Technopôle de Luminy. Luminy est un site sur lequel se juxtaposent deux dynamiques à fort enjeu pour le. Contribution au projet de développement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Technopôle de Luminy. Luminy est un site sur lequel se juxtaposent deux dynamiques à fort enjeu pour le. Contribution au projet de développement"

Transcription

1

2

3 5 Développement économique Technopôle de Luminy Les conditions de vie des étudiants Maison de l Emploi de Marseille Impacts socio-économiques de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Observatoire de l emploi et du développement économique Investissements d avenir Observatoire de l attractivité économique de Marseille Dispositif Solvabilité des entreprises et sauvegarde de l emploi en PC Lancement de l étude fi lière Mode-textile-habillement Suivi de la stratégie économique de la Communauté urbaine de Marseille Provence Métropole Tourisme d affaires 059

4 5 Développement économique Technopôle de Luminy Contribution au projet de développement S appuyant sur un travail partenarial réunissant les acteurs du site, l gam a proposé une contribution au projet de développement de Luminy qui comprend : - un projet d aménagement d ensemble du Technopôle à ; - un examen des conséquences susceptibles d être générées pour ce projet par son inscription en aire optimale d adhésion du Parc National des Calanques ; - la transcription du projet dans le cadre de la révision du PLU de Marseille ; - une coordination des acteurs du Technopôle pour conduire en cohérence et de façon réactive les nombreuses opérations d aménagement et de développement du site et notamment celles relevant du Plan Campus. B Campus de Luminy. Extrait de la carte des projets dans le Technopôle. Luminy est un site sur lequel se juxtaposent deux dynamiques à fort enjeu pour le développement durable de l aire métropolitaine, inscrites dans les politiques des collectivités locales (Ville de Marseille et Communauté urbaine Marseille Provence Métropole en premier lieu) et portées par l État : le Parc National des Calanques et le Technopôle de Luminy, dont le Plan Campus renforcera l attractivité et l excellence. L impératif de convergence de fond entre ces deux projets a conduit à développer une démarche spécifique : - l élaboration d un projet d aménagement d ensemble du Technopôle à court terme et à long terme, avec l'intégration et la mise en cohérence des opérations étudiées et développées : opérations à court terme du Plan Campus (Océanomed, aménagements extérieurs, Technosport ), extension d Euromed Management, poursuite du programme Luminy-Biotech, bâtiments et installations du Parc Naturel 060

5 des Calanques, Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) Castellane-Luminy, reconversion des locaux des écoles des Beaux-rts et d rchitecture, aménagement de l espace central fédérateur - un examen attentif des conséquences susceptibles d être générées pour ce projet par son inscription en aire optimale d adhésion et dans un environnement naturel exceptionnel (site classé, Natura 2000) ; - la transcription du projet dans le cadre de la révision du PLU de Marseille notamment au niveau du zonage, de la réglementation des boisements, et d une Orientation d ménagement spécifique au site. B fin de mener à bien ce travail, l gam a rassemblé les principaux acteurs du site au sein d un groupe de travail qu elle a piloté et animé. C est cette démarche partenariale qui a permis de rédiger au mois de juin 2011 une première contribution au projet d aménagement autour d axes directeurs (renforcement des composantes enseignement supérieur et recherche et économique, organisation de la vie étudiante, services mutualisés au sud du site ) et de principes de développement durable (trames vertes, cheminements doux, gestion des eaux pluviales ). Cette première contribution sera complétée et finalisée au cours de l année 2012, à la lumière des échanges récents du groupe de travail et des évolutions ainsi mises au jour (risques, Natura 2000, BHNS, dernières dispositions liées à la révision du PLU de Marseille ). Partenaires : Ville de Marseille, MPM, mairie des IX e -X e arrondissements, DDTM 13, GIP des Calanques, Université de la Méditerranée, ENS Marseille, Euromed Management, Rectorat de l cadémie ix-marseille, CROUS ix-marseille, DREL, / Pôle : RDU / Chef de projet : Frédéric CHRPENTIER / Equipe : Hélène BLU, Marion DE TT, Louis-Laurent DUPONT, Christophe TRINQUIER. 061

6 g 5 Développement économique Les conditions de vie des étudiants Repères 2011 ix-marseille L'gam a réalisé au printemps 2011 une vaste enquête auprès des étudiants inscrits à ix-en-provence et Marseille. Cette démarche a été menée en partenariat avec ix- Marseille Université, le CROUS et l cadémie d ix-marseille. Environ questionnaires ont été collectés. Leur analyse a permis de construire une connaissance partagée et territorialisée sur les conditions de vie des étudiants. Les partenaires ont convenu de réaliser une prochaine enquête en Une enquête inédite au plan local En 2011, l Observatoire National de la Vie Etudiante a réalisé la 6 e enquête sur les conditions de vie des étudiants à l échelle nationale. Bien que plus de étudiants aient participé à cette enquête, son exploitation à l échelle des académies s est avérée impossible en raison de la faiblesse de l échantillon au plan local. près Brest et Clermont-Ferrand, ix-marseille est le troisième territoire couvert par une enquête locale. Grâce au partenariat avec les universités, le rectorat et le CROUS, le mode opératoire mis en place a permis de collecter questionnaires. Celle-ci couvre de nombreux champs : profil des étudiants parcours universitaire, ressources, conditions de logement et de mobilité, pratique des équipements. Par rapport aux autres enquêtes, elle comporte deux originalités. L élaboration d une notation synthétique des conditions de vie et d études qui permettra de suivre les 062

7 évolutions entre deux enquêtes. Les étudiants ont attribué une note moyenne de 12,6/20 aux conditions d études et 12,5/20 aux conditions de vie. utre spécificité, l intégration au questionnaire de tribunes libres qui ont permis de recueillir des matériaux qualitatifs précieux pour étayer l analyse statistique. IX EN PROVENCE Extérieurs vers Marseille 45 min ix / ix 20 min Extérieurs vers ix 45 min Marseille / Marseille 25 min MRSEILLE ix-marseille / Marseille-ix 1 heure par trajet Schéma de synthèse sur les principaux temps de trajet des étudiants (aller simple). Ce qu en pensent les partenaires Pour l cadémie, cette enquête a apporté des informations majeures sur les conditions de vie des étudiants, susceptibles de permettre un ajustement plus précis de l offre en matière de logement, de restauration, de déplacement et de favoriser une meilleure gestion des services pour la vie étudiante. Pour ix-marseille Université, les objectifs de l enquête rejoignent les préoccupations des universités grâce aux éléments fournis par l analyse. Celle-ci permettra d adapter les aides mises en place à destination des étudiants sur les différents campus. Les points de satisfaction sont nombreux et valident une politique ancienne d attention très soutenue vis-à-vis des étudiants d ix-marseille. D autres indicateurs montrent, par ailleurs, la nécessité d'encourager les étudiants à faire du sport et d aider les étudiants en difficulté. Enfin, l exploitation des résultats de cette enquête permettra à l opérateur de vie étudiante qu est le CROUS de proposer des solutions adaptées au contexte géographique, social et universitaire des étudiants. Partenaires : ix-marseille Université, CROUS d ix-marseille et cadémie d ix-marseille / Pôle : RDU / Chef de projet : Jean PICON / Equipe : Frédéric CHRPENTIER, Fabien GUGLIELMETTO, urélie SOULIER. 063

8 g 5 Développement économique Maison de l Emploi de Marseille Une collaboration renforcée autour du Comité d'orientation pour l'emploi Partenaire conventionnel de la Maison de l Emploi de Marseille (MDEM) depuis sa création en 2007, l gam participe à la fonction Observation. À ce titre, en 2011, elle a réalisé plusieurs études pour le compte de la MDEM. Pour mener à bien ce partenariat, la MDEM a signé une convention avec l agence, réactualisée pour Depuis 2009, la MDEM est adhérente à l ssemblée générale de l gam. Face aux mutations socio-économiques du territoire et pour mieux connaître les enjeux et les changements à venir, la MDEM s est dotée d une mission d observation. Les études réalisées offrent une aide aux partenaires de la MDEM et à sa gouvernance afin de décider des stratégies et des actions à mettre en place. DIGNOSTIC TERRITORIL PRTGÉ EMPLOI - FORMTION Marseille, llauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-Les-Vallons Document de Synthèse 29 septembre % Les contributions de l gam à la MDEM en 2011 se sont réparties entre : - la co-rédaction d un diagnostic du territoire de la MDEM dans le cadre du Comité d Orientation pour l Emploi 2011 (COE) : analyse des données statistiques sur l emploi, dont sont issus les quatre enjeux majeurs du territoire (formation, précarité, développement économique et mobilité). Publication du document et d une synthèse sur les sites internet de l gam et de la MDEM. Présentation aux partenaires de l emploi et aux élus locaux lors de la séance du COE du 29 septembre ; 14,9 14% 13% 12% 11,8 12,2 11,7 12,8 13,1 12,1 11% 11,7 10% 10,5 9,4 9% 8% 7% 6%

9 g Trimestr emploi Numéro 3 information au 2 ème trimestre Date de publication : octobre la co-rédaction de quatre Trimest Emploi : document trimestriel d information sur l évolution de la demande d emploi, des établissements, des intentions d embauche Ce document est adressé aux acteurs de l emploi du territoire et présent sur le site de la MDEM ; - la participation aux déjeuners autour des chiffres du marché du travail et fourniture d informations (chiffres du chômage, analyses issues des Notes de l Observatoire ). Ces réunions font l objet d un compte-rendu rédigé par la MDEM et mis en ligne sur leur site ; - la réalisation de deux fiches filière (BTP et services à la personne) : caractéristiques et évolutions des établissements et de l emploi salarié-privé de la filière, informations sur l actualité de la filière et ses perspectives ; 1 Trimestr emploi n 3 Sommaire Les chiffres clés p.1 Le tissu économique et l emploi p.2 Les demandeurs d emploi p.3-4 L emploi salarié privé au 31 décembre p.5 Définitions p.5 > Chiffres clés Périmètres d étude Maison de l Emploi de Marseille Bouchesdu-Rhône Jacques Rocca Serra, Président de la Maison de l Emploi de Marseille «Fruit d une réflexion et d un échange conduit par la Maison de l Emploi et ses partenaires, Trimestr Emploi se veut le reflet de la situation locale de l emploi et du marché du travail. Ce troisième numéro paraît au moment où se met en place le Comité d Orientation pour l Emploi, instance, dont la création a été actée par l'ensemble des partenaires de la Maison de l'emploi de Marseille, et qui a pour mission d'apporter des réponses nouvelles et collectives à la situation de l'emploi sur le territoire. Vous retrouverez, comme chaque trimestre, l ensemble des informations relatives à l emploi et au marché du travail (taux de chômage, évolution de la demande et de l offre d emploi, etc.). u-delà de ces données régulières, je souhaite attirer votre attention sur une particularité de notre territoire qui a su, dans un climat de crise durable, créer plus de 1000 emplois supplémentaires. Même si ce chiffre ne suffit pas à inverser la tendance d un chômage qui augmente, à Marseille comme au niveau national, il est porteur d un espoir quant au dynamisme de notre tissu d entreprises locales qui continue à se développer surtout dans l hôtellerie-restauration. Ce secteur d activité est destiné à rester un moteur de l économie marseillaise à quelques mois de l année Capitale.» Emploi Salaire moyen Déclarations Uniques d Embauche Demandeurs Etablissements salarié privé par tête en euro d emploi cat. BC employeurs Hors intérim Intérim Nombre Evolution annuelle Moyenne Evolution annuelle Nombre Evolution annuelle Nombre Evolution annuelle Nombre Evolution annuelle Nombre Evolution annuelle % % % % % % % % % % % % Chiffres clés au 31 juin 2011 et évolution entre le 2ème trimestre 2010 et le 2ème trimestre 2011 Source : URSSF des Bouches-du-Rhône, DIRECCTE, Pôle emploi PC, gm > Une progression de la demande d emploi toujours plus rapide qu à l échelle nationale Evolution du nombre de demandeurs d emploi entre juin 2010 et juin 2011 Nombre de demandeurs d emploi en juin 2011 Source : gm, DIRECCTE PC, Pôle emploi > Nombre : > Evolution annuelle : +4.9% En juin 2011, le territoire de la Maison de l Emploi de Marseille (Marseille, llauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-les-Vallons) compte demandeurs d emploi de catégorie BC. Par rapport à l année précédente, le nombre de demandeurs d emploi augmente de %. Ce rythme de progression se révèle plus rapide qu à l échelle nationale (+ 4.1 %). u 2ème trimestre 2011, les plus importantes progressions annuelles enregistrées sur notre territoire concernent Plan-de-Cuques (+12.3 %), llauch (+ 10.9%), le 11ème arrondissement (+ 9.3%) et le 16ème arrondissement (+ 8.1%). l inverse le 1er arrondissement enregistre un recul (-0.3%). B B Taux de chômage localisés par zone d'emploi, en moyenne trimestrielle. En 2008, un fort taux de personnes sans diplôme dans les arrondissements nord et centraux. - l'actualisation des données relatives aux territoires cibles de la MDEM : exploitation des données du recensement de la population 2008, suivi de l emploi salarié-privé, suivi de la demande d emploi y compris en Zones Urbaines Sensibles. (tableaux de données et graphiques) ; - une cartographie interactive des acteurs de l emploi 2010/2011 : actualisation de fonds cartographiques thématiques (familles, formation, demande d emploi, emploi salarié-privé et établissements) ; - la participation aux réunions relatives à la Centrale de Mobilité de la MDEM. Partenaire : Maison de l Emploi de Marseille / Pôle : DES / Chef de projet : urélie Soulier / Equipe : Catherine RGNOL, Patrick TNGUY 065

10 JUILLET Développement économique Impacts socio-économiques de l Enseignement Supérieur et de la Recherche rguments pour une stratégie d ensemble de l agglomération marseillaise Estimer la nature, l ampleur et les moyens de consolider les retombées économiques induites par la présence de pôles d Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR) sur le territoire ; apprécier le potentiel local en la matière et son apport au dynamisme économique ; comparer la situation locale avec celle d autre métropole : autant d éléments nécessaires à l élaboration d une stratégie de développement de l enseignement supérieur. Impacts socio-économiques de l enseignement supérieur et de la recherche Fondement et objectifs de l étude fin de conforter les activités liées à l économie de la connaissance, levier majeur de développement des territoires, les agglomérations et métropoles sont à la recherche de l excellence scientifique autant que pédagogique. Elles visent également à faire progresser le niveau de formation des jeunes. Par ailleurs, l innovation et l économie de la connaissance constituent, dans une économie fortement internationalisée, un facteur premier de développement qu il apparaît nécessaire de soutenir activement pour rester compétitif. 066

11 U Montpellier U Rennes U Toulouse U Lille U Bordeaux U Nantes U Lyon U Marseille -ix U Paris 4,1% 4,0% 6,5% 5,8% 5,6% 5,3% 5,2% 8,1% 7,7% ussi apparaissait-il nécessaire de mettre en lumière la nature des impacts concrets de l enseignement supérieur et de la recherche sur notre territoire, de les qualifier et quantifier, et de comprendre les mécanismes permettant de les consolider. fin de construire un argumentaire étayé venant à l appui d une stratégie territoriale en faveur du développement des pôles d Enseignement Supérieur et de la Recherche. En appréciant le potentiel local en la matière et en le comparant pour mieux le mettre en perspective, ce travail visait à souligner l importance du lien entre la formation et le dynamisme économique et l effet attractivité induit par la présence de ces pôles. Les principaux enseignements Premier site d enseignement supérieur et de la recherche régional, deuxième ville de France en matière de recherche publique, Marseille bénéficie d une image de ville universitaire reconnue à travers la qualité de la pédagogie et des travaux de recherche menés. Nombre d'étudiants parmi la population totale Pourtant, cet appareil de formation supérieure est dans le même temps confronté à un environnement socio-démographique difficile qui masque ses performances réelles. Si l on considère l importance des retombées économique liées à l ESR (près de emplois, de dépense par an par étudiant en moyenne) et l apport de financements extérieurs au niveau local (plan Campus, programme d investissements d avenir), l investissement dans l économie de la connaissance devient un enjeu majeur pour les collectivités locales. fin de constituer une métropole attractive du savoir et de la connaissance et de s affirmer à l échelle internationale. Partenaires : Ville de Marseille (Direction de l ttractivité Economique), Rectorat de l'académie Ix-Marseille (Direction de l enseignement supérieur et de la recherche) / Pôle : RDU / Chef de projet : Frédéric CHRPENTIER / Equipe : Mélanie CRMON, Thierry DONZE, Louis-Laurent DUPONT, Jean PICON, Patrick TNGUY. 067

12 5 Développement économique Observatoire de l emploi et du développement économique Une période diffi cile qui nécessite une observation accrue des impacts socio-économiques Cette période de crise rend l observation de l emploi et du développement économique d autant plus importante. Cette année encore la demande d emploi a augmenté, même si cette croissance a été moins prononcée à Marseille qu en France. La ville a néanmoins maintenu son niveau d emplois salariés privés sans toutefois bénéfi cier de la reprise économique de 2010 alors que la France affi chait un gain d emplois salariés privés. Comme chaque année, l observatoire a publié les principaux indicateurs socioéconomiques sur l emploi, le chômage, le développement des territoires comme les zones franches urbaines ou Euroméditerranée. Le suivi régulier des principaux indicateurs socio-économiques de la Ville et de la Communauté urbaine, et leur communication a permis aux techniciens et aux élus de suivre au plus près l impact de la crise, et d en tenir compte dans l adaptation des politiques publiques. Taux d'évolution annuel des emplois Forte hausse Légère hausse Perte d'emploi RLES emplois (-1,6 % ; -260) ISTRES MRTIGUES emplois (-0,75 % ; -260) SLON DE PROVENCE emplois (+4,3% ; +870) IX EN PROVENCE emplois (+1,8% ; ) MRSEILLE Evolution annuelle en taux fin 2010 fin 2009 Nombre d emploi X XX emplois ( XX % ; XX ) Evolution annuelle en volume fin 2010 fin emplois (+0,2% ;+750) 068

13 25 % 20 % Une mission d analyse et de diffusion d information pprofondissant un thème, les Notes ont, cette année, porté sur la fragilité socioéconomique des territoires marseillais, sur la faible présence des fonctions productives dans les Bouches-du-Rhône et la dynamique métropolitaine à renforcer, et sur la notion de salaire horaire, reflet de nombreuses inégalités. u travers du suivi de la stratégie de développement économique de MPM, l observatoire a comparé l évolution de l emploi salarié-privé dans les dix principales aires urbaines de France sur les trois dernières années, en distiguant des trajectoires de développement des principaux moteurs de développement économique. Une étude sur la mode et le textile a également été lancée dont les résultats sont attendus en B Marseille France 15 % 10 % 5 % 0 % -5 % -10 % -15 % Mars 2007 Juin 2007 Sept Dec Mars 2008 Juin 2008 Sept Dec Mars 2009 Juin 2009 Sept Dec Mars 2010 Juin 2010 Sept Dec Une mission d assistance et de pédagogie Les différents partenaires de l Observatoire l ont sollicité au travers de nombreuses demandes ponctuelles et également de contributions à des dossiers plus importants comme la dynamique créée au niveau national pour la prorogation des zones franches urbaines, ou encore au travers de la mise à disposition d indicateurs et d analyses destinés à l agence de notation Standard and Poor s. Outre la création du produit Info qui a permis de publier rapidement des indicateurs, l observatoire a continué sa mission pédagogique en publiant un dossier de Une sur le site internet de l gam. Il portait à connaissance toutes les sources statistiques concernant l emploi, en expliquant les nouveaux zonages géographiques d études (zones d emploi et aires urbaines). Il a entrepris de mener une réflexion sur les principaux indicateurs d attractivité de Marseille, et a permis à la mairie de Septèmes-les-Vallons de réaliser des panneaux de présentation de leur commune dans le cadre de leur forum emploi. B L'emploi salarié-privé dans les nouvelles zones d'emploi 2009/2010. Un ralentissement de la progression de la demande d'emploi en Partenaires : MPM (Direction du Pôle Économie et ttractivité du Territoire), Ville de Marseille (Direction de l attractivité économique, Mission Marseille Emploi), Euroméditerranée. / Pôle : DES / Chefs de projet : Catherine RGNOL, Patrick TNGUY / Equipe : urélie SOULIER 069

14 5 Développement économique Investissements d avenir L année 2011 a livré les premières vagues de résultats des appels à projet du volet Enseignement Supérieur et de la Recherche du programme national d investissements d avenir. L gam en a réalisé une synthèse disponible au téléchargement sur son site. Ces résultats, contrastés malgré la sélection de l Institut hospitalo-universitaire POLMIT (maladies infectieuses), concernaient notamment les Laboratoires d Excellence (Labex) et les Equipements d Excellence (Equipex). L gam continue à suivre ce dossier, avec notamment, début 2012, le succès en deuxième vague du projet *MIDEX, sélectionné pour être l une des huit initiatives d excellence (Idex). Observatoire de l attractivité économique de Marseille Cet observatoire, associé à l observatoire du développement économique et de l emploi de l gam, a pour objectif principal de mesurer la performance du territoire marseillais en terme d attractivité socio-économique et de la comparer aux autres grandes métropoles françaises. Il permettra également de suivre l impact de la stratégie d attractivité élaborée fin 2011 par la Ville de Marseille ( Marseille attractive 2020 ) et contribuera le cas échéant à infléchir certains axes de cette démarche stratégique. Les principaux résultats, ayant trait à l état de l attractivité comme à son évolution, seront disponibles au printemps La notion d attractivité, complexe et multidimensionnelle, renvoie aussi bien à des paramètres quantitatifs qu à des perceptions ou des images, En se focalisant sur les entités quantitatives, l approche reste modeste mais autorise des comparaisons aussi bien spatiales que temporelles. La grille d évaluation comparée de l attractivité socio-économique de Marseille, mise au point par l gam à l automne 2011, a été conçue de manière à être actualisée chaque année. Elle est formée de 3 familles (de 6 critères chacune) répondant aussi bien aux leviers de l attractivité (comme la taille, le dynamisme économique et de l emploi ), qu à leurs effets sur l attractivité des personnes et des compétences d une part, sur les entreprises et les investissements d autre part. 070

15 Dispositif Solvabilité des entreprises et sauvegarde de l emploi en PC Grâce à un partenariat initié par l gam à l échelle de la Région PC, l acquisition d une base de données d entreprises ouvre de nouvelles perspectives pour un soutien précoce aux entreprises fragilisées par la crise. Outre une fonction d observation, d analyse territoriale ou sectorielle, les données exclusives disponibles permettent, en effet, d exercer une fonction de veille et d alerte susceptibles d enclencher une démarche de soutien d entreprises en amont d un éventuel plan de sauvegarde de l emploi. L objectif est bien de conforter l entreprise et de sauver des emplois avant toute aggravation de la situation financière de l entreprise, pour peu que cette dernière soit intéressante parce qu innovante ou structurante dans le tissu local. Sont associés à ce dispositif (qui a vocation à s élargir en 2012), outre le Conseil régional et l gam, les Chambres de Commerce et d Industrie de Nice Côte d zur et du Vaucluse, la Ville de Marseille et la Maison de l Emploi de Marseille, Pays d ix Développement et l agence d urbanisme de Toulon. Lancement de l étude filière Mode-textile-habillement Le secteur économique de la mode, du textile et de l habillement n est certes pas le plus important du tissu économique local, mais il constitue l un des plus emblématiques et des plus porteurs d image, car il met en évidence l esprit créatif d une région. Dans le but de conforter cette filière d activité, il est apparu utile à un Comité de pilotage créé pour l occasion, composé d une douzaine d organismes et animé par la Chambre Syndicale de l Habillement de Marseille, de mener une étude à plusieurs volets. L ambition est : - d évaluer et de localiser le poids en emplois et en établissements de la filière, en détaillant ses différents segments (conception-design, fabrication, commerce de gros et de détail ) - d enrichir le constat par des apports qualitatifs grâce à l élaboration d un questionnaire adressé aux acteurs de la filière et à des entretiens de dirigeants d entreprises. L objectif est d affiner les enjeux et de tester quelques recommandations pour assurer la pérennité de cette activité dans la région. Résultats de cette étude au printemps

16 5 Développement économique Suivi de la stratégie économique de la Communauté urbaine de Marseille- Provence Métropole La Communauté urbaine poursuit le déploiement de sa stratégie de développement économique. Elle sollicite régulièrement l gam pour assurer le suivi du comportement des cinq moteurs économiques (développement de l emploi) sur lesquels repose sa stratégie économique. Il est d autant plus utile de le faire dans le contexte de crise actuelle, même si son actualisation doit tenir compte des contraintes changeantes d accessibilité aux données Dans cette période marquée par la crise, les moteurs relatifs au tourisme-loisirs et à l économie résidentielle (construction de logements pour l essentiel) ont tiré leur épingle du jeu. En revanche, l économie de la connaissance subit le contrecoup de la contraction des dépenses décidée par les entreprises dans ce contexte perturbé, notamment en matière de communication, de R&D et de formation continue. complété ce travail une comparaison actualisée des cinq moteurs économiques dans les grandes aires urbaines françaises (dont Marseille-ix) : aux difficultés de l industrie et de la logistique dans la crise, s oppose souvent la poursuite de croissance des économies résidentielle, touristique et de la connaissance, même si ceci est moins vrai pour Lille et Marseille-ix en Tourisme d affaires La Ville de Marseille a sollicité l gam pour la mise en place d un observatoire du tourisme d affaires. L objectif de cette démarche est de disposer de données homogènes sur l activité de cette filière à Marseille. Notamment pour en piloter le développement à l échelle de la destination. près avoir rencontré les professionnels de Lyon, Nice et Paris, l gam a proposé une méthodologie. Celle-ci repose essentiellement sur une consultation régulière des professionnels du tourisme d affaires (centre de congrès, hôtels ) par un questionnaire accessible en ligne. Les premiers résultats porteront sur l activité

17

18

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi

Le taux de création et de survie des entreprises par zone d emploi Thème : Société de la connaissance et développement socio-économique Orientation : S adapter aux changements structurels de l économie et répondre aux défis de la mondialisation Le taux de création et

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGÉ EMPLOI - FORMATION

DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGÉ EMPLOI - FORMATION DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGÉ EMPLOI - FORMATION Marseille, Allauch, Plan-de-Cuques et Septèmes-Les-Vallons Document de Synthèse 29 septembre 2011 REMERCIEMENTS Le document que vous tenez entre les mains

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD

COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués COMMANDE REF ADMIN-CS-540-CDD Objet : Prestation d assistance dans le cadre de l action collective AEROLEAN K portée par le pôle de

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020?

Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? Le tertiaire supérieur : Un potentiel de création de 20 000 emplois sur la métropole d ici 2020? 28 novembre 2013 Le Tertiaire Supérieur sur Lille Métropole? Les sources? Le Contrat d Etude Prospective

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise»

Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» Appel à projets national «Outils web innovants en entreprise» 1 Contexte - Objectif 1.1 Le développement des pratiques collaboratives dans les entreprises, un levier de compétitivité, Les outils web d

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi

Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole 29 mars 2012 Le plan régional de développement durable de la Région de Bruxelles-Capitale : mode d emploi www.adt-ato.be Qui sommes-nous? Partager

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive

JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive INVITATION Mardi 7 juillet 2015 JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive «Dimensionner une planification ambitieuse

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME)

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) Latifa ECHIHABI (Directeur Général, ANPME, 10, rue Ghandi, BP : 211, Rabat,

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

La labellisation «Medicen Paris Region»

La labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» De l utilité de la labellisation «Medicen Paris Region» La labellisation «Medicen Paris Region» d un projet francilien, dans le domaine de la santé, est une référence

Plus en détail

observatoire des emplois d avenir

observatoire des emplois d avenir observatoire des emplois d avenir 4 ème vague Emplois d avenir et zones urbaines sensibles (ZUS) L Association des Maires de Grandes Villes de France a activement participé à la montée en puissance des

Plus en détail

MARSEILLE MÉTROPOLE N.F.C* Near Field Communication

MARSEILLE MÉTROPOLE N.F.C* Near Field Communication MARSEILLE MÉTROPOLE N.F.C* Near Field Communication Le sans contact C est quoi? C'est une technologie permettant une communication en champ proche, sans contact, avec un mobile ou une carte bancaire. Plus

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

L immobilier de bureaux : L attractivité des métropoles françaises. Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014

L immobilier de bureaux : L attractivité des métropoles françaises. Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014 L immobilier bureaux : L attractivité s métropoles françaises Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014 Méthodologie SIMI DÉCEMBRE 2014 Méthodologie Etu réalisée auprès ux échantillons

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master Bilan de la campagne de suivi menée en 27-28 auprès des diplômés de Master 24-25 Méthodologie Présentation des résultats Définition des indicateurs Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Conseil, stratégie, organisation,

Conseil, stratégie, organisation, Le pôle Ingénierie des flux Notre vocation : Vous faire bénéficier de notre expertise afin d améliorer la performance de vos organisations pour accroitre la satisfaction de vos clients tout en optimisant

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Base de données documentaires [financement ACSE]

Base de données documentaires [financement ACSE] Réseau Ressources pour l Égalité des Chances et l Intégration (RECI) Rapport d activité 2011 Le programme de travail 2011 s est décliné autour de quatre types d actions : des outils, de la production de

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL

Pôle de compétitivité Aerospace Valley CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Pôle de compétitivité Aerospace Valley Prestation de consultant Action Collective CIBLAGE MARCHE INTERNATIONAL Cahier des charges Accompagnement de PME à l international Réf. AV-2014-271 AEROSPACE VALLEY

Plus en détail

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 13 e APPEL A PROJETS Les moyens destinés au soutien financier de l Etat en faveur

Plus en détail

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde

Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le Conseil Général accompagne le déploiement de la société de l information en Gironde Le numérique transforme en profondeur les modes de vie, bouleverse l organisation et les marchés des entreprises traditionnelles,

Plus en détail

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés Contacts : Hélène Bernard, architecte, Audiar. Céline Racapé, chargée de mission aux formes urbaines, Rennes Métropole. L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

SMBG Dossier de presse

SMBG Dossier de presse SMBG Dossier de presse Classement SMBG 2009 des Meilleures Formations Post-Bac & Post-Prépa [Licences, Bachelors, Grandes Ecoles] Thèmes abordés : Enseignement supérieur, Pédagogie, Classement, RH Contact

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010

Gestion. des cabinets d'expertise comptable. Octobre 2010 Gestion des cabinets d'expertise comptable Octobre 2010 Sommaire Avant-propos... 2 Synthèse en quelques chiffres... 2 Les cabinets sans salariés... 2 Les cabinets de 1 à 49 salariés... 2 Le chiffre d affaires

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local. Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé

De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local. Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé De l Opération de Renouvellement Urbain au Plan Stratégique Local Le quartier du Grand Bellevue à Trélazé Opération de Renouvellement Urbain Quartier du Grand Bellevue Ville de Trélazé Les chiffres de

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION

DOSSIER DE CONSULTATION DOSSIER DE CONSULTATION CONSULTATION Etude de stratégie et de marketing territorial du «cluster Descartes» Pôle ville durable du Grand Paris Date et heure limite de réception des offres : Lundi 10 septembre

Plus en détail

ATELIER 1: Tourisme et territoires

ATELIER 1: Tourisme et territoires COMMERCE ET TERRITOIRES ATELIER 1: Tourisme et territoires Quels leviers d action pour développer, maintenir et ensuite maîtriser le développement touristique d un territoire? 16 octobre 2014 Animation

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création et administration de SIG de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

Suivi Post-Accompagnement DLA 37

Suivi Post-Accompagnement DLA 37 D Indre-et-Loire Suivi Post-Accompagnement DLA 37 STRUCTURE : XXXXX Diagnostic initial effectué le : 15/10/2004 Diagnostic de Suivi post Accompagnement effectué le : 10/04/2007 Etape 1 : Identification

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés,

formaliser des lignes directrices et des cahiers des charges pour conseiller, orienter et soutenir activement les opérateurs publics et privés, squad - Centre de compétences transfrontalier pour le suivi et la planification des quartiers durables INTERREG IVA France Suisse Rapport de synthèse (version août 2015) Objectif de ce document Ce document

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

EDEC. Méthodologie de travail. Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Mise en œuvre d une. Mardi 10 novembre 2009. Pour quel objectif?

EDEC. Méthodologie de travail. Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Mise en œuvre d une. Mardi 10 novembre 2009. Pour quel objectif? EDEC Contrat d Etude Prospectif - Comité Technique - Pour quel objectif? Avec quelle méthodologie? Démarche méthodologique globale Eléments d une méthodologie commune Mise en œuvre d une Méthodologie de

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX»

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Pour les porteurs de projets de l Université Joseph Fourier de Grenoble 24 Septembre 2010 Sommaire Quelques rappels sur LABEX Démarche

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Action collective ERP Bois

Action collective ERP Bois Action collective ERP Bois ou Le numérique au service de la compétitivité de l'industrie du bois 20 mars 2012 CCI des Landes (Mont de Marsan) Contexte. Filière bois en Aquitaine exploitation d'une des

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission

IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission Les candidats à l appel à projets (AAP) IDEX 2 doivent, avec le plus grand soin, prendre en compte les enseignements qui peuvent être

Plus en détail

MISE EN PLACE DES DIRECTIONS DES SERVICES INFORMATIQUES (DISI) * * * * *

MISE EN PLACE DES DIRECTIONS DES SERVICES INFORMATIQUES (DISI) * * * * * MISE EN PLACE DES DIRECTIONS DES SERVICES INFORMATIQUES (DISI) * * * * * La décision du directeur général des finances publiques de maintenir l'ensemble des structures informatiques existantes implique

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité mondial Aéronautique, Espace, Systèmes embarqués Pôle de compétitivité Aerospace Valley Cahier des charges Définition de la Vision «Aerospace Valley 2018» Cahier des Charges n 15-ADMIN-CS-208

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique Déplacement en corse de Olivier buquen délégué interministériel à l intelligence économique Mardi 28 mai 2013 12 h 00 Salle Claude Erignac Dossier de Presse 1/9 Depuis 2008, les entreprises ainsi que les

Plus en détail

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur

Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Lancement du premier Campus des métiers et des qualifications d Aix-Marseille : le Campus Aéronautique Provence-Alpes-Côte d'azur Signature de la convention de partenariat Lycée Pierre Mendès France -

Plus en détail

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain»

[ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» [ACTION COLLECTIVE] «Modélisation et intégration des technologies d identification et de traçabilité dans la supply chain» Une aide financière et méthodologique CONVENTION Durée de l'action : jusqu'au

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes

Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Master 2 Professionnel Transports Urbains et Régionaux de Personnes Bilan de l enquête carrière 2015 Le Master TURP, ancien DESS créé en 1992, est l une des rares formations spécialisées dans le domaine

Plus en détail