La lettre du Pays. du Tonnerrois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre du Pays. du Tonnerrois"

Transcription

1 La lettre du Pays N 7 Juillet 2014 du Tonnerrois EDITORIAL La lettre du Pays du Tonnerrois est le magazine du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois. (SMPT) 2 Avenue de La Gare, 1er étage du Sémaphore, TONNERRE Tél. : Directeur de la Publication : Pascal LENOIR Rédaction : SMPT, CDT, EIE, E2C, Greta, Ireps, Tab agir, Conception/Création : SMPT-Marina VOISINOT Trois des Communautés de communes, membres du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois (C.C. du Chablisien, C.C. Le Tonnerrois en Bourgogne et C.C. du Florentinois), souhaitent adhérer au Schéma de Cohérence Territoriale du Grand Auxerrois. Notre comité syndical, à l unanimité, soutient cette orientation considérant, d une manière théorique, que les interactions entre ville et campagne sont facteurs de développement. D une manière pratique, il fonde son adhésion sur l observation des flux de population et le sens des grands axes de circulation parcourant notre territoire. Notre comité syndical ne saurait s arrêter aux préconisations d un SCOT à écrire, il souhaite être un acteur opérationnel résolument tourné vers l avenir. Dans ce cadre, il affirme que les limites territoriales actuelles ne sauraient constituer un carcan rigide ou protectionniste d autres intérêts. Enfin, un autre exercice plus complexe, aux enjeux financiers importants, nous attend. Il s agit, dans le cadre du Contrat de Projets Etat Régions à venir de formaliser une contractualisation à un niveau plus vaste que celui d une seule intercommunalité : L Europe, l Etat, l Agence Régionale de Santé, l Agence Nationale de l Habitat, la région Bourgogne le souhaitent, l encouragent même. La santé, l urbanisme, la mobilité, le développement économique, le tourisme, l organisation des services publics, l attractivité de nos territoires, les questions environnementales sont autant de sujets qui exigent des réflexions et des actions partagées. Le comité syndical du SMPT et le Conseil d administration du Centre de Développement du Tonnerrois qui associent les chambres consulaires partagent cette vision politique. Les personnels de nos structures sont compétents et motivés. Nos capacités immobilières sont à la disposition de tous les porteurs de projets. Toutes les conditions sont réunies pour relever ces défis au service de notre territoire, de ses habitants et de ses entreprises. Pascal LENOIR Président Crédits photos : SMPT, CDT, Ireps, Conseil Général 89, mairie de Tanlay, Date de parution : JUILLET 2014 Dépôt légal à parution ; ISSN X s Le SMPT, une nouvelle gouvernance... A la suite des élections du 26 mai, un nouveau Président et un nouveau bureau ont été élus... Objectif santé, En Pays du Tonnerrois P.2. Le Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois poursuit son engagement pour votre santé... P.3 Urbanisme Le cabinet Urbanis comptabilise plus de 300 contacts sur les dossiers rénovation thermique de l habitat... P.9 Environnement, déchets ménagers Choisir un professionnel qualifié RGE ; la Communauté de communes le Tonnerrois en Bourgogne informe sur la redevance incitative... P.12 Economie Une nouvelle gouvernance au Centre de Développement du Tonnerrois... P.13 Tourisme Compétence tourisme ; randonnées ; navette touristique ; taxe de séjour,... P.19 Vie pratique Yonne Tour Sport, Transports de malades en taxi... Contractualisation Autour du canal de Bourgogne P.23 P.24

2 Organisation politique Les nouveaux élus du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois Depuis le 26 mai 2014 Le Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois regroupe habitants. Il est actuellement composé de 4 communautés de communes regroupant 78 communes. 27 délégués communautaires siègent au sein d'un comité syndical composé de la manière suivante : - 4 délégués de la communauté de communes du Chablisien - 13 délégués de la communauté de communes le Tonnerrois en Bourgogne - 5 délégués de la communauté de communes du Florentinois - 5 délégués de la communauté de communes du Serein Le comité syndical procède à l'élection de son Président et d'un bureau composé de 11 membres (2 élus C.C. du Chablisien, 13 élus C.C. Le Tonnerrois en Bourgogne, 2 élus C.C. du Florentinois, 2 élus C.C. du Serein). Parmi ceux-ci, 5 délégués occupent une fonction de vice-président (1 élu C.C. du Chablisien, 2 élus C.C. Le Tonnerrois en Bourgogne, 1 élu C.C. du Florentinois, 1 élu C.C. du Serein). Est élu à la présidence : Pascal LENOIR Sont élus à la Vice-Présidence : Sont élus membres du bureau : Les 11 membres du bureau sont : Vice-président, en charge de la contractualisation et des perspectives : Didier BAUDOIN Vice -président, en charge de la santé et la mobilité : Hubert DAFFIX Vice-président, en charge du tourisme supra communautaire et du contrat canal : Michel FOURREY Vice-président, en charge des finances, des actifs immobiliers et de la mutualisation : Jean-Claude GALAUD Vice-président, en charge de l Urbanisme et l habitat : Jean-Marie MAURICE - Pascal LENOIR - Jean-Claude GALAUD - Didier BAUDOIN - Michel FOURREY - Hubert DAFFIX - Jean-Marie MAURICE - Stéphane GALLOIS - Hervé PASCAULT - Stéphane AUFRÈRE - Maurice PIANON - Jean CAILLET 2

3 Objectifs santé En Pays du Tonnerrois Santé Le Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois poursuit son engagement pour votre santé... 1 er axe d orientation : Renforcer les soins de proximité : Actualisation de la mise en place d un dossier de sortie d hospitalisation de tous les usagers par l hôpital. Instauration des procédures de transfert de l information par l hôpital. Mise en place d une réunion en perspective de la constitution d un groupement de professionnels par le GIPS 89 et le Pays. Réflexion autour de la désertification médicale par le GIPS89 et le Pays. Poursuivre la prise en charge de la périnatalité sur le territoire par le CPP et la PMI. 2 ème axe d orientation : Améliorer les parcours de santé : Poursuivre le programme santé sénior sur le territoire par la Mutualité Française Bourguignonne. Poursuivre le programme OME- GAH par le PGI. Constitution d un groupe transversal autour de la prise en charge de la souffrance psychique des personnes en situation de précarité. Poursuivre la valorisation de l Unité Mobile du Centre d Examens de Santé de la CPAM 89 sur le territoire. Education à la sexualité des jeunes du Territoire par l IREPS. Interventions auprès des jeunes de 5ème sur le Pays du Tonnerrois par Tab agir. Poursuite de l action de prévention organisée par les Pairs au collège de Noyers avec l ouverture d un club santé par Tab agir. Poursuivre l'action spécifique de prévention par les pairs du tabagisme chez les femmes via un groupe de femmes volontaire «elles sont du Tonnerre» par Tab agir. Préservation du capital santé des adultes et lutte contre la sédentarité par un programme d Activsanté. 3 ème axe d orientation : Efficience et qualité Mise en place d outils de communication pour assurer la promotion des actions inscrites dans le cadre du CLS par le Pays. 4 ème axe d orientation : Santé environnement : Poursuivre sur la période la politique de lutte contre l habitat indigne et très dégradé (PIG) par le Pays, la ville et Urbanis. Protéger la qualité de l eau pour préserver la santé et l environnement par le SIRTAVA et le pays. 5 ème axe d orientation : Optimiser le parcours de santé : Améliorer la coordination de la sortie d hospitalisation et renforcer la filière gériatrique par le pays et le GIPS89. Prise en compte de la difficulté d accès des personnes âgées à l offre de soin par le Pays. Amélioration de la santé buccodentaire des adultes en situation de handicap de l Yonne par l ESAT de Cheney. 3

4 Santé Ouverture de la maison de santé de Tanlay maison de santé disposera très prochainement du relais documentaire de l IREPS, actuellement entreposé à la mairie de Tanlay. Les acteurs de prévention qui étaient intéressés pour y effectuer des permanences seront sollicités pour intégrer les locaux dorénavant opérationnels. Depuis le début du mois de juin 2014, la maison de santé de Tanlay a ouvert ses portes. Elle se situe Rue Haute des Fossés à Tanlay. Elle comprend 7 cabinets de professionnels de santé, dont 1 pouvant servir à des permanences et le second pour les acteurs de prévention, une salle de réunion pour la coordination des professionnels et un studio destiné à accueillir les remplaçants ou stagiaires. A ce jour, 2 médecins généralistes y sont installés ainsi qu une kinésithérapeute. Un cabinet de 4 infirmières intégrera les locaux à la rentrée de septembre La Pour rappel, la structure fait 400 m² et comprend en plus un Relais de Services Publics communautaire qui devrait être opérationnel courant septembre Le secrétariat, partagé par les professionnels de santé permet d échanger sur les problématiques et les pathologies de patients communs. La commune a investi de travaux, subventionnés à environ 80%. Les professionnels de santé attendent aujourd hui dans les meilleurs délais la subvention FIR de l Agence Régionale de Santé permettant d aider au fonctionnement de la structure. Mise en place d un groupement de professionnels de santé sur le Pays du Tonnerrois : //////////////////////////////////////// Pour répondre aux attentes des nouveaux professionnels de santé qui ne souhaitent plus exercer de manière isolée et aux besoins de la population qui évoluent, sous l effet notamment du vieillissement et de l augmentation des pathologies chroniques, il devenait essentiel de développer le travail en équipe sur le territoire. //////////////////////////////////////// ont suivi, les professionnels et structures présents (une trentaine de personnes) ont accepté de se lancer dans une démarche de groupement. Le 22 mai dernier, l ensemble des professionnels du Pays y compris du Florentinois et du Chablisien ainsi que les structures médico-sociales, ont été conviés à une présentation de ce que pourrait être un groupement de professionnels et de structures sur le territoire. Dans un premier temps, la problématique santé incluant le CLS a été présentée par le Pays puis dans un second temps, le GIPS89 (groupement interprofessionnel de proximité de santé, ex-coordination gérontologique du Tonnerrois) a présenté l évolution de ses statuts. Enfin, le Groupement des Professionnels de Santé du Sud Ouest Dijonnais est intervenu afin d expliquer la genèse du groupement et son intérêt. Au vu de l ensemble de ces présentations et des débats qui en 4

5 Maintien du service de portage des repas à domicile Santé ///////////////////////////////////////// du périmètre d intervention du Centre Hospitalier du Tonnerrois pour 6 mois dans un premier temps. L association d aide à domicile desservira les personnes qui bénéficiaient de ce service et toutes nouvelles personnes intéressées, sur les cantons de Tonnerre et de Cruzy-le-châtel, une partie du canton de Flogny-la-chapelle mais également le canton de Noyers en accord avec l UNA Ancy-Noyers qui dessert le canton d Ancy-le-Franc. Pour les communes qui se situent en dehors de ce périmètre, les Communautés de communes voisines (comme le Florentinois et le Chaourçois) desserviront les personnes qui bénéficiaient de ce service. Le Centre Hospitalier du Tonnerrois arrête son service de portage de repas à domicile le 15 juillet Il était donc nécessaire que la Communauté de communes Le Tonnerrois en Bourgogne et le Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois trouvent une solution. //////////////////////////////////////// Différentes réunions ont eu lieu avec les UNA locales (associations d aide à domicile) pour trouver la nouvelle structure porteuse de ce service. Après avoir proposé différentes hypothèses de portage juridique et de budget possible, l UNA du Tonnerrois a accepté de reprendre une partie L hôpital continuera de produire les repas et l UNA les livrera. Il est prévu de servir une soixantaine de personnes. Si vous souhaitez bénéficier de ce service, n hésitez pas à contacter : l UNA du Tonnerrois, aide et services à la personne 48 rue Georges Pompidou TONNERRE Tél et Fax : Mail : Bilans de santé à Tonnerre \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Bilan de l unité mobile du Centre d Examens de santé Le 6 mai dernier, une vingtaine de partenaires et de collectivités étaient présents pour le bilan de l unité mobile du centre d examens de santé. \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Pour rappel, la Caisse Primaire d Assurance Maladie de l Yonne en partenariat avec le Pays du Tonnerrois, a mis en place sur Tonnerre une «Unité Mobile du Centre d Examen de Santé» depuis le 15 mars Le Centre d Examen de Santé d Auxerre propose des Examens Périodiques de Santé (EPS) gratuits à Tonnerre, 1 jeudi par mois à la médecine du travail dans le bâtiment SEMAPHORE, 2 avenue de la gare à Tonnerre via cette équipe mobile composée de professionnels de santé. Ces EPS comprennent un examen dentaire, de l acuité visuelle, de l acuité auditive, un électrocardiogramme, des examens spécifiques comme la sérologie HIV, hépatite C, hépatite B, l évaluation des troubles cognitifs après 70 ans La prise de rendez-vous se fait par le biais de l agent du Relais de Services Publics, Mélina Maryam, situé au bâtiment SEMAPHORE. 61 patients ont bénéficié du bilan en 2012 puis 69 en Ils proviennent de 22 communes du tonnerrois. Les patients ont été principalement envoyés par le CCAS de Tonnerre, Forum Formation, le Pays, la mairie d Epineuil, le Centre d Examens de Santé d Auxerre, l École de la 2 ème chance, Tab agir L objectif est qu un maximum de partenaires adhère à la démarche pour proposer des bilans de santé gratuits aux publics qu ils reçoivent. Le problème majeur que rencontre le patient est en général le suivi dentaire. La prise de rendez-vous se fait au bâtiment SEMAPHORE par le biais de l agent Relais de Services Publics, Mélina Maryam (tél. : ) 5

6 Santé «Elles sont du Tonnerre!» \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Journée mondiale sans tabac au Centre Hospitalier du Tonnerrois : Le groupe de 7 femmes volontaires «Elles sont du Tonnerre», Tab agir et la sage-femme de l hôpital formée en tabacologie, ont proposé un stand de sensibilisation sur le tabac, au Centre Hospitalier du Tonnerrois le lundi 2 juin après-midi. Des conseils personnalisés ont été apportés aux fumeurs, ex-fumeurs et femmes enceintes sur les risques encourus pour leur santé et celle du bébé (liés au tabagisme passif). 61 personnes, dont une vingtaine de salariés, furent sensibilisées, parmi eux 25 ont pu mesurer leur taux de monoxyde de carbone expiré. Le groupe fut très bien accueilli par l établissement et par l ensemble des participants. Le but de cette sensibilisation était de valoriser les arrêts précédents pour faire en sorte que le prochain soit le bon. Il faut continuer d arrêter de fumer! Siel Bleu, des activités physiques pour les séniors... \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Le groupe associatif Siel Bleu est un opérateur basé en Alsace promouvant l'activité physique adaptée comme facteur de prévention santé. Ces activités s'adressent aux séniors et personnes âgées, aux personnes en situation de handicap, aux personnes atteintes de maladies chroniques (maladie de Parkinson, femmes en rémission du cancer du sein, diabète, sclérose en plaques par exemple) ainsi qu'aux aidants. \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ L association a été conventionnée fin 2013 par l'ars pour proposer en 2014, 2 conférences informatives dont l une sur les bienfaits de l'activité physique adaptée à destination de séniors qui a eu lieu le 13 mai et la seconde qui aura lieu pendant la semaine bleue concernant les aidants proches. L objectif de la conférence du 13 mai était d expliquer comment l activité physique est essentielle pour notre santé au quotidien. 12 personnes étaient présentes à cette conférence. La présentation comprenait une partie théorique et une partie pratique. Il a été par exemple évoqué : les bénéfices de l activité physique permettant notamment de lutter contre les maladies coronariennes, infarctus et AVC mais également sur l obésité, le diabète, le cancer, l ostéoporose et la santé mentale. Lors de la séance de pratique, plusieurs personnes âgées se sont initiées aux exercices proposés. 6

7 Dispositif SOPHIA, programme de l'assurance Maladie pour la prise en charge du diabète : Santé Le dispositif SOPHIA s adresse aux personnes diabétiques cumulant d autres conditions d éligibilité : \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Vous êtes diabétique et vous avez besoin d être accompagné? Le dispositif Sophia est un service qui offre un accompagnement personnalisé des personnes atteintes de maladies chroniques afin de mieux vivre au quotidien la maladie et ses complications. SOPHIA est un service gratuit, sans engagement et sans incidence sur le niveau de remboursement. être affilié au régime général, hors sections locales mutualistes, hors MSA et RSI, être pris en charge à 100% au titre d une ALD (pour le diabète mais aussi toute autre maladie), être âgé de plus de 18 ans. Si vous avez besoin de cet accompagnement, la Caisse Primaire d Assurance Maladie vous a communiqué en 2013 un bulletin d inscription. Une fois que vous renverrez ce bulletin indiquant que vous souhaitez adhérer au programme, vous recevrez un courrier de bienvenue et pourrez bénéficier de l accompagnement SOPHIA (accès à un site internet dédié, appels téléphoniques par des infirmières de l Assurance Maladie ) Bilan du programme de formations sur la problématique de l eau \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Dans le cadre du Contrat Local de Santé porté par le Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois et du Contrat Global «Armançon Aval» porté par le SIRTAVA, ces deux structures se sont associées pour réaliser des journées de formation à destination des élus et des agents de collectivités sur des thématiques liées à l eau. \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ 3 formations ont eu lieu en 2013 sur les thématiques du Service Public d Assainissement Non Collectif ; les produits phytosanitaires et l approvisionnement en eau potable. Pour la 1 ère formation, 7 collectivités ont participé ; pour la seconde, 12 collectivités ont participé et pour la 3 ème, 14 collectivités ont participé. Pour 2014, il est prévu : 2 formations techniques sur l assainissement collectif comprenant d une part l épuration lagunaire en octobre 2014 et d autre part l épuration par filtre en novembre formation sur la faune et la flore invasives comprenant les impacts sanitaires et environnementaux des espèces invasives qui aura lieu en septembre Et une réunion d information auprès des nouveaux maires sur la problématique de l eau potable fin octobre

8 Santé Pouvoirs de police du maire en matière d habitat \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Les maires n ont pas forcément connaissance de leurs droits et devoirs en matière d habitat notamment. Au vu des dernières élections municipales, il a semblé opportun au Pays et à ses partenaires d organiser une réunion d information globale sur la politique de l habitat sur un territoire et notamment des dispositifs existants sur le Pays Tonnerrois. D autant plus que ce type d information s inscrit dorénavant dans le PDLHI (plan départemental de lutte contre l habitat indigne). \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ C est la raison pour laquelle, les 78 maires du Pays du Tonnerrois ont été conviés. Plusieurs interventions ont eu lieu : M. Ganier, directeur de l ADIL et Mme Leguillon, de la DDT concernant les pouvoirs de police du maire et les procédures de péril M. Chabaud, ingénieur sanitaire de l ARS concernant le repérage des situations insalubres Mme Desrues, animatrice santé, habitat, mobilité du Pays et M. Brodard, chef de projet à Urbanis, sur l historique de la politique d habitat sur le territoire, son contexte, le partenariat et le comité mal logement. Enfin, M. Colard, cadre territorial de la CAF et Mme Gaillard concernant la convention de partenariat aux communes relatives aux actions de repérage, diagnostic et traitement des logements décents. Une vingtaine d élus se sont déplacés à cette rencontre. Atelier théâtre sur la vie affective et sexuelle par des élèves du collège d Ancy-le-Franc \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ Durant l année scolaire, la Protection Maternelle et Infantile du Conseil Général a sensibilité les élèves de 3 ème du collège d Ancy-le-Franc sur les thématiques touchant à la vie affective et sexuelle des jeunes. \\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\ D autres représentations du même type auront lieu en novembre 2014 avec une classe du lycée de Tonnerre. 15 élèves de 3 ème ont préparé 4 saynètes à l aide de l infirmière scolaire, du professeur de français et d Exponens, le prestataire mandaté par l IREPS, opérateur de l action. Ces élèves ont donc présenté les saynètes à 3 classes de 4 ème de l établissement. Les thèmes présentés étaient l homosexualité, la rencontre, les prises de risque et les relations par Internet. Cette action a été réfléchie par plusieurs partenaires que sont la MGEN, le centre de planification et d éducation familiale, l infirmière de l Education Nationale et des infirmiers scolaires, l IREPS et le Pays. Les représentations ont été très appréciées. 8

9 Le Programme d Intérêt Général lié à l habitat Urbanisme Le cabinet Urbanis comptabilise Plus de 300 CONTACTS Depuis février

10 Urbanisme Les jeudis matins de l Habitat, Profitez des conseils gratuits de nos partenaires : URBANIS, EIE, CAUE, et ADIL, pour : obtenir des aides pour rénover sa résidence principale ou secondaire, bénéficier des crédits d impôts et d un prêt pour financer ses travaux habitat, trouver un conseil en architecture pour son projet habitation, mieux chauffer son logement, réduire sa facture énergétique répondre à une question juridique liée à l habitat,... 10

11 CHOISIR UN PROFESSIONNEL QUALIFIE RGE Environnement Vous voulez faire réaliser des travaux pour améliorer l efficacité énergétique de votre logement, ou bien vous voulez faire installer des équipements utilisant les énergies renouvelables. Partant du constat qu'un produit performant ne suffit pas, mais qu'il doit obligatoirement être associé à une mise en oeuvre de qualité pour aboutir à une réalisation pertinente sur le long terme. Pour arriver à ce résultat, il est nécessaire de s'interroger sur les qualifications des professionnels. Afin d'identifier une offre de service à même de satisfaire ces impératifs, les pouvoirs publics, l ADEME et les organismes représentant les professionnels ont créé une mention fédératrice : «Reconnu Garant de l Environnement» (RGE). Elle renforce les exigences des signes de qualité existants, leur donne un niveau d exigences commun et une lisibilité accrue. Cette initiative vous aide à faire le choix de la En période de chaleur, garder son logement frais! compétence, grâce à une offre d accès plus facile. Trouvez un professionnel qualifié RGE près de chez vous La mention RGE concerne des entreprises spécialisées dans: l installation d équipements utilisant les énergies renouvelables (bois énergie, solaire thermique et photovoltaïque, pompes à chaleur), les travaux d efficacité énergétique dans le neuf ou en rénovation (isolation, fermetures, chauffage, ventilation...), réalisés de façon isolée ou dans le cadre de bouquets de travaux, ou d amélioration globale de la performance énergétique. Une exigence pour obtenir les aides financières. À partir du 1er juillet 2014, vous ne pourrez bénéficier de l éco-prêt à taux zéro que si vous faites appel à des entreprises porteuses d un signe de qualité RGE. Au 1er janvier 2015, cette règle sera également appliquée pour bénéficier du crédit d impôt développement durable. C est le principe d éco-conditionnalité. Lors des périodes de chaleur pendant l'été, il existe des solutions pour conserver un logement frais sans recourir systématiquement à la clim'. Vérifiez si vous connaissez bien toutes ces petites astuces qui permettront de faire baisser la température et du coup, la facture énergétique. Protégez vos fenêtres du soleil (stores extérieurs ou volets) Fermez vos fenêtres pendant la journée, ouvrez-les la nuit Éteignez vos appareils électriques (et non pas en veille) Installez des ampoules basse consommation Prenez soin de votre réfrigérateur et de votre congélateur (Dégivrez souvent votre réfrigérateur et votre congélateur). Quelques conseils pour choisir et utiliser votre climatiseur Si vous souhaitez utiliser un climatiseur : lors d'un été "normal", les climatiseurs accroissent la consommation d'électricité de quelques 500 kwh par an et par logement et augmentent la facture d'électricité d'environ 10 %. Si cependant vous faites le choix de la climatisation, installez un climatiseur performant (classe A de l'étiquette énergie) et bénéficiant de la marque Eurovent. Elle garantit que les performances de l'appareil sont conformes aux valeurs annoncées par les fabricants. Attention aux "climatiseurs mobiles". Pour laisser passer la gaine d'évacuation de l'air chaud ou les tubes de liaison, il faut laisser une fenêtre ou une porte entrebâillées, ce qui laisse entrer la chaleur... Préférez d'autres solutions plus cohérentes... Veillez à ce que les écarts de température ne dépassent pas 5 à 7 C. Anticipez les périodes de chaleur Protégez vos fenêtres : utilisez des rideaux de canisse ou de bambou, installez des stores ou des volets extérieurs. Privilégiez les couleurs claires pour les murs, volets et stores, ces couleurs réfléchissent la chaleur (blanc, jaune, orange, rouge clair). Aménagez les alentours de votre maison : * Limitez la surface bétonnée autour de votre maison. La pierre et le béton retiennent la chaleur. * Plantez des arbres à feuilles caduques devant les fenêtres au sud et à l'ouest. En perdant leurs feuilles en hiver, ces végétaux laisseront pénétrer la lumière et en été, ils éviteront au soleil de frapper les fenêtres. Par exemple : une pergola pour la terrasse, une haie de petits végétaux à l'ouest... Isolez le toit et les murs 11

12 Déchets ménagers vous informe sur la Redevance Incitative Chaque foyer est équipé d un bac pour les Déchets Ménagers Résiduels muni d une puce électronique destinée à enregistrer le nombre de levées. Les foyers dans l impossibilité de stockage ou en habitations collectives doivent déposer leurs sacs (maximum de 30l) dans les abris bacs à proximité de leur lieu de logement. Pour les résidences secondaires ou les foyers dans l impossibilité de stockage, des sacs prépayés sont à disposition au bureau de la Communauté de Communes. Si vous n avez pas été dotés de ce bac ou de sacs prépayés, merci de bien vouloir contacter le service au Le nombre de levées compris dans la part fixe : Pour les foyers dotés d un bac, le nombre de levées est : Foyer 1 personne : 14 Foyer de 2 personnes et plus : 18 Professionnels, administrations : 18 Pour les foyers ayant recours aux abris bacs la dotation annuelle de sacs est de: Foyer 1 personne : 48 sacs Foyer 2 personnes : 54 sacs Foyer 3 personnes et plus : 60 sacs Information complémentaire : Les équipes de ramassage collectent les bacs situés sur le bord de la route de manière systématique. Il est conseillé de présenter votre bac quand il est plein de manière à diminuer le nombre de levées et donc améliorer le service. Si vous ne souhaitez pas qu il soit collecté, il doit être rentré chez vous après chaque passage. Les sacs (hors sacs précomptés) qui ne sont pas dans les bacs ne sont pas collectés. Pour les personnes dont le bac reste sur la voie publique, car dans l impossibilité de stockage, des étiquettes de «non collecte» sont à votre disposition au bureau de la CCLTB. 1 er retour = bons résultats Baisse des tonnages de Déchets Ménagers Résiduels de 30% 12 Hausse des tonnages des emballages recyclés de 21%

13 Économie Le C.D.T. est une association qui regroupe : Organigramme du bureau et Conseil d Administration du Centre de Développement du Tonnerrois Organigramme de l équipe du Centre de Développement du Tonnerrois 13

14 Économie Synthèse du rapport d activité 2013 du CDT: Chiffres clés de l activité «Accueil de porteurs de projets et Création d entreprises» 142 porteurs de projets conseillés (144 porteurs de projets en 2012) 7 réunions d information à la création reprise d entreprise = 18 participants tous les 1ers vendredis après-midi de chaque mois (30 personnes en 2012) 126 porteurs de projets reçus en entretien individuel (112 en 2012) soit 154 rendez-vous réalisés 10 OPCRE (Objectif Projet Création Reprise d Entreprise) (9 en 2012) soit 75 rendez-vous réalisés. 1 entretien post stage (2 en 2012) Résultats des accompagnements : 65 créations d entreprises 8 reprises d entreprises 38 accompagnées par le C.D.T. en amont de la création ou reprise soit 58 % 34 radiations dont 50 % pour motif économique et 23 % pour retraite Les entreprises du Tonnerrois en 2013 Catégories Nombre d'entreprises % Dont + 55 ans Artisanat % 64 Commerce % 61 Industrie 20 2% 8 Service % 117 TOTAL

15 Économie 185 contacts avec des dirigeants par le biais de rendez-vous individuels ou réunions collectives (170 contacts en 2012). Suivis d entreprises pour le compte de Yonne Active dans le cadre de Prêt d honneur : 42 visites en entreprise pour les bénéficiaires du prêt d honneur soit : 17 dossiers actifs Yonne Active Création 1 entreprise suivie dans le cadre du dispositif NACRE. Suite aux Crues de mai 2013, le Centre de Développement du Tonnerrois a pris contact avec 19 communes le long de l Armançon, 8 entreprises contactées et 6 entreprises sinistrées. 3 dossiers de demande d aide dans le cadre du fonds de calamité des Chambres des Métiers, liens avec la Sous-Préfecture, la DIRECCTE et les Chambres Consulaires (intervention de mai à aout 2013) ont été montés. Travail avec les Collectivités Locales et Pays Tonnerrois Ville de Tonnerre - FISAC tranche 1 : accompagnement de l association Tonnerre En Ville (TEV) pour la tranche 2 et travail collaboratif avec le manager de centre-ville, contacts avec des commerçants, participation aux COTECH, Bilan et montage du dossier de subventions FEDER. Communauté de Communes Le Tonnerrois en Bourgogne : projets sur Actipôle, visite des terrains avec diverses entreprises sans aboutissement. Travail avec le cabinet SEMAPHORES, élaboration de données économiques sur le périmètre, intervention sur le volet économique dans le cadre des ateliers «Mairie Conseils», réunion avec les entreprises sur la mise en œuvre de la redevance incitative, divers rendez-vous et réunions avec les élus. Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois : plusieurs rencontres et travail en commun (contrat de Pays, reprise du Relais de Services Publics, CLEP, animation économique, bâtiment PER, vente des différents bâtiments avenue Aristide Briand lien avec géomètre, futurs acheteurs, diagnostiqueur immobilier, notaire). Commune de Châtel Gérard : accompagnement de la commune dans la recherche d un repreneur de l épicerie. Communauté de Communes Othe en Armançon : élaboration de données économiques sur le périmètre. L action du Centre de Développement du Tonnerrois c est aussi : l animation commerciale : de l association Tonnerre En Ville qui a compté 53 adhérents en 2013, aide technique à la mise en place de 9 animations, 5 partenariats, suivi administratif de l association. la participation au Club des Unions Commerciales et Artisanale de l Yonne initiée par la CCI Yonne la mise en place de 8 réunions thématiques appelées «Les Midis de l info» qui ont attiré au total 84 participants, la création d un groupe de consommateurs Tonnerrois la promotion et tenue de réunions d information pour l Apprentissage Le CDT est également un relais d information auprès des entreprises sur les réunions thématiques organisées par les Chambres Consulaires. Retrouver l intégralité de notre rapport d activité sur le site internet du Pays du Tonnerrois rubrique «entreprendre». 15

16 Économie Actions et Nouveautés 2014 Les ateliers thématiques pour les créateurs/ repreneurs d entreprises Le Centre de Développement du Tonnerrois propose tout au long de l année des réunions d informations et des ateliers thématiques à destination des personnes souhaitant créer une entreprise (tous types de statuts et activités) : 1. Tous les 1 ers vendredis du mois, réunion d information de 14h à 16h. Nous vous expliquons les étapes de la création d entreprise. 2. A la demande, 4 ateliers thématiques «Entreprendre» pour vous aider dans l avancement de votre projet : Atelier «Etes-vous prêt à entreprendre?» Atelier «Etude de marché» Atelier «Prévisionnel financier et seuil de rentabilité» Atelier «Structure juridique» Inscription obligatoire pour la réunion d information et les ateliers «Entreprendre» au ou par courriel à Les Midis de l info 2014 Alertes SMS Animée par la CCI Yonne et la Gendarmerie Comment se mettre en valeur? Aménager ses locaux Animée par l entreprise «C.unique» Animée par l entreprise «Botte secrète» 33 entreprises ont participé à nos 3 réunions thématiques. Action en faveur de la transmission des entreprises commerciales et artisanales dans le pays Action menée sur 18 mois de Juin 2014 à Novembre 2015 Cible en priorité les entreprises avec des dirigeants de 57 ans et plus. 211 entreprises cibles sur le Pays du Tonnerrois (hors zone de redynamisation du site de défense de Saint -Florentin Jaulges). Mais peut aussi toucher toutes entreprises qui nous solliciteraient pour la transmission d activité. Un programme d accompagnement pour les cédants mais aussi pour les repreneurs. Cédants = diagnostic de leur entreprise + annonce transcommerce/transartisanat + accompagnement de 6 mois durant la transition (2 RDV) Repreneurs = prévisionnel + accompagnement de 6 mois durant la transition (2 RDV) + accompagnement 6 mois post reprise (3 RDV). Avec régulièrement des réunions de sensibilisation à la transmission d entreprise : ex : mardi 17 juin à 18h ou 1 er juillet à 18h Un vrai travail de collaboration avec les acteurs du milieu : CCI CMA Direccte Pôle Emploi Mission Locale 16 Renseignements au ou

17 Économie La parole à un résident chinois, chef d entreprise en France ///////////////////////////////////////// Le marché chinois vu par un résident chinois, chef d une entreprise en France, Nous avons sollicité Monsieur Chevillard dirigeant de l entreprise AETM* installée au Sémaphore, pour sa situation atypique, un résident chinois chef d entreprise en France ; il nous donne sa vision du marché chinois. ///////////////////////////////////////// Il nous explique que la Chine est un marché énorme dans tous les domaines. Le chinois est bon public et un très grand consommateur. Par contre il déconseille le marché de l exportation sauf éventuellement pour le vin. Et si exportation il doit y avoir, elle doit être rentable dès la première fois car vous ne pouvez pas exporter de façon régulière, la législation chinoise est très changeante. C est pourquoi Monsieur Chevillard qualifie l exportation de produits finis ou semi-finis sur la Chine comme utopique. Il conseille fortement l implantation de la chaine de fabrication en Chine. Même si la main d œuvre chinoise a besoin d encadrement, elle est pléthorique. Même une entreprise de taille moyenne ou artisanale en France peut s implanter en Chine et se développer jusqu à l industrialisation. Il cite en exemple, la charcuterie car les chinois ne savent pas travailler la viande de porc ou bien la conserve. Comme l entreprise Taïwanaise récemment installée, spécialisée dans la mise en conserve des fruits, produisant en grande quantité en Chine pour la Chine mais aussi pour réexporter sur l Europe et les autres Pays. Ceci pour dire que l important c est le savoir faire «Know How», ce que les chinois n ont pas. Il précise également que la qualité indispensable pour entreprendre en Chine, c est le sens du relationnel. Par contre, l inconvénient c est l importance du capital social exigé par l Etat Chinois, pour une SARL il faut compter au minimum euros. *AETM est une entreprise de gestion immobilière en France et d exportation créée en Avant l entreprise AETM, Monsieur Chevillard était dirigeant dans les grands groupes alimentaires à l étranger. 17

18 Formation 2è témoignage Parole à un élève du Greta Je m appelle Christophe, j ai 23 ans. Avant de rentrer sur la Plateforme d Accompagnement à la Qualification avec le Greta, je venais de subir quelques mésaventures qui m ont empêché de finir mon année de baccalauréat électrotechnique. J ai arrêté juste avant les examens et étais un peu perdu. J ai contacté la mission locale de Tonnerre qui m a conseillé de faire la PAQ et aujourd hui grâce aux formateurs du Greta, je suis devenu animateur sportif. J ai un emploi stable qui me plaît. Comment en es-tu arrivé là? Quel a été plus précisément ton parcours depuis ton entrée sur le dispositif? En commençant la formation avec le Greta, je ne savais pas si je voulais continuer dans l électrotechnique. Durant la formation, j ai fait un bilan personnel et effectué des stages dans diverses entreprises. Je me suis alors rendu compte que l électrotechnique n était pas une chose qui me plaisait tant que cela. Je me suis senti plus épanoui dans le sport mais aussi dans l accompagnement des jeunes. C est ainsi que j ai postulé sur une formation BAPAAT (Brevet d Aptitude Professionnelle d assistant animateur) au Creusot avec DFI Grâce au travail de préparation effectué avec les formateurs du Greta, j ai été retenu. J ai alors déménagé en Saône-et- Loire et, au bout de 11 mois, j ai obtenu mon diplôme après avoir fait des stages très intéressants, notamment dans les Alpes. Ensuite, j ai tout de suite trouvé du travail à Dijon dans un centre de loisirs qui a mis l accent sur les activités sportives. Outre une situation professionnelle stable, que t a apporté le dispositif? La Plateforme d Accompagnement à la Qualification m a permis de découvrir de nouveaux métiers mais aussi de prendre confiance en moi. J ai appris à communiquer, à mieux me connaître, à accepter mes défauts et surtout à reconnaître mes qualités. Les formateurs du Greta insistent beaucoup sur le fait que chacun de nous a des compétences et peut y arriver. Le conseillerais-tu à tes amis ou proches? Pour tous ceux qui ne savent pas trop ce qu ils veulent faire, vers quelle voie s orienter, oui sans aucune hésitation. La PAQ est un dispositif qui donne de véritables moyens aux personnes afin de construire un projet professionnel fiable et durable. 18 Ecole de la 2è Chance (E2C) et Greta, Vers un pôle de formation professionnelle... Vous avez bénéficié des services du Greta en intégrant la Plateforme d Accompagnement à la Qualification ou dispositif de l E2C de Tonnerre il y a un an et demi. Depuis, votre situation professionnelle a grandement évolué. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et dire quelle était votre situation avant de rentrer sur le dispositif et quelle est-elle aujourd hui? Parole à une élève de l E2C Bien sûr! Je m appelle Saida et j ai 27 ans. Je suis mariée depuis 2 ans et ai deux enfants de 9 et 3 ans. Je vis à Auxerre. Je suis élève aide-soignante. Je viens de finir la 1ère partie de mes examens et j attends avec impatience les résultats!! Dire qu il y a un an, je ne m imaginais même pas être capable de reprendre mes études et passer un concours d aide-soignante! J étais vraiment en galère! Mais avec un peu de courage et le soutien de toute l équipe, j y suis arrivée! Comment en es-tu arrivé là? Quel a été plus précisément ton parcours depuis ton entrée dans le dispositif? La progression à l Ecole de la 2 ème chance est très structurée. Après 6 semaines d immersion (4 en centre et 2 en entreprise), nous signons un contrat d engagement avec objectifs individuels pour la phase découverte des métiers : nous allons à la rencontre des professionnels lors de forums, avons des informations sur les métiers en tension par le biais des Chambres consulaires et nous pouvons visiter les centres de formation. Mes stages à l hôpital m ont permis de confronter mes représentations et la réalité du métier d aide-soignante. L E2CY a des entreprises partenaires solides, qui prennent à cœur notre formation en développant nos savoir-faire. J ai confirmé ma voie et signé un second engagement au bout de 2 mois. Toutes les compétences acquises au moins 3 fois sont inscrites dans mon attestation de compétences, que l on m a remise à mon départ. Aujourd hui, je suis toujours en lien avec l E2CY, qui assure un postsuivi pendant 1 an. Outre une situation professionnelle stable, que t a apporté ce dispositif? J ai arrêté mes études en terminale parce que je suis tombée enceinte. Cette période de ma vie a été très difficile. Dépression, perte de confiance, problèmes financiers et de garde j ai enchaîné les petits contrats mais rien de pérenne. On louait mon sérieux et mon niveau scolaire mais mon manque de formation empêchait toute évolution et je n arrivais pas à gérer ma vie de maman. Lorsque j ai intégré l E2CYonne, nous avons travaillé sur mon orientation professionnelle et sur tout ce qui doit être géré en amont : garde des enfants, budget, santé. Le conseillerais-tu à tes amis proches? Je le conseille à tous ceux qui ont besoin d un vrai levier pour prendre sa vie en main! En revanche, soyons clairs. L Ecole ne garde que ceux qui désirent travailler! Ils partent du principe que tout le monde a le droit à une seconde chance mais que sans motivation ou bonne volonté, cela ne sert à rien. En plus, j ai pu faire énormément de choses intéressantes : j ai effectué des visites culturelles, me suis remise à l anglais, ai pu mieux comprendre le monde qui m entoure! Aujourd hui, c est vrai que ma vie a bien changé et j en suis fière! J ai pu mettre de l ordre dans ma vie, grâce à la conseillère sociale de l Ecole de la 2 ème chance de l Yonne et au Conseil général. J ai repris confiance en l avenir! 13

19 La compétence tourisme? La compétence tourisme recouvre une réalité diversifiée. Pour créer un office de tourisme (qui est l émanation de la volonté publique), les collectivités territoriales doivent à minima lui déléguer les compétences en matière d accueil et d information des touristes, ainsi qu en matière de promotion du territoire et de coordination des acteurs locaux. Elles peuvent par ailleurs lui déléguer des compétences complémentaires de gestion d équipement touristique (comme par exemple un camping), de mise en œuvre d animations et de commercialisation de prestations de services touristiques. Enfin la compétence tourisme, c est aussi l ingénierie et le développement touristique qui sont généralement exercés par les collectivités territoriales (accompagnement des porteurs de projet, animation volet tourisme du contrat de pays, etc.). Dans le Tonnerrois, les communautés de communes ont une compétence touristique leur permettant d instaurer et de subventionner un office de tourisme. Pour le reste des compétences en matière de tourisme (ingénierie et développement notamment), elles relèvent des compétences du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois (SMPT) par la volonté des collectivités territoriales adhérentes depuis plus de 30 ans. Le SMPT les exerce donc sur l ensemble de son territoire. Tourisme Compétences obligatoires d un OT : l accueil et l information des touristes, la promotion du territoire et la coordination des acteurs locaux. Compétences complémentaires d un OT : la gestion d équipement touristique, l animation, la commercialisation de prestations de services touristiques. Compétences des collectivités territoriales : ingénierie développement touristique instauration de la taxe de séjour Une envie de randonnée en Pays du Tonnerrois? Infos Découvrez le Tonnerrois, grâce à la navette touristique! Flashez le QRcode ci-dessus avec votre Smartphone ou rendez-vous sur le site du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois (rubrique visiter) pour accéder instantanément à l ensemble de nos circuits de randonnée! A votre disposition une fiche imprimable ainsi que la trace GPS de l itinéraire. Vous pouvez également les retrouver sur le site Circuits de France et auprès des Offices de Tourisme du Tonnerrois. La navette touristique du Tonnerrois circule du 5 juillet au 31 août, du mercredi au dimanche à raison de 4 rotations par jour. La navette dessert au départ de la gare de Tonnerre, les châteaux Renaissance de Tanlay, de Maulnes, d Ancy-le-Franc, le village de Noyerssur-Serein. Tarifs 2 l aller simple, 4 le pass libre circulation journée. Gratuité pour les moins de 15 ans accompagnés (billets à prendre directement dans la navette). Tarif préférentiel dans les sites desservis sur présentation du billet. 19

20 Tourisme La taxe de séjour Tarifs de la taxe de séjour appliqués sur le Tonnerrois par rapport au minimum et au maximum légal. Catégorie d hébergement touristique Minimum légal Maximum légal 0,65 0,76 0,80 1,50 0,50 0,61 0,65 1 0,30 0,46 0,50 0,90 0,20 0,30 0,40 0,75 0,20 0,20 0,30 0,55 0,20 0,20 0,20 0,20 Hôtel de tourisme 4 étoiles et plus Meublé de tourisme 4 étoiles et plus Chambre d hôte 4 épis, clés, etc. et plus Tous autres établissements de caractéristiques équivalentes Hôtel de tourisme 3 étoiles Meublé de tourisme 3 étoiles Chambre d hôte 3 épis, clés, etc. Tous autres établissements de caractéristiques équivalentes Hôtel de tourisme 2 étoiles Meublé de tourisme 2 étoiles Chambre d hôte 2 épis, clés, etc. Village de vacances de 4 et 5 étoiles Tous autres établissements de caractéristiques équivalentes Hôtel de tourisme non classé et 1étoile Meublé de tourisme non classé et 1 étoile Chambre d hôte non labélisée, 1 épi, clé, etc. Village de vacances non classé, 1, 2 et 3 étoiles Tous autres établissements de caractéristiques équivalentes Hébergement de plein-air (camping, caravanage, parc résidentiel de loisirs, etc.) 3 étoiles et plus Tous autres établissements de caractéristiques équivalentes Hébergement de plein-air (camping, caravanage, parc résidentiel de loisirs, etc.) sans étoile, 1 et 2 étoiles Port de plaisance Tous autres établissements de caractéristiques équivalentes 20

21 Pourquoi faire évoluer les tarifs de la taxe de séjour? Tourisme /////////////////////////////////////////////////////// Les tarifs 2013 de la taxe de séjour n avaient pas évolué depuis leur institution en 1996, soit depuis maintenant 18 ans. /////////////////////////////////////////////////////// Il était donc temps d actualiser les tarifs de la taxe de séjour en tenant notamment compte de la montée en gamme des hébergements qui a eu lieu au cours de ces années. Cette mise à niveau des tarifs de la taxe de séjour va nous permettre d investir pour l avenir du territoire. Il sera ainsi possible d accompagner le développement de l itinérance touristique (cyclotourisme et navigation de plaisance notamment) dans le cadre de la politique des contrats de canaux impulsée par la Région Bourgogne. Cela permettrait également d augmenter les moyens alloués aux offices de tourisme pour l accueil des touristes et la promotion du territoire et de ses prestataires touristiques. Pourquoi faire évoluer la période de recouvrement de la taxe de séjour? L allongement de la période de recouvrement de la taxe de séjour sur l ensemble de l année a pour objectif que l ensemble des clientèles qui fréquentent le territoire contribuent équitablement au développement touristique du Tonnerrois. En effet, de nombreux hébergements touristiques sont également fréquentés tout au long de l année, notamment les week-ends et vacances scolaires. La Communauté de communes du Pays Châtillonnais applique ainsi la taxe de séjour de manière annuelle. Elle n est pas seule dans ce cas. A quoi sert la taxe de séjour? La taxe de séjour est actuellement utilisée pour financer les actions liées au développement et à la communication touristiques du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois. En 2013, environ euros de taxe de séjour ont été recouvrés sur le territoire. Elle a ainsi participé au financement de la signalétique touristique de la véloroute du canal de Bourgogne, du balisage des circuits de randonnée du Pays, de la signalétique touristique de ces circuits, de la navette touristique et de la documentation touristique (guide touristique, carte du patrimoine, carte du vignoble, dépliant des châteaux Renaissance). 1,5 Équivalents Temps Plein (tourisme et communication touristique) Balisage des circuits de randonnée Signalétique des circuits de randonnée Dépenses TTC Recettes TTC Europe Etat Région Navette touristique Département Guide touristique Site Internet Pays Cotisations des C.de Communes Lettre de Pays (x2) Taxe de séjour Total Total

22 Tourisme Répartition des dépenses tourisme et communication touristique du SMPT Répartition des recettes tourisme et communication touristique du SMPT en 2013 Répartition de la taxe de séjour par type d hébergement touristique Evolution du montant de taxe de séjour collecté entre 2011 et structures 3 structures 43 structures 12 structures 104 structures Répartition de la taxe de séjour par Communauté de Communes La taxe de séjour étant instituée au réel sur le territoire du Syndicat Mixte du Pays du Tonnerrois, il est de ce fait illégal d inclure son prix dans le tarif global de la prestation touristique (notamment pour les meublés de tourisme). La taxe de séjour doit être recouvrée en fonction du nombre de nuitées et de personnes. Si la taxe de séjour est incluse dans le tarif de votre prestation et que vous êtes assujetti à la TVA, elle entre alors dans votre base d imposition, alors que normalement la taxe de séjour en est exonérée. C est le même principe pour les commissions perçues notamment par les centrales de réservation. Si la taxe de séjour est incluse dans le prix global de votre hébergement, alors le commissionnement s applique également sur la taxe de séjour. 22

23 Yonne tour sport : lancement de la 9 e édition le 7 juillet Vie pratique L opération d animation du territoire est de retour cet été. girobulle, murs d escalade, mur toboggan, trumbling, tir à l arc, VTT, trikke, canoë, golf, boxe, hockey, escrime, tchouk-ball, sumo, judo, kart à pédales, patinettes, tyrolienne, moto, jeux de ballon, remorque 6 trampolines, mini motos, piste de BMX. Et nouveauté cette année : quads et waterball sur piscine adaptée permanents. Du 7 au 15 août, la caravane Yonne tour sport du Conseil Général va faire le tour du département pour proposer aux enfants de 6 à 16 ans de pratiquer gratuitement de nombreuses activités sportives. Plusieurs dates sont prévues dans le Tonnerrois, pour le plaisir des jeunes qui pour certains n ont pas la chance de partir en vacances. Avis aux parents ou grands-parents, il est tout à fait permis de multiplier les lieux. Les centres de loisirs et assistantes maternelles sont également les bienvenus lors de ces opérations d animation du territoire rural, encadrées par des animateurs et moniteurs professionnels. Les activités sont toujours plus nombreuses et originales : trampoline aérien, Dès 7h30 du matin, les places de village ou terrains de sport peu à peu se métamorphosent, au gré de l installation des ateliers. De gros moyens matériels et humains sont mobilisés et les partenaires fidèles au rendez-vous, pour continuer à faire vivre une opération estivale devenue incontournable! Infos sur Carisey, le 10/07 (salle des fêtes) Ancy le Franc, le 24/07 (parc du gymnase) Tanlay, le 30/07 (Place de la mairie) Tonnerre, le 8/08 (Patis) Transport de malade en taxis : ce qu il faut savoir LOGO ou PAS? Pour que le trajet en taxi puisse être remboursé par l Assurance Maladie le logo doit être apposé sur la vitre du véhicule. Ce logo confirme aux malades transportés l existence d une convention pour un engagement de service et des tarifs moins élevés. Les autres conditions de remboursement des transports sanitaires par l Assurance Maladie ne changent pas. Dans tous les cas, c est l état de santé du patient qui est pris en compte. Informations complémentaires auprès de votre Caisse d Assurance Maladie. 23

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014

Commission Climat - Energie. Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Commission Climat - Energie Maison du Parc Labarde La Coquille 8 juillet 2014 Ordre du jour Présentation des membres : tour de table Rôle et du fonctionnement de la commission Plan Climat Energie Territorial

Plus en détail

Genèse et projet politique -2-

Genèse et projet politique -2- 29 SEPTEMBRE 2015 Genèse et projet politique -2- ECONOMIE TOURISTIQUE DU TERRITOIRE COMPLEMENTARITE TOURISTIQUE DES STATIONS Une progression de l activité touristique - du nord au sud - des lacs vers l

Plus en détail

Action de soutien à la mobilité

Action de soutien à la mobilité UNION EUROPÉENNE Fonds social européen Investit pour votre avenir PROGRAMME DEPARTEMENTAL D INSERTION 2012-2016 APPEL A PROJETS 2015 Action de soutien à la mobilité Date de lancement de l appel à projets

Plus en détail

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote

Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Rénovation énergétique : le Pays des Herbiers territoire pilote CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66

Plus en détail

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons

Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Appel à Projets Tourisme 2014 Le Tourisme de Proximité pour et par les Bourguignons Conseil régional de Bourgogne 17 boulevard de la Trémouille CS 23 502-21035 DIJON APPEL A CANDIDATURES PREAMBULE Le tourisme

Plus en détail

Choisir un professionnel qualifié RGE

Choisir un professionnel qualifié RGE L habitat Choisir un professionnel qualifié RGE COMPRENDRE Pour des bâtiments économes en énergie Édition : septembre 2014 RGE, un signe pour identifier DES PROFESSIONNELS COMPÉTENTS Vous voulez faire

Plus en détail

INTERCOMMUNALITE TOURISTIQUE MEDOC OCEAN. Dax - Jeudi 1 er Avril 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES LACS MEDOCAINS

INTERCOMMUNALITE TOURISTIQUE MEDOC OCEAN. Dax - Jeudi 1 er Avril 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES LACS MEDOCAINS INTERCOMMUNALITE TOURISTIQUE MEDOC OCEAN Dax - Jeudi 1 er Avril 2010 COMMUNAUTE DE COMMUNES DES LACS MEDOCAINS 5 LE TERRITOIRE «MEDOC OCEAN» Les communes : Lacanau, Carcans-Maubuisson et Hourtin Population

Plus en détail

www.ville-lepellerin.fr

www.ville-lepellerin.fr Pg n 1 / 10 Mairie de Le Pellerin, 44640 DOSSIER DE PRESSE Le Pellerin, le lundi 29 janvier 2007 lancement du site internet de la ville du Pellerin < mardi 6 février 2007 > sommaire Communiqué de presse

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron Contexte 1. La commune de Bron : 39 000 habitants 2 quartiers ZUS Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre 6 000 9 500 39 000 d habitants Plus

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours

La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours La Mutualité Française Limousin et l offre de soins de premier recours Mot du président Le vieillissement de la population associé à une évolution défavorable de la démographie médicale ont conduit l État

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention

Dépôt de votre demande de subvention. Documents à fournir. Conditions d attribution de la subvention DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Audit énergétique Bâtiment / Prédiagnostic Vous envisagez la réalisation d une étude de audit énergétique sur votre patrimoine, l ADEME et le Conseil régional de Bretagne

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés

Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés Dispositif d activités physiques et sportives en direction des âgés RAPPORT du GROUPE DE TRAVAIL INTERMINISTÉRIEL DÉCEMBRE 2013 1 Introduction I -Le contexte II -Le Groupe de travail III -Compte rendu

Plus en détail

nouvelle Taxe de séjour

nouvelle Taxe de séjour La Norma hiver 2015-2016 nouvelle Taxe de séjour guide pratique et fiche déclarative Un outil pour le développement touristque Au service de votre station pourquoi une taxe de séjour? La taxe de séjour

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

énergétique de la Cali

énergétique de la Cali Présentation du guichet unique, plateforme locale rénovation énergétique de la Cali 4 Novembre 2014 Une jeune Agglomération volontariste en matière de transition énergétique et d habitat CA créée le 1

Plus en détail

Le club des experts de la CCIRE

Le club des experts de la CCIRE APPEL A CANDIDATURE Le club des experts de la CCIRE Date limite de remise des candidatures Le 30 octobre 2015 à 12h 1 I La problématique Les entreprises pour assurer leur développement dans les meilleures

Plus en détail

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées)

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées) recru+e Offre d emploi L Institut MGEN de La Verrière (dans les Yvelines) oriente son projet médical autour de 4 pôles (Médecine-SSR-USP/ EHPAD / Psychiatrie Adulte / Psychiatrie jeune adulte et adolescent)

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

Plan Stratégique 2015-2019

Plan Stratégique 2015-2019 Plan Stratégique 2015-2019 En 2015, le Schéma local de développement touristique évolue en Plan stratégique touristique pour la période 2015-2017. Ce document vient répondre aux enjeux de la Marque Qualité

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE

GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE GUIDE PRATIQUE POUR MES TRAVAUX D ÉCONOMIE D ÉNERGIE POUR MON BUDGET, MON CONFORT ET MA PLANÈTE : JE ME LANCE, AVEC LE CRÉDIT AGRICOLE. Les travaux d éco-rénovation sont-ils vraiment rentables? À quelles

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE CONSEIL MUNICIPAL Séance du 13 Décembre 2012 COMPTE RENDU PRESSE Demande de subvention 2013 au titre de la répartition du produit des amendes de police Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal la

Plus en détail

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens Propriétaires occupants? Propriétaires bailleurs? Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens votre logement avec le PIG de la Communauté d Agglomération Réunion publique Mardi 30 Septembre 2014

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises REPRISE D ENTREPRISES ARTISANALES ET INDUSTRIELLES NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS - Financer la

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de plus de 300 salariés

CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de plus de 300 salariés Formation 5 jours Méditerranée : 74 rue Paradis 13006 Marseille CHSCT : Formation générale agréée Etablissement de plus de 300 salariés La formation Pour agir sur le travail et la santé en vue d une amélioration

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

L ADEME FINANCE VOS PROJETS

L ADEME FINANCE VOS PROJETS L ADEME FINANCE VOS PROJETS POUR PROTÉGER L ENVIRONNEMENT ET MAÎTRISER L ÉNERGIE principaux dispositifs d aide principaux dispositifs d aide TABLEAU DE SYNTHÈSE Principaux bénéficiaires possibles Activités

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015

Commune de Plaisance. Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Procès-verbal de la séance du conseil municipal du 29 janvier 2015 Commune de Plaisance Page 1 / 13 Conseil municipal du 29 janvier 2015 L an DEUX MILLE QUINZE, le VINGT-NEUF du mois

Plus en détail

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP

CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP CATALOGUE DES PRESTATIONS HANDICAP 2014 / 2015 ACCOMPAGNEMENT DE LA GESTION DU HANDICAP EN ENTREPRISE Syn@pse Consultants 30 Avenue de la Paix 67000 STRASBOURG 03 88 35 10 14 Satisfaire l Obligation d

Plus en détail

BÉNÉFICIEZ D UN ÉCO-CONSEIL SUBVENTIONNÉ ET RÉALISEZ DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BÉNÉFICIEZ D UN ÉCO-CONSEIL SUBVENTIONNÉ ET RÉALISEZ DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE THERMOGRAPHIE DE VOTRE BÂTIMENT BÉNÉFICIEZ D UN ÉCO-CONSEIL SUBVENTIONNÉ ET RÉALISEZ DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Les avantages de l éco-conseil Diagnostic de l efficacité énergétique de votre bâtiment Identification

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité»

Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Accord cadre pour le développement de la filière du livre en Lorraine Dispositif «Aide aux librairies indépendantes et de proximité» Objectifs : Le Conseil Régional de Lorraine, la DRAC de Lorraine et

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON DELEGATION DE M. Jean Charles BRON 338 D -20080325 Soutien au développement du commerce, de l artisanat et des services de la Ville de Bordeaux. Action de promotion et de prospection d enseignes présentée

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Mes Chers Collègues, Durant l année 2010, les effets, hélas encore perceptibles de la crise mondiale, destructeurs d emplois et pourvoyeurs de précarité, nous ont

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

La genèse et le calendrier

La genèse et le calendrier AVEC LE SOUTIEN DE La genèse et le calendrier Fin 2011-2012 : Contact entre Pierre MOLINA D ARANDA et l Agence Ecomobilité Mobilisation de la CPAM et contact de l URPS 2013 : Soirée d information aux médecins

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe Axe 2 : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur Région Direction des Affaires Economiques Dates agréments CLS 6 août 2009 4 mars 2010 05 novembre

Plus en détail

Faire réaliser des travaux chez soi

Faire réaliser des travaux chez soi Faire réaliser des travaux chez soi Agence Locale de l Energie et du Climat SQY rue Haroun Tazieff, 78 11 Magny-les-Hameaux 01 0 7 98 90 - alec@energie-sqy.com du lundi au vendredi de 9h à 1h et de 1h0

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

Promouvoir son territoire : stratégie et outils

Promouvoir son territoire : stratégie et outils Formation sur 1 jour 2014 : Présentation et objectifs Les collectivités dans le contexte de mondialisation et de concurrence entre les territoires sont amenées à favoriser de nouveaux modes de développement

Plus en détail

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE

Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE Objectif Spécifique n 3.D.1 : LIMITER LA PERTE DE L EMPLOI INDUSTRIEL ET ARTISANAL EN REGION CENTRE ACTION 9 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT DES ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Quoi?

Plus en détail

Interview. témoignage métier

Interview. témoignage métier Interview témoignage métier Marie-José Makareinis Promotion 1992 De la DDE à un syndicat intercommunal, sur des missions en pleine évolution et de pointe (Energies renouvelables, fibre optique) avec un

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Le CLIC IGEAC sera fermé du 24 décembre 2013 à midi au 27 décembre 2013 inclus.

Le CLIC IGEAC sera fermé du 24 décembre 2013 à midi au 27 décembre 2013 inclus. Lettre d information n 2 du CLIC IGEAC Fermeture CLIC IGEAC Le CLIC IGEAC sera fermé du 24 décembre 2013 à midi au 27 décembre 2013 inclus. Forum : vieillir une chance! Mardi 3 décembre de 10h à 18h00,

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires.

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. APPEL A PROJET REGIONAL Carsat Auvergne / ANCV Aide au développement des programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. Le départ en vacances constitue un enjeu essentiel du «Bien vieillir».

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

L ÉCO- PRÊT À TAUX ZÉRO OU ÉCO-PTZ

L ÉCO- PRÊT À TAUX ZÉRO OU ÉCO-PTZ OCTOBRE 2015 lesclesdelabanque.com L ÉCO- PRÊT À TAUX ZÉRO OU ÉCO-PTZ N 1 LES GUIDES BANCAIRES POUR LE CLIMAT SOMMAIRE Introduction 3 En quoi consiste l éco-ptz? 4 CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Qui peut

Plus en détail

Fiche de financement INTERAVIEW. Hôtellerie de plein air

Fiche de financement INTERAVIEW. Hôtellerie de plein air Fiche de financement INTERAVIEW Hôtellerie de plein air HOTELLERIE DE PLEIN AIR Constats Une offre «haut de gamme» performante (75 % de la fréquentation). Une offre inscrite dans un environnement naturel

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG

LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG LES DISPOSITIFS D ACCOMPAGNEMENT MIS EN ŒUVRE PAR LE CNG Le CNG contribue au développement professionnel des praticiens hospitaliers et des directeurs de la Fonction Publique Hospitalière dans un objectif

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION Conseil Général du Loiret Hôtel du Département 15 rue Eugène Vignat BP 2019-45010 Orléans Cedex Cadre réservé à l instruction Date d arrivée au CG : Date AR dossier complet : N dossier et n tiers : FORMULAIRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès

Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Au cœur des Yvelines Votre projet Votre CC Votre succès Présentation de la CCI Versailles-Yvelines Club des Entrepreneurs de la Plaine de Versailles 1 PATRICK BERNHEIM Membre du Bureau de la CCI Versailles-Yvelines

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat

Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat Plan de Rénovation Énergétique de l Habitat «J éco-rénove, J économise», est un dispositif d aide à la rénovation énergétique des logements DOSSIER DE PRESSE 4 juin 2014 Contact presse : DDT de la Mayenne

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

La Région, c est votre espace!

La Région, c est votre espace! La Région, c est votre espace! Jacques Auxiette inaugure l Espace Régional du Mans Jeudi 25 janvier 2007 Communiqué de presse L Espace Régional du Mans en bref Plaquette «La Région c est votre Espace!»

Plus en détail