La réforme de l impôt des sociétés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La réforme de l impôt des sociétés"

Transcription

1 La réforme de l impôt des sociétés David De Backer Conseil fiscal

2 Agenda Mesures incitatives Diminution des taux d imposition Déduction pour investissement des PME Déduction RDT Plus-values sur actions Mesures compensatoires Cotisation distincte rémunération minimum Réduction de capital Imposition effective des rectifications

3 Diminution des taux d imposition Diminution du taux nominal et suppression de l actuel tarif progressif Suppression progressive de la CCC Actuellement Phase et 2019 Phase 2 Àpd 2020 Taux nominal 33,99% (33% + 3%) 29,58% (29% + 2%) 25% (25% + 0%) Taux réduit 24,98% (24,25% + 3%) [sur ] 20,40% (20% + 2%) [sur ] 20% (20% + 0%) [sur ] Entrée en vigueur phase 1 : exercice d imposition 2019 se rattachant à une période imposable qui débute au plus tôt le 1/1/2018 Entrée en vigueur phase 2 : exercice d imposition 2021 se rattachant à une période imposable qui débute au plus tôt le 1/1/2020

4 Diminution des taux d imposition Nouveau taux réduit PME Conditions actuelles sauf conditions de dividende <13% du capital libéré Etre une PME article 15 C.Soc Octroyer une rémunération minimale à un dirigeant personne physique de ( dans l ancien régime) Exceptions Sociétés débutantes (4 premières années) Lorsque la rémunération est inférieure à , cette rémunération à charge du résultat de la période imposable doit être au moins égale au résultat de la période imposable

5 Diminution des taux d imposition Nouveau taux réduit PME Applicable sur la première tranche de Exemple (revenus 2018) PME avec bénéfice de et rémunération de ISOC = x 20,4% = PME avec bénéfice de et rémunération de ISOC = x 29,58% = PME avec bénéfice de et rémunération de ISOC = x 20,4% = PME avec bénéfice de et rémunération de ISOC = ( x 20,4%) + ( x 29,58%) = Taux moyen d imposition = 23,46%

6 Diminution des taux d imposition Nouveau taux réduit PME : impact de la réforme (revenus 2018) PME avec bénéfice de Ancien taux réduit : d impôt (taux moyen de 28,5%) Nouveau taux réduit : d impôt Gain de d impôt PME avec bénéfice de Ancien taux réduit : d impôt (taux moyen de 30,5%) Nouveau taux réduit : d impôt Gain de d impôt Nouveau tarif réduit beaucoup plus avantageux que l ancien!

7 Diminution des taux d imposition Nouveau taux réduit PME : impact de la réforme (revenus 2018) Coût d une distribution de dividende Bénéfice imposable Impôt des sociétés -33,99-20,4 Bénéfice après impôt 66,01 79,6 (-) Précompte mobilier 30% -19,80-23,88 Net pour l actionnaire 46,21 55,72

8 Diminution des taux d imposition Le taux de 33% subsiste pour les plus-values exonérées sous condition de réinvestissement qui deviennent imposables à défaut de remploi ou en raison d un non respect de la condition d intangibilité après la baisse du taux Taxation étalée Véhicules d entreprises Bateaux de navigation intérieure destinés à la navigation commerciale Le taux de 29% est maintenu en 2020 et ultérieurement pour les plus-values exonérées au cours de la phase 1 Idem pour les reprises de provisions

9 Déduction pour investissement des PME Le pourcentage de base de la déduction pour investissement ordinaire des PME est porté de 8% à 20% Applicable aux immobilisations acquises ou constituées entre le 1/1/2018 et le 31/12/2019 au cours d une période imposable qui se rattache à l exercice d imposition 2019 ou 2020

10 Déduction RDT La déduction RDT passe de 95 à 100% à partir de l exercice d imposition 2019 se rattachant à une période imposable qui débute au plus tôt le 1/1/2018

11 Plus-values sur actions La taxation à 0,4% des plus-values sur actions «exonérées» des grandes sociétés est supprimée Entrée en vigueur : exercice d imposition 2019 se rattachant à une période imposable qui débute au plus tôt le 1/1/2018

12 Plus-values sur actions Renforcement des conditions de l exonération des plusvalues Renvoi aux conditions d application du régime RDT Participation minimum de 10% ; ou Participation minimum de Les plus-values sur actions pour lesquelles la condition de détention minimale d un an n est pas remplie restent imposables au taux de 25% sauf dans la mesure où le nouveau taux réduit est applicable

13 Plus-values sur actions Récapitulatif PHASE 1 Condition de taxation et participation remplie Détention < 1 an 25,50% ou 20,4% Détention > 1 an Exemption Condition de taxation ou participation non remplie 29,58% ou 20,4% PHASE 2 Condition de taxation et participation remplie Détention < 1 an 25% ou 20% Détention > 1 an Exemption Condition de taxation ou participation non remplie 25% ou 20%

14 Cotisation distincte rémunération minimum Instauration d une cotisation distincte pour les sociétés qui n allouent pas une rémunération minimum de (nouvel article 219quinquies CIR) Cotisation de 5% pendant la phase 1 Cotisation de 10% àpd la phase 2 Base de la cotisation = rémunération minimum pour le taux réduit rémunération attribuée Cotisation non applicable aux sociétés PME débutantes (4 premières périodes imposables) Cotisation déductible à l ISOC Exception pour les sociétés liées qui ne disposent que d un seul et même dirigeant: Prise en compte de l ensemble des rémunérations versées par ces sociétés pour autant que la rémunération atteigne Une seule cotisation distincte due par la société qui a le résultat imposable le plus élevé

15 Cotisation distincte rémunération minimum Exemple (revenus 2018) PME avec bénéfice de et pas de rémunération ISOC = x 29,58% = Cotisation distincte = x 5% = Impôt total : Taux moyen d imposition = 32,58%

16 Réduction de capital Actuellement, lorsque le capital social n est pas constitué uniquement par du capital libéré (bon capital fiscal) une réduction de capital peut être opérée uniquement sur le capital libéré (liberté de choix dans l imputation de la réduction) La réforme prévoit que ce choix ne sera plus autorisé ET que la société devra impérativement imputer la réduction de capital sur certaines réserves taxées Une réduction de capital entrainera l attribution d un dividende proportionnellement à la part des réserves incorporées dans le capital augmentée de certaines réserves taxées non incorporées au capital Impact pour les sociétés qui ont incorporé des réserves au capital ET pour les sociétés qui ont des réserves distribuables

17 Réduction de capital Les réserves taxées sont déterminées à la fin de la période imposable précédente et sont diminuées du montant des dividendes intercalaires distribués pendant la période (<> acompte sur dividende) Pour déterminer la fraction, il n est pas tenu compte Des réserves taxées négatives autre que la perte reportée Des plus-values de réévaluation incorporées ou non au capital Des réserves occultes De la réserve légale à concurrence du minimum légal Des réserves de liquidation «ordinaire» et spéciale Des réserves indisponibles pour actions propres Exception pour les liquidations internes (article 537 CIR) Entrée en vigueur : opérations effectuées àpd 1/1/2018 c-à-d les réductions de capital décidées par une AG àpd du àpd 1/1/2018

18 Réduction de capital Exemple : régime actuel Réduction de capital de 800 imputé en priorité sur le capital libéré Dividende de 100 et ISOC sur 100 Capital libéré 700 Réserves immun incorp au capital 300 Capital libéré 0 Réserves immun incorp au capital 200 Réserves taxées 600 Réserves immunisées 400 Total Réserves taxées 600 Réserves immunisées 400 Total 1.200

19 Réduction de capital Exemple : régime futur Réduction de capital de 800 Fraction = 700 / ( ) = 43,75% Réduction de capital libéré = 800 * 43,75% = 350 Capital libéré = = 350 Réduction de réserves = 450 imputée en priorité sur les réserves taxées Dividende de 450 et pas d ISOC Capital libéré 700 Réserves immun incorp au capital 300 Réserves taxées 600 Réserves immunisées 400 Total Capital libéré 350 Réserves immun incorp au capital 300 Réserves taxées 150 Réserves immunisées 400 Total 1.200

20 Imposition effective des rectifications Plus de déduction fiscale autorisée (excepté RDT) sur la partie du résultat qui fait l objet d une rectification ou d une imposition d office pour laquelle des accroissements d au moins 10% sont appliqués Conséquence : une rectification de la déclaration entrainera un impôt effectif même lorsque la société dispose de pertes fiscales ou d autres déductions

21 Autres mesures de la réforme Autres mesures compensatoires phase 1 Adaptation des intérêts notionnels Limitations des déductions fiscales (corbeille) Suppression de la réserve d investissement Provisions pour risques et charges Frais payés anticipativement (matching principle) Versements anticipés Amortissements dégressifs et pro rata temporis Imposition forfaitaire en cas d absence de déclaration

22 Autres mesures de la réforme Mesures phase 2 Frais de voitures à l ISOC Voitures hybrides Taux du marché comptes courants créditeurs Requalification d intérêts en dividendes Transferts intragroupes (pseudo-consolidation fiscale) Mobilisation des réserves immunisées Cotisation sur commissions secrètes Amendes non déductibles Déduction d intérêts ATAD Controlled Foreign Corporation (CFC)

23 Autres mesures de la réforme Mesures phase 2 (suite) Modification du taux des intérêts de retard et moratoires Transport collectif Plus-values sur véhicules d entreprise Entreprises d insertion Tax shelter Exonération par unité de personnel Dispositifs hybrides Escompte de dettes

Exercice : Impôt des sociétés

Exercice : Impôt des sociétés Exercice : Impôt des sociétés Données Informations complémentaires au bilan et compte de résultats de la SA «XYZ» (cf. annexe) : Capital La SA a été constituée en 1983 avec un capital versé en espèces

Plus en détail

La société professionnelle

La société professionnelle La société professionnelle Jean-Sébastien Schnackers Expert Van Breda Advisory Banque J.Van Breda & C Questions financières : thèmes 1. «Gestion» de la société 2. La réserve de liquidation 3. Le bien immobilier

Plus en détail

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012

TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 TAX AND CHAT 2 OCTOBRE 2012 PROJET LOI DE FINANCES 2013 2 I. Fiscalité des entreprises Plafonnement de la déductibilité des intérêts d emprunt Modification du calcul de la quote-part de frais et charges

Plus en détail

CALCUL DE LA PROVISION FISCALE

CALCUL DE LA PROVISION FISCALE CALCUL DE LA PROVISION FISCALE BENEFICE A AFFECTER 56.607,50 A AJOUTER AU BENEFICE : DEPENSES NON ADMISES IMPOTS Précompte mobilier 1.400,00 1.400,00 Versements anticipés 15.000,00 15.000,00 16.400,00

Plus en détail

LA RESERVE DE LIQUIDATION :

LA RESERVE DE LIQUIDATION : FICHE PRATIQUE NOVEMBRE 2016 OECCBB LA RESERVE DE LIQUIDATION : Nous vous rappelons ci-dessous le régime d enregistrement comptable de cette réserve de liquidation telle que visée à l'article 184quater,

Plus en détail

Exp. SPECIMEN. Exercice comptable du... au...

Exp. SPECIMEN. Exercice comptable du... au... Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la FISCALITE Impôts sur les revenus DECLARATION A L'IMPOT DES SOCIETES EXERCICE D'IMPOSITION 2015 (Exercices comptables clôturés le 31 décembre

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La fiscalité sur les actes juridiques des entreprises 19 1 Généralités sur les actes 19 2 Le coût de l enregistrement 20 Chapitre 2 Les impôts

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 IMPÔTS LEXIQUE A Abattement : Somme forfaitaire qui est déduite des revenus. Par exemple, les personnes âgées de plus de 65 ans ou invalides sous certaines conditions bénéficient d un abattement de 2 266

Plus en détail

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers

PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU. Chapitre 21 : Les revenus de capitaux mobiliers PARTIE 3 : IMPOT SUR LE REVENU Au programme : 1. Champ d application 2. Les dividendes et revenus assimilés 3. Les produits des placements à revenu fixe 4. Les charges déductibles des revenus mobiliers

Plus en détail

Exp. Exercice comptable du... au...

Exp. Exercice comptable du... au... Service Public Fédéral FINANCES Administration générale de la FISCALITE Impôts sur les revenus DECLARATION A L'IMPOT DES SOCIETES EXERCICE D'IMPOSITION 2014 (Exercices comptables clôturés le 31 décembre

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2009/15 - Le traitement comptable de l apport de branche d activités ou d universalité de biens

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2009/15 - Le traitement comptable de l apport de branche d activités ou d universalité de biens COMMISSION DES NORMES COMPTABLES - Le traitement comptable de l apport de branche d activités ou d universalité de biens Avis du 16 décembre 2009 Mots-clés Apport d une branche d activité Apport d une

Plus en détail

Tableau synoptique de la taxation des principaux revenus mobiliers de source belge attribués à un résident belge àpd 1/01/2016

Tableau synoptique de la taxation des principaux revenus mobiliers de source belge attribués à un résident belge àpd 1/01/2016 Nature du revenu Base légale Taux Via précompte mobilier 1. Dividendes (articles 17, 1 er, 1 CIR et 18 CIR) Via déclaration IPP (montant à déclarer) - Ordinaires / boni de liquidation (art. 18, 1 et 2

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. Avis n 2005-A du 2 février 2005 du Comité d urgence

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ. Avis n 2005-A du 2 février 2005 du Comité d urgence Page 1 sur 7 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 2005-A du 2 février 2005 du Comité d urgence relatif au traitement comptable de la taxe exceptionnelle de 2,5 % sur les réserves spéciales des plus-values

Plus en détail

Table des matières. La transposition de la directive comptable en droit belge : aperçu et implications pour les PME

Table des matières. La transposition de la directive comptable en droit belge : aperçu et implications pour les PME Table des matières La transposition de la directive comptable en droit belge : aperçu et implications pour les PME Première partie : aspects théoriques 7 Laurence Pinte Introduction 7 Chapitre 1. Directive

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE)

3. Plus-values de cession de valeurs mobilières. 7. Crédit d Impôt Compétitivité Emploi (CICE) Janvier 2013 1 1. Impôt sur le revenu 2. Imposition des dividendes 3. Plus-values de cession de valeurs mobilières 4. Plus-values immobilières 5. Cession d usufruit temporaire 6. Impôt de Solidarité sur

Plus en détail

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale

PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Direction des Affaires Fiscales 2 décembre 2011 PLFR pour 2011 (n 4). Principales mesures concernant les entreprises adoptées par l Assemblée nationale Déductibilité des charges financières Les charges

Plus en détail

Séminaire ECA - 17 février Essai de critique juridique des nouvelles mesures fiscales

Séminaire ECA - 17 février Essai de critique juridique des nouvelles mesures fiscales Séminaire ECA - 17 février 2012 Essai de critique juridique des nouvelles mesures fiscales Olivier Robijns Avocat au Barreau de Liège Spécialiste en droit fiscal Cabinet d avocats HERVE 04/343.53.33 04/343.53.66

Plus en détail

Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours)

Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours) Les revenus distribués : distributions officielles et officieuses (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les distributions officielles... 4 Le régime juridique et comptable

Plus en détail

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours)

L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) L impôt sur les sociétés : assiette, calcul, gestion des déficits fiscaux, (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I Les particularités d assiette de l impôt sur les sociétés...

Plus en détail

1 of 12 13/04/ :03

1 of 12 13/04/ :03 1 of 12 13/04/2014 14:03 Home > FISCALITÉ > Impôts sur les revenus > Directives et commentaires administratifs > Circulaires > Impôt des sociétés > Circulaire AGFisc N 13/2014 (n Ci.RH.421/630.788) dd.

Plus en détail

LA COMPATIBILITÉ DU TAX SHELTER AUDIOVISUEL AVEC D AUTRES INCITANTS FISCAUX

LA COMPATIBILITÉ DU TAX SHELTER AUDIOVISUEL AVEC D AUTRES INCITANTS FISCAUX LA COMPATIBILITÉ DU TAX SHELTER AUDIOVISUEL AVEC D AUTRES INCITANTS FISCAUX Nadia Khachan Tax Consultant Principes de base du Tax Shelter Le Tax Shelter est un incitant fiscal Mis en place par le gouvernement

Plus en détail

Table des matières. Remerciements Préface Qu est-ce que «l impôt»? Partie I Les plus-values professionnelles... 9

Table des matières. Remerciements Préface Qu est-ce que «l impôt»? Partie I Les plus-values professionnelles... 9 Table des matières Table des matières Remerciements......................................... 5 Préface Qu est-ce que «l impôt»?................................. 7 Partie I Les plus-values professionnelles............................

Plus en détail

LA FINANCIERE MANSART

LA FINANCIERE MANSART Fiscalité de la cession d entreprise : La réforme attendue Avec nos partenaires Nadine Mansart Rousseau, le 19 Nov.2013 RAPPEL DES DISPOSITIFS ACTUELS REGIME DE DROIT COMMUN DEPUIS LE 1 ER JANVIER 2013:

Plus en détail

Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017

Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2017 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules options sur titres attribuées, par des sociétés françaises,

Plus en détail

DOCUMENT. Inventaire des mesures fiscales applicables aux P(M)E. Résumé. Notre réf. : wdv. Bruxelles, le 19 mai 2017

DOCUMENT. Inventaire des mesures fiscales applicables aux P(M)E. Résumé. Notre réf. : wdv. Bruxelles, le 19 mai 2017 Wesley De Visscher Attaché Notre réf. : 1559170516wdv Bruxelles, le 19 mai 2017 DOCUMENT Inventaire des mesures fiscales applicables aux P(M)E Résumé Vous trouverez ci-dessous un aperçu des mesures spécifiques

Plus en détail

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale NEWSLETTER 1 er SEPTEMBRE 2017 Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale Introduction Le projet de loi de finances pour 2018 sera officiellement présenté en conseil des ministres le 27

Plus en détail

Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais.

Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais. CREATION D UNE SCI PAR UN RESIDENT FISCAL THAÏLANDAIS Situation de fait : Votre client, client, footballer professionnel, est actuellement basé en Thaïlande. Nous comprenons qu il est résident fiscal thaïlandais.

Plus en détail

Réserve de liquidation : nouvelle opportunité pour les associés de sociétés PME?

Réserve de liquidation : nouvelle opportunité pour les associés de sociétés PME? Réserve de liquidation : nouvelle opportunité pour les associés de sociétés PME? 034 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers.

Plus en détail

table des matières Synthèse 25 Développements 72

table des matières Synthèse 25 Développements 72 Avant-propos de la deuxième édition 5 Liste des abréviations 11 Plan de l ouvrage 15 Liste des lois et arrêtés royaux étudiés depuis la récente mise à jour 17 Thème n o 1 : La détermination de la base

Plus en détail

politique économique. élément. compétitivité

politique économique. élément. compétitivité L impôt, instrument d exécution de la politique économique. La compétitivité fiscale, attractif de l activité économique. élément 1 Présentation du système fiscal Algérien : Un système fiscal déclaratif

Plus en détail

Les fusions et scissions de sociétés

Les fusions et scissions de sociétés Les fusions et scissions de sociétés David De Backer Conseil fiscal 1 er décembre 2011 1 Agenda Introduction Fusions, scissions : opérations visées Dispositions du Code des Sociétés Traitement comptable

Plus en détail

Les incitants fiscaux en faveur de l'activité R&D

Les incitants fiscaux en faveur de l'activité R&D Les points sur les i Les incitants fiscaux en faveur de l'activité R&D Julie DELFORGE, Charles CARLIER et Remi BARNEOUD Deloitte Conseils fiscaux Avec le soutien de : Les incitants fiscaux en faveur de

Plus en détail

Fiscalité - Déductibilité des intérêts générés par les comptes courants des associés personnes physiques

Fiscalité - Déductibilité des intérêts générés par les comptes courants des associés personnes physiques Fiscalité - Déductibilité des intérêts générés par les comptes courants des associés personnes physiques Les intérêts servis aux associés ou actionnaires personnes physiques à raison des sommes qu ils

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 PÔLE JURIDIQUE ET FISCAL www.afic.asso.fr PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2017 1. Récapitulatif des mesures fiscales A. Mesures fiscales concernant les entreprises B.

Plus en détail

Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is?

Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is? Bénéfice imposable à l'ir ou à l'is? Publié le 23 octobre 2012 - Dernière mise à jour le 25 février 2017 Les principes FICHE PRATIQUE Les revenus des particuliers sont soumis à l impôt sur le revenu. Les

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Inhoud Table alphabétique Zaakregister Table des décisions citées... 37

TABLE DES MATIÈRES. Inhoud Table alphabétique Zaakregister Table des décisions citées... 37 la fiscalité immobilière 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud... 11 Table alphabétique... 21 Zaakregister... 29 Table des décisions citées... 37 CHAPITRE I IMPOSITION DES REVENUS IMMOBILIERS À L IMPÔT DES PERSONNES

Plus en détail

B ULLETIN DE L'I NSTITUT P ROFESSIONNEL DES C OMPTABLES ET F ISCALISTES AGRÉÉS

B ULLETIN DE L'I NSTITUT P ROFESSIONNEL DES C OMPTABLES ET F ISCALISTES AGRÉÉS B ULLETIN DE L'I NSTITUT P ROFESSIONNEL DES C OMPTABLES ET F ISCALISTES AGRÉÉS Déduction des frais relatifs au transport collectif du personnel à concurrence de 120 %: un cadeau? Dans la loi du 10 août

Plus en détail

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME?

Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Que signifie le tax shift pour vous en tant qu indépendant ou PME? Source : UNIZO et FEB Le gouvernement a conclu un accord relatif au Tax shift. Quelles en sont les conséquences concrètes pour vous en

Plus en détail

Mesures fiscales Situation au 20 janvier

Mesures fiscales Situation au 20 janvier Mesures fiscales Situation au 20 janvier 2012 Introduction Un projet de loi portant des dispositions diverses a été adopté pendant la session plénière du parlement le 22 décembre 2011 (document chambre

Plus en détail

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21

Présentation... 5 Introduction Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Sommaire Loi de finances pour 2017 et loi de finances rectificative pour 2016 Présentation... 5 Introduction... 15 Partie 1 Impôt sur le revenu... 21 Fiche 1 : Indexation du barème de l IR et revalorisation

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules actions gratuites attribuées, par des sociétés

Plus en détail

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006)

RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) RÉFORME DU BARÊME DE L IMPÔT SUR LE REVENU (IR 2007 REVENUS 2006) Situation actuelle 1. Les revenus, à l exception des plus-values imposées à un taux proportionnel et des revenus soumis au prélèvement

Plus en détail

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013

Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Note d information du mois de Janvier 2013 BONNE ANNEE 2013 ET BONNE PROSPERITE! En ce début d année, l actualité est riche en modifications qui impactent lourdement aussi bien la fiscalité que le social.

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI DE FINANCES 2009 ET DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 DISPOSITIONS FISCALES CONCERNANT LES PARTICULIERS IR ISF PLUS-VALUES IMPOT SUR LE REVENU : CALCUL inchangé

Plus en détail

Table des matières III. Préface

Table des matières III. Préface Table des matières Préface III Partie 1: Les acquisitions et cessions 5 Chapitre 1. Le régime des cessions de biens affectés à l exercice d une activité professionnelle en personne physique 7 Section 1.

Plus en détail

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS NEW-YORK et MIAMI Aspects fiscaux français et franco-américains FEVRIER 2009 Charles SCHEER / Stéphanie PAILLARD Cabinet Charles SCHEER Avocats fiscalistes 12, rue

Plus en détail

PARTIE 1 : LES ACQUISITIONS ET CESSIONS

PARTIE 1 : LES ACQUISITIONS ET CESSIONS Table des matières Préface 5 Avertissement 7 PARTIE 1 : LES ACQUISITIONS ET CESSIONS 9 Chapitre 1. Le régime des cessions de biens affectés à l exercice d une activité professionnelle en personne physique

Plus en détail

Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions.

Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions. Projet de Loi de Finances 2018 : Synthèse des principales dispositions. Le Gouvernement a présenté, ce mercredi 27 septembre 2017, le projet de Loi de Finances pour l année 2018. Nous attirons votre attention

Plus en détail

Les rémunérations des dirigeants de sociétés passibles de l IS ( tableaux / schémas)

Les rémunérations des dirigeants de sociétés passibles de l IS ( tableaux / schémas) Les rémunérations des dirigeants de sociétés passibles de l IS ( tableaux / schémas) Membres des organes de direction de SA SA classique : Directeur général Directeurs généraux délégués Président du conseil

Plus en détail

La rémunération et le statut social du Dirigeant : SARL ou SAS?

La rémunération et le statut social du Dirigeant : SARL ou SAS? La rémunération et le statut social du Dirigeant : SARL ou SAS? Article juridique publié le 02/11/2017, vu 130 fois, Auteur : Maître ARBEZ-NICOLAS I. Cas de l EURL / SARL soumise à l impôt sur les sociétés

Plus en détail

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012.

Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Le projet de la seconde loi de finances rectificative pour 2012 a été déposé à l Assemblée nationale le 4 juillet 2012. Ce texte comporte notamment : - l abrogation de la TVA dite «sociale», - l instauration

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE EXTRAITS DU N 49 février 2013 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Une aide renforcée Une nouvelle assiette Une nouvelle tranche Succession et donation Particuliers

Plus en détail

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012

DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 UNE NOUVELLE EXONERATION DES PLUS-VALUES DE CESSION DE BATEAUX APPLICABLE A PARTIR DE 2012 Une nouvelle exonération visant à assurer le renouvellement et la modernisation de la flotte, a été introduite

Plus en détail

États de rapport périodiques

États de rapport périodiques Annexe Circulaire _2010_Projet-1 du Click here to select a date. États de rapport périodiques Champ d'application: La présente circulaire est applicable aux établissements de paiement de droit belge visés

Plus en détail

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009

GUIDE CFTC DES IMPÔTS 2009 PRINCIPALES NOUVEAUTÉS REVENUS 2008 Déclarations de revenus Un seul exemplaire des déclarations 2042K, 2042SK et 2042C sera envoyé. De même, les montants des revenus de capitaux mobiliers du foyer seront

Plus en détail

Gestion f iscale Processus 3

Gestion f iscale Processus 3 Gestion f iscale Processus 3 Emmanuel Disle Agrégé d économie et gestion Jacques Saraf Agrégé d économie et gestion À jour au 1 er juin 2016 Dunod, 2016 11 rue Paul Bert, 92240 Malakoff www.dunod.com ISBN

Plus en détail

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale?

Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? Le 8 octobre 2013 Projet de loi de finances 2014 : Qui profite de la pause fiscale? 1. Fiscalité des entreprises Le Projet de Loi de Finances 2014 («PLF 2014»), présenté lors du Conseil des ministres du

Plus en détail

Actualités fiscales ISOC DARTE DOMINIQUE

Actualités fiscales ISOC DARTE DOMINIQUE Actualités fiscales ISOC DARTE DOMINIQUE ATN Voitures de société Immeuble mis à disposition Chauffage, électricité Options ATN : Voitures de société Véhicules concernés Voitures, voitures mixtes et minibus

Plus en détail

Les incidences de la 2 ème réforme des entreprises

Les incidences de la 2 ème réforme des entreprises Les incidences de la 2 ème réforme des entreprises Petit-déjeuner des PME & Start-up du 31 octobre 2008 Daniel Spitz, directeur adjoint Tax & Legal Services Deloitte SA / Lausanne Agenda A. Réforme des

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5 Liste des abréviations les plus couramment utilisées 11 Préambule 13. Partie 1. La résidence fiscale 15

Table des matières. Sommaire 5 Liste des abréviations les plus couramment utilisées 11 Préambule 13. Partie 1. La résidence fiscale 15 Sommaire 5 Liste des abréviations les plus couramment utilisées 11 Préambule 13 Partie 1. La résidence fiscale 15 Titre 1. Définition 17 Chapitre 1. Contexte international 19 Section 1. Impact des conventions

Plus en détail

TAXE SUR LES VEHICULES DE SOCIETE (TVS)

TAXE SUR LES VEHICULES DE SOCIETE (TVS) 1 / 6 TAXE SUR LES VEHICULES DE SOCIETE (TVS) 25/05/2016 Cette taxe est due tous les ans par les sociétés à raison de certains véhicules qu elles ont possédés ou utilisés au cours d une période allant

Plus en détail

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T

LOIS DE FINANCES C N A D A 1 8 J A N V I E R F r é d é r i c P A R R A T LOIS DE FINANCES 2013 C N A D A 1 8 J A N V I E R 2 0 1 3 - F r é d é r i c P A R R A T 1 CONTEXTE Dette publique 1.800 M (90 % du PIB) Charge de la dette : 47 M en 2013 Croissance économique : 0 % en

Plus en détail

TRANSMISSION D ENTREPRISES

TRANSMISSION D ENTREPRISES TRANSMISSION D ENTREPRISES MARKO Joseph Réviseur d entreprises Expert-comptable I.E.C. Introduction Nombre important d entreprises àcéder dans un avenir proche, Importance de la préparation à la cession,

Plus en détail

COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES. 1.Définition et caractéristiques

COURS DE FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES. 1.Définition et caractéristiques TROISIEME PARTIE : LES BNC ET REVENUS ASSIMILES 1.Définition et caractéristiques Il s agit des bénéfices des professions libérales 1, des charges et offices dont le titulaires 2 n ont pas la qualité de

Plus en détail

Un prélèvement à la source pour les revenus salariaux

Un prélèvement à la source pour les revenus salariaux Prélèvement à la source : effectif en 2018! Sources : Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 06/01/2017 Dernière mise à jour de la fiche : 06/01/2017 Loi de

Plus en détail

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI?

QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? INVESTMENT MANAGEMENT QUELLE EST LA FISCALITÉ DES SCPI? Les dispositions suivantes résument les conséquences fiscales applicables aux associés de sociétés civiles de placement immobilier SCPI et ne sont

Plus en détail

Couvertures supplémentaires (optionnelles): Un capital décès minimale La réserve majorée d un capital décès

Couvertures supplémentaires (optionnelles): Un capital décès minimale La réserve majorée d un capital décès Life@Ease Type d assurance-vie Assurance épargne à primes flexibles de la branche 21 avec des avantages fiscaux Garanties Garantie Principale En cas de Vie Un Capital Pension constituée par les primes

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2016-2017 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2016-2017 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013.

F O C U S. Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans le projet de loi de finances 2013. JURIDIQUE F O C U S INFORMATIONS LEGISLATIVES Imposition des plus-values des particuliers sur les transmissions OCTOBRE 2012 Le Commerce Associé épargné. Présentation synthétique du dispositif fixé dans

Plus en détail

1. Modifications fiscales apportées par la Loi-programme du 25 décembre 2016

1. Modifications fiscales apportées par la Loi-programme du 25 décembre 2016 RSM InterTax Tax Insights Février 2017 Nouveautés fiscales 1. Modifications fiscales apportées par la Loi-programme du 25 décembre 2016 Frais de carburant: si une société met à disposition une voiture

Plus en détail

PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013

PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013 Diane Patrimoine PLFSS 2013 Les députés adoptent définitivement le budget de la sécurité sociale pour 2013 Lors de sa réunion du lundi 3 décembre 2012, la Commission des affaires sociales a adopté, en

Plus en détail

BASE IMPOSABLE DE L IMPOT RETENU A LA SOURCE

BASE IMPOSABLE DE L IMPOT RETENU A LA SOURCE BASE IMPOSABLE DE L IMPOT RETENU A LA SOURCE Conformément aux dispositions des articles 13, 14 et 15 du C.G.I., les produits soumis à la retenue à la source prévue à l article 4 du C.G.I. sont ceux versés,

Plus en détail

Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI) Fiche d information financière

Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI) Fiche d information financière Pension Complémentaire Libre pour Indépendants (PCLI) Fiche d information financière Type d assurance La PCLI est une formule pour la constitution d une pension complémentaire. Il s agit d une assurance

Plus en détail

Actualités fiscales à L Impôt des Sociétés Exercice d imposition 2014

Actualités fiscales à L Impôt des Sociétés Exercice d imposition 2014 Actualités fiscales à L Impôt des Sociétés Exercice d imposition 2014 Séminaire UHPC : le jeudi 24 avril 2014 Conseiller - Inspecteur principal - SPF Finances Responsable formation Professeur à la Chambre

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2012/11 - Transfert de fonds propres dans le cadre d une fusion, scission ou scission partielle réalisée en continuité comptable et en continuité fiscale et article

Plus en détail

Comment bien déclarer vos revenus boursiers. Paris, Service actionnaires 04/04/2016 l Webconférence

Comment bien déclarer vos revenus boursiers. Paris, Service actionnaires 04/04/2016 l Webconférence Comment bien déclarer vos revenus boursiers Paris, Service actionnaires 04/04/2016 l Webconférence COMMENT BIEN DECLARER VOS REVENUS BOURSIERS? Didier Henriot Responsable Comptabilité et Fiscalité Titres

Plus en détail

Le remboursement du capital aux actionnaires

Le remboursement du capital aux actionnaires Le remboursement du capital aux actionnaires IACF - Paris, le 13 janvier 2015 Vincent Agulhon Pascal Coudin Pierre-Henri Durand Jean-Yves Mercier I. Révolution du traitement des rachats de titres propres

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 2 e E X E M P L A I R E D E S T I N É A L A D M I N I S T R A T I O N D.G.I. N 2033-A (2003) SARL HELIOS SERVICES

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. 2 e E X E M P L A I R E D E S T I N É A L A D M I N I S T R A T I O N D.G.I. N 2033-A (2003) SARL HELIOS SERVICES Numéro SIRET* N 0956 05 Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) ➀ Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise BILAN SIMPLIFIÉ D.G.I. N 0-A (00) 5 0 0 0 0 5 Code

Plus en détail

Régime fiscal applicable aux aides attribuées aux lauréats «en émergence».

Régime fiscal applicable aux aides attribuées aux lauréats «en émergence». Régime fiscal applicable aux aides attribuées aux lauréats «en émergence». Impôt sur le revenu : Sont considérées comme des revenus et doivent donc être déclarées aux impôts, toutes les sommes perçues

Plus en détail

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012

Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Synthèse de la Loi de Finances initiale pour 2012 Après une année 2011 marquée par des réformes importantes de la fiscalité du patrimoine, l adoption de la loi de finances2012 constitue un évènement essentiel

Plus en détail

2016 SAS SYNTHESE FINANCE

2016 SAS SYNTHESE FINANCE ACTUALITES FISCALES 2016 Sujets abordés : Actualités Impôt sur le revenu ; Actualités Réductions d impôt ; Actualités Valeurs mobilières ; Actualités Epargne salariale ; Actualités Cessions d entreprise.

Plus en détail

QUE SIGNIFIE L'IS? I Impôt. S Société

QUE SIGNIFIE L'IS? I Impôt. S Société LA FISCALITÉ L IS - QUE SIGNIFIE L'IS? I Impôt S Société LES TYPES DE SOCIETE? S Société Personne Physique Entreprise Individuelle; Société en Nom Collectif; Société en Commandite Simple; Personne Morale

Plus en détail

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS À MIAMI

INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS À MIAMI INVESTISSEMENTS FRANCAIS AUX ETATS-UNIS À MIAMI Aspects fiscaux français et franco-américains JANVIER 2010 Charles SCHEER - Myrtille PUYAU Cabinet Charles SCHEER Avocats fiscalistes 12, rue Lalo 75116

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale EPARGNE ENTREPRISE DISPOSITIF LÉGAL La Fiscalité de l Épargne Salariale LE CADRE FISCAL ET SOCIAL POUR L ENTREPRISE A - Les versements dans les dispositifs Nature du versement Charges sociales et taxes

Plus en détail

UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures)

UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS. 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) UE 4 - DROIT FISCAL Niveau L : 150 heures - 12 ECTS 1. Introduction générale au droit fiscal (5 heures) Le pouvoir de prélever l impôt est inscrit dans la Constitution. En pratique cependant, les impôts

Plus en détail

Quels bénéfices tirer de la loi Macron pour les plans collectifs d actions gratuites?

Quels bénéfices tirer de la loi Macron pour les plans collectifs d actions gratuites? Quels bénéfices tirer de la loi Macron pour les plans collectifs d actions gratuites? Anne Lemercier 24 septembre 2015 Benchmark 2015 sur les pratiques de l actionnariat salarié INTRODUCTION L article

Plus en détail

SOMMAIRE ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux pages)

SOMMAIRE ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux pages) LES IMPOT EN FRANCE CLAUDE GAMBIER SOMMAIRE ANALYTIQUE (Les chiffres renvoient aux pages) 1 re PARTIE: DESCRIPTION DU SYSTEME FISCAL FRANÇAIS Notions générales 11 TITRE 1 er : LES IMPQTS DIRECTS Chapitre

Plus en détail

8. NOS MOYENS FINANCIERS

8. NOS MOYENS FINANCIERS 48 8. NOS MOYENS FINANCIERS 8. NOS MOYENS FINANCIERS CONSOLIDER Gérer CLARTÉ LES COMPTES DE PARKING.BRUSSELS Le capital de l Agence = 561.500 euros Le capital de l Agence, SA de droit public, s élève à

Plus en détail

PAPIERS TISSU KP INC. ÉTATS FINANCIERS RÉSUMÉS NON AUDITÉS PÉRIODES DE 13 SEMAINES CLOSES LE 27 MARS 2016 ET LE 29 MARS 2015

PAPIERS TISSU KP INC. ÉTATS FINANCIERS RÉSUMÉS NON AUDITÉS PÉRIODES DE 13 SEMAINES CLOSES LE 27 MARS 2016 ET LE 29 MARS 2015 PAPIERS TISSU KP INC. ÉTATS FINANCIERS RÉSUMÉS NON AUDITÉS PÉRIODES DE 13 SEMAINES CLOSES LE 27 MARS 2016 ET LE 29 MARS 2015 Papiers Tissu KP Inc. #200 1900 Minnesota Court, Mississauga (Ontario) L5N 5R5

Plus en détail

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial.

LA FISCALITE EN ALLEMAGNE. Les personnes physiques résidentes d Allemagne sont imposables à raison de leur revenu mondial. DIRECTION DE LA LÉGISLATION FISCALE SOUS-DIRECTION E - BUREAU E 2 TELEDOC 568 : C. Thébault : 89.223 : 89.690 N : 2006000771 FE 12/2006 PARIS, LE LA FISCALITE EN ALLEMAGNE I - L imposition des personnes

Plus en détail

Jour mois année jour mois année

Jour mois année jour mois année REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ANNEXE N 1 A LA NOTE COMMUNE N 26/2016 TABLEAU DE DETERMINATION DU RESULTAT FISCAL POUR LES PERSONNES PHYSIQUES ET LES SOCIETES

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 SEFI-ARNAUD-FRANEL.COM La fiscalité des particuliers 2015-2016 QCM 25 questions-réponses Questions 1 - Le barème de l impôt sur le revenu comprend : 1 3 tranches ; 2 4 tranches

Plus en détail

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région.

Cas pratique FER. Elle est mariée à Monsieur FER Roland qui exerce la profession d agent de maintenance à la Région. Cas pratique FER Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL TRIDENT assujettie à l impôt sur les sociétés et dont le siège est à MONTPELLIER. Elle en est la gérante. Elle est mariée

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

LOI EN FAVEUR DES PME

LOI EN FAVEUR DES PME N 109 - FISCAL N 10 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 9 septembre 2005 LOI EN FAVEUR DES PME La loi du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises contient plusieurs mesures

Plus en détail

1 8 Durée de l'exercice précédent* 1 2. Brut 1. Total I (5) Total II (4) (5)

1 8 Durée de l'exercice précédent* 1 2. Brut 1. Total I (5) Total II (4) (5) BILAN SIMPLIFIÉ Désignation de l'entreprise Adresse de l'entreprise 8 B AVENUE DE LA MOTTE PICQUET 75007 PARIS SIREN 5 4 0 0 4 3 7 9 Durée de l'exercice en nombre de mois 8 Durée de l'exercice précédent

Plus en détail