Expériences dans les collectivités s publiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expériences dans les collectivités s publiques"

Transcription

1 GOVERNMENT Les outils pour mettre en place le management du risque Expériences dans les collectivités s publiques AUDIT Alain Guillaume Senior manager Neuchâtel Septembre 2006

2 Sommaire 1. La gestion des risques dans le contexte suisse 2. Outils de gestion des risques 3. Particularités s des collectivités s publiques en matière de gestion des risques 4. La gestion des risques informatiques 5. Autres apports de la gestion des risques 2

3 1. La gestion des risques dans le contexte suisse 3

4 Le contexte suisse Art. 663b CO (complété) «L annexe contient les informations suivantes : 12. des informations s sur la réalisation d une d évaluation du risque». L importance d une d bonne gestion des risques au sein des entreprises est reconnue par le législateurl La plupart des grandes sociétés s cotées en Suisse ont mis en place une structure de gestion des risques les autres suivent 4

5 Le contexte suisse Les collectivités s publiques sont soumises elles aussi à des considérations de bonne gouvernance : L importance d une d bonne gestion des risques au sein des collectivités publiques est reconnue La plupart des collectivités s publiques suisses considèrent que la gestion des risques est du ressort de la révision r interne 5

6 La gestion des risques et le contrôle interne comme éléments intégrés de la gouvernance d entreprise Environnement Corporate Governance Surveillance Direction Assurance Système de contrôle interne Révision interne Gestion des risques Gestion de la qualité 663b CO 728a CO Révision externe En référence à: Münzel/Jenny Riskmanagement für kleine und mittlere Unternehmen 6

7 2. Outils de gestion des risques Un exemple 7

8 Enterprise Risk Management Gestion des risques d entreprise Enterprise Risk Management (ERM) est une solution basée e sur une méthodologie éprouvée e qui aide à définir et mettre en place une approche structurée e au niveau de l organisation l pour identifier, évaluer et gérer g les risques de manière efficace et à un coût t supportable 8

9 Processus ou contenu Création de contenu Mettre en évidence vos risques en mettant à profit les éléments de gestion des risques existants Création d un processus Construire et maintenir un processus dynamique de gestion des risques 9

10 En pratique, qu est-ce qui nous est demandé? ERM inclut de nombreuses activités, au travers de modèles conceptuels, pour intégrer et coordonner les activités s de gestion des risques et de contrôle dans toute l organisationl Contenu Améliorer la qualité et la comparabilité des informations en matière de gestion des risques Redéfinir et consolider des évaluations des risques existants pour obtenir une vue d ensemble au niveau de l organisationl Intégrer des informations de toutes les branches qui traitent de la gestion des risques Présenter l information l relative à la gestion des risques de manière compréhensible et transparente 10

11 En pratique, qu est-ce qui nous est demandé? ERM inclut de nombreuses activités, au travers de modèles conceptuels, pour intégrer et coordonner les activités s de gestion des risques et de contrôle dans toute l organisationl Processus Améliorer durablement le processus de gestion des risques Lier les activités s de contrôles aux risques d entreprise d Mettre en place de nouveaux processus de gestion des risques transversaux Apporter une méthodologie m / des outils pour faciliter la mise en place de la gestion des risques 11

12 Cadre conceptuel Notre cadre conceptuel se compose de cinq éléments : Elément Gouvernance des risques Evaluation des risques Description Mise en place d une approche pour développer, soutenir et diffuser la stratégie de gestion des risques et les responsabilités Identification, évaluation et catégorisation des risques dans toute l organisation (approche transversale) Mesure des risques Mesure, analyse et consolidation des risques de l organisation Suivi et reporting des risques Reporting, suivi et activités de contrôle effectués pour fournir des informations sur les forces et les faiblesses de la gestion des risques Optimisation des risques et contrôles Utilisation des informations sur les risques et les contrôles pour améliorer la performance de l organisation en matière de gestion des risques 12

13 Le coeur de notre solution est la notion de maturité ERM n est n pas une solution prêt-à-porter.. La clé est de déterminer d le degré de maturité qui convient à l organisation Elément du cadre conceptuel BASIQUE Respecter les lois et règlements MATURE Un processus directionnel AVANCE Un outil stratégique Gouvernance des risques Principes de gestion des risques centralisés Une structure de gestion des risques avec des responsabilités claires La gestion des risques est intégr grée e dans la mesure de la performance Evaluation des risques Evaluation annuelle des risques avec une analyse limitée Analyse des risques régulir gulière et intégr grée e dans le reporting Les activités s de gestion et contrôle des risques sont intégr grés s dans les activités opérationnelles Mesure des risques Quantification de risques sélectionnés Quantification des risques opérationnels; quantification anticipée e de risques sélectionns lectionnés Cumul des risques au travers de toute l organisationl Suivi et reporting des risques Optimisation des risques et contrôles Reporting des risques destiné à fournir l information l requise Moins de surprises grâce à la gestion des risques clés Reporting complet au Conseil d adm.. et au Comité d audit sur les niveaux de risques existants et les risques futurs Renforcement de la confiance des stakeholders et amélioration des stratégies de réduction r des risques Alignement de tous les reporting sur le risque pour donner une vision d ensemble d des risques La stratégie, l él évaluation de la performance et l allocation l des ressources sont ajustées aux risques 13

14 Une approche simple à comprendre Quatre étapes Développer une information de qualité sur les risques 1. Planification Contenu Processus 2. Evaluation du profil de risque actuel Contenu Processus Construire un processus de gestion des risques durable 3. Evaluation du processus de gestion des risques existants Contenu 4. Définition des objectifs et d un plan d actions Processus Contenu Processus 14

15 Evaluation ERM : 1 ère étape 1. Planification Contenu Définir la structure du projet, le planning et la documentation Se mettre d accord sur le catalogue des risques, les catégories et les critères Développer des fiches d information Rassembler les informations et la documentation existantes Processus Documentation : Planning du projet détailld taillé Définitions des risques, des catégories, des critères res de classement, etc. Fiches d information d sur le projet 15

16 Evaluation ERM : 2 e étape 2. Evaluation du profil de risque actuel Contenu Conduire les entretiens sur les risques Identifier, cumuler et analyser les risques Conduire des séances pour valider et classer les risques Conduire l analyse de sensibilité Se mettre d accord sur le profil de risque actuel Processus Documentation : Profil de risque Analyse de sensibilité Analyse des activités s de gestion des risques 16

17 Exemple de documentation : Profil de risque Catastrophic 3j # 1 3j Top 10 Risks Loss of building, together with key staff or technology infrastructure Risk Consequence Major Moderate Minor Insignificant 3a 1d 1e 3f 4d 4g 2b 4b 3c 3b 1b 3h 5c 3g 4e 1f 4f 1a 2a 2c 3e 4c 4j 4i 4h 3d 5a 5b (Random Plotting) 1c Sample Risks 4a 3i c Adverse changes in law and government affecting the company s business model 5a Loss of market share or revenue through competition or regulation 5b Introduction of competing products and technologies by other companies 5c Inability to attract and retain key employees 1b Failure to develop global management and information systems 4d Exposure to litigation related to the company s products/services Remote Unlikely Possible Likely Almost certain Likelihood of Risk Occurrence 8 9 3h Deficient products/services provided, resulting in loss of reputation 4a Inability to react to changes in overseas legal, economic, or regulatory environment 10 3i Increased pricing pressure from competitors and/or customers 17

18 Exemple de documentation : Utiliser l information sur la gestion des risques pour planifier l activité de contrôle interne SAMPLE 18

19 Evaluation ERM : 3 e étape 3. Evaluation du processus de gestion des risques existant Contenu Conduire des entretiens sur le processus de gestion des risques Analyser le processus et positionner l organisation en terme de maturité Conduire des séances pour valider l évaluation et le positionnement Se mettre d accord sur l évaluation Processus Documentation : Evaluation du processus de gestion des risques existants Observations et recommandations 19

20 Evaluation de la maturité en matière de gestion des risques : Définir l état actuel et souhaité Une base de travail pour se poser les bonnes questions Risk Maturity Continuum Today Target: Basic Remain in Compliance Mature A Management Process Advanced A Strategic Tool Risk Governance Risk Assessment Risk Quantification & Aggregation Risk Monitoring & Reporting Risk & Control Optimization Example Et une approche sur mesure, incluant : Un plan de travail pour la mise en place des améliorations en matière de gestion des risques L expression claire du niveau de maturité souhaité par l organisationl 20

21 Evaluation ERM : 4 e étape 4. Définition des objectifs et d un plan d actions Contenu Revoir et confirmer le profil de risques existants et le processus de gestion des risques Conduire des séances pour identifier le niveau souhaité (profil et processus) Participer à la définition des priorités et du plan d actions Préparer la documentation Processus Documentation : Evaluation de l él état actuel et souhaité du profil des risques et du processus de gestion des risques Observations et recommandations Priorités s et plan d actions d pour la mise en place 21

22 Le profil de risque peut être utilisé pour définir des priorités dans les propositions d amélioration Priorisation en utilisant des facteurs tels que rapidité,, impact sur les coûts et la qualité et l aml amélioration de l efficacitl efficacité des processus opérationnels NIVEAU D EFFORT Elevé Bas Amélioration no 4 Ne pas faire Faire absolument Pas nécessaire Quick wins Amélioration no 5 Amélioration no 2 Elevé IMPACT SUR LA REDUCTION OU L OPTIMISATION DES RISQUES Amélioration no 1 Amélioration no 3 Quels sont les avantages potentiels? Que faire en premier? Comment mettre en place chaque proposition? Quel est l avis l de la direction? Définir les étapes 22

23 Eléments clés pour la réussite d un projet ERM Implication de la direction qui doit soutenir le projet activement Approche coordonnée top-down Définir le cadre de travail puis nommer le responsable du projet Passer du temps sur la formation : N a a pas besoin d être d très s long Doit être complète au niveau de la direction et du conseil d administration 23

24 3. Particularités des collectivités publiques en matière de gestion des risques 24

25 Particularités des collectivités publiques en matière de gestion des risques Les collectivités s publiques effectuent des tâches : très s diverses dans un environnement complexe avec des ressources limitées Les responsabilités s en matière de gestion des risques ne sont souvent pas clairement attribuées Le législatif l réagit r mais anticipe peu 25

26 La gestion des risques et le contrôle interne comme éléments intégrés de la gouvernance d une collectivité publique Environnement Conseil d Etat Corporate Governance Assurance Electorat Système de contrôle interne Révision interne Gestion des risques Gestion de la qualité Grand-conseil? Commission? En référence à: Münzel/Jenny Riskmanagement für kleine und mittlere Unternehmen 26

27 Particularités des collectivités publiques en matière de gestion des risques Les réponses r / nos expériences : Des évaluations de risques (profil de risques) commencent à être réalisées au niveau des départements d ou des directions Gestion des risques fractionnée e (au niveau des services) car activités très s diverses Pas de reporting global des risques Pas de gouvernance des risques 27

28 Particularités des collectivités publiques en matière de gestion des risques Les réponses r / nos expériences (suite) : La révision r interne (contrôle interne) effectue une analyse des risques (financiers) lors de ses vérificationsv La plupart des collectivités s publiques considèrent que la gestion des risques est du ressort de la révision r interne celle-ci ci a-t-elle a les compétences et les ressources disponibles? Elle utilise cette analyse pour la planification de son travail (plan pluri- annuel) Pas de «consolidation» des risques, ni souvent de quantification des impacts La révision r interne teste régulir gulièrement le contrôle interne donc vérifie v le bon fonctionnement de certains contrôles internes destinés à réduire certains risques Recours fréquent à la délégation d de tâches à des entités semi-autonomes qui gèrent g leurs risques elles-mêmes 28

29 Le coeur de notre solution est la notion de maturité ERM n est n pas une solution prêt-à-porter.. La clé est de déterminer d le degré de maturité qui convient à l organisation Elément du cadre conceptuel BASIQUE Respecter les lois et règlements MATURE Un processus directionnel AVANCE Un outil stratégique Gouvernance des risques Principes de gestion des risques centralisés Une structure de gestion des risques avec des responsabilités claires La gestion des risques est intégr grée e dans la mesure de la performance Evaluation des risques Evaluation annuelle des risques avec une analyse limitée Analyse des risques régulir gulière et intégr grée e dans le reporting Les activités s de gestion et contrôle des risques sont intégr grés s dans les activités opérationnelles Mesure des risques Quantification de risques sélectionnés Quantification des risques opérationnels; quantification anticipée e de risques sélectionns lectionnés Cumul des risques au travers de toute l organisationl Suivi et reporting des risques Optimisation des risques et contrôles Reporting des risques destiné à fournir l information l requise Moins de surprises grâce à la gestion des risques clés Reporting complet au Conseil d adm.. et au Comité d audit sur les niveaux de risques existants et les risques futurs Renforcement de la confiance des stakeholders et amélioration des stratégies de réduction r des risques Alignement de tous les reporting sur le risque pour donner une vision d ensemble d des risques La stratégie, l él évaluation de la performance et l allocation l des ressources sont ajustées aux risques 29

30 4. La gestion des risques informatiques 30

31 La gestion des risques informatiques Les processus fonctionnels sont fortement dépendants d des systèmes d information Tendance au regroupement des services informatiques La plupart des administrations cherchent à faciliter l accl accès s aux informations via internet (guichet informatique) Certaines informations sont confidentielles (loi sur la protection on des données) 31

32 La gestion des risques informatiques Principaux risques informatiques : Organisation et efficience du département d informatique en charge de supporter les systèmes en termes de ressources et de compétences et notamment si ce service est partagé entre plusieurs entités s (ville, canton, école, hôpitaux ) Adéquation des systèmes en place vis-à-vis des besoins fonctionnels des utilisateurs (environnement complexe, interfaces manuelles ) Support aux utilisateurs et gestion des problèmes non efficient car soit délocalisd localisé soit partagé 32

33 La gestion des risques informatiques Principaux risques informatiques (suite) : Contrôles informatiques en terme de sécurits curité,, de continuité et de monitoring des systèmes (séparation des tâches, accès ) Manque de communication (départs ou changement de fonction) Priorisation,, gestion des projets internes et des changements peu claire 33

34 La gestion des risques informatiques Domaines clés Gouvernance de l ITl Sécurité des systèmes et des informations Continuité des systèmes et plan de secours Gestion des changements et des développementsd Assurance que les données sont intègres, fiables et confidentielles Assurance que les contrôles en place sont en adéquation avec les meilleures pratiques, standards et législation en vigueur 34

35 La gestion des risques informatiques Outils de gestion des risques Méthodologie de gestion des risques opérationnels (ERM) Audit informatique (interne ou externe) Standards ISO 1799/27001 pour les aspects sécurité CoBit NAS 402 pour les services outsourcés Avoir une bonne connaissance des risques et des enjeux pour adopter des contrôles efficients 35

36 5. Autres apports de la gestion des risques Un exemple 36

37 Autres apports de la gestion des risques GESORBE gestion intégr grée e de la plaine de l Orbel Groupe de travail multidisciplinaire Sélection entre plusieurs variantes possibles Calcul des impacts potentiels des débordements d de cours d eau d en termes financiers Evaluation des scénarios en terme de rapport réduction r du risque / coût des travaux 37

38 Autres apports de la gestion des risques GESORBE méthodologie Estimation des dégâts d potentiels : Méthodologie OFEV Surfaces utilisées * valeur des biens Avant et après s mesures proposées Estimation du coût t des travaux : Calculés s par les différents groupes d éd études Calcul du ratio d efficacitd efficacité : Si réductions r des dégâts d potentiels > coût t des travaux => efficacité économique 38

39 Autres apports de la gestion des risques GESORBE Illustration des résultatsr 80,000,000 70,000,000 60,000,000 50,000,000 40,000,000 30,000,000 20,000,000 10,000,000 0 Talent / Thielle Bey / Mujon Sanitaire Nozon / Orbe Oriental Coûts Impacts positifs 39

40 Discussion 40

41 Contacts Alain Guillaume Senior manager KPMG Fides Peat Rue du Seyon Neuchâtel Tél Mobile Fax Armin Haymoz Sous-directeur KPMG Fides Management AG Hofgut 3073 Guemligen-Berne Tél Mobile Fax

La gestion des risques IT et l audit

La gestion des risques IT et l audit La gestion des risques IT et l audit 5èmé rencontre des experts auditeurs en sécurité de l information De l audit au management de la sécurité des systèmes d information 14 Février 2013 Qui sommes nous?

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC)

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) Donnez à votre comité de direction une visibilité à 360, en temps réel, du cadre de Gouvernance d Entreprise REGULATORY COMPLIANCE Rc

Plus en détail

Business Process Management

Business Process Management Alain Darmon Responsable Avant-Vente BPM, IBM 1 er mars 2011 Business Process Management Améliorez l agilité de l entreprise avec la gestion des processus métier Les processus sont partout! Ouverture de

Plus en détail

COMPETENCE , PMO. Compétence. Notre offre de service en structuration de PMO et gestion de programme JUIN 2013

COMPETENCE , PMO. Compétence. Notre offre de service en structuration de PMO et gestion de programme JUIN 2013 Compétence Notre offre de service en structuration de PMO et gestion de programme Nous avons le plaisir de vous transmettre notre offre de services en matière de gestion de programme complexe ou structuration

Plus en détail

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014

Présentation à l EIFR. 25 mars 2014 Présentation à l EIFR 25 mars 2014 1 Contexte BCBS 239 Les établissements font face depuis les cinq dernières années aux nombreux changements réglementaires visant à renforcer la résilience du secteur:

Plus en détail

Accélérez votre projet ERP avec les Best Practices

Accélérez votre projet ERP avec les Best Practices Accélérez votre projet ERP avec les Best Practices Kurt Specht (CROSS), Patrick Schaller (CROSS), Alexandra Schorderet (Valtronic Technologies (Suisse) SA) Le 29 mai, 2013 Agenda Première partie Présentation

Plus en détail

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient»

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» C est sans surprise que dans la dernière enquête «CEO» de PwC, les dirigeants font état de leurs préoccupations

Plus en détail

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen

Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen GENERAL ELECTRIC Données Personnelles : Les impacts du futur Règlement Européen Accountability & Data Protection Christian Pardieu, Executive Counsel, Privacy & Regulatory Affairs Document confidentiel

Plus en détail

Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques

Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques Le rôle de la DSI avec l audit Interne pour la maîtrise des risques IT Governance Symposium du 16 Juin 2009 Henri Guiheux Responsable Governance & Securité des SI CISA, CISM, CGEIT Sommaire Enjeux ERM

Plus en détail

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014.

Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives. Equinox-Cognizant, tous droits réservés. 2014. Practice Finance & Risk Management BCBS 239 enjeux et perspectives 2014 Contexte du BCBS 239 2 Une nouvelle exigence Les Principes aux fins de l agrégation des données sur les et de la notification des

Plus en détail

La gestion des Technologies de l information. Tirez le maximum de vos systèmes d informations

La gestion des Technologies de l information. Tirez le maximum de vos systèmes d informations La gestion des Technologies de l information Tirez le maximum de vos systèmes d informations Objectifs de la formation Se familiariser avec: La gouvernance des TI Les cadres de référence en gestion des

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

La mise en œuvre d un programme de conformité

La mise en œuvre d un programme de conformité La mise en œuvre d un programme de conformité culture française vs culture allemande? Amrei Chaussat-Augustin Group Deputy General Counsel Compliance Legal & General Matters 13/03/2014 Sommaire Présentation

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

IODE Consulting I Intelligence on Demand Slide 1

IODE Consulting I Intelligence on Demand Slide 1 IODE Consulting I Intelligence on Demand Slide 1 Présentation Tableau de bord prospectif Définition Fonctions Perspectives Indicateurs Carte stratégique Vision globale IODE Consulting I Intelligence on

Plus en détail

Charte de Compliance ERGO Insurance sa

Charte de Compliance ERGO Insurance sa Charte de Compliance ERGO Insurance sa Introduction Sur la base de la circulaire PPB/D. 255 du 10 mars 2005 sur la compliance adressée aux entreprises d assurances, une obligation légale a été imposée

Plus en détail

Conditions de l'examen

Conditions de l'examen Conditions de l'examen Gestion des selon la norme ISO/CEI 20000 Consultant/Manager (IS20CM.FR) Date de publication 01-07-2010 Date de parution 01-07-2010 Résumé Groupe cible Le qualification Consultant/Manager

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Analyse de données électroniques et intelligence d affaires

Analyse de données électroniques et intelligence d affaires Analyse de données électroniques et intelligence d affaires Valoriser les données internes et externes 3 avril 2014 Ordre du jour UNE INTRODUCTION À L ANALYSE DE DONNÉES Analyse de données et l intelligence

Plus en détail

Le Cloud, un paradoxe bien français!

Le Cloud, un paradoxe bien français! Le Cloud, un paradoxe bien français! Philippe CONCHONNET (Orange Business Services) philippe.conchonnet@orange.com Le Cloud fait peur.. Priorités IT 2012: La Sécurité, sujet n 1 des Entreprises Françaises

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences

UE 13 Contrôle de gestion. Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences UE 13 Contrôle de gestion Responsables : Henri Bouquin, Professeur Stéphanie Thiéry-Dubuisson, Maître de Conférences www.crefige.dauphine.fr polycopié de TD Ouvrage de référence : Henri BOUQUIN, Comptabilité

Plus en détail

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats

C ) Détail volets A, B, C, D et E. Hypothèses (facteurs externes au projet) Sources de vérification. Actions Objectifs Méthode, résultats C ) Détail volets A, B, C, D et E Actions Objectifs Méthode, résultats VOLET A : JUMELAGE DE 18 MOIS Rapports d avancement du projet. Réorganisation de l administration fiscale Rapports des voyages d étude.

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

E-newsletter Software

E-newsletter Software E-newsletter Software Numéro 1 - Juin 2011 Revenue recognition > SaaS > Nos publications > Contacts Stéphanie Ortega Tel : 01 55 68 71 07 Nous avons le plaisir de vous présenter le premier numéro de la

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS

FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DES MÉTIERS FORUM CXP GROUP JEUDI 11 JUIN 2015, PARIS 14 POINTS CLÉS POUR RÉUSSIR VOTRE PROJET COLLABORATIF Nicolas Bürki Analyst Senior,

Plus en détail

Pourquoi externaliser? Petits déjeuners des PME & Start-up

Pourquoi externaliser? Petits déjeuners des PME & Start-up www.pwc.com Petits déjeuners des PME & Start-up Robert Hinterberger Senior Manager Agenda 1. Suisse 2. et les PME 3. Les principales fonctions externalisées 4. Les avantages de l externalisation 5. Les

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Services jolan Inc. CgConseil.info Inc. Êtes-vous prêt? Le 27 janvier 2011. Johanne L Heureux Claude Gagnon

Services jolan Inc. CgConseil.info Inc. Êtes-vous prêt? Le 27 janvier 2011. Johanne L Heureux Claude Gagnon Services jolan Inc. CgConseil.info Inc. Êtes-vous prêt? Le 27 janvier 2011 Johanne L Heureux Claude Gagnon Les objectifs de cette présentation 1. Poser deux regards sur le bilan de maturité Du point de

Plus en détail

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Executive summary Dans un contexte concurrentiel croissant, une situation

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement

Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Site de repli et mitigation des risques opérationnels lors d'un déménagement Anne Claire PAULET Responsable Risques Opérationnels GASELYS AGENDA PRÉSENTATION GASELYS LES RISQUES OPÉRATIONNELS CONTINUITÉ

Plus en détail

Nouveaux enjeux, Risque en évolution : Comment transformer la gestion du risque? Patrick Schraut Senior Manager Professional Services

Nouveaux enjeux, Risque en évolution : Comment transformer la gestion du risque? Patrick Schraut Senior Manager Professional Services Nouveaux enjeux, Risque en évolution : omment transformer la gestion du risque? Patrick Schraut Senior Manager Professional Services Sylvain Defix Senior Solutions Manager 2 juin 2015 1 Airport BBI Ouverture

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

Gouvernance des Technologies de l Information

Gouvernance des Technologies de l Information Walid BOUZOUITA Auditeur Interne secteur des télécommunications CISA, ITIL walid.bouzouita@ooredoo.tn Gouvernance des Technologies de l Information 08 Mai 2014, Maison de l Exportateur Implémenter la

Plus en détail

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress

transformer en avantage compétitif en temps réel vos données Your business technologists. Powering progress transformer en temps réel vos données en avantage compétitif Your business technologists. Powering progress Transformer les données en savoir Les données sont au cœur de toute activité, mais seules elles

Plus en détail

Club ISO 27001 11 Juin 2009

Club ISO 27001 11 Juin 2009 Club ISO 27001 11 Juin 2009 Risk IT et ISO 2700x complémentarité ou concurrence? Jean-Luc STRAUSS 11 Juin 2009 Risk IT et ISO 2700x: guerre des organismes? National Institute of Standards and Technology

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

Récapitulatif: Du 30 Mars au 10 Avril 2015. Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité.

Récapitulatif: Du 30 Mars au 10 Avril 2015. Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité. Du 30 Mars au 10 Avril 2015 Récapitulatif: Rapports de l OICV sur les plans de continuité d activité. Mise à jour de la liste des Contreparties Centrales autorisées en Europe. Lancement d un projet conjoint

Plus en détail

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires

Colloque 2005. Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI. Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Colloque 2005 de la Sécurité des Systèmes d Information Du contrôle permanent à la maîtrise globale des SI Jean-Louis Bleicher Banque Fédérale des Banques Populaires Mercredi 7 décembre 2005 Du contrôle

Plus en détail

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here >

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here > < Picture to go here > travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 Gloria Rolland, Responsable développement & Relations de marché, Lloyd s

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

L innovation technologique au quotidien dans nos bibliothèques

L innovation technologique au quotidien dans nos bibliothèques L innovation technologique au quotidien dans nos bibliothèques 1. Intro ITIL 2. Concept de base 3. Cycle de vie des services 4. Vue intégrée des processus 1. Stratégie 2. Conception 3. Transition 4. Exploitation

Plus en détail

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE

DOCUMENT PRÉLIMINAIRE DOCUMENT PRÉLIMINAIRE Principes universels de base de bonne gouvernance du Mouvement olympique et sportif 1. Vision, mission et stratégie p. 2 2. Structures, règlementations et processus démocratique p.

Plus en détail

(DAS) DIPLÔME & (CAS) CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE MANAGEMENT DE PROJETS 2015/2016 PROJET.UNIGE.CH

(DAS) DIPLÔME & (CAS) CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE MANAGEMENT DE PROJETS 2015/2016 PROJET.UNIGE.CH (DAS) DIPLÔME & (CAS) CERTIFICAT DE FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE MANAGEMENT DE PROJETS 2015/2016 PROJET.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 03 > DIRECTEUR DU DIPLÔME / COMITÉ SCIENTIFIQUE 05 > PUBLIC CONCERNÉ

Plus en détail

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance

La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance La relation DSI Utilisateur dans un contexte d infogérance Michel Ducroizet 2004 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject to change without notice La relation

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen B, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

Hedge funds: des faiblesses dans la gestion des risques

Hedge funds: des faiblesses dans la gestion des risques Avec leurs rendements supérieurs aux actifs traditionnels et leur faible volatilité, les hedge funds attirent toujours de nombreux investisseurs. Néanmoins, ils restent risqués. Hedge funds: des faiblesses

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Etude comparative des pratiques de l intelligence économique entre le Maroc, l Afrique du Sud et le Brésil Par: Mourad Oubrich 3 Plan de la présentation Contexte Cadre conceptuel de l IE Etude empirique

Plus en détail

Dans le présent rapport, l expression «Groupe» se rapporte à AXA SA (la «Société») ainsi qu à ses filiales consolidées, directes et indirectes.

Dans le présent rapport, l expression «Groupe» se rapporte à AXA SA (la «Société») ainsi qu à ses filiales consolidées, directes et indirectes. ANNEXE I Rapport du Président du Conseil de Surveillance Le présent Rapport rend compte, conformément aux dispositions de l article L. 225-68 du Code de commerce, des conditions de préparation et d organisation

Plus en détail

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise.

Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. Plaisir, le 19 Décembre 2011 Rapport sur le contrôle interne et le gouvernement d entreprise. LES DISPOSITIFS DE GESTION DES RISQUES ET DE CONTRÔLE INTERNE L objet de ce rapport est de rendre compte aux

Plus en détail

ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES

ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES ADMINISTRATION CENTRALE, GOUVERNANCE INTERNE, GESTION DES RISQUES Circulaire CSSF 12/552 21 février 2013 Introduction (1) Développements récents au niveau international Problèmes de gouvernance interne

Plus en détail

Plan de Continuité des Activités Disneyland Resort Paris. Préparé par Karine Poirot/Paul Chatelot 26 mars 2009

Plan de Continuité des Activités Disneyland Resort Paris. Préparé par Karine Poirot/Paul Chatelot 26 mars 2009 Plan de Continuité des Activités Disneyland Resort Paris Préparé par Karine Poirot/Paul Chatelot 26 mars 2009 Agenda Contexte-justification Démarche adoptée Bilan phase 1 - Business Impact Analysis Bilan

Plus en détail

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance

IT Gouvernance. Plan. Définition. IT gouvernance pourquoi? But et enjeux. Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance IT Gouvernance M2 : ACSI / SID 1 Plan Définition IT gouvernance pourquoi? But et enjeux Les bonnes pratiques et composantes d une IT gouvernance Les problèmes rencontrés Conclusion M2 : ACSI / SID 2 1

Plus en détail

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier

Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Montrer que la gestion des risques en sécurité de l information est liée au métier Missions de l entreprise Risques métier Solutions pragmatiques et adaptées Savoir gérer la différence Adapter à la norme

Plus en détail

Société ontarienne d assurance-dépôts

Société ontarienne d assurance-dépôts Société ontarienne d assurance-dépôts Gestion des risques liés aux technologies de l information : Rôle des conseils d administration et des comités d audit DAVID FLORIO, CPA, CA IT, PCI QSA, CRMA PARTNER,

Plus en détail

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com

Votre organisation en 3 clics. www.optimiso.com Votre organisation en 3 clics www.optimiso.com 2 Intuitif, modulable et fiable Réponse idéale à chaque exigence.... 3 Fiabilité, sécurité et solution personnalisable.... 4 Modules Optimiso : > Process

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

Qu est-ce que le ehealthcheck?

Qu est-ce que le ehealthcheck? Plus la dépendance d une compagnie envers ses systèmes informatiques est grande, plus le risque qu une erreur dans les processus métiers puisse trouver ses origines dans l informatique est élevé, d où

Plus en détail

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France

Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France Conférence IDC Gouvernance IT - Paris 6 Avril 2011 Gouvernance IT : par où commencer? Hubert Lalanne DE, Chief Architect for Industries IBM Software France 2011 IBM Corporation Quels sont les ingrédients

Plus en détail

Gestion du risque cyber: un risque assurable?

Gestion du risque cyber: un risque assurable? Gestion du cyber: un assurable? Conférence Afinege Sommaire 1. Pour qu il y ait assurance il faut qu il y ait 2. Le cyber ou source de 3. Pour pouvoir payer il faut avoir un montant 4. Et demain? Page

Plus en détail

Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité

Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité Graphes d attaques Une exemple d usage des graphes d attaques pour l évaluation dynamique des risques en Cyber Sécurité Emmanuel MICONNET, Directeur Innovation WISG 2013, UTT le 22/1/13 2 / CyberSécurité,

Plus en détail

Modèle Cobit www.ofppt.info

Modèle Cobit www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Modèle Cobit DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011

www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 www.pwc.com/lu/sustainability progena by PwC Une nouvelle approche du développement durable 31 mars 2011 L impératif du développement durable va transformer tous les secteurs économiques Capacité écologique

Plus en détail

Quels nouveaux outils pour accompagner le développement de nos professions?

Quels nouveaux outils pour accompagner le développement de nos professions? CONFÉRENCE annuelle Paris -14 novembre 2013 Quels nouveaux outils pour accompagner le développement de nos professions? Atelier F Isabelle Dreysse (ADP) Guy Maillant (EDF) Noah Gottesman (Thomson Reuters)

Plus en détail

3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE)

3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) 3 3.2. RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (ARTICLE L. 225-37 DU CODE DE COMMERCE) Pour l élaboration du présent rapport, le Président a consulté le Vice-Président Exécutif, Directeur Financier

Plus en détail

Principales dispositions du projet de règlement

Principales dispositions du projet de règlement Principales dispositions du projet de règlement (TEXTE VOTÉ PAR LA COMMISSION JURI LE 21 JANVIER 2014) Février 2014 1 Honoraires d audit (article 9) (1/3) Limitation des services non audit Si un contrôleur

Plus en détail

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême

Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels. Journées Annuelles du Pétrole. Christiane Muller, Air Liquide. Les Hydrocarbures de l extrême Journées Annuelles du Pétrole Entreprises Citoyennes: Sécurité et Risques Industriels Christiane Muller, Air Liquide Air Liquide en bref Fournisseur de gaz industriels & médicaux et de services associés

Plus en détail

La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004

La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004 1 La méthodologie ITIL : que faut-il retenir? réunion du 14 septembre 2004 Maurice Benisty - benisty@trigone.fr Groupe Trigone Informatique 2 3 Petit questionnaire Pensez-vous que vos équipes collaborent

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Gouvernance & Influence des Systèmes d Information. 2 Décembre 2014

Gouvernance & Influence des Systèmes d Information. 2 Décembre 2014 Gouvernance & Influence des Systèmes d Information 2 Décembre 2014 Sommaire Contexte Economique, Technologique & Sociétal Professionnalisation de la DSI Gouvernance des Systèmes d Information Influence

Plus en détail

Société anonyme au capital de 10 130 830,84 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 10 130 830,84 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Société anonyme au capital de 10 130 830,84 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Rapport du Président du conseil d administration sur les conditions de

Plus en détail

Mathématiques et énergie quelles opportunités dès demain? SMAI 10 Avril 2012

Mathématiques et énergie quelles opportunités dès demain? SMAI 10 Avril 2012 CONFIDENTIEL - Copyright 2012 Clean Horizon Consulting 1 Mathématiques et énergie quelles opportunités dès demain? SMAI 10 Avril 2012 Source: Clean Horizon CONFIDENTIEL - Copyright 2012 Clean Horizon Consulting

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Avec vous, nous nous engageons pour construire vos solutions de gestion Face à la globalisation des marchés, au développement des systèmes

Plus en détail

Vector Security Consulting S.A

Vector Security Consulting S.A Vector Security Consulting S.A Nos prestations Info@vectorsecurity.ch «La confiance c est bien, le contrôle c est mieux!» Qui sommes nous? Vector Security Consulting S.A est une société suisse indépendante

Plus en détail

«La gestion des projets, un élément moteur de la gouvernance des Systèmes d Information»

«La gestion des projets, un élément moteur de la gouvernance des Systèmes d Information» Séminaire «Patient Numérique 2012» Olivier REMACLE IT Manager 18/10/2012 «La gestion des projets, un élément moteur de la gouvernance des Systèmes d Information» Agenda : I. Le Contexte métier II. La Gouvernance

Plus en détail

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte

Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014. Introduction. ETAPPE 1 : Définition du contexte Cadre de gestion des risques Du CHF en République Centrafricaine Final Nov 2014 Introduction Ce document est établi suivant la méthodologie du Cadre de Gestion des Risques (Risk Management Framework) proposé

Plus en détail

GOUVERNANCE DES SERVICES

GOUVERNANCE DES SERVICES Depuis quelques années, le secteur financier est en pleine mutation pour créer des niches d excellence alliant meilleure performance des processus et assurance de résultat de ces même processus, et ceci

Plus en détail

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006

Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité. Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 Maintien en Conditions Opérationnelles des Dispositifs de Continuité d Activité Olivier de Chantérac 08 novembre 2006 PCA, MCO et ROI Une Responsabilité de Direction Générale ou Métier - Disposer d une

Plus en détail

IT Advisory. Notre offre de services. kpmg.fr

IT Advisory. Notre offre de services. kpmg.fr IT Advisory Notre offre de services kpmg.fr La course au progrès technologique est permanente. Au-delà des effets de mode, nous traversons une époque de changements très rapides. Jamais le renouvellement

Plus en détail

Critères de validation des modèles internes en assurance vie :

Critères de validation des modèles internes en assurance vie : Critères de validation des modèles internes en assurance vie : Use tests, intégration des modèles dans les processus de prise de décision et approche ERM Vladislav GRIGOROV, CRO, SwissLife France David

Plus en détail

L offre IBM Software autour de la valeur métier

L offre IBM Software autour de la valeur métier IBM Frame Mai 2011 L offre IBM Software autour de la valeur métier Hervé Rolland - Vice Président, Software Group France Milestones that Matter: IBM Software Acquisitions Milestones that Matter: IBM Software

Plus en détail

Les modèles de maturité en management de projet : un outil au service de l équipe projet et de son intégration dans l entreprise

Les modèles de maturité en management de projet : un outil au service de l équipe projet et de son intégration dans l entreprise Les modèles de maturité en management de projet : un outil au service de l équipe projet et de son intégration dans l entreprise Jean-Jacques FADEUILHE Département Gestion de Projets Scetauroute 11 avenue

Plus en détail

3.2. Rapport du Président du Conseil d administration

3.2. Rapport du Président du Conseil d administration 3. RAPPORT DE GESTION, ÉTATS FINANCIERS ET INFORMATIONS FINANCIÈRES COMPLÉMENTAIRES 3.2. Rapport du Président du Conseil d administration (article L.225-37 du Code de commerce) 3.2.1. RAPPORT DU PRÉSIDENT

Plus en détail

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité

IBM Global Technology Services CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHITECTURE INFORMATIQUE. La voie vers une plus grande effi cacité IBM Global Technology CONSEIL EN STRATÉGIE ET ARCHECTURE INFORMATIQUE La voie vers une plus grande effi cacité Vos objectifs sont nos objectifs Les entreprises vivent sous la pression permanente de la

Plus en détail

Votre partenaire pour les meilleures pratiques. La Gouvernance au service de la Performance & de la Compliance

Votre partenaire pour les meilleures pratiques. La Gouvernance au service de la Performance & de la Compliance Votre partenaire pour les meilleures pratiques La Gouvernance au service de la Performance & de la Compliance PRESENTATION CONSILIUM, mot latin signifiant «Conseil», illustre non seulement le nom de notre

Plus en détail