Quelles politiques d accueil pour quelle attractivité durable des territoires ruraux?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles politiques d accueil pour quelle attractivité durable des territoires ruraux?"

Transcription

1 Quelles politiques d accueil pour quelle attractivité durable des territoires ruraux? Sur la base des travaux conduits par le Collectif Ville Campagne et de ses partenaires

2

3 Sommaire Avant-propos p 4 1. Le projet a. Les objectifs p 5 b. La méthodologie p 5 c. Le déroulement p 8 2. La présentation des partenaires a. Les partenaires associés au projet p 9 b. Les partenaires intégrés au séminaire de Bordeaux p 9 3. La valorisation de l existant a. Les travaux du CVC p 10 b. Les travaux de RCT/Una Leader + p 11 c. Les travaux du Limousin p 17 d. Les travaux de l Ardta p 20 e. Les travaux de la Basse-Normandie p La synthèse des productions des groupes de travail a. Les travaux de la Sfer, p 26 b. Les travaux de Biplan et de la FnCivam, p 27 c. Les travaux de la C.A 56 p L analyse des candidatures Leader a. Les objectifs de l analyse p 30 b. La synthèse des éléments forts observés p 31 c. Les résultats de l analyse p 32 d. La liste des 65 territoires p L atelier du séminaire de lancement du Réseau à Bordeaux p Les pistes de travail p La capitalisation du projet p Annexe p 65

4 Avant propos L objectif du présent livret est de restituer les travaux menés par le Collectif Ville Campagne et ses partenaires dans le cadre du séminaire de lancement du Réseau Rural Français les 9 et 10 décembre Ce livret restitue les observations réalisées par le groupe de travail sur les candidatures Leader de 65 territoires, des rencontres menées en sous groupe autour de thèmes liés à la problématique centrale et rend compte des travaux déjà réalisés sur la thématique de l accueil et du maintien de populations en milieu rural par les membres du projet. Il est important de noter que l objectif n était pas de réaliser un nouveau travail d expertise de la candidature Leader mais de mieux connaître, sous l angle de la thématique «accueil/attractivité/développement durable» la manière dont les territoires se saisissent de cette question. Ce livret n a donc pas la vocation d être un guide d accompagnement pour des territoires qui souhaiteraient mettre en œuvre des politiques d accueil et d attractivité mais bien le compte rendu d un projet souhaitant faire un état des lieux de la thématique de l accueil aujourd hui en France et de dresser pistes de réflexion et de travail.

5 1. Le projet a. Les objectifs Les territoires ruraux sont confrontés aujourd hui à de profondes mutations qui ont des impacts lourds sur leur propre organisation et leur développement. Cette recomposition parfois rapide des conditions économiques, sociales, culturelles et environnementales nécessite un accompagnement lucide et volontariste de la part des territoires et des acteurs pour ne pas subir en négatif des contraintes parfois extrêmement fortes liées à la mondialisation, au changement climatique, aux enjeux alimentaires et à l augmentation du coût de l énergie. Parce que les stratégies d accueil enrichissent les pratiques de développement durable et territorial en ré interrogeant nos modèles de développement, nos modes de vie et les fondements de l attractivité territoriale, il semble aujourd hui nécessaire de favoriser l émergence et le déploiement de ces politiques en appuyant les territoires et les acteurs dans leurs actions, en détectant les besoins et en y répondant, en favorisant la mise en réseau, la capitalisation et le transfert de savoirs et d expériences en la matière. Ce projet s est articulé autour de la question suivante : «Comment la stratégie d accueil de nouveaux actifs et/ou de nouvelles populations peut-elle permettre aux territoires ruraux de repenser leur attractivité et mieux accompagner les mutations socioéconomiques en cours dans une perspective de développement durable?» b. La méthodologie Ce projet s est déroulé en trois phases : La 1ère phase 1) La valorisation de l existant sur le thème de l accueil : permettre les liens entre les projets de développement rural 1999/2006 (notamment autour de LEADER +) et le FEADER (notamment l axe 4 LEADER). La matière existante : o Etude «Attractivité des territoires et accueil de nouvelles populations dans LEADER +» - CVC (Disponible sur

6 o Séminaires «Attractivité des territoires ruraux et développement durable» - CVC/MAP 2007 (Disponible sur o Guide répertoire «Les politiques d accueil de nouvelles populations» -- CVC pour le réseau Rural Innova, 2007 (Disponible sur o Etude «Accueil de nouveaux acteurs et de nouvelles entreprises» - UNA LEADER / RCT (Disponible sur La 2ème phase 1) Le travail des groupes thématiques o La Chambre d agriculture du Morbihan sur la problématique de l accès au foncier. o La SFER autour de la question du «vieillissement et des stratégies d accueil dans les territoires ruraux». o Le cabinet Biplan et la FnCivam sur les stratégies des territoires à destination des retraités et sur les pistes et atouts de développement en ce domaine. 2) L analyse de 65 dossiers de candidature Leader dont la priorité est «Accueil et attractivité». Ce travail d analyse s est attaché à capitaliser autour de l identification : o Des principaux enjeux identifiés par les territoires (au niveau du développement durable, du développement territorial, du partenariat, des aspects économiques, sociaux et culturels ) o Des initiatives innovantes o Des freins (voire éventuellement des bonnes pratiques déjà éprouvées) o Des pistes de coopérations inter territoriales et trans-nationales possibles

7 La 3ème phase 1) La mise en perspective des travaux : o L organisation d un atelier lors du séminaire de Bordeaux a permis : de présenter les enseignements principaux révélés par le projet ainsi que les premières pistes de travail visant à améliorer les points problèmes identifiés lors de la phase d analyse des dossiers et d animation des groupes de travail l identification des besoins en formation / information à destination des territoires et des acteurs. 2) Les pistes de travail o Ce livret de restitution permet de présenter l ensemble des travaux de ce projet.

8 c. Le déroulement Un projet multi partenarial, transversal et national Le projet a adopté dès le début une gouvernance large en favorisant le partenariat (public/privé ainsi que de nouveaux partenaires) permettant ainsi de croiser les regards, de permettre de nouvelles approches et de mettre en œuvre des échanges productifs. 1) Les comités de pilotage Les membres du projet se sont réunis lors de quatre comités de pilotage afin d échanger sur la méthode à adopter et l avancement des travaux. Les groupes de travail constitués ont organisé chacun une journée technique pour faire partager le thème de l accueil, diffuser des expériences et identifier des freins aux actions. 2) Les groupes de travail thématiques La chambre d agriculture du Morbihan a organisé, le 27 novembre 2008, une demi journée sur le thème : «Face aux besoins de foncier en agriculture, quelles réponses des acteurs territoriaux?» A cette occasion, quatre expériences ont été présentées aux participants (Cap Lorient pour des actions de préservation foncière, le Conservatoire du littoral pour une opération de gestion foncière pour l agriculture, Terres de lien Bretagne et le Conseil Général d Ille et Vilaine ont présenté chacun un exemple de portage du foncier). La SFER a quant à elle organisé, le 23 octobre 2008, une journée dont le thème était : «Vieillissement et aménagement du territoire» à Antony. Les interventions d universitaires de Grenoble, Paris, Lyon et Clermont-Ferrand ont permis de débattre sur la question du vieillissement en milieu rural. La journée proposée par la FnCivam et Biplan, le 18 novembre 2008 à Paris a également permis d échanger sur la question du vieillissement en milieu rural. Quelle organisation des services à l échelle territoriale pour l arrivée des retraités en milieu rural? 3) L observation des 65 candidatures Leader Huit structures ont participé à observer les 65 candidatures, qui selon les membres du projet, abordaient les thèmes de l accueil, de l attractivité et du développement durable dans leur stratégie. 4) L atelier lors du séminaire de lancement du Réseau Rural Enfin, les partenaires du projet se sont retrouvés lors du séminaire de lancement du réseau rural à Bordeaux pour présenter les travaux réalisés et enrichir leurs observations par les réflexions des participants à l atelier.

9 2. La présentation des partenaires a. Les partenaires du projet b. Les partenaires sollicités pour intervenir lors du séminaire de lancement du Réseau à Bordeaux IPAMAC Inter Parcs Massif Central

10 3. La valorisation de l existant a. Les travaux du Collectif Ville Campagne Les enseignements principaux Les politiques d accueil visent la construction de l attractivité territoriale. Ce sont des politiques structurantes. L attractivité territoriale se définit à la fois dans la volonté de faire venir mais aussi de faire rester les populations. Elles intéressent les territoires qui ont besoin de créer et/ou de gérer des flux démographiques Elles nécessitent une approche transversale et interterritoriale, une gouvernance locale et des échelles, et de s inscrire dans la durée Elles construisent l offre territoriale et s appuient sur un triptyque : activité, réceptivité, habitabilité Ce sont d abord des politiques sociales qui permettent de redéfinir et de réorienter les politiques économiques et d infrastructures L état d avancement des politiques d accueil en France (aperçu) Limousin : Direction régionale de l accueil, Pôles Locaux d Accueil Auvergne : ARDTA + territoires (prospection, démarche qualité, offres d installation qualifiées ) Basse Normandie : appel à projet associations, labellisation des «territoires d accueil» (2009) Schéma interrégional du Massif Central : axe «Accueil» Autres régions sensibilisées : Rhône-Alpes (sites de proximité ), Aquitaine, Franche Comté, Bourgogne, Midi Pyrénées Départements sensibilisés et actifs : Côtes d Armor, Allier, Nièvre, Cher, Ariège, Aveyron Europe : projet de création d une association européenne

11 b. Les travaux de RCT/Una Leader + Leader + et les politiques d accueil (décembre 2008) Dix huit GAL ont pu à travers Leader+ mettre en œuvre une politique d accueil par le choix du thème fédérateur "accueil de nouveaux acteurs locaux, d'entreprises". Dans le cadre de son mandat, l Unité Nationale d Animation Leader+ a de son côté accompagné et suivi la mise en œuvre de ces programmes par : L organisation de séminaires thématiques rassemblant les GAL de même thème fédérateur et créant ainsi les conditions d échanges sur les pratiques et les actions à développer, les conditions de leur réussite, les pistes de coopération, etc. La réalisation d une étude thématique «L accueil dans Leader+» qui en décembre 2004 a permis de faire le point sur l avancement des différents projets, La capitalisation des opérations des GAL pour leur diffusion au sein du réseau et l analyse de la prise en compte des spécificités du programme Leader+. A noter par ailleurs qu une vingtaine de GAL ayant choisi les thèmes fédérateurs «Amélioration de la qualité de la vie en zone rurale» ou «valorisation des ressources naturelles et culturelles» se sont également saisi du sujet et ont pu bâtir des stratégies pour renforcer l accueil de nouveaux habitants et d entreprises sur leur territoire. Choix, valeur ajoutée et limites du thème fédérateur Les dix huit GAL engagés dans le thème fédérateur "accueil de nouveaux acteurs locaux, d'entreprises " ont cherché à répondre à trois grands types d'enjeux. Deux de ces enjeux sont liés à la démographie et à son évolution, le troisième s'attache à trouver des réponses à des problèmes rencontrés par le territoire : - le déclin démographique, - l'afflux de nouveaux arrivants, - problèmes divers : fermetures d'entreprises, effet "aspirant" de l'ouverture d'un échangeur autoroutier, etc. Les GAL ont pu être confrontés à une combinaison de ces différentes situations comme par exemple des territoires dont une partie est en déclin démographique marqué et l'autre confrontée à un afflux important de nouveaux habitants.

12 La quasi totalité des GAL cible de façon plus ou moins explicite au travers de leur politique d'accueil le public des actifs et/ou des entreprises. Le thème fédérateur est assez largement abordé par le biais des services soit pour combler des manques en particulier autour de la petite enfance et/ou des TIC soit pour identifier et rendre visible l'offre existante. Deux problématiques sont associées de façon récurrente au thème de l'accueil, le logement et la gestion du foncier, mais n ont pu en dehors des actions de mise en réseau et d organisation des acteurs trouver que peu de solutions du fait de l inéligibilité des actions. Selon les animateurs des GAL, les "+" du thème fédérateur «accueil» résident dans plusieurs points : - C est un thème qui oblige à la réflexion et au débat, provoque des réactions car il interroge nos pratiques et notre ouverture aux autres ; - il conduit soit à l'identification d'enjeux nouveaux soit à la mise en évidence d'enjeux jusque-là masqués ; - il nécessite un réel décloisonnement des acteurs, et facilite la mise en œuvre du partenariat public privé (en particulier pour l'articulation entre accompagnement du projet économique et accompagnement du projet de vie); - il amène à défricher de nouveaux champs d'actions. La forte transversalité de «l accueil», entraîne, par contre un risque réel de dispersion si une stratégie claire et partagée n'est pas arrêtée. Actions emblématiques Le thème de l accueil est transversal et renvoie à une grande diversité de thématiques d intervention et d actions, qui répondent à 4 grandes préoccupations. Si ces préoccupations n'ont pas toutes le même poids, elles sont significatives pour la plus grande partie des GAL : - l'organisation et la mise en réseau des acteurs locaux, - la mise en forme de l'information, - la mobilisation des habitants et des élus, - le développement de services à la population, aux salariés, aux porteurs de projet.

13 A - L'organisation et la mise en réseau des acteurs L organisation et la mise en réseau des acteurs apparaissent souvent comme la toute première préoccupation dans la mise en œuvre d'une politique d'accueil. Les acteurs locaux d'une politique d'accueil, qu'ils soient sur le champ économique ou sur le champ du projet de vie, conviennent facilement de la nécessité de travailler en réseau pour optimiser les chances de réussite et la pérennité de l'installation; les choses sont toutefois plus délicates dès lors qu'il s'agit de passer à la mise en œuvre du fonctionnement quotidien de ce réseau. Au-delà du "qui fait quoi", de la reconnaissance mutuelle entre acteurs et du jeu de pouvoir local, la définition de "qui doit faire quoi" ne débouche pas toujours, pour autant, sur une réalité opérationnelle. Plusieurs formes de réponses à cet enjeu ont été initiées qu'il s'agisse de réseaux formels ou informels : - l'opération Cap'actif mené sur le PNR Livradois Forez est exemplaire de ce qui peut être fait en matière d'organisation et mise en réseau d'acteurs socioéconomiques (rencontres régulières et programme de formation réunissant techniciens des consulaires, des EPCI et associations), - l observatoire de l accueil, mis en place par le PNR des Monts et Montagnes d Ardèche» est un annuaire du «qui fait quoi» co-construit avec les consulaires et les 3 sites de proximité présents sur le territoire, L'organisation et la mise en réseau des acteurs s'appuient le plus souvent sur l'acquisition d'une nécessaire culture commune autour de l'accueil. Là encore plusieurs méthodes voient le jour pour aller dans ce sens allant d'un travail collectif et d'un partage de connaissance en amont de la mise en réseau des acteurs à l'organisation d'actions de formation du type Formation des acteurs professionnels menée par le GAL Espace Cévennes : Cette opération consiste à réunir régulièrement les responsables des "Relais locaux du GAL" pour qu'ils partagent un socle commun de savoir-faire et d'expériences en matière d'accueil. Cette approche se justifie d'autant plus que les Relais locaux du GAL sont portés par des acteurs de nature différente (communauté de communes, Maison des services, ). Parmi les options possibles pour mailler et organiser un territoire en faveur de l'accueil, il faut noter qu'il y a souvent débat sur la place que les Offices du Tourisme (O.T) peuvent et/ou doivent jouer dans de tels dispositifs. Partant du constat qu'il y a un savoir-faire en matière d'accueil au sein des O.T, le GAL Pays Centre Ouest Bretagne a pris le parti de

14 s'appuyer sur un O.T pour mettre en place un Point accueil; il a été décidé d'élargir ses fonctions à l'accueil de la population et des nouveaux arrivants. B - La mise en forme de l'information Le besoin de mettre en forme l'information est sans doute le besoin le plus partagé par les GAL engagés dans le thème fédérateur "accueil". En effet, et très logiquement, la mise en forme de l'information et de l'offre du territoire est un préalable à la communication externe vecteur d'attractivité des personnes comme des entreprises. Elle prend plusieurs formes : - l'élaboration et la diffusion de guides, recensant l offre de services et les principaux attraits du territoire et destinés le plus souvent aux nouveaux arrivants. A noter la prise en compte dans les politiques d accueil des nouveaux acteurs locaux d origine nord européenne avec l élaboration d un guide bilingue franco-anglais (GAL Ploërmel Cœur de Bretagne et projet de coopération interterritoriale entre GAL bas normands), - la mise en place d'observatoires et de points d'informations thématiques. L observatoire du logement du GAL Pays Centre Bretagne, recense l'offre de logement locatif à l'échelle des 40 communes du territoire. L'information est accessible via le site Internet du pays selon différents critères de recherche. La mise à jour est hebdomadaire, effectuée par 2 personnes à partir d'appels téléphoniques et de l'inventaire des journaux. Cet observatoire du logement locatif présente aussi bien l'offre des professionnels que celles des privés sans problème particulier. Cette opération a depuis lors été transférée sur de nombreux territoires. En dehors du logement, les points info mis en place par les GAL ont concerné l accès à l emploi et à la formation et à la culture comme sur le Gal Pays de la Baie du Mont Saint Michel par exemple. - la constitution et la diffusion de mallettes. Ces «produits combinés» contiennent le plus souvent un guide des services (culture, sport, loisirs, ) à l'échelle du pays, des entrées pour la piscine, des bons de réduction pour des activités et les communes peuvent y intégrer leurs propres documents. Cette opération est généralement l'expression d'un travail en réseau avec les Communautés de communes (GAL sud Mayenne, Gal Ploërmel Cœur de Bretagne). La plupart des initiatives conduites dans ce sens visent à la fois les nouveaux arrivants et la population résidente.

15 C - La mobilisation des habitants et des élus Pour mobiliser habitants et élus autour de l Accueil, des initiatives nombreuses et variées ont été engagées dans le cadre de Leader+ parmi lesquelles : - des actions incitatives à destination des communes, - des actions de sensibilisation et de prise de conscience de la place de la migration dans l'histoire du territoire, - des actions de rencontres entre résidents et nouveaux arrivants. La charte Village d'accueil mise en place par le GAL Parc Monts et Montagnes d'ardèche relève de ces types d'actions. Elle consiste à octroyer une «prime à l innovation et à l engagement» en faveur de communes ayant fait preuve d une réelle démarche d accueil d actifs et de nouveaux habitants. Le même GAL a élaboré un outil de communication innovant et attractif : le film de sensibilisation ayant pour finalité la promotion du territoire comme territoire d accueil d actifs et de résidents. Il vise à la fois à communiquer sur le thème de vivre et créer sur le territoire (parcours d installation, difficultés rencontrées ) ; à sensibiliser les élus sur leur rôle décisif ; les structures sur leur rôle d accompagnement ; et à attirer des porteurs de projet potentiels et des candidats à l installation. Dans le même esprit, un documentaire réalisé par et sur les habitants du pays avec des interviews d'anciens et de nouveaux habitants (GAL Gers Porte de Gascogne), vise à montrer aux habitants qu'il est possible de s'y installer avec succès alors même que dans l'histoire et la représentation collective locale, le succès, la réussite n'étaient possibles qu'en le quittant. Pour faire adhérer les acteurs locaux et identifier les facteurs de réussite, intervenant en amont de la mise en œuvre d'une véritable politique d'accueil, plusieurs GAL à l'image du GAL Espace Cévennes ont initié des études actions sur le thème "Etude sur les facteurs d'intégrations réussies. Ces opérations visent à faire prendre conscience aux habitants d'un territoire donné de la place et du rôle des migrants dans la vie du territoire et de l'opportunité qu'ils ont représentés dans le passé et qu'ils représentent aujourd'hui ; une autre forme consiste à faire se rencontrer la population autochtone et les nouveaux arrivants nord européens : - l'opération Vivre à l'heure anglaise menée par une CCI (GAL Centre Bretagne), - un travail sur les assiettes et cafés de pays via l'approche des nouveaux gérants de plus en plus souvent d'origine anglo-saxonne (GAL Pays de la Baie du Mont-Saint- Michel).

16 Ces dernières opérations marquent une rupture vis-à-vis des comportements dominants constatés dans la plupart des territoires ruraux, en déclin démographique, engagés dans des politiques d'accueil qui ne valorisent que très peu voire pas du tout la présence de ces nouveaux résidents nord européens. Dans les territoires confrontés au déclin démographiques et pour lesquels l'émigration des années passées est souvent perçue par les habitants comme une condition de réussite, ces différentes opérations contribuent de façon significative à l'évolution de la représentation collective que les habitants ont de leur territoire. D - Le développement de services à la population, aux salariés, aux entreprises Les GAL engagés dans le thème fédérateur "Accueil de nouveaux acteurs locaux et d'entreprises" ont eu pour préoccupation immédiate de trouver des solutions pour adapter au mieux les services aux besoins locaux. Il apparaît clairement que l'approche de la politique d'accueil ne se pose pas dans les mêmes termes pour les GAL qui ont un besoin vital d enrayer le déclin démographique et pour ceux qui doivent gérer un afflux de nouveaux arrivants. La politique d'accueil a pu ainsi prendre la forme d'une démarche qualité de l'amélioration du cadre de vie et de nombreuses formes d organisation des services ont pu être initiées : Garde de nuit sur le GAL Pays d Argentan-Pays d Auge Ornais, halte garderie itinérante sur le GAL espace Cévennes, Structure d accueil Récré bébé sur le GAL LA châtre en Berry, etc les exemples sont nombreux. Les GAL en situation de gérer des afflux de nouveaux arrivants ont pu avoir recours aux outils de planification de l espace tels que SCOT, PLU (GAL : Pays de la Baie du Mont Saint-Michel, Préalpes provençales) ou encore à la réalisation d études préalables par exemple sur l habitat à l échelle d un pays. Les GAL qui ont choisi l'accueil d'entreprises se sont heurtés, pour leur part, aux contraintes de l'aide directe aux entreprises. Leur stratégie a pu au final évoluer vers l amélioration de leur attractivité en offrant aux entreprises un environnement de qualité contribuant, en particulier, au maintien sur place des salariés et/ou des créateurs d'entreprises. Leurs interventions eu pu prendre des formes très variées, comme : - le financement de services périphériques : garde d'enfants en horaires décalés, pack accueil y compris logement temporaire,, (GAL pays d'argentan, GAL Pays d'aurillac), - des dispositifs incitatifs allant de l'aide à l'équipement des jeunes salariées en CDI à l'aide à la première embauche par un porteur de projet (GAL Millevaches).

17 c. Les travaux du Limousin Le Limousin conduit depuis 10 ans une politique régionale d accueil. Les fonctions de la politique d accueil: - accompagnement et orientation des porteurs de projet dans leurs démarches d installation (accueil individualisé, outils spécifiques tels que stages, aides financières), - structuration et appui individuel et collectif des territoires portant une politique volontariste d accueil (PLA : Pôles Locaux d Accueil), - prospection plus offensive de candidats à l installation, - approfondissement des connaissances sur les migrations (observatoire, partenariat avec l université et des programmes européens tels que et RuralJobs). Les enseignements : - 2/3 du territoire rural couvert par une politique d accueil de type PLA. - Rôle d expérimentateur, d innovateur des politiques régionales. - Articulation des niveaux régional et territorial en fonction des savoir-faire (visibilité de l échelon régional et proximité du local). - Transversalité des politiques d accueil : inscrites dans projet des territoires, imbriquées avec les politiques de développement éco, habitat et services, multipartenariales, faisant intervenir différentes échelles (local, départementales, régionales, nationales, européennes ). Les questionnements : - Plus de concurrence territoriale. - Contexte peu favorable aux projets de changement de vie. - Evolution du profil et de la motivation des nouveaux arrivants, besoin de s adapter à ces changements. - Solde migratoire régional positif mais faible, besoin de poursuivre action pour répondre au défi démographique.

18 Les perspectives : - Lien avec les démarches régionales de prospective (schéma régional d aménagement et de développement durable du territoire) pour relever le défi démographique. - Ouvrir les réseaux, développer des liens avec les autres politiques régionales (ex appui éco). - Mieux intégrer les politiques d accueil dans les projets de développement des territoires. - Renforcer et renouveler les pratiques autour de nos fondamentaux : o offre d accueil qualifiée, o accompagnement de qualité, o mobilisation accrue des acteurs locaux, o prospection de façon plus offensive. Les conditions d activité : 1) L expérience des Politiques Locales d Accueil (PLA : Pôles Locaux d Accueil) : Outil régional de structuration des territoires porteurs d une politique volontariste d accueil, appel à projet de la Région auprès des territoires de projet (Pays principalement), appui financier (poste animation et actions) et méthodologique. Ils existent depuis 2003, 9 PLA aujourd hui (2/3 du territoire rural régional). Leurs fonctions : - construction des conditions et de l offre d accueil (activité, réceptivité et habitabilité), - prospection de candidats à l installation, - accompagnement de porteurs de projet. Au service des élus locaux, de la population actuelle et des nouveaux arrivants. Plateforme de partenaires thématiques, locaux, départementaux, régionaux 2) L expérience du réseau d accueil limousin / construction d offres d activité : Chantier collectif des PLA et de la Région, en étroit lien avec le suivant. Travail méthodologique / qualification d une offre globale d accueil, secteurs d activité porteurs à vérifier (santé bien être, agri ruralité ) Exemples d actions : - diffusion postale sur le territoire et à l extérieur d un journal recensant les offres économiques (emplois, reprise entreprises, locaux ) préalablement repérées par le réseau de partenaires.

19 - bourse aux biens immobiliers sur Internet recensant les locaux professionnels (+logements locatifs) préalablement repérés par le réseau de partenaires. 3) L expérience du réseau d accueil limousin / prospection de cibles : Chantier collectif des PLA et de la Région, en étroit lien avec le précédent. Travail méthodologique avec un bureau d étude / identification de cibles pour prospection en fonction des besoins identifiés sur les territoires et des capacités d accompagnement. Objectifs : augmenter les flux, ciblé sur des types d offres ne trouvant pas spontanément de repreneurs, mieux cibler l attractivité du Limousin. Actions : communiquer sur les avantages concurrentiels (site Internet, lien éco sociale et solidaire ). Les conditions de réceptivité (logement) : 1) L expérience des logements passerelles : - Association «De fil en Réseau» (plateau de Millevaches) : conventionnement avec des porteurs de projet pour faciliter leur installation, deux gîtes de l association disponibles et quelques propriétaires de logement pour de la location temporaire et ainsi qu une participation financière de la Région au prix de location. - Pays Combraille en Marche (Creuse) : sensibilisation des propriétaires de gîtes pour location temporaire hors saison touristique aux porteurs de projet accompagnés (PLA). - Conseil Général Creuse et village de Chambonchard : ex projet de barrage, village désertifié appartenant au département, prospection de porteurs de projet avec le PLA, mise à disposition temporaire 2 logements pour porteurs de projet devant restaurer leur habitation. - Association «Résider pour entreprendre» (Corrèze) : mise à disposition temporaire de deux logements ainsi qu une salle de travail pour les porteurs de projet accompagnés par l association. 2) L expérience de l agence locative rurale limousine : En partenariat avec Pact Arim et inspirer de «clés du sud» en Midi-Pyrénées Pour palier le défaut d initiatives privés. Délégation de propriétaires bailleurs privés et publics. Pour mettre en relation offre et demande et apporter le service de gestion locative. Expérimentation sur territoires Millevaches et Creuse.

20 d. les travaux de l Auvergne La politique d accueil de la Région Auvergne : les travaux de l Ardta En 2004, ont eu lieu en Auvergne et à l initiative du Conseil Régional, les «assises territoriales». Il est apparu aux yeux de la population auvergnate qu accueillir de nouveaux actifs devait être la priorité n 1 de la R égion. L Agence Régionale de Développement des Territoires d Auvergne (ARDTA) a donc été créée en 2005 pour mettre en place cette politique régionale d accueil de nouvelles populations. Les travaux de l ARDTA : Depuis 3 ans, l ARDTA œuvre donc au côté de ses partenaires (régionaux et locaux) pour mettre en œuvre cette politique. Plusieurs outils ont été développés avec 3 objectifs : 1. Rendre l Auvergne plus attractive : un travail de communication pour changer l image de l Auvergne (terre de développement économique et pas seulement de grands espaces) a été initié. Outils : - La campagne de communication «les Urbanophiles» ( ) a remporté un grand succès (nombreux prix nationaux et nombreux contacts de nouveaux arrivants potentiels) et a permis de faire parler de l Auvergne d une manière différentes. - Des outils web innovants (www.auvergnelife.tv) prennent le relais pour permettre aux porteurs de projets de se renseigner puis de se faire accompagner. 2. Travailler collectivement pour porter un message clair : l Auvergne veut et sait accueillir. L ARDTA fait valoir à l extérieur ce que font les territoires en matière d accueil et les aides à structurer leurs politiques d accueil. Outils : - Des conventions ont été signées avec un certain nombre de partenaires régionaux dans différents domaines (santé, immobilier, commerce, artisanat ) pour une mobilisation collective.

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

TABLEAU DE PRESENTATION DES PROJETS DES GROUPES THEMATIQUES NATIONAUX

TABLEAU DE PRESENTATION DES PROJETS DES GROUPES THEMATIQUES NATIONAUX TABLEAU DE PRESENTATION DES PROJETS DES GROUPES THEMATIQUES NATIONAUX FNCUMA Provence-Alpes-Côted'Azur, Pays de la Loire (sous, Nord-Pasde-Calais (sous L'entrepreneuriat collectif : quelles solutions pour

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE

LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL AU REGARD DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le développement durable relève aujourd'hui du droit public : Traité d'amsterdam pour l Europe, et pour la France, LOADDT, Loi d'orientation

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé

«COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «COHABITONS EN DROME» Hébergement partagé INFORMATIONS : Territoire concerné : Département de la Drôme L ACTION Descriptif Le projet «Cohabitons

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL

APIRAF. La mobilité. DRH - Grand Lyon Irène GAZEL APIRAF La mobilité DRH - Grand Lyon Irène GAZEL une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD

MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD MAISON DE L EMPLOI PERIGORD NORD 2015 1 ORDRE DU JOUR Rapport d activité 2014 Les comptes 2014 Orientations & Budget prévisionnel 2015 Questions diverses 2 LE TERRITOIRE DE COMPETENCES 3 RAPPORT D'ACTIVITE

Plus en détail

Directive Régionale d Aménagement

Directive Régionale d Aménagement Directive Régionale d Aménagement Développer les fonctions de centralité autour des quartiers de gare Cahier d intentions Septembre 2010 Mise en œuvre du Schéma Régional d Aménagement et de Développement

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises

Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Fiche action 3 : Création, mise en réseau et transmission d entreprises Enjeu stratégique : Créer des emplois par l innovation et le partenariat *** Précision préalable : le terme «entreprise» comprend

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire»

Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Projet de coopération interrégionale «Valorisation et promotion des vignobles de Loire» Des territoires de vignobles coopèrent pour prolonger leurs stratégies de développement oenotouristique et patrimonial

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 5 Promouvoir une gestion territoriale des emplois et des compétences à l échelle du Pays Action 10 Education permanente au Développement

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

Fiche «Politique culturelle européenne»

Fiche «Politique culturelle européenne» Fiche «Politique culturelle européenne» Prospective appliquée à la définition d'une politique nationale dans le domaine de la culture et de la communication Fiche variable sur les facteurs de l environnement

Plus en détail

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan

Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Note de contexte relative aux propositions de modifications du plan de développement Programme Leader Terres Romanes en Pays Catalan Terres Romanes en Pays Catalan est porteur, en partenariat avec le Pnr

Plus en détail

ORIENTATIONS STRATEGIQUES

ORIENTATIONS STRATEGIQUES EVALUATION DU PLAN D ACTIONS TOURISME DURABLE 2009-2013 DEFINITION D UN NOUVEAU PLAN D ACTIONS 2014-2019 ORIENTATIONS STRATEGIQUES 1 Réalisé avec le soutien financier de : SOMMAIRE Objectifs et méthode...

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi

Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi Plan d'actions ZTEF Est lyonnais 2015 Axe 1 Améliorer l'adéquation offre/demande d'emploi réflexion / Groupe de travail identifié Favoriser le rapprochement offre et demande d'emploi Impulser/soutenir

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques

Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Politiques d accueil des territoires de projets et Agendas 21 : Mise en évidence des complémentarités et des bonnes pratiques Contribution Réseau Rural Français Groupe de travail «Politique d accueil et

Plus en détail

Shé Schéma Régional de développement du

Shé Schéma Régional de développement du Shé Schéma Régional de développement du Tourisme Limousin Des valeurs, des objectifs et des principes autour de priorités fortes - Faire de l activité touristique un facteur d attractivité du territoire,

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE»

RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE» Contexte : RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE» Dans le cadre de la programmation FEADER 2014-2020, le Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande,

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie

«silver économie» économie orientée vers les seniors. St Savin - commission économie «silver économie» économie orientée vers les seniors 2 Répondre aux enjeux sociaux par une approche économique 3 4 Population relative au niveau national et départemental 5 Projection sur le Sud Vienne

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable

Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Compte Rendu : Assises des filières locales pour la construction durable Troyes les 22 et 23 mai 2013 Les 22 et 23 mai derniers se sont tenue à l IUMP de Troyes (10), les premières Assises des filières

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées

Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Scenario pour un Observatoire de la biodiversité de Midi-Pyrénées Contexte La région Midi-Pyrénées bénéficie d un patrimoine naturel exceptionnel. Il faut toutefois constater un déficit de connaissance

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES

CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Point d étape à mi-parcours du PRDF Note spécifique CONTRATS D OBJECTIFS AVEC LES BRANCHES PROFESSIONNELLES Institué par la loi du 23 juillet 1987, le Contrat d objectifs de branche professionnelle est

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération

Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération Ressources en ligne pour la mise en œuvre du Contrat de génération www.contrat-generation.gouv.fr 1. Emploi des seniors et gestion des âges Outil-Ages RH Pour soutenir la compétitivité de l entreprise

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

La stratégie du CDT face aux nouveaux enjeux du tourisme

La stratégie du CDT face aux nouveaux enjeux du tourisme 1. Projet d entreprise 2. Stratégie de veille économique 3. Stratégie de développement 4. Stratégie Marketing 1. Le projet d entreprise : une «agence de développement» Au bénéfice de la destination Hérault,

Plus en détail

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi

Agence Régionale des Territoires d'auvergne. Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi Agence Régionale des Territoires d'auvergne Gérard Lombardi Marketing Territorial Relations entreprises Emploi En quelques mots L'Auverg ne L'Agence des Territoires d'auvergne L'accueil de nouvelles populations

Plus en détail

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique

LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique LEADER 2014-2020 Priorité régionale : transition énergétique Lignes de partage entre les crédits FEADER LEADER et les autres crédits Européens : PO FEDER FSE et FEADER «droit commun» notamment 1 Principes

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse 1 «Le Perche souhaite accueillir de nouveaux arrivants et met en place une politique volontariste et des actions. La session d accueil s adresse à tous les porteurs de projet souhaitant créer ou reprendre

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES MEDIATEUR DU PATRIMOINE. Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 04/D/32

FICHE METIER et PASSERELLES MEDIATEUR DU PATRIMOINE. Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 04/D/32 FICHE METIER et PASSERELLES MEDIATEUR DU PATRIMOINE Domaines : DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE LOCAL- Sous domaine : Culture et Patrimoine Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 04/D/32 Médiateur

Plus en détail

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime

Étude relative au développement d l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Étude relative au développement d de l économie sociale et solidaire Dieppe-Maritime Présentation au Bureau Communautaire 6 octobre 2009 Ordre du jour 1. ESS de quoi parle-t-on? 2. Synthèse du profil ESS

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace»

Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace» Réseau Rural Français Groupe de travail «gestion de l espace» Appel à contributions Fiche synthétique de recueil actions 2009-2010 Les propositions d'actions doivent comprendre dans la mesure du possible

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet

Pour un Futur [simple] du Véhicule Electrique. Téléchargez le rapport complet Pour un Futur [simple] Téléchargez le rapport complet Entreprise, collectivité : vous souhaitez en savoir plus et rentrer dans la dynamique du véhicule électrique? Retrouvez dans le rapport complet du

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

Pépinière d entreprise Cap Nord

Pépinière d entreprise Cap Nord Pépinière d entreprise Cap Nord Nouvel outil d aide à la création d entreprises sur le nord de l agglomération UDossier de Presse 12 décembre 2007 Projet développé dans le cadre de : Mobilisant : EGEE

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

REGION AQUITAINE. . La Réole. . Bazas. Zone d'animation Territoriale. Libournais - Sud Gironde --------------------------- Coutras.

REGION AQUITAINE. . La Réole. . Bazas. Zone d'animation Territoriale. Libournais - Sud Gironde --------------------------- Coutras. REGION AQUITAINE. Coutras. Cadillac Ste Foy La Grande. La Réole.. Bazas Enjeux Formation Emploi 2015 --------------------------- Zone d'animation Territoriale Libournais - Sud Gironde 1/6 Direction de

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre

25 MARS 2010. Fonction RH du cadre 25 MARS 2010 Fonction RH du cadre 1 une collectivité identité se rassembler pour agir mieux Créée en 1969, la communauté urbaine de Lyon rassemble aujourd hui 57 communes, qui constituent la première agglomération

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail