Encadré par : Mr. IHADIAN ABID

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Encadré par : Mr. IHADIAN ABID"

Transcription

1 Université Abdelmalek Essaadi Faculté des sciences juridiques économiques & sociales -Tanger - Préparé par: AKHDIM WIAM BELOUAFI LOUBNA EL MOUSSAOUI LOUBNA EL MANSOURI RAHILA LOULICHKI ZAINAB Encadré par : Mr. IHADIAN ABID ANNÉE: 2008/2009 1

2 PLAN : Introduction : Partie I : L encaissement direct. 1. L'encaissement simple. 2. Le paiement à la commande. 3. Le paiement à la facturation. 4. Le paiement ex-usine. Partie II : Le contre remboursement (cash on delivery). 1. Définition. 2. Avantages et inconvénients. Partie III : Les critères de choix des instruments et techniques de paiement international. 1. Tableau comparatif des instruments et techniques de paiement 2. Schéma comparatifs de techniques de paiement sous l'angle de la sécurité de paiement. Conclusion 2

3 Introduction : Dans une économie ouverte et aux liens multiples avec l étranger, un très grand nombre de transaction commercial sont effectué quotidiennement, alors d importants facteurs d instabilités demeurent présents sur les grands marchés financiers internationaux. En effet, vu de la grande distance séparant l acheteur du vendeur qui provoque l ignorance de ce dernier (le vendeur) de son éventuelle insolvabilité, alors, conclure un contrat commercial avec une entreprise étranger n est pas une chose aisée ; il faut en plus s assurer de la solvabilité du partenaire ; qu il soit ancien au nouveau client, l éloignement géographique rend particulièrement difficile l obtention de renseignements fiable et récents, à cet égard, il apparaît impératif pour les chefs d entreprise de connaître et de maitriser les moyens et les techniques de paiement international. Partie I: Encaissement direct : C est l ensemble des opérations d encaissement dans lesquelles le paiement du vendeur n est pas conditionné par la remise en banque de document destinés à prouver qu il a rempli ses obligations. Le règlement étant effectué sur l initiative de l acheteur. Cette technique de paiement ne peut être utilisée qu entre partenaires qui se connaissent de longue date ou entre lesquels le rapport de force est forcement déséquilibré. Il existe différents types d encaissement direct : L encaissement simple. Le paiement à la commande. Le paiement à la facturation. Le paiement ex-usine. I. l encaissement simple: 1. définition: 3

4 L encaissement simple vise un encaissement de documents financiers (le plus souvent une traite) par la banque du vendeur. L exportateur envoie directement à son acheteur tous les documents représentatifs des marchandises expédiées (factures, documents de transport ou titres représentant le droit de propriété sur les marchandises) en tirant une traite à vue sur lui qu il remet à son banquier pour encaissement. Par cette procédure l acheteur paie généralement directement l exportateur sans attendre la réception de la marchandise. Remarque: Ne confondrez pas encaissement documentaire et encaissement simple! Le terme encaissement simple vise un encaissement de document financiers par la banque non accompagnés de documents commerciaux (qui sont, quant à eux, remis directement à l acheteur). L encaissement simple n est pas à ce titre une technique de paiement documentaire. 2. Les moyens de paiements liés à cette technique: virement: qui est une opération de transfert de fonds entre deux comptes qui se réalise par un simple jeu d écritures: l inscription d un débit au compte du donneur d ordre et celle d un crédit d un montant équivalent au compte du bénéficiaire. Chèque: est un écrit par lequel une personne appelé tireur (l acheteur) donne l ordre à un banquier (le tiré) chez lequel elle a des fonds disponibles, de payer à vue une certaine somme à un bénéficiaire (vendeur). La lettre de change: est un titre par lequel une personne, le tireur invite une autre personne (le tiré) à payer une somme d argent, à une date déterminée, à une troisième personne ou à son ordre. II. Le paiement à la commande: Correspond à un paiement anticipé, ce mode de paiement suppose de la part de l acheteur une confiance absolue à l égard de son fournisseurs étranger, car il lui paye une marchandise qu il n a pas encore reçue et qui peut être n est même pas encore fabriquée. 4

5 Pour l exportateur, il s agit de la technique de paiement la plus simple et la plus sûr (le risque d impayé est quasi inexistant), mais il s agit d une des plus mauvaise d un point de vue commerciale et des plus difficile à faire accepté par l acheteur. Elles s opèrent en effet complètement au détriment des intérêts de l importateur qui supporte tout le poids financier de l opération De plus, elle est souvent traduite par ce dernier (l importateur) comme un sentiment de méfiance de l exportateur à son égard. III. Le paiement à la facturation: l exportateur envoie une facture commerciale à son client, celle-ci peut-être payable à vue ou à échéance avec l un des instruments des paiements. C est le client qui garde l initiative du règlement. Cette technique est donc à déconseiller, car l exportateur ne conserve pas la maitrise du paiement, sauf si l adjoint à sa facture une lettre de change. IV. Le paiement ex-usine: Certain industriels exigent que les marchandises soient payé dès qu elles sont prêtes pour l expédition. Ils veulent à la sorte d éviter que les paiements de leurs marchandises soient tributaire des dates de départ des transports, et de leur durée. L acheteur doit donc payer les marchandises dès leur sortie de l usine et s occupé de leur acheminement. V. LES INTERVENANTS : -Pour ce différent type d encaissement direct : il y a deux intervenants principaux qui sont : 1. L exportateur: Il expédie la marchandise comme convenue. Il envoie sa facture du montant convenue. 2. L importateur: il réceptionne la marchandise. 5

6 il paie à réception de la facture ou à l échéance fixé. Malgré cette simplicité qui présente par cette technique de paiement il y a plusieurs limites qui sont : peut être exploitable, l encaissement direct doit concerner des acheteurs sures. Pour exploitable, l encaissement direct ne peut porter que sur les pays dont les transferts du fond sont aisés. VI- LES RISQUES : le paiement contre facture ne comporte aucun sécurité, il ne garanti ni le risque politique, alors il est déconseillés dans le commerce extérieur sauf l expédition est garantie par une assurance «risque crédit client «, alors a cette étapes que les paiements internationaux exigent des systèmes autrement plus sophistique. on outre cette technique porte des risques d exportateurs et l importateur: 1. Pour l importateur : le risque commerciales défaillance du débiteur, dépôt de bilan.etc. le risque politique ; guerre, non transfert des fonds etc. 2. Pour l importateur: mauvaise livraison. Livraison hors délais. En définitive on peut dire que cette technique malgré sa simplicité et sa souplesse est déconseillé au commerce international, vue l insécurité qu elle présente. Partie II: le contre remboursement: 1. Définition : Le contre remboursement, ou COD (Cash On Delivery), consiste à exiger par écrit d un transporteur ou d un transitaire qu il ne remette la marchandise, à lui confiée, que contre son paiement par le destinataire. 6

7 Acte I : le vendeur expédie la marchandise par l intermédiaire d un transitaire, jusqu à l acheteur avec l instruction irrévocable à ce transitaire de ne livrer la marchandise que contre paiement reçu. Acte II : le transitaire au moment où il présente la marchandise au destinataire en demande le paiement. 7

8 Acte III : dés que le paiement est effectué, le transitaire remet la marchandise à l acheteur : c est la livraison. Acte IV : le transitaire transmis le paiement à son donneur d ordre : le vendeur. Remarque Notons que le contrat de contre remboursement est juridiquement distinct du contrat de transport. 8

9 Les transporteurs maritimes et aériens ne veulent pas offrir ce type de service. Seule l'administration postale dans des conditions limités et quelques transporteurs routiers et transitaires acceptent de pratiquer le contre remboursement. Les responsabilités du transporteur : Le transporteur effectuant la livraison des marchandises est garant vis à-vis du donneur d'ordre. Si la marchandise a été livrée sans réclamation du montant convenu; le transporteur devient personnellement responsable du paiement de la transaction. Le transporteur est engagé uniquement si la mention '' contre remboursement'' figure expressément sur le contrat de transport. Le transporteur a le droit de refuser cette mention. Il doit alors notifier son refus au client avant le chargement des marchandises. Le simple fait d'inscrire ''contre remboursement'' sur la facture attachée aux marchandises, ou sur la facture remise au chauffeur; ne fait pas la preuve que ce moyen de paiement était convenu entre le transporteur et l'expéditeur. Le paiement d'une marchandise contre remboursement est indivisible. Le transporteur n'a pas le droit d'effectuer des livraisons partielles en encaissant au prorata la marchandise livrée. 2. Les risques: Le paiement contre remboursement ne garantit pas: Le refus de réception des marchandises. Le risque commercial du chèque sans provision. Le risque politique de non transfert des fonds encaissés. 3. Avantages: Très souple. Simple et rapide. Souvent pratiquer dans le cas de vente par correspondance. 4. Inconvénients: 9

10 Cout élevé: de 2%à 5% du montant de facture réclamée. Refus de paiement Partie III. Les critères de choix des instruments et techniques de paiement international. Quel instrument et quelle technique de paiement international choisir? Pour vous aider à répondre à cette question, nous vous proposons un tableau récapitulatif présentant les avantages et les inconvénients des instruments et techniques de paiement selon divers critères. En fonction de ceux-ci, vous pourrez détecter la technique et l'instrument de paiement international répondant au mieux à vos besoins. De plus, une comparaison en fonction d'un critère particulier, à savoir la sécurité en matière de paiement, vous est proposée, ce facteur étant souvent un facteur décisionnel fondamental pour les entreprises. 1 Tableau comparatif des instruments et techniques de paiement : Encaissement simple Contre remboursement Sure Temps d encaissement dépend de la durée du transport Gestion administrative Peu sure Initiative de paiement laissée à l acheteur Sure Dans le cas d un paiement à la commande Peu sure Initiative de paiement laissée à l acheteur Sure Dans le cadre d un paiement à la commande Légère Cout faible Elevé Sécurité délai de paiement Garantie de paiement 10 Peu sure l acheteur peut refuser les marchandises sans les avoir payées légère

11 Acceptabilité client Mode de financement Bonne Sauf si paiement à la commande, avant livraison Non Sauf si paiement à la commande, avant livraison Bonne Non 2-schéma comparatif des techniques de paiement sous l angle de sécurité de paiement : Le schéma ci-après donne un aperçu de la plus ou moins grande sécurité apportée par les différentes techniques de paiement, si vous disposez d une marge de manœuvre dans ce domaine et que le rapport de force avec votre interlocuteur vous le permet, vous pourrez adapter vos conditions de règlement au risque encouru 11

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT

PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT PIECES COMPTABLES ET DOCUMENTS DE PAIEMENT 1. Les pièces comptables A. La facture Définition : Etat détaillé des biens et services vendus que le fournisseur remet ou envoie à l acheteur. C est un document

Plus en détail

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL

INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL INSTRUMENTS ET TECHNIQUES DE PAIEMENT DU FRET A L INTERNATIONAL Dans les opérations de commerce international, il ne suffit pas de vendre. Encore faut-il être payé. Cette vérité première se doit d'être

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE

COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Mlle Bâ Aminata Master EI 2 ème année COMMERCE INTERNATIONALE : OPERATION INTERNATIONALE Année Universitaire 2009/2010 Mr Crapanzano 1 Sujet : Vous êtes analyste dans une banque, votre client est un intermédiaire,

Plus en détail

PORTAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC

PORTAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC 6 PORTAIL DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE AU MAROC Télécharger tous les modules de toutes les filières de l'ofppt sur le site dédié à la formation professionnelle au Maroc : www.marocetude.com Pour cela

Plus en détail

LE RISQUE COMMERCIAL A L INTERNATIONAL. Thierry RIGAUX 1

LE RISQUE COMMERCIAL A L INTERNATIONAL. Thierry RIGAUX 1 LE RISQUE COMMERCIAL A L INTERNATIONAL Thierry RIGAUX Rabat 1 INTRODUCTION - Evaluer le degré de risque - Choisir une couverture appropriée - paiement anticipé - CREDOC - Lettre de crédit stand by - L

Plus en détail

Intervenant : Hubert MARTINI

Intervenant : Hubert MARTINI Vendre c est bien, être payé c est mieux Intervenant : Hubert MARTINI Consultant en commerce international Formatex - Paris Expert Financement et Risques à l international CNUCED - Genève Pointe à Pitre

Plus en détail

Chapitre 5 : Les paiements et le change.

Chapitre 5 : Les paiements et le change. I) Les instruments de paiement. A. Les instruments de paiement classique. 1. La notion de paiement scriptural. Chapitre 5 : Les paiements et le change. Les billets de banque (monnaie fiduciaire) ne sont

Plus en détail

Les instruments de règlement à l international

Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international Les instruments de règlement à l international En fonction du degré de confiance que vous accordez à votre client ou à votre fournisseur, BMCE Bank vous propose

Plus en détail

1. L étude des sources de documentation à l international

1. L étude des sources de documentation à l international Chap 9 : Evaluer et suivre les risques liés aux échanges à l international I. Effectuer un diagnostic export A. L objectif du diagnostic export L assistant de gestion peut déceler le potentiel de la PME

Plus en détail

Le crédit documentaire PRESENTEE PAR :

Le crédit documentaire PRESENTEE PAR : Le crédit documentaire PRESENTEE PAR : Introduction 1. Définition: Le crédit documentaire est un arrangement bancaire pour le règlement des transactions commerciales internationales. Plus précisément,

Plus en détail

FAQs Sur le Trade Finance

FAQs Sur le Trade Finance FAQs Sur le Trade Finance ecobank.com FAQS SUR LE TRADE FINANCE Q. Quels sont les produits bancaires du commerce international? A. Le chèque, le transfert, la lettre de change, le billet à ordre, la remise

Plus en détail

Risques et sécurité des paiements

Risques et sécurité des paiements Dans le commerce intérieur, les partenaires commerciaux se reposent sur les lois et les règlements nationaux. En cas de non-paiement, des poursuites peuvent être entamées. L'économie bénéficie également

Plus en détail

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU

Le Crédit Documentaire. Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Le Crédit Documentaire Service du Commerce Extérieur Mai 2009 Vahinetua TAU Sommaire I/ Définition II/ Procédure III/ Schéma IV/ Particularités V/ Conseils Sources: Livre «Exporter», de FOUCHER Lien:www.eur-export.com/francais/apptheo/finance/risnp/credoc.htm

Plus en détail

Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe. 23 juin 2015

Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe. 23 juin 2015 Atelier Drôme Ecobiz Export : les moyens de paiement à la loupe 23 juin 2015 Intervenant Christelle Chabaud Chargée d Affaires International CIC Vallée du Rhône Languedoc christelle.chabaud@cic.fr Comment

Plus en détail

CABINET SEDDIK L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction. Définition de l affacturage. Mécanisme d affacturage. Le coût de l affacturage

CABINET SEDDIK L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction. Définition de l affacturage. Mécanisme d affacturage. Le coût de l affacturage L AFFACTURAGE SOMMAIRE : Introduction Définition de l affacturage Mécanisme d affacturage Le coût de l affacturage Distinction entre l affacturage et l assurance-crédit Avantages et inconvénients de l

Plus en détail

LES G AR ANTIES INTERNATIONALES

LES G AR ANTIES INTERNATIONALES E N T R E P R I S E S C O M M E R C E I N T E R N A T I O N A L LES G AR ANTIES INTERNATIONALES Facilitez vos échanges internationaux 2 GARANTIES À L EXPORT Face à un environnement commercial international

Plus en détail

L assurance crédit et le financement des exportations. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

L assurance crédit et le financement des exportations. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier L assurance crédit et le financement des exportations 2 Section 1. Les modalités de paiement des exportations : le crédit documentaire Section 2. Les crédits à court terme et le financement des exportations

Plus en détail

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE

EXTRAIT. Les pense-pas-bête d International Pratique. Madeleine Nguyen-The LES PENSE-PAS-BÊTE D INTERNATIONAL PRATIQUE Les pense-pas-bête d International Pratique Prix de vente : 10 TTC Edition Janvier 2014 nouvelles publications (Contrat Modèle vente internationale, Contrat-type Transport, PBIS, BPO...) mise à jour des

Plus en détail

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport LES INCOTERMS 2000 Chargement / Déchargement Transport aérien LEGENDE Douane / Frontière Usines Transport terrestre Container / Stationnement Transport maritime Aéroport Frais de transport Frais de transport

Plus en détail

OPERATIONS SUR COMPTE

OPERATIONS SUR COMPTE 1/9 KBC BANK Succursale Française Chèques émis : Opérations OPERATIONS SUR COMPTE * Paiement de chèque gratuit J-2 calendaires * Délivrance chèque de banque ou certifié 15,50 J-2 calendaires * Rejet impayé

Plus en détail

Le Crédit documentaire

Le Crédit documentaire FinancEmEnt En devises Et trade FinancE Le Crédit documentaire que vous exportiez ou importiez des marchandises et/ou des services, vous avez besoin de garanties : garantie du paiement de vos ventes si

Plus en détail

COMPRENDRE LES CREDITS DOCUMENTAIRES

COMPRENDRE LES CREDITS DOCUMENTAIRES 2010 Arab Tunisian Bank COMPRENDRE LES CREDITS DOCUMENTAIRES Document offert à titre purement indicatif et consultatif ne représentant en aucun cas un support juridique opposable ni à l ATB ni à quiconque

Plus en détail

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement

Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement 1 / 10 Processus 6 : Gestion de la trésorerie et du financement Le P6 regroupe 3 parties : - Le suivi et l optimisation de la trésorerie à court terme (au jour le jour) ; - La détermination des besoins

Plus en détail

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan

La lettre. La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite. Le poste client : l investissement le plus important à l actif du bilan Dossier : Gestion d entreprise 43 Direction financière à la demande La Gestion des comptes clients : les mesures à adopter très vite La gestion des comptes clients, est-ce seulement le boulot de la compta?

Plus en détail

L'International : Risques et couvertures. Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève

L'International : Risques et couvertures. Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève L'International : Risques et couvertures Service de la Promotion Economique, Genève, 24 avril 2009 Didier Braissant, UBS SA, Genève Les risques dans le commerce international Le risque politique : Guerres,

Plus en détail

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement..

LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES. Connaissance des documents relatifs aux opérations de règlement.. LES REGLEMENTS DES CREANCES ET DETTES Objectif(s) : o Traitements comptables des opérations relatives aux: paiements de dettes, encaissements de créances. Pré-requis : o Connaissance des documents relatifs

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

Impayés - Prévention et Maîtrise

Impayés - Prévention et Maîtrise Impayés - Prévention et Maîtrise Elisabeth BARDET Directrice Générale commerciale France 23 Septembre 2014 Zehnder Group France Groupe ZEHNDER Gestion du poste «Clients» Claude LAUBIER Directeur Comptable

Plus en détail

entreprises Commerce international À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider

entreprises Commerce international À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider entreprises Commerce international Le CrÉdit Documentaire À l import comme à l export, sécurisez vos transactions commerciales On est là pour vous aider Moyens de paiement internationaux sécurisés La sécurisation

Plus en détail

Principes et Techniques Comptables 1 er degré

Principes et Techniques Comptables 1 er degré Principes et Techniques Comptables 1 er degré Thème 1601... 4 Séquence thématique 1...4 Séquence thématique 1 > Exercice 1... 4 Séquence thématique 1 > Exercice 1 > Consigne 1... 4 Séquence thématique

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

FcM 07/06/2011. Les Moyens de Paiement à l International. Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini

FcM 07/06/2011. Les Moyens de Paiement à l International. Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini FcM 07/06/2011 Les Moyens de Paiement à l International Banque PALATINE Groupe BPCE Laurent Jouini 1 Moyens de paiement à l international Programme I. LES INSTRUMENTS DE PAIEMENTS USUELS Virements SWIFT

Plus en détail

Le Commerce International : Des risques et des solutions. PETITS DEJEUNERS DES START-UP Genève, le 31 octobre 2003

Le Commerce International : Des risques et des solutions. PETITS DEJEUNERS DES START-UP Genève, le 31 octobre 2003 Le Commerce International : Des risques et des solutions PETITS DEJEUNERS DES START-UP Genève, le 31 octobre 2003 Les risques du commerce international le risque commercial - ducroire: l acheteur ne peut/veut

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation

Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement. I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation Chap 2 : Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement I. Le cycle d exploitation et le besoin en fonds de roulement d exploitation A. Le cycle d exploitation L activité de l unité commerciale

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les conditions générales de la SA EvoBus Belgium, ci-après dénommée «EvoBus», sont d application à la présente convention à l exclusion de toutes

Plus en détail

Principales Abréviations

Principales Abréviations 204053 Principales Abréviations CCI :. Chambre de Commerce International. CREDOC :.. crédit documentaire. INCOTERMS.international commercial terms. LTA :. Lettre de Transport Aérien. OMC :...Organisation

Plus en détail

«Comment se faire payer par ses clients?»

«Comment se faire payer par ses clients?» «Comment se faire payer par ses clients?» Renforcer la trésorerie de son entreprise en limitant les frais financiers. Eviter les impayés grâce à des méthodes simples. 1 Vendredi 10 Octobre 2014 Comment

Plus en détail

CLAUSES DIVERSES SPECIMEN. CLAUSE 82 Tiers porteur de bonne foi (polices d abonnement)

CLAUSES DIVERSES SPECIMEN. CLAUSE 82 Tiers porteur de bonne foi (polices d abonnement) CLAUSES DIVERSES CLAUSE 81 Emballage (agrément) Par dérogation aux dispositions de l article 7, paragraphe 4 ) des Conditions Générales de la police, il est convenu que, dans le cas où, à la suite d une

Plus en détail

L opérateur de transport et/ou de logistique réalise les prestations demandées dans les conditions prévues notamment à l article 7 ci-dessous.

L opérateur de transport et/ou de logistique réalise les prestations demandées dans les conditions prévues notamment à l article 7 ci-dessous. FEDERATION DES ENTREPRISES DE TRANSPORT ET LOGISTIQUE DE FRANCE Conditions générales de vente régissant les opérations effectuées par les opérateurs de transport et/ou de logistique Article 1 - OBJET ET

Plus en détail

Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES MODES D ACCÈS AUX MARCHÉS ÉTRANGERS

Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES MODES D ACCÈS AUX MARCHÉS ÉTRANGERS Table des matières LA PRATIQUE DU COMMERCE INTERNATIONAL Avant-propos Principales organisations internationales Liste des abréviations Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES

Plus en détail

Financement d un projet à l exportation Préparer votre rencontre avec un banquier

Financement d un projet à l exportation Préparer votre rencontre avec un banquier Financement d un projet à l exportation Préparer votre rencontre avec un banquier Pascale Drapeau Directrice développement services internationaux Le 25 septembre 2012 Québec International - Restaurant

Plus en détail

Les termes suivants, dont la première lettre est en majuscule, répondent de la définition suivante :

Les termes suivants, dont la première lettre est en majuscule, répondent de la définition suivante : CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article préliminaire : Définitions Les termes suivants, dont la première lettre est en majuscule, répondent de la définition suivante : CGV : les présentes Conditions Générales

Plus en détail

Que couvre l Assurance comptes clients?

Que couvre l Assurance comptes clients? GUIDE DE VOTRE ASSURANCE COMPTES CLIENTS PETITES ENTREPRISES Nous vous remercions d avoir assuré vos comptes clients auprès d EDC. Vous pouvez maintenant offrir du crédit à vos clients tout en vous protégeant

Plus en détail

PERFORMANCE LC STAND BY. Sécurisez vos contrats commerciaux à l international

PERFORMANCE LC STAND BY. Sécurisez vos contrats commerciaux à l international ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL PERFORMANCE LC STAND BY Sécurisez vos contrats commerciaux à l international PERFORMANCE LC STAND BY Pour les partenaires qui se connaissent bien et traitent ensemble

Plus en détail

Sécuriser juridiquement et financièrement ses opérations. à l international

Sécuriser juridiquement et financièrement ses opérations. à l international Sécuriser juridiquement et financièrement ses opérations à l international Pierre LE MAITRE - FORMATEX Juin 2010 Document réalisé par Pierre LE MAITRE - FORMATEX - juin 2010. Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

LES GARANTIES INTERNATIONALES

LES GARANTIES INTERNATIONALES LES GARANTIES INTERNATIONALES 1 DEFINITION Une garantie est un engagement délivré par une banque, le garant, d ordre et pour le compte de son client, le donneur d ordre, en faveur d un tiers, le bénéficiaire.

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE ET DE LIVRAISON de la société KULLEN GmbH & Co KG, Reutlingen 1. Conditions générales 1.1 Nous n assumons les commandes et livraisons en tout genre que conformément aux clauses

Plus en détail

OFFRE DE FINANCEMENT

OFFRE DE FINANCEMENT OFFRE DE FINANCEMENT ENTREPRISES EN DEVELOPPEMENT P.3 Financement de la Balance Clients (en TTC) P.3 Financement en Invoice Discounting (en TTC) P.4 Financement des Créances Commerciales (en TTC) P.5 Financement

Plus en détail

Les garanties de paiement, une alternative au crédit documentaire

Les garanties de paiement, une alternative au crédit documentaire Nos partenaires Les garanties de paiement, une alternative au crédit documentaire Le contexte du Commerce International Sommaire I. Caractéristiques des garanties et du crédit documentaire II. Le schéma

Plus en détail

Arrangement concernant les services de paiement de la poste

Arrangement concernant les services de paiement de la poste Arrangement concernant les services de paiement de la poste Les soussignés, Plénipotentiaires des Gouvernements des Pays-membres de l Union, vu l article 22.4, de la Constitution de l Union postale universelle

Plus en détail

entreprises Performance LC Stand By Développement à l international Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider

entreprises Performance LC Stand By Développement à l international Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider entreprises Développement à l international Performance LC Stand By Sécurisez vos contrats commerciaux à l international On est là pour vous aider Sécurisation des transactions L offre page 1 Le déroulement

Plus en détail

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux.

Chapitre 2. L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Chapitre 2 L établissement et le contrôle des documents commerciaux. Les documents liés cycle d exploitation Procédés de facturation et conservation Le contrôle des documents commerciaux L entreprise échange

Plus en détail

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC

Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC I. Les éléments de la facturation Chap 3 : Les opérations de règlement de l UC A. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) La TVA est un impôt sur la consommation finale à des taux variables suivant la nature

Plus en détail

TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES

TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES Entreprises TARIFS au 1 er janvier 2015 CONDITIONS APPLIQUéES aux opérations bancaires Conditions appliquées à la clientèle Entreprises Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Voici les principales conditions

Plus en détail

Professionnels TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES

Professionnels TARIFS. au 1 er janvier 2015. CONDITIONS APPLIQUéES Professionnels TARIFS au 1 er janvier 2015 CONDITIONS APPLIQUéES aux opérations bancaires Conditions appliquées à la clientèle de Professionnels* Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Voici les principales conditions

Plus en détail

Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises

Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises Texte original Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises 0.221.211.1 Conclue à Vienne le 11 avril 1980 Approuvée par l Assemblée fédérale le 6 octobre 1989 1

Plus en détail

SVV ARGENTEUIL MAISON DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE. Les conditions générales de la vente sont régies uniquement par le droit français.

SVV ARGENTEUIL MAISON DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE. Les conditions générales de la vente sont régies uniquement par le droit français. SVV ARGENTEUIL MAISON DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les conditions générales de la vente sont régies uniquement par le droit français. Le fait de participer à la présente vente aux enchères publiques

Plus en détail

CHAPITRE 6 LA LETTRE DE CHANGE

CHAPITRE 6 LA LETTRE DE CHANGE CHAPITRE 6 LA LETTRE DE CHANGE La lettre de change est un moyen de paiement à crédit, La lettre de change est rédigée par le fournisseur (tireur) et acceptée par le client (tiré), La lettre de change est

Plus en détail

Les crédits et encaissements documentaires. Des instruments de paiement pour vos opérations commerciales internationales

Les crédits et encaissements documentaires. Des instruments de paiement pour vos opérations commerciales internationales Les crédits et encaissements documentaires Des instruments de paiement pour vos opérations commerciales internationales Sommaire Introduction 3 Les méthodes de paiement dans le commerce international 4

Plus en détail

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire

Chapitre 8. Les règlements et le rapprochement bancaire Chapitre 8 et le rapprochement bancaire Les opérations financières Le rapprochement bancaire Les moyens de règlement sont divers : espèces, chèque, virement, carte bancaire, lettre de change, etc. Ils

Plus en détail

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe

Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation d agir en tant que représentant de taxe WDS ANTWERPEN BVBA www.wds-customs.nl OFFICE ANTWERPEN Noorderlaan 117 B-2030 Antwerpen t +32 3 541 52 45 e wdsantwerpen@waalhaven-group.be Autorisation de traiter les formalités douanières et autorisation

Plus en détail

Vous, le Client, personne physique ou morale, achetant des produits et/ou services chez nous.

Vous, le Client, personne physique ou morale, achetant des produits et/ou services chez nous. CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT ET DE VENTE L acheteur a le droit de renoncer à son achat à condition d en informer le vendeur par écrit dans un délai de 14 jours civils suivant la date de l achat; L acheteur

Plus en détail

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL

INTRODUCTION. 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL INTRODUCTION 1'e PARTIE LES ENJEUX DU COMMERCE INTERNATIONAL CHAPITRE 1 : LA NAISSANCE DU SYSTÈME 13 A - Le marchand 13 B - La banque 15 C - Le droit 16 D - Les assurances 16 CHAPITRE 2 : LES 3 ROUAGES

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 2015 A) COMMANDES 1. L'acceptation des commandes est soumise aux présentes conditions générales de vente qui régiront seules nos ventes à l'exclusion expresse des clauses

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS SUR INTERNET

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS SUR INTERNET CONDITIONS GENERALES DE VENTE DE PRODUITS SUR INTERNET Article 1 : Objet et champ d'application Les présentes Conditions Générales de Vente s appliquent, sans restriction ni réserve à l ensemble des ventes

Plus en détail

La garantie internationale

La garantie internationale La garantie internationale L'engagement que la banque (le garant) délivre est une garantie personnelle par laquelle elle s'oblige à payer pour le compte de son client vendeur ou acheteur (le donneur d'ordre)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les présentes Conditions Générales de Vente ont pour objet de régir les relations contractuelles entre - APDiscount et le client ayant commandé sur le site www.apdiscount.fr.

Plus en détail

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc

BMCE Direct. Guide d utilisateur Entreprise SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE. www.bmcebank.ma. 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc BMCE Direct SOLUTION DE BANQUE A DISTANCE Guide d utilisateur Entreprise 080 100 8100 www.bmcebank.ma 140 Avenue Hassan II - Casablanca, Maroc Bienvenue dans BMCE Direct, L e nouveau service Banque à distance

Plus en détail

Sécuriser vos exportations au moyen du crédit documentaire

Sécuriser vos exportations au moyen du crédit documentaire Parole d expert Sécuriser vos exportations au moyen du crédit documentaire Olivier VANDEN BORRE et Pascal PENNINCK ING Belgique - Trade Finance Dpt Avec le soutien de : Trade Finance Services au sein d

Plus en détail

Centre d Affaires Internationales des Pays de la Loire. Ordre des Experts Comptables Pays de Loire

Centre d Affaires Internationales des Pays de la Loire. Ordre des Experts Comptables Pays de Loire Direction des Entreprises, de l Immobilier Et de la banque Privée Centre d Affaires Internationales des Pays de la Loire Ordre des Experts Comptables Pays de Loire Fontevraud 9 juillet 2015 Conseil Supérieur

Plus en détail

CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22

CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22 CONDITION DE BANQUE DE LA STUSID ANNEXE : Barème de la BCT Circulaire 91-22 Mise à jour le 14 avril 2008 TITRE I : TAUX D INTERET A- TAUX DÉBITEURS APPLICABLES AUX SECTEURS DONT LES TAUX D'INTÉRÊT SONT

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D ASSURANCE-CRÉDIT «SUR-MESURE»

QUESTIONNAIRE D ASSURANCE-CRÉDIT «SUR-MESURE» QUESTIONNAIRE D ASSURANCE-CRÉDIT «SUR-MESURE» À retourner à : Groupama Assurance-Crédit Département Commercial 5, rue du Centre 93199 Noisy-le-Grand cedex LE PROPOSANT NOM OU RAISON SOCIALE..........................................................

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

LE FINANCEMENT DU POSTE CLIENT

LE FINANCEMENT DU POSTE CLIENT LE FINANCEMENT DU POSTE CLIENT Janvier 2007 INTRODUCTION Le décalage entre le règlement des dépenses et l encaissement des recettes peut entraîner des tensions de trésorerie pour l entreprise, indépendamment

Plus en détail

OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00

OBJECTIFS : SAVOIR. - Appréhender les principes de base concernant les autres moyens de paiement. TEMPS PREVU : 2 h 00 ACTIVITE: ASSURER LES TRAVAUX COMPTABLES COURANTS Module 1 : Maîtriser les techniques de base de la comptabilité Séquence 2: Comptabiliser les documents bancaires et effectuer le suivi de la trésorerie

Plus en détail

Le Commerce International. Le Commerce International 1. Introduction

Le Commerce International. Le Commerce International 1. Introduction Le Commerce International Introduction Étude de marché Cadre, réglementation Financement, assurance Distribution Le Commerce International 1. Introduction Le commerce international concerne les échanges

Plus en détail

Petites entreprises, votre compte au quotidien

Petites entreprises, votre compte au quotidien Petites entreprises, votre compte au quotidien Créée en 1957 par les Caisses d Epargne, Finances & Pédagogie est une association qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème

Plus en détail

Le guide du crédit d Actebis

Le guide du crédit d Actebis Le guide du crédit d Actebis Au delà de la classique ligne de crédit associée à un paiement à terme (en général 30 jours nets), il existe différentes options pour vous aider à mieux optimiser la gestion

Plus en détail

CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE Produits manufacturés B. CONDITIONS GENERALES

CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE Produits manufacturés B. CONDITIONS GENERALES CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE Produits manufacturés B. CONDITIONS GENERALES Art. 1 Généralités 1.1 Ces Conditions Générales ont été élaborées afin d'être appliquées avec les Conditions Particulières

Plus en détail

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation

ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation ANNEXE 3: Demande d émission et/ou de modification d un crédit documentaire à l'importation La présente version annule et remplace toute version précédente. Elle a été enregistrée à Bruxelles le 28 septembre

Plus en détail

www.tscofppt.com Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques

www.tscofppt.com Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques Royaume du Maroc Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Manuel de Travaux Pratiques Secteur : Administration, Gestion & Commerce Filière : TSC Module : Paiement et financement

Plus en détail

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES?

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES? Transports internationaux: P.O. box 69 / Chemin des Pommerats 5 CH-2926 Boncourt / Switzerland Tel: 0324951616 / Fax: 0324951615 www.bluesped.ch confirmation@bluesped.ch INCOTERMS 2010 BUT DU COURS Apprendre

Plus en détail

de la marchandise au client. Conditions de vente et de livraison

de la marchandise au client. Conditions de vente et de livraison de Conditions de vente et de livraison ODU Steckverbindungssysteme GmbH & Co. KG Otto Dunkel GmbH ODU Automotive GmbH 1. Généralités 1. Les présentes conditions de vente sont exclusivement applicables

Plus en détail

FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES

FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES FINANCEMENTS DES OPERATIONS INTERNATIONALES Intervenants Thierry Benoist-Gironière, Responsable de l International au CIC CIO-BRO, Ariele Violland, Expert-comptable, Présidente du Club Export Rhône-Alpes.

Plus en détail

Extrait Standard des tarifs

Extrait Standard des tarifs BANQUE MISR SUCCURSALE DE PARIS Extrait Standard des tarifs 1) Ouverture, fonctionnement et suivi de votre compte a) Ouverture, transformation, clôture gratuit b) Relevés de compte gratuit c) Service de

Plus en détail

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010)

Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Fiche pratique n 10 : les droits des clients en matière bancaire (25/01/2010) Frais excessifs, tarification difficilement compréhensible, les litiges entre les banques et leurs clients sont nombreux. Des

Plus en détail

Conditions générales de vente www.legitech.lu

Conditions générales de vente www.legitech.lu Conditions générales de vente www.legitech.lu Article 1 CHAMP D'APPLICATION ET MODIFICATION DES CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toute commande passée

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Gestionnaire de flux de commandes à l international Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie Qualification : MQ 90 12 38 0079 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 6 juin 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D'IDENTITÉ

Plus en détail

Les fonctionnalités détaillées

Les fonctionnalités détaillées Les fonctionnalités détaillées Les éléments de base La T.V.A. On peut définir un nombre illimité de TVA. Une TVA est définie par un code et un taux. On peut donc facilement changer le taux de TVA des éléments

Plus en détail

Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises

Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises Convention des Nations Unies sur les contrats de vente internationale de marchandises NATIONS UNIES Pour plus d informations, s adresser au: Secrétariat de la CNUDCI, Centre international de Vienne, Boîte

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL

CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL CONDITIONS GENERALES DE VENTES O&C SARL 1) Objet / Généralités Nos ventes sont soumises aux présentes conditions générales qui prévalent sur toutes conditions d achats, sauf accord particulier conclu préalablement

Plus en détail

Prendre le chemin le plus sûr/

Prendre le chemin le plus sûr/ Assurances transport Prendre le chemin le plus sûr/ Le flux mondial de marchandises ne cesse de croître, tandis que les délais de transport et de livraison ne cessent de raccourcir. En votre qualité de

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Sommaire Introduction... 1 PREMIÈRE PARTIE La place de l import dans les échanges internationaux Chapitre

Plus en détail

votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie

votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie GLOBALLIANCE votre contrat globalliance la notation @rating demander la garantie sur vos clients les réponses à vos demandes de garantie demander la modification de la garantie les modifications de la

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail