Boulangerie pâtisserie artisanale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Boulangerie pâtisserie artisanale"

Transcription

1 Boulangerie pâtisserie artisanale Code APE 10.71C Fiche réactualisée en janvier 2010 Une fiche professionnelle porte également sur le TC, terminal de cuisson de boulangerie Une autre sur la confiserie chocolaterie Une autre sur la restauration rapide et la VAE, vente à emporter! AVERTISSEMENT IMPORTANT En application du Code de la propriété intellectuelle, IL EST INTERDIT DE REPRODUIRE intégralement ou partiellement ce document, sur quelque support que ce soit sans l autorisation préalable écrite de l APCE. Cette fiche ne peut faire l objet d aucune diffusion, ni d aucune vente sans l autorisation préalable écrite de l APCE. A ces fins, une convention spécifique peut être passée avec l APCE, convention réservée aux abonnés de l Espace professionnels APCE. ou (Référence APCE : COD 02)

2 Sommaire En bref... Page 3 1. Définition de la profession... Page 4 2. Des éléments pour une étude de marché... Page 5 3. Les moyens nécessaires pour démarrer l activité... Page Les éléments financiers... Page Les règles de la profession... Page Contacts et sources d information... Page Bibliographie... Page 29 Informations pratiques... Page 31! MISES EN GARDE 1. Fiche réalisée par l'apce et certains organismes professionnels. Malgré tout le soin apporté à la réalisation de celle-ci, nous ne pouvons garantir dans le temps les informations et nous déclinons toute responsabilité quant aux conséquences résultant de leur usage ou d erreurs éventuelles. 2. La fiche ne constitue pas une méthodologie de création ou de reprise d entreprise (ex. : les aides à la création d entreprises ne sont pas traitées). Seules sont analysées les spécificités d une profession (ex. : les aides pour l édition de jeux vidéo). Ainsi, pour répondre à des questions d ordre général sur la méthodologie de la création (étude de marché, comptes prévisionnels, aides et financements, structure juridique, formalités ), reportez-vous au site internet de l APCE Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 2 Boulangerie pâtisserie artisanale

3 En bref La boulangerie est le commerce de proximité le plus prisé des Français avec deux tiers des ménages qui s y rendent trois à quatre fois par semaine en moyenne. C est une des professions alimentaires qui a le mieux résisté à la grande distribution, puisque les ¾ de la production restent artisanales. Les artisans boulangers redoublent d efforts pour diversifier leur offre et communiquer sur leurs produits. La consommation de pain ne change plus en volume (elle s est stabilisée autour de 135 g par jour et par personne adulte) mais elle augmente en valeur : les Français n hésitent pas à payer plus cher un meilleur produit. Et le renchérissement du prix des matières premières (entre autre du blé) intervenu en 2007 renforce cette tendance. On rachète plutôt qu'on ne crée une boulangerie. L investissement dans tous les cas tourne autour de euros et la qualité doit être au rendez-vous pour se démarquer de la concurrence des non artisans. L'activité étant bien orientée, il y a des opportunités à saisir, à des prix abordables. Autant d'affaires à développer en proposant par exemple une gamme de petite restauration, à condition que l'emplacement et la zone de chalandise s'y prêtent. Et au final, une affaire souvent rentable ; le secteur de la boulangerie pâtisserie est l'un des plus rémunérateurs pour les chefs d'entreprise artisanale, 45% d'entre eux gagnent entre et euros mensuel nets, revenus souvent partagés avec leur épouse. CHIFFRES CLES Nombre d entreprises Créations annuelles Investissement de départ Environ points de vente en 2009 Environ créations et reprises par an Reprise d'un fonds à Evolution du nombre de nouvelles entreprises, d'après une nouvelle définition de la création d'entreprises adoptée en code APE 10.71C, boulangerie et boulangerie pâtisserie (artisanale) «Qui ne pétrit, bon pain ne mange» (Jean Antoine de Baïf, poète médiéval français, ) Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 3 Boulangerie pâtisserie artisanale

4 1 - Définition de la profession ACTIVITES Fabrication et vente au détail de pains, pains spéciaux, viennoiseries, pâtisseries et glaces, de produits vendus en l'état (farine, biscottes, thé...). Le boulanger artisanal ou traditionnel exécute le pétrissage, le façonnage, la fermentation et assure la cuisson des pains. En zones rurales, les boulangers continuent de faire du portage, malgré le peu de rentabilité de telles tournées et parfois ils effectuent le dépôt de pain chez d'autres commerçants. De nombreux boulangers proposent un service de restauration sur place à l'heure du déjeuner. Code APE de la NAF : C boulangerie et boulangerie-pâtisserie (Ex Code APE 15.8C) APTITUDES Etre résistant : travail et manipulations en position debout dans une atmosphère chaude. Horaires de travail à cheval sur le jour et la nuit. Ces conditions de travail dures sont atténuées par le passage de la production manuelle à une production mécanisée. Les nouvelles pratiques de panification du pain (pétrissage, pousse contrôlée et réfrigération...) permettent des aménagements du temps de travail. La production est différée grâce à ces nouvelles techniques de fabrication. Pour la confiserie et la pâtisserie, il faut en outre posséder les qualités suivantes : créativité, rapidité, ordre et méthode. Néanmoins, les contraintes horaires demeurent (travail de nuit) : la charge de travail pour le patron artisan est d environ 70 heures par semaine. Les pics d affluence ont lieu avant l heure des repas et le dimanche matin. Prévoir la recrudescence d'activité le week-end et au moment des fêtes (Noël, Pâques...). Le boulanger est aussi un chef d'entreprise et à ce titre il assure des tâches de management et de gestion. Il s'occupe de traçabilité, d'hygiène, de droits du travail, de marketing, Il passe autant de temps à son bureau qu'au fournil! Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 4 Boulangerie pâtisserie artisanale

5 2 - Des éléments pour une étude de marché LE MARCHE Les boulangeries traditionnelles ou artisanales En 2009, il existe un peu moins de entreprises de boulangeries regroupant points de vente. Soit une boulangerie pour habitants : c'est le commerce de proximité par excellence pour les Français. Ces chiffres sont à mettre en parallèle avec ceux des autres entreprises du secteur : environ pâtisseries, 900 boulangeries ou pâtisseries industrielles travaillant pour des supermarchés ou la restauration collective, et entreprises préparant ou assurant la cuisson de produits de boulangerie (Source : Tout sur les professions, Nombre d entreprises Les chiffres de l'insee pour l'ex code APE 15.8C boulangeries et boulangeries pâtisseries artisanales Chiffre d'affaires Effectif occupé Effectif salarié ,9 milliards HT Source : INSEE EAE commerces, année 2006, derniers chiffres disponibles en 2009, code NAF 15 8C Actualisation sur rubrique commerces Les chiffres 2007 concernent les seules entreprises de plus de 20 salariés La consommation 1,7 millions de tonnes de farine de blé sont panifiées chaque année par les artisans boulangers (source ANMF). Au total la boulangerie génère 8 milliards de chiffre d'affaires ainsi répartis : pain : 54% des recettes pâtisserie : 36% revente : 10% La consommation est de 10 milliards de baguettes par an. Le panier moyen chez le boulanger s'établit entre 2 et 2,80 selon la CNBP. Des produits de plus en plus diversifiés (toutes sortes de pains spéciaux, en plus des baguettes traditionnelles et ce pour "réveiller" la clientèle). Une soixantaine de produits en moyenne : 17 de pains et le reste viennoiserie, pâtisserie, produits traiteur. La baguette représente quand même 75% du pain vendu en France à ce jour. Egalement proposés : les produits de confiserie, de biscuiterie, glaces, thés, cafés, confitures, etc. En ville, la création d'un rayon salé/restauration peut être opportune. Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 5 Boulangerie pâtisserie artisanale

6 2 - Des éléments pour une étude de marché Depuis quelques années, le pain est redevenu un aliment phare, vanté pour ses qualités nutritionnelles et associé au savoir-faire de l artisan. Pendant les deux décennies, il avait souffert de la mode de l allégé et de la minceur : comme tous les féculents, il était proscrit et synonyme de surpoids. Les nutritionnistes le recommandent même pour ses glucides complexes, qui permettent de retarder la sensation de faim, pour lutter contre l obésité. Dans 100g de pain, on trouve des glucides (55 g), des fibres (5 g pour du pain blanc, 7g pour du pain complet), des protéines végétales, des vitamines fondamentales dans la prévention du vieillissement et de la dégénérescence des tissus (B,PP,E), des lipides en faible quantité (entre 0,8 et 1,2 g) et des minéraux (phosphore, magnésium, potassium, oligoéléments comme le fer et le zinc). Le pain est avant tout, pour les Français, un "aliment indispensable à l équilibre alimentaire" (50%) bien plus qu il n est considéré comme "un aliment qui fait grossir" (3%) - source : enquête TNS Sofrès, mars On est loin cependant de l époque où le pain était un élément principal dans l alimentation : la consommation de pain s est d'abord stabilisée à 55 Kg par habitant et par an, ou à peu près 156 g par jour et par habitant, c est-à-dire deux fois moins qu'il y a 50 ans, et cinq fois moins qu il y a un siècle (900 grammes en 1900). Cette consommation diminue régulièrement, elle n'est plus que de 136 grammes par jour et par adulte et de 110 grammes chez les adolescents (source : chiffres clés 2008, FEBPF, juillet 2009). EVOLUTION DU SECTEUR Parc d'entreprises Pendant de nombreuses années, on a assisté à la diminution du nombre des boulangeries traditionnelles (à cause de l'exode rural, de la concurrence des grandes et moyennes surfaces, des terminaux de cuisson et des chaînes de boulangeries) : la boulangeriepâtisserie a perdu des parts de marché. Ce sont surtout les petites boulangeries (celles qui panifient entre 15 et 25 tonnes par an), qui disparaissent, ainsi que celles localisées en milieu rural. Les origines de cette dégradation sont connues : les changements des modes de consommation des Français (moindre consommation du pain), le développement des repas de midi pris en dehors du domicile et la concurrence des nouveaux points de vente. Les terminaux de cuisson représentent désormais 11% des parts de marché de la distribution des produits liés au pain. Les entreprises artisanales traditionnelles continuent cependant de garantir le goût du pain frais et naturel et ainsi leur nombre, tôt ou tard, devrait se stabiliser. D'autant qu'elles s'adaptent pour satisfaire les clients à l'heure du déjeuner. Plus de 70% des boulangers proposent une offre de déjeuner, et 95% à Paris. La sandwicherie représente 86% de l'offre déjeuner (source : salon Snacks and food, automne 2007). Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 6 Boulangerie pâtisserie artisanale

7 2 - Des éléments pour une étude de marché Activité L'activité est en croissance mais l'augmentation du prix des matières premières et des charges sociales (50% du prix d'une baguette) fait que le prix des viennoiseries et surtout celui du pain augmente régulièrement. Il a été constaté qu'en période de crise économique, la consommation de pain n'a diminuée que de 0,3 % en Source : Prix moyen annuel d'un kilo de baguette de pain vendu en métropole (source : Insee) 3,5 3 2,5 2 1,5 1 0,5 0 3,18 3,35 2,56 2, Perspectives L'augmentation de la production de pain est néanmoins prévisible, à cause de l'accroissement démographique. La consommation de pain par personne, quant à elle, tend à présent à rester stable. De bonnes perspectives d'avenir également pour les pains spéciaux et régionaux ou pour le pain bio 1, dont on parle beaucoup mais qui représente encore une part marginale des achats de pain. On commence à commercialiser des pains avec des bénéfices santé (à teneur réduite en sel par exemple). La consommation de pâtisserie se maintient et la restauration rapide augmente. Evolution du métier Au cours des dernières années, les boulangers ont dû s adapter à de nouvelles normes d hygiène et de traçabilité et faire face à la concurrence de la grande distribution et aux terminaux de cuisson de boulangerie. Les habitudes alimentaires des Français ont également évolué notamment pour les repas du midi et beaucoup de boulangers ont diversifié leur offre (sandwich, tartes salées, salades ) pour répondre à cette nouvelle demande. Le secteur a tendance à se concentrer : il n'est pas rare de posséder plusieurs boulangeries, ou de revendre une boulangerie pour en acheter une autre. Source : ICF Argus juillet/août Remarque : Pour être "biologique", le pain doit être fabriqué à partir de matières premières issues de l agriculture biologique et satisfaire aux critères de contrôle et à la réglementation en vigueur (déclaration d activité auprès de l'agence bio, adhésion à un organisme certificateur, composition du pain, etc. : consulter toutes les règles du pain bio sur Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 7 Boulangerie pâtisserie artisanale

8 2 - Des éléments pour une étude de marché Les principales caractéristiques de la boulangerie artisanale Points forts Points faibles La baguette symbolise le patrimoine culinaire français, les Français restent parmi les plus gros consommateurs de pain, même si les jeunes générations mangent moins de pain que leurs ainés. La boulangerie c'est le principal commerce de proximité, on y trouve de plus en plus de produits de petite restauration. Le recrutement pose problème à cause de la pénurie de main d'œuvre qualifiée, malgré une légère récente amélioration. Le rachat d'une entreprise est coûteux et peut dissuader les meilleures volontés. Opportunités Un commerce moderne, des outils de gestion, une organisation rationnelle. Une marque ou une spécialité reconnue. Une petite restauration de midi. L'achat progressif de plusieurs boulangeries est une stratégie pour certains. Menaces Pas de menaces particulières, mais une concurrence toujours forte, de la part d'autres commerces et même de certains particuliers qui fabriquent désormais leur pain à domicile! Un défi : un matériel qui permet une meilleure productivité, tout en maintenant la qualité gustative du pain. CLIENTELE 98% des Français mangent du pain, et 8 sur 10 ne peuvent pas concevoir un repas sans pain. La qualité du pain est le principal critère d'achat (fraîcheur, qualité, croustillant...) avant l'assortiment du magasin. Les Français choisissent avant tout leur boulangerie parce que «le pain y est très bon» (66%), et ensuite parce que «c est à côté de chez eux» (37%). Cependant, les consommateurs ont des attitudes différenciées selon l âge et le lieu de vie : ainsi les jeunes et les habitants de province invoquent plus souvent les raisons pratiques (c est «à côté de chez eux» ou «sur leur chemin») que les ans et les habitants de la région parisienne (source : enquête 2005 de la Sofres pour Europain). Le pain reste un aliment incontournable : 9 Français sur 10 achètent du pain frais, soit tous les jours (56%), soit plusieurs fois par semaine (33%). Cependant, les attitudes se répartissent différemment suivant l âge : plus on est âgé, plus le pain est considéré comme un aliment indispensable. C est un avis aussi largement partagé par les catégories ouvrières et rurales. Au contraire, plus on est jeune, et plus le pain apparaît comme un «accompagnement agréable des repas» ou «un aliment que l on mange par plaisir, par gourmandise» : de fait, les jeunes mangent moins de pain pendant les repas que leurs aînés, mais davantage en dehors des repas que la moyenne. Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 8 Boulangerie pâtisserie artisanale

9 2 - Des éléments pour une étude de marché Les Français sont friands de créations et de goûts nouveaux : boule à la farine de maïs, baguette aux graines de courge ou de lin, farine bio ou enrichies en oméga 3 Les pains nouveaux sont "tendance", et se consomment surtout le week-end entre amis (Source : Le Figaro, 10 et 11 octobre 2009). Autres acheteurs : les hôtels et restaurants qui achètent du pain en quantité, pour accompagner les petits déjeuneurs et les repas de leurs propres clients. Il se dit cependant que parmi ces acheteurs, certains négligent le produit (achetant alors du pain industriel ou faisant leur choix uniquement sur le critère du prix) ou même, s en méfient : certains restaurateurs craignent en effet que le client fasse l impasse sur le dessert si le pain est trop savoureux! CONCURRENCE De nombreux circuits de distribution vendent du pain et des produits associés, sans oublier la fabrication de pains par les particuliers eux-mêmes : la vente de MAP, machines à pain, se développe depuis quelques mois! Plus de 27% des ménages jouent au mitron au moins une fois par semaine selon un sondage réalisé en 2009 par France Farine. Parts de marché de la production/distribution de pain Les concurrents pour un boulanger : Les points de vente avec terminal de cuisson, alimentés en pâtons congelés, regroupés dans des chaînes le plus souvent. Les terminaux de cuisson des supermarchés. Les croissanteries des centres villes, les "fast-food" et autres types de restauration rapide. Parts de marché de la production/distribution de pain Les artisans fournissent 64% du pain consommé. La distribution du pain en 2008 (source : FEBPF juillet 2009) 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 64% boulangeries artisanales 11% boulangeries froides, TC 19% hypermarchés 6% supermarchés Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 9 Boulangerie pâtisserie artisanale

10 2 - Des éléments pour une étude de marché CREATIONS ET DEFAILLANCES Les créations d'entreprises NB : Le secteur compte également de nombreuses reprises, qui ne sont plus comptabilisées par l'insee. Code APE Secteur Nombre d'entreprises en 2008 Créations 2008 Taux de création 10.71C Boulangerie et boulangerie pâtisserie ,3% Total, tous secteurs confondus % Source : Insee sirene 2009 Les défaillances (liquidations judiciaires) en nombre d'entreprises Boulangeries et boulangeries pâtisseries artisanales Source : Les cessations en nombre d'entreprises Boulangeries et boulangeries pâtisseries artisanales Source : PLACE DU CREATEUR Création d entreprise Professionnalisme, qualités commerciales, choix judicieux de l'emplacement sont les principaux impératifs. Le boulanger traditionnel est un amoureux du pain qui tient à élaborer des recettes personnelles, c'est sa vocation (contrairement aux adeptes du terminal de cuisson). Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 10 Boulangerie pâtisserie artisanale

11 2 - Des éléments pour une étude de marché Le boulanger peut agir seul, ou rejoindre une enseigne, établir des partenariats avec les meuniers. De nombreux jeunes qui s'installent se font prêter de l'argent par des minotiers, et en échange s'engagent et à acheter la farine chez ces derniers ; la plupart également utilisent des farines ou des mixes labélisés (préparations toutes faites pour pains spéciaux) sous la pression des meuniers qui proposent des produits clés en main (source Le Monde du 13 décembre 2005). Positionnement : on peut vendre exclusivement du pain, ou opter pour la boulangerie pâtisserie (ce qui nécessite l'embauche d'une personne qualifiée, et l'emploi de matières premières plus coûteuses). Il peut s installer en ville ou à la campagne, opter plus rarement pour une spécialisation (boulangerie bio, cuisson au four à bois,...). Où s'implanter? Connaître la densité des boulangeries par département. Se renseigner auprès des organismes professionnels. Le budget d'investissement est lourd : entre le local et le matériel compter entre et Pour le créateur, le choix à faire porte sur le type de fabrication, manuelle et mécanisée. Les salons professionnels permettent de faire un choix. Quelques orientations : fabriquer du bon pain, trouver des apprentis, de nouveaux débouchés (les repas de midi), proposer des services. Soigner la propreté et l'hygiène, servir le pain avec des gants, offrir un emballage... Rester ouvert tard, baguettes fraîches à l'appui. Savoir communiquer autour de ses produits, s'associer. Reprise d entreprise On rachète en effet plutôt qu'on ne crée une boulangerie. Cette solution - largement majoritaire dans la profession - n'est pas plus chère que la création (le prix moyen d'un fonds tourne autour de à ) Néanmoins, il n est pas besoin de créer une boulangerie de toutes pièces, la clientèle (malgré une déperdition inévitable) connaît déjà l'emplacement. Quelques conseils pour une étude de marché locale ou régionale La mairie, les organismes consulaires (CCI et Chambre de métier), les données ODIL de l'insee les sociétés de géomarketing apportent des informations sur la population. La consommation des ménages est analysée par l'insee et par les IDC, indices de disparité des dépenses de consommation. Autres sources d'information : la FNC et les antennes départementales des syndicats professionnels et la FCGA qui présente aussi ses ratios par région (voir rubrique 4). Indispensables! L'enquête de terrain avec le repérage de la concurrence, les investigations menées sur la zone de chalandise ou auprès des fournisseurs, clients ou prescripteurs. Par où commencer? Comment procéder? Un guide pour vous aider : Réaliser votre étude de marché Guide méthode - APCE - nouvelle édition Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 11 Boulangerie pâtisserie artisanale

12 2 - Des éléments pour une étude de marché PRINCIPALES ENTREPRISES Partenariats d enseigne Les partenariats d'enseigne unissent un artisan à un meunier. En contrepartie d'un soutien commercial, financier et technique, le boulanger s'engage à vendre une gamme de pains fabriqués avec les farines du meunier. L exemple le plus notoire est celui du pain Banette, en partenariat avec le groupe Banette SA. Cette baguette créée en 1981 est devenue la marque la plus connue des Français, et fédère artisans boulangers. Elle est conçue avec une farine de froment spécifique ; des contrôles de qualité sont réalisés chez les boulangers ; une gamme de services est proposée par le meunier comme l agencement du magasin, l animation produit, sans oublier les spots télé. Autres partenariats : La Ronde des Pains (sous l égide des Grands Moulins de Paris) regroupe plus de artisans, avec des produits comme La Campaillette Grand Siècle ou la Campaillette des Champs. Le GIE Meuniers de France a lancé sa gamme de farine «Festival» en 1990 ; il fournit artisans. Dernier-né de la gamme : Grain de Forme, un pain axé autour de la vitalité. De plus, existence d un centre de formation et de boulangers-conseils. Les minoteries Viron à Chartres, avec la baguette Rétrodor, qui de décline en plusieurs versions : aux olives, au chocolat et aux figues. 500 artisans en Ile-de-France, des implantations en Normandie, en Bretagne et dans le Centre de la France. La marque Baguépi, par les Moulins Soufflet Pantin. Baguépi est aussi un concept global : démarche qualité au niveau des produits, animations en magasin, communication sur les baguettes Baguépi avec la mise en valeur des qualités nutritionnelles. Club le Boulanger de Générale des Farines France (GFF). Cette association a pour but la promotion du pain de tradition française. Baguette Bagatelle. (Source : Valeurs boulangères) Pour en savoir plus : Association nationale de la meunerie française. 66 rue La Boétie Paris - Tél. : Syndicat de la petite et moyenne meunerie française 6 rue du Moulin Francheville - Tél Chaînes Quelques rares enseignes de la boulangerie traditionnelle, aux modes de fabrication artisanale. Le Moulin de Païou, le Grenier à Pain et Au vieux Four se sont ainsi lancés sur le marché du pain artisanal haut de gamme. Inutile pourtant d être artisan boulanger soi-même, les franchiseurs recrutent volontiers des commerçants-gestionnaires qui embaucheront au moins un titulaire du CAP professionnel pour être en conformité avec la loi. Source : Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 12 Boulangerie pâtisserie artisanale

13 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité RESSOURCES HUMAINES Travail en couple : la femme reçoit les clients, assure la comptabilité, tient le magasin et son mari assure la fabrication du pain, aidé le plus souvent par un ouvrier et par un apprenti. A l écoute de la clientèle, elle répercute les attentes de celles-ci pour faire évoluer l offre de produits, si besoin. L'âge moyen du boulanger est de 41 ans (source : étude CHD expert nationale boulangerie pâtisserie 2009) Situations rencontrées : un "turn-over" important, ou au contraire la stabilité de l'équipe. Tendance à l'augmentation de la taille des effectifs, il faut savoir gérer une équipe et trouver des apprentis! Depuis 2002, les ouvriers boulangers ont vu leurs salaires augmenter de 11,43% avec le passage aux 35 heures, mais ils sont cependant amenés à travailler un nombre d heures plus important, de 39 à 42 heures en moyenne. Des majorations sont accordées pour les dimanches et les jours fériés ainsi que pour le travail de nuit. Convention collective Convention collective de la boulangerie pâtisserie artisanale, brochure n 3117, disponible au Journal Officiel ou consultable sur Journal Officiel - 26 rue Desaix Paris Cedex 15 - Tél. : LOCAUX Surface : Une boulangerie de proximité type a une surface de vente de 40 mètres carrés et reçoit 400 clients par jour en moyenne. Il faut souvent compter plus de 100 mètres carrés pour la surface de travail du laboratoire, le fournil, afin d'exécuter les différentes phases de préparation du pain. Travaux : prévoir des frais d'agencements et de mise aux normes, le cas échéant. FONDS DE COMMERCE - REPRISE D ENTREPRISE Pour une boulangerie-pâtisserie, le fonds de commerce s évalue de 60 à 110% du CA HT, hors tournées et livraisons aux collectivités (ce chiffre d affaires volatil n est pas intégré) et hors fournitures (Source : barème indicatif, Mémento Francis Lefebvre fiscal, 2008, pas de barème communiqué pour 2009). Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 13 Boulangerie pâtisserie artisanale

14 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité Mais la valeur est très dépendante de l'état du matériel de fabrication, de l'emplacement, des activités annexes développées Sans oublier de rester réaliste : la vraie valeur est celle qui permet à un repreneur, qui dispose de 40 à 50% d'apport initial, de vivre décemment de son travail en remboursant son crédit (source : cabinet Axxis). Prix moyen : à peu près un an de chiffre d'affaires, soit aux alentours de euros. Les représentants, les grossistes, les meuniers connaissent les opportunités de cession. Il existe des cabinets ou agences spécialisés (Axxis, ALC, Poubeau SA) et des sites d'annonces comme (Le monde des artisans, janvier-février 2009) EQUIPEMENTS - IMMOBILISATIONS - INVESTISSEMENTS DE DEPART Matériel traditionnel pour la fabrication du pain Silo à farine, refroidisseur d'eau, pétrin, diviseuse, chambre à balancelle, façonneuse, chambre de fermentation, congélateur, four (amorti en 7 à 10 ans) et petit matériel. Quelques prix pour un fournil de boulangerie Pétrin Refroidisseur d'eau Diviseuse Chambre à balancelle Façonneuse Chambre de fermentation Four de boulangerie Silo-farine et bascule Ensemble divis-repose pâton Total Environ Source : à partir de chiffres de la revue Banque des Professionnels Au total compter environ pour le laboratoire boulangerie auxquels il faut rajouter les équipements du laboratoire de pâtisserie. Les deux laboratoires coûtent donc environ au total. Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 14 Boulangerie pâtisserie artisanale

15 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité Laboratoire de pâtisserie Tours réfrigérés Batteur mélangeur Laminoir Armoire pâtissière Armoire de congélation Four pâtissier Petit matériel Cellule de surgélation Total Source : Banques des Professionnels Pour le magasin, la vitrine (1 500 le mètre linéaire de vitrine réfrigéré) : compter également (agencement ) et équipement magasin Pour obtenir une étude détaillée sur le matériel de boulangerie, consulter les suppléments techniques de l'inbp et les documents en ligne comme le dossier "Conception ou rénovation du fournil" publié en décembre 2008 : MATIERES PREMIERES - FOURNISSEURS Eau, farine, sel, levure... La farine s'achète auprès des minotiers (livraisons tous les 15 jours environ), des grossistes, groupements d'achats ou coopératives. Les meuniers peuvent se porter caution pour les boulangers qui s'installent, auprès des établissements bancaires. En contrepartie de leur soutien financier, ils obtiennent une convention de fournitures (non exclusive). Pâtisserie : achats de matières premières chez les minotiers ou les grossistes, ou directement en usine. Il existe aussi des groupements d'achats. Contacts : se renseigner auprès des fédérations régionales de la Confédération de la boulangerie Le site des équipements du goût UFFEB, Union des Fabricants Français d'equipement pour la Boulangerie, la Pâtisserie, la Biscotterie, la Biscuiterie - Europain développement (salon Europain) 64 rue Caumartin Paris - Tél Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 15 Boulangerie pâtisserie artisanale

16 3 - Les moyens nécessaires pour démarrer l activité INNOVATION Ce sont les innovations dans le domaine de la boulangerie qui permettent d'accroître la productivité, d'économiser l'énergie, de rendre moins pénibles ou de raccourcir la durée de certaines tâches, de s'adapter à des nouveaux produits, de concilier tradition et modernité! Pour en savoir plus : salon Europain Guide innovation, supplément technique de l'inbp au lien suivant : Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 16 Boulangerie pâtisserie artisanale

17 4 - Les éléments financiers CHIFFRE D AFFAIRES - FACTURATION Le chiffre d'affaires par famille de produits s'établit ainsi : 60% pour la boulangerie, 40% pour la pâtisserie et revente de divers produits de confiserie (source : ICF/Argus juin 2005). Le chiffre d affaires moyen annuel d une boulangerie est de euros (source : FCGA). Le boulanger tient au jour le jour un cahier avec les fabrications quotidiennes réalisées. Il existe des logiciels de gestion adaptés au secteur de la boulangerie. Contacts : Salon national de la boulangerie et Europain. Répartition des ventes de pains en boulangerie Pains spéciaux 17% Pains emballés 8% Pains courants 75% Source : Boulangerie viennoiserie pâtisserie, les chiffres clés 2008 par la FEBPF, document publié en juillet PRIX DE REVIENT - MARGE - RESULTAT Taux de marge sur farine : 70 à 81% selon les catégories de pain (sources : ACFCI/CECODIF). En pâtisserie : 55 à 75%. Principales charges Masse salariale : 50% du prix d'une baguette Matières premières (sel, farine, levure, eau) : 25% Charges externes (loyers, impôts, énergie, emballages ) : 25% (source Confédération nationale de la Boulangerie). Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 17 Boulangerie pâtisserie artisanale

18 4 - Les éléments financiers Les charges en boulangerie 50% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 25% Matières premières Salaires et charges sociales 25% Autres charges Evolution des charges : le prix de la farine, longtemps stable, a augmenté fortement en Les autres matières premières d'origine agricole augmentent aussi (les œufs, le lait, la matière grasse) Les charges salariales ont augmenté, à la suite de négociations récentes visant à revaloriser la profession, ainsi que les charges diverses comme le loyer. La rentabilité d'une boulangerie/salon de thé offrant des plats cuisinés à midi n'est pas toujours évidente : l'affluence est concentrée à certaines heures et les charges de personnel sont importantes. Cela reste néanmoins un des métiers les plus rentables des commerces de détail alimentaires. Conclusion : un métier qui offre de bons revenus mais au prix d'un travail sans relâche (revenus mensuels nets : 45% des boulangers pâtissiers gagnent de à 4 600, pour un travail souvent effectué en couple). Ratios 2008 communiqués en novembre Boulangerie pâtisserie confiserie Fédération des centres de gestion agréés (7 817 entreprises individuelles adhérentes avec un effectif de 3,7 personnes) CA HT Marge brute % CA Valeur Ajoutée/CA Charges de personnel % CA Résultat courant % CA Crédit clients en jours Crédit fournisseurs en jours Rotation stocks en jours % 54 25,9% 14,7% Source : Fédération des centres de gestion agréés - 2 rue Meissonier Paris Tél. : ou Attention, les ratios concernent des entreprises individuelles! Autres résultats CA/personnes Résultat courant Effectif moyen (exploitant inclus) BFR 3,7 personnes - 15 jours de CA Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 18 Boulangerie pâtisserie artisanale

19 4 - Les éléments financiers On pourra également retrouver les ratios sur le site des AIR CGA : La trésorerie est bonne généralement, grâce au paiement comptant des clients. Un ouvrage édité par CGA diffusion, spécialisé dans les ouvrages pour les petites entreprises : Prix de revient- prix de vente dans la boulangerie pâtisserie, 2002 collection aide mémoire-gestion CGA diffusion - 2 rue Meissonier Paris - Tél FINANCEMENT - AIDES SPECIFIQUES Pour une personne qui souhaite s'installer, les banques réclament environ 20% de la somme. Aides spécifiques Le Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce) est un dispositif principalement destiné à financer les opérations de création, maintien, modernisation, adaptation ou transmission des entreprises du commerce, de l'artisanat et des services, afin de préserver ou développer un tissu d'entreprises de proximité. Il permet de financer des opérations très diverses, notamment des opérations individuelles qui concernent les entreprises commerciales, artisanales ou de services répondant à certaines conditions. La maîtrise d'ouvrage peut être publique ou privée, elle doit dans ce cas être agréée par la commune d'habitation (délibération du conseil municipal). Les entreprises privées (entrepreneurs individuels ou sociétés) ne peuvent prétendre directement qu'à ce type d'opérations. Pour en bénéficier, l'opération doit concerner une commune de moins de habitants et le chiffre d'affaires HT de l'entreprise ne doit pas excéder 1 million d'euros. Pour en savoir plus : DGCIS puis rubrique environnement réglementaire et législatif. Rubrique Fisac sur le site APCE : Cautions Il existe les sociétés de caution habituelle des commerçants et artisans comme la Siagi, Socama SIAGI, société de caution mutuelle pour les commerçants 2 rue Jean Baptiste Pigalle Paris - Tél. : Socama banques Populaires Particularité du secteur, en cas d'emprunt, les meuniers peuvent se porter caution ; en contrepartie le boulanger, signe un contrat pour son approvisionnement en farines. La formule semble très développée parmi les jeunes entrepreneurs. D'une manière générale, Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 19 Boulangerie pâtisserie artisanale

20 4 - Les éléments financiers les minoteries développent un partenariat actif avec les boulangers : soutien logistique, aménagement des magasins, approvisionnement de farine. Formules "épargne et financement" développées par les minotiers. Concours organisé par Les grands moulins de Paris et l Ecole de Boulangerie et Pâtisserie de Paris Ce concours est ouvert à tous les jeunes (titulaires du CAP de boulangerie ou de pâtisserie, salariés, apprentis, jeunes sous contrats, demandeurs d emploi et porteurs d'un projet de reprise ou de création) souhaitant réaliser leur première installation, en partenariat avec les Grands Moulins de Paris. Dossier à demander à EBP / Concours Jeunes Entrepreneurs 64 rue des Pirogues de Bercy Paris - Tél Autres contacts utiles : Centre de Gestion Agréé de la Boulangerie et de la Boulangerie Pâtisserie 27 avenue d'eylau Paris Cedex 16 - Tél. : Copyright APCE Mise à jour 2010 Page 20 Boulangerie pâtisserie artisanale

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants...

1. Définition - Accès à la profession... 7. 2. Typologie des intervenants... 8. a. Les réseaux de constructeurs... 9 b. Les réseaux indépendants... Garage 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016

CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016 1er semestre 2016 CALENDRIER DES FORMATIONS 1 er SEMESTRE 2016 Offre de formations liée à la gestion et au développement d entreprise. BUREAUTIQUE INFORMATIQUE Faites vos documents d entreprise avec 18

Plus en détail

Boulangerie Pâtisserie

Boulangerie Pâtisserie Boulangerie Pâtisserie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse

Plus en détail

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

DIFFUSEUR DE PRESSE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 DIFFUSEUR DE PRESSE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 5 L'ACTIVITÉ DU DIFFUSEUR DE PRESSE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU DIFFUSEUR DE PRESSE...

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

envisagez-vous d exercer?

envisagez-vous d exercer? Quelle activité envisagez-vous d exercer? UN DES PARAMÈTRES IMPORTANTS dans le choix d un statut juridique est la nature même de l activité. Est-elle commerciale, artisanale, industrielle ou civile? Certaines

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8

Sommaire 2. Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition... 6. 2. Accès à la profession... 6. Analyse économique 8 Coiffure 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 5

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

CONFISERIE ET CHOCOLAT

CONFISERIE ET CHOCOLAT CONFISERIE ET CHOCOLAT SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA CONFISERIE ET DU CHOCOLAT... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA CONFISERIE ET DE LA CHOCOLATERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA CONFISERIE ET DE LA CHOCOLATERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9 Restaurant 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

BP BOULANGER / BAC PRO BOULANGER-PÂTISSIER. Environnement économique et juridique. r e d i

BP BOULANGER / BAC PRO BOULANGER-PÂTISSIER. Environnement économique et juridique. r e d i D BP BOULANGER / BAC PRO BOULANGER-PÂTISSIER r ye er &Herv ém Mey r ie e d i Environnement économique et juridique Gep Éditions / Eyrolles Éducation, 2013 ISBN : 978-2-84425-921-9 2 LE SECTEUR PROFESSIONNEL

Plus en détail

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité

Devenir agent général d assurance. Collaborateurs. Relation onseiller. Entrepreneur. Assurance. Écoute. Proximité Devenir agent général d assurance Entrepreneur Indépendant Relation onseiller Écoute Clients Libre Proximité Collaborateurs Assurance Quelques chiffres... 13 000 Les agents généraux d assurance sont au

Plus en détail

PROFESSION : Traiteur Organisateur de Réception (T.O.R)

PROFESSION : Traiteur Organisateur de Réception (T.O.R) PROFESSION : Traiteur Organisateur de Réception (T.O.R) TOUT CONNAITRE DE CET ACTEUR INCONTOURNABLE DE VOS EVENEMENTS ET MANIFESTATIONS GUIDE D INFORMATION ET CONSEILS A L USAGE DES ENTREPRISES, PARTICULIERS,

Plus en détail

Bijouterie 2012-2013

Bijouterie 2012-2013 Bijouterie 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Analyse économique 9 1. Principales données économiques

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel)

Tableau 1. Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Tableau 1 Comptes de résultat prévisionnels (CPC prévisionnel) Avant de se lancer dans une activité génératrice de revenu, le porteur de projet doit, au préalable, s assurer que son projet est viable afin

Plus en détail

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com GUIDE DE CREATION & REPRISE D ENTREPRISE BGE FINISTERE Brest Quimper Immeuble Kermeur Hôtel des entreprises 280 rue E. Hemingway 4 rue Kerogan 29200 Brest 29000 Quimper Mon identité Tél : 02 98 46 24 14

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION I. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET ETAT CIVIL Nom : Prénom...:. Adresse :. Code postal :. Date de naissance : Nationalité : Commune

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

AQ053 b. Formation continue

AQ053 b. Formation continue Formation continue La formation continue au CTCPA Au CTCPA, la formation continue se présente sous deux formes : la formation inter entreprises : formation «catalogue» avec 100 stages programmées sur l

Plus en détail

LE MÉTIER DE BOULANGER LE MÉTIER DE PÂTISSIER

LE MÉTIER DE BOULANGER LE MÉTIER DE PÂTISSIER LE MÉTIER DE BOULANGER Chaque jour le boulanger prépare la pâte en dosant et mélangeant dans un pétrin mécanique la farine et d autres ingrédients indispensables. Après le façonnage du pain et les différentes

Plus en détail

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE Nom :.. Prénom :. Date de naissance :. Adresse :.. Tél :.Mail :.. Activité principale : (description succincte de votre projet) : Nature de votre projet :

Plus en détail

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR 1 PLAN 1 Faire valider son projet personnel Votre personnalité Vos compétences et votre savoir-faire Vos motivations 2 Faire valider son projet économique

Plus en détail

Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi. Animé par : Annie DELAUNAY

Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi. Animé par : Annie DELAUNAY Accompagnement et aides financières de Pôle Emploi Animé par : Annie DELAUNAY La réglementation est soumise à des changements fréquents!! Merci de bien vouloir vérifier les informations qui vous sont données

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

La formation professionnelle des salariés : principes généraux

La formation professionnelle des salariés : principes généraux 2 nd forum des associations Juin 2013 - Goyave La formation professionnelle des salariés : principes généraux Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

LP HÔTELLERIE ET TOURISME, SP. MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE ET COMMERCIALE

LP HÔTELLERIE ET TOURISME, SP. MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE ET COMMERCIALE LP HÔTELLERIE ET TOURISME, SP. MANAGEMENT EN RESTAURATION COLLECTIVE ET COMMERCIALE Domaine ministériel : DROIT, ÉCONOMIE, GESTION Mention : HÔTELLERIE ET TOURISME Présentation Cette formation est dispensée

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE

GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GESTIONNAIRE D UNITÉ COMMERCIALE GÉNÉRALISTE OU DISTRIBUTION OBTENIR UN : BAC+2 (NIVEAU III) DIPLÔME INSCRIT AU RÉPERTOIRE NATIONAL DES CERTIFICATIONS PROFESSIONNELLES (RNCP) PUBLIC CIBLE PUBLIC Jeunes

Plus en détail

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience

PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience PARTIE 1 Le dispositif de validation des acquis de l expérience 10952_VAE_p001p005.indd 5 22/05/08 11:47:18 FICHE 1 Le principe et les modalités de la VAE Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes

Plus en détail

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant. Plan d élaboration du PLAN D AFFAIRES Avant de réaliser votre projet, élaborez votre plan d affaires selon le modèle suivant : RESUME :. Le résumé est la dernière partie à rédiger.. Résumé concis et convaincant.

Plus en détail

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure

Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Création et reprise d entreprise dans le secteur de la coiffure Sources Etude 2009 ISM/FNC réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises de coiffure créées ou reprises ces 3 dernières années. Avec

Plus en détail

CONNAISSANCES DE GESTION DE BASE

CONNAISSANCES DE GESTION DE BASE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CONNAISSANCES

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Lycée Polyvalent Touchard Washington. Informatique et Réseaux pour l Industrie et les Services techniques. Rapport de stage en entreprise

Lycée Polyvalent Touchard Washington. Informatique et Réseaux pour l Industrie et les Services techniques. Rapport de stage en entreprise Lycée Polyvalent Touchard Washington Contenu du STS dossier Iris Informatique et Réseaux pour l Industrie et les Services techniques Rapport de stage en entreprise Lycée Polyvalent Touchard/Washington

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

PRIX JULIE MAS 2014-2015

PRIX JULIE MAS 2014-2015 PRIX JULIE MAS 204-205 D O S S I E R D E.. La création et le développement d une jeune entreprise constituent sans doute le défi le plus passionnant proposé par la vie professionnelle. La diversité des

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

LAURADOM ACCOMPAGNEMENT DES AUTO-ENTREPRENEURS. Parce que l administratif n est pas votre métier...

LAURADOM ACCOMPAGNEMENT DES AUTO-ENTREPRENEURS. Parce que l administratif n est pas votre métier... LAURADOM ACCOMPAGNEMENT DES AUTO-ENTREPRENEURS Parce que l administratif n est pas votre métier.... Consacrez-vous à votre activité en toute sérénité. Faites appel à un professionnel pour démarrer votre

Plus en détail

STAGE CREATION / REPRISE D ENTREPRISE

STAGE CREATION / REPRISE D ENTREPRISE STAGE CREATION / REPRISE D ENTREPRISE Secteur Restauration / Hôtellerie Option CAP Cuisine Session 2014-2015 OBJECTIFS Permettre à des candidats ayant un projet de création, ou de reprise d entreprise

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir 2 POUR DEMARRER VOTRE ACTIVITE VOUS AVEZ BESOIN DE : D'investissements Moyens de production De stocks de matières et de produits D'une trésorerie de départ

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Offre spécifique auto-entrepreneur Consultation GRATUITE «valider votre statut» nombreux avantages partenaires

Plus en détail

Les relations bancaires

Les relations bancaires Stage de Préparation à l Installation Les relations bancaires 10h00 12h00 Août 2014 Sommaire Introduction : la banque partenaire du porteur de projet (transparence ) 1. L ouverture d un compte courant

Plus en détail

Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers

Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE L AVEYRON Création / reprise d entreprise Devenir chef d entreprise dans le secteur des métiers L Artisanat, 1 re entreprise du département Vous avez un projet de

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

Principaux ratios et points de repère

Principaux ratios et points de repère 1/46 de gestion en hôtellerie-restauration Réactualisés 01/10/ - 2/46 Sommaire 1 ère partie Les ratios de charges d exploitation et les soldes intermédiaires de gestion 2 ème partie Les indicateurs de

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL 17 parazit - Fotolia.com Étape 3 > Mes prévisions financières > Mon plan de financement > Mon compte de résultat prévisionnel > Mon seuil de rentabilité > Mon

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE

Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE Formation Repreneurs MODULE ETUDIER LE PROJET DE RACHAT ET EVALUER L AFFAIRE I. Contexte Contextes variés Acquisition, cession, recherche d associés, fusion, Succession, partage entre héritiers, transmission

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

La franchise présente des avantages pour les deux partenaires. Pour le franchiseur :

La franchise présente des avantages pour les deux partenaires. Pour le franchiseur : 1 Qu est-ce que la franchise? La franchise est un contrat liant deux personnes juridiquement indépendantes : le franchiseur, propriétaire ou détenteur des droits d une marque ou d une enseigne, transmet

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7

Synthèse 5. Présentation de la profession 6. 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Fleuriste 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 a. Les TPE... 7 b. La grande distribution... 8 c.

Plus en détail

INSTALLATION EN LIBERAL. 12 juin 2008

INSTALLATION EN LIBERAL. 12 juin 2008 INSTALLATION EN LIBERAL 12 juin 2008 Un secteur en pleine croissance, mais une profession souvent mal connue des banques en raison des tailles très diverses des cabinets d une organisation professionnelle

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT

Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT Chapitre II: VARIATIONS DU BILAN NOTION DE RESULTAT I. MOUVEMENTS COMPTABLES Nous avons vu que le Bilan représente la photographie de la situation de l entreprise à une date donnée : chaque opération nouvelle

Plus en détail

ENTREPRISE DE NETTOYAGE

ENTREPRISE DE NETTOYAGE ENTREPRISE DE NETTOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ENTREPRISE DE NETTOYAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting.

WAGRAM CONSULTING sarl. 5 rue Villaret de Joyeuse 75017 Paris. Tel : 01 80 87 44 24. www.wagram-portage.fr. contact@wagramconsulting. Depuis 2008, Wagram Consulting offre aux consultants la possibilité d exercer leur activité en toute indépendance en les libérant des contraintes administratives. Le portage salarial est reconnu par les

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Détails des offres et liste des Experts-Comptables participants sur : www.creer-accompagner.fr ourquoi

Plus en détail

Les missions de l expert-comptable

Les missions de l expert-comptable Les modalités d exercice de la profession 85 Les missions de l expert-comptable Missions comptables Missions d assurance sur les comptes complets historiques Audit d états financiers contractuel Examen

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

Sommaire. Partie 1. Devenir photographe indépendant : les démarches administratives... 19

Sommaire. Partie 1. Devenir photographe indépendant : les démarches administratives... 19 Sommaire Introduction.............................................. 11 Les revenus de l activité professionnelle..................... 12 Quel statut pour quels revenus?........................... 12 Comment

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

J envisage d investir

J envisage d investir AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage d investir Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande d aide? Pour

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Chef de produit (33114 ) Les métiers du groupe Chef de produit............................................... 4 Informations

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE

CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS A LA CREATION D ENTREPRISES 2013 DOSSIER DE CANDIDATURE Ce dossier peut servir de trame aux concurrents du concours ou être remplacé en totalité ou en partie par tous documents satisfaisant à

Plus en détail

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06)

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) PUBLIC & PREREQUIS - Tout public ne répondant pas à la condition d aptitude professionnelle requise pour l'immatriculation

Plus en détail

Se lancer dans la restauration en respectant la législation

Se lancer dans la restauration en respectant la législation Se lancer dans la restauration en respectant la législation Adie Conseil Restauration Vous souhaitez vous lancer dans les métiers de la restauration? Cette fiche vous donne toutes les infos pratiques pour

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

Le Club de Gestion. Le prêt PCE. www.club-gestion.fr. Le prêt PCE

Le Club de Gestion. Le prêt PCE. www.club-gestion.fr. Le prêt PCE Le Club de Gestion Créé par les pouvoirs publics, en partenariat avec les banques, pour aider les créateurs et repreneurs d entreprise, le Prêt à la Création d Entreprise (PCE) est octroyé sans garanties,

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CUISINE ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CUISINE ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES ANNEXE I REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES 5 DEFINITION Le titulaire du certificat d'aptitude professionnelle CUISINE est apte à remplir immédiatement la fonction de commis de cuisine dans le

Plus en détail

Catalogue de formation 2015-2016

Catalogue de formation 2015-2016 Catalogue de formation 2015-2016 2 Le a le plaisir de vous présenter son catalogue de formation 2015/2016. Soucieux d être au plus près de vos attentes, BDS Associés vous propose des journées de formation

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

DOCUP 2000-2006 CADRE D INTERVENTION FEDER

DOCUP 2000-2006 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Sous mesure ou volet Mesure Axe Service instructeur Dates agréments CLS A6-05 - Soutien aux TPE A6 - Aides immatérielles et compétences extérieures aux PME et TPE A Soutenir un développement économique

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail