Plan de campagne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan de campagne 2008 2009"

Transcription

1 Fédération YakaarNianiWulli enda Equipe Protection Naturelle (PRONAT) Plandecampagne8 9 DépartementdeTambacounda «Diversificationetpré financements, desstratégiespouruneautonomiefinancière» Avril8 Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE

2 Tabledesmatières INTRODUCTION... 3 I.LAFÉDÉRATIONYAKAARNIANIWULLI(YNW)... 4 II.EVOLUTIONDESPRODUCTIONS... 6 III.STRATÉGIEPOURUNEAUTONOMIEFINANCIÈRE... 7 III..BILANFINANCIER... 7 III..ANALYSEDELASITUATION... 9 a Lafilièrecoton... 9 b Lafilièresésame... c Lafilièrefonio... 3 d Lafilièrebissap... 3 e Sorghoetmaïs... 3 f Lafilièrearachide... 4 IV.PLANDECAMPAGNE V.BALANCEFINANCIÈRE... 7 VI.BESOINSENAPPUISETPRÉ FINANCEMENTS... 7 VII.BESOINSENFORMATIONS... 7 CONCLUSION... 8 Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE

3 Introduction L agricultureestunsecteurclédanslespaysenvoiededéveloppement(pvd). Au delàdesafonctionnourricière,elleestenmesured entraînerdesactivitéscommercialeset artisanalesdanslaspiraledudéveloppement. Aulendemaindesindépendances,lespolitiquesagricolesafricainessesontinspiréesdesmodèles occidentaux.larévolutionverte,caractériséeparl'utilisationdeproduitsagrochimiques(pesticides, engrais)etdesemences"améliorées",lapratiquedelamonocultureetlamécanisation,ontsuscité audépartbeaucoupd'espoirquantàlarésolutionduproblèmedelafaimenafrique.enréalité,ce systèmedeproductionintensifs estheurtéàunmanquedemoyensfinanciers.eneffet,lespaysans connaissentd énormesdifficultésd accèsauxintrantsetparlàmême,neparviennentpasauniveau de production souhaité. D autre part, l agriculture conventionnelle affronte des contraintes écologiques(l'ensablement,lasalinité,l'acidificationetl'érosiondessols,l'insuffisancedespluies) qu elleaggrave.endécouleladégradationdesterresdecultureetdesressourcesnaturelles en généralquimenaceaussilaproductivité. AuSénégal,laprioritéaétédonnéeaudéveloppementdesculturesderente(arachidedanslarégion dekaolacketcotonàtambacounda)surlescultures vivrières.lesecteuragricole,moteur du développementéconomique,estainsidevenuvulnérableparcequedépendantdesprixpratiquéssur lesmarchésextérieurs.lespaysanss endettentdansuncontextedelibéralismeéconomiqueetde mondialisation des échanges. Dépassés par la concurrence déloyale des pays du nord qui subventionnent l agriculture, les paysans désertent peu à peu les campagnes car l insécurité alimentaireest,àl aubedutroisièmemillénaire,plusquejamaisd actualité. L'économieduSénégalOrientalétantétroitementliéàceluidelafilièrecotonnière,ils estavéré indispensabledetrouverdesalternativesdurablespourpallieràcenaufrageéconomique.c estdans cetteoptiquequel'ongenda Pronatainitiélaproductiondecotonbiologiqueen995avecdes producteursdudépartementdetambacounda.lecotonbiologiquepossèdedeuxatoutsessentiels (hormislaprotectiondel'environnement):ilpermetauxproducteursdesortirdeleurendettement endiminuantfortementlecoûtdesintrantsetderéduirelesproblèmesdesantéliésauxpesticides. Aprèsavoirprouvé,àtraversdiversesexpérimentations,quelecotonbiologiquepeutfournirdes rendements à l hectare équivalents à ceux du coton conventionnel, ENDA Pronat a jugé fondamentaldefédérerlesproducteursetderenforcerleurscapacitésorganisationnellespourqu ils puissentrépondreauxexigencesdumarché,àsavoir:produireunvolumedecotonminimumpour l exportationetgarantirsaqualitégrâceàlacertificationbiologique. Ainsi,dès997,lesproducteurssesontregroupésauseindelaFédérationYakaarNianiWulliquia obtenusonpremiercertificatecocertlamêmeannée. Alors que la production de coton biologique est de mieux en mieux maîtrisée et que sa commercialisation«équitable»(maxhavelaar)rapportedesrevenusintéressantsauxproducteurs, Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 3

4 lescoûtsdecertificationetdesuivipèsentlourdementsurlafédérationquinebénéficied aucun soutiendelacompagniecotonnièresénégalaise,lasodefitex. Avec l objectif d autonomiser financièrement la Fédération Yakaar Niani Wulli, ENDA Pronat l orientedepuisquelquesannéesversladiversificationdescultures(fonio,sésame,bissap,indigo) etlatransformationlocale(filature,extractiond huile,décorticageetpré cuissondufonio,etc) I.LaFédérationYakaarNianiWulli(YNW) Elleregroupeprèsde0membres,répartisdans80villagesdes7communautés ruralesdu DépartementdeTambacounda,quioeuvrentpourundéveloppementintégréetdurabledesterroirs dunianietduwulli.sonsiège,baséàkoussanar,sesitueàchevalentrecesdeuxterroirs. Les80villagessontréunisenunionsselonleursaffinitéssocioculturellesetgéographiques: Koussanar, Paniath, Kobocoto, Ndiaback, Saré Mola, Palangué, Vélingaracoto, Dawadicoto, Souryel,Makacoto,KolibantangetSaréDialo. LaFédérationYNWaeusareconnaissancejuridiqued associationenmars5etdisposeenson seind ungroupementd IntérêtEconomique. EntréedanslesystèmeFLO Certen5,laFédérationYNWmetunpointd honneuràrespecter les6piliersducommerceéquitable:équité,démocratie,transparence,traçabilité,nontravaildes enfantsetprotectiondel environnement. ElleseréunienAssembléeGénéralechaqueannéepourrenouveleruntiersdesoncomitédirecteur, quiestcomposédereprésentantsdechaqueunion(7membres),etrééliresonbureauexécutif(7 membres). LaFédérationYNWfaitdel agrobiologiesontchevaldebatailleetplacelerespectdesvaleurs locales au cœurde ses préoccupations, tout en essayant defavoriser les plus faibles (femmes, jeunes). Avecplusde0ansd expérienceenculturebiologiqueducoton,elleaacquitdescompétences avéréesenmatièrededispositifdesuivietdecontrôleinterne. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 4

5 LE SYSTEME DE SUIVI/CONTRÔLE 7 4visites/semaine équipedesupervision= 5animateurs+contrôleurinterne Listecodifiéedes producteurs/unionetvillage Cahierdesortie RapportduCI Cahierdes animateurs 0responsablesdesuivid unions 4j/semaine Cahierdevisite Cahierdesuivi 70responsablesdesuivivillageois Cahierdesuivi Fichetechniquedesuivi 400producteurs(contratd engagement) Chaqueproducteurestvisité aumoinsfois/mois Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 5

6 ProductionsbiofédéYNW II.Evolutiondesproductions En 7, l Usaid/Croissance économique a accordé à la Fédération un premier programme d accompagnementpourdévelopperlesfilièressésameetfonio(cf.rapports). Tableaun :EvolutiondesproductionsenvolumeetenvaleurdelaFédérationYNW,5 7 Productions 5 Fonio 6 7 Sésame Qtités Valeur(FCfa) Qtités Valeur(FCfa) Qtités Fonio Indigo Coton graine Sésame Bissap Valeur(FCfa) Coton graine Remarque:95%desrecettestiréesdecesproductionsreviennentdirectementauxproducteurs; seuls5%retournentàlafédération. Malgrédesrésultatsencourageants,lecotondemeurelaprincipaleproductiondelaFédérationen termedevolume. Celas expliquepardeuxprincipalesraisons: lesspéculationsfonioetsésamesontrécentespourlafédérationquiesthabituée,depuis plusdedixans,àneproduirequeducoton; Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 6

7 d autre part, l appui de l Usaid/Ce pour booster ces deux filières n a représenté qu un dixièmedel appuiquelafédérationreçoitpourlaproductionducotonbio équitable. Désormaisdotéed unereconnaissanceinternationalepoursescapacitésorganisationnellesen terme de mobilisation de producteurs dans plus de 85 villages du Département de Tambacounda,desuividesculturesbiologiques,degouvernancedémocratiqueetdegestion efficiente et transparente, la Fédération YNW cherche aujourd hui à s autonomiser financièrement. III.Stratégiepouruneautonomiefinancière Pouratteindrecetobjectif,laFédération,avecl appuid ENDA Pronat,aréaliséunbilanfinancier etuneanalysedespotentialitéspourdifférentesspéculationsentermedecapacitédeproduction,de suivietdecommercialisation. III..Bilanfinancier Tableaun :EvolutiondesdépensesdelaFédérationYNW(FCfa),5 7 Dépenses Réunions,communication,bureautique Fonctionnementmotos(carburant+entretien) Certificationsbiologiqueetéquitable Personneldesuivi(contrôleur,technicien,animateurs) Ces coûts liés au fonctionnement de la Fédération sont incontournables dans le cadre d une productionbiologiquecertifiéequiimpliqueunsuivietcontrôlerigoureuxdesparcellesdeculture etunedocumentationprécise.cescoûtsontaugmentéen7proportionnellementauxsuperficies emblavéesetàl augmentationdunombredeproducteursengagésdanslesculturesbiologiques. 6 7 Coton Sésame Nbprod Superf(ha) Nbprod Superf(ha) Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 7

8 Comparaisonproductions/dépensesdelaFédérationYNW Dépen FCfa Produ Dépen Onconstatequelerapport«Productions/dépenses»s estnettementamélioréaucoursdestrois dernières campagnes, ce qui prouve que la Fédération progresse en efficience dans sa gestion administrativeetfinancière. 0 Néanmoins,elleneparvienttoujourspasassumersesfraisdefonctionnementquirestent,pour l essentiel,àlacharged ENDA Pronat. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 8

9 III..Analysedelasituation a Lafilièrecoton LaFédérationnedisposantpasd égreneusedoitnécessairementpasserparlasodefitex(unique sociétécotonnièreausénégal).or,adéfautdedisposerd unfondderoulementpouracheterle coton graineàsesproducteurs,lafédérationvendsaproductionàlasodefitexquienprofitepour réaliserdesmargesenfixantunprixfobélevé(03f/kg)etenvalorisantlesgrainesaulieude lesrétrocédergratuitementàlafédération. MalgréuneaméliorationdesesrelationsaveclaSodefitex(notammentsurleterrain),laFédération neparvientpasànégocierunemeilleurerépartitiondesmargescarcettesociétésouffred undéficit liéàacrisemondialeducotonconventionnel. FILIERECOTONBIO EQUITABLEAUSENEGAL Acheteureuropéen Transformateurslocaux 03F/kgCF RdtCG/CF=4% 03F/kgCF Sodefitex(transport/ égrenagecg,exportation CF) 97F/kgCF 7F/kgCG+ 34Fprimesociale FédérationYNW(suivi/contrôle parcelles,collectecg) 50F/kgCG Producteurs Danslesystèmeactuel,lafilièrecotonnegénèrequetrèspeudebénéficespourlafédération: seulementf/kgdecoton graineprélevésurlesrevenusdesproducteurs+34f/kgpourréaliser unprojetdedéveloppementsocial. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 9

10 Cependant,aprèsdeuxansdediscussion,l année8estmarquéeparuneavancéeconsidérable aveclanaissanced unefilièresénégalaisedetransformationducotonbio équitable. Eneffet,troistransformateurssénégalais(AïssaDioneTissu,MicamisaetNdem)sesontassociés pouracheter0tdefibrebio équitabledelafédérationynw,lesfairefileràlacotonnièreducap Vert(CCV),etdévelopperdesproduits textiles (ameublement,vêtements,accessoires)avecdu cotonbiologiqueentièrementproduitettransforméausénégal. Desurcroît,danslecadreduprojet«DévelopperdespratiquesdecommerceéquitableauSénégal» ilssesontengagésàreverser97fcfa/kgdefibreàlafédérationynwpourprendreenchargeune partiedesescoûtsdefonctionnement. Pourlacampagne7 8,avecuneproductionde83tonnesdecoton graine,lafédération YNWauragénéré,8millionsdeFCfadebénéfices,dont,8proviennentdesFprélevéssurles revenus des producteurs et million, de la vente des 0 tonnes de fibre aux transformateurs sénégalais. Quantàlaprimesociale,elles élèveelle aussià,8millionsdefcfa,maisnedoitpasservirà couvrirlescoûtsdecertificationoudefonctionnementdel associationd aprèslesstandardsflo Certducommerceéquitable. Les bénéfices de la Fédération issus de la commercialisation du coton bio équitable ont trois chancesd augmenteraucoursdesprochainescampagnes: Silestransformateurssénégalaisaugmententleurvolumed achatetcontinuentdereverser les97f/kgdefibreàlafédération; SilaFédération parvientàobtenirunpré financement pouracheterlecoton graine aux producteursetutiliserlasodefitexcommeprestatairedeservice; 3 SileprixminimumfixéparFLOaugmente. L absencedepré financementdemeurel unedesprincipalescontraintesàlaquelleestconfrontéela Fédérationpuisqu elleestobligéedevendresoncoton graineàlasodefitexauprixconventionnel enattendantqu ilsoitexportépourrecevoirlecomplémentduprixetlesprimes.or,l achatdes83 tonnesdecoton grainedelafédérationparlasodefitexs estdéroulésurprèsde4moispourla campagne7 8;c estseulementàlami avrilquelesproducteursontputouché80f/kg. LaFédérationestimeavoirperdu5tonnesparlebiaisdesloumasmisenplaceendécembreparla Fédération Nationale des Producteurs de Coton (FNPC) pour permettre aux producteurs conventionnelsdevendreunpeudecotonavantlacommercialisationofficielle. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 0

11 Lecotondel uniondekoussanarestrestémoissurlelieudumarché avantd êtreacheminéparlasodefitexàl usined égrenage Lepré financementdel achatducoton graineauxproducteurss avèreindispensablesil onveut maintenirleurengouementetainsistabiliserouaugmenterlaproduction. Transformationartisanaleducoton La zone regorged unfortpotentiel dansle secteur del artisanat textile (existence defileuses, tisserands, teinturières, tailleurs) qui tend à disparaître face à la concurrence textile des pays asiatiques,maisquipourrait,s ilétaitrevitalisé,contribueràcréerdesemploisetàgénérerdela valeurajoutée,carilexisteunefortedemandedesmarchésaméricains,européensetsénégalaisen filettextileartisanalencotonbiologique. b Lafilièresésame Laproduction Grâceàl appuiduprogrammeusaid/ce,lafédérationapuaccroîtresaproductiondesésameen passantde,8ten6à7,7ten7. D autrepart,l Usaid/CEafacilitélamiseencontactdelaFédérationavecunacheteurNéanmoins, unepartiedelaproduction(estiméàenviron7t)aéchappéàlafédérationcaraumomentdela récolte,celle cinedisposaitpasdefondpourl acheterauxproducteursavantlepassagedes«bana banas»(commerçantsambulants)etellen avaitpasencorecontractualiséavecunacheteur. Avecl appuid ENDA Pronat,laFédérationapubénéficierd uncréditauprèsducréditmutuel SénégalaisdeKoussanarpouracheter7,7tauxproducteursà0FCfa/kgdébutdécembre7. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE

12 Ellea,unmoisplustard,revenducetteproductionàunacheteurà300FCfa/kg,cequiluiapermis deréaliserunbénéficede438000fcfa(aprèsavoirdéfalquélescoûtsdecommercialisation),soit environ56fcfadebénéficesparkgdesésamevendus.cequiestsupérieuràlamargetiréedela commercialisationducotonbio équitable. Ilimportedepréciserquelaculturedusésamebiologiqueetsonsuiviprésententnettementmoins de contraintes que ceux du coton biologique, notamment du fait que le sésame est traditionnellementcultivésansproduitchimiquedanslazoneàladifférenceducoton.cequifait dusésameunecultureàmoindrechargeparrapportaucoton,tantauniveaudutempsquele producteurdoitluiconsacrer,qu auniveaudutempsqueluiréservel équipedesuivi. Fortdetouscesconstats,laFédérationconsidèrelafilièresésame,danslecasoùleprixdumarché semaintient,plusrentablequecelleducotonbio équitable. Commepourlecoton,leproblèmedepré financementdel achatauxproducteursrisquedeseposer silesvolumesaugmentent. Latransformationlocale En7,laFédérationaacquitdeuxpressespourl extractiond huiledesésameafinderépondreà unedemanded entreprisescosmétiquesdakaroisesetdeconsommateurssénégalais. AlorsquesoncoûtderevientestdeF/L,elleestcommercialiséeà500F/L,soitunbénéfice de300f/l. LaseulecontrainteàlaquelleestconfrontéelaFédérationrésidedansl absencedemagasinde stockage. En effet, les graines qui avaient été conservée en 7 par la Fédération pour la transformationlocaleontétéendommagéespardesinsectesenraisondemauvaisesconditionsde stockage,cequiacontribuéàdégraderlaqualitédel huileynw,réputéeexcellenteparlesexperts encosmétique. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE

13 c Lafilièrefonio LaproductiondelaFédérationatendanceàstagnerentre5et8tonnesdepuis4anscarleprix proposéauproducteurde80f/kgestsouventinférieurauprixdumarchélocalquiavoisineles 50F/kg. Dans le programme de transformation du fonio soutenu par l Usaid/CE pour la campagne 7 8,laFédérationn apugénérerdebénéficescarelleadufairefaceàtroisprincipales contraintes: ellen apuvaloriserl aspectbiologiqueauprèsdesconsommateurssénégalaisparmanque de moyens decommunication et d expérience enmarketing etainsi mettre enplace un réseaudedistribution; elleadubradersonfoniotransforméà800f/kg(prixderevient)pendantl hivernagesous risquedeperdretoutelaproductioncarellenedisposepasdemagasindestockage; lasénélecestvenue,àl improviste,retirerlecompteurtriphasédel unitédetransformation sousprétextequ ilnefonctionnepastoutel année. Néanmoins, la Fédération ne perd pas espoir de générer des bénéfices avec cette activité qui emploie7personnesàpleintempsdurant3à4moisdel année,puisquelekilodefoniotransformé estvenduà600fcfaàdakar. d Lafilièrebissap LademandeenbissapbiologiqueesttrèsimportanteauniveauduSénégaletmêmeàl exportation. LaFédérationavendutoutesaproduction(kg)àunetransformatricesénégalaisedejusde fruitsà650f/kg;cequireprésenteunprixintéressantpouruneculturequin estpastrèsexigeante. LedéveloppementdecettefilièredevraitpermettredegénérerdesbénéficespourlaFédération puisqu elleachètelebissapauxproducteursà550f/kg. Néanmoins,cettecultureatendanceàpuiserénormémentd élémentsnutritifsdanslesoletainsi contribueàl appauvrissementdesterres.c estpourquoi,lafédérationn envisagepaslaculturedu bissapenpleinchamp,maisplutôtenborduredeschampsdecotonbiologique,cequiprésenteun sérieuxavantageentermedecoûtdecertificationetdesuivi. e Sorghoetmaïs Hors du circuit de certification biologique, mais néanmoins cultivés traditionnellement sans produitschimiques,lesorghoetlemaïsprésententunintérêtcertaindansuncontexted inflation mondialedesdenréesalimentaires(notammentdurizimporté)quivapousserlapopulationurbaine sénégalaiseàseruerverslesproduitslocaux. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 3

14 Pournepasnuireàlasécuritéalimentairedesproducteurs,laFédérationenvisagedesélectionner une cinquantaine d entreeuxquiontl habitude decultiver unepartiepourlavente.ainsi, en mobilisantunmilliondefcfaaumomentdelarécolte,lafédérationpourragénérerunbénéficede 75F/tonnesenachetantlescéréalesauxproducteursà00F/kg(+6F/kgdetransport)pourles revendre3moisplustardà75f/kg. Néanmoins,celaimpliquequelaFédérationdisposed unmagasindestockage. f Lafilièrearachide EtantdonnédescompétencesavérésdutechniciendeYakaarNianiWullidanslafilièrearachide,la Fédérationatoutintérêtàintroduirecettespéculationdanssonplandecampagneetàgénérerdela valeurajoutéeàtraverslatransformationlocale. Selonlui,ilestpossibledevaloriserlesdeuxpressesacquisesparlaFédérationaussibienpour l extraction de l huile de sésame que pour l huile d arachide il faut 3 kg d arachide non décortiquées pour extraire litre d huile qui pourra se vendre moins cher que l huile vendue actuellementausénégal D autrepart,ilestégalementpossibledefairedelapâted arachidequiestconsomméelocalement ouquipeutêtrevendueàdakar(les0kgsontvenduà5000fàdakar) Ainsi,toutencontribuantàlasécuritéalimentaire,laFédérationpourratirerunbénéficedela transformationdel arachideenfaisantdelapâteoudel huile. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 4

15 IV.Plandecampagne8 9 COTON Union Qtité attendue Superf Semences prévues (ha) Valeur semences (FCfa) Koussanar Ndiaback Kobocoto Paniath Souryel MalèmeNiani Nb Nb producteurs d'animateurs 3 SESAME Union Qtité attendue Superf Semences prévues (ha) Valeur semences (FCfa) Nb Nb producteurs d'animateurs Koussanar Ndiaback Kobocoto Paniath Vélingara Palangué Makacoto Kolibantang Sem.Union Sem.Union Sem.Union FONIO Union SaréMola Kolibantang Qtité attendue Superf Semences prévues (ha) Valeur semences (FCfa) Nb Nb producteurs d'animateurs sem.perso. sem.perso , Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 5

16 SORGHO/MAIS Union Qtité attendue Superf Semences prévues (ha) Palangué ? Valeur semences (FCfa) Nb Nb producteurs d'animateurs sem.perso ARACHIDE Union Qtité attendue Superf Semences prévues (ha) Valeur semences (FCfa) Nb Nb producteurs d'animateurs Paniath BISSAP Union Qtité attendue Superf Semences prévues (ha) Valeur semences (FCfa) Koussanar Ndiaback Kobocoto Paniath Souryel MalèmeNiani Nb Nb producteurs d'animateurs Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE Idemcoton 6

17 V.Balancefinancière Qtité Prixau Revenus Coûtsde attendue producteur producteurs suivi(fcfa) (FCfa/kg) (FCfa) Productions Bénéfices Bénéfices Fédé(F Fédé(FCfa) Cfa/kg) COTON SESAME FONIO SORGHO/MAIS ARACHIDE BISSAP VI.Besoinsenappuisetpré financements Spéculations Achat Totalappuis Coûtsdesuivi semences campagne(f (FCfa) (FCfa) Cfa) Financeur Pré financements Financeur achatrécoltes (FCfa) COTON Fédé/Pronat Rabobank SESAME Usaid 9000 Rabobank FONIO Usaid SORGHO/MAIS ARACHIDE Sous total BISSAP Usaid CMS Mariadis VII.Besoinsenformations COUTS(FCfa) Multiplication semences Séchage bissap Gestion/Marketing Exposition Total Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 7

18 Conclusion Cetteannéeplusqueparlepassé,lamauvaisecampagneagricoles'esttraduitepourlemonderural, parungravedéficitvivrier.ungapestiméà,3milliondetonnesdecéréales.dequoiinquiéterles pouvoirspublicsquipourtant,avaientétéprécocementalertés. Parce que, avançaient certains spécialistes, le déficit pluviométrique, la mauvaise qualité des semencesdistribuées,ledéfautd'intrants,l'arrêtprématurédespluiesétaientautantdesignesd'un déficitvivrierinévitable.etaulieudes'ypencher,lesautoritésontbrilléparleurmutismeetleur manquederéaction. Pire,cedéficitvivrierdumonderuralestd'autantpluspréoccupantqu'ilvientsegrefferàuneperte derevenusmonétairespourlespaysansestimésàplusde55milliardsdefrancscfa. D'oùl'urgencepourlespouvoirspublicsdevenirenaideauxpopulationsrurales.Unmonderural danslequelbeaucoupdefamillesn'arriventplusàassurerlesrepasquotidiens. M.Båge,présidentduFIDA,aencoreditquequelque400millionsdepetitsexploitantsagricoles pourraientaméliorerleursituation mobilisationdupotentielsous exploité,améliorationdeleur nutritionetdeleursrevenus,renforcementdelasécuritéalimentairenationaleetdelacroissance économique silevolumedesinvestissementsdansl'agricultureaugmentait. Refairedel'agricultureuneprioritédudéveloppementparcequel'industrieaététropprivilégiéeet réfléchirauxconséquencesdesculturesdebiocarburants. Despolitiquesagricolestournéesverslesoutienauxpetitspaysanssontaujourd'huijugéesplus prioritaires que la résolution de problèmes techniques. Enfin, si l'importance du progrès agronomiqueestévidentesurlelongterme,lesexpertsrappellentqu'ilsneselimitentpasaux OGM. D'autres biotechnologies ont un rôle essentiel à jouer tandis que l'agroécologie est un domainederechercheenpleinessor. Plandecampagne8 9/FédérationYNW/EndaPronat/Usaid/CE 8

Programme d alphabétisation fonctionnelle

Programme d alphabétisation fonctionnelle www.yaniwulli.org Programme d alphabétisation fonctionnelle de la fédération Yakaar Niani Wulli 2007 2010 Juillet 2007 A. Objectifs La fédération espère, avec ce programme d alphabétisation fonctionnelle,

Plus en détail

RAPPORT FINAL D ACTIVITES

RAPPORT FINAL D ACTIVITES Programme FSP genre et économie : les femmes actrices du développement CPO N 10655 ENDA PRONAT Renforcer la place des femmes dans l agriculture saine et durable au Sénégal RAPPORT FINAL D ACTIVITES Novembre

Plus en détail

********************* Par

********************* Par ********************* Par Salifou B DIARRA Dr Niama Nango DEMBELE : OMA : PROMISAM Mai 2006 1 PERSPECTIVES D EVOLUTION DES MARCHES CEREALIERS POUR LA PERIODE DE SOUDURE 2005/06 Introduction On ne parlerait

Plus en détail

AGRICULTURE. Note technique thématique

AGRICULTURE. Note technique thématique AGRICULTURE Note technique thématique CONTEXTE DE L AGRICULTURE SENEGALAISE La pauvreté rurale, la sécurité alimentaire et l'agriculture durable constituent des défis pressants au Sénégal. Les trois problèmes

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire

FUCOPRI. Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010. III. Place du riz dans la sécurité alimentaire FUCOPRI M. Ayouba HASSANE, Directeur Séminaire «Filières Céréalières Ouaga 23 25 novembre 2010 I. Présentation de la FUCOPRI II. Présentation très rapide de la zone de production rizicole III. Place du

Plus en détail

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim

AGRICULTURE GUINéE. Une personne sur six dans le monde souffre de la faim. 75 % des personnes qui ont faim AGRICULTURE GUINéE La Guinée est l un des plus importants consommateurs de riz d Afrique de l Ouest avec une moyenne de 100 kg par personne et par an. Le pays est obligé d importer chaque année 300 000

Plus en détail

LES «PAIEMENTS COUPLES»

LES «PAIEMENTS COUPLES» cap sur La pac 2015 2020 LES «PAIEMENTS COUPLES» La réforme de la politique agricole commune (PAC) permet à la France d amplifier le montant des paiements couplés à une production (c est-à-dire liés à

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

CERTIFICATIONS ENJEUX ET DEFIS

CERTIFICATIONS ENJEUX ET DEFIS CERTIFICATIONS ENJEUX ET DEFIS Présentation de Nununa Union karité de la commune de Cassou : Union karité de la commune de Biéha : Union karité de la commune de Gao: Union karité de la commune de Sapouy:

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

Le warrantage. Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information / Filière céréales n 6

Le warrantage. Réseau National des Chambres d'agriculture du Niger Note d information / Filière céréales n 6 Note d information / Filière céréales n 6 Renforcer les capacités des réseaux d organisations agricoles par l analyse de l évolution du prix des céréales locales au Burkina, Mali et Niger durant la période

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA CREATION DU VERGER DES FEMMES DE GAFFANTA :

CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA CREATION DU VERGER DES FEMMES DE GAFFANTA : CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA CREATION DU VERGER DES FEMMES DE GAFFANTA : Du début des années < 70 > à la fin des années < 80 >, durant deux décennies entières, la sécheresse avait durement sévi dans

Plus en détail

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L

D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L O P P O R T U N I T É S D I N V E S T I S S E M E N T D A N S L E S E C T E U R A G R I C O L E D U S É N É G A L 1. Contexte Sommaire 2. Présentation du secteur agricole sénégalais 3. Potentiel naturel

Plus en détail

Le warrantage de l union Toungakai Ni bonga de Saboudey Carré

Le warrantage de l union Toungakai Ni bonga de Saboudey Carré Fiche d expérience Niger Novembre 2012 Le warrantage de l union Toungakai Ni bonga de Saboudey Carré Auteur: Zara M. Inoussa, IARBIC Introduction Cette fiche couvre l expérience de l union Toungakai Ni

Plus en détail

FORUM AGRIBUSINESS 2012

FORUM AGRIBUSINESS 2012 FORUM AGRIBUSINESS 2012 «Partenariat Investissement Technologie pour relancer l Agriculture africaine» CREDIT MUTUEL DU SENEGAL THEME : FINANCER L AGRICULTURE AFRICAINE : MECANISMES STRATEGIES MODELES

Plus en détail

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL

ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL ATELIER SUR L AGRICULTURE ET LA PROTECTION SOCIALE EXPERIENCE DU SENEGAL Présenté par Mouhamadou Moustapha FALL Ingénieur agroéconomiste spécialiste assurance agricole Directeur Général Adjoint de la Compagnie

Plus en détail

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Michaela Dodini, Délégation UE Plan de la Présentation I. Brefs rappels sur

Plus en détail

La dynamique multi-acteur autour d une première expérience d agriculture contractuelle à Miandrivazo, Région Menabe

La dynamique multi-acteur autour d une première expérience d agriculture contractuelle à Miandrivazo, Région Menabe La dynamique multi-acteur autour d une première expérience d agriculture contractuelle à Miandrivazo, Région Menabe (GILBERT Romain, Chef de Région Menabe) Le haricot de Madagascar est cultivé principalement

Plus en détail

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE

QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE QUATRIEME SESSION PLENIERE DE LA PLATEFORME DE PARTENARIAT PUBLIC-PARTENARIAT 30 mars - 1 er avril 2015 ESPACE LATRILLE EVENTS, ABIDJAN RAPPORT DE SYNTHESE DE LA SESSION PLENIERE La 4 ème session plénière

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

AVIS DU SECTEUR AGRICULTURE DE L EFFAT SUR LA REFORME DU SECTEUR VITIVINICOLE DANS L UNION EUROPEENNE 1

AVIS DU SECTEUR AGRICULTURE DE L EFFAT SUR LA REFORME DU SECTEUR VITIVINICOLE DANS L UNION EUROPEENNE 1 AVIS DU SECTEUR AGRICULTURE DE L EFFAT SUR LA REFORME DU SECTEUR VITIVINICOLE DANS L UNION EUROPEENNE 1 Les quelque 1,5 millions d exploitations viticoles et vinicoles de l Union européenne emploient plus

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO

Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO VIENNE/AUTRICHE Présentée par: Tienko Jean AKOSSONGO I. Introduction II. Potentialités de la filière Karité au Burkina Faso III. Contraintes de la filière karité au Burkina Faso IV. Conclusion Nom scientifique:

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA)

PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- LA COMMISSION -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA) 2007 1. CONTEXTE ET

Plus en détail

Des semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs

Des semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs apport annuel O 1998 es semences produites par les agriculteurs pour les agriculteurs L POUCTIO et la distribution de semences sont de véritables contraintes pour la diffusion de nouvelles variétés culturales.

Plus en détail

Présentation. Commercialisation et Gestion des Risques de Prix du Coton. INDICE A de COTLOOK OFFRE & DEMANDE MONDIALES RENDEMENT FIBRE

Présentation. Commercialisation et Gestion des Risques de Prix du Coton. INDICE A de COTLOOK OFFRE & DEMANDE MONDIALES RENDEMENT FIBRE Présentation Commercialisation et Gestion des Risques de Prix du Coton Séminaire introductif Gérald Estur, ICAC Cotonou, 12 avril 25 Volatilité et imprévisibilité des prix du coton Stratégies de vente

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Présentation économique des vins de Bourgogne

Présentation économique des vins de Bourgogne Présentation économique des vins de Bourgogne Le système Bourguignon : l exceptionnelle diversité 5 grands terroirs Chablis - Auxerrois Côte de Nuits Côte de Beaune Côte Chalonnaise Mâconnais B.I.V.B./Pôle

Plus en détail

Liste des Tableaux Tableau

Liste des Tableaux Tableau Liste des Tableaux Tableau 1 Dynamique entrepreneuriale des acteurs d un système privé de 37 distribution d engrais dans le processus de marché 2 Relations entre fonctions/flux de marketing, contraintes

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

CEFAM/ LOUGA. «GENRE ET DÉVELOPPEMENT: QUELS ENJEUX POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE.» SAMEDI 30 MAI 2015.

CEFAM/ LOUGA. «GENRE ET DÉVELOPPEMENT: QUELS ENJEUX POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE.» SAMEDI 30 MAI 2015. CEFAM/ LOUGA. SAMEDI 30 MAI 2015. «GENRE ET DÉVELOPPEMENT: QUELS ENJEUX POUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE.» DEFINITION. Le genre est un concept utilisé en sciences sociales pour désigner les différences

Plus en détail

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne

République du Niger. Croix-Rouge Nigérienne République du Niger Croix-Rouge Nigérienne Thème présenté: La promotion des cultures maraîchères à travers des petits périmètres irrigués collectifs féminins ou mixtes Yayé Mounkaïla Coordonnateur Sécurité

Plus en détail

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal

Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Agriculture et l Agrobusiness au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue

Plus en détail

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI

LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI LE SECTEUR DES MINES: L UN DES MOTEURS DE LA STRATÉGIE ACTUELLE DE DÉVELOPPEMENT DU MALI PRÉSENTÉ PAR: M.Abdoulaye PONA, Président de la Chambre des Mines du Mali PLAN INTRODUCTION 1-APPORT DU SECTEUR

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures Mars 2008 Cette fiche pratique, publiée à l intention des productrices et producteurs céréaliers, fournit des renseignements et des conseils

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

Campagne d anacarde fictive

Campagne d anacarde fictive Service d Information et d Accompagnement sur le Marché (SIAM) ACCOMPAGNER LES ACTEURS DE LA FILIÈRE DANS LA COMMERCIALISATION DES NOIX DE CAJOU Collecter / Analyser / Former / Informer / Accompagner Campagne

Plus en détail

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011

PLANIFICATION REGIONALE DE AProCA 2007-2011 ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE COTON AFRICAINS BP 1799 Bamako / Mali Tel: + (223) 222 63 67 Quartier Sema 1, rue 50, Porte 1107 Email: communication@aproca.net, sp@aproca.net Site: www.aproca.net PLANIFICATION

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org

AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org AGROCARBURANT POUR REPONDRE A QUEL BESOIN ENERGETIQUE? Bougouna SOGOBA bougouna.sogoba@ameddmali.org Website : www.ameddmali.org PLAN DE LA PRESENTATION Le contexte national Les besoins et solutions locales

Plus en détail

Assurance Récolte Sahel

Assurance Récolte Sahel Assurance Récolte Sahel L ASSURANCE INDICIELLE EN AFRIQUE DE L OUEST EXPÉRIENCE DU BURKINA Conference FARM - Pluriagri 18 décembre 2012 Contents I. Contexte II. Eléments clés d ARS III. L Expérience au

Plus en détail

Plan de mise en œuvre du projet, proposition de sites, espèces, partenaires et plan de travail. Amadou SIDIBE, IER

Plan de mise en œuvre du projet, proposition de sites, espèces, partenaires et plan de travail. Amadou SIDIBE, IER Plan de mise en œuvre du projet, proposition de sites, espèces, partenaires et plan de travail Amadou SIDIBE, IER 1 Plan de la présentation Présentation du Mali Sites du projet et espèces Partenaires du

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Renforcer les compétences des personnes chargées de la promotion du développement économique local - Bénin

Renforcer les compétences des personnes chargées de la promotion du développement économique local - Bénin Centre International GCentre International de Développement de Développement et de Recherche et de - Recherche CIDR Publication UNGANA 1541 CIDR Tous droits de reproduction réservés Renforcer les compétences

Plus en détail

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN

ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN ACCES AU FINANCEMENT POUR LE DEVELOPPEMENT DES CULTURES DE DIVERSIFICATION DANS LES ZONES DE PRODUCTION DE CAFE AU BURUNDI ET EN COTE D IVOIRE PROJECT N : CFC/ICO/30 ICO, Londres, Septembre 2010 INTRODUCTION

Plus en détail

2. L Évolution du Marché La consommation de vin Bio le vin est le produit Bio qui a eu le plus fort taux de recrutement en 2008 (29% des consommateurs de moins d un an en achètent). L un des produits à

Plus en détail

Energies Rurales et Agrocarburants. 1. La situation énergétique des ruraux 2. Le lien Energie & Pauvreté 3. Quelle place pour les agrocarburants

Energies Rurales et Agrocarburants. 1. La situation énergétique des ruraux 2. Le lien Energie & Pauvreté 3. Quelle place pour les agrocarburants Energies Rurales et Agrocarburants 1. La situation énergétique des ruraux 2. Le lien Energie & Pauvreté 3. Quelle place pour les agrocarburants Energies Rurales et Agrocarburants - La situation énergétique

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE YASSO

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE YASSO PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Depuis déjà plusieurs années, consommation et production mondiales évoluent quasiment au même rythme.

Depuis déjà plusieurs années, consommation et production mondiales évoluent quasiment au même rythme. 37 Introduction Introduite en 1638, la culture de la canne connaît son apogée dans les années 60 avec une production annuelle de plus de 1,5 millions de tonnes. Depuis 1965, l'évolution de la filière est

Plus en détail

Cahier de charges Biodia

Cahier de charges Biodia Cahier de charges Biodia Produits biologiques locaux et équitables Auteur : Lieve Vercauteren - VREDESEILANDEN Adaptations version 2 : Gert Engelen - Vredeseilanden Cahier de charges Biodia version 2 novembre

Plus en détail

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin. BURKINA FASO Unité Progrès - Justice 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.bf SOMMAIRE Introduction I. Caractéristiques physiques et potentialités

Plus en détail

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise

Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le commerce international des oléagineux et de l arachide- Place et enjeux pour la filière sénégalaise Le contexte mondial des filières oléagineuses- Principales caractéristiques L analyse du secteur mondial

Plus en détail

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK

RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1 f o r m a t d u r a p p o r t d é v a l u a t i o n S E C A L DATE : 26 mai 2015 DATE DE L EVALUATION : 22-23 mai 2015 RAPPORT EVALUATION RAPIDE : Beni Centre, Territoire de Beni, NK 1. METHODOLOGIES

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE COMITE CONSULTATIF INTERNATIONAL DU COTON Discover Novembre 2008 natural fibres 2 0 0 9 POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION

Plus en détail

Projet d Extension du réseau des circuits courts pour une meilleure valorisation des produits

Projet d Extension du réseau des circuits courts pour une meilleure valorisation des produits Projet d Extension du réseau des circuits courts pour une meilleure valorisation des produits fermiers locaux (PAMIP II ). Séminaire de Capitalisation de Décembre 2013. Présentation: Edgar DEGUENON HORTITECHS

Plus en détail

Situation actuelle et perspectives du coton africain face à l environnement économique mondial

Situation actuelle et perspectives du coton africain face à l environnement économique mondial Situation actuelle et perspectives du coton africain face à l environnement économique mondial 8èmes Journées de l A.C.A. Yaoundé 11 mars 2010 Gérald Estur Consultant Sommaire Place du coton africain sur

Plus en détail

L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AU SÉNÉGAL

L AGRICULTURE BIOLOGIQUE AU SÉNÉGAL Migration, environnement et développement local Bureau international du Travail ÉTAT DES LIEUX ET POTENTIEL D INVESTISSEMENT DANS LE CADRE D UNE TRANSITION VERTE Rapport final Janvier 2013 Bureau régional

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR

EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES. Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR EST-CE QUE LA MICROFINANCE REPOND AUX BESOINS DES AGRICULTEURS MALGACHES? Mamy RAJOHANESA PCA de FIFATA MADAGASCAR Madagascar en chiffres 19 millions d habitants 587 000 km2 Un PIB de 250 $ US par habitant

Plus en détail

EDIC MALI. Volet Agriculture

EDIC MALI. Volet Agriculture Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement Division de l'afrique, des pays les moins avancés et des programmes spéciaux ( ALDC ) EDIC MALI Volet Agriculture Moctar BOUKENEM Consultant

Plus en détail

Préambule...2. Les maillons de la filière chanvre...2. Les schémas de production...3 Les filières traditionnelles...4

Préambule...2. Les maillons de la filière chanvre...2. Les schémas de production...3 Les filières traditionnelles...4 1 Sommaire Préambule...2 Les maillons de la filière chanvre...2 Les schémas de production...3 Les filières traditionnelles...4 Les filières néo-industrielles...5 Les filières artisanales...5 La situation

Plus en détail

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014.

Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. Présentation de la politique de Renouveau Agricole et Rural en Algérie et du programme quinquennal 2010-2014. -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Le prix du coton et des engrais : problématique économique de la zone franc

Le prix du coton et des engrais : problématique économique de la zone franc Le prix du coton et des engrais : problématique économique de la zone franc Atelier «Enjeux des cotonniers génétiquement modifiés en Afrique» Ouagadougou, 16-18 septembre 2008 Fabio Berti - Faculté universitaire

Plus en détail

Le coton biologique au Mali : Expériences et perspectives de production

Le coton biologique au Mali : Expériences et perspectives de production «Logo Helvétas» Le coton biologique au Mali : Expériences et perspectives de production Anna Crole-Rees 1 Juillet 24 1. Une nouvelle filière au Mali Helvétas, une ONG suisse, a lancé un programme de production

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHE DE L ARACHIDE

BULLETIN SUR LE MARCHE DE L ARACHIDE BULLETIN SUR LE MARCHE DE L ARACHIDE 31/07/2015 - N 28 contacts : noelkouable@yahoo.fr ; ccamaleonte@rongead.org http://nouvellesdesprixagricoles.blogspot.com Les faits marquants de la semaine - Amenuisements

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres,

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres, Signature de l accord de prêt relatif au financement partiel du projet de securite alimentaire par l aménagement des bas fonds et le renforcement des capacités de stockage au Bénin Discours de Monsieur

Plus en détail

CAHIER D ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

CAHIER D ORIENTATIONS STRATÉGIQUES GRANDE OFFENSIVE AGRICOLE POUR LA NOURRITURE ET L ABONDANCE CAHIER D ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Matrice d opportunités d investissements Révision : 6/07/08 Impression : 7/07/08 MINISTERE DE L AGRICULTURE

Plus en détail

PRESENTATION. L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF

PRESENTATION. L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF PRESENTATION L Association Burkinabé pour la Promotion de la Jeune Fille ABPJF L ABPJF EST UNE ORGANISATION COMMUNAUTAIRE DE BASE, LAÏQUE CRÉÉE LE 08 SEPTEMBRE 1988 ET ENREGISTRÉE AUPRÈS DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

Le chanvre n est pas ce que l on croit, mais il est beaucoup plus que ce

Le chanvre n est pas ce que l on croit, mais il est beaucoup plus que ce LE CHANVRE, UN MONDE DE POSSIBILITÉS! CONFÉRENCE PRÉSENTÉE PAR : Madame Denise Verreault PERSPECTIVES 2012 2 Le chanvre n est pas ce que l on croit, mais il est beaucoup plus que ce que l on pense 1 3

Plus en détail

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale

Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale Helvetas Association Suisse pour la Coopération Internationale ---------------------------------------------------------------------------------------------------- Programme de Promotion de Coton Biologique

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

MIEL Rongead 16/09/2014

MIEL Rongead 16/09/2014 MIEL Rongead 16/09/2014 Table des matières Marché international du miel... 2 Miel au Tchad... 3 Acteurs de la filière dans les zones du projet... 3 Acteurs de la filière miel du Guéra... 3 Acteurs de la

Plus en détail

Outils de développement pour des partenariats commerciaux, entre producteurs et commerce de proximité et restauration sociale

Outils de développement pour des partenariats commerciaux, entre producteurs et commerce de proximité et restauration sociale proximité et restauration proximité et restauration Projet déposé par le GAB 44 pour Accès Réagis Signature d une convention de partenariat entre : Accès Réagis : développement et économie de proximité

Plus en détail

Légumes Biologiques Sous Abris

Légumes Biologiques Sous Abris Journée Filières et Techniques Légumes Biologiques Sous Abris Mercredi 10 septembre 2014 Organisée par Initiative Bio Bretagne (IBB) en partenariat avec les Chambres d Agriculture de Bretagne IBB organisait

Plus en détail

Establishment of knowledge networks

Establishment of knowledge networks Site web : www.songtaaba.net Email: ouednoelie@gmail.com /OR karibio2000@yahoo.fr BURKINA FASO - WEST AFRICA Establishment of knowledge networks ONE WOMEN, ONE INCOME! Présentation de A.S.Y Slogan Statut

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL

Expérience de la mise en œuvre du système CountrySTAT en Côte D Ivoire GROUPE TECHNIQUE DE TRAVAIL MTF/GLO/345/BMG «Renforcement du système CountrySTAT dans 17 pays d Afrique sub-saharienne UTF/UEM/002/UEM «Appui a la mise en œuvre et au développement du système CountrySTAT en Guinée Bissau, au Niger,

Plus en détail

SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE & PÊCHE

SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE & PÊCHE SOUS-SECTEURS ÉLEVAGE & PÊCHE PRÉSENTATION Le Ministère de l Élevage et de la Pêche, crée en 2004, exprime la volonté politique des plus hautes autorités du Mali de donner une plus grande importance à

Plus en détail

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs

Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Le warrantage : un moyen efficace pour une meilleure commercialisation des produits au profit des petits agriculteurs Diakalia SOGODOGO, André BATIONO, Béjamé COULIBALY et Boubacar S. Camara I. INTRODUCTION

Plus en détail

Contexte. par Garba Hamissou Ingénieur des Eaux et Forêts, Niger

Contexte. par Garba Hamissou Ingénieur des Eaux et Forêts, Niger Evaluation de l incidence de la foresterie participative sur les moyens d existence durables, le comportement des utilisateurs, leur situation socio-économique et l administration forestière au Niger par

Plus en détail

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales

Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales Guide des Techniques de Commercialisation des Céréales INTRODUCTION Adapté du document A Guide to Maize Marketing for Extension Officers préparé par Andrew W. Shepherd Service de la commercialisation et

Plus en détail

FORUM D AFFAIRES JAPON - CEDEAO SESSION 3 : AGRICULTURE

FORUM D AFFAIRES JAPON - CEDEAO SESSION 3 : AGRICULTURE FORUM D AFFAIRES JAPON - CEDEAO SESSION 3 : AGRICULTURE Tokyo, 28 octobre 2015 ------------ Intervention de Monsieur Amadou SANO, Directeur Marketing de APIX-SA. ------------ INTRODUCTION 1. Situation

Plus en détail

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats

Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004. Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies ( POECB ) 2002-2004 Synthèse des résultats Programme Opérationnel d Evaluation des Cultures issues des Biotechnologies Présentation

Plus en détail

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale

premier pays producteur mondial de cacao avec environ 1, 4 million de tonnes chaque année, soit 40% de l offre mondiale 10 ème ANNIVERSAIRE Contexte et justification L économie ivoirienne est basée sur son agriculture. Le secteur agricole qui comprend les productions végétales, animales et les industries agroalimentaires,

Plus en détail

Association Le Relais

Association Le Relais Association le Relais Achat d une prestation étude de marché Permettant la création d un atelier de transformation fruits, légumes et son équilibre financier Structure commanditaire Association Le Relais

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...

FICHE DE PROJET CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2. OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT... FICHE DE PROJET SOMMAIRE CONTEXTE :...2 JUSTIFICATION...2 GROUPES CIBLES...2 OBJECTIFS / ACTIVITES RESULTATS (Cf. tableau 2)...3 APPORTS...3 COUT...3 CHRONOGRAMME DES ACTIVITES (Cf. Tableau 3)...3 Tableau

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

Module de formation sur la Chaîne de Valeur Agricole à travers une approche gestion des risques Guide du formateur

Module de formation sur la Chaîne de Valeur Agricole à travers une approche gestion des risques Guide du formateur Module de formation sur la Chaîne de Valeur Agricole à travers une approche gestion des risques Guide du formateur 1. Module Amont de la filière : 1.1. Introduction sur l utilisation du module : Ce module

Plus en détail

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs

LA POLITIQUE AGRICOLE DE. un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs LA POLITIQUE AGRICOLE DE l UEMOA: un enjeu pour le développement de l agriculture régionale et l appui aux producteurs Plan de l exposé 1. Un rappel sur l espace UEMOA et sur le Traité 2. L importance

Plus en détail