LE PROJET. Liste de rassemblement de la droite, du centre, de la société civile et des indépendants constituée autour de Julien POLAT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PROJET. Liste de rassemblement de la droite, du centre, de la société civile et des indépendants constituée autour de Julien POLAT"

Transcription

1 VOIRON2014 avecjulienpolat Liste de rassemblement de la droite, du centre, de la société civile et des indépendants constituée autour de Julien POLAT LE PROJET SOMMAIRE P Voiron,capitaleforte d unpaysvoironnaisindépendant! P Priorite 1 : Soutenirlesentreprises,les commercesetlesartisans,pour combattrelacriseetredynamiser l emploiàvoiron P Priorite 2 : Faciliterlestationnementetles circulations,pourunevilleaccessible etoxygénée P Priorite 3 : Rétablirnotresécurité, etaménageruncadredeviepropre etagréable P Priorite 4 : Solidairespourgrandir,s épanouir, bienvieillir P Priorite 5 : Unegestionexemplaire,sans augmenterlesimpôts,pourinvestir sereinementdansl avenir P. 14 Vieculturelle,sportive etassociative P. 15 Nouvelhôpital,friche Rossignol,quartiersBaltisset Brunetière :desenjeuxd avenir! P. 16 JulienPOLATetVoiron Permanence :19avenueDugueyt-Jouvin38500VOIRON voiron2014 voiron2014

2 821 Le chiffre habitants ont QUittÉ voiron entre le recensement de 2008 et celui de 2012, soit près de 5 % de la population. C estextrêmementpréoccupant carcelaillustrelaperted attractivitéqueconnaîtlavilleet témoignedudynamisme qu elleestentraindeperdre. Nousdevonsréagirvitepourendiguerledéclinquinous menace.voirondoitrenoueravecuneénergienouvelle, pourreconquérirsonrangdecapitaleforted unpays Voironnaisindépendantets ouvrirlesportesd unavenir meilleur.(sourceinsee) Voiron capitale forte d un pays voironnais indépendant! nous aimons voiron, et ce n est pas par hasard. Idéalementsituéeauxportes delachartreuse,aucœurdutriangle Grenoble-Lyon-Valence,forted unriche passéindustrieletd untissucommercialet économiqueparticulièrementdensemême s ilestensouffrance,voironatousles atoutsdela«villeàlacampagne». Nousdevonsvalorisercesatoutsdansles meilleursdélaispouréviterquevoironne perdelaforcequiluipermettaitjusqu à présentderésisteràl emprisede l agglomérationgrenobloise.voiron doit demeurer la capitale forte d un Pays voironnais indépendant. Aujourd hui,uneabsorptionpar l agglomérationgrenobloisenousmenaceet lesconséquencesenseraientdésastreuses : nous hériterions de la dette de la Métro, de ses taux de fiscalité élevés, et les entreprises devraient subir la taxe du versement transport (1,8 %delamasse salarialedanslamétro,contre0,8 %en PaysVoironnaisaujourd hui).toutesles richessesgénérées surleterritoireseraient verséesdanslepotcommunauseulprofit degrenoble. Noussouhaitonsconduireunepolitique fidèleàl identitédevoiron,desoncentrevillecommerçantactifetdynamiqueetde ladiversitédeseshameaux.nous refusons la logique de bétonisation à outrance qui consiste à construire des immeubles chaque fois qu un espace se libère en ville. nous devons redonner de l oxygène à la ville, et la doter de nouveaux espaces verts. Ilnefautpassecontenterdegérerle présent,maisilfautrésolumentpréparer l avenir.nousdevonspermettreàla jeunessed imaginersonavenir professionneletfamilialàvoiron.laville doitredeveniraccueillanteetattractive,et elledoitlutterpournepasdeveniruneville dortoir.ilfautpermettredetravailler,dese divertirenjournéeetensoirée,etde consommeràvoiron. bruno GAttAZ MÉDeCin Non à une ville dortoir! «Voiron est à la croisée des chemins. Soit nous redynamisons la ville, renforçons le Pays Voironnais et lui assurons son indépendance, soit le lent déclin se poursuit et nous finirons absorbés par l agglomération grenobloise. Nous serions alors son dortoir social et nous hériterions de sa fiscalité et de ses impôts. Cette élection municipale sera décisive car c est l une de ces deux perspectives qui s ouvre à nous. C est parce que ce choix est déterminant pour l avenir que je me suis engagé.» AnthonY MoreAU ConSeiller MUniCiPAl Un pays voironnais moteur de l action «Benjamin du Conseil Municipal au sein duquel je siège depuis 2011, je suis intimement convaincu du rôle essentiel que doit jouer l inter-communalité dans l avenir. Voiron ne s épanouira qu à la condition qu il en soit de même pour le Pays Voironnais. La ville et notre Communauté d Agglomération ne peuvent pas fonctionner l une sans l autre, et encore moins l une contre l autre! Cela passe par la reconnaissance des contraintes et des charges de centralité qui ne doivent pas peser uniquement sur le budget municipal et les épaules du contribuable Voironnais. A l avenir, nous devrons nous pencher sur toutes les possibilités de mutualisation, afin que l intercommunalité permette de faire des économies, et ainsi rompre avec l habitude qui a consisté à alourdir le mille-feuille administratif français.» VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

3 Le chiffre 860 logements vacants sont dénombrés par l insee à voiron Cela témoigne du manque d attractivité de la ville et démontre qu une amélioration du bâti existant est préférable à des constructions trop nombreuses qui bouleversent les équilibres du cadre de vie. NOS ENgAgEMENtS VOIRON DOIt AffIRMER SON StAtUt DE VILLE-CENtRE d unpaysvoironnaisdont nousdevonsassurerl indépendanceparunepolitiqueambitieusevalorisantsesatouts. nousrefusonslaperspectived êtreabsorbésparl agglomérationgrenobloise,qui relégueraitlavilleaurangdecité-dortoir.nousdevonsnouerdespartenariatsavecnos voisinsdynamiquesquiaccueillentdelapopulationnouvelleetdesentreprises,àl image delaplainedebièvredontledéveloppementestpréférableàceluidumodèlegrenoblois quicumulebéton,assommoirfiscal,embouteillagesetinsécuritégalopante. NOUS REVItALISERONS LE CŒUR DE VILLE enrecréantdesespacesde stationnement, ensoutenantlescommercesetlesartisans,etenrecréantdel animation lessoirsetlesweek-end,pourpermettrenotammentàlajeunessedesedivertiretdesortir àvoiron. IL ESt INDISPENSAbLE DE PRÉSERVER LES HAMEAUX, LES ESPACES NAtURELS Et RURAUX quisontsituésenpériphériedelaville,carilsfontpartieintégrantedenotre identitéetgarantissentnotrequalitédevie.lemondeagricolevoironnaisdoitêtresoutenu etrespecté,cequipasseparundialogueetlerefusdespolitiquesdeplanification défenduesparlamunicipalitésortante,àl imagedupaen. YoUCeF AiFA AnCien CoMMerÇAnt Dialogue et confiance «Les Voironnais ont besoin de renouer un lien de confiance et de proximité avec leurs élus. Cela passe d abord par de la franchise! Le Maire ne respecte pas les citoyens lorsqu il leur dit «oui» mais qu il ne parvient pas ensuite à tenir sa parole. Témoigner du respect à ses administrés, c est d abord savoir leur dire la vérité et leur accorder une écoute attentive, pas une écoute de façade. Le courage de décider implique de savoir dire «non», mais de le faire le cas échéant en toute transparence, sans fuir ses responsabilités. Je fais confiance à Julien POLAT pour tenir sa parole.» FrAnK MArion ingénieur CoMMerCiAl Défendre l agriculture «J ai fait le choix il y a quelques années de m installer rue du Château, à Voiron, car j y retrouve le calme de la campagne et le charme de la ruralité. Plusieurs exploitations agricoles sont situées à proximité de mon domicile, et j ai noué des liens précieux avec des personnes qui les entretiennent. Les agriculteurs Voironnais incarnent une frange essentielle de l identité Voironnaise, ils protègent une partie de notre terroir local, ils façonnent les paysages que nous aimons et défendent fièrement leur travail. Mais leur survie est aujourd hui menacée par des projets d extension de zones commerciales ou des projets publics, et il faudra les protéger si nous souhaitons que Voiron reste comme nous l aimons : une ville à la campagne.» MiChel MArCoZ, AnCien ConSeiller MUniCiPAl Protégeons nos hameaux! «Les hameaux de Voiron, souvent très recherchés pour leur tranquillité, ne peuvent pas devenir des quartiers résidentiels car ils ne peuvent offrir aux nouveaux habitants les mêmes services qu un centre-ville. Si le calme, les couleurs des prés et les chants des merles ou tourterelles ont leurs côtés positifs, leur accessibilité par des routes étroites et le manteau blanc dont ils sont les premiers servis ne doivent pas être source de mécontentement. Ces familles implantées depuis des générations sur ce périmètre rural ne sont pas toujours comprises par certains qui ne supportent pas le chant du coq, la cheminée qui fume ou le silo qui sent. Ces hameaux doivent être protégés. Leur extension doit être limitée et pour celles et ceux qui s y implantent une prise en compte de leurs spécificités s impose.»

4 JeAn GUeYDon CheF D entreprise retraité Renouer avec l attractivité du Pays Voironnais «Voiron et le Pays Voironnais disposent d atouts fantastiques pour des entreprises qui souhaitent s y développer. Mais le monde a changé, les grandes entreprises s installent désormais dans le territoire où les meilleures conditions d implantation leur sont offertes, et elles ont l embarras du choix Il faut redynamiser nos zones d activité, mieux dialoguer avec les entreprises pour mieux répondre à leurs besoins, et surtout être beaucoup plus réactifs que nos élus locaux le sont actuellement.» PrioritÉ 1 Soutenir les entreprises, les commerces et les artisans, pour combattre la crise et redynamiser l emploi à Voiron Lechômageetlepouvoird achatsontune préoccupationgénérale,particulièrement depuisquenotrepaysestengluédansune criseéconomiqueetsocialedontilne parvientpasàsortir.mais à l échelle locale également, des actions doivent être mises en œuvre pour créer des emplois et essayer d amortir les effets les plus violents de la crise. Depuisplusde10ans,lacompétence «Économie»estconfiéeauPays Voironnais,àquiilrevientdecréeretgérer leszonesd activitééconomique.ilest égalementchargéd accueilliret d accompagnerlesentreprisesduterritoire. LemairesortantdeVoironassumela fonctionde1 er vice-présidentdupays VoironnaischargéduDéveloppement économiquedepuis2008 :ilestdoncbien responsabledutristebilanenmatière d emploi,d installationd entreprisesenpays Voironnais,etdefiscalitéimposéeàces dernières(rappelonsqueladécisionaété priseen2012d augmenterlacotisation FoncièredesEntreprisesjusqu à500 %)! nous défendons une conviction forte : seules les entreprises peuvent permettre de créer des emplois stables et pérennes, car elles sont les seules à générer de la richesse. C estunconstatsimpleet probablementbasique,maisilmérited être établicarilneparaîtpaspartagépartoutle monde :depuismaintenantdesmois,les élusdelamajoritémunicipaleneparlent d emploiqu autraversd emploisaidés oud unepartieréservéesurlesmarchés publics,c est-à-dired emploisprécaires directementsupportésparles contribuables. il faut donc aménager des conditions favorables à l accueil de nouvelles entreprises, de commerces et d artisans en Pays voironnais, et soutenir celles et ceux déjà présents sur le territoire. ChriStiAn leblanc, ArtiSAn PloMbier ChAUFFAGiSte Défendre les artisans «Les artisans sont un maillon essentiel de l économie locale, et ils sont les premiers employeurs du pays. Il devient cependant difficile pour eux de s installer à Voiron, alors que les besoins existent. Il faut également aider les jeunes qui le souhaitent à se former pour les métiers d artisanat qui recrutent. Les difficultés de stationnement et de circulation n arrangent évidemment rien pour notre activité professionnelle et les déplacements de nos clients.» GhiSlAine FAvre, SAlAriÉe Simplifier les dispositifs «Personne ne peut honnêtement dire que rien n est fait pour ceux qui recherchent un emploi. Mais la jungle des dispositifs est tellement difficile à comprendre que le premier parcours du combattant consiste à trouver l interlocuteur susceptible de vous répondre, et à identifier les organismes qui peuvent s adresser à vous. Sur le fond, le défi demeure de toutes façons d attirer les entreprises. S il n y a pas d emploi à pourvoir localement, tous les conseillers pôle emploi de la terre n y changeront rien!» VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

5 LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Le chiffre NOS ENgAgEMENtS MIEUX ACCUEILLIR LES ENtREPRENEURS, ARtISANS Et COMMERçANtS qui souhaitents installeràvoironetêtreaccompagnésdanslaréalisationdeleurprojet.ceux quisontdéjàprésentsdoiventégalementtrouveruneoreilleattentivepourlesaiderà surmonterd éventuellesdifficultés.cesdernièresannées,nosgrandeszonesd activitése sontpeudéveloppéescomparativementàcellesdenosvoisins(danslabièvrenotamment). ilfautdavantaged énergie,d enthousiasmeetd écoutepourceuxquicréentdel emploietde lavaleurajoutée. EN CONtREPARtIE D AIDES CONSENtIES AUX ENtREPRISES pourfavoriserleur installationenpaysvoironnais,desexigencesdoiventêtredemandées :emploisd étépour desjeunesvoironnais,postesd apprentissageenalternancepourdesétudiants ES DISPOSItIfS DE REtOUR à L EMPLOI DOIVENt être SIMPLIfIÉS pourplusde lisibilitéetd efficacité.al heureactuelle,lenombred interlocuteursetdedispositifsesttrop important,aupointquepluspersonnenesaitvéritablementàquoiilpeutprétendre! Le«trop»estl ennemidu«bien».ilfautsimplifierlesdispositifsd aideauxdemandeurs d emploi,pouruneefficacitéretrouvée. nosautres PROPOSItIONS ASSUrer ànos ENTREPRISES unevisibilité fiscale,enn augmentant paslesimpôtsprélevéspar lavilleoulepays Voironnaissurlesactivités économiques. Nousrefuseronspar exemple devoterune haussedelacfe! recourir PRIORITAIREMENT auxentreprises, aux commercesetartisans locauxpourlesbesoins delacollectivité,dans lerespectdesrègles imposées. SoUtenir LES COMMERçANTS dont l activitéseraitimpactée pardestravauxetqui subiraientdecefaitune baissedeleurchiffre d affaires. FACiliter LERAMASSAGE descartonsetencombrants pourlescommerçantsen centre-ville,afindetenir comptedescontraintes deceuxquinepeuventpas lesstockerdansdes petitesboutiques. renforcer LESPARTENARIATS etleséchangesentre lacollectivité,lesunions économiques(unirv, VoironCommerces ) etleschambres consulaires(chambrede Commerceetd Industrie, ChambredeMétierset del Artisanat,Chambre d Agriculture) % de chômage à voiron entre mars 2008 et septembre 2013, soit 825 nouveaux demandeurs d emploi, etune augmentationdeuxfois supérieureàlamoyenne nationale!(sourcemairie). Des dizaines d entreprises du territoire ont été liquidées enl espacedesix ans,sansimplantation significativeencontrepartie. 4 M ontétéengagés pourleseulsauvetagedes papeteries «Vertaris»,pour aboutiràuneliquidation prévisible:combiendepme etd emploisauraientpuêtre sauvésavecunetelle somme? Chute de 28,5 % du nombre d offres d emploi recueilliesparpôleemploiau premiersemestre emplois privés ont été détruits surleterritoire dupaysvoironnaisentre 2008et 2012.(Sourcemairie). Seulement 31 % des voironnais sedéclarent satisfaitsdel action municipaleenmatière d emploid aprèsl enquête réaliséeparlavilleen novembre 2012!

6 PrioritÉ 2 ZooM SUr faciliter le stationnement et les circulations, pour une ville accessible et oxygénée L OPPORtUNItÉ D AMÉNAgEMENt DU terrain DE L EX-SERNAM Situé à proximité immédiate du cœur de ville, le terrain de l ex- SERNAM, d une surface de m² appartenant à Réseau Ferré de France, constitue l opportunité unique de réaliser rapidement, et à moindre frais, des espaces de stationnement pour répondre aux besoins qui se manifestent en centre-ville. Le projet porté en catimini par l actuelle majorité (dont un immeuble de cinq étages en bordure de l avenue des Frères Tardy et des commerces sous l égide de l économie sociale et solidaire) sera malheureusement une catastrophe pour les commerçants situés à proximité et les riverains. C est pourquoi nous avons déposé un recours à son encontre devant le tribunal administratif. Stationner en centre-ville à voiron devient un véritable calvaire, et les conditions de circulation en ville ne cessent de se dégrader. C estlaréalitéàlaquellesont confrontéslesvoironnaisauquotidien,ainsi quelesvisiteursdepassage.lebaromètre municipalcommandérécemmentparla municipalitéps/pc/verts(etfinancéavec nosimpôts)révèlesanssurprisequele stationnement estlapremièrepréoccupation desvoironnais.alaquestion «Qu'est-cequi manqueleplusàvoiron?»,22 %des réponsesspontanéesdecebaromètre concernentlestationnement,etplusde 61 %desvoironnaissedéclarentinsatisfaits del actiondelamunicipalitéenlamatière. AlorsqueplusdehuitVoironnaissurdix possèdentaumoinsunevoiture(source INSEE),lenombredeplacesde stationnementdisponiblesencentre-ville n acessédeseréduire.depuis 2009, ce sont presque 100 places en cœur de ville qui ont été supprimées sans compensation! Conséquencedecettepolitiqueautiste évidemmentteintéedel empreintedes écologisteslesplusdoctrinaires :mêmeen dehorsdesheuresdepointeoudesjours demarché,stationneràvoironestdevenu uncalvairequotidienpourles automobilistes.lecentre-villeestasphyxié parlesvéhiculesquitournentennetrouvant pasdeplacepoursegarer,cequirenforce lesdifficultésdecirculationainsiquela pollutionatmosphérique.le centre-ville perd en attractivité, au profit des zones commerciales périphériques de l agglomération Grenobloise, et les commerces voironnais de proximité s éteignent peu à peu. JeSSiCA FortÉ ingénieur PAtriMoniAl Désengorger la ville «J appartiens à la catégorie des nombreux Voironnais qui se rendent chaque jour en voiture dans l agglomération grenobloise pour des raisons professionnelles. Depuis quelques années, je constate que les conditions de circulation et de stationnement à Voiron se sont considérablement dégradées. Je me retrouve quasi-systématiquement dans les embouteillages à l entrée de Voiron et le stationnement en centre-ville, lieu où je réside, est une véritable galère compte tenu des places supprimées au fil des mois.» rosanna MAZZilli infirmière libérale, CADre De SAntÉ Les professionnels en difficulté «En tant que professionnelle de santé, je suis amenée à me déplacer régulièrement dans Voiron pour aller à la rencontre des patients. La suppression d une centaine de places en cœur de ville pénalise notre activité, et nous prenons retard sur retard dans nos rendez-vous. C est un problème qui porte atteinte à la qualité de travail et de vie à Voiron, et le résoudre doit être une priorité des prochaines années.» Corinne Servotte CoMMerÇAnte CheF De CUiSine Les commerçants en danger «Les difficultés de stationnement en centre-ville sont incontestablement un sujet de discussions récurrent de nos clients et des riverains. Beaucoup de commerces ont déjà baissé le rideau car la clientèle délaisse Voiron où elle ne peut plus stationner. Il faut agir vite et fort, sinon ce sera la mort du centre-ville et du commerce de proximité.» VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

7 ParkinGdescéLestinsÀLyon Un exemple à ÉtUDier? Par le passé, certaines hypothèses de réalisation d un parking souterrain en centre-ville de Voiron ont buté sur des considérations techniques. De nouvelles méthodes de construction permettent cependant de rouvrir le débat, à l image du «parking des Célestins» à Lyon. Les parkings souterrains de ce type, construits en «spirale», ont été développés en permettant une édification plus rapide et moins coûteuse que les ouvrages traditionnels. En gérant les problèmes techniques liés à l eau, ils permettent de rendre l espace de surface exploitable pour des aménagements d embellissement et de confort. Nous souhaitons étudier la faisabilité technique et financière d une telle hypothèse, ainsi que les partenariats envisageables, sous l égide du Pays Voironnais, afin d offrir une solution de stationnement à long terme en cœur de ville. NOS ENgAgEMENtS ZooM SUr DÉSENgORgER LA VILLE AUX HEURES DE POINtE : lecontournementroutierdevoiron doitêtreréalisé,etlagratuitédel autorouteentregrenobleetvoirondoitêtrenégociée. RECRÉER RAPIDEMENt DU StAtIONNEMENt EN CENtRE VILLE : nousproposonsque leterraindel ex-sernam(àcôtédelagaresncf)soitaménagéenespacesde stationnementquiserontutilesàceuxquisouhaitentserendreàvoironpourconsommer danslescommercesdeproximité. NOUS LANCERONS DES ÉtUDES POUR LA RÉALISAtION D UN PARkINg SOUtERRAIN conséquentaucœurducentre-ville,afinderésoudrelesdifficultésde stationnementàlongtermeetpermettrederendredelasurfacesurl notamment, pourcréerdesespacesdepromenadeetdedétente.pourenvisagersereinementl avenir c estunesolutiontechniquementpossiblequidoitêtreexplorée,caràl exceptionduterrain del ex-sernam,lesespacesdisponiblesencœurdevillepourrecréerdustationnement sontaujourd huiinexistants. LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Le chiffre 94 places de stationnement ont été supprimées dansle cadredel opérationcœurde villeet400autresseront suppriméesdansl avenir, dufaitdeschoixdel actuelle majorité: placesauparking Bazin(parkingdumarché) placessurlesite «Rossignol» - 60 placesàl angledela ruef.mitterrand etdubdf.roosevelt - 45 placesauparking destisserands - 25 placesaucentre culturelmillepas. nosautres PROPOSItIONS DÉneiGer DEMANIèRE EFFICACE lesvoieset espacespublicspour permettredecirculeret d accéderauxcommerces entoutesécurité.voironne peutpasdemeurerlarisée desesvoisinsenlamatière! envisager LA GRATUITÉDES TRANSPORTSPUBLICS pournosainés,et ponctuellementlesdemijournéesdemarché. MoDiFier LESRèGLES DUPLU relativesà l obligationdecréationde placesdestationnement danslesnouvelles opérationsdeconstructions (actuellementde1,2places parlogementet0,8par logementsocial).onne peutpascontinuerà aggraverlestationnement chaquefoisqu unlogement estconstruitàvoiron. AMÉliorer L ACCESSIBILITÉdesvoies etbâtimentspublicspour mieuxtenircomptedes difficultésquotidiennes rencontréesparles personnesàmobilité réduite.l augmentation dunombredeplacesde stationnementpermettra parexempledemultiplier cellesréservéesàcepublic, pourquilesdéplacements nesontpasfaciles. la ville ne respectera pas la loi quiluiimposed êtreaux normesd accessibilitépour lespersonnesàmobilité réduiteen2015surlesvoiries etdanslesbâtiments recevantdupublic. le maire a choisi de renoncer au droit de priorité dontil disposepourl acquisition duterraindel ex-sernam, auprofitd unaménageur privé,alorsquecetteparcelle permettraitlaréalisationde placesdestationnementà proximitéimmédiatedu centre-ville. le projet de fin de contournement routier demeureàl étatdeprojet lointain.

8 ZooM SUr PrioritÉ 3 Rétablir notre sécurité, et aménager un cadre de vie propre et agréable l AUGMentAtion De la DÉlinQUAnCe à voiron l année 2012 (chiffres les plus récents à notre disposition) a donné lieu à une forte augmentation de l insécurité par rapport à 2011, dans les secteurs suivants : volsavecviolence :+22 % violencesvolontaires :+19 % volsdedeuxroues :+75 % dégradations :+22 % cambriolages :+ 60% sur le seul mois de décembre. *Source : Chiffres officiels communiqués par la mairie de Voiron la sécurité est la première des libertés. C estaussiuneconditionindispensable àlaqualitédeviedansunevilledetaille moyennetellequevoiron.larubriquedes faitsdiversdanslapresselocalele démontrepourtant :ladélinquancefrappe danslescommerces,encentre-villeetdans certainsquartiersdevoiron.les années 2012et 2013ontdonnélieuàune augmentationconsidérabledunombrede certainescatégoriesdedélitsgraves. il n y a aucune raison valable à faire preuve de laxisme avec les coupables de dégradations, de vols, d actes d incivilité ou de délinquance. Lafermetén exclutpas ledialogue,maiselledoits exercerdansle cadred unecoopérationétroiteentrele Maireetlesélusmunicipaux,laPolice Municipale,lesagentsdédiésàla préventionenville,etlapolicenationale. DenombreuxVoironnaissontvictimesde cambriolages,d actesdeviolenceenville, oudedégradationsquiportentatteinteàla qualitéducadredevieauquelchaque citoyenestendroitdeprétendre.c est inacceptable.il importe de renouer avec une volonté municipale farouchement exprimée pour assurer la sécurité des voironnais, et décidée à y consacrer les moyens nécessaires. Parailleurs,enpleincœurdeVoiron, plusieurssecteursmalentretenus,sales oumaléclairés,deviennentdifficilement fréquentablesdèslanuittombée.ils agit pourtantd espacesquipourraientêtre accueillantsdansd autrescirconstances, situésàproximitéimmédiatedel église Saint-Bruno,dumuséeMainssieux oudelagaresncf,parexemple. lydia MoGore, CoMMerÇAnte Réagir vite! «En tant que commerçante, je suis bien placée pour témoigner du climat insupportable de travail auquel nous devons faire face. Les cambriolages et les attaques nous obligent à travailler dans la peur, les assurances ne veulent plus nous couvrir, ou leurs tarifs augmentent fortement. L insécurité qui s est accrue au cours des derniers mois n arrange rien à un contexte économique déjà difficile. Gagner sa vie dans ces conditions devient compliqué.» brigitte PAriS, MÉDeCin Renouer avec un discours clair «Médecin à Voiron depuis 26 ans, j appartiens à la catégorie de ceux qui finissent souvent leur travail tard le soir. À la nuit tombée, comme beaucoup, je ne me sens pas en sécurité en ville. Ce n était pas le cas dans le passé, et à l évidence la situation ne s arrange pas. Je souhaite une nouvelle équipe municipale qui ne conteste pas cette réalité, et qui aura un discours ferme et clair pour lutter contre la délinquance. De plus des tags jonchent les murs, et les patients disent souvent que la ville est nettement moins bien entretenue.» AlAin blancaneaux DentiSte retraité Une écologie responsable «Il est nécessaire, à Voiron, de promouvoir une écologie réaliste et responsable, qui soit compatible avec notre époque, l économie et notre mode de vie. J ai toujours milité pour le Développement Durable, et je continuerai de le défendre. Mais je ne suis pas un «Khmer Vert», et des actes concrets au quotidien seraient préférables à toutes les mesures destinées à bannir la voiture de la ville qui font que Voiron régresse et se meurt.» VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

9 JÉrôMe robert, SYnDiCAliSte PoliCier Renforcer les effectifs «Comparativement aux communes de même catégorie, Voiron est largement sous-dotée en effectifs de Police Municipale. Alors que la situation se dégrade, les effectifs du Commissariat de Police Nationale diminuent eux aussi. On ne peut pas assurer la sécurité sans Hommes pour la faire respecter, et des outils modernes comme la vidéoprotection doivent être développés pour les y aider.» LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Le chiffre NOS ENgAgEMENtS LA VIDÉO-PROtECtION DOIt être DÉPLOYÉE AVEC VOLONtARISME encentre-ville etdansleslieuxrégulièrementtouchéspardesactesd incivilitéoudedélinquance. contrairementàlamajoritémunicipalesortanteauseindelaquellesiègentdesdétracteurs virulentsdelavidéo-protection,l ensembledesacteursdevoiron2014soutientsans ambiguïtél installationdecaméraspourfavoriserlasécuritédesvoironnais. LES EffECtIfS DE LA POLICE MUNICIPALE DOIVENt être RENfORCÉS! Àl heure actuelle,lenombred agentsdédiésàlaverbalisationdustationnementestplusimportant quelenombred agentsquiassurentlasécuritédesvoironnais.laprésencesurleterrain doitêtreassuréepardesagentssupplémentaires. CERtAINS SECtEURS DE LA VILLE DOIVENt être MIEUX ÉCLAIRÉS entretenusetmis envaleur,afindesupprimerceuxquisontpropicesàl insécuritéenvillepourlesfemmes,les personnesâgées,lesenfantsetlesvoironnaislesplusfragiles. nosautres PROPOSItIONS engager UNVASTE PLANDERÉNOVATION de l Habitatdéjàexistant,au traversnotammentdu renforcementdel isolation etd unemodernisationdes énergies.ilestpossiblede fairedeséconomies importantestouten respectantmieux l environnement.l argent investipourmoderniserun logementpeutêtrerécupéré intégralementen5à7ans parl allégementdesfactures d électricité!c estaussiun bonmoyendecréerde l emploilocalnon délocalisable.rappelonsnousqueplusde860 logementssont actuellementvacantsà Voiron,etqueles moderniserseraitpeut-être préférableàenconstruire desnouveaux recréer DESESPACES VERTSenville,notamment surlesitedesfriches «Rossignol»oùilsdevront êtreprévusengrand nombre,etrevégétaliser lecœurdeville(arbres, espacesfleuris ). ÉtUDier UNE OPTIMISATIONpossible deseffectifsdesagents chargésdufleurissement etdelapropretéurbaine, etcréerunservice d effacementdestags. ACCoMPAGner FINANCIèREMENT les commercesquisouhaitent s équiperenmatérielde protection(caméras-vidéo, rideauxmétalliques )à traverslacréationd une subventionspécifiqueselon desmodalitésàdéfinir, commecelaestdéjà développéàgrenoblepar exemple. Se MobiliSer FORTEMENTpourendiguer ladiminutiondeseffectifs ducommissariatdevoiron (-9agentsentre 2013 et 2014). Par12 voix contre 14, lamajoritén a pasapprouvéleprojetde vidéo-protection(votégrâce àl opposition)quiaparla suiteétépromisaux Voironnaispourlemoisde novembre 2013,maisqui n a toujours pas vu le jour en février 2014! LecommissariatdeVoiron entamel année2014avec 9 agents de police de moins qu audébut del annéeprécédente(4 agentstitulaireset5adjoints desécurité)sansquele maireousamajoriténese soientmobiliséspour endiguercettechutedes effectifs! L union des commerçants a été contrainte des attacher lesservicesd unesociété privéeaumoisde décembre 2013,afinque deuxagentspuissent patrouillerenvillepourfaire delapréventionetprotéger lescommerces! L absence d entretien de certainssecteursdelaville (lelongdesarcadesoule passagederrièrel église Saint-Brunoparexemple) engendreunedégradation ducadredevie.comptezles jardinièresquiserventde poubelleouderéceptacleaux déjectionscanines!

10 MiChAel De JAhAM, CADre ADMiniStrAtiF, AnCien vice-président DU SAMU SoCiAl De Grenoble Remettre l humain au cœur de nos politiques «On ne peut pas conduire de politique de solidarité sans placer l humain au cœur de toutes nos préoccupations. Notre société est souvent très dure pour ceux qui sont victimes d accidents de la vie, et la solidarité est notre devoir. Pendant plus de 10 ans chef d'équipe bénévole au SAMU Social de Grenoble, je sais que personne n'est à l'abri de la précarité. Mais la solidarité ne signifie pas l assistanat. Si la collectivité doit garantir les conditions de la dignité humaine, elle doit avant tout aider ceux qui sont prêts à consentir les efforts nécessaires. Chaque citoyen doit ainsi pouvoir être accompagné en fonction de son mérite et de ses différences, certainement pas en fonction de ses origines.» PrioritÉ 4 Solidaires pour grandir, s épanouir, bien vieillir la solidarité est une vertu essentielle de la vie en société, et nul ne peut en revendiquer le monopole. Alorsquela Francetraversedepuisdesannéesunecrise particulièrementéprouvantepournombre deceuxquinousentourent,nousavons ledevoird êtreattentifsauxplusfragiles, etàceuxquisontfrappéspardesaccidents delavie. la solidarité ne soit cependant pas être confondue avec l assistanat. Ets ilestutile quelasociétésemobilisepour accompagnerceuxquienontbesoinvers leretouràl autonomie,personnenedoit pouvoirenabuserpourvivreauxdépens deceuxquitravaillentetpaientdesimpôts : n oublionspasquetouteslesaides ZooM SUr redistribuéesparlescollectivitéssontle fruitdeseffortsconsentispard autres! la ville doit également veiller à ce que chaque génération puisse s épanouir dans les meilleures conditions. Lestrès jeunesenfantsdoiventpouvoirêtre accueilliscommelesouhaitentleursparents, lajeunessedoitpouvoirs éduqueret accédersereinementàl autonomiedel âge adulte.nosaînésdoiventrecueillirune attentiontouteparticulière carilssontplus fragilesettouteslesfamillessont concernéesparlesproblèmesliésaugrand âge.lacréationd unlienintergénérationnel fortdoitpouvoirpermettredeconcilier l énergiedelajeunesseetlaforcede l expérience. OUI à LA SOLIDARItÉ, MAIS NON à L ASSIStANAt : APPLIqUER LA LOgIqUE DES DROItS Et DES DEVOIRS Personnenedoitjamaisoublierquelorsquelacollectivitéaideunepersonneen difficultétemporaireoudurable,l argentredistribuéesttoujourslefruitdesimpôts descontribuablesquitravaillentetconsententdessacrificespours enacquitter. UnesociéténepeutfonctionnerdurablementavecdesDroitsquesiilyadesDevoirs. LesaidesdelavilledoiventpouvoirêtreadosséesàunservicerenduauxVoironnais enretour.nousproposonsainsiquelesaidessocialesdelavillesoientconditionnées àquelquesheuresdeserviced intérêtgénéralencontrepartie :aideauxdevoirsdes jeunesenfantsaprèslesheuresd école,accompagnementdepersonnesâgéesdans leurspetitsachatsauprèsdescommerces,aideàl effacementdestagssurlesmurs delaville,aideàl arrachagedesmauvaisesherbesquiprolifèrentaprèsl interdiction d usagedespesticides,etc Toutlemondepeutcontribuerselonsesfacultésetsa situation.c estaussilemoyenderappelerquechacunpeuttoujoursêtreutileàautrui lorsquel exclusionsocialeconduitàfaireperdrel estimedesoi. AlYne Motte, vice-présidente DU PAYS voironnais, ConSeillère MUniCiPAle Passer des discours à l action «Les Voironnais sont lassés des grands discours, et nous avons aujourd hui besoin d actes concrets. La municipalité sortante a beaucoup parlé de «social», mais beaucoup de situations nous montrent que le nombre de gens délaissés n a pas diminué! En ce qui concerne nos aînés particulièrement, nombre d entre eux sont dans des situations très précaires et sont complètement ignorés. Nous considérons que permettre de bien vieillir à Voiron doit être une priorité. Il faut respecter ceux qui ont construit la ville dans laquelle nous vivons aujourd hui.» VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

11 NOS ENgAgEMENtS IL NE DOIt PAS Y AVOIR DE DROIt SANS DEVOIR. ainsi,touteaideapportéeparlaville devraêtreassortied unecontrepartie,parunservicerenduàlacollectivité.chacunpeut toujoursêtreutileàautrui,enfonctiondesescompétencesetdesescentresd intérêt.ilest normalquelesaidespubliquessoientconditionnéesàunserviceenretour. DANS LES ANNÉES à VENIR L ENJEU DU VIEILLISSEMENt DE LA POPULAtION sera absolumentessentiel.nousdevonsaccompagnernosaînéspourleurpermettrede«bien vieillir»àvoiron.celasupposeunaccompagnementpersonnalisédessituationsdifficiles,et unrenforcementdel offred hébergementetdesservicesadaptés,quisontinsuffisants.pour cefaire,unadjointseraexclusivementconsacréàcetenjeu. IL faut AIDER LES JEUNES àfinancerleurpermisdeconduire carc estsouventla conditionnécessaireàlamobilitéetàl obtentiond unemploi.demême,autraversd un «contratmunicipalétudiant»lavillepourraitaccompagnerceuxquiontbesoind êtreaidés danslefinancementd uneformation.parcequecesontdesinvestissementsutileset pérennesquipermettentl autonomie,lavillepourraaccompagnerfinancièrementles demandeursenéchangedequelquesheuresdeservicesrendus :aideauxdevoirsdesjeunes écoliers,accompagnementdepersonnesâgées,participationàlapropretépublique nosautres PROPOSItIONS AUGMenter L OFFRE D ACCUEILpourlapetite enfanceencréant notammentdenouvelles placesdecrèchesetde halte-garderieen concertationavecles parentsafinquechaque famillepuissetrouverune solutionadaptée. DÉveloPPer DES LOGEMENTSPRIVÉSde type«sénioriales»pour répondreàdesbesoins spécifiquesliésàl âge. Assurerenparallèleun accompagnementdes personnesâgéesrecensées commevivantseulesquien ChoKri badreddine, ProFeSSionnel De l ÉDUCAtion La jeunesse, notre avenir «La jeunesse incarne l avenir de Voiron. Il est donc nécessaire de lui offrir les meilleures conditions d éducation, d épanouissement et de divertissement. Une société qui n accorde pas d attention à sa jeunesse est une société qui se meurt. Père de 4 enfants en bas âge, j ai mesuré les conséquences délicates de la mauvaise décision qui a consisté à adopter la réforme des rythmes scolaires dans la précipitation et sans concertation pour des raisons idéologiques et politiques. Il faut agir avec davantage de réflexion, de prudence, et surtout de dialogue. Un partenariat constructif entre la ville, les familles et les acteurs de l éducation est la clé de la réussite.» 1 fontlademande,etlutter contreleurisolement. DÉveloPPer LES SERVICES quipermettentde favoriserlemaintienà domicile :Téléalarmeencas d urgence,portagederepas àdomicile Nous souhaitonsaussimettreen œuvredespetitsgestes concretsquifavorisentles rencontresetleséchanges : colisdenoëloffertsaux aînésetconfectionnéspar lescommerceslocaux,repas defêtepourlesaînés DÉveloPPer UNE STRUCTURED ACCUEILde jourdestinéeàaccueillirles personnesdépendantes poursoulagerlesfamilles. FAvoriSer L ACCESSION àlapropriétépourceux quitravaillentavecdes salairesmodestes,carceux quiaccomplissentdes effortsdoiventêtreaidésà acheterleurlogement, plutôtquedepayertoute leurvieunloyerparfois élevé. APPliQUer LESERVICE MINIMUMD ACCUEILdans lesécolesdelavillepour donnerunesolutionde gardeauxparentslesjours degrève. LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Le chiffre 0 place en crèche créée en l espace de 6 ans malgré l engagementprisparle Mairesortantdurantla campagnede2008.dece fait,seuls62 % des besoins sont satisfaits! (source:dldu7 juin2013) Diminution des subventions attribuées aufoyerlogementpierre Blancheetàl EHPADLa Tourmaline,engendrantune augmentationdesloyerspour lesrésidentsetlesfamilles. Mise en place de la réforme des rythmes scolaires dèslarentrée deseptembre 2013,dans la précipitation et sans réelle concertation avecles famillesetlesacteurs del éducation, occasionnant des dépenses supplémentaires d un montant de cetteannée. Fermeture partielle de 3 centres de loisirs de proximité : Mosaïque,René PayotetJulesFerry. Suppression de 2 postes permanentsd animateurs jeunesse,remplacéspardes emploisaidésplusprécaires. où est la priorité affichée pour l Éducation?

12 PrioritÉ 5 Une gestion exemplaire, sans augmenter les impôts, pour investir sereinement dans l avenir Lesimpôtslocaux,Taxed HabitationetTaxe Foncière,s ajoutentdouloureusementàla longuelistedesimpôtsdiversdéjà supportésparlesménages,ainsiqu aux taxesnouvellesausujetdesquellesl Etat semblefairepreuved uneimaginationsans borne. les élus de la majorité municipale appliquent à la lettre la politique fiscale des dirigeants nationaux qu ils soutiennent ; personne n y échappe, pas même les classes moyennes ou les retraités modestes! Leniveaudefiscalitéimposéaux contribuablesdevientinsupportable,au pointqu onenfinitparsedemandersiles élusquivotentcesimpôtsontencore conscienceque les contribuables doivent s en acquitter par le fruit de leur travail! AVoiron,lemalaisefiscalportebienson nompuisqu enl espacede6ans,lataxe d Habitationaaugmentédeplusde17 %,la taxefoncièreaaugmentédeplusde22 %, etunetaxesupplémentairequis appliqueà touslesménagesaétévotéeparlepays Voironnaisen2010.Globalement, les recettes fiscales de la ville ont augmenté de 19 % depuis 2009, alors que le nombre d habitants (donc de contribuables) a diminué fortement (-821 habitants). Ceci sanscompterlapressionfiscalequi s appliqueaussisurlescommerceset entreprisesdeproximité,avecuneexplosion delacotisationfoncièredesentreprises prélevéeparlepaysvoironnaisqui atteignaitjusqu à500 %l annéedernière! Pour nous, les choses sont claires : cette situation ne peut plus durer! nous avons besoin de renouer avec une responsabilité ferme dans la gestion de l argent public, une vigilance de tous les instants, et la conviction que les ressources d une ville doivent être gérées avec le même bon-sens que celles d une famille! Unegestionplusrespectueusedel argent desvoironnaisestpossible.c estpourla mettreenœuvrequenousnousmobilisons. YveS AllArDin, ConSeiller MUniCiPAl Assainir les finances «J'ai été élu pour la première fois à Voiron en Adjoint au maire Philippe Vial pendant deux mandats en parallèle d'une carrière professionnelle dans le secteur bancaire, j'ai été un témoin privilégié de la dégradation financière de la ville depuis 6 ans. Les charges de fonctionnement ont considérablement augmenté alors que dans le même temps l'investissement diminuait de près de la moitié. En renouant avec une attention de tous les instants il sera possible de faire des économies sans dégrader la qualité du service public tout en investissant davantage pour préparer l'avenir.» MArtine ChASSon, retraitée Halte aux hausses d impôts «Contrairement à leur engagement électoral de 2008, le maire sortant et sa majorité ont voté une hausse des impôts pendant leur mandat. Compte tenu de la situation économique du pays et du pouvoir d achat des Voironnais en berne, c est absolument inacceptable. Je n envisage pas un seul instant de prendre part à une politique de la ville qui déciderait d augmenter les impôts. Trop c est trop. La poche du contribuable n est pas extensible, et le matraquage fiscal a trop duré!» VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

13 ZooM SUr la MUniCiPAlitÉ SortAnte voudrait AloUrDir DAvAntAGe la PreSSion FiSCAle! L adjointdéléguéàlacitoyennetéetàl'intercommunalitédéclarait danslescolonnesdudauphinélibérédu24 novembre2010 : «J'aurais souhaité qu'on puisse aller plus loin en termes de prélèvement fiscal». Plusrécemmentencore,le3 octobre2013,c'étaitautour du1 er adjointauxfinances,des'exprimerdanslescolonnesdudl : «Des abattements [occasionnant des réductions d impôts locaux] avaient été votés dans les années quatre-vingt et n ont jamais été remis en question. Ce qui correspond à près d un million d euros de recette en moins pour la Ville. Il faudra probablement avoir un débat sur cette question dans les années à venir» LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Le chiffre NOS ENgAgEMENtS NOUS N AUgMENtERONS PAS LES IMPôtS LOCAUX, caràlavilledevoironcommeau Paysvoironnais,leslimitesdel acceptableontdéjàétélargementdépasséesenmatièrede fiscalité.nousrendronsdescomptesprécischaqueannéeàcesujet. NOUS ferons LA CHASSE AUX gaspillages duquotidienquiconstituentunesource d économieconsidérablepourlaville.lesvoironnaissontendroitd exigerdescomptessur lamanièredontestgérélefruitdeleursimpôts.unexamenattentifdubudgetrévèlede nombreusesdépensesinutilesousuperfluesquipeuventdisparaitrentsansdégraderla qualitéduservicepublicnilesconditionsdetravaildesagentsmunicipaux. NOUS RÉDUIRONS LES CHARgES DE fonctionnement delavilleavecunadjointqui seconsacreraessentiellementàcetenjeuprioritaire.lagestionrigoureused unbudget nécessiteuneattentionpermanente,etdoitdemeureraucœurdel actionmunicipale. nosautres PROPOSItIONS PoUrSUivre l effortde mutualisationdesservices demanièreraisonnéeafinde réaliserdeséconomies. envisager davantagede partenariatsentrelepublic etleprivéafindemobiliser denouvellesressources d investissement. PrivilÉGier les économiesd énergiepour réduirelesconsommations delaville,tantencequi concernelebâtiquele parcdevéhicules. Mettre untermeàla pratiquemenéeparla municipalitésortante consistantàvendrele patrimoinecommunalpour équilibrerlebudget,cequi conduitàl appauvrissement delacommune. AUGMenter lebudget investissementdelaville quiaétépratiquement divisépar2en6ansafin depréparersereinement l avenir. bruno SArrAt CADre De l industrie tenir compte des réalités «J achèverai bientôt une carrière professionnelle accomplie pendant 43 ans dans l entreprise, avec notamment des échanges à l international. Comme tous ceux qui sont dans cette situation, je suis souvent surpris et inquiet de voir que l argent public paraît parfois géré avec moins de rigueur que les ressources d un ménage ou d une entreprise. Le Service Public a évidemment ses spécificités, mais il est également nécessaire de nous adapter aux réalités économiques du monde qui nous entoure.» 23,43 % d augmentation de la taxe foncière et17,16 % d augmentation de la taxe d habitation, entre 2008 et 2013,auméprisdela promesseélectoraledumaire sortant. Lesbudgetsprimitifsvotés parlamajoritémunicipale entre 2009et 2014laissent apparaitre: 14 % d augmentation des dépensesdefonctionnement (lesdépensesduquotidien). 47 % de baisse des dépensesd investissement (lesnouveauxéquipements etlapréparationdel avenir). 21 % d augmentation desfraisdepersonnel. 22 % d augmentation derecettesfiscales de patrimoine vendu surla duréedumandatpour bouclerlebudgetcommunal.

14 Vie culturelle, associative, sportive et animation de la ville Lesportetlacultureconstituentlesdeux piliersdesactivitésd épanouissement,de divertissement etdeloisirsenville.voiron estrichedeplusde300associations,qui rassemblent prèsde10 000passionnés d activitésdiverses,adaptées auxpossibilités etauxcentresd intérêtdechacun. NOS ENgAgEMENtS AnDrÉ GAl ConSeiller MUniCiPAl Voiron ville sportive «Ceux qui connaissent ma passion du sport savent que je ne conçois pas mes week-end ailleurs qu autour des terrains de compétition ou de loisirs. Voiron doit pouvoir conserver la grande diversité d activités qui est proposée à ses habitants, et nous devrons accompagner les clubs pour savoir ce dont ils ont besoin à l avenir, et pour qu au moins un grand club Voironnais renoue avec le haut-niveau de compétition.» Pourtant,notrecommunen échappepasau sentimentdiffusquelespossibilitésdes y divertirsontinsuffisantes.un«microtrottoir»récemmentréaliséparledauphiné Libérélaissaitapparaîtredesattentesfortesen animations, notammentàdestinationdes jeunes,quipermettraientd éviterqueces derniersnesoient obligésdeserendreà Grenoblepourseretrouver ensoirée. LE tissu ASSOCIAtIf JOUE UN RôLE ESSENtIEL danslaviesportive,culturelleetsocialede Voiron.Lavilledoitdoncaccompagnerétroitementlesassociations, etpasseulementsurleplan financier.elledoitpouvoirlesépaulersurleplanadministratif,techniqueetjuridique. UNE grande CONCERtAtION DEVRA être ENgAgÉE aveclesclubssportifspourdéfinirles équipementsquidoiventêtreréalisésourénovésenpriorité. LA POLItIqUE CULtURELLE DE LA VILLE doitêtretournéerésolumentverslegrandpublic. Noussommespartisansd unecultureaccessibleàtous.touteslesfestivitésetanimations culturellesquiattirentlesvoironnaisserontévidemmentmaintenues. NOUS SOUHAItONS DÉVELOPPER UN COMPLEXE dedivertissementetdeloisirsquiserait portéparuninvestisseurprivéafind accueillirdesactivitésludiquesdiverses(bowling,jeux d arcade )quipourrontpermettredesedivertiràvoiron,notammentlesoir,sanssedéplacer jusqu àgrenoble,surunlieuquineporterapasatteinteàlatranquillitéduvoisinage. NOUS NE SOUHAItONS PAS faire DISPARAîtRE lesinstancesdeconcertationquiontété crééescesdernièresannées(conseildessages,conseilsdequartiers ),maisnoussouhaitons améliorerleurefficacitéenconcertationavecleursmembrespourfavoriserundialoguepermanent entrelavilleetlesadministrés. LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Des fleurons de notre patrimoine architectural et historique tombent en désuétude et se dégradent. L anciennebanquedefrance, frappéeparunimportantdégât deseauxilyaplusieursannées, n atoujourspasétéréparée!il fautluiredonneruneplacedans Voiron,toutcommelechâteau demillepasoulemusée Mainssieux voiron manque cruellement d animations en week-endet ensoiréequisoient susceptiblesdefairevivrela villeetderetenirceuxqui souhaitentsedivertir.surce plan,beaucoupd attentes, expriméesnotammentparla jeunesse,n ontpasété entendues. l essentiel des animations sportives et culturelles qui font vivre voiron sontportéespar desassociationsqu ilconvient deféliciter.parmiles manifestationsportéesparla municipalité,laplupart existaientavant2008etn ont étéquereconduites. DolorèS ZAMbon responsable ADMiniStrAtive DAnS l industrie Une culture pour tous «Passionnée de culture depuis toujours, spectatrice assidue des spectacles et animations accessibles aux Voironnais, je regrette que trop peu de monde assiste à ces représentations de qualité. Il importera dans les années à venir de diversifier l offre pour élargir les publics.» nicolas tamborini SAlAriÉ bancaire L identité de Voiron «Le dynamisme sportif et culturel de Voiron lui permet de rayonner bien audelà de son territoire. C est un élément essentiel pour conserver notre indépendance par rapport à Grenoble. Sans les associations sportives et culturelles, nous serions définitivement relégués au rang de cité dortoir!» 14 VOIRON2014 AVEC JULIEN POLAT LE PROJET

15 Nouvel hôpital, friche Rossignol, quartiers baltiss et brunetière des enjeux d avenir! NOS ENgAgEMENtS NOUS NOUS battrons ÉVIDEMMENt pourlaréalisationdunouvelhôpitalàvoironqui estunepriorité.c estuneabsoluenécessitépourlasantépublique.ilestnécessairedeporterce dossieravecuneénergieplusconvaincanteauprèsdel État.C estunenjeudeportée départementalequidoitmobiliserau-delàdenotreseulecommune.lemairesortantavait promisen2008quel hôpitalseraitréalisédanslecourantdesonmandat:iln enesttoujours rien,etnousensommesmalheureusementloin Rappelonsquedegraveserreursdelavilleet dupaysvoironnaisontconduitàl annulationdesdéclarationsd UtilitéPubliqueetduPermisde construire,etontconsidérablementaggravéleretarddéjàimportantquenoussubissons! Laqualitétechniquedudossierétabliparl administrationetsoncaractèreindispensablene peuventpasêtreremisencause,maislesélusvoironnaissontaujourd huipolitiquement incapablesdefaireensortequeleurparolesoitentendueau-delàdupaysvoironnais:c estla causepremièredecetéchec. NOUS REMEttRONS à PLAt LE PROJEt D AMÉNAgEMENt delafricherossignolquidoit êtrecomplètementredéfinidansunelogiquedevasteconcertationaveclesriverainsetles Voironnaisdansleurensemble.Ilnefautpasfairel erreurd unedensitédeconstructiontrop importantequiporteraitatteinteàlaqualitédevieàmoyenetlongterme.ilestfondamentald y développerdesespacesdeverdureetdeséquipementspublicsquidonnerontdelavieauquartier. LA REStRUCtURAtION DU grand brunetière Et DE baltiss aprisunmauvais départ.alorsque32 M doiventêtreengagésdanslesannéesàvenirsurcesdeuxquartierspar lescollectivitésetlesbailleurs,unequestionfondamentalen apasétéposée:«quesouhaitent réellementleshabitants?».ilestnécessairederediscuterd abordavecceuxquihabitentle quartierpourquecettesommeconsidérablerépondeauxvraiespriorités:favoriserl emploi, améliorerl isolationpourdiminuerleschargeslocatives,etdonnerdesgarantiessurlanonaugmentationdesloyersàl issuedestravaux.ilimporteraaussidenepasnégligerlesautres quartiersquinesontaujourd huipasconcernésparcesprojetsderestructuration:lefaton etlecolombierparexemple,nedoiventpasêtreoubliésetontégalementdroitàl amélioration deleurhabitat! UN VÉRItAbLE travail DE fond devraêtreengagésurl embellissementdecertains secteursdelavillequisontvictimesplusqued autresd unvieillissementapparentquiporte atteinteàleurimageetpénaliselaqualitédeviedeleursriverains.ilseraainsinécessaire d engagerdeséchangessoutenusavecleshabitantsetriverainsdessecteurspaviot,sermorens etruegrande,pourconvenirdeprojetsàmoyenetlongtermes. JoSette CoUtUrier ConSeillère MUniCiPAle Respecter tous nos quartiers «Dans les quartiers l écoute et la proximité au quotidien sont indispensables. Il ne suffit pas de faire des promesses au moment des élections : les élus doivent être jugés sur des résultats. À Brunetière et Baltiss, on mesure bien que les déceptions sont grandes. Nous souhaitons nous consacrer à la rénovation de ces quartiers en rouvrant un dialogue avec les habitants qui ne soit pas une parodie de concertation. Le respect est essentiel!» LE VRAI bilan DE LA MAJORItÉ PS/PC/VERtS Le chiffre rien! le dossier de nouvel hôpital est enlisé; rossignol est toujours à l état de friche; on parle beaucoup de brunetière et baltiss mais les travaux sont loin d avoir commencé! Au-delà des discours et des supposées concertations qui meublent du vide, depuis 6 ans sur le terrain rien n a bougé! hakim AMroUn ChirUrGien AU Centre hospitalier De voiron L hôpital: une priorité «En tant que chirurgien, je passe mes journées à l hôpital et bien souvent mes nuits! Je sais parfaitement les difficultés auxquelles nous sommes confrontés au quotidien, le vieillissement de l infrastructure, et les efforts fournis par l ensemble du personnel pour maintenir la qualité des soins dans ces conditions. Je connais bien Julien POLAT et nombre de ceux qui l entourent dans son équipe. J ai la conviction qu ils auraient déjà pu permettre à ce projet de voir le jour, car leur énergie et la force de leurs convictions sont remarquables. C est la raison pour laquelle je suis à leurs côtés et leur fais confiance.» 15

16 Rejoignez Julien PolAt etvoiron2014! Julien PolAt Nepasjetersurlavoiepublique ImpriméavecdesencresvégétalesparunimprimeurcertifiéImprimVert Un projet des voironnais, pour voiron! Ladémarchede«Voiron2014»aétéinitiéeaumoisde septembre 2012,soitplusde18moisavantl électionmunicipale, afindedonnerdutempsàl examendesgrandsdossiersetàla réflexionnécessaireàlaréalisationd unprojetcrédiblepour Voiron.Uncollectifs estconstitué,fondésurleconstat communqu ilétaitnécessairederedonnerdusouffleàvoiron autraversdel électionmunicipaledes23et30 mars2014. Lecollectif«Voiron2014»regroupedesVoironnaisesetdes Voironnaisdegénérations,d expériencesetdesensibilités complémentaires.l écrasantemajoritédesmembresdugroupe n aaucuneappartenancepartisaneetnesouhaitepasenavoir, mêmesicertainsd entrenousontunengagementpublicdéjà bienconnu,grâceauquelnousavonsrecueillilesoutiendes deuxprincipalesfamillespolitiquesdeladroiteetducentre quesontl UMPetl UDI. Notreprojetestlefruitdesréflexionsdetousceuxquiont acceptéd yprendrepart.autotal,cesontplusde450voironnais quil ontenrichideleursobservations,grâcenotammentàcinq réunionspubliquesquisesonttenuesaucentreculturelmille Pasennovembreetdécembre Refusanttoutepolémique,etsimplementdésireuxderassembler touteslesbonnesvolontésquisouhaitentpermettreàvoiron derayonnerdenouveaudansl avenir,notreobjectifestunique : faire gagner voiron! JesuisdiplômédeSciencesPoet del ÉcoleSupérieurede CommercedeGrenoble.Désireux deconstruiremonavenirfamilial etprofessionnelàvoironoù j habiteàproximitédugrand Angle,jesouhaiteétablirune relationdeconfiancedurableavecmesconcitoyenset jemesuisengagédanslavielocaleaveclavolontéde bâtiruneactiondansladurée. Surleplanprofessionnel,jetravailleentantqueCadre Administratifd unecommunedupaysvoironnais,en étroiterelationavecdesélusmunicipaux,pour participeraudéveloppementduterritoire.,jedispose àcetitred unesolideconnaissancedescollectivités publiques,deleursrouages,deleurfonctionnement, etdesdossiersimportantsdelavilledevoiron etdupaysvoironnais. Petit-filsdedeuxgrands-pèresmineursdefond,jesuis attachéausensdutravailetdel effort.jesouhaite défendrelalibertéd agiretd entreprendre,ainsiquela réussiteparlemérite.jecroisqu unesociétéestsaine lorsquechacunpeutyapportersacontributionetsa partderichesse,cequiconduitàencouragerun systèmedesolidaritéquivientenaideàceuxquisont danslebesoin,maisquinepermetpasqu onenprofite durablementdansunelogiqued assistanat.jesuis profondémentconvaincuquelamissiondespouvoirs publicsdoitlesconduireàintervenirpourprotégerles citoyensenluttantvigoureusementcontrel insécurité, etpourleurdonnerlesoutilsd unépanouissement personneletprofessionnel.chacundemeurepour autantprofondémentmaîtredesondestin,etnulne doittoutattendredelacollectivitésansassumerses propresresponsabilités. Jemiliteenfinpourplusdetransparenceet d exemplarité,afinderenouerunliendeconfiance entrelescitoyensetleursélus. Lereçuquivousseraadresséparlemandatairefinancier, éditéparlacnccfp,vouspermettradedéduire66 % dumontantdevotredondevosimpôtsvosimpôtsdans leslimitesfixéesparlaloi(20 %durevenuimposable). Conformémentauxdispositionsdel articlel.52-9du Codeélectoral,lemandatairefinancier,AnthonyPeres déclaréenpréfecturele8 octobre2013estseulhabilité àrecueillirdesdonsenfaveurdejulienpolatdansles limitespréciséesàl articlel.52-8ducodeélectoral, modifiéparlaloidefinancespour2006,article 5II n du30 décembre2005,reproduitci-après : ArticleL52-8ducodeélectoral :Lesdonsconsentispar une personne physique dûment identifiée pour le financementdelacampagned'unouplusieurscandidats lorsdesmêmesélectionsnepeuventexcéder4600. Les personnes morales, à l'exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financementdelacampagneélectoraled'uncandidat,ni enluiconsentantdesdonssousquelqueformequece soit,nienluifournissantdesbiens,servicesouautres avantagesdirectsouindirectsàdesprixinférieursàceux quisonthabituellementpratiqués.toutdondeplusde 150 eurosconsentiàuncandidatenvuedesacampagne doit être versé par chèque, virement, prélèvement automatiqueoucartebancaire.lemontantglobaldes donsenespècesfaitsaucandidatnepeutexcéder20 % dumontantdesdépensesautoriséeslorsquecemontant est égal ou supérieur à en application de l'article L Aucun candidat ne peut recevoir, directementouindirectement,pourquelquedépense quecesoit,descontributionsouaidesmatériellesd'un Etatétrangeroud'unepersonnemoralededroitétranger. Pardérogationaupremieralinéadel'articleL.52-1,les candidatsouleslistesdecandidatspeuventrecouriràla publicité par voie de presse pour solliciter les dons autorisés par le présent article. La publicité ne peut contenir d'autres mentions que celles propres à permettreleversementdudon. oui Je SoUtienS Julien Polat etvoiron2014! Bulletin à renvoyer à notre local de campagne : voiron avenue Dugueyt-Jouvin voiron nom :... Prénom :... adresse :... codepostal :... ville :... Mail :... tél.... Je soutiens voiron 2014 en me rendant disponible pour : Participer aux réunions Devenir correspondant de quartier Distribuer nos documents Publier mon nom sur la liste du Comité de soutien Je soutiens voiron 2014 en faisant un don de : *51,00 *34,00 *27,20 *20,40 *13,60 *6,80 *Après déduction fiscale Àl ordrede :«Anthony PERES Mandataire financier de J. POLAT» Permanence :19avenueDugueyt-Jouvin38500VOIRON voiron2014 voiron2014

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX

public communal? PRIORITÉS STÉPHANAISES LE CHOIX DE SERVICES PUBLICS MUNICIPAUX Qu est-ce que le service public communal? LE SERVICE PUBLIC COMMUNAL STÉPHANAIS RASSEMBLE L ENSEMBLE DES SER- VICES ET ACTIVITÉS MIS EN PLACE PAR LA VILLE, SOUS LA CONDUITE DU MAIRE. CERTAINES FONCTIONS

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Avenir des métiers Métiers d avenir

Avenir des métiers Métiers d avenir Résultats de l enquête croisée «Entreprises / Jeunes» de l Association Jeunesse et Entreprises Avenir des métiers Métiers d avenir Enquête réalisée avec OpinionWay, de juin à septembre 2014 auprès de 304

Plus en détail

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale

Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale Six mois d action g o u v e r n e m e n t a l e Une priorité : l e m p l o i Un cap : la croissance sociale PR EM I ER M INI ST R E Gagner la bataille pour l emploi Un nouveau contrat : le Contrat Nouvelles

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça?

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Jacques Perrat Emmanuelle Puissant Meeting CGT, 9 septembre 2013, Lyon 1 Quel est le problème : La rémunération du travail ou le coût du capital?

Plus en détail

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv)

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Signataires du manifeste du collectif Roosevelt, rassemblant plus de 110 000

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy -

Discours prononcé par Carole DELGA lors de la Conférence de presse de la Fevad : «Bilan du e-commerce en 2014» - Mardi 27 janvier 2015 à Bercy - CAROLE DELGA SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT, DE LA CONSOMMATION ET DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMERIQUE D i s c o

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC

JE SUIS SOCIALE MA PROTECTION EST-ELLE MENACÉE? UN AGENT PUBLIC JE SUIS UN AGENT PUBLIC MA PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? AGENTS PUBLICS, NOTRE PROTECTION SOCIALE EST-ELLE MENACÉE? DEVRA-T-ON SE RÉSIGNER À TOUJOURS MOINS DE SOINS? Dépassements d honoraires, franchises,

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en

Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en Relancer l investissement en France, un impératif pour la croissance. Les perspectives économiques des différents analystes prévoient une faible croissance du PIB en 2015 surement inférieur à 1%. Ce n

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire

La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire La lutte contre les CAMBRIOLAGES dans la Loire LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR LUTTER CONTRE LES CAMBRIOLAGES DANS LA LOIRE our ceux qui en sont victimes, un cambriolage est un vrai traumatisme

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural

La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural vous accompagner La MSA, un acteur qui s engage pour le monde agricole et rural www.msa.fr Qui est la MSA? Trois lettres pour dire Mutualité sociale agricole. La MSA, ce sont 17 000 hommes et femmes qui

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

SÉCURITÉ BUDGET 2016 POUVOIR D ACHAT EMBELLISSEMENT DE LA VILLE PROXIMITÉ

SÉCURITÉ BUDGET 2016 POUVOIR D ACHAT EMBELLISSEMENT DE LA VILLE PROXIMITÉ SÉCURITÉ BUDGET 2016 POUVOIR D ACHAT PROXIMITÉ EMBELLISSEMENT DE LA VILLE Chères Niçoises, Chers Niçois, ÉDITO Nous adoptons le budget 2016 de la Ville de Nice dans un contexte national difficile marqué

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012 Présentation du maire 13 novembre 2012 Mot du maire Le 23 octobre, nous adoptions les résolutions relatives à l entente de principe survenue entre les villes de Boisbriand et de Blainville, concernant

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON DELEGATION DE M. Jean Charles BRON 338 D -20080325 Soutien au développement du commerce, de l artisanat et des services de la Ville de Bordeaux. Action de promotion et de prospection d enseignes présentée

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse

Privateimmo.com. Nouveau site. Nouvelles offres... Privateimmo.com s étend sur l Hexagone! le dossier de presse le dossier de presse 1 er site de vente privée immobilière sur internet Nouveau site Nouvelles offres... s étend sur l Hexagone! Contact presse : Jean-Marc FERNANDEZ Tel : 04 72 40 09 09 E-Mail : jean-marc@privateimmo.com

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN

Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Charte de la Commune Nouvelle AUDIERNE-ESQUIBIEN Modifiée suite aux remarques des Conseils Municipaux du 8 Juillet 2015 Projet de charte élaboré par le groupe de travail composé de : Joseph Evenat, Didier

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010 COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E Orientations budgétaires 2010 Conseil Communautaire du 1 ER Mars 2010 3 - FINANCES Débat d orientations budgétaires 2010 Notre communauté, créée il y a maintenant plus

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions

9Engagements. pour vous reloger dans les meilleures conditions 9Engagements pour vous reloger dans les meilleures conditions Le projet de renouvellement urbain pour 2011-2015 va modifier profondément le site Petit Pré-Sablières Pour le Quartier Petit Pré-Sablières,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 INTERVENTION DE ROBERT ALFONSI GROUPE «GAUCHE TOULONNAISE»

CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 INTERVENTION DE ROBERT ALFONSI GROUPE «GAUCHE TOULONNAISE» CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 INTERVENTION DE ROBERT ALFONSI GROUPE «GAUCHE TOULONNAISE» Ce budget est le dernier de la mandature. Il ne marque pas d évolution notable par rapport aux précédents

Plus en détail

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014

Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 1/13 Intervention de M. Jean-Luc COMBE, Préfet du Cantal, Inauguration du nouveau bureau de poste, commune de Ydes, le 30 janvier 2014 «Seul le prononcé fait foi» (sous réserve de leur présence effective)

Plus en détail

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Juin Mars 2009 1 Sommaire Le Médiateur du crédit Sa mission Ses objectifs Ses équipes La démarche : simple et accessible à tous Les entreprises éligibles

Plus en détail

SRCI : restitution matinée de travail du 20 juin

SRCI : restitution matinée de travail du 20 juin Sénart, le 1 er juillet 2015 SRCI : restitution matinée de travail du 20 juin Rappel de la démarche Sénart a acté le refus de la proposition du Préfet de Région d extension du périmètre intercommunal actuel

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales http://www.unsa.org/_ Bagnolet, le 29 mai 2013 Aux secrétaires généraux des unions régionales Aux secrétaires généraux des unions départementales Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Olivier Finet VP déplacement - Pays Voironnais Jérôme Marcuccini Adjoint en charge des Déplacements, Stationnement, qualité de l air

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE Principes fondateurs L es communes de BAUGE, MONTPOLLIN, PONTIGNE, SAINT MARTIN D ARCE, LE VIEIL- BAUGE, sont situées au centre du canton de Baugé. Partageant un passé historique

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2015 Mémoire de l'alliance canadienne des associations étudiantes Résumé Depuis 2008, le gouvernement du Canada

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc

Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc Activité Travaux d isolation et de finitions (peinture, revêtements, plâtrerie, ) Parc PNR Monts d Ardèche 1-Dynamique du marché Caractéristiques du secteur d activité et perspectives (au niveau national)

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire SPEECH/10/196 Michel Barnier Membre de la Commission européenne chargé du Marché intérieur et des services L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

Plus en détail

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives»

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» De 14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» Mot liminaire de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER

LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER LE LOGEMENT SOCIAL À CRAN-GEVRIER «500 à 600 logements sociaux vont être construits dans notre ville entre 2014 et 2020» L édito de Pierre GEAY, Adjoint au maire chargé du Logement LE LOGEMENT, C EST NOTRE

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente.

Les Ateliers de l Epargne, une nouvelle approche financière, originale et pertinente. DOSSIER DE PRESSE Georges BILLAND Lieu dit Bouharée 35 230 ORGERES Tél : 02 99 83 46 77 Rennes, le 25 Mars 2011 Port : 06 29 23 08 32 Email : georges.billand@hotmail.fr En résumé : Les Ateliers de l Epargne,

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

CADRE FINANCIER 2014

CADRE FINANCIER 2014 CADRE FINANCIER 2014 Ce cadre financier présente les mesures budgétaires qui permettront de mettre en œuvre la vision économique et sociale de Québec solidaire lors du prochain mandat. Le résultat était

Plus en détail

VRAI-FAUX LA VÉRITÉ SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE CCI LOT-ET-GARONNE

VRAI-FAUX LA VÉRITÉ SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE CCI LOT-ET-GARONNE VRAI-FAUX LA VÉRITÉ SUR LA TAXE D APPRENTISSAGE CCI LOT-ET-GARONNE "LA TAXE D APPRENTISSAGE NE SERT PAS LE FINANCEMENT DE L APPRENTISSAGE" FAUX La vocation initiale de la taxe d apprentissage est de financer

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?»

«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Forum œcuménique Monde du travail, Yverdon 27 octobre 2012 «Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Introduction Deux questions avaient été envoyées aux participants pour préparer la discussion

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée

Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Le réseau francilien de lutte contre les précarités énergétiques Fiche Action Des Murs aux toits, dispositif d auto-réhabilitation accompagnée Territoire concerné >> Ville des Mureaux (78) Date de mise

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Cliquez sur l image pour l agrandir

Cliquez sur l image pour l agrandir Dans le détail, le principal contributeur à l évaluation globale est la qualité de réponse aux besoins. Si les Français sont particulièrement satisfaits par l accueil en mairie (57% en ont une évaluation

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail