La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va?"

Transcription

1 La démographie, l économie et les finances publiques : où est-ce qu on s en va? Colloque Retraites et placements Cercle Finance du Québec et Association CFA Québec Québec, novembre 2014 Pierre Fortin (alias : Département des sciences économiques Université du Québec à Montréal

2 Ouverture «La croissance économique est un mystère.» Elhanan Helpman (The Mystery of Economic Growth, 2004) «La démographie explique à peu près les deux tiers de n importe quoi.» Dave Foot (Boom, Bust & Echo, 1996) 2

3 Comment ça va la croissance? 3

4 La capacité de nos de créer la richesse est aussi bonne qu aux É-U et meilleure qu en Ontario 150 Évolution comparative du revenu réel PAR HABITANT D'ÂGE ACTIF aux États-Unis, en Ontario et au Québec de 1989 à 2014 (1989 = 100) QC É-U 120 ON Note : Revenu réel par habitant d'âge actif = PIB (Indice des prix de la demande intérieure finale x Population totale de 15 à 64 ans) Sources : BEA ; BLS ; FMI ; Statcan ; MFQ ; MFO. 3

5 mais la population de 15 à 64 ans a crû beaucoup moins chez nous que chez eux 140 Évolution comparative de la population de 15 à 64 ans aux États-Unis, en Ontario et au Québec de 1989 à 2014 (1989 = 100) 135 ON É-U QC Sources : BLS ; Statcan. 5

6 ce qui a sensiblement ralenti notre croissance économique totale 200 Évolution comparative du revenu réel TOTAL aux États-Unis, en Ontario et au Québec de 1989 à 2014 (1989 = 100) É-U ON QC Note : Revenu réel total = PIB Indice des prix de la demande intérieure finale Sources : BEA ; FMI ; Statcan ; MFQ ; MFO. 6

7 Mais d où vient donc la bonne performance économique de nos 15-64? Par définition, on a : PIBR/N1564 = (PIBR/E)*(E/N1564) i.e., PIB réel par habitant de = Productivité x Taux d emploi des Question : la bonne performance relative de nos vient-elle du progrès plus rapide de leur productivité ou de l essor plus marqué de leur taux d emploi? 7

8 La bonne performance de nos depuis 20 ans est due à l essor de leur taux d emploi % 78 Évolution du taux d'emploi (emploi total en pourcentage de la population de 15 à 64 ans) au Québec, en Ontario et aux États-Unis de 1993 à USA ON ON QC USA QC Sources : Statistique Canada ; U.S. Bureau of Labor Statistics. 8

9 car, en productivité, pas fort 150 Évolution comparative de la productivité (PIB réel par employé) aux États-Unis, en Ontario et au Québec de 1989 à 2014 (1989 = 100) 140 É-U ON QC Sources : BEA ; BLS ; FMI ; Statcan ; MFQ ; MFO. 8

10 et en investissement, pas fort-fort non plus Investissement non résidentiel aux États-Unis, au Québec et dans les autres provinces canadiennes (pétrolières ou non) (moyenne des années 2007 à 2012, en pourcentage du PIB) % provinces pétrolières Québec 6 provinces non pétrolières États-Unis Sources : Statistique Canada ; U.S. Department of Commerce. 10

11 Le défi démographique : optimiser les ressources qu on a 11

12 La baisse de notre population de 15 à 64 ans va se poursuivre Évolution réelle et projetée de la population de 15 à 64 ans du Québec de 1998 à 2018 (en milliers de personnes) 5,500 5,400 5,300 5, : /an : /an 5,100 5,000 4, Sources : Statistique Canada de 1998 à 2013 ; raccordement au scénario de l'institut de la statistique du Québec de 2013 à

13 Heureusement, l emploi remonte parmi les % 65 Taux d'emploi de la population de 55 à 64 ans au Québec et en Ontario de 1976 à 2013 (en %) Ontario Québec Source : Statistique Canada. 13

14 Il faut maintenir l effort en persévérance scolaire Pourcentage qui n'ont aucun diplôme et pourcentage qui détiennent un bac universitaire parmi les au Québec, en Ontario et aux États-Unis en 2013 % Taux de sans-diplôme Taux de détention d'un bac universitaire QC ON USA 10 QC ON USA 0 Sources : Statistique Canada ; U.S. Census Bureau. 14

15 Les compétences de base : nos «flots» sont forts en math, moins en lecture Score moyen des jeunes de 15 ans en mathématiques et en lecture dans l'enquête internationale PISA de l'ocde en 2012 (moyenne de tous les pays = 496) QC Score en math ON Score en lecture QC ON 500 USA 480 USA 460 Source : OCDE. 15

16 À l université, on a un problème de persévérance plus que d accessibilité Pourcentage des jeunes qui entreprennent un bac universitaire et pourcentage qui persévèrent jusqu au diplôme dans 3 régions Québec Ontario Suède Entreprennent Persévèrent Tx de décrochage 30% 12% 5% Sources : MELS, Statistique Canada, OCDE. 16

17 Aider nos immigrants à s intégrer plus vite % Taux de chômage des natifs et des immigrants à Montréal et à Toronto en 2013 (en pourcentage) Taux de chômage des natifs MTL TOR Taux de chômage des immigrants MTL TOR Source : Statistique Canada. 17

18 Le défi de la productivité : «Just do it!» 18

19 L Amérique du Nord est en panne de croissance depuis 2007 Croissance cumulative du revenu par habitant (inflation déduite) de 2000 à 2007 et de 2007 à 2014, États-Unis, Ontario et Québec % Croissance de 2000 à 2007 QC É-U ON Croissance de 2007 à É-U QC 0-2 ON Sources : ministère américain du Commerce ; Statistique Canada ; ministères des Finances de l'ontario et du Québec. 19

20 Qu est-ce qui freine la croissance? Quatre obstacles ralentissent notre croissance: 1) la profonde récession de ) la lenteur de la reprise depuis ) au Québec, la décélération très rapide, et maintenant la baisse absolue, de notre population de 15 à 64 ans 4) l épuisement possible (appréhendé) du potentiel de croissance de la productivité en Amérique du Nord et en Europe 20

21 Notre productivité a néanmoins du jeu pour croître plus vite, car plus faible que celle des É-U Revenu réel (PIB) par habitant exprimé en unités comparables de pouvoir d'achat au Québec, en Ontario et aux États-Unis en 2012 (indice États-Unis = 100) 100 USA = ON = 85,5 QC = 82, Source : Calculs de l'auteur basés sur les données de Statistique Canada et du U.S. Department of Commerce. 21

22 La rémunération globale a suivi la productivité depuis 50 ans Évolution du salaire hebdomaire moyen, de la rémunération horaire globale et de la productivité horaire (production par heure travaillée) au Québec de 1961 à 2010 (en dollars constants de 2010, indice 1961 = 100) Productivité horaire Rémunération horaire globale Salaire hebdomadaire moyen Source: Ratios calculés à partir des données de Statistique Canada.

23 Les taux d intérêt à long terme ont baissé et vont (probablement) rester bas % Taux d'intérêt porté par les obligations du Trésor américain à échéance fixe de 10 ans de janvier 1989 à octobre Source : FRB. 23

24 Productivité : quelques suggestions 1) À l interne, favoriser la responsabilité et la concurrence, combattre les privilèges et les monopoles 2) Valoriser et développer l entrepreneuriat 3) À l externe, encourager les ententes de libre-échange 4) Encourager le développement de multinationales québécoises car la productivité croît avec la taille 5) INVESTIR DANS NOS ENFANTS! 6) Donner la priorité aux compétences de base 7) Favoriser les carrières scientifiques et techniques

25 Productivité : quelques suggestions 8) Développer le talent managérial 9) Porter une attention accrue aux suggestions des employés pour améliorer l organisation du travail 10) Favoriser les règles fiscales générales plutôt que les subventions et crédits d impôt à tout vent 11) Gérer les infrastructures à distance des élus 12) Utiliser le privé à bon escient dans la livraison des services publics 25

26 Le défi des finances publiques : rigueur, mais sans précipitation 26

27 D où viennent les revenus du gouvernement et où sont affectées ses dépenses en ? Revenus consolidés (G$) Dépenses consolidées (G$) Impôts, taxes, tarifs 73 Santé 37 Sociétés d État 5 Éducation 19 Transferts fédéraux 18 Autres missions 30 Total 96 Service de la dette 11 Total 97 Déficit = Dépenses Revenus = 97 G$ 96 G$ = 1 G$ 27

28 Le Québec et l Ontario affichent des déficits budgétaires depuis 2009 % 0.5 Évolution du solde budgétaire des gouvernements du Québec et de l'ontario de à (en pourcentage du PIB) Québec Ontario Sources : Ministères des Finances du Québec et de l'ontario. 28

29 Depuis 2007, les revenus fiscaux ont augmenté moins vite, car l économie a crû moins vite % Croissance cumulative du PIB et des dépenses consolidées du gouvernement (service de la dette exclu) depuis 2006 (en %) Dépenses du gouvernement Économie (PIB en $ courants) Sources : MFQ ; Statcan. 29

30 Mais, d un secteur à l autre, la progression des dépenses a été extrêmement inégale Croissance cumulative du PIB et des dépenses de programmes du gouvernement par secteur depuis 2006 ( en pourcentage) % SANTÉ 30 ÉDUC PIB AUTRES CULTURE TÉLÉQC -10 Sources : Institut de la statistique ; ministère des Finances du Québec ; Conseil du trésor du Québec. 30

31 Bien d autres choses que le déficit budgétaire font augmenter la dette Dette au 31 mars ,1 G$ + Déficit budgétaire 1,0 + Immobilisations nettes 5,5 + Placements, prêts et avances 1,8 + Gogosses 0,4 = Dette prévue au 31 mars ,8 G$ Comme on voit, le déficit budgétaire doit atteindre 1,0 G$, mais, au total, la dette doit augmenter de 8,7 G$ En , l ajout prévu à la dette est plutôt de 5,1 G$ 31

32 Contrôle de la dette : les avocats meilleurs que les économistes? % Évolution de la dette du Québec de mars 1971 à mars 2015 (en pourcentage PIB) Ère Bourassa-Parizeau Ère Bouchard-Landry-Charest 50 Objectif 2026 : 45 % Source : Raccordements à partir des données du ministère des Finances du Québec.

33 Budget : sept options 1) Solution européenne: alourdir encore la fiscalité 2) Solution japonaise : relancer la dette 3) Solution américaine : continuer à écraser toutes les missions gouvernementales autres que la Santé 4) Solution canadienne : convaincre Ottawa d accroître à nouveau ses transferts 5) Solution thatchérienne : geler les salaires et privatiser Hydro-Québec 6) Solution albertaine : trouver du pétrole! 7) Solution scandinave : réformer la Santé en profondeur

34 À éviter : panique et précipitation Le gouvernement est parti pour appliquer la solution américaine Il est pressé d en finir avec les mauvaises nouvelles Mais la situation budgétaire ne justifie aucunement la panique De plus, la précipitation comporte bien des risques : - provoquer une récession en 2016 en retirant tout d un coup 4 G$ de l économie - déclencher une dure confrontation politique avec les secteurs qui ont déjà subi de fortes restrictions - multiplier les erreurs en «fonçant dans le tas» avec des commissions externes à qui on demande d évaluer en 6 mois un budget qui se chiffre tout de même à 95 G$ - oublier de s attaquer à l éléphant dans la pièce (la Santé) - achever de démoraliser l administration publique québécoise et perdre ses meilleurs éléments 34

35 Conclusion Mieux vaudrait se donner plus de temps pour réfléchir et pour choisir quelle sorte d État on veut La patience et la persévérance donnent habituellement de bien meilleurs résultats que la précipitation Mieux vaudrait comprimer les dépenses de 1 G$ par année pendant 4 ans plutôt que de 4 G$ en 1 an Au plan politique, mieux vaudrait sans doute couper 4 fois 1 G$ que 40 fois 100 M$ La priorité des priorités devrait être de réformer la Santé de fond en comble Il faut l empêcher d écraser tous les autres secteurs 35

36 Bonne chance tout de même, Monsieur Couillard! 36

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC

Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2014 Le point sur la situation économique et financière du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers

Prévisions économiques 2011. Yanick Desnoyers Prévisions économiques 2011 Yanick Desnoyers ÀNOTER ÀVOTRE AGENDA 16 novembre 2010 8 mars 2011 POUR ALLER PLUS LOIN Consultez le dossier complet sur la rémunération à l adresse suivante : www.portailrh.org/previsions

Plus en détail

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté

Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté 18 ans après le référendum de 1995 Le Québec en meilleure situation économique et financière pour faire la souveraineté présenté par Marcel Leblanc, économiste pour le comité de travail sur la souveraineté

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

CADRE FINANCIER 2014

CADRE FINANCIER 2014 CADRE FINANCIER 2014 Ce cadre financier présente les mesures budgétaires qui permettront de mettre en œuvre la vision économique et sociale de Québec solidaire lors du prochain mandat. Le résultat était

Plus en détail

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008

L ÉTAT QUÉBÉCOIS STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE. L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN P E R S P E C T I V E STRUCTURE ET TAILLE DE L ÉTAT LA DETTE L'Observatoire de l administration publique - ENAP Été 2008 Aucun élément du contenu du présent document ne peut être utilisé,

Plus en détail

La politique monétaire de la Banque du Canada

La politique monétaire de la Banque du Canada La politique monétaire de la Banque du Canada Conférence «Conjoncture et perspectives économiques 2011» Montréal, 9 décembre 2010 Laurent Martin Économiste et représentant principal Bureau du Québec, Banque

Plus en détail

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences.

L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. L austérité budgétaire: définition, calcul et conséquences. Pour mener un char quelque part, on a trois décisions à prendre: 1. La destination.. 2. La route qu on va suivre.. 3. La vitesse à laquelle on

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE

11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LE MEXIQUE 11 AOÛT 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE MEXICAINE Mexique Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 119,7 PIB (en G$ US courants) 1 282,7 PIB par habitant (en $ US courants) 10 714,8 Taux

Plus en détail

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2

Juillet 2015. Volume 13, numéro 2 Juillet 215 Volume 13, numéro 2 Ce document est réalisé conjointement par : Bruno Verreault et Jean-François Fortin Direction des statistiques économiques INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC (ISQ) Pierre-Luc

Plus en détail

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE

11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA CHINE 11 SEPTEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE CHINOISE Chine Principaux indicateurs, 2014 Population (en millions) 1 367,8 PIB (en G$ US courants) 10 380,4 PIB par habitant (en $ US courants) 7 589,0

Plus en détail

Débat sur les frais de scolarité Quelques statistiques et arguments pour vous aider à faire un choix éclairé

Débat sur les frais de scolarité Quelques statistiques et arguments pour vous aider à faire un choix éclairé Débat sur les frais de scolarité Quelques statistiques et arguments pour vous aider à faire un choix éclairé Marc Frappier, Ph.D. Professeur titulaire Département d informatique Université de Sherbrooke

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec

Environnement Économique. Sommet immobilier de Québec Environnement Économique Sommet immobilier de Québec Le 27 Mai 2014 Clément Gignac Vice-président principal et économiste en chef Président, Comité d allocation d actifs 1 Mise en garde Les opinions exprimées

Plus en détail

Budget 2014-2015. Juin 2014. Le défi des finances publiques du québec

Budget 2014-2015. Juin 2014. Le défi des finances publiques du québec Budget 2014-2015 Juin 2014 Le défi des finances publiques du québec NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne aussi bien les femmes que les hommes. Elle n est utilisée que pour alléger le

Plus en détail

Portrait du conférencier

Portrait du conférencier Portrait du conférencier Stéphane Paquin est professeur titulaire à l École nationale d administration publique. Il est également le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique

Plus en détail

Bulletin statistique de l éducation

Bulletin statistique de l éducation Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation Direction des statistiques et des études quantitatives http://www.meq.gouv.qc.ca N o 8 Février 1999 Bulletin statistique de l éducation 01234567890123456789012345678901234567,

Plus en détail

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY L austérité, c est quoi? Les mesures d austérité sont des mesures visant à équilibrer les finances publiques d un État ou à réduire l endettement public par une réduction des dépenses de l État (compressions

Plus en détail

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne

LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC. Automne LE POINT SUR LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DU QUÉBEC Automne 2013 Le point sur la situation économique et financière du québec Automne 2013 NOTE La forme masculine utilisée dans le texte désigne

Plus en détail

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel

Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Ouest de Montréal 16 septembre 2015 Les entreprises de l Ouest de Montréal dans le contexte économique actuel Jimmy Jean Économiste principal Mouvement Desjardins

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com

Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa. www.legermarketing.com Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa www.legermarketing.com Méthodologie À l aide d une méthode d échantillonnage sophistiquée répliquant les conditions d un échantillon aléatoire

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

Perspectives économiques et financières 2014

Perspectives économiques et financières 2014 Banque Nationale au 1155 Metcalfe, Montréal Perspectives économiques et financières 2014 Cercle finance du Québec Le 16 janvier 2014 Stéfane Marion Économiste et stratège en chef 1 Perspective sur la croissance

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

2014-2015. Analyse des états financiers

2014-2015. Analyse des états financiers 2014-2015 Analyse des états financiers Analyse des états financiers Introduction On trouvera une analyse plus poussée des résultats financiers du gouvernement dans le Rapport financier annuel du gouvernement

Plus en détail

LES DANGERS DE LA DEFLATION

LES DANGERS DE LA DEFLATION LES DANGERS DE LA DEFLATION C est une menace pernicieuse car elle semble bénigne après deux générations de lutte contre l inflation. En Amérique, Angleterre et la zone Euro, les banques centrales ont un

Plus en détail

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs En moyenne, chaque personne au Québec reçoit (de tous les paliers gouvernementaux) l équivalent de près

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

L EMPLOI CHEZ LES UNIVERSITAIRES Étude du comité permanent des finances sur l Emploi chez les jeunes au Canada

L EMPLOI CHEZ LES UNIVERSITAIRES Étude du comité permanent des finances sur l Emploi chez les jeunes au Canada L EMPLOI CHEZ LES UNIVERSITAIRES Étude du comité permanent des finances sur l Emploi chez les jeunes au Canada 1 CRÉDITS JONATHAN BOUCHARD Vice-président aux affaires sociopolitiques POUR NOUS JOINDRE

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Le Québec et le commerce international

Le Québec et le commerce international Le Québec et le commerce international Stéphane Paquin, Ph.D Professeur ENAP Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée Qui gagne quand tout le monde perd? Mme Alena

Plus en détail

VOLUME COMPTES PUBLICS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Année financière terminée le 31 mars 2014

VOLUME COMPTES PUBLICS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Année financière terminée le 31 mars 2014 VOLUME 1 COMPTES PUBLICS 2013 2014 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC Année financière terminée le 31 mars 2014 COMPTES PUBLICS 2013-2014 VOLUME 1 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION?

A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? L épargne, la fiscalité et les régimes de retraite Congrès 2012 de l ASDEQ, Session 1, conférence 3, A-T-ON DES ATTENTES IRRÉALISTES POUR NOS RÉGIMES PRIVÉS ET PUBLICS DE PENSION? Jean-Pierre Aubry, fellow

Plus en détail

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec

Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Un crédit d impôt pour l avenir du Québec Mémoire présenté à la Commission d examen sur la fiscalité québécoise Par l Association canadienne de l enseignement coopératif, comité Québec (ACDEC-Québec) En

Plus en détail

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger

Les facteurs de modulation du montant de pension selon l âge de départ à la retraite et la durée validée en France et à l étranger CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2014 à 9 h 30 «Ages légaux de la retraite, durée d assurance et montant de pension» Document n 5 Document de travail, n engage pas le

Plus en détail

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013

Les stratégies de sortie de crise. Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 2013 Les stratégies de sortie de crise Isabelle Job-Bazille Directeur des Etudes Economiques Septembre 213 S endetter est facile se désendetter devient un jour, obligatoire et risqué Page 2-22/7/211 ECO/EIS

Plus en détail

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Royaume du Maroc La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Table des Matières 1. Données sur la masse salariale...2 1.1. Importance de la masse salariale...2 1.2. Aggravation

Plus en détail

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7

Demande R-3549-2004 RÉGIME DE RETRAITE. Original : 2004-09-27 HQT-7, Document 2.1 Page 1 de 7 RÉGIME DE RETRAITE Page de 0 0 Le Régime de retraite d Hydro-Québec est un régime de retraite contributif à prestations déterminées, de type fin de carrière. Ce régime est enregistré auprès de la Régie

Plus en détail

Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens

Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens le 23 mars 2004 «De la gestion avec intégrité, les Canadiens n en mérite pas moins.» Le ministre des Finances, Ralph Goodale Le discours du budget de 2004 Un gouvernement plus responsable envers les Canadiens

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

Mise à jour économique et financière

Mise à jour économique et financière 2010-2011 Mise à jour économique et financière L hon. Blaine Higgs Ministre des Finances Le 26 novembre 2010 Mise à jour économique et financière 2010-2011 Publié par : Ministère des Finances Province

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Prix du pétrole. (US$ 110/brl. à la fin de 2012)

Prix du pétrole. (US$ 110/brl. à la fin de 2012) Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 20 janvier, 2012 Prix du pétrole (US$ 1/brl. à la fin de 2012) 2 2 Prix du pétrole WTI: moy. mobile 2 jours Prix journalier

Plus en détail

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013

Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Revue des grandes tendances macroéconomiques pour le secteur de l'assurance au Québec en 2013 Daniel Denis kpmg.ca L environnement externe ÉCONOMIE CONSOMMATEUR TECHNOLOGIE DÉMOGRAPHIE Secteur de l assurance

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Amérique Latine : bilan et perspectives

Amérique Latine : bilan et perspectives Amérique Latine : bilan et perspectives Conférence de M. Jacques de Larosière pour le colloque organisé par le CFCE et l Institut des Hautes Etudes de l Amérique Latine (Paris, le 21 mars 2001) L économie

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée Basé sur les notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables) Elle fait

Plus en détail

La situation économique au Canada et au Québec

La situation économique au Canada et au Québec La situation économique au Canada et au Québec ASDEQ: Conjoncture et perspectives économiques 2013 4 décembre 2012 Matthieu Arseneau Économiste principal 1 Canada 2 Indice de confiance du consommateur:

Plus en détail

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs

M. Godin fait partie des bâtisseurs de l industrie des technologies de l information. Il a pavé la voie pour de nombreux autres entrepreneurs Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Délégué général, Monsieur Maynard - Président la Chambre de commerce France-Canada, Monsieur Godin, Distingués invités, Mesdames et Messieurs, Mon nom est Eric Lemieux,

Plus en détail

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET

DES PAROLES ET DES ACTES : LES 4 MENSONGES DE MONSIEUR LENGLET Cette fiche élaborée par la commission économie du Parti de Gauche révèle les 4 "erreurs" fondamentales issues de l'argumentaire que Monsieur Lenglet a opposé à Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission des

Plus en détail

La crise des dettes souveraines*

La crise des dettes souveraines* La crise des dettes souveraines* ANTON BRENDER, FLORENCE PISANI & EMILE GAGNA (*) La découverte 1. Table des matières I Dette souveraine, dette privée II D une crise à l autre III Le piège japonais IV

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE. Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Comptes économiques des revenus et dépenses du Québec Édition 2013 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014 Volume

Plus en détail

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes

Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada. au Comité permanent des finances. de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine Canada au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Novembre 2013 Recommandations Au nom des organismes de bienfaisance canadiens, Imagine Canada

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

L heure juste sur la dette du gouvernement du Québec. Auteurs Jonathan Deslauriers Robert Gagné Jonathan Paré

L heure juste sur la dette du gouvernement du Québec. Auteurs Jonathan Deslauriers Robert Gagné Jonathan Paré Créé en 2009, le Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal mène une double mission. Il se consacre d abord à la recherche sur la productivité et la prospérité en ayant comme principaux

Plus en détail

MÉMOIRE sur le Projet de Loi 77 sur l équité salariale

MÉMOIRE sur le Projet de Loi 77 sur l équité salariale MÉMOIRE sur le Projet de Loi 77 sur l équité salariale Présenté au Comité permanent de modification des lois de l Assemblée législative le 26 novembre 2004 Fredericton, Nouveau-Brunswick Le Conseil économique

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Le déficit structurel est colmaté

Le déficit structurel est colmaté Le déficit structurel est colmaté QUÉBEC BUDGET 2015 Groupe Économie et Stratégie 26 mars 2015 Faits saillants Pour l année financière en voie de se terminer, le déficit prévu est de 2,35 milliards $,

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Sous la direction de. Le Québec. économique. Vers un plan de croissance pour le Québec. http://lequebececonomique.cirano.qc.ca

Sous la direction de. Le Québec. économique. Vers un plan de croissance pour le Québec. http://lequebececonomique.cirano.qc.ca Sous la direction de Le Québec économique 2010Marcelin Joanis luc Godbout Vers un plan de croissance pour le Québec http://lequebececonomique.cirano.qc.ca Chapitre 2 POINT DE VUE LE BILAN ET LES EFFETS

Plus en détail

UN PLAN DE FINANCEMENT DES UNIVERSITÉS ÉQUITABLE ET ÉQUILIBRÉ POUR DONNER AU QUÉBEC LES MOYENS DE SES AMBITIONS

UN PLAN DE FINANCEMENT DES UNIVERSITÉS ÉQUITABLE ET ÉQUILIBRÉ POUR DONNER AU QUÉBEC LES MOYENS DE SES AMBITIONS UN PLAN DE FINANCEMENT DES UNIVERSITÉS ÉQUITABLE ET ÉQUILIBRÉ POUR DONNER AU QUÉBEC LES MOYENS DE SES AMBITIONS 100 % Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant

Plus en détail

Tendances immobilières mondiales

Tendances immobilières mondiales Adrienne Warren 1..1 adrienne.warren@scotiabank.com Le 9 septembre 1 immobilières mondiales Les conditions restent inégales sur les marchés de l habitation à l échelle mondiale À l échelle mondiale, les

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Cahier thématique L accessibilité et la participation aux études supérieures

Cahier thématique L accessibilité et la participation aux études supérieures Cahier thématique L accessibilité et la participation aux études supérieures mesrst.gouv.qc.ca Cahier thématique L accessibilité et la participation aux études supérieures Mise en contexte 1 Où en sommes-nous?

Plus en détail

SIMTAX SIMTAX : SIMULATEUR D IMPÔTS ET DE TRANSFERTS DOCUMENT TECHNIQUE TECHNICAL DOCUMENT. Luc Bissonnette, Arnaud Blancquaert et Steeve Marchand

SIMTAX SIMTAX : SIMULATEUR D IMPÔTS ET DE TRANSFERTS DOCUMENT TECHNIQUE TECHNICAL DOCUMENT. Luc Bissonnette, Arnaud Blancquaert et Steeve Marchand SIMTAX SIMTAX : SIMULATEUR D IMPÔTS ET DE TRANSFERTS DOCUMENT TECHNIQUE TECHNICAL DOCUMENT Luc Bissonnette, Arnaud Blancquaert et Steeve Marchand Décembre 2014 La Chaire de recherche Industrielle Alliance

Plus en détail

LES SECRETS DU SUCCÈS

LES SECRETS DU SUCCÈS Investir - Pour un Québec résolument moderne et innovateur Colloque organisé par le Conseil du patronat du Québec Montréal, le jeudi 11 novembre 2004 POINTS SAILLANTS DU COLLOQUE LES SECRETS DU SUCCÈS

Plus en détail

Consultations prébudgétaires 2011-2012

Consultations prébudgétaires 2011-2012 Présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes 12 août 2011 Sommaire Dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes, le

Plus en détail

Le financement des études

Le financement des études Le remboursement des prêts étudiants Warren Clark Le financement des études postsecondaires a toujours été à la charge de la société (par le biais des impôts) et des étudiants et de leurs parents (par

Plus en détail

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro?

Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Dissertation. Comment les politiques conjoncturelles européennes peuvent-elle soutenir la croissance dans la zone euro? Document 1. L évolution des taux d intérêt directeurs de la Banque centrale européenne

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA)

ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) ANALYSE CRITIQUE ET MODIFICATIONS PROPOSÉES AU RÉGIME ENREGISTRÉ D'ÉPARGNE RETRAITE (REÉR) ET AU RÉGIME DE PENSION AGRÉÉ (RPA) Gino Lambert, M.Sc, Sciences comptables (Chercheur à la Chaire d'études socio-économiques)

Plus en détail

De l immobilier et du Hockey!

De l immobilier et du Hockey! De l immobilier et du Hockey! Cercle Finance du Québec Restaurant Michelangelo - Québec Mercredi 28 octobre 2015 Mario Lefebvre Président-directeur général Institut de développement urbain du Québec mlefebvre@iduquebec.com

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011

Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 1 Soumission à la consultation pré-budgétaire du Nouveau-Brunswick janvier 2011 La Fédération des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick apprécie cette occasion de présenter les priorités budgétaires

Plus en détail

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name

Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Session Number GS 155 Presenter s/author s Name Presenter s Institution or City, State, Country Pierre L Heureux, École de technologie supérieure, Montréal, Québec, Canada Line Dubé, École Polytechnique

Plus en détail

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050

La productivité du travail et le salaire moyen par tête à l horizon 2050 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du mercredi 26 septembre 2007 à 9 h 30 «Actualisation des projections à long terme : les hypothèses» Document N 04 Document de travail, n engage pas

Plus en détail

Les Lucides 10 ans plus tard: Mise à jour INSTITUT DES GÉNÉRATIONS

Les Lucides 10 ans plus tard: Mise à jour INSTITUT DES GÉNÉRATIONS Les Lucides 10 ans plus tard: Mise à jour INSTITUT DES GÉNÉRATIONS en partenariat avec 1 Le 19 octobre 2005, douze personnalités québécoises cosignaient le manifeste Pour un Québec lucide. Réunissant politiciens,

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider à gérer la dette d études février 1998 «Il est inutile de rappeler aux Canadiens que l endettement

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition

Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie mondiale en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail