COMMISSION TPE, COMMERCE, ARTISANAT Compte rendu du 10/06 et synthèse.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMISSION TPE, COMMERCE, ARTISANAT Compte rendu du 10/06 et synthèse."

Transcription

1 COMMISSION TPE, COMMERCE, ARTISANAT Compte rendu du 10/06 et synthèse. Membres présents : Arnaud ANSEL (CMA Somme). Franck BILLIEZ (CMA Aisne) Stéphane BONNEFOND (CCI Péronne) Sarah BOUCHETOB (CRP/DAE) Philippe BOUTARD (CCI Amiens) Anne COULOMBE (DRCA) M. COURTYN (SASTI Aisne) Elisabete DE OLIVERA (CMA Oise) Sébastien DOTTIN (Le Roseau) Georges DUPUIS (UPJV) Anne GEGUNST-JACQUET (CG 80) Philippe GIFFARD (OSEO bdpme) Christophe HAELTERMANN (CCI Aisne) Dominique HAYNES (ADSIE) François HENNES (CCI Oise) Mme HEZEQUE (SASTI Somme) Michel LAMY (CRP/DAE) Jacky LEBRUN (CCI Oise) Jean- Paul LE HIR (CCI Abbeville) Mme NEVE-TORRES (SASTI Oise) La troisième réunion s est déroulée au Conseil Régional de Picardie et a permis d approfondir certaines thématiques abordées lors des réunions précédentes. Les principales difficultés rencontrées par les TPE ont de nouveau été rappelées et il a été préconisé de dépasser cette phase pour entrer de plein pied dans la proposition d actions concrètes. Une volonté d associer les SASTI (Services d Action Sociale des Travailleurs Indépendants), manifestée lors de la réunion précédente et la présence des trois représentants départementaux, ont permis de dégager de nouveaux axes de collaboration possible entre eux, les chambres consulaires et la Région. Les axes de travail dégagés sont les suivants : - 1 -

2 1. Transmission reprise d entreprises : Des chiffres brossant un panorama préoccupant de la situation ont été avancés lors des réunions précédentes : Parmi les chefs d entreprises des quelque entreprises artisanales que compte la région ( employés) et commerces, 25% ont plus de 55 ans, 32% ont plus de 50 ans. ¼ d entre eux n ont pas l intention de transmettre leur activité. Les principales entraves à la transmission ont été énumérées : - Manque de préparation de l opération de transmission complexe et longue -par le chef d entreprise en fin d activité (méconnaissance des modes de transmission possibles et de leurs conséquences juridiques, fiscales et comptables). - Vétusté, non-conformité des locaux et de l outil de production. - Surévaluation du fonds de commerce par le cédant. - Manque de repreneurs potentiels. Des actions sont proposées pour faciliter la reprise de ces entreprises, et les opérations pilotes menées par certaines chambres consulaires ont été présentées. Elles sont axées sur la détection et sensibilisation des futurs cédants : M. Billiez, représentant la chambre des métiers de l Aisne, a présenté son dispositif de détection et d accompagnement des futurs cédants en vue de la transmission (réalisation d un diagnostic, formation aux modes de transmission possibles, diffusion des annonces de fonds à céder. M. Ansel, représentant la chambre des métiers de la Somme, fait part d une démarche dans le même sens : étude typologique des entreprises à céder et accompagnement d une cinquantaine d entreprises à céder à travers un diagnostic et une sensibilisation. M. Le Hir, représentant la CCI d Abbeville a évoqué la réflexion à ce sujet à la fois sur la zone d intervention de la CCI d Abbeville mais aussi sur la zone d intervention de la CCI d Amiens. L opération de sensibilisation des chefs d entreprises artisanales du bâtiment lancée par la CAPEB a été évoquée. Il a été proposé de l assortir d une aide au titre d un diagnostic transmission qui serait pris en charge financièrement par l Etat et la Région. Plusieurs intervenants ont souligné que le diagnostic établi par les CMA dans le cadre des filières alimentaire et automobile, pouvait répondre à ce défi : à travers l aide à la modernisation et par l occasion qu il représente de sensibiliser, lorsque c est l hypothèse, le futur cédant. M. Billiez indique toutefois que la sensibilisation du cédant n est pas forcément la partie la plus ardue. Plus difficile encore est le repérage de repreneurs : manque d expérience, de formation, investissements... Le projet de loi Jacob a été évoqué, pour les mesures prévues élargissant les possibilités de tutorat pour accompagner la reprise d entreprise

3 2. Formation du chef d entreprise : Le constat de lacunes importantes en matière de formation chez les chefs d entreprises fait l unanimité. Ce problème de professionnalisation du chef d entreprise TPE a été identifié à deux niveaux : - Gestion de l entreprise (comptabilité, contrôle de marges, trésorerie, tableau de bord, etc). La difficulté résidant parfois dans l établissement d actes courants type devis, etc. - Mise en valeur du commerce, inscription dans une démarche de développement, d innovation commerciale. Face à ce constat, les préconisations suivantes ont été dégagées : - Le renforcement des programmes de soutien à la formation : Mme Coulombe, représentante de la DRCA, souligne l importance de favoriser «l investissement immatériel» et de consacrer plus d efforts à la formation, à l accompagnement du chef d entreprise, auquel l aide à l investissement matériel ne saurait constituer, à elle seule, une réponse efficace. - La sensibilisation des chefs d entreprise pour créer une réelle prise de conscience et une motivation pour s inscrire dans ce type de démarche. Se former est une question de volonté et de disponibilité : un chef d entreprise qui n a pas de salarié est peu enclin à suivre une formation. Il est proposé de mettre en place un dispositif de formation obligatoire pour le créateur ou le repreneur. M. Le Hir propose dans ce cadre, de conditionner l obtention d une aide directe, au suivi d une formation, si nécessaire. La motivation du chef d entreprise peut aussi être suscitée par l existence et l appartenance à un groupement de commerçants et artisans structuré et dynamique. Il incombe d apporter une attention particulière aux actions collectives qui s inscrivent dans une démarche de formation. M. Jacky Lebrun a évoqué le manque de formation et d équipement en informatique chez les commerçants, et s est interrogé sur les possibilités de favoriser cet accès. Les représentants consulaires donnent un aperçu d initiatives innovantes en matière de formation : Mme De Oliveira a évoqué un projet de la CMA Oise pour la formation à distance des chefs d entreprises jeunes (30 heures de cours de gestion) ; ce programme serait réalisé dans le cadre d une convention avec l université Jules Verne et le Pays de Bray. M. Bonnefond (CCI de Péronne) a présenté l Agorathèque, centre d expérimentation à la micro-informatique mis par en place par la CCI de Péronne à la disposition des commerçants, débouchant sur une formation informatique à la carte. Pour mémoire la région Picardie encourage les nouveaux chefs d entreprise artisanale à se former en leur attribuant une subvention liée à la perte du chiffre d affaires. Complémentaires et indissociables de la question de la formation du chef d entreprise, sont celles de la qualité, de la performance et de la communication déployées par le chef d entreprise autour de son offre

4 A cet égard, M. Haelterman (CCI de l Aisne) a souligné le fossé qui existe entre les commerçants qui rejoignent une grande enseigne et les indépendants qui communiquent peu ou mal autour de leur offre et n exploitent pas l originalité que celle-ci constitue par rapport à celle de leurs concurrents standardisés. Cette idée est relayée par M. Bonnefond qui évoque la difficulté croissante pour les indépendants à faire face à la concurrence des franchisés. M. Haelterman rappelle que l évaluation de la performance et du potentiel de développement de l entreprise est une démarche qui fait cruellement défaut aux entreprises. Il est notamment nécessaire pour elles de réaliser une évaluation du bilan financier pour définir des objectifs de développement. Cela passe par la sensibilisation du commerçant axe de travail de la CCI de l Aisne (sur le terrain + organisation de séminaires pour les commerçants) à s engager dans une telle évaluation. Les représentants des CCI d Abbeville et de Péronne ainsi que la DRCA, font écho à cette idée et à l importance d entrer dans une démarche de qualité et de labellisation des commerces, comme c est le cas dans d autres villes. 3. Entreprises en difficulté : Ont été évoquées les lacunes de formation pouvant conduire à ces difficultés (cf. supra), la nécessité de mettre en place des outils de veille, de repérage de signaux révélant les difficultés, suffisamment en amont pour que ces dernières soient traitées efficacement. C est sur cette thématique que l association des SASTI à l atelier a été recherchée. Mme Neve- Torres (SASTI Oise) a rappelé l originalité picarde des trois associations et présenté leur rôle de facilitateur, de soutien économique et psychologique au travailleur indépendant. Ce dernier, dans une situation de détresse économique, a parfois moins besoin de fonds, que de conseil et d appui (info législation sociale, obtention de délais auprès des banquiers, impôts, organismes sociaux, etc.). Il s agit d accompagner qualitativement l entrepreneur et d intervenir financièrement, le cas échéant, de manière souple et rapide. En complément des interventions actuelles des SASTI, M. Lamy (CRP/DAE) propose qu une réflexion soit engagée pour mettre en place un fonds d intervention mutualisé est dit favorable à la dotation d un fonds d intervention rapidement mobilisable, en faveur d entreprises traversant des difficultés ponctuelles. L opportunité de créer un groupe de travail, a dans ce cadre, été soulignée. 4. TPE, commerce, artisanat et territoires : La mobilisation d aides est, dans notre contexte géographique (rural), vitale afin d éviter la désertification des communes rurales et d assurer le maintien d activités diversifiées et de qualité. Il est nécessaire de maintenir, voir d améliorer la diversité des services aux habitants. Pour cela, plusieurs chantiers de travail ont été évoqués comme l appui à l implantation de points multiservices, l engagement dans une charte qualité «commerce, artisanat, services», l aide au maintien des marchés de plein vent, etc. M. Billiez a rappelé l importance, dans certaines zones, de regrouper en un seul point les commerces, de manière à rediriger les flux, en cours de monopolisation par les grandes surfaces, qui représentent pour le consommateur un gain de temps significatif

5 M. Jacky Lebrun a évoqué la nécessité de mobiliser la population en faveur du petit commerce, et d en appeler au «rôle citoyen» du consommateur, pour faire vivre les commerces de proximité. Mme Anne Degunst-Jacquet a présenté, dans ce cadre, les dispositifs du Conseil Général de la Somme, mobilisés dans le cadre d une convention signée avec la Région : subvention pour travaux d agencement pour les artisans en milieu rural, pour les commerçants dans les communes de moins de 2000 habitants, accompagnement et suivi de la gestion des jeunes entreprises (A2C), aides filière restauration (en cours). Concernant les conventions territoriales de développement concerté commerce, artisanat, tourisme, les dossiers suivants ont été évoqués : - Etude dans le St Quentinois : achevée avec fiches action, mais sans relais des élus locaux. - Stand by sur Chauny Tergnier. - Etude en cours sur le Grand Amiénois. - Positionnement de la Région sur le FIDARCO. 5. Transversal : M. Lamy a exposé l idée de mettre en place un outil extranet de suivi des porteurs de projets de création d entreprises. Cet outil, à terme, permettrait aux différents acteurs de renseigner et de partager des fichiers communs d entreprises répertoriant les formations et les aides financières dont celles-ci ont bénéficié. Conclusion : À travers les thèmes évoqués, certaines orientations se sont dessinées et des actions se sont imposées comme prioritaires : - Transmission reprise : sensibilisation et accompagnement du dirigeant de plus de 50 ans dans sa démarche de cession d activité, harmonisation de l intervention au niveau régional. - Formation du dirigeant : de nombreux dispositifs sont en place, qu il s agit de soutenir, sans négliger le travail de sensibilisation du cédant pour que ce dernier les sollicite. - Accompagnement des travailleurs indépendants en difficulté : mise en place d un groupe de travail (cf. supra)

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005

1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1. Reprises d entreprises de 1994 à 2005 1994 2004 Évolution en % Nombre d entreprises 2 277 618 2 591 510 + 13,8 Nombre d entreprises individuelles 1 404 689 1 401 038-0,3 Nombre total de créations 294

Plus en détail

Effectifs : 3 personnes

Effectifs : 3 personnes DÉLÉGATION RÉGIONALE AU COMMERCE ET À L'ARTISANAT Déléguée : Mme Dominique DURAND (depuis janvier 2007) Madame Joselyne FORTEA SANZ (jusqu en décembre 2006) 39 boulevard de la Trémouille 21 000 DIJON Tél.

Plus en détail

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013

Charte Automobile 2012-2015. CPREFP 7 mai 2013 Charte Automobile 2012-2015 CPREFP 7 mai 2013 1 Bilan de la Charte Automobile 2008 2011 2 L UIMM est engagée depuis 2008 dans le pilotage de la charte automobile avec les branches qui constituent cette

Plus en détail

FISAC REGLEMENT INTERIEUR

FISAC REGLEMENT INTERIEUR REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE LA MOSELLE FISAC OPERATION COLLECTIVE REGLEMENT INTERIEUR RELATIF AUX OPERATIONS DE MODERNISATION DES ENTREPRISES COMMERCIALES, ARTISANALES, ET DE SERVICES PREAMBULE

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012

Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 Convention de partenariat Bilan 2012 06/12/2012 La présente note établit le bilan pour l année 2012 de la convention entre la Région et la Safer Rhône- Alpes. S agissant de la première année d application,

Plus en détail

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES

LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES LA MAISON RÉGIONALE DES ENTREPRISES I. Présentation de l action La Région Guadeloupe a créé en 2007 une Agence régionale de développement économique (ARDE) afin de se doter d un outil performant capable

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1

Dossier de presse. 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise. 14 avril 2008 1 Dossier de presse 100 000ème Prêt à la Création d Entreprise 14 avril 2008 1 OSEO ET LA CREATION D ENTREPRISE..3 PRET A LA CREATION D ENTREPRISE....4 L objectif.. 4 Caractéristiques....4 PREMIERE ETUDE

Plus en détail

AIDES AUX ENTREPRISES. artisanat commerce tourisme. Le Conseil régional de Picardie soutient les projets des entreprises picardes

AIDES AUX ENTREPRISES. artisanat commerce tourisme. Le Conseil régional de Picardie soutient les projets des entreprises picardes AIDES AUX ENTREPRISES artisanat commerce tourisme Le Conseil régional de Picardie soutient les projets des entreprises picardes Le Conseil régional de Picardie participe activement au développement économique

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION REUNION D INFORMATION Commerce Artisanat - Service Saint Cézaire sur Siagne 3 Novembre 2014 SOMMAIRE Projets en cours de réflexion : Journée National du Commerce de proximité (JNCP) Eco-Défis Fonds d Intervention

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

forum transmission reprise

forum transmission reprise La rencontre entre cédants et repreneurs d ents haute gironde forum JEUDI SALLE FÊTES DES 15H-20HPugnac 21 octobre haute gironde forum Le Syndicat Mixte du Pays de la Haute Gironde (plus de 80 000 habitants,

Plus en détail

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010

2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 2 ème Réunion du Réseau «Perche Accueil» Nogent le Rotrou le vendredi 2 avril 2010 Ordre du Jour Bilan des actions 2009 Participation à Projets en Campagne Réalisation d un guide d accueil des porteurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

APAMAC/ISM/ MR /nov 2007 1

APAMAC/ISM/ MR /nov 2007 1 LES PROPOSITIONS DE L ARTISANAT POUR LE PROGRAMME OPERATIONNEL DU MASSIF CENTRAL APAMAC/ISM/ MR /nov 2007 1 «L artisanat, acteur central du massif» Première entreprise de France Première entreprise du

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 18 octobre 2010 DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 1 2 Les entreprises artisanales démontrent chaque jour leur vitalité et sont l un des moteurs de

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

Secteur géographique des actions Pays du Centre Bretagne

Secteur géographique des actions Pays du Centre Bretagne FICHE ACTION 1 : Mise en accessibilité des locaux recevant du public dans les entreprises artisanales et commerciales Descriptif et méthodologie de mise en œuvre 1 ère phase : Sensibilisation collective

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2013. «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer»

APPEL A PROJETS 2013. «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer» Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises APPEL A PROJETS 2013 «Accompagner les projets d'investissements des petites et très petites entreprises de production qui souhaitent se développer»

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

Le lundi 21 novembre 2011 de 9 h à 18h 00

Le lundi 21 novembre 2011 de 9 h à 18h 00 Organisé par la Chambre de Métiers et de l'artisanat de l'ariège, dans le cadre du Plan Entreprendre Midi-Pyrénées Initié par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées. Le lundi 21 novembre 2011 de 9 h à 18h

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

Profession : Expert-Comptable

Profession : Expert-Comptable Profession : Expert-Comptable La profession d expert comptable : La passion du conseil Le monde de l entreprise évolue, la profession d expert comptable aussi. L expert comptable, le conseiller financier

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI

Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI DOSSIER PRESSE 1 9 j u i n 2 0 1 3 Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI Signature des protocoles de collaboration entre la SIAGI et les Chambres de métiers et de l artisanat

Plus en détail

CRÉATION D ENTREPRISE REPRISE D ENTREPRISE CESSION D ENTREPRISE RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET D ENTREPRISE ENTREPRENDRE EN ROANNAIS

CRÉATION D ENTREPRISE REPRISE D ENTREPRISE CESSION D ENTREPRISE RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET D ENTREPRISE ENTREPRENDRE EN ROANNAIS CRÉATION REPRISE CESSION RÉUSSIR AVEC NOUS, VOTRE PROJET ENTREPRENDRE EN ROANNAIS Futurs chefs d entreprise ou cédants, Le Réseau Entreprendre en Roannais se mobilise pour vous accompagner tout au long

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle

LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle LES TERRITOIRES, ACTEURS DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE L exemple du Pays Mellois 8 septembre 2014 Melle L exemple du Pays Mellois Présentation du territoire Les acteurs Pays CBE CCI CMA CA Une démarche

Plus en détail

Préprogramme thématique

Préprogramme thématique Préprogramme thématique Avec plus de 100 conférences et ateliers sur 2 jours, le Salon des Entrepreneurs s impose comme un lieu de formation, d information et d échanges, incontournable pour les créateurs

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 17 DECEMBRE 2010 BP 2011 COMMISSION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE ET DE LA SECURITE CIVILE Direction Générale

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

CONVENTION FFCGEA -SIAGI

CONVENTION FFCGEA -SIAGI CONVENTION FFCGEA -SIAGI Entre : La Fédération Française des Associations de Gestion et de Comptabilité et des centres de Gestion et de l Economie de l Artisanat, association loi 1901 dont le siège est

Plus en détail

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR

Les solutions pour entreprendre. Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS. Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR Les solutions pour entreprendre Édition 2014 GUIDE DES PRESTATIONS Créateur, Repreneur, Nouveau dirigeant CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU VAR SOMMAIRE 3 INITIER VOTRE PROJET > Démarrer votre projet

Plus en détail

PREPROGRAMME THEMATIQUE

PREPROGRAMME THEMATIQUE PREPROGRAMME THEMATIQUE Procédure de réservation Pour réserver une conférence, téléchargez le dossier d inscription en cliquant ici. Parmi les thématiques proposées, choisissez celles que vous souhaitez

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

Réseau d accueil d Grand Perche

Réseau d accueil d Grand Perche Réseau d accueil d Grand Perche Réunion du vendredi 17 avril 2009 À Berd huis Sommaire Rappels sur le projet Retours d expd expériences d autres d territoires Quelle organisation pour le réseau r d accueil

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

Une vision claire de l expertise comptable

Une vision claire de l expertise comptable Une vision claire de l expertise comptable Toutes les prestations comptables et fiscales. L intégralité des prestations sociales. Les prestations juridiques d accompagnement. L ensemble des Depuis 1991,

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Séminaire mi-parcours SNB du 28/11/2013 à Paris Présentation du projet «Mise en œuvre d une animation territoriale en faveur de l intégration de la biodiversité dans les Chartes Forestières de Territoire

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS

CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS DOSSIER DE PRESSE - 18 JUIN 2014 CREATION DE LA SOCIETE D INVESTISSEMENT COMMUNE EPARECA / CAISSE DES DEPOTS Crédit photos : Philippe Caumes Le centre commercial Centre de l Europe - Hérouville-Saint-Clair

Plus en détail

COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita

COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita COMITE DE PILOTAGE RESEAU RURAL REGIONAL CORSE 28/03/2014 Corte Centre social A Rinascita Compte Rendu Présents : PINASCO Florence SMPB 04 95 56 28 89 paysdebalagne@orange.fr BOULANGER Albert CDI 06 80

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTION REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION SUBVENTION REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION SUBVENTION REPRISE D ENTREPRISE Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AIDE DEPARTEMENTALE A LA REPRISE D ENTREPRISE Les bénéficiaires

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Conditions générales d Utilisation

Conditions générales d Utilisation Conditions générales d Utilisation Chapitre 1 - Préambule Dans l objectif de ces missions d appui au développement du secteur artisanal, la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Tarn-et-Garonne (CMA

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Contacts Presse : Chambre de Métiers et Chambre de Commerce et Chambre d Agriculture de l Artisanat d Industrie Michel GEORJON Sandrine CARQUEX Rodhène POPINEAU Responsable

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Picardie

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Picardie Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Picardie 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

Atelier 2. La place de la formation des professionnels et des acteurs dans la mise en oeuvre de projets intégrés

Atelier 2. La place de la formation des professionnels et des acteurs dans la mise en oeuvre de projets intégrés Atelier 2 La place de la formation des professionnels et des acteurs dans la mise en oeuvre de projets intégrés Cadre et objectif de l'atelier Champ thématique Offre de formation intégrée Relais de la

Plus en détail

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION

INFORMATION SUBVENTIONS CREATION INFORMATION SUBVENTIONS CREATION Voici une liste non exhaustive des organismes qui peuvent vous aider : AIDE DU CONSEIL GENERAL DES VOSGES AIDE DEPARTEMENTALE AU PROJET D ENTREPRISE Les bénéficiaires Entre

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Besoin d être orienté-e? la Région vous guide

Besoin d être orienté-e? la Région vous guide PORTEURS DE PROJETS, ENTREPRISES Coup de Pouce Régional aux Très Petites Entreprises Besoin d être orienté-e? la Région vous guide Forum Internet Bourse Régionale Coopérative Chèque numérique Bourse Régionale

Plus en détail

Compte rendu par atelier : forum de la transition

Compte rendu par atelier : forum de la transition Compte rendu par atelier : forum de la transition Chaque restitution est détaillée de façon à respecter la fiche cadre remplie lors de la journée. L intérêt de ce compte rendu est de permettre à tous les

Plus en détail

2009-2011: une première mission de prospection exogène

2009-2011: une première mission de prospection exogène 2009-2011: une première mission de prospection exogène Le contexte Dès 2007, les acteurs institutionnels (Etat, Conseil Régional d'aquitaine, Conseil Général des Landes, Communautés de Communes d Hagetmau,

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Des services pour construire votre réussite

Des services pour construire votre réussite Rhône SAVOIR FAIRE MODERNITÉ TRANSMISSION QUALITÉ PROXIMITÉ APPRENTISSAGE COMPÉTENCE INNOVATION INDÉPENDANCE EXPERTISE CRÉATION La CMA vous accompagne! Des services pour construire votre réussite La CMA

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail