1 NOTIONS DE MÉTALLURGIE PHYSIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 NOTIONS DE MÉTALLURGIE PHYSIQUE"

Transcription

1 1 NTINS DE MÉTLLURGIE PHYSIQUE Liaisons entre atomes d un solide Michel Colombié Les solides, quels qu ils soient, sont formés d atomes liés entre eu par des forces sur lesquelles nous reviendrons. Rappelons d abord que les atomes sont constitués d un noyau central chargé positivement, autour duquel gravitent des électrons négatifs. Ces derniers sont organisés en différentes couches en général complètes à 8 électrons sauf la dernière. Nous noterons que l état le plus stable est atteint lorsque cette dernière couche contient, elle aussi, 8 électrons. Types de liaisons À partir des remarques précédentes, on comprendra que plusieurs types de liaison puissent eister entre atomes dans les solides Liaison covalente La liaison covalente est caractérisée par la mise en commun entre atomes d un ou de plusieurs électrons de façon à compléter leur couche etérieure à 8 électrons. Par eemple (figure 1.1), l atome de chlore possède 7 électrons sur sa couche etérieure : la mise en commun d un électron de chaque atome entraîne une liaison covalente entre deu atomes. utre eemple, le germanium possédant 4 électrons périphériques se combine avec 4 autres atomes de germanium : chacun mettra en commun un électron périphérique de façon à compléter toutes les couches etérieures à 8. Ces liaisons covalentes sont fortes et directionnelles. Liaison ionique Les atomes liés par des liaisons ioniques perdent ou gagnent un ou plusieurs électrons périphériques pour compléter leur couche etérieure à 8. Ils deviennent ainsi des ions positifs ou négatifs ; la liaison résulte de l attraction entre les ions de charges opposées. Par eemple, dans le cas du fluorure de lithium LiF, l atome de lithium perd son électron périphérique qui vient compléter la couche eterne du fluor (figure 1.1). Cette liaison ionique est encore une liaison forte. C est le cas de nombreu composés tels que les oydes métalliques, comme l 2 3, Mg, Ca, etc. Liaison métallique La liaison métallique (figure 1.1) se caractérise par la mise en commun des électrons de liaison qui sont répartis dans l ensemble du réseau d ions. insi, les métau sont constitués NTINS DE MÉTLLURGIE PHYSIQUE 5

2 Cl Cl Li F Liaison covalente de deu atomes de chlore Liaison ionique du fluorure de lithium Fe Fe CH 2 C H H N CH 2 Fe Fe Liaison métallique : ions Fe 2 dans le nuage électronique CH 2 N C CH 2 Liaison de Van der Waals. Réticulation du nylon Figure 1.1 Quatre types de liaisons. d ions occupant des positions déterminées, formant un réseau et baignant dans un «nuage électronique». La position des ions résulte des forces d attraction et de répulsion électrostatiques qui s eercent entre ces ions positifs et le nuage électronique délocalisé. Il s agit d une liaison moyennement forte. n comprendra cependant que, compte tenu de la «fleibilité» du nuage électronique, qui peut se déplacer à l intérieur de la structure, cette dernière est assez souple. En effet, s il manque localement un ou plusieurs ions, la structure sera préservée, le nuage électronique s adaptant pour maintenir les liaisons des autres ions. Nous verrons que cette propriété est à la base du comportement des matériau métalliques. Liaison de Van der Waals Dans beaucoup de molécules à liaisons covalentes, le centre des charges positives n est pas confondu avec celui des charges négatives ; il y a déformation des orbites eternes. Cela donne lieu à la formation de dipôles (figure 1.1). La liaison de Van der Waals est due à l attraction de ces molécules polarisées. C est, au contraire des précédentes, une liaison de faible intensité. Ce sont ces liaisons faibles qui, par eemple, relient entre elles les macromolécules par réticulation. Types de liaison et propriétés des matériau Les matériau céramiques (oydes, nitrures, carbures, etc.) sont caractérisés par des liaisons covalentes ou ioniques ; ces liaisons très fortes epliquent les températures de fusion et les résistances élevées de ces matériau. Ce seront donc des réfractaires, en général très durs mais fragiles. De même, les liaisons étant directionnelles, les atomes 6

3 ne pourront pas prendre toutes les positions pour être le plus proche possible ; leur densité sera donc relativement faible. Enfin, l ordre indispensable à ces types de liaison ne permet pas la présence de nombreu défauts dans la structure. Les faibles intensités des liaisons de Van der Waals epliquent, au contraire, que les polymères aient à la fois une température de fusion et une résistance mécanique très faibles. La liaison métallique de force moyenne entraîne pour les métau des résistances ou des duretés et des températures de fusion intermédiaires. N étant pas directionnelle, elle permet au atomes de se rapprocher au maimum, conduisant à des densités élevées et au structures les plus compactes. Enfin, sa fleibilité autorise une grande quantité de défauts, dont nous verrons l influence en particulier sur les propriétés mécaniques et la déformation plastique Ces quelques remarques epliquent donc l eistence des trois grandes familles de matériau : céramiques, métau, polymères et leurs principales propriétés. La métallurgie s intéressera à la deuième, caractérisée par la liaison métallique évoquée ci-dessus. n y rencontrera accessoirement des composés comme les carbures, les nitrures ou les oydes, de type céramique. Forces interatomiques. Modèle électrostatique Quel que soit le type de liaison parmi celles évoquées ci-dessus, les atomes sont donc liés entre eu par des forces d attraction ou de répulsion très directement fonction de leur distance. En première approimation, nous utiliserons le modèle atomique de l atome de Bohr ; selon ce modèle, les électrons chargés négativement sont maintenus en équilibre autour du noyau, sous l effet de leur interaction avec des charges positives. En considérant, toujours en première approimation, le cas de deu atomes (figure 1.2), les charges électriques de même signe créent un potentiel électrostatique de répulsion U r entre les atomes, alors que les charges de signes opposés créent un potentiel électrostatique d attraction U a. NTINS DE MÉTLLURGIE PHYSIQUE Figure 1.2 Deu atomes. Le potentiel d attraction U a est donné par la loi de Coulomb : U a = /. Le coefficient dépend des charges en présence ; il est négatif, car s agissant de forces d attraction, l énergie diminue si diminue. Le potentiel de répulsion est de la forme U r = B/ n, avec n, une constante de l ordre de 6 à 11 selon les matériau. La figure 1.3 représente la variation de U a, U r et du potentiel résultant U = U a U r en fonction de. Il présente un minimum pour une distance 0 correspondant à la position d équilibre des deu atomes. Par conséquent, cette position d équilibre des atomes à l état solide correspond à l eistence du puits de potentiel U 0 pour la distance 0. n constate que ce puits de potentiel est d autant plus profond, c est-à-dire que U 0 est 7

4 U F U r U F m o o U o U a Potentiel entre deu atomes Force entre deu atomes Figure 1.3 Variation de U et de F. d autant plus grand, que la valeur de n est élevée. U 0 représente en réalité l énergie de cohésion, c est-à-dire l énergie qu il faut fournir au matériau pour qu il passe de l état solide à l état gazeu où la distance entre atomes est très élevée : c est donc l enthalpie de sublimation H m correspondant au passage de l état solide à l état gazeu. L application d une force, par eemple de traction, entre les atomes entraînera évidemment un déplacement de la position d équilibre autour de 0 ; cela n est autre que le phénomène de déformation élastique des matériau correspondant au déplacement de l atome dans son puits de potentiel autour de sa position d équilibre. La force appliquée se calcule facilement : F du = d soit : F = d d B n Le module d élasticité peut s obtenir de même : E dσ df S = = = dε d df d S 0 soit, tous calculs faits : E = ( 1 n) S 0 0 La résistance à la rupture correspondrait à la valeur maimale de la force, soit F m : R m F m S 0 = = n 2 S 0 1 n m Ce modèle permet donc de comprendre la notion de cohésion et de rigidité des matériau solides, en particulier des métau. Ces caractéristiques, mesurées par R m et E, sont liées à la profondeur du puits de potentiel dans lequel se trouve l atome, c est-à-dire à la valeur du coefficient n compris entre 6 et 11. Par contre, cette théorie présente deu difficultés : 8

5 1. Compte tenu des valeurs de n comprises entre 6 et 11, on calcule facilement que E R m r, epérimentalement, cette relation n est pas vérifiée. Pour un acier, par eemple, R m E = MPa= MPa (E 210 GPa) r en pratique Rm 800/1 000 MPa soit de l ordre de 20 fois inférieur. 2. La déformation élastique du matériau correspondrait au déplacement le long de la courbe de 0 à m. n constate, la courbe n étant pas linéaire, que la force n est pas proportionnelle au déplacement, ce qui est contraire à la loi de Hooke constatée epérimentalement. Nous epliquerons ultérieurement ces deu contradictions rchitecture cristalline Systèmes et réseau cristallins Dans un métal ou un solide en général, chaque ion ou chaque atome occupe une position bien définie dans l espace, non seulement par rapport à ses premiers voisins, mais aussi par rapport à tous les autres atomes. n dit qu il eiste un ordre à grande distance. L ensemble de la répartition des atomes ou des ions présente une symétrie telle que toute la structure peut être décrite par la translation selon trois aes d un motif constant. De façon tout à fait générale, ce motif peut être défini par un parallélépipède caractérisé par (figure 1.4) : trois vecteurs a, b et c, porté par trois aes, y et z, formant entre eu trois angles α, β et γ. Le parallélépipède ainsi défini est une maille primitive. Selon les relations qui s établissent entre les trois longueurs a, b et c et les trois angles α, β, et γ, on distingue 7 systèmes cristallins différents. Chaque sommet de la maille primitive est un nœud. En plaçant d autres nœuds, soit au centre de la maille, soit au centre de ses bases, soit au centre de ses si faces, on obtient 14 réseau cristallins ou réseau de Bravais. NTINS DE MÉTLLURGIE PHYSIQUE z a c γ α β b y Maille élémentaire Figure 1.4 Maille élémentaire. 9

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009

Chapitre 3 : Liaisons chimiques. GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Chapitre 3 : Liaisons chimiques GCI 190 - Chimie Hiver 2009 Contenu 1. Liaisons ioniques 2. Liaisons covalentes 3. Liaisons métalliques 4. Liaisons moléculaires 5. Structure de Lewis 6. Électronégativité

Plus en détail

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu

Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES. Contenu Cours 11-2 LES CÉRAMIQUES Technologie des matériaux TTT 1 Contenu 1 Définition 2 Classification 3 Propriétés 4 Matériaux 5 Fabrication Technologie des matériaux TTT 2 1 Céramiques courantes Briques Marbres

Plus en détail

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS

CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS CHAPITRE 2 LES COMPOSÉS CHIMIQUES ET LES LIAISONS 2.1 - La formation de liaisons ioniques et covalentes 2.2 - Les noms et les formules des composés ioniques et moléculaires 2.3 - Une comparaison des propriétés

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion

Chap. V : Propriétés physiques et chimiques et tableau périodique. r anion V.1. Propriétés physiques V.1.a. Le rayon atomique Dans une même colonne quand on change de période n d'une unité, le volume effectif de l atome croît brusquement dans une même colonne r quand n. Au sein

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Effets inductifs et mésomères

Effets inductifs et mésomères CHIMIE RGANIQUE (Stage de pré-rentrée UE1) Effets inductifs et mésomères bjectifs: Découvrir les effets électroniques inductifs et mésomères. Aborder l ordre de priorité des groupes fonctionnels donneurs

Plus en détail

Cours CH2. Molécules & solvants moléculaires

Cours CH2. Molécules & solvants moléculaires Cours C2 Molécules & solvants moléculaires David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Structure des ions et des molécules - Modèle de la

Plus en détail

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental Compétences travaillées : Extraire une information utile Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental E1. Construire le modèle moléculaire de la molécule

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

Mécanique du solide et des matériaux

Mécanique du solide et des matériaux Mécanique du solide et des matériaux Élasticité-Plasticité-Rupture Jean-Claude Charmet Documents concernant l enseignement (Cours, TD, Préceptorats, TP) sur http ://www.pmmh.espci.fr/fr/enseignement Rubrique

Plus en détail

O contient deux atomes d hydrogène et un seul atome d oxygène. Pourquoi?

O contient deux atomes d hydrogène et un seul atome d oxygène. Pourquoi? 1. La molécule d eau L eau est composée d oxygène et d hydrogène. Elle possède des propriétés extraordinaires qui ont permis en particulier le développement de la vie sur la Terre : c est par exemple l

Plus en détail

Savoir son cours. Liaisons chimiques exercices COMP.1 QCM : Vrai ou faux? Polarité d un solvant :

Savoir son cours. Liaisons chimiques exercices COMP.1 QCM : Vrai ou faux? Polarité d un solvant : COMP.1 Liaisons chimiques exercices Savoir son cours QCM : Vrai ou faux? Plus l électronégativité un atome est élevée, plus celui-ci attire à lui les électrons. Une liaison entre eux atomes A et B est

Plus en détail

1. Propriétés mécaniques

1. Propriétés mécaniques Cours de choix des matériaux, EPFL, semestre d été 2003 Catherine Tomicic Julien Plojoux Olivier Schmid Olivier Comte Introduction Etude de cas : choix des matériaux pour une prothèse dentaire Rapport

Plus en détail

Les composites thermoplastiques

Les composites thermoplastiques Les composites thermoplastiques Définition Par définition, un thermoplastique (anglais :thermoplast) est un matériau à base de polymère (composé de macromolécules) qui peut être mis en forme, à l état

Plus en détail

La classification périodique des éléments chimiques

La classification périodique des éléments chimiques I] La classification périodique I- / Historique Depuis le début du 19 ème siècle, divers scientifiques ont cherché à classer les éléments chimiques dans un tableau. 1 er essai : B. de Chamcourtois (1862)

Plus en détail

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX : PARTIE POLYMÈRES

PHYSIQUE DES MATÉRIAUX : PARTIE POLYMÈRES PHYSIQUE DES MATÉRIAUX : PARTIE 1 Pr. J. Lecomte-Beckers Chapitre 4 : Température de transition des polymères 4.1 La transition vitreuse Les polymères peuvent montrer deux comportements. PMMA Polystyrène

Plus en détail

Cours CH1. Structure électronique des atomes

Cours CH1. Structure électronique des atomes Cours CH1 Structure électronique des atomes David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 L atome et l élément chimique 1 1.1 Constitution de

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire)

Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Analyse des propriétés de matériaux sous choc par simulations moléculaires (Monte Carlo et dynamique moléculaire) Laurent Soulard CEA-DAM Ile-de-France laurent.soulard@cea.fr 1 Problématique La DAM est

Plus en détail

CH 1. Liaisons-Isoméries. Formations de liaisons Structures moléculaires

CH 1. Liaisons-Isoméries. Formations de liaisons Structures moléculaires 1. Liaisons-Isoméries Formations de liaisons Structures moléculaires 1. LIAISNS-ISMERIES 1. Rappel : atomes et électrons Quelques éléments importants du tableau de Mendeleev n M n' numéro atomique masse

Plus en détail

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE

DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE DE L ATOME A LA MOLECULE ORGANIQUE I L atome de carbone dans la molécule 1) L atome de carbone C(Z=6) : [He] 2s 2 2p 2 V=2 à l état fondamental V=4 à son état excité 99,99 % des atomes de carbone de la

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

La liaison chimique et les états de la matière. Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb

La liaison chimique et les états de la matière. Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb La liaison chimique et les états de la matière Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb Plan 1. Les liaisons fortes 1.1 La liaison covalente La théorie des orbitales moléculaires La théorie

Plus en détail

BRASSEUR LYCEE MONTAIGNE

BRASSEUR LYCEE MONTAIGNE THEME 1. LA SANTE CHAP 3. LES EDIFICES CHIMIQUES 1. LES REGLES DU DUET ET DE L OCTET. 1.1. STABILITE CHIMIQUE DES GAZ NOBLES. Les gaz nobles sont les éléments chimiques: - Hélium He; - Néon Ne, Argon Ar,

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

2. Propriétés thermiques

2. Propriétés thermiques 2. Propriétés thermiques Elles permettent d interpréter les réactions d un matériau aux variations de la température 1. Capacité thermique 2. Dilatation thermique 3. Conductivité thermique Energie de liaison

Plus en détail

Rappels atomistiques, structure des métaux, des alliages et des céramiques

Rappels atomistiques, structure des métaux, des alliages et des céramiques Rappels atomistiques, structure des métaux, des alliages et des céramiques Société Francophone de Biomatériaux Dentaires A. RASKIN Date de création du document 2009-2010 Table des matières I ENC :... 3

Plus en détail

Cours - Physique. Yannick DESHAYES Maître de conférences Laboratoire IMS yannick.deshayes@ims-bordeaux.fr Tel : 0540002857/0665302965

Cours - Physique. Yannick DESHAYES Maître de conférences Laboratoire IMS yannick.deshayes@ims-bordeaux.fr Tel : 0540002857/0665302965 Cours - Physique Yannick DESHAYES Maître de conférences Laboratoire IMS yannick.deshayes@ims-bordeaux.fr Tel : 0540002857/0665302965 Page perso IMS : http://extranet.ims-bordeaux.fr/ims/pages/pageaccueilperso.php?email=yannick.deshayes

Plus en détail

Structures électroniques et géométrie des molécules

Structures électroniques et géométrie des molécules Structures électroniques et géométrie des molécules Sommaire I) La liaison covalente localisée.2 A. Notations de Lewis des atomes 2 B. La règle de l octet 2 C. Notations de Lewis des molécules et des ions

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb IV.1 IV.1 : La Force électrique Si on frotte vigoureusement deux règles en plastique avec un chiffon, celles-ci se repoussent. On peut le constater

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T

S.A. au capital de 352 275.- euros r.c.s. Versailles B 331 815 266 00035 code NAF 511T 9 Rue de la Gare 78640 Villiers Saint Frédéric Tel : 01 34 89 68 68 Fax : 01 34 89 69 79 APPAREIL DE TEST DE DURETE, ADHERENCE RESISTANCE à LA TRACTION, FLEXION, ARRACHEMENT.. L appareil ROMULUS se compose

Plus en détail

Plan du chapitre «Milieux diélectriques»

Plan du chapitre «Milieux diélectriques» Plan du chapitre «Milieux diélectriques» 1. Sources microscopiques de la polarisation en régime statique 2. Etude macroscopique de la polarisation en régime statique 3. Susceptibilité diélectrique 4. Polarisation

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

HOURIEZ Xavier HANAT François. Culture Générale 2003/2004. avec Michaël Karkut L.P.M.C

HOURIEZ Xavier HANAT François. Culture Générale 2003/2004. avec Michaël Karkut L.P.M.C HOURIEZ Xavier HANAT François Culture Générale 2003/2004 le MICROSCOPE à EFFET TUNNEL avec Michaël Karkut L.P.M.C IIntroductiion L exploration du nanomonde a été permise par la découverte en 1981 du microscope

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47 Table des matières Chapitre 1- Atomistique... 17 1. Structure de l atome... 17 2. Modèle corpusculaire : cas de l atome H... 19 2.1 Objectif... 19 2.2 Modèle de Rutherford... 19 2.3 Modèle de Bohr... 20

Plus en détail

La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la

La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la Chimie et voitures de Formule 1 8 CHI MIE ET VOITURES DE FORMULE 1 La Formule 1 offre un spectacle qui fascine le public tant par la vitesse que par la technique qui y est liée. Qui, en voyant ces bolides,

Plus en détail

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE)

Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) C 2 maîtrisé Carburants diversifiés Véhicules économes Raffinage propre Réserves prolongées Batteries lithium-ion pour véhicules hybrides (VEH) et électriques (VE) Recherche de nouveaux électrolytes Dane

Plus en détail

dr. ir. L. Vasseur 4 th Concrete Innovation Forum Heusden-Zolder 14-02 - 2011

dr. ir. L. Vasseur 4 th Concrete Innovation Forum Heusden-Zolder 14-02 - 2011 Plats collés dr. ir. L. Vasseur 4 th Concrete Innovation Forum Heusden-Zolder 14-02 - 2011 SOMMAIRE - TYPES DE FIBRES - APPLICATIONS - EXEMPLES SOMMAIRE - TYPES DE FIBRES (GFRP CFRP AFRP) - APPLICATIONS

Plus en détail

Critères de sélection des matériaux

Critères de sélection des matériaux Critères de sélection des matériaux Quels outils pour faire le meilleur coix? Jean Colombani 04 7 44 85 70 jean.colombani@univ-lyon1.fr Laurent Joly 04 7 43 6 11 laurent.joly@univ-lyon1.fr Vittoria Piscedda

Plus en détail

Cours de résistance des matériaux

Cours de résistance des matériaux ENSM-SE RDM - CPMI 2011-2012 1 Cycle Préparatoire Médecin-Ingénieur 2011-2012 Cours de résistance des matériau Pierre Badel Ecole des Mines Saint Etienne Première notions de mécanique des solides déformables

Plus en détail

Comportement. mécanique des polymères

Comportement. mécanique des polymères Comportement mécanique des polymères Noëlle BILLON Comportement mécanique des polymères Généralités Effet de la température a) Présentation b) Faibles déformation Notion de transitions c) Autres caractéristiques

Plus en détail

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière

Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Contenu pédagogique des unités d enseignement Semestre 1(1 ère année) Domaine : Sciences et techniques et Sciences de la matière Algèbre 1 : (Volume horaire total : 63 heures) UE1 : Analyse et algèbre

Plus en détail

III Présentation de l Univers

III Présentation de l Univers III Présentation de l Univers 3- L'élément chimique Exercices d'applications A- Entourer la (les) bonne(s) réponse(s) 1. Les éléments situés dans la 1 ère colonne de la classification : a) constituent

Plus en détail

LES MOLECULES: REPRESENTATION CORRECTION

LES MOLECULES: REPRESENTATION CORRECTION LES MOLECULES: REPRESENTATION CORRECTION I REPRESENTATION DE LEWIS DES MOLECULES 1) Les atomes Les atomes sont représentés conventionnellement par des boules de couleur. A chaque élément chimique correspond

Plus en détail

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211

Binaires. M (g/mol) 78,114 154,211 1 ) Le benzène (B) et le diphényle (D) forment des solutions idéales à l état liquide, par contre les solides ne sont pas miscibles. a) Déterminer la température de fusion du mélange en fonction de la

Plus en détail

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide

Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Etude du comportement en mécanique de la rupture de l acier T91 en milieu sodium liquide Samuel HEMERY (2 e année) Directeur de thèse: Thierry Auger (CNRS) Encadrant CEA: Jean Louis Courouau (DPC/SCCME/LECNA)

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

Diagramme D équilibre Binaire

Diagramme D équilibre Binaire Chapitre 4 : Diagramme D équilibre Binaire Objectifs spécifiques : -Connaitre les phases d une composition chimique de deux éléments en différentes températures. - maitriser la lecture d un diagramme d

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques

insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques insti Prestations analytiques Chimie minérale Chimie organique Chimie nucléaire Analyses physico-chimiques Dominique Robin Ricardo Stouvenel Frédéric Jaquenod Gilles Triscone Martina Zsely-Schaffter Des

Plus en détail

Effets électroniques-acidité/basicité

Effets électroniques-acidité/basicité Université du Maine Faculté des Sciences Retour Révisions de cours Effets électroniquesacidité/basicité Il est très important dans un cours de himie organique de connaitre ces notions qui vont intervenir

Plus en détail

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE

Usage personnel uniquement. 2008 R. BALDERACCHI Page 1 DICTIONNAIRE DES TERMES UTILISES EN SCIENCES PHYSIQUES AU COLLEGE Abscisse : dans un graphique, l abscisse est l axe parallèle au bord inférieur de la feuille ou au horizontal au tableau. On représente généralement le temps sur l abscisse. Air : l air est un mélange

Plus en détail

Schéma de Lewis des molécules et structures spatiales

Schéma de Lewis des molécules et structures spatiales Schéma de des molécules et structures spatiales Décrire à l aide des règles du «duet» et de l octet les liaisons que peut établir un atome (, N,, ) avec les atomes voisins. Interpréter la représentation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT)

Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Thermoplastiques renforcés fibres longues (LFT) Procédé de fabrication des Celstran: Pultrusion Rovings de fibres Extrudeuse Tirage Granulation Polymère fondu Procédé d imprégnation Granulés en forme de

Plus en détail

Méthodes géophysiques et géochimiques

Méthodes géophysiques et géochimiques Méthodes géophysiques et géochimiques 1.3. TD Introduction Il y a 4.567 milliards d années (Ga), au moment où le nuage de gaz et de poussière qui va constituer le système solaire s effondre sur lui même,

Plus en détail

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE

prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE chapitre i prérequis 1. ÉLÉMENTS USUELS DE LA CHIMIE ORGANIQUE La chimie organique a pour objet l'étude des composés du carbone. Restreinte à l'origine aux composés du carbone que l'on pouvait extraire

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

Une petite introduction à la science des matériaux avec une attention particulière pour le matériel médical

Une petite introduction à la science des matériaux avec une attention particulière pour le matériel médical Stérilisation et re-stérilisation : quelle influence sur la surface des instruments? Une petite introduction à la science des matériaux avec une attention particulière pour le matériel médical Stérilisation

Plus en détail

CHAPITRE I : INTRODUCTION, STRUCTURE, DEFAUTS

CHAPITRE I : INTRODUCTION, STRUCTURE, DEFAUTS CHAPITRE I : INTRODUCTION, STRUCTURE, DEFAUTS A.-F. GOURGUES-LORENZON INTRODUCTION L évolution spectaculaire de la diversité et des performances des matériaux est due à une compréhension et à une maîtrise

Plus en détail

Chimie Générale Notions et exercices résolus

Chimie Générale Notions et exercices résolus Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Echahid Hamma Lakhdar El Oued Chimie Générale Notions et exercices résolus 1 ère année S.N.V. S.M. Rassemblés par : Mr.

Plus en détail

Cours de Résistance des Matériaux (RDM)

Cours de Résistance des Matériaux (RDM) Solides déformables Cours de Résistance des Matériau (RDM) Structure du toit de la Fondation Louis Vuitton Paris, architecte F.Gehry Contenu 1 POSITIONNEMENT DE CE COURS... 2 2 INTRODUCTION... 3 2.1 DEFINITION

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos Comment utiliser cet ouvrage? Chapitre 1 La boîte à outils du chimiste

Table des matières. Avant-propos Comment utiliser cet ouvrage? Chapitre 1 La boîte à outils du chimiste Table des matières Avant-propos Comment utiliser cet ouvrage? X XII Chapitre 1 La boîte à outils du chimiste Fiche 1 La molécule 2 Fiche 2 La mole 4 Fiche 3 Les conventions de représentation 6 Fiche 4

Plus en détail

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les différents états de la matière LES PRINCIPAUX ETATS DE LA MATIERE ETAT SOLIDE ETAT LIQUIDE ETAT PÂTEUX ETAT GAZEUX Les différents états de la matière

Plus en détail

Partie V: Propriétés mécaniques des matériaux

Partie V: Propriétés mécaniques des matériaux Partie V: Propriétés mécaniques des matériaux Chapitre 14 Propriétés mécaniques Pour beaucoup de matériaux, les propriétés mécaniques déterminent leurs applications potentielles. Ce chapitre fournit une

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES CAPITRE VI : YBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES VI.1 : YBRIDATION DES ORBITALES ATOMIQUES. VI.1.1 : Introduction. La théorie d hybridation a été développée au cours des années 1930, notamment par le chimiste

Plus en détail

PHÉNOMÈNES DE LA COMBUSTION RÉACTIONS RADICALAIRES DE COMBUSTION

PHÉNOMÈNES DE LA COMBUSTION RÉACTIONS RADICALAIRES DE COMBUSTION Ingénieurs en Sécurité Industrielle Inflammabilité - Lutte contre l'incendie PÉNOMÈNES DE LA COMBUSTION RÉACTIONS RADICALAIRES DE COMBUSTION I - RÉACTIONS RADICALAIRES DE COMBUSTION... 1 1 - Atomes - Molécules

Plus en détail

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Corrigés du Thème 1 :

Corrigés du Thème 1 : Thème 1 : Corrigés des exercices Page 1 sur 9 Corrigés du Thème 1 : Création : juin 2 003 Dernière modification : juin 2005 Exercice T1_01 : Evaluation de la taille d une molécule d eau Dans 1g ( 1 cm

Plus en détail

Eléments de Physique Nucléaire

Eléments de Physique Nucléaire Eléments de Physique Nucléaire 1 SOMMAIRE Chapitre I : Caractéristiques générales du Noyau Chapitre II : Énergie de liaison du Noyau Chapitre III : Transformations radioactives Chapitre IV : Réactions

Plus en détail

Microscopie à force atomique

Microscopie à force atomique Microscopie à force atomique DETREZ Fabrice Table des matières 1 Principe 2 2 Analyse structurale 3 3 Interactions pointes surfaces 4 4 Boucle d asservissement et contrastes 6 5 Traitement des Images 8

Plus en détail

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS 1 LES MOLÉCULES: UNE MOLÉCULE, C'EST UN ENSEMBLE DE PLUSIEURS ATOMES LIÉS CHIMIQUEMENT. UNE LIAISON CHIMIQUE, C'EST LE

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Structure des molécules

Structure des molécules Structure des molécules La connaissance de la structure de la matière, ébauchée en Seconde, se concrétise par une modélisation des liaisons entre les atomes, au sein des molécules. Cette modélisation,

Plus en détail

MATERIAUX ET PRODUITS DE SUBSTITUTION DE L AMIANTE. C. Colloca. Abstract

MATERIAUX ET PRODUITS DE SUBSTITUTION DE L AMIANTE. C. Colloca. Abstract MATERIAUX ET PRODUITS DE SUBSTITUTION DE L AMIANTE C. Colloca Abstract Au CERN, comme à l etérieur, depuis de nombreuses années, des matériau fibreu sont utilisés dans les matières et produits à usage

Plus en détail

Théories de Lewis et de Gillepsie. Théorie de Lewis I- THEORIE DE LEWIS : REGLE DE L'OCTET...4. 1- Rappels concernant l atome... 4. a- Symbole...

Théories de Lewis et de Gillepsie. Théorie de Lewis I- THEORIE DE LEWIS : REGLE DE L'OCTET...4. 1- Rappels concernant l atome... 4. a- Symbole... Théorie de Lewis Plan (liquer sur le titre pour accéder au paragraphe) ********************** I- TERIE DE LEWIS : REGLE DE L'TET...4 1- Rappels concernant l atome... 4 a- Symbole... 4 b- Electronégativité...

Plus en détail

1) Solides amorphes et solides cristallins 2) Le modèle du cristal parfait 3) Définitions fondamentales de cristallographie

1) Solides amorphes et solides cristallins 2) Le modèle du cristal parfait 3) Définitions fondamentales de cristallographie CRISTALLOGRAPHIE PLAN DU COURS I L état cristallin 1) Solides amorphes et solides cristallins 2) Le modèle du cristal parfait 3) Définitions fondamentales de cristallographie II Les métaux 1) La liaison

Plus en détail

SM3. Exercices supplémentaires

SM3. Exercices supplémentaires PTSI Exercices Structure de la matière 2012-201 SM Exercices supplémentaires Ex-SM.6 Aluminium et composés Le chlorure d aluminium a pour formule AlCl. 1) Donner sa formule de Lewis et préciser, en la

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

1 Matériaux naturels et artificiels

1 Matériaux naturels et artificiels 1 Matériaux naturels et artificiels MATÉRIAUX ATURELS ET ARTIFIIELS Matériaux naturels Les matériaux naturels sont issus de la nature. Ils peuvent être d origine animale (laine, peau ) ou végétale (coton,

Plus en détail

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse

Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière. E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse Du kev au GeV : La température à l assaut de la matière E. Suraud, Univ. P. Sabatier, Toulouse La température, source de «désordre» ou source «d ordre»? Plan Température source de «désordre» Température

Plus en détail

Centre Antoine-de-Saint-Exupéry. SOUDEUSE À FROID Principe de fonctionnement, opération et entretien

Centre Antoine-de-Saint-Exupéry. SOUDEUSE À FROID Principe de fonctionnement, opération et entretien Centre Antoine-de-Saint-Exupéry SOUDEUSE À FROID Principe de fonctionnement, opération et entretien Préparé par : Michel Brassard Avril 2003 TABLE DES MATIÈRES 1. LES CARACTÉRISTIQUES DES MÉTAUX 3 1.1.

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

TD N 6 STRUCTURE ELECTRONIQUE DES MOLECULES

TD N 6 STRUCTURE ELECTRONIQUE DES MOLECULES TD N 6 TRUCTURE ELECTRONIQUE DE MOLECULE EXERCICE 1 : COMPOE DU CARBONE Dioxye e carbone : CO Représentation e Lewis L écriture e la représentation e Lewis une espèce chimique (molécule ou ion) peut se

Plus en détail

Géométrie des molécules / Théorie de Gillespie

Géométrie des molécules / Théorie de Gillespie La structure d une molécule permet d en expliquer en grande partie les propriétés chimiques. Ceci est particulièrement important dans le cas des molécules biologiques. Une légère modification de la structure

Plus en détail

Projet Calcul Etude d un étau Annexes

Projet Calcul Etude d un étau Annexes Projet Calcul Etude d un étau Annexes TUTEUR D ÉTUDE Stephane BOCHARD ENSEIGNANT ENSIBS RAPPORT REALISE PAR Neji EL KHAIRI Alexis GERAY Année universitaire 2014-2015 Tables des annexes Annexes 1 : Étude

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

Physique générale II Examen Problème 1 Prof. Jean-Philippe Ansermet

Physique générale II Examen Problème 1 Prof. Jean-Philippe Ansermet Physique générale II Examen Problème 1 Prof. Jean-Philippe Ansermet 25 juin 2013-12h15-15h15 Nom : l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 Prénom : l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l 2 l

Plus en détail