Le Data Scientist : enjeux du profil, impacts sur les organisations

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Data Scientist : enjeux du profil, impacts sur les organisations"

Transcription

1 Non Confidentiel Confidentiel Le Data Scientist : enjeux du profil, impacts sur les organisations Programme : MASTERE Grenoble ( ) Année : EA - Session de programme : Mission Thèse Nom de l'étudiant : Pougnard Raphaël Nom du tuteur / évaluateur : Pigni Federico A renseigner s'il s'agit d'une alternance: Nom de l'entreprise : CGI Ville : Grenoble Pays : France Fonction occupée durant le stage : Consultant en Business Intelligence Résumé informatif de la mission : Les données sont des actifs que les organisations devront recentrer dans les processus décisionnels stratégiques et opérationnels pour saisir de nouvelles opportunités, mieux connaitre leur marché et mieux se connaitre ellesmêmes. Ces activités nouvelles font appel à des ressources techniques, technologiques, mais surtout humaines inédites. Nouveau métier peu connu et mal défini, le Data Scientist a potentiellement de forts impacts sur l avenir de l entreprise. Quelles missions rentrent dans son champ d action? Quelles compétences techniques, business et humaines doit il avoir? Quel est son rôle vis-à-vis du reste de l entreprise? Où se place-t-il dans l organisation? A quel moment les entreprises devraient-elle le recruter? Quel management adopter pour des projets si transverses? Par une analyse lexicale d offres d emploi, des entretiens avec des professionnels du secteur, et des études de cas, cette thèse définit le profil complexe du Data Scientist. Le recueil d informations selon six axes, son analyse, et les conclusions nous ont permis de tirer des recommandations pratiques sur les missions stratégiques qu il aura à mener ; à mieux définir ses interactions avec les métiers et la DSI ; à cerner les compétences, savoirs, et savoirs-être qu il devra avoir; à décider d un modèle de placement selon la chaine de valeur de l organisation ; à préciser le tempo dans lequel l entreprise doit investir ; et à émettre des conseils sur les méthodologies à utiliser. Mots-clés principaux décrivant la mission INFORMATIQUE - ANALYSE INFORMATIQUE SCIENCE DU MANAGEMENT - AIDE A LA DECISION MANAGEMENT - MANAGEMENT TECHNOLOGIQUE TRAITEMENT DE L'INFORMATION - ANALYSE DE L'INFORMATION

2 CGI & GRENOBLE ECOLE DE MANAGEMENT Etude de cas : TOTAL MARKETING & SERVICES Le Data Scientist : enjeux du profil, impacts sur les organisations Thèse Professionnelle de Mastère spécialisé en Management Technologique et Innovation Raphaël Pougnard 04/12/2014 2

3 INTRODUCTION RESUME Les données sont des actifs que les organisations devront recentrer dans les processus décisionnels stratégiques et opérationnels pour saisir de nouvelles opportunités, mieux connaitre leur marché et mieux se connaitre elles-mêmes. Ces activités nouvelles font appel à des ressources techniques, technologiques, mais surtout humaines inédites. Nouveau métier peu connu et mal défini, le Data Scientist a potentiellement de forts impacts sur l avenir de l entreprise. Quelles missions rentrent dans son champ d action? Quelles compétences techniques, business et humaines doit il avoir? Quel est son rôle vis-à-vis du reste de l entreprise? Où se place-t-il dans l organisation? A quel moment les entreprises devraient-elle le recruter? Quel management adopter pour des projets si transverses? Par une analyse lexicale d offres d emploi, des entretiens avec des professionnels du secteur, et des études de cas, cette thèse définit le profil complexe du Data Scientist. Le recueil d informations selon six axes, son analyse, et les conclusions nous ont permis de tirer des recommandations pratiques sur les missions stratégiques qu il aura à mener ; à mieux définir ses interactions avec les métiers et la DSI ; à cerner les compétences, savoirs, et savoirs-être qu il devra avoir; à décider d un modèle de placement selon la chaine de valeur de l organisation ; à préciser le tempo dans lequel l entreprise doit investir ; et à émettre des conseils sur les méthodologies à utiliser. 3

4 REMERCIEMENTS Je tiens tout d abord à remercier Federico Pigni, directeur de cette thèse. Par sa passion et son dévouement, il m a permis de prendre la hauteur nécessaire à la rédaction de ce document tout en m alimentant par sa méthode, son savoir pour ne pas me laisser dérailler. Je tiens aussi particulièrement à remercier François Blondel, mon manager, qui a su me lancer, me faire réfléchir, m aiguiller et m encourager, tout en me laissant libre de développer ma pensée, ma maturité et la confiance nécessaire à l accomplissement d un tel travail. Je tiens à remercier mes responsables, Renaud Cochet et Thibaut Reboullet qui m ont permis de travailler à CGI, et d évoluer dans un environnement propice au développement des compétences managériales, et de l esprit d innovation nécessaire dans ce monde extrêmement mouvant. Sans compter leurs encouragements et leur participation à cette thèse qui m ont permis de capitaliser autour de la valeur qui y est injectée. Je voudrais également remercier mon client, Arnaud Thomas, pour sa participation, ses encouragements et son énergie. Merci de m avoir laissé libre de participer à des sujets sur lesquels je n étais pas nécessairement impliqué. Je tiens à remercier chacun des membres, un par un, des équipes TOTAL à Grenoble et Lyon qui m ont entouré depuis plus d un an. Ils m ont permis de m intégrer et d apprendre dans la bonne humeur et m ont laissé prendre le temps de bien faire les choses. En particulier Chloé, pour son aide dans l alimentation de la revue de littérature, et Gaël, qui a su m éclairer dans l obscurité des soirées de travail. Enfin, je remercie ma famille et mes amis pour leur aide et leur soutien indéfectible. 4

5 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES Introduction... 3 Résumé... 3 Remerciements... 4 Table des matières... 5 Introduction (Thématique)... 7 Un nouveau paradigme à saisir pour le business... 7 Les difficultés techniques connues et adressées... 7 Des difficultés managériales encore floues... 8 Lien entre le sujet choisi et la mission en entreprise... 9 Partie Thèse...10 Methodologie...10 Présentation de la méthodologie...10 Le modèle...10 Recueil d informations Pour alimentation du modèle...13 Offres d emploi...13 Entretiens...19 Etudes de cas...26 Vue globale...31 Analyse...33 Synthèse du recueil d informations...33 Missions...33 Caractéristiques...34 Rôle...35 Placement...36 Quand...37 Comment...38 Partie conclusive

6 Discussion / Conclusion...40 Apports théoriques...40 Limites théoriques...41 Limites méthodologiques...41 Pistes de prolongement...41 Annexes...43 Analyse lexicale complète...43 Interviews...47 Renaud Cochet...47 Thibaut Reboullet...50 Arnaud Thomas...53 Références

7 INTRODUCTION (THEMATIQUE) UN NOUVEAU PARADIGME A SAISIR POUR LE BUSINESS La révolution des données est en marche : avec 12 Milliards d objets connectés et une augmentation de 90% de la quantité de données stockées ces deux dernières années 1, le monde entier est en passe d être mis en données. Ces objets et enregistrements ne sont rien d autres que des représentations de l activité humaine. On sous-estime certainement encore les possibilités offertes par leur analyse, afin de comprendre, cerner, détecter et prévoir les comportements d un groupe ou d un individu en particulier. D un autre côté, les progrès quasi exponentiels des capacités informatiques de stockage, de calcul et de mise à disposition permettent de traiter ces données et de les restituer aussi bien à un consommateur, qu à un professionnel n importe où, n importe quand, en quasi temps-réel. Vu au travers du prisme de l entreprise, cette révolution est un point d inflexion stratégique qui créé des risques, menaces, mais surtout qui produit des opportunités semblables à celles des innovations de rupture les plus importantes. Quatre types de stratégies clients «datadriven» sont exacerbés par cette nouvelle donne : réduire les coûts ; recruter des clients ; récompenser la fidélité ; personnaliser l expérience 2. Recruter des clients par une stratégie data-driven, c est le service qu offre Google avec Adwords à toutes les entreprises. En parallèle, quatre axes de valorisation en temps réel pour l entreprise sont maintenant accessibles : détection; visibilité de masse; expérimentation ; coordination 3. Par exemple, Starbucks, lors du lancement d un nouveau produit, a pu analyser l accueil que lui ont réservé ses consommateurs sur Twitter. Ainsi, il a pu être détecté un désamour du consommateur pour le nouveau café, et cerné que ce problème venait du prix. Dès le lendemain, Starbucks a adapté ce prix et le lancement fut un succès. 4 Chez ThyssenKrupp, avec l aide de CGI, la décision de connecter et d analyser l ensemble de l activité de leurs ascenseurs a été prise. Grâce à des modèles prédictifs d usure de leurs pièces, ils peuvent mettre en relief l utilisation de n importe quel ascenseur et prévoir les pannes ; ou bien encore, connaitre le problème dès qu il se produit. Ainsi ThyssenKrupp peut proposer un niveau de service d une valeur ajoutée supérieure par rapport à ses concurrents et peut optimiser son service de maintenance en réduisant les coûts engendrés. LES DIFFICULTES TECHNIQUES CONNUES ET ADRESSEES Pour atteindre ces possibilités, la réalité est remplie de défis. Des défis techniques et technologiques d abord. En effet, récupérer, stocker, transformer une quantité de données aussi grande qu hétérogène et déstructurée n est pas sans mal. Les schémas historiques du stockage ont été remis en cause et de nouvelles solutions ont été imaginées (Solutions NoSQL : MongoDB, Cassandra ou Redis). Il en va de même pour les transformations et traitements (Infrastructures distribuées ; Memtables). 5 7

8 Il a fallu sortir des schémas historiques des bases de données, dites relationnelles, afin de pouvoir distribuer le stockage et le traitement de ces données. La quantité n est d ailleurs pas le seul défi à gérer dans l approche, il y a aussi et surtout la richesse et l hétérogénéité des sources qui nous mettent face à des données déstructurées comme des textes, de la vidéo, des données sonores, en provenance du milieu de la santé, d un appareil mobile, ou d une caméra de vidéosurveillance 6 L approche centralisée du stockage doit maintenant faire de la place à un modèle de stockage qui s adapte au cycle de vie de la donnée et à sa complexité 7. Et même si aujourd hui il s agit de manager du contenu déstructuré, les plus avancées des entreprises aux stratégies data-driven font face à l étape suivante : quelles données tirer de ces milliards d appareils mobiles ou senseurs en général qui feront la valeur de nouveaux services, et nouvelles analyses, demain. DES DIFFICULTES MANAGERIALES ENCORE FLOUES Mais qui dit nouvelles techniques et technologies pose alors la question des nouveaux savoirs et savoir-faire nécessaires pour les mettre en place, les exploiter. Ce changement de paradigme demande aux professionnels de gérer le chaos avec de nouveaux profils et de nouvelles expertises 8, là où auparavant nous avions un milieu organisé. Comme énoncé plus haut, c est d abord un défi technique qu il faudra traiter avec le recrutement de profils experts. Bien que les solutions créées soient d une richesse et complexité importantes, les éditeurs et fournisseurs sont au rendez-vous. Reste alors à former des professionnels aux compétences adéquates. Mais la question n est pas seulement technique. Le traitement des données affecte directement la stratégie de l entreprise. Le problème de management est donc transverse et chamboule les modèles établis : une DSI et un métier travaillant avec des interfaces ; des projets souvent menés en cycle en V ; des compétences techniques et métiers imperméables entre les collaborateurs. On entrevoit alors le problème de management sur lequel il faudra que l entreprise tranche pour prendre le meilleur du point d inflexion stratégique le plus important depuis internet : Le Data Scientist est le nouveau métier consacré, central, et pivot d une révolution business en marche 9. Quelles compétences techniques, business, méthodologiques et humaines doitil avoir? Face à une problématique aussi technique que business, où doit-on placer ces compétences dans l entreprise? De quelle typologie de management, de gestion des interactions, et de quels processus doiton entourer ces compétences pour optimiser leur création de valeur et impact business? La structure et la culture de l entreprise devrait-elle être conduite vers le changement afin de mieux s adapter à cette donne? 8

9 LIEN ENTRE LE SUJET CHOISI ET LA MISSION EN ENTREPRISE TOTAL, 1 ère entreprise française du CAC40, 25 ème compagnie mondiale (Forbes) tous secteurs confondus, se divise en trois entités : une branche extraction ; une branche raffinage et chimie ; et une branche marketing et services. Cette dernière est un retailer de produits pétroliers et de services associés. Comme tout retailer, elle fait face aux enjeux de la fidélisation et de la montée en valeur des services fournis aux clients. Employé chez CGI depuis plus d un an, je fais parti d une structure innovante accolée à une TMA historique prenant en charge la maintenance du data warehouse de TOTAL Marketing & Service. Cette structure, BING (BI Next Generation) a pour objectif d accompagner TOTAL M&S dans le virage vers l entreprise numérique de demain assouplissant le cadre d une relation client fournisseur qui parfois peut entraver une agilité nécessaire dans le milieu incertain de l innovation. BING a été créé comme un laboratoire d innovation, un bac à sable permissif pour les expérimentations potentiellement créatrices de valeur. Dans ce cadre, j ai pu m intéresser à chacun des chaînons de la Business Intelligence générique : acquisition ; transformation ; restitution. Naturellement, l objectif était de coller aux besoins des métiers et d aller au-delà dans la montée en valeur lorsque c était possible. Un projet de segmentation client a permis d effleurer les problématiques qu un Data Scientist rencontrerait dans son installation et l exploitation des données dans une grande entreprise. 9

10 PARTIE THESE METHODOLOGIE PRESENTATION DE LA METHODOLOGIE Centrée sur le Data Scientist, il est nécessaire de comprendre l ensemble des facteurs influençant son action dans l environnement complexe de l entreprise. Le recueil d informations, l analyse, l émission d hypothèses et de réponses aux questions précédemment énoncées se font en mettant en perspective chacune de ces étapes avec la complexité de ce système. La première étape est donc de définir cet environnement en caractérisant chacun des éléments participants. Cette étape est en fait le choix d un modèle sur lequel est basée l étude. Ensuite, il est nécessaire de placer le Data Scientist dans ce système afin de comprendre quelles sont les influences autour de lui. Grâce à cela, il sera possible de construire un modèle centré sur le Data Scientist, entouré des éléments qui l influencent. D autre part, une des étapes cruciales de cette thèse est dans le recueil de données et informations tant qualitatives que quantitatives. Ces informations nécessitent d être organisées et classées pour faciliter leur analyse et leur réutilisation lors de l écriture d un recueil de recommandations. C est pour cette raison qu un système de classement en accord avec le premier modèle est réalisé. Cela permet, une fois le recueil terminé de revenir au premier système qui tient compte de toute la complexité de l environnement de l entreprise. LE MODELE Le Data Scientist, par sa technicité et les ressources qu il utilise, est fortement emprunté d un rôle IT tant par son champ d action que par ses compétences et les ressources dont il a besoin pour évoluer. De plus, le bouleversement des pratiques et des business models expliqué dans l introduction nécessitent des évolutions culturelles importantes qui vont de pair avec des contraintes sociales et sociologiques qu il faut donc intégrer. C est pour cette raison que le modèle de base retenu pour cette étude est celui proposé de manière générique dans le manuel «MIS Problems and Failures: A Socio-Technical Perspective» de Robert P. Bostrom and J. Stephen Heinen. 10

11 Process People Strategy Technology Structure Technical System Social Figure 1 : «MIS Problems and Failures: A Socio-Technical Perspective», Robert P. Bostrom and J. Stephen Heinen Ce système, centré sur la stratégie de l organisation, se divise en deux sous-parties dépendantes qui se différencient par leur nature. En effet le sous-système technique comprend les appareils, les outils et les techniques qui permettent de transformer de l entrée vers la sortie en améliorant la performance économique de l entreprise le plus efficacement possible. Le sous-système social quant à lui comprend tous les employés, les connaissances, les compétences, les attitudes, les valeurs et les besoins qu ils apportent au système. Cet axiome, nous permet d isoler le Data Scientist en son sein. Celui-ci est considéré comme une «Personne». Afin d étudier l entité «Data Scientist» il est nécessaire d en tirer un nouveau modèle centré sur lui, en l entourant des éléments du sous-système qui l alimentent ou le modifient. Structure People Strategic Goal Process Data Scientist Technology 11

12 Ce modèle d étude est donc une réinterprétation dérivée utilisant les mêmes éléments que le modèle retenu plus haut. Enfin, comme expliquer plus haut, l analyse du Data Scientist permet d alimenter le modèle ci-dessus. Ainsi, six axes d analyse du DS sont retenus : Missions Comment Caractéristiques Data Scientist Quand Rôles Placement 12

13 RECUEIL D INFORMATIONS POUR ALIMENTATION DU MODELE Comme expliqué dans l introduction, le Data Scientist est un nouveau métier. Son actualité et les écrits de valeur restent pauvres. Afin de mettre en lumière toutes les faces du prisme du sujet, le recueil d information fait appel à quatre sources : - Etude d offres d emploi - Interview - Etude de cas - Revue de littérature Ces quatre sources d informations permettent de mêler un recueil d informations qualitatives par les interviews, les études de cas, et la revue de littérature, avec un recueil d informations quantitatives grâce à l analyse des offres d emploi. De part la récence du sujet et la spéculation qui s est installée autour de celui-ci, il est important de récupérer les deux types d informations afin d éviter le piège d une mauvaise interprétation qualitative. Pour classer et analyser plus facilement les informations recueillies, voici la grille retenue pour alimenter les six axes d évaluation du Data Scientist : Axes de recherche Analyse Lexicale Interview 1 Interview 2 Interview 3 Etude de cas 1 Etude de cas 2 Missions Caractéristiques Rôle Placement Quand Comment Ces six axes se logeront ensuite dans un modèle logique basé sur le premier présenté et enrichi si besoin. OFFRES D EMPLOI Afin de mieux cerner les éléments qui constituent un Data Scientist, une analyse des offres d emploi proposées permet un recueil d information efficace et de mieux cerner les attentes des entreprises confrontées à ce nouveau rôle. Trois types de sources d offres sont retenus : - Sites de recherche d emploi généralistes 13

14 - Sites de recherche d emploi spécialisés dans les technologies de l information - Sites institutionnels d entreprises spécialisées dans l analyse de données Le mot clé cherché est «Data Scientist». En effet, il convient de faire la distinction entre le poste de Data Scientist, Data Miner ou BI Analyst. Type Sites retenus Nombre d annonces Sites de recherche d emploi généralistes Indeed, Monster, Apec 35 Sites de recherche d emploi spécialisés dans les technologies de l information LesJeudis, Jobtic 4 Sites institutionnels d entreprises spécialisées dans l analyse de données Amazon, Google, IBM, VMWare, Yahoo 39 TOTAL 78 La démarche de qualification des annonces ainsi récupérées a été réalisée grâce au logiciel NVivo. Le but est de compter les occurrences de mots afin de détecter les éléments communs entre les annonces et ainsi dégager des caractéristiques importantes du Data Scientist. L emploi de Data Scientist n est fait que par des entreprises qui sont suffisamment avancées pour le faire, d où la logique de cette démarche. Voici la retranscription des 150 mots les plus utilisés dans les annonces (mots de liaisons, ou jugés inutiles, exclus) : Mot Nombre Pourcentage pondéré (%) data 389 1,69 experience 171 0,74 business 132 0,57 research 131 0,57 learning 93 0,40 machine 84 0,36 work 79 0,34 skills 76 0,33 14

15 données 74 0,32 team 72 0,31 google 71 0,31 solutions 69 0,30 scientist 66 0,29 science 63 0,27 analytics 60 0,26 analysis 59 0,26 products 55 0,24 software 51 0,22 world 50 0,22 information 49 0,21 techniques 49 0,21 technologies 49 0,21 description 48 0,21 development 47 0,20 knowledge 47 0,20 yahoo 47 0,20 clients 46 0,20 large 46 0,20 product 46 0,20 degree 45 0,20 profil 45 0,20 computer 44 0,19 design 44 0,19 management 42 0,18 problems 42 0,18 qualifications 42 0,18 services 42 0,18 ability 41 0,18 modeling 41 0,18 statistical 41 0,18 strong 41 0,18 technology 41 0,18 engineering 40 0,17 systems 40 0,17 algorithms 39 0,17 mining 38 0,16 across 36 0,16 projects 36 0,16 python 36 0,16 statistics 36 0,16 votre 36 0,16 formation 35 0,15 marketing 35 0,15 related 35 0,15 scale 35 0,15 using 35 0,15 working 35 0,15 algorithmes 34 0,15 develop 34 0,15 teams 34 0,15 15

16 équipe 34 0,15 développement 33 0,14 poste 32 0,14 recherche 32 0,14 analytical 31 0,13 help 31 0,13 mobile 31 0,13 performance 31 0,13 scientific 31 0,13 user 31 0,13 java 30 0,13 statistiques 30 0,13 technical 30 0,13 environment 29 0,13 expertise 29 0,13 missions 29 0,13 outils 29 0,13 security 29 0,13 tools 29 0,13 labs 28 0,12 required 28 0,12 search 28 0,12 communication 27 0,12 organization 27 0,12 company 26 0,11 expérience 26 0,11 language 26 0,11 partners 25 0,11 place 25 0,11 reporting 25 0,11 high 24 0,10 société 24 0,10 analyzing 23 0,10 customers 23 0,10 including 23 0,10 intelligence 23 0,10 quality 23 0,10 responsabilités 23 0,10 understanding 23 0,10 apply 22 0,10 build 22 0,10 closely 22 0,10 drive 22 0,10 entreprise 22 0,10 hadoop 22 0,10 scientists 22 0,10 service 22 0,10 compétences 21 0,09 engineers 21 0,09 leader 21 0,09 model 21 0,09 opportunity 21 0,09 16

17 preferred 21 0,09 programming 21 0,09 quantitative 21 0,09 users 21 0,09 based 20 0,09 insights 20 0,09 like 20 0,09 status 20 0,09 time 20 0,09 academic 19 0,08 areas 19 0,08 committed 19 0,08 employment 19 0,08 fluent 19 0,08 location 19 0,08 mathématiques 19 0,08 methods 19 0,08 models 19 0,08 provide 19 0,08 vmware 19 0,08 applications 18 0,08 demonstrated 18 0,08 global 18 0,08 highly 18 0,08 matlab 18 0,08 modèles 18 0,08 nouveaux 18 0,08 online 18 0,08 participate 18 0,08 traitement 18 0,08 analyse 17 0,07 client 17 0,07 community 17 0,07 connaissances 17 0,07 content 17 0,07 create 17 0,07 Leur classement selon les 6 axes alimente l analyse et permet déjà de tirer des conclusions : Axe de recherche Missions Caractéristiques Rôle Placement informations business, products, clients experience, business, research, machine learning, team, analytics, software, world, techniques, technologies, clients, computer, management, design, modeling, statistical, engineering, systems, technology, algorithmique, data mining, python, marketing, développement, analytical, mobile, scientific, java, communication, langage R, reporting, hadoop, insights, mathématiques, matlab, leadership business, research, world business, products, across, marketing 17

18 Quand Comment Experience research, labs Cette analyse nécessite de prendre de la hauteur. Le comptage de mots sortis de leur contexte ne permet pas d avoir l entièreté du sens qui leur est attaché. Cependant, nous pouvons constater un champ lexical le plus souvent accolé à une annonce d emploi de Data Scientist. Les mots «business», «products» et «customers» (toutes langues confondues) nous conduisent logiquement vers un impact direct avec le cœur du métier de l entreprise. En effet, là où auparavant le service en charge des données pouvait arriver en support des fonctions qui sont en lien direct avec le marché, nous avons maintenant un métier de data scientist au plus proche du marché. Au niveau des savoirs, savoir-faire et savoir-être, l analyse lexicale est particulièrement pertinente puisqu elle fait ressortir des mots spécialisés dont le contexte importe peu. Le data scientist est avant tout un expert technique. Les mots «machine learning, analytics, software, techniques, technology, modeling, statistical, engineering, systems, algorithmique, data mining, Python, scientific, Java, langage R, Hadoop, mathématiques, Matlab» nous donnent une bonne vision de l étendue des compétences nécessaires et attendues dans l effectuation du métier d analyste de données. Nous avons donc un scientifique, mathématicien, statisticien, doté de très bonnes connaissances en développement informatique sur divers langage et qui doit être opérationnel sur les nouveaux frameworks et nouvelles plateformes big data. Ensuite, d un point de vue fonctionnel, le Data Scientist doit être armé pour faire bénéficier ses analyses d une bonne connaissance du «business» de l entreprise. Les mots «business, products et customers» nous y conduisent également naturellement. A partir de là, on entrevoit la difficulté d obtenir d une seule et même personne qu il soit un scientifique et un technicien pointu autant qu un professionnel du marché sur lequel son entreprise ou client évolue. Enfin, les qualités humaines attendues d un Data Scientist sont somme toute classiques pour un professionnel qui évolue transversalement dans l entreprise et à un niveau relativement élevé. Il doit être expérimenté, être doté d un bon leadership et d une très bonne capacité de travailler en équipe. Il doit également être doté d une intelligence managériale importante. D un point de vue méthodologique et placement dans l entreprise, les informations recueillies sont d une clarté moins franche. Cependant, sans risque, on peut admettre qu il effectuera un travail de «chercheur», ou du moins en mode «laboratoire» dans l entreprise. En connexion directe avec le «marketing» et de manière «transversale» («across»), sa mission portera sur des marchés internationaux («world»). En conclusion de cette analyse lexicale, on se rend bien compte de la complexité et de la richesse des caractéristiques techniques, fonctionnelles, méthodologiques, et de la personnalité d un Data Scientist. 18

19 ENTRETIENS Entouré de professionnels accessibles, experts, offreurs ou clients, je peux m appuyer sur leur vision des opportunités et contraintes nouvelles qui s ouvrent. Chacun avec leur prisme, ils ont une idée factuelle de ce que doit apporter un Data Scientist pour répondre à leurs besoins et à celui de leurs clients ou clients internes. LE QUESTIONNAIRE D ENTRETIEN Grâce à un questionnaire d entretien construit autour des 6 axes d analyse énoncés plus haut, il est possible de tirer la substantifique moelle des interlocuteurs interrogés. 1 Missionsd un Data Scientist (Pourquoi) Pourquoi les données changent la donne pour l entreprise dès aujourd hui et demain? De quels avantages l entreprise pourra-t-elle bénéficier? Pourquoi les compétences en entreprises sont insuffisantes actuellement? Pourquoi le rôle du Data Scientist va être prépondérant dans le traitement de la donnée? 2 Rôle (Qui) Comment définissez-vous le rôle du DS dans l entreprise? Comment définissez-vous le rôle du DS auprès de la DSI? Comment définissez-vous le rôle du DS auprès du Métier? 3 Caractéristiques (Quoi) Quelles compétences techniques attribuez-vous au DS? Quelles compétences métier attribuez-vous au DS? Quelles compétences «humaines» attribuez- vous au DS? 4 Placement dans l entreprise (Où) Sous quelle direction placeriez-vous le DS? Géographiquement dans l entreprise, où placeriez-vous le DS (dans quel service, sous quelle direction)? 5 A quelle étape de maturité de l entreprise (Quand) Quels sont les pré-requis que devraient remplir l entreprise avant de se doter d un DS? Comment juger si une entreprise devrait se doter d un DS? 6 Avec quels moyens (Comment) 19

20 Quel type fonctionnement recommanderiez-vous? (Typologie de management de projet) De quels process entoureriez-vous le DS s il devait y en avoir? Dans quelle mesure les entreprises devraient investir? 7 Ouverture Y a-t-il un point que nous n avons pas abordé qui vous semble important? THIBAUT REBOULLET Métier : Directeur Adjoint chez CGI Responsable Offre Business Intelligence et Big Data Responsable Practice Business Intelligence Expérience : 10 ans de Consulting en Business Intelligence Formation : Mastère spécialisé Grenoble Ecole de Management Ingénieur des SI Axes de recherche Missions Caractéristiques Rôle Informations - Mutation de l'avantage concurrentiel à avoir : connaissance du marché - Mieux comprendre les attentes - Informations plus précises et qui proviennent directement du marché - Informations qui arrivent plus rapidement - Parfois en temps réel - Changement de culture dans l'entreprise (centrée produit vers centrée marché) - Pour y parvenir nécessité d'avoir un nouveau profil technique et métier qui comprend le marché et le produit - Profil qui donne du sens aux données pour les transformer en informations Technologique : outils, statistique, algorithmique - DS spécialisé dans un secteur d'activité : expert métier - Compétence : Curiosité, sens de l'innovation, pas peur du changement, recherche de nouveautés, analytique, travail en équipe - Dépend des organisations : si entreprise qui commercialise un produit alors DS côté métier (4P), si entreprise qui commercialise un service (intangible) 20

21 alors côté DSI Placement Quand Comment - Sous le digital office ou le data officer porteur de la tranformation digitale de l'entreprise - à défaut, sous le directeur marketing - orienté moyen et long terme : au siège - C'est la stratégie d'entreprise qui dicte ce besoin - Dès que le besoin de transformer le business model est présent - Toutes les entreprises qui gagnent à connaitre le comportement du consommateur, maintenant - Cycles itératifs courts : 1 à 4 mois - Détection de l'opportunité jusqu'au test de l'algorithme : 1 à 3 mois Thibaut Reboullet, fort de ses 10 ans de consulting en Business Intelligence et de sa position actuelle à CGI a déjà dû effectuer la démarche intellectuelle déroulée pour ce sujet. Il a dû l effectuer de manière stratégique et opérationnelle afin d alimenter les offres, et les réponses aux clients pour le compte de CGI. Selon lui, nous sommes dans une mutation des avantages concurrentiels des entreprises. La connaissance de son marché sera prépondérante pour l entreprise dans son aptitude à proposer la bonne réponse à un besoin toujours plus spécialisé, spécifique et complexe. Les entreprises françaises auparavant focalisées sur le produit doivent maintenant s attacher à porter toute leur attention sur le marché. Face à des entreprises anglo-saxonnes qui culturellement étaient déjà plus attentives au marché et à tout ce qui gravite autour du produit, les entreprises françaises doivent surmonter le retard accumulé. Les données peuvent maintenant alimenter et enrichir cette démarche de connaissance du marché plus précisément et plus rapidement. Pour traiter ces nouvelles données, leur afflux plus rapide, et leur importance stratégique et marché, de nouveaux profils doivent être recrutés. Le Data Scientist doit être en mesure de combler cet appel d air. On entrevoit déjà la dimension technique et métier dont il doit être doté afin de transformer les données en informations. Thibaut Reboullet recommande que le Data Scientist soit un technicien expert d un métier et d un secteur d activité. Il devrait être spécialiste en statistique, algorithmique, et maitriser les outils permettant la modélisation des données. En outre, il doit être spécialisé dans un secteur d activité afin de comprendre précisément les facteurs d influence qui interagissent. C est une condition sine qua non sans laquelle il ne lui est pas possible de produire des analyses pertinentes ou d innover en sachant où et quoi chercher. Humainement, le Data Scientist doit être curieux, tourné vers l innovation tout en maîtrisant le changement, toujours apte à travailler en équipe et évidemment analytique. Son rôle est différent suivant si l entreprise commercialise un produit ou un service. Si l entreprise est sur un marché tangible (produit), le Data Scientist devrait être placé au plus proche du métier. A l inverse, si l entreprise évolue sur un marché intangible (service) le Data Scientist devrait être placé côté DSI. Thibaut Reboullet généralise ce placement en le 21

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together

CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE. Leading Digital Together CONSEIL EN STRATÉGIE ET TRANSFORMATION DIGITALE Leading Digital Together 2 3 Capgemini Consulting, le leader français de la transformation digitale Une force de frappe de 900 consultants en France et de

Plus en détail

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Résumé : L entité Orange IT&L@bs, partenaire privilégié des entreprises et des collectivités dans la conception et l implémentation de SI Décisionnels innovants,

Plus en détail

Introduction Big Data

Introduction Big Data Introduction Big Data SOMMAIRE Rédacteurs : Réf.: SH. Lazare / F. Barthélemy AXIO_BD_V1 QU'EST-CE QUE LE BIG DATA? ENJEUX TECHNOLOGIQUES ENJEUX STRATÉGIQUES BIG DATA ET RH ANNEXE Ce document constitue

Plus en détail

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie

Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Les 10 grands principes de l utilisation du data mining pour une gestion de la relation client réussie Découvrir les stratégies ayant fait leurs preuves et les meilleures pratiques Points clés : Planifier

Plus en détail

Stage Ingénieur en développement logiciel/modélisation 3D

Stage Ingénieur en développement logiciel/modélisation 3D Ingénieur en développement logiciel/modélisation 3D Schlumberger recrute un(e) stagiaire ingénieur en modélisation 3D pour la plate-forme Petrel. Vous serez intégré(e) au sein d une équipe innovante, Petrel

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients

Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients Gestion de la virtualisation et de l automatisation CA : Construisez votre pratique de la virtualisation et accélérez les initiatives de vos clients Progrès de la virtualisation La virtualisation des serveurs

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Surmonter les 5 défis opérationnels du Big Data

Surmonter les 5 défis opérationnels du Big Data Surmonter les 5 défis opérationnels du Big Data Jean-Michel Franco Talend Connect 9 octobre 2014 Talend 2014 1 Agenda Agenda Le Big Data depuis la découverte jusqu au temps réel en passant par les applications

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET

GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET GESTION DE PROJET SÉANCE 2 : LES CYCLE DE VIE D'UN PROJET 1 Tianxiao LIU Licence Professionnelle Réseaux & Sécurité Université de Cergy-Pontoise http://depinfo.u-cergy.fr/~tliu/lpg.php PLAN Objectif et

Plus en détail

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France

6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France 6ème édition du Baromètre des investissements informatiques en France Objectifs Baromètre des investissements informatiques en France avec pour objectifs : de suivre l évolution de l opinion des responsables

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

La rencontre du Big Data et du Cloud

La rencontre du Big Data et du Cloud La rencontre du Big Data et du Cloud Libérez le potentiel de toutes vos données Visualisez et exploitez plus rapidement les données de tous types, quelle que soit leur taille et indépendamment de leur

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

L Edition Pilotée XL

L Edition Pilotée XL L Edition Pilotée XL Piloter son activité, une nécessité Processus décisionnel: «Exploiter les données de l entreprise dans le but de faciliter la prise de décision» Etre informé en permanence sur l état

Plus en détail

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr Une équipe de 120 Data Scientists, dont les compétences couvrent l intégralité du spectre d intervention

Plus en détail

BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation

BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation BIG DATA : une vraie révolution industrielle (1) Les fortes évolutions liées à la digitalisation - définition - étapes - impacts La révolution en cours du big data - essai de définition - acteurs - priorités

Plus en détail

APPEL A INNOVATION. Solutions et outils numériques de fidélisation clients au service des commerces de proximité

APPEL A INNOVATION. Solutions et outils numériques de fidélisation clients au service des commerces de proximité APPEL A INNOVATION Solutions et outils numériques de fidélisation clients au service des commerces de proximité START-UP DU NUMERIQUE, TESTEZ VOS PRODUITS ET VOS SERVICES AU SEIN DU PREMIER LIVING LAB

Plus en détail

2015Dossier de presse

2015Dossier de presse 015 Dossier de presse Notre ADN Loyalty Company est un groupe indépendant, 100% intégré, qui propose une palette d expertises au service du développement de la valeur client et de la performance commerciale.

Plus en détail

Petit guide pour choisir une solution CRM

Petit guide pour choisir une solution CRM Petit guide pour choisir une solution CRM Trouvez la solution qui vous convient» Nos clients sont plus performants. www.update.com Avant-propos Le CRM est en passe de devenir le principal logiciel de l

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

PARCOURS WEB DUREE CONDITIONS

PARCOURS WEB DUREE CONDITIONS PARCOURS WEB CONDITIONS D ADMISSION Être titulaire d un titre Bac+2 / Bac+3 (selon la formation) ou titre reconnu comme équivalent OU Avoir une expérience professionnelle de 3 ou 5 ans (selon la formation)

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Technologies

Plus en détail

20 ans du Master SIAD de Toulouse - BigData par l exemple - Julien DULOUT - 22 mars 2013. 20 ans du SIAD -"Big Data par l'exemple" -Julien DULOUT

20 ans du Master SIAD de Toulouse - BigData par l exemple - Julien DULOUT - 22 mars 2013. 20 ans du SIAD -Big Data par l'exemple -Julien DULOUT 20 ans du Master SIAD de Toulouse - BigData par l exemple - Julien DULOUT - 22 mars 2013 20 ans du SIAD -"BigData par l'exemple" -Julien DULOUT Qui a déjà entendu parler du phénomène BigData? Qui a déjà

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

La gestion globale des contenus d entreprise

La gestion globale des contenus d entreprise Gonzague Chastenet de Géry La gestion globale des contenus d entreprise Le projet ECM, une nouvelle approche de la gestion de l information é d i t i o n s Les Editions de l ADBS publient des ouvrages

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Formation continue. Ensae-Ensai Formation Continue (Cepe)

Formation continue. Ensae-Ensai Formation Continue (Cepe) CertifiCat de data scientist Formation continue Ensae-Ensai Formation Continue (Cepe) CertifiCat de data scientist La demande de data scientists est croissante mais peu de formations existent. Ce certificat

Plus en détail

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance :

Contexte. Objectif. Enjeu. Les 3 questions au cœur du Pilotage de la Performance : Contexte Il est naturel de construire et d adapter son système d information à son métier pour répondre aux besoins opérationnels et quotidiens. Facturation, production, gestion de stocks, ressources humaines,

Plus en détail

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015

Retour d expérience. Le rôle du Business Analyst chez Orange. Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Retour d expérience Le rôle du Business Analyst chez Orange Nadia Magarino & Christophe Dufour 29 avril 2015 Plus de 161 000 salariés à votre service mobile entreprises internet et fixe Plus de 161 000

Plus en détail

Vendeur du 3 e millénaire

Vendeur du 3 e millénaire Éditorial La fonction commerciale est au centre d un séisme sans précédent. En effet, rares sont les métiers à avoir connu une telle transformation des pratiques performantes en si peu d années. Ce séisme

Plus en détail

1 Actuate Corporation 2012. + de données. + d analyses. + d utilisateurs.

1 Actuate Corporation 2012. + de données. + d analyses. + d utilisateurs. 1 Actuate Corporation 2012 + de données. + d analyses. + d utilisateurs. Actuate et BIRT Actuate est l Editeur spécialiste de la Business Intelligence et le Reporting qui a créé le projet Open Source BIRT

Plus en détail

Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs

Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs smart solutions for smart leaders Le «Big Data» assurément Rédigé par Pascal STERN Architecte d Entreprise Vision prospective et obstacles à surmonter pour les assureurs Un avis rendu par la cour de justice

Plus en détail

Chargé de recherche donateurs

Chargé de recherche donateurs N 6 - CHARGÉ DE RECHERCHE DONATEURS CHARGÉ DE RECHERCHE, PROSPECT RESEARCHER, DOCUMENTALISTE, CHARGÉ DE VEILLE Le chargé de recherche identifie des cibles de donateurs potentiels et les qualifie en s appuyant

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Guide d Intégration PPM et ERP:

Guide d Intégration PPM et ERP: LIVRE BLANC Guide d Intégration PPM et ERP: Stratégies d intégration de logiciels dans les entreprises organisées par projet De: Neil Stolovitsky E-mail: sales@geniusinside.com Website: www.geniusinside.com

Plus en détail

Comment réussir son projet de Master Data Management?

Comment réussir son projet de Master Data Management? Comment réussir son projet MDM? Table des matières Comment réussir son projet de Master Data Management?...... 2 Un marché en croissance..... 2 Les démarches qui réussissent... 2 A quels projets métiers

Plus en détail

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME

Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Partie I Le Management des Systèmes d Information : un défi pour les PME Les PME n ont généralement pas de Direction SI ou de service informatique. Chaque fonction est donc responsable de ses propres matériels

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

Monétisation des données : comment identifier de nouvelles sources de revenus au sein des Big data?

Monétisation des données : comment identifier de nouvelles sources de revenus au sein des Big data? Monétisation des données : comment identifier de nouvelles sources de revenus au sein des Big data? Dr Wolfgang Martin Analyste et adhérant du Boulder BI Brain Trust Les Big data Démystifier les Big data.

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

DocForum 18 Juin 2015. Réussites d un projet Big Data Les incontournables

DocForum 18 Juin 2015. Réussites d un projet Big Data Les incontournables DocForum 18 Juin 2015 Réussites d un projet Big Data Les incontournables Vos interlocuteurs Mick LEVY Directeur Innovation Business mick.levy@businessdecision.com 06.50.87.13.26 @mick_levy 2 Business &

Plus en détail

DÉFINITIVEMENT. RÉVOLUTION? ÉVOLUTION? Big Data

DÉFINITIVEMENT. RÉVOLUTION? ÉVOLUTION? Big Data Big Data ÉVOLUTION? RÉVOLUTION? DÉFINITIVEMENT. Le Big Data : une évolution, une révolution, ou les deux? Bill Schmarzo d EMC et le consultant Ben Woo s expriment sur la question. Par Terry Brown EMC+

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

La révolution des Métiers Nouveaux métiers, nouvelles compétences: quels enjeux pour l entreprise. Février 2015

La révolution des Métiers Nouveaux métiers, nouvelles compétences: quels enjeux pour l entreprise. Février 2015 La révolution des Métiers Nouveaux métiers, nouvelles compétences: quels enjeux pour l entreprise Février 2015 Agenda No Section 1 Introduction 2 L entreprise face aux mutations du travail 3 Les métiers

Plus en détail

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012.

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. 1 Du même auteur chez le même éditeur Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. AFNOR 2013 Couverture : création AFNOR Éditions Crédit photo 2011 Fotolia

Plus en détail

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain?

Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? Evolution ou révolution dans les métiers des Achats et de la Supply Chain? La 11ème conférence annuelle de l'aca a été un succès grâce à l'implication de tous les intervenants: merci à tous! Cette année,

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

En route vers le succès avec une solution de BI intuitive destinée aux entreprises de taille moyenne

En route vers le succès avec une solution de BI intuitive destinée aux entreprises de taille moyenne Présentation du produit SAP s SAP pour les PME SAP BusinessObjects Business Intelligence, édition Edge Objectifs En route vers le succès avec une solution de BI intuitive destinée aux entreprises de taille

Plus en détail

GT Big Data. Saison 2014-2015. Bruno Prévost (Safran), Marc Demerlé (GDF SUEZ) CRiP Thématique Mise en œuvre du Big Data 16/12/14

GT Big Data. Saison 2014-2015. Bruno Prévost (Safran), Marc Demerlé (GDF SUEZ) CRiP Thématique Mise en œuvre du Big Data 16/12/14 GT Big Data Saison 2014-2015 Bruno Prévost (Safran), Marc Demerlé (GDF SUEZ) Sommaire GT Big Data : roadmap 2014-15 Revue de presse Business Education / Promotion Emploi Sécurité / Compliance Cuisine:

Plus en détail

IBM Software Business Analytics. IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne

IBM Software Business Analytics. IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne IBM Software Business Analytics IBM Cognos FSR Automatisation du processus de reporting interne 2 IBM Cognos - FSR Automatisation des processus de reporting interne IBM Cognos Financial Statement Reporting

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Big Data: comment passer de la stratégie à la mise en œuvre? Big Data Paris Mars 2015

Big Data: comment passer de la stratégie à la mise en œuvre? Big Data Paris Mars 2015 Big Data: comment passer de la stratégie à la mise en œuvre? Big Data Paris Mars 2015 Jean-David Benassouli Managing Director, Responsable France de la practice Digital Data management +33 6 79 45 11 51

Plus en détail

IBM Business Process Manager

IBM Business Process Manager IBM Software WebSphere Livre blanc sur le leadership en matière d innovation IBM Business Process Manager Une plateforme de BPM complète, unifiée et facilement adaptable aux projets et aux programmes d

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007

L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises. Novembre 2007 L adoption des nouvelles technologies dans les grandes entreprises françaises Novembre 2007 Sommaire Analyse des taux d adoption des différents outils Présentation des spécificités par outil Les nouvelles

Plus en détail

3 minutes. relation client. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. construisez et pilotez votre relation client

3 minutes. relation client. avec Orange Consulting. pour tout savoir sur la. construisez et pilotez votre relation client 3 minutes pour tout savoir sur la relation client construisez et pilotez votre relation client avec Orange Consulting 1 la relation client au coeur de la transformation digitale de l entreprise Aujourd

Plus en détail

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION

SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION Découvrez comment le Social CRM peut travailler pour vous LIVRE BLANC SOCIAL CRM: DE LA PAROLE À L ACTION 2 À PROPOS Au cours des dernières années, vous

Plus en détail

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014

accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 accompagner la transformation digitale grâce au Big & Fast Data Orange Business Services Confidentiel 02/10/2014 Big Data au-delà du "buzz-word", un vecteur d'efficacité et de différenciation business

Plus en détail

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS Les organisations du secteur privé, comme du secteur public, doivent pouvoir s adapter continuellement à un environnement en perpétuelle mutation. Ceci

Plus en détail

Business Intelligence et Data Visualisation

Business Intelligence et Data Visualisation livre blanc Business Intelligence et Data Visualisation Perspectives pour la DSI par Mouloud Dey, SAS France Sommaire 1 Introduction 1 Les données du problème 2 La menace fantôme 4 Les nouveaux besoins

Plus en détail

ZOOM SUR. le métier du SFE. N 5 Janvier 2012. Un nouveau regard sur la stratégie opérationnelle de l industrie pharmaceutique

ZOOM SUR. le métier du SFE. N 5 Janvier 2012. Un nouveau regard sur la stratégie opérationnelle de l industrie pharmaceutique Un nouveau regard sur la stratégie opérationnelle de l industrie pharmaceutique N 5 Janvier 2012 Prochain numéro Mai 2012 ZOOM SUR le métier du SFE Magazine réalisé par l équipe de consultants du cabinet

Plus en détail

Quels outils pour prévoir?

Quels outils pour prévoir? modeledition SA Quels outils pour prévoir? Les modèles de prévisions sont des outils irremplaçables pour la prise de décision. Pour cela les entreprises ont le choix entre Excel et les outils classiques

Plus en détail

MODELE DE MATURITE SOCIAL MEDIA MARKETING

MODELE DE MATURITE SOCIAL MEDIA MARKETING Online Intelligence Solutions MODELE DE MATURITE SOCIAL MEDIA MARKETING Jean-Marie Camiade, knowledge manager Mélanie Claisse, product marketing manager WHITE PAPER SOMMAIRE INTRODUCTION 3 1. Modélisation

Plus en détail

5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne

5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne 5èmes Rencontres du tourisme en Maurienne Mercredi 5 novembre 2014 St Michel de Maurienne Comment Val Thorens, à travers la mise en place d un écosystème numérique & humain, favorise le service et l expérience

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

ELCA Forum 2014 BIG DATA

ELCA Forum 2014 BIG DATA ELCA Forum 2014 BIG DATA Jérôme Berthier, Head of Division Christian Nançoz, BI Consultant September 2014 SPEAKER Jérôme Berthier Head of Division Topics: Business Intelligence Data Warehouse Big Data

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2

DOSSIER DE PRESSE. Août 2000. LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 DOSSIER DE PRESSE Août 2000 LE PARTENAIRE TELECOMS DES ENTREPRISES page 2 UNE IDEE ORIGINALE ALLIANT LE «SUR-MESURE» page 4 ET LA «REMUNERATION AU RESULTAT» UNE ACTION EN TROIS ETAPES page 6 DEUX ENTREPRENEURS

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

MundiaTawjih : à chaque étape de votre parcours! ot du président. Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite!

MundiaTawjih : à chaque étape de votre parcours! ot du président. Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite! Dr. Amine Bensaid Président de l Université Mundiapolis à Casablanca ot du président Révéler votre potentiel est la clé de votre réussite! L Université Mundiapolis à Casablanca est une institution qui

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

SMARC La révolution des usages et des technologies : Quels impacts sur votre Stratégie Digitale. Mardi, le 21 avril 2015 SMARC G16

SMARC La révolution des usages et des technologies : Quels impacts sur votre Stratégie Digitale. Mardi, le 21 avril 2015 SMARC G16 SMARC La révolution des usages et des technologies : Quels impacts sur votre Stratégie Digitale Mardi, le 21 avril 2015 SMARC G16 Avant, la relation entre le Client et la Marque était simple Depuis, les

Plus en détail

De la captation de données à la Datavisualisation

De la captation de données à la Datavisualisation De la captation de données à la Datavisualisation [Synopsis de l événement] Objets connectés : générateurs de données à visualiser! «En fait de calculs et de proportion, le plus sûr moyen de frapper l

Plus en détail

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl

Bienvenue. au Pôle. de l ENSAMl Bienvenue au Pôle Méditerranéen en de l Innovationl de l ENSAMl 2007 Le réseau r ENSAM Design Prototypage rapide Réalité virtuelle Laval Qualité Hygiène Sécurité, Environnement Innovation Mimet La CPA

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah Forum AMOA ADN Ouest Présentation du BABOK 31 Mars 2013 Nadia Nadah Ce qu est le BABOK Ce que n est pas le BABOK Définition de la BA - BABOK version 2 Le processus de Business Analysis La structure du

Plus en détail

Big Data et Marketing : les competences attendues

Big Data et Marketing : les competences attendues Big Data et Marketing : les competences attendues Laurence Fiévet Responsable Marketing Corporate Oney Banque Accord LA DYNAMIQUE DU MARKETING Selon la définition de Kotler et Dubois, «Le marketing est

Plus en détail

Panorama des solutions analytiques existantes

Panorama des solutions analytiques existantes Arnaud LAROCHE Julien DAMON Panorama des solutions analytiques existantes SFdS Méthodes et Logiciels - 16 janvier 2014 - Données Massives Ne sont ici considérés que les solutions autour de l environnement

Plus en détail

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5

Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 Critères des commissions interdisciplinaires du du Comité national mandat 2012-2016 Table des matières CID 50... 3 CID 51... 3 CID 52... 4 CID 53... 4 CID 54... 5 2 CID 50 Gestion de la recherche La CID

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 L univers d HARDIS GROUP ACTEUR DE L IT, DEPUIS 30 ANS AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION ET DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES_ CHIFFRES CLEFS 670 collaborateurs 5 agences en

Plus en détail