycémie< 0,50 g/l (souffrance SNC) Flou visuel Confusion Troubles de l humeur Troubles psychiatriques Agitation État pseudo-ébrieux Hallucinations Déficits neuro transitoires (crises convulsives), troubles moteurs, aphasie, troubles de la conscience coma 10

11 L hypoglycémie en pratique Contrôle capillaire (Dextro) Contrôle veineux (Analyse en laboratoire) Contrôle par ponction artérielle (gazométrie) 11

12 Situations nécessitant un contrôle glycémique 20 décembre 2013

13 Situations nécessitants un contrôle glycémique Patient présentant des troubles neurologiques Symptômes adrénergiques et symptômes neuroglycopéniques Victime d une chute ou d un accident inexpliqué A mettre en lien avec les différentes situations expliquées (troubles neuro, diabète, ) Cas particulier de l enfant Symptomatologie particulière suivant l âge Ethylique Hypoglycémies liées à la dégradation de l éthanol Diabétique Hypoglycémies liées à la pathologie Dénutrition Manque d apport glucidique Intoxication médicamenteuse Effets hypoglycémiants de certains médicaments Patient victime d un malaise suite à une activité physique Augmentation de la consommation des apports glucidiques Patient présentant un problème oncologique ou pathologique spécifique Hypoglycémies liées à la pathologie 13

14 Situations nécessitants un contrôle glycémique Patient présentant des troubles neurologiques Notion de seuil adrénergique (ou neurovégétatif) et neuroglucopénique Manifestations neuro. graves: syndromes moteurs déficitaires (hémiparésie, tr. oculomoteurs, ), Babinsky bilat. tr. de conscience et manif. psy., ép. Pseudo-ébrieux, actes délictueux coma associé à signes de stimulations adré. (pâleur, sudation profuse, peau froide, tachycardie, mydriase ) coma spastique ou convulsif (anticonvulsivant vs apport glucosé) 14

15 Notion de seuils neurovégétatif et neuroglucopénique 15

16 Patient victime d une chute ou d un accident «inexpliqué» étiologie autre qu un facteur mécanique (glissade, trébucher du trottoir, vitesse excessive ) anamnèse essentielle (sensation de malaise, dérobement des jambes ) accident = résultante de l hypoglycémie 16

17 Cas particulier de l enfant Cerveau = 60 à 70% de la conso. glucidique basale (contre 25% cz adulte) 7 à 8 g/kg/j de glucose cz nné Faibles réserves nutritionnelles Risques de lésions cérébrales définitives Manifestations cliniques dépendent: de l âge, du niveau de la glycémie et de sa vitesse de diminution et svt atypiques 17

18 Cas particulier de l enfant Cz enfant: faim impérieuse, vertiges, douleurs abdo, nausées, V+, irritabilité, confusion céphalées, somnolence, (= signes non spé d où contrôle) Cz petit enfant: 1 er signes quasi tjr inaperçus convulsions svt révélatrices Cz nné: flush, hypot, V+, polypnée, pause respi, hypotonie, somnolence Nné à risque: préma, dysmature, macrosome, mère diabétique, souffrance fœtale, 18

19 Patient éthylique Oxydation de l éthanol rapport NADH/NAD inhibition néoglucogenèse à p. lactate, a.a. et pyruvate Alcool potentialisation sécrétion insuline en présence de glucides Éthylique chronique = svt dénutri + tr hépatique ss-jacents 19

20 Patient dénutri Glucose provient exclusivement de l alimentation: apports glycémie (+/- court terme) Anamnèse: situation socio-éco, heure dernier repas, présence de patho associées? Examen clinique (objectiver état dénutrition): amaigrissement, fonte muscu (membres, golfes temporaux, quadriceps, deltoïdes), cheveux (secs, cassants, ternes, fins, chutes, ), queues sourcils disparues, globes oculaires saillants, visage terne, plaques de pigmentation brune, ongle (striés, déformés, cassants), hypota, brady, 20

21 Patient dénutri Outils de dépistage: MNA (mini nutritional assessment) et AQRD (auto questionnaire de risque de dénutrition) Marqueurs bio: albumine et préalbumine (= transthyrétine) Attente résultats mesures thérapeutiques 21

22 Patient diabétique 1 épisode d hypoglycémie / an chez environ 20% des patients traités par sécrétagogue de l insuline Étiologie: erreur de dosage, prise du mdct en-dehors des plages horaires, jeun, 22

23 Interaction ou intoxication médicamenteuse Mdcts hypoglycémiants par eux-mêmes: antidiabétiques oraux (sulfamides) jeun et GEA Mdcts potentialisant l action des antidiabétiques oraux: Cipralan, Aspirine, Zyprexa, Rythmodan, Bactrim, Captopril, AINS... Cas particulier des Bêta-bloquants TS à l insuline Contrôles glycémiques REGULIERS 23

24 «Malaise» au décours d une activité physique 2 circonstances: Hypoglycémie réactionnelle: ingestion de sucres rapides avant l exercice rapide glycémie sécrétion insulinique en réaction (ex: ingestion 1h av exercice hypo 30min après début effort) Hypoglycémie en fin d exercice: réserves glycogène épuisées utilisation du glucose sanguin Rq: diabétique: entrée glucose dans muscle + absorption insuline injectée supp calories ou dose insuline 24

25 Patient avec pb onco ou patho spécifique Importance de l anamnèse: antécédents med. Insulinome (sécrétion inappropriée d insuline) Tumeur extra-hépatique (entrave prod glucose hépatique): hépatite fulminante, hépatome, méta hépatiques, cirrhose, insuf hépatocellulaire Insuffisances hormones contre régulatrices (cortisol et GH): Addison, hypopituitarisme Patient hémodialysé: abs de bain enrichi en glucose ou abs de collation pdt séance Contrôle glycémie SYSTEMATIQUE 25

26 Conclusion Hypoglycémie: symptômes aspécifiques et répercutions graves avec risques de lésions corticales pour les hypoglycémies prolongées Contrôle glycémique: simple, rapide et diagnostic précis Traitement: rapide et efficace 26

27 Questions? Merci de votre attention 20 décembre 2013

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Hyper/hypoglycémie. Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1

Hyper/hypoglycémie. Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1 Hyper/hypoglycémie Ana Estrade D1 Rangueil 12/10 1 Glycémie = valeur constante régulée par différentes hormones (N 1g/l) 2 Glycémie = valeur constante régulée par différentes hormones (N 1g/l) - Insuline

Plus en détail

Hypoglycémie (en dehors du diabète)

Hypoglycémie (en dehors du diabète) Hypoglycémie (en dehors du diabète) Réponse physiologique à une baisse de la glycémie Inhibition de la sécrétion d insuline (- de 0,80 g/l) : baisse de l utilisation périphérique du glucose levée du frein

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Les hypoglycémies du diabétique. Pr Régis Coutant, Angers

Les hypoglycémies du diabétique. Pr Régis Coutant, Angers Les hypoglycémies du diabétique Pr Régis Coutant, Angers Définitions (1) Glycémie inférieure à une valeur entraînant : une réponse détectable des hormones contre régulatrices (#70 mg/dl chez le sujet normal)(épinéphrine,

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE

PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE PRISE EN CHARGE SECOURISTE DE L HYPOGLYCEMIE Prise en charge préhospitalière d un patient en hypoglycémie par des équipages d ambulances hors présence médicale ou paramédicale. V 1.1 Fabian Thomas INTRODUCTION

Plus en détail

L hypoglycémie. Docteur Brahim RAHFANI

L hypoglycémie. Docteur Brahim RAHFANI L hypoglycémie Docteur Brahim RAHFANI Définition L hypoglycémie c est diminution du taux de glucose dans le sang au-dessous des valeurs normales Une hypoglycémies définie par une glycémie inférieure à

Plus en détail

TD La régulation de la glycémie

TD La régulation de la glycémie TD La régulation de la glycémie Comme nous l avons vu dans le chapitre 1, le milieu intérieur subit en permanence des modifications dues à l activité cellulaire ou aux apports extérieurs. Cependant, un

Plus en détail

La prévention de l hypoglycémie chez le patient diabétique. Jean-François Gautier, Hôpital Saint-Louis, Paris

La prévention de l hypoglycémie chez le patient diabétique. Jean-François Gautier, Hôpital Saint-Louis, Paris La prévention de l hypoglycémie chez le patient diabétique Jean-François Gautier, Hôpital Saint-Louis, Paris Seuls l insuline et les médicaments insulinosécréteurs (non dépendant du glucose) tels que sulfamides

Plus en détail

Le diabète de type 2. Objectifs d apprentissage 13-01- 09. au prise avec hypoglycémie sévère. Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques

Le diabète de type 2. Objectifs d apprentissage 13-01- 09. au prise avec hypoglycémie sévère. Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Dr Claude Garceau Interniste, IUCPQ Communauté de pratique en diabète (Québec) Cours pour infirmières en GMF en maladies chroniques Le diabète de type ) Hypoglycémie 7) Réflectomètre et la quinquillerie

Plus en détail

REGULATION DE LA GLYCÉMIE

REGULATION DE LA GLYCÉMIE 3 REGULATION DE LA GLYCÉMIE Objectifs : en s'appuyant sur des résultats expérimentaux, construire un schéma mettant en place : le stimulus, la glande endocrine, l'hormone sécrétée, les organes effecteurs,

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

26.05.2011 Dr. Roger WIRION

26.05.2011 Dr. Roger WIRION Quelestle principalfacteur d hypoglycémie? Was ist die Hauptursache von Unterzucker? 2222 DCCT: Chez les patients diabétiques de type 1, traités de façon intensive le risque d hypoglycémie est multiplié

Plus en détail

Physiologie du Pancréas endocrine

Physiologie du Pancréas endocrine Physiologie du Pancréas endocrine 1 I. Introduction II. Insuline Plan 1. Sécrétion 2. Régulation 3. Actions physiologiques 4. Mode d action III. Glucagon 2 2eme Année de médecine 1 Cellules β I. Introduction

Plus en détail

Révisions 2 ème session L exercice physique dans la prise en charge du diabète

Révisions 2 ème session L exercice physique dans la prise en charge du diabète Révisions 2 ème session L exercice physique dans la prise en charge du diabète 1 1 ère partie : Etiopathogénie & traitement du diabète 2 ème partie: Exercice aigu & diabète Précautions & intérêts 3 ème

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYPOGLYCEMIE DU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE AU TRAITEMENT: METHODES ET OUTILS PHILIPPE EMY CHR ORLEANS 20/09/2013

PRISE EN CHARGE DE L HYPOGLYCEMIE DU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE AU TRAITEMENT: METHODES ET OUTILS PHILIPPE EMY CHR ORLEANS 20/09/2013 PRISE EN CHARGE DE L HYPOGLYCEMIE DU DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE AU TRAITEMENT: METHODES ET OUTILS PHILIPPE EMY CHR ORLEANS 20/09/2013 DIAGNOSTIC POSITIF TRIADE DE WHIPPLE: HYPOGLYCEMIE< 0,50 G/L MANIFESTATIONS

Plus en détail

PANCREAS. (Support de cours)

PANCREAS. (Support de cours) PANCREAS (Support de cours) 1- RAPPEL ANATOMO-HISTOLOGIQUE: Glande mixte: ENDOCRINE 1 à 2 % - EXOCRINE 80% 4 types de cellules: 70 % de cellules B ou β à insuline 20 % de cellules A ou α à glucagon 5 à

Plus en détail

Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi

Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi Les hypoglycémies nocturnes (chez le diabétique) Leïla Ben Salem Hachmi Hypoglycémie Fréquente Dangereuse+++ /impact diurne Facteur limitant pour l atteinte des objectifs glycémiques Insuline, insulinosécrétaguogues

Plus en détail

HYP Y O P GL G Y L C Y E C MI M E I

HYP Y O P GL G Y L C Y E C MI M E I HYPOGLYCEMIE DU NOURRISSON ET DE L ENFANT Dr N. TEBIB PHYSIOLOGIE DE L HOMEOSTASIE DU GLUCOSE 1- Rôle du glucose dans l organisme Glucose : substrat indispensable à toutes les cellules Maintien de la glycémie

Plus en détail

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS

DIABETE ET SPORT. Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE ET SPORT Dominique HUET Hopital Saint Joseph PARIS DIABETE TYPE 1#TYPE 2 Jeunes sportifs Risque hypoglycémie Adaptation schémas Autosurveillance +++ Sports souvent sources de difficultés Contre

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI

THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI THEME : COMPRENDRE SON DIABETE, SON TRAITEMENT, SON SUIVI Séquence éducation de groupe Groupe de 10 patients maximum Durée : 45 min Animateur : Médecins Objectif général : Exprimer la perception que l

Plus en détail

L hypoglycémie chez la personne diabétique

L hypoglycémie chez la personne diabétique L hypoglycémie chez la personne diabétique L hypoglycémie partie de la vie des personnes diabétiques. Elle est généralement liée au traitement prescrit. Il est même normal d avoir des épisodes hypoglycémiques

Plus en détail

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète

LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Un peu de physiopathologie Quels sont les symptômes d une hyperglycémie? Le traitement du diabète LE DIABETE Qu est ce que c est? Définition Le diabète est une pathologie chronique, c'est-à-dire dont on ne guéri pas, qui se définit comme une hyperglycémie constante. Cela veut dire que le taux de sucre

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques

Plan. I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques DIABETE ET SPORT Plan I- Physiopathologie II- Risques et complications III- Conseils & Education pour la prévention des risques I- Physiopathologie Principes généraux de l exercice physique Pour améliorer

Plus en détail

Le diabète : définition

Le diabète : définition Le diabète : définition Glycémie à jeûn > 7mmol/l ou 1,26g/l (après au moins 8 heures de jeûne) dosage effectué sur 2 prélèvements différents Ou Glycémie prise à n importe quel moment de la journée 2g/l

Plus en détail

La régulation de la glycémie

La régulation de la glycémie La régulation de la glycémie INTRODUCTION GENERALE La glycémie est le taux de glucose plasmatique. Chez un sujet normal, la glycémie oscille autour d une valeur moyenne comprise entre 0.8 g.l -1 et 1.2

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

C.A.T. devant des troubles de la conscience chez le diabétique

C.A.T. devant des troubles de la conscience chez le diabétique C.A.T. devant des troubles de la conscience chez le diabétique Dr P. ASSOUAKON SAMU EPU les jeudis du samu 27 Mai 2004 1 PLAN Introduction Généralités Régulation et prise en charge SMUR Prise en charge

Plus en détail

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur

Le contrôle de la glycémie. Un exemple de collaboration médeciningénieur Le contrôle de la glycémie Un exemple de collaboration médeciningénieur Paul Massion Sophie Penning Médecin Service de Soins Intensifs Généraux du CHU de Liège Ingénieur biomédical Doctorante à l ULg,

Plus en détail

SENSIBILISATION ALCOOL

SENSIBILISATION ALCOOL SENSIBILISATION ALCOOL PLACE DE L ALCOOL DANS L HISTOIRE DANS LA RELIGION DANS LA GASTRONOMIE DANS LA CULTURE DANS L ECONOMIE LA CONSOMMATION D ALCOOL DES FRANCAIS 14 % des Français sont des consommateurs

Plus en détail

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues.

Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID. Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Titre : «CYCLISME ET DIABETE DE TYPE 1» Auteur(s) : Docteur Karim BELAID Catégorie : Médecine du Sport - Diaporama, 20 vues. Date de présentation : 2014 Lieu : Roubaix. Mis à disponibilité sur le site

Plus en détail

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.

Laboratoire physiologie/ fac mad Batna. La régulation de la glycémie. Aspects pratiques. TD adapté sur la base documentaire du Dr. N. Université Hadj Lakhdar Batna Faculté de médecine de Batna Laboratoire de physiologie La régulation de la glycémie Aspects pratiques TD adapté sur la base documentaire du Dr. N.CHIBOUT Tache N 1 Quel est

Plus en détail

Melle T, 24 ans vous est amenée aux urgences par son ami pour des troubles du comportement avec agressivité. Ces troubles se sont amendés avec la

Melle T, 24 ans vous est amenée aux urgences par son ami pour des troubles du comportement avec agressivité. Ces troubles se sont amendés avec la Hypoglycémie Melle T, 24 ans vous est amenée aux urgences par son ami pour des troubles du comportement avec agressivité. Ces troubles se sont amendés avec la prise de sucre. Il vous rapporte qu en dehors

Plus en détail

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc

Sport et traitements antidiabétiques. tiques. Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc Sport et traitements antidiabétiques tiques Dr Camille Polge Hôpitaux du Pays du Mont Blanc l activité physique est fortement conseillée chez le diabétique (ttt à part entière dans le DT2 ou intérêts psychologique

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

HORMONOLOGIE et REPRODUCTION Pancréas : Physiologie de la régulation de la glycémie, sémiologie des hypoglycémies

HORMONOLOGIE et REPRODUCTION Pancréas : Physiologie de la régulation de la glycémie, sémiologie des hypoglycémies 20 mars 2014 MOUROT Sophie L3 Hormonologie et reproduction Pr Bénédicte GABORIT Relecteur12 14 pages Pancréas : Physiologie de la régulation de la glycémie, Plan: A. Homéostasie glucidique I. Les trois

Plus en détail

Annexe I : Anamnèse de l athlète

Annexe I : Anamnèse de l athlète Annexe I : Anamnèse de l athlète 1. Renseignements nominatifs Nom et prénom de l athlète : Date de naissance : Date de l entrevue : Âge au moment de l entrevue : Sexe : Masculin Féminin Numéro de téléphone

Plus en détail

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004

Collège des Enseignants d Endocrinologie, Diabète et Maladies Métaboliques. Mise à jour décembre 2004 ITEM 206 : HYPOGLYCEMIE Objectifs pédagogiques terminaux : «diagnostiquer une hypoglycémie», «identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge» I DEFINITION En général, malaise avec

Plus en détail

Sevrage du patient alcoolodépendant

Sevrage du patient alcoolodépendant Sevrage du patient alcoolodépendant 1/17 Motivation Le 1 er temps de la prise en charge = temps de renforcement de la motivation. Objectif : proposer au patient un sevrage s il est prêt, sinon l aider

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DU DIABETE Dr Arame Ndiaye OBJECTIFS 1- Enumérer trois conditions à respecter lors d un prélèvement sanguin

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie?

Certaines situations de trafic peuvent-elles provoquer un risque accru d hypoglycémie? P a g e 1 Comment savoir que vous présentez une hypoglycémie? La plupart des personnes diabétiques sentent rapidement lorsque leur taux de glycémie est trop bas (inférieur à 60 mg/dl). Les premiers symptômes

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com PARTIE 1. Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée (glycémie à jeun

Plus en détail

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature

Diabète de type 1 et haute montagne. Revue de la littérature Diabète de type 1 et haute montagne Revue de la littérature Contre-indications absolues Diabète mal équilibré : hypoglycémies sévères mal ressenties, acido-cétose. Présence de complications du diabète

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

Hypoglycémie (206) Professeur Serge HALIMI Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005)

Hypoglycémie (206) Professeur Serge HALIMI Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005) Hypoglycémie (206) Professeur Serge HALIMI Novembre 2002 (Mise à jour Février 2005) Résumé : L hypoglycémie correspond à une baisse du glucose sanguin en dessous de 0,5 g/l (2,8 mmol/l). Son diagnostic

Plus en détail

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours

DIABETE ET RAMADAN. Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours DIABETE ET RAMADAN Dr Farad-Bensenouci Samia Service médecine interne CHU Tours INTRODUCTION L un des 5 piliers de l Islam ~ 1,5 milliards de musulmans Ramadan 9ème mois du calendrier lunaire Période de

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé

Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Aspect nutritionnel chez le sujet âgé Définition Etat pathologique résultant d apports nutritionnels insuffisants en regard des dépenses énergétiques de l organisme: diminution des apports alimentaires

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABETE

PHYSIOPATHOLOGIE DES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABETE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE CONSTANTINE 3 FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE DE CONSTANTINE

Plus en détail

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1

Université Montpellier I. A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Université Montpellier I A Avignon CHU Montpellier & Université Montpellier1 Les Objectifs Questions posées Personnes et/ou les situations à risque? Outils de dépistage et de diagnostic? Diagnostic de

Plus en détail

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1

L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 L influence du sport sur le traitement du diabète de type 1 Contenu 1. Bénéfice du sport pour patients avec diabète de type 1 2. Aspects physiologiques du sport en rapport avec la glycémie en général 3.

Plus en détail

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge

Le diabète gestationel. Dépistage et prise en charge Le diabète gestationel Dépistage et prise en charge Définition! trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois au cours de la grossesse, quelque

Plus en détail

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose*

Régulation de la glycémie introduction. cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé. injection de glucose* Régulation de la glycémie introduction injection de glucose* cerveau utilisation du glucose source : sang seule source d énergie taux très élevé cerveau très sensible à une diminution de la glycémie Régulation

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

Mesures d urgence lors de cétonémie

Mesures d urgence lors de cétonémie Mesures d urgence lors de cétonémie Que sont les «cétones» - Qu est-ce que la cétoacidose? En cas de carence en insuline dans l organisme, les hydrates de carbone ou les sucres ne peuvent pas entrer dans

Plus en détail

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne généralités déficits de protéines enzymatiques communes à de nombreux organes - organelles

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Métabolisme et exercice. Roue de l ATP (Billat 1998)

Métabolisme et exercice. Roue de l ATP (Billat 1998) Métabolisme et exercice Roue de l AT (Billat 1998) Figure 2. Système d énergie AT-C AT-C+Glycolyse anaérobie Glycolyse anaérobie Glycolyse anaérobie + système oxydatif Système oxydatif Durée de l activité

Plus en détail

L hypoglycémie est une diminution du taux de glucose dans le sang (glycémie) sous la valeur normale (moins de 4 mmol/l), avec ou sans symptômes.

L hypoglycémie est une diminution du taux de glucose dans le sang (glycémie) sous la valeur normale (moins de 4 mmol/l), avec ou sans symptômes. Introduction Le présent module a pour but de vous informer au sujet de l hypoglycémie. Il porte sur les causes de l hypoglycémie, les symptômes et les traitements associés, ainsi que sur la prévention.

Plus en détail

Les signes principaux

Les signes principaux Le soignant face à l hypoglycémie Symposium Lifescan/Hospilux Mai 2011 L.Devisy/A.Schmidt Définition L'hypoglycémie est la diminution de la quantité de glucose (sucre de façon générale) contenue dans le

Plus en détail

Moi ou mon enfant sous cortisone

Moi ou mon enfant sous cortisone Moi ou mon enfant sous cortisone Quelles conséquences? Isabelle Koné-Paut Pédiatrie Générale, Rhumatologie CHU de Bicêtre 94270 Le Kremlin-Bicêtre La cortisone, une hormone H H Organe 1 Organe 2 H Sang

Plus en détail

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants

Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Diabète de type 1: Informations destinées aux enseignants Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque

Plus en détail

Hypoglycémie (206) B. Conte-Devolx, T. Brue, P. Jaquet Octobre 2005

Hypoglycémie (206) B. Conte-Devolx, T. Brue, P. Jaquet Octobre 2005 Hypoglycémie (206) B. Conte-Devolx, T. Brue, P. Jaquet Octobre 2005 Objectifs pédagogiques : Diagnostiquer une hypoglycémie. Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge. 1. Introduction

Plus en détail

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL

DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL NUTRITION ET CHUTES DEUX DEFINITIONS DE RAPPEL 1. Nutrition correcte, normale, bonne Une alimentation équilibrée et diversifiée qui arrive à subvenir aux besoins de la personne : quantitatifs et qualitatifs.

Plus en détail

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1?

Diabète de type 1: Quelles sont les causes du diabète de type 1? Diabète de type 1: Pour familles et amis Le diabète chez les jeunes Le diabète de type 1 est une maladie très difficile à affronter, surtout quand on est jeune. Malheureusement, si quelque chose va mal

Plus en détail

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie?

Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? Y a-t-il un bon moment pour l'hypoglycémie? La réponse est NON. Voilà pourquoi il est essentiel d'être toujours prêt à y remédier. Avant de vous installer derrière le volant, prenez soin de vérifier votre

Plus en détail

LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME

LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME 1 LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME Dr. Jean-Pol PIRONET chef du service Qualité Médicale Medex 2 Dr. Hans Selye (1907-1982) Syndrome de stress ou S.G.A. (Syndrome général d adaptation) Le stress de

Plus en détail

Prise en charge du diabétique

Prise en charge du diabétique Prise en charge du diabétique en EHPAD Qu est-ce que glucose? Le glucose est le sucre de base, directement assimilable par les cellules. C est un carburant indispensable au métabolisme cellulaire. Son

Plus en détail

RÉGULATION de la GLYCÉMIE

RÉGULATION de la GLYCÉMIE Physiologie Moléculaire Cours06 02/04/08 FEUGEAS RÉGULATION de la GLYCÉMIE I. VALEURS USUELLES ET REGULATION PHYSIOLOGIQUE : A. Valeurs et variations usuelles : glycémie à jeun (sans apport alimentaire

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE

CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE CH 5 RÉGULATION DE LA GLYCEMIE I. les hormones : généralités 1. définition d'une hormone Substance sécrétée par une glande endocrine. Elle est libérée dans le sang et se retrouve dans toute la circulation

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nouvelles recommandations de dépistage et de prise en charge Fabienne Viala Carla Chatelet Définitions OMS: «DG = trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 DIABÈTE GESTATIONNEL Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 Qui dépister? Un dépistage universel doit être optimalement proposé entre 24 et

Plus en détail

objectifs Exploration biochimique de la glycémie, des cétoses, du diabète sucré P-Glucose prérequis Les points suivants sont supposés connus :

objectifs Exploration biochimique de la glycémie, des cétoses, du diabète sucré P-Glucose prérequis Les points suivants sont supposés connus : objectifs 1 2 1/ Comprendre le choix des moyens diagnostiques et les facteurs de variabilité préanalytique pour sélectionner les analyses adéquates et les moyens nécessaires 2/ Connaître l ordre de grandeur

Plus en détail

Hyponatrémie. Denis Oriot CHU de Poitiers

Hyponatrémie. Denis Oriot CHU de Poitiers Hyponatrémie Denis Oriot CHU de Poitiers Diagnostic clinique Risque constant d hyperhydratation intra-cellulaire Evaluation du MEC, de la volémie, de la diurèse +++ (étiologies) Risque d œdème cérébral

Plus en détail

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille

Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013. 10 défis pour le médecin de famille Association canadienne du diabète Lignes directrices de pratique clinique 2013 10 défis pour le médecin de famille Divulgation de conflits d intérêt potentiel Modérateur / conférencier / comité aviseur

Plus en détail

FORMATION INITIALE NOTIONS D ALCOOLOGIE

FORMATION INITIALE NOTIONS D ALCOOLOGIE POINTS ABORDÉS : L ALCOOLÉMIE LES EFFETS DE L ALCOOL LA DÉPENDANCE PSYCHOLOGIQUE LA DÉPENDANCE PHYSIQUE LES IDÉES REÇUES 1 L ALCOOLÉMIE : LES ÉQUIVALENCES 2 L ALCOOLÉMIE : NOMBRE DE VERRES (ÉQUIVALENTS)

Plus en détail

Réanimation Médicale. place un protocole?

Réanimation Médicale. place un protocole? Insulinothérapie intensive e en Réanimation Médicale Comment élaborer et mettre en place un protocole? L expérience nancéienne Sarah Tincelin - Isabelle Robinet Martine Lesny - Claire Méjean Service de

Plus en détail

Pharmacologie - Endocrinologie

Pharmacologie - Endocrinologie Pharmacologie - Endocrinologie Hélène Géniaux 4 décembre 2013 Service de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 Cours de Pharmacologie Spécialisée Médicaments du diabète Cours de Pharmacologie Spécialisée

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

LE MALADE DÉPENDANT Addictions : alcoolisme, toxicomanie, troubles du comportement alimentaire

LE MALADE DÉPENDANT Addictions : alcoolisme, toxicomanie, troubles du comportement alimentaire LE MALADE DÉPENDANT Addictions : alcoolisme, toxicomanie, troubles du comportement alimentaire Pr Jean Louis Senon, Dr Nemat Jaafari Dr Christelle Paillard, Dr Mélanie Voyer Faculté de Médecine Addictions

Plus en détail

Comment la glycémie est elle régulée?

Comment la glycémie est elle régulée? Comment la glycémie est elle régulée? La glycémie, quantité de glucose dans le sang, est un facteur primordial pour un bon état de santé. Bien que les apports de glucose soient très variables dans le temps,

Plus en détail

Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique. Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006

Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique. Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006 Mesure de la glycémie en milieu hospitalier : du pré-analytique au post-analytique Dr Michel Rossier, PD LCCC, HUG Septembre 2006 Introduction La glycémie: une analyse simple dans un monde complexe On

Plus en détail

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE

LA REGULATION DE LA GLYCEMIE Le début vous l avez fait avant les vacances cours de ce jours à partir du II Chap8 TS spécialité Thème 3 Restitution des acquis LA REGULATION DE LA GLYCEMIE http://img10.beijing2008.cn/20080824/img214581293.jpg

Plus en détail

La surveillance neurologique en réanimation médicale

La surveillance neurologique en réanimation médicale CONGRES ANNUEL DU CIRNE «L approche neurologique en réanimation» 11 OCTOBRE 2013 La surveillance neurologique en réanimation médicale Réanimation Médicale HCC Aurélie Baudesson Aurore Bihin Delphine Rué

Plus en détail

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta

Atelier PointSanté. Les incrétines & l utilisation du Byetta Atelier PointSanté Les incrétines & l utilisation du Byetta Au programme News Physiologie et traitement à disposition L effet incrétine Aspect pratique Byetta Algorythme décisionnel Le PointSanté en 7

Plus en détail

Tout travail effectué en condition de chaleur excessive constitue un risque pour la santé, quelle que soit la brièveté de l activité considérée.

Tout travail effectué en condition de chaleur excessive constitue un risque pour la santé, quelle que soit la brièveté de l activité considérée. Lucerne, le 1.6.2006 Factsheet Chaleur 1. Introduction Toute activité impliquant une exposition à la chaleur combinée avec des efforts intenses et le port de vêtements inappropriés provoque un échauffement

Plus en détail

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI ? Vous avez besoin de conseils sur la manipulation de vos stylos injecteurs d insuline ou sur votre lecteur de glycémie Sanofi Diabète? Des outils à votre service pour

Plus en détail

Informations personnelles

Informations personnelles Informations personnelles Remplir ou coller ici la vignette de votre mutuelle Vignette mutuelle Nom :... Prénom :... Âge :... Adresse :... Tél. :... Type de diabète :... Votre Traitement :... En cas d

Plus en détail

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC

Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Lecteur de glycémie FreeStyle InsuLinx MC Interprétation des rapports 1 Ajustement de l insulinothérapie via l analyse des graphiques téléchargés Hélène Gagné, Infirmière clinicienne Chantal Martineau,

Plus en détail