Jeunes adultes (18 à 24 ans)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jeunes adultes (18 à 24 ans)"

Transcription

1 Jeunes adultes (18 à 24 ans) Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont le fichier national des accidents corporels de la circulation sur la France métropolitaine constitué par les bulletins d analyse des accidents corporels (BAAC) établis par les forces de l ordre et du recensement, en milieu hospitalier, des victimes d accidents de la route du département du Rhône (Registre du Rhône). Dans le fichier national des accidents corporels de la circulation, en 2009, jeunes adultes ont été tués ou blessés dans un accident corporel de la circulation. Alors que les 18 à 24 ans représentent 8,9 % de la population française, ils constituent un peu plus de 21% des tués sur la route. En 2009, 60,7 % des jeunes de 18 à 24 ans tués l ont été en tant qu usagers de voiture de tourisme et 31,4 % en tant qu usagers de deux-roues à moteur. La part des passagers (tous véhicules) parmi les tués est plus élevée pour cette classe d âge représentant 23,4 % contre 11,8 % pour les ans. 57,5 % des jeunes tués sur la route l ont été dans un accident de nuit. 53,3 % ont été tués dans un accident à un seul véhicule sans piéton contre 42,6 % pour les ans. Les fins de semaines sont particulièrement dangereuses puisque 56,3 % des jeunes se tuent à ce moment là, dont 62,5 % la nuit. Les ans représentent un quart des conducteurs impliqués dans un accident corporel avec un taux d alcool positif. Ils représentent la même proportion dans le cas des accidents mortels. En tant que conducteurs, 52,5 % des jeunes hommes de 18 à 24 ans sont présumés responsables des accidents dans lesquels ils sont impliqués (45,5 % pour les conductrices). Cette proportion est de 41,4 % pour les hommes de 25 à 64 ans (38,5 % pour les femmes). Le Registre du Rhône a permis de calculer une incidence moyenne annuelle de 1623 pour jeunes hommes habitants du Rhône et 832 pour jeunes femmes habitantes du Rhône pour la période Les hommes sont principalement accidentés à deux-roues motorisé (44%) et en voiture (36%), puis à vélo (11%) et à pied (4%), tandis que les femmes sont majoritairement accidentées en voiture (64%), puis à deux-roues motorisé (18%), à pied (8%) et à vélo (7%). Page 1 sur 17

2 Pour 1000 victimes, on compte 6 morts (principalement en raison de lésions crânioencéphaliques et/ou thoraciques) et 13 victimes qui ont survécu à des lésions potentiellement mortelles. Pour cette tranche d âge, 11 victimes sur 1000 garderont des séquelles lourdes, résultant en grande majorité de lésions au cerveau ou au membre inférieur. Le nombre élevé de handicapés par rapport aux tués (18 handicapés lourds pour 10 tués) est une spécificité des jeunes. En , la mortalité des hommes est 7 fois supérieure à celle des femmes, et l incidence des séquelles lourdes 3 fois. Entre les deux dernières périodes, on observe une stabilité de l incidence des traumatismes routiers des jeunes adultes, toutes gravités confondues. La mortalité est inférieure en à celle de la période précédente , en revanche l incidence des séquelles lourdes ne montre pas de baisse. Page 2 sur 17

3 A. Fichier national des accidents corporels Définitions : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente jours (au lieu de six jusqu en 2004) après l accident et le «blessé hospitalisé» est la victime hospitalisée plus de 24 heures (au lieu du blessé grave hospitalisé plus de six jours). La victime non hospitalisée est appelée «blessé léger». I. Population et données générales d accidentalité Selon l INSEE, les jeunes adultes de 18 à 24 ans, au 1 er janvier 20010, étaient et représentaient 8,9 % de la population française ; parmi eux 50,6 % étaient de sexe masculin. Au cours de l'année 2009, jeunes adultes ont été tués ou blessés dans un accident corporel de la circulation 1 (soit une victime sur cinq). Dans ces accidents : 901 ces jeunes adultes ont été tués, représentant 21,1 % de l'ensemble des tués ; ont été blessés (21,8 % des blessés), dont blessés hospitalisés (21,5 % des blessés hospitalisés) et blessés légers (22,0 % des blessés légers). 1 tué sur 5, 1 blessé hospitalisé sur 5 et 1 blessé léger sur 5 avaient entre 18 et 24 ans. 1 Source : ONISR, fichier des accidents. Page 3 sur 17

4 II. Tués par catégories d'usagers Tués de 18 à 24 ans selon le véhicule utilisé de 2000 à ans Piétons Vélos Cyclos Motos Voitures de TOTAL Autres tourisme Tués de 25 à 64 ans et plus selon le véhicule utilisé de 2000 à ans Piétons Vélos Cyclos Motos Voitures de tourisme Autres TOTAL Source : ONISR, fichier des accidents. Par rapport à 2002, le nombre de jeunes adultes tués en 2009 enregistre une baisse plus semblable à celle des ans (respectivement 46,0 % et -44,1 %). Pour les deux roues motorisés (cyclos + motos) la baisse entre 2002 et 2009 est nettement plus faible chez les jeunes adultes (-7,8 %) que chez les ans (-13,6 %). En outre il n y a pas de tendance continue à la baisse mais des dents de scie, chez les jeunes comme chez les adultes. En revanche, la baisse sur la période pour les voitures de tourisme est continue, et équivalente pour les jeunes adultes(-57,3 %) et pour les ans ( 57,5 %). Page 4 sur 17

5 III. Les jeunes adultes tués en tant que conducteurs en 2009 Conducteurs tués en 2009 Conducteurs tués ans ans Total tués % Conducteurs tués Total tués % Cyclistes Cyclomotoristes Motocyclistes Usagers de : voitures de tourisme camionnettes et poids lourds transports en commun Autres usagers 2 A B A/B 100,0 % 91,8 % 91,4 % 68,9 % 70,4 % 0,0 % 80,0 % A B A/B 100,0 % 97,1 % 94,3 % 83,3 % 80,9 % 50,0 % 94,4 % Total ,6 % ,2 % Source : ONISR, fichier des accidents. Sur l'ensemble des conducteurs tués (3 039), 670 ont entre 18 et 24 ans, soit 22,0 %. Pour tous les types de véhicules motorisés, les jeunes sont moins souvent tués en tant que conducteurs (ils sont plus souvent passagers). Comme le montrent le tableau ci-après, la part des passagers reste toujours plus élevée chez les ans que chez les ans. La part des passagers tend à baisser depuis 2000 aussi bien chez les ans que chez les ans Part des passagers tués/total des tués (hors piétons) de la classe d âge Part des passagers tués/total des tués (hors piétons) de la classe d âge Tous usagers confondus Usagers de voitures de tourisme ans ans ans ans ,4 % 16,0 % 33,7 % 19,9 % ,1 % 15,3 % 30,4 % 19,1 % ,7 % 15,4 % 29,6 % 19,7 % ,6 % 14,1 % 30,3 % 18,5 % ,9 % 13,3 % 30,3 % 17,7 % ,4 % 13,8 % 29,4 % 17,9 % ,7 % 13,4 % 29,9 % 18,4 % ,5 % 11,8 % 30,3 % 16,2 % ,2 % 13,1 % 31,8 % 18,5 % ,4 % 11,8 % 31,1 % 16,7 % Source : ONISR, fichier des accidents. Page 5 sur 17

6 Usagers tués dans les voitures de tourisme Usagers de voitures de tourisme Nombre de conducteurs tués à 6 jours 2 Nombre de passagers tués à 6 jours ans ans ans ans Usagers de voitures de tourisme Nombre de conducteurs tués à 30 jours 3 Nombre de passagers tués à 30 jours ans ans ans ans 2004 corrigée Source : ONISR, fichier des accidents. Pour les usagers de voitures de tourisme, le nombre de ans tués évolue, en 2009 par rapport à 2008, à la baisse (-8,5% pour les conducteurs et 11,5% pour les passagers) alors que pour les ans, il est à la hausse (+4,0 % pour les conducteurs et +9,0 % pour les passagers). Entre 2002 et 2009, pour les usagers de voitures de tourisme, on constate pour les ans que : la part des passagers tués/total des tués (hors piétons) de la classe d âge n est pas à la baisse pour les jeunes adultes alors que cette part passe de 19,7 % à 16,7 % pour les ans) le nombre de passagers tués baisse de 52,1 % ( 61,4 % pour les ans) ; le nombre de conducteurs tués enregistre une baisse de 55,3%, du même ordre de grandeur que celle des25-64 ans. L analyse du port de la ceinture de sécurité dans les voitures de tourisme montre qu en moyenne les ans ont un comportement proche de celui des ans. Cette analyse qui porte sur les cas connus (soit cas connus sur les jeunes adultes tués ou blessés, comparés aux cas connus des usagers de ans tués ou blessés) dans les voitures de tourisme, montre que le taux de port de la ceinture des victimes est de 94,4 % pour les ans contre 96,1 % pour les ans. Il est à noter que cette différence, même faible, est statistiquement significative. 2 A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente jours (au lieu de six jusqu en 2004) après l accident. 3 Majoration de 6,9 % pour la conversion des personnes tuées de 6 à 30 jours. Page 6 sur 17

7 Le taux de port de la ceinture, calculé sur l ensemble des cas connus sur les victimes, s établit comme suit : Taux de port de la ceinture parmi les victimes (ensemble des victimes : tués + blessés hospitalisés + blessés non hospitalisés) ans ans conducteurs 95.8% 96.3% passagers 92.0% 95.5% Nuit 92.9% 93.5% Jour 96.0% 97.4% dimanche 92.9% 95.3% milieu urbain 95.1% 96.8% rase campagne 93.9% 95.5% autoroutes 96.4% 98.0% ensemble 94.4% 96.1% En 2009, d'après ces données, il ressort que le port de la ceinture de sécurité pour les ans est par rapport aux ans plus faible en toutes circonstances.. Il apparaît également que les conducteurs de ans mettent plus fréquemment leur ceinture que les passagers au même âge. IV. Principales caractéristiques des accidents de jeunes adultes 4 L analyse des accidents de la circulation de l année 2009 montre que : 57,5 % des 901 jeunes adultes tués l ont été dans un accident de nuit (44,2 % pour les ans) ; 53,3 %, des 901 jeunes adultes tués l ont été dans un accident à un seul véhicule sans piéton (42,6 % pour les ans). Sur les 480 tués dans ces accidents, 67,5 % l ont été la nuit contre 54,6 % pour les ans ; les fins de semaine (vendredi, samedi, dimanche) sont particulièrement meurtrières : elles représentent 56,3 % des décès des ans, soit 507 tués dont 62,5 % la nuit. 4 Source : ONISR, fichier des accidents. Page 7 sur 17

8 V. La part des décès dus aux accidents de la route Part des décès dus aux accidents de la route Toutes Causes externes causes en 2008 (1) en 2008 (1) Accidents de la route en 2008 (2) Part dans l ensemble des causes (en %) Part dans les causes externes (en %) A B C C/A C/B ans ,7 58, ans ,2 54, ans ,8 56, ans ,2 15,5 tous âges ,8 11,5 Les données INSERM (A et B) portent sur les causes de décès, codées depuis 2000 selon la 10ème révision de la classification internationale des maladies. Quatre catégories constituent les causes externes : accidents 5, suicides, homicides et événements autres. Sources : (1) INSERM (2) ONISR, fichier des accidents. Dans la mesure où la classe ans n est pas répertoriée dans la base de données INSERM, on rappellera que parmi les tués de 15 à 24 ans sur la route en 2008, 958 étaient des jeunes adultes de 18 à 24 ans, représentant 84,8 % des ans. D après les données INSERM, sur l ensemble des cas de décès des ans dus aux causes externes, les accidents de transport représentent 51,3 % contre 16,2 % pour les ans. En termes de rang, on observe que : pour les jeunes adultes de 20 à 24 ans cette part vient au premier rang, très éloignée de la deuxième cause que sont les suicides (27,4 %) ; pour les ans, cette part vient au troisième rang, très éloignée de la première cause, les suicides représentant 48,0 % et de la deuxième, les autres accidents 4 18,8 %. Par sexe, on retiendra pour les ans quatre indicateurs : 81,7 % des jeunes adultes de 20 à 24 ans tués dans les accidents de transport sont de sexe masculin (cette proportion est équivalente pour les ans) ; 77,4 % des décès toutes causes concernent les hommes (68,1 % pour les ans) 83,0 % des décès pour causes externes concernent les hommes (74,9 % pour les ans) ; en référence aux décès dus aux causes externes selon le sexe, la part des accidents de transport représente 50,4 % pour les hommes 17,7 % pour les ans) et 55,3% pour les femmes (11,9 % pour les ans). Selon les données INSERM, 14,8 % des décès dans les accidents de transports concernent les ans (15,8% pour les hommes, 11,7% pour les femmes) ; 24,1% sont des ans (25,3% des garçons, 20,1% des filles). 5 La catégorie accidents est composée de quatre modalités : accidents de transport, chutes accidentelles, intoxications accidentelles et autres accidents. Page 8 sur 17

9 VI. Les jeunes adultes et la responsabilité 6 présumée en 2009 Il s agit ici d une présomption de responsabilité qui n a aucun lien avec les condamnations qui peuvent être prononcées ensuite. Par ailleurs, dans 25 % des cas en moyenne, il n a pas été possible d attribuer à un usager l entière responsabilité de l accident car de multiples facteurs ont pu intervenir comme un incident mécanique ou l état de la voirie. responsabilité dans les accidents corporels Impliqués (victimes et indemnes) dans les accidents corporels Conducteurs non responsables Conducteurs responsables Part des conducteurs responsables Piétons non responsables Piétons responsables Part des piétons responsables Hommes ans ,5 % ,2 % Femmes ans ,5 % ,7 % Total ans ,7 % ,7 % Hommes ans ,4 % ,0 % Femmes ans ,5 % ,0 % Total ans ,6 % ,2 % Source : ONISR, fichier des accidents. Dans tous les cas, la part des jeunes adultes responsables est supérieure à celle des ans et c est en tant que conducteurs que les différences sont les plus marquées (11,1 points en plus pour les hommes et 7 pour les femmes). Toutes classes d âge confondues (conducteurs ou piétons), l analyse montre que la responsabilité est systématiquement plus faible pour les femmes. Pour les ans, elle est nettement plus élevée pour les hommes en tant que conducteurs (7 points de différence entre les deux sexes). Sur l ensemble des conducteurs de ans responsables, l analyse détaillée montre que 63,2 % d entre eux sont des conducteurs de voitures de tourisme (7 858), 17,8 % des cyclomotoristes (2 210) et 11,3 % des motocyclistes (1 400). Pour ces catégories d usagers, la part des conducteurs responsables de ans est la suivante : voitures de tourisme 53,8 % (contre 41,9 % pour les ans) cyclomotoristes 45,6 % (contre 44,6 % pour les ans)? motocyclistes 45,3 % (contre 37,2 % pour les ans). 6 Voir dans la brochure La sécurité routière en France Bilan de l année 2006 le chapitre sur la responsabilité des usagers impliqués dans un accident corporel en 2006 page 107. Page 9 sur 17

10 VII. Les jeunes adultes et l alcoolémie au volant en 2006 Les jeunes adultes et l alcoolémie Conducteurs impliqués dans un accident corporel au taux d alcool positif au taux d alcool connu % Conducteurs impliqués dans un accident mortel au taux d alcool au taux d alcool positif connu % A B A/B A B A/B ans ,3 % ,6 % ans ,4 % ,7 % Source : ONISR, fichier des accidents. Sur l'ensemble des conducteurs impliqués dans les accidents corporels avec un taux d alcool positif, un quart ont entre 18 et 24 ans. On rencontre exactement la même proportion pour les accidents mortels. Assez proche des ans dans le cas des accidents corporels, la part des ans à taux positif dans les accidents mortels est de 3,9 points plus forte. Page 10 sur 17

11 B. Apports du registre du Rhône Depuis 1995 fonctionne, pour la première fois en Europe, un registre de victimes d accidents de la circulation routière. Il s agit de l enregistrement exhaustif et continu des blessés accidentés dans le Rhône, comprenant une description de leurs lésions. L ensemble des services de secours et de soins chargés de la prise en charge des victimes signale au Registre toute personne consultant à la suite d un accident de la circulation. Celui-ci doit s être produit sur une voie publique ou privée du département du Rhône et impliquer au moins un moyen mécanique de locomotion, y compris planche ou patins à roulettes. Des renseignements concernant la victime, son accident, son devenir médical, et ses lésions sont recueillis. Ce recueil médical de données constitue un précieux complément aux données des forces de l ordre et conduit à des effectifs et caractéristiques de victimes très différents. Les victimes recensées y sont environ 3 fois plus nombreuses (pour les années , contre 8 355), elles sont globalement moins gravement touchées, plus souvent accidentées sans antagoniste, particulièrement les usagers de deux-roues motorisés et encore plus les cyclistes, les forces de l ordre étant moins sollicitées pour ces catégories. Limité à un département, le Registre permet de connaître très précisément la nature des blessures consécutives aux accidents. Dans une première partie, on s intéresse aux caractéristiques des victimes âgées de 18 à 24 ans sur la période récente : 2006 à Comme les périodes antérieures (1996 à 2001, et ) ont déjà été présentées dans les précédentes éditions de cet ouvrage, des comparaisons pourront être effectuées. Au total, sur la période , 6605 jeunes adultes de 18 à 24 ans ont été victimes d un accident de la route dans le Rhône, représentant 26% de l ensemble des victimes du Registre (tous âges) : 27% des hommes et 24% des femmes. (Pour la même période , l Observatoire national interministériel de sécurité routière a enregistré 1924 victimes pour le Rhône). On calcule des incidences en rapportant le nombre total de victimes à la population du Rhône du même âge ( personnes âgées de 18 à 24 ans), sachant que 88% des victimes résident effectivement dans le département pour cette tranche d âge. L'accident corporel de la circulation a concerné, en , 1214 jeunes adultes de 18 à 24 ans sur , par an. Il est à noter que les incidences calculées sur le département du Rhône sont des valeurs minimales puisque le contexte accidentologique y est plutôt favorable (2,3 fois moins de tués par million d habitants que dans la France entière en 2008, d après le bilan annuel de l ONISR). 7 On travaille ici sur la sauvegarde d octobre 2010 du Registre. Page 11 sur 17

12 I. Âge, sexe et type d usager Les hommes victimes d accidents sont beaucoup plus nombreux que les femmes (1,8 fois plus). Comme la population des femmes de 18 à 24 ans est plus importante que celle des hommes ( vs ), l écart est encore plus important en incidence : l incidence moyenne annuelle des hommes est deux fois plus élevée que celle des femmes (1623 hommes pour et 832 femmes pour ). Pour les hommes, l incidence décroît avec l âge entre 18 et 24 ans, mais reste supérieure à celle des femmes à tout âge. Pour les femmes, l incidence est maximale à 20 ans Effectifs et incidences annuelles moyennes des jeunes adultes de 18 à 24 ans victimes d accidents corporels par âge et sexe Hommes Femmes Total Nombre incidence / Nombre incidence / Nombre 18 ans ans ans ans ans ans ans Total Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, incidence / Les jeunes adultes de 18 à 24 ans accidentés le sont pour moitié (46%) à bord d une voiture, puis à deux-roues motorisé (34%), à vélo (10%) et à pied (5%). Cependant, des différences apparaissent selon l âge et le sexe. Les jeunes hommes sont principalement accidentés à deux-roues motorisé (44%) et en voiture (36%), puis à vélo (11%) et à pied (4%), tandis que les jeunes femmes sont majoritairement accidentées en voiture (64%), puis à deuxroues motorisé (18%), à pied (8%) et à vélo (7%). Répartition des hommes et des femmes âgés de 18 à 24 ans selon le type d usager Hommes Femmes Total Nombre % Nombre % Nombre % Voiture % % % Deux-roues motorisé % % % Vélo % 168 7% % Piéton 153 4% 179 8% 332 5% Patins, planche 86 2% 33 1% 119 2% Camionnette 47 1% 16 1% 63 1% Camions 30 1% % car/bus Autre ou inconnu 64 2% 22 1% 86 1% Total % % % Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, II. Accidents en lien avec le travail Cette variable était renseignée pour 79% des victimes âgées de 18 à 24 ans. Pour cette tranche d âge, 74% des victimes ont été accidentées au cours d un trajet privé (pas de différence significative entre hommes et femmes), tandis que 22% l on été au cours d un trajet domicile-travail (ou retour) et 4% au travail. Page 12 sur 17

13 III. Gravité On distingue la gravité immédiate, mesurée par l AIS, rendant compte pour chaque lésion du risque vital et de la complexité des soins nécessaires, et la gravité des séquelles prévisibles à un an, mesurée par l IIS 8. On choisit ici de décrire la gravité en quatre classes : décès, survie avec séquelles lourdes, survie avec séquelles légères et survie sans séquelles. Les lésions pouvant expliquer le décès sont de niveau AIS4 ou plus. On prend comme seuil de séquelles lourdes, le niveau IIS3. Pour les jeunes adultes de 18 à 24 ans, on compte 6 morts pour 1000 victimes accidentées. Par comparaison, ce taux est de 8 pour chez les adultes de 25 à 64 ans (différence non significative). La mortalité par accident de la route pour cette classe d âge est ainsi de 74 par million d habitants. Par ailleurs 13 victimes sur 1000 (84) ont survécu à une ou des lésions potentiellement mortelles (AIS4-5). On compte 11 pour victimes présentant une lésion pouvant entraîner une séquelle lourde. Par comparaison, ce taux est de 8 pour pour les ans (différence non significative avec les jeunes adultes). Le handicap séquellaire probable mineur ou modéré concerne un peu plus d un tiers des blessés survivants (35%). Par comparaison, ce taux est de 40% pour les victimes de 25 à 64 ans. La majorité des victimes survivantes (64%) n a probablement conservé aucune séquelle un an après l accident. Jeunes adultes de 18 à 24 ans victimes d accidents de la route : gravité par sexe Décédés Survivants avec séquelles lourdes Survivants avec séquelles mineures Victimes sans séquelles Total toutes gravités ou modérées Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre Hommes 35 0,5% 51 1,2% ,0% ,9% 4264 Femmes 5 0,2% 20 0,9% ,4% ,5% 2341 Total 40 0,6% 71 1,1% ,8% ,5% 6605 Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, La gravité est supérieure chez les hommes, avec 8 morts et 12 blessés avec séquelles lourdes attendues pour 1000 victimes, contre respectivement 2 et 9 pour les femmes (Cf. tableau 3). Les femmes sont davantage concernées que les hommes par les séquelles mineures ou modérées (45% vs 29%). La gravité diffère d un type d usager à l autre (Cf. tableau 4). Le taux de décès ne diffère pas significativement d un type d usager à l autre. Par contre, le taux de séquelles lourdes est plus élevé chez les piétons et les usagers de deux-roues motorisés que chez les cyclistes et les automobilistes. La part des survivants avec séquelles mineures ou modérées est particulièrement élevée pour les automobilistes par comparaison aux autres types d usagers. 8 IIS Injury Impairement Scale : score de handicap séquellaire probable attribué à chaque lésion, d après AAAM Page 13 sur 17

14 Jeunes adultes de 18 à 24 ans victimes d accidents de la route : Gravité selon les quatre principaux types d usager Décédés Survivants avec séquelles lourdes Survivants avec séquelles mineures ou modérées Victimes sans séquelles Total toutes gravités Nombre % Nombre % Nombre % Nombre % Nombre Voiture 20 0,7% 21 0,7% ,7% ,9% 3047 Deux-roues 16 0,7% 32 1,4% ,7% ,2% 2274 motorisé Vélo 1 0,2% 5 0,8% 97 15,2% ,8% 637 Piéton 2 0,6% 10 3,0% 78 23,5% ,9% 332 Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, , n=6290 Au total 0,5 % des victimes sont décédées sur les lieux de l accident, 12,3 % ont été hospitalisées (dont 98,9 % ont survécu). IV. Lésions Le type d usager influence grandement la zone atteinte (Cf. Tableau 5). Toutes gravités confondues, les occupants de voitures présentent une majorité de lésions à la colonne vertébrale. Les blessures des usagers de deux-roues motorisés et des cyclistes concernent surtout les membres. Les piétons sont principalement atteints au membre inférieur. Proportion (%) de victimes d accidents de la route âgées de 18 à 24 ans touchées à une région corporelle donnée (toutes gravités confondues)* Tête (crâne et cerveau) Face Cou hors colonne Thorax Abdomen Colonne vertébrale Membre supérieur Membre inférieur, bassin Zone externe (peau) Voiture 20% 12% 17% 17% 7% 46% 26% 20% 6% Deux-roues 11% 7% 4% 8% 7% 12% 41% 60% 24% motorisé Vélo 14% 21% 3% 5% 4% 7% 43% 35% 16% Piéton 17% 12% 4% 9% 6%- 14% 27% 68% 16% Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, , n=6290 *Une victime peut être atteinte dans plusieurs zones Le nombre de régions corporelles atteintes (toutes gravités confondues) est sensiblement le même d un type d usager à l autre : 1,7 pour les automobilistes, les usagers de deux-roues motorisés et les piétons, 1,5 pour les cyclistes. Les blessures des jeunes adultes, toutes gravités et tous types d usagers confondus, concernent en premier lieu les membres inférieurs ou le bassin : 38% des victimes ont au moins une lésion localisée sur cette région corporelle. Puis, par ordre décroissant, les lésions touchent les membres supérieurs (33%), la colonne vertébrale (28%), la tête (16%), la peau (14%), le thorax (12%), la face (11%), le cou hors colonne vertébrale (10%) et l abdomen (6%). Page 14 sur 17

15 Les lésions pouvant expliquer le décès 9 sont connues pour 32 victimes (sur 44 décédées), elles sont au nombre de 82, c'est-à-dire plus de 2 par victime en moyenne. Ces lésions se situent le plus souvent à la tête : 22 victimes présentent au total 10 fractures complexes du crâne dont 9 de la base, 3 hématomes sous-duraux, 3 hémorragies intra-ventriculaires, 8 œdèmes cérébraux, 1 hématome intracérébral, 1 lésion axonale diffuse, 1 plaie pénétrante du cerveau, 1 atteinte du cervelet et 3 destructions massives du cerveau. Presque autant de victimes (20) sont touchées au thorax, avec au total 9 fractures pluricostales bilatérales avec épanchement et/ou volet costal, 4 plaies vasculaires dont 3 aortes, 4 contusions pulmonaires bilatérales, 4 plaies pulmonaires, 1 contusion myocardique, 1 fracture de trachée et 1 écrasement du thorax. L abdomen est concerné dans une moindre mesure : 8 victimes atteintes de plaies majeures du foie (4), du rein (4), de la rate (3), de la vessie (2), de l intestin grêle (1) du pancréas (1). Moins couramment les lésions responsables du décès touchent la moelle épinière cervicale haute (6 victimes), le bassin (2 fractures déplacées avec hémorragie), la face (2 fractures sévères du maxillaire supérieur). Au total neuf victimes étaient atteintes de lésion(s) au-delà de toute ressource thérapeutique 10 (tête, thorax et/ou colonne). Pour les trois années, on compte 71 victimes qui garderont un handicap séquellaire lourd. Les lésions à l'origine de ces séquelles se situent à la tête (36 victimes), au membre inférieur (28), à la colonne (8), et au membre supérieur (1). Celles qui laisseront les séquelles les plus graves se situent à la tête ou à la moelle épinière. Il s agit pour la tête de 19 hématomes sousduraux, 7 lésions axonales diffuses, 7 hémorragies intra-ventriculaires, 7 hématomes intracérébraux, 3 œdèmes cérébraux, 3 contusions du tronc cérébral, 1 fracture complexe du crâne et 1 contusion cérébrale majeure. Les atteintes de la colonne touchent la moelle cervicale (2 tétraplégies) ou dorsale (3 paraplégies), ou le plexus brachial (3). Au niveau des membres les conséquences sont moins lourdes, il s agit de 20 luxations de genou, 5 ruptures des ligaments croisés, 3 amputations du membre inférieur et 1 amputation du membre supérieur. V. Evolution depuis 1996 L effectif annuel moyen de victimes est de 2202 sur la dernière période de 3 ans, stable par rapport aux deux périodes précédentes (2130 en et 2135 en ), mais en baisse (-14%) par rapport au début du Registre (2553 en ). Le taux de résidents du Rhône parmi les accidentés dans le Rhône est resté constant depuis Le tableau 6 présente l évolution des incidences par gravité et par sexe depuis le début du Registre, en comparant 4 périodes. La population du Rhône est en augmentation de 8% pour cette tranche d âge, pour les hommes comme pour les femmes. 9 Lésions AIS 4 10 Lésions AIS=6 Page 15 sur 17

16 évolution des incidences annuelles moyennes dans le Rhône pour les différents niveaux de gravité, par sexe Décédés Survivants avec séquelles Survivants avec séquelles Victimes sans séquelles Total toutes gravités lourdes mineures ou modérées Mortalité / Incidence / Incidence / Incidence / Incidence / Hommes Femmes Total Registre du Rhône des victimes d'accident de la circulation, , n=30435 Entre les deux dernières périodes, on observe une stabilité de l incidence des victimes toutes gravités confondues, en baisse chez les hommes et en hausse chez les femmes. L incidence des victimes sans séquelles est stable sur les deux dernières périodes. La mortalité est inférieure en à celle de la période précédente, pour les hommes comme pour les femmes. En revanche l incidence des séquelles lourdes ne montre pas de baisse. Pour cette tranche d âge, la mortalité des hommes est 7 fois supérieure à celle des femmes, et l incidence des séquelles lourdes 3 fois. Sur la période , pour 10 jeunes adultes de 18 à 24 ans tués dans un accident de la route, on compte 18 porteurs de séquelles lourdes, 575 victimes avec des séquelles mineures ou modérées à un an et 1048 blessés qui ne conserveront probablement aucune séquelle, mais qui ont souffert d'au moins une lésion ayant nécessité une prise en charge médicale (ces effectifs étaient respectivement 9, 372 et 697 pour 10 morts entre 1996 et 2005). Cette évolution s explique par le fait que les tués ont davantage baissé que les autres catégories de victimes. Le nombre élevé de handicapés par rapport aux tués est une spécificité des jeunes. A titre de comparaison, pour les ans, pour 10 tués on compte 10 porteurs de séquelles lourdes en Page 16 sur 17

17 Remerciements Cette fiche thématique a été réalisée par l observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR), organisme rattaché à la délégation à la sécurité et à la circulation routières (DSCR). L Observatoire national interministériel de sécurité routière a pour principales missions d une part la collecte, la mise en forme, l interprétation et la diffusion des données statistiques nationales et internationales. Il assure d autre part le suivi des études sur l insécurité routière, ainsi que l évaluation des nouvelles mesures de sécurité prises ou envisagées. La délégation tient particulièrement à remercier : la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), la Direction générale de la police nationale (DGPN). qui recueillent sur le terrain les données sur les accidents présentées dans ce bilan. Ainsi que : Le Registre du Rhône des victimes d accidents de la circulation, responsable scientifique Bernard Laumon. La rédaction du présent document a été coordonnée par : Louis Fernique, secrétaire général de l Observatoire, Christian Machu, secrétaire-général adjoint de l'observatoire. Ont participé à la rédaction : Christian ROY, chargé d études à l ONISR, (pilotage, coordination et relecture de la fiche), Hélène de SOLERE et Frédéric MURARD, CERTU, (coordination et pilotage des CETE), Hervé LECLERC, CETE de Lyon, Mireille CHIRON, Blandine GADEGBEKU, Amina NDIAYE, Colette Mintsa-Eya chercheuses à l IFSTTAR UMRESTTE (partie «Registre du Rhône»). Page 17 sur 17

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

La sécurité routière en france

La sécurité routière en france o bservatoire national interministériel de sécurité routière 2010 La sécurité routière en france Bilan de l année 2010 La documentation Française La sécurité routière en France Bilan de l année 2010 La

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route Les grandes données de l accidentologie Caractéristiques et causes des accidents de la route Mai 24 SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE Préambule Ce document d information conçu

Plus en détail

Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon

Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon Cyclistes Victimes d Accident (CVA) Partie 1 : caractéristiques et bilan lésionnel Emmanuelle Amoros, Mireille Chiron, Amina Ndiaye, Bernard Laumon Unité Mixte de Recherche Épidémiologique et de Surveillance

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

La sécurité routière en France

La sécurité routière en France Observatoire national interministériel de 12 20 la sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l'accidentalité de l'année 2012 La sécurité routière en France Bilan de l'accidentalité de

Plus en détail

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Avril 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en avril 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées ont baissé par rapport à la même période de l année 2013.

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2014

Baromètre mensuel avril 2014 Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 214 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l accidentologie par mois (provisoire)

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

Calcul du coût moyen d un type d accidents donné

Calcul du coût moyen d un type d accidents donné Calcul du coût moyen d un type d accidents donné L ONISR fournit chaque année dans son bilan de la sécurité routière en France les coûts actualisés des victimes et des dégâts matériels résultant de l insécurité

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

Avant-propos... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE... 15

Avant-propos... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE... 15 Avant-propos.................................... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE......................................... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE......................... 15 QUELQUES DONNÉES SUR LES POIDS LOURDS

Plus en détail

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013 Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 213 www.haute-savoie.gouv.fr Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Bilan

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Bilan et évolution 2014

Bilan et évolution 2014 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 014 Direction départementale des territoires de la Marne Observatoire départemental de la sécurité routière Sommaire Note liminaire...5

Plus en détail

Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC. Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest

Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC. Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest Extrait du Guide d aide à la codification du BAAC Document réalisé par l ONISR et le SETRA Avec la collaboration du CETE du Sud-Ouest Décembre 2012 Définition de l accident corporel de la circulation routière

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

Les accidents. Faits marquants. Contexte

Les accidents. Faits marquants. Contexte Faits marquants, en tant que traumatismes ou empoisonnements non intentionnels, comprennent les accidents du travail, les accidents de la vie courante et les accidents de la circulation. Seuls ces deux

Plus en détail

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 Accidents Parc automobile Permis de conduire DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 ACCIDENTS PARC AUTOMOBILE PERMIS DE CONDUIRE Direction des études et des stratégies en sécurité

Plus en détail

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière joue un rôle central dans l orientation et l évaluation de

Plus en détail

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ

MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ MESURE DE L EXPOSITION AU RISQUE D ACCIDENT DE LA ROUTE À L AIDE DES ENQUÊTES DE MOBILITÉ Haddak M., Amoros E., Bouaoun L., Pascal L., Mintsa-Eya C. Umrestte (IFSTTAR-Univ. Lyon1) 7 colloque Francophone

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

Mise au point d indicateurs nationaux de surveillance des accidents de circulation liés au travail

Mise au point d indicateurs nationaux de surveillance des accidents de circulation liés au travail Santé travail Mise au point d indicateurs nationaux de surveillance des accidents de circulation liés au travail Étude exploratoire à partir des données de réparation des accidents du travail issues des

Plus en détail

Baromètre mensuel janvier 2015

Baromètre mensuel janvier 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel janvier 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de

Plus en détail

La perte de vigilance ou l'attention perturbée

La perte de vigilance ou l'attention perturbée ANNEXE F La perte de vigilance ou l'attention perturbée I Perte de vigilance II Attention perturbée ou «distraction» DGO / étude des accidents corporels 2007-2011 1 DGO / étude des accidents corporels

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------------------

LE CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- Le Conseil des Ministres DIRECTIVE N 14/2009/CM/UEMOA PORTANT INSTITUTION ET ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION SUR LES ACCIDENTS

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Jui l l et2014 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 201 et évolutions Observatoire Départemental de la Sécurité Routière d Ille-et-Vilaine Sommaire, indicateurs et définitions Sommaire Les définitions Page

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Juin 2015 Dans le Bas-Rhin, le nombre de personnes décédées et le nombre de personnes blessées dans un accident de la route en juin 2015 ont baissé, par rapport à

Plus en détail

Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus

Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus 2002-2011 Le document Portrait des lésions professionnelles chez les travailleurs de 55 ans et plus 2002-2011 a été préparé

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 18 avril 2013 2 SOMMAIRE INTRODUCTION...4 DEMARCHE...5 LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ACCIDENTALITE...6 LES ENJEUX...7 LES JEUNES... 7 LES

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France

8.4. Les accidents. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les accidents 8.4 Le contexte Les accidents, souvent générateurs de handicaps sévères et de décès ont un coût à la fois humain, économique et social très lourd.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie.

Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Accidents de travail, circonstances et prise en charge : Région de Boumerdès Algérie. Fatima ABADLIA Médecin conseil, Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) 1. Définition Est considéré comme accident

Plus en détail

Attention: nouvelle réglementation routière

Attention: nouvelle réglementation routière 12 Service public fédéral Mobilité et Transports www.mobilit.fgov.be E.R..: C. Van Den Meersschaut, Chaussée de Haecht 1405, 1130 Bruxelles D/2004/0779/10 Attention: nouvelle réglementation routière Infractions

Plus en détail

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et la sécurité

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Des indicateurs en santé travail Les accidents mortels d origine professionnelle en France

Des indicateurs en santé travail Les accidents mortels d origine professionnelle en France Indicateurs en santé Des indicateurs en santé travail Les accidents mortels d origine professionnelle en France Sommaire Abréviations 2 Présentation 3 1. Introduction 4 1.1 Qu est-ce qu un accident mortel

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2015

Baromètre mensuel avril 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l

Plus en détail

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

Plus en détail

RAPPORT DE SITUATION SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS LE MONDE 2013

RAPPORT DE SITUATION SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS LE MONDE 2013 RÉSUMÉ RAPPORT DE SITUATION SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS LE MONDE 2013 SOUTENIR UNE DÉCENNIE D ACTION Contexte Les traumatismes dus aux accidents de la circulation représentent la huitième cause de décès

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011

ANALYSE CONJONCTURE ÉDITO POINTS CLÉS SOMMAIRE. Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 ANALYSE Les accidents du travail dans les Services Départementaux d Incendie et de Secours en 2011 Juillet 2012 ÉDITO Chez les sapeurs-pompiers, l accidentologie est très marquée par les évènements survenus

Plus en détail

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch

Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Le 29 janvier 2015 Informations complémentaires au communiqué de presse conducteur-d-elit.ch Campagne conducteur-d-elite.ch: suivre des cours, c est avoir une conduite plus sûre. L objectif de la campagne

Plus en détail

Dossier de presse. Comité interministériel de la sécurité routière Présidé par Manuel VALLS, Premier ministre

Dossier de presse. Comité interministériel de la sécurité routière Présidé par Manuel VALLS, Premier ministre Dossier de presse Comité interministériel de la sécurité routière Présidé par Manuel VALLS, Premier ministre Vendredi 2 octobre 2015 SOMMAIRE SÉCURITÉ ROUTIÈRE : UN DISPOSITIF RENFORCÉ 3 INTENSIFIER LA

Plus en détail

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août défi nissant le certifi cat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la

Plus en détail

EN 2005, 248 845 condamnations ont été prononcées pour infraction à la sécurité routière, soit 40,2% de

EN 2005, 248 845 condamnations ont été prononcées pour infraction à la sécurité routière, soit 40,2% de INFOSTAT JUSTICE Juin 2007 Numéro 95 Bulletin d information statistique Les condamnations pour infraction à la sécurité routière en 2005 Odile Timbart *, Tiaray Razafindranovona ** EN 2005, 248 845 condamnations

Plus en détail

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010

REPÈRES. Les mineures mises en cause pour crimes et délits non routiers en 2009. n 13. Septembre 2010 n 13 REPÈRES Septembre 2010 Directeur de la publication : André-Michel VENTRE, Directeur de l INHESJ Rédacteur en chef : Christophe SOULLEZ, chef du département de l ONDRP Les mineures mises en cause pour

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Définition de l obstacle

Savoirs de base en sécurité routière. Définition de l obstacle Certu Savoirs de base en sécurité routière FICHE n 09 décembre 2008 Cette fiche est destinée à donner une information rapide. La contrepartie est le risque d approximation et la non exhaustivité. Pour

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord,

Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord, Accidents de la route des handicaps et des décès évitables dossier Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord, Pascale Gayrard les accidents de la route constituent Médecin de santé publique,

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 3 juillet 2012 Base de données accidents sur 6 années avec informations de géolocalisation Cette base est extraite du fichier national des

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Quelles sources de progrès pour la réduction des risques dans le transport routier?

Quelles sources de progrès pour la réduction des risques dans le transport routier? Quelles sources de progrès pour la réduction des risques dans le transport routier? En conclusion- Pour avancer il faudrait Réglementation Implication prioritaire des entreprises organisations professionnelles

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015 Réunion PDASR Mardi 3 février 2015 1 Accidentologie Données 2014 et évolutions 2010/2014 (source ODSR de la Meuse, données consolidées) 2 3 Département de la Meuse Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

Equipements de protection individuelle des utilisateurs de deux-roues motorisés. Rapport au Ministre de l Intérieur

Equipements de protection individuelle des utilisateurs de deux-roues motorisés. Rapport au Ministre de l Intérieur Equipements de protection individuelle des utilisateurs de deux-roues motorisés Rapport au Ministre de l Intérieur Novembre 2012 Equipements de protection individuelle des utilisateurs de deux-roues motorisés

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Un parc automobile une seule police/

Un parc automobile une seule police/ Assurance Flotte de véhicules Un parc automobile une seule police/ L assurance Flotte de véhicules d AXA vous offre une couverture étendue pour les risques les plus divers. Assurez l intégralité de votre

Plus en détail

PORTRAIT et DIAGNOSTIC

PORTRAIT et DIAGNOSTIC PORTRAIT et DIAGNOSTIC NOTE TECHNIQUE 12 : SÉCURITÉ ROUTIÈRE Note technique 12 : Sécurité routière i TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 1 1.1 Intrants... 1 1.1.1 Données du ministère des Transports

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS. Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE :

DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS. Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE : DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE : Préfecture de l Ardèche : Cabinet - Service départemental de la communication interministérielle

Plus en détail

Statistique vaudoise des accidents

Statistique vaudoise des accidents Statistique vaudoise des accidents 2013 Table des matières Page Page 1 Table des matières Influence de l'alcool 2 Légendes et abréviations 18 Ivresse et circulation Accidentologie dans le temps 19 Ivresses

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006

Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Le mécanisme d accident Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur

Plus en détail

PREFECTURE DE VAUCLUSE

PREFECTURE DE VAUCLUSE 1 PREFECTURE DE VAUCLUSE DGO rédigé en décembre 2008 par la coordination sécurité routière de Vaucluse 2 Page 3 : Préambule Page 5 : Les caractéristiques de l'insécurité routière du département de Vaucluse

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Condamnations et sanctions prononcées en matière de sécurité routière Année 2011 Les condamnations pour infraction

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail