Anaphylaxie alimentaire induite par l effort (AAIE)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anaphylaxie alimentaire induite par l effort (AAIE)"

Transcription

1 Anaphylaxie alimentaire induite par l effort (AAIE) J.Flabbée, E. Beaudouin, D.A. Moneret-Vautrin Médecine Interne Immunologie Clinique et Allergologie CHU de Nancy DU de Nutrition du sportif Faculté de Médecine Pitié-Salpétrière 11 mai 2006 Villa Majorelle Nancy

2 Définitions Anaphylaxie : Richet et Portier en 1902 : Réaction paradoxale déclenchée par la ré-exposition d un organisme immunisé à un Ag précédemment bien toléré. Hypersensibilité de type immédiat ( Ag = allergène Ac = IgE cellules effectrices : mastocytes, basophiles

3 Définitions Anaphylaxie induite par l effort (AIE) Survenue au cours ou au décours immédiat d un effort souvent intense Associe des manifestations allergiques : urticaire, angio-oedème, symptômes respiratoires,digestifs, choc anaphylactique Etiologies : alimentaires, ou autres causes (latex, médicaments ),idiopathique (Guinnepain, 1997) Anaphylaxie alimentaire induite par l effort (AAIE) Identification de certains aliments ingérés avant l effort puis effort puis apparition des symptômes Exceptionnellement l aliment est pris immédiatement après l effort (Kidd, 1979)

4 Historique Observation princeps en 1979 (Maulitz, 1979) AAIE à la crevette chez un coureur de fond Individualisation du tableau clinique (Sheffer, 1980) Multiplication des observations 3 cas de AAIE au céleri (Kidd, 1983 ) 204 publications si recherche «anaphylaxis induced-exercise» 125 publications si recherche «anaphylaxis induced-exercise + food»

5 Caractéristiques de l AIE Étude de Shadick (1999) 279 patients suivis pendant 10 ans 199 femmes/80 hommes Caractéristiques cliniques, efforts en cause, importance du facteur alimentaire

6 Caractéristiques des 279 patients Sexe 199 femmes (71%) / 80 hommes (21%) Age Moyenne : 37,5 ans Extrêmes : de 13 à 77 ans Age de début des symptômes Moyenne : 26 ans Extrêmes : de 3 à 66 ans Durée des symptômes Moyenne : 10,6 ans Extrêmes : 0,3 à 60 ans (Shadick, 1999)

7 Clinique : phase prodromique 10 mn après le début de l effort Fatigue, sensation de chaleur, prurit Apparition d un érythème

8 Clinique Phase précoce : Urticaire, angiooedème palmoplantaire Tableau constitué : Douleurs abdominales, nausées, vomissements, gène respiratoire, hypota, PC Phase tardive : céphalées Durée : 30 mn à 4h

9 AAEI : évolution Asthénie Céphalées durables (72 heures) (Castells, 1994) Cytolyse hépatique (1 cas, Okano, 1999) Aucune mortalité (?)(pb diagnostique?)

10 Clinique de l AIE : 279 patients Prurit (92%) Urticaire (86%) Angioedème (72%) Flush (70%) Dyspnée (51%) Dysphagie (34%) Striction thoracique (33%) Perte de connaissance (32%) Céphalées (28%) Troubles digestifs (28%) (Shadick, 1999)

11 Urticaire et angio-oedème

12

13 Activités en cause : 279 patients Jogging (78%) Marche (42%) Tennis (28%) Danse (26%) Bicyclette (24%) Ski de descente (6%) (Shadick, 1999)

14 Antécédents allergiques :199 patients Eczéma.. 12% Asthme 22% Allergie aux epithelia d animaux. 29% Rhinite pollinique..46% Allergie alimentaire...34% (Wade, 1989)

15 Facteurs associés Chaleur..64% Froid...23% Humidité....32% Aspirine, AINS..13% (Wade, 1989)

16 Évolution sur 10 ans (279 patients) 8,3 crises dans l année qui précède l étude Diminution de la fréquence des crises : 47% des patients Fréquence des crises stabilisée : 46% des patients Aggravation des crises depuis le début : 7% des patients (Shadick, 1999)

17 Comportements des 279 patients Pas d exercice : Temps très chaud ou très froid (44%) Saison pollinique (36%) Temps humide (33%) Éviction alimentaire avant un effort (33%) Lieu de l exercice (37%) Éviction spécifique de médicaments (13%) (Aspirine, AINS) (Shadick, 1999)

18 AAIE : critères diagnostics Mise en évidence d une sensibilisation alimentaire IgEdépendante Ingestion habituelle (sans effort) bien tolérée Effort non précédé de l ingestion bien toléré Ingestion de l aliment puis effort : induction des symptômes

19 Prévalence générale de l AAIE adolescents japonais (collégiens) : 0,017% d AAIE 0,031% d AIE (Aihara, 2001) enfants et adolescents japonais : 0% des enfants des jardins d enfants 0,06% des enfants des écoles primaires 0,21% des adolescents des collèges (Tanaka, 1994) 107 cas d anaphylaxie sévère déclarée par le réseau d Allergovigilance : 17% reconnaissent le facteur effort

20 Relations chronologiques entre ingestion et effort Intervalle de 30 à 120 minutes (54 patients ; Romano, 2001) Inversement : prévention de l AAIE par diète de 5 heures (Guinnepain, 1997) ou 4 heures (Romano, 2001) Durée de l exercice avant les 1 ers signes : 10 à 50 minutes (54 patients ; Romano, 2001) Durées extrêmes : 1 épisode de consommation d huîtres 20 heures avant une course de 10 à 15 km (Maulitz, 1979)

21 AAIE : diagnostic différentiel Urticaire cholinergique Asthme d effort AIE Anaphylaxie alimentaire aggravée par l effort Mastocytose Hypoglycémie et syncope vaso-vagale

22 AAIE : facteurs favorisants (1) Quantité d aliment module la réaction (Hanakawa, 1998) Test de provocation (+) à certaines doses (blé) Effort en saison pollinique (Romano, 2001) Rôle du sport durant cette période Cycle menstruel, stress(compétition/entrainement), conditions climatiques (Romano, 2001)

23 AAIE : facteurs favorisants (2) Prise d aspirine Aggravation des signes cliniques et/ou déclenchement avec l aliment sans effort associé (Harada, 2001 ; Aihara, 2002) de la perméabilité digestive augmentation absorption des allergènes de l histamino-libération (aspirine inhibe la synthèse de prostaglandines qui normalement freinent la libération d histamine) Possibilité de plus d un aliment déclenchant 3 patients ont 2 ou 3 aliments responsables d une AAIE (Caffarelli, 1997) Parfois nécessité du cumul de 2 aliments (Aihara, 2001) Chaque aliment pris isolement avent un test d effort : (-) Prise concomitante des 2 aliments avant test d effort (+)

24 AAIE : les allergènes en cause Dépend des habitudes alimentaires des pays Allergènes possibles variées : crevette, farine de blé, fruits de mer, pêche, raisin, céleri, tomate, pomme de terre, poulet, escargot (Schadick, 1999, Romano, 2001), moisissure contaminant d un saucisson (Fiocchi, 1997) épices, allergènes masqués comme le pavot (Kutting, ) Fréquence de la polysensibilisation (Romano, 2001)

25 Les protéines de la farine de blé 4 groupes de protéines Albumines (15% des protéines) Globulines (5%) Prolamines (40% ) Gliadines (Fractions α, β,γ,ω) Gluténines (Sous unités : LMW, HMW)

26 AAIE à la farine de blé Allergène le plus souvent en cause Allergène particulier : oméga5-gliadine (Palosuo, 1999) Réactivité croisée entre γ-70 et γ-35 sécaline du riz et de l γ-3 hordéine de l orge (Paluoso, 2001) Rôle de la transglutaminase (TG) (Palosuo, 2003)»complexe TG-produit de dégradation de la ω-5 gliadine par la pepsine» forte affinité pour les IGE spécifiques Effort : activation de la TG complexe TG ω-5g liaison aux IgE sp allergie Mais 84% des enfants allergiques à la farine de blé (HSI) ont IgE spécifiques dirigés contre l oméga5-gliadine (Palosuo, 2001)

27 Diagnostic de l AAIE Interrogatoire précis (accidents récidivants) Tests cutanés (prick-tests avec les aliments natifs) Recherche d IgE spécifiques vis à vis des allergènes alimentaires suspectés Réalisations de tests de «provocation» en milieu hospitalier (dosage de l histamine, tryptase) Test de provocation avec l aliment seul Test d effort seul Test de provocation alimentaire suivi d un test d effort

28 Les tests cutanés : les prick-tests 10 à 15 minutes plus tard Arachide Blanc d oeuf Poisson Lait de vache

29 Prick-test à la farine de blé dans l AAIE Farine de blé Gluten

30 Quel type d exercice dans l AAIE? Tapis roulant plutôt que bicyclette (?) 100 à 150 g d aliment 90 minutes avant un effort : déclenchement 10 à 50 mn d effort A jeûn depuis la veille (Romano, 2001)

31 Paramètres chimiques chez les patients souffrant d AAIE En urgence : possibilité de dose l histamine et la tryptase plasmatique témoin d une libération mastocytaire ECP et EPX/EDN(éosinophiles) après test d effort précédé de l aliment suspecté même chez les patient sans symptômes (3/6) (Romano, 1997)

32 Activation intracellulaire Médiateurs (histamine, prostaglandines, leucotriènes, cytokines ) Mastocyte ou basophile

33 Hypothèses physiopathologiques dans l AAIE (1) 1 Liées aux cellules effectrices du seuil d histamino-libération mastocytaire (Kitivy) liée à la stimulation cholinergique? rôle des endorphines? rôle de la gastrine? d où dégranulation plus facile à l effort Activation éosinophiles

34 Hypothèses physiopathologiques dans l AAIE (2) 2 Au niveau intestinal Hyperperméabilité intestinale et absorption accrue des Allergènes( disjonction entérocytaire)(matsuo 2004) * Kozai ( 2006) : souris à qui ont fait faire un effort intense/modéré / repos, sensibilisées aux gliadines : majoration des érosions digestives et présence des gliadines au niveau du foie Synthèse-activation accrue de transglutaminase entérocytaire par l effort 3 - Modifications circulatoires Séquestration splanchnique puis relargage antigénique Chez certains patients, au contraire: vasodilatation

35 Conclusion AAIE situation peu fréquente mais doit être reconnue de la fréquence (sport) farine de blé ( rôle des process agroalimentaires?) Mise en place de mesures préventives Régime (en fonction de l enquête allergologique) : 4 à 5 heures avant un effort prévisible Pas de traitement par β-bloquant, IEC et Aspirine et AINS Trousse d urgence : antihistaminiques, corticoïdes, adrénaline (Anapen )

36 Allergènes alimentaires Allergénicité est liée à de petits fragments = peptides = épitopes Epitopes séquentiels ou conformationnels démasqués par les techniques agroalimentaires ou la digestion

37 Cas clinique : enfant de 13 ans MOTIF de CONSULTATION Asthme à l effort souvent accompagné d un prurit laryngé Depuis 2 ans: 7 épisodes d urticaire à l effort (course à pied) Nouvel effort, 30 mn après ingestion d un verre de Danao : Urticaire généralisée avec crise d asthme

38 Cas clinique : enfant de 13 ans Aucun autre antécédent Personnel Familial Environnement domestique: Appartement sans particularité Literie: RAS un chat Sport: vélo, judo, jogging

39 Cas clinique TESTS CUTANES Prick-test (PT) pneumallergènes courants: Sensibilisation : acariens, chat PT 25 aliments courants natifs : négatifs

40 Cas clinique : enfant de 13 ans Aucun autre antécédent Personnel Familial Environnement domestique: Appartement sans particularité Literie: RAS un chat Sport: vélo, judo, jogging

41 Cas clinique Qu est ce que le Danao? Danao lake

42 Cas clinique n 3 Composition du Danao aux fruits exotiques: Eau Jus de fruits: orange 20%, mangue 10% Lait 20% Sucre Stabilisant: Pectine Acidifiant: acide citrique, vitamine C Colorant: Beta carotène, Arôme

43 Cas clinique n 3 Prick-test au Danao négatif Prick-test à ses différents composants : lait, orange, mangue, fruit de la passion, kiwi, banane, ananas, papaye, litchie, noix de coco, jacquier, abricot, citron négatifs PT caséine, gélatine, carraghénane négatifs Codeine 2.5 mm

44 Cas clinique n 3 Que proposez vous ensuite? TESTS de PROVOCATION TPL Danao : négatif TPO au Danao suivi d un effort sur bicyclette: négatif

45 Comment avancer?

46 Cas clinique n 3 2ème bilan: inspiré des données de la littérature.(aa liées à l effort) - Céleri - Farine de Blé PT différentes farines de céréales négatifs PT au gluten négatif - Crustacés - Viandes

47 Cas clinique n 3 Viandes PT viandes crues: positifs pour agneau (4 mm), cheval (2.5 mm) et lapin (3 mm) Bœuf et porc : 1 mm PT viandes cuites: négatifs PT albumines Serum albumine porc (9,5 mm), lapin (16 mm), poulet (11mm), dinde (3.5 mm) SAB non testée

48 Cas clinique n 3 Comment compléter le bilan? BIOLOGIE RAST lait: 0.54 KUI/L RAST SAB: 0.73 KUI/L

49 Cas clinique n 3 TPO au lait (230 ml) avec effort sur bicyclette.. Négatif

50 Cas clinique n 3 TPO lait (250 ml) + course à pied Après 7 mn de course: urticaire, asthme et AO palpébral

51 Que faire? Le diagnostic d allergie alimentaire induite par l effort est-il faux?

52 Syndrome Chat Lait= diagnostic final

53 Cas clinique n 3 Conduite à tenir Consommation de lait bouilli et de viandes très cuites autorisée Sport autorisé mais CI après ingestion de lait ou de viandes Pas de prise associée d ASA, AINS ou alcool Traitement de fond de l asthme Eviction du chat Trousse d urgence

54 Cas clinique n 3 Syndrome Chat - Lait Proche du syndrome Porc-Chat Sabbah et al. Allerg Immunol 1994 Effort co-facteur...drouet et al. Allerg Immunol 1994 RAST chat: 46.9 KUI/l RAST SAB ou LAIT inhibé par l extrait Chat

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras

L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras L allergie alimentaire chez l enfant François DOUCHAIN Service de Pédiatrie CH Arras JAMA 26 janvier 2012 1 L allergie alimentaire (AA) touche environ 5% de la population infantile Semble en augmentation

Plus en détail

MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE

MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE MANIFESTATIONS CLINIQUES ET CRITÈRES DIAGNOSTIQUES DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE Martine Drouet Unité Allergologie CHU - ANGERS Société Française de Toxicologie 29-30 nov 2012 - Toulouse Epidémiologie de l

Plus en détail

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué

Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Journées de pneumo-allergologie pédiatrique A.Juchet, A.Chabbert-Broué Patient allergique ou suspect d allergie Anamnèse Interrogatoire Enquête alimentaire Examen clinique Tests cutanés prick-tests (HSI)

Plus en détail

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo

LES ALLERGIES. 26 /03/09 Dr Porri Pneumo A. LES ALLERGIES 26 /03/09 Dr Porri Pneumo I. Définitions II. Physiopathologie A. La phase de sensibilisation B. La phase d allergie III. Pneumoallergènes A. Les acariens B. Les phanères d animaux C. Les

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S mastocytes Terminaisons sensitives Réaction à la prise alimentaire Allergique IgE médiée Maladie coeliaque Non IgE médiée Entérocolite nécrosante Mixte Allergie

Plus en détail

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne

2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue. F Lemoigne 2 : Terrain atopique et allergies respiratoires: place de l allergologue F Lemoigne Définitions Atopie: aptitude génétiquement déterminée à fabriquer des IgE asthme, rhinite allergique, dermatose atopique,

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte

CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte CAS CLINIQUE: Allergies alimentaires aux crustacés chez l adulte Réalisé par: - Anca M Chiriac - Farah Hannachi - Pascal DEMOLY Département de Pneumologie et Addictologie Hôpital Arnaud de Villeneuve -

Plus en détail

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Olivier Clément (Paris), Pascale Dewachter (Paris), Anika Fichelle (Paris), Jean-Yves Gauvrit (Rennes), Didier

Plus en détail

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc

Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi. Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Les allergies croisées A. Bakhatar, K. El fadi Service des maladies respiratoires CHU Ibn Rochd, Casablanca, Maroc Généralités Introduction: Réactions croisées entre allergènes: 1970 1980. Grand nombre

Plus en détail

La surveillance des allergies

La surveillance des allergies La surveillance des allergies Mathilde Pascal, Christophe Declercq Département Santé Environnement Marie-Christine Delmas, Claire Fuhrman Département des maladies chroniques Institut de veille sanitaire

Plus en détail

Allergie aux antiseptiques. Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy

Allergie aux antiseptiques. Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy Allergie aux antiseptiques Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy Hypersensibilité Hypersensibilité allergique Hypersensibilité non allergique Immédiate : IgE dépendante < 60 min Retardée : Médiation cellulaire

Plus en détail

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique!

Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Et si ce n'était pas un choc anaphylactique! Pr David LAUNAY launayd@gmail.com @DLaunay Service de Médecine Interne. Unité d'immunologie Clinique CNRMR Maladies Autoimmunes et Systémiques Rares Hôpital

Plus en détail

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES

DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES DESC Allergologie Rhône Alpes Auvergne 11 mai 2012 François Payot LA CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PARTICULARITÉS PÉDIATRIQUES La Théorie Les tests d allergie chez l enfant: Pourquoi, Pour qui, Quand, et

Plus en détail

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr «Angioedemes médicamenteux m : quel risque, quelles explorations» Frédéric ric BérardB Service d Allergologie d et Immunologie Clinique Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr Dans la plupart

Plus en détail

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2

ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres. Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 ASTHME : EFR, Allergologie, Kinésithérapie, Autres Dr Isabelle Tillie-Leblond, CHRU Lille & Université de Lille 2 L ALLERGIE Conférence d experts Asthme-Allergie Quand et comment faire une enquête allergologique?

Plus en détail

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay

PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay PLACE DES RECOMBINANTS EN ALLERGIE RESPIRATOIRE Frédéric ric de Blay Unité de pneumologie, d allergologie d et de pathologie respiratoire de l environnementl Pôle de Pathologie thoracique Hôpitaux universitaires

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

FMBS 215 Immunopathologie. F. Castex EA 7288, CPID

FMBS 215 Immunopathologie. F. Castex EA 7288, CPID Allergie alimentaire FMBS 215 Immunopathologie F. Castex EA 7288, CPID 2013 I. Introduction I.1 Définition a. Réaction I path, aliment, IgE dépendante Réactions néfastes d origine i alimentaire i Réactions

Plus en détail

Allergies alimentaires de l enfant

Allergies alimentaires de l enfant Allergies alimentaires de l enfant N. Faure FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 mai 2013 Définitions Réaction adverse aux protéines alimentaires (animales ou végétales) par un mécanisme immunoallergique

Plus en détail

Allergie alimentaire. Chapitre 10

Allergie alimentaire. Chapitre 10 229 Chapitre 10 Allergie alimentaire Dr. Michèle RAFFARD Allergologue Centre Médical de l Institut Pasteur, 75 rue de l Eglise 75015, Paris mraffard@free.fr Dr. Martine VIGAN Praticien Hospitalier Unité

Plus en détail

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE

RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE RHINITE ALLERGIQUE BILAN ALLERGOLOGIQUE Pr ILHEM CHARFEDDINE GARGOURI SERVICE ORL CHU HABIB BOURGUIBA SFAX TUNISIE Ilhem.gargouri@rns.tn SAONORL-CCF- ANOL ALGER 22-24/ 11/ 2013 Mon patient est-il allergique?

Plus en détail

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale?

Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? JAMA La pratique de l'allergie alimentaire Quand et comment pratiquer un test de provocation par voie orale? Antoine DESCHILDRE Pédiatrie, CHRU de Lille JAMA-CFA, avril 2009 QUAND et COMMENT PRATIQUER

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Département de Biologie Année Universitaire : 2004-2005 Filière SVI Semestre 4 Immunopathologie Module optionnel (M 16.1): Biologie Humaine Élément : Immunologie

Plus en détail

Diagnostic précoce de l allergie

Diagnostic précoce de l allergie Diagnostic précoce de l allergie F. Rancé, allergologie-pneumologie, hôpital des Enfants, Toulouse La prévalence des maladies allergiques chez l enfant (dermatite atopique, asthme, rhinite et conjonctivite

Plus en détail

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009

Allergie au latex : l apport des recombinants. Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Allergie au latex : l apport des recombinants Agnès Juchet, Jean-François Fontaine, Anne Chabbert- Broué CFP2A, session ASPPIR, 06 nov 2009 Composition du latex Latex à l état naturel : issue de hévéa

Plus en détail

Allergie alimentaire. F. Castex

Allergie alimentaire. F. Castex Allergie alimentaire F. Castex FSB15, 2015 I. Introduction I.1 Définition a. Réaction I path, aliment, IgE-dépendante Réactions néfastes d origine alimentaire Réactions non toxiques Réactions toxiques

Plus en détail

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose

Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Allergie aux protéines de lait et intolérance au lactose Quelle est la différence entre une allergie alimentaire et une intolérance? Ce sont deux réactions différentes, que peut avoir notre organisme suite

Plus en détail

Les allergènes moléculaires

Les allergènes moléculaires Les allergènes moléculaires Utilité dans l allergie alimentaire Monique Fontaine Raisonnement à l échelon moléculaire = nouvelle manière d aborder le diagnostic allergique! = avantages et limites = nécessite

Plus en détail

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies

Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Allergique ou non? Patient Diagnostics Tests Rapides d Allergies Les tests rapides d allergies exceptionnels à utiliser chez soi Test allergie général (IgE) Test allergie aux oeufs Test intolérance au

Plus en détail

Comment gérer au quotidien son allergie alimentaire? Pour toutes questions n hésitez pas à contacter la diététicienne du RAFT 03.81.21.84.36 raft-diet@chu-besancon.fr Voici quelques conseils, par Angélique

Plus en détail

pratique quotidienne chez l enfant

pratique quotidienne chez l enfant EXPLORATION DE L ALLERGIE ALIMENTAIRE: pratique quotidienne chez l enfant Pr Ag BEN M RAD Sonia Hopital Ariana DIAGNOSTIC DIFFICILE Diversité des substances Polymorphisme clinique Variabilité du délai

Plus en détail

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique Les allergies croisées Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF L allergie croisée est une réaction à une substance donnée alors que le sujet est sensibilisé à une autre substance

Plus en détail

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.

HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen. HYPERSENSIBILITE AUX PRODUITS DE CONTRASTE (immédiate/retardée) Dr Dominique LAROCHE Laboratoire d Hormonologie CHU de CAEN laroche-do@chu-caen.fr PHYSIOPATHOLOGIE DEFINITIONS Réaction immédiate : < 1

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

École de l allergie alimentaire. A.Juchet, A.Chabbert-Broué Ecole de l asthme et de l allergie alimentaire Alizée Hôpital des Enfants Toulouse

École de l allergie alimentaire. A.Juchet, A.Chabbert-Broué Ecole de l asthme et de l allergie alimentaire Alizée Hôpital des Enfants Toulouse École de l allergie alimentaire A.Juchet, A.Chabbert-Broué Ecole de l asthme et de l allergie alimentaire Alizée Hôpital des Enfants Toulouse Prévalence de l allergie alimentaire en constante augmentation

Plus en détail

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV

Réintroductions alimentaires chez l enfant. M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires chez l enfant M. Hofer - J.Wassenberg Immuno-allergologie Service de pédiatrie - CHUV Réintroductions alimentaires en 2004 Age: 12 mois 10 ans Nombre total: 30 Tests réussis:

Plus en détail

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014

ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 ASTHME et ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Quel lien? Dr Anne DEPRAS AART 14 octobre 2014 Lien entre AA et asthme 10% des enfants sont asthmatiques 10% des asthmatiques sont all alimentaires (2% chez

Plus en détail

Cas émergents d anaphylaxie alimentaire chez l adulte. Joël Duc Lausanne, le 13.02.2014

Cas émergents d anaphylaxie alimentaire chez l adulte. Joël Duc Lausanne, le 13.02.2014 Cas émergents d anaphylaxie alimentaire chez l adulte Joël Duc Lausanne, le 13.02.2014 JACI 2012 40 tonnes d aliments ingérées au cours d une vie!!! Surface d échange du tube digestif: 200 m 2 Nombre de

Plus en détail

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques lait de vache 8e Congrès Francophone d'allergologie Agnes Juchet, Dominique Sabouraud, Rachel Pontcharraud, Isabelle Daubas Nawel Naji 8 ème Congrès

Plus en détail

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale

Diagnostic : allergènes recombinants. Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale L.MALOT Diagnostic : allergènes recombinants Thérapeutique : Induction de tolérance alimentaire Désensibilisation sublinguale DIAGNOSTIC Camille 10 ans Cs pour une rhinite perannuelle Interro : éternuements

Plus en détail

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité

L ŒDÈME de QUINCKE. revisité L ŒDÈME de QUINCKE revisité FMC du Chalonnais - 10/01/2013 P. SCHERER 2 questions préalables L œdème de Quincke a-t-il toujours une localisation laryngée? L œdème de Quincke est il toujours allergique?

Plus en détail

Etude d un cas d allergie au plasma. Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace

Etude d un cas d allergie au plasma. Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace Etude d un cas d allergie au plasma Dr Sophie SOMME Correspondant hémovigilance EFS-Alsace Congrès SFVTT Nantes 2012 1 Anamnèse Patiente présentant un syndrome hémolytique et urémique suite à un déficit

Plus en détail

Adrénaline et anaphylaxie en pratique. Dr Gaëlle LE MANAC H-DOVE Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants, Toulouse

Adrénaline et anaphylaxie en pratique. Dr Gaëlle LE MANAC H-DOVE Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants, Toulouse Adrénaline et anaphylaxie en pratique Dr Gaëlle LE MANAC H-DOVE Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants, Toulouse Introduction Définition de l anaphylaxie : réaction d hypersensibilité systémique

Plus en détail

A LA PÊCHE AUX POLLENS

A LA PÊCHE AUX POLLENS CAS CLINIQUE A LA PÊCHE AUX POLLENS Commencer Réalisé par le Dr Fontaine Allergologue, Praticien attaché au CHU de Reims SITUATION Madame D. Valérie, 35 ans, originaire de l Aisne, consulte au mois d

Plus en détail

Cas cliniques à la lumière d ISAC

Cas cliniques à la lumière d ISAC Cas cliniques à la lumière d ISAC CARINE METZ-FAVRE SERVICE DE PNEUMOLOGIE CHRU STRASBOURG SERVICE DE PÉDIATRIE CHR HAGUENAU ISAC un outils diagnostique L intérêt du raisonnement allergologique à l échelle

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : l alpha-gal Habib Chabane (Paris) 4 et 10 septembre 2015

L allergologie moléculaire en pratique : l alpha-gal Habib Chabane (Paris) 4 et 10 septembre 2015 L allergologie moléculaire en pratique : l alpha-gal Habib Chabane (Paris) 4 et 10 septembre 2015 Liens d intérêt Contrat orateur avec la société Thermo Scientific Informations Les cas cliniques présentés

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de suspicion d allergie en consultation et au bloc opératoire. Martine Drouet

Conduite à tenir en cas de suspicion d allergie en consultation et au bloc opératoire. Martine Drouet 17 ème ICAR 26 et 27 novembre 2010 Lyon 1 Conduite à tenir en cas de suspicion d allergie en consultation et au bloc opératoire Martine Drouet Unité Allergologie 2 allée des cèdres - CHU 49933 Angers cx

Plus en détail

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007

Caroline Thumerelle, Allergo : Aspects cliniques CERM 2007 L'avis du clinicien : place de la biologie dans la prise en charge de l'allergie de l'enfant Dr Caroline THUMERELLE Unité de Pneumologie-Allergologie Hôpital Jeanne de Flandre CHRU de Lille ALLERGIE SENSIBILISATION

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe Vraies et fausses allergies alimentaires Dr Bruno GIRODET Dr Ingrid TOPENOT Unité d Allergologie du CH St Joseph et St Luc L allergie alimentaire est-elle fréquente? - 20% de la population se pense allergique

Plus en détail

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique

Les allergies croisées. Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique Les allergies croisées Lisez attentivement cette fiche si vous êtes allergique EN BREF L allergie croisée est une réaction à une substance donnée alors que le sujet est sensibilisé à une autre substance

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il est strictement

Plus en détail

L ALLERGIE A L IODE N EXISTE PAS

L ALLERGIE A L IODE N EXISTE PAS L ALLERGIE A L IODE N EXISTE PAS Actualités thérapeutiques 07/12/2013 Dr Gwenaëlle VEYRAC Centre Régional de Pharmacovigilance Un grand nombre de patients se déclarent «allergiques à l iode» Expression

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées

L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Les rendez vous de l allergologie Moléculaire Les rendez vous de l allergologie Moléculaire L allergologie moléculaire en pratique : Les fabacées Dr H. Masson Juin 2014 Allergène purifié Extrait allergénique

Plus en détail

RDD 2008, PR A. SOBASZEK

RDD 2008, PR A. SOBASZEK PLAN ALLERGIES : EPIDEMIOLOGIE PREVALENCE DES ALLERGIES ET MONDE MODERNE Sensibilisation allergique du nouveau-né, épisodes sibilants et asthme Facteurs prédictifs de la persistance de l asthme à l âge

Plus en détail

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES

LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES LES ALLERGIES ALIMENTAIRES & LES ALLERGIES CROISÉES L ALLERGIE QU'EST CE QUE C'EST? DÉFINITION L allergie résulte d un dysfonctionnement du système immunitaire conduisant l organisme à réagir de manière

Plus en détail

ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant. Anne Dupré la Tour 10/03/2016 DESC d Allergologie

ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant. Anne Dupré la Tour 10/03/2016 DESC d Allergologie ALLERGIE ALIMENTAIRE chez l enfant Anne Dupré la Tour 10/03/2016 DESC d Allergologie GENERALITES L allergie alimentaire atteint 4 à 6% des enfants 2 fois plus de garçons que de filles la fréquence des

Plus en détail

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT. Cas cliniques : allergie à l oeuf

REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT. Cas cliniques : allergie à l oeuf REINTRODUCTION ALIMENTAIRE CHEZ L ENFANT Cas cliniques : allergie à l oeuf 8e Congrès Francophone d'allergologie Agnes Juchet, Dominique Sabouraud, Rachel Pontcharraud, Isabelle Daubas Nawel Naji 8 ème

Plus en détail

E.P.U. PEGASE. Expert: Dr Catherine QUEQUET Formateur: Dr Pierre DUPONT

E.P.U. PEGASE. Expert: Dr Catherine QUEQUET Formateur: Dr Pierre DUPONT Expert: Dr Catherine QUEQUET Formateur: Dr Pierre DUPONT LES ALLERGIES ALIMENTAIRES En 20 ans, la fréquence des maladies allergiques a doublé, un français sur quatre est allergique. Les maladies allergiques

Plus en détail

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

La désensibilisation. Je m informe. 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Prévenir l aggravation de la maladie 2. Éviter l apparition de nouvelles sensibilisations à d autres allergènes (allergie

Plus en détail

COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND

COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND LE SUIVI D UN ALLERGIQUE APRES SON PASSAGE AU SAU COPACAMU 2009 Pr François BERTRAND Le rôle de prévention secondaire fait partie de la tâche du parfait petit urgentiste..mais ce dernier est souvent pris

Plus en détail

Allergie alimentaire : importance des cofacteurs

Allergie alimentaire : importance des cofacteurs Cas clinique Allergie alimentaire : importance des cofacteurs Commencer Réalisé par le Dr Chabane Allergologue, Praticien attaché à l hôpital Delafontaine (Saint Denis) Histoire initiale Caroline, 43 ans,

Plus en détail

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD

Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD r Allergie au latex (caoutchouc naturel) Amandine CATELAIN-LAMY Service des maladies professionnelles CENTRE HOSPITALIER LYON-SUD 27/11/2007 EPP - Service de médecine statutaire r Hevea Brasiliensis (Asie

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE?

ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? ALLERGIQUE AUX ANIMAUX DE COMPAGNIE? Connaître mon allergie Définition Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les poils d animaux qui sont responsables de l allergie, mais des substances (protéines)

Plus en détail

L allergie alimentaire chez l enfant.

L allergie alimentaire chez l enfant. L allergie alimentaire chez l enfant. 17 avril 2014 Dr E.Gueulette Clinique et Maternité Ste-Elisabeth Namur CHU Mont-Godinne-Dinant L allergie alimentaire (AA) chez l enfant 1- La Prévalence. 2- Les Facteurs

Plus en détail

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale)

REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) REGLES DE PRESCRIPTION DES TESTS BIOLOGIQUES CONCERNANT L ALLERGIE (Nomenclature de biologie médicale) 1) Le dosage des IGE totales sériques n est pas un test de dépistage de l allergie et ne peut pas

Plus en détail

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud URTICAIRE CHRONIQUE Actualités et controverses www.allergolyon.org

Plus en détail

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE

Ta b le PREMIÈRE PARTIE. Introduction...9 COMPRENDRE L'ALLERGIE Ta b le Introduction...9 PREMIÈRE PARTIE COMPRENDRE L'ALLERGIE CHAPITRE 1 Allergies, allergènes, allergiques... 15 L'allergie est-elle une maladie?... 16 Qu'est-ce qu'un allergène?... 17 Qui est allergique?...

Plus en détail

Blé Allergologie moléculaire. Utilisez les composants pour améliorer le diagnostic de. l allergie au blé médiée par les IgE

Blé Allergologie moléculaire. Utilisez les composants pour améliorer le diagnostic de. l allergie au blé médiée par les IgE Blé Allergologie moléculaire Utilisez les composants pour améliorer le diagnostic de l allergie au blé médiée par les IgE Les composants améliorent le diagnostic de l allergie au blé Identifiez une sensibilisation

Plus en détail

Allergie ou intolérance alimentaire?

Allergie ou intolérance alimentaire? Allergie ou intolérance alimentaire? Problématique Le mot «allergie» est communément utilisé pour désigner une «réaction anormale» à la prise d un aliment, suspecté de cette réaction et entraînant divers

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :...

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... PATIENT : Nom :... Date de naissance :... Age :...ans Poids :...kg Profession :... Origine ethnique:... Sexe : M F Taille :...cm PLAINTES

Plus en détail

Allergie au Lait/Intolérance au Lactose Allergie au Blé/Gluten. Delebarre Sauvage Chris;ne GHICL 2016

Allergie au Lait/Intolérance au Lactose Allergie au Blé/Gluten. Delebarre Sauvage Chris;ne GHICL 2016 Allergie au Lait/Intolérance au Lactose Allergie au Blé/Gluten Delebarre Sauvage Chris;ne GHICL 2016 Composi;on du lait de vache Eau : 87 % Glucides : 5 % Protéines : 3,4 % Lipides : 2,5 à 5 % Calcium

Plus en détail

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française

S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française S.P.L.F. : Société de Pneumologie de Langue Française Ministère de la Santé Français publie le plan Asthme 2002 L ANAES ( Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé) Par le biais d une

Plus en détail

L urticaire. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d urticaire

L urticaire. Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d urticaire L urticaire Lisez attentivement cette fiche si vous souffrez d urticaire Qu est-ce que L urticaire est une maladie très répandue, puisque 15 à 20% de la population présentera une poussée d urticaire au

Plus en détail

L ALLERGIE ALIMENTAIRE CHEZ L ADULTE

L ALLERGIE ALIMENTAIRE CHEZ L ADULTE L ALLERGIE ALIMENTAIRE CHEZ L ADULTE MADAME C. JANSEN DIÉTÉTICIENNE À L HÔPITAL UZ GASTHUISBERG LOUVAIN INTRODUCTION Les allergies alimentaires touchent 2,5% des adultes et de 6 à 8% des enfants, et peuvent

Plus en détail

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS

REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS REPARTITION DES SENSIBILISATIONS EN CONSULTATION D ALLERGOLOGIE PEDIATRIQUE CHEZ L ENFANT TOGOLAIS B. BAKONDE*, K. TCHANGAI-WALLA***, A.K. TATAGAN, O. TIDJANI****, K. KESSIE*, K. ASSIMADI** RESUME Afin

Plus en détail

Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache?

Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache? Guide pour les parents de petits allergiques aux protéines du lait de vache Mon bébé peut-il être allergique aux protéines du lait de vache? Catherine Bourron-Normand, Diététicienne spécialisée en pédiatrie

Plus en détail

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud Conflits d intérêt Intérêts financiers : néant Liens durables ou permanents : néant Interventions

Plus en détail

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004)

Résumé d'avis. (Requête nº EFSA-Q-2003-016) (adopté le 19 février 2004) Résumé d'avis Avis du comité d experts «produits diététiques, nutrition et allergies» sur une saisine de la Commission relative à l évaluation des aliments allergéniques à des fins d étiquetage (Requête

Plus en détail

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères

L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères L allergologie moléculaire en pratique : Les Venins d'hyménoptères 22/9/2015 Dr Xavier Van der Brempt pneumo-allergologue Allergopôle, Clinique Saint-Luc, Namur (Belgique) xavier@bremptallergy.be Quelques

Plus en détail

Rachel Frély. Les allergies. alimentaires. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol

Rachel Frély. Les allergies. alimentaires. Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol Rachel Frély Les allergies alimentaires Un ouvrage paru sous la direction de Jean-Luc Darrigol CHAPITRE 1 Les allergies alimentaires en questions 1. Quels sont les mécanismes de l allergie? Au début du

Plus en détail

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes

Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Les allergies des beaux jours Pollens Guêpes Document non contractuel / Mod 3344/04.2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention Le printemps arrive et

Plus en détail

Allergies aux poissons et aux viandes

Allergies aux poissons et aux viandes Allergies aux poissons et aux viandes Synthèse n 2 Dr Emmanuelle Schneider- CHU Tivoli- La Louvière- Belgique - Démarche diagnostique pratique, - Diagnostics différentiels, - Place des tests cutanés, de

Plus en détail

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies...

DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil. Quel bilan pour quelles allergies... DEPISTAGE du Syndrome d'apnées du Sommeil Quel bilan pour quelles allergies... Asthme et rhinite...de O à 77 ans Dr CYRIL BERGOIN (Tourcoing) FMC TOURCOING 13 NOVEMBRE 2008 Rhinite et asthme : des maladies

Plus en détail

aux graminées? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité :

aux graminées? La désensibilisation Je m informe 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : Les clés de l efficacité : La désensibilisation 4 bénéfices essentiels pour une qualité de vie retrouvée : 1. Diminue voire supprime les symptômes à terme Allergique aux graminées? 2. Diminue la consommation des traitements symptomatiques

Plus en détail

Une allergie qui ne manque pas de cachet

Une allergie qui ne manque pas de cachet Une allergie qui ne manque pas de cachet J. PICAUD Service d Allergologie d Epinal Centre hospitalier Emile Durkheim E BEAUDOUIN, VM NGUYEN-GROSJEAN, JM RENAUDIN, DA MONERET-VAUTRIN Catherine 40 ans ANAMNESE

Plus en détail

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten UTL Essone Novembre 2014 Docteur Martine Hervé Allergologue CHI Créteil Problèmes de terminologie Allergies au gluten (principale protéine du blé): En «langage

Plus en détail

LA DETECTION DES ALLERGIES ALIMENTAIRES EN AURICULOMEDECINE

LA DETECTION DES ALLERGIES ALIMENTAIRES EN AURICULOMEDECINE LA DETECTION DES ALLERGIES ALIMENTAIRES EN AURICULOMEDECINE R. NOGIER Une des applications les plus intéressantes de l auriculomédecine est le test alimentaire. Comment savoir si tel ou tel aliment est

Plus en détail

La diététique dans l allergie alimentaire. Christophe Dupont, Hôpital Necker Liège, 2 avril 2011

La diététique dans l allergie alimentaire. Christophe Dupont, Hôpital Necker Liège, 2 avril 2011 La diététique dans l allergie alimentaire Christophe Dupont, Hôpital Necker Liège, 2 avril 2011 Prise en charge diététique de l allergie aux protéines du lait de vache Conséquences nutritionnelles de l

Plus en détail

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse

Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab. J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Ac monoclonaux en Pneumo-Allergologie Palivizumab, Omalizumab J.L. Rittié Hôpital des Enfants, Toulouse Particularités communes! Ac monoclonaux «humanisés»! AMM 1999 pour le palivizumab, 2006 pour omalizumab!

Plus en détail

Exploration d une urticaire chronique

Exploration d une urticaire chronique Exploration d une urticaire chronique Pascale Mathelier-Fusade Paris Conférence de consensus Prise en charge de l urticaire chronique 8 Janvier 2003 Comité d organisation Jury Experts Groupe bibliographique

Plus en détail

IgE. IgE totales. infections virales : mononucléose infectieuse, cytomégalovirus

IgE. IgE totales. infections virales : mononucléose infectieuse, cytomégalovirus IgE La présence d anticorps ayant une activité homocytotrope et apparaissant dans les pathologies allergiques fut démontrée par le test de transfert sérique de Prausnitz et Kustner en 1921, bien avant

Plus en détail

ALLERGIQUE AUX ARBRES?

ALLERGIQUE AUX ARBRES? ALLERGIQUE AUX ARBRES? Connaître mon allergie Définition L année commence par la saison des pollens d arbres. On peut différencier les arbres sans châton (cyprès, frêne, platane, chêne, olivier), présents

Plus en détail

PRE TEST X X X X X X X X X X X

PRE TEST X X X X X X X X X X X PRE TEST La allergies alimentaires sont plus fréquentes chez l adulte Les maladies allergiques ont doublé en 15 ans Un taux d IgE totales élevé est en faveur de l atopie Le Phadiatop est un test de dépistage

Plus en détail

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K.

University of Zurich. Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions. Zurich Open Repository and Archive. Ballmer-Weber, B K. University of Zurich Zurich Open Repository and Archive Winterthurerstr. 190 CH-8057 Zurich Year: 2011 Au-delà de nos prévisions, mais en-deçà denos appréhensions Ballmer-Weber, B K Ballmer-Weber, B K

Plus en détail

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme?

L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? CAS CLINIQUE L allergie respiratoire : de la rhinite à l asthme? Commencer Réalisé par le Pr Just Chef du Service d Allergologie Centre de l asthme et des Allergies Hôpital Trousseau Paris 12 Suite Paul,

Plus en détail