TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION. PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte"

Transcription

1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION PREMIÈRE PARTIE Exercice de la profession d architecte TITRE 1 CONDITIONS D EXERCICE DE LA PROFESSION D ARCHITECTE 13 Évolution récente des conditions d exercice 13 Conditions d exercice de la profession communes aux personnes physiques et aux personnes morales 16 Section 1 : Être titulaire d un diplôme d architecture ou d un diplôme assimilé 16 Section 2 : Être inscrit à un tableau de l Ordre ou à une liste de stagiaires, ou faire l objet d une autorisation spéciale d exercice 17 Section 3 : Souscrire une assurance couvrant sa responsabilité professionnelle au sens de l article 9 de la loi du 20 février Sous- section 1 : Étendue de l obligation d assurance 20 Sous- section 2 : Champ d application de l assurance 26 Sous- section 3 : Conséquences du défaut de souscription de l assurance obligatoire 32 Sous- section 4 : Application dans le temps 34 Section 4 : Avoir des connaissances linguistiques 35 larcier 647

2 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge I Conditions d exercice de la profession supplémentaires pour les personnes morales 36 Section 1 : Exercice dans le cadre d une personne morale ne respectant pas les conditions de la loi du 15 février Section 2 : Exercice de la profession d architecte par une société respectant les conditions prévues par la loi du 15 février Sous- section 1 : Composition 38 Sous- section 2 : Objet social et activité 39 Sous- section 3 : Actionnariat 39 Sous- section 4 : Inscription au tableau 40 Sous- section 5 : Transmission des parts ou actions 41 Sous- section 6 : Obligation pour un stagiaire de s associer à un architecte inscrit 41 Sous- section 7 : Conditions ajoutées par le Conseil national 41 Section 3 : Droit transitoire 43 TITRE 2 MONOPOLE ET CONCOURS OBLIGATOIRE DE L ARCHITECTE 45 La loi du 20 février L objet du monopole est d ordre intellectuel 46 I Le monopole s étend à la mission d ensemble 47 V Limites au monopole : les travaux qui peuvent être effectués sans l assistance d un architecte 49 Chapitre V Dérogation au concours obligatoire de l architecte 52 Chapitre VI Sanctions civiles et pénales 53 Section 1 : Sanction pénale 53 Section 2 : Constatation des infractions 54 Section 3 : Sanctions civiles Nullité absolue des conventions larcier

3 Table des matières Chapitre VII Responsabilités des autres intervenants en l absence coupable d architecte 57 Chapitre VIII Les monopoles partagés de l architecte résultant de lois éparses 58 TITRE 3 INCOMPATIBILITÉ D EXERCICE DES PROFESSIONS D ARCHITECTE ET D ENTREPRENEUR 61 Le principe d incompatibilité des professions d architecte et d entrepreneur 61 La nécessaire indépendance entre l architecte et l entrepreneur ou le promoteur 63 I La sanction : la nullité absolue du contrat 74 TITRE 4 L ORDRE DES ARCHITECTES : RÈGLEMENTS ET DISCIPLINE 79 L Ordre des architectes 80 Section 1 : Nature et organisation de l Ordre des architectes 80 Section 2 : Missions de l Ordre des architectes 81 Le Conseil national de l Ordre des architectes 83 Section 1 : Composition 83 Section 2 : Fonctionnement 84 Section 3 : Attributions 84 Section 4 : Tutelle et recours 87 I Les Conseils provinciaux de l Ordre 88 Section 1 : Un Conseil de l Ordre par province 88 Section 2 : Composition du Conseil provincial et de son bureau 88 larcier 649

4 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Section 3 : Fonctionnement du Conseil provincial 89 Section 4 : Attributions des Conseils provinciaux 90 Sous- section 1 : Inscription au tableau et à la liste des stagiaires 90 Sous- section 2 : Octroi d une autorisation spéciale d exercer la profession 92 Sous- section 3 : Exercice du pouvoir disciplinaire 92 Sous- section 4 : Surveillance du stage et établissement de la liste des membres susceptibles d être maîtres de stage 104 Sous- section 5 : Règlement des contestations sur l ancienneté des membres de l Ordre 105 Sous- section 6 : Compétence en matière d honoraires 105 V Les Conseils d appel 107 Section 1 : Organisation 107 Section 2 : Composition 107 Section 3 : Fonctionnement 107 Section 4 : Compétences 108 Sous- section 1 : En degré d appel 108 Sous- section 2 : En premier et dernier ressort 108 Section 5 : Procédure 109 Section 6 : Pourvoi en cassation 109 TITRE 5 LA DÉONTOLOGIE DE L ARCHITECTE 111 Opposabilité des règles déontologiques aux personnes étrangères à la profession 112 Effets des règles déontologiques sur la responsabilité des architectes 115 Section 1 : Rapport entre la violation de la règle déontologique et la faute contractuelle ou extracontractuelle 115 Section 2 : Absence de règlement ou de recommandation dans le chef de l autorité ordinale larcier

5 Table des matières Section 3 : Existence d un règlement déontologique proprement dit, dans le respect des compétences et des procédures d habilitation imposées par le législateur à l Ordre 117 Section 4 : Cas où la volonté de l autorité déontologique compétente s est exprimée en dehors de la voie proprement réglementaire 118 TITRE 6 L ARCHITECTE ET LA PUBLICITÉ 119 Obligations résultant de la loi du 2 août Section 1 : Interdiction de la publicité trompeuse 121 Section 2 : Publicité comparative 122 Section 3 : Possibilité d exercer une action en cessation 122 Section 4 : Sanctions pénales 124 Obligations résultant de la loi du 11 mars 2003 pour la publicité électronique et par courrier électronique 125 I Obligations résultant des recommandations déontologiques 126 Section 1 : Obligations résultant de la recommandation du 16 juin 1989 relative à l application de l article 13 du Règlement (Publicité) 126 Section 2 : Obligations résultant de la recommandation du 25 septembre 1987 relative à l affichage sur chantier 128 DEUXIÈME PARTIE Le droit contractuel TITRE 1 LE CONTRAT D ARCHITECTURE DE DROIT PRIVÉ 133 Caractères du contrat d architecture 134 Section 1 : Un contrat synallagmatique 134 larcier 651

6 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Section 2 : Un contrat civil 134 Section 3 : Un contrat d entreprise 135 Section 4 : Un contrat intuitu personae 135 Section 5 : Un contrat écrit 136 Section 6 : Un contrat dépourvu de formalisme 139 Section 7 : La question du mandat 140 Sous- section 1 : Preuve du mandat 140 Sous- section 2 : Mandat apparent 141 Sous- section 3 : Pouvoirs du mandataire 142 Sous- section 4 : Rémunération de l architecte pour sa prestation de mandataire 142 Sous- section 5 : Obligation de rendre compte 142 Sous- section 6 : Application de la loi Breyne 142 Formation et validité du contrat d architecture 147 Section 1 : Le consentement des parties 147 Sous- section 1 : Principes 147 Sous- section 2 : Choix de l architecte 147 Sous- section 3 : Vices de consentement 148 Section 2 : L objet du contrat 149 Sous- section 1 : Détermination de la mission 149 Sous- section 2 : Mode de détermination de la mission : la phase préparatoire ou de consultation 153 Section 3 : La cause licite 155 Sous- section 1 : La cause 155 Sous- section 2 : Nullité pour cause d illicéité 155 Section 4 : Validité au regard de la loi du 2 août 2002 sur les clauses abusives 157 Sous- section 1 : Champ d application ratione personae 158 Sous- section 2 : Champ d application ratione temporis 160 Sous- section 3 : Définition générale 160 Sous- section 4 : Liste «noire» des clauses abusives 163 Sous- section 5 : Règle d interprétation «contra proferentem» 164 Sous- section 6 : Sanction des clauses déclarées abusives larcier

7 Table des matières Sous- section 7 : Examen de clauses habituelles d un contrat d architecture, au regard de la loi du 2 août I Preuve du contrat d architecture et de l étendue de la mission 176 Section 1 : Preuve de l existence du contrat 176 Section 2 : Preuve de l étendue de la mission 178 Sous- section 1 : Mission complète et mission partielle 178 Sous- section 2 : Mission portant sur l ensemble des lots et mission limitée à certains lots 183 CHAPITRE IV Particularités du contrat d architecture conclu par voie électronique 186 Section 1 : Introduction 186 Section 2 : Domaine d application 188 Sous- section 1 : Champ d application de la loi du 11 mars Sous- section 2 : Champ d application de la loi du 2 août Sous- section 3 : Certaines transactions électroniques pourraient être soumises à très peu de contraintes 192 Section 3 : Liberté d établissement 192 Section 4 : Les informations préalables 193 Sous- section 1 : Les informations générales sur le prestataire de service 194 Sous- section 2 : Les informations relatives au prix 198 Sous- section 3 : Les informations relatives au processus contractuel 198 Sous- section 4 : Les modalités de la communication de ces informations préalables 199 Section 5 : La passation de commande 200 Sous- section 1 : Les moyens techniques permettant l identification et la correction des erreurs commises dans la saisie des données par l internaute 200 Sous- section 2 : Les modalités de communication des clauses contractuelles et conditions générales 201 Sous- section 3 : L accusé de réception de la commande 203 Section 6 : L obligation de confirmation au consommateur du contenu de sa commande 204 Sous- section 1 : Contenu 205 larcier 653

8 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Sous- section 2 : Exigence d un écrit ou d un support durable 207 Sous- section 3 : Moment 208 Section 7 : L exécution du contrat 209 Section 8 : Protection du client en cas d utilisation d un instrument de transfert électronique de fonds 209 Section 9 : Charge de la preuve 209 Sous- section 1 : La preuve de l existence et du contenu de l information préalable 210 Sous- section 2 : La preuve de la confirmation ou du respect des délais 211 Sous- section 3 : La preuve du consentement des parties 212 Section 10 : Actions en cessation et sanctions 213 Sous- section 1 : Action en cessation 213 Sous- section 2 : Absence de mesure de contrôle 213 Sous- section 3 : Sanctions 213 Chapitre V Incidence des règlements déontologiques sur le contrat d architecture 216 Section 1 : Obligation dans le chef de l architecte de couvrir sa responsabilité décennale par une assurance 216 Section 2 : Obligation de solliciter le paiement d honoraires permettant l exercice de la profession d architecte avec honneur et dignité (art. 12 du règlement de déontologie) 218 Section 3 : Obligations en matière de budget (art. 16 du règlement de déontologie) 218 Section 4 : Acceptation de missions incomplètes (art. 1 er, 4 et 21 du règlement de déontologie) 218 Section 5 : Indépendance de l architecte et régime des incompatibilités (art. 4, 10 et 11 du règlement de déontologie) 219 TITRE 2 LE CONTRAT D ARCHITECTURE DE MARCHÉ PUBLIC Aperçu de la réglementation 221 Section 1 : Le contexte européen 221 Section 2 : Le droit belge larcier

9 Table des matières Le régime d incompatibilité 225 I Les modes d attribution des marchés publics d architecture 226 Section 1 : Les modes de passation prévus par la réglementation 226 Sous- section 1 : L adjudication publique ou restreinte (art. 24 de la loi) 227 Sous- section 2 : L appel d offres général ou restreint (art. 25 de la loi) 228 Sous- section 3 : La procédure négociée avec ou sans publicité et la procédure négociée avec publicité (art. 26 de la loi) 229 Sous- section 4 : Le dialogue compétitif (art. 27 de la loi) 230 Sous- section 5 : Marchés et procédures spécifiques et complémentaires 231 Section 2 : Les règles de publicité 232 Sous- section 1 : La publicité européenne 232 Sous- section 2 : La publicité belge 233 Section 3 : L étape de la sélection qualitative 234 Sous- section 1 : Définition des critères de sélection et d attribution 234 Sous- section 2 : Critères de sélection qualitative 234 Section 4 : L accès des jeunes architectes aux marchés publics 238 V Les critères d attribution 239 Section 1 : Distinctions 239 Section 2 : Critères d attribution en appel d offres et en procédure négociée 240 Chapitre V L information et la conclusion du marché 243 Section 1 : L information 243 Section 2 : La conclusion du marché 244 Chapitre VI Les marchés publics de travaux englobant la conception et la réalisation 245 Chapitre VII Le recours limité aux marchés publics dématérialisés 247 larcier 655

10 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge TITRE 3 LES OBLIGATIONS CONTRACTUELLES DE L ARCHITECTE Le devoir de conseil et d assistance 251 Section 1 : Les sources 251 Section 2 : La distinction entre l obligation d information à titre principal ou accessoire 253 Section 3 : Les devoirs de s informer, d informer et de conseiller 253 Sous- section 1 : Le devoir de s informer 254 Sous- section 2 : Le devoir d informer 256 Sous- section 3 : Le devoir de traiter l information ou le devoir de conseil proprement dit 269 Sous- section 4 : Interdiction de toute clause contractuelle dérogatoire? 272 Le respect du programme et du budget 274 Section 1 : Le programme et le budget sont des éléments essentiels du contrat 274 Section 2 : La phase préparatoire n a pas permis d aboutir à la conclusion d un contrat d architecte 275 Sous- section 1 : Un contrat de pré- étude a été établi 276 Sous- section 2 : Un contrat de pré- étude n a pas été formellement établi 278 Section 3 : La phase préparatoire a permis la conclusion d un contrat d architecte 278 I La mission de conception 282 Section 1 : La mission légale 282 Section 2 : Les plans et documents d entreprise 282 Section 3 : Le contrat 283 Section 4 : Les règles de l art 283 Section 5 : L urbanisme, l aménagement du territoire et l environnement 287 Section 6 : L étude du sol et des fondations 288 Section 7 : L intervention des ingénieurs- conseils et des bureaux d études larcier

11 Table des matières Section 8 : Le choix des matériaux, les procédés techniques et les risques de l innovation 292 Section 9 : La succession de l architecte : responsabilité de la conception 293 V La mission de contrôle des travaux 295 Section 1 : Principe 295 Section 2 : Fondements 296 Section 3 : Portée du devoir de contrôle 297 Sous- section 1 : Pouvoir de directive mais non pouvoir de direction 297 Sous- section 2 : Devoir de contrôle et non devoir de surveillance 299 Sous- section 3 : Applications 299 Sous- section 4 : Contrôle réciproque des fautes 303 Sous- section 5 : Contrôle et intervention de bureaux d études et d ingénieurs 305 Sous- section 6 : Bureau de contrôle technique 306 Sous- section 7 : Pluralité d intervenants et partage de responsabilité 307 Sous- section 8 : Honoraires 308 Chapitre V La mission dans le cadre de la coordination sécurité- santé 309 Section 1 : Obligations de l architecte en sa qualité d architecte 310 Sous- section 1 : Phase de conception 311 Sous- section 2 : Phase de contrôle de l exécution 313 Sous- section 3 : Obligation de collaboration 314 Section 2 : Obligations de l architecte en sa qualité d éventuel coordinateur sécurité- santé 315 Chapitre VI Les devoirs dans le cadre de la performance énergétique des bâtiments 317 Section 1 : Présentation générale du régime 320 Sous- section 1 : Historique et aperçu des réglementations en Régions wallonne et bruxelloise 320 Sous- section 2 : Champ d application 326 Sous- section 3 : Méthode de calcul et niveau d exigence 329 Sous- section 4 : Procédure 330 Sous- section 5 : Sanctions 335 larcier 657

12 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Section 2 : Les obligations du responsable PEB / conseiller PEB et de l architecte 338 Chapitre VII Les devoirs dans le cadre de la loi Breyne 343 TITRE 4 LES OBLIGATIONS CONTRACTUELLES DU MAÎTRE DE L OUVRAGE 345 Permettre et faciliter le travail de l architecte 346 Payer les honoraires de l architecte 349 Section 1 : Caractère onéreux de l intervention de l architecte 349 Section 2 : La convention d honoraires 350 Sous- section 1 : Principes Fixation des honoraires par la convention 350 Sous- section 2 : Devoir d information de l architecte 351 Sous- section 3 : Tempéraments au caractère obligatoire de la convention d honoraires 351 Section 3 : Fixation des honoraires 352 Sous- section 1 : Interdiction de l application de l article 12, alinéa 3 du règlement de déontologie et de la norme déontologique n o Sous- section 2 : Interdiction du bradage dans le chef de l architecte 354 Sous- section 3 : Base de calcul des honoraires 355 Sous- section 4 : Taux d honoraires 356 Sous- section 5 : Honoraires forfaitaires 356 Sous- section 6 : Validité des méthodes de calcul des honoraires au regard de la loi du 2 août 2002 sur les clauses abusives 357 Sous- section 7 : Rémunération d une mission partielle 359 Sous- section 8 : Rémunération d une mission prenant fin avant son terme normal 359 Section 4 : Exigibilité des honoraires 359 Section 5 : Garanties de paiement des honoraires 360 Sous- section 1 : Exceptio non adimpleti contractus larcier

13 Table des matières Sous- section 2 : Clauses pénales Examen au regard de la loi du 2 août 2002 sur les clauses abusives 362 Section 6 : Application de la loi du 2 août 2002 sur les retards de paiements dans les transactions commerciales 365 Sous- section 1 : Champ d application 365 Sous- section 2 : Effets de la loi du 2 août I Réceptionner le travail de l architecte 370 TITRE 5 FIN DU CONTRAT DE L ARCHITECTE 371 La réception agréation 371 Mort de l architecte 372 I Résiliation unilatérale par le maître de l ouvrage 373 Section 1 : Application au contrat d architecture 373 Section 2 : Principes 374 Section 3 : Effets de la résiliation unilatérale 375 Section 4 : Objet de l indemnité 377 Section 5 : Aménagement contractuel examen au regard de la loi du 2 août 2002 sur les clauses abusives 379 V Résiliation de commun accord 383 Chapitre V Remplacement de l architecte 384 Section 1 : Remplacement judiciaire 384 Section 2 : Une solution prétorienne : le remplacement unilatéral 384 Section 3 : Conditions d exercice du remplacement unilatéral 385 Section 4 : Sanction en cas de non- respect des conditions 386 Section 5 : Aménagement contractuel Examen au regard de la loi du 2 août 2002 sur les clauses abusives 387 larcier 659

14 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Chapitre VI Résolution du contrat 388 Section 1 : Résolution judiciaire 388 Section 2 : Option réversible du créancier 389 Section 3 : Conditions d exercice 389 Section 4 : Effets de la résolution 392 Section 5 : Résolution aux torts des deux parties 394 Section 6 : Une solution prétorienne : la résolution unilatérale 394 Chapitre VII Clause résolutoire expresse 395 Chapitre VIII L impossibilité d exécution Force majeure 397 X Annulation du contrat 398 TITRE 6 LES RÈGLES RÉGISSANT L EXÉCUTION DU MARCHÉ PUBLIC DE SERVICES D ARCHITECTURE 399 Les règles générales d exécution des marchés publics d architecture 400 Le cahier spécial des charges (C.S.Ch.) 404 I L utilisation des moyens électroniques 406 TROISIÈME PARTIE La responsabilité de l architecte TITRE 1 LA RESPONSABILITÉ CONTRACTUELLE DE L ARCHITECTE 409 La responsabilité de l architecte avant la réception agréation larcier

15 Table des matières La réception du travail de l architecte 411 Section 1 : Le droit commun de la réception 411 Sous- section 1 : Notion et effets de la réception 411 Sous- section 2 : Caractère intuitu personae de la réception 412 Sous- section 3 : Modalités de la réception 413 Sous- section 4 : Caractère irrévocable de la réception 416 Section 2 : Devoirs de l architecte concernant la réception des travaux des autres intervenants 416 Sous- section 1 : Fondements des devoirs 416 Sous- section 2 : Devoir d organisation des réceptions 417 Sous- section 3 : Devoir de vérification 417 Sous- section 4 : Devoir de conseil 419 Section 3 : La réception provisoire 419 Sous- section 1 : Définition et effets de la réception provisoire 419 Sous- section 2 : Dérogations contractuelles Validité au regard de la loi du 2 août 2002 sur les clauses abusives 421 Sous- section 3 : Exigibilité de la réception provisoire 424 Sous- section 4 : Modalités et preuve de la réception provisoire 425 Section 4 : La réception définitive 426 Sous- section 1 : Notion et effets de la réception définitive 426 Sous- section 2 : Modalités et preuve de la réception définitive 426 Section 5 : Annulation de la réception pour vice du consentement 428 I La responsabilité décennale de l architecte 431 Section 1 : Caractéristiques de la responsabilité décennale 431 Sous- section 1 : Responsabilité d ordre contractuel 431 Sous- section 2 : Responsabilité d ordre public 432 Sous- section 3 : Responsabilité à base de faute et charge de la preuve 434 Section 2 : Conditions de mise en œuvre de la responsabilité décennale 437 Sous- section 1 : Elle ne concerne que les biens immobiliers 437 Sous- section 2 : Elle ne concerne que les «gros ouvrages» 437 Sous- section 3 : Il faut un vice grave 439 Sous- section 4 : Le vice peut être apparent 443 larcier 661

16 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Section 3 : Le délai de responsabilité pour vice grave 444 Sous- section 1 : Point de départ du délai 444 Sous- section 2 : Délai de responsabilité et délai de l action 445 Section 4 : Personnes auxquelles l action appartient 447 V La responsabilité pour vices cachés véniels de l architecte 449 Section 1 : Caractéristiques de la responsabilité pour vices cachés véniels 449 Section 2 : Conditions de mise en œuvre de la responsabilité pour vices cachés véniels des constructeurs 450 Sous- section 1 : Le vice doit être caché 450 Sous- section 2 : Le vice doit être véniel 452 Section 3 : Le délai de responsabilité pour vice caché véniel 453 Sous- section 1 : L action doit être introduite dans un délai «utile» 453 Sous- section 2 : Limitation conventionnelle du délai d action en cas de responsabilité pour vice caché véniel 459 Chapitre V Réparations à charge de l architecte 460 TITRE 2 LA RESPONSABILITÉ EXTRACONTRACTUELLE DE L ARCHITECTE 463 Rapports entre la responsabilité contractuelle et la responsabilité aquilienne 463 Conditions de la responsabilité aquilienne 464 Section 1 : La faute 464 Sous- section 1 : Notion de faute aquilienne 465 Sous- section 2 : La faute professionnelle 465 Sous- section 3 : Caractère personnel de la faute 466 Section 2 : Le dommage 467 Section 3 : La relation causale 467 Section 4 : La force majeure 467 Section 5 : Actions récursoires larcier

17 Table des matières I Cas particulier de l action intentée par l entrepreneur contre l architecte 470 TITRE 3 LA RESPONSABILITÉ PÉNALE DE L ARCHITECTE 473 TITRE 4 LES TROUBLES DE VOISINAGE 475 QUATRIÈME PARTIE Les autorisations administratives et l architecte TITRE 1 INTRODUCTION 483 TITRE 2 LES DIFFÉRENTES ZONES DU PLAN DE SECTEUR DESTINÉES À L URBANISATION 487 Introduction 487 Les zones 489 Sous- section 1 : Les zones d habitat et les zones d activité économique 491 Sous- section 2 : La zone d aménagement communal concerté 493 I Les obligations de l architecte 496 TITRE 3 LE PERMIS D URBANISATION (ANCIEN PERMIS DE LOTIR) ET LE PERMIS D URBANISME 497 La division d un bien et le permis d urbanisation 497 Section 1 : Actes non soumis à permis d urbanisation 498 Section 2 : Les actes soumis à permis d urbanisation 499 larcier 663

18 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Sous- section 1 : La notion d urbanisation 499 Sous- section 2 : Champ d application du permis d urbanisation 500 Section 3 : Le contenu du permis d urbanisation 502 Section 4 : Charges d urbanisme 503 Section 5 : Les principaux effets du permis d urbanisation 504 Sous- section 1 : Valeur juridique du permis d urbanisation 504 Sous- section 2 : Les droits et obligations résultant du permis d urbanisation 505 Section 6 : La péremption du permis d urbanisation 506 Section 7 : Modification du permis d urbanisation 505 Section 8 : Droit transitoire 508 Le permis d urbanisme 510 Section 1 : Les actes soumis à permis d urbanisme 510 Section 2 : Les charges d urbanisme 516 Section 3 : Effets du permis d urbanisme 516 Section 4 : Péremption et prorogation des permis d urbanisme 518 I Les dérogations 519 V La procédure de demande de permis 521 Section 1 : La procédure simplifiée ou courte 522 Section 2 : La procédure de droit commun ou procédure longue 526 Section 3 : La procédure applicable aux permis en dérogation 527 Section 4 : La procédure spéciale pour les permis d intérêt public 528 Section 5 : Les demandes impliquant une modification de la voirie communale 529 Section 6 : La saisine directe du fonctionnaire délégué 531 Chapitre V Les recours 533 Section 1 : Le recours au gouvernement larcier

19 Table des matières Sous- section 1 : Titulaires 533 Sous- section 2 : Procédure 534 Section 2 : Les recours au Conseil d État 536 Section 3 : Les recours devant le juge des référés 537 Chapitre VI Certification, sanctions et réparations 539 Section 1 : La certification de conformité 539 Section 2 : La recherche des infractions et la délivrance d un ordre d interruption des travaux 540 Section 3 : Les poursuites 540 Sous- section 1 : La réforme par le décret du 24 mai Sous- section 2 : Les sanctions pénales 541 Sous- section 3 : Le paiement d une transaction 542 Sous- section 4 : Les mesures de réparation directe 544 Sous- section 5 : Les droits des tiers lésés 544 Sous- section 6 : L agencement des procédés visant à sanctionner et à mettre fin aux infractions d urbanisme 545 Chapitre VII Les autres permis et la protection des monuments et sites 547 Section 1 : Le permis d exploiter et le permis d environnement 547 Section 2 : Permis d implantation commerciale 548 Section 3 : La protection des monuments et sites 551 Chapitre VIII Les obligations de l architecte en matière d urbanisme à l égard du maître de l ouvrage 553 CINQUIÈME PARTIE La protection des droits d auteur TITRE 1 LES CONDITIONS DE PROTECTION DU DROIT D AUTEUR 559 La mise en forme de la création 560 larcier 665

20 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge L originalité 562 TITRE 2 L OBJET DE PROTECTION : L ŒUVRE ARCHITECTURALE ET LES AUTRES CRÉATIONS DE L ARCHITECTE 567 TITRE 3 L ÉTENDUE DE LA PROTECTION CONFÉRÉE PAR LE DROIT D AUTEUR 569 Les droits patrimoniaux de l auteur 569 Les droits moraux de l auteur 572 I Durée de la protection 573 V Le(s) bénéficiaire(s) de la protection par le droit d auteur 574 Section 1 : L existence d un contrat de travail ou d un statut 574 Section 2 : L existence d une collaboration entre plusieurs créateurs 575 Section 3 : L œuvre dérivée 576 TITRE 5 LES DISPOSITIONS CONTRACTUELLES RELATIVES AU DROIT D AUTEUR 581 TITRE 6 LES CONFLITS ENTRE LE TITULAIRE DU DROIT D AUTEUR ET LE PROPRIÉTAIRE DE L IMMEUBLE 585 Le droit moral de l architecte versus le droit de propriété du maître de l ouvrage 586 Le droit à l image des biens larcier

21 Table des matières TITRE 7 LE DROIT DES DESSINS ET MODÈLES : CUMUL DES PROTECTIONS ET SOURCE DE DANGER POUR LES ARCHITECTES 595 TITRE 8 LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE ET INDUSTRIELLE DANS LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS 599 SIXIÈME PARTIE Protection de la vie privée et des données à caractère personnel TITRE 1 LE SECRET PROFESSIONNEL 603 TITRE 2 LE CHAMP D APPLICATION DE LA LÉGISLATION RELATIVE À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE COUVRE LES ACTIVITÉS DE L ARCHITECTE 605 TITRE 3 COMMENT CONCILIER LES ACTIVITÉS DE L ARCHITECTE ET LES EXIGENCES LÉGALES EN MATIÈRE DE PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE 607 Les règles à observer dans le traitement des données à caractère personnel 608 Les règles à observer par l architecte dans le traitement des données relatives à ses clients 615 I Les règles à observer par l architecte dans le traitement à caractère publicitaire de données identifiantes 618 V Les règles à observer par l architecte dans le traitement des données relatives à ses collaborateurs 619 larcier 667

22 L architecte Contraintes actuelles et statut de la profession en droit belge Bibliographie 621 Index 639 Table des matières larcier

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES Table des matières Pages Index des principales abréviations Cadre législatif et réglementaire utilisé... 13 Avant-propos... 15 PARTIE I À LA DÉCOUVERTE DES MARCHÉS PUBLICS LES PRINCIPES ET LES RÈGLES APPLICABLES

Plus en détail

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

droit Le mémento des marchés privés de travaux rives Intervenants, passation & exécution 2 e édition Patricia Grelier Wyckoff

droit Le mémento des marchés privés de travaux rives Intervenants, passation & exécution 2 e édition Patricia Grelier Wyckoff droit Le mémento des marchés privés de travaux rives Intervenants, passation & exécution Patricia Grelier Wyckoff 2 e édition TABLE DES MATIÈRES 1. Les maîtres d ouvrage 1 1.1. La maîtrise d ouvrage...

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos 5

Table des matières. Avant-propos 5 Table des matières Avant-propos 5 Le monopole légal conféré à l architecte 7 Isabelle Durant Section 1. Les travaux visés par le monopole légal des architectes 10 1 er. La portée initiale du texte de l

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

13 février 2015 Isabelle PAIVA

13 février 2015 Isabelle PAIVA 13 février 2015 Isabelle PAIVA ! Conditions d exécution mp = AR 14/1/2013! Application totale 30.000 EUR HTVA CSC! Application partielle 8.500 EUR HTVA < 30.000 EUR HTVA possibilité autres documents! Pas

Plus en détail

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat

Chapitre préliminaire : Présentation générale du contrat 1 Année universitaire 2014-2015 «DROIT CIVIL : Les obligations» Droit des contrats Licence e 2 Semestre 4 Eva MOUIAL BASSILANA, Professeur Introduction générale au droit des contrats I. L HISTORIQUE DU

Plus en détail

Table des matières. Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7

Table des matières. Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7 Table des matières Le défaut de la chose vendue selon le droit «commun» de la vente (articles 1602 à 1649 du Code civil) 7 Sophie Damas Introduction 7 Chapitre 1. Le «défaut» au regard des principales

Plus en détail

NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES

NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES NOUVELLE REGLEMENTATION DES MARCHES PUBLICS ET BUREAUX D ETUDES A.I.P.C.N. 22 novembre 2013 Place des Nations-Unies, 7-4020 Liège Téléphone : +32 4 342 30 50 Fax : +32 70 22 52 22 liege@elegis.be www.elegis.be

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DE L ENTREPRENEUR FACE A LA REGLEMENTATION PEB EN 2015. LA RESPONSABILITE DE l ENTREPRENEUR FACE A LA PEB 1

LA RESPONSABILITE DE L ENTREPRENEUR FACE A LA REGLEMENTATION PEB EN 2015. LA RESPONSABILITE DE l ENTREPRENEUR FACE A LA PEB 1 LA RESPONSABILITE DE L ENTREPRENEUR FACE A LA REGLEMENTATION PEB EN 2015 LA RESPONSABILITE DE l ENTREPRENEUR FACE A LA PEB 1 TABLE DES MATIERES Tables des matières 1. Introduction 2. Rappel des principes

Plus en détail

Table des matières. TITRE 1 Les règles préventives... 13. Avant-propos et avertissement... 5. Introduction... 12

Table des matières. TITRE 1 Les règles préventives... 13. Avant-propos et avertissement... 5. Introduction... 12 P E R S P E C T I V E S I M M O B I L I È R E S Table des matières Avant-propos et avertissement........................................ 5 Introduction............................................................

Plus en détail

Table des matières. 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents... 7. Introduction... 8

Table des matières. 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents... 7. Introduction... 8 Table des matières 1 Le contrat de vente d immeuble. Développements récents.................... 7 Benoît KOHL professeur à l U.Lg., professeur invité à l Université de Paris II (Panthéon Assas) avocat

Plus en détail

Les contrats immobiliers

Les contrats immobiliers Chroniques notariales vol. 50 Table des matières Les contrats immobiliers Chapitre 1. Le bail......................................... 136 Section 1. Législation...................................... 136

Plus en détail

FORMA TECH. Programme de formation Code des Marchés Publics 2009 Durée : 5 JOURS. Programme de formation

FORMA TECH. Programme de formation Code des Marchés Publics 2009 Durée : 5 JOURS. Programme de formation Programme de formation Code des Marchés Publics 2009 Durée : 5 JOURS Objectifs : Intégrer rapidement les connaissances indispensables en droit des marchés publics. Rédiger les documents de consultation

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

«Builder s liability and insurances in Europe.» «La responsabilité de l entrepreneur et les assurances en Europe.»

«Builder s liability and insurances in Europe.» «La responsabilité de l entrepreneur et les assurances en Europe.» ESCL CONFERENCE Paris 2013 «Builder s liability and insurances in Europe.» «La responsabilité de l entrepreneur et les assurances en Europe.» Elke VAN OVERWAELE Responsable du Département Juridique INTRODUCTION.

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 5. Préface... 7

Table des matières. Remerciements... 5. Préface... 7 Remerciements... 5 Préface... 7 1 Actions en droit de la construction : remèdes immédiats et pluralité des parties Première partie : aspects de droit civil... 11 Jean-François GERMAIN Avocat au barreau

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats

La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TABLE DES MATIÈRES Introduction 9 A) Les sources du droit des obligations 9 B) La classification des obligations 10 PARTIE I La responsabilité civile délictuelle et les quasi-contrats TITRE 1 La responsabilité

Plus en détail

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email...

CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE. LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... CONTRAT D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE Entre les soussignés : LE MAITRE d OUVRAGE Représenté par :... Domicilié à :. Téléphone Télécopie Email... Et L ASSISTANT A MAITRISE D OUVRAGE Représenté par :...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11

TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... 5 PRINCIPALES ABRÉVIATIONS... 7 BIBLIOGRAPHIE GÉNÉRALE... 11 PREMIÈRES VUES... 13 I. Mécanisme... 15 II. Rôle... 18 III. Évolution... 20 PREMIÈRE PARTIE SÛRETÉS PERSONNELLES

Plus en détail

Voies d exécution. Leçon 1 : Dispositions générales sur les voies d exécution. Leçon 2 : Les titres et jugements exécutoires

Voies d exécution. Leçon 1 : Dispositions générales sur les voies d exécution. Leçon 2 : Les titres et jugements exécutoires Voies d exécution Auteur(s) : Marianne Dumeige-Istin et Patricia VANNIER Présentation(s) : Marianne Dumeige-Istin : Avocat - 20 ans de pratique professionnelle domaines de prédilection : droit des affaires,

Plus en détail

Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes

Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes 2009 Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes 1. Fondement du régime des responsabilités a. Le régime général des responsabilités des acteurs de

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19

TITRE 2 L ACCÈS À LA PROFESSION ET LE TITRE D AGENT IMMOBILIER 19 Table des matières PRÉFACE 5 INTRODUCTION 7 PREMIÈRE PARTIE Une profession réglementée TITRE 1 LE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE 15 La loi-cadre du 1 er mars 1976 15 L arrêté royal du 6 septembre 1993 17

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 26/06/2015 Reçu en préfecture le 26/06/2015 Affiché le ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE

Envoyé en préfecture le 26/06/2015 Reçu en préfecture le 26/06/2015 Affiché le ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_113-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE ID : 033-200027068-20150623-2015_06_110-DE

Plus en détail

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle

Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Chap 1 : L accès à une activité professionnelle Toute personne accède à une activité professionnelle en devenant salarié, fonctionnaire ou travailleur indépendant. Chacun de ces trois régimes juridiques

Plus en détail

EXAMEN DES RÈGLEMENTATIONS PEB APPLICABLES DANS LES TROIS RÉGIONS

EXAMEN DES RÈGLEMENTATIONS PEB APPLICABLES DANS LES TROIS RÉGIONS Introduction 5 PREMIÈRE PARTIE EXAMEN DES RÈGLEMENTATIONS PEB APPLICABLES DANS LES TROIS RÉGIONS TITRE 1 HISTORIQUE ET PRÉSENTATION TRANSVERSALE DES RÈGLEMENTATIONS EN VIGUEUR DANS LES TROIS RÉGIONS 9

Plus en détail

Table des matières. Les éléments constitutifs de la donation. La donation atypique Le don manuel La donation indirecte

Table des matières. Les éléments constitutifs de la donation. La donation atypique Le don manuel La donation indirecte Table des matières Le contrat de donation Philippe DE PAGE Section 1. Section 4. Section 5. Section 6. Section 7. Section 8. Section 9. Le donateur Le donataire Les éléments constitutifs de la donation

Plus en détail

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août...

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août... Table des matières Introduction................................................ 5 Chapitre 1 L emploi des langues en matière sociale........................ 7 Section 1 Principes........................................

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché ENTRETIEN, AMENAGEMENT ET REPARATION DU RESEAU TELEPHONIE ET INFORMATIQUE DES BATIMENTS Date et heure limites

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE

CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE CHAPITRE 1 : LA PROFESSION COMPTABLE I. Organisation de la profession comptable Profession comptable Comptable s salariés Comptable s libéraux Comptable s publics A. Comptables salariés 1. La profession

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 PREAMBULE : 0.1 Le client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente avant la conclusion du contrat avec la Société

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision

Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Examen de fin de stage judiciaire Programme de révision Le présent document est établi sur base de l article 17, paragraphe 1 er, alinéa 2 du règlement grand-ducal du 10 juin 2009 portant organisation

Plus en détail

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET 2001 COMITÉ EUROPÉEN DES ASSURANCES Ce document est également disponible en allemand et en anglais. Objectifs Le guide de bonne

Plus en détail

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges

M2S. Formation Droit et Réglementation. formation. Les marchés publics Répondre au cahier des charges Formation Droit et Réglementation M2S formation Les marchés publics Répondre au cahier des charges Répondre aux appels d offres des Marchés s Dématérialisation des marchés publics Le Droit Les bases pratiques

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5

Table des matières. La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle... 5 1 La responsabilité du prêteur et de l intermédiaire de crédit dans la phase pré-contractuelle........................... 5 Frédéric de Patoul avocat Introduction.....................................................................

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5

Table des matières. Sommaire 5 Table des matières Sommaire 5 La responsabilité du notaire dans le cadre de la vente immobilière 7 Catherine Mélotte Introduction 7 Section 1 Responsabilité contractuelle ou extracontractuelle? 8 1. Responsabilité

Plus en détail

LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES

LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES SOMMAIRE I. Le contrat de travail II. Le bail à loyer III. Le contrat de prestation de services IV. Le recouvrement de créances V. La protection du contenu d

Plus en détail

MISSIONS D ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE POUR LES BÂTIMENTS

MISSIONS D ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE POUR LES BÂTIMENTS MISSIONS D ASSISTANCE A MAÎTRISE D OUVRAGE POUR LES BÂTIMENTS 1. Contenu des missions Les prestations d IGRETEC pour la mission d assistance à maîtrise d ouvrage consistent en la mission de surveillance

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique...

TABLE DES MATIÈRES. Article 2099... 81 Introduction... 82 1. Absence de lien de subordination... 83 A. L absence de subordination juridique... 24350_V_Karim.book Page xiii Wednesday, November 30, 2011 8:32 AM TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE HUITIÈME Du contrat d entreprise ou de service..... 1 SECTION I De la nature et de l étendue du contrat..........

Plus en détail

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES VILLE DE VALREAS HOTEL DE VILLE 8 PLACE ARISTIDE BRIAND 84600 VALREAS MARCHE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE MAISON DES VIGNERONS ET DU TERROIR CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE 1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE Références juridiques : La promotion immobilière est régie par la loi n 90-17 du 26 février 1990, portant refonte de la législation

Plus en détail

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Source : Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de

Plus en détail

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire...

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire... Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11 CHAPITRE 2. CARACTÈRES TECHNIQUES DU MANDAT... 13 Section 1. Contrat consensuel...

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 7

Table des matières. Introduction... 7 Table des matières Introduction.............................................................. 7 Chapitre 1 : Choisir son terrain.................................... 9 Consulter le cadastre....................................................11

Plus en détail

DE LA CONSTRUCTION. Marchés publics et privés. PATRICIA GRELIER WYCKOFF Professeur à l'ich. Cinquième édition 2007

DE LA CONSTRUCTION. Marchés publics et privés. PATRICIA GRELIER WYCKOFF Professeur à l'ich. Cinquième édition 2007 PRATIQUE DU DROIT DE LA CONSTRUCTION Marchés publics et privés PATRICIA GRELIER WYCKOFF Professeur à l'ich Cinquième édition 2007 Groupe Eyrolles, 2000, 2002, 2005, 2007, ISBN : 978-2-212-12131-5 TABLE

Plus en détail

CCAP. Guide pour la rédaction. Guide pour la rédaction du CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C C A P CCAP

CCAP. Guide pour la rédaction. Guide pour la rédaction du CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C C A P CCAP Guide pour la rédaction du CAHIER DES CLAUSES AMINISTRATIVES PARTICULIÈRES C C A P 1 Établissement d un C.C.A.P. type SOMMAIRE ART. I - OBJET DU MARCHÉ DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 3 ART. II - PIÈCES CONSTITUTIVES

Plus en détail

L'assurance. et les garanties. financières. de la construction. Michel Zavaro. itlcc. Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence

L'assurance. et les garanties. financières. de la construction. Michel Zavaro. itlcc. Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence Michel Zavaro Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence L'assurance et les garanties financières de la construction itlcc Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris

Plus en détail

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3

Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3. Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Le statut unique ouvriers-employés Les Dossiers du BSJ [ Table des matières Préface Le statut «unique» : faux espoirs et vraies déceptions?. 3 Chapitre 1. Une exploration en eaux troubles...3 Chapitre

Plus en détail

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61

Table des matières. Partie I. Les relations individuelles de travail. Titre I La conclusion du contrat de travail 61 Table des matières Introduction 13 Chapitre I L objet et la finalité du droit du travail 14 Section I L objet du droit du travail 15 Section II La fonction du droit du travail 16 Chapitre II Histoire du

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3

Table des matières. Avant-propos... 1. Partie introductive... 3 Table des matières Avant-propos... 1 Partie introductive... 3 Le partage des compétences législatives... 3 Les pouvoirs de juridiction fédérale... 6 Les pouvoirs de juridiction provinciale... 7 Les compagnies

Plus en détail

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction

DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette. Introduction DROIT DES OBLIGATIONS (Saint-Pétersbourg, 9 avril-17 avril 2014) Cours de Mme Suzanne Lequette Introduction 1) Notion d obligation 2) Typologie des obligations - La distinction des obligations selon leurs

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22

Table des matières. Introduction... 8. B. La gestion de l expertise immobilière... 22 Table des matières 1 L instruction des litiges de la construction........ 7 Anne DEMOULIN juge au tribunal de 1 re instance de Liège, maître de conférences à l'u.lg. Introduction................................................................

Plus en détail

Le droit. à la protection des droits économiques

Le droit. à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques Le droit à la protection des droits économiques La loi 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur comprend des dispositions permettant de protéger

Plus en détail

Objet du marché : REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION

Objet du marché : REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION Objet du marché : Voyage Linguistique et Culturel En Angleterre : Devon Sur la piste des grands détectives anglais REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION Procédure de consultation utilisée : Procédure

Plus en détail

Désamiantage et réfection en tôles bac acier polyuréthane de la toiture de la salle attenante au Presbytère et de celle du foyer du club de football.

Désamiantage et réfection en tôles bac acier polyuréthane de la toiture de la salle attenante au Presbytère et de celle du foyer du club de football. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) REFECTION DE TOITURES EN BAC ACIER POLYURETHANE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Désamiantage et réfection en tôles

Plus en détail

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4

R E C R U T E M E N T S D E M A G I S T R A T S C O N C O U R S C O M P L E M E N T A I R E S 2 0 1 4 LES TEXTES Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 modifiée portant loi organique relative au statut de la magistrature. Décret n 2001-1099 du 22 novembre 2001 relatif aux modalités du recrutement de

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 7 Titre I La police de la circulation routière 9

Table des matières. Sommaire 7 Titre I La police de la circulation routière 9 Table des matières Sommaire 7 Titre I La police de la circulation routière 9 Chapitre 1 La police de la circulation routière, les infractions et les procès-verbaux 9 Section 1 Introduction 9 Section 2

Plus en détail

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1 Responsabilité civile Art 1382 du Code Civil : «Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer». La responsabilité civile entraîne

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONS IMMOBILIÈRES EDITION 2004

CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONS IMMOBILIÈRES EDITION 2004 II a CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONS IMMOBILIÈRES CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONS IMMOBILIÈRES EDITION 2004 II a CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSIONS IMMOBILIÈRES 1 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1

TABLE DES MATIÈRES. Du contrat d entreprise ou de service... 1 TABLE DES MATIÈRES chapitre huitième Du contrat d entreprise ou de service... 1 section I De la nature et de l étendue du contrat... 1 Article 2098... 1 1. Définition et caractéristiques du contrat d entreprise

Plus en détail

La déontologie de l avocat fiduciaire

La déontologie de l avocat fiduciaire LA FIDUCIE: Retour sur des utilisations réussies et description de perspectives nouvelles 26 février 2013 La déontologie de l avocat fiduciaire Par Silvestre TANDEAU de MARSAC/ Hugues LETELLIER Avocats

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION A DISTANCE ARTICLE 1 Champ d application En préliminaire, il est stipulé que la réglementation de la vente et d utilisation à distance s applique «à toute

Plus en détail

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète)

CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION. «société d assurance indépendante» (Convention complète) CONVENTION INDIVIDUELLE D HABILITATION «société d assurance indépendante» (Convention complète) Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale : numéro

Plus en détail

Le rôle du maître d ouvrage.

Le rôle du maître d ouvrage. Le rôle du maître d ouvrage. Le maître d ouvrage peut être défini comme la personne morale ou physique pour laquelle l ouvrage est construit, il en est le responsable principal et, en tant que tel, est

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC EN PROCEDURE ADAPTEE PROJET DE LOTISSEMENT COMMUNAL D HABITATIONS Rue Calmette à GUILERS MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR : Mairie de GUILERS

Plus en détail

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES...

Table des matières TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 CHAPITRE 1 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES ENTREPRISES D ASSURANCE-VIE LUXEMBOURGEOISES... DBL6018.book Page 265 Lundi, 3. avril 2006 11:06 11 Table des matières PRÉFACE... 5 SOMMAIRE... 7 GÉNÉRALITÉS... 9 INTRODUCTION... 11 TITRE PRÉLIMINAIRE... 17 LE CADRE COMMUNAUTAIRE D INTERVENTION DES

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché REMPLACEMENT DES REVETEMENTS DE SOL Date et heure limites de réception des offres 18 avril 2005 à 16 Heures

Plus en détail

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ;

Vu la loi n 94/01 du 20 janvier 1994 portant régime des forêts, de la faune et de la Pêche ; MODELE DE CONVENTION DEFINITIVE DE GESTION D UNE FORET COMMUNAUTAIRE (Extrait du manuel des procédures d attribution et de gestion des forêts communautaires 2009) REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX - TRAVAIL

Plus en détail

LES DIFFERENTES PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS

LES DIFFERENTES PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS LES DIFFERENTES PROCEDURES DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS Les marchés publics sont des contrats conclus entre un ou plusieurs opérateurs économiques (entités publiques ou privées exerçant une activité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1. OBJET Le présent document, ci-après «Conditions Générales de Vente», s applique à toutes les offres de formations proposées par la société KOOLYA sur son Internet www.koolya.fr

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE

LE DROIT DU TRAVAIL EN PRATIQUE Daniel MARCHAND Professeur titulaire de la Chaire de Droit Social du Conservatoire National des Arts et Métiers Ouvrage initié par Yves DELAMOTTE Professeur Honoraire au Conservatoire National des Arts

Plus en détail

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11

Table des matières. SECTION 1 L obligation d information en dehors des contrats... 11 Table des matières Sommaire...................................................................... 5 1 Introduction générale...................................................... 7 François Glansdorff professeur

Plus en détail

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY Marcoussis, le 29 mai 2013 AVIS HEBDOMADAIRE n 960 MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les

Plus en détail

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7

Table des matières. 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Table des matières 1. La proposition de Règlement relatif à un droit commun européen de la vente... 7 Benoît Kohl Professeur à l Université de Liège Professeur invité à l Université de Paris 2 Avocat au

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26)

Loi sur les contrats des organismes publics (2006, c. 29, a. 26) POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE CONCERNANT LA CONCLUSION DES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES ORGANISMES PUBLICS Loi sur les contrats des organismes publics

Plus en détail

Encadrement des marchés publics de la CCI

Encadrement des marchés publics de la CCI Encadrement des marchés publics de la CCI Selon l article 26 du CMP, les marchés sont passés sur Appel d Offres (AO). Toutefois, selon le montant et la nature du marché, le Pouvoir Adjudicateur pourra

Plus en détail

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété

U52 GESTION. Situations professionnelles Compétences Savoirs associés. 52 C1 - Identifier les grandes caractéristiques de la copropriété U52 GESTION La gestion comprend : - la gestion de copropriété - la gestion locative GESTION DE COPROPRIÉTÉ Cette partie décrit l ensemble des activités confiées à un syndic de copropriété professionnel

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Conditions générales de vente en ligne des contrats d entretien de PROXITHERM

Conditions générales de vente en ligne des contrats d entretien de PROXITHERM Conditions générales de vente en ligne des contrats d entretien de PROXITHERM Ces conditions générales de vente sont conclues entre PROXITHERM SAS, Société par actions simplifiée au capital de 1.118.352

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Le stagiaire : Prénom(s) Adresse CP Localité GSM : e-mail : N BCE éventuel. Le Maître de stage : (Entreprise) Adresse CP Localité

CONVENTION DE STAGE. Le stagiaire : Prénom(s) Adresse CP Localité GSM : e-mail : N BCE éventuel. Le Maître de stage : (Entreprise) Adresse CP Localité CONVENTION DE STAGE Considérant la loi du 17 mai 2002 relative à la reconnaissance et à la protection de la profession d'expert en automobiles et créant un Institut des experts en automobiles (ci-après

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail